Qui est en ligne ?
Sur Discord, en ce moment.



 

Partagez | 
 

 Réunion des wiccans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
John Doe
Animation
avatar

Identification
Emploi: Transformiste
Age apparent:
Dangerosité:
10/30  (10/30)

MessageSujet: Réunion des wiccans   Lun 26 Mar - 20:10

Réunion des wiccans

Réaction aux nouvelles réglementations


Hansel Holtzman :

Un souffle éteint une bougie. Une inspiration profonde. Une paire d'yeux qui s'ouvre sur une clairière encore vide, mais qui n'allait pas tarder à se remplir, à sa demande.

Hansel soupira. Cette nouvelle loi sur la régulation des outres était un coup dur pour la communauté. Plusieurs des plus fidèles wiccans de sa connaissance avaient déjà cherché à le contacter et il s'était évidemment réuni avec les mages de la Trinité pour décider du message qu'il allait falloir transmettre.

La décision n'avait pas été aisée, mais elle était prise. Restait maintenant à en informer l'ensemble de la communauté.

Le Grand Mage passa une main sur ses cuisses pour enlever la poussière, témoin de son moment de communion avec les Dieux. Il posa ensuite ses mains au sol pour se relever dans un grognement caractéristique du poids des années. Quoi qu'on en dise, la Terre paraissait toujours plus basse !

Bientôt, la plus grande partie des wiccans de la Nouvelle-Orléans fut réunie dans la clairière des Tables d'Olaria. Malgré le calme habituel de la communauté, il fut un peu plus compliqué que d'habitude d'obtenir le silence, mais l'autorité naturelle du vieil homme finit par faire son effet.

« Mes frères et soeurs wiccans. Merci d'être venus en si grand nombre. Je sais que les derniers événements ont provoqué une onde d'affolement parmi nous tous, ce pourquoi je souhaitais en parler avec vous, afin de calmer vos angoisses.

Nous avons déjà connu une période de perdition. Certains d'entre vous en ont probablement été des témoins directs. Je sais que ce fut mon cas... Mais les Dieux nous ont aidé à surmonter chaque étape. Malgré ses différences, chaque communauté est parvenue à vivre en paix et à pratiquer sa religion sans crainte autre que celle d'une loi qui s'applique à tous les criminels, qu'ils soient normes ou outres, wiccans ou vodouns, vampires ou métamorphes, zombis ou faës. Cette loi, qui est sur toutes les lèvres depuis sa mise en place, n'est pas différente.

Les temps sont difficiles pour promouvoir une coexitance facile, mais il en a toujours été ainsi avec les Hommes, de tous temps. La complexité de l’humain, dans son ensemble, amène à des situations où la peur peut dominer, mais il est possible de vaincre cette peur, par des discussions et des preuves de bonne volonté.

En acceptant ces nouvelles régulations et en nous pliant aux règles qu’elles impliquent, nous montrons aux autres communautés qu’elles n’ont pas à nous craindre, quelle que soit leur espèce. Nous faisons également preuve de compréhension et de sagesse, des qualités toujours appréciées et efficaces lorsqu’il s’agit de prôner l’entente entre les peuples.

Nous sommes bien placés pour savoir que cette dernière est essentielle pour l’harmonie naturelle de notre monde. C’est pourquoi je vous demande de respecter ces nouvelles régulations. Oeuvrer contre desservirait notre cause, d’autant plus que les actes de wiccans malavisés vont être réprimandés de façon terrible. Se rebeller contre ces décisions serait jeter l’opprobre sur l’ensemble de la communauté et courir le risque qu’un ou une innocente subisse ces terribles conséquences... Rester dans les limites des lois de la société à laquelle nous avons accepté de nous mêler suite à la Révélation est la meilleure chose à faire.

De plus, noter qu’il y a bien des façons de faire entendre nos droits. La Ligue d’Emancipation pour les Droits des Outres a déjà engagé des actions de négociation avec les autorités. N’oubliez pas qu’à la Nouvelle-Orléans, l’une des villes possédant le plus haut taux d’Outres par habitants des Etats-Unis, la LEDO est dirigée par l’une des nôtres. Il est donc impensable qu’ils ne prennent pas en compte les inquiétudes de ses comparses. Tous vont oeuvrer pour le mieux afin que nos droits ne soient pas bafoués, comme ils l’ont toujours fait.

Au fil des années ayant suivi la Révélation, les choses ont été rudes pour beaucoup d’entre nous. Mais nous sommes arrivés à un consensus. Il n’y a pas de raison pour que, cette fois, l’issue soit différente. »


Le Grand Mage avait parlé, prônant l’obéissance et la patience.



Chaque wiccan est invité à donner sa réaction aux décisions de sa hiérarchie. Le Staff se réserve le droit de (re)faire interagir le Grand Mage et la Trinité dans l’intérêt de la discussion. Ce sujet est évidemment considéré comme hors-slots, pour permettre à chacun de donner son avis.


Revenir en haut Aller en bas
Arlie Gautrault
Wiccans
avatar

Identification
Emploi: Professeur de mathématiques à l'Université de l'Ambassade
Age apparent: 61 ans
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: Réunion des wiccans   Mar 24 Avr - 15:19

Peut-être n'était-ce pas le moment idéal pour s'installer à la Nouvelle-Orléans.

Malgré sa tendance à cacher au possible sa véritable nature aux yeux des Normes, Arlie n'avait jamais ressenti jusqu'ici le besoin de mentir aux autorités et aux administrations. Celles-ci ne le connaissaient pas personnellement : elles voyaient son nom sur une feuille, avec un mot à côté : “wiccan” ; elles apposaient un tampon et passaient à autre chose. Il n'avait rien à craindre en tant qu'individu à ce processus-là, quoiqu'il fût un peu surpris qu'on le lui demandât avec autant d'empressement dès son arrivée.

Lui qui pensait couler de beaux jours à l'Université, profiter du parc, de la source des Dieux, vivre en paix avec les Normes comme il l'avait toujours fait... Il n'avait même pas pensé à s'informer sur les diverses nouvelles de la ville. De toute façon, ça arrivait trop tard : lorsque la décision avait été prise par le Maire et son cabinet, tous ses préparatifs avaient déjà été conclus et il n'aurait quoiqu'il en soit pas pu se rétracter. Pas après tout ce qu'il avait fallu mettre en marche pour obtenir cette place à l'Université.

Aussi arriva-t-il, calme et confiant, à la réunion prévue par le Grand Mage de cette communauté. Qu'avait-il dit à ses nouveaux voisins ? Qu'il allait voir une connaissance à la ville de Bâton-Rouge, s'il se souvenait bien. Cela n'avait que peu d'importance : outre les Wiccans, la tenue de cette réunion était assez peu connue chez les Normes.

Là, les arbres s'étaient écartés pour laisser passer le flot de Wiccans. Nulle autre race n'aurait été admise dans ce lieu sacré : Arlie observa un moment, avec un regard empli de respect et, il fallait le reconnaître, d'une certaine convoitise, les trois tables de pierre qui se dressaient au centre du sanctuaire. Puis il se rangea dans le rang. Autour de lui, tous et toutes semblaient tendus, parlant en petits groupes privés. Il n'en connaissait aucun suffisamment bien pour s'inviter à l'une de leurs discussions personnelles et n'en ressentait de toute façon pas le besoin. Beaucoup portaient des robes aux motifs ésotériques, ou arboraient au moins des talismans et symboles religieux manifeste. Lui, au milieu de toute cette foule, avait peut-être l'air d'un Norme, au fond : c'était une sensation assez étrange, mais s'il croyait apercevoir à l'occasion quelques regards surpris, personne n'osa lui demander directement ce qu'il faisait là. Ou alors, c'était qu'il avait l'air si tranquille, si sûr de lui qu'il serait invraisemblable qu'il ne fût pas Wiccan...

Un murmure traversa l'assemblée alors qu'apparaissait le Grand Mage. Il s'était levé et s'apprêtait à prendre la parole, mais des chuchotements, voire des discussions aigries, continuaient ici et là à poindre et à troubler le calme attendu. Enfin, après quelques longues dizaines de seconde, le silence s'installa dans la clairière.

Le discours du chef spirituel ressemblait à ce qu'on aurait pu s'attendre de lui. La Nouvelle-Orléans était un lieu particulier pour les Outres en général, donc pour les Wiccans également en particulier - d'ailleurs, ils étaient tout de même fort nombreux à cette réunion, comparé à d'autres villes du monde où Arlie s'était déjà rendu - : aussi le Grand Mage d'ici bénéficiait-il d'une certaine renommée, légèrement supérieure à celles de ses pairs. Et Hansel Holtzmann était connu pour son attitude qu'on disait calme ou molle, selon qu'on faisait partie de ses admirateurs ou de ses détracteurs.

Il fit effectivement honneur à sa réputation, appelant à la tranquillité et à l'acceptation, avançant qu'il valait mieux se soumettre aux Normes et aux règles de leur société afin de vivre tout à fait en paix avec eux. Et puis, pour conclure son argumentaire et rassurer ses ouailles, il cita la LEDO comme protection contre toute tentative tyrannique de la part des Normes à leur égard.

C'était un choix sensé, mais qui n'allait probablement pas calmer tant que cela les Wiccans. Ceux-ci risquaient tout de même de se voir privés à jamais de leurs pouvoirs magiques, ce qui faisait leur identité même en tant que membre de cette communauté, sur décision de Normes. Il y avait un parfum de danger dans l'air, une crainte qui les oppressaient tous, et le Grand Mage n'avait pas réellement su y répondre.

Il n'avait pas non plus évoqué le raccourcissement de la durée des licences wiccanes, chose pourtant ô combien importante pour tous ceux d'entre eux qui n'avaient pas nécessairement autant de moyens que lui.

En fait, il avait principalement pris le problème de façon générale. Il aurait pu s'adresser à toutes les Outres à la fois, tellement son argumentaire ne prenait pas en compte le fait qu'ils soient Wiccans, ici, et qu'il y avait des points de cette nouvelle réglementation qui les affectaient particulièrement, eux.

Arlie soupira. De toute façon, Hansel Holtzmann aurait eu bien du mal à dire quoi que ce soit d'autre. Pousser à une forme d'opposition, même bien organisée, l'aurait au mieux décrédibilisé auprès de ceux qui craignaient des représailles sur les Wiccans, au pire conduit à l'abattoir - il y en aurait toujours eu un pour le dénoncer auprès des “autorités compétentes”. Mais le vieil homme n'en avait pas moins éludé bon nombre de questions importantes concernant les Wiccans eux-mêmes. Ça ressemblait à un aveu de faiblesse...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4614-arlie-gautrault#75469
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: Réunion des wiccans   Dim 13 Mai - 19:21

Ça n'allait pas être la meilleure soirée du monde, mais Skyler avait décidé d'y aller. Mieux : il avait réussi à convaincre Précieuse d'y aller avec lui malgré sa réticence initiale. Le russe n'aimait pas spécialement répondre aux convocations de la Trinité, et il avait lui-même sauté de nombreux rendez-vous qui lui avaient semblé inintéressants, ou superflus, mais sa collègue dealeuse de sort était encore plus virulente que lui à ce sujet, ce qui n'était pas peu dire.

Elle ne devait vraiment pas supporter le vieux Hansel. Et en même temps, ça se comprenait. Ce bisounours attentiste tapait facilement sur les nerfs. Ce soir n'allait pas être une exception, bien au contraire. Skyler ne se faisait aucune illusion quant à la façon dont les chefs wiccans de la Nouvelle-Orléans allaient vouloir "traiter" le souci de ces nouvelles lois en vigueur, sujet qui allait être soulevé à l'occasion de ce rassemblement. Ils allaient se montrer mous, naïfs et crédules. C'était précisément pour cette raison qu'il fallait que des grandes gueules tels qu'eux se pointent.

Il était hors de question de laisser le vioc parler unilatéralement. Il fallait que d'autres points de vue soient exprimés ouvertement, face à la communauté, histoire que le trio des ours en peluche en convainque le moins possible.

"Vois le bon côté des choses... Pouvoir lui râler dessus en public, ça a un côté cathartique non négligeable."

Précieuse évoluait à ses côtés, et elle était d'une humeur massacrante, comme à chaque fois qu'elle se forçait à faire quelque chose qui lui déplaisait foncièrement.

Faire le trajet jusqu'au sanctuaire, se payer les branches dans la gueule, les trous de terre à s'en faire des entorses épiques, les risques de rencontres animales déconseillées, tout ça JUSTE pour discuter de politique - d'un truc qui se passait donc au CENTRE-VILLE, plutôt que dans les bois reculés, pouvait aussi paraître un peu absurde, et rédhibitoire.

Lorsqu'il était question de mettre en place un rituel important, qui demandait ce cadre spécifique, passait encore. Là, Skyler avait vaguement l'impression d'être en train de crotter ses rangers pour rien. En plus, il avait plu. Le sol était une gadoue infâme.

Il y en avait au moins une à qui ça plaisait : Rictus était intenable. Elle avait bien de l'avance sur eux, si bien qu'elle courait en long, en large, dans tous les sens possibles et imaginables. Elle bondissait dans les flaques de terre et se roulait limite dans la boue, dont elle commençait à être intégralement recouverte. Chaque fois que Skyler posait l’œil sur son familier, un nerf tressautait sur son visage. Ça allait être une misère pas possible pour nettoyer tout ça avant de la faire rentrer dans la baraque. Il espérait avoir gardé un ou deux sorts qui feraient l'affaire, parce qu'il était hors de question qu'il s'emmerde à lui faire prendre un bain.

"Ah. Vla Dumbledore. Regarde moi sa dégaine, on dirait qu'il va nous annoncer le résultat de la Coupe des Quatre Maisons..."

D'ennui, Skyler soupira lourdement, et puis il alla s'asseoir au premier endroit venu aussi irrévérencieusement qu'il en était capable. Le pharmacien n'avait aucun respect pour sa hiérarchie, et il ne comptait pas donner l'impression du contraire. De toute façon, on n'aurait pas attendu ça de lui.

Le russe ne faisait pas de concessions, et ça se voyait aussi à sa  tenue : il gardait son style quand il taffait à la pharmacie, peu soucieux de l'avis de ses clients, qu'il passait de toute façon son temps à traumatiser pour s'occuper. Il en faisait tout autant lorsqu'il était question de retrouver les  trois têtes d'abrutis qui leur servaient de dirigeants dans la forêt. Pourquoi se serait-il emmerdé ? A quel titre ?

Aujourd'hui, ses cheveux arboraient aux racines et sur son sidecut une couleur violette si foncée qu'elle paraissait presque noire. Les pointes, quant à elles, devenaient progressivement rouge vives. Des mèches bleues s'ajoutaient à l'ensemble, à peine visibles car correspondant aux couches de cheveux les plus profondes.

Se tenant la tête dans la main, Skyler jeta un regard peu amène au grand mage tandis qu'il commençait à parler. S'en suivit rapidement une expression excédée qu'il accentua en roulant des yeux, puis en les levant au ciel. Dumbledore était en train de leur "rappeler" combien ils avaient eu la vie tranquille les années passées, grâce à la force de l'Amour et de la Camaraderie.

Outre le fait que non, pas du tout, ils n'avait jamais été traités en égaux et faisaient encore l'objet d'un tas de traitements injustes et inégalitaires, c'était de toute façon entièrement faux. Ils n'avaient pas obtenu la paix avec des sourires et en montrant patte blanche. Soit Hansel devenait sénile, soit il avait la mémoire courte.

Skyler avait très envie de le couper dans son blabla pour crier au bullshit, mais malheureusement, le bon moment n'était pas encore venu.

"Cette loi, qui est sur toutes les lèvres depuis sa mise en place, n'est pas différente."

"... Tss. Ridicule."

Cette fois il n'avait pas pu se retenir. Il n'avait fait que murmurer, mais comme tout le monde était très silencieux, ça s'était probablement entendu quand même. Ce dont il se foutait glorieusement.

Cette loi était une régression de leurs droits qui niait leur humanité et risquait d'amener d'autres régressions similaires à mesure que l'anormal redeviendrait normal. Comment pouvait-il comparer cela à ce qui était arrivé après la Révélation ? C'était exactement l'inverse. Soit Hansel était de mauvaise foi, soit il était réellement naïf. Surtout si il pensait vraiment pouvoir régler cette situation à l'amiable, en demandant gentiment aux normes de revenir sur leur décision parce que quand même, c'était pas très gentil.

Et maintenant pour apaiser les esprits échauffés - il ne devait pas être le seul que ça énervait - Hansel mettait de la poudre aux yeux de la communauté en rappelant que la L.E.D.O allait tenter des trucs. Et qu'il faudrait la laisser faire. Parce que c'était vraiment TRÈS INTELLIGENT de demander aux gens de rester sur la touche plutôt que de participer à ce qui serait organisé. Abracadabra, c'était magique. Les choses se faisaient toutes seules, les organisations et les institutions fonctionnaient toutes seules, sans aucun humain derrière pour faire tourner la machine.

"Bon sang ! Mais Hansel, vous avez quel âge pour encore croire au père-noël ? J'sais bien que vous devez avoir l'impression de le rencontrer chaque fois que vous croisez un miroir, mais quand même. Les choses ne fonctionnent pas comme ça, et vous devriez le savoir. Merde... Les collabos se portent bien par ici."

Il jeta une main nonchalante pour exprimer sa frustration, avant de continuer.

"On est en train de PERDRE les acquis qu'on a obtenu suite à la Révélation à force de LUTTE SOCIALE, et vous osez comparer les situations, et recommander l'inaction et l'obéissance. Je dois rappeler que les outres et les normes vivent en paix relative depuis plusieurs décennies et que ça les a pas empêchés de sortir ces lois meurtrières sous prétexte qu'on aurait retrouvé une pauvre tablette expliquant peut-être nos origines ? Mais merde ! Les gens qui ont travaillé sur ces textes et nous les ont imposés dans le plus grand secret n'ont PAS envie de discuter avec nous. Ils sont MALVEILLANTS à notre égard. Et ils ont pas attendu cette foutue Grande Révélation pour l'être, ils ont simplement sauté sur l'occasion qui se présentait. Faites vous une raison."

Mains dans les poches, le wiccan se releva et adressa un sourire grimaçant au doyen. Une insulte silencieuse comme une autre.

"Alors non, désolé, mais je vais pas rester les mains dans les poches pendant qu'on est en train de me sucrer mes droits, et de rendre légal un châtiment cruel et inhumain. Et J'invite tous ceux qui ont encore un peu de bon sens dans cette assemblée à faire de même. Si cette communauté a décidé de courber l'échine et de tendre le fouet pour se faire battre, j'irai voir ailleurs. Ceux qui vont organiser des actions auront besoin d'aide, ça va pas se régler à coups d'hoqueti poqueti. La L.E.D.O est pas encore constituée d'une armée de robots, c'est pas une entité métaphysique abstraite. C'est des GENS. Faillibles. Et qu'on peut ASSISTER. Et y en aura d'autres des comme ça. Vous savez ce qui m'énerve le plus ? Parce que ok. L'échéance du recensement arrive à grand pas, s'y présenter, c'est de la survie. Mais vous n'avez MÊME PAS parlé, sauf anecdotiquement, de la sanction de démagification par perte de l'aura qui va à tous nous pendre au nez à partir de maintenant. Quelle connerie. Vous vous rendez compte du pouvoir qu'on a là-dessus ? Les moldus sont incapables de mettre ce châtiment en place. Il doit être réalisé par un autre wiccan. Éthiquement, cette punition est abjecte. On a le devoir moral de refuser de l'effectuer. Et comment vont-ils faire, si on boycotte leur affaire ? Si on sensibilise l'opinion publique à l'horreur réelle que ça représente ? Ils vont nous forcer ? De qui l'image médiatique va t-elle prendre cher exactement dans ce cas, je me demande ? Mais non. Même ça, et c'est pourtant du bon sens, vous avez pas été foutu d'y penser. Vous me flanquez la gerbe."

Bim. Au moins, les choses étaient dites. Et entendues. Par tous.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Précieuse
Wiccans
avatar

Identification
Emploi: Gérante des Plaisirs Coupables - Dealeuse de Sorts W
Age apparent: 36
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Réunion des wiccans   Ven 18 Mai - 16:23

Les mains dans les poches, l'air bougon sous son éternel Borsalino (aujourd'hui gris si foncé qu'il en paraissait noir) et le regard rivé sur le sol pour tenter d'éviter au maximum de se tordre une cheville -ce qui l'amenait à risquer de se prendre plus de branches- Précieuse marchait en direction des Tables d'Olaria avec ce qui paraissait être le summum de la réticence.

Elle avait tenté d'expliquer par A + B de nombreuses fois à son collègue mafieux qu'elle n'avait PAS la moindre attention d'assister à cette réunion. L'un comme l'autre savaient déjà ce que le vieux Hansel allait leur dire : rentrer dans le rang, faire des sourires et attendre que ça passe. Précieuse n'avait aucune envie de se traîner jusqu'à un coin paumé de la forêts des Ombres pour ça. Déjà qu'elle participait très peu aux réunions de la Trinité et du Grand Mage par principe, mais s'il y en avait bien une qu'elle avait l'intention d'éviter, c'était celle-là.

Pourquoi donc était-elle en route vers cette dernière alors ? La réponse tenait en un mot : Skyler. Skyler et ses capacités de persuasion hors du commun, sa manie d'insister jusqu'à vous faire craquer soit en finissant par faire ce qu'il vous demandait, soit en le faisant disparaître. Et il s'avérait qu'aussi agaçant qu'il puisse être (c'est à dire beaucoup), Précieuse appréciait le russe.


"...Mouais."

Ca, et le fait qu'il avait raison, au fond. Aussi déplaisante que puisse être l'expérience, le résultat serait encore pire s'ils se contentaient de laisser le Grand Mage parler sans lui opposer une certaine résistance. La plupart des wiccans du coin étaient à l'image de celui-ci : sans histoires, cherchant à faire leur trou tranquille sans avoir de problèmes. Ils ne comprenaient pas que ces lois n'attendaient pas qu'ils comettent la moindre entorse à un règlement discriminatoire et arbitraire : ils dérangeaient par leur existence.

Le constat ne mettait pas la blonde de meilleure humeur. Elle entendit un bruit et tourna un oeil peu amène vers Rictus, qui était vraisemblablement la seule que cette excursion en forêt amusait. La hyène courait dans tous les sens, bondissant dans la gadoue et s'arrêtant de temps en temps uniquement pour s'assurer que son maître était encore dans le coin. La wiccane marmonna.


"Si ta bestiole s'approche de mon tailleur, je l'envoie à l'autre bout de la clairière."

Rictus la faisait sourire, en général. Aujourd'hui, elle n'était décidément pas d'humeur. Et ce n'était pas prêt de s'arranger.

Les deux mafieux finirent par arriver au lieu de rendez-vous. Skyler se fendit d'une remarque qui amena Précieuse à acquiescer d'un reniflement dédaigneux. Elle respectait le pouvoir que le Grand Mage devait posséder, mais son allure de Bisounours gâteux était une disgrâce pour les wiccans. Comment pouvaient-ils être pris au sérieux quand celui qui était censé être leur leader vivait comme un druide des Temps Anciens, enfermé dans une cabane en pleine forêt dont il ne sortait que lorsqu'on l'appelait ? Un leader devait prendre des décisions et mener dans l'action, pas la réaction. Et encore moins la réaction molle et apathique qu'elle pressentait.

Elle s'assit à côté de son collègue (en prêtant un peu plus attention à l'endroit où elle le faisait, ils étaient tout de même en pleine forêt, jamais à l'abri d'une mauvaise surprise) et parcourut la foule de son regard clair avant de le poser sur le supposé représentant de leur communauté, la résignation aussi visible que le mécontentement sur les parties de son visage qui n'étaient pas cachées par le bord de son chapeau.

Et le discours commença. Précieuse n'était pas du genre à laisser paraître son agacement, au contraire de son camarade, qui ne se gênait jamais pour le faire. Cette fois, cependant, l'attitude de la blonde était étonnamment similaire à celle de Skyler. Elle pinçait les lèvres à l'entente de certaines phrases, soupirait lourdement à d'autres, secouant la tête dans un mouvement négatif qui en disait long sur ce qu'elle pensait des paroles du Grand Mage. Quand l'imbécile eut le culot de prétendre que cette nouvelle loi allait passer "comme les autres" et n'était qu'une menace pour les criminels Outres, Skyler s'exprima et d'agacement, Précieuse en fit autant.


"Il ne peut pas être sérieux..."

Et pourtant, elle savait parfaitement que c'était le cas. Cet homme était le Bisounours incarné. La blonde se demandait à quel point sa vie d'ermite pouvait jouer là-dessus. Il n'avait clairement aucune idée de la réalité de ce qu'il se passait dans la ville dont il était pourtant le représentant. Et la Trinité des Mages, censée avoir un rapport plus terre-à-terre aux choses, aurait dû le lui signifier. Ce que le vieil homme racontait n'était que le rêve utopique d'un vieux fou qui n'avait pas la moindre idée de ce qui se passait réellement, tous les jours, dans les rues de la ville. Evidemment qu'il vivait en paix avec les autres espèces, qu'elles soient Normes ou Outres : il ne sortait pas de son trou. C'était ridicule, pour reprendre les mots de Skyler.

Le passage sur la LEDO n'était pas mieux que le reste. Hocher la tête et laisser les choses se faire toutes seules, vraiment ? Elle râla à voix haute, sans se soucier du fait d'être entendue mais sans chercher à l'être réellement.


"Oh oui, faisons donc ça, et tant qu'à y être retranchons-nous dans la forêt en attendant que ça passe. C'est vrai que ça vous a réussi."

Précieuse avait toujours été pour la destitution du Grand Mage. Tout d'abord, elle ne croyait pas dans le fait que leur leader devait être choisi par un bout de papier laissé par le précédent Grand Mage. Mais en plus, Hansel n'était qu'un vieil homme blasé par la vie qui n'avait aucunement l'intérêt de ses semblables à coeur. Pas que Précieuse se soucie de son prochain, mais quand il s'agissait de protéger ses pouvoirs et sa liberté de pratique, elle était capable de faire preuve d'une empathie étonnante. Holztmann était un stéréotype ambulant qui ne faisait que desservir les avancées qu'ils avaient durement gagnées depuis la Révélation, et en plus il admettait ouvertement n'avoir rien à cirer de ce qui était en train de se passer. Parce que c'était le message, au fond. Tout cela ne le concernait pas, puisqu'il allait gentiment rester dans son bois à s'occuper de ses rhumatismes. Au pire, cette sortie mensuelle réveillerait son artrite.

L'indignation de la canadienne n'eut cependant pas le temps de s'exprimer plus que cela car elle fut supplantée par celle de Skyler, qui n'avait jamais eu sa langue dans sa poche, ni la moindre timidité à l'idée de s'exprimer devant des foules. La sorcière tourna son regard vers lui -comme la plupart des personnes présentes- et l'écouta parler, un léger sourire aux lèvres. L'insolence du russe était rafraîchissante dans ce genre d'événements où le respect des figures d'autorité amenait généralement les autres à se taire ou à rouspéter à voix basse. C'était également pour cela qu'elle s'était déplacée : il allait falloir des gens comme Skyler et elle pour ouvrir leurs gueules et amener la possibilité d'un véritable dialogue, et pas d'une discussion en langue de bois.

Précieuse n'ouvrit pas la bouche pendant le discours de son camarade. Elle entendait aux murmures divers que certains se rangeaient à son avis, ce qui n'était pas étonnant : quiconque expérimentant la discrimination au quotidien en ville pouvait se rendre compte que les paroles d'Hansel n'étaient que de la poudre aux yeux. Elle entendit pourtant également des voix différentes s'exprimer, non loin d'eux.


"Et en même temps, c'est effectivement anecdotique, puisque cela ne concerne que les grands criminels. Si on n'a rien à se reprocher, je ne vois pas pourquoi cela devrait nous inquiéter..."

Le regard clair de la blonde se tourna vers le propriétaire de la voix, une personne ayant l'apparence d'un trentenaire propre sur lui, les lèvres pincées et qui regardait Skyler comme la plupart des gens ne supportant pas la marginalité quelle qu'elle soit. Elle se leva à son tour et  lui fit un sourire qui tenait bien plus de la menace qu'autre chose, choisissant cette fois de répondre.

"Bien entendu. L'ensemble de la communauté wiccane (et les vaudouns, si cela vous intéresse), a mis plus de vingt ans à récupérer ses droits de pratique simplement parce que les Normes avaient peur de ce que nous représentions. Après la Révélation, on nous a interdit le droit d'être ce que nous étions, simplement parce que nous avons les moyens de faire notre ménage différemment. Les Normes n'ont pas cherché à différencier le "Bien" du "Mal" à ce moment-là, ils n'ont pas non plus essayé de savoir qui avait quelque chose à se reprocher, ils ont tout bonnement décidé d'en finir avec ce qui n'était pas eux sous prétexte qu'ils avaient peur. Si vous croyez vraiment qu'aujourd'hui cette peur s'est amenuisée au point qu'ils soient capables de faire la différence entre un sort lambda et quelque chose d'autre, vous vous complaisez dans de dangereuses illusion, mon chéri."

Elle détourna son regard pour le porter à son tour sur les représentants de son espèce.

"Qui va décider de ces arrestations ? Les autorités. Le BIAS, la police. Des Normes, donc. Des gens qui ont peur de ce qui nous différencie d'eux, bien qu'ils trouvent nos sorts bien pratiques la plupart du temps. Il est vrai qu'aucune Outre n'a jamais été arrêtée pour de fausses accusastions. Qu'un innocent n'a jamais été déclaré coupable. Oh, il y aurait peut-être un procès. Constitué de quoi, au juste ? Ah oui, d'un jury populaire, de citoyens. Dois-je vous rappeler qu'un citoyen est une personne possédant le droit de vote dans un pays, chose que l'on nous a retiré après la Révélation ?

Les Normes ont peur. Ils avaient déjà peur avant mais cette histoire de descendance de démons les rend encore plus affolés. Ils sont en train de nous sucrer les droits que nous avons lutté pour obtenir et en plus ils nous privent de notre liberté en décidant à notre place de ce qui est considéré comme un crime et la punition adéquate. Cela ne vous rappelle pas quelque chose ?"


Précieuse croisa les bras et se rassit près de Skyler. Cette réunion était ridicule. Cette communauté était ridicule. Ils avaient bien fait de venir, même si c'était une énorme mascarade. Elle n'arrivait pas à croire que certains pouvaient se contenter du discours du Grand Mage. Il était temps d'oeuvrer à un remplacement.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3637-precieuse
Artémis Cyan
Wiccans
avatar

Identification
Emploi: Libraire/Vendeur de sorts
Age apparent: Une petite soixantaine
Dangerosité:
19/30  (19/30)

MessageSujet: Re: Réunion des wiccans   Lun 21 Mai - 14:22

Cyan se frotta les yeux, l'air fatigué et las.
Holtzman était un mage qu'il tenait en haute estime. C'était un druide puissant, quelqu'un de sage dont il avait toujours respecté les valeurs. L'avoir comme Grand Mage avait toujours été quelque chose s'approchant presque d'un honneur.
Mais on ne pouvait pas non plus tout laisser passer.

Les nouvelles lois sur les Outres l'avaient tout bonnement atterré, et avaient relancé sans ménagement de vieilles douleurs. Elles n'avaient nul droit d'être, pour diverses raisons. Il semblait évident que tous les wiccans n'étaient pas dans la position financière idéale pour voir leur temps de validité de licence raccourci. Il semblait tout aussi révoltant que les Outres (et pas seulement les sorciers) soient rassemblés une fois par mois à la mairie: ça en faisait non seulement des cibles de choix pour le TPH, mais constituait aussi une privation massive de leurs identités. Ils en devenaient du bétail, des numéros sur une fiche. C'était presque à se demander si ils n'allaient pas tous finir sous liberté conditionnelle, avec un mouchard dans le bras et un symbole distinctif sur la veste.

Lorsque le magicien s'était rendu aux Tables d'Olaria, répondant à l'appel de son Grand Mage, il s'y était déplacé avec un cœur étrangement rempli d'espoir. Il ne savait objectivement pas ce qu'il attendait d'Holtzman, ou de la Trinité; il ne savait pas trop non plus ce qu'ils diraient. Il espérait juste, quelque part avec une certaine forme de naïveté qui le faisait presque ricaner, y apprendre une solution magique incroyable capable de résoudre la solution en un clin d’œil. Ou peut-être juste quelque chose qui lui donne un peu d'espoir pour leur devenir à tous. Ce qui ne s'était pas avéré le cas du tout. Debout dans la clairière rituelle des Wiccans, sous le chêne pluricentenaire, entouré du passé et de la puissance de la communauté magique de la Nouvelle Orléans, on lui avait prôné l'obéissance. On lui avait dit d'obéir, pour pouvoir mieux négocier plus tard.

D'un côté, le raisonnement était compréhensible. La décision la plus sage, effectivement, était de faire profil bas, de gagner cette bataille par la confiance et la coopération. C'était en négociant et avec des arguments qu'ils parviendraient à gagner, peu à peu, la confiance et les droits dont jusque là les Normes avaient le privilège. Mais était-ce véritablement de sagesse dont ils avaient tous besoins aujourd'hui ?

Il était d'accord pour éviter la violence. D'accord, dans une moindre mesure, pour coopérer avec les Normes. Mais il se refusait complètement à s'abaisser à obéir aveuglément à des lois qui auraient révulsé les humains si ils avaient dû s'y soumettre.
En écoutant Skyler et Précieuse, un léger sourire se forma sur ses lèvres. C'était quelque part encourageant de savoir qu'il n'était pas le seul à ne pas avoir été conquis par la décision du Grand Mage. Relevant la tête, il s'avança un peu.

-Ils ont raison, Hansel. Tous les deux. Vous ne pouvez pas juste laisser passer ça.

Il fit quelques pas en avant, s'appuyant sur sa canne de bois. Sa jambe le lançait un peu plus depuis le flash info à la radio, et il s'était repris plusieurs fois à laisser dériver ses pensées sur l'origine de son handicap.

-Cette décision est dictée par la peur de ce que représentent les Outres tous autant qu'ils sont. La violence n'est certes pas une solution et s'avèrerait contre-productive, mais la soumission tout autant. S'abaisser ici et maintenant à ces lois revient à mettre dans les mains des Normes le flambeau avec lequel ils mettront le feu à nos bûchers et nos autels. Nous devons véhiculer un message de paix, c'est on ne peut plus vrai. Mais à trop concéder on oublie ce pour quoi on se bat.


Si sur ses derniers mots il s'était légèrement tourné vers le reste de l'assemblée, il redirigea son regard vers le Grand Mage.

-Vous êtes suffisamment vieux, Hansel, pour avoir vécu la première Révélation. Certains d'entre vous, ici, se souviennent peut-être de la Semaine Noire. Certains d'entre vous y ont peut-être perdu des proches, des choses auxquels ils tenaient. Nous ne pouvons pas juste fermer les yeux, encaisser les coups et les injures pour essayer de nous relever plus tard: nous avons déjà vécu ça. Devoir se soumettre, même pendant un temps, ce serait jeter aux flammes les progrès entre les espèces que nous avons gagné à la sueur de notre front après la Révélation.

Cyan poussa un léger soupir, resserrant imperceptiblement les mains sur sa canne.

-Il doit y avoir moyen d'engager des discussions, avec les Normes comme avec les Outres. Ils sont tout autant touchés que nous par ses lois, et pourraient s'avérer un soutient de poids dans une lutte pour nos droits. Je refuse de croire qu'il n'y a pas d'autre chemins pour nous que l'obéissance servile ou la mort au nom de nos idéaux.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4627-artemis-cyan#75742
Présage funeste
Animation
avatar

Identification
Emploi: Porteur de mauvaises nouvelles
Age apparent:
Dangerosité:
10/30  (10/30)

MessageSujet: Re: Réunion des wiccans   Jeu 9 Aoû - 16:43

Tic tac tic tac... Le temps passe.

La suite de l'histoire est en route, il est temps d'achever ces sujets !
A chaque intervention active de PJ, une réponse du ou des meneurs (ici Hansel Holtzman) sera attendue.

Sans réaction de PJ 15 jours après la dernière réponse d'un meneur, le sujet sera clôturé.

A tout moment, il vous est aussi possible de faire une intervention passive dans le sujet (arrivée sur les lieux, écoute discrète de ce qu'il se dit, sans participation). Ces interventions passives ne remettront pas à zéro le décompte des jours avant clôture.

Règles spéciales dans ce sujet :

La réponse du meneur Hansel Holtzman est attendue. Dès qu'elle sera postée, la règle normale reprendra ses droits.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Dane
Wiccans
avatar

Identification
Emploi: Psychiatre / Psychologue / Mage de la Trinité
Age apparent: 51 ans
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: Réunion des wiccans   Mer 15 Aoû - 1:10

Il était indéniable qu’Alexander était un acteur, qu’il le veuille ou non, de cette colère qui grondait. C’était même certain. Mais replaçons les choses dans l’ordre. Plus tôt dans la journée, le Grand Mage et la Trinité avaient planifiés cette réunion. Ils se devaient de prendre des décisions, d’apporter des réponses à tous ces sorciers qui en réclameraient certainement. Il fallait donner le mot d’ordre, la première impulsion pour espérer que le mouvement général soit celui que la communauté se devait d’avoir pour supporter au mieux les changements apportés par ces lois. Quoi qu’ils décident, les langues se délieraient et les wiccans gronderaient. Mais là où on pouvait s’attendre à ce qu’Alexander craigne, appréhende ces émules, il les souhaitait en réalité. N’était-ce pas la meilleure preuve de la puissance du cycle que ce que l’on appelait poétiquement le « vent du changement » ? Peu importe quelle autorité était en place, quelle était sa longévité, sa puissance, un jour ou l’autre elle doit contestée, remise en cause. Alexander, malgré son caractère doux et prudent, n’était pas le premier défenseur de l’ordre. La Wicca n’était pas qu’ordre. Elle était, certes, vie, croissance, prospérité, mais le Dieu Cornu symbolisait le changement, la destruction, la violence. Ce n’était pas de mauvaises choses, c’était l’autre facette d’une seule et même pièce, des aspects aussi importants que les premiers. Il ne fallait pas craindre le grondement qui s’annonçait, seulement s’y préparer.

C’est aussi la raison pour laquelle, contrairement à ce que beaucoup auraient pu espérer, Alexander ne s’opposa pas à la voix de Hansel ce jour-là. Non, prôner l’attentisme n’était peut-être pas la meilleure solution, mais que pouvaient-ils bien dire d’autre, de toute façon ? Retourner dans la rue lutter comme vous l’avez peut-être fait il y a quarante ans ? Revivez la Semaine Noire en allant provoquer les Normes ? Ce n’était ni concevable ni souhaitable pour le Mage. Alors, oui, même s’il n’était pas foncièrement d’accord avec ce qui se disait dans cet huis-clos, il n’éleva pas la voix, non pas par servitude, mais par réalisme. S’il devait y avoir changement, s’il devait y avoir contestation, s’il devait y avoir lutte, ce n’était pas à eux d’initier la vague. Ils la soutiendraient, bien sûr, car c’est là leur devoir de soutenir les leurs, mais la remise en cause de l’ordre établi ne vient jamais d’en haut, sinon c’est un paradoxe. L’ordre ne demande jamais à ce qu’on provoque le désordre. Alors, si les wiccans, ce soir-là, décidaient que l’heure du changement était arrivée, ce serait à eux de prendre leur destin en main, de choisir ce moment. C’est le genre de décisions que personne ne peut prendre à votre place.

Mais malgré cette conviction, la soirée était pénible à vivre pour Alexander. Il n’avait pas pour habitude d’être l’objet de la haine, peu importe qui en était l’auteur. De plus, c’était une colère juste, une haine motivée qui était exhibée au milieu de cette foule. Lui, qui n’avait rien fait pour modérer les propos de Hansel, et qui ne regrettait en rien ce geste d’ailleurs, se devait simplement de subir. Même s’il était… non pas à l’écart, mais toutefois éloigné du piédestal sur lequel le Grand Mage était monté pour faire son annonce, il subissait certains regards d’incompréhensions, d’autres ouvertement venimeux. Il n’avait pas le droit de baisser les yeux, pas le droit de riposter. Il ne voulait pas le faire, d’ailleurs, car il assumait entièrement ses actes. Il se contentait donc simplement de faire une moue désolé tout en écoutant, le plus attentivement possible, ceux qui prenaient la parole. On pouvait facilement observer une gradation avec ces trois discours. Du plus sulfureux au plus posé, du plus émotif au plus censé. Alexander avait l’habitude de la langue bien pendue de Skyler, de Précieuse, et d’autres, mais la voix qui s’est élevée en dernier éveilla sa curiosité.

Artémis, un wiccan sage, mais qui, jusqu’ici, n’avait pas vraiment fait entendre son avis sur les grandes questions de la communauté. Il parlait avec raison et retenue, mais aussi détermination et justesse. Il était le parfait équilibre entre la douceur –que l’on peut qualifier de molle- de l’actuel Grand Mage et de l’impétuosité de la jeunesse wiccane qui s’exprimait ce soir. Il était à la fois le porteur de leur message et un messager au style proche de Hansel. Malgré sa jambe malade, son appui difficile sur sa canne, il impressionna tout de même l’audience, et Alexander au passage. Il lui était presque reconnaissant, à Artémis, d’avoir attiré l’attention de ceux qui vilipendaient le Mage de la Trinité depuis le discours de son supérieur. Alexander était maintenant tout à fait attentif à ce qu’il se disait et, depuis son coin, à l’écart, il dévisageait le vieil homme avec curiosité.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4838-alexander-dane#77538
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Réunion des wiccans   

Revenir en haut Aller en bas
 

Réunion des wiccans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: ¤ SCENE IV : Autour de la ville ¤ :: ║Les plaines alluviales║ :: La forêt des Ombres :: Les Tables d'Olaria-