Qui est en ligne ?
Sur Discord, en ce moment.



 
Le deal à ne pas rater :
PC Portable Gamer 15.6″ Asus A15 TUF566QM-HN039T – FHD IPS 144Hz, ...
1349 €
Voir le deal

Partagez
 

 Titania

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Titania
Faës
Titania

Identification
Emploi: Reine
Age apparent: 30 ans
Dangerosité:
Titania Vote_lcap25/30Titania 160125120054759347  (25/30)

Titania Vide
MessageSujet: Titania   Titania Icon_minitimeJeu 28 Jan - 22:25

État Civil

Décline ton identité

Nom -pour les profanes- : Moore

Prénom -pour les profanes- : Dana

Espèce : Faë
 
Âge : 5904 ans
Âge apparent : La trentaine

Date de Naissance : 3848 avant JC, le quatrième jour de votre quatrième mois.

Situation de Famille : Mariée à Obéron

Profession / Activité : Membre du Conseil faë et Reine des fées. Et à ses heures, elle pourrait bien venir à la rencontre de créatures primaires talentueuses afin de leur souffler de l’inspiration. Juste pour qu’on lui offre un sincère « merci ». Certes, voilà plutôt un hobby plus qu’une profession. C’est un délicat jeu qu’elle entretient depuis longtemps, en plus des paris à la Cour. Elle a ses pièces maîtresses en qui elle veut bien croire. Cependant, les véritables jeux avec gages et récompenses alléchantes ne se jouent qu’avec un ou deux Faë étroitement liées à elle.


Morphologie

Et donc à quoi tu ressembles ?


Sous-espèce : Fée
Aspect de la trace : Un élégant nuage tourbillonnant de vert laiteux presque blanc lui donne un air d’apparition, une muse comme elle aime se vanter.

Taille : 1m70
Poids : 55kg

Corpulence : Titania est plutôt fine, de part sa condition de fée, l’ossature suit cette voie et ce ne sont pas les muscles qui l’habillent mais bel et bien des courbes plutôt féminines. La reine s’amuse à dire que ses mensurations sont sûrement celles que recherchaient les maîtres peintres en quête de la beauté dont elle a eu vent. Sûrement celles que les poètes tentaient de dessiner de leurs mots au XIXe. Sous illusion, elle reste assez fidèle à ses charmes, mais portera cette fois un squelette humain qu’elle définit comme gâchant un peu son harmonie. Oh, elle se trouve parfaite, mais évidemment que sous une forme Norme… et bien il est impossible d’atteindre précisément ce fameux nombre d’or.

Couleur de cheveux : Ses cheveux sont roux virant au rouge. Une douce cascade de crépuscule.

Couleur des yeux : Ses yeux sont d’or, et sous illusion d’un vert d’absinthe mêlée à l’eau.

Allure générale : N’est-ce pas la reine ? Elle dégage du charisme, il en faut bien pour donner envie de la suivre. Elle paraît souriante et bienveillante, mais plus vous vous approchez et plus vous sentirez peut-être un quelque chose un chouia oppressant. En effet, elle demeure reine, fière et droite dans son maintien. Elle vous sourit mais vous n’êtes pas invité à l’approcher. Quelque chose fait qu’elle ne semble pas accessible. Peut-être avez-vous remarqué la lueur hautaine dans son regard ? Elle observe beaucoup les mouvements, ce que vous faites, comme si elle cherchait sans cesse le mauvais pas ou le mauvais mot de votre part. Elle nourrit son rang, et cherche à ce que l’on oublie pas sa place. Titania est si fière, elle cherche à se construire une image qui se graverait dans les âmes la rencontrant. Elle aimerait que vous en oubliez de respirer. Pourtant, elle a déjà appris à ses dépends que d’autres lui sont supérieurs. Néanmoins, elle a un peuple à faire rêver et à lier.

Allure vestimentaire : Toujours bien vêtue, cela va de soit. Ses vêtements s’accumulent, se renouvellent sans cesse. Chaque jour, une nouvelle tenue. La mode lui est primordiale, on peut parfois deviner ses humeurs selon ce qu’elle porte. À quel point elle frappe fort des aiguilles de ses talons du moment. Titania préfère les robes, assez volantes pour laisser voir ses longues jambes. C’est qu’elle aime se montrer. Elle favorise les longueurs épousant le sol ou ses chevilles, mais un côté sulfureux aimera celles qui sont ouvertes en tombant en dégradé en arrière. Si ce n’est pas un modèle aux côtés fendus. La reine aime son apparence et aime le montrer. Notez qu’elle soigne son apparence en permanence, mais probablement qu’elle est plus parfaite encore simplement nue lors de ses éternels bains.

Particularités éventuelles : Titania a une voix douce, mais lorsqu’elle force dessus pour crier ou parler beaucoup trop fort elle semble être un peu brisée. Ses cheveux sont très soyeux, mais ils sont difficiles à garder en place dans des chignons trop strictes. La faute à leur douceur qui les rend très glissants. Ses ongles sont toujours colorés, toujours des bracelets et bijoux en accessoires. Ainsi qu’un parfum annonciateur de sa présence, quelque chose qui évoque l’anis. Il s'agit de son parfum favori qu'elle porte presque toujours. Titania a besoin de tortiller des objets dans les mains lorsqu’elle est nerveuse, ou la tête ailleurs.


Caractéristiques magiques

Sparkles !


Psychologie

Dans ta tête.


Défauts : Imbue d’elle-même et capricieuse, pour commencer. Elle ne s’étouffera pas avec la modestie dans son verre. Ni la rancoeur qui semble être tenace, et plus encore si l’affront lui porte une grande honte. Qu’un faë en-dessous de son rang ne la respecte pas, par exemple. Elle ne pardonne pas facilement à ceux qui lui ont désobéi. Il faut bien donner l’exemple, soigner l’image de la figure royale. Ce tableau prend une grande place, elle se débrouille depuis le début à forger son statut auprès de son peuple, et elle veut voir ce qu’elle a construit se refléter dans les yeux des Faës. Elle pourrait se vexer à un seul mot dans une tirade, elle pourrait ne pas le relever tout de suite, elle pourrait ruminer un peu. Tout comme elle pourrait couper cours à la discussion pour juste faire remarquer que le terme ne lui convient pas. Titania s’emporte, c’est un ouragan en elle qui tourbillonne plus encore que sa Trace. La passion est peut-être un de ses gros défauts ? Elle se prend de fascination, elle se prend d’engouement, elle étouffe de son intérêt soudain. Pour une activité, un objet ou une personne. Reste à savoir où elle classera le cas des humains… La jalousie est aussi une amie régulière, même si la reine paraît pouvoir danser avec n’importe quel esprit d’intérêt. Elle est possessive, une épouse qu’il faut rassurer. Autant dire qu’avec un roi parti en Afrique, elle n’est pas tout à fait sereine de ce qui pourrait bien se passer dans ces terres lointaines. Cependant, le devoir demandait à ce que leurs chemins se séparent pour un temps.

Titania est mortifiée par la mort. La peur de mourir. Eux qui étaient destinés à ne jamais fermer les yeux, voilà qu’elle les a encore ouverts pour constater la mort progressive de son peuple. Plus la faucheuse détruit leur monde, dans les mains humaines, plus la reine se perd dans ses hobbys qui durent depuis des siècles et des millénaires. Elle ne veut pas y songer. Elle a perdu des amis, elle a perdu son monde. Elle craint tant de maintenant perdre Obéron. Titania préfère se perdre dans ce qui peut envelopper son âme le temps d’oublier leur situation.


Qualités : Titania sait manier les mots, il le faut bien quand on ne peut pas mentir. Elle berce pour offrir la lumière qui unit enfin les faës, elle se montre présente, elle s’investit et a la volonté de prendre sur elle. De ne pas laisser ses émotions déborder et a pris ainsi l’habitude de briser des vases ou des objets. S’il le faut, elle restera stoïque. Séparant la reine de la fée. Le temps qu’elle y parviendra, veillez à ce qu’elle ne soit pas trop épuisée. Mettre les jeux de côté afin de revêtir les habits d’une dirigeante, elle sait le faire. Sérieuse en ce qui concerne leur Conseil, elle veille tant à son image.

Titania aime passionnément. Elle sent son coeur battre plus fort pour ce qui sait éveiller la beauté. Elle aime ce qui est beau pour les yeux, les oreilles, la langues et les mains. La reine des fées est bon public, elle se calme en écoutant les musiciens, en plongeant son esprit entier dans la contemplation d’opéra, de ballets ou d’oeuvres d’art. Son esprit devient alors rêveur et se laisse prendre par la main pour offrir toute son attention sincère à ces joyaux qui ont toujours existées depuis la Création. Voilà ce qui retient son sourire et un côté enfantin peut-être. Elle ne se montre pas sous ce visage à beaucoup, son enthousiasme attend cependant souvent un retour de gratitude. Même s’il s’agit d’une « farce », soyez honoré que la reine vous ai dédié du temps.

Elle aime sincèrement son cercle proche, et veut tout autant redorer l’existence des Faës. Et ce qui profitera à son peuple, profitera à ses aimés. Titania sait rendre son affection, autant que ses punitions. Elle pourrait remettre son coeur entre les mains de son roi, elle pourrait prendre celui de ses ennemis. Sa confiance est à choyer, et si elle venait à être brisée… elle pourrait réparer un peu de votre image à ses yeux, mais il est nécessaire de savoir que votre reflet y sera toujours déformé. La reine n’oublie jamais. Malgré ses défauts, elle sait apprendre des mauvais pas dans ses valses débordantes de passion et d’égo.

L’intransigeance en tant que souveraine est sûrement compté en qualité, mais cela pourrait bien se mêler à son besoin de pouvoir accorder sa confiance. Ainsi, elle élimine doucement, si elle le peut, ceux qui pourraient participer à la destruction de ce qu’elle veut accomplir. Elle a de l’ambition, derrière ses jeux qui se tissent au fil du temps.

Croyances : Titania croit en les Faës, elle croit en elle-même, elle croit à un futur florissant pour leur espèce. Elle a la petite conviction que le temps tourne sur lui-même, et que les Hommes répètent toujours la même chose. Seuls leurs accessoires changent au final.

Religion : Rien de bien intéressant selon elle.

Goûts : Comme déjà dit, elle aime les arts. En tant que public du moins. En musique elle a un peu plus de peine avec les derniers courants, mais elle sait reconnaître la beauté quand elle l’entend. Tant qu’elle en a des frissons, Titania sait apprécier les créations. Ce qui ne l’empêche pas d’adorer tout autant l’humain en repas, elle n’a pas besoin de chasser elle-même. Mais elle apprécie surtout les pièces vivantes, bien qu’aucune ne ressorte jamais en vie du Palais. Un jeu lugubre peut se profiler parfois, laissant courir un Norme dans des couloirs infinis. Ce n’est pas bien de jouer avec la nourriture, et il ne faut pas abuser de magie. La garde sera rapidement envoyée afin de terminer l’activité du soir. Titania doit admettre qu’elle aime sa viande gorgée d’émotions. De la panique, de l’espoir, de l’amour, de la fascination… Ce ne sont que du bétail, ce n’est qu’une partie de chasse encadrée. En sécurité afin de garder le secret intact. Il ne faudrait pas détruire les rêves des enfants si vite.

En matière de chair, et bien, elle apprécie plutôt les mâles. Mais pourquoi pas les femelles de temps à autres ? Leur espèce est si peu fertile, il s’agit plus de jeux que de devoir. Néanmoins, elle n’aimera jamais plus une personne que son époux. Le feux des alcools et cocktails la prennent aussi régulièrement de passion, surtout lorsqu’elle sent monter en elle de la tristesse. Le manque de ceux disparus, de son aimé au loin, du Sidh… En chantonnant une toute faible chanson pour couvrir les souvenirs qui ne veulent pas s’envoler.

Talents, savoirs notables : Titania est plutôt douée pour tisser des plans, à petite échelle, elle aime donner le petit coup de pouce qui engendre tout une série d’événements. Ou juste les mots qu’il fallait pour insuffler l’inspiration. Elle sait trouver des bonnes pistes en matière de créativité mine de rien, elle joue plutôt bien ce rôle de muse qu’elle aime se vanter d’être.


(+) Espoirs, buts, rêves : Titania espère réellement qu’ils puissent retrouver leur monde d’origine. C’est son but, son rêve… Mais depuis peu, elle commence à penser qu’une autre possibilité pourrait se mettre en place. Conquérir plus de terrain. Rétablir leur nombre d’antant, peu à peu devenir plus. Est-ce possible d’empêcher les Hommes de prendre plus de place sur la Nature avant que cela ne soit trop tard ?

Une autre idéologie concerne le monde artistique, à l'origine déjà elle adorait l'art faë. Cependant, la mention de celui des Hommes lui donne envie de s'intéresser à leurs oeuvres, et peut-être bien de s'en inspirer pour souffler des nouvelles choses. Histoire que cela soit perfectionné car les humains n'atteindraient jamais le niveau des Faës.

(-) Angoisses, regrets, phobies : Elle a peur de la mort, de la mort des siens, de ceux qu’elle aime et d’elle-même.


Si on vous parle des Outres, vous réagissez comment ?
Des humains un peu mieux.

Et votre sentiment vis à vis des Normes ?
De la viande, des jouets, et parfois des esprits qui sauront divertir. Si Titania accorde un statut de « poète » à un Norme, ce n’est qu’un terme pour un jouet, ou pour qu’ils lui soient redevables. Elle peut bien les aimer, mais comme on aime bien un mignon petit poulet.

Êtes-vous satisfait de votre existence ?  
Une belle existence, jusqu’au déclin des Faës. Lorsque Titania ne pense pas à leur situation, elle aime son existence. C’est d’ailleurs pour ça qu’elle craint de ne plus se réveiller.

Possibles évolutions ou objectifs futurs : Améliorer la condition des Faës, retrouver leur monde.


Particularités éventuelles : Elle brise beaucoup de vases, lorsqu’elle se fâche ou qu’elle se vexe. Bien des raisons peuvent se trouver être un prétexte afin de jeter ces objets au sol. Titania triche parfois à ses paris, mais tout le monde le sait. Elle est taquine, elle joue un peu avec les nerfs. Elle pourrait jouer à cache-cache dans les couloirs lorsque l’on la cherche, Obéron en était la victime le plus souvent, mais dans ce cas Titania veillait à ne pas trop tordre la patience peu grande de son époux. Elle laissait juste les émotions monter jusqu’à enfin se dévoiler en un baiser amusé. L’air de rien. « Vous me cherchiez ? »

Elle pourrait se noyer dans les jeux et plaisirs pour ne pas voir les ruines qu’ils sont devenus. Son coeur se serre en y songeant.
Une étrange habitude l’habite, Titania parle à son reflet dans les eaux des fontaines. Elle chantonne des mélodies anciennes, durant longtemps elles étaient effroyablement tristes… mais peu à peu elles bourgeonnent dans des notes plus vivantes qui s’élèvent au lieu de pleurer au passé.


Relations sociales

Présente nous tes potes !



Un animal de compagnie ?
Un alligator, rendu docile et obéissant à la reine. Il s’appelle Louis, mais ne demander à ce qu’il joue de la trompette. Ça risque de ne pas trop vous plaire, ça ressemble plutôt à la sonnerie du repas. Il a fallu s'enquérir de l'aide d'un sorcier Wiccan afin de le dresser, et la reine ne sort pas Louis en pleine ville, mais le résultat est parfait.

Un meilleur ami ?
Pour commencer, elle compte Obéron comme étant son plus fidèle ami en plus d’être son époux. Depuis son départ en Afrique, elle correspond avec lui par messagers. Cependant, elle compte aussi le chef de sa garde, il est toujours avec elle et suit ses paris.

Relations particulières notables :
- Les Feux Follets, elle a fait l’erreur de vouvoir s’en servir par le passer pour dorer son image.
- Winruna, compris dans les Feux Follets. Elle pensait avoir pu joindre l’utile à l’agréable, mais en hommettant la hiérarchie ainsi que la nature du groupe du lorialet elle a été mise dans l’embarras. Elle s’entendait bien avec lui, elle l’appréciait. Mais voilà, l’affront a plus blessé la fée que la reine. La confiance ne pourra donc jamais être entière, et quoi qu’il arrive, malgré leur but probablement commun… il lui est impossible de compter sur lui. Elle n’apprécie pas devoir collaborer avec lui, plus par crainte de reposer sur un socle bancal que par rancoeur féroce. Pourtant, c’est un Faë avec qui elle peut discuter, avec qui elle saura passer le temps. Des jours, elle le supporte plus que d’autres. Elle décide de l’apprécier puis décider de lui tourner le dos.
- Neama, ancienne musicienne à sa cour, et offerte aux Feux Follets, la reine ne l’apprécie pas plus. Elle aurait peut-être pu prévenir de leur départ au lieu de s’en aller ainsi.
- Le propriétaire du Walla-Walla, un ami proche qu’elle aime aussi inclure dans ses jeux.
- Les membres de la Cour, bien évidemment. Elle aime les voir jouer au jeu de qui sera le mieux. Titania aime participer à cette vie de ragots, mais elle sait que peut-être bien les mots ne sont pas tous très sincères. Elle ne peut pas leur en vouloir pour ça, elle s’en joue. Elle aime faire perdre les moyens. Surprendre, et les voir un peu inquiet. Alors qu’elle ne fait que les taquiner.


Antécédents

C'est le moment de raconter sa vie


Quelque chose à dire sur votre Famille ?
Son peuple est tombé à si peu d’âme, et ce qui l’en reste… tout faës confondus, elle voudrait réellement leur permettre de prospérer à nouveau. Au milieu des Hommes, ils pourront sûrement donner naissance à une nouvelle génération plus nombreuse.

Quant aux parents de la reine, et bien… elle les a à peine connu. Très vite, elle a été entourée afin de devenir reine.


Événements de votre passé qu'il convient de connaître :  
Jeunesse dorée et insouciante, entre sa naissance et 700 avant JC. Titania ne s’intéresse pas à ce qui n’est pas dans le Sidh, des gens servent déjà à chasser, elle peut passer son temps à être préparée à son rôle de reine. Elle apprend des autres sous-espèces, elle vit dans un véritable cocon doré.

Ce n’est que depuis la révolution Gobeline qu’elle commence à sortir de son monde parfait. Elle en a vent, on lui raconte, et ça l’inquiète. Cette facette n’est pas assez belle, pas assez bienveillante envers leur espèce, elle déteste ce qui se trame. D’un côté, elle estime ne pas être concernée, et d’un autre oui. Le fer en est la raison. La reine demande juste à ce que l’évolution soit gardé à l’oeil.

Des années, des siècles plus tard, voilà la fée qui s’intéresse un peu plus au monde au-delà. Uniquement par les récits, uniquement par ce qu’on lui explique. Elle-même n’y mettra pas un pied, trop occupée à se perfectionner. Elle veut qu’on soit ébloui en la voyant, elle veut démontrer qu’elle a son importance. Qu’elle ne porte pas juste une couronne pour sublimer son teint. Titania compte beaucoup sur Obéron pour la soutenir tout comme elle le soutient. Elle organise des fêtes, des festivals remplis de jeux, elle construit doucement le tableau qu’elle veut que tous voient. C’est lors d’une fête en l’honneur de la fontaine des fées qu’on lui raconte la venue des Feux-Follets devenus proches des Eminences Grises, la reine y voit une opportunité dorée afin de lui donner plus encore de crédit.

Obéron n’a pas l’air très content de voir comment son épouse partage des discussions avec le chef du groupe de faës, la reine en joue un peu en jetant quelques regards taquins à son mari. Cependant, elle est sincèrement amusée d’échanger avec Winruna. Elle ne regrette pas de les avoir engagés en amuseurs dans un premier temps, leur musique lui plait et les personnalités aussi. Un peu plus, et elle aurait pu proposer un paris sur les hommes dont elle vient tout juste de s’intéresser, à la place elle offre Neama qu’elle juge digne de les rejoindre. Oh bien sûr, Titania avait idée de lier une fée parmi les Feux Follets afin d’inclure son espèce dans la hiérarchire. Pourtant, lorsqu’elle a l’idée de les prendre en garde rapprochée ensuite… ignorant les protestations du roi, portée par un plan bancale encore trop jeune pour pouvoir être aussi accompli qu’à notre époque contemporaine, elle ne pense pas un instant qu’elle s’est peut-être bien surestimée.

Elle a été bien heureuse que le trafic de sang faë à sa cour ait été démantelé, c’était bel et bien pour cette raison que les Feux Follets sont venus. Titania a retouché terre, se retrouvant laissée en arrière. Les voilà envolés, les Feux Follets. La reine reconnaît l’erreur de sa jeune ambition, mais elle ne digèrera jamais que l’on parte sans même la prévenir. Certes, elle ne peut pas retenir le chaos de Winruna. Mais elle s’estime encore avoir un rang auquel on peut montrer respect. Ce jour-là, nombre de vases ont été détruits. Obéron lui offrit même un sourire en coin qui rendaient ceux qu’elle-même lui avait envoyés. Titania ne voulait pas l’admettre, mais il avait raison. Elle n’en a fait qu’à sa tête, et la voilà qui revenait penaude dans les bras de son roi.

D’autres siècles plus tard, les Faës s’intéressent au monde des Hommes plus que de raison. Allant jusqu’à y résider. Ils sont peu, et loin d’être approuvés. La reine ne comprend pas bien ce qui les intéresse. Alors, paradoxalement, elle-même demande de plus en plus souvent des nouvelles de cet ailleurs. Ce n’est pas rare de rencontrer Titania dégustant une confiserie, installée sur un divan, écoutant musique et l’histoire de ce qui se trame au-delà du Sidh. Elle ferme les yeux et imagine ces animaux vivre dans leur monde, ils progressent, ils changent. Mais n’en sont pas encore à lui donner envie de les voir. Jusqu’à ce qu’on lui parle enfin d’art, là, la reine se redresse et sans vouloir montrer son grand intérêt, elle veut en savoir plus. Qu’on lui parle de leurs panthéons, de leurs créations esthétiques, jusqu’à se demander si la beauté de son être devrait être dévoiler pour souffler les codes des canons. Mais le secret prime, bien que le jeu de Titania vient de voir le jour. La voilà qui veut être une muse. Ce qui fait vibrer les artistes.

Il lui arrive parfois, accompagnée de gardes expérimentés, de poser pied sur la terre profane. Sous illusion, elle se présente à des hommes qu’on lui a désignés comme étant artistes. Jamais elle n’apparait seule, toujours accompagnée d’au moins une fée de confiance. Et surtout, le secret reste entier. Pas un mot sur sa nature, elle ne fait qu’offrir la vision de la perfection. Et lorsqu’elle reste au Palais, elle débute ses jeux, ses paris. Titania est inspirée, elle veut tirer sur les bons fils afin de pousser ses « poètes », comme elle aime les surnommer, afin de les voir réaliser ou échouer. Néanmoins, elle ne va plus parmi le bétail lorsque le Sidh présente des signes d’affaiblissement. La reine reste à son Palais, inquiète. L’esprit rongé par l’anxiété, les yeux d’absinthe et absent rivés sur le paysage qu’elle sent mourir. Elle ne comprend pas, le concept de mort pour son peuple ne lui convient pas. Durant cette période, elle est moins joueuse et s’adonne bien plus à ses responsabilités. On commence à lui enseigner aussi à savoir au moins manier une épée fine, l’inquiétude de l’avenir poussant à ce que la reine sache se débrouiller en cas de nécessité. Bien que Titania préfère imaginer demeurer avec Obéron ou ses gardes les plus proches dans cette hypothèse.

L’inquiétude pesante, la reine recommence jouer un peu parmi les Hommes, jamais très longtemps. Cependant, elle a besoin de se créer un paysage doré, sans penser à l’affaiblissement du Sidh. Rapidement, Obéron réagit tout de même en lui demandant de ne pas se mettre en danger non plus. La perspective de perdre la vie ramène plutôt efficacement Titania à elle. Le destin qui se dessine la rend plus calme, moins amusée. Elle se fait plus grave, bien que cela repose les nerfs de son mari, celui-ci n’en est pas heureux. La reine est de plus en plus sévère envers ses sujets. L’heure n’est plus aux jeux.

Ils ont passé beaucoup de temps à préparer l’Exode, impossible de se perdre dans la beauté des arts et des jeux. Titania met toutes ses forces afin de sauver le plus possible, évidemment il faut l’aide des Eminences Grises. C’est une période difficile qui épuise la reine, en plus des carences magiques dont leur peuple est victime. À la fin, constatant le peu de survivants, Titania ressent une peur immense concernant ce qui les attend. À cette période, elle est très faible et toujours apeurée par ce qui l’entoure. Tantôt elle monte des tours à la moindre contrariété, tantôt elle ne réagit même plus à ce qui l’amusait pourtant tant auparavant. Et lorsque les arches s’effondrent pour de bon, la reine ressent une peine et une peur incommensurables. Son unique pilier à cet instant est Obéron.

Encore des siècles passent, et ils vivent cachés parmi les Hommes. Titania et ceux qui la suivent se déplacent au fil des époques afin de ne pas éveiller de soupçons, ses jeux deviennent plus délicats à gérer, et son coeur n’y est pas de toute façon. Elle devient plus sévère encore envers ceux qui les mettent en danger de part leurs comportements, s’ils ne sont pas capable de ficeler leurs jeux alors qu’ils n’en fassent pas ! Pour ces fois, elle est rassurée de savoir les Eminences Grises capables d’agir et d’envoyer les Feux Follets faire taire ceux qui parlent trop. D’autant plus, dans une oeuvre le nom la reine apparait. Autant dire, qu’à nouveau des vases sont brisés. Si les bras armés de leurs supérieurs n’avait pas agit, Titania aurait souhaité des actes plus cruels que la mort pour l’affront. Néanmoins, elle en profite pour souligner l’importance de leur secret, et du respect qui est dû. Ce coup d’émotion autre que la peur retourne le regard de la fée sur l’avenir plutôt que le passé. Elle qui chantait tout les soirs à des fontaines comme si cela consolerait les Faës trépassés, chante cette fois d’un air plus glorieux. Elle fera pousser des forêts à perte de vue en leurs noms… une promesse juste entre elle et l’eau des fontaines. Du moins, celle sans fer. Ses rires et ses sourires reviennent enfin, la voilà qui reprend plus vie.

Malgré ce regain dans le moral de la reine, la révolution industrielle des Hommes blesse à nouveau en détruisant encore des vies faës. Cette fois, Titania ne s’enferme pas dans une mélancolie, mais elle demande à ce que l’on cherche activement un endroit pour sauver les restes de leur peuple en pleine extinction. Pourtant, à cette période, les arts aussi la tiennent un peu heureuse. Elle trouve quelques respirations de temps afin de se montrer à des « poètes », en tant qu’humaine. Elle apprécie particulièrement les artistes, tout genre confondus, du romantisme. Leur spleen et leur amour pour la nature lui donne envie d’accorder plus de crédit à ces Hommes qu’elle n’usait que pour l’on dore encore sa beauté. Cette fois, elle veut susciter encore plus de volonté en eux pour qu’ils se souviennent d’autre chose que du fer omniprésent. Elle joue les muses.

Moins de deux siècles plus tard, les technologies dépassent plus encore Titania. Déjà qu’elle demeure technophobe, elle l’est plus encore à ce moment, toujours établie un peu en retrait des villes, les fées ont amassé des richesses au fil des âges afin de se fondre encore plus. D’user des transports, en cas d’extrême nécessité. Mais jamais la reine n’accorde confiance en ces horreurs que sont les voitures. Une nouvelle surprend Titania sur Terre, les Outres décident de sortir de l'ombre et se révèlent donc aux Normes. Elle est curieuse de la réaction des bipèdes standards au fil des années. Elle n'éprouve pas plus d'intérêt pour ces êtres "surnaturels" qui ont fait le choix de se mettre au soleil, mais ils sont un peu mieux que sans valeur ajoutée. Attention, un tout petit peu, ils demeurent salis par la race humaine.

La reine est plus accaparée par un projet, les Eminences Grises construisent un Sidhe artificiel. Doucement, Titania veut que les siens se préparent à devoir rejoindre cette terre promise. Elle demandera à obtenir une réplique de son palais, pour un semblant de retour aux sources. Elle pourra y accueillir ses suivants, ses servants et sa Cour. Elle est prête à participer en fournissant des mains qui peuvent faire de la surveillance et vérifier que tout se déroule bien. Ce qu’elle veut principalement reconstruire c’est les bassins et fontaines qui parcouraient ses longs couloirs. Peu importe si toutes les pièces ne sont pas de retour. Tout ceux qui y vivaient autrefois n’ont pas forcément survécus.

En attendant la fin des préparations, elle poursuit ses jeux. Elle vit une vie mondaine au bras d’Obéron, elle essaie d’illustrer les restes de leur monde perdu. Donner un semblant de racine qui un jour repoussera.

Quelques années passent, et elle entend à nouveau parler des Feux Follets, mais on lui conte qu’ils sont un groupe connu. Elle qui mettait plus de force a demeurer assez discrète, juste une mécène pour des artistes. Juste une muse venant ouvrir les yeux des créateurs, des délicieux créateurs. Elle est un peu surprise, puis elle en ri ; Titania repensait au lointain passé, au nombre de vases qu’elle a brisés. Un bref moment, le temps d’oublier l’état de la Nature.

Dix courtes années ensuite, le Conseil Faë est fondé. Ce qui rassure Titania, plutôt fière que leur peuple se soit unifié. Cependant, la présence de Winruna dans leur rang la crispe instinctivement. Quelque chose comme de la rancune, elle se calme en pensant à ce que les Feux Follets ont fait jusqu’à maintenant pour les préserver. Cela n’excusait tout de même pas l’impression de manque de considération que la reine imagine. La confiance peut-elle vraiment être donnée à nouveau ? Peut-être, à condition que cela vienne du conseil entier. Elle ne voudra pas devoir essuyer une trahison nouvelle sur son tableau déjà tant délavé par les saignements de son monde. Malgré cela, elle s’investit de tout coeur. Son égo la précède évidemment, ceux qui la connaissent bien verront dans ses yeux sombres la lueur qui apparaît quand elle fait de son mieux pour rester à sa place. Des questions sont soulevées sur le sujet du coming-out de leur espèce, la reine -toujours soucieuse de la beauté de leur image, demande juste à ce que l’on veille a ne pas briser les jolis rêves niais des Hommes.

Encore quelques petites années de plus, et les voilà enfin dans la création des Eminences Grises. La reine est heureuse, mais son attention tombe sur la révélation des siens aux Hommes. Les sous-espèces qui ne ruinent pas l’imaginaire rose des Normes et peut-être aussi des Outres, portent à merveille leur race. Ils ne font pas peur, ils sont féériques. Cela convient parfaitement à Titania qui depuis a repris ses jeux avec plus d’assiduité. Elle a des poètes à mener sur le devant de la scène, ils lui diront un si sincère merci qu’elle ne l’oubliera jamais. Cependant, avec ce projet de conquête. De se propager, de proliférer, elle a aussi dû laisser Obéron s’en aller en Afrique accompagné d’un groupuscule de faës.

Titania sent à nouveau une tristesse remonter en elle. Elle se sent plus seule encore, sans son époux. En étant reine, elle peine à offrir pleine confiance à tout le monde. Et bien heureusement. La conseillère faë voile tout ça sous ses farces et projets, sous ses charmes, sous ses rires cruels ou innocents… Elle parait resplendissante. Titania joue à nouveau, pour préserver l’illusion. Elle organise des festivités plus humbles qu’auparavant, elle dresse un théâtre pour divertir les peines des siens ainsi que les siennes. Moins il y a de Nature, plus ses jeux deviennent cruels envers sa nourriture favorite. Ce monde aurait dû leur être entièrement destiné, les Normes le détruisent et en effet se fichent bien de ce qui se produira dans des siècles… Ils se propagent comme des parasites. Tout ce monde aurait dû être juste aux Faës… Ses griffes s’affinent, les fils des divers jeux et moqueries envers les Normes deviennent plus calculés. Seuls peut-être les poètes prouvent qu’ils apportent quelque chose afin de calmer la peine de la reine. Si elle est de bonne humeur ce matin du moins.


Quelques détails à savoir sur votre arrivée à la Nouvelle Orléans? Vous en êtes natif ?
Titania apprécie le paysage, sans compter les bâtiments humains, elle aime la Nature qui se présente à elle. D’ailleurs, c’est cette terre qui l’a menée à Louis pour qui elle a eu un grand coup de coeur. L’alligator apprécie nager dans les multiples bassins et fontaines dans le palais du Sidhe artificiel.


Bas les masques

Dans l'étrange monde de l'irl...


Derrière l'écran, vous êtes : Kuria

Vous serez souvent là avec nous ?
Souvent~

Comment avez-vous connu Voodoo Child ?
Par Précieuse et Ailin~

Avez-vous déjà un double/multi compte ?
Non

Votre avatar provient-il d'une de nos banques ?
Non

Avez-vous des suggestions, des questions, des compliments ou des tomates à nous jeter à la figure ?
Un peu de trompette ?

Vous attestez avoir lu le règlement, et vous engagez à l'appliquer à-la-lettre ?
Je le jure mes jolis~


Dernière édition par Titania le Mer 17 Fév - 16:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.thevoodoochild.com/t5097-this-was-never-made-for-all
Ailin Dyce
Vamps
Ailin Dyce

Identification
Emploi: Maîtresse Vampire, ex-strip-teaseuse aux Plaisirs Coupables
Age apparent: 21 ans
Dangerosité:
Titania Vote_lcap25/30Titania 160125120054759347  (25/30)

Titania Vide
MessageSujet: Re: Titania   Titania Icon_minitimeMer 3 Fév - 20:31

Hey 8D

Mwahaha c'est une belle adaptation que tu nous as pondu là, la royauté va décidément bien à cette fée qu'on n'a pas du tout l'impression de connaître déjà un peu 😏

Il n'y a rien qui entrave ta validation c'est presque parfait, tu as bien cerné la chronologie dense qui allait avec le rôle (gg parce que c'est du boulot) et la psychologie faë colle comme un gant au perso ! (comme c'est étrange 8D)

Il y a quelques précisions que je vais te faire pour qu'on soit d'accord sur certains éléments et pour éventuellement affiner ton appréhension des moeurs faës et donner des pistes de développement futur. Rien qui empêche qu'on te refile la couronne tout de suite car de l'ordre du chipotage sur les détails qui ne changera pas la face du monde, ni du sidhe xD

--

Citation :
Ainsi qu’un parfum annonciateur de sa présence, quelque chose qui évoque l’anis.
On avait un petit doute donc on préfère préciser, les faës sur VC n'ont pas la spécificité d'émettre des odeurs particulières (sauf si précisé comme caracs de l'espèce) mais elle peut tout à fait avoir un parfum qui ait cette odeur o/

--

Au sujet de la perception des arts humains par les faës :
C'est tout à fait ok que Titania ait ce goût pour les arts humains, que Winruna partage d'ailleurs (si ça se trouve l'un pourrait l'avoir transmis à l'autre ? Approfondissement de lien possible si ça te tente !).

Par contre, il faut voir que trouver de l'intérêt dans les arts humains, très évolutifs et changeants, c'est un point de vue marginal chez les faës ! Les faës ont leurs propres "pratiques artistiques", qui sont très différentes de ce que les humains font et qui ont la particularité d'être très globalement immuables/intemporelles. Ils ont tendance à placer leurs pratiques au-dessus de celles du bétail. Aussi, le théâtre en soi est une forme d'art humain, mais rien n'empêche Titania d'avoir voulu leur piquer le concept. On peut aussi dire que les fées ont une pratique ancestrale qui s'en rapproche.

--

Citation :
Un animal de compagnie ?
Un alligator, rendu docile et obéissant à la reine. Il s’appelle Louis, mais ne demander à ce qu’il joue de la trompette. Ça risque de ne pas trop vous plaire, ça ressemble plutôt à la sonnerie du repas.
Aaaah Louis, on l'aime xD
Pour le dresser, note qu'il aura sans doute fallu l'aide d'un sorcier wiccan ! Même si les faës ont un bon rapport avec les animaux sauvages donc il aura de base été un peu moins dangereux et plus docile avec eux (mais c'est pour éviter qu'il bouffe accidentellement des humains dans la rue aussi xD)

--

Citation :
"Les membres de la Cour, bien évidemment. Elle aime les voir jouer au jeu de qui sera le mieux. Titania aime participer à cette vie de ragots, mais elle sait que peut-être bien les mots ne sont pas tous très sincères."
Chipotage suprême sur une formulation hemdéhère.
C'est chaud de dire des mots qui ne sont pas sincères quand on peut pas mentir il me semble ? (mais je sais que tu sais, donc soit c'est un oubli bref,  soit tu pensais aux manières de tourner la phrase pour ne pas vraiment mentir mais faire en sorte de brouiller l'interprétation ? C'est une spécialité faë après tout XD)

--

Petits points d'expansion de lore :

On ne sait pas comment fonctionne le système hiérarchique des fées du coup, pourquoi Titania est devenue Reine, pourquoi ses parents importent peu. En soi on peut trouver des explications à tout ça donc c'est ok maintenant si t'as envie de développer le lore qui va avec et de nous le proposer par la suite (dans les sections de développement de sous-espèces faës) feel free ! Si tu préfères qu'on prenne la main pour mettre un cadre défini à tout ça ça marche aussi, comme tu préfères.

De la même manière du coup si j'ai bien compris, Titania organise l'exode des fées (ou en tous les cas de sa cour) peu avant l'Effondrement. C'est parfaitement logique avec le fait qu'elle a survécu, et qu'elle prenne de l'importance par la suite en tant que rare figure hiérarchique résiduelle. Je pense qu'on peut en tirer la conséquence logique que les fées ont été plus épargnées que la moyenne par l'Effondrement, car la Reine a permis d'en sauver par mal par son initiative !

--

Et c'est tout pour moi je m'en vais te donner un beau vert turquoise (oh non, blasphème D8)

Te voilà validée ! ;). Voici la marche à suivre maintenant. Tu dois :
  • Créer ton Carnet Mondain et ton Inventaire, ainsi que tes Correspondances.

  • Générer ta fiche d'identification dans ton profil (n'oublie pas de compléter ton profil avec les liens vers ta fiche, carnet mondain et inventaire).

  • Une fois la fiche générée, tu peux faire une demande de niveau de dangerosité, dans le topic correspondant de la section Carnet Mondain.

  • Tu peux te faire des sous et te faire aimer par le staff en votant pour nous sur les topsites. Pour savoir comment devenir riche, il y a un topic dédié dans la section de l'Inventaire.

  • Nous rejoindre sur notre serveur Discord si tu es intéressée par l'idée d'échanger un peu plus avec nous ! (Le serveur est aussi une bonne source d'informations).

  • Si tu le souhaites tu peux aussi créer ton profil Tour de Jeu en indiquant que tu joues chez nous.

Pense à t'abonner à la newsletter via ton profil (juré, on ne spam pas) et au topic suivant (obligatoire) : Le Journal du Forum. Cela te permettra de t'informer facilement des dernières nouveautés !

Et voilà !
Bienvenue sur The Voodoo Child What a Face

_________________
Titania 160501035808612313Titania 16050103580851784
Titania 160501035807273952Titania 160501035809753002
Revenir en haut Aller en bas
https://www.thevoodoochild.com/t3339-ailin-dyce
Titania
Faës
Titania

Identification
Emploi: Reine
Age apparent: 30 ans
Dangerosité:
Titania Vote_lcap25/30Titania 160125120054759347  (25/30)

Titania Vide
MessageSujet: Re: Titania   Titania Icon_minitimeMer 3 Fév - 20:58

Ohw merci beaucoup ~

king

Du coup j'ai rajouté que c'est bien un parfum qu'elle porte, comme elle porterait le nouveau "Opium". De même j'ai rajouté qu'un sorcier Wiccan a été nécessaire pour Louis, et aussi qu'elle ne le transporte pas en ville. Elle n'infligerait pas ça à son bébou. u.u x)

J'aaaai aussi ajouté ça dans les idéologies :
Une autre idéologie concerne le monde artistique, à l'origine déjà elle adorait l'art faë. Cependant, la mention de celui des Hommes lui donne envie de s'intéresser à leurs oeuvres, et peut-être bien de s'en inspirer pour souffler des nouvelles choses. Histoire que cela soit perfectionné car les humains n'atteindraient jamais le niveau des Faës.

Du coup, je prends en compte que y a bel et bien de l'art Faë de base ! Et que c'est le mieux même si c'est pas autant changeant que les humains, c'est sûrement parce que ce que font les Faës c est bien plus parfait ~

Pour les développements, je suis opé' 8D
Come at Me Win'
_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.thevoodoochild.com/t5097-this-was-never-made-for-all
Contenu sponsorisé


Titania Vide
MessageSujet: Re: Titania   Titania Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Titania

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: ¤ DISTRIBUTION ¤ :: ║Registre║ :: Le recensement :: Questionnaires validés :: Outres-