Qui est en ligne ?
Sur Discord, en ce moment.



 
Le Deal du moment : -40%
– 40% sur la Table basse rectangle TIME – ...
Voir le deal
59.99 €

Partagez
 

 Tess Cardwell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tess Cambridge
Vamps
Tess Cambridge

Identification
Emploi: Sans-emploi
Age apparent: 18
Dangerosité:
Tess Cardwell Vote_lcap0/0Tess Cardwell 160125120054759347  (0/0)

Tess Cardwell Vide
MessageSujet: Tess Cardwell   Tess Cardwell Icon_minitimeDim 26 Juil - 0:09

État Civil

Décline ton identité

Nom : Ayant perdu son titre royal, elle est devenue Cardwell après son père John Cardwell.

Prénom : Therese Catherine Elizabeth, dite Tess...ou Katie… Ou Lizzie. Normalement Tess.

Espèce : Vampire

Âge : 21 ans
Âge apparent : À peine 18 ans

Date de Naissance : 8 mai 2036

Situation de Famille : Célibataire

Profession / Activité : À la recherche d’emploi, qui embaucherait une ex-royale et sportive de compet’?


Morphologie

Et donc à quoi tu ressembles ?


Taille : 1m53
Poids : 46 kg

Corpulence : Sa morphologie est particulière. Ses épaules sont larges, les muscles de ses bras sont définis, sa poitrine est petite et sa tablette est visible sur ses abdos quand elle se tend. Ce qui lui reste d’une féminité conventionnelle est sa taille et son derrière (qu’est-ce qu’elle est fière de ce joli popottin d’ailleurs!). Ses jambes sont bine musclés aussi, elle complexe quelque peu au niveau de ses mollets car elle a un mal fou à trouver des bottes pour les accommoder. Elle n’est pas fine, mais plutôt robuste et effectivement, on pourrait l’imaginer facilement soulever un bloc deux fois plus lourd qu’elle. Elle n’est pas bodybuildée et on ne la verrait pas dans ce genre de compétition, peinte en or ou orange, mais plutôt sculptée.

Couleur de cheveux : Noirs aux reflets de bleus, coupés en pixie avec une frange de côté. Depuis qu’elle les a court, elle n’a plus besoin de se les lisser.
Couleur des yeux : Noisette

Allure générale : Elle fait tourner la tête de ceux qui suivent les histoires de la famille royale Britannique. Joli petit minois à un air très innocent, on ne la prends pas au sérieux vu son allure de jeune fille. Ses traits sont plutôt bien définis, son nez est pointu et ses lèvres sont pleines. Aux yeux retroussés, on pourrait dire que son regard est tout aussi charmant et content de la vie (mais ceux qui la connaissent savent qu’elle a encore du mal à assumer sa nouvelle nature). Sa manière d’être et son attitude en général font que l’on ne peut pas l’imaginer manger un kebab, bourrée à 2h du matin dans les rue d’Old Street. On la verrait plutôt à Wimbledon avec un joli chapeau ou en tant que poupée sur la commode d’une jeune fille (même si elle aimerait plutôt être une figurine, avec le look de maintenant cela se peut).

Allure vestimentaire : Au jour le jour, elle est habillée de façon convenable. Elle aime les tuniques et toute forme de robes qui accentuent sa petite taille et mettent en valeur son derrière. Si une robe qui lui plait a les bras à découvert elle porte un petit gilet pour les couvrir. Vue sa couleur de cheveux et couleur d’yeux un peu particulière, elle opte souvent pour des vêtements blancs, beiges, marrons, argentés, noirs… Des couleurs calmes et qui ne tapent pas à l’œil (l’opposé complet de son arrière-arrière-grand-mère, la reine Elizabeth II qui s’habillait comme un vrai perroquet). Il lui arrive néanmoins de porter des robes à fleurs à certaines occasions. Depuis sa transformation, elle s'est décidé d'expérimenter avec de nouveaux styles vu le manque de restrictions sur son mode vestimentaire.

Particularités éventuelles : Un grain de beauté sur son cou.


Psychologie

Dans ta tête.


Défauts : Vu son élevage, elle n’a aucune connaissance en matière de la misère et du danger dans le monde la rendant quelque peu imprévisible et surtout très naïve. Elle ne sait aucunement se défendre dans une dispute, donc en pleine confrontation verbale elle se referme entièrement sur elle et devient polie jusqu’à en souffrir. Sa vision romantique est basé sur des roms-coms et dessins animés Disney et elle a la sale habitude de tomber amoureuse assez vite (bien trop jeune et inexpérimenté pour savoir ce qu’est vraiment l’amour, plutôt amourette), sauf qu’en même temps elle ne sait pas ce qu’elle veut d’un partenaire et mets des vents aux intéressés sans le vouloir. Tête dans les nuages quand elle doit s’exprimer, ses faux pas sont mondialement connus et elle n’est pas horrible, simplement tête dans les vapes et lente à décortiquer les sous-entendus (ou plutôt tête toujours dans son entraînement). Tout cela a provoqué qu’elle manque cruellement de confiance en elle et en autrui, pensant que de toute manière tout ce qu’elle dira ou fera sera interprété incorrectement ou parce qu’elle est simple d’esprit. Quelconque forme d'intimité la rend nerveuse et elle a tendance à se figer, mais à la fois elle recherche cette intimité tant convoitée. L'alcool la détends, mais maintenant avec son vampirisme c'est devenu encore plus difficile.

Qualités : Très bien élevée et polie. Loin d’être une lumière, ça ne l’arrête pas d’être avide de connaissances étant patiente et discipliné. Toujours très honnête, elle n’aime pas mentir et trouve que la vie est plus facile quand on a le cœur sur la main (aussi parce qu’elle ne sait pas mentir). À défaut de plusieurs membres de la famille, elle est toujours très enthousiaste pour essayer de nouvelles choses, de nouvelles cuisines et n’a pas peur de faire monter l'adrénaline, poussant le protocole royal jusqu’à ses limites un peu comme d’anciens membres. Elle se montre toujours très sympathique envers ses employés et essaye de les accommoder autant qu’elle peut. En gros: c’est un adorable écureuil volant en manque d’affection et qui nie sa dépendance au café. La jeune femme a énormément d’amour à offrir, mais ne sais pas comment s’y prendre.

Croyances : Elle croit en un amour inconditionnel (si si il doit bien exister quelque part), que la gentillesse est la chose la plus importante au monde et que tout le monde peut atteindre la “perfection” ou changer de voie avec de la patience et de la discipline.

Religion : Église Anglicane, maintenant… Agnostique.

Goûts : Elle aime les oiseaux. Tess aime tout ce qui est sport, surtout les sports artistiques tels que la gymnastique, la danse, la trampoline et la danse sur glace. Elle pratique du wing chun de manière régulière entre autre sport de combat comme les arts martiaux mixtes (au grand chagrin de sa mère) et du yoga. Le tir à l’arc et le tir au pigeon d’argile sont deux sports qu’elle a commencé à pratiquer dès son plus jeune âge aussi, avec son grand frère, mais elle ne le pratique plus autant. Elle n’est pas bonne en science du tout et déteste tout ce qui est nombres, dates et choses qu’elle doit mémoriser par force (avec la mémoire d’un poisson rouge, c’est pas pratique). La culture gé n’est pas son forte vu qu’elle passe ses rares temps libres à faire plus de sport et éventuellement de la couture. Une fois par mois ou une fois tout les deux mois elle regarde des rom-coms en mangeant une pizza “meat feast” ou quatre fromages accompagné de gin et d’un Sundae overdosé de sucre. Si elle peut éviter de parler en publique elle le fait, vu qu’elle a été découragée et humilié à plusieurs reprises par la presse et son frère. C’est une personne très pratique qui ne fait pas dans la théorie, elle est bonne avec ses mains et est toujours prête à se pousser à bout.

Talents, savoirs notables : Impeccable en gymnastique et plutôt talentueuse en arts-martiaux. Elle est d’une flexibilité remarquable et à la base elle voulait devenir contorsionniste professionnelle. En général tout ce qui est sport et pratique elle a un don naturel pour. Doué avec ses mains, elle fait dans la couture en temps libre (quel temps libre?).


(+) Espoirs, buts, rêves : Apprendre à piloter un hélicoptère, trouver quelqu’un avec qui elle pourra partager sa vie, fonder une famille (pas traditionnelle du coup), apprendre, apprendre et apprendre. Apporter un support à ceux qui ont été vampirisé contre leur gré (d’une manière ou d’une autre). Elle rêve d’un monde de bisounours et de devenir une super-héroïne, mais sait très bien que ça ne pourra jamais arriver... Mais, on peut toujours rêver!

(-) Angoisses, regrets, phobies : Ne pas pouvoir avoir d’enfants, perdre sa famille, ruiner la vie ou faire du mal à un proche,  ne plus pouvoir faire partie des compétitions… des angoisses qui se sont déjà réalisés! La dernière étant : qu’il n’y a finalement aucune justice dans le monde et qu’être bon ou mauvais est finalement kif-kif, donc à quoi bon être une personne correcte dans ce cas. Elle a une peur bleue de tout ce qui se trouve dans la mer potentiellement plus grand qu’elle, donc les dauphins, baleines, requins… elle travaille dessus, mais c’est horriblement dur.

Si on vous parle des Outres, vous réagissez comment ?
Elle a été exposée aux Outres dans plusieurs situations, mais normalement elle était toujours sur ses gardes vu qu’elle ne savait pas comment se comporter devant eux. Ses vues sont simples: ils sont fascinants et terrifiants à la fois. Étant Outre elle-même à présent, elle réalise qu’ils sont exactement comme les Normes, avec quelques différences biologiques. Plus ou moins… dans sa tête. Tess n’essaye pas trop d’y penser, ça lui donne mal au crâne.

Et votre sentiment vis à vis des Normes ?
Elle ressent que beaucoup de Normes la jugent plus qu’avant, cependant elle voit que les Normes sont tout aussi corruptibles que les Outres et vice versa. Finalement ce n’est que la peur d’autrui qui pousse aux conflits. Elle comprend que les Normes se sentent vulnérables et veulent se protéger, mais désapprouve des méthodes draconiennes utilisées.

Êtes-vous satisfait de votre existence ?  
Avant oui, maintenant … c’est à débattre! Ayant tout perdu, en incluant la possibilité de fonder une famille traditionnelle, elle apprend à vivre différemment. Elle n'a jamais considéré le suicide, elle a bien trop peur de le faire elle-même.

Possibles évolutions ou objectifs futurs : Dans un premier temps arrêter l’auto-flagellation, assumer ses bêtises, rentrer dans le monde des adultes indépendants et avancer dans la non-vie tant bien que mal.

Apprendre à se défendre et devenir totalement indépendante dans un monde où elle n’est plus complètement protégée par qui que ça soit. Continuer à se pousser à bout cette fois au niveau prouesse physique (oui, un des bons points de la non-vie est qu’elle peut faire sa casse-cou et ne pas se casser en deux comme si elle était encore humaine, c'est chouette!)

L’option si tout va très mal est de trouver celle qui a ruiné sa vie, exposer ses crimes, se venger et puis en finir avec la non-vie pour de bon (on parle du pire scénario!)

Prouver à la maitresse Vampire qu’elle n’est pas complètement inutile (ou se le prouver à elle même? Ohhhh!) et qu’elle peut devenir son bulldozer privé.

Trouver un travail (danseuse aux PC / contorsionniste au Cirque des Damnés / coach gymnaste dans la salle de sport de Logan Chavez / assistante à mi-temps chez Artémis Cyan si elle veut bouffer des bonbons tous les jours… à suivre)

Se débarrasser de ce problème d’intimité qui est complétement paralysant à sa nature. L’exposer à la débauche, la traumatiser, lui ouvrir un peu les options parce que c’est drôle et que les situations comme ça vont l’ouvrir psychologiquement (dans tous les sens du terme! Ha!)

Potentiellement tuer Bess avec, la faire avancer dans un côté plus obscure. Je ne sais pas encore.

Trouver l’amour de sa vie (c’est pas des candidats qui manquent !)

Y’a plein de choses à considérer et il se peut que ça aille dans une direction totalement différente. Aussi ouverte aux propositions vu que c'est un perso encore en caoutchouc et que ça peut aider les autres aussi.


Particularités éventuelles :


Relations sociales

Présente nous tes potes !


Un calice ?
Elle ne touche pas aux êtres vivant, trouvant que la morsure est bien trop personnelle. La princesse ne boit que des poches pour le moment, elle les avale comme des shakes proteinés. Tout dépendra de son évolution, il se peut qu'elle s'en trouve un.

Un animal de compagnie ?
Elle garde un faucon qu’elle a nommé Raz. Elle s’occupe aussi du restant des oiseaux dans la volière royale pour se détendre. À présent elle n’en a plus du tout, elle pense à se procurer une chouette.

Un meilleur ami ?
La seule personne actuellement qui est proche d’être un meilleur ami est Esteban Luz-Descalzo, mais ses sentiments sont particulièrement confus depuis sa transformation. Elle ne sait vraiment pas comment s’y prendre.

Relations particulières notables :


Patrick O’Malley: Son ancien garde du corps et assistant, un métamorphe gorille des montagnrs qui cachait sa nature à la famille royale par choix. La famille employait quelques Outres pour diverses raisons, mais s’occuper des royaux personnellement revenait toujours aux Normes. La princesse le connaissait depuis qu’elle avait 5 ans et sa relation a toujours été polie et officielle, même s’il y a eu de tendres moments entre eux, comme s’il faisait partie de sa famille immédiate. Un guide et un appui sur lequel elle pouvait continuer à compter après la mort de son père.

Edward William Charles de Cambridge: Son frère, son meilleur ami à une époque, puis son pire ennemi et rival. Ses relations sont presque inexistantes et ils ne s’adressent plus la parole. Elle ne le voyait que très peu vu qu’elle s'entraînait pendant des heures associables et les dîners en famille manquaient toujours sa petite personne. Ils ne se supportent pas et Edward tentait de saboter sa carrière depuis longtemps parce qu'elle l'avait humilié une fois à l'âge de 13-15 ans.

Antécédents

C'est le moment de raconter sa vie


Quelque chose à dire sur votre Famille ?
Fille de la Princesse Charlotte Diana Elizabeth, Duchesse de Cambridge et du chevalier John Cardwell. Sœur d'Edward William Charles de Cambridge, 5éme dans l’ordre de la succession au trône et petite fille du roi William VII. Fille à son papa, elle a une rivalité avec son frère qui est le favori de sa mère en particulier due à la ressemblance aux Windsor et à son intelligence. Finalement, seul John Cardwell et le roi acceptaient et encourageaient entièrement les choix de Tess qui voulait absolument se concentrer sur son état physique et sur le sport.


Événements de votre passé qu'il convient de connaître :  

Pour la première fois de ma vie je sens un besoin fou d’écrire. Je n’ai jamais eu recours à cette forme de “défoule”, d’ailleurs je ne sais pas comment m’y prendre… Peut-être si je fais semblant de m’adresser à quelqu’un, cela sera plus facile? Peut-être si je lui écrivais une lettre je réussirais à m’en débarasser? À lui faire perdre cette emprise qu’elle a sur moi?

Bess,

Je voudrais te parler de ton descendant, John Cardwell. Tu as assassiné un homme qui était aimé par sa femme et ses enfants, un homme qui prenait toujours ma défense et qui m’apprit à ne jamais abandonner. Cet homme là avait convaincu ma mère de me laisser me développer comme je le veux, au lieu de me forcer à faire de l’art ou de la science comme eux ou mon grand-frère, Edward. En effet, mes dessins recevaient des sourires condescendants et un jour maximum sur la porte du frigo, on me demandait d’arrêter de chanter et d’arrêter cette satané flûte que l’on m’obligeait à faire à l’école, j’ai des mains trop petites pour jouer une octave au piano (et ne parlons même pas des instruments à cordes) et je suis incapable de faire un calcul de base. Pendant que ma mère désespérait et me faisait passer par plusieurs psychologues pour enfants en voyant mes difficultés académiques, convaincue que j’avais des problèmes plus profonds, mon père savait qu’il y avait du potentiel en moi: il fallait m’encourager vers d’autres directions.

J’aimais regarder les gens faire des acrobaties en sautillant d’un point A à B. Le courage des super-héros qui soulevaient des trains pour sauver les passagers et la discipline de Bruce Lee étaient tout simplement un rêve à réaliser. Par contre, l’idée de la contorsion m’était resté gravé dans la tête après avoir eu vision de ces gens dans le cirque. J’avais 5 ans? D’ailleurs c’est bien là un des souvenirs les plus vifs que j’ai. Mon père voyait à quel point je voulais en faire partie et en me voyant me tordre ma mère avait décidé de m’amener chez le médecin pour voir si je n’avais rien de cassé. La diagnose était que je faisais de l’hyper mobilité dans plusieurs joints. Note, que je faisais. Finalement je n’ai pas de l’arthrite à craindre en vieillissant dans mon état. On m’a convaincu de faire de la gymnastique et de la danse plutôt que de rejoindre le cirque, c’était de trop pour eux de voir un membre de la famille royal se tordre comme un bout de caoutchouc. Il n’y avait pas de mais, le roi l’avait décidé, je devais m’en remettre, mais personne ne m’interdisait de faire de la contorsion en privé. Dans ma chambre. Une des choses que ma mère m’encourageait de continuer si j’en avais envie. Elle qui n’avait aucun souci du moment que c’était toujours derrière une porte fermée à clé.

Bien sûr, ma passion pour le sport et ma détermination pour devenir la meilleure gymnaste et super-héroïne au monde n’était rien comparé à l’intellect supérieur de mon frère Edward. Quand j’y pense, je crois être celle qui avait commencé à montrer les crocs car je me sentais stupide à chaque fois qu’il prenait la parole ou me faisait des remarques inutiles. Auparavant nous étions de meilleurs amis, nous passions tout notre temps à faire un herbier et un herbier d’oiseaux. On faisait du tir au pigeon d’argile et je faisais de la couture avec maman quand il était occupé autrement avec papa. Nous étions inséparables, jusqu’à ce que je sois placé à Millfield en Sommerset et lui à Eton.

C’était bien Eton qui l’avait changé. Ses opinions s’étaient durcies, ses fréquentations étaient douteuses (à mon gout), quant à moi j’étais… Eh bien, je n’avais pas vraiment changé. J’ai l’impression que j’étais la plus ignorante en classe, celle qui n’arrivait jamais à se concentrer en science et qui ne comprenait rien du tout en cours. Les seules activités qui remontaient mes notes étaient le sport, la danse et le théâtre (et encore si j’arrivais à bien me souvenir de mon texte!). Je restais très loin des débats politiques ou scolaires. D’ailleurs je ne parlais pas beaucoup à l’époque, j’avais déjà embarrassé ma famille en posant des questions indiscrètes sur les Outres et les journalistes s’en sont régalés. Le scoop: “”Maman, c’est quoi un Outre?” Questions gênantes pour la Couronne”. Je n’avais pas vraiment d’amis, juste des camarades de classe et les seules personnes qui avaient le “privilège” d’écouter tout ce qui me traversait par la tête étaient mon père et Patrick O’Malley. Les seuls à savoir que j’étais terrifiée par les Zombis, mais que le reste des Outres étaient okay.

Dieu sait que pendant les weekends mon frère s’acharnait sur moi quand on m’encourageait à m’exprimer. Surtout depuis la Grande Révélation, il était allé complètement de l’autre côté pendant que moi je chipotais comme la plupart des royaux. J’avais toujours peur des Zombis à cause de leur représentation dans les médias, mais avec la popularité des films qui présentaient Edward Metcalf en tant que grand romantique incompris et tout simplement maudit… Eh bien… J’ai commencé vraiment à me faire des films moi-même. C’est bien à l’âge de douze ou treize ans que j’ai commencé à développer un amour pour les comédies romantiques, même si les films de Disney avec les princesses restaient toujours a porté de main.
En revenant à mon frère, il savait que j’étais incapable de me défendre verbalement et que je n’avais pas autant d’habitude à débattre comme lui et je crois qu’il le faisait pour se sentir mieux dans sa peau. Edward me trouvait simple, naïve et inappropriée la plupart du temps, pendant que moi... Je ne sais pas pourquoi, mais j’avais un pressentiment qu’il avait des problèmes de nature plus profonde, je ne pouvais mettre mon doigt dessus.

Quand j’y pense, le jour où notre relation avait été entièrement ruiné était le jour où il avait tabassé avec ses petits camarades de classe un jeune garçon d’une famille Wiccane prestigieuse de Harrogate. Il en parlait à deux de ses bons copains comme si c’était bien mérité, que de toutes les manières c’était un “connard” et qu’il ne faisait que tricher aux examens. Qui sait, il se pouvait que c’était un tricheur et une racaille car nous ne sommes pas tous des saints, mais de là à faire les choses qu’il avait décrites? J’avais treize ans et je l’ai confronté devant les deux autres. Ce qui vint était terrifiant: il m’avait frappé et en lui rendant la monnaie j’avais vite remarquée que même si j’étais petite en comparaison j’étais bien plus forte et plus rapide que lui. Tu me diras que c’est normal, il était sédentaire dans son activité. Du coup j’en ai presque profité de manière malsaine, j’ai commencé à le frapper de manière incontrôlable, j’étais en colère qu’il ait levé la main sur moi. Personne ne l’avait fait car il n’y avait jamais de raison pour le faire, pas sans mon consentement (pourquoi est-ce que je l’écris comme ça?). Pendant cette bagarre, il avait trébuché et s’était cogné sévèrement contre un comptoir en granite. On a dû appeler les urgences. Devant les médias on devait prétendre que ce n’était qu’un accident et que nous étions en très bonne entente (crédible avec ma joue noircie, son bandage à la tête et ses bleus). Quant à lui je crois qu’il se sentait humilié, car il venait de se faire tabasser par sa benjamine de deux ans qui faisait la moitié de sa taille. Devant ses deux amis qui n’avaient pas osé faire quoi que ça soit et qui, j’avais l’impression, étaient amusés de voir une fillette lui refaire son portrait.

On a voulu arrêter toutes mes activités de sport, mais c’est Patrick qui avait plaidé ma cause cette fois avec le support de mon père. Ils connaissaient tous son parcours avec les SAS, ils savaient que c’était un homme de famille diligent et tous nos employés parlaient très hautement de cet homme qui a connu des situations très difficiles. Peut-être qu’il allait me mettre sur le droit chemin: moi, qui ne montrait jamais d’émotion extrême, mais qui avait craqué une fois. Une fois de trop. Papa approuvait. J’avais de la chance que grand-père était souvent de mon côté, même s’il était resté sceptique. Il avait toutefois temporairement accepté à condition de voir quelqu’un pendant quelques mois pour mes “troubles psychologiques”. Grand-mère n’approuvait pas, mais montrait son soutien pour amener un spécialiste à mon aide (je crois qu’elle avait pitié de moi en quelque sorte). Maman était certaine que son fils était innocent et une victime de ma violence, par contre. Edward est un excellent menteur. Je dois tout de même accorder raison à ma mère: une conversation civilisée est meilleure qu’un coup de poing dans la figure, mais elle n’allait pas croire que quelqu’un comme Edward était capable de violence gratuite. Ce n’était pas comme ça qu’elle avait élevée son poussin. Elle ne prenait pas en compte son entourage en dehors du palais et, étrangement, personne n’a ordonné de lui faire voir un spécialiste. Il avait la main sur ma situation et avait noué les miennes car il ne suffisait que d’un seul geste brusque contre lui et je pouvais dire adieu à mes rêves. J’avais décidé de ne plus répondre aux railleries du tout: j’encaissais ce qu’Edward me donnait et je laissais tout couler. Ce fut difficile, mais l’entrainement aidait.

Je m’entrainais avec Patrick en sport de combat ou du moins sous sa supervision avec mes entraîneurs en gymnastique. Parfois le roi voulait voir s’il y avait des progrès quelconques et je suis fier de dire qu’il était satisfait. Je voyais le spécialiste régulièrement pendant six mois avant qu’il n’annonce que tout va bien dans ma tête (au grand chagrin d’Edward, je n’en doute pas). Mon assistant a réussi à focaliser mon agression refoulée et la déchaîner quand il le fallait. Ce conditionnement dont j’avais besoin je le faisais avec lui, je me sentais devenir plus forte, plus fluide dans mes mouvements entre les différents enchainements et plus sûre de moi. C’était presque une forme de méditation, ou de purification de soi. Je n’imaginais pas trouver autant de paix dans mon âme en sentant mes muscles brûler jusqu’à l’envie de crier. Sans lui, le support de mon père et de ma grand-mère je n’aurais jamais gagné les Jeux Olympiques deux ans plus tard.
Ah oui, mais tu dois être au courant que ta descendance a gagné l’or pour le Royaume-Uni? La même année que les Faës ont fait leur apparition. D’ailleurs, tu as peut-être entendu mon discours de victoire avec les journalistes. L’adrénaline dans mes tempes, l’excitation de la victoire et voir ma famille pour la première fois hurler de joie en voyant mon succès (devine qui était resté assis à taper dans les mains très lentement?) ont fait que j’ai dédié mon trophée à la couronne, au pays, mais aussi aux Faës et à leur présage. Car en annonçant mon acceptation aux Jeux Olympiques, Edward avait annoncé qu’il y avait plus de chances de voir l’apparition des fées que de me voir gagner les JO.

Bien sûr ils n’étaient pas ravis et on m’a fortement grondé. Puis assigné un porte-parole. Je n’avais plus besoin d’ouvrir mon bec devant les journalistes, ce qui était bon pour la couronne j’imagine, peut-être moins bon pour moi au fil du temps. Après plusieurs tentatives de sauvetage médiatique, tout s’était arrangé et pour la première fois j’étais la favorite et j’en profitais. Mais pas pour longtemps.

J’avais participé à Danse avec les Stars quand j’avais 18 ans. J’adorais ce programme depuis mes 10 ans. J’avais un petit béguin pour Giovanni Da Prata, danseur Vampire, Italien et absolument magnifique. J’étais aux anges après avoir appris le jour du tournage que j’étais sa partenaire de danse.
Bien entendu les rumeurs circulaient dans ce show, mais c’était particulièrement dur car j’étais de la famille royale et on croyait que je fricotais avec un Vampire. Pour certains qui étaient entièrement anti-Outre j’en ai eu plein les oreilles (devine!). Giovanni était mon premier grand amour et quand je lui ai déclaré ma flamme avant la finale il m’a gentiment expliqué que ça ne serait pas possible. Pour diverses raisons allant de notre pédigrée à ses préférences.

Autant te dire que j’étais dévasté, mais nous avons gagnés car je ne serais jamais arrivée là où je suis en m’effondrant émotionnellement. On m’a félicité et certains ont commencé à embaucher Giovanni en indépendant pour leur apprendre la danse. Ceux qui chipotaient bien entendu, mes cousins surtout. Je passais la plupart de mon temps à mon entrainement de gymnaste, mon conditionnement et mes bases de combat, j’avais abandonnée la danse et je m’étais effondrée dans une mélancolie adolescente en temps libre. La solution: ne plus avoir de temps libre.

Puis tu l’as tué. Je n’ai pas eu le temps de lui dire au revoir car j’étais occupée. Je n’avais qu’un pense-bête d’encouragement sur ma table avant son départ pour les États-Unis. Je savais que ce n’était pas un suicide, je connaissais mon père comme personne d’autre et c’est là que j’ai commencé à m’intéresser à ce qu’il se passait derrière les coulisses. Mon détective privé a découvert une photo ambiguë avec toi dans l’arrière-plan dans un bar à la Nouvelle-Orléans. Il s’était bien renseigné, il avait réussi à sortir du médecin légiste tous les vers du nez et j’étais sur ta piste. Edward m’avait rapporté en tombant sur mes recherches et le Roi m’avait strictement interdit de continuer. Ma mère était horrifiée et on m’a tous accusé de souiller la mémoire de mon père. Que je ne le laissais pas partir “en paix”.


Quelques détails à savoir sur votre arrivée à la Nouvelle Orléans? Vous en êtes natif ?
Je savais mieux, mais quelle naïveté… Je suis venue à la Nouvelle-Orléans et avec de l’aide j’ai réussi à trouver ta planque. J’ai laissé des individus qui te sont surement connus tripoter tes babioles, ces choses que tu tenais à cœur, et j’ai maintenant toutes les preuves en main. Mais ce n’est qu’une victoire douce-amère. J’ai ruiné le restant de la vie de Patrick, je suis la cause d’un nouveau traumatisme à quelqu’un qui m’est très proche du cœur et tout cela ne serait pas arrivé si j’avais décidé de garder mon nez hors de cette affaire. Je suis responsable de ces événements, mais toi aussi. Tu l’es plus que moi.

Je te retrouverais. J’ai une éternité devant moi et je prouverais à tout le monde que je vaux bien plus que je n’en ai l’air. Je prouverais à la Maîtresse Vampire que je suis plus que mon titre qui m’a été arraché et que je ne suis pas qu’une petite fille… Si Dieu ou quelconque force dans ce monde a voulu que je ne sois plus un boulet, mais un boulet de canon, soit. J’accepte cette destinée, car je n’ai plus le choix. Tu m’as volé mon choix. J’ai une éternité pour apprendre à vivre sans titre, traité comme princesse déchue, une plaie sur la famille royale parmi tant d’autres, jamais prise au sérieux pour ma taille et mon allure, mais plutôt comme une poupée qui ne sait pas s’exprimer. Je prouverais au monde que je suis plus qu’une ex-princesse. Je m’éduquerais, je deviendrais plus sûre de moi, je deviendrais plus que je ne suis à présent.

Si ma vie m’a apprise quelque chose je le dois à mes deux papas. John qui ne m’a jamais abandonnée et m’a toujours encouragée, Patrick qui m’a apprise à manier l’esprit sur la matière et à maîtriser ma colère refoulée. Je le dois à Catherine, ma mère, qui favorisait Edward, car j’ai toujours été trop rebelle à son goût, même si mes rébellions se limitaient à courber le protocole autant que je le pouvais. Cette détermination vient d’elle. Je le dois à Esteban Luz-Descalzo qui m’a sauvé déjà deux fois, à Artémis Cyan, Précieuse et Skyler pour avoir ouvert cette porte interdite par laquelle je pouvais passer…

...Mais je le dois surtout à toi. Tu t’es montré plus volatile que jamais et tu as volé mon avenir. Ma carrière, ma famille, mon titre, mes privilèges, la possibilité de fonder une famille, d’avoir des enfants, de vieillir, de voir mes petits-enfants grandir, de manger mes plats favoris, de sentir la chair de poule avec le froid… En ruinant ma vie tu m’as donné un nouveau but. Tu as donné naissance à une nouvelle personne.

Cet échec en septembre 2056 te coutera ton existence. Prépare-toi, car j’arrive.

Pfiou… Voilà. C’est… Je ne sais pas. Je me sens mieux? Je crois.


Bas les masques

Dans l'étrange monde de l'irl...


Derrière l'écran, vous êtes : Jess (oui, je suis très créative avec les noms)

Vous serez souvent là avec nous ?
Quand je peux, pour l’instant je peux souvent!

Comment avez-vous connu Voodoo Child ?
À l’époque Tour De Jeu.

Avez-vous déjà un double/multi compte ?
Rosie Bee Jones
Votre avatar provient-il d'une de nos banques ?
Non

Avez-vous des suggestions, des questions, des compliments ou des tomates à nous jeter à la figure ?
Boudin noir.

Vous attestez avoir lu le règlement, et vous engagez à l'appliquer à-la-lettre ?
Jlejuuure
Revenir en haut Aller en bas
https://www.thevoodoochild.com/t5055-tess-cardwell
Ailin Dyce
Vamps
Ailin Dyce

Identification
Emploi: Maîtresse Vampire, ex-strip-teaseuse aux Plaisirs Coupables
Age apparent: 21 ans
Dangerosité:
Tess Cardwell Vote_lcap25/30Tess Cardwell 160125120054759347  (25/30)

Tess Cardwell Vide
MessageSujet: Re: Tess Cardwell   Tess Cardwell Icon_minitimeLun 27 Juil - 15:31

Esteban : T___T princesse.. !
Skyler : On t'a dit que c'était plus une princesse.
Esteban : .... TT____TT

Razz ça fait plaisir de voir Tess arriver officiellement sur le forum comme habitante à long terme ! (Même si la principale concernée est moins ravie).

;) Tu connais la maison !

Te voilà validée ! ;). Voici la marche à suivre maintenant. Tu dois :
  • Créer ton Carnet Mondain et ton Inventaire, ainsi que tes Correspondances.

  • Générer ta fiche d'identification dans ton profil (n'oublie pas de compléter ton profil avec les liens vers ta fiche, carnet mondain et inventaire).

  • Une fois la fiche générée, tu peux faire une demande de niveau de dangerosité, dans le topic correspondant de la section Carnet Mondain.

  • Tu peux te faire des sous et te faire aimer par le staff en votant pour nous sur les topsites. Pour savoir comment devenir riche, il y a un topic dédié dans la section de l'Inventaire.

  • Nous rejoindre sur notre serveur Discord si tu es intéressée par l'idée d'échanger un peu plus avec nous ! (Le serveur est aussi une bonne source d'informations).

  • Si tu le souhaites tu peux aussi créer ton profil Tour de Jeu en indiquant que tu joues chez nous.

Pense à t'abonner à la newsletter via ton profil (juré, on ne spam pas) et au topic suivant (obligatoire) : Le Journal du Forum. Cela te permettra de t'informer facilement des dernières nouveautés !

Et voilà !
Bienvenue sur The Voodoo Child What a Face

_________________
Tess Cardwell 160501035808612313Tess Cardwell 16050103580851784
Tess Cardwell 160501035807273952Tess Cardwell 160501035809753002
Revenir en haut Aller en bas
https://www.thevoodoochild.com/t3339-ailin-dyce
 

Tess Cardwell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: ¤ DISTRIBUTION ¤ :: ║Registre║ :: Le recensement :: Questionnaires validés :: Outres-