Qui est en ligne ?
Sur Discord, en ce moment.



 

Partagez | 
 

 Les réponses ne se trouvent pas toujours dans les livres.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Blaise Loubet
Zombis
avatar

Identification
Emploi: Barmaide au Cadavre Rieur
Age apparent: 23 ans
Dangerosité:
15/30  (15/30)

MessageSujet: Les réponses ne se trouvent pas toujours dans les livres.   Lun 22 Oct - 17:15

Les gouttes de pluie tambourinaient doucement sur les larges fenêtres de la bibliothèque, donnant à ce lieu si calme une atmosphère un peu spéciale en cette nuit d'orage.
Habituellement ce genre d'établissement n'étaient pas accessibles au public à une heure si tardive, mais les choses étaient un peu différentes à la Nouvelle Orléans. Beaucoup d'outres ayant du mal à supporter la lumière du soleil, il avait bien fallu s'adapter et modifier les heures d'ouvertures de certains bâtiments publics.
Cependant on ne pouvait pas vraiment dire que la bibliothèque était très fréquentée à cette heure-ci. Les allées étaient désertes et la plus part des tables inoccupés. Les rares âmes se trouvant là étaient toutes soit plongées dans leur propre paperasse, soit en train de somnoler au dessus d'un vieux livre. Le temps si peu clément de la Nouvelle Orléans à cette période de l'année avait du en décourager plus d'un.
Un grondement sourd résonna dans le vaste espace, quelque peu assourdi par les épais murs de brique, et Blaise soupira en s'adossant à sa chaise, le tonnerre l'ayant tiré de sa concentration.

Elle ne savait pas trop à quoi s'attendre en venant ici, elle n'était pas bien sûre de pouvoir trouver des réponses à cet endroit. Pour être tout à fait honnête, la jeune zombie n'avait pas pour habitude de fréquenter ce genre d'endroit, et n'en avait pas l'habitude de son vivant non plus d'ailleurs. Cela ne l'avait jamais attirée, mais ce soir elle n'était pas là par plaisir, elle était là par nécessité.
En effet, deux mois auparavant, elle avait décidé qu'il était temps pour elle de retrouver Néo, le vodoun qui l'avait réanimé contre son grès avant de lâchement pendre la poudre d'escampette.

Le déclic était venu d'une conversation avec une de ses clientes au Cadavre Rieur dans les vieux quartiers. La femme lui avait gentiment transmis les coordonnées de sa grand mère vodoun, qui selon elle pourrai aider ou au moins renseigner Blaise.
D'un naturel méfiant et peu sociable, la zombie n'avait pas encore contacté la vieille femme, et avait préféré commencer à mener ses recherches par elle même.
Ne connaissant aucun vodoun, et ne sachant par où commencer, elle s'était dit que la grande bibliothèque de la ville renfermait peut être des informations qui pourraient lui être utile et avait donc décidé de mettre cette nuit de repos à profit et d'aller y faire un tour.

Finalement, elle était un peu contente d'être un zombi en fin de compte, car cela lui évitait de souffrir de la fatigue ou de courbatures. Et de la fatigue et des courbatures elle aurait pu en avoir en temps normal car cela devait déjà bien faire trois bonnes heures qu'elle feuilletait tout un tas de thèses, d'essais et de mémoires sur les croyances vaudou, les pratiques des vodoun mais rien de ce qu'elle avait pu lire ne lui était utile.

Si ça continuait comme ça, elle n'arriverai jamais à trouver un moyen de dénicher la trace de son irresponsable de vodoun.
Elle jeta un regard mauvais aux ouvrages qui s'étalaient sur la large table de bois devant elle et poussa un profond soupir d'irritation.
Se refusant à abandonner et repartir bredouille elle se releva en repoussant sa chaise et se mit à errer entre les rayons, à la recherche de... n'importe quoi pouvant l'aider étant donné que la section vaudou n'avait rien donné, honnêtement même si la réponse se trouvait dans un roman à l'eau de rose ou un magazine pour ado ça lui irai.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4850-to-all-of-you-who-ve-wronged
Mahalia Davies
Métamorphes
avatar

Identification
Emploi: Etudiante, et danseuse au Oogie Boogie Club.
Age apparent: la vingtaine
Dangerosité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Les réponses ne se trouvent pas toujours dans les livres.   Jeu 25 Oct - 9:52

Mahalia se glissa sous le jet d’eau fraîche avec une satisfaction divine. Sentir l’eau nettoyer sa sueur et détendre ses muscles après une séance de sport intense était un bonheur dont elle ne se lassait pas. Elle remarqua un gros bleu en train d’apparaître sur sa cuisse droite et sourit. Elle s’était encore donnée à fond aujourd’hui à la boxe, et elle non plus n’avait pas ménagé ses adversaires. C’était un bon moyen de se vider le crâne avant et après les cours. D’ailleurs elle ne devait pas trop tarder puisqu’ensuite elle avait décidé d’aller étudier à la bibliothèque. Elle déverrouilla la relique qui lui servait de téléphone pour regarder l’heure. 19h30. L’étudiante se dépêcha de manger avant de sortir, elle ne voulait pas rentrer à minuit. Elle aimait vivre la nuit, son totem étant entre autres un animal nocturne, mais elle avait cours le lendemain et avait malgré tout besoin de sommeil.

Il pleuvait ce soir-là. Elle rabattit la capuche de sa large veste et accéléra le pas. Comme son studio était situé dans le centre, elle pouvait se rendre à pieds un peu partout, et il en allait de même pour la bibliothèque. C’était très pratique d’habiter dans une ville à si forte concentration d’Outres, car les établissements qui habituellement fermaient la nuit restaient ouverts pour ceux qui ne pouvaient pas sortir durant la journée. Toujours est-il qu’elle aurait aussi bien aimé sortir pour se lâcher ce soir, mais elle devait faire un compte-rendu de son stage au Pérou, et préférait que ce soit vite expédié.
Hormis le fait qu'échouer n'était pas une option, la réussite de son master et plus tard peut-être l'obtention d'un doctorat étaient motivés par quelque chose de plus. L'arrivée des Outres sur la Terre, la Grande Révélation... Tout cela était encore bien trop mystérieux. Mahalia voulait savoir plus, elle voulait découvrir la vérité. Et pour cela, elle savait bien que les réponses ne tombaient pas du ciel au naïf qui se contentait d'ouvrir un livre.  

La bibliothèque était un bâtiment majestueux, qui semblait dominer de son savoir les établissements voisins. Le tonnerre qui grondait au dehors donnait une atmosphère mystique au lieu, ou lugubre selon le point de vue. La jeune femme, toujours un léger sourire aux lèvres, traversa les rangées de livres d’un pas assuré, elle savait où se trouvaient les documents qu’elle cherchait.
Elle remarqua sans surprise que la plupart des tables étaient vides, et le peu de personnes qui y étaient ne pouvaient pour la majorité même pas être qualifiés d’êtres-vivants. Ou peut-être que si, mais le radar infra-rouge de sa forme animale ne pourrait les détecter étant donné qu’un sang chaud ne coulait pas dans leurs veines, donc c’était du pareil au même. Mais visiblement il y en avait au moins un, elle sentait une odeur d’humain. Elle tourna la tête dans sa direction, c’était un garçon endormi sur ses cahiers.

La section « civilisations anciennes » qui l’intéressait se situait dans l’aile droite du bâtiment, entre sciences sociales et ouvrages dédiés aux Outres. Elle s’empara de nombreux livres sur l’époque précolombienne, et s’attela à la tâche. Il s’agissait de préciser son propos sur une civilisation bien plus ancienne que les Incas, ayant vécu au Pérou : la civilisation de Caral.
Elle était là depuis plus de deux heures et avait rédigé une bonne partie de son travail. Comme elle s’y attendait, la civilisation qu’elle étudiait était éclipsée par les Incas, et peu de livres en faisait mention, mais ici elle avait pu trouver de quoi se mettre sous la dent. Cependant, elle était restée assise trop longtemps et avait besoin de se dégourdir les jambes.
En se concentrant, elle avait fait abstraction du monde autour d’elle et avait maintenant l’impression de se réveiller d’une grosse sieste. En passant à côté d’une table recouverte d’au moins une dizaine de livres, elle en fit tomber un. La fatigue commençait à se faire sentir. Elle le ramassa machinalement, et ce faisant, y jeta un coup d’œil. « Qui sont-ils vraiment ? Les zombis célèbres d’hier et d’aujourd’hui. » En fait, lorsqu’elle le reposa, elle put constater que tous les livres éparpillés sur la table faisaient mention ou avaient un lien avec la communauté zombie. Et il y avait de tous les genres, jusqu’aux articles de journaux.

Elle passa son chemin et repartir se promener vers les immenses étagères. Après sa douche, elle avait enfilé une tenue simple et confortable ; un jean en jean tout ce qu’il y a de plus basique si ce n’est qu’il lui allait comme une seconde peau, un col roulé noir près du corps, des baskets basses, et sa large veste grise qu’elle avait laissé sur sa chaise. En plein milieu d’une rangée, elle s’étira largement, les yeux fermés, et son bras gauche heurta l’étagère. Ah non, quelqu’un.
Mahalia eut un court éclat de rire et s’excusa sommairement. La personne qu’elle avait malencontreusement cognée s’avérait être une jeune fille aux cheveux blancs et aux yeux presque aussi blancs. Des yeux ternes et cernés d’ailleurs. La métamorphe renifla discrètement. Ah. Zombie. Mais elle avait déjà senti pire. Bah, de toute façon elle n’avait rien à dire, même si c’était les Outres avec lesquels elle avait le plus de mal. Elle se contentait d’en rester éloignée. D’ailleurs elle tourna aussitôt les talons, prête à revenir d’où elle venait.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4875-mahalia-davies
Blaise Loubet
Zombis
avatar

Identification
Emploi: Barmaide au Cadavre Rieur
Age apparent: 23 ans
Dangerosité:
15/30  (15/30)

MessageSujet: Re: Les réponses ne se trouvent pas toujours dans les livres.   Dim 4 Nov - 17:39

Se refusant à abandonner et repartir bredouille elle se releva en repoussant sa chaise et se mit à errer entre les rayons, à la recherche de... n'importe quoi pouvant l'aider étant donné que la section vaudou n'avait rien donné, honnêtement même si la réponse se trouvait dans un roman à l'eau de rose ou un magazine pour ado ça lui irai.

Toutes ces possibilités commençaient sérieusement à lui filer le tournis.
Après avoir vainement passer au crible la section zombis et vodoun, Blaise avait décidé de se tourner vers d'autres horizons littéraires, mais comment savoir où chercher ? Il y avait ici des douzaines de rayonnages sur tout et n'importe quoi avec des centaines, voir plutôt des milliers d'ouvrages. Tous ces titres, parfois en anglais, parfois non, ne semblaient que bien peu prometteurs et l'exaspération se frayait un chemin de plus en plus net dans sa petite tête de cadavre.
Légèrement penchée en avant, les mains sur les hanches, la jeune zombie était en train d'examiner une énième rangée pleine à craquer quand elle sentie vaguement quelque chose au niveau de son épaule gauche. Cela s'apparentait à un léger choc d'après elle. C'était toujours dur à dire, depuis sa réanimation ses sensations physiques étaient comment dire... sévèrement amoindries ? Pas de douleur donc juste la sensation d'être légèrement poussée.
Un rapide éclat de rire lui parvint de son côté gauche et ce qui ressemblait à de rapides excuses.

Blaise se fichait bien qu'on l'ai percuté, que cela soit intentionnel ou non. Encore une fois la douleur physique n'était clairement pas un soucis pour elle et elle se fichait de ce qui l'entourait la plus part du temps. Elle se contenta de grogner quelque chose se rapprochant vaguement d'un "pas grave" histoire de faire bonne mesure.
Cependant un petit élan sournois de curiosité lui fit tourner la tête.
Juste à temps pour voir une jeune femme d'une vingtaine d'année, un poil plus grande qu'elle tourner les talons prestement pour repartir d'où elle venait.
Elle observa la longue chevelure brune se balancer légèrement dans le dos de la femme au rythme de sa démarche avec indifférence.
Elle avait l'habitude que les gens la fuient, les zombis mettaient toujours les vivants mal à l'aise. Personne n'aime être confronter à l'image même de la mortalité, surtout quand cette image bouge et parle.
Ce petit incident aurait donc simplement dut faire partie de la routine pour Blaise.
Mais quelque chose attira son attention. Elle ne savait pas très bien quoi exactement, penchant légèrement la tête sur le côté elle tenta de comprendre. Quelque chose dans la démarche de cette femme semblait... singulier.
Elle ne pouvait pas être humaine, il s'agissait forcément d'une outre, Blaise en aurai mit sa main au feu, et ça n'était pas peu dire pour un zombi.

Mais peu importe. Reprenant sa quête d'informations nocturne, elle décida d'aborder le sujet sous un nouvel angle. Si le fait que Néo soit un vodoun et elle un zombi ne pouvait visiblement pas aider Blaise à le retrouver, peut être devait elle alors passer outre. Peut être suffisait il de le rechercher comme on cherche (ou traque peu importe) un simple être vivant.
Envahit d'un nouveau regain de motivation et accompagnée d'une détermination qui  semblait sans faille, elle réuni dans ses petits bras froids plusieurs articles de journaux, nouvelles et autres traitant de détectives privés, de chasseurs de primes, de méthodes d'enquêtes et même un essai sur la chasse et le traque des élans (au cas où, on ne sait jamais, cela pourrai peut être aider).

Elle ramena ensuite son nouveau butin à sa table, faisant tomber plusieurs livres épars en déposant les nouveau arrivants.
Elle se baissa pour les ramasser, en faisant une pile désordonnée à l'équilibre relativement précaire dans un coin de sa table.
En relevant la tête elle aperçue non loin de là une jeune femme vêtue d'un jean et d'un col roulé noir. Étais-ce la femme qui l'avait bousculé un peu plus tôt ?
Il lui semblait bien que oui. Encore une fois, Blaise pencha légèrement la tête sur le côté tentant de déterminer de quel genre d'outre il s'agissait, en vain.
Ça n'avait aucune importance me direz vous, et vous auriez raison, mais voilà, la curiosité était un des plus gros défaut de Blaise et ne pas savoir la titillait.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4850-to-all-of-you-who-ve-wronged
Mahalia Davies
Métamorphes
avatar

Identification
Emploi: Etudiante, et danseuse au Oogie Boogie Club.
Age apparent: la vingtaine
Dangerosité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Les réponses ne se trouvent pas toujours dans les livres.   Sam 10 Nov - 0:05

La Métamorphe n’était pas maladroite en général, elle faisait simplement trop peu de cas des personnes qui l’entourait, et ce genre de choses pouvait arriver de temps en temps. Mais la jeune fille ne sembla pas agacée outre mesure de l’agression involontaire de la métamorphe. Ce qui pouvait sembler normal, mais il semblait bien à Mahalia qu’elle en était déjà venue aux mains pour si peu. Elle soupira en pensant au manque de maîtrise de soi et de calme dont énormément de gens faisaient preuve. Cependant, elle devait bien avouer que même elle, elle pouvait avoir du mal à se contrôler durant la saison des amours.

L’étudiante se rassit, et se fixa encore une heure à travailler, puis ensuite le droit de rentrer apprécier une bonne nuit de sommeil. Certes, elle avait une bonne capacité de concentration et aimait le travail bien fait, mais il était inutile de se tuer à la tâche alors qu’elle était déjà en avance. Son professeur allait être fier d’elle. Ils s’entendaient très bien tous les deux, et s’étaient déjà vus en dehors des cours. Il appréciait chez elle la motivation et la rigueur de l’élève, et elle admirait en lui les connaissances impressionnantes et le charisme du professeur.

Il était presque l’heure de s’en aller, elle décida donc d’aller reposer tous les livres à leur place. Son regard en croisa un autre plus pâle alors qu’elle redressait la tête. Encore cette fille. Assise à la table remplie de livres sur les zombies. Un zombie qui fait des recherches sur les zombies ? Mahalia trouvait ça comique. Plus ou moins. En tous cas, toujours est-il que cette blonde la fixait, et cela ne plaisait pas vraiment à la métamorphe. Si elle avait un problème avec elle, autant lui en parler directement.

Elle lui renvoya donc son regard d’un air neutre, le visage fixe et le buste droit. Elle haussa un sourcil et laissa apparaître un sourire en coin.

-Il y a un problème ? demanda-t-elle.

Elle avait parlé avec une voix égale, presque monocorde, qu’elle n’avait pas eu besoin de hausser puisque le silence de la bibliothèque permettait même d’entendre les mouches voler.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4875-mahalia-davies
Blaise Loubet
Zombis
avatar

Identification
Emploi: Barmaide au Cadavre Rieur
Age apparent: 23 ans
Dangerosité:
15/30  (15/30)

MessageSujet: Re: Les réponses ne se trouvent pas toujours dans les livres.   Hier à 13:03

En relevant la tête elle aperçue non loin de là une jeune femme vêtue d'un jean et d'un col roulé noir. Étais-ce la femme qui l'avait bousculé un peu plus tôt ?
Il lui semblait bien que oui. Encore une fois, Blaise pencha légèrement la tête sur le côté tentant de déterminer de quel genre d'outre il s'agissait, en vain.
Ça n'avait aucune importance me direz vous, et vous auriez raison, mais voilà, la curiosité était un des plus gros défaut de Blaise et ne pas savoir la titillait.


La jeune femme brune remarqua l’intérêt que Blaise lui portait et cette découverte ne sembla pas particulièrement ravir l'outre. Elle renvoya son regard à la zombie sans ciller avant d'afficher un air que l'on aurai pu qualifier de défi et d'ouvrir la bouche, lançant dans le silence de la bibliothèque une question sur un ton calme et mesuré:

- Il y a un problème ?

- Non.

Se contenta de répondre Blaise.
La pluie avait cesser et la bibliothèque s'était pratiquement vidée depuis l'heure précédente. La zombie hésita à poser ses questions à cette jeune femme inconnue. Les gens n'appréciaient pas qu'on s'introduise dans leur vie privé et elle le savait, mais elle avait aussi appris en travaillant en tant que barmaid au cadavre rieur, qu'avec un peu de culot on pouvais parfois dénicher des informations intéressantes et utiles. Elle faisait ça tout le temps derrière son bar et jusqu'à présent cela ne lui avait jamais apporté de problèmes bien au contraire.
En plus de ça, sa condition de zombi était un avantage dans ce domaine : la plupart des gens ayant une bien basse opinion des zombis, les considéraient comme lents, idiots, voir sans libre arbitre à la manière d'un robot, et donc pas bien dangereux sur un plan émotionnel ou intellectuel. Ces gens là baissaient donc leur garde et se livrer sans crainte à Blaise, n'ayant pas non plus peur de son jugement.
Elle décida donc de se lancer après quelques secondes de latence :

- Vous êtes une outre. Mais je n'arrive pas à savoir quel genre d'outre.

Elle avait prit soin de conserver un visage et une voix sans émotions, atone au possible.
Elle savait qu'elle se mêlait de ce qui ne la concernait pas et elle se demanda comment son interlocutrice allait réagir dans ce contexte, pour le moins différent de celui dans lequel Blaise menait habituellement sa pêche à l'information.
Serai-t-elle surprise ? Deviendrait-elle agressive ?
Blaise se demanda ce qu'elle ferai si l'outre devenait agressive. Elle même ne l'était pas et elle n'avait jamais apprécié se battre. Elle possédait désormais une force physique décuplée et ne ressentait pas la douleur physique. Cela lui conférait un avantage certain en cas de bagarre bien qu'elle n'ai pas envie d'en venir aux mains.

Elle se demanda aussi si l'outre pourrait lui être utile dans sa quête actuelle. Elle pédalait dans la semoule depuis plus d'un mois et n'avait pas beaucoup avancé, alors un peu d'aide ne serait pas de refus, bien que Blaise détestait se sentir redevable à qui que se soit. Il lui faudrait analyser attentivement la situation et cette outre inconnue avant de sauter sur une alternative quelconque et elle en était bien consciente.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4850-to-all-of-you-who-ve-wronged
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les réponses ne se trouvent pas toujours dans les livres.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les réponses ne se trouvent pas toujours dans les livres.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: ¤ SCENE I : Le quartier des affaires ¤ :: ║Le Centre-ville║ :: Bibliothèque-