Qui est en ligne ?
Sur Discord, en ce moment.



 

Partagez | 
 

 À la recherche du bon livre ou du bon professeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adélaïde Beausoleil
Wiccans
avatar

Identification
Emploi: Vétérinaire
Age apparent: La vingtaine
Dangerosité:
13/30  (13/30)

MessageSujet: À la recherche du bon livre ou du bon professeur    Ven 6 Juil - 15:25

Enfin un jour de congé, un jour ou elle allait pouvoir prendre son temps, ne pas se presser et surtout ne pas avoir à gérer les humains de ses patients. Elle aimait son travail, elle aimait son cabinet. Cet endroit était son rêve, son investissement, son domaine. Et ses patients, créatures innocentes, enfin pour la plupart, suivaient simplement leurs instincts, sans arrière-pensée. Ses malades étaient la partie facile de son métier, c’étaient leurs ‘’parents’’ les casse-pieds. Entre les pleurnicheurs, les émotifs, les colériques, et les anxieux, elle avait de quoi faire. Alors certes, cela voulait dire que tout ce petit monde tenait à leurs ‘’boule d’amour’’, mais bon, elle se serait bien passée de ces effusions de bons sentiments. Tout cela n’était rien de plus pour elle qu’une preuve de faiblesse de caractère. Et puis cette horrible sensation nauséeuse qui ne passait pas depuis deux semaines. Elle n’en pouvait plus. Si cela durait encore elle irait consulter, on lui filerait quelques antibiotiques et hop, on en parlerait plus. En attendant elle comptait bien utiliser ce jour de congé pour explorer un sujet qui lui tenait à cœur, son potentiel wicca…

Ce potentiel qui l’avait éloigné de sa famille maternelle, qui lui avait fait rencontré son père, mais qui jamais, au grand jamais, n’avait été exploré, développé. Sa seule réussite jusqu’ici ? Se lier avec son familier. L’un des seuls rituels que son père maitrisait, et le seul qu’elle avait correctement réalisé jusqu’ici. Le reste était soi raté soi d’une nullité frustrante qui, au fond d’elle, l’agaçait. Après plus de 15 ans à laisser son potentiel dormir, elle s’était enfin décidée à tenter quelque chose, se renseigner. Ses connaissances de la wicca étaient limités, quelques petits livres, les cours de son père et c’est tout. Rien de très glorieux en somme. Heureusement pour elle, la jeune femme avait eu l’occasion d’entendre parler d’une librairie qui pourrait l’aider, la Plume Bleue.

Apparemment le propriétaire était un wiccan réputé, qui faisait également commerce de ses sortilèges. Un homme avec pareille notoriété se devait d’avoir des ouvrages de qualités sur sa religion et ses pratiques, pour sûr. Et si jamais elle avait l’occasion de le croiser, et qu’elle ne le trouvait pas trop étrange, elle irait peut-être jusqu’à lui demander conseil, même si l’idée lui faisait presque grincer des dents. Dans un monde parfait elle se serait occupée de son éducation toute seule, sans avoir à ne parler à personne. Mais dans la vraie vie, sa réalité, elle était pleinement consciente que si jamais elle voulait vraiment travailler son potentiel, elle allait devoir parler aux gens, demander conseil, voir trouver un professeur… Ah, rien que de pensée au fait de devoir se lier avec un étranger lui déplaisait particulièrement, elle ne faisait pas confiance facilement et trouvait bien peu de gens intéressants. Trouver un professeur qui puisse lui enseigner et quelle apprécie allait être complexe. Enfin bon, commençons par le commencement. S’habiller, longue jupe marron, petite chemise blanche, bracelets et cheveux au vent, fait. Ranger la maison, nourrir son alligator (toujours sans nom, quelle honte), et se nourrir elle-même tout en combattant cette atroce sensation de dégout, et enfin sortir, sac à la main, fait. Marcher jusqu’à la rue principale, et trouver la bonne boutique, fait. Passer le perron et enfin atteindre sa destination, fait…
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4729-adelaide-beausoleil
Artémis Cyan
Wiccans
avatar

Identification
Emploi: Libraire/Vendeur de sorts
Age apparent: Une petite soixantaine
Dangerosité:
19/30  (19/30)

MessageSujet: Re: À la recherche du bon livre ou du bon professeur    Mer 11 Juil - 16:14

La petite vieille souriait de toutes ses dents. Elle n'était pas bien haute: et emmitouflée dans son châle rouge visiblement fait main, à dodeliner de la tête presque de manière automatique, elle semblait presque chanceler sous le poids du chignon gris qui trônait sur le haut de son crâne comme un ballon au dessus d’une nacelle dans une montgolfière. Derrière ses binocles en demi-lune dorées, ses yeux marrons dardaient un regard pétillant sur les rayonnages de la Plume Bleue, sautant d’un livre à l’autre sans s’arrêter.

-J’ai trouvé, Madame Louis.

Son volte-face fut accompagné d’une ondulation de son chignon qui sembla manquer de tomber de sa tête. Suivit d’un tap tap discret, Cyan surgit de derrière un rayonnage, un livre à la main. L’ouvrage semblait étonnamment épais, comptes tenus de son contenu.
Sur sa couverture rouge, on pouvait y voir dessinées deux longues aiguilles d’argent, croisée à la manière des rapières des mousquetaires. Juste au-dessus trônait une inscription en lettres faussement dorées: « Manuel de tricot, et astuces sans accrocs ».

La vieille dame tendit sa main parcheminée et attrapa le livre tendu. Pendant une fraction de seconde, le côté pétillant de son regard de para d’une étincelle d’avidité, avant de revenir à la normale.

Lorsque la nouvelle venue passa la porte de la librairie, le libraire et la grand-mère étaient à la caisse. Cyan lui lança un regard rapide et un signe de tête.

-Je suis à vous dans une minute.

Puis il s’éclipsa dans l’arrière-boutique. Madame Louis était une habituée de la maison, et venait s’y fournir en livres depuis plusieurs années. Elle n’avait jamais jugé bon d’utiliser les notices ou les tutoriels d’internet:aussi, chaque fois qu’une de ses très nombreuses envies d’essayer une nouvelle pratique se manifestait, elle se rendait à la Plume Bleue pour y acheter un manuel, ou un ouvrage autour du sujet en question. De temps en temps, elle venait acheter des sortilèges (surtout depuis qu’elle avait découvert les anti-douleur alchimiques. Elle y faisait plus confiance qu’a ceux prescrits par son médecin).
Cyan ricana légèrement: c’etait une grande bavarde parfois. Il était fort probable qu’elle tente d’engager la discussion avec la nouvelle venue. Avec un peu de chance elle ne ferait pas fuir la prochaine cliente.

Il revint un peu plus tard, un paquet de papier craft à la main, qu’il posa sur le comptoir. Il entra quelques chiffres sur la caisse enregistreuse et tira un carnet d’un tiroir sous le plan de travail.

-Donc: un manuel de tricot et un sortilège pour votre lumbago.

Il encaissa la vieille femme, lui souhaita une bonne journée puis reporta son attention sur sa prochaine cliente. Il lui sourit un peu, puis posa ses deux mains sur sa canne.

-Que puis-je pour vous ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4627-artemis-cyan#75742
Adélaïde Beausoleil
Wiccans
avatar

Identification
Emploi: Vétérinaire
Age apparent: La vingtaine
Dangerosité:
13/30  (13/30)

MessageSujet: Re: À la recherche du bon livre ou du bon professeur    Mar 17 Juil - 20:51

La boutique était accueillante, pleine de livres de tout âge et de tout genre. On pouvait voir les dernières éditions en devanture, mais également des ouvrages plus anciens en rayon. L’endroit était plaisant, il y avait quelque chose de juste ici. Que ce soit l’arrangement intérieur, les produits ou un autre élément indescriptible. L’ensemble résonnait agréablement, touchant directement cet étrange sens sur lequel Adélaïde se reposait estimer une situation. Et pour le moment la situation lui paraissait acceptable.

Une fois sa rapide étude des lieux terminée, ses yeux se posèrent sur les deux personnes qui occupaient la boutique. Une petite dame au haut chignon blanc, visiblement une cliente, et un homme d’un certain âge, le libraire et mage… Grand, fin, les yeux aussi clairs que les siens, le magicien avait à la fois l’air distant et amicale, ancien et enfantin. Dangereux ? Non, en tout cas il ne réveillait aucune des alarmes de son esprit. Mais il n’était pas n’importe qui non plus, il y avait quelque chose chez lui, quelque chose qui réveilla la curiosité de la jeune femme, la poussant à peut-être engager la conversation, voir demander conseil…

Enfin là tout de suite c’était la petite cliente qui voulait engager la conversation, le libraire venant de disparaitre dans l’arrière-boutique pour aller lui chercher son livre. Le sujet n’était pas bien intéressant, la météo, son nouvel intérêt pour le tricot, la boutique etc. Rien de passionnant pour Adélaïde qui faisait à peine semblant d’écouter. Les banalités très peu pour elle. Et quand bien même le babillage de la petite dame ne rencontrait qu’un silence désintéressé, elle poursuivait ses efforts de conversation. Le seul point qui intrigua un tant soit peu la jeune femme furent quelques commentaires sur le propriétaire ‘’Un homme charmant, très professionnel et toujours aussi serviable.’’ Apparemment cliente de longue date, Madame Louis ne manquait pas de compliments pour son libraire et wiccan favori. A défaut d’avoir le moindre intérêt intellectuel, cela la renseigna quelque peu sur la personnalité de ce fameux M.Cyan.

Enfin l’homme de la conversation finit par réapparaitre, encaisser Madame Louis (qui quitta enfin la boutique au grand soulagement d’Adélaïde qui se retenait depuis un moment de lever les yeux au ciel) et se tourna enfin vers elle. Pendant un moment la jeune femme ne sut quoi demander, par quoi commencer. Sa situation était complexe, impossible de la résumer en quelques mots. C’est pourquoi elle se décida d’aller au plus simple pour le moment.

''Je cherche un livre sur la wicca. Une sorte de guide du débutant si vous avez.’’

Comme toujours son ton était légèrement distant, ailleurs, comme-ci elle n’avait pas vraiment envie d’être présente. Et pourtant ses yeux indiquaient le contraire alors qu’ils fixaient le mage qui lui faisait face.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4729-adelaide-beausoleil
Artémis Cyan
Wiccans
avatar

Identification
Emploi: Libraire/Vendeur de sorts
Age apparent: Une petite soixantaine
Dangerosité:
19/30  (19/30)

MessageSujet: Re: À la recherche du bon livre ou du bon professeur    Jeu 19 Juil - 18:59

Cyan détailla rapidement sa vis-à-vis avec un peu plus d’attention. Grande, avec de longs cheveux bruns en cascade obsidienne sur ses épaules, drapée dans des vêtements simples, amples et élégants. Quelques bijoux scintillaient discrètement à ses poignets : jusque dans son attitude, la nouvelle venue possédait un certain charme, mélange savant d’assurance et de nonchalance évoquant vaguement une panthère. Ses yeux bleus le fixaient avec une détermination froide, semblable à deux perles d’acier, et sa moue distante ne faisait qu'en exacerber la force.
Il inclina la tête, avec sur le visage un air légèrement indifférent mêlée de froide courtoisie.

-Par ici.

Il se déplaça, suivit du tap tap du bout ferré de sa canne contre le bois du parquet, à travers la boutique. Ils passèrent le bac à Atlas géographiques, le mur à photographie et l'étagère de livres de cuisine. Cyan esquiva une pile de bandes-dessinées et s’arrêta devant une haute bibliothèque, à proximité du couloir menant à son atelier. Il y rangeait tous les livres traitant de religion, qu’elles soient Normes ou Outres : s’alignaient sur les étagères divers ouvrages verts, bruns, bleus, rouges parfois, rehaussé quelques fois de titres dorés, souvent décorés de symboles religieux. Quelques uns n’arboraient sur leurs tranches qu’un glyphe alchimique plutôt qu’un titre. Ils semblaient tous relativement récent, à l’exception de quelques uns dans les étagères supérieures. Le magicien parcourut l’ensemble des yeux rapidement, et lança un regard en coin à sa cliente.

-Wiccane, ou Norme pratiquante ?

Il avisa un petit livre à la couverture sapin, qu’il délogea de son étagère. Il pivota vers sa cliente, lui tendant l’ouvrage. Il était relativement simple, décoré d’une étoile à 5 branches sur sa couverture : écrit par un Norme, il contenait un résumé assez détaillé et fiable des cultes Wiccans. Parfait pour être introduit aux grandes lignes de la Wicca, de sa mentalité et de sa religion, il contenait quelques rites et prières à la gloire des Dieux.

- «La Wicca », de Scott Cunnigham. Un récapitulatif des codes, des usages et des pensées Wiccanes, ainsi que des magies existantes et des Dieux vénérés à travers le monde. Vous y trouverez quelques sortilèges très simples, mais ça ne sera majoritairement que de la lecture théorique. Les Wiccans ayant consignés leurs rituels et leurs sortilèges sur le papier ne sont pas très nombreux. Et leurs grimoires disponibles en librairie, encore moins.

Cyan pencha la tête légèrement sur le côté, l'air légèrement pensif. Après un très court silence, il reprit: pendant une fraction de secondes, il avait pesé le pour et le contre de ce qu'il allait dire. Dans l'absolu, il tenait quand même à vendre ses livres.

-Le meilleur moyen d’apprendre des sortilèges un peu plus poussés ou de participer à des rituels de plus haut niveau que ceux-ci serait de trouver un pratiquant. Un enseignant, que vous possédiez le don ou non. Auquel cas, il faudra probablement vous tourner vers une magie spécifique, en fonction de vos affinités.

Les gens curieux de la Wicca étaient toujours les bienvenus dans sa boutique (… comme presque toute personne, mais l’idée était là), qu’ils soient Wiccans ou non. Les Normes, en particulier, avaient sa préférence et ce surtout depuis les nouvelles lois anti-outres : les sensibiliser à leur magie, à leur religion et à leur monde était une chose qu’il allait devoir apprendre à faire vite et bien. A passer sa vie entouré par des livres ou à enseigner, on arrive souvent à la conclusion que le savoir est la solution à la peur. De même, guider de jeunes Wiccans dans la pratique de la magie avait façonné sa vie plus que de raison. Il avait gardé un certains goût pour l'enseignement occulte, qu'il n'avait pas beaucoup pratiqué depuis son arrivée à la Nouvelle Orléans, soit dit en passant. Souvent, les familles enseignaient à leurs enfants et les pratiques se cantonnaient au cercle familiale: il lui aurait fallut siéger dans un temple pour enseigner à des étudiants voyageant à travers le monde.

Cyan cligna des yeux, et un demi-sourire fit son apparition sur ses lèvres. Plus tard, les plans de monter Poudlard à la Nouvelle Orléans.

-Autre chose ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4627-artemis-cyan#75742
Adélaïde Beausoleil
Wiccans
avatar

Identification
Emploi: Vétérinaire
Age apparent: La vingtaine
Dangerosité:
13/30  (13/30)

MessageSujet: Re: À la recherche du bon livre ou du bon professeur    Mer 1 Aoû - 17:47

Le professionnalisme et le détachement de ce libraire lui plaisait. Il n’y avait rien de pire qu’un commerçant trop empressé, cherchant à tout prix à vous vendre quelque chose tout en vous caressant dans le sens du poil. Ce genre d’hypocrisie lui était détestable et la hérissait. Le mieux était encore de ne pas tenter de la caresser du tout pour gagner ses faveurs.

Seul résonnait de la canne du propriétaire alors que, sans un mot, Adelaïde emboitait le pas du wiccan. Tout en jetant un coup d’œil aux ouvrages autour d’elle, la jeune femme débâtait encore de la suite des évènements. Devait-elle tenter d’en découvrir plus en questionnant l’homme devant elle ou se contenter de quelques manuels ? Avec un peu de chance la qualité des livres proposés devrait pouvoir l’aider à faire un choix.

-Wiccane, ou Norme pratiquante ?

La question pris la jeune femme de court et il lui fallut un moment pour décider quoi répondre. De ce qu’elle savait cet homme était lui-même un wiccan reconnu, il ne devrait donc pas être trop problématique de lui révéler sa nature. Et en même temps elle ressentait une certaine gêne à se déclarer wiccane, elle qui ignorait presque tout de cette religion et de ces pratiquants…

''Wiccane.''

Rien de plus rien de moins, Adelaïde n’allait pas commencer à exposer sa situation a cet inconnu. Elle détestait quand ses patients étalaient leurs problèmes, elle n’allait certainement pas faire de même.

Attrapant le livre qu’on lui tendait, la wiccane commença à examiner l’ouvrage rapidement. Le symbole sur la couverture, assez jolie par ailleurs, exposait clairement l’objet du livre, ainsi que le résumé au dos et les titres chapitres. Ce manuel serait parfait pour combler ses lacunes et enfin avoir des bases solides. Voilà qui allait pouvoir satisfaire ses besoins immédiats, ce qui la fit sourire, intérieurement.

Bien que son expression ne le montrait pas directement, toujours concentrée sur le livre, la jeune femme écoutait avec attention les commentaires du libraire. Trouver un enseignant… Plus facile à dire qu’à faire. L’idée de devoir placer sa confiance en un inconnu la répugnait. Cependant, au fond d’elle, elle savait qu’il n’y avait pas d’autres moyens. Si elle voulait vraiment apprendre et progresser, il lui faudrait quelqu’un pour lui enseigner puisque que les wiccans, vrais tête de mule, ne voulaient pas partager la majorité de leur rituel et connaissance.

''Je vais vous prendre ce livre. Je serais également intéressée si vous avez d’autres ouvrages semblables ou, avec un peu de chance, quelque chose d’un peu plus pratique.''

Silence, la jeune femme savait quoi dire, mais devait se faire violence pour faire sortir les mots de sa bouche. Toute cette situation la dérangeait profondément, mais parfois il fallait savoir prendre son destin en main.

''Savez-vous où je pourrais trouver un pratiquant disposez à m’aider dans mon apprentissage par hasard ?''
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4729-adelaide-beausoleil
Artémis Cyan
Wiccans
avatar

Identification
Emploi: Libraire/Vendeur de sorts
Age apparent: Une petite soixantaine
Dangerosité:
19/30  (19/30)

MessageSujet: Re: À la recherche du bon livre ou du bon professeur    Sam 4 Aoû - 23:56

Cyan observa sa cliente avec une attention redoublée. Il resta un bref instant à soutenir son regard fier, perçant. Il pencha un tout petit peu la tête sur le côté, plantant ses yeux couleur iceberg droit dans les siens, observant avec une curiosité froide la petite lueur de défi qui y brûlait. Wiccane. C’était une petite surprise, à son échelle, mais maintenant qu’elle l’avait dit et qu’il savait où chercher, le Grand Mage ressentait son aura. Elle était assez faible, pulsant à la lisière de ses sens à la manière de ces lumières qu’on ne peut observer que du coin de l’œil et jamais directement, et si elle ne lui avait jamais dit il ne l’aurait probablement jamais cherché et donc jamais trouvé. Avant son élection, en tout cas, il ne l’aurait jamais remarqué.
Il passa rapidement sur le fait de ne pas avoir été reconnu. Il ne s’était pas présenté aux élections de Litha pour être acclamé dans les rues et salué avec dévotion dans les rues par les Wiccans. Il s’était présenté pour changer leur vie et se battre pour leurs droits : honnêtement peu lui importait qu’ils sachent qui il était.

L’alchimiste inspira légèrement. Il possédait effectivement quelques livres magiques, parfois écrit à sa demande, détenant des rituels de magies pratiques. Il possédait même un exemplaire de rituels relativement simples dans les magies les plus connues, permettant à un débutant de faire de la magie sans courir trop de risque.
Mais « sans courir trop de risque » était une notion tout à fait relative en magie Wiccane : le Triple Retour pouvait s’avérer particulièrement retors, parfois. Lors de ses mauvais jours ou quand il se sentait d’humeur créative. D’aucun aurait probablement eu des scrupules à vendre un livre de rituels magiques, mais les gens scrupuleux dans le domaine de la vente magique n’étaient pas excessivement nombreux.
A vrai dire, c’était une raison bien plus pragmatique qui empêchait Cyan de lui tendre de suite son bouquin, et d’empocher son argent.

-Tout va dépendre de la magie que vous comptez développer, Madame. Les experts de certains domaines ne courent pas les rues, et certaines pratiques magiques sont bien trop dangereuse pour être essayées en autodidacte.

Cyan avait passé une grande partie de son enseignement magique à « essayer des choses ». Il avait reçu des bases de sa famille et s’était débrouillé pour se trouver des professeurs après, mais une grande partie de son apprentissage était issue de son tâtonnement occulte et de ses rituels hasardeux. L’avantage avec les dommages collatéraux, c’est que lorsque les blessures cicatrisent il ne reste que l’aspect positifs de l’expérience. Lorsque les blessures cicatrisent.

-Même chose pour le manuel pratique que pour le professeur. Tout dépendra des sortilèges que vous comptez étudier, et plus encore de vos spécialités. Connaissez-vous vos affinités auriques ?

Son aura conjuguée à sa demande de manuel de base Wiccane rendait peu probable le fait qu'elle sache quelles étaient les couleurs de ses auras (mais on était jamais à l'abri de quelques surprises). Au pire des cas, l'alchimiste devait avoir quelque part dans ses placards des bols de lecture aurique, rares objets de magie minérale occupant son arrière-boutique.
Intérieurement, Cyan réfléchissait aux possibles professeurs, et aux pratiquants magiques qui pourraient posséder un profil adéquat en fonction de leurs spécialités. Il commença a se faire une liste, variables selon le flux de ses pensées. Au besoin, il recontacterait la jeune femme plus tard quand il serait sûr que les noms fournis étaient fiables.

-Chaque pratique magique implique une nouvelle façon de voir la Wicca, même si toutes se recoupent dans les grandes lignes. De même, chaque personne, en fonction de ses goûts et de sa façon de faire, est une variable de plus à la pratique de la magie Wiccane. Nous sommes un ensemble d’éléments libres travaillant ensemble au gré du vent et de nos besoins.

Il n’y avait nul jugement dans sa voix, ou dans son attitude. Cyan se tenait à la disposition de sa cliente, cherchant à aiguiller ses besoins pour pouvoir moduler sa réponse en fonction. Le tout, avec un minimum de froide courtoisie.
Ses yeux retombèrent sur le livre qu'elle tenait entre les mains.

-Il n’existe pas, à proprement parler, de « manuel de la Wicca ». Le livre que vous tenez est une base, fiable et efficace, mais sur laquelle vous devrez construire selon votre foi et vos pratiques. Vous devrez évoluer à partir de ça, ce livre ne peut pas être votre livre saint de la pratique Wiccane. J’ai quelques thèses particulièrement intéressantes, sur diverses magies et différents rituels, mais il me semble qu’écrire votre propre « guide du débutant » sera bien plus efficace. Sauf si c’est pour de la recherche en théologie.

Une petite pointe d’ironie releva la dernière phrase, accompagné d’une petite lueur vive dans le regard. Si sa cliente était effectivement là pour des recherches d’ordre théologique, elle n’aurait probablement pas rechercher des rituels pratiques. Ou un professeur. Mais toutes possibilités étaient bonne à prendre, aussi Cyan ne marqua-t-il pas trop son ton moqueur.
Même si soyons honnête, son intuition lui indiquait qu’elle était là pour autre chose que des connaissances purement théoriques sur la religion Wiccane. Et son intuition était depuis qu’il avait acquis le poste de Grand Mage comme boostée aux amphétamines : Cyan avait donc légèrement augmenté sa considération de ce qu’elle lui soufflait.
Légèrement, faut pas s’emporter non plus.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4627-artemis-cyan#75742
Adélaïde Beausoleil
Wiccans
avatar

Identification
Emploi: Vétérinaire
Age apparent: La vingtaine
Dangerosité:
13/30  (13/30)

MessageSujet: Re: À la recherche du bon livre ou du bon professeur    Mar 7 Aoû - 16:54

Affinité aurique, spécialités, pratiques, visions. Les choses se compliquaient et elle se compliquaient trop vite à son gout. Le néant de son éducation la frappa en plein fouet. Ces mots lui étaient familiers mais que vaguement, elle aurait été incapable de décrire avec précision ce qu’ils recouvraient. Elle savait que tout être vivant possédaient une aura, avec des couches et couleurs différentes. Mais quelles étaient ces couches et couleurs ? Aucune idée... Quand a sa propre aura elle n’avait pas la moindre idée de ce qu’elle pouvait être. Les spécialités ? Elle connaissait les rituels, la seule chose que son père maitrisait, enfin, c’était très relatif. Il lui en avait appris deux ou trois, pas plus, rien de bien intéressant et rien qu’elle ne savait vraiment réaliser correctement. Sa seule réussite avait été (et ce fut une grande surprise, même pour elle) son lien avec son familier. Il s’agissait du seul rituel que son père lui avait expliqué correctement et avec application.

Pour la partie visions et pratiques de la Wicca… Elle n’en n’avait aucunes. Elle ne pratiquait pas, connaissait peu de choses et ne savait pas par où commencer, quoi faire et comment le faire correctement. C’est bien pour ça qu’elle était là aujourd’hui. Autre problème, une culpabilité, sourde et profondément ancrée en elle se réveillait à chaque fois qu’elle se penchait trop sur le sujet, délaissant ses croyances vodous. Elle aimait la religion de son enfance, ses chants, ses traditions, ses loas. Mais cette religion ne pouvait pas lui apporter ce qu’elle désirait, ne pouvait pas l’aider à mieux comprendre sa nature. Sans l’oublier elle allait devoir la mettre de côté pour comprendre et s’imprégner de cette nouvelle croyance.

''Je ne connais pas mes affinités auriques et je ne sais pas vers quelle spécialité me tourner pour le moment, je comptais surtout étudier les bases, dans un premier temps.’’

Son ton était toujours aussi détaché, bien qu’un tantinet plus pincé. Un observateur aguerri aurait tout de suite noté sa point d’agacement. Par contre difficile de dire ce qui l’agaçait en particulier. S’agissait-il du libraire ? De la situation ? Ou son ignorance qu’elle était obligée d’avouer ? Difficile à dire.

La jeune femme avait besoin d’être guidée, qu’on l’aide à faire les premiers pas pour qu’elle puisse se mettre dans la bonne direction. Le seul problème était que sa fierté, et sa méfiance, l’empêchaient de réclamer directement cette aide. Elle n’aimait pas se lancer ainsi dans quelque chose qu’elle n’avait pas prévue. Et vous pouvez être certain qu’elle n’avait pas prévue de rentrer dans les détails de sa situation avec un libraire, même si ce dit libraire avait la réputation d’être un excellent wiccan.

''Je vais me contenter de ce manuel pour l’instant. Je reviendrai une fois que je serai un peu plus fixée pour la suite.’’

Lire le manuel, comprendre son contenu, se faire sa propre idée et ensuite revenir avec une vision claire de ce qu’elle recherchait. Ça lui semblait un bon plan, pas besoin de précipiter quoi que ce soit et commencer à se lancer dans quelques plans bancals.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4729-adelaide-beausoleil
Artémis Cyan
Wiccans
avatar

Identification
Emploi: Libraire/Vendeur de sorts
Age apparent: Une petite soixantaine
Dangerosité:
19/30  (19/30)

MessageSujet: Re: À la recherche du bon livre ou du bon professeur    Dim 12 Aoû - 13:38

La jeune femme semblait agacée. C’était pour le moins visible, bien que discret. Son attitude toute entière s’était faite légèrement plus hautaine, plus pincée. Tout observateur aguerri aurait pu le remarquer, et le Grand Mage était un observateur tout ce qu’il y a de plus magiquement aguerri. Aussi remarqua-t-il effectivement l’air vaguement contrarié ou offusqué de sa cliente, en l’écoutant parler.
Pourtant, de là a dire qu’il en tint vraiment compte, il y avait un pas.

Le magicien relégua l’information quelque part dans son cerveau : il se moquait quelque peu de savoir pourquoi, et après tout ça n’était pas ses oignons. Dans le pire des cas, si la discussion qui était en train de prendre forme l’agaçait, elle achèterait le livre quand même : a moins de l’énerver au plus au point, Cyan y gagnerait quand même quelque chose. Il l’écouta parler avec une attention polie. Ne pas connaître ses spécificités auriques n’était pas non plus de l’ordre de l’impossible : plusieurs Wiccans ne recevait pas de formation décente, dans leur jeunesse, et tous ne devenaient pas de tous puissants sorciers vers le milieu de leur vie. Sa cliente semblait présenter un certain manque d’éducation magique, qu’il serait criminel de laisser passer sans chercher à le combler. Chercher à maîtriser les bases pouvait s’avérer selon les cas, assez inutile. En supposant qu’elle possédait un corps astral noir, cela pouvait même s’avérer dangereux.

-Tout être vivant possède une aura. Elle est liée à différents facteurs de nos vies, mais est présente chez tous. Pour les Wiccans, c’est le siège de notre magie. C’est grâce à notre Aura que nous pouvons manipuler nos pouvoirs, et c’est elle qui choisit nos spécialités.

Peut-être savait-elle tout ça. Mais le vieux libraire était partisan de l’explication générique : quitte à redire des choses que ses interlocuteurs connaissaient déjà, il préférait introduire et contextualiser ses explications, partant sur très peu d’acquis concernant les connaissances d’autrui.

-En fonction de la couleur de votre aura, et des diverses couches qui la composent, vous apprendrez plus facilement certaines magies. Certains arts vous paraîtront plus intuitifs que d’autres, et leur compréhension sera plus fluide et rapide. En terme de culte, ou de philosophie Wiccane, le livre que vous tenez entre vos mains est adapté à ce que vous cherchez. Mais en magie pratique il n’y a pas de base, à proprement parler. Il n’y a que vos bases à vous.

Il baissa les yeux vers le livre en question, l'observant distraitement. La plupart du temps, « les bases de la Wicca » en terme de pratiques magiques renvoyaient à la magie de la terre. La sorcellerie rituelle était la plus connue, et considérée comme la magie de base que tout Wiccan se devait de maîtriser. Ce qui, si c’était partiellement vrai (étant la magie la plus répandue, elle était connue de très nombreux Wiccans et était la sorcellerie à l’honneur lors des réunions communautaires), n’était pas une règle absolue.

-Dans certains cas très rares, mais pas pour autant inexistants, pratiquer ce que vous désignez peut-être comme la « magie de base », la magie de la terre, peut même s’avérer dangereux à cause de votre Aura. Pratiquer la magie rituelle nous expose à un risque : toute magie a un prix à payer, et ici il est question du Triple Retour. Tout ce que vous ferez vous sera rendu trois fois. Vous devrez payer toute incartade aux lois naturelles trois fois plus cher que votre transgression première, et lorsque votre Aura est de couleur noire, la Nature ne fait preuve d’aucune forme de compassion à votre égard.

Il n’ajouta rien, laissant planer un très léger silence. Si elle avait enregistré son explication très rapide du Triple Retour, elle pouvait facilement s’imaginer que les conséquences d’un sortilège rituel lancé avec une aura noire pouvaenit être désastreuses.

-Connaître vos spécificités auriques vous permettrait d’engranger plus vite des connaissances magiques, et donc de vous améliorer plus facilement et plus rapidement. Quitte à ensuite revenir approfondir votre savoir sur la magie de la terre.

Rapidement et dans sa tête, le magicien fit un tour des placards de son arrière-boutique. Il cherchait les bols d’auralecture, parmi les différents ingrédients et reliques qu’il conservait dans sa réserve personnelle. Quand sa mémoire les eut resitués, il reporta son attention sur sa cliente.

-Si vous le souhaitez, nous pouvons lire votre aura maintenant. J’ai le matériel nécessaire ici.

Encore une fois, le magicien avait mené toute son explication sans la moindre once de jugement dans sa voix. Les Wiccans ne connaissant pas grand-chose à leur héritage n’étaient pas rares, et il était là pour l’aider, par pour enfoncer sa tête plus profondément dans son ignorance. Puis il se rappela peut-être un détail qui pourrait empêcher la jeune femme de se soumettre à la lecture d’aura, autre que l’impression que ça n’était pas nécessaire pour elle pour le moment.

-Gratuitement.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4627-artemis-cyan#75742
Adélaïde Beausoleil
Wiccans
avatar

Identification
Emploi: Vétérinaire
Age apparent: La vingtaine
Dangerosité:
13/30  (13/30)

MessageSujet: Re: À la recherche du bon livre ou du bon professeur    Mar 14 Aoû - 22:21

Le cours accéléré que le libraire lui présentait fit basculer l’agacement de la jeune femme vers une certaine tristesse. Elle était indéniablement ignorante. Déjà en quelques phrases cet inconnu lui avait plus enseigné que son père en plusieurs années. Chaque ''cours’’ de wicca qu’elle avait reçu n’avait fait que survoler certaines idées, sans jamais entrer dans les détails et sans être parfaitement clair. Son père n’avait jamais eu le potentiel d’être un bon professeur, il ne savait pas expliquer, ne savait pas aller au cœur des choses et les présenter simplement. Il ne faisait que raccrocher ensemble quelques concepts, oubliant d’expliquer certains détails, passait outre ce qui lui semblait évident, etc. Rajouté à cela des leçons très espacées dans le temps et autres problèmes familiaux et vous obtenez une wiccane a peine plus différente d’un norme. C’était pathétique…

Pathétique mais pas irréversible. Si elle était là aujourd’hui c’était justement pour travailler sur ce problème, pour apprendre et s’améliorer, et visiblement l’homme qui se tenait en face d’elle semblait pouvoir l’aider. Ce vieux mage a l’air un peu froid, mais serein, lui plaisait. Son ton n’était pas condescendant et ses explications étaient simples et clairs. Il n’y avait aucun jugement dans son attitude, simplement du professionnalisme. Même si la situation lui était pénible, elle s’avait apprécier un homme qui savait se tenir.

C’est pourquoi, lorsqu’il lui offrit de lire son aura, elle prit un moment pour réfléchir, même si son réflexe naturel aurait été de dire non. Non parce qu’elle ne l’avait pas prévu, non parce qu’elle ne savait pas à quoi s’attendre et enfin non parce qu’elle ne le connaissait pas. Ce non lui brulait les lèvres mais elle ne l’articula pas. Enfin, après tant d’années de passivité, elle faisait des progrès, avançait sur cet objectif qu’elle avait si souvent laissé de côté. Il était peut-être temps de se lancer, de prendre un risque ! Et en même temps cela allait à l’encontre de tous ses instincts…

''Merci de votre offre... En quoi consiste cette lecture exactement ?’’

Son ton était toujours un peu distant, mais aussi légèrement suspicieux. Elle avait besoin de connaitre tous les détails de la chose avant prendre sa décision. Déjà envisager d’accepter lui demandait un certain effort, alors il fallait au moins qu’elle sache à quoi s’en tenir pour se préparer. Hors de question de se lancer dans un rituel de trois heures en plein milieu du magasin ou autre folie. Elle n’avait pas prévu de passer sa matinée ici et n’aimait pas du tout voir son organisation bouleversée.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4729-adelaide-beausoleil
Artémis Cyan
Wiccans
avatar

Identification
Emploi: Libraire/Vendeur de sorts
Age apparent: Une petite soixantaine
Dangerosité:
19/30  (19/30)

MessageSujet: Re: À la recherche du bon livre ou du bon professeur    Jeu 16 Aoû - 18:35

D'ordinaire, quand les mots "magie gratuite" étaient prononcés, la plupart des clients fonçaient sur l'offre dans la seconde. Quelle qu'elle soit, ou peu s'en faut. Cette fois, elle prit le temps de réfléchir tranquillement: son visage criait qu'elle n'accepterait pas. Ses lèvres en décidèrent autrement. Le magicien fit un pas de côté, indiquant d'un geste du bras le couloir de l'arrière boutique.

-Par ici, laissez moi vous montrer.

Sa canne tapant discrètement contre le plancher, il passa dans son atelier. Il se dirigea vers le mur du fond, ignora le placard à ingrédient pour se concentrer sur ce qui ressemblait à s'y méprendre à un vaisselier gravé de très discrètes runes. Il ouvrit le meuble et en parcourut rapidement les étagères: elles supportaient plusieurs petits bols de roches empilés, indissociables à l'oeil nu compte tenu de leur rangement. En dessous de chaque pile était gravé un petit symbole. L'avantage d'être alchimiste, c'était que les symboles de votre Art pouvaient être utilisés un peu partout. Cyan en attrapa deux, referma les portes vitrées du vaisselier et les déposa sur la table qui faisait office du bureau.
C'était des bols assez simples, taillés dans la roche. Seule caractéristique notable: au fond des deux récipients était gravé un complexe ensemble de runes, sensiblement ressemblant d'un bol à l'autre et pourtant légèrement différent. Le libraire se retourna vers sa cliente.

-Observez les dessins, au fond des bols. Ce sont ce qu'on appelle des schémas de magie minérale: ils infusent l'eau dont est remplie le bol d'effets magiques spécifiques détaillés dans ces mêmes dessins. L'intérêt ici est de pouvoir discerner votre aura.

Il passa de l'autre côté de la table, désignant au fur et à mesure de son explication différents points des schémas runiques.

-Je vais remplir le premier bol d'eau. Lorsque vous l'aurez bue, votre aura se mettra à scintiller dans le spectre visible, et je pourrais définir quelle sont vos spécificités auriques. Ensuite, vous n'aurez qu'à boire au second bol pour contre-carrer le sortilège du premier. Votre aura redeviendra normale et tout ira bien.

Cyan aurait pu recourir à la magie des mots. Ce qui, somme toute, aurait été plus simple et peut-être plus crédible aux yeux suspicieux de sa cliente, qui n'aurait pu se tromper sur ce qu'il était en train de faire. Mais il ne souhaitait pas non plus risquer qu'un détail oublié fasse s'évaporer l'aura de la jeune femme, ou même lui montrer qu'il connaissait la magie des mots. Cyan était un sorcier assez discret, entre autre sur ses capacités magiques, au cas où la magie des mots se révèlerait un atout sous-estimé, secret et utile.
Et puis c'était beaucoup plus amusant de crâner un peu avec ses bols magiques.

-La procédure est sans danger, ou tout du moins n'en présenterait-elle que si vous espaciez trop l'utilisation des deux bols. Aussi ferons-nous vite.

Il observa la jeune femme pendant un moment, puis pencha la tête sur le côté. Un demi sourire naquit dans le coin de ses lèvres, mais peut-être n'était-ce qu'un jeu de lumière.

-Si cela vous semble trop suspicieux, nous pouvons les tester sur moi.

Le sorcier sentait la légère tension chez sa cliente. Il ne parvenait pas à mettre le doigt sur ce qui la gênait précisément (son manque d'initiation, la boutique, le Wiccan, devoir se soumettre à un rapide sortilège pour lui révéler son aura qu'elle ne connaissait pas elle-même...), mais il était visible que ça n'était pas le genre à donner sa confiance à n'importe qui. Quand bien même ce n'importe qui était un expert en magie Wiccane.
Pour sa défense, peu de gens étaient comme Louise.
Aussi avait-il prit le soin de ne pas remplir les bols pour le moment: il ne tenait pas à la brusquer ou a lui forcer la main, juste à lui présenter objectivement ce qu'il allait faire et avec quoi il allait le faire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4627-artemis-cyan#75742
Adélaïde Beausoleil
Wiccans
avatar

Identification
Emploi: Vétérinaire
Age apparent: La vingtaine
Dangerosité:
13/30  (13/30)

MessageSujet: Re: À la recherche du bon livre ou du bon professeur    Ven 17 Aoû - 20:29

Adélaïde suivit le libraire vers son arrière-boutique, son livre toujours en main. Bien que d’apparence elle avait l’air parfaitement calme, voir même un peu ailleurs, son cerveau était en réalité en pleine ébullition. Sa légère paranoïa permanente n’aimait pas vraiment l’idée de se retrouver seule dans une petite pièce cachée avec un homme qu’elle ne connaissait pas. D’autant plus que l’homme en question était, de réputation, un puissant wiccan et qu’il venait juste de lui proposer d’effectuer un rituel qui pour le moment lui semblait suspicieux. Essayant de se raisonner la jeune femme se dit qu’au pire elle n’aurait qu’à donner un coup de pied dans la canne du vieil homme et s’enfuir en courant. Pouvoir ou pas elle était certaine de pouvoir prendre le dessus physiquement. Enfin si elle n’était pas sous l’emprise d’un sortilège ou autre…

Heureusement pour le sorcier, il avait la parfaite attitude pour rassurer la jeune femme. Toujours aussi posé il lui expliquait calmement les tenants et aboutissants de ce qu’il lui proposait, sans jamais tenter d’influencer son jugement. Ses intentions semblaient parfaitement honnêtes et quelque chose chez lui la mettait à l’aise. S’agissait-il d’un sort ou juste de '’l’aura’’ qu'il dégageait ? Impossible de savoir mais il y avait définitivement quelque chose d’apaisant. Ses intuitions étaient généralement bonnes, Adélaïde envisagea lentement l’idée d’accepter, bien que toujours un peu suspicieuse. Après tout il n’y avait rien de rassurant à boire un liquide aux propriétés magiques inconnues.

Ce qui finit par la convaincre fut la proposition de tester le rituel sur lui pour commencer, avant d’y passer elle-même. En voilà une bonne proposition, comme ça elle pourrait s’assurer que tout cela est parfaitement légitime et apprendre deux trois trucs au passage. De plus elle ne savait pas quand pareil chance pourrait se représenter et surtout gratuitement. Et en ce moment toutes économies qu’elle pouvait faire était bonne à prendre. Donc pourquoi pas…

''Merci de votre proposition. Puisque vous le suggérez, j’apprécierais en effet que vous commenciez. Cela me rassurerait.’’

Cet aveu était plus de l’ordre de l’honnêteté que de la politesse. La jeune femme ne s’excusait pas d’être suspicieuse, après tout elle avait bien des raisons de l’être, mais autant être clair sur la raison de son refus de passer à la casserole en premier. Si le rituel se passait sans anicroche, et qu’il était identique à ce qui lui avait été présenté un peu plus tôt, alors oui, elle accepterait de se faire lire son aura.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4729-adelaide-beausoleil
Artémis Cyan
Wiccans
avatar

Identification
Emploi: Libraire/Vendeur de sorts
Age apparent: Une petite soixantaine
Dangerosité:
19/30  (19/30)

MessageSujet: Re: À la recherche du bon livre ou du bon professeur    Dim 19 Aoû - 20:01

Le vieil homme posa les deux bols sur la table. A la demande de sa cliente, il les avait tous deux remplis d’eau : les gravures rituelles, au fond du récipient, ondulaient distraitement en fonction des mouvements du liquide. Cyan les avait gravé lui-même, et savait depuis le temps que ces deux artefacts étaient calibrés et fonctionnels. Il posa ses mains à plats contre le plateau de bois et leva les yeux vers la jeune femme.

-Il n’est pas dit que vous puissiez discerner mes auras : ne cherchez pas à les regarder de face. L’énergie aurique n’est pas faite pour nos sens, et même attirée par magie dans notre champs de perception elle reste… discrète. Cherchez à les voir du coin de l’oeil. Au pire des cas, vous saurez que ça ne me fait aucun dommage.

Le magicien prit le temps de la laisser digérer l’information avant de prendre le premier bol. Il le porta jusqu’à ses lèvres, et en but la moitié ; puis il le reposa et patienta, observant sa cliente. Gelt, allongé dans un coin de la pièce, releva la tête, l’air soudainement aux aguets. Il ne se détendit pas avant la fin du sort, mais le Wiccan s’en moquait partiellement. Son attention était dirigée vers sa cliente. Peut-être verrait-elle une sorte de double scintillant de ses mouvements, de manteau coloré entourant son corps se dessiner lentement autour de sa silhouette. Des volutes lumineuses turquoises et jaune, dansant autour de lui. Cyan n’était pas un magicien amateur, loin de là, et son aura n’était pas de l’ordre de l’imperceptible. Mieux valait qu’elle teste sa lecture sur quelqu’un de son acabit plutôt que sur une aura plus discrète, a dire vrai. Il espérait que cela augmentait ses chances de voir quelque chose. Sinon, elle ne verrait rien du tout. Peu importait.
L’alchimiste, passé un certain temps, estima qu’il aurait eu le temps de définir les couleurs auriques de sa vis-à-vis. Il tenait à reproduire le sortilège jusque dans sa chronologie.

-Je devrais avoir réussi à lire votre aura, pendant ce temps. Si vous voulez bien, je vais mettre un terme au sort.

Attrapant le deuxième bol, il en vida la moitié (exactement comme le premier). Assez rapidement, son aura s’estompa, et son familier baissa la tête. Il cligna des yeux, et se redressa.

-Je vous ais expliqué le processus, et je l’ai testé. Vous m’avez vu remplir les bols à cette source d’eau, à l’autre bout de la pièce… Maintenant à vous.

Ses yeux semblèrent un chouïa plus perçant. C’était discret, mais le ton de sa voix s’était fait très (très) légèrement impératif, et son attention s’était presque intégralement focalisé sur la jeune femme. Rien d’agressif : simplement, il se tenait près à analyser son aura et ne comptait pas manquer une miette de ce qu’elle ferait.
Beaucoup de Wiccans en ville vous le direz : on ne rigole pas avec la magie.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4627-artemis-cyan#75742
Adélaïde Beausoleil
Wiccans
avatar

Identification
Emploi: Vétérinaire
Age apparent: La vingtaine
Dangerosité:
13/30  (13/30)

MessageSujet: Re: À la recherche du bon livre ou du bon professeur    Mar 21 Aoû - 16:14

''Du coin de l’œil ? Si vous le dites.’’

Toute cette histoire lui semblait bien étrange. L’aura était une chose difficile à discerner et pourtant elle ne devait pas regarder l’homme de face ? Comment voulez-vous observer un objet presque invisible sans pouvoir réellement se concentrer dessus ? C’était un peu ridicule. Mais bon, c’était lui l’expert, pas elle. Si l’aura n’était pas faite pour être vue, elle n’était pas faite pour être vue. Et puis, comme le libraire l’avait si bien dit, même si elle ne voyait rien au moins elle serait que le rituel était sans danger et c’était bien le plus important !

C’est donc avec la plus grande curiosité qu’elle regarda le mage prendre le premier bol et en boire une partie de son contenu. Le scrutant quelques instants, espérant voir une réaction, Adélaïde se souvint des instructions qui lui avait été donné un moment plus tôt et concentra son regard sur le chien allongé non loin de là. Celui, jusqu’ici couché bien tranquillement, semblait soudainement aux aguets. Etait-il inquiet pour son maitre ? Et si oui pourquoi ? Déjà ses réflexes de vétérinaire reprenaient le dessus alors qu’elle auscultait le canidé, cherchant à évaluer son état de santé le plus précisément possible. A première vue, tout semblait en ordre, le chien avait l’œil vif et les oreilles droites, rien à dire pour le moment. Il lui faudrait pouvoir le toucher pour confirmer son premier diagnostic.

Alors que ses pensées étaient toutes tournées vers l’animal, la jeune femme crut entrapercevoir un éclat de lumière du coin de l’œil. Rien de très précis mais il y avait décidément quelque chose qu’elle n’arrivait pas à identifier. S’apprêtant à tourner la tête par reflexe, elle se retint au dernier moment. Il devait s’agir de l’aura du libraire ! Cette fameuse aura que l’on ne pouvait voir directement. Essayant tant bien que mal de se concentrer dessus, Adélaïde ne vit rien d’autre qu’une certaine lumière, aucune couleur. Soit l’aura du mage était incolore, soit elle était juste trop inexpérimenté pour discerner ce genre de détail.

Elle ne put résoudre ce mystère car déjà le vieil homme s’était emparé du deuxième bol pour mettre fin au sort et la pressait à présent de tenter l’expérience. Le changement de ton, très léger, ne passa pas inaperçue chez la jeune femme qui, vivant toujours à son rythme, selon ses règles, n’appréciait pas qu’on cherche à influencer ses décisions. Cependant, dans ce cas précis, elle s’était déjà décidé à tester cette lecture d’aura. Le wiccan lui avait prouvé de bonne foi que le rituel était sans danger et rapide, elle se sentait donc suffisamment en confiance pour pouvoir se lancer.

''Très bien, merci pour votre démonstration et votre patience. J’ai cru apercevoir une sorte de lumière, mais aucune couleur. J’espère que votre lecture sera plus précise que la mienne.’’

Ceci était une quasi tentative d’humour de la part de la jeune femme, bien que son visage et son ton restèrent neutre, comme à son habitude. Attrapant donc le premier bol, Adélaïde entreprit de le vider tout en regardant droit dans les yeux l’homme qui lui faisait face, le défiant de la tromper ou d’abuser de sa confiance.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4729-adelaide-beausoleil
Artémis Cyan
Wiccans
avatar

Identification
Emploi: Libraire/Vendeur de sorts
Age apparent: Une petite soixantaine
Dangerosité:
19/30  (19/30)

MessageSujet: Re: À la recherche du bon livre ou du bon professeur    Mer 22 Aoû - 16:39

Le magicien attrapa sa canne et entreprit de contourner l’établis qui le séparait de la jeune femme. Au fur et à mesure que le sortilège prenait forme, il pouvait ressentir son énergie aurique se rassembler autour de sa silhouette en volutes colorées. Colorées, et remarquablement faible. Pas étonnant que ses sens de Grand Mage n’aient pas capté immédiatement le fait que la jeune femme soit Wiccane : son aura était discrète, difficile à discerner. Il plissa un peu les yeux, cherchant cependant à ne pas la regarder en face. La lumière aurique était faible par nature, et bien plus perceptible par la vision périphérique (adapté pour capter un maximum de luminosité dans les lieux sombres) que par la vision centrale.

Cyan maîtrisait cela dit plutôt bien la lecture aurique, qui était une pratique passablement utile lorsqu’on cherchait à enseigner à de jeunes Wiccans. Aussi perçu-t-il (très faiblement) un légère teinte rose, et quelques touches de bleu. Il se concentra un peu plus, cherchant à exhorter la moindre parcelle d’information de ses sens. Il était à peu près sûr que le corps astral de la jeune femme était rose. Non il en était sûr. Le corps éthérique, couche aurique située au plus près de la peau, lui donnait en revanche plus de fil à retordre.
Il revint derrière l’établi, et lui indiqua poliment le deuxième bol.

-J’ai pu voir quelques couleurs, mais votre aura est difficile à observer. Rien qui ne soit problématique sur le long terme, une fois passé un peu de pratique et d’expérience.

Il tira un tabouret à roulette, et lui fit signe de s’asseoir si elle le souhaitait. Sa jambe commençait à fatiguer légèrement, et il préférait être assis. Il observa un court instant les deux bols vides, réfléchissant au meilleur moyen de définir le corps éthérique de la jeune femme.

-Vous possédez un corps astral rose, ce qui correspond à l’avant dernière couche aurique (pour faire simple), et au siège de votre personnalité. Cette couleur peut varier, en fonction de votre évolution psychologique. Pour l’instant, sa couleur rose vous confère une certaine affinité avec la magie runique. Le système le plus répandu vient d’Europe du Nord, et consiste à créer des talismans capable de manipuler chance et probabilité.

Il croisa ses mains, et posa son menton dessus. Ses yeux froids observèrent sa cliente de manière attentive, mais pourtant ils semblaient noyés en pleine réflexion. Il ne souhaitait pas introduire la magie des mots dans l’initiation de la jeune femme de suite : beaucoup trouveraient que c’est trop tôt, et une parole stupide plus tard elle pourrait se liquéfier les entrailles sans grand mal. Il plissa les yeux.

-Une autre partie de votre aura peut être la source d’une deuxième affinité magique. On l’appelle le corps éthérique. Vous êtes née avec, et sa couleur ne changera pas durant votre vie. C’est la partie de l’aura la plus proche de la peau, mais il m’est difficile d’en définir la couleur avec certitude via les bols d’auralectures. Je peux peut-être vous proposer une autre solution.

Cyan se leva, attrapa les bols, et se dirigea vers le placard d’où il les avait tiré. Essuyant et rangeant les deux artefacts, il ne s’arrêta pas de parler pour autant.

-Dans l’est, il existe une pratique magique appelée « Mantras ». Elle permet d’utiliser l’énergie des lignes magiques qui sillonnent le globe dans différents buts, via des cantiques spécifiques. L’un de ces chants permet de faire vibrer le corps éthérique seul, pour le rendre visible. Je ne vous l’ai pas proposé auparavant, car les mantras permettent ne permettent d’observer que cette part précise de l’aura.

Il revint s’asseoir. Ses yeux s’étaient légèrement radoucis : sa cliente s’était montré relativement méfiante au cours de leur entretient, et l’alchimiste avait fait de son mieux pour ne pas la brusquer ou ne pas exacerber sa méfiance. Mais là, il ne pouvait pas y faire grand-chose, et il fit ce qu'il put pour tenter de faire passer la prochaine information.

-Le fait est que je ne peux pas vous faire essayer le sortilège avant moi. Manipulé par un Wiccan sans formation, le mantra pourrait faire s'évaporer votre aura ou vous causer des dommages hypothétiquement irréversibles à la moindre faute d'intonation ou de prononciation. Ce que, j'imagine, nous préférons tous deux éviter.

Cela étant posé, il fallait admettre que Cyan n'avait jamais eu l'occasion d'assister de ses propres yeux à une démagification (... plus ou moins involontaire, ici). Quelles genres de sensations cela provoquait-il ? Pouvait-on ressasser des conséquentes précises à des défauts auriques, voir les cibler en soustrayant un pourcentage précis d'énergie aurique ? Qu'advenait-il de l'aura qui se détachait de l'individu ? Pouvait-elle être récoltée ? Pouvait-elle être raccrochée, le cas échéant, à un être vivant en manque d'énergie aurique ? Les "transfusions auriques" étaient-elles envisageables ? Pouvait-on greffer une aura à un être n'en n'ayant pas (comme un zombie ou un faë) ? La manipulation aurique pouvait-elle être alors utilisée à des fins de soins psychologiques ?
Les yeux froids de l'alchimiste observèrent un court instant Adélaïde. Autant de questions sur lesquelles il devrait un jour se pencher. Plus tard. Peut-être.


Dernière édition par Artémis Cyan le Ven 31 Aoû - 21:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4627-artemis-cyan#75742
Adélaïde Beausoleil
Wiccans
avatar

Identification
Emploi: Vétérinaire
Age apparent: La vingtaine
Dangerosité:
13/30  (13/30)

MessageSujet: Re: À la recherche du bon livre ou du bon professeur    Ven 24 Aoû - 16:14

Ses yeux restèrent fixer sur le magicien pendant toute la durée de l’examen. Pas un seul instant son regard ne se détacha de cet homme qui l’observait sans la regarder. Que pouvait-il bien apercevoir du coin de l’œil ? Quelles couleurs ? Quelle lumière ? Pouvait-il réellement examiner cette aura dont il lui avait tant parlé ? Celle qui déterminerait ses affinités et possibilités magiques ? Apparemment oui car déjà le libraire lui intimait de boire le reste du second bol pour mettre fin à sa consultation.

Alors qu’il prenait place sur son tabouret, le wiccan entreprit d’expliquer ce qu’il avait pu observer et ce que cela signifiait. Pour commencer la jeune femme ne fut pas bien surprise son aura soit difficile à observer. Si celle-ci était directement liée à son potentiel magique il était plus que normal qu’elle soit si faible vu son manque de pratique et de connaissances. Elle fut tout de même rassurée de savoir que cela n’était pas un obstacle et qu’elle pouvait s’améliorer.  Pour la suite elle apprit que sa personnalité était…rose… Alors oui, c’était énormément raccourcir ce qu’on venait de lui expliquer, mais que voulez-vous, ce n’est pas tous les jours que l’on dit à une introvertie qui apprécie peu la compagnie de ses semblables que son aura de personnalité est rose comme de la guimauve ou de la barbe à papa. Le plus important, cependant, fut de découvrir que cette couleur était liée à la magie des runes, la possibilité d’influencer la chance et les probabilités. Pouvait-elle vraiment accomplir pareil prodigue ?

La suite des explications se heurta à un problème majeur, son aura était si faible que le mage n’avait pu en déterminer l’ensemble. Pour être certain d’identifier la bonne couleur il allait devoir utiliser un second rituel, un qui utilisait des chants, pour faire vibrer des lignes ? Mais de quoi pouvait-il bien parler ? La seule partie qu'elle avait compris était qu'il y avait un risque pour son aura. Bien que ses connaissances sur l'aura ne soient que minimum, la jeune femme était suffisamment intelligente pour comprendre que tout accident ne pourrait résulter qu'en des conséquences les plus fâcheuses. Cette possibilité ne lui plaisait pas du tout, mais alors pas du tout.

''Et vous maîtrisez ce mantra à la perfection ? Sans vouloir vous insultez, comment puis-je être certaine que vous n'allez pas rater votre sort et mutiler mon aura ?’’

On est méfiant de nature ou on ne l'est pas. Et Adélaïde n'allait pas laisser le premier venu chanter n'importe comment à son aura, surtout si cela voulait dire prendre le risque de la perdre. Et bien que son instinct lui disait qu'elle pouvait faire confiance au vieux mage, la jeune femme préférait s'assurer des compétences de celui-ci avant d'aller plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4729-adelaide-beausoleil
Artémis Cyan
Wiccans
avatar

Identification
Emploi: Libraire/Vendeur de sorts
Age apparent: Une petite soixantaine
Dangerosité:
19/30  (19/30)

MessageSujet: Re: À la recherche du bon livre ou du bon professeur    Sam 1 Sep - 16:42

Le magicien marqua un temps d’arrêt, dévisageant sa vis-à-vis, et pendant un temps les seuls bruits dans la pièce furent ceux des clapotis de l'alambic, et de leurs respirations. Visiblement, sa proposition ne l’enchantait guère : songeur, Cyan se fit la remarque qu’il aurait aussi pu lui proposer de lui planter un couteau dans le ventre pour voir quelle couleur de son aura s’assombrissait à la lecture aurique. Il aurait probablement eu une réaction aussi enthousiaste.
Ses longs doigts se croisèrent sur la table, tandis que ses yeux pâles dévisageaient la jeune femme avec attention.

-Jusque là, ais-je l’air d’un amateur ?

Objectivement, oui un peu. Malgré l’ambiance très Wiccane qui se dégageait de l’arrière boutique, avec ses herbes, ses fioles, ses amulettes, son alambic et ses symboles occultes gravés un peu partout, il n’avait pas fait grand-chose par lui même : il avait recouru à des livres, du savoir théorique, et des outils de magie minérale. Il aurait aussi bien pu être un norme avec une passion dévorante pour la Wicca. Il réfléchit rapidement. Peut-être pouvait-il utiliser un autre mantra pour lui prouver sa bonne foi ? Faire léviter un objet, par exemple, ou même sa cliente (… sans la démembrer ou l’envoyer contre un mur, s’entend). La magie des lignes étaient instinctives, chez les jeunes Wiccans : sa cliente pourrait probablement ressentir si il en modulait l’énergie. Quoique, pas sûr que ses perceptions magiques constituent à ses yeux une preuve suffisante. Faire apparaître des lumières dansantes, ou juste rassembler suffisamment d’énergie dans la pièce pour qu’elle le sente, pouvaient devenir des alternatives. Un wiccan un peu plus orgueilleux aurait reniflé de mépris rien qu'à l'idée. Pourquoi pas un feu d’artifice, tant qu’ils y étaient ?

-A moins que vous ne souhaitiez que je fasse sortir un lapin d’un chapeau (ou plus compliqué, un chapeau d’un lapin), il va falloir vous fier à ma parole mademoiselle. J’ai enseigné à plusieurs Wiccans, et je n’en n’ai jamais mutilé aucun via auralecture.

Via auralecture. Les autres mutilations ne comptaient pas. Cyan décida d’embrayer rapidement avant que la jeune femme ne commence à poser des questions. Par dessus la table, il lui tendit la main. Il fallait admettre qu’il manquait à certains codes de politesse : il ne s’était pas présenté. Ce qu’il ne faisait jamais, certes, mais cela lui semblait une alternative efficace à l’invocation de jolies lumières colorées.

-Artémis Cyan, Grand Mage de la Nouvelle Orléans en titre. J’espère que ça vous suffit, comme curriculum vitae.

Le ton était toujours froid, vaguement détaché. Son regard, toujours aussi glacial. Cependant, sa voix était saupoudrée d’une très fine couche d’ironie. Il était probable que la jeune femme ne considère pas ça comme une garantie suffisante, mais si c'était effectivement le cas il ne pourrait pas l'aider beaucoup plus. Les lumières colorées ne l'attiraient pas tant que ça. Il aurait aussi pu soulever que charcuter des auras dans sa boutique en plein jour en tant que marchand de sortilège n’était pas la meilleure stratégie commerciale connue, mais il fallait admettre que cela sonnait moins bien.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4627-artemis-cyan#75742
Adélaïde Beausoleil
Wiccans
avatar

Identification
Emploi: Vétérinaire
Age apparent: La vingtaine
Dangerosité:
13/30  (13/30)

MessageSujet: Re: À la recherche du bon livre ou du bon professeur    Lun 3 Sep - 16:33

Malgré le stoïcisme du vieux mage, Adélaïde se rendit bien compte que sa remarque l'avait touché, le lourd silence qui venait de tomber sur eux ne trompait pas. Il faut dire que rare sont ceux qui apprécient de se faire traiter d'incompétent par une inconnue. Inconnue pas gênée le moins du monde par la situation, comme aurait pu l'être n'importe qui doté d'un peu de décence et de sens commun. Mais la jeune femme s'en moquait bien. Elle n'avait que faire que de froisser la susceptibilité d'un vieux sorcier. Elle préférait prendre ses précautions plutôt que d'être polie et se retrouver avec une aura mutilé. C'est pourquoi elle prit le soin de répondre, tout en regardant droit dans les yeux l'homme qui lui faisait face, sans rougir ou éprouver le moindre regret face à son attitude.

"Vous semblez connaitre la théorie et savoir utiliser vos bols, cela ne prouve pas que vous êtes doués avec vos... mantras."

Logique jusqu'au bout des ongles et tant pis si ça froissait les gens. Les mots étaient une chose, les actes une autre. Ainsi le libraire pouvait bien lui affirmer qu'il n'avait jamais mutilé personne, il n'avait rien pour le prouver. La seule chose qu'elle pouvait croire sans problème était qu'il fusse professeur. Cela concordait avec son ton professoral et ses explications approfondis de tantôt.

Lorsque l'homme déclina son identité, Adélaïde tiqua. Le Grand Mage hein ? Il lui semblait avoir vaguement entendu parler de ça très récemment, mais comme elle s'intéressait assez peu à l'actualité, elle ne pouvait affirmer à coup sur que cet homme disait la vérité. C'est pourquoi sans un mot elle sortie son téléphone et fit une petite recherche rapide. Elle tomba rapidement sur plusieurs articles, avec photos, qui parlaient de l'élection d'Artémis Cyan au poste de Grand Mage de la Nouvelle-Orléans. Et en effet l'homme qui se tenait devant elle était bien celui sur les photos. Rangeant donc son téléphone dans son sac, la wiccane attrapât la main tendue pour la serrer.

"En effet, enchanté, Adélaïde Beausoleil, simple vétérinaire."

Le ton froid et le regard de Cyan, imperturbable, auraient fait fléchir n'importe qui. Malgré son attitude, toujours polie, il était difficile de ne pas remarquer le changement d’atmosphère ou d'attitude de l'homme. Mais encore une fois Adélaïde s'en fichait.

"Il serait vraiment fâcheux que le Grand Mage en personne rate une lecture d'aura, j'imagine que je peux donc vous faire confiance, si vous souhaitez toujours procéder à l'exercice."

La jeune femme se fichait bien de vexer ceux qu'elle rencontrait, mais elle n'était pas stupide au point d'en oublier les possibles conséquences. Et la conséquence de son attitude pouvait lui coûter sa lecture d'aura gratuite.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4729-adelaide-beausoleil
Artémis Cyan
Wiccans
avatar

Identification
Emploi: Libraire/Vendeur de sorts
Age apparent: Une petite soixantaine
Dangerosité:
19/30  (19/30)

MessageSujet: Re: À la recherche du bon livre ou du bon professeur    Lun 3 Sep - 21:47

Le magicien, l'air impassible, observa Adélaïde un court instant. La confiance était quelque chose d'assez difficile à se procurer, ces derniers jours.

Cyan se mit alors à chanter. Sa voix chaude reprenait les rythmes et pulsations d'une ancienne litanie en sanskrit, tourbillonnant autour d'Adélaïde, vibrant dans l'air avec une rythmique singulière. D'abord relativement douce, la voix du magicien prit en ampleur, pulsant à chaque mot de manière presque semblable à un tambour. Les yeux mi-clos, la tête légèrement tournée sur le côté, Cyan récitait un mantra.
A écouter attentivement, le chant résonnait selon un solfège connu. Les accords graves et la mélodie quasi inexistantes ne laissait qu'un rythme, simple et facilement reconnaissable. A écouter attentivement, le chant sonnait exactement comme des battements de coeur. Qui se calèrent rapidement sur ceux de la jeune femme.

Lentement, au fur et à mesure que la voix de Cyan récitait son entêtante mélodie, l'aura de sa cliente se mit à suivre la chanson. Autour de sa silhouette, se dessinant au rythme des pulsations et de la litanie en sanskrit, apparu un fin manteau de lumière. Il épousait ses moindres contours, effleurant sa peau, comme un second épiderme luminescent entourant son corps tout entier, jusqu'au moindre cheveux sur la tête.
Cyan diminua progressivement son chant, et se tue lorsque le corps éthérique eut quitté ses perceptions. Il se redressa, et dans ses yeux brillèrent une très légère lueur d'ironie.

-Bleu. Votre corps éthérique est bleu. Couleur de la magie des mantras.

Qui sait, peut-être que si il l’avait laissé chanter, elle aurait actuellement réussi le sortilège. Un court instant, Cyan essaya d’imaginer la scène si sa cliente avait récité le mantra avec lui : hypothétiquement, elle aura réussi. Après tout, elle possédait une affinité de naissance avec cette forme de magie. Pour autant, il y avait à peu près autant de chance qu’elle perde une partie de son énergie aurique, qu’elle se blesse ou qu’elle meure. En supposant qu’elle ne touche pas sa propre aura en passant.
Le Grand Mage marqua un temps d’arrêt. Les affinités auriques permettaient de faciliter l’entraînement et la compréhension d’une pratique magique. De manière logique, on pouvait supposer que ça minimisait les risques lorsqu’un jeune Wiccan se lançait stupidement dans une pratique dont il ne connaissait rien. Hum. Une autre expérience à ajouter à la liste.

-Bref. Vous êtes donc née avec un don particulier pour les mantras, et votre vie vous a façonnée une affinité certaine avec la magie runique. Trouver un enseignant dans l’art des runes est une choses. Celui des mantras, cela dit, est un peu moins courant.

Sauf dans le cas où votre enseignant s’avérerait être le Grand Mage de la Nouvelle Orléans, évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4627-artemis-cyan#75742
Adélaïde Beausoleil
Wiccans
avatar

Identification
Emploi: Vétérinaire
Age apparent: La vingtaine
Dangerosité:
13/30  (13/30)

MessageSujet: Re: À la recherche du bon livre ou du bon professeur    Mar 4 Sep - 17:24

Le Grand Mage ne fit que l’observer, ne prenant même pas la peine de répondre ou de débattre. Au lieu de cela il commença tout simplement son rituel. Adélaïde n’avait jamais entendu pareil chant jusqu’ici. La langue et la mélodie ne lui étaient pas familières, le rythme lui, lui rappelait étrangement les cérémonies vodous de son enfance. Le son des tambours, les cœurs qui battaient à tout rompre, les danses endiablées. Sans vraiment s’en rendre compte, la jeune femme se mit à battre la mesure sur son tabouret alors qu’elle se laissait emporter par la voix chaude du wiccan. Il y avait quelque chose d’envoutant dans cet exercice, quelque chose qui lui rappelait les transes de son enfance. Alors que le chant semblait de plus en plus se caler sur les battements de son cœur, renforçant l’effet hypnotique, la sorcière se sentit vibrer. Pas littéralement, mais quelque chose en elle s’agitait.

Aussi vite que la sensation s’était déclarée elle disparut, tout comme l’étrange chant qui l’avait bercé jusqu’ici. La voix du mage la ramena brusquement à la réalité, la sortant comme froidement de l’étrange cocon qui s’était tissé autour d’elle. Ainsi le reste de son aura était bleu, bleu couleur des mantras. Sans comprendre pourquoi, cela la fit sourire. Ce chant lui avait plus, l’intonation, le rythme, la mélodie, cette magie était tout simplement fait pour elle, elle le sentait, c’était une évidence. Une évidence qui lui apportait une certaine forme de paix et de joie. Elle était capable d’apprendre la wicca, elle était capable de s’améliorer, et surtout elle se sentait capable, avec ces chants, de raccrocher les deux parts de son identité.

''Je vois, merci de votre aide. Il était vraiment généreux de votre part de m’offrir cette lecture et je m’excuse de ma méfiance.’’

Ceci avait été prononcé avec une voix toujours aussi calme que précédemment, mais bien plus détendue. Enfin la jeune femme sentait qu’elle pouvait faire (relativement) confiance à l’homme en face d’elle. Et même si elle l’avait probablement froissée avec son attitude, elle s’en fichait toujours autant, car le plus important pour elle était là ou ils en étaient à présent, et non pas le chemin parcourus pour y arriver.

''Savez-vous ou je pourrais trouver des professeurs prêts à m’enseigner ? Vous devez avoir des contacts en tant que Grand Mage. Je suis bien entendue prête à les rémunérer pour leur aide, c’est bien normal.’’

Prenant grand soin de gérer sa bourse, Adélaïde savait parfaitement ce qu’elle pouvait dépenser par mois et grâce à un train de vie relativement modéré, elle pouvait se permettre cette dépense. Le principal problème serait de trouver le temps libre, les journées à son cabinet pouvant parfois être longues et éreintantes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4729-adelaide-beausoleil
Artémis Cyan
Wiccans
avatar

Identification
Emploi: Libraire/Vendeur de sorts
Age apparent: Une petite soixantaine
Dangerosité:
19/30  (19/30)

MessageSujet: Re: À la recherche du bon livre ou du bon professeur    Mar 4 Sep - 18:53

Le magicien accepta l'excuse sans qu'une ride ne trésaille sur son visage. Il ne se vexait pas sur grand chose, et rarement très longtemps, arborant un masque de froideur détachée et polie en quasi-toutes circonstances. Mais si il y avait un sujet sur lequel il tolérait difficilement les insultes, c'était celui de sa magie. Qui s'était traduit par une froideur vaguement accentuée, qui n'était certes rien de très flamboyant mais qui existait néanmoins. Et qui s'était rapidement dissipée. Cyan réfléchit un court instant.

-Je peux vous fournir quelques noms, dont le miens. Et il existe, entre la Nouvelle Orléans et les villes voisines, des liens inter-communautaires. Si vous ne trouvez pas votre bonheur dans la ville, vous pourrez élargir votre recherche aux environs.

Le magicien planta son regard dans le sien, avec une légère touche de mise en garde dans l'oeil. Après tout, la magie n'était pas un chemin sur lequel on devait s'engager sans avoir un tuteur fiable. Ce qui était curieusement ironique à dire pour un autodidacte.

-Tout dépendra de la magie que vous souhaitez développer en premier. Encore une fois cependant, les pratiquants de la magie des Mantras ne courent pas les rues, et les experts encore moins.

Son regard glissa discrètement vers une horloge, suspendue au mur au-dessus de Gelt. Le geste n'était nullement désapprobateur, ou porteur d'un ennui quelconque. Cyan était loin de penser qu'il perdait son temps, mais il avait aussi une boutique à faire tourner. Il évalua rapidement le temps qu'il avait passé dans l'arrière-boutique, puis décida qu'il pouvait se permettre de prolonger l'échange encore, si besoin il y avait.

-Je peux vous enseigner, si vous le souhaitez. Je ne suis pas un expert partout, mais à défaut je maîtrise relativement bien les deux domaines avec lesquels vous avez le plus d'affinité.

Le sorcier se redressa. Concrètement, rassembler les noms des adeptes de la magie choisie par la jeune femme ne se ferait certainement pas en un claquement de doigt. Cyan ne gardait pas dans un tiroir noms et adresses de chaque Wiccan en ville. D'autant que faire un choix, pour Adélaïde, entre les différents professeurs possibles et les différents domaines magiques demanderait peut-être un certain temps de réflexion.

-Prenez le temps d'y réfléchir, si vous en sentez le besoin. Donnez moi un domaine magique, je pourrais vous procurer une liste de professeurs d'ici quelques jours. Passez de nouveau à la librairie vers la fin de la semaine prochaine, ou lorsque votre emploi du temps vous le permettra.

Être vétérinaire devait laisser assez peu de place pour du temps libre, aussi faudrait-il trouver les disponibilités horaires qui conviendraient aux deux parties. Ce qui n'était nullement le problème de Cyan si Adélaïde ne le choisissait pas comme professeur.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4627-artemis-cyan#75742
Adélaïde Beausoleil
Wiccans
avatar

Identification
Emploi: Vétérinaire
Age apparent: La vingtaine
Dangerosité:
13/30  (13/30)

MessageSujet: Re: À la recherche du bon livre ou du bon professeur    Jeu 6 Sep - 21:16

Si le Grand Mage abordait toujours ses manières impeccables et son air un peu froid, sa crispation de tantôt c’était elle dissipée. En voilà une bonne nouvelle, Adélaïde avait dû faire ce qu’il fallait, ses excuses y étaient certainement pour quelque chose. C’est toujours légèrement l’esprit léger que la jeune femme nota mentalement les possibilités qui s’offraient à elle en termes d’enseignement. Savoir que le Grand Mage en personne lui proposait d’être son professeur toucha légèrement son ego. Même en étant aussi détachée qu’elle, cela faisait quand même quelque chose de pouvoir potentiellement apprendre du wiccan le plus haut placé de la région. Mais en effet elle avait besoin de réfléchir à tout cela, il lui fallait commencer par digérer toutes ces nouvelles informations et surtout étudier le livre qu’elle comptait acheter. Une fois les bases comprissent et acquissent, elle pourrait se lancer plus facilement. Savoir de quoi on parle facilite toujours les choses.

Jetant à son tour un coup d’œil à l’horloge, Adélaïde se dit qu’il était grand temps de payer et partir. Se levant donc de son siège elle esquissa un sourire pour remercier Cyan.

'’Merci pour cette lecture d’aura et votre aide, je vous en suis reconnaissante. Puis-je avoir votre adresse email pour vous contacter ? Cela serait peut-être plus facile pour échanger.’’

Et cela lui éviterait de devoir repasser par la librairie si elle était trop fatiguée ou trop surchargée. Cela limitait aussi le contact humain, ce qui n’était pas plus mal.

''Je peux vous offrir une consultation gratuite pour votre chien si vous le souhaitez, ce serait ma façon de vous remercier. Tenez, voici l’adresse de mon cabinet et je vais vous laisse également mon adresse email au dos.’’

Tout en parlant la jeune femme sortit une de ses cartes de visites de son sac et prit soin d’écrire correctement son email au dos, avant de la tendre au magicien. Puis elle jeta un regard au canidé, toujours allongé dans son coin. Si les humains la fatiguaient, les animaux avaient toujours réussis à la toucher. C’est pourquoi elle savait qu’un être capable d’aimer et de s’occuper correctement de son animal ne pouvait jamais être complètement mauvais.

''Quel est son nom ?’’

Une autre question lui brulait la langue mais elle n’était pas certaine qu’il soit correct de la poser. Après tous les familiers avaient un statut particulier pour certains wiccans. C’était bien une des seules choses qu’elle savait et que son père lui avait enseigné… Elle repensa alors au bébé alligator auquel elle s’était liée, quelques semaines plus tôt. Il s’agissait d’un seul rituel qu’elle maitrisait et du seul qu’elle avait réussis. Son père lui avait montré mainte et mainte fois alors qu’il aurait pu lui enseigner autre chose. Mais c’était peut-être qu’il n’avait rien d’autre à lui enseigner. Dans tous les cas il lui fallait trouver un nom au pauvre reptile. Avec un peu de chance elle trouverait de l’inspiration dans ses prochaines lectures.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4729-adelaide-beausoleil
Artémis Cyan
Wiccans
avatar

Identification
Emploi: Libraire/Vendeur de sorts
Age apparent: Une petite soixantaine
Dangerosité:
19/30  (19/30)

MessageSujet: Re: À la recherche du bon livre ou du bon professeur    Mer 19 Sep - 20:11

Cyan, attrapant une carte de visite traînant à portée de main et un stylo, se mit à griffonner son adresse email dessus. C'était son adresse professionnelle, mais c'était bien suffisant: de toute façon, peu de personnes lui envoyait des mails personnels, et il perdait peu à peu le réflexe de les lire. Rapidement il échangea sa carte avec celle d'Adélaïde, qu'il fit disparaître dans les plis de sa veste.

Il nota sa proposition d'une consultation gratuite dans un coin de sa tête, et n'accorda pas plus d'attention à l'offre de la Wiccane sur le moment: peut-être cela reviendrait-il plus tard, lorsqu'il en aurait besoin. Pour l'instant, son familier allait bien.

Ce dernier, sentant peut-être le regard des humains, releva la tête, puis vient jusqu'à Adélaïde. Il resta là, un peu à distance mais à portée de caresse, observant de ses yeux sombres la vétérinaire. Cyan plissa légèrement les yeux.

-Il s'appelle Gelt.

L'attitude du chien n'était pas très surprenante: il avait rarement du mal à s'approcher des gens, et ne craignait pas le contact qui n'était pas celui de son Wiccan. Mais tout de même, d'ordinaire, il restait dans un coin, ignorant complètement le reste du monde: Adélaïde faisait apparemment partie des gens capables de le tirer de sa flemme habituelle. Pratique, pour une vétérinaire. Le magicien attrapa sa canne, et se leva. Suivit du tap tap du fer contre le bois, il contourna le bureau, passa devant le canidé sur la tête duquel il déposa une caresse affective, puis fit poliment signe à la jeune femme de le suivre.

-Avez-vous un familier, mademoiselle ?

D'ordinaire, si familier il y avait, il aurait sûrement pu sentir le lien qui unissait Wiccan et animal. Il suffisait cependant que le familier ne soit pas à proximité pour que le lien ne soit pas détectable: et à vrai dire, rien n'indiquait assurément que la jeune femme savait seulement ce que c'était. Il ne savait pas si il devait lui apprendre, le cas échéant, comment se lier à un animal: chaque chose en son temps, elle ne l'avait même pas choisi comme professeur pour l'instant.

Il retraversa la boutique dans toute sa longueur, et retourna le panneau sur la porte, ré-ouvrant officiellement les activités de la Plume Bleue. Puis il passa derrière le comptoir, et leva les yeux vers elle, prêt à l'encaisser.

-Je prends acte de votre proposition. C'est bien aimable. Quand vous aurez choisi le domaine que vous souhaitez étudier en premier, n'hésitez pas à me contacter immédiatement. Ou pour quoi que ce soit d'autre, en vérité, si vous aez besoin d'aide. Nous disions donc, ce livre ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4627-artemis-cyan#75742
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: À la recherche du bon livre ou du bon professeur    

Revenir en haut Aller en bas
 

À la recherche du bon livre ou du bon professeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: ¤ SCENE III : Les vieux quartiers ¤ :: ║La rue principale║-