Qui est en ligne ?
Sur Discord, en ce moment.



 

Partagez
 

 Aoife Mac Conmara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aoife Mac Conmara
Faës
Aoife Mac Conmara

Identification
Emploi: Sculptrice
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
Aoife Mac Conmara Vote_lcap22/30Aoife Mac Conmara 160125120054759347  (22/30)

Aoife Mac Conmara Vide
MessageSujet: Aoife Mac Conmara   Aoife Mac Conmara Icon_minitimeVen 1 Fév - 2:31

État Civil

Décline ton identité

Nom : Mac Conmara

Prénom : Aoife

Espèce : Faë
Âge : 815 ans
Âge apparent : 31 ans

Date de Naissance : Selon les dates de votre calendrier actuel Américain, je suis née le 27 Novembre 1241

Situation de Famille : Mère par procuration des poulains autour de moi. Il faudrait que je songe à en avoir un à moi, si je trouve un reproducteur correct.

Profession / Activité : Je sculpte pendant mon temps libre, et enseigne cet art pendant les heures ou je travaille.


Morphologie

Et donc à quoi tu ressembles ?


Apparence animale : ////

Sous-espèce : Kelpie, Each Usige
Aspect de la trace : Bleu foncé, à peine plus claire que ma crinière et ma croupe

État post-mortem : ///
État post-réanimation : ///

Taille : 1m89
Poids : 185 pounds / 84 kilogrammes

Corpulence : Relativement fine, mais avec de la force

Couleur de cheveux : Bleu foncé, que l'on pourrait croire noirs, rappel à la couleur de mon pelage original

Couleur des yeux : Gris clair

Allure générale : J'ai une apparence qui peut paraître froide, hautaine pour les Normes et les Outres et la majorité des Faës. Les autres Kelpies quand-à eux me percevront plus familière, alors que mon apparence ne change pas. Je suis grande, bien grande pour une femme de nos temps, et mon port de tête est fier. Ma peau est légèrement hâlée, marque de mon pelage original, je ne pouvais pas me contenter d'une peau d'albâtre, même si ça a pu étonner il y a quelques temps en Irlande. Mes longs cheveux en général lisses sont d'un bleu si foncé qu'il paraissent noirs, mais leurs reflets sont, à mon avis, superbes.

Allure vestimentaire : Des matières naturelles, le plus possible, souvent de couleur sombre. Des formes près du corps quand je dois me mêler au bé- aux gens, sinon des modèles plus amples, plus aériens. Le peu de bijoux que j'utilise pour orner mon corps seront fait de cristaux aussi purs que de l'eau, et d'or, d'argent ou bien encore de laiton. J'évite le fer comme la Peste, même si les Européens ont eu bien du mal à l'éviter.

Particularités éventuelles : Sous sa forme originelle elle ressemble à un grand cheval, qui culmine à presque deux mètres. Son pelage et sa crinière sont d'un bleu foncé absolument magnifique, pareil à un ciel nocturne tirant vers le matin.


Caractéristiques magiques

Sparkles !


Potentiel de base : ///
Influence familiale : ///
Entraînement: ///
Foi : ///

Couleur de l'aura étherique : ///
Couleur de l'aura astrale : ///


Origine : ///
Ancienne espèce : ///
Perméabilité à l'outremonde :  ///


Âge du cadavre :  ///
Capacités passées :  ///
Problèmes : ///
Cas de pathologies post-mortem : ///


Psychologie

Dans ta tête.


Défauts : Retirée du monde, hautaine, certains la diraient sans cœur, elle se fiche de ce qui se déroule autour d'elle tant que ça ne cause pas de danger à son monde. Elle peut-être blessante mais ne le fera que rarement dans l'optique de heurter la personne intentionnellement, elle est juste bien trop honnête, comme tous les membres de sa race. Elle a aussi tendance à ne pas se soucier des sentiments des "Autres" comme elle les classifie dans sa tête. Comprendre pas "Autres" les gens extérieurs à son espèce. Elle reste en règle générale froide et distance tant qu'elle n'est pas piquée dans son orgueil. Elle peut en devenir redoutable. Sanguinaire même. La Faë est sanguinaire, dans le sens où elle n'hésiterait pas une seconde à dévorer un Norme car après tout ils ne sont que nourriture. Elle ne le fait pas pour ne pas nuire aux Éminences Grises à qui elle obéit fidèlement. Par peur ou loyauté ? Qui sait.

Qualités : Elle est très attachée à son peuple qu'elle considère comme sa famille. Si elle voit un kelpie en danger, elle ira l'aider, car elle estime qu'il est de son rôle de prendre soin des siens, comme il est de leur rôle d'aider les leurs. Aoife, dont le nom signifie beauté en Gaélique, est une personne sensible à la nature, à la beauté de la nature et surtout à l'appel de la mer. Elle est mesurée, et manie comme ses pairs à la perfection l'art du langage, l'art de la tromperie et des pactes passés sans s'en rendre compte. Chacune de ses phrase est à prendre avec des pincettes.

Croyances : La loyauté. L'art. La beauté en toute chose. Les liens familiaux. Les poulains. Ses Dirigeants. La Grandeur des Faës. Le Conseil et les Éminences Grises.

Religion : ///

Goûts : Culinairement parlant, Aoife aime les Normes et les métamorphes bovins quand ils sont sous forme animale. Le petit goût de boeuf avec un je-ne-sais-quoi en plus est à tomber.
Elle aime l'Art, ayant appris au fil du temps sur Terre les œuvres des plus grands maîtres, son époque favorite restant la Renaissance Italienne. Ces courbes douces, ces merveilles de sculptures, elle ne peut pas croire que ces miracles aient été commis par des Normes. Ils devaient être inspirés par les Faës. Elle apprécie également la littérature, son style de prédilection restant la poésie, à laquelle elle s'adonne régulièrement aussi.
La danse reste un amour premier de sa vie, aimant se déhancher sur Terre comme elle peut le faire sous l'eau, mais ne la pratique qu'avec ses pairs, cet art étant bien trop mal vu, bien trop peu respecté de la part des autres races. La danse n'est pas quelque chose de futile ou de juste joli, ça a pour elle un sens, une importance.
Forcément, elle aime la mer et les cours d'eau naturels. Elle peut rester des heures à contempler l'immensité bleue, où à la parcourir sous sa forme originelle, laissant sa crinière voguer au creux des flots.

Talents, savoirs notables : La sculpture bien sur, étant son dernier hobby des... oh... 150 dernières années.
Avant ça il y eut l'arrangement floral pendant une très courte personne, 50 ans à peine, puis la poésie, toujours présente telle une amante récurrente de sa vie. Elle a tendance à se tourner vers tout ce qui est créatif et il me semble que l'on peut dire que c'est une touche à tout. Enfin. Pour tout ce qui est manuel et absolument pas virtuel, il ne faut pas abuser.


(+) Espoirs, buts, rêves : Elle espère pouvoir retrouver un endroit sur et faste pour les Faës, pouvoir être en paix et que sa race redevienne ce qu'elle était. Qu'ils redeviennent les semi divinités qu'ils étaient pour les Normes lorsqu'ils étaient à leur apogée.

(-) Angoisses, regrets, phobies : La faiblesse et la stérilité des Faës l'inquiète au plus haut point, elle craint au plus haut point une extinction de son espère, ou pire, un appauvrissement du sang encore une fois.


Si on vous parle des Outres, vous réagissez comment ?
Les Faës sont mon peuple même si certains sont clairement moins dignes d'autres.
Les wiccans ne me dérangent pas même si ils peuvent me hérisser l'échine parfois. Je pense que si ils me laissent loin de leurs rituels, j'en serai bien satisfaite.
Les vodouns quand à eux sont des êtres méprisables, tout comme leurs engeances mort vivantes et les crocs longs dont le coeur ne bat plus. Les morts ne sont pas ma tasse de thé et ceux qui jouent avec ne le sont pas non plus.
Les métamorphes sont amusants, et certains sympathiques quand on laisse de côté leur manque de manières.

Et votre sentiment vis à vis des Normes ?
Elle ... n'a pas d'avis. Ils sont utiles quand on à besoin d'eux. J'imagine. Elle peut s'émerveiller parfois de la petitesse de leurs vies, comme un Norme peut s'émouvoir de la courte vie d'un papillon. Mais rarement quelque chose de plus. Elle aura tendance à ne même pas les remarquer. Sauf si elle à un petit creux et qu'un passe dans le coin.

Êtes-vous satisfait de votre existence ?  
Elle est déçue de la perte des pouvoirs des Kelpies, ayant été élevée avec les contes des temps anciens. Elle se trouve trop faible par rapport à ce qu'elle aurait du être, son sang trop appauvri par la perte de leur source magique. Elle regrette les temps où les Kelpies pouvaient parcourir le monde, égaux en pouvoirs et en talents.

Possibles évolutions ou objectifs futurs : Elle peut vieillir et asseoir sa position dans la hiérarchie, laisser le pouvoir monter dans ses veines et celles des autres Faës. Laisser la responsabilité lui monter à la tête et se noyer totalement dans ses principes et ses préjugés.
Elle peut aussi complètement se laisser décevoir par le monde, par les Normes avec qui elle devra cohabiter et à qui elle devra éventuellement se soumettre, eux et les autres races. Elle devra peut-être apprendre l'humilité et accepter que la race Faë n'est pas au dessus des autres.
Il n'est bien sur par exclus qu'elle finisse par se prendre d'affection pour les autres, pour ceux qui ne sont pas ses pairs et que cela finisse par l'adoucir. Who knows ~


Particularités éventuelles : ///


Relations sociales

Présente nous tes potes !


Un compagnon de Meute ?
///

Un calice ?
///

Un familier ?
///

Un zombi ?
///

Votre vodoun ?
///

Un animal de compagnie ?
Mis à part les animaux qui flânent près d'elle quand elle se pose en dehors de chez elle, elle n'a pas d'animal de compagnie. Elle se trouvera peut-être un Norme ou un Métamorphe à qui elle grattera derrière les oreilles ?

Un meilleur ami ?
L'eau.

Relations particulières notables :


Antécédents

C'est le moment de raconter sa vie


Quelque chose à dire sur votre Famille ?
Née de parents Kelpie, elle fut un des rares enfants encore nés d'une union Faë et non pas mixte.


Événements de votre passé qu'il convient de connaître :  





Aoife Mac Conmara, née une fin novembre 1241, de parents Faës, deux kelpies respectés dans leur communauté. Elle eut une enfance agréable, les 100 premières années de sa vie étant assez calmes et pleines de leçons diverses sur sa culture, leurs traditions et leur passé. Elle fut elevée, tout comme ses consœurs, dans le but de devenir Aegir de sa harde, un but secondaire dans sa vie. Elle n’y prêtait pas vraiment attention, se contentant de suivre son éducation avec rigueur et attention.

Elle passa aussi quelques temps sur Terre, apprenant la vie de Faë aussi bien au Sidh qu’en dehors de celui ci. Elle apprit comment se mêler aux humains, comment se nourrir, de quoi, comment survivre en territoire hostile. Elle vit sans voir la déchéance du Sidh, ne l’ayant après tout jamais connu sous son aspect original, à pleine puissance si je puis dire. A ses cent ans, un âge somme toute ridicule, elle devint enfin officiellement une adulte, réussissant tant bien que mal l’épreuve imposée du passage à l’âge.

Elle fut « lâchée » au beau milieu de l’Irlande, mais elle retrouva bien vite son chemin jusqu’à la maison, avec détermination et volonté. Elle se dit bien souvent qu’elle réussit son épreuve grâce à son sang et son éducation, grâce à son arbre généalogique, dénué de tout sang humain. Une fois officiellement adulte, elle commença sa vie, allant visiter la Terre, observant la Vie, la nature, s’occupant des enfants à son tour quand elle le pouvait, pour donner un petit coup de sabot. Elle fit beaucoup d’allers retours entre chez elle et différents pays de la Terre, mêlée parmi les humains qu’elle ignorait majoritairement. Elle gardait tout de même un œil sur le Sidh, assistant avec tristesse à sa déchéance, à son affaiblissement petit à petit. Elle vit certains de ses pairs, des énergumènes principalement, fuir leur terre natale, allant se réfugier auprès des humains. Des bêtes simples à la vie si courte et futile, aux manieurs de Fer qui les blessaient si facilement.

Elle eut toujours tendance à ne pas s’intéresser à la vie ou aux valeurs humaines, mais leur conception de l’Art lui a toujours parlé. Elle s’est donc accordé, au fil de sa vie au Sidh, des petites escapades pour se remettre à jour sur les différents courants artistiques. La kelpie s’est toujours amusée à comparer l’art Faë et l’art humain, amenant dans son art personnel un peu de toutes les influences qu’elle pouvait avoir. Elle tomba amoureuse de la Renaissance, que ce soit pour l’art littéraire, ou visuel.

Malheureusement, l’art n’était pas la seule chose dont elle tomba amoureuse. Elle s’éprit passionnément d’un membre de sa harde, avec qui elle se voyait passer un bout de sa vie. A 150 ans, c’était encore considéré comme une amourette de jeunesse, mais cette amourette la rendait heureuse. Elle n’eut que quelques dizaines d’années en sa compagnie, avant que cet amour si cher à son coeur ne faiblisse, comme sa terre. Au bout d’une petite centaine d’années, le Sidh bien trop affaibli pour pouvoir tous les protéger correctement, elle vit la créature qui la remplissait tellement de bonheur s’éteindre dans ses bras. Trop faible pour se sustenter correctement du peu de magie qu’il leur restait, ne voulant pas se nourrir d’humains, la personne si chère aux yeux d’Aoife mourut peu avant la grande fugue des Faës.

Vieille d'a peine 260 ans, elle sentit son coeur se déchirer à la vue de ses pairs fuyant leur maison natale. Elle était persuadée que la Terre ne leur apporterait que mal et douleur, qu'appauvrissement du sang et mort, que brûlure du Fer et violence des humains. 
Elle finit par s'y résigner, quelques dizaines d'années après. Malgré ses nombreux voyages sur Terre au fil du temps, pour apprendre le monde, pour se nourrir, pour visiter même, se retrouver bloquée sans retour possible à la maison la heurta plus que tout. Elle sentit jusqu'au plus profond de son être la rupture des arches, l'effondrement de son monde et la coupure avec leur source d'énergie principale, leur source de magie. 

Les années suivantes lui furent encore plus douloureuse. Elle se réfugia en Irlande, terre empreinte de magie et de légendes, là où ses pairs étaient respectés et leurs noms murmurés pendant les froides nuits devant les deux pour effrayer les plus jeunes. Elle prit en ce temps son patronyme actuel, Mac Conmara, signifiant littéralement "Enfant du Chien des Mers", ce nom lui apportant un certain cachet vu que lié à une famille puissante. Quand elle avait besoin de se faire passer pour une humaine ce monde lui ouvrait bien des portes. Elle vit au fil du temps les Faës tomber autour d'elle, morts du manque de magie, de la main d'humains ou sous les coups des Feux Follets. Elle apprit bien vite à se conduire de la manière appropriée pour ne pas attiser leur colère ou même attirer leur attention. Elle apprit au fil des années à respecter et craindre plus que tout les Éminences Grises, se conformant à leurs ordres car ils ne souhaitaient que le bien du peuple Faë. Les Éminences étant ce qu’elles étaient, elles étaient les plus sages et les plus à même de savoir ce qui était bon pour eux.

Elle se reconstruit une harde autour d'elle, dans étendues naturelles d'Irlande, fournies à cette époque et se donna comme but d'offrir un refuge et une sécurité aux Kelpies qu'elle croiserait. Surtout aux rares enfants qui pouvaient naître sur son territoire. Elle réapprit avec eux la joie de vivre en communauté, d'observer la beauté de la nature, de la recréer. Ses souvenirs les plus chers viennent de cette époque la. 

Elle garda tout de même un oeil sur l'évolution humaine, voyageant parfois quelques mois, allant observer le monde avant de revenir bien vite à son Irlande chérie. Elle vit la révolution industrielle heurter ses terres et ses gens, ceux qu'elle s'était juré de protéger. Elle vit les siens dépérir du manque de magie, ne pouvant pas se nourrir trop ouvertement d'humains. Quand ils avaient pour eux la grandeur des étendues aquatiques et forestières, ils pouvaient en charmer quelques uns et les attirer pour pouvoir becqueter tranquillement. Mais plus le territoire humain avançait, plus les moyens de communication et de déplacements avançaient, moins ils pouvaient se nourrir.

Elle vit une bonne partie de sa harde mourir sous ses yeux, sans pouvoir trop y remédier. Elle ne pouvait pas se nourrir pour d’autres ou leur partager son énergie pour les sauver. Ils ne moururent pas tous, les plus forts restèrent avec Aoife, de même que les enfants nés d’humains. Ils semblaient mieux résister à ce monde, même si ils s’éloignaient de leur nature Faë.
Aoife vit ses pouvoirs s’amenuiser avec le temps, avec la plus grande tristesse.

Enfin vint l’an 2000, un nouveau millénaire s’offrait à elle, s’offrait à eux, mais toujours pas d’espoir pour leur futur. Elle réapprit les courants artistiques du moment, se lançant dans la sculpture à corps perdu. Elle retrouva ses modèles d’antan, de l’Italie si belle et lumineuse. Elle découvrit aussi les avancées humaines, en matière d’art ou de technologie (à laquelle elle ne comprenait rien il faut se l’avouer).

Elle bougeait régulièrement d’endroit, suivie de la harde dont elle était fatalement devenue Aegir, étant la femelle la plus vieille, la plus rusée celle qui pouvait assurer leur survie. Leur mouvement régulier leur permettait de ne pas se faire repérer par les humains dont les caméras pouvaient tout enregistrer et diffuser sur leur réseau intangible étrange, l’inter quelque chose. Elle essayait de réduire au maximum leurs traces, afin de rester en sécurité le plus possible. Si elle avait bien appris quelque chose de son temps loin du Sidh et des enseignements des Éminences, c’était que pour vivre heureux il fallait vivre caché.

Gardant quand même un œil sur la presse humaine, sur les informations qu’ils avaient pu récolter d’eux, elle s’amusait à lire les différentes œuvres sur le « surnaturel », la « fantasy » comme les humains l’appelaient. C’était intéressant de voir à quel point ils pouvaient avoir raison sur certains sujets ou tort sur d’autres.

2010 fut l’année où tout changea. Un vampire sortit de l’ombre, et se révéla au grand jour. Cela rappela une œuvre d’une humaine, Anne Rice, où l’un de ses protagonistes fit la même chose. Et cela finit à peu près aussi bien que la réalité.

Du feu, de la violence, de l’incompréhension, mais de l’admiration aussi.

Les races surnaturelles firent leur apparition petit à petit, sauf les Faës. Il faut les comprendre, comme dit précédemment, le secret est la chose qui put leur permettre de rester en vie, du moins pour les éléments comme Aoife. Ils restèrent en arrière, cachés, tandis que petit à petit toutes les œuvres les concernant disparaissaient des archives, de la mémoire humaine. Aoife avait peur, peur des réactions humaines à la suite de l’apparition de la « Magie », elle était effrayée de leur réaction. Elle avait déjà trop perdu, trop de gens aimés lui avaient été arrachés par le Fer.

Elle vit les humains, les « Normes » comme ils étaient appelés à présent, essayer de s’habituer à la présence des monstres, des créatures de cauchemar, des autres, des « Outres ». Les choses se tassèrent petit à petit, la pression autour du coeur de la kelpie s’atténua un petit peu. Jusqu’à ce qu’ils appellent « La Grosse Divulgation » ou quelque chose comme ça.

Ils restèrent en arrière, discrets, furtifs. Les Eminences avaient restreint un peu plus leur champ d’action, ce qu’Aoife comprenait totalement. Elle même imposait à sa harde de ne pas attaquer d’humains, du moins pas frontalement. Elle regorgeait de subterfuges pour les attirer loin, pour attaquer les plus faibles et isolés de leurs pyramides sociales. Elle se régalait des faibles, même si ils étaient bien moins intéressants « caloriquement » parlant. Il fallait ce qu’il fallait pour prendre soin des siens.

Puis, la fameuse année vint. 2050. 2050 et sa vidéo, 2050 et sa révélation inconsciente. 2050 et son nouveau plan.

Ils allaient se révéler au monde. Être sur le devant de la scène, pour la première fois depuis des siècles.

Les Eminences Grises avaient fixé des règles.

Pas tout le monde n’est visible. Pas tout le monde n’existe officiellement. Seulement les plus acceptables humainement parlant.

Kelpies compris.

Et encore mieux, les Eminences s’étaient installées en Amérique, en Louisiane plus précisément. Et ils reconstruisaient un Sidh. Il n’en fallut pas plus à Aoife, pouvoir vivre au grand jour (enfin…. Presque.), pouvoir protéger correctement sa harde, les siens, réunir les Faës sous une même bannière. Enfin, les kelpies déjà, elle verrait pour le reste.

Elle n’hésita pas, et laissa le choix à ses gens, la suivre et recommencer une vie, où rester au milieu du Fer, du Sang et de la Douleur. Elle allait survivre. Elle et les siens. Elle allait leur offrir une vie correcte et finir ce qu’elle avait commencé. S’occuper des siens.

Une fois arrivée en Nouvelle Orléans, suivie des quelques membres de sa harde encore vivants qui l’avaient suivie, sa première action fut de se diriger vers le Conseil. Elle qui avait connu le Sidh original elle se devait de rejoindre les rangs dirigeants. Comme pour sa position d’Aegir, ce fut quelque chose qu’elle fit par devoir et loyauté envers la mémoire de ses anciens et envers les descendants qu’ils auront. Elle s’était fixé un seul but dans sa vie. Et elle le suivrait.



Quelques détails à savoir sur votre arrivée à la Nouvelle Orléans? Vous en êtes natif ?
A mon départ du Sidh, j'ai couru la Terre avec mes poulains. Quand j'ai appris que les Éminences Grises s'installaient dans cette contrée et qu'un nouveau Sidh artificiel était crée, j'ai jugé bon de venir m'installer à leurs côtés. Pour pouvoir guider les plus jeunes et répondre à l'appel de mes dirigeants.


Bas les masques

Dans l'étrange monde de l'irl...


Derrière l'écran, vous êtes : Rubi / Cora comme vous préférez ~

Vous serez souvent là avec nous ?
Ouip' ! Probablement tous les jours ou tous les deux jours

Comment avez-vous connu Voodoo Child ?
Une très chère comparse de PAB m'a envoyé votre petit bébé et j'en suis tombée tout à fait amoureuse ♥

Avez-vous déjà un double/multi compte ?
Pas du tout ! Peut-être plus tard ~

Votre avatar provient-il d'une de nos banques ?
Ouip' ! Merci d'ailleurs :')

Avez-vous des suggestions, des questions, des compliments ou des tomates à nous jeter à la figure ?
Je vous aime fort d'amour, j'aime votre forum et DAMN ce background de qualité ! Juste à le lire j'étais joie.

Vous attestez avoir lu le règlement, et vous engagez à l'appliquer à-la-lettre ?
J'ai tout lu votre Honneur ! *pose sa main sur son coeur* Je le jure !


Culture Musicale

Never gonna giiiive you up

Aimez-vous la musique ? Oui, elle me plaît
Musique (chanson) préférée : Hmm, il faudrait me demander ça par époque. Celle du moment serait "Walking under the Moon" des Dys-Membrement.
Style de Musique détesté : La Country. Pardon pour les plus jeunes d'entre vous.
Chanteur/Chanteuse qui vous fait fantasmer : Il faut avouer que la petite Métamorphe Écureuil qui fait de la pop est plutôt mignonette.


Culture Littéraire

Oh ! Petits détails amers dont dépend le destin d'une âme, ainsi que tout l'univers connu de cette âme.

Aimez-vous lire ? Beaucoup, oui
Livre préféré : La Divine Comédie
Personnage de Roman préféré : Meredith Gentry, du classique Merry Gentry. Incroyable comme une humaine arrive à se rapprocher de la vérité. Bon ils sont malheureusement introuvables à notre époque mais j'ai eu la chance de les lire quand ils sont sortis.
Journal le plus lu L'Organe, bien que je le lise pour pouvoir surveiller ce qu'il se dit que nous, je l'avoue


Culture Culinaire

Nomnomnom.

Salé ou Sucré ? Salé, si sucré il faut que ce soit délicat
Votre plat préféré : ... Le.... Carpaccio de boeuf ?
Votre boisson préférée : Le vin blanc
Êtes-vous fin cuisinier ? Il faut bien savoir cuisiner
Votre restaurant préféré : Je mange rarement au restaurant.


Culture Visuelle

C'est dans ses rêves que l'homme trouve la liberté, cela fut, est, et restera la vérité.

Vous regardez beaucoup la télé ? Du tout
Votre émission préférée  : Je ne peux pas vraiment répondre
Vous allez souvent au cinéma ? Quand il y passe des films intéressants
Votre film préféré  : Je n'en ai pas spécialement
Acteur/Actrice qui vous fait fantasmer : Celle qui joue Galadriel dans la dernière adaptation de 2045 du Seigneur des Anneaux.
Vous fréquentez les musées, les galeries d'art ? L'art sous toutes ses formes est un des rares plaisirs que je m'accorde.
Votre artiste préféré  : Raphael
Votre toile préférée  : La "Madonna della Sedia"


Goûts

... et des couleurs, on ne dispute pas.

Votre couleur préférée : Le bleu profond des étendues aquatiques
Votre saison préférée : L'hiver
Votre fleur/plante préférée : Le Lys
Votre animal préféré : La biche
Le défaut que vous détestez le plus chez quelqu'un : Le manque de volonté et de rigueur.
La qualité que vous appréciez le plus chez quelqu'un : La loyauté et la dévotion à une cause.
Si vous pouviez réaliser un de vos vœux les plus chers : Apporter sécurité et paix à ma race et lui redonner sa grandeur d'antan


Côté Coeur

O Roméo ! Roméo ! Pourquoi es-tu Roméo ?

Êtes-vous en couple ? Non
Êtes-vous amoureux ? L'amour est un luxe que je ne me permets pas
Êtes-vous vierge ? Non. J'ai eu un compagnon. Auparavant.
Êtes-vous un Coureur(se) de jupons (pantalons) ? Le sexe, pour moi, ne doit servir qu'à des buts reproducteurs.
Plutôt amitié ou amour ? Famille.
A quoi devra ressembler (physiquement, moralement) votre âme sœur ? Être un bon reproducteur. Idéalement, des sabots rutilants, une sensibilité artistique certaine et un pelage soyeux.


Socialement

(In)apte ?

Que pensez-vous :
Des Normes : Est-ce que je vous demande ce que vous pensez des papillons ? Ou mieux, des mouches ? Vaguement jolis, inutiles et tellement fragiles.
Des Changelings : Agréables, un peu bruts de décoffrages mais j'aime bien gratter derrière leurs oreilles.
Des Wiccans : Ils sont gentils, un peu bizarres mais ils sont intéressants. Les plus intéressants des humains.
Des Voudoun : Quel culot d'aller au contraire des règles naturelles et de relever les morts ?
Des Zombis : Alors ça non. Les morts ça devrait rester morts. Puis ils sentent mauvais.
Des Vampires : Trop de dents trop près de mon cou. C'est moi le prédateur ici, pas eux.
Des Faës : Mes pairs. Du moins, les kelpies. Le reste peut aller de l'agréable à côtoyer à la grosse brute épaisse bonne à être utilisée en chair à canon. Mais bon, peu importe les différences d'espèces, si je devais choisir entre norme et Faë, ça sera Faë.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4922-aoife-mac-conmara
Précieuse
Wiccans
Précieuse

Identification
Emploi: Gérante des Plaisirs Coupables - Dealeuse de Sorts W
Age apparent: 36
Dangerosité:
Aoife Mac Conmara Vote_lcap25/30Aoife Mac Conmara 160125120054759347  (25/30)

Aoife Mac Conmara Vide
MessageSujet: Re: Aoife Mac Conmara   Aoife Mac Conmara Icon_minitimeMer 20 Fév - 21:05

Bien le bonsoir !

Désolée de l'attente, nous voilà ! Very Happy

Citation :
Ils ne moururent pas tous, les plus forts restèrent avec Aoife, de même que les enfants nés d’humains. Ils semblaient mieux résister à ce monde, même si ils s’éloignaient de leur nature Faë.

Pure spéculation, nous sommes d'accord ? Rien n'a été dit à ce sujet, et je ne vois aucun inconvénient à ce que ton perso pense que cette explication est la bonne, mais c'est un avis personnel. ;)

Citation :
Ils restèrent en arrière, cachés, tandis que petit à petit toutes les œuvres les concernant disparaissaient des archives, de la mémoire humaine.

Je note l'idée. What a Face

Dans les jours qui viennent, il est possible que tu reçoives un Message Privé concernant ton arrivée au Conseil. Les Eminences sont du genre à choisir leurs Ambassadeurs plutôt que l'inverse, mais c'est un détail qui n'entrave pas ta validation, donc nous pourrons en parler plus tard !

Te voilà validé.e ! ;). Voici la marche à suivre maintenant. Tu dois :
  • Créer ton Carnet Mondain et ton Inventaire, ainsi que tes Correspondances.

  • Générer ta fiche d'identification dans ton profil (n'oublie pas de compléter ton profil avec les liens vers ta fiche, carnet mondain et inventaire).

  • Une fois la fiche générée, tu peux faire une demande de niveau de dangerosité, dans le topic correspondant de la section Carnet Mondain.

  • Avec ta validation, tu as à présent accès au Quartier Général de ton espèce. Pense à y jeter un coup d'oeil de temps en temps, certaines informations (secrètes) peuvent être intéressantes...

  • Tu peux te faire des sous et te faire aimer par le staff en votant pour nous sur les topsites. Pour savoir comment devenir riche, il y a un topic dédié dans la section de l'Inventaire.

  • Nous rejoindre sur notre serveur Discord si tu es intéressé.e par l'idée d'échanger un peu plus avec nous ! (Le serveur est aussi une bonne source d'informations).

  • Si tu le souhaites tu peux aussi créer ton profil Tour de Jeu en indiquant que tu joues chez nous.

Pense à t'abonner à la newsletter via ton profil (juré, on ne spam pas) et au topic suivant (obligatoire) : Le Journal du Forum. Cela te permettra de t'informer facilement des dernières nouveautés !

Et voilà !
Bienvenue sur The Voodoo Child What a Face

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3637-precieuse
Aoife Mac Conmara
Faës
Aoife Mac Conmara

Identification
Emploi: Sculptrice
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
Aoife Mac Conmara Vote_lcap22/30Aoife Mac Conmara 160125120054759347  (22/30)

Aoife Mac Conmara Vide
MessageSujet: Re: Aoife Mac Conmara   Aoife Mac Conmara Icon_minitimeMer 20 Fév - 23:04

Hello, merci \o/ Et, oui, tout ce qui est dit dans la fiche est du point de vue d'Aoife, des remarques de sa part et en particulier en ce qui concerne ça.

Mais merciiiiiiiiii !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4922-aoife-mac-conmara
Contenu sponsorisé


Aoife Mac Conmara Vide
MessageSujet: Re: Aoife Mac Conmara   Aoife Mac Conmara Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Aoife Mac Conmara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: ¤ DISTRIBUTION ¤ :: ║Registre║ :: Le recensement :: Questionnaires validés :: Outres-