Qui est en ligne ?
Sur Discord, en ce moment.



 

Partagez | 
 

 [FlashBack] - "Entretien entre Wiccan et Lapin" - PV Cyan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Louise Lowell
Métamorphes
avatar

Identification
Emploi: Detective et Libraire
Age apparent: 24
Dangerosité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: [FlashBack] - "Entretien entre Wiccan et Lapin" - PV Cyan   Mer 13 Juin - 19:11

"Entretien entre Wiccan et Lapin"



Clac Clac Clac, font les talons sur le sol pavé de la ville.

Ici cours une jeune blonde un peu débraillée. Une blonde presque platine, dont les ondulations légères sautillent alors qu’elle trottine vers son lieu de rendez-vous. Elle est bien loin de porter une de ses tenues à la mode à la Nouvelle-Orléans, plutôt excentrique dans ses choix malgré des couleurs plutôt terne.

Une robe blanche avec de la dentelle, semblant venu d’une mode désuète, avec par-dessus un gilet en laine crème, semble-t-il cousu à la main, par-dessus encore cela un châle aussi en laine mais de couleurs verte, assortie à de petites chaussures à lacet et des collants réhaussé de chaussettes. Une tenue campagnarde, une tenue que l’on voit peu à la Nouvelle-Orléans, une tenue hors du temps et qui ne m’est pas plus que cela en valeur la belle blonde. Un grand sac s’ajoute au tout, un sac qui déborde, un sac usé qui a vécu et voyagé, reste de sa vie de sans domicile fixe aussi.

Cette femme un peu hors du temps, cette blonde un peu perdue, qui semble se presser, c’est Louise.

Une métamorphe lapine qui jongle avec plusieurs emplois, entre celui de détective et celui de femme de ménage là où elle le peut, une vie fatigante, qui lui convient certes mais ne la fait pas vibrer comme elle le souhaiterait. Cela l’avait sortie de la rue et cela lui allait. Mais Louise rêvait d’aventures, de connaissances, d’amour.

Elle était tombée par hasard sur cette petite annonce de la librairie de la Plume Bleue, alors qu’elle suivait une personne pour une enquête d’adultère. Louise aimait lire, elle aimait rendre service, le contact avec les gens, les endroits calmes empli de savoir. Elle était entrée ce jour-là dans la boutique quelques instants, ronronnant de plaisir aux nombreuses odeurs voyageant dans la boutique, des livres par milliers, des couleurs et cette ambiance presque magique. Elle avait attrapé un des tracts, signifiant un entretien de tous les candidats le lendemain pour l’offre d’emploi. Prise pas l’enthousiasme d’une telle opportunité, elle lâcha à travers la boutique en apercevant à peine ce qu’elle pensa être le propriétaire, qu’elle se présenterait pour l’emploi le lendemain, remerciant d’un grand signe de la main, des étoiles pleins les yeux. Et elle était ressortie aussi sec de la boutique, se prenant à moitié la porte de la boutique en sortant, sans attendre de réponse.

En même temps, elle avait parlé à un client.

Nous voici donc ce fameux lendemain, quinze heures pétantes alors que Louise se trouve devant la boutique de la « Plume Bleue » Stressée et angoissée, replaçant un peu ses cheveux qui partait dans tous les sens. Elle prit une profonde inspiration avant de pousser du bout des doigts la porte, s’auto-rassurant mentalement que cela allait bien se passer et qu’elle pouvait le faire. Serrant de son autre main un petit médaillon offert par sa mère.

Elle poussa la porte, entrant purement et simplement dans la librairie. A nouveau, elle soupire d’aise en sentant cette odeur agréable qui se balade dans la boutique un mélange à la fois sucré et musqué. Elle laisse ses muscles se détendre alors que son regard se perds dans les nombreux ouvrages sur les étagères, les fioles et autres. Tellement de couleurs et tellement d’inconnu à la fois, elle jette un coup d’œil circulaire à la recherche de qui ce soit, d’un être humain ou non, venu comme elle. Peut-être c’était elle trompée de jour ? Ou bien d’heure ?

L’angoisse commença à prendre notre lapine à la gorge. Elle évalua rapidement toutes les possibilités de fuite, au cas où.

Louise s’approcha de la caisse, le tract un peu chiffonné dans la main, souriant doucement, un peu enfantine peut-être, touchant à la sonnette, laissant voir si quelqu’un viendrait.

« Bonjour, je m’appelle Louise ! Je suis là pour l’entretien, pour l’emploi de libraire. »

Elle avait essayé de parler assez fort, malgré sa petite voix que bien souvent personne n’entendait, jouant mal à l’aise avec une de ses mèches de cheveux. Elle essayait de décrypter d’un œil le fameux tract, peut-être est-il à la librairie mais ne la concernait pas, elle s’était surtout focalisé sur l’heure plus que sur le lieu ou la date. Seulement avec la panique qui faisait rage à l’intérieur d’elle-même, c’était définitivement compliqué de lire ce tract chiffonné.

‘’Wiccan’’


Le regarde de Louise beugua purement et simplement sur ce mot auxquel elle n’avait pas pris garde. Ses yeux se fermant le temps qu’elle réfléchisse. Les wiccans, les wiccans n’était ce pas ceux qui prenait la peau des métamorphes ? Louise tâcha de se convaincre mentalement qu’elle devait se tromper. Prenant une grande inspiration, ce n’est pas parce que possiblement cette personne à fait parti d’un groupe dépeceur des tiens que c’est une mauvaise personne. Elle hocha la tête en silence pour se convaincre. Se chuchotant à elle-même.

« On ne juge pas un livre à sa couverture Louise, Personne n’est mauvais, aller ma fille tu peux le faire »

Elle rouvrit les yeux, levant doucement la tête.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4636-louise-lowell-is-ok-to-be-st
Artémis Cyan
Wiccans
avatar

Identification
Emploi: Libraire/Vendeur de sorts
Age apparent: Une petite soixantaine
Dangerosité:
19/30  (19/30)

MessageSujet: Re: [FlashBack] - "Entretien entre Wiccan et Lapin" - PV Cyan   Jeu 14 Juin - 22:10

Cyan souleva le tube au niveau de ses yeux, pour la placer sur le trajet d'un rai de lumière. Le trait scintillant, qui tombait de la fenêtre sur sa droite, transperça le verre du récipient pour danser dans le liquide coloré, illuminant les vaguelettes pourpres de la décoction. Satisfait, l'alchimiste le déposa temporairement sur un support de bois, tirant un tiroir une fiole et un entonnoir.

La lumière de l'après-midi se déversait en douces vagues mordorées sur son établit. Les clients étaient légèrement plus rares à cet instant de la journée, et le vieil homme en profitait pour travailler un peu dans son arrière-boutique. Situé au bout d'un long couloir tout au fond de sa librairie, son laboratoire était remplis de divers bruits probablement audibles depuis la librairie compte tenu de la porte grande ouverte, qui s'enchaînaient dans une symphonie complexe: les bruits de son tabouret à roulettes sur le parquet de bois, les clapotis discrets de son alambic, le tout accompagné d'air de violon chantés par un vieux poste radio métallique. Le magicien allait d'une étagère à l'autre, d'un placard au suivant, complétant ses commandes, faisant ses comptes, vérifiant ses stocks d'ingrédients.
C'était les journées qu'il aimait le plus, à vrai dire. Lumineuse, tranquilles, et adéquate pour laisser court à sa curiosité alchimique: ses commandes n'étaient pas très nombreuses, ce qui lui laissait largement le temps de s'essayer à quelques potions de sa conception.

Un tintement léger résonna dans le couloir. Cyan leva la tête, et posa son tube à moitié vide à côté d'une fiole à moitié remplie coiffée d'un entonnoir. Il attrapa sa canne posée contre le comptoir de bois. Pas besoin d'annoncer son arrivée, le tap tap de sa canne ferrée sur le parquet grincement ferait largement l'affaire. Gelt, à demi assoupi dans un coin, releva la tête un bref instant avant de retourner à sa sieste.

Certains trouvaient à la Plume Bleue un côté un peu trop "librairie à Wiccan" pour mériter son titre de "librairie générale". Parmi les quelques commentaires qui avaient été faits sur la décoration interne de l'endroit, revenait souvent l'idée qu'un peu de modernisme n'aurait par fait de mal à la vieille bâtisse de bois.
Mais Cyan n'aurait troqué les moulures baroques et les étagères de vieux bois pour rien au monde. Les murs étaient tapissés de vieilles bibliothèques de bois épais et résistants, croulant sous le poids des romans, des recueils de poésie et des manuels de cuisines, qui débordaient jusque sur le sol en piles ordonnées ou sur d'autres meubles (comme le comptoir, par exemple); dans un coin, deux clubs de cuir et une banquette poussées sous la fenêtre se faisaient face en un véritable triangle des Bermudes pour lecteur passionné; juste à côté, le couloir menant à son atelier était de nouveau le refuge de plusieurs paquets de livres, par terre ou sur des étagères. Le papier et les couvertures de livres étaient absolument partout, comme si ils constituaient murs, plafonds et sol.

La Plume Bleue était un bric-à-brac chaotique ordonné avec une minutie sans pareille. Et l'alchimiste ne l'aurait modernisé pour absolument aucune raison. Il remonta le couloir, pour se diriger jusqu'au comptoir, précédé du bruit sourd de sa canne sur le sol. Il émergea d'une petite ouverture pratiquée dans le mur, et avisant une potentiel cliente lui adressa un signe de tête poli et un sourire qui certes un peu froid n'en restait pas moins cordial.

-En quoi puis-je vous aider, Mademoiselle ?

Le magicien s'arrêta à quelques pas d'elle, posant les deux mains sur la poignée de sa canne. Il la dévisagea rapidement, de ses yeux bleu glace. La nouvelle venue semblait étrangement en adéquation avec La Plume Bleue à vrai dire: comme tirée d'un autre âge, drapée dans un parfum de désuet doublé d'une légère dose d'antique. Sans en devenir à proprement parler archaïque, son apparence était effectivement légèrement démodée.
Ce n'est que là qu'il remarqua la brochure froissée qu'elle tenait à la main. Son sourire s'élargit un peu plus.

-Vous venez pour l'annonce ?

Le magicien attrapa un petit panneau, s'avança tranquillement jusqu'à la porte, et l'accrocha contre la vitre. On pouvait y lire à l'encre bleue "Temporairement fermé, vite ré-ouvert". Puis il se retourna vers sa vis-à-vis, et lui indiqua d'un geste l'arrière-boutique. Prenant les devants, il s'élança à nouveau toujours suivit de son tap tap.

-Par ici. Discuter assis reste plus agréable que de rester planter dans l'entrée.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4627-artemis-cyan#75742
Louise Lowell
Métamorphes
avatar

Identification
Emploi: Detective et Libraire
Age apparent: 24
Dangerosité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [FlashBack] - "Entretien entre Wiccan et Lapin" - PV Cyan   Sam 16 Juin - 11:06

Quand Louise rouvrit lentement les yeux, on arrivait vers elle, elle entendait distinctement le bruit d’une canne en plus de celui des pas, elle prit une grande inspiration tachant de sourire, un peu stressée par ce qui l’attendait, jaugeant d’un coup d’œil les portes de sorties en cas de drame, et la boutique n’en manquait définitivement pas, ce qui la rassura. Elle vit alors se présentait à elle. Des cheveux grisés par le temps, une élégance semblait-elle parfaitement naturelle, assorti comme dénotant de l’endroit, arrachant un sourire doux à Louise. Il lui sembla tout à fait agréable, Wiccan ou non, elle ne voyait définitivement pas de quoi se méfier d’une personne aussi rassurante qu’elle put sembler l’être. Sa mère s’était peut-être trompée en lui hurlant que tous les Wiccans furent des êtres mauvais.

Louise s’inclina un peu, machinalement comme une sorte de respect un étrange, la rendant encore bien plus petite qu’elle ne l’était déjà, replaçant délicatement une de ses mèches de cheveux derrière son oreille. Restant balbutiante à la première question sa voix coupée par le stress refusant purement et simplement de sortir, alors que son regard voyageait entre l’homme et la feuille froissée qu’elle tenait toujours fermement dans sa main.

C’est lui finalement rompu le silence, soulageant Louise du stress et de la panique qui s’était emparée d’elle, son regard s’illuminant soudainement, comme son sourire. Plus candide mais aussi bien plus assuré et franc.

« Oui ! J’avais peur de m’être trompée de jour pour être bien honnête, j’ai découvert la boutique et l’annonce par hasard hier, et c’est vraiment un endroit magique, Désolé pour le tract j’étais un peu anxieuse il est froissé… »

Elle sourit largement, hochant doucement la tête, la voix de Louise ne portait pas beaucoup mais on pouvait bien y sentir toute sa volonté et sa sincérité ce qui fut déjà cela. Elle le suivit sagement vers l’arrière-boutique, son regard se permettant de se perdre un peu partout, allant et venant d’un couleur à une autre, d’un livre à un autre. Elle voulait travailler ici, elle le voulait vraiment.

Et puis le propriétaire lui semblait être une personne on ne peut plus bienveillante et gentille. Elle le suivit vers une pièce bien plus vaste tout aussi jolie que la boutique elle-même, observant la large table qui trônait au milieu de la pièce, Louise se permit de glisser les doigts dessus avant de s’asseoir là où on lui eut indiqué. Lissant ses vêtements pour évacuer le reste de stress.

« Je faillis à tous mes devoirs ! Louise Lowell, enchanté et merci de me recevoir »

Elle se maudit intérieurement d’avoir oublié quelque chose d’aussi primordial et important. Elle tendit sa main vers le propriétaire, ne sachant pas véritablement si c’était la bonne façon de faire les choses. Il fallait dire qu’hormis l’Agence de détective, Louise avait surtout fait du ménage à droite à gauche et les entretiens avaient été plié en moins de temps qu’il l’eut fallu pour dire « ouf ». Tout le monde n’était pas toujours enclin à prendre des métamorphes après tout, surtout avec la saison des amours ou ceux-ci était carrément absent, où s’ils étaient là les risque que cela dégénère étaient incommensurables.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4636-louise-lowell-is-ok-to-be-st
Artémis Cyan
Wiccans
avatar

Identification
Emploi: Libraire/Vendeur de sorts
Age apparent: Une petite soixantaine
Dangerosité:
19/30  (19/30)

MessageSujet: Re: [FlashBack] - "Entretien entre Wiccan et Lapin" - PV Cyan   Sam 16 Juin - 16:40

La pièce n'était pas bien grande, en vérité. Trois objets en occupaient le centre: une table de bois solide, supportant un alambic de cuivre gravés de symboles plus ou moins complexes dans lequel bouillonnait un liquide inconnu, une commode dont les diverses niches étaient occupées par de petits coffres de bois patiemment étiquetés, et un bureau de chêne couverts de fioles et de feuilles diverses.

Les murs étaient tapissés d'étagères, sur lesquelles s'entassaient bocaux, bouteilles, boites de tailles et de matériaux divers, qui grattaient presque le plafond. Le magicien semblait y stocker à la fois ses ingrédients, et des babioles un peu plus curieuses: s'alignaient sur ses murs des herbes, des pierres, des métaux, des liquides colorés et parfois luminescents, des os, des bouts de parchemins, des amulettes de bois... et des livres, bien sûr.
A cela s'ajoutait la forte présence de coffres, de placards, de tiroirs, de boîtes, et même d'un placard d'apothicaire. Sans en devenir à proprement parler surchargée, la pièce était pleine à craquer de contenants et d'artefacts divers.

Cyan entra en premier, et se dirigea vers la table de bois qui trônait au fond de la pièce. Il tira un des tabourets à roulettes disposés autour, et l'indiqua poliment à Louise avant de ranger un peu ce qui traînait sur le meuble. En observant attentivement la façon dont il rangea ses ustensiles, fioles et potions, il pouvait apparaître un ordre et une précision méticuleuse dans ce qui semblait être un vague dépôt d'outils Wiccans: Cyan savait parfaitement où il rangeait quoi, et son rangement suivait un code très précis et minutieusement détaillé.
Le magicien baissa un peu le volume du poste de radio, qui diffusait toujours des arpèges mélodieux d'instruments à cordes, puis se tourna vers Louise.

Lorsqu'elle se présenta, un léger sourire étira ses lèvres et ses yeux bleus pétillèrent un peu.

-Louise. C'est un joli prénom.

Il lui serra la main.

-Artémis Cyan. Tout le plaisir est pour moi.

Avisant un tabouret, il s'assit en face d'elle, suspendant sa canne par la poignée sur la table. Joignant ses mains, il posa ses avant-bras sur ses cuisses et dévisagea Louise. Sans être à proprement parler hostiles, ses prunelles brillaient comme de la glace au soleil. Il n'avait pas l'air agressif, juste curieux. Très curieux.

-Alors dîtes moi, mademoiselle Lowell. Qui êtes-vous, au juste ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4627-artemis-cyan#75742
Louise Lowell
Métamorphes
avatar

Identification
Emploi: Detective et Libraire
Age apparent: 24
Dangerosité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [FlashBack] - "Entretien entre Wiccan et Lapin" - PV Cyan   Sam 16 Juin - 18:24

Louise sourit doucement, laissant son regard se balader dans la large pièces, observant chaque chose, chaque petit élément, notant la minutie exemplaire de Cyan, souriant admirative, le comparant mentalement a un véritable chef d’orchestre ou véritable artiste face à la toile de son propre atelier. Cette élégance, cette minutie du détail. Elle retient un ronronnement en entendant la musique émanent de la radio, galvanisée par cette musique qu’elle écoutait bien souvent elle-même lorsqu’elle fut à l’Agence. Elle s’assit bien droite sur le tabouret, posa délicatement ses mains pâles sur ses cuisses, comme pour se rassurer, relâchant le tract qu’elle posa légèrement sur la table.

Elle sourit largement en entendant l’homme complimenter son prénom.

« Merci, ma mère serait heureuse de l’entendre. »

Elle nota mentalement son nom pour ne surtout pas l’oublier, ce serait un impair si elle avait le malheur de l’oublier, elle sentit parfaitement son regard lourd sur elle, enfin curieux. Elle tâcha de se concentrer sur sa voix, elle savait pertinemment qu’elle ne parlait pas fort et que sa voix ne portait définitivement pas, douce mais pas grandiloquente comme avait pu dire certains.

« Vous pouvez m’appeler Louise, très rare sont les personnes à me nommer par mon nom de famille, dois-je vous nommer d’un manière particulière Monsieur ? »

Si là on ne sentait pas que Louise fut une véritable novice dans l’art des entretiens d’embauche c’est que l’on fut soit bien mal avisé soit que l’on eut autant d’expérience qu’elle. Elle était bien peu habituée à ce que l’on utilise son nom, les Lowell étant trop nombreux pour cela, en même temps avec 13 frères et 13 sœurs plus âgés cela avait de quoi faire.

« Pour en revenir avec votre question, eh bien je suis une jeune métamorphe de 50 ans, je suis originaire d’Irlande un petit village tout à fait reculé dans la forêt entre Belderrig et Ballycastle, j’ai emménagé dans la région il y a 25 ans. Je gère une petite Agence de détective sur mon temps libre pour être toute à fait honnête. »

Louise restait stressée, devait-elle vraiment dire autant de choses ?

« C’est en menant une enquête que je suis tombée sur votre boutique. J’ai fait quelques pas dedans, et je m’y suis tout de suite sentie incroyablement bien. C’est rare les librairies comme la vôtre vous savez, qui ne débordent pas de ses appareils technologiques ! Et puis quand j’ai vu l’annonce…je me suis dit que c’était peut-être le destin qui m’avait mis sur votre chemin. »

Elle paniqua un peu en réalisant la portée de ses propos, sortis d’eux même comme à leur habitude, la jeune femme levant délicatement les mains, paniquée.

« Loin de moi l’idée d’être présomptueuse ! Toutes mes excuses, parfois j’oublie de tourner plusieurs fois ma langue dans ma bouche avant de parler »

Elle se racla la gorge, triturant ses manches.

« Je suis une grande amatrice de lecture, je suis curieuse de tout, et je veux vraiment aider les gens, peu importe leur demande, que ce soit un simple un conseil sur un livre ou juste le besoin d’un sourire. Je veux pouvoir faire ça, et je me suis dit que ce boulot me le permettrait. »

Louise restait elle-même franche, naïve et surement trop fleur bleue pour ce monde. Surement un peu trop utopiste aussi, dans un monde qui est bien loin de l’être.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4636-louise-lowell-is-ok-to-be-st
Artémis Cyan
Wiccans
avatar

Identification
Emploi: Libraire/Vendeur de sorts
Age apparent: Une petite soixantaine
Dangerosité:
19/30  (19/30)

MessageSujet: Re: [FlashBack] - "Entretien entre Wiccan et Lapin" - PV Cyan   Mar 19 Juin - 19:28

Elle semblait pour le moins nerveuse. Cyan retint au maximum le sourire compatissant qui semblait vouloir s'inscrire de force sur ses lèvres, le minimisant à quelques pétillements dans son regard.

-Utiliser mon nom sera bien suffisant.

Cyan resta un court instant sans rien dire, un léger sourire aux lèvres. Puis il décroisa ses mains, et se laissa aller légèrement en arrière (en évitant de tomber de son tabouret, soit dit en passant). C'était assez intéressant, il fallait l'admettre, et presque trop beau pour être vrai: une passionnée de livres, sortie tout droit de nulle part, amoureuse de sa boutique et prête à prendre le job. Heureusement qu'il n'était pas excessivement paranoïaque. A un point près.

-Oh, métamorphe ? Non pas que j'ai quoi que ce soit contre vous. Mais votre peuple n'est pas d'ordinaire si enclin à travailler avec le miens.

Il avait l'embarras du choix, parmi les exemples qui pouvaient soutenir cette remarque. Et, bien qu'il ne le soulève pas, il fallait admettre que la Saison des amours était un désavantage certains pour les employés Changelins: les voir disparaître au printemps, ce n'était pas toujours des plus pratiques.

-Et détective ? C'est une vie bien remplie dites moi. Qui demandera sûrement des horaires particuliers ?

Encore une fois, il n'avait rien contre le fait que Louise soit métamorphe, ou contre le fait qu'elle soit détective à mi-temps. Pour autant il préférait garder le profil du patron un peu froid, pour faire souligner les points qui pourraient l'empêcher d'être choisi pour ce travail. Juste pour voir sa réaction.

Il avait envisagé de soumettre ses potentiels candidats à des sortilèges complexes de vérité. Mais le fait est, ils n'avaient pas été excessivement nombreux, et ça aurait été un gâchis d'ingrédients et d'énergie monumentale. Le bluff marchait tout autant.

-Et à part cela, votre expertise auprès des clients ? Depuis combien de temps tenez vous votre agence ? Dont je n'ai pas le nom en tête, navré, ajouta-t-il avec un léger sourire.

De fait, le magicien était plutôt motivée pour la prendre. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'elle soignait sa première impression: en accord avec la boutique, l'air ravie par les étagères couvertes de livres, un sourire d'ange et un air de maladresse presque attendrissant.
Et à vrai dire, Cyan n'avait organisé d'entretiens d'embauches que très rarement: mais il était à peu près sûr que sélectionner quelqu'un sur sa première impression était une mauvaise idée.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4627-artemis-cyan#75742
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FlashBack] - "Entretien entre Wiccan et Lapin" - PV Cyan   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FlashBack] - "Entretien entre Wiccan et Lapin" - PV Cyan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: ¤ SCENE III : Les vieux quartiers ¤ :: ║La rue principale║-