Qui est en ligne ?
Sur Discord, en ce moment.



 

Partagez | 
 

 Régularisation des outres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
John Doe
Animation
avatar

Identification
Emploi: Transformiste
Age apparent:
Dangerosité:
10/30  (10/30)

MessageSujet: Régularisation des outres   Lun 19 Mar - 17:03

Régularisation des outres

Mars 2055


« [...] 30 minutes d’attente à partir de ce point.
-...Vous êtes sérieux ?
-C’est qu’il y a beaucoup de monde, vous savez...
-Et ce serait trop vous demander de vous organiser quand vous sortez des lois pareilles ?! Pff, et après on se demande pourquoi certains cherchent des noises aux normes...
-Richard, attention, tu parles à un agent du BIAS !
-Pour c’que ça change...

-Ecoutez, c’est aussi compliqué pour vous que pour moi, cette histoire...
-J’crois pas, nan. »

Face à l’hostilité de l’outre, Jimmy soupira fortement et laissa tomber la discussion. Il n’avait pas tout à fait tort, il fallait dire. Il jeta un oeil à la file d’attente qui grossissait à vue d’oeil, puis à sa montre, et soupira à nouveau. Il pouvait dire adieu à sa pause-déjeuner. Cette nouvelle loi était peut-être une bonne chose pour lutter contre le crime, mais en attendant, pour le moment elle provoquait plus de remue-ménage qu’autre chose.



Tou.te.s les Outres sont invité.e.s à mentionner leur recensement à la suite de ce post. Il n’est pas nécessaire de faire un rp : un simple « X est venu.e se recenser » est suffisant. Mais vous pouvez faire plus si vous le souhaitez, ou si vous pensez que votre situation particulière peut mériter un développement (dans le cas d’une fausse identité, par exemple).

Le recensement est ouvert jusqu’au 27 mars, comme indiqué par le Flash info. Au-delà, il est possible que des mesures soient prises pour les outres qui auraient failli à la tâche... What a Face

Revenir en haut Aller en bas
Alice Mewryan
Métamorphes
avatar

Identification
Emploi: Patronne et barmain du Trick O'Clink
Age apparent: 20ans
Dangerosité:
20/30  (20/30)

MessageSujet: Re: Régularisation des outres   Mar 20 Mar - 10:44

C'est bien parce que je dois montrer l'exemple et que je n'ai pas encore eu de discussion avec Matt que je me tape la fille d'attente. Mais ça ne me plaie vraiment pas et je n'afficherais pas un beau sourire.

« Alice Mewryan, Métamorphe Grizzli et Combattante de la communauté est venue pointer... »
_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3502-alice-mewryan#58026
Andele
Faës
avatar

Identification
Emploi: Feu Follet / Etudiante
Age apparent: 25 ans
Dangerosité:
19/30  (19/30)

MessageSujet: Re: Régularisation des outres   Mar 20 Mar - 14:44

Andele est venue avec certains Feux Follets pour donner son nom à la Maire. Elle n'a pas trop compris pourquoi, mais les humains sont tellement imprévisibles... c'est ce qui les rend intéressants !

"Paola Hogan, présente !"

Comme à l'école.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3871-andele
Ailin Dyce
Vamps
avatar

Identification
Emploi: Maîtresse Vampire, ex-strip-teaseuse aux Plaisirs Coupables
Age apparent: 21 ans
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Régularisation des outres   Mar 20 Mar - 18:10

Ailin serait mal avisée de ne pas tenir cette échéance. Malgré un léger accrochage avec l'employé du BIAS venu aider ceux de la mairie - le bougre n'a pas l'air d'être rapide à la comprenette, il n'a initialement pas voulu croire que sa carte d'identité lui appartenait bien - elle parvient à s'enregistrer sous son nom de naissance complet :

"Ailin Lyall Dyce. Pardon..? Selon vous, pourquoi serais-je venue de nuit... Vampire. Je dois vraiment vous rappeler ma position ? Pitié, révisez votre actualité pour la prochaine fois..."
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3339-ailin-dyce
Jesse Coleman
Normes
avatar

Identification
Emploi: Chargé de cours/ Doctorant
Age apparent: 24 ans
Dangerosité:
14/30  (14/30)

MessageSujet: Re: Régularisation des outres   Mar 20 Mar - 18:42

Jesse était venu avec Ailin, mais avait pris un peu de temps pour tenter de rendre l'agent du BIAS un peu moins obtus, mais certains semblent être des causes perdues. Il se retrouve enfin face à l'employé.

"On peut faire vite ? J'ai un cours dans quelques dizaines de minutes, auquel je suis d'ailleurs certain que la moitié de mes apprenants vont arriver en retard grâce à tout ce remue-ménage... Jesse Coleman, vampire."
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4467-jesse-coleman
Précieuse
Wiccans
avatar

Identification
Emploi: Gérante des Plaisirs Coupables - Dealeuse de Sorts W
Age apparent: 36
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Régularisation des outres   Mar 20 Mar - 19:54

Précieuse réprima un bâillement. Elle aurait voulu prendre une des pillules magiques de Skyler, mais son stock était vide. Elle songeait à passer à la pharmacie apèrs cette corvée pour en récupérer, mais cela voulait dire remettre la sieste dont elle rêvait à plus tard, donc elle n'était pas encore certaine.

Elle avait préféré rester quelques heures de plus debout après la fermeture du Club pour venir pointer tôt, convaincue qu'il y aurait moins de monde. Apparemment, elle n'était pas la seule à avoir eu cette idée.

Elle n'était pas particulièrement ravie à l'idée de participer à cette mascarade, mais elle était trop connue dans la ville pour se permettre de jouer avec le feu. Elle aurait pu partir, évidemment, mais sa vie lui plaisait ici et il n'y avait pas vraiment d'urgence pour la pousser au départ, donc... elle était là, patientant comme pas mal de monde malgré l'heure matinale. Enfin, son tour vint et elle se dirigea vers l'employé de Mairie avec un sourire aussi charmant que charmeur.


"J'ai un petit service à vous demander... Vous savez bien que je vis sous un pseudonyme... ce mystère fait partie du charme qui entoure le Club et lui permet de prospérer. Alors soyez un ange et évitez de trop en parler, hum ? Je saurais vous récompenser si vous passez me voir un de ces quatre."

Elle n'était pas inquiète pour ses papiers, bien qu'ils soient évidemment faux : depuis presque quarante ans qu'elle fuyait le covent, elle avait appris quelques trucs sur la façon de se forger une fausse identité parfaite. Et puis, maintenant qu'elle était à la Nouvelle-Orléans, elle bénéficiait d'alliés et de ressources de bien meilleure qualité.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3637-precieuse
Stephan Carter
Métamorphes
avatar

Identification
Emploi: Barman aux Plaisirs Coupables
Age apparent: 25
Dangerosité:
11/30  (11/30)

MessageSujet: Re: Régularisation des outres   Mer 21 Mar - 14:21

Stephan ne s'était pas pressé pour venir pointer à la Mairie... Mais peut-être qu'il aurait dû le faire, genre dans les précédents jours, dès que ça avait ouvert pour finir ça en vitesse. Or non, il n'y avait que moyennement pensé, et se trouva donc dans une situation des plus désagréables.

C'était le début de la saison... LA saison. LA saison où tout partait en steak vegan et où les métas subissaient des pulsions qui étaient, pour certain.e.s, un calvaire. La saison venait tout juste de commencer, les choses n'étaient pas encore tooootalement en place même si cela faisait plusieurs jours qu'on pouvait sentir les changements hormonaux se faire à petit pas, les sens s'éveiller, particulièrement aux phéromones... Stephan baignait dans une transpiration quasi permanente dès qu'il était dehors, au contact d'autres gens. Il avait eu des sacrées saisons par le passé, mais celle-là lui était assez désagréable... Encore plus parce qu'il avait l'obligation de sortir se recenser.

Agité et nerveux, il essayait de ne pas voir les corps, les visages, les allures. Un mot murmuré par une personne plusieurs places devant lui dans la file lui donnait des frissons. C'était tout un problème de se retrouver comme ça, coincé entre d'autres corps qui s'agaçaient ou se trouvaient dans un état similaire au sien. Heureusement qu'il était là de jour tout de même, il y avait au moins une partie de la communauté outre en moins, et il n'avait donc pas la possibilité de baver copieusement devant le charme vampirique...

Or il se trouva dans une situation, en attendant, qu'il n'avait jamais pensé possible : il y avait un ou deux zombis dans la file, accompagnés de leur vodouns... Et la petite odeur périmée de chair passée de date fit son effet calmant sur ses pulsions. Il se concentra donc sur l'odeur (bien que fortement désagréable) et cela lui permis d'attendre avec moins de gêne qu'auparavant.

Son tour enfin venu, il s'approcha de l'employé.

"Stephan Carter, métamorphe chèvre."

Il aurait pu jurer que le gars devant lui eu un éclat d'amusement dans les yeux, qui s'éteignit aussitôt. Aller qu'on enfonce le couteau plus profondément tiens, c'était déjà assez gênant que trop de personne à son goût étaient au courant, mais si en plus la circulait comme une blague entre les normes du bâtiment ça allait franchement pas le faire.

Il se détourna rapidement une fois pointé, et courut se réfugier à l'appart.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3646-stephan-carter-fini
Asch Räder
Métamorphes
avatar

Identification
Emploi: Videur dans plusieurs bars
Age apparent: 23
Dangerosité:
18/30  (18/30)

MessageSujet: Re: Régularisation des outres   Mer 21 Mar - 18:38

Asch, comme Stephan, avait eu la connerie d’attendre le dernier moment pour aller pointer à la mairie. Il fallait dire que cette histoire de listes le saoulait prodigieusement, pour diverses raisons, dont l’une était que sa mère n’aurait probablement plus aucun mal à lui mettre la main dessus en serrant les bonnes mains et en faisant tourner les bons réseaux. Il espérait que Rachel, durant ces quelques années, avait fini par l’oublier. Ou par se  désintéresser de lui.

Il savait donc que c’était important, mais il avait fait l’autruche jusqu’au bout, oubliant plus ou moins involontairement de passer à la mairie avant d’aller taffer, ou bien au retour du boulot. Se convaincant jour après jour qu’il avait le temps, et que c’était pas grave si il ne l’avait pas fait AUJOURD’HUI.

Il s’était aussi plus ou moins convaincu que ce n’était pas grave si il y allait en début de printemps, parce que la saison des amours n’allait tout de même pas le frapper comme une massue qu’on lui aurait abattu sur la tête. Ca allait être progressif. Pas dramatique dès le début.

Non ?

… Si ?

C’était à croire qu’il n’apprenait jamais.

Et puis la nuit dernière, il était allé taffer aux PC pour son shift. Il avait eu une mauvaise surprise l’unique fois où il était entré dans le club pour aller poser une question à Stephan. La chaleur moite l’avait pris de court. Ses yeux avaient dérivé sur les danses et les corps de certains clients échauffés, son propre corps était devenu d’un coup très chaud –et pas que. Subitement figé, il avait bugué cinq secondes, puis il était ressorti direct, le nez sur le sol dès qu’il apercevait dans son champ de vision un client en approche qui était un peu trop à son goût.

Pourtant il s’en était déjà rendu compte l’année dernière : c’était pire maintenant qu’il savait ce qui était à son goût. C’était devenu encore plus difficile de se retenir. Il s’accrochait à l’image détestée de son géniteur, et à l’idée qu’il ne voulait pas lui ressembler de la moindre manière.

Il avait donc décidé de limiter le massacre en se pointant TOUT DE SUITE IMMEDIATEMENT, dès le lendemain du moins, et tant que la saison était encore neuve. Parce que ça n’allait pas aller en s’améliorant. Il y avait une file monstre. Il regrettait presque de ne pas être venu de nuit. Mais ce n’était pas dit qu’il y aurait eu moins de monde, et dans ce cas là il aurait rencontré encore d’autres problèmes. Des problèmes à dents longues. Il faisait pas bon croiser des vampires lors de la saison des amours : certains empaffés savaient que l’effet qu’ils faisaient naturellement sur tout le monde devenait (quasi) irrésistible pour les métas à cette période, et il y en avait toujours un ou deux pour essayer de voler une morsure, et avec, une petite dose de « came naturelle ».

Asch fumait clope sur clope, ce dont ses voisins – surtout ceux qui étaient dans le sens du vent – se plaignaient bruyamment. Il n’en avait rien à foutre. Il se coupait du monde en regardant dans sa main, collée non loin de son visage, ou bien en détaillant les graviers, mégots et autres aspérités du sol comme si il s’était agi d’un spectacle tout bonnement passionnant.

La file avança. Il leva le nez le temps du mouvement pour éviter de se vautrer ou de rentrer dans quelqu’un. Du coin de l’œil, il aperçut une silhouette connue. Il tourna la tête vers lui, légèrement surpris de le voir ici : Stephan et lui ne s’étaient pas concertés.

… Eh merde. Il se détourna immédiatement en serrant les lèvres et en prenant une longue inspiration, tout en espérant que tout le monde était trop occupé pour poser des regards indiscrets sur ses voisins. La vision du barman avait brisé tous les efforts qu’il faisait depuis tout à l’heure pour se contenir malgré la mer d’hormones dans laquelle il nageait. Par chance il restait peu de métamorphes qui n’avaient pas encore pointé, parce qu’il était l’un des seuls à tirer la gueule qu’il tirait et à respirer bruyamment comme il le faisait. Il était d’ailleurs grillé, parce qu’il voyait des regards réprobateurs fuser sur lui à l’occasion, et il en entendait qui se plaignaient, et cette fois pas pour la clope.

« Franchement certains pourraient s’organiser… Ce n’est pas comme si ça faisait trois semaines que les bureaux étaient ouverts, mais ça fait trois semaines. »

Asch tourna un bref regard dans la direction du médisant, poussa un grognement agacé, mais il dut avancer et bientôt il fut devant un mec qui le regardait platement, et qui attendait qu’il parle.

« … »
« .. Oui ? »
« … Euh. »

Il regardait le mec en question de manière un peu trop intense. Et le mec en question commença à perdre son air lassé. Il passa par de l’interrogation, un balayement global de sa silhouette, une lueur de compréhension, et puis enfin une gêne prononcée, qui s’installa pour rester.

« Oh. »
« … Asch Räder. »
« … Métamorphe donc. »
« Hin. »

Après avoir donné son totem, Asch s’éclipsa aussi vite qu’il put, tout en essayant de ne pas marcher trop vite car croiser Stephan en pleine rue aurait été fâcheux. D’ailleurs sur ce coup ils avaient été cons. Il auraient eu mieux fait de se mettre d’accord pour aller pointer ensemble. Parce que comme ça ils auraient pu… Avant. Genre pile avant. Ca les aurait peut-être calmés suffisamment longtemps pour qu’ils gardent la face dans cette foutue file d’attente.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3750-asch-rader
Lincoln Greenwater
Vodouns
avatar

Identification
Emploi: Maître des Poupées
Age apparent: 52 ans
Dangerosité:
14/30  (14/30)

MessageSujet: Re: Régularisation des outres   Mer 21 Mar - 20:17

Le moins que l'on pouvait dire, c'était qu'il y avait foule. Des Outres se pressaient de tous côtés, Lincoln n'avait jamais vu autant d'espèces différentes réunies au même endroit. Il se prit à penser que si tous les Outres présent avaient l'idée de se rebeller en même temps, toute la ville tomberait en quelques heures seulement. Mais le prix à payer serait inimaginable. Des morts par centaines, dans tous les camps.

Il s'avança vers l'un des guichets qui venait de se libérer. L'employé de la mairie l'observa d'un oeil torve, il avait visiblement vu défiler bien trop de personne déjà. Il se contenta de lui glisser un formulaire à remplir, lui récitant le discours qu'il avait servi mot pour mot à la personne précédente, et probablement à toutes les autres depuis le début de la journée.

Lincoln remplit studieusement la feuille, quoique avec une répugnance difficile à contenir.

Greenwater, Lincoln. Vodoun.


Trois mots, tout ce qu'il était se résumait désormais à trois mots sur une feuille de papier... Voilà ce que valait désormais la vie d'un Outre à la Nouvelle-Orléans.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3722-lincoln-greenwater
Matthew Williams
Métamorphes
avatar

Identification
Emploi: Prof. de Géographie
Age apparent: 26 ans.
Dangerosité:
18/30  (18/30)

MessageSujet: Re: Régularisation des outres   Jeu 22 Mar - 9:30

La fraîcheur relative de ce tout début de matinée était des plus agréables et, pour ainsi dire reposant. Oui, la Saison avait commencé, celle qui mettait en émoi une partie des habitants de la Nouvelle-Orléans au point de les pousser parfois à des passions incongrues et, le plus souvent, impromptues. C'était pour cette raison que Matthew avait décidé de profiter de l'aube, d'abord pour la météo, apte à rafraîchir les idées les plus chaleureuses, mais également pour le fait que, généralement, l'expérience lui avait démontré que la population locale, dont il faisait partie, n'était pas particulièrement matinale, contrairement à lui. Le Sachem avait toujours apprécié se lever un peu avant l'aube, principalement durant ses voyages, pour profiter des levers de soleil. Il aimait également les grasses matinées, surtout lorsqu'elles impliquaient une certaine panthère, mais, lorsqu'il était seul, il ne traînassait jamais vraiment entre les draps. Ce qui l'aidait à se concentrer, outre l'absence relative de personnes dans les rues, c'était cette mascarade de lois, obligeant l'ensemble des Outres à pointer à la Mairie tous les mois. Sous un prétexte sécuritaire, c'était l'occasion rêvée d'avoir une liste officielle, sans compter que les contrevenants s'exposaient à des lourdes conséquences, ce qui n'était probablement pas pour déplaire aux Normes qui voyaient ces monstres d'un mauvais œil. Alors qu'il remontait l'avenue, le Métamorphe repensait à sa discussion avec Arn. Les délais étaient courts pour décider quoi faire avant le premier pointage, mais il faudrait prévoir une réunion de la Communauté à ce sujet, présenter les idées, proposer, agir. On ne pouvait pas décemment laisser les choses en l'état. Ce qui le confirma dans cette pensée était la longue file d'attente qui se trouvait déjà devant la Mairie, dont les portes étaient visiblement encore clause. Il jeta un coup d'oeil à sa montre en se rapprochant du bout de la file. « J'oubliais... Les fonctionnaires... » Il avait soupiré, s'intégrant à la file qui patientait gentiment, malgré l'heure matinale, ils étaient vraisemblablement un certain nombre à avoir eu la même idée.

Malheureusement, la perspective de devoir attendre, à un endroit où des gens étaient présents, n'était pas des plus alléchantes, sans compter que Matthew remarqua rapidement qu'il s'attardait parfois bien trop longuement sur certaines personnes en particulier. Il avait repéré quelques Métamorphes, mais surtout quelques jeunes femmes, qui, pour ne pas aider, ne semblaient pas nécessairement choquées de se voir ainsi regardées. Essayant de faire la part des choses avec parcimonie, le Sachem tâcha de se rappeler de ce qui l'attendait après cette formalité administrative, qui, pour le coup, s'affichait effectivement comme une caricature de la récupération d'un formulaire A38. A savoir, que faire pour essayer d'offrir à la Communauté, au mieux, un assouplissement de cette loi. Malheureusement, avec ces pensées, venaient surtout rapidement l'image d'Arn, et, avec elles... D'autres images bien moins sages. En émoi, il parvint à respirer un grand coup quand les portes de la Mairie s'ouvrirent enfin, non sans plusieurs dizaines de minutes de retard, laissant entrer les premières personnes. Une bonne partie de la file entra dans le bâtiment, engouffrant avec elle une bonne partie des partenaires que l'instinct du Métamorphes avait potentiellement envisagé pour subvenir à ses besoins, ne laissant que d'autres moins intéressants, mais qui, du coup, regagnaient en intérêt potentiel. Manquant de s'administrer une monumentale gifle, Matthew parvint enfin à se concentrer sur quelque chose de moins attirant : son cours. Si la géographie était loin d'être désagréable, elle avait l'avantage de ne pas réveiller en lui des pulsions sauvages, même si faire l'amour sur les bords d'un fleuve sinueux n'était pas une mauvaise perspective... Argh ! Il croisa le regard d'un agent du BIAS, visiblement là pour s'assurer de la sécurité, qui, visiblement, semblait l'observer curieusement. Le Sachem haussa les épaules en soupirant. « La Saison. C'est le problème quand vous demandez à des Métamorphes de pointer au Printemps. »

Étonnamment, son interlocuteur lui offrit une pointe de compréhension alors que le Sachem s'attendait davantage à l'inverse, voire du mépris. Cette réalisation lui offrit un répit partiel, au moins le temps d'arriver jusque dans le hall de la Mairie, indiquant qu'il serait bientôt le prochain à passer. Il continuait son petit bonhomme de chemin dans la file, l'esprit relativement clair, même si en proie au trouble, quand il sentit quelque chose frôler son bras et glisser un bout de papier dans sa main. Il tourna la tête et croisa le regard azur d'une demoiselle qu'il avait longuement dévisagé à l'extérieur. Elle lui adressa un sourire, plus que complice, et s'éloigna doucement. Matthew l'observa jusqu'à ce qu'elle soit sortie du bâtiment, hormones obligent, et jeta un œil au papier entre ses doigts. Quand tu veux. Où tu veux. Suivi d'un numéro de portable. Le Métamorphe resta quoi devant le message devant soudainement faire violence face à son instinct devenu tempête. Heureusement, une personne plus à la réalité et moins joviale vint lui rappeler que c'était à son tour en le poussant, plus ou moins gentiment, d'une tape dans le dos. « Allez avance mec ! On n'a pas la journée ! » Le Sachem s'excusa platement, rangea le billet dans sa poche et s'installa au bureau, où, heureusement, c'était un homme qui l'attendait. Heureux hasard quand au moins la moitié des guichets étaient occupés par des femmes. « Haem. Matthew Williams, Métamorphe. Mais je crois que vous me connaissez déjà. »  En effet, son « nouveau » statut au sein de la Communauté lui avait valu, l'année dernière, d'être déjà, en quelque sorte, fiché. Ne serait-ce que pour fournir aux autorités un moyen de savoir qui contacter en cas de soucis avec la communauté Métamorphe. Ou pour savoir à qui faire porter le chapeau... Il parvint à rester suffisamment en place le temps de donner les renseignements demandés et salua le fonctionnaire avant de sortir, d'un pas pressé. L'air frais de l'extérieur lui fit du bien, mais pas assez. Les mains dans les poches, il sentit à nouveau le papier qu'il y avait fourré quelques minutes plus tôt..
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t2337-matthew-matt-williams
Ciel
Vamps
avatar

Identification
Emploi:
Age apparent: 12/14 ans
Dangerosité:
16/30  (16/30)

MessageSujet: Re: Régularisation des outres   Lun 26 Mar - 14:03

Attendre dans la file paraissait abominablement long... D'autant que Ciel était seul.e à le faire. Seb avait dû s'absenter quelques jours, et avait pris soin de pointer avant son départ, mais ça laissait lae vamp faire le trajet seul.e. Erika s'était proposée pour l'accompagner, mais iel n'avait pas considéré cela comme nécessaire; après tout, il lui était plus facile de sortir à présent, et la solitude pour l'événement n'était pas une chose négative à tous points de vue. C'était drôle de voir la quantité de vamps qui étaient là aussi, et Ciel pu les observer et les écouter. Iel était, en théorie, l'un.e des leurs, mais c'était plus facile de ce dire qu'iel était une fougère dans ce paysage, et que personne ne lui portait trop attention.

Enfin son tour arriva, et iel trouva sa voix.

"Ciel Doe, Vampire."

Iel n'avait pas l'habitude de ce nom de famille donné quasi d'office pour la paperasse officielle, heureusement qu'iel avait pu choisir son prénom, iel n'aurait pas voulu s'appeler John ou Jane Doe... Sa neutralité en aurait été grandement affectée.

Le type lae regarda, surpris de son âge, mais nota et hocha la tête. Ciel partit, non sans regarder derrière ellui au reste de la queue qui se faisait de plus en plus courte, la prochaine fois il faudrait y aller un peu plus tôt, mais il lui avait fallu le temps de préparation mentale. Au moins c'était fait maintenant, et la prochaine fois serait plus facile encore.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4340-ciel#71279
Adrian Case
Wiccans
avatar

Identification
Emploi: Infirmier
Age apparent: La trentaine
Dangerosité:
23/30  (23/30)

MessageSujet: Re: Régularisation des outres   Lun 26 Mar - 14:09

Adrian regarda narquoisement l'agent devant lui.

"Adrian Case, Wiccan."

Le type pointa, non sans creuser la tête dans ses épaules. Ces gens avaient dû en voir de toute les couleurs depuis le début de tout ça, mais comme d'hab c'était pas contre eux qu'il fallait agir. Si seulement celleux qui avaient voté cette foutue loi pouvaient venir faire le boulot de ces gens... Bon, ça ferait quelques morts, mais qu'est-ce que quelques morts sur l'échelle de l'humanité? Il y avait déjà trop de normes de toute façon, trop d'arrogants dans leur supériorité numérique.

Adrian avait fortement envie de réduire la population mondiale à l'heure actuelle, mais il sourit à la place, un sourire ressemblant plus à celui de Skyler, et s'éloigna.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4198-adrian-case-fini#69907
Evie Methali
Vodouns
avatar

MessageSujet: Re: Régularisation des outres   Lun 26 Mar - 14:30

Cela faisait longtemps qu'Evie n'avait pas si peu bu... Des années probablement. Elle s'était réveillée une heure ou deux auparavant pour se rendre compte qu'elle n'avait plus une seule goutte d'alcool dans l'appart... Et pas les moyens d'en racheter.

Comment dire que son humeur était... noire, comme le café qu'elle buvait dans la file. Elle avait l'impression que les cuites accumulées commençaient seulement maintenant à lui donner la gueule de bois du siècle... Et c'était pire, parce que c'était sa période préférée de l'année : la saison. Oh pour outres autres que méta, ça changeait pas grand chose, mais pour Evie, c'était LA période où une partie des gens qu'elle connaissait étaient aussi libidineux qu'elle, et vu que ça ne durait au fond pas si longtemps, c'était LE MOMENT d'en profiter. Or avec sa gueule de bois, sa tête de zombi et son teint moins riche que d'ordinaire, c'était pas non plus facile d'avoir envie de sauter sur tout ce qui bougeait... Et pourtant elle en voyait dans la file. Elle avait pas le nez pour les phéromones mais elle reconnaissait cette attitude, ces oreilles rouges, ces épaules raides, ces ronflements de temps en temps lorsqu'un contact se faisait avec quelqu'un par mégarde. Elle avait tellement envie de se faire quelqu'un... Mais elle n'avait tellement pas d'énergie.

C'est avec un désespoir palpable qu'elle traîna ses pieds en avant, écoutant une conversation derrière elle... Une jeune femme était au téléphone.

"Oui j'ai appelé Lisa, mais pareil elle est occupée là. Rachel? ... Nan elle est en vacances. Ah j'ai pas pensé... Mais non attends elle m'a dit que ses parents avaient fait une visite surprise..... Carrément je te jure on dirait qu'elles ont toutes fait exprès de se rendre indisponibles cette année.... Oui ben c'est urgent quoi!"

Elle essayait de rester calme, mais ça se voyait clair comme le jour qu'elle était désespérée de la situation... Evie se retourna pour la regarder; se sentant observée elle leva des yeux un peu rouges, et elle aurait pu jurer que sa pupille venait de se dilater et doubler de volume en la regardant. Elle la fixait comme si elle était un morceau de jambon. Ouais, c'était bien la saison. L'occasion était trop belle... Mais cette foutue gueule de bois...

"On peut s'arranger si tu peux vraiment pas faire autrement."
Murmura la vodoune sachant pertinemment que la méta l'entendrait parfaitement.

La méta transpirait visiblement du front. Elle raccrocha son téléphone et approcha un peu plus d'Evie.

"Quand? Où?"
"Honnêtement là j'ai une grosse gueule de bois, mais si on fait des courses j'ai une connaissance qui peut me dépanner un remède immédiat."

Elle savait qu'Adrian avait de quoi faire, et le harcèlerait jusqu'à ce qu'il lâche le morceau et lui file de quoi calmer cette envie de dégueuler à tout bout de champs. Elle trouverait bien moyen de le payer plus tard.

Les yeux de la méta s'illuminèrent et elle hocha la tête. C'est donc suivie de près par la métamorphe qu'Evie approcha de l'agent.

"Evie Methali, vodoun."

La méta pointa à son tour, et c'était partit pour faire des folies.
Revenir en haut Aller en bas
Monomen
Faës
avatar

Identification
Emploi: Feu Follet
Age apparent: 23
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: Régularisation des outres   Lun 26 Mar - 14:38

Avec d'autres membres de Feux Follets, Monomen participa à ce pointage à la Mairie, sautillant aux côtés d'Andele et Winruna, ses larges yeux pétillants alors qu'il approcha pour donner son nom.

"Morgan McNeil, présent!" Dit-il avec une voix presque enfantine, imitant la formulation d'Andele parce que pourquoi pas.

Les humains étaient toujours plus dociles quand il prenait cette voix-là.
_________________
"For we may or might never all meet here again."

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4019-monomen#67462
Esmera Yanis
avatar

Identification
Emploi: technicien établissement du sang
Age apparent: 25
Dangerosité:
13/30  (13/30)

MessageSujet: Re: Régularisation des outres   Lun 26 Mar - 19:19

Je donne ma carte d'identité, non sans une certaine appréhension, même si c'est du passé. Bon il se sort les doigts du cul ? On a pas idée de faire attendre les gens, le soleil se lève dans une heure, j'aimerais être loin à ce moment. Je récupère ma carte et dégage vite de là.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3685-esmera-yanis
Mélanie Abigail
Faës
avatar

Identification
Emploi: Orfèvre
Age apparent: 25
Dangerosité:
23/30  (23/30)

MessageSujet: Re: Régularisation des outres   Mar 27 Mar - 10:33

La horde est de sortie. Les filles sont tous sourire même si Laëlione est prête a assassiner le premier gros lourd qui s'approcherait d'eux. Dans le genre regard noir il y a Scoithim qui est champion aussi. Le protecteur de la harde n'est vraiment pas d'accord pour faire se qu'ils font, mais Maebh le calme d'une caresse sur l'avant bras. Ce n'est ni le lieux ni le moment de faire un esclandre. Il y a ici tout pleins d'humains avec des armes à feu et elle sait à quel point ces choses peuvent leur faire mal. Bien plus que les crocs de Scoithim et pourtant Yuli peut en témoigner Scotty peut faire mal. Le petit jeune est survolté, il saute partout comme un gamin ce qui fait rire Moïdra et lever les yeux de Mordhim au ciel....au plafond.

« Sean mon chou, essaye de te tenir s'il te plait et toi Socrate rentre les crocs on dirait que tu vas mordre. »

La grande rousse, suivi des cinq autres, passe à côté de la file à grand coup de sourire. La patience n'est pas une vertus Kelpie et heureusement, leurs illusions aides souvent pour éviter les longues heures à attendre. Arrivé devant le comptoir, elle pose une main devant les yeux baissés de la personne pour attirer son attention.

« Bonjour. J’espère que nous ne sommes pas en retard ? »

La personne bouche-bé, secoue la tête. Il ne se rend pas compte à quel point c'est compliquer de réunir tous ses frères.

« Bien, alors vous avez la fratrie faë au grand complet. Mélanie Abigail, Matthew O'Bian, Scotty O'driscoll, Mary O'Toole, Lauren Mac Connell et Sean Abbott. Vous avez tout noté ou je répète ?  »

L'ordre est important, il correspond à la hiérarchie de la harde, mais ça peut de gens peuvent le savoir. Et bien entendue, elle ne donnera pas leurs véritables nom, les humains n'ont pas besoin de les connaitre. Le petit lapin apeuré derrière son bureau à l'air de se poser une question, peut être a-t-il du mal à associer fratrie avec six nom de famille différent. Mais il ne dit rien.

La kelpie sourie une dernière fois et toute la harde s'en va.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3995-melanie-abigail
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: Régularisation des outres   Mar 27 Mar - 10:54

Skyler avait fait exprès de se pointer au dernier moment, et cela pour plusieurs raisons.

En premier lieu, il lui fallait changer quelques... "détails administratifs" afin d'être certain de ne pas avoir de problèmes.

En second lieu, se pointer en retard, presque à la fermeture des bureaux, était pour lui l'unique moyen qu'il avait de se "plaindre" publiquement de la situation dans une mesure raisonnable et qui ne risquait pas de le mettre dans une merde noire. Ce que dans sa position, il ne pouvait pas se permettre.

Attendre et faire la queue le mettait d'une humeur désagréable. Ou qui du moins risquait de devenir très rapidement désagréable pour les autres, car il en fallait beaucoup pour réellement emmerder Skyler. Son tour venu, il s'approcha du guichetier qui avait l'air de ne plus en pouvoir de la vie. Skyler eut un sourire comme on lui connaissait.

"Alors, heureux ? Ça t'apprendra à bosser pour des institutions de merde.
- ... Je vous demande pardon ?
- Skyler Svetlin Skinner Case. Wiccan.
- Je.. Hein ?
- Les deux premier sont des prénoms et les deux autres des noms de famille. T'as quand même pas besoin que je te les épelle ?"


Il lui fourra sa carte d'identité toute neuve sous le nez. Avec ça, personne ne risquerait de le faire chier au sujet de sa ressemblance avec Adrian, laquelle pouvait devenir plus marquée lorsqu'il décidait de modifier son traitement. Parce que ça pouvait toujours à nouveau arriver.

Et puis le prénom russe, il l'utilisait avec les russophones, et c'était aussi question d'envoyer péter ce pays de merde qui commençait à lui courir sévèrement sur le haricot. Il allait bientôt falloir qu'il prenne des vacances, les USA lui sortaient par les trous de nez en règle générale, mais c'était encore pire en ce moment. Malheureusement, le Talion allait aussi avoir beaucoup besoin de lui, vu la période qui se profilait.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Blake Davis
Métamorphes
avatar

Identification
Emploi: Tueur à gages
Age apparent: 45
Dangerosité:
22/30  (22/30)

MessageSujet: Re: Régularisation des outres   Mar 27 Mar - 11:06

Il avait finalement décidé de venir pointer sous sa fausse identité. Il ne l'utilisait plus vraiment au quotidien, car cela faisait un moment qu'il avait perdu toute prudence, mais les normes de la mairie n'étaient pas obligés de le savoir.

Blake était déjà fiché et recherché. Néanmoins, avoir une autre identité dans les règles pouvait servir, ne serait-ce que pour réserver l'hôtel.

"Alexander Fawkes. Métamorphe."
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3542-blake-davis
Winruna
Faës
avatar

Identification
Emploi: Compositeur des Feux Follets
Age apparent: 26
Dangerosité:
29/30  (29/30)

MessageSujet: Re: Régularisation des outres   Mar 27 Mar - 11:46

Winruna, Mareti cachée dans son chapeau, arriva à la mairie en compagnie de ses amis, le pas léger,  presque dansant. Ces grandes files humaines manquaient de musique, même si on en entendait beaucoup grogner. Grand sourire aux lèvres et yeux écarquillés, il laissa les feux follets se présenter, avant de prendre son tour, cette fois différemment.

C'était très bien d'être présent, mais cela manquait de pieds. Sans changer d'expression, il pointa l'employé du bout rond de sa canne épée.

"Êtes-vous préparé ? Soyez-en assuré,
Quand la file s'allonge, triste est de répéter."

"... Allons bon."

"Ecoute, idiot, plutôt que de rouler des yeux !"

"Mais peut-être aime t-il travailler gratuitement ?
Car c'est vraiment gratuit, ce type de traitement."

"Bon si c'est une plainte, je tiens à vous dire que c'est environ la millième de la journée et qu'on a pas que ça à faire !"

Winruna leva joyeusement deux bras, comme aux prises avec une heureuse découverte.

"Mais oui, exactement ! Vous en manquez, de temps.
Il fera nuit ce soir, et vous pointerez encore."

Un haussement de sourcils plus tard, il continua.

"Mais est-ce le sujet, ou change t-on de décor ?
Qu'y a t-il, dans tout cela, de vraiment pertinent ?"

"... Bon. Vous allez finir par me donner votre nom ou bien quoi ?"

"Liam O'Callaghan, si vous voulez savoir."

"Vous écrivez ça comment ?"

"Quand la file s'allonge, triste est de répéter."

"... Misère."

"Et si c'est nécessaire, je suis aussi faë.
Sur ce nous repartons, faites bien vos devoirs !"

"Bisous !"

Les feux follets s'en allèrent comme ils étaient venus.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3674-winruna
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Régularisation des outres   

Revenir en haut Aller en bas
 

Régularisation des outres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: ¤ SCENE I : Le quartier des affaires ¤ :: ║Le Centre-ville║ :: La Mairie-