Qui est en ligne ?
Sur Discord, en ce moment.



 

Partagez | 
 

 Abbigail Moreau [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abbigail Moreau
Abbigail Moreau

MessageSujet: Abbigail Moreau [En cours]   Dim 17 Mar - 4:06

État Civil

Décline ton identité

Nom : Moreau
Prénom : Abbigail ou Abby pour faire plus court
Espèce : Norme

Âge : 25 ans
Date de Naissance : 26 décembre 2031
Situation de Famille : Célibataire
Profession / Activité : Agent du BIAS et membre de LEDO


Morphologie

Et donc à quoi tu ressembles ?

Taille : moyenne autours de 1m65

Poids : autours des 57 kg

Corpulence : La demoiselle a une corpulence de sportive. Ses bras sont musclés et ses abdos bien tracés et il faut probablement apprécier ce type de morphologie pour la trouver jolie, mais elle n’est pas difforme pour autant. Le bodybuilding, elle trouve n’est clairement pas à son goût, vu sa tête devant les photos de gens qui font de la gonflette. La pratique de la boxe depuis son enfance a bien laissé ses marques et son métier actuelle entretient bien la machine. Sans compter de la salle juste en dessous de son appartement, dans laquelle elle se rend quotidiennement pour voir le coach, faire quelques crocher, voir un petit combat d’entraînement.

Couleur de cheveux : Abby attache généralement ses long cheveux châtain afin qu’ils ne la dérangent pas. Le plus généralement, elle opte pour la queue de cheval.

Couleur des yeux : Des yeux vairons, un bleu et un vert.

Allure générale : Sportive lorsqu’elle fait son jogging ou en train de s’entraîner dans la salle.  La demoiselle viendra peu vers les gens, mais si vous l’abordez, elle se montrera plutôt aimable, en apparence relativement ouverte et plutôt dynamique, voir déterminée en fonction des sujets de la conversation.

Allure vestimentaire : En dehors de ses tenues de sport qui montre généralement ses abdos et qui sont plutôt moulante pour la boxe, la demoiselle aime être à l’aise. Elle sera plus t-shirt et pantalon un peu large, sans pour autant porter jogging ou baggy. En t-shirt, ils descendent pour la plupart jusque sur les fesses et plus d’un ont un grand col, n’ont pas pour descendre jusqu’à la poitrine, mais pour montrer une partie des épaules, ou retomber complètement d’un côté. Pour cacher le soutient gorge lorsque les tissus sont un peu transparents, notamment les blancs, elle porte en dessous des maillots plus simples de couleur uniforme. La demoiselle porte peu de robe ou de jupe, lorsqu’il fait trop chaud, elle choisi plutôt des shorts. Elle n’est pas très frileuse, mais lorsque les températures chutent, la policière optera alors pour des sweats plutôt que des pulls.

Particularités éventuelles : les yeux vairons, qui peuvent perturber un peu certains interlocuteurs et parfois des traces de bleus et autres petites blessures lorsqu’elle fait un combat à la salle.


Psychologie

Dans ta tête.


Défauts :

Qualités :

Croyances : La demoiselle maintient l’espoir, elle s’accroche au fait de pouvoir résoudre l’énigme derrière la journée qui a fait basculer leur vie. L’agent du BIAS croit fermement qu’en retrouvant les acteurs et en les faisant témoigner, elle trouvera la clef pour réveiller son frère.  Sans cette croyance, elle n’aurait pu se relever et c’est la seule étincelle qui la maintient active.

Religion : Comme beaucoup, parfois, il lui arrive dans un moment de tristesse d’adresser à une entité supérieure. Enfin, elle commence toujours par des si à ce moment là et ce petit accès de croyance disparait aussi fugacement qu’il est apparu. Il n’est donc pas vraiment possible de parler de religion. Elle respecte la foi de ces deux parents, Abby ne peut juste pas les suivre sur ce chemin, pas après ce qui leur est arrivé.

Goûts : La demoiselle aime la boxe et plus généralement les sport de combats. Si quelqu’un l’invite à tester un sport, elle sera facile à convaincre à condition de trouver une place dans son emploi du temps. Musicalement, bien qu’elle soit plus portée sur la pop, sa fratrie à élargit les goûts en la matière. Depuis qu’elle va régulièrement voir son cadet, la jeune femme aime de plus en plus le classique et le jazz et elle s’est découvert une passion pour les livres d’aventures, de mythe et des légendes. Pour que Gail reste à jour, elle cherche toujours un nouveau titre de fantastique à lui lire à voix haute à l’hôpital, persuadée qu’il doit bien l’entendre. Quant à sa sexualité, elle est hétérosexuelle, mais ne cherche pas activement à rencontrer quelqu’un. C’est presque l’inverse, tellement la policière se néglige et si il peut lui arriver de se retrouver dans le lit d’un partenaire, ce sera plus lié au hasard et à l’ambiance qu’à une volonté délibérée de sa part.

Talents, savoirs notables : Elle subit un entraînement relativement intensif à la savate et connait pas trop mal les enchaînement de boxe anglaise. Elle n’a pas autant de connaissance sur les wiccans que ces derniers, mais bien plus que la plupart des normes.

(+) Espoirs, buts, rêves : Elle est entrée au BIAS, pour retrouver ceux qui ont fait basculer leur avenir. Pas pour se venger, la justice se chargera d’eux, mais pour obtenir leurs précieux témoignages, pour qu’enfin, son frère puisse revenir à la vie. Son rêve, c’est que Gail se réveil et qu’ils habitent ensemble dans l’appartement, le temps de se reconstruire une famille, qu’ils puissent un jour tous les deux vivre et pensaient enfin à leur avenir.

(-) Angoisses, regrets, phobies : Elle ne se souvient de rien sur cette journée-là. C’est frustrant et cela la laisse perdue. Elle cherche désespérément à compléter ce puzzle si important. C’est le jour où tout à basculer, où ils sont tous morts et où leur vie a été complètement chamboulé. Dans sa tête il n’y a que du vide. Abby ressent la peur, l’angoisse, mais est-ce la terreur de ce qu’elle a vu ? ou ce qu’elle ressent maintenant face au vertige du vide ? Face à cette partie de son histoire qu’elle a vécue et qui n’a laissé qu’une page blanche. Comme si elle n’y avait jamais ne serait-ce qu’assister à l’horreur.

Si on vous parle des Outres, vous réagissez comment ?
Une légère méfiance qui s’explique par son histoire. Elle garde des relations plutôt superficielles depuis, à part pour Ed et Jason.  Une personne faisant preuve d’un peu trop de trace de sectarisme aurait tendance à provoquer le retrait de la jeune femme. L’agent estime qu’elle a bien mieux à faire que des cas désespérés. Ils ne sont peut-être pas totalement perdus, mais elle a bien conscience que ce n’est pas elle qui arrive à faire quoique ce soit. Elle n’est pas assez bienveillante pour faire réfléchir qui que ce soit, sur quoi que ce soit.

Et votre sentiment vis à vis des Normes ?
Idem que pour les normes. Sa mère et son frère son norme. Elle est victime, bien que norme de la vindicative et de la peur de gens sans pouvoirs, alors qu’elle est comme eux. Quant aux outres croisées certains sont bienveillant, d’autres avec autant de préjugé sur son sang que les autres. Bref, ils sont logés à la même enseigne. C’est aussi pour cela qu’elle a prit une carte au L.E.D.O, ils peuvent certes avoir une manière de voir le monde complètement différente des humains, ce n’est toutefois pas le climat ou les politiques actuelles, qui vont améliorer les choses. Au contraire même, il ne fait qu’envenimé la situation.

Êtes-vous satisfait de votre existence ?  
Elle n’a pas le choix que d’être satisfaite, même si parfois elle craque et pleure. C’est juste un moment de faiblesse qui va passer. Laissez-lui juste un peu de temps, seule, dans le noir pour qu’elle retrouve quelques forces et ce sera bon.
Possibles évolutions ou objectifs futurs : Il y a plusieurs pistes possible pour le perso. Cela va dépendre des joueurs qu’elle rencontrera.

Particularités éventuelles : Abby est une passionnée qui peut faire preuve d’un sang-froid étonnant dans des situations particulièrement dangereuses ou choquantes.


Relations sociales

Présente nous tes potes !

Un animal de compagnie ?
Nop.

Un meilleur ami ?
Elle a plus des connaissances que des amis, entre son travail, s’occuper de son frère, plus voir Ed et Jason de temps et donner un coup de main au L.E.D.O la demoiselle n’a pas vraiment de temps pour elle, ni pour les relations sociales, autres que celles déjà entretenus.

Relations particulières notables :

 Jason Wotring : Avocat, il travaille principalement pour le L.E.D.O, mais selon son emploi du temps il peut accepter d’autre affaire auprès de client qui n’ont rien à voir avec le L.E.D.O. Il se garde tout de même le droit de refuser des affaires si des clients lui demandent de bafouer son éthique. Marié a une métamorphe, il était jeune papa d’une première braillarde en 2048 et ne put recueillir Abby cette année-là, malgré la promesse faite à Terry et Sam de s’occuper de leurs enfants si un malheur devait leur arriver. C’est toutefois lui qui mit en place les injonctions d’éloignement contre les familles des deux parents, prit en charge la garde légale des deux adolescents Moreau. Il entra en contact avec Edward pour parler de l’avenir des biens qui revenaient à Abby et Gail, surtout la partie où l’homme était propriétaire avec Sam. Pour le bien des deux, ils trouvèrent des arrangements pour que les adolescents ne se retrouvent ni en famille d’accueil, ni couper de tous et avec un avenir, un minimum garanti jusqu’à leur majorité. L’avocat et Abby ont fini par développer une certaine affinité, il est encore protecteur à son égard et elle lui donne encore régulièrement de ses nouvelles. De son côté, elle ressent de la gratitude pour cet homme qui a, de son point de vu, tenu ses engagements envers ses parents et les a aidés à traverser la période la plus difficile, tout en les protégeant au mieux. Il est une des raisons de sa carte de membre de LEDO et l’agent du BIAS essaie de lui rendre service, dès qu’elle peut.

Edward Yarbrough : Elle connait son ancien entraîneur depuis qu’elle est née. Ami de son père, les deux hommes s’embarquèrent ensemble dans la grande aventure du club de boxe. A présent, il est l’unique propriétaire du club de boxe. Il a tenu à trouver un remplaçant pour la boxe anglaise, lui ne pouvant assurer que les cours de boxe française. Coach pour Abby, ils ont noué une relation de confiance. Il fut un des piliers qui lui permit de surmonter les épreuves, même à présent. Il essaie de guider la demoiselle afin qu’elle ne finisse pas par se perdre elle-même et l’invite régulièrement sur les rings de la salle. L’appartement de la policière étant à l’étage de la salle du club, il n’a pas besoin de la chercher bien loin. Abby ne repousse pas la main de l’homme rude qui essaie de la faire avancer, par respect pour eux et malgré qu’elle le trouve parfois un peu lourd. Sans doute parce qu’il est à l’heure actuelle avec Jason ce qui peut le plus se rapprocher d’une figure paternelle, encore en vie. La jeune femme ne se sent, pour l’instant, pas la force de pouvoir rentrer en conflit avec ces quelques relations sincèrement inquiètes pour elle et qui font de leur mieux pour l’aider.


Antécédents

C'est le moment de raconter sa vie


Quelque chose à dire sur votre Famille ?

Sam Moreau : Son père, boxeur professionnel, il fut un jeune espoir et remporta quelques trophées. Malheureusement, un accident le força à arrêter ce sport. Tout aurait pu finir ici, s’il n’avait pas rencontré Terry. La wiccanne, dont il tomba amoureux, lui redonna non seulement espoir mais un sens à sa vie. C’est pour cela qu’il défendit son couple envers et contre tout, surtout contre leurs familles et une société guère tolérante contre les outres ou les mariages mixtes. Les Moreau, intégristes les maudirent pour une telle union contre nature et les Booker, tous fièrement wiccan depuis des générations ne se montrèrent pas plus ouvert d’esprit. C’est pour se protéger qu’ils quittèrent bâton-rouge pour la nouvelle Orléan, mais surtout pour pouvoir fonder une famille loin des conflits familiaux car Terri était enceinte.
Avec Ed, ils devinrent propriétaire d’un bâtiment comportant une salle de sport et des appartements d’habitations. Ils louèrent ces derniers et décidèrent tous les deux d’employer la salle de sport pour former un club. Sam serait l’entraîneur pour la partie boxe anglaise et Ed pour la partie boxe française. A deux, ils mutualisèrent aussi bien les dépense que les gains, ce qui leur assurait un revenu honnête tout en continuant d’exercer dans le milieu qui les passionnait tant. Dans un premier temps, il logea dans un des appartements avec son épouse et son premier garçon. Il déménagea peu de temps après, alors que la dame attendait de son second.
Il était épanoui dans l’équilibre que lui et les siens parvenaient à trouver. Les insultes qui parfois fusaient contre leurs couples renforçaient leur lien, mais jamais ils ne se montrèrent sectaire. Ce père prit toujours soin de montrer à ses enfants, qu’en face de tels individus il y avait d’autre personne comme Jason ou Ed, qui valaient la peine d’être rencontré, respecté et apprécié. La réussite de Joshua le transportait et les projets de sa femme le rendait tout aussi joyeux. Jamais il n’avait imaginé cristalliser la haine au point d’en arriver à un drame pareil. Une réalité qui tourna au cauchemar et rendirent sa fin d’autant plus douloureuse.

Terri Booker : La mère d’Abby est issue d’une famille de sorcier qui n’aiment pas les normes et voient ces derniers comme des lâches, trouillards et pathétiques individus sans pouvoir. Des aveugles face à un monde qui les dépassent et qui agissent comme de parfaits idiots frustrés pour se donner l’illusion de contrôler la situation. La wiccanne grandit dans cette pensée, mais n’y trouvait pas sa place. Trop de violence pour l’enfant ou même la femme qu’elle devint. Curieuse, elle mit le nez dehors pour rencontrer d’autres personnes et dû faire preuve de ruse pour élargir son horizon. Elle n’avait pas planifié que sa place se trouve auprès d’un norme, si honnis par les siens. La blonde n’avait pas voulu les vexer ou se rebeller particulièrement contre les booker et la sorcière fut la première surprise à se découvrir aussi entêtée. Pour la première fois, elle luttait contre son père, ses frères et sœurs et même contre un futur fiancé wiccan qu’elle ne connaissait pas. Elle se découvrit un esprit de lutte, soutenu par son mari, mais également pas Jason, qu’elle avait rencontré au cours de ses pérégrination. Terri était le genre de femme à ne lutter que pour l’essentiel et son époux, le père de ses futurs enfants étaient bien plus important que des gens du passé, incapable de l’accepter. C’est l’avocat qui convaincu le couple de partir pour la nouvelle Orléan, là où il avait ses bureaux et pourrait plus facilement les aider.
Alors qu’Ed s’arrangeait avec un certain Sam, qu’elle rencontra la première fois dans cette nouvelle ville, la wiccan se demanda ce qu’elle pouvait bien apporter également aux ménages. Après quelques années et trois magnifiques enfants qui occupèrent beaucoup de son temps, la wiccane ne trouva qu’une seule chose pour amener un peu de sous :  confectionner des charmes, talismans et quelques bijoux sans signification particulière sur le net. Lorsque les petits commencèrent à grandir et lui laissait plus de temps, la dame pouvait fournir se boutique de manière plus régulière. Elle se prenait même à rêver sur le fait de pouvoir louer un petit stand, ou placer quelques présentoirs de vente avec des boutique partenaire. Des plans pour l’avenir qui lui donnaient un grand sourire, mais qui n’étaient apparemment pas destiné à se réaliser.

Joshua Moreau : frêre aîné, il est né norme, ce qui n’empêcha aucun de ses parents de se réjouir de sa naissance. Le garçon était passionné de boxe anglaise et bien décidé à suivre les traces de son père. Quelques journalistes avaient repéré la filiation et le jeune homme avait même remporté une bourse sportive pour aller à l’université grâce à la boxe. Ce qui rendait fier toute la famille, mais son père encore plus que les autres. Le jeune homme n’avait qu’une hâte, atteindre la rentrée pour découvrir une nouvelle salle, un nouveau coach et pousser ses ambitions au plus haut. Il ne se laissa jamais impressionné par les critiques sur son origine mixte et pour mettre fin à tout rumeur de dopage par sort lancé par sa génitrice se soumis de lui-même à des tests antidopages classiques et magiques. Il était hors de question qu’il laisse sa famille être traîné dans la boue et son nom souillé. Malheureusement la vie en avait décidé autrement et ce jeune talent parti bien trop vite. Le plus grand lui fit écouter quelques morceaux de rock et métal, elle qui était plus pop et rap. Les deux plus grand passaient pas mal de temps à se chamailler. Un proverbe parfait pour leur relation était, qui aime bien, chari bien.

Gail Moreau :  Frère cadet, il fut le seul wiccan de la fratrie, ce qui le rapprocha un peu plus de sa mère. Elle aimait tous ses enfants, mais elle devait donner à Gail des cours en plus, pour qu’il apprenne à maîtriser son don et la magie. Les deux aînés, trouvaient cela cool et l’encourageaient à leur manière. Ils étaient étonnamment plus doux avec le dernier, mais il leur paraissait plus sensible, fragile.  Gail trouva un peu de temps, pour aller parfois sur le ring avec son père et son aîné. Des occasions d’autant plus rare et précieuses qu’ils apprirent tous à chérir, ce qui n’empêcha pas Gail de perdre ses quelques matchs d’entraînement contre un Joshua sans pitié sur le ring. Le plus jeune Moreau était le plus mélomane de la famille et se mit au violoncelle. Il fut maudit au début, car le son des cordes maltraitées était une horreur, mais quelques années de pratiques en firent un bon musicien, dont les petits concerts privés à sa grande sœur était un de ses moment préféré, surtout après une rupture. Son cadet au violoncelle, la tête du familier de sa mère sur les genoux et l’écureuil qui servait de familier de son cadet sur l’épaule, il n’y avait rien de plus reposant. Alors elle va le voir plusieurs fois par semaine et lui passe des morceaux de violoncelle à défaut de pouvoir lui en jouer elle-même. La policière lui raconte ses journées, lui lit à voix haute des livres qui doivent lui plaire. Tout aussi régulièrement, elle lui tient la main et lui promet qu’elle trouvera un moyen de le faire revenir, même si elle doit autoriser à ce qu’il devienne partiellement un cobaye pour wiccan et médecin, du moment qu’il n’y a pas danger de mort. Elle fera tout pour le ramener à la maison, même s’ils ont déménagé, même s’ils ne sont plus que deux.

Événements de votre passé qu'il convient de connaître :  
VOTRE_HISTOIRE


Quelques détails à savoir sur votre arrivée à la Nouvelle Orléans? Vous en êtes natif ?
Native


Bas les masques

Dans l'étrange monde de l'irl...

Derrière l'écran, vous êtes : Je prend toujours le pseudo de mon perso, donc appelez moi Abby
Vous serez souvent là avec nous ?
A priori, je me connecte régulièrement, plusieurs fois par semaine. J’aurais probablement des soirées ou je serais moins présente de manière plus ou moins régulière, mais rien qui devrait m’empêcher d’avoir un rythme de rp correct.
Comment avez-vous connu Voodoo Child ?
Je le connais depuis pas mal de temps et suis retomber dessus au cours de mes divagation du net. J’ai mis un peu de temps pour me décider à poser mes valises, mais c’est fait.
Avez-vous déjà un double/multi compte ?
Nop
Votre avatar provient-il d'une de nos banques ?
Nop, il vient de Deviantart. C’est punch baby de sakimichan.
Avez-vous des suggestions, des questions, des compliments ou des tomates à nous jeter à la figure ?
Il y a des parties en construction sur le forum, dont j’avais besoin donc j’espère ne pas avoir fait de bêtise (sur le BIAS ou le LEDO), de toute façon, ce sera dit lors de la correction. Donc pour l’instant rien à signaler.
Vous attestez avoir lu le règlement, et vous engagez à l'appliquer à-la-lettre ?
Yep, yep *main du mauvais côté, parce que gauche et droite c’est compliqué @@*  
Revenir en haut Aller en bas
 

Abbigail Moreau [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: ¤ DISTRIBUTION ¤ :: ║Registre║ :: Le recensement :: Questionnaires en attente de validation-