Qui est en ligne ?
Sur Discord, en ce moment.



 
Le deal à ne pas rater :
Bon plan ASOS : code promo de 10%
Voir le deal

Partagez
 

 24 h chrono... sauf si on triche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Brume Trackend
Wiccans
Brume Trackend

Identification
Emploi: danseur / sculpteur
Age apparent: 27
Dangerosité:
24 h chrono... sauf si on triche Vote_lcap0/024 h chrono... sauf si on triche 160125120054759347  (0/0)

24 h chrono... sauf si on triche Vide
MessageSujet: 24 h chrono... sauf si on triche   24 h chrono... sauf si on triche Icon_minitimeMer 13 Nov - 20:55

« tu viendras me voir quand tu seras bien installé ». Cette phrase résonnait encore dans l’esprit du jeune danseur, et il s’était dès lors trouvé un nouveau don, celui de la procrastination. Pourtant cela ne lui ressemblait guère, lui qui se jetait dans ses projets comme la jetée sur les rochers, parfois se fracassant l’estime et le cœur sur la pierre de la réalité, parfois érodant l’adversité et les doutes avec l’écume de son envie…

Il avait fallu du temps pour que, petit à petit, Brume face doucement glisser le vouvoiement de son mentor en un tutoiement qui avait encore parfois de la peine à s’affirmer. Ce n’était pas tant pour gêner Cyan qu’il y avait tenu, mais cela lui semblait tout simplement plus… juste.

Hors donc, Artémis l’avait beaucoup aidé à emménager à la Nouvelle Orléans. Il n’était pas sur d’y trouver réellement ses marques, mais, petit à petit, entre la sculpture, la danse et ses cours un peu sauvage, un peu improvisé, il commençait à se dire qu’il pourrait jouer un rôle pour la communauté.

Son « groupe d’amis » s’était constitué petit à petit. Un fan, qui savait que sa nature de Wiccan était établie, puis un ami du fan. Peut être une ancienne conquête, qui amena elle-même une connaissance, qui était en contact avec un jeune prometteur. De fil en aiguille, Brume s’était retrouvée avec une sorte de groupe informel, qui lui demandait conseil, le suivait parfois, ou lui offrait simplement des bières à l’occasion. Se prêtant au jeu, il s’était mis à enseigner, en quelque sorte, à sa manière bien à lui, de façon « quasi bardique », comme s’amusait à lui répéter son mentor.

De fait, même s’il maitrisait parfaitement certaines formes rituelles, il préférait faire ressentir les choses, comme la danse, il imaginait que la magie Wiccan pouvait s’épanouir de connaissances, certes, mais aussi d’implication, de persévérance, et de passion. Toutes les magies ne s’y prêtaient pas. Allez parler de passion et d’abandon à ceux qui pratiquent assidument la maitrise des lignes, et vous ne manquerez pas d’entendre telle ou telle anecdote prompte à refroidir ce genre d’ardeurs.

Mais depuis quelques temps, un projet parmi d’autre lui semblait important, nécessaire et urgent. Il y avait comme une sorte de fatalité, de désespérance, ou simplement de maussaderie dans l’air, parmi les Wiccans. Était-ce du à la grande révélation, et à l’origine supposée des Wiccans ? Aux répercutions de Beltaine ? Ou simplement à cette « nouvelle génération » désabusée ? Brume n’était pas psychologue, mais il savait reconnaitre une détresse ambiante… Alors petit à petit lui était venu l’idée de construire une sorte de réseau de havre de paix, des œuvres d’art, des sculptures qui pouvaient lorsqu’on était à proximité induire un sentiment positif. Et il comptait en disséminer à plusieurs endroits en ville, et le faire savoir à la communauté. Ainsi, les quidams aléatoires comme ceux qui étaient informés pourraient, pendant quelques minutes, ou quelques heures, ressentir un peu plus de joie, de sérénité, de foi ou d’émerveillement.

Il y avait beaucoup de détails à régler, et des conseils à demander.
Alors lorsqu’il arriva devant la Plume Bleue, il poussa la porte, un air joyeux au visage, ce qui après tout était la plupart du temps sa signature.
Il attendit, marchant lentement, sentant l’odeur particulière du bois, des livres et des mystères, que son mentor apparaisse pour lui faire enfin part de son projet.
Oui, il était prêt et déterminé.

Las ! il ne pouvait pas savoir à ce moment précis l’imbroglio mystique et éthique auquel il serait mêlé.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t5008-brume-sergei-tymah-trackend-
Artémis Cyan
Wiccans
Artémis Cyan

Identification
Emploi: Libraire/Grand Mage de la Nouvelle Orléans
Age apparent: Une petite soixantaine
Dangerosité:
24 h chrono... sauf si on triche Vote_lcap19/3024 h chrono... sauf si on triche 160125120054759347  (19/30)

24 h chrono... sauf si on triche Vide
MessageSujet: Re: 24 h chrono... sauf si on triche   24 h chrono... sauf si on triche Icon_minitimeJeu 2 Jan - 12:28

Le liquide orangé émit un petit bruit lorsqu’une grosse bulle, formée à sa surface, éclata sous la pression d’une goutte tombée du bec de l’alambic. A peu près au même moment, un vieux minuteur (sous la traditionnelle forme d’oeuf à la coque) laissa échapper un son strident signalant la fin de son compte à rebours. Cyan releva la tête de son livre et coupa le robinet de son appareil alchimique.
Il était assis à la large table de son appartement, dédiée à la pratique alchimique de sa Wicca – et, à l’occasion, à des dîners à plusieurs. Avec des gestes vifs et précis, rendus fluides par l’habitude, il coupa le feu sous son alambic, boucha la petite fiole qu’il venait de remplir, effaça proprement le cercle tracé à la craie juste en dessous et étiqueta le flacon pour une certaine Mme Louis. Satisfait, il récupéra sa canne de bois, posée sur le rebord de la table et entreprit de descendre dans sa boutique.

La journée était relativement bonne, semblait-il. Il y avait juste ce qu’il fallait de client pour que Cyan puisse laisser les rênes de la librairie à son assistant sans qu’il ne soit débordé ou que la boutique soit vide pour autant. Cela laissait tout le temps au vieil homme d’explorer philtres et décoctions divers, de re-remplir ses placards ou de répondre aux quelques commandes qu’on lui passait. Il poussa la porte de l’escalier et traversa les rayonnages d’un pas tranquille. Arrivé à la caisse, il tira un tiroir du meuble en bois et déposa la fiole dans un compartiment libre, à côté de plusieurs autres flacons. Du coin de l’oeil, il cherchait Baptiste – qu’il aperçu une fraction de secondes avant qu’il n’entre dans l’arrière boutique.
Le magicien se contenta de passer la tête dans la pièce. Il n’avait ni le besoin, ni tout à fait l’envie de s’attarder.

- Mme Louis devrait passer d’ici une petite demi-heure. Sa commande est dans le premier tiroir sur la gauche.

Le trentenaire, assistant-libraire depuis quelques mois maintenant, hocha simplement la tête avant de la replonger dans les rayonnages de cuirs et de papier. Cyan, lui, rebroussa tranquillement chemin, profitant de l’ambiance de la Plume Bleue. Il ne cessait de dire que la magie lui plaisait terriblement, que la présence de la Wicca dans un endroit (que ce soit face à son autel, ou aux Tables d’Olaria) le réconfortait plus que tout autre chose, parfois le charme d’une pièce magiquement chargée était ouvertement concurrencée par celle d’une large pièce remplie de livres et de bibliophiles. Discrètement, il passa près d’une large table ronde où étaient attablés deux étudiants – un penché sur ce qui semblait être un lourd DM de mathématiques, l’autre sur une bande-dessinée sur la Seconde Guerre Mondiale. Il dépassa un couple qui discutait cadeaux, hésitant entre une édition illustrée d’Alice au Pays des Merveilles et La Servante Ecarlate. Remarquant quelqu’un au comptoir, il fit un petit écart pour encaisser un vieil homme, venu chercher un atlas géographique. Ce n’est à peu près qu’à ce moment qu’il remarqua, flânant dans un coin, un visage familier. Cyan contourna le meuble de bois, disparut entre deux rayonnages pour réapparaître à quelques pas seulement de Brume.

- Puis-je vous aider, jeune homme ?

Un sourire discret se dessinait dans ses yeux et aux coins de ses lèvres. Cela faisait quelques temps qu’il n’avait pas eu de nouvelles de son élève, et c’était toujours un plaisir de retrouver des visages connus au détour d’une bibliothèque.
Non pas que Cyan en soit ouvertement démonstratif, cela dit – comme toujours, le vieil homme parlait avec un ton poli, presque froid, les deux mains sur sa canne, se tenant droit juste derrière Brume. D’un point de vue extérieur, il semblait plus professionnel jusqu’au bout des ongles qu’agressif ou chaleureux – cela dit, un regard un chouïa plus exercé et habitué au Wiccan pouvait remarquer le petit éclat dans ses yeux, les minuscules ridules ici et là qui évoquaient à mi-mots un sourire, et les très légères inflexions dans sa voix qui signalaient une légèreté dans sa politesse habituelle.

- Je suis techniquement en congé à la librairie, pour aujourd’hui, mais puis-je vous être d’une quelconque aide pour choisir un livre ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4627-artemis-cyan#75742
 

24 h chrono... sauf si on triche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: ¤ SCENE III : Les vieux quartiers ¤ :: ║La rue principale║ :: La Plume Bleue-