Qui est en ligne ?
Sur Discord, en ce moment.



 

Partagez | 
 

 [Antre de la Terreur] Premier groupe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Présage funeste
Animation
Présage funeste

Identification
Emploi: Porteur de mauvaises nouvelles
Age apparent:
Dangerosité:
10/30  (10/30)

MessageSujet: [Antre de la Terreur] Premier groupe   Ven 2 Nov - 15:43

Vous passez la porte de l'Antre. Brièvement, vos os se glacent, et puis vous arrivez au sein d'un chapiteau rond qui semble bien plus grand que la tente dans laquelle vous êtes entré, à en croire l'acoustique des lieux. Ici, il fait bon, mais toujours très sombre : vous ne voyez pas grand chose de plus que le sol granuleux à vos pieds.

Ceux qui n'ont pas les oreilles encombrées entendent quelqu'un s'exclamer dans le noir :


Jimmy Knight :

"... Pardon ? Qui a éteint la lumière ? Sylvia, vous êtes là ?"

Rien, si ce n'est le bruit de diverses respirations.

"... Sylvia ? Mince. J'étais persuadé qu'elle me suivait. Hé oh, du bâteau ? Enfin, façon de parler. Il y a quelqu'un ?"


Subitement, le centre de l'arène s'illumine. Un brasier vert émerge du sol tandis qu'un rire caverneux retentit. Les flammes se condensent peu à peu jusqu'à ce que se forme en leur centre la silhouette d'un crâne spectral, grimaçant.

Ceux qui peuvent sentir la magie sont en mesure de remarquer la quantité colossale qui en a été déployée pour cette mise en scène. Après avoir longuement glissé en arrière, le crâne se redresse brutalement et semble vous "regarder" tour à tour. Son attention est dérangeante et vous donne l'impression de figurer au menu de son prochain repas.

Bien que verdâtre, il y a maintenant suffisamment de lumière dans l'antichambre pour que vous puissiez vous voir les uns les autres : Artémis Cyan, le grand mage que la curiosité perdra, Andele, véritable apparition dans ce décor angoissant et Jimmy Knight, agent du BIAS vraisemblablement égaré.


Jimmy Knight :

"... Je suppose qu'elle ne m'a vraiment pas suivi. Hm... Bonjour ?"


Avant que quiconque n'ait le temps de répondre, le crâne vert prend la parole. Sa voix tonitruante est la même que celle qui vous a accueilli avant de franchir le seuil de l'Antre.

"... Aaaah... Qu'avons nous là. Voici un groupe bien hétérogène... Cela leur servira t-il ou au contraire, cela les handicapera t-il ? Seul le temps nous le dira."

Le crâne se trémousse, comme secoué d'une hilarité silencieuse. Puis il reprend :

"Pour sortir, vous devez trouver la clé. Classique, me direz-vous, mais facile ? Attendez plutôt de voir ce qui vous attend... Maintenant, choisissez une porte, mais une seule ! Enfin... Ce n'est pas comme si on vous laissait le choix."

Vous remarquez que la porte par laquelle vous êtes entré a disparu. En contrepartie, sur les bords du chapiteau quatre nouvelles issues apparaissent, au dessus desquelles des symboles lumineux brillent. Le premier représente une citrouille, le second représente une clé, le troisième un papillon, et le dernier un crâne grimaçant très semblable à celui qui vous parle à l'heure actuelle.


Dernière édition par Présage funeste le Mar 4 Déc - 16:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Artémis Cyan
Wiccans
Artémis Cyan

Identification
Emploi: Libraire/Grand Mage de la Nouvelle Orléans
Age apparent: Une petite soixantaine
Dangerosité:
19/30  (19/30)

MessageSujet: Re: [Antre de la Terreur] Premier groupe   Sam 3 Nov - 11:19

Cyan avait plus de 98 ans et demi. On pourrait penser, à raison, qu’après un peu moins d’un siècle passé sur terre, un homme fini par s’assagir, par réagir avec tempérament. D’ordinaire, les adultes avaient tendance à devenir de plus en plus sérieux en grandissant, voir à devenir plus facilement légèrement ennuyés. A force d’arpenter la même planète pendant trop longtemps, il grandit parfois une ombre assez étrange dans le coeur des hommes, qui les lasse de tout et leur donne l’impression d’avoir tout vu et tout vécu, et qu’il ne reste plus grand-chose d’intérêt à découvrir. On y retrouve alors l’image de l’immortel lassé de l’existence, fatigué du monde, qui ne trouve ni intérêt ni émerveillement dans le monde qui l’entoure.
L’émerveillement est traditionnellement réservé aux enfants, ou aux benêts. Pas aux sages et vénérables personnes âgées.

Cyan, donc, avait plus de 98 ans et demi. Et pourtant, l’expression qu’on pouvait lire sur son visage était digne de celle d’un enfant de moins de 10 ans.

Ses yeux bleus, d’ordinaire si froids, étaient grands ouverts et pétillaient d’un honnête, et vaguement ridicule sentiment d’émerveillement qui les faisaient étrangement pétiller. Les vagues d’énergie entourant le feu émeraude central étaient énormes, captivantes, gigantesques.
Il avait avancé dans le noir, un peu hésitant, sans trop savoir où il allait. Le bruit de sa canne sur le sol n’avait fait écho qu’à sa propre solitude pendant quelques temps. Puis d’autres pas s’étaient joints aux siens, dans le noir, dans son dos. Il s’était retourné au son des éclats de voix, mais n’avait pas vraiment eu le temps d’en analyser le pourquoi du comment.
Le centre de la salle s’était embrasé, grondant et dessinant le funeste présage d’une crâne grimaçant et ricanant. Du coin de l’œil, il avait remarqué les deux autres silhouettes dans son périmètre, mais il n’y prêta pas attention de suite. Son regard était rivé sur la construction magique illuminant le chapiteau dans lequel ils étaient tous rassemblés. Quelque part, agitant un sentiment profondément enfoui dans sa tête, le crâne et son regard vorace lui faisait peur, avec son sourire de flammes et ses yeux sans fonds. Mais cette peur était rapidement submergé par de vagues de curiosité poussée. La chose le regardait comme si elle allait le dévorer, mais Cyan se serait volontiers laissé faire juste pour en observer la dentition depuis l’intérieur.
Il hésita à recourir à des incantations pour décortiquer la chose, puis se dit que ça risquait d’amoindrir le spectacle.

A part le crâne, il n'était pas complètement seul non plus. Du coin de l'oeil, il pouvait voir deux silhouettes humaines, a qui il s'apprêtait à adresser une remarque simple, courtoise, et somme toute de peu d'intérêt. Il avait un jeu sous les yeux, ce qui reléguait de suite les relations entre êtres sensibles à une place bien inférieur de sa liste de choses intéressantes. La salutation ne franchit pourtant pas ses lèvres.
Une jeune femme, silhouette livide, se tenait dans son dos. Il mit quelques secondes à comprendre ce qui n'allait pas avec elle, ce qui irritait légèrement ses sens. En faisant attention, il pouvait sentir, dans l'air des volutes de magie, fondamentalement différentes de celles qui animait l'Antre et pourtant remarquablement semblable. Des volutes qui semblaient entourer la silhouette, voir qui semblait en émaner. Plus que ça, autour de la jeune femme, il ne sentait rien. Pas d'aura, pas même la moindre minuscule parcelle d'énergie. Juste un nuage de magie antique, pulsant dans l'air, dansant avec les tourbillons d'énergie du chapiteau en lui même.

Il avait une faë devant les yeux. L'air émerveillé s'était légèrement fané, et se serait normalement cantonné à ses yeux. Il n'en fit rien du tout, et reprit un peu d'ampleur.

-Cyan. Enchanté. lança-t-il aux deux autres.

L'alchimiste cligna des yeux. Un mystère à la fois. D'autant qu'il n'avait pas de quoi disséquer la faë sous la main, aussi n'était-elle pas d'un intérêt incroyable. Il aurait peut-être l'occasion de discuter avec elle plus tard. Ses yeux revinrent sur les portes, observant les différents symboles. Une citrouille, une clef, un papillon et un crâne. Son regard s’attarda un court instant sur la porte surmontée d’une clef. Pas tant pour spécifiquement passer cette porte : mais, si il avait eu le sort adéquat sur lui, peut-être aurait-il pu faire passer cette image de clef en véritable clef en 3 dimensions. Ils auraient ainsi trouvé la clef. Le vieil homme nota quelque part dans sa tête qu’il lui faudrait plancher sur l’idée, pour une prochaine fois.

Il observa les symboles. Différentes raisons pouvaient le pousser à choisir tel ou tel passage, toutes plus valides que les autres. Il se tourna vers les deux autres : il jouait à un jeu. Autant jouer en équipe.

-Des propositions, pour la porte à choisir ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4627-artemis-cyan#75742
Andele
Faës
Andele

Identification
Emploi: Feu Follet / Etudiante
Age apparent: 25 ans
Dangerosité:
19/30  (19/30)

MessageSujet: Re: [Antre de la Terreur] Premier groupe   Lun 5 Nov - 0:50

Toute personne aurait logiquement retiré ce qui lui encombrait les oreilles en se retrouvant perdu dans le noir. il paraît que c'est un étrange réflexe, comme lorsque l'on est perdu en voiture : afin de mieux se concentrer, notre première action est de baisser le volume de la radio. Une sorte d'instinct de survie un peu étrange, peut-être.

Ce n'est pourtant pas ce qu'Andele fit. Son instinct de survie à elle, était de garder la musique flottant dans ses oreilles aussi longtemps que le spectacle serait déplaisant. Et croyez-le : le Noir, ce n'était pas le Gris, mais ça s'en rapprochait quand même sacrément. Surtout quand un frisson à glacer les os vous prenait.

Du coup, il lui fut bien impossible d'entendre les voix qui parlaient dans le Noir. Bonne, ou mauvaise chose ? Peu importe, car la lumière fut. Andele poussa un cri ravi à l'apparition du brasier : sa couleur préférée ! Evidemment, écouteurs toujours bien ajustés, elle n'entendait pas les sons allant avec l'image et qui la rendaient tout de suite plus effrayante. Quant à la formation du crâne, ce n'était pas le genre de choses qui effrayait la faë : elle en avait vu d'autres. Probablement nettoyé des os elle-même, en plus de neuf cent années d'existence. De plus, elle était capable de sentir la magie qui émanait de l'apparition : elle en possédait une similaire. Et bien qu'il la regardait comme s'il allait la manger, elle savait parfaitement que ce n'était pas comme ça que cela fonctionnait ! A moins qu'il s'agisse d'une goule, et honnêtement, elle en doutait fort.

Andele accueillit donc l'expression du crâne avec une moue qui pouvait paraître à la fois intriguée et dubitative. Elle était tentée de mettre sa main dans le feu, car il n'avait pas l'air de brûler réellement... mais elle avait Flocon dans les bras, et elle ne voulait pas le laisser par terre pour le moment. Tant pis, une prochaine fois peut-être !

Obnubilée par la présence magique, elle en avait occulté la présence des deux autres humanoïdes. Oh, pour sûr, la puissance magique de l'un aurait pu l'effleurer... mais face à cette autre démonstration de puissance, il n'était pas étonnant qu'elle n'en fasse pas cas.

De la même façon, l'entier discours du crâne lui passa au-dessus de la tête, qui dodelinait toujours au rythme de la musique. L'une de ses mains caressait le chien blanc qu'elle tenait dans les bras, peignant ses doigts de rouge lorsqu'elle s'approchait trop du faux-sang qu'elle s'était amusée à lui mettre dessus. Une allure de Dame Blanche qui aurait fait peur à n'importe qui, mais ce n'était ps comme si elle allait rencontrer beaucoup de monde dans cet "Antre", n'est-ce pas ?

Enfin, les signaux lumineux firent leur apparition. L'un d'eux attira le regard de la lorialet car il se trouvait dans sa vision périphérique, juste assez présent pour la détourner de la lumière verte du crâne grimaçant. En se tournant, Andele remarqua qu'il y avait effectivement d'autres personnes dans cette pièce : peut-être avait-elle réussi à effrayer quelqu'un ? Elle leur fit un grand sourire, comme pour répondre -tardivement- à des présentations qu'elle n'avait de toute façon pas entendu. Puis, finalement, son regard gris clair rencontra l'un des signes qui était apparu. Son sourire s'agrandit.


"Flocon, peux-tu percevoir ce papillon ?"

Et ce fut sans considération aucune pour les deux autres -et encore moins pour ce que le crâne vert avait pu leur raconter- qu'Andele se mit à gambader joyeusement en direction de la porte portant le symbole ailé, dans la ferme intention de l'ouvrir et de voir ce qu'elle pouvait renfermer.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3871-andele
Présage funeste
Animation
Présage funeste

Identification
Emploi: Porteur de mauvaises nouvelles
Age apparent:
Dangerosité:
10/30  (10/30)

MessageSujet: Re: [Antre de la Terreur] Premier groupe   Mar 4 Déc - 16:03

Vous semblez avoir perdu Jimmy depuis le moment approximatif où le crâne est sorti du néant et vous a tous assourdis par sa présence et sa voix puissante. Le pauvre agent du BIAS est en effet figé,  la bouche entrouverte tirée vers le bas, les yeux ronds et brillants fixant sans ciller l’étrange créature vaporeuse.

De ce fait, l’agent Knight, lequel parait avoir du mal à retenir le contenu de sa vessie, a bien du mal à réagir aux politesses de Cyan, et plus encore à ses questions. La mâchoire crispée, il se contente d’émettre un couinement suraigu puis met une dizaine de secondes avant de se rende compte qu’on le sollicite. Trop longtemps, connaissant la spontanéité d’Andele qui fonce sans attendre sur la porte ornée du fameux papillon. On n’en aurait pas attendu moins d’elle.

La porte s’ouvre dans un claquement brutal. Les autres disparaissent dans un souffle de fumée noire et puis l’antichambre se met à trembler. Dans le même temps le crâne verdâtre géant tombe à la renverse avant de s’étioler à son tour. Son rire caverneux couvre les grondements du sol en colère. Il s’y fond jusqu’à entièrement disparaître. Les bords de l’arène commencent à s'effondrer dans un néant étrange et angoissant. Pas le temps de réfléchir : il vous faut courir (… ou marcher vite pour ceux qui courent relativement mal) pour éviter de vous retrouver piégés !

Andele n’a pas ce problème, puisqu’elle a déjà franchi la porte. Rien ne tremble de son côté. Au contraire, tout est très calme et silencieux… Un silence de mort. Derrière la porte papillon, c’est un mausolée qui vous attend. La pièce est carrée, basse de plafond, et uniquement éclairée par des torches aux murs. Le sol est divisé en cinq rangées de grandes dalles pierreuses, lesquelles s’enfoncent légèrement dans le sol en émettant un raclement de pierre dès qu’on marche dessus. Il y a des écritures au mur, et puis trois sorte de sarcophages à gauche, à droite, et en face. L’une d’entre vous est déjà libre d’explorer la pièce… Les autres sont probablement trop occupés à sauver leur peau.

Façon de parler. Ce n’est qu’un jeu, après tout, non ?


Jimmy Knight :

"AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!!"

Oubliés son mutisme et sa passivité des premiers instants : terrorisé à l’idée de se faire happer par les ténèbres, l’agent Knight court comme un dératé jusqu’à la porte et, dans la panique, se prend le pied dans les reliefs du seuil. Il achève son mouvement par un vol plané spectaculaire saupoudré du raclement des fameuses dalles amovibles qu’il a involontairement écrasées.

"…ïe. C’est… Ce n’est pas drôle. Bon sang ce n’est pas drôle du tout. Ils osent proposer ce genre d’attractions sans avertissement décent à l’entrée ??!"

Knight se plaint pour le principe de se plaindre et pour se rassurer. On entend qu’il est loin d’être aussi sûr de lui qu’il voudrait en donner l’air (chose qui était certes déjà rendue compliquée par sa posture actuelle, à plat ventre sur les pierres).
Revenir en haut Aller en bas
Artémis Cyan
Wiccans
Artémis Cyan

Identification
Emploi: Libraire/Grand Mage de la Nouvelle Orléans
Age apparent: Une petite soixantaine
Dangerosité:
19/30  (19/30)

MessageSujet: Re: [Antre de la Terreur] Premier groupe   Dim 16 Déc - 14:50

Cyan observa avec un air tout à fait placide l'effacement du décors. Autour de lui, le monde se remplissait de néant et les ombres rampaient à toutes vitesse dans sa direction. Pendant un instant qui aurait pu être plus bref, le vieil homme hésita à rester parfaitement immobile. L'effet était saisissant de réalisme et il si il avait eu un quelconque sortilège de protection sur lui il l'aurait très probablement érigé. Après tout ça n'était qu'une attraction de foire. Malgré la conséquente complexité magique que dégageait l'endroit, il était peu probable que les abysses dans lesquelles il plongeait son regard soit un véritable danger pour lui.
Techniquement parlant.

Dans le doute, il arracha un bouton de sa manche, et le jeta dans le vide. Le petit disque de bois fut happé par les limites de ce monde en effondrement. Satisfait, le vieil homme se remis en marche, avançant du plus vite qu'il pouvait: la curiosité de ce qui se cachait derrière la porte s'avérait plus importante que celle des ombres qui lui soufflaient sur la nuque.

Le vieil homme se mit en marche. Autour de lui, l'arène s'effaçait comme un dessin à la craie soudainement balayé par la pluie, se déconstruisant en vrilles de ténèbres rampantes. La seule chose qui n'y semblait ni trouble ni vaporeuse était l'ouverture rectangulaire, juste devant lui, qui crachait une lueur vacillante sur le sable.
Cyan accéléra le pas.

Il jaugea d'un regard critique la distance entre lui et la porte. Jeta un coup d'oeil à l'avancée du néant autour de lui. Accéléra a nouveau. Gelt, comprenant par lui-même l'urgence de la situation, le dépassa et se précipita vers la porte.

Il paraissait très peu probable qu'il atteigne le seuil sans se mettre à courir. Et il paraissait tout aussi peu probable qu'il se mette à courir, compte tenu de sa jambe. Le vieillard fronça légèrement les sourcils et accéléra le pas à nouveau.

Clairement, il n'y arriverait pas à pied.
Entre ses dents serrées, il se mit à murmurer un chant aux sons rythmés, secs et sifflants. A ses pieds, dans un sol qui semblait irrémédiablement vouloir se soutirer à ses pas, quelque chose s'anima. Cyan ferma les yeux, ajoutant une prière muette à sa mélopée.

L'instant d'après, un quelconque souffle mystique projetait le vieil homme au travers de la porte, le faisant pirouetter par-dessus Gelt, assis calmement devant l'entrée, pour l'envoyer valdinguer directement sur l'agent Knight encore au sol. Son familier s'approcha, suivit du discret bruit de ses pattes sur le sol dallé. Dans leur dos, la porte se ferma avec un claquement sec.
Cyan se redressa péniblement, toussotant légèrement. D'ordinaire, c'était un mantra qui fonctionnait plutôt bien, et qui l'aurait tout simplement déplacé en avant sur quelques mètres. A croire que l'acoustique devenait sacrément tordue, une fois qu'on commençait à effacer le monde dans lequel on chante.

Le vieil homme se redressa en position assise, s'écartant légèrement de Jimmy Knight. Ses yeux se levèrent par réflexe sur les murs, mais revinrent très vite sur le sol. En se déplaçant, Cyan avait fait raclé une autre dalle. D'un air curieux et du bout de sa canne, il poussa la dalle d'à côté, qui bougea de la même façon. Il haussa un sourcil curieux, et entreprit de se remettre debout. D'un air légèrement distrait, il tendit la main à Jimmy Kinght pour l'aider à se relever.

Le Wiccan jeta un coup d'oeil circulaire à ce qui semblait être un mausolée, agrémenté d'un sol de dalles amovibles. La magie était encore présente ici, mais il n'était pas tout à fait sûr de son origine: était-ce celle qui faisait tourner l'Antre de la Terreur ? Quelque chose de plus spécifique, ayant trait à cette salle ?
Le bruit de sa canne résonna étrangement sous le plafond de pierre, d'un son presque lugubre, tandis qu'il s'approchait des sarcophages. Il y en avait trois. Le vieil homme, dans un temps plus ou moins lointain, avait travaillé pour un musée et n'hésitait jamais vraiment à augmenter son savoir de quelques connaissances supplémentaires (d'autant plus si il s'agissait d'artefacts de temps anciens). Il entreprit de les regarder un par un, suivit de près par son familier, qui en reniflait les alentours. Peut-être pourrait-il en tirer quelque chose ?

-Vous vous sentez mieux ? Vous aviez l'air au bord de la syncope, tout à l'heure.

Son ton était cordialement froid, presque clinique. Visiblement, ça n'était pas motivé par l'envie de discussion, ou par la considération d'un être humain décent par un autre. Peut-être, plus prosaïquement, pour être sûr de ne pas avoir à s'occuper d'un Norme évanoui pendant le reste de l'attraction.
Cyan s'amusait comme un fou. Ce serait dommage d'avoir à interrompre le jeu pour s'occuper de son compagnon.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4627-artemis-cyan#75742
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Antre de la Terreur] Premier groupe   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Antre de la Terreur] Premier groupe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: ¤ SCENE I : Le quartier des affaires ¤ :: ║Le quartier Sanglant║ :: Le Cirque des damnés-