Qui est en ligne ?
Sur Discord, en ce moment.



 
-39%
Le deal à ne pas rater :
PNY – SSD Interne – CS3030 – 1To – M.2 NVMe
119.99 € 197.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 De révélations en célébration

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Jesse Coleman
Vamps
Jesse Coleman

Identification
Emploi: Chargé de cours/ Doctorant
Age apparent: 24 ans
Dangerosité:
De révélations en célébration - Page 3 Vote_lcap14/30De révélations en célébration - Page 3 160125120054759347  (14/30)

De révélations en célébration - Page 3 Vide
MessageSujet: Re: De révélations en célébration   De révélations en célébration - Page 3 Icon_minitimeSam 3 Fév - 3:49

Il était évident que l'évolution avait été extrêmement rapide. Plus encore pour des personnes telles que ces deux-là, qui étaient aussi prompts à s'ouvrir et à se laisser approcher qu'à être souriants et aimables envers le premier venu sans la moindre arrière-pensée. Et pourtant, ils étaient là, à avoir une discussion à coeur aussi ouvert qu'il était possible de l'avoir pour eux, quand un peu plus tôt dans la soirée ils admettaient ne pas être certains de ce qu'ils ressentaient. C'était inattendu, et potentiellement effrayant.

Malgré tout, Jesse ne s'en inquiétait pas. Oh, bien sûr, une partie de lui se demandait si tout cela était une bonne idée, d'autant qu'il connaissait plutôt bien les capacités de la vamp en face de lui à simuler et à manipuler pour s'octroyer ce qu'elle voulait. Mais les événements l'avaient jusqu'à présent incité à lui faire confiance.

Et de toute façon, il n'aurait pas pu s'en empêcher. Ailin l'avait toujours attiré, de bien des manières, très tôt après leur rencontre. Il le lui avait dit, d'ailleurs : son intelligence et sa verve vives et acérées, notamment, avaient fait qu'il avait rapidement recherché sa compagnie. Et tout ce qu'il avait découvert chez elle lui avait plu. Même ce danger qu'elle représentait en permanence (ou presque), et par lequel il se sentait attiré comme un papillon l'aurait été par la lumière. Ce n'était pas en soi quelque chose de nouveau pour lui. Ce qui l'était, c'était que tout cela soit présent chez une seule et même personne. Et cela faisait partie des raisons de cette évolution rapide, selon lui.

Du moins, c'est ce qu'il se dirait lorsqu'il aurait le temps de réfléchir à tout cela à tête reposée. Car pour le moment, la discussion en cours ne lui permettait pas de mettre en place tout ce système de pensées, plus encore quand il était celui qui prenait la parole et dévoilait des choses qu'il ne se souvenait pas avoir énoncées à voix haute auparavant.

L'universitaire distingua la surprise dans le regard gris de la vampire et ses lèvres s'étirèrent contre sa joue en un très léger sourire. Jusqu'à présent, elle avait semblé savoir, ou s'attendre à tout ce qu'il lui avait dit. Il ne savait pas si ce changement était une bonne ou une mauvaise chose, mais rien ne l'empêchait de s'en amuser un peu, non ?

Il ferma un instant les yeux en sentant sa main sur le bas de son visage, s'abreuvant des sensations. Cela ne voulait pas dire qu'il n'écoutait pas ce qu'elle disait : au contraire, il était extrêmement attentif à ses paroles. Il comprenait ce qu'elle voulait dire. Pour des raisons totalement différentes, et -il en était convaincu- dans de bien moindres proportions, il lui était également arrivé d'être dans une position similaire. Il n'eut pas le temps de faire le moindre commentaire, cependant, car Ailin enchaîna, et il rouvrit les yeux pour la regarder en biais, sans changer de position. Ils se posaient autant de questions l'un que l'autre. C'était évident, sinon la blonde n'aurait jamais initié cette discussion.

Néanmoins, ils restaient sur la même longueur d'onde. C'est pourquoi Jesse ne répondit pas verbalement, laissant une étincelle éclairer son regard pour tout indice. Il n'avait rien à ajouter, parce qu'il avait déjà mis en mots tout cela : la situation étant nouvelle, il ne savait pas exactement ce qu'il était prêt à faire, ou à recevoir. Il savait ce dont il avait envie, et il était conscient de vouloir tester ses limites. Tout comme elle. Malheureusement, pour le moment, il leur fallait se contenter de cela.

Il partageait son point de vue. Et ses hésitations. Et pourtant, il chercha à l'arrêter quand il comprit qu'elle était en train de penser à voix haute, et de se laisser embourber dans ses réflexions. C'était un cercle vicieux, preuve en était : ils étaient de retour à l'interrogation de départ. Alors, la prise de risque était un danger, c'était certain, mais ils n'auraient jamais les réponses à leurs questionnements s'ils n'essayaient pas.

Plutôt que de répondre par la voix, le doctorant choisit d'utiliser les actes, et reprit son chemin le long de la mâchoire de l'outre jusqu'à atteindre son oreille. Une étincelle de malice pétilla dans son regard sous verre lorsqu'il entendit sa réaction qui, quelque part, le faisait lui aussi réagir. Leurs chemins parviendraient peut-être à se croiser (un peu) plus facilement qu'ils ne le pensaient...

A cette fin, il prit soin de lui murmurer quelque chose. Et heureusement qu'il n'avait plus accès à son regard à présent, car y aurait-il déchiffré la douleur, il n'aurait pas cherché à continuer ses gestes et aurait probablement définitivement signé la fin de leurs tentatives pour la soirée.

Il n'était pas question de mettre en scène, à cet instant précis, ni du fétiche en soi (bien que c'en était un, il n'y avait ni doute ni honte là-dessus), mais bel et bien de cette communication qu'il leur était nécessaire d'avoir. Jesse ne savait pas jusqu'où il pouvait aller exactement, mais il savait ce qui, à coup sûr, permettrait d'aller plus loin dans cette exploration. Et c'était pour cela, qu'il lui avait glissé ces quelques mots.

Heureusement, Ailin était entrée dans une réflexion similaire, ce qui rendit la suite un peu plus simple. Il la serra plus fort contre lui lorsque leurs lèvres se rejoignirent et il répondit à sa passion sans se faire prier. Rapidement, ses mains retrouvèrent le chemin du bas de son dos, sous son pull, qu'elles remontèrent doucement en glissant le long de la taille de la blonde, jusqu'au bas de ses côtes, qu'il frôla du bout des doigts. Son souffle était de nouveau plus rapide, et l'une de ses mains était remontée dans la nuque de la vamp pour jouer avec ses cheveux tandis que l'autre courait sur le ventre plat à présent dénudé.

L'universitaire avait, à un moment, ouvert les yeux pour la regarder. Il voulait la voir, étudier ses réactions, apprivoiser ce qu'il se passait entre eux avec le plus de précision possible. Accessoirement, la lueur qui perçait doucement mais sûrement dans son regard gris étrangement lavande devenait dès lors difficile à manquer.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.thevoodoochild.com/t4467-jesse-coleman
Ailin Dyce
Vamps
Ailin Dyce

Identification
Emploi: Maîtresse Vampire, ex-strip-teaseuse aux Plaisirs Coupables
Age apparent: 21 ans
Dangerosité:
De révélations en célébration - Page 3 Vote_lcap25/30De révélations en célébration - Page 3 160125120054759347  (25/30)

De révélations en célébration - Page 3 Vide
MessageSujet: Re: De révélations en célébration   De révélations en célébration - Page 3 Icon_minitimeSam 3 Fév - 12:37

La situation était excessivement compliquée. Il y avait une incompatibilité entre les fonctionnements de Jesse et d'Ailin qui semblait vouloir se moquer de tout ce qui, autrement, les rapprochait au point de briser toute retenue.

L'absence, ou en tous les cas le manque de libido de Jesse au delà de certains schémas qui faisaient qu'elle n'était pas dirigée sur elle, mais sur un acte précis, refroidissait une partie d'elle sur laquelle elle n'avait aucun contrôle. Et cela s'ajoutait au fait que le moindre accident de parcours briserait le peu d'équilibre qui lui restait. Ce peu d'équilibre qu'elle avait jusqu'à présent réussi à sauver, malgré la maltraitance de Précieuse, grâce à la distance inhumaine qu'elle parvenait à tenir par rapport aux gens et aux événements.

De son côté, Jesse ne pouvait pas faire grand chose de plus : il ne maîtrisait pas plus ses orientations qu'elle ne maîtrisait ses traumatismes ou la façon dont elle vivait son genre. Ailin le savait parfaitement et elle ne le tenait pas responsable. Cette épreuve qu'ils étaient obligés d'affronter n'était le fait de personne, si ce n'est d'un destin cruel.

Fait inhabituel chez elle : elle se répétait. Il y avait dans ce qu'elle venait de dire des informations qu'elle avait déjà formulé autrement. Seulement, elle n'était pas sûre de s'être bien fait comprendre. Jesse ne lui avait pas répondu directement la première fois, selon elle, il avait préféré éluder le problème pour continuer sur un mode qui, elle venait pourtant de l'expliquer, lui convenait mal.

Son silence était pourtant plutôt éloquent, cette fois : il considérait avoir déjà donné son point de vue sur la question. Pourquoi, dans ce cas, restait-elle frustrée, terrorisée, insatisfaite ? Était-elle donc subitement devenue si peu capable de transmettre ses émotions ? Ne comprenait-il pas la gravité de la crise qu'elle traversait ? Elle avait l'impression d'être dans l'océan, naufragée accrochée à une planche, d'apercevoir une barque passer, d'appeler à l'aide et de ne recevoir qu'un sourire agréable et qu'un salut de la main de la part de celui qui la dirigeait.

Là encore, ce n'était la faute de personne. Il était évident que chacun faisait de son mieux. Les incompréhensions allaient dans les deux sens, mais ils luttaient pour refermer ce gouffre qui de façon tout à fait inattendue s'était ouvert entre eux. Elle se demandait vraiment si l'issue recherchée valait la peine qu'ils continuent. Une partie d'elle en était convaincue : ils auraient probablement mieux fait de revoir leurs ambitions à la baisse et de se contenter de ce qu'ils appréciaient tous les deux à coup sûr.

Pourtant, il restait quelque chose d'incompréhensible qui les poussait vers l'avant malgré le vent contraire.

A cause de ses dispositions internes, la vamp avait initialement souffert de la demande formulée par Jesse et cela s'était vu, dans ses yeux. C'était une chance qu'il ne l'ait pas remarqué car la réaction qu'il aurait eu aurait provoqué une dangereuse réaction en chaîne. Celle qu'elle craignait et qu'elle tentait d'expliquer depuis un bon moment maintenant. Leur première soirée se serait soldée sur une crise de nerfs impressionnante. Cela aurait été un gâchis sans nom, dont il n'était pas sûr que cette relation naissante se serait aisément relevée.

Elle usa de tout le self-control qu'elle possédait (c'était à dire beaucoup) pour ignorer la tempête qui juste au dessous de son épiderme menaçait de l'emporter, ce qui lui permit notamment de cacher la force des tremblements qui s'étaient mis à la secouer, de sorte à ce qu'on puisse penser qu'ils ne faisaient qu'un avec le désir non moins frémissant qui la secouait de partout, surtout lorsque Jesse l'embrassait ainsi qu'il le faisait.

Elle était brûlante et glacée. Surexcitée et morte d'effroi. Bougeante et figée. Volontaire et récalcitrante. Autant d'émotions qui n'auraient absolument pas dû aller ensemble et qui pourtant lui semblaient couler de source à cet instant précis, sans pour le moment que cela ne fasse obstacle à la suite de ce qui adviendrait. Il ne faudrait pas grand chose pour que la donne change. Il ne restait plus qu'à croiser les doigts pour que cela n'arrive pas.

Ce qui était certain, c'est que les doigts de Jesse qui couraient sur sa peau partout où leur présence était bienvenue, tout en évitant les endroits qui auraient pu être gênants, lui faisaient un effet considérable. Il n'allait plus manquer grand chose pour qu'elle plante ses griffes dans son dos oublieusement, ainsi qu'il le lui avait conseillé.

Cela arriva au moment où il porta la main à l'arrière de sa tête de sorte à jouer avec ses cheveux. Si il l'ignorait encore, Jesse allait bientôt découvrir qu'il s'agissait là d'un des points sensibles de la vamp : elle se crispa d'un coup, retint sa respiration, et puis s'enflamma brutalement. Le baiser se renforça un bref instant, en même temps que ses ongles rentraient dans l'épiderme qui recouvrait les épaules du jeune homme.

Le temps d'une respiration qui leur serait à tous deux nécessaire pour des raisons différentes, elle éloigna son visage, mais rien qu'à peine. Son nez glissa contre celui du norme. Sa bouche entrouverte appelait à plus. Ses yeux brûlants nageaient en dessous d'une forêt blanche échevelée. Une main dessina des sillons rouges dans le dos de Jesse tandis que l'autre ne pouvait s'empêcher d'embrasser sa nuque avec délicatesse. Elle aimait ce qu'elle lisait dans ses yeux, mais restait incapable de se laisser entièrement emporter par cette émotion.

La glace et le danger étaient toujours là.

C'est probablement pour cette raison qu'elle choisit de ne prendre aucune initiative, cette fois. C'était à Jesse de le faire, ou du moins de lui indiquer clairement qu'elle pouvait. C'était lui qui ne savait pas ce qu'il voulait, et ainsi qu'elle le lui avait expliqué, elle ne pouvait pas gérer cela pour lui. Elle n'avait pas le capital émotionnel pour ça.

Suite ici
_________________
De révélations en célébration - Page 3 160501035808612313De révélations en célébration - Page 3 16050103580851784
De révélations en célébration - Page 3 160501035807273952De révélations en célébration - Page 3 160501035809753002
Revenir en haut Aller en bas
https://www.thevoodoochild.com/t3339-ailin-dyce
Jesse Coleman
Vamps
Jesse Coleman

Identification
Emploi: Chargé de cours/ Doctorant
Age apparent: 24 ans
Dangerosité:
De révélations en célébration - Page 3 Vote_lcap14/30De révélations en célébration - Page 3 160125120054759347  (14/30)

De révélations en célébration - Page 3 Vide
MessageSujet: Re: De révélations en célébration   De révélations en célébration - Page 3 Icon_minitimeDim 24 Mai - 20:47

[Depuis ici]

La tête posée contre l'oreiller, Jesse ne perdait pas une miette de ce qui était en train de se dérouler. Cependant, loin de lui l'idée de le faire remarquer. Il connaissait Ailin et savait le soin qu'elle mettait à laisser ses sentiments sous clé, à contrôler ses ressentis quels qu'ils soient. C'était quelque chose qu'il respectait, d'autant plus qu'il partageait cette tendance. Il lui serait donc bien malvenu de faire la moindre réflexion.

Néanmoins, il n'était pas mécontent de l'avoir touchée, au sens strict du terme. Cette mauvaise image que la vampire avait de son corps le désolait, et s'il était capable de l'aider, à son échelle, il ne pouvait que s'en réjouir.

Il passa une main dans les cheveux de la blonde dans une caresse douce alors qu'elle fourrait son visage dans le creux de son cou. Ses yeux se plissèrent de contentement, à la manière d'un chat, en sentant sa main glisser le long de son visage. Un rire de gorge, chaud et amusé, se fit entendre lorsqu'elle prit finalement la parole.

"Navré... Je suis un pur produit du vingt-et-unième siècle."

Il avait une bonne idée de ce à quoi elle faisait allusion, et s'il n'avait pas l'intention d'en rajouter, ce n'était pas pour autant qu'il n'allait pas commenter ce qu'elle venait de dire. Il savait parfaitement que ses opinions et réactions restaient marginales, même dans le monde dans lequel ils évoluaient à présent. Les choses changeaient, mais elles le faisaient lentement, plus encore lorsqu'on pouvait contempler la-dite évolution (ou son absence) pendant de trop longues années.

Jesse ne sait pas combien de temps exactement il resta ainsi, à parler -ou non- tout en passant sa main dans la chevelure presque blanche de la vamp, avant qu'un bâillement lui échappe. Il fallait dire qu'il avait travaillé toute la journée, et que son passage aux Plaisirs Coupables avait été relativement long... sans compter le reste. Il n'avait aucune idée de l'heure qu'il était -d'autant qu'il avait fermé les stores pour éviter toute potentielle percée du jour qui nuirait à son invitée- mais quelque chose lui disait que la nuit touchait à sa fin et qu'il était temps qu'il se repose, s'il ne voulait pas tomber de sommeil. Il dégagea la main qui n'était pas dans les cheveux d'Ailin pour la poser sous son menton et lui faire relever la tête vers elle, juste assez pour qu'il puisse voir son regard.

"Je vais aller prendre une douche, cela aura peut-être comme effet secondaire de me garder éveillé un peu plus longtemps."

Ou tout son contraire, les bienfaits de l'eau chaude pouvant être étonnamment aléatoires.

Déposant un baiser rapide sur les lèvres de la vampire, Jesse se décala légèrement, juste assez pour lui permettre de sortir du lit et de se relever. Il s'étira avant d'avancer en direction de la salle de bains, non sans une dernière phrase.

"Je laisse la porte ouverte, fais comme chez toi."

Ce n'était pas parce qu'il éprouvait le besoin de se délasser de l'entièreté de sa journée qu'il n'avait plus l'envie de sa compagnie. Cependant, il était hors de question de forcer à quoi que ce soit. Il tenait simplement à faire comprendre à Ailin qu'elle était la bienvenue, sans pour autant la forcer à une autre situation qui pourrait la mettre mal à l'aise.

Avec un sourire serein, le jeune homme passa donc la porte de la pièce pour aller profiter -seul ou non- d'une douche salvatrice.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.thevoodoochild.com/t4467-jesse-coleman
Ailin Dyce
Vamps
Ailin Dyce

Identification
Emploi: Maîtresse Vampire, ex-strip-teaseuse aux Plaisirs Coupables
Age apparent: 21 ans
Dangerosité:
De révélations en célébration - Page 3 Vote_lcap25/30De révélations en célébration - Page 3 160125120054759347  (25/30)

De révélations en célébration - Page 3 Vide
MessageSujet: Re: De révélations en célébration   De révélations en célébration - Page 3 Icon_minitimeLun 13 Juil - 11:41

Un éclat de rire aussi discret qu'amusé répondit au commentaire du jeune humain. Une lueur similaire s'alluma dans ses yeux, qu'elle tourna dans la direction approximative du visage de Jesse. Elle ne quittait pour autant pas sa position. Elle était trop bien lovée pour s'extraire si vite du creux brûlant de son cou.

Certes... Si Ailin était née au XXème siècle, plus encore au XXIème siècle, sa vie aurait peut-être été moins compliquée. A son époque et dans les milieux qu'elle avait fréquenté, l'existence de personnes comme elle n'était pas même concevable. Elle n'avait aucun exemple, aucun repère qui aurait pu lui permettre de comprendre de quoi il en retournait exactement. Sa prise de conscience avait été très lente et très douloureuse. Elle avait fait beaucoup de mauvais choix. Elle n'aurait probablement pas vécu très longtemps si Sigmund ne l'avait pas libérée de sa pesante humanité.

Cependant, elle avait vécu ces deux derniers siècles et elle ne les voyait pas non plus comme parfaits. On commençait à mettre des mots sur des concepts, certes. On gagnait en visibilité, on était progressivement mieux accepté... Mais pas par tout le monde, loin de là. Preuve en était : Ailin avait longtemps vécu cachée. De ce fait, elle n'avait pas eu notion de l'existence de communautés plus ouvertes d'esprit. Elle était ignorante sur ces questions comme une très large partie de la population mondiale. Ce n'est que parce qu'elle avait rencontré Skyler et Jesse qu'elle commençait à prendre conscience de tout ce qu'elle avait manqué, et du chemin qu'il lui restait à faire.

"Hey, j'étais là aussi, jusqu'à présent le mien n'était pas si bien que ça..."

C'était aussi le siècle de la Révélation, de la semaine noire, de tout ce qui s'en était suivi. Côté tolérance, on repasserait. S'il y avait du vrai dans ce qu'elle venait de dire, elle ne l'avait pas réellement fait pour tempérer la vision que Jesse avait de l'époque actuelle. Il était trop malin et trop informé pour ignorer tout ça. Non, ce n'était qu'une plaisanterie supplémentaire de la part d'Ailin, et le ton qu'elle avait adopté ne permettait pas d'en douter.

Elle aurait pu rester ainsi très longtemps, sans rien dire, sans bouger. Elle se sentait tout simplement bien contre lui. Sa présence, sa chaleur habillaient cette nudité qui lui aurait autrement déplu. Mais Jesse était humain. Il avait des besoins physiologiques très différents des siens, et il n'allait vraisemblablement pas tarder à s'endormir. Il souhaitait prendre une douche pour essayer d'enrayer ce processus. Cela ne risquait-il pas plutôt de l'achever ? Elle avait oublié ce à quoi pouvait bien ressembler l'envie de dormir des vivants, alors elle n'en était pas certaine. Elle savait juste que l'eau chaude avait tendance à la rendre somnolente, au sens vampirique du terme.

"Très bien. Je ne bouge pas, de toute façon... à moins que tu ne te lasses déjà de moi."

... Elle n'y croyait pas une seconde, et ça se voyait. Cette confiance en elle n'était pourtant pas intrinsèque, il suffisait de voir combien il lui était difficile de se regarder dans le miroir. A cet instant elle était en mesure de lire en Jesse, et quelque chose lui disait qu'il n'avait pas envie qu'elle s'éclipse si rapidement. Si ça avait été le cas, il n'aurait pas essayé de prolonger le moment en retardant l'heure de son endormissement.

Les lèvres du norme touchèrent les siennes. Elle frissonna d'aise. Voilà quelque chose dont elle n'allait elle-même pas se lasser rapidement...

Elle était incapable de ressentir le froid, et pourtant... Jesse s'était redressé. Il n'était plus aussi aisé qu'avant de rester couchée sur son lit dans le plus simple appareil. Elle prenait peu à peu conscience de son corps et malgré la bienveillance dont avait fait preuve son amant, les idées noires et les sensations désagréables parvenaient peu à peu à s’immiscer au travers de sa coquille et à l'atteindre. Elle se remit en position assise, ne montrant que son dos au jeune homme. A son invitation, elle tourna le visage dans sa direction autant que le lui permettait sa position actuelle et elle acquiesça sans vraiment broncher. Ce n'était pas qu'elle ne voulait pas le rejoindre... Mais elle n'était pas certaine d'en être capable. On ne déconstruisait pas des siècles de dégoût de soi en une nuit, fusse t-elle une nuit aussi magique que celle-ci.

Elle commença d'abord par ramener les draps contre elle pour masquer les parties de son corps qui lui déplaisaient le plus. Assise au bord du lit, elle regardait les stores fermés comme si elle avait pu voir au travers. Elle se laissait bercer par le son de la douche, des gouttelettes qui roulaient et qui heurtaient la céramique plus ou moins directement. Elle se rendit compte qu'elle commençait à avoir très soif. Ailin ayant un excellent contrôle d'elle-même, elle pouvait encore attendre jusqu'à demain s'il le fallait. Mais là non plus, ce n'était pas la plus agréable des sensations.

Le rejoindre la lui aurait fait oublier. Il lui aurait fallu un peignoir. Elle sentait qu'elle n'allait pas y arriver. Mieux encore : il aurait fallu qu'elle parvienne à ignorer sa honte. Elle avait aussi besoin d'une douche. Cela leur aurait fait perdre moins d'eau et moins de temps.

Ce n'était pas comme aux Plaisirs Coupables où elle jouait un rôle. Elle était ici entièrement elle-même et cela rendait tout beaucoup plus dur. C'était d'autant plus vrai qu'elle relâchait des pressions qui restaient habituellement cloisonnées en elle à double tour. Tout lui revenait dans la figure en même temps. Les sacrifices auxquels elle avait dû consentir pour être fonctionnelle aux Plaisirs Coupables et pour ne pas y laisser sa santé mentale. La mort de Sigmund, encore, tandis qu'elle n'avait jamais eu que lui. En s'accordant le droit de ressentir, elle avait aussi ouvert la porte à ses démons intérieurs.

Elle soupira bruyamment, passa une main contre son visage, puis accepta finalement l'échec. Ailin se laissa glisser sur le lit. Elle s'y roula en boule et laissa les larmes couler. C'était frustrant, mais c'était aussi libérateur. Ce poids en moins qu'elle aurait sur les épaules, c'était un début. Il fallait bien commencer quelque part.
_________________
De révélations en célébration - Page 3 160501035808612313De révélations en célébration - Page 3 16050103580851784
De révélations en célébration - Page 3 160501035807273952De révélations en célébration - Page 3 160501035809753002
Revenir en haut Aller en bas
https://www.thevoodoochild.com/t3339-ailin-dyce
Jesse Coleman
Vamps
Jesse Coleman

Identification
Emploi: Chargé de cours/ Doctorant
Age apparent: 24 ans
Dangerosité:
De révélations en célébration - Page 3 Vote_lcap14/30De révélations en célébration - Page 3 160125120054759347  (14/30)

De révélations en célébration - Page 3 Vide
MessageSujet: Re: De révélations en célébration   De révélations en célébration - Page 3 Icon_minitimeMer 15 Juil - 0:46

Amusé, Jesse laissa échapper un léger rire tout en haussant l'épaule contre laquelle Ailin n'était pas. Il aurait pu continuer en ajoutant quelque chose du type "Tout ne peut pas être parfait", mais il ne voulait pas laisser entendre qu'il pouvait tourner des événements comme la Semaine Noire en dérision. En tant que personne non-concernée, ce pourrait être assez mal vu, même si la vampire dans ses bras comprendrait où il voulait en venir.

Ils en restèrent donc là, partageant un moment calme et complice sans trop en faire, jusqu'au moment où un bâillement échappa à l'étudiant, témoin de son manque de sommeil (et de son métabolisme si désespérément humain). Il avait besoin d'une douche, en espérant que l'eau chaude ne l'assomme pas trop fort. Il en fit part à son amante avant de se décaler pour se relever, non sans répondre à sa réplique (qu'il savait faite pour l'amuser).

"Qui le pourrait ?"

Il le lui avait dit, et serait capable de le refaire sans la moindre honte : elle l'enivrait. Il ne s'imaginait pas pouvoir se lasser de sa compagnie un jour, qu'elle soit purement amicale, intellectuelle ou charnelle. Ailin était une énigme, du type de celles qu'il adorait tenter de décoder tout en sachant qu'il avait très peu de chance d'y parvenir. Se lasser tiendrait du miracle. Ou de son opposé.

Un rapide baiser plus tard, le Norme se levait et se dirigeait vers l'objet de sa convoitise, non sans préciser à son invitée qu'elle était libre de l'accompagner si elle le désirait. L'invitation était ce qu'elle était : le châtain n'avait pas la moindre intention de la forcer à venir. Il tenait simplement à lui signifier qu'il ne lui fermait pas la porte au nez, au sens propre comme au figuré.

Quelques secondes plus tard, il soupira de bien-être en sentant le jet d'eau chaude passer sur ses épaules et cervicales. La journée avait été atrocement longue, malgré l'accumulation de bonnes nouvelles, et cela lui faisait un bien fou. Il pouvait sentir les muscles de son dos se dénouer rien qu'au passage de l'eau. Cependant, il réalisait aussi que l'objectif second (le tenir éveillé) peinait à se réaliser. Après avoir coupé l'eau et s'être nettoyé, il ralluma le jet, choisissant cette fois une eau plus fraîche. Pas froide non plus, mais assez tiède pour le rasséréner un petit peu.

Il sortit de la douche, prit une serviette et s'essuya rapidement le haut du corps avant de passer le tissu éponge autour de sa taille. Il alluma ensuite le robinet pour se passer un coup d'eau (froide, cette fois) sur le visage, puis il s'habilla, piochant dans une petite armoire un boxer et un pantalon en toile. Il en sortit un second, ainsi qu'un t-shirt léger, qu'il posa sur le côté de l'évier avant de prendre une nouvelle serviette avec lui et de sortir de la salle de bains.

On aurait pu croire qu'Ailin n'avait pas bougé, et pourtant le doctorant voyait bien que ce n'était pas le cas. Elle n'avait pas l'air dans son assiette et ce n'était pas forcément étonnant, au vu de toutes les émotions par lesquelles elle était passée en cette soirée. Arrivant dans son dos, Jesse déplia la serviette pour l'en recouvrir avant de s'asseoir à son côté sur le bord du lit.

"... Je t'ai sorti de quoi te faire un pyjama, si tu le souhaites. La salle de bains est à toi."

Il l'embrassa tendrement sur la tempe avant d'envisager de se lever. S'il voulait rester éveillé, hors de question qu'il l'attende en s'allongeant, même avec un bon livre. Il serait capable de s'endormir.

Non, il allait probablement faire un peu de rangement.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.thevoodoochild.com/t4467-jesse-coleman
Ailin Dyce
Vamps
Ailin Dyce

Identification
Emploi: Maîtresse Vampire, ex-strip-teaseuse aux Plaisirs Coupables
Age apparent: 21 ans
Dangerosité:
De révélations en célébration - Page 3 Vote_lcap25/30De révélations en célébration - Page 3 160125120054759347  (25/30)

De révélations en célébration - Page 3 Vide
MessageSujet: Re: De révélations en célébration   De révélations en célébration - Page 3 Icon_minitimeDim 2 Aoû - 12:51

Le temps de la douche de Jesse, Ailin s'était un peu calmée, même si elle ne sentait toujours pas très bien. L'entendant sortir de la salle de bain, elle essuya discrètement ses joues. Elle ne voulait pas montrer son trouble car elle ne voulait pas que Jesse puisse penser dans une moindre mesure qu'il le causait. Car ce n'était pas le cas.

C'était même tout l'inverse. Sentant le tissu éponge d'une serviette la recouvrir, elle tourna sur l'humain un regard subtilement étonné. Il fallait être observateur pour remarquer cette émotion sur son visage car Ailin était habituée à ne rien montrer. Normalement, elle n'aurait même pas laissé cette marque de sincérité sortir. Mais ses défenses étaient baissées, et ce qu'elle vivait actuellement était trop particulier pour qu'elle reste entièrement de marbre.

Personne n'avait jamais eu ces gestes pour elle. Personne ne s'était jamais montré aussi compréhensif, de surcroît sans qu'elle ait besoin de s'expliquer. Sigmund l'acceptait comme elle était, l'aimait pour ce qu'elle était, mais il n'avait jamais réussi à la comprendre entièrement. L'impression qu'elle avait avec Jesse était fondamentalement différente. Elle se doutait que cela avait à avoir avec la façon dont il voyait le monde, dont il avait été élevé, mais entre comprendre intellectuellement quelque chose et l'expérimenter, il y avait une différence (... qui n'était habituellement pas si grande car elle avait d'excellentes capacités de projection, mais on touchait à une corde sensible. L'expérience actuelle allait à l'encontre de tout ce qu'elle avait vécu jusqu'à présent).

Ailin se redressa, emmitouflée dans cette serviette qui lui permettait de ne plus se sentir exposée, hideuse et décalée. Les lèvres de Jesse touchèrent sa tempe puis il eut quelques mots pour elle auxquels elle répondit par un sourire plus assuré qu'elle ne l'était.

"Merci. Je reviens tout de suite..."

Lueur malicieuse et tentatrice dans le regard, la vamp s'éloigna. Même en proie à ces émotions conflictuelles elle ne dérogeait que rarement à ses habitudes séductrices et taquines. Parfois, elle parvenait même à se convaincre toute seule.

Pas ce soir, cependant. L'épisode de la douche n'était jamais très agréable pour elle. Elle ferma la porte derrière elle et frissonna quand la serviette quitta ses épaules. Elle ne fit qu'apercevoir son reflet dans le miroir et se dirigea sans attendre sous le jet d'eau pour se nettoyer des impuretés qui allaient avec les activités qu'ils venaient d'avoir. Frottant sans regarder, les yeux fixement tournés sur la céramique des murs.

Cela faisait longtemps que la dysphorie n'avait pas été aussi forte, mais elle savait pourquoi. C'était le revers de la médaille. Pour travailler aux Plaisirs Coupables, elle s'était mis dans des dispositions très différentes. Elle avait abandonné partie de son identité, elle avait éteint sa personnalité. Jesse avait tout ravivé, tout ramené sur le devant de la scène, et ce qu'ils avaient partagé était merveilleux, mais certaines conséquences l'étaient moins.

Cela lui passerait. Il fallait juste qu'elle s'habitue.

Après s'être essuyée, Ailin observa les vêtements que Jesse avait préparé pour elle et hésita. Elle se décida rapidement à enfiler le boxer. Devant le t-shirt, elle était moins sûre. Elle n'aimait pas l'apparence que cette association de vêtements risquait de lui donner. L'oeil morne, elle observa son reflet. Il n'y avait que ses peignoirs dans lesquels elle se supportait, vêtue de si peu d'atours. Une idée lui vint.

Quelques minutes plus tard le temps de coiffer sa chevelure, Ailin ressortit de la salle de bain. Elle avait noué le drap de douche (acceptablement sec) autour de son torse. Le tissu lui allait à mi-cuisse. Elle était soulagée d'un poids et cela se sentait : elle était moins crispée. Vêtue de cette manière, son image lui revenait plus féminine. Elle se sentait plus elle-même. Elle chercha Jesse du regard.
_________________
De révélations en célébration - Page 3 160501035808612313De révélations en célébration - Page 3 16050103580851784
De révélations en célébration - Page 3 160501035807273952De révélations en célébration - Page 3 160501035809753002
Revenir en haut Aller en bas
https://www.thevoodoochild.com/t3339-ailin-dyce
Jesse Coleman
Vamps
Jesse Coleman

Identification
Emploi: Chargé de cours/ Doctorant
Age apparent: 24 ans
Dangerosité:
De révélations en célébration - Page 3 Vote_lcap14/30De révélations en célébration - Page 3 160125120054759347  (14/30)

De révélations en célébration - Page 3 Vide
MessageSujet: Re: De révélations en célébration   De révélations en célébration - Page 3 Icon_minitimeJeu 22 Oct - 11:37

Jesse ne se contentait pas d'être un simple allié supporter : il aidait, dans la mesure de ses moyens, et dans l'espace qu'il lui était possible de prendre sans devenir de trop. Il avait été élevé ainsi et il fallait admettre que ses parents avaient fait un sacré travail dans son éducation. Evidemment, le caractère de l'enfant s'y était également toujours prêté.

Le californien se contentait donc de faire ce qu'il pouvait pour minimiser les épisodes de dysphorie dont il était témoin. Cela tenait parfois à bien peu de choses et lui paraissait somme toute naturel. C'est probablement la raison pour laquelle il esquissa un simple sourire en notant l'étonnement subtil dont Ailin faisait preuve : il n'y avait rien à ajouter là-dessus.

Pour la même raison, il se contenta de continuer la conversation comme s'il n'avait rien remarqué. Ailin saurait certainement que ce n'était pas le cas, et il était inutile de le faire remarquer plus que cela. Ainsi, il la regarda partir en direction de la salle de bains avec un léger sourire en coin, pas forcément dupe, mais n'ayant pas l'intention de mettre les pieds dans le plat.

Sitôt la porte fermée, le californien se leva et entreprit de s'étirer un peu : s'il restait assis, au vu de l'heure et de la fatigue qui le tiraillait, il était certain de s'endormir. Quelques instants plus tard, le voilà en train de ranger quelque peu ses dossiers. Il soupira. Son "bureau" (qui n'était rien de plus qu'une table basse de salon) était un véritable foutoir. Les uns après les autres, les papiers volants retournaient dans leurs dossiers attitrés, les livres de recherche emplis de post-its étaient refermés (avec un marque-page en plus au besoin), et l'ordinateur portable correctement éteint après que les documents en cours d'édition aient été sauvegardés. Cela ne payait pas de mine, mais cela lui permettait déjà d'avoir un peu plus d'espace sur la table.

Constant qu'Ailin était toujours sous la douche, le doctorant entreprit ensuite de changer les draps et refaire le lit. Il en était aux finitions lorsque la porte de la salle de bain s'ouvrit. Se redressant après avoir coincé un dernier pan de tissu sous le matelas, Jesse tourna la tête en direction de la vampire.

"Parfait timing."

S'il avait évidemment remarqué la tenue de la jeune femme, il n'avait la moindre intention de le faire remarquer. Tant qu'Ailin était aussi à l'aise que possible, le reste n'avait aucune espèce d'importance. Avec un léger sourire, réprimant un nouveau bâillement, l'humain présenta le lit d'un large geste du bras, l'invitant à s'installer alors qu'il en faisait autant.

"Je suis navré, je ne pense pas tenir encore très longtemps."

Il n'avait aucune idée de l'heure qu'il était, mais il était certain que le jour était déjà levé. Après tout, ils avaient quitté les Plaisirs Coupables peu après la fermeture et étaient restés occupés un moment après cela. Sans avoir besoin d'ouvrir les volets, Jesse sentait l'ensemble de son corps le tirailler, priant pour un peu de repos. Le soupir d'aisance qu'il poussa en posant sa tête sur l'oreiller était tout aussi évocateur. Il tâcherait cependant d'être un hôte aussi respectable que possible, et tourna donc la tête du côté d'Ailin, l'interrogeant du regard. Voulait-elle continuer un peu leur conversation avant qu'il n'abandonne face à Morphée ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.thevoodoochild.com/t4467-jesse-coleman
Ailin Dyce
Vamps
Ailin Dyce

Identification
Emploi: Maîtresse Vampire, ex-strip-teaseuse aux Plaisirs Coupables
Age apparent: 21 ans
Dangerosité:
De révélations en célébration - Page 3 Vote_lcap25/30De révélations en célébration - Page 3 160125120054759347  (25/30)

De révélations en célébration - Page 3 Vide
MessageSujet: Re: De révélations en célébration   De révélations en célébration - Page 3 Icon_minitimeLun 2 Nov - 23:25

Elle avait repris du poil de la bête, et cela se voyait lorsqu'elle s'approcha du lit sur lequel elle vint s'asseoir à proximité du norme qui effectivement avait l'air éreinté. Elle paraissait plus en confiance. Son assurance habituelle avait accroché à ses lèvres le non moins habituel sourire de malice agréablement pernicieuse.

"Loin de moi l'idée de vouloir t'empêcher de rejoindre les bras de Morphée... Même s'il faudra qu'il tolère ma présence, je crois bien que je ne peux plus sortir."

Bien sûr, il était déjà établi qu'elle resterait ici pour la journée puisqu'elle était restée trop longtemps et que l'aube n'allait pas tarder à venir - si ce n'était déjà fait. Mais un brin d'humour n'avait jamais fait de mal à personne... Surtout à elle. Surtout à lui, pouvait-elle déjà affirmer malgré leur relation encore naissante.

Elle se coucha à proximité du norme et plongea son regard dans le sien, silencieuse durant plusieurs secondes. Elle profitait de l'instant. Elle se demandait aussi si elle aurait dû lui rappeler la proposition qu'il avait faite plus tôt. Avec n'importe qui d'autre, elle ne se serait pas gênée. Cependant, avec Jesse, Ailin avait envie de se montrer plus douce, plus compréhensive... Plus humaine, finalement.

Cette alchimie qui assouplissait ses penchants impitoyables, elle l'avait décidément presque oubliée. Désormais qu'elle était revenue, incarnée sous d'autres traits, la vamp commençait à se sentir revivre. Certaines parties d'elle-même sortaient presque littéralement de leur tombe.

"... Et loin de moi l'idée d'abuser de toi alors que la fatigue t'assaille... Ou même d'abuser de toi tout court, mais si cela t'intéresses toujours, il y aurait bien cette fameuse conclusion que nous pourrions nous offrir mutuellement."

Après tout, il avait eu l'air plutôt enthousiaste à l'idée qu'elle le morde. Il ne s'offusquerait probablement pas qu'elle le lui rappelle. Elle ne s'était pas nourrie très récemment et elle était froide comme la glace. Boire un peu de sang lui permettrait aussi d'être une compagnie nocturne (ou diurne) plus agréable, supposait-elle.

Cela serait la décision de Jesse, en tous les cas. Il avait trop de caractère pour se laisser forcer la main s'il avait changé d'avis.
_________________
De révélations en célébration - Page 3 160501035808612313De révélations en célébration - Page 3 16050103580851784
De révélations en célébration - Page 3 160501035807273952De révélations en célébration - Page 3 160501035809753002
Revenir en haut Aller en bas
https://www.thevoodoochild.com/t3339-ailin-dyce
Contenu sponsorisé


De révélations en célébration - Page 3 Vide
MessageSujet: Re: De révélations en célébration   De révélations en célébration - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

De révélations en célébration

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: ¤ SCENE I : Le quartier des affaires ¤ :: ║Le Centre-ville║-