Qui est en ligne ?
Sur Discord, en ce moment.



 

Partagez | 
 

 Rituel Pourpre de Lamia Eschendrei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ailin Dyce
Vamps
avatar

Identification
Emploi: Maîtresse Vampire, ex-strip-teaseuse aux Plaisirs Coupables
Age apparent: 21 ans
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Rituel Pourpre de Lamia Eschendrei   Ven 9 Fév - 16:55

Tant de faste, et tant d'espace impressionnant rempli par tant d'objet brillants et de tentures épaisses... Rien de tout cela n'aurait dû l’étonner. Après tout, c'était dans un luxe similaire qu'elle avait longtemps vécu. Des souvenirs du château de son enfance jusqu'à celles des résidences multiples de Sigmund à Atlanta... Son passé était gorgé d'images similaires.

Chacun de ses pas légers claquait dans l'air. Leur écho s'élevait religieusement, comme pour participer au recueillement mélancolique de leur propriétaire. Ailin s'arrêta d'avancer, le regard fixe tandis qu'elle remarquait l'état des vitres, suffisamment couvertes de poussière pour que cela se voie malgré la nuit sombre. Elle indiqua à Léonard, le Majordome, l'urgente nécessité de procéder à un nettoyage de fond du Domaine, dont le luxe ne souffrait pas tant de négligence. Il était, après tout, l'une des expressions de son nouveau pouvoir, et il aurait été dommage qu'elle paraisse elle-même vétuste et dépassée.

Elle avança vers l'estrade où elle prit place dans le plus luxueux fauteuil de la pièce. Style Louis XV. Velours carmin de qualité, entremêlé dans un brocart de soie plus sombre somptueux représentant un motif végétal. D'un geste elle repoussa sa longue chevelure si blonde qu'à la lueur des candélabres, elle paraissait presque blanche.  Une permanente avait permis d'en boucler légèrement les extrémités, et leur offrait un volume supplémentaire juste suffisant pour mettre son visage en valeur. Outre la touche d'ocre sur ses lèvres, elle avait orné ses paupières d'un fard vermeil discret. Des traits de kohl parfaitement mesurés aidaient son mascara à intensifier son regard gris clair. Elle avait sorti ses vieux ornements des cartons, si bien que d'antiques bijoux capillaires en or blanc sertis de perles, de rubis et de diamants, avaient retrouvé leur place sur sa tête. Ses ongles effilés étaient peints en rouge sombre. Une ancienne robe de bal en brocart doré mettait en valeur sa silhouette longiligne tout en l'évasant élégamment au niveau des pieds. Son buste artificiellement comblé se dressait dignement. Le col haut de sa robe lui donnait un côté austère. Les fanfreluches décorant ses baleines cassaient avec brio ce côté rigide que sa prestance à elle seule aurait déjà su compenser. Telle une poupée de porcelaine à taille adulte, elle patientait.

Mia, l'ancien bourreau de Camille, qui était vouée à devenir le sien, fut la première à prendre place. Elle lui accorda un bon mot, puis elle se tourna brièvement dans la direction du seul humain de la pièce. Jesse était assis à côté de son siège d'une manière qui montrait nettement leur relation hiérarchique. Ce soir, il était son calice dévoué. Bon... Il l'était déjà en temps normal, mais il fallait bien avouer qu'il n'était pas toujours aussi docile, chose qui l'aurait profondément ennuyée et avec laquelle elle n'aurait pas autant apprécié sa compagnie. Tout cela faisait partie d'une mise en scène finement calculée. Elle avait tenu à ce qu'il soit présent non seulement parce qu'elle voulait faire étalage du pouvoir qu'elle possédait déjà, mais aussi parce qu'elle avait la ferme intention de faire de lui l'un des légitimes membres de cette assemblée, plus tôt que tard, d'ailleurs. Et elle lui réservait une place de choix. Elle lui avait demandé d'observer leurs sujets et d'apprendre de leurs comportements. Elle savait que c'était un rôle qui lui seyait à merveille et qu'il allait adorer. Tout comme cela avait été son cas, à l'époque, quand Sigmund avait fait de même avec elle. Elle eut un sourire doux à son égard. Il avait même fait l'effort d'accorder sa tenue aux couleurs qu'elle arborait... Elle passa une main fine dans les cheveux de l'humain, avant d'être obligée de se désintéresser de lui.

C'était l'heure que tout commence, et ses futurs sujets commençaient, en effet, à arriver en nombre de plus en plus dense. Une créature étrange aux cheveux clairs, vite cachée dans un coin de pièce, l'héritier déchu de la richissime famille Luz-Descalzo, une vamp rouquine qu'elle avait déjà croisé aux Plaisirs Coupables et qui voulait se donner des airs de rebelle... Et bien d'autres encore. Cela s'annonçait intéressant, bien qu'épuisant.

Ce sujet s'intègre dans la cérémonie de 2053. Lorsque vous arrivez au Domaine Beauregard, les participants au sujet principal viennent tous d'arriver. A votre tour, vous intégrez donc la masse grossissante des vampires de la Nouvelle-Orléans venus prêter allégeance à la nouvelle maîtresse, avec plus ou moins de bonne volonté.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3339-ailin-dyce
Lamia Eschendrei
Vamps
avatar

Identification
Emploi: Musicienne de Rue et Dealeuse de Drogue
Age apparent: la 20ene
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: Rituel Pourpre de Lamia Eschendrei   Ven 9 Fév - 17:30

Je dois être honnête : J'en avais rien à foutre de ce Rituel et je n'avais pas du tout envie d'y participer. J'en avais déjà rien à foutre en Allemagne, alors ici, pour moi c'était du pareil au même. Voila trois ans que nous sommes ici, à faire nos petites affaires au détriment des règles qu'on voulait bien nous imposer. Trois ans et nous avions pas eu d'emmerde, c'est limite si on s'en foutait totalement de ce qu'on faisait et c'était pas pour me déplaire. Si je participe aujourd'hui a ce foutu Rituel, c'est seulement parce que Jessy m'y oblige..

Jessy était un renégat en Allemagne, depuis qu'on est arriver ici, son statue n'a pas officiellement changer, mais on est rester incognito et comme personne ne venait nous déranger dans nos affaires, on à pas eu de problème plus que sa. Selon Jessy, c'était un moyen pour nous de nous ''fondre dans la masse'', pour pas avoir trop d'emmerde. Mais qu'es ce que j'en ai à foutre de ce qu'on pense de moi ? Je les entends déjà parler dans notre dos, de toute façon. Ce sont tous les mêmes, que se soit ici ou en Allemagne.

- Je veux pas y aller, Dis-je à Jessy, qui fixait l'heure, affaler sur son fauteuil

Il leva les yeux au ciel, et soupira légèrement.

- Moi non plus. Mais faut bien.

Il se leva, et me prend dans ses bras, ses cheveux vert frôlant mon visage.

- On y va juste pour faire bonne figure, et après, retour à la vie normal.

Cette fois, c'est moi qui soupire. Je déteste se système et ses lois. Et sérieusement, je m'imagine pas me présenter à la nouvelle Maîtresse en lui disant ''Salut ! Je suis dealeuse de drogue, ça va?''. La dernière Maîtresse ne faisait pas grand chose et nous avait laisser faire, développant notre trafic, Jessy et moi étions réaliste, les choses allait changer et si le Conseil avait choisi de remplacer la dernière bonne femme, c'était pour changer les choses. Les gens comme nous allions être jeter, c'était une certitude pour moi. Ce qui rajoutait à mon envie de ne SURTOUT PAS y aller. Pour un soir, je devais faire une croix sur ma liberté.

Nous partions donc pour ce Rituel de merde, embarquant sur la moto garer au pied de notre petit studio, casque sur la tête. C'est partit pour l'enfer !

Devant la battisse, je réalise ce que je vais faire... Je ne suis jamais aller au Domaine BeauRegard, ce n'est pas vraiment le genre d'endroit où j'adorais traîner. En vérité, je déteste cette endroit, pour tous ce qu'il représente à mes yeux. En retirant mon casque, arrangeant mon bonnet et mes cheveux bleue, je regarde Jessy d'un air abattue.

- Tous va bien aller, je te promet


Je hoche la tête, sans conviction. Jessy gare la moto dans un coin, faisant, pour une fois, preuve d'un peut de tenu quand à l'endroit où il la laissait. Cela ne lui faisait pas plaisir d'être la, je le voyais bien dans ses yeux.

Sa y est, nous voilà rentrer. A l'intérieur, c'est le luxe et la richesse étaler. Cela ne donne pas vraiment envie de rester, plutôt envie de fuir à toute vitesse pour quitter cette endroit pourrit. Je reconnais aucun visage autour de moi. Et je regrette presque mes copains de la Mafia W. J'aurais dû fumer avant de venir, sa m'aurais été à mieux appréhender la situation totalement loufoque dans laquelle j'avais accepter de me mettre. Ce rituel, c'est n'importe quoi, juste de l'étalage de puissance et de pouvoir. Juste pour rappeler au Vampire qu'on est pied et poing lier à un règlement con, chiant et dépasser. Dans la crypte, c'est pas mieux, je sens déjà les regards se tourner vers nous : deux vampire au look punk, blasphème total ! Je peux déjà en voir faire une mine dégoûter en nous voyant. J'ai l'impression d'être une bête de foire. Jessy passe sa mains autour de mon épaule, pour essayer de me calmer. Je m'adosse a un mur dans un coin, fixant les autres d'un air méprisant.

- Aller, qu'on en finisse une bonne fois pour toute.

Jessy ricane en me suivant.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4525-lamia-eschendrei
Jesse Coleman
Normes
avatar

Identification
Emploi: Chargé de cours/ Doctorant
Age apparent: 24 ans
Dangerosité:
14/30  (14/30)

MessageSujet: Re: Rituel Pourpre de Lamia Eschendrei   Sam 10 Fév - 1:32

La première personne au courant de la nomination d'Ailin, après le Conseil, la principale intéressée, et son (à présent ex-)employeure, était probablement Jesse, chez qui la belle blonde s'était rendue dès qu'il le lui avait été possible. Elle le voulait au Domaine pour le Rituel Pourpre. Elle avait déjà tout prévu, et Jesse l'avait écouté avec ce petit sourire caractéristique de leurs entretiens. Il n'était pas contre l'idée. Du point de vue de ses recherches, c'était même une véritable aubaine : assister à un Rituel Pourpre, lorsqu'on est un norme, n'est pas donné à tout le monde. D'autant plus lorsqu'on est invité par le haut du panier. Et puis... Ailin voulait qu'il vienne. Il n'allait pas lui refuser ce plaisir.

Le doctorant avait ensuite rejoint le Domaine Beauregard peu avant les autres invités, conscient que la nouvelle Maîtresse devait avoir encore bien des choses à préparer, et avait pris la place (et le rôle) qu'on lui avait assigné. Son gilet en brocart sombre, brodé de doré, était du plus bel effet sur une chemise blanche et un pantalon noir. Sobre, mais élégant, comme à son habitude et tel que, il le savait, cela plairait à la vamp. Ce n'était pas parce que, ce soir, il était un objet, qu'il devait pour autant négliger son apparence. Au contraire, plus il se fondrait dans le décor du domaine, plus il serait efficace.

Pieds nus, agenouillé face à l'entrée, juste à côté du somptueux fauteuil où la Maîtresse de séant s'assit à son tour pour attendre ses invités. Mains docilement posées sur ses cuisses, Jesse patientait, avec cette étincelle de curiosité presque malsaine dans le regard. La soirée qui s'annonçait ne serait comparable à aucune autre, il le savait déjà.

Alors que les invités arrivaient en nombre, il était intéressant de voir combien les comportements d'Ailin et de Jesse pouvaient être similaires. Tous deux observaient l'affluence des vampires de toute la ville, l'une avec une dignité royale, l'autre avec un intérêt savamment dissimulé derrière ses lunettes. On ne prêtait pas la moindre attention à l'objet-humain qu'il était, ce qui était exactement l'objectif recherché. On ne se méfie jamais assez que ce que des yeux inconnus (et peu considérés) pouvaient analyser. Plus encore lorsqu'il s'agissait de sa spécialité.

Certains des visages qui passaient la porte lui étaient connus, soit pour les avoir croisés dans le Quartier Sanglant, soit parce qu'ils faisaient partie de l'ancienne hiérarchie (et qu'il était très bien renseigné), soit par qu'il s'était servi d'eux comme de sujet de recherche. D'autres étaient des visages totalement inconnus et c'était principalement vers eux que ses yeux se tournèrent. Un être d'apparence fragile qui ne donnait aucune envie d'être ici, une personne qui s'élance en conquérante en prônant des mots qui lui sont inconnus... provocatrice, mais pas aussi sûre d'elle qu'elle veut bien en donner l'air, car le norme ne manque pas ses légers regards vers les lourds tissus dissimulant les fenêtres.

Parmi les arrivants suivants, un duo attira son attention, comme il avait attiré l'attention de tous les autres. Il fallait avouer que tous avaient plus ou moins enfilé une tenue de ville, et que les deux personnes au style clairement punk, accompagné de leurs couleurs de cheveux atypiques, détonnaient dans le paysage. Négativement, si l'on se fiait aux regards de certains.

Cependant, ce n'était pas leur look que Jesse retenait, mais leurs visages, qui lui disaient clairement quelque chose. Il fallut que l'une des deux s'adosse au mur en renvoyant au reste de l'assemblée le regard méprisant qu'on leur coulait pour qu'il les reconnaisse : ces deux-là traînaient au Plaisirs Coupables presque aussi régulièrement que lui. Il ne leur avait jamais parlé (ce n'était pas son truc, comme chacun le savait), mais il avait remarqué qu'ils paraissaient avoir une relation plutôt cordiale avec Précieuse, qui devait les considérer comme des habitués. Il n'aurait jamais pensé qu'il puisse s'agir d'un couple de vampires, et se demandait bien ce que cette information allait changer dans le déroulement de la soirée...

Ils n'avaient pas l'air du genre à s'embarrasser des convenances, il serait donc toujours possible que cela ait un impact négatif sur la cérémonie d'intronisation d'Ailin. Pour son bien à elle comme pour celui de ce duo provocateur qui donnait l'impression de vouloir être n'importe où sauf ici, Jesse espérait bien que non.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4467-jesse-coleman
Ailin Dyce
Vamps
avatar

Identification
Emploi: Maîtresse Vampire, ex-strip-teaseuse aux Plaisirs Coupables
Age apparent: 21 ans
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Rituel Pourpre de Lamia Eschendrei   Dim 11 Fév - 13:40

La grande porte s'ouvrit à nouveau, laissant cette fois passer des visages qu'Ailin connaissait très bien pour les avoir vus de nombreuses fois parmi ceux de la clientèle des Plaisirs Coupables. C'était des contacts de Précieuse, qui faisaient affaire avec elle d'une manière ou d'une autre. Parfois, la sorcière laissait Ailin participer à ses trafics mais l'occasion n'était ici jamais arrivée, et elle ne savait pas exactement ce que ces deux là avaient à voir avec son ancienne patronne, même si elle en avait une petite idée. Elle n'avait jamais cherché à l'apprendre non plus, car ça ne l'intéressait pas assez. Il semblait qu'elle n'allait pas tarder d'en découvrir plus, cela dit...

L'arrivée des deux punks n'avait pas été discrète. Il y avait dans cette salle un grand nombre de vieux vampires, dont certains ne faisaient pas que semblant d'avoir un balai coincé entre les fesses. Il y en avait aussi des plus jeunes qui n'avaient le goût ni pour ce look, ni pour la sous-culture qui lui était lié. C'était notamment le cas du jeune Luz-Descalzo, lequel paraissait si choqué qu'il donnait l'impression d'être sur le point de tourner de l'oeil.

C'était drôle. Absolument divin.

Il en fallait plus pour déranger ou impressionner Ailin, laquelle pouvait avoir des goûts inattendus : elle aimait leur allure, au contraire, qui tranchait avec le reste de cette assemblée rangée. Il était aussi divertissant d'entendre Lamia râler. Bien sûr, qu'elle ne voulait pas être là. Comment l'aurait-elle pu ?

La nouvelle maîtresse vamp lança un regard de ruse sucrée sur les nouveaux venus, qu'elle observait en souriant, l'air mystérieux, presque complice de leur irrévérence. Elle les observait aussi comme un chat l'aurait fait avec la souris qu'il était sur le point d'attraper, accessoirement.

Le fait était qu'elle n'était pas seule à les connaître. Le contraire était aussi vrai. Elle se demandait, néanmoins, si ils allaient la reconnaître. Au club, elle avait été un employé soumis aux caprices de la patronne. Un strip-teaseur lascif qui utilisait son charme bien différemment de la façon dont elle l'exposait maintenant pour se donner allure et prestance, afin de remplir le rôle qu'on lui avait attribué.

Il y avait ce gouffre qui existait entre les deux rôles dans lesquels elle avait dû successivement se fondre, et puis il y avait le fait qu'elle était à nouveau libre d'exprimer son genre à sa guise, chose qui n'était pas possible à l'époque où elle avait dansé sur leurs genoux. Autant d'éléments qui allaient leur compliquer la tâche, pour ce qui était de faire le lien entre ses identités. Cela dit si prise de conscience il y avait, ce serait indubitablement  hilarant, et elle ne voulait pas en rater une miette.

Elle repensait à cette soirée, notamment, ou Précieuse avait "offert" aux deux bougres un lapdance gratuit avec elle. Jessy avait apprécié sa prestation. Classique, mais satisfaisant. Avec Lamia, ça avait été encore plus intéressant. D'une part, elle avait été terriblement gênée, ce qui avait une fois de plus amusé la blonde, et puis elle avait tenté de mettre une fin prématurée à la prestation en l'insultant, ce à quoi Ailin n'avait répondu que par un sourire exquis, avant de continuer sans mot dire. Lamia s'était carapatée dès qu'elle avait quitté ses genoux pour retourner sur ceux de son compagnon.

Mais il était temps qu'elle cesse de parcourir ses souvenirs. Elle devait rester concentrée. Cette soirée était importante. C'était maintenant ou jamais qu'elle se forgerait la réputation qui lui vaudrait le respect et l'obéissance des vampires de la ville, ou leur contraire.

Souveraine, elle se leva de son siège avec une telle délicatesse qu'on l'eut presque vue glisser d'une position à l'autre sans discontinuité. Elle avança pour faire face à l'assemblée, et attendit que les discussions se taisent et que tous les regard furent tournés sur elle. Il ne fallut que peu de temps. Ailin possédait une forme d'autorité naturelle qui lui serait probablement très utile dans les prochains mois.

"Mes frères et sœurs de sang. Il est temps d'en venir aux raisons qui nous réunissent ici ce soir, en cette magnifique salle du Domaine Beauregard, où l'Histoire de notre communauté se joue une fois supplémentaire. Je vois à vos regards que certains me connaissent déjà. D'autres se demandent probablement quelle mouche a piqué le Conseil de nominer une inconnue à la tête des vampires de la ville. Laissez moi donc me présenter afin de couper court à tout malentendu. Je me nomme Ailin Dyce, et jusqu'en 2049, j'étais aussi l'Ombre de Sigmund Möller, mon regretté Créateur, et Maître de la Ville d'Atlanta, en Géorgie. Un désaccord politique a mené à la fin de la gouvernance de Sigmund, et à mon arrivée ici, en Louisiane, et dans cette belle ville qu'est la Nouvelle-Orléans. A la destitution de Camille, le Conseil Vampirique a jugé mon expérience à même d'être mise à contribution dans l'espoir de redresser la situation compliquée dans laquelle nous nous trouvons actuellement. Soyez assurés de la pertinence des avis de nos aînés."

Ferme et confiante, elle balaya la salle du regard sans laisser les réactions sceptiques ou méprisantes l'atteindre de la moindre manière.

"Et je voudrais d'ailleurs dire un mot rapide concernant les événements sordides au centre desquels se trouve notre communauté, devenus bien trop courants, faute au laisser-faire intolérable dont le Pouvoir a fait preuve ces dernières années. Vos craintes et votre mécontentement sont aussi les miens. Sachez qu'une telle négligence ne se produira plus jamais tant que je serai à la tête des vampires de cette ville, aidée par des personnes compétentes, dont je connais déjà la valeur pour l'avoir éprouvée en Géorgie."

Elle se tourna vers Mia à qui elle accorda un sourire bienveillant et qu'elle invita à la rejoindre en tendant la main dans sa direction.

"Parmi ceux là figurent quelqu'un que vous connaissez déjà bien, puisqu'il ne s'agit de personne d'autre que Mia Magnusson, Bourreau de Camille et qui sera aussi le mien, cela va sans dire, car ses capacités ne peuvent être remises en question. Cette coopération fructueuse devrait dès très bientôt faire entendre parler d'elle, ainsi que vous aurez l'occasion de le découvrir."

Elle attendit que Mia s'approche. Cette invitation était un geste politique qui n'était pas anodin. Avec le Bourreau à sa droite, tandis qu'elle discourait, elle annonçait en des termes clairs la dureté des méthodes dont elle avait l'intention de faire preuve pour que le calme retombe sur la ville.

"Mais loin de moi l'idée de mettre à l'écart les résidents de longue date, dont l'aide et l'implication seront jaugées et appréciées avec autant d'ouverture que celles de mes anciens amis. D'ici quelques temps, des nominations auront lieu pour donner à notre hiérarchie locale le commandement productif, fonctionnel, dont elle a trop longuement manqué."

Nouveau temps d'arrêt qu'elle marqua, avant qu'un sourire de sadisme sucré ne monte sur ses lèvres, surmonté d'un regard aride, si détaché de toute forme d'humanité, qu'il en devenait glaçant d'effroi. C'était ici que son absence de miséricorde lui devenait plus utile que jamais.

"La reprise s'opère dès ce soir. Ceux qui ne daigneront pas se présenter au Rituel devront répondre de leurs actes à moins de vouloir terminer de la pire des manières. Ce rituel pourpre est aussi l'occasion pour moi de faire le point sur les problèmes que chacun d'entre vous a pu rencontrer au cours des dernières années. Je pense notamment aux plus jeunes d'entre vous, amenés à faire partie des nôtres contre leur gré. Injustice qui, dans une majeure partie des cas, n'a pas encore été réparée. C'est l'une des choses auxquelles je compte m'atteler activement. Il est hors de question qu'on continue de parler de viols sanguins en pagaille, et de transformations forcées, et de vampires nouveaux nés abandonnés sur le pavé comme de vulgaires mouchoirs usagés. Une majeure partie de ces pratiques étaient déjà proscrites avant que la Révélation ne nous oblige à resserrer nos législations. Elles sont indignes de nous, et ceux qui les propagent paieront le prix en conséquence. Et je n'ai cité qu'un court extrait des problèmes auxquels il nous faudra nous confronter activement."

Le visage grave, elle marqua un dernier temps au cours duquel elle balaya encore la salle de son regard inquisiteur.

"Les actions seront privilégiées sur les discours stériles, n'aboutissant qu'à un immobilisme malsain et qu'à des compromis mollassons, à long terme plus que contre-productifs. C'est pour cette même raison que j'arrête ici de parler, car tout est dit. Je vous demanderai de monter sur l'estrade l'un après l'autre afin que nous procédions à la lecture du sang, ainsi qu'il est d'usage. Et la première d'entre vous est déjà avec moi."

Elle se tourna vers Mia, que d'un sourire et de deux bras tendus, elle invita à approcher.

Une fois le tour du bourreau passé, de nombreux suivirent, dont cette fameuse créature chétive aux cheveux clair, l'héritier Luz-Descalzo, et puis la rouquine au regard défiant. Certains rituels étaient difficiles à vivre, dont ceux de ces trois là tout particulièrement. Venait le tour de Lamia et Jessy, et Ailin espérait que leur vie avait été plus simple, car elle était épuisée de vivre ces douleurs.

Règle pour les tours à venir :
  • Post de réaction à l'introduction de la cérémonie. Le personnage se lève et s'avance vers Ailin pour recevoir la morsure.
  • Court post d'Ailin en réaction.
  • Post de morsure du personnage donnant lieu à un flashback où le sujet voit sa vie défiler tandis que ces informations sont transmises à Ailin.
  • Court post d'Ailin en réaction, pouvant éventuellement donner lieu à la prise d'un rendez-vous personnel.
  • Court post où le personnage retourne à sa place.
  • Intervention de Jesse

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3339-ailin-dyce
Lamia Eschendrei
Vamps
avatar

Identification
Emploi: Musicienne de Rue et Dealeuse de Drogue
Age apparent: la 20ene
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: Rituel Pourpre de Lamia Eschendrei   Dim 11 Fév - 14:47

Tous ce beau cérémoniel me donnait envie de vomir. Tous ça, c'était un ramassis de connerie ambulante, juste pour ce faire bien voir par tout le monde. Juste de belle parole. Je leva les yeux au ciel, soupirant. J’espérais simplement que cette nana nous emmerde pas dans notre trafic. A coté de moi, Jessy ricanait en regardant vers le ciel.


- Qu'es ce qui te fais rire ?

Il croisa les bras, tournant la tête vers moi, approchant ses lèvres de mon oreille pour murmurer. Tout en ce retenant de ricaner plus fort.


- Tu ne l'a pas reconnut ?

Je hausse un sourcils, en regardant tour à tour Jessy et la Maîtresse Vampirique. Qu'es ce qu'il me raconte ? Fasse à mon incompréhension, Jessy rigole d'avantage, dérangeant ceux qui était autour de nous, qui nous répondirent en lançant des regards noirs, digne d'une vipère prête a lancer son venin. Charmant.


- Imagine là plus déshabiller... Aux Plaisirs Coupables...

Alors que j'allais répondre qu'il était définitivement chelou, je réalise d'un coup qui est cette nana. Je me souvenais pas de son nom avant qu'elle ne le dise elle-même : Ailin. Elle est, ou était, Strip-teaseuse aux Plaisirs Coupables ! Précieuse s'était allègrement amuser à nous offrir un service de la maison... Si Jessy avait kiffer, moi... J'avais envie de fuir à toute vitesse. Comme à l'heur actuel ou ma seule envie était de quitter cette cérémonie à la con.

Son discourt terminer, l'heure était venu à la torture. Avant nous, il y avait quelque chose qui ressemblait à un gamin frêle, gars qui n'avait pas arrêter de nous lancer des regards dégoûter, une nana qui n'avait pas plus l'air envie d'être ici que nous.

C'était à notre tour. Je le savais, Jessy me jeta un regard en coin. Demandant de cette façon qui de nous deux allait devoir passer en première. Je le regarda d'un air désespérer. Il se redresse, marchant d'un air sur de lui vers l’estrade où Ailin ce tenait, malgré la situation qui lui déplaisait, Jessy affichait un air fier, moi, je faisais moins la maligne... Jessy ne fit aucun geste de respect a Ailin, que se soit une révérence, un hochement de tête ou autre, il se contenta de ce planter devant elle en croisant les bras. Ailin fit sa morsure et pendant un temps, Jessy sembla presque déboussoler, troubler, lançant un regard noir a Ailin. Je savais ce que le rituel impliquait, et cela ne me plaisait pas du tout...

Les souvenirs de Jessy était partager à Ailin... Je ne pouvais qu'imaginer ce qu'il vivait, Jessy n'aimait pas parler de son passer et pour cause... Sa famille avait été encore moins compréhensive quand il est devenu un Vampire et pendant longtemps, Jessy détestait les Normes ou point de vouloir les tuer purement et simplement. Ce n'est qu'après la révélation et ma rencontre qu'il c'est calmer. Qui sait, peut être que ma présence a coté de lui le calmait. Je ne le saurais sûrement jamais.

Quand Jessy descendit de l'estrade, il était encore troubler. Qui sait quel souvenir enfuit lui est-il revenu ? Je n’eus a peine le temps de me préoccuper de lui, que je dû, moi aussi, affronter se putain de rituel. Jessy avait les larmes aux yeux.


- Tu va bien ?
- Non.

Il ne donna pas plus de détails, confirmant mon idée que des souvenirs traumatisant ont dut resurgir. Je lui tapota l'épaule, espérant que mon passage serait rapide. Je me tourna vers l'estrade, marchant vers Ailin, pas prête du tout à ce qu'il allait m'arriver. Je me posta finalement devant Ailin.


- Compte pas sur moi pour faire la moindre preuve de respect envers toi. Rien contre toi. Mais j'ai un petit peut de mal avec les haut-placer...

Je croisa les bras, prenant la même allure que Jessy quelque minute avant moi. J'étais définitivement pas prête... Et j'essayais de le cacher au mieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4525-lamia-eschendrei
Ailin Dyce
Vamps
avatar

Identification
Emploi: Maîtresse Vampire, ex-strip-teaseuse aux Plaisirs Coupables
Age apparent: 21 ans
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Rituel Pourpre de Lamia Eschendrei   Mar 13 Fév - 12:18

Elle réserva un instant à Jessy et Lamia avant que ne commence la lourde cérémonie, car il aurait été dommage de louper leurs têtes. Comme à son habitude, le vert chevelu se montra plus expansif, moins renfrogné que sa compagne, qui fonçait tellement tête baissée dans tout ce qu’elle faisait qu’elle n’avait même pas encore cherché à regarder au-delà de sa fonction. Quand Lamia posait les yeux sur elle, elle voyait son rôle, mais rien d’autre. Il aurait fallu que son crâne soit moins dur pour qu’elle y  laisse la moindre autre information rentrer. Ça allait être compliqué ce soir, sachant qu’elle avait probablement autant envie d’être là que de plonger dans une bassine d’excréments de chevaux.

Le ricanement de Jessy était donc communicatif. Bien sûr il n’était pas temps qu’elle se montre oisive, si bien qu’elle se contentait d’entretenir son mystérieux sourire et de glousser intérieurement, afin qu’aucune oreille vampirique ne puisse l’entendre faire. Tandis que les deux punks discutaient dans leur coin, les yeux rivés sur elle, elle leur rendait pleinement leur attention afin de leur laisser entendre qu’elle les avait vus, qu’elle avait vu qu’ils l’avaient vue, et qu’elle savait exactement le genre de discussion qu’ils devaient être en train d’avoir. Son regard appuyé flirtait avec le brûlant comme avec le malicieux, rehaussé une pointe de danger. Ce n’était pas gênant qu’elle se montre brièvement sous ce jour face à l’assemblée. Cela avait toujours fait partie de son personnage.

Et puis il y avait le discours qu’elle comptait faire ensuite. Ceux qui pensaient encore qu’elle n’était pas sérieuse, ou incapable de tenir ce poste, réviseraient assez tôt leur position. Si les mots ne suffisaient toujours pas, les actes parleraient d’eux-même. Ailin ne savait pas encore si elle allait avoir l’occasion du coup de théâtre auquel elle s’était psychologiquement préparée, mais si l’occasion se présentait, quelqu’un au moins dans cette salle ne ressortirait pas indemne, ni même entier. Restait à savoir qui.

Les Rituels passèrent sans se ressembler, ou parfois en se ressemblant trop, surtout lorsqu’ils étaient ponctués de moments  traumatisants. Enfin, Jessy fut devant elle, droit, fier, et pas vraiment prêt à se soumettre. Ailin savait qu’il n’était là que par obligation, ainsi que son éternelle acolyte. Ça pouvait se comprendre, surtout de la part de ces deux là. Elle était déjà presque étonnée qu’ils se soient présentés. Ils avaient donc assez de jugeote pour savoir que l’existence d’un renégat était courte et désagréable. Peu touchée par cette vaine irrévérence, Ailin se contenta d’adresser au vampire le même sourire, et le même regard brûlant qu’au préalable. Un peu plus, on se serait cru aux Plaisirs Coupables, à cela près qu’elle gardait stature et dignité.

Lamia et Jessy n’était pas le genre d’individus qu’elle craignait. Ils n’en avaient rien à faire des luttes de pouvoir. Ils n’étaient pas un danger direct pour elle, sauf si dans leur vie rock n’ roll, ils faisaient des bêtises sanglantes et parfaitement illicites avec ces normes agaçants, qui avaient rendus la chasse si difficile depuis qu’ils avaient notion de leur existence… Auquel cas elle règlerait le problème de manière rapide et radicale. Elle n’avait pas besoin qu’ils la respectent dans son rôle, ni qu’ils lui obéissent au doigt et à l’œil. Personne ne s’attendait à ça de leur part. Personne ne mettrait ça sur le compte des capacités d’Ailin à être obéie. Ce n’étaient pas des comploteurs. Juste des marginaux qui auraient voulu pouvoir s’affranchir de la contraignante hiérarchie vampirique.

Ils n’avaient rien d’autre à faire que de se présenter à elle. Le reste lui incombait. Évidemment elle ne fit pas d’exception : le vampire reçut sa morsure dans la jugulaire, comme tous les autres.
C’était à croire que ce soir, le destin se jouait d’elle.

Elle savourait l’ironie métallique dont le hasard pouvait parfois avoir le goût, et s’en serait bien passée. Jamais elle n’aurait cru assister dans la même soirée à deux transformations forcées doublées d’un viol et pourtant, c’est exactement ce à quoi elle eut droit. L’expérience avec Esmera l’avait laissée fragile. Elle faillit flancher, ses jambes ramollissant dans le plus dur moment, si bien qu’elle dut s’appuyer sur Jessy et que si du point de vue des spectateurs, la face avait été sauvée, il était évident que l’autre vampire l’aurait senti. C’était d’autant plus terrible qu’elle avait vécu des choses exactement similaires à Londres. Heureusement, songea t-elle, que Sigmund ne l’avait pas traitée ainsi lorsqu’il l’avait changée. Il avait été brutal, ne lui avait laissé le choix qu’entre la mort et la non-vie, mais au moins, il n’y avait pas eu d’autres formes de brutalités, et il s’était ensuite occupée d’elle correctement.

Elle n’imaginait pas un monde où elle aurait pu le haïr.

Le retour à la normale fut difficile. Dix secondes passèrent avant qu’elle ne soit prête à relâcher le dealeur dans la nature. Elle prit le temps d’afficher sur son visage un air neutre qui ne cachait plus tout à fait complètement son trouble. Ses mains tremblaient un peu. Elle les joignit l’air de rien et posa directement les yeux sur Lamia, qui venait juste après. Sans même se tourner vers Jesse, cette fois. Elle n’avait plus la capacité émotionnelle de gérer cette interaction supplémentaire, même alors qu’elle lui aurait été bénéfique.

Le temps que la disciple discute avec son maître et s’approche d’elle, elle se refit un sang-froid neuf, du moins en apparence. Hors de question qu’elle se montre faible de la moindre manière ce soir. Elle accueillit la défiance de la nouvelle venue avec un air narquois. Quant aux mots qui vinrent ensuite, ils lui arrachèrent un ricanement peu impressionné. Elle leva un sourcil, commentant pour la première fois à voix haute :

"Trop tard pour fanfaronner, bichette…"

Sans plus de manières et sans attendre de réponses, elle fondit sur Lamia qu’elle tint à son tour fermement, tandis qu’elle plantait ses crocs dans son cou. Le tout en espérant que son adolescence avait été plus douce que celle de son créateur.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3339-ailin-dyce
Lamia Eschendrei
Vamps
avatar

Identification
Emploi: Musicienne de Rue et Dealeuse de Drogue
Age apparent: la 20ene
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: Rituel Pourpre de Lamia Eschendrei   Mar 13 Fév - 22:37

Le moment tant redouté, je sentis ses crocs me mordre, je savais ce qui allait ce passer et je n'en avais pas spécialement envie. Sous son emprise, et aussitôt mordu, je revis alors ma vie, des séries d'images défilant à toutes vitesses, me donnant presque mal à la tête, mon enfance dans une famille trop catholique à mon goûts. Le fardeau qu'était pour moi les prières quotidiennes, même gamine, à croire que j'avais déjà un esprit rebelle à cette époque. Mais le pire, c'était mon père, très sévère, que se soit avec moi où mon frère.

La révélation, je revois ce moment à les Outres, sauf les Faes, se sont révéler, ce jours où ma vision du monde changea, comment mon père nous avaient interdit, à moi et mon frère, de parler avec ses ''démons'', et dire qu'aujourd'hui, il aurait une Wiccane comme belle-fille... Si les rumeurs disent vraies. C'est à ce moment que j'ai commencer à me rebeller, j'en avais marre de l’oppression de ma famille, de mes parents. J'étais mal dans ma peau et je voulais être moi. C'est à ce moment que j'ai commencer à me teindre les cheveux en bleue, où j'ai commencer à me tatouer, à adopté mon look à fumer et à me droguer...

Le jours où ma vie changea, je quitta la maison, sous les crit de mes parents agacé de mon comportement. Je suis aller à un Concert pas très autorisé dans un vieux bâtiment, un repaire à Outre. C'était en 2015 et c'est ce jours où j'ai rencontrer Jessy. Le courant est tout de suite passer. Et après une soirée d'Enfer, j'ai abandonner ma vie d'humaine et j'ai demander à Jessy de me transformer en Vampire.

Le reste de ma vie ne fut pas très différente, sauf que je devins mêlée directement à un trafic de drogue. Brièvement, je revus le gars que j'ai été forcée de tuer, un accro à la drogue qui était prêt à me buter pour sa doses.

Tous s’enchaînait et ce bousculait. Une série de délit et une vie de trafiquante de drogue, notre arrivé ici, forcé d'une certaine façon, car n'étant pas les bienvenue en Allemagne à cause du statue de Renégat de Jessy.

En revenant à moi, je me dégagea brutalement, je ne sais pas si c'était Ailin qui était affaiblit où si elle m'avait simplement laisser partir. Je la regardais d'un air abattue. Je détestais sa. Pourquoi faut-il qu'elle sache tout de ma putain de vie ? Je n'avais qu'une envie, c'était de retourner avec Jessy pour le réconforté. Du coup de l’œil, je le voyais ce remettre tant bien que mal de ses souvenirs oubliés ravivé par cette cérémonie de con.

J'aurais pus dire quelque chose, étaler mon dégoût de cette foutu société vampirique codé et stricte, cracher mon venin dans sa gueule et lui dire combien c'était morbide et immonde de forcé les gens a être confronté a leur passer, surtout quand il était douloureux. Mais je n'ai rien dis de tous ça, je l'ai regarder, d'un air froid et abattue.

C'est bon ? On en à terminé ?

Je n'attendais pas de réel réponse, cela voulait juste dire ''Fiche moi la paix et laisse moi partir''. Je fis demi tour, sans la regarder, sans lui adresser un regard ou un mot de plus. Je fonça sur Jessy, encore traumatiser. Il était adosser au mur, fixant Ailin depuis tout à l'heure, je ne sais pas si c'était un regard méprisant ou un regard accablé de désespoir, ou si il ne regardait pas réellement quelque chose de précis, si il regardait le vide...ait le vide...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4525-lamia-eschendrei
Ailin Dyce
Vamps
avatar

Identification
Emploi: Maîtresse Vampire, ex-strip-teaseuse aux Plaisirs Coupables
Age apparent: 21 ans
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Rituel Pourpre de Lamia Eschendrei   Sam 24 Fév - 21:20

Ainsi, un rituel de plus commença. Lamia était encore assez jeune et ses plus lointains souvenirs dataient d'une époque qu'Ailin jugeait presque contemporaine. Pourtant, dans le fond, et dans certaines familles, rien ne semblait avoir changé, qu'on soit au XIXème comme au XXIème siècle. En Ecosse, comme en Allemagne. Ces habitudes bigotes adoptées par les parents de Lamia ne lui parlaient que trop. Lui rappelaient qu'à une époque, on l'avait jugée corrompue, et qu'on avait voulu l'envoyer dans les ordres pour la guérir du blasphème qu'elle incarnait.

De la drogue, plutôt qu'une fugue. Un autre type de changement de vêtements. Les parallèles étaient nombreux. C'était drôle, car on ne l'aurait pas cru.

Lamia était jeune, mais pas assez pour ne pas avoir connu la révélation. Ailin assista donc à sa version des choses, qu'elle trouvait spécialement intéressante. A cette époque, Lamia était encore une norme. Elle avait vécu l'envers du décor. La surprise d'apprendre que toutes ces créatures de contes et d'histoire d'horreur existaient réellement. La façon dont son clan, qu'on aurait difficilement pu faire plus fermé d'esprit, réagit à la nouvelle.

C'était probablement ainsi que le TPH était né. Par l'échauffement des esprits dans une maison conservatrice et puis par la naissance de cette peur, de cette horreur, que Lamia n'avait pas partagé.

Brave petite.

Le décor changea. On voyait l'intérieur d'une bâtisse mal entretenue, et puis une foule de gens qui dansaient et s'amusaient sur des sonorités rauques et planantes. C'était donc ainsi qu'elle avait rencontré Jessy. Elle aussi avait fugué. Elle aussi n'en était pas revenue vivante, à la différence près qu'elle avait été plus que consentante : elle l'avait demandé.

Ouf. C'était rafraîchissant d'assister, pour une fois, à une transformation qui s'était déroulée sans horreurs ni violences. Restait à espérer qu'il n'y en aurait pas après. Mais elle pensait bien que non.

Le reste, Ailin le connaissait déjà en grande partie, pour la bonne raison que Lamia et Jessy étaient tout le temps fourrés ensemble. La jeune femme, à la suite de Jessy, s'était enfoncée dans des histoires sombres qui l'avaient forcée à enlever la vie à un homme. Aucun émoi de la part de la maîtresse vampire : dans cette pièce, nombre d'entre eux avaient fait leur baptême du sang d'une manière ou d'une autre au cours de leur longue vie. De plus, lorsqu'on évoluait dans ce genre de milieux, on savait à quoi s'attendre.

Les soucis de Jessy les avaient forcés à fuir l'Europe, et voilà qu'ils étaient arrivés en Amérique. Plus précisément dans cette ville, encore assez récemment.

Le trafic de drogue, et encore Précieuse, et les Plaisirs Coupables. C'était tout de même drôle, ce produit modifié par magie pour atteindre le système nerveux différent des vamps. Elle voyait aussi Skyler dans leurs souvenirs, sans s'en étonner outre mesure. Si quelqu'un pouvait produire ce genre de pépites  à la Nouvelle-Orléans, il s'agissait indubitablement du pharmacien, dont le métier "officiel" était suffisamment parlant pour qu'on n'ait pas besoin de plus se justifier. Il faudrait un jour qu'elle lui en demande plus au sujet de toutes ces petites perles qu'il était capable de produire... elle était curieuse.

Lamia se dégagea sans douceur. Ailin la laissa faire, n'ayant aucune envie de s'adonner sur l'estrade à une scène de lutte. De toute façon, elles en avaient terminé, pour reprendre les termes exacts de la "jeune" femme, qui paraissait ne pas avoir apprécié l'expérience. Et pourtant... Chanceuse qu'elle était, elle l'avait eue douce, cette expérience, en comparaison de certains. Dont son cher et tendre mentor, auquel Ailin jeta un regard rapide, comme elle se rendait compte qu'il la fixait.

L'instant fut bref, mais significatif. Sans broncher, elle lui rendit son regard. Elle savait qu'il ne devait pas vraiment la voir, et ce n'était pas vraiment lui non plus qu'elle observait, mais malgré cet épisode rafraîchissant avec Lamia elle pouvait encore sentir sa souffrance contre sa peau, et perçant ses organes internes comme avec une fine tige de métal.

Puis elle se réintéressa à Lamia, qui était en train de tourner les talons. Sourire moqueur aux lèvres, elle lui lança comme aux autres un petit commentaire par la pensée :

¤Tu vois que ce n'était pas si compliqué... Par ailleurs, elle m'a l'air bonne, ta marchandise. Mes félicitations aux producteurs.¤

A son tour, Ailin se désintéressa. Elle prit cette fois le temps de jeter un bref coup d’œil à Jesse, afin de lui faire passer un message silencieux. Elle allait mieux. Elle pouvait encore tenir un peu.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3339-ailin-dyce
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Rituel Pourpre de Lamia Eschendrei   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rituel Pourpre de Lamia Eschendrei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: ¤ SCENE IV : Autour de la ville ¤ :: ║En périphérie║ :: Domaine Beauregard-