Qui est en ligne ?
Sur Discord, en ce moment.



 

Partagez | 
 

 Rassemblement exceptionnel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ailin Dyce
Vamps
avatar

Identification
Emploi: Maîtresse Vampire, ex-strip-teaseuse aux Plaisirs Coupables
Age apparent: 21 ans
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Rassemblement exceptionnel   Mar 24 Avr - 20:42

Assise à son habituelle, quoique rare place dans la grande salle de réception du Domaine Beauregard, Ailin attendait que la pièce se remplisse. C'était un spectacle familier, qu'elle avait déjà vécu plusieurs fois. La plus marquante avait été la première, alors qu'elle avait dû faire passer le Rituel Pourpre à presque tous les vampires de la ville, et cela en une seule soirée.

Il existait tout de même une différence, et de taille : Jesse n'était plus humain, et il n'était plus assis à ses pieds non plus. Au contraire, il l'épaulait, et constituait autant qu'elle, ou presque, l'un de piliers du pouvoir qu'on avait mis entre leurs mains, et qu'ils avaient à force de temps et d'effort fait germer comme des graines.

Ils étaient donc deux à observer, de haut, la foule des mort-vivants qui peu à peu s'entassait. Sur ce point, les choses n'étaient guère différentes de ce qu'elles avaient toujours été. Ils partageaient ce goût pour l'analyse silencieuse depuis le début.

L'écossaise passa rapidement en revue tout ce qui devait être dit ce soir. Dès l'annonce passée à la radio et sur tous les postes de télé, elle avait deviné où tout cela allait les mener. Ça ne l'avait pas empêchée de demander son avis sur la question à son second, car dans ce genre de situations délicates, deux points de vue n'étaient jamais de trop. Sans même compter que Jesse était toujours d'excellent conseil.

La porte mal tenue se referma derrière quelques retardataires dans un claquement caverneux, aux proportions de la pièce. Le bruit lui servit de top départ. Elle regarda l'heure sur une grande horloge à proximité et constata qu'elle était passée depuis une quinzaine de minutes. C'était suffisant.

La Maîtresse Vamp prit le parti de se lever pour parler. Elle s'approcha du bord de la scène et fit le silence comme à son habitude, à l'aide d'un long regard panoramique dont le poids parvint à faire se retourner même les plus bavards et distraits.

"Bienvenue à tous. Nous voici donc à nouveau réunis dans cette pièce, qui au cours des deux années passées a été le théâtre d'un certain nombre d'événements d'envergure. Comme beaucoup, j'aurais préféré que les circonstances de cette rencontre soient différentes. Cependant, la raison de notre rassemblement n'est à ce stade, je le pense, un secret pour personne."

Un bref silence ponctua son discours.

"Il est question des nouvelles lois qui viennent d'être mises en place et qui nous obligent, tous autant que nous sommes, et je ne parle pas uniquement des vampires mais de toutes les familles d'outres, à recenser notre présence à la mairie une fois par mois sous peine de voir notre existence individuelle devenir illégale."

Elle connaissait le poids de ses mots. Elle n'avait pas l'intention de se montrer clémente à l'égard de ces lois liberticides, au bas mot, et qui si tolérées ne feraient que préparer le terrain pour pire encore. Toutefois, elle n'avait pas l'intention d'appeler les vampires à la révolte. Ou du moins pas aussi ouvertement.

"Soyons très clairs tout de suite : je n'ai pas l'intention de vous conseiller le silence et la passivité. Cependant, je vous demanderai d'essayer de vous souvenir de qui nous sommes."

Un long regard passa entre Ailin et ses vassaux. Elle fixa plus longuement certains, dont elle connaissait l'influence et/ou la notoriété.

"Nous n'offrirons aucun soutien à ceux qui décideraient de braver les exigences de l'Etat en refusant le recensement. Ce n'est pas par ce biais que notre communauté doit participer à la lutte à venir. En revanche, nous invitons tous ceux qui en ont les moyens - et je sais qu'ils sont nombreux - à faire appel à leurs réseaux, ainsi qu'à se montrer prolifiques sur tous les médias auxquels ils ont accès. Ne refusez aucune invitation. Distillez notre cause dans les cœurs de ceux qui vous aiment déjà, et vous ferez bien plus qu'en forçant notre Bourreau à aiguiser le tranchant de sa hache plus que de raison."

Une nuance était à apporter, d'autant qu'elle ne comptait oublier personne. Elle s'était ici adressée à une élite. Les vamps en possédaient une, et une puissante même dans le monde Norme, même sur le champ politique, car nombre de vedettes figuraient parmi leurs rangs, et les vedettes parlaient aux masses. Il aurait été stupide de ne pas utiliser cet atout considérable. Il aurait aussi été stupide de paraître vindicatifs et radicaux face à un avis populaire qui détestait tout ce qui était (minoritaire) vindicatif et radical, alors qu'ils comptaient justement sur cet avis populaire pour faire pencher la balance.

Mais il y avait tous les autres. Certains voudraient agir, et c'était un désir on ne pouvait plus légitime.

"Quant à ceux à qui ces conseils ne parleraient pas, ou pour qui ils sont peu pertinents, souvenez-vous que nous ne sommes pas seuls. Il est certain que dans les mois... Que dis-je, les semaines à venir, des événements seront organisés tant par les autres Communautés que par des organisations telles que la L.E.D.O. Ils auront probablement besoin de tout le soutien qu'ils pourront trouver."

Elle asséna enfin.

"Agissez, mais agissez bien. Il est évident que nos droits ne nous serons pas redonnés si nous nous montrons silencieux. L'inertie profite à ceux que les soucis ne touchent pas, qui en oublient alors complètement l'existence, ainsi qu'à ceux aux intentions malfaisantes qui profitent d'un calme apparent pour aggraver une situation déjà nocive sans créer aucun ricochet, puisque tout le monde trouve ça normal. Faire bonne figure ne suffira pas. Nous le faisons depuis des années, ce qui n'a en rien empêché cette évolution. Souvenez-vous de ce qui s'est passé, suite à la Révélation. Nous n'aurions rien obtenu si nous n'avions rien demandé."

Il était parfois compliqué de sortir certains vieux vampires, et d'autres moins vieux mais très nantis, de leurs habitudes et de leur confort. Mieux valait qu'ils se rendent très vite compte du rôle crucial qu'ils allaient jouer dans cette histoire. Personne d'autre qu'eux ne pouvait le jouer.

Et avec ceci, elle en avait terminé. Pour le moment. Il n'était pas impossible qu'ils aient à répondre à des arguments ou des questions, ou encore qu'ils réexpliquent leur point de vue si il avait été mal cerné.
_________________



Dernière édition par Ailin Dyce le Mer 22 Aoû - 19:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3339-ailin-dyce
Ciel
Vamps
avatar

Identification
Emploi:
Age apparent: 12/14 ans
Dangerosité:
16/30  (16/30)

MessageSujet: Re: Rassemblement exceptionnel   Lun 7 Mai - 20:08

Malgré l'obscurité environnante, Ciel avait passé le trajet à observer les gouttes d'eau glisser sur la vitre de la voiture alors qu'Erika tenait le volant à côté d'ellui. Seb étant occupé ailleurs, la norme s'était proposée de déposer lae vamp au domaine, ou du moins à proximité. Le méta tigre n'avait pas été des plus ravis par la suggestion, de peur que quelques vamps remontés s'attaquent aux premières cibles possibles... Les Outres en avaient gros sur la patate dernièrement - Ciel trouvait cette expression drôle - et travaillant pour le BIAS la jeune femme avait conscience de ce que les circonstances avaient apportées comme conséquences.

Elle en avait conscience, or elle ne voulait pas en tenir rigueur. On parlait ici d'incidents isolés, sur le coup de l'émotion. Sans parler de l'arrivée de la saison des amours des métamorphes qui avait mis plus de monde sur les nerfs.

Ciel avait regardé cela avec une distance relative. Maintenant iel avait pris conscience de la restriction de liberté que représentait cette nouvelle loi avec le recensement. C'était liberticide et totalement injuste, et donc iel comprenait nettement mieux la réaction de son entourage outre. Par contre, aussi conscient soit-iel, iel n'avait aucune idée comment agir par rapport à tout ça. Lae vamp était isolé.e malgré sa confiance reprise pour s'ouvrir au monde. Qu'est-ce que iel pouvait faire réellement?

Cette nuit la réponse serait probablement plus claire, iel avait été rassuré.e de "l'invitation" au domaine, qui scellerait les doutes sur les agissements conseillés aux suceurs de sang. Cela faisait longtemps que lae vamp n'avait pas songé à la maîtresse de la ville, il y avait eu beaucoup d'occupations diverses, notamment des renseignements sur l'université où Ciel avait l'intention d'aller...

Mais tout de même, iel ne serait pas malheureu.x.se de la revoir.

Erika stoppa la voiture, et Ciel dressa la tête, son attention sur le présent. Les gouttes étaient oubliées, il ne restait plus qu'à aller à la réunion. La norme lae regarda en souriant.

"Envoie-moi un message quand ça sera fini, je serai dans le coin."

Ciel sourit et hocha la tête, avant de trottiner en direction de l'énorme bâtisse. Les lieux n'avaient pas tant changés et restaient imposants dans leur stature et taille. Inutile de dire que Ciel était moins effrayé.e maintenant que lors de son premier séjour. Iel marchait avec un calme presque serein; on n'empêcherait pas ses yeux de darder partout dans la salle à la recherche de potentiels dangers ou comportements qui pourraient signifier un risque imminent de violence.

Lae vamp retrouva son coin... Sans tenter de se cacher ou essayer de se fondre dans le mur cette fois. Iel se tenait là, immobile comme une status, mais il n'émanait plus une aura d'angoisse autour d'ellui.

Ciel fixa les deux personnes au devant du regroupement. Un sourire apparut sur ses lèvres. AIlin n'était dorénavant pas seule, et la personne qui l'épaulait était reconnaissable. Le changement de position et stature ne faisait aucun doute sur le changement de disposition.

La porte se ferma soudainement avec un bruit fort, qui fit détourner le regard de Ciel à vitesse vampirique pour voir de quoi il s'agissait. Coupé.e de son analyse et maintenant amené.e à comprendre qu'il était l'heure d'écouter leur cheffe, Ciel se détendit et s'appuya contre le mur derrière.

Tout le monde s'était tut sous le regard de la Maîtresse Vamp, et elle entra rapidement dans le vif du sujet. Ciel écouta, patient.e. Elle soulevait les points sans sciller. Lae vamp regarda les réactions autour d'ellui. En effet, l'influence allait être un facteur déterminant... Mais Ciel n'était pas vraiment concerné.e par cela. Sans surprise Ailin avait une réponse pour les gens comme ellui.

La LEDO, Ciel en avait entendu parler évidemment, mais n'y avait pas pensé. L'encouragement à l'agissement fit glisser un voile rassurant sur son esprit. Les mots étaient justes, bien choisis, mesurés. Si Ciel n'avait pas déjà une grande admiration pour la vamp, alors elle venait de confirmer totalement que s'il y avait bien quelqu'un qu'iel voulait suivre c'était elle.

Forcément il y eu un relan d'incertitude sur sa capacité à rejoindre une organisation, à pouvoir gérer un quotidien déjà chargé de nouvelles choses, mais iel n'avait pas l'intention de se décourager, et aurait probablement des questions à poser à Erika et Seb.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4340-ciel#71279
Cassian Firenzo
Vamps
avatar

Identification
Emploi: Bourreau, consultant pour une agence de détectives
Age apparent: La trentaine
Dangerosité:
22/30  (22/30)

MessageSujet: Re: Rassemblement exceptionnel   Lun 28 Mai - 22:09

Dire que Cassian n'était guère ravi de l'évolution des choses était un euphémisme. Dire qu'il en était contrarié aurait été une exagération. Chaque Outre avec un brin de jugeote devait se douter, depuis la Révélation, que ce jour arriverait : le jour où les Normes essayeraient de les compter, les nommer, les affilier à des cases bien nettes, les parquer dans leurs moules pourtant inadéquats mais ô combien rassurants. Ce qu'ils ne semblaient pas comprendre, c'est qu'il était dangereux de frapper un loup jusqu'à essayer d'en faire un mouton. Suicidaire, même. Bien heureusement, les vampires étaient, pour le moment tout du moins, des prédateurs très bien élevés.

Cassian avait pris place de façon à pouvoir couver de son regard polaire la grande majorité de la salle. Appuyé avec une nonchalance feinte contre sa canne corvine et enveloppé comme de par son habitude de son long manteau sombre, il représentait un bon avatar du sinistre. Cela faisait un petit moment qu'il était arrivé, calquant son attitude, scrutatrice et froide, sur le couple dirigeant. Il observa les vampires s'engager dans la pièce les uns après les autres, une variété très diverse d'expressions et de sentiments affichés sur leurs visages et dans leur attitude. Son attention se figea un instant sur l'homme qui siégeait aux côté de leur Maîtresse Vampire, ses yeux se plissant imperceptiblement. Il n'aimait guère l'écho que cette image lui renvoyait, loin dans son propre vécu, mais s'abstient bien évidemment tout commentaire déplacé. Comme il s'y était abstenu depuis qu'il avait remarquer les regards que le couple s'échangeaient parfois. Ce que faisait sa patronne de son temps ne le regardait pas et les choses lui convenaient parfaitement comme cela. Elle savait sans doute ce qu'elle faisait. Il l'espérait même avec une certaine sincérité : il avait été aux premières loges, après tout, lorsque sa propre Cour s'était entre-déchirée suite à une folie d'amour de leur Maîtresse.

Étouffant un grognement avant qu'il n'atteigne sa gorge, Cassian se redressa lentement. L'heure tournait doucement, et le dernier retardataire semblait s'être installé. Son esprit reprit place dans le présent et s'intéressa aux mots éloquents de leur dirigeante. Des mots emprunts de modération, un appel ambiguë à l'attente et au pacifisme. Faire profil bas pour mieux rebondir, sans doute. L'italien comprenait cette stratégie, mais il anticipait déjà des retours plus virulents. Il coupa l'herbe sous le pied des esprits les plus échaudés et prit la parole, à la surprise de la plupart de ses compères. Rares étaient ses interventions lors des rassemblements, après tout, si elles n'impliquaient pas la mise à mort de l'un d'entre eux.

─ Qui sera en charge de traquer les Outres qui refuseront de se soumettre au recensement ? demanda Cassian d'un ton neutre, légèrement roulant à cause de son accent. Les Normes n'auront pas assez de ressources pour s'occuper d'eux si nous ne collaborons pas. Il laissa un instant ses paroles en suspens, afin qu'elles s'instillent dans l'esprit des autres vampires, puis reprit, avec une douceur qui ne lui ressemblait guère. Seront-nous l'outil de notre propre répression, afin de montrer notre bonne foi à une espèce qui vivra toujours dans la peur de nos représailles ?

Serons-nous les collaborateurs de notre propre esclavagisme, même si seulement temporairement ? Son regard intense se posa sur celui de la Maîtresse Vampire, puis son partenaire. Si la question avait été posée surtout pour désamorcer les tensions, il éprouvait une certaine curiosité dans l'attente de leur réponse. Une main tendue... Et une mise à l'épreuve toute à la fois. Cassian n'avait pas oublié les règles du jeu de la politique vampirique, où chaque mot pouvait entraîner son locuteur dans un précipice sans fond. Le Bourreau s'était d'ailleurs bien abstenu de donner son propre avis sur la situation ou de contredire sa Maîtresse. Il savait que quelle que soit la décision qu'elle prendrait, ils seraient de toute façon obligés de la suivre. Mais il y avait une différence notable entre des serviteurs impliqués dans leur cause et ceux qui y étaient forcés, ce qui expliquait d'ailleurs l'existence de ce rassemblement. C'était également un cas qui s'appliquait au gouvernement : il était dangereux pour lui d'abuser de la longueur que lui laissait volontairement les Outres.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4635-cassian-firenzo
Jesse Coleman
Normes
avatar

Identification
Emploi: Chargé de cours/ Doctorant
Age apparent: 24 ans
Dangerosité:
14/30  (14/30)

MessageSujet: Re: Rassemblement exceptionnel   Dim 17 Juin - 0:00

Debout près d'Ailin, et pourtant légèrement en retrait comme le suggérait son rang, Jesse observait en silence la foule qui se rassemblait peu à peu. Ses mains liées étaient posées devant lui, une posture qui n'était pas sans rappeler un membre de la sécurité, d'autant que la façon dont il regardait tout à chacun renforçait l'illusion. On s'attendait presque à le voir lever une main et poser deux doigts sur son oreille pour écouter plus attentivement les instructions provenant de l'oreillette.

Si son attitude pouvait faire laisser penser qu'il n'était là que pour surveiller la bonne tenue de la réunion, tous savaient qu'il n'en était rien. Le doctorant avait été promu au rang d'Ombre quelques mois plus tôt et s'attelait à son travail avec la discrétion qui était la sienne, secondant Ailin dès qu'elle en faisait la demande tout en gérant tout ce qui pouvait avoir attrait aux moins... légales de leurs ouailles. Sa nomination n'était pas passée inaperçue auprès de la communauté vampirique de la Nouvelle-Orléans, particulièrement parmi ceux qui l'avaient vu aux pieds de la Maîtresse lors de cet immense Rituel Pourpre quelques années plus tôt... Qu'ils en tirent les conclusions qu'ils veulent. Jesse n'avait rien contre le fait d'être sous-estimé. Au contraire, il s'en amusait hautement et il savait que c'était également le plan de sa compagne. Qu'on le considère comme un jouet de la même façon que d'autres avaient pu penser qu'Ailin fut celui de Sigmund leur donnait bien plus d'avantages que d'inconvénients, dont principalement une liberté d'action accrue et un effet de surprise certain.

Ce n'était cependant pas ce dont ils allaient faire usage ce soir. L'annonce de nouvelles régulations pendaient au nez des Outres depuis la Grande Révélation. Le Coming-Out des Faës leur avait gagné quelques années, mais une telle riposte des Normes les plus intransigeants était à prévoir. La peur avait toujours eu cet effet, de tous temps. Il leur fallait néanmoins répondre à ces annonces, en élaborant une stratégie qui leur permettrait de gagner la bataille sur le long terme. Car il était clair que ces lois n'étaient qu'un début.

Ailin n'avait besoin de personne pour prendre des décisions, et son intelligence vivace faisait qu'elle se trompait rarement. Ils en avaient cependant discuté, ne serait-ce que parce qu'il était important qu'ils soient sur la même longueur d'onde et qu'au fond, deux avis avisés valaient mieux qu'un.

A présent venait le moment de faire part de ces réflexions à l'ensemble de la communauté  vampirique. Tandis que la salle se remplissait doucement, Jesse observait. Silencieux, comme à son habitude, il analysait les expressions des différents arrivants, s'amusait également des réactions qu'il captait encore chez certains, toujours pas convaincus de sa nomination, et de ceux qui s'étonnaient de le voir là à la droite de la Maîtresse, quand deux ans plus tôt il était à ses pieds. Il décelait le mépris, l'indifférence, parfois même le dégoût dans les regards qu'il croisait. Certains avaient cependant quelque chose qui ressemblait à de la méfiance au fond des yeux en le regardant, et c'étaient ceux-là qui intéressaient le plus le doctorant. Pourquoi se méfiaient-ils ? Parce qu'ils étaient plus perspicaces que d'autres, ou parce qu'ils avaient quelque chose à cacher ?

Dans la foule, un regard calmement intrigué qui se pose rapidement sur lui. Jesse se tourna imperceptiblement vers sa source, qui souriait. Ciel. Le californien lui fit un très léger clin d'oeil, qui ne pouvait passer comme tel que si on l'observait sur le moment. Ellui paraissait content.e de l'évolution. Mais ellui en savait un peu plus que les autres, probablement.

Il ne remarqua pas le regard de Cassian, ou bien fit mine de ne pas l'avoir vu. Le bourreau récemment arrivé lui plaisait. Il ne parlait pas pour ne rien dire, était précis et méthodique, et les quelques conversations qu'il avaient eu avec lui ne concernant pas le travail lui avait montré qu'il s'agissait qu'une personne qu'il serait capable de sincèrement apprécier. Il avait cependant l'impression que quelque chose dérangeait l'italien dans la relation qu'il entretenait avec Ailin. Pour le moment, il n'avait pas encore cherché à savoir quoi. Mais il savait que les deux vampires se connaissaient, et que cela avait probablement à voir avec leur passé commun, ou séparé. Peu importe, il l'apprendrait bien assez tôt. Le moment n'était pas propice à ce genre d'investigation.

La grande porte de la salle se ferma avec force, et Ailin vit là le signe parfait pour débuter son discours. Sans bouger d'un pouce, l'Ombre l'écouta religieusement, bien qu'il connaisse déjà le contenu de ces paroles. Son regard était donc porté vers la foule, dont il analysait les réactions. Chaque expression avait son importance, chaque regard détourné ou échangé était autant de (dés)aveu qu'il fallait prendre en note, pour ensuite tirer les conclusions qui s'imposaient. Globalement, les mots d'Ailin ne choquaient pas. Surprenaient parfois, peut-être, pour ceux qui n'avaient pas pensé à toutes les éventualités dépeintes. Décevaient, pour certains qui n'avaient que l'envie de monter au créneau et semer la terreur comme d'autres avaient pu faire en leur temps. Mais il ne semblait rien y avoir de déroutant dans le discours de la Maîtresse, ce qui était une bonne chose.

Enfin, vinrent les réactions à voix. Jesse se tourna vers le possesseur de la première, un sourcil se haussant très légèrement en notant son propriétaire. Cassian soulevait des points intéressants. Le moment était venu d'y répondre et de clarifier ce qui n'avait peut-être pas paru assez clair dans le discours d'Ailin, connue pour ses sous-entendus subtils. Le doctorant s'avança de quelques pas, juste assez pour signifier qu'il allait prendre la parole, mais restant toujours légèrement en retrait de la Maîtresse, lui laissant implicitement le rôle dominant qui lui appartenait.

"Nous avons toujours été l'outil de notre propre répression. Le Conseil y a veillé, et y veille encore, sur l'entièreté de notre espèce depuis des millénaires. Ne traquons-nous déjà pas ceux qui refusent de se soumettre à ce qui n'est autre qu'un fichage psychique ? En ce cas précis, néanmoins, il n'est pas dit que les Normes n'aient pas les moyens de faire cavaliers seuls. Ils ont l'avantage du nombre, et les plus extrêmes ont un atout non-négligeable : la peur. C'est pourquoi il nous faut user de tout ce qui est à notre disposition pour tourner cela à notre avantage."

S'il avait commencé à parler en s'adressant directement au Bourreau, représentant lui-même l'outil de cette répression, Jesse s'était rapidement tourné vers le reste de la foule, qu'il scrutait du regard.

"Faire preuve de bonne foi n'est pas rester impassible ou obéir placidement. Dans le cas présent, c'est se donner une marge de manœuvre pour pouvoir contrôler la suite des événements. Ce que nous pouvons tous faire, chacun à notre manière."

Les différentes options avaient partiellement été énoncées, d'autres sous-entendues.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4467-jesse-coleman
Ailin Dyce
Vamps
avatar

Identification
Emploi: Maîtresse Vampire, ex-strip-teaseuse aux Plaisirs Coupables
Age apparent: 21 ans
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Rassemblement exceptionnel   Sam 4 Aoû - 19:12

Ailin ne s'était certainement pas attendue à ce que la première réaction vienne d'un membre de sa propre hiérarchie. Si elle ne l'avait pas explicitement précisé, il lui semblait assez naturel que ces derniers se plient à la convenance qui voulait qu'ils tiennent leur rôle à la perfection durant ce genre d'exhibitions publiques. Cassian, en tant que Bourreau, était censé représenter la justice implacable typique des hiérarchies vampiriques - et notamment de celles des Etats-Unis.

Il était de ce fait plutôt malvenu qu'il ouvre la parole pour critiquer les façons de faire abruptes des vampires, et tout particulièrement d'Ailin qui sur ordre du Conseil avait été "obligée" de serrer la vis et de se montrer particulièrement intransigeante en matière de justice et d'exécutions.

Ils n'avaient pas attendu ces nouvelles lois pour faire un ménage particulièrement drastique dans leurs propres rangs.

Cependant, Cassian venait d'arriver et était doté de nombreuses qualités. Ce caractère dont il faisait preuve à l'instant en était d'ailleurs une, à cela près qu'il faudrait qu'il apprenne à le dompter dans les moments où il était important qu'Ailin garde la face : son passé était trop houleux, elle avait suffisamment de détracteurs pour que ses propres alliés, qu'elle avait choisis pour leurs compétences et leur loyauté, s'amusent volontairement ou non à la mettre en difficulté.

Cassian venait d'Europe, où la vie avait été beaucoup moins difficile pour les Outres après la Révélation que ça n'avait été le cas aux USA. De ce fait elle comprenait qu'il ne cerne pas tous les enjeux qui étaient actuellement en cours. Et qu'il sous-estime les dispositifs des normes, qui n'avaient certainement pas besoin des vampires pour éliminer les Outres récalcitrants : ils avaient leurs propres Exécuteurs, sans même compter le BIAS à qui tous les pouvoirs venaient d'être accordés.

Ailin ne serait pas étonnée d'apprendre qu'un budget important allait bientôt être accordé par les divers gouvernements impliqués aux fameuses unités, qui allaient certainement se gonfler en moyens techniques autant qu'en personnel.

De plus, l'utilisation du verbe "collaborer" signifiait clairement qu'il n'avait pas compris là où Ailin avait voulu en venir. Car il n'était très certainement pas question de collaborer avec les normes. Juste de leur en donner l'impression... De faire bonne figure, et puis de profiter de leur important poids médiatique pour plier l'opinion publique en leur faveur.

Contrairement à d'autres catégories d'outres, les vamps avaient une grande influence sur le commun des normes : ils tenaient Hollywood entre leurs griffes. Le monde du spectacle et du show-biz leur appartenait. Ailin avait exhorté ceux qui le pouvaient à user de leur influence pour apaiser les peurs des normes et faire en sorte de les sensibiliser, de les rendre sympathiques à leur cause. En 2015, après le club Tepes, ça avait déjà fonctionné. Maintenant, ils disposaient d'outils de persuasion encore plus efficaces : ne pas les utiliser, et assumer publiquement la confrontation directe et le refus des règles aurait été se tirer une balle dans le pied. Cela n'aurait été bon ni pour les vampires, ni pour aucun outre.

Et si pour accélérer le processus, obtenir des résultats plus rapides et plus efficaces, il fallait au passage en arriver à exécuter quelques idéalistes marginaux, sympathiques ou non, dans le juste ou non... Eh bien cela faisait une belle jambe à Ailin, pour qui la fin avait toujours justifié les moyens.

Quant aux vamps sans influence, elle espérait s'être bien faite comprendre : elle attendait d'eux tout, sauf l'inaction. Il faudrait évidemment participer aux événements qui seraient organisés par divers groupes à l'avenir et elle invitait même ceux qui le souhaitaient à participer à quelques opérations plus... musclées, que des organisations trop peu légales pour qu'elle puisse en citer le nom allaient sans aucun doute fomenter d'ici peu.

Seulement, tout cela, si ils espéraient garder leur belle image auprès des normes, si pratique aux acteurs, aux producteurs, aux auteurs, aux peintres, ou à d'autres vamps influents tels qu'elle en tant que figure politique... Tout cela, ils ne pouvaient l'assumer ouvertement. C'était à ce prix qu'ils pourraient plus aisément convaincre une grande partie de la population - probablement effrayée par cette histoire de Démons, mais largement récupérable, et toujours fan des Edward Metcalf et compagnie...

Sans compter que cela ne les empêcherait certainement pas de placer, à l'occasion de certains entretiens à la radio, à la télé, ou par podcast internet, des critiques virulentes, et quelques histoires dramatiques dignes de mettre une petite larme à l’œil à chaque auditeur, chaque téléspectateur, au sujet de tel individu innocent exécuté injustement à cause des nouvelles lois énoncées, véritablement inhumaines. Au contraire.

Il était vrai qu'à choisir, Ailin espérait que ces renégats seraient attrapés par les Exécuteurs et les services du BIAS avant leurs propres institutions. Il serait même possible qu'elle choisisse sciemment de leur en donner la charge : plus il y aurait de "bavures policières", plus le ressentiment monterait, chez les normes comme chez les outres.

La conclusion restait la même : elle déconseillait à tout vampire de désobéir à ces lois, car ils encouraient de graves dangers si ils le faisaient. Ailin ne les aiderait certainement pas. Au contraire, elle ne ferait que se servir d'eux pour mieux détruire les dites lois - ce qui était évidemment le but de toute manœuvre entreprise.

Il y aurait ce qui serait fait dans la lumière, et il y aurait ce qui serait fait dans l'ombre, ainsi qu'il en était toujours chez les vampires.

Ailin avait observé Cassian sans mot dire, faisant preuve de son éternel calme olympien. Un demi-sourire flottait sur ses lèvres. Son regard gris glacial restait opaque et ne laissait absolument pas entrevoir ce qu'elle comptait répondre.

Sûre d'elle, elle n'était pas pressée, et laissa Jesse intervenir avant : elle lui faisait confiance pour toujours faire preuve de pertinence dans ses réponses. Ce serait autant de choses qu'elle n'aurait plus à dire elle-même. Quand bien même ils comptaient sur cette communauté aux habitudes rigides pour sous-estimer Jesse à cause de son jeune âge, il était aussi important qu'il gagne, malgré tout, un minimum de respect de la part de leurs ouailles. C'était une des autres raisons qui faisaient qu'Ailin attendait parfois - dans ce genre de cas en réalité - que le jeune homme exprime son avis avant qu'elle n'émette ses propres réponses.

"C'est pourquoi il nous faut user de tout ce qui est à notre disposition pour tourner cela à notre avantage."

Elle réprima son sourire, puisqu'elle constatait que Jesse devait être passé par le même genre de cheminements mentaux qu'elle, pour changer.

"Faire preuve de bonne foi n'est pas rester impassible ou obéir placidement. Dans le cas présent, c'est se donner une marge de manœuvre pour pouvoir contrôler la suite des événements. Ce que nous pouvons tous faire, chacun à notre manière."

C'était un excellent résumé. Ailin se tourna vers la foule, satisfaite.

"Par le passé, suite à la Révélation, les choses ont été très compliquées pour nous, outres, aux USA tout particulièrement. Ceux qui l'ont vécu s'en rappellent. Nous nous sommes battus, nous avons regagné nombre de droits vitaux - pas tous, pas assez. Cependant, notre Communauté est sortie victorieuse et nous disposons d'une influence que nous n'avions pas par le passé. Ne pas utiliser ce poids que nous avons dans le monde des normes serait gâcher l'énorme potentiel qui est à notre disposition. Cela ne signifie pas que nous devrions nous montrer dociles : au contraire. Que mieux que nous savons montrer les crocs sans en donner l'impression ? Qui mieux que nous savons persuader par le charme et par les mots nos interlocuteurs, directs, ou à distance ?"

Elle se tourna ensuite vers Cassian.

"... Mais cela ne va pas sans certains sacrifices. Nos institutions doivent se montrer cohérentes dans leurs choix d'actions, et ce cadre rigide, tout influent qu'il soit, n'est aucunement adapté à une rébellion ouverte. Dans ce pays, les normes disposent de leurs propres outils répressifs, Cassian, et ils sont terriblement efficaces. Nous ne pouvons garantir la sécurité de personne. Ce pourquoi je ne conseille à personne d'aller contre les décisions gouvernementales, car ils ne trouveront au sein de nos structures de pouvoir aucune protection, ni aucun soutien, quand bien même nos lames seront plus aisément tâchées par le sang des véritables criminels, qu'on ne cesse de traquer pour le bien de cette ville et la satisfaction du Conseil."

Une fois de plus, toujours demi-souriante, elle observa son public et acheva sur un ton distrait, presque benoît :

"... Vous voici avertis. Ceux qui n'ont aucunement l'intention de se sacrifier savent quoi faire..."

Sans compter les nombreux autres biais existants, qu'elle ne pouvait se permettre de citer une fois supplémentaire.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3339-ailin-dyce
Présage funeste
Animation
avatar

Identification
Emploi: Porteur de mauvaises nouvelles
Age apparent:
Dangerosité:
10/30  (10/30)

MessageSujet: Re: Rassemblement exceptionnel   Jeu 9 Aoû - 16:21

Tic tac tic tac... Le temps passe.

La suite de l'histoire est en route, il est temps d'achever ces sujets !
A chaque intervention active de PJ, une réponse du ou des meneurs (ici Ailin Dyce, ou Jesse Coleman) sera attendue.

Sans réaction de PJ 15 jours après la dernière réponse d'un meneur, le sujet sera clôturé.

A tout moment, il vous est aussi possible de faire une intervention passive dans le sujet (arrivée sur les lieux, écoute discrète de ce qu'il se dit, sans participation). Ces interventions passives ne remettront pas à zéro le décompte des jours avant clôture.

Règles spéciales dans ce sujet :
La dernière réponse étant celle d'un Meneur, les vampires ont jusqu'au 19/08/2018 pour se manifester sans quoi le sujet sera clos dès le lendemain.
Revenir en haut Aller en bas
Présage funeste
Animation
avatar

Identification
Emploi: Porteur de mauvaises nouvelles
Age apparent:
Dangerosité:
10/30  (10/30)

MessageSujet: Re: Rassemblement exceptionnel   Mer 22 Aoû - 19:48

Sujet terminé
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Rassemblement exceptionnel   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rassemblement exceptionnel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: ¤ SCENE IV : Autour de la ville ¤ :: ║En périphérie║ :: Domaine Beauregard-