Qui est en ligne ?
Sur Discord, en ce moment.



 

Partagez | 
 

 Interview avec un Empire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Fouine
Animation
avatar

Identification
Emploi: Fouineur professionnel
Age apparent: Inconnu
Dangerosité:
10/30  (10/30)

MessageSujet: Interview avec un Empire   Jeu 17 Mai - 21:09



Elga Pollitzer :

"Bonsoir à tous, bande de crapules ! Ici Elga Pollitzer pour DollRadio depuis nos studios de la Nouvelle-Orléans. Je vous raconte pas le pied, ça change des bains de boue : on est en terrasse, l'air nocturne chauffé par le soleil à peine couché passe doucement au travers de la baie vitrée entrouverte et de cette hauteur, grâce au rai de lumière qui coupe encore l'horizon en deux, on voit une bonne partie de la ville ! Je crois même qu'en face j'aperçois les appartements de... Hein ? Oh. Oui, très bien. Eric quand même, je tiens à dire que vous êtes un sacré rabat-joie quand vous vous y mettez. Sachez tout de même, cher radiospectateurs que le punch est excellent ! *bruit de langue qu'on tire*

Nous sommes réunis pour une édition spéciale des Interviews avec un Empire, notre émission politique récurrente. Pourquoi tout ce pataquès me direz-vous ? Eh bien si vous vivez à la Nouvelle-Orléans et que vous sortez de chez vous de temps en temps, vous en avez probablement une petite idée : l'Eglise Eternalis fait parler d'elle dans la rue et a eu droit il y a quelques jours à une tribune dans l'Organe, un peu trop succincte néanmoins, ce pourquoi on se dévoue pour vous en apprendre plus.

Et puis même si vous êtes un nerd incorrigible et que ça fait trois mois que vous n'avez pas vu le soleil -no offense, amis vampires- vous en avez tout de même entendu parler, parce que la rumeur s'est comme d'habitude répandue comme une traînée de poudre sur internet.

Ce soir nous accueillons donc l'Ange -coquine, elle ne veut pas révéler son véritable nom à l'antenne. L'Ange est une fervente adepte de l'Eternalis, et elle vient nous parler de cette histoire de bonbon soleil qui est sur toutes les lèvres depuis lundi soir. Bienvenue à vous, chère invitée ! Mais dites moi avant tout : chérubin, cupidon, plutôt puissance ou domination ? Traduction : pourquoi ce pseudonyme ?"

L'Ange :

"Bonsoir à tous, et merci à vous chez DollRadio de m'avoir invitée. Pour vous répondre, c'est plus un titre, qui m'a été donné par nos premiers fidèles et que je porte avec honneur grâce à eux. Mon collègue et moi sommes les Messagers de notre Fondateur comme d'autres sont ceux d'un Dieu, Gardiens des âmes de nos fidèles et de leur sécurité à travers différentes étapes de leur vie... voire plus encore."

Elga Pollitzer :

"Wow ! Ca a l'air... intense. Vous comparez votre fondateur à un dieu ? Non, ne répondez pas à cette question. On y reviendra peut-être plus tard, revenons au sujet chaud du moment ! Alors déjà... Je pense qu'on est beaucoup à s'interroger sur le choix de vos méthodes de propagation de l'information. Pourquoi des tracts, pourquoi des parleurs publics, à l'époque d'Internet et d'une presse aux moyens et aux horizons toujours plus larges ? Vous n'aviez pas peur que ça fasse un peu... Démodé ? Qu'on vous prenne pour de vieux fous criant à l'Apocalypse Prochaine ?"

L'Ange :

"Vous le savez sans doute mieux que moi : dans cette époque propice à toutes formes de technologies, rien ne voyage plus vite que l'information. Y compris les fausses informations. Il nous est apparu qu'aussi... démodé, que cela soit, les informations sont bien plus aisément crues lorsque ceux qui la transmettent prennent la peine de l'imprimer ou de les annoncer de vive voix. Quant à passer par la presse... Je suis avec vous ce soir, n'est-il pas ?"

Elga Pollitzer :

"Oh, alors vous comptiez sur notre invitation ? Drôle de méthode pour prendre contact, tout de même ! On manquerait pas un peu de skills sociaux chez l'Eternalis ? Revenons au coeur du problème : vous avez décidé de révéler l'existence d'un produit conçu par la hiérarchie vampirique qui, selon vos dires, aurait dû être commercialisé il y a déjà plusieurs semaines, à moins qu'on ne parle de mois. On pourrait en savoir un peu plus sur ce produit ? "Bonbon soleil", le nom est assez éloquent, mais qu'est-ce que c'est très exactement ? Qu'est-ce que ça fait, comment ça marche, et où est-ce qu'on va pouvoir s'en procurer quand il sera vendu ?"

L'Ange :

"Efficace quoi qu'on en dise... Le "bonbon soleil" est un médicament, élaboré par la hiérarchie vampirique en lien avec des professionnels et des laboratoires, permettant à tout vampire de profiter à nouveau de la douceur du jour pendant près de quatre heures. C'est une pilule que vous auriez dû pouvoir vous procurer depuis bien longtemps dans n'importe quelle pharmacie de la ville."

Elga Pollitzer :

"Fascinant ! J'imagine que pour ceux d'entre vous qui n'avez pas vu la lumière du jour depuis des années voire des décennies si ce n'est plus, c'est une véritable Révolution qui s'annonce ! Bon sang -c'est le cas de le dire- je ne sais plus si je vous avais déjà parlé de ce petit ami vamp que j'ai eu pendant un an qui vivait si mal son existence nocturne qu'il me bassinait à ce sujet chaque fois que je le voyais... J'ai fini par le quitter à cause de ça d'ailleurs, j'en avais marre de l'entendre se plaindre de sa condition à longueur de soirée, "moi moi moi moi, nuit, snif, couleurs, bronzette...", ça devient vite barbant. Louis chéri, si tu nous écoutes, je sais que tu pleures comme une madeleine ! Non, ce n'est pas son vrai nom, n'allez pas embêter vos voisins vamps aux parents attirés par les charmes de l'Ancien Régime français. Mais cette pilule, c'est sans danger ? On peut en consommer autant qu'on veut ? Ca voudrait dire que n'importe quel vamp qui souhaite vivre de jour comme tout le monde n'aurait qu'à enchaîner les tablettes comme si c'était du chocolat ?"

L'Ange :

"Tout le monde n'apprécie pas les charmes de la nuit à leur juste valeur... et certains ne s'adaptent jamais totalement. C'est également là que le bonbon soleil peut s'avérer une véritable bénédiction. Cependant, malgré l'attrait de son nom, cela reste un médicament : bien qu'il soit en libre-service, il y a une posologie à respecter et il possède quelques effets secondaires dans certains cas, comme tous les produits pharmaceutiques. Il est recommandé de s'en tenir à un bonbon par jour au maximum. Mais pour des êtres qui n'ont pas vu la lumière du jour depuis des années, voire des décennies si ce n'est plus, vous vous doutez que c'est un immense progrès."

Elga Pollitzer :

"Je n'en doute pas une seconde ! Et vous avez une petite idée de la nature de ces effets secondaires, ou bien ces informations ne vous sont-elles pas parvenues ? Et d'abord, comment est-ce que vous avez appris tout ça en premier lieu alors que la hiérarchie a selon vos propres dires fait en sorte de maintenir un secret parfait tout ce temps ? Comment peut-on savoir que c'est vrai, et que vous n'avez pas tout inventé pour vous faire un coup de pub ?"

L'Ange :

"Les effets secondaires sont ceux de tout médicament, bien qu'aux oreilles vampiriques cela va peut-être paraître étrange depuis le temps qu'ils ne les ont plus éprouvés : nausées, vomissements, ce genre de chose. Et comme je vous l'ai dit plus tôt, l'élaboration de ce médicament est l'oeuvre de la hiérarchie vampirique, mais également de laboratoires de santé et de professionnels. Secret n'est pas absence de collaboration. L'un de nos adeptes était impliqué dans le projet, par conséquent nous aussi. Et si vous voulez confirmation, pourquoi ne contactez-vous pas la Maîtresse Dyce ? S'il s'agissait simplement d'un "coup de pub", je pense que la hiérarchie aurait publié un démenti à l'instant où elle fut informée de la situation."

Elga Pollitzer :

"Hoho ! Est-ce qu'on devrait l'appeler à l'instant ? De ce que je vois il y a de la lumière chez elle et je suis sûûûûre que je peux trouver son numéro... Non je plaisante. A peu près. Dites-moi plutôt : Si c'est juste un retard de commercialisation, pas une annulation pure et simple, pourquoi vous opposez-vous aux décisions de la hiérarchie ? Quel intérêt y trouvez-vous ? En quoi cela concerne t-il l'Eternalis ?"

L'Ange :

"Faites donc, je ne suis pas du genre à brider la liberté de la presse... A peu près. (Rire léger) Je plaisante. Nous nous y opposons car il n'y a pas de justification valable à ce retard. Le produit est testé, breveté et prêt à être commercialisé, nous estimons qu'il est de l'intérêt de tout membre de la communauté vampirique d'en profiter, à présent. Et c'est en tant que tel que cela nous concerne, mademoiselle Pollitzer. Notre Fondateur ne veut que le meilleur pour ses adeptes."

Elga Pollitzer :

"Ouhouhouhou... Vous me donnez du Mademoiselle Pollitzer maintenant, ça ne plaisante plus entre nous... Puisque nous sommes si proches dites-moi plutôt, vous êtes sûre que ça n'a rien à voir avec un quelconque coup fourré politique ? Tout le monde sait que les relations entre l'Eternalis et la hiérarchie vampirique n'ont jamais exactement été au beau fixe... La preuve, vous n'êtes même pas fichus de cohabiter dans le même quartier. C'est une bonne occasion de leur mettre des bâtons dans les roues, vous ne pouvez pas le nier."

L'Ange :

"Nos méthodes diffèrent mais nos buts convergent. Par ailleurs, nous ne cherchons pas à nier l'importance de la hiérarchie vampirique dans ce projet car sans elle, ce "bonbon soleil" n'aurait jamais vu le jour... Nous nous assurons simplement qu'il le voie, de façon concrète."

Elga Pollitzer :

"Voilà qui semble terriblement raisonnable et conciliant de votre part ! Vous pensez que sans votre intervention, la hiérarchie aurait fini par annuler le projet ? Pourtant à ce stade, si j'ai bien compris, la production arrive à son terme. Les pastilles magiques existent, ça serait quand même une sacrée perte d'argent de tout arrêter maintenant vous ne croyez pas ? Par ailleurs, l'Ange, parlez-nous un peu de celle qui se cache derrière le porte-parole. Je suis sûre que tous nos auditeurs sont très curieux d'entendre le point de vue d'une première concernée : quel est votre avis personnel sur le bonbon soleil ? Vous allez l'utiliser ? Vous l'attendez ? Le projet vous paraît intrinsèquement positif, ou bien vous avez vos réserves ?"

L'Ange :

"Elles sont dans les tiroirs de la hiérarchie depuis tellement longtemps que le doute est permis. Ce ne serait pas la première fois que des dirigeants préfèrent perdre de l'argent plutôt que leur siège... Quant à moi, sachez que je ne serais pas là si je n'étais pas en faveur du projet. Je ne suis pas la seule Émissaire de l'Église, après tout."

Elga Pollitzer :

"Eh bien, dans pas longtemps vous allez me mordre ! Vous êtes plutôt du genre secrète vous alors, hein ? D'accord dans ce cas, revenons à la politique : Cette pillule miraculeuse servira tout autant à vous qu'aux grands pontes à dents longues qui voudront probablement eux aussi en profiter. Vous ne pensez pas qu'il existe de bonnes raisons pour lesquelles ils ont préféré retarder un projet qui de toute évidence doit leur tenir à coeur ? Depuis la Grande Révélation, les Outres n'ont plus vraiment la côte. Les "démons", ça fait peur. Beaucoup de Normes se sentent plus en sécurité la journée que la nuit parce qu'ils ne risquent pas de se faire aborder par un vampire en plein soleil. On pensait que l'opinion publique s'était assagie depuis lors, mais le contexte a bien changé depuis le passage des nouvelles lois dont tout le monde parle encore. Vous ne pensez pas que ça va faire l'effet d'une coulée d'huile jetée sur le feu ?"

L'Ange :

"Ce serait mon plaisir, mademoiselle Pollitzer. Et je ne doute pas que la hiérarchie estime que ses raisons soient bonnes. L'Église Éternalis est d'un avis différent. Ce que vous présentez comme une augmentation du danger, nous le voyons comme une opportunité. Une opportunité de montrer aux Normes qui ne sortent pas la nuit -et qui ne sortaient pas même avant la Révélation car craignant les mauvaises rencontres humaines, rétablissons cette vérité- que les vampires sont des gens comme les autres. Qu'ils aiment le soleil, le bronzage, les couleurs... et qu'ils aiment les émotions positives que cela leur procure jusqu'à se rendre malade pour pouvoir les ressentir à nouveau. N'est-ce pas une belle preuve d'humanité ?"

Elga Pollitzer :

"Attendrir l'opposition pour essayer de la ranger à son avis... Pas de doute, les on-dit sur les vampires ne viennent pas de nulle part ! Cela dit, ça m'étonnerait que ce genre d'arguments parviennent à convaincre l'alt right et ses partisans, qui ne s'est jamais si bien portée depuis la Grande Révélation, et ne parlons pas des nouvelles législations. Sinon, j'en connais un particulièrement doué pour le pathos qui aurait moins de difficultés familiales... Oui Eric je sais, la suite, toujours la suite. Détendez-vous un peu de temps en temps, bon sang ! Tant que nous y sommes et pour informer nos auditeurs non avertis -ça fait plutôt longtemps qu'on n'avait pas entendu parler de vous- pouvez-vous nous rappeler ce qu'est l'Église Éternalis exactement ??"

L'Ange :

"Elle s'est également bien portée durant les 38 ans où nos origines n'étaient pas supposément démoniaques... Je doute que la moindre (in)action les fasse changer d'avis, malheureusement. L'Église Éternalis est un refuge pour âmes perdues : celles et ceux que leurs maîtres et guides ont abandonnés. Pour qui l'au-delà est un concept abstrait qui n'attire pas, pour qui trouve du réconfort dans les paroles du Fondateur. Nous sommes ici pour montrer aux âmes esseulées que la Mort n'est pas une fatalité, ni une fin en soi, et pour les accompagner dans ce voyage spirituel."

Elga Pollitzer :

"Âmes perdues, voyages spirituels... Rien que ça. Ce genre de discours que vous avez, ça ne parle pas à tout le monde, et ça peut même faire peur. Beaucoup soupçonnent votre culte d'être en réalité une secte dangereuse, qui profite de la faiblesse d'esprit des Normes effrayés par la mort, et désireux de retarder le plus possible la leur. Qu'avez-vous à répondre à leurs accusations ?"

L'Ange :

"Qu'ils devraient venir nous voir, nous nous ferons un plaisir de les éclairer personnellement."

Elga Pollitzer :

"C'est... fou ce que c'est rassurant dites voir ! Vous êtes sûre de ne vouloir fournir aucune justification à l'antenne ?"

L'Ange :

"Le christianisme a longtemps été considéré comme une secte. Le vaudou a longtemps été considéré comme une secte. Vouloir relever un zombi n'est-il pas prolonger la vie d'un Norme effrayé ? Oh pardon, la non-vie. Nous ne forçons personne à faire quoi que ce soit, ce serait interdit par la loi. Nos adeptes font des choix éclairés, en ayant parfaitement conscience de ce que l'avenir leur réserve. Je doute que les plus fervents chrétiens puissent en dire autant."

Elga Pollitzer :

"On voit un peu mieux où vous voulez en venir. Eh bien L'Ange, notre interview touche à sa fin, mais avant de prendre congé de vous j'aimerais vous poser une dernière question : Au delà des considérations entourant ce nouveau médicament, quel est votre avis concernant les politiques menées par votre hiérarchie depuis deux ans qu'elle a changé de tête ?"

L'Ange :

"Mon avis personnel, ou celui de l'Église ?"

Elga Pollitzer :

"Ah, vous êtes prête à donner votre avis personnel, maintenant ? Dans ce cas, je prends les deux !"

L'Ange :

"La fermeté de la nouvelle hiérarchie est appréciable et appréciée par tous. Ses choix de nomination... Beaucoup moins. Disons qu'ils sont nombreux à l'attendre au tournant. Personnellement, je suis certaine que la Maîtresse Dyce sait parfaitement s'entourer."

Elga Pollitzer :

"J'entends des loyautés grincer ! Malheureusement nous n'allons pas pouvoir continuer cette passionnante discussion, bien que j'aurais aimé vous arracher quelques croustillants détails supplémentaires. Merci à vous d'avoir fait le déplacement et d'avoir accepté de participer à notre émission, laquelle a été particulièrement éclairante sur de nombreux points !"

L'Ange :

"Et merci à vous de nous avoir contactés. C'était un plaisir de partager votre antenne ce soir, mademoiselle Pollitzer. Bonne soirée à tous."

Elga Pollitzer :

"Tout le plaisir était pour moi ! Bonne continuation à vous, l'Ange, en espérant que vos voyages spirituels se passeront... comme vous pouvez le souhaiter ! C'était Interview avec un Empire, par Elga Pollitzer, sur DollRadio. On se retrouve à deux heures du matin pour une page culturelle en direct de l'UnFest, le festival des Non-Vies et de leurs Cultures qui se déroule une fois de plus à la Nouvelle-Orléans ! Ce soir, on en apprendra plus sur le théâtre "mutetrash", genre artistique développé par les artistes zombis mélangeant gore, expressionisme et surréalisme, destiné à ceux dont le coeur est très bien accroché ! A cette occasion, nous rencontrerons le propriétaire du Zombiland Club, partenaire de la représentation de ce soir, ainsi que la troupe des Viscères Éclatées qui sera sur scène.

Et maintenant c'est à vous Eric, pour une page musicale ! Fichtre. Je parie qu'il va encore nous passer le dernier disque des Dys-Memberment avant la disparition de Dystopia. Message subliminal à collègue ronchon barbant : ça commence à devenir lassant !"

_________________

"Fouineur arrête de fouiner !"
Revenir en haut Aller en bas
 

Interview avec un Empire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: ¤ SYNOPSIS ¤ :: ║L'encyclopédie║ :: La Presse :: DollRadio-