Qui est en ligne ?
Sur Discord, en ce moment.



 

Partagez | 
 

 Mamie Yaya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mamie Yaya
Vodouns
avatar

MessageSujet: Mamie Yaya   Dim 21 Oct - 17:55

État Civil

Décline ton identité

Nom : Dessalines

Prénom : Yaya

Espèce : Voudun
 
Âge : 75 ans
Âge apparent : 70 ans

Date de Naissance : 10 décembre 1980

Situation de Famille : Veuve, mère de cinq enfants, grand-mère de huit.

Profession / Activité : Retraitée et trésorière du Ledo.


Morphologie

Et donc à quoi tu ressembles ?


Taille : 1m55
Poids : 60kg

Corpulence : Oh, un peu rondelette pour sure, mais les messieurs ne s’en plaignent pas.

Couleur de cheveux : Noir grisonnant.

Couleur des yeux : Noir

Allure générale : On se dit pleins de choses. Que je suis une vielle dame élégante avec mes châles et bijoux colorés, que je suis une vielle dame effrayante avec mes ongles longs et décorés ou juste que je suis une vielle dame un peu étrange. Mais on me remarque toujours, pour sûr. L’image est très importante. Et puis quand on voit Hector, une montagne de muscle zombifiée, me suivre partout, on se fait forcement remarquer.

Allure vestimentaire : Élégante, confortable et colorée. Tenue en coton lorsqu’il fait chaud, une petite laine lorsqu’il fait froid. Le plus souvent des grandes jupes et des hauts larges, j’aime pouvoir bouger à mon aise et je bouge beaucoup. Mon fils n’arrête pas de me dire de me calmer, que je n’ai plus l’age, yadi yada, je n’écoute pas. Quelques bijoux et un foulard viennent souvent compléter ma tenue. Je soigne mon image de mambo, même retraitée, c’est ce qui a fait tourner le business.

Particularités éventuelles : Vous me verrez souvent avec un cigare a la main, tout le monde me dit d’arrêter parce que ‘’ça me tuera’’ mais il faut bien mourir de quelque chose alors autant se faire plaisir.


Psychologie

Dans ta tête.


Défauts : Mes défauts ? Mes enfants pourraient certainement passer des heures à vous en parler, les ingrats. ‘’Maman tu fumes trop.’’ ‘’ Maman tu bois trop’’ ‘’Non je ne veux pas reprendre du gombo, pour la cinquième fois je n’ai plus faim !’’ ‘’Je m’habille comme je veux d’abord.’’ ‘’Non je ne veux pas que le zombie m’amène à l’école, c’est la honte.’’ ‘’Je sors avec qui je veux non mais oh !’’ ‘’Arrête de décider pour moi, je sais ce que je veux faire.’’ ‘’Maman c’est gentil mais je n’ai vraiment pas besoin de ça, non merci, j’ai dit non, non je n’en veux pas !’’ ‘’Stop, tu me fais honte…’’ ‘’Tu ne m’écoutes jamais !’’ ‘’Ce n’est qu’une vendeuse, fiche lui la paix, elle n’est pas responsable.’’ ‘’Tu n’en fais qu’à ta tête !’’ Franchement, ce n’est pas une façon de parler à sa mère ou grand-mère ! Je veux juste ce qu’il y a de mieux pour eux et vu que j’ai toujours raison je dois parfois leur forcer un peu la main. Sur le moment ils ont tendances à grogner, mais après ils m’en remercient, c’est moi qui vous le dit. Il faut savoir s’imposer dans ce monde, quitte à froisser quelques susceptibilités. L’important c’est d’avancer la tête haute, être sure et fière de soi et de ne pas avoir honte. D’ailleurs je n’ai jamais honte et je voudrais bien savoir pourquoi je le devrais.

Qualités : Alors là mes enfants deviennent bien silencieux mais je peux vous dire que sans moi ils n’en seraient pas ou ils en sont aujourd’hui. Un problème d’argent ? C’est maman qui dépanne. Un problème de garde ? C’est mamie qui s’en occupe. Que voulez-vous, je suis trop gentille. Je me retrouve toujours volontaire pour tout, c’est épuisant. Mais en général rien ne se fait sans moi. J’ai un don naturel pour diriger et obtenir ce que je veux, et heureusement avec une famille pareille. J’ai toujours une vision, un objectif et je sais l’atteindre, rien ne me résiste ! C’est bien pour ça que c’est moi qui organisait les rituels les plus fous de la ville. Vous auriez vu ça, on invoquait les loas jusqu’à pas d’heure tout en buvant des litres d’alcool. Aujourd’hui je ne suis plus toute jeune, alors je laisse les autres voudouns s’en charger. Cependant je peux vous dire qu’ils viennent souvent me demander conseil. C’est ça que faire partie des anciens de la communauté. Enfin bon, ça me fait bien plaisir de les aider, souvent ils repartent avec plus qu’ils n’en demandaient. J’ai une tendance à gâter, que voulez-vous. Dès que je vois quelque chose pour mes enfants ou petits-enfants, vous pouvez être certain que j’achète. J’adore offrir, c’est comme ça. Je finirai certainement ruinée mais au moins ce sera pour une bonne cause. C’est en partie pour ça que je me suis retrouvée trésorière du Ledo. Voyez-vous j’ai beau aimer la retraire, c’est aussi horriblement ennuyeux. Comme je suis terriblement efficace pour organiser les meilleures soirées et convaincre les gens de me donner leur argent, je me suis retrouvée trésorière.


Croyances : Je crois en moi-même et en ma famille. C’est le plus important. Je crois aussi en l’univers, un peu comme les wiccan avec leurs dieux saints ni touche, la méchanceté attire la méchanceté et inversement. Sinon je pense qu’il faut avoir de l’ambition et ne jamais se satisfaire de ce qu’on a, il faut toujours viser plus haut, plus loin. Ce n’est pas en restant les bras croisés qu’il se passera quelque chose. Il faut se battre, encore et toujours. Quand on vous dit non il faut recommencer et ne jamais abandonner.

Religion : Le vodou bien entendu !

Goûts : J’avais grand gout des hommes à une époque, j’étais une grande consommatrice si vous voyez ce que je veux dire. Aujourd’hui j’apprécie toujours l’attention de ces messieurs à l’occasion, ce n’est pas parce qu’on est vielle qu’on doit renoncer la romance.  Pour la cuisine je suis une spécialiste et j’adore rajouter des piments, plein de piments, ça n’a pas de goût sinon. J’ai créé ma propre sauce piquante que j’utilise partout et dont ma famille raffole.

Talents, savoirs notables : Cuisiner bien entendu, organiser, j’organise très bien oui. J’étais une bonne embaumeuse aussi dans mon temps. Alors je ne prépare plus les corps mais j’ai gardé tout mon savoir faire en maquillage et en coiffure. Pour tout le reste je laisse mes zombies faire.


(+) Espoirs, buts, rêves : Peut-on encore rêver à mon âge ? Certainement, mais on sait également qu’on ne pourra plus rêver bien longtemps. Je veux que ma famille continue à se développer et se porte bien. J’espère que la cause des outres continuera à progresser et qu’aucune catastrophe ne nous tombera dessus prochainement. C’est en partie pour ça que je me suis engagée dans le Ledo, j’avais du temps à perdre et l’envie de laisser un monde meilleur à ma famille.

(-) Angoisses, regrets, phobies : J’ai toujours peur pour mes enfants, constamment. Je veux ce qu’il y a de mieux pour eux et leurs propres enfants. J’ai peur pour ma communauté, je me souviens de la vie avant la révélation, je me souviens aussi des horreurs qui ont suivis… De tout cela découle mes petites angoisses du quotidien, que voulez-vous, à mon âge on ne peut pas s’empêcher de se faire du mouron.


Si on vous parle des Outres, vous réagissez comment ?
Ça dépend mon petit. Les zombies et vouduns, j’ai l’habitude, j’en croise tous les jours. Ils ne sont pas toujours polis mais ça j’en fais mon affaire. Je trouve les vampires généralement insupportables avec leurs grands airs tragiques et prétentieux. De plus des morts qui se relèvent entre eux, c’est de mauvais goût. Je regrette presque l’époque ou on pouvait en zigouiller un sans problème, mais n’allait pas répéter ça a mes confrères du Ledo. Les wiccans me font bien rire avec leurs dieux, ils en parlent avec une telle vénération, et de façon si inspirée, ils sont parfaitement ridicules, on dirait une secte. En plus de n’avoir aucun sens de l’humour, ils ne savent pas faire la fête ! Et après ça se dit seul détenteur de la magie, ha ! Ça me fait bien rire. Enfin, on peut s’entendre quand il le faut. Les métamorphes ont toujours été un point d’intérêt, comme la plupart des jeunes vouduns j’ai tenté d’en relever un complètement, impossible. A défaut de réussir je me suis fait quelques amis pour la saison des amours. J’aurais bien quelques histoires croustillantes à vous raconter huhu mais on n’a pas que ça à faire.
En somme, je n’aime pas tout le monde mais je veux que tous ait les mêmes droits, je veux pouvoir parler dans le dos et critiquer mes égaux, pas des « inférieurs » ou des parias. Les seuls dont je me méfie vraiment se sont les fäes. On ne se cache pas aussi longtemps des autres quand on est honnête. Tout ça est louche, on ne me fera pas changer d’avis sous prétexte que ce n’est pas ‘’socialement acceptable’’ et qu’il faut ‘’s’ouvrir aux autres et à leurs différences’’, je suis déjà assez ouverte comme ça !

Et votre sentiment vis à vis des Normes ?
Tous mes enfants et la majorité de mes petits-enfants sont normes ! Mon mari (et là plus part de mes amants) étaient normes. Tant que vous n’êtes pas trop casse-pied on devrait pouvoir s’entendre.


Êtes-vous satisfait de votre existence ?  
Oh on peut dire que j’ai plutôt bien réussis jusqu’ici. J’ai monté ma propre affaire, un magnifique funérarium qui offre tous les services possibles et inimaginables pour vos morts, aujourd’hui reprit par mon fils. J’ai cinq enfants qui ont tous réussis dans la vie (même si avec quelques accidents de parcours pour certains) et huit petits-enfants, on peut appeler ça une belle famille. Dans le temps j’étais l’une des mambos les plus demandées de la ville et aujourd’hui encore on recherche mesconseil. J’ai eu plus d’amants et d’aventures dont je suis capable de me souvenir, et j’ai eu un mari aimant et compréhensif. Je pense avoir bien vécue.

Possibles évolutions ou objectifs futurs : Ah mon âge on essaie de ne pas trop penser au futur et se concentrer sur l’instant présent. Tout ce que je veux c’est vivre en paix et voir ma famille heureuse et en sécurité. Sinon je m’occupe en étant trésorière du Ledo, je rencontre de potentiel investisseurs, organise des événements et levées de fond et garde un œil sur les comptes, bien entendu. Sinon je reste proche de ma communauté et des autres vouduns


Particularités éventuelles : La plus part des gens m’appelle Mamie Yaya plutôt que Mme Dessalines. On pourrait croire que c’est dû à mon statut de grand-mère, mais pas du tout. C’est une veille plaisanterie dû à ma terrible (et ancienne) jalousie. J’avais beau courir les garçons, je ne supportais pas qu’ils en fassent de même avec les demoiselles. Je dois donc mon surnom a Mamie Watta, le loa. Si vous ne connaissez pas aller donc vous renseigner petit ignorant.


Relations sociales

Présente nous tes potes !


Un zombi ?
Oh je ne garde plus beaucoup de zombis ces jours-ci, je profite de ma retraite voyez-vous. Je n’ai que deux zombis ‘’cadavres’’ Hector, un grand gaillard qui m’accompagne souvent pour porter mes courses et me servir de protection, et Pit qui s’occupe de la maison. Je n’ai plus de zombi originaux depuis qu’Oscar, mon mari, a décidé qu’il était temps pour lui de partir et de laisser derrière lui sa non-vie. Je ne pense pas en refaire, je suis trop vielle pour ça, mais bon, il ne faut jamais dire jamais, la vie réserve bien des surprises. Je garde également un zombie spirituel, c’est bien pratique d’avoir quelqu’un que les autres ne peuvent voir, ça aide à rester informée.

Un animal de compagnie ?
J’avais l’habitude d’avoir plusieurs serpents, pour soigner image de mambo vous savez. Les gens s’attendent à vous voir avec un serpent autour du cou alors autant ne pas les décevoir. Aujourd’hui il ne me reste que ma vielle Carla, un gentil boa qui se traîne toute la journée.

Un meilleur ami ?
A mon âge on commence à voir ses amis rejoindre le cimetière. Heureusement il me reste encore quelques bons amis, dont Eti. Eti et moi passons de long moment à boire et fumer ensemble tout en nous nous plaignons de tout et de rien. Elle fait également partie du Ledo, en grande partie parce qu’elle s’ennuyait, comme moi, depuis la retraire. Mon amitié avec Eti est la preuve que Normes et Outres peuvent s’entendre parfaitement.


Relations particulières notables :
Mes enfants 
Nicole : Ma fille aînée et mère de ma petite-fille Adélaïde. Nicole a toujours été une rebelle et ne perdait pas une occasion de m’enquiquiner. Elle est allée jusqu’à sortir avec un wiccan juste pour m’emmerder ! Et bien elle a terminé enceinte la petite. Enfin je ne me plains pas, j’aime beaucoup ma petite-fille malgré tout. Aujourd’hui elle tient un ravissant salon de coiffure relativement prisé dans le quartier. C’est elle qui s’occupe de mes cheveux.

Jean : Jean est un bon garçon, il fait tout ce que je lui dis. Il est parfois un peu impulsif et a tendance à agacer les autres, mais au moins il m’écoute. C’est lui qui a repris le funérarium et il s’en sort très bien, il a un vrai sens des affaires. C’est grâce à lui que Nicole a pu racheter son salon. Il est deux fois divorcé et a trois enfants.

Grace : Grace est adorable, toujours pétillante, toujours souriante, mais aussi terriblement bavarde et égoïste. Je l’adore mais elle est vraiment tête en l’air. C’est une percussionniste très douée qui fait partie de plusieurs orchestres. Je suis contente qu’elle ait épousé quelqu’un d’aussi terre à terre que Greg sinon je ne sais pas si leurs fils s’en seraient sortis.

Tyron : Mon petit Tyron est un vrai battant, il ne lâche rien, même face à moi. Il a la tête dure comme du bois mais c’est ce qui lui permit de réussir, Il tient un poste de commercial dans une grand entreprise et voyage beaucoup. C’est pour ça qu’il n’est pas encore marié, bien que je lui présente régulièrement les filles de mes amies.

Angie : Ma petite dernière, une vraie surprise, moi qui pensais en avoir terminé avec les enfants voilà qu’Angie débarque. C’est une tête mon Angie, elle est devenue professeur de mathématique à l’Université et a deux belles jumelles qu’elle élève avec sa femme.





Antécédents

C'est le moment de raconter sa vie


Quelque chose à dire sur votre Famille ?
Ma famille c’est toute ma vie, pour le meilleur et pour le pire ! Et je peux vous dire que j’ai vécu le pire plusieurs fois. Entre Nicole qui se retrouve mère-fille, puis ma petite-fille qui se révélée être une wicane, j’ai bien cru que j’allais y passer.  J’aime toujours ma petite Adélaïde, mais ce n’est plus comme avant. Les wiccans et les vouduns se mélangent mal voyez-vous, il était de mon devoir de l’écarter pour protéger notre famille et ses secrets.


Événements de votre passé qu'il convient de connaître :  
Hein, quoi ? Tu veux que mamie te raconte une histoire. D’accords mon petit chéri, tiens prend un gâteau et vient t’asseoir. Tu n’as pas froid habillé comme ça ? Tu es sur ? Tiens mets ça, pour faire plaisir a mamie. Ne grogne pas ! Bon voilà. Alors une histoire, quelle histoire voudrais-tu ? Celle du petit zombie peut-être ? Non, mon histoire ? Comment ça mon histoire ? Ah c’est un devoir pour l’école. Montre-moi la consigne. ‘’Interrogez un de vos grands-parents ou un ancien de votre communauté sur l’histoire de sa vie.’’ Bon et bien si c’est pour l’école j’imagine que je peux bien te raconter ça.

Alors, pour commencer, sais-tu d’où viens notre nom de famille, Dessalines ? Non ? Il faudrait que j’en touche un mot a ton père. Il y a bien longtemps, la Nouvelle-Orléans était très différente de ce qu’elle était aujourd’hui. Pour commencer les Outres, comme moi et ta cousine Adélaïde, devaient vivre cachés et se faire passer pour de simples normes. Mais être normes n’était pas suffisant, il fallait aussi être de la bonne couleur. Vois-tu, si les blancs avaient tous les droits, les noirs eux, étaient considérés comme moins qu’humain, un simple animal que l’on pouvait posséder, comme un chien. C’est injuste ? Oui je sais. Le monde a toujours été injuste et le sera toujours. A la suite de l’installation des premiers colons en Louisiane, les premiers travailleurs noirs furent ‘’importés’’, quel vilain mot ‘’importés’’, comme si nous étions des marchandises. Enfin bon. Tout n’allait pas trop mal, sauf un petit détail. Il n’y avait pas assez de femmes pour ces messieurs. Ainsi on inventa un système bien particulier, celui du placage. Un homme blanc pouvait avoir une femme officielle, blanche, et une concubine noire. C’est ainsi que ton ancêtre, Kaline, se retrouva placée chez Jacques Dessalines. Si sa femme blanche ne lui donna aucun enfant, ton ancêtre elle lui en donna 7. C’est ainsi que chacun des enfants, bien que métisses, récupèrent le nom de leur père et sa fortune. C’est ainsi que notre famille naquit. De cette époque il ne reste que cette maison, la fortune elle a été bien trop divisée et perdue au fils du temps. Au final il ne reste que notre histoire.

En quoi tout cela est lié à moi ? Et bien il faut comprendre d’où l’on vient pour savoir où l’on va. Donc, ou en étais-je ? A oui, la maison, Je suis née dans cette maison vois-tu. Il y a plus de 75 ans maintenant. Mon père était un simple artisan et maman femme au foyer. Mon grand-oncle, George, chef de famille à l’époque, leur avait permis d’utiliser la chambre du haut pour ma naissance, la nôtre étant un peu trop rustique. Il n’y a rien de vraiment intéressant à raconter pour la suite. J’étais une enfant en bonne santé, très active, je courrais et hurlais tout le temps. Déjà à l’époque ta mamie savait se faire entendre. Attend, donne-moi une minute que je m’allume un cigare. Tu n’aimes pas l’odeur ? Ah ces jeunes, viens on va se mettre dehors, il fait bon. Ah, j’aime ce rocking chair, c’est parfait pour observer les gens qui passent. Et ça fout toujours la frousse aux gosses de me voir les observer, hehehe. ‘’Mamie Yaya va te maudirei tu n’es pas sage !’’ Ah, la rançon du succès. Donc, mon enfance, ah oui, alors que tout allait pour le mieux, on finit par s’apercevoir que j’avais hérité des pouvoirs vouduns de notre famille. Car vois-tu, ton ancêtre Kaline, n’était pas simplement une pauvre femme noire placée chez un blanc, non, c’était une puissante mambo. Ses pouvoirs, gardés secrets, lui ont permis de se protéger et d’assurer la sécurité de ses enfants. A l’époque, des métisses riches et haut placés, ce n’était pas très bien vu, alors avoir quelques zombies de son côté n’était pas de trop. Mes pouvoirs donc, mon grand-oncle m’a pris sous son aile et m’a tout appris. C’était un homme un peu étrange mais bon professeur. C’était l’un des plus grands fêtard et ivrogne de la Nouvelle Orléans ! Et bien que son hygiène de vie soit plus que discutable, il avait le sens des responsabilités. Oh que oui, il ne se passait rien sans qu’il n’en soit informé et sans qu’il donne son accord. Il savait y faire. Sa mort fut un grand choc pour notre famille… Crise cardiaque… Il fallait s’y attendre avec ce qu’il mangeait. La Révélation l’a tué, il n’a pas supporté le choc. Ce n’est pas facile de passer toute sa vie dans l’ombre et d’être soudain exposé à la lumière. Mais George m’avait bien formé, j’étais prête ! J’étais jeune mais je savais ce que je faisais.

D’autres te diront que j’étais un peu sauvage. Je n’en faisais qu’à ma tête, sortait tous les soirs faire la fête et fréquenter les garçons. Sais-tu pourquoi on me surnomme Mamie Yaya ? Hein ? Parce que je suis une mamie ? Ha ! Non pas vraiment. A quel point connais-tu tes loas ? Baron Samedi oui, maman Brigitte oui, c’est bien tu connais tes ghedes, mais quand est-il des autres ? Quels autres ? Quels autres !! Mais enfin mon garçon, il y a des loas pour tout, pas que pour la mort ! Tu n’as donc rien suivit de tes leçons de voudous du dimanche matin ? Ah ne fait pas la tête, mamie va t’expliquer. En plus des ghedes, esprit de la mort, il existe un treeees grand nombre de loas, l’un d’entre eux est Mamie Watta. Mamie Watta est un loa aquatique, parfois représenté sous la forme d’une sirène. Elle est principalement connue pour être un loa de la sexualité et de la fidélité. Qu’est-ce que la sexualité ? Tu demanderas à ton père, je l’entends déjà hurler si je commence à t’expliquer en détails. Franchement ces jeunes sont de sacrés saintes-nitouches. On va dire que la sexualité c’est faire des câlins et des bisous avec les gens qu’on apprécie. Non pas comme les câlins avec ta maman, c’est un peu diffèrent. Donc, quand mamie était jeune, elle aimait beaucoup faire des câlins avec les garçons, cependant elle n’aimait pas que les garçons avec qui elle faisait des câlins en fassent avec d’autres filles. C’est que, mamie était très jalouse étant jeune et avait peut-être tendance à maudire certains garçons qui allaient faire des câlins avec d’autres qu’elle. Enfin maudire, pas si souvent que ça, c’est plus compliqué que l’on ne croit de maudire quelqu’un, mais j’étais relativement douée pour ça. Donc oui j’ai peut-être maudit quelques garçons, ce qui a suffit a faire peur aux autres. Un peu comme avec Mamie Watta, Mamie Watta aussi aime beaucoup les câlins mais n’aime pas trop que les garçons en fassent aux autres. D’où mon surnom. Enfin, tu comprendras quand tu seras plus grand. Papy Oscar dans tout ça ? Papy était mon garçon préfère et il le savait. Contrairement aux autres il est resté près de moi toute sa vie, et même après sa mort. C’est pour ça que j’ai, plus ou moins, décidé d’arrêter de faire des câlins aux autres après, sauf quelques exceptions, surtout après sa mort, mais papy et moi avions un accord.

La Révélation donc, j’avais tout juste trente ans, je venais d’épouser Papy et j’étais enceinte de ta tante Nicole. Un vrai challenge m’attendait donc, reprendre les rênes de la famille et faire en sorte que nous nous en sortions tous vivant. Ce ne fut pas facile, la semaine qui suivit la Révélation fut épouvantable. Nous avons dû enterrer George en secret tout en nous cachant. Les années qui suivirent furent très dures. J’ai perdu mon emploi, j’étais commerciale dans une petite entreprise d’import-export. J’ai eu le malheur de révéler mon identité, pensant que mes collègues seraient ouverts d’esprits et bien non. Mais je ne me suis pas laissée faire vois-tu. Je me suis battue et j’ai réussis à ouvrir un petit funérarium. S’il y a bien une chose que nous savons faire dans notre communauté, c’est de nous occuper des morts. J’ai commencé comme simple embaumeuse, apprit le métier à la dur tout en mettant de l’argent de côté.Et enfin, après quelques années de travail acharné, j’ai réussis à ouvrir ma propre enseigne. Ton grand-père a dû être la face officielle pendant quelques temps, pour éviter les discriminations. Que veut dire discrimination ? C’est quand tu traîtres quelqu’un différemment à cause de son identité, que ce soit sa couleur, ses origines, le fait qu’il soit Outre ou Normes. J’avais peur au début qu’une patronne, noire, mère de famille et vodoun soit néfaste pour les affaires. Ce fut tout le contraire. Je n’avais pas les moyens d’employer beaucoup de monde, j’ai donc dû utiliser des zombies, et sans trop savoir comment, l’endroit est devenu populaire. Enfin, populaire, c’est un grand mot pour un funérarium. Mais vois-tu s’il y a bien quelque chose dans quoi je sois douée c’est organiser des fêtes, même mortuaire. L’attention aux détails, aux clients et ne jamais se reposer sur ses lauriers, toujours faire mieux, voilà mon secret. Chaque enterrement était plus grandiose que le précèdent, le corps, toujours impeccable et parfaitement présenté, la cérémonie, festive et joyeuse. Vois-tu, pour nous voudouiste, la mort n’a pas à être quelque chose de triste, au contraire ! Bien vite, mon petit funérarium devient le plus demandé de la ville. C’est comme ça que ta grand-mère est devenue une vraie femme d’affaire. Petit à petit je me suis imposée, moi et mon style. En parallèle de mes activités au funérarium, je proposais mes services de mambo et organisait les différents rituels vodou de la communauté. Mamie Yaya par-ci, Mamie Yaya par-là, je ne savais plus où donner de la tête. Entre cinq enfants, un business et mes activités de vodou j’étais toujours en train de courir partout, heureusement que Papy était là, même après son accident. Cela a fait un peu scandale à l’époque, ramener son mari comme zombie, mais je m’en fichais, Oscar voulait pouvoir m’aider jusqu’au bout et c’est ce qu’il a fait. Il a décidé de rejoindre définitivement l’au-delà quand j’ai enfin pris ma retraite, il y a une dizaine d’années. Ce fut très dur de le laisser partir, mais c’est ce qu’il voulait.

Pour ne pas trop déprimer entre la retraite et le départ de Papy, je me suis inscrite au Ledo. Oui c’est là que je vais pour m’occuper du trésor haha. Et non je ne suis pas une pirate, quoi que les gens en pensent ! Le Ledo donc, c’est une organisation qui luttent contre les discriminations des Outres. Parfait pour m’occuper, une juste cause. Je veux pouvoir laisser un monde meilleur à ma famille, je veux que tes enfants puissent être en sécurité et que les gens soient libres de suivre leurs destins. Comment ça ? Tu n’es pas un Outre ? Oui et alors ? Tes enfants le seront peut-être, ou la personne que tu épouseras, ou ton voisin, tes amis, ta famille. Pense à moi ou ta cousine Adélaïde. Qui ça ? Mais si Adélaïde ! Tu l’as croisé à l’anniversaire de Tatie Nicole. C’est vrai qu’elle ne vient plus souvent à la maison… Mais ça c’est parce que ta cousine est une wiccane, et même si je l’aime beaucoup, wiccan et vodou ne se mélange pas bien. Je t’expliquerai plus tard. Non je n’ai rien contre les wiccans mais ils ont tendances a être insupportables, c’est plus fort qu’eux. Enfin bon, aujourd’hui je m’occupe donc garder et trouver des sous pour cette organisation, car sache le, c’est important, l’argent c’est le nerf de la guerre ! Sans tu n’iras jamais loin.  Et je peux te dire que je suis très douée pour trouver des sous haha, ils ont bien de la chance de m’avoir au Ledo !

Voilà, c’est tout je crois, à part ça je donne régulièrement des cours de vodou et quelques conseils aux vouduns et zombis perdus. Que veux-tu, on ne peut pas se passer de moi. Les faes ? Quoi les faes ? Ce que j’en pense. Oh j’en pense beaucoup de chose. Déjà je les trouve un peu louche, je ne sais pas pourquoi mais ils me donnent des frissons avec leurs petits minois parfaits. Ils ne vivent pas sur le même plan d’existence que nous, je ne leur fais pas confiance. Je quoi ? Je les discrimine ? Non mais oh ! On ne parle pas comme ça a sa grand-mère ! J’ai toujours raison, sache-le. Oui changeons donc de sujet. La Grande Révélation ? Tu en sais des choses dis-moi. La Grande Révélation fut un choc pour tout le monde et pour tout te dire je ne sais pas toujours quoi en penser. Pour le moment je préfère me concentrer sur ma retraire et ma famille plutôt que de m’empêtrer les méninges sur la question. Voilà, je crois que c’est a peut près tout. Va donc prendre ta douche maintenant, ton père ne va pas tarder arriver !



Quelques détails à savoir sur votre arrivée à la Nouvelle Orléans? Vous en êtes natif ?
Natif, la Nouvelle-Orléans est ma ville et fait partie de mon âme.


Bas les masques

Dans l'étrange monde de l'irl...


Derrière l'écran, vous êtes : Althéa

Vous serez souvent là avec nous ?
Je passe régulièrement sur le forum et je pense pouvoir répondre au minimum une fois par semaine.

Comment avez-vous connu Voodoo Child ?
En y étant déjà

Avez-vous déjà un double/multi compte ?
Oui Adélaïde Beausoleil.  

Votre avatar provient-il d'une de nos banques ?
Nope, image trouvée sur Pinterest.

Avez-vous des suggestions, des questions, des compliments ou des tomates à nous jeter à la figure ?
Rien pour le moment !

Vous attestez avoir lu le règlement, et vous engagez à l'appliquer à-la-lettre ?
Jure crache
Revenir en haut Aller en bas
Ailin Dyce
Vamps
avatar

Identification
Emploi: Maîtresse Vampire, ex-strip-teaseuse aux Plaisirs Coupables
Age apparent: 21 ans
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Mamie Yaya   Lun 29 Oct - 20:45

Coucou ! Pardon du retard c'est encore un peu compliqué de notre côté ><

Effectivement elle est badass ;)
Du coup c'est tout bon !

Te voilà validée ! ;). Voici la marche à suivre maintenant. Tu dois :
  • Créer ton Carnet Mondain et ton Inventaire, ainsi que tes Correspondances.

  • Générer ta fiche d'identification dans ton profil (n'oublie pas de compléter ton profil avec les liens vers ta fiche, carnet mondain et inventaire).

  • Une fois la fiche générée, tu peux faire une demande de niveau de dangerosité, dans le topic correspondant de la section Carnet Mondain.

  • Tu peux te faire des sous et te faire aimer par le staff en votant pour nous sur les topsites. Pour savoir comment devenir riche, il y a un topic dédié dans la section de l'Inventaire.

  • Nous rejoindre sur notre serveur Discord si tu es intéressée par l'idée d'échanger un peu plus avec nous ! (Le serveur est aussi une bonne source d'informations).

  • Si tu le souhaites tu peux aussi créer ton profil Tour de Jeu en indiquant que tu joues chez nous.

Pense à t'abonner à la newsletter via ton profil (juré, on ne spam pas) et au topic suivant (obligatoire) : Le Journal du Forum. Cela te permettra de t'informer facilement des dernières nouveautés !

Et voilà !
Bienvenue sur The Voodoo Child What a Face

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3339-ailin-dyce
 

Mamie Yaya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: ¤ DISTRIBUTION ¤ :: ║Registre║ :: Le recensement :: Questionnaires validés :: Outres-