AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Bienvenue en Enfer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Bienvenue en Enfer   Lun 4 Déc - 20:16

Depuis ici

Bientôt il furent dans la bonne rue. Puis ils ouvrirent la porte. Frigorifiée et impatiente, Rictus entra en premier, aussitôt suivie d'Adrian qui était en train de craquer complètement. Le ton et la teneur de la plaisanterie étirèrent un rictus carnassier sur les lèvres de Skyler, qui éclata de son rire caractéristique, avant de rentrer à son tour à l'intérieur et de mettre un coup de coude complice dans les côtes du second Case.

"T'inquiète pas, va, ça pourrait être pire, ce n'est que moi. Déjà, tu peux skip toute la première partie."

Certes, un "ce n'est que moi" prononcé par Skyler, même en direction de son frère jumeau, pouvait paraître hautement ironique. Cela dit il n'avait pas entièrement tort : c'était déjà pas mal de ne pas avoir à raconter les événements d'Húsafell, ni d'avoir à justifier son genre comme ils étaient obligés de le faire dans 90% de leurs relations dès que quelqu'un se rendait compte qu'ils étaient trans, si ils voulaient avoir une chance que la relation en question ne s'achève pas prématurément, ni ne devienne factice.

En toute franchise, il était difficile pour Skyler de comprendre Adrian à cet instant donné, parce que son passé à lui n'était un secret pour personne. Il l'assumait entièrement, et en racontait des bouts à qui mieux mieux dès que l'occasion se présentait, parce que c'était drôle, ou juste pertinent sur le moment. Il avait passé une trop grande partie de sa vie à se cacher de Mikhail et de ses sbires. Depuis qu'il avait acquis sa liberté, au contraire, foutre dieu. Au contraire, il se faisait un plaisir de s'exhiber au grand jour. C'était un véritable plaisir de POUVOIR le faire, sans que cela risque de lui retomber sur le coin du nez.

Comme son empathie avoisinait celle d'un chacal affamé, ça lui demandait un peu de travail de réussir à adopter la bonne posture. Il se concentrait sur l'idée de Précieuse, pour qui le passé était aussi une donnée très sensible, si bien qu'il avait dû apprendre à composer avec. Il se concentrait sur le sentiment que lui procurait le souvenir d'Húsafell, seul grand événement de sa vie dont il ne parlait justement jamais à personne, parce que ça avait été trop traumatisant, et que c'était lié à des faiblesses dangereuses pour lui et pour sa santé mentale de base bancale. Sur les quelques anecdotes, baignées dans le début de son adolescence, dont il n'était pas fier, et dont il avait sincèrement presque oublié l'existence, par mécanisme de survie. Bref. Il se concentrait sur les seuls et très anecdotiques moments de son existence où il avait suffisamment galéré pour donner l'impression qu'il était un tant soit peu humain. Il n'y en avait pas beaucoup.

Sans rien montrer de tout ça, qui carburait dur dans sa caboche, Skyler posa un regard sérieux - et donc excessivement dérangeant, la couleur gris jaune n'aidant en rien, ni le vide casesque caractéristique - sur Adrian. Avec son espèce de demi-sourire, il donnait l'impression d'être beaucoup plus calme et posé qu'en temps normal, un peu comme si il était bourré en permanence et que l'alcool lui faisait l'effet inverse de celui qu'il avait sur le commun des mortels, en le rendant sobre.

C'était Skyler. Ca ne pouvait pas durer. Une lueur inquiétante naquit dans les yeux sombres avant qu'immédiatement, la situation parte en steak. Il prit Adrian par la ceinture pour le traîner bon gré mal gré en direction des canapés, avec cette impertinence moqueuse qu'on lui reconnaissait bien. Il le jeta à moitié dessus, juste parce que c'était drôle, et puis il se redressa en haussant des sourcils insolents. Hors de question qu'ils se gèlent le cul à la cave ce soir. Skyler n'était pas du genre à faire la fine bouche, ses seuils de tolérance s'étendaient bien en deça du pire que la baraque proposait, mais c'était juste que là, il avait envie de rester à l'étage. Et que vu ce qu'il allait bientôt se prendre dans la gueule, il pouvait bien choisir où il avait envie de parler.

"Lucifer hotline, à votre service... Vous avez demandé une oreille malveillante ? Une dernière bière, sa Seigneurie, ou risque t-elle de se mettre à bégayer ?"

Lui pensait pouvoir encore se permettre un petit 25cl. C'était relativement anodin, il n'en était pas encore au stade où il allait rouler par terre, et il se tenait d'ailleurs plutôt bien - toutes proportions gardées. On parlait de Skyler. Il aurait pu faire tout ce qu'il venait d'accomplir entièrement sobre.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Adrian Case
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Infirmier
Age apparent: La trentaine
Dangerosité:
23/30  (23/30)

MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer   Dim 10 Déc - 19:19

Adrian avait laissé ses nerfs craquer alors qu'ils avaient fait un pas à l'intérieur. Son jumeau sembla trouver ça amusant, au vu du rire qui éclata de sa gorge, suivit de son sourire carnassier habituel. Il le laissa s'avancer et sentit le coup de coude dans ses côtes. Le sourire qu'il avait lui-même pu arborer auparavant disparut à ses mots.

Ouais, "ce n'est que lui"... Si seulement ce que Skyler savait déjà de lui était le pire de l'histoire.

Néanmoins il fit l'effort d'hocher la tête avec un très vague sourire. L'alcool lui faisait cet effet là, de lâcher un peu la gueule et l'humeur taciturne au profit d'une attitude légèrement plus vivante - que celle-ci soit feintée ou non d'ailleurs. Le fait était que boire l'engageait un peu plus, le rendant un peu moins abjecte que le reste du temps. C'était bien sûr généralement factice hors des personnes qu'il considérait "proches". Exprimer ses émotions, quand il en avait envie, n'était pas quelque chose qu'il faisait à la légère ni très volontairement. Skyler avait probablement vu le côté "émotionnel" d'Adrian plus que tous les gens encore vivants sur terre.

Mais qu'est-ce qu'il prenait plaisir à tout feinter avec les autres. Et puis quand on avait bu c'était plus drôle de faire semblant, quand on sentait avoir de moins en moins l'emprise du contrôle sur les pensées et gestes. Faire croire qu'on était finalement comme le commun des mortels, laisser penser que le wiccan au corbeau avait des émotions cachées sous un tas de regards noirs et répliques amoindrissantes, c'était plus facile de le faire quand on était d'humeur à rire. Qu'une chose soit bien claire en revanche: Adrian restait Adrian. Il tirait la gueule parce qu'il n'avait aucune intention de faire un effort pour le reste de l'humanité qui n'avait aucune valeur à ses yeux. Boire ne lui faisait aucune illusion là-dessus. Mais, ivre, c'était "drôle" de voir comment les gens réagissaient à la différence, ça divertissait provisoirement... Cependant il était clair qu'il n'avait aucune intention de le faire pour amuser d'autres gens que lui-même. Sauf peut-être Skyler, et encore fallait-il qu'Adrian soit de "bonne humeur" pour cela.

Là, la situation était tout de même différente. Il n'avait pas bu pour se divertir, ni même pour se cacher derrières de faux sourires et commentaires qui pourraient dégotter des regards surpris de personnes aux alentours - vu qu'il n'y avait que Skyler de toute façon. Non, là il avait bu parce qu'il en avait ressentit le besoin... Et ça, c'était une faiblesse qu'il n'aimait pas tant admettre. Il y avait des choses que, sans cette détente que lui procurait l'alcool, il ne pourrait lâcher. Comme Skyler il donnait de l'importance au contrôle, mais pas de la même façon. C'était pas nécessaire pour lui, c'était pas vital... Et lâcher le contrôle résultait généralement dans un bon divertissement ; se laisser aller aux démonstrations factices dans un environnement complice s'y prêtait bien. Comme son travail aux Plaisirs Coupables. Il n'avait aucune obligation d'y travailler, pourtant il y était allé à cause d'une certaine curiosité. Il avait pu voir les différentes réactions des gens autour de lui lorsqu'il arborait un sourire malicieux, ou même lorsqu'il dansait sur la scène. C'était quelque chose d'assez satisfaisant parfois de laisser croire qu'il se révélait ainsi, comme si sa véritable nature était cachée derrière une lassitude profonde et des regards vides. Or c'était le contraire. Quasiment toute émotion démontrée dans cet environnement était un mensonge. C'était comme jouer à "je suis Skyler", qui arrivait sans difficulté à feinter toutes formes d'expressions pour qu'on le croit un être banal et ordinaire - alors que souvent le résultat était une farce peu plaisante pour la victime. Mais parfois Adrian se demandait si faire comme lui plus souvent, faire semblant d'être comme le commun des mortels, pourrait avoir de l'intérêt. Skyler donnait  l'impression d'y croire dur comme fer, sinon pourquoi ferait-il seulement l'effort?

Peut-être que c'était aussi une histoire de contrôle. Contrôler comment les gens le percevaient, contrôler toutes les informations qu'il exprimait sur son visage, avoir la main mise sur ce que l'on démontrait, et sur ce qui restait caché derrière le masque.
Adrian n'avait pas spécialement l'envie de faire un effort là-dessus, vu que son propre contrôle était quelque chose de moins nécessaire que chez son jumeau.

Or cette fois-ci il s'agissait d'une situation où il fallait lâcher le contrôle, et dire des choses qui étaient restées jusque là un secret pour tous sauf Silvia; avoir connaissance qu'une personne dans le monde avait ces informations était déjà de trop... Maintenant il fallait le révéler à un autre. C'était clairement son enfer personnel. Laisser Skyler voir ses failles, connaitre la vérité sur un passé qu'il aurait plus tôt préféré oublier intégralement... Mais il n'avait pu s'y résoudre. Un énervement lointain se fit savoir dans un coin de sa tête alors que les souvenirs refirent surface; émotion que le sort repoussa immédiatement dans ses retranchements. S'il y avait bien une émotion qu'il ne feinterait jamais, c'était sa rage explosive, dont Skyler avait été témoin lors de leurs retrouvailles. Avec un soupir ses yeux balayèrent la salle. Son regard retombant sur Skyler, qui pendant un instant avait l'air aussi vide que lui. Etait-ce cela que voyaient les autres quand ils le regardaient? Le vide, les yeux gris jaunes qui donnaient des frissons dans le dos? Bon, il souriait à moitié ce qui changeait d'Adrian, mais ça n'atteignait pas ses yeux. Skyler était-il réellement comme lui sous les sourires malsains et les rires de hyène?

Le changement sur son visage ne se fit cependant pas attendre. La lueur qui apparut dans ses yeux bien trop reconnaissable. Il avait envie de jouer, dire des conneries et en faire. Adrian se laissa faire alors que son jumeau attrapa sa ceinture et le tira en avant. Non sans un sourire amère, il se laissa tirer jusqu'au canapé, puis s'échoua dedans avec un soupir et leva les yeux vers Skyler. Ce jumeau, cette hyène avec qui il cohabitait... Des fois il ne savait pas quoi en penser. Il était imprévisible, mais à la fois il reconnaissait un peu trop bien cette attitude qu'il arborait sans gêne. Ca, c'était pas feinté.

"Lucifer hotline..."

Des fois, quand Skyler était comme ça, c'était dur de ne pas vouloir l'imiter. Cette attitude impertinente et nonchalante, cette aise et cette légère moquerie... C'était moins naturel pour Adrian, mais il laissa l'alcool le porter - un sourire un peu moins sec apparut sur ses lèvres.

"Sa seigneurie veut bien une dernière bière, si ce n'est que pour avoir quelque chose dans sa main."


Sa voix était pas tout à fait en mesure d'exprimer le même genre de ton qu'avait pris son jumeau, mais ça s'en rapprochait suffisamment. Il n'était sincèrement pas sûr de vouloir boire plus, mais il ne mentait pas quand il disait bien vouloir avoir quelque chose à tenir dans ses mains... Et puis si le pire venait à venir il opterait bien pour un petit soulagement bulleux.

Avec moins de contrôle sur les barrières qui se formaient dans son cerveau pour maintenir une pensée à la fois, il se trouva rapidement en train de tourbillonner dans un questionnement incertain. Par quoi commencer? Ses sourcils étaient froncés, son regard froid. Tout semblant de bonne humeur avait disparut... Avec un peu de chance, Skyler arriverait à participer au partage d'informations sur le wiccan au corbeau sans le faire se retrancher intégralement... Ca allait pas être facile, même pour se tirer soi-même les vers du nez.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4198-adrian-case-fini#69907
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer   Mar 12 Déc - 12:01

"Aaaah... Ça mon vieux, je crois qu'on veut tous avoir quelque chose dans la main à un moment où à un autre."

Ouais. Si on voulait que la scène ne passe pas immédiatement au rang "interdit aux moins de 18 ans", mieux valait éviter de faire ce genre de remarques tendancieuses devant Skyler. Surtout devant un Skyler rendu exceptionnellement dysphorique par un revirement fluiditogenresque accompagné d'un brutal triple retour. La hyène disparut dans la cuisine en donnant l'impression de s'éloigner en sautillant sur la pointe des pieds, son rire caractéristique le suivant dans son sillage, progressivement atténué par la distance puis la séparation formée par le mur existant entre Adrian et son jumeau, qui ressemblait à ce moment précis plus à un diable sorti de sa boîte qu'à autre chose.

Skyler aimait bien quand Adrian se montrait aussi blagueur et incisif que lui. C'était distrayant. Et puis il était tant et si bien narcissique que ça lui faisait plaisir d'avoir l'impression de se voir lui-même en train de raconter des conneries, le tout sans avoir eu besoin d'y penser lui-même. Ça lui faisait le double de lui, que demandait le peuple ? Un lui qu'il contrôlait et qui pouvait s'écouter parler, et donc être très fier de son charisme nonchalant et du naturel avec lequel les meilleures blagues lui venait. Un lui qu'il se contentait d'observer avec une autre forme de fierté, cette fois-ci accompagnée d'un soupçon de découverte. Bon. Ce second lui était quand même moins doué pour la tchatche, fallait pas déconner non plus. Mais il était canon, et lui permettait d'observer ce que ses expressions impertinentes donnaient en live autrement qu'en se regardant dans une glace. C'était déjà pas mal.

Le grincement de la porte du frigo s'ouvrant retentit, suivi du son de bouteilles s'entrechoquant. Un autre grincement dans l'autre sens, et puis Skyler réapparaissait dans la pièce, un peu plus calme qu'au préalable : au moins, il marchait.

"Attrape !"

Oui. Il avait vraiment lancé la bouteille, sur une parabole de plus de trois mètres de longueur. Si Adrian ne l'attrapait pas, elle allait vraisemblablement exploser par terre. Rien qu'un sort de ménage ne réglerait pas, certes. Et au besoin il irait chercher une autre bière au frigo - de toute façon il y avait ici un pack de 24 qu'il venait à peine d'entamer. Adrian avait intérêt à améliorer très rapidement ses skills de gardien de but si il avait l'intention de boire quelque chose de plus, et que le sol ne le fasse pas à sa place. Peu importe le nombre de lancers qui eut réellement lieu, Rictus, assise calmement par terre à deux mètres de là, suivait la bouteille des yeux à chaque itération.

Une fois ce problème réglé, Skyler s'assit lourdement sur le canapé en face de son frère et soupira de contentement tout en ouvrant sa propre bouteille en usant d'un briquet qui traînait sur la table. Il porta la bouteille à sa bouche, en prit une longue gorgée, et profita de ce silence pour observer Adrian, qui paraissait avoir du mal à déballer ce qu'il avait sur la conscience. Ah non hein... Il n'allait pas bloquer. Ce soir, c'était interdit.

.. Bon, d'accord. Skyler voulait bien faire preuve d'un peu de bonne volonté, même si il avait l'impression que des deux frères, c'était lui qui généralement faisait le plus d'efforts dans ce sens, et que ça commençait à lui courir sur le haricot. Skyler n'aimait faire des efforts pour les autres que lorsqu'il y trouvait son compte. Et avec Adrian, il n'était pas tout le temps évident qu'il le trouve effectivement. Ce soir, si, par contre. Il avait besoin de ces informations. Son frère avait déjà des informations sensibles sur lui aussi, qu'il pourrait peut-être lui rappeler, histoire d'essayer de lui délier la langue. Ça ne le mettrait pas grandement plus en danger qu'il ne l'était déjà.

Il posa sa bière sur la table en même temps qu'il poussait un long soupir et, très nonchalamment, il sortit le revolver dont il avait vidé le chargeur un peu plus tôt. Le sortilège de nettoyage de Précieuse n'avait pas agi jusqu'à sa surface, peut-être parce qu'il l'avait déjà rangé sur lui à ce moment là. Une belle traînée de sang ornait donc encore le métal blanc, qu'il posa sur la table comme on aurait présenté sa part d'un quelconque deal.

"Je sais pas si tu reconnais la marque. T'as déjà constaté que je pouvais pas rester séparé longtemps de ce truc et que j'hésitais pas à l'utiliser un peu trop facilement dans certaines situations, mais je sais pas si t'as fait le lien."

Il marqua un bref temps d'arrêt, plongeant dans les yeux d'Adrian un regard d'une rare intensité. Il fallait qu'il soit lui aussi bourré pour parler de ça si aisément. Cela même si ça ne servait à rien de cacher ça à son frère pour les raisons qu'il explicita ensuite :

"... Il appartenait à l'un des hommes qui a essayé de nous enlever. A défaut d'être à portée de vue, je pense que tu étais à portée d'oreille. Je lui ai pris, et je l'ai tué. Ça a sauvé la vie à Benedikt et on a pu s'enfuir."

Un rictus sombre déforma son visage. Quelque chose qui ressemblait à une forme de jouissance malfaisante qu'il exprimait peu en public, ou du moins dans ses véritables relations - parce qu'avec les clients à la pharmacie, c'était courant - simplement parce qu'il essayait de rester quelqu'un qu'on appréciait fréquenter.

"... Je vais pas mentir. De toute façon tu me croirais pas. C'était tripant. L'impression de puissance que ce genre de trucs peut donner peut s'avérer être plutôt grisante. Addictive, même. C'est pas le meurtre en lui-même..."

...Et pourtant il n'avait que douze ans.

"... Mais plutôt l'ensemble de cette situation, qui a quand même dû un peu me foutre en l'air. Le danger soudain. L'adrénaline, la dite conscience de la puissance qu'on peut avoir lorsqu'on donne la mort à quelqu'un, et le fait simultanément de tout perdre d'un coup... Bref. T'as bien vu ce qui arrive lorsque je me sépare de ce truc. Ou lorsqu'on me donne l'impression subite d'être en danger. Le coup peut facilement partir tout seul. Franchement frangin, quand ta vie entière est basée sur le contrôle que tu as de toi-même... Je te jure que c'est plutôt frustrant."

Il émit enfin un petit rire, certes mêlé d'une noirceur qui indiquait qu'il ne mentait ni n'exagérait pas : c'était effectivement super chiant.

"... T'es pas le seul à connaître ce souci. Précieuse, notamment, m'a déjà vu à l'action. Par contre t'es le seul à savoir d'où ça vient. Donc tu sais quoi..? Je répète : ce n'est que moi. Tu peux y aller. Je suis bien placé pour imaginer le genre de casseroles que tu peux traîner."

Et encore... Il parlait du problème le plus évident. Mais son souci d'hypervigilance, ainsi que le rapport malsain qu'il entretenait avec ce flingue était l'arbre qui cachait la forêt. Il le remit bien rapidement dans sa poche - chargeur vide ou non - récupéra sa bière, et en vida une très longue lampée.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Adrian Case
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Infirmier
Age apparent: La trentaine
Dangerosité:
23/30  (23/30)

MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer   Mar 12 Déc - 18:07

Evidemment son commentaire fit réagir Skyler, et il força un soupir exaspéré. Bien sûr qu'il l'aurait faite lui-même s'il avait été d'humeur et surtout si son cerveau commençait pas à se mélanger les pinceaux. Mais après tout son jumeau n'avait pas tort. Entre sa propre dysphorie et celle de son frère (qui était quand même bien plus virulente dernièrement) ils avaient de quoi se comprendre. D'ailleurs c'était parfois étrange de regarder Skyler et se dire que les hormones non modifiées les rendaient vraiment trop semblables... C'était plaisant et drôle.

Il fit un geste de main comme pour indiquer à Skyler qu'il pouvait disposer et s'éloigner alors que ce dernier commençait déjà à se diriger vers la cuisine, son rire accompagnant la parade. Une fois seul en revanche, sa bonne humeur s'était éteinte, et il eu la chance de sortir de sa propre tête juste à temps pour entendre Skyler lui crier "attrape". Il leva la tête, voyant presque au ralenti la bouteille se diriger vers sa tête... Il leva les bras, se sentant comme un joueur de basket sous la lumière des flashs de caméra, certain de pouvoir attraper la bouteille...

Si seulement. Il ne fallait pas oublier qu'il était un peu bien ivre déjà, et sa perception des distances, de la trajectoire et des mouvements de son propre corps. Du coup tout ne se passa pas comme il le voyait dans son esprit. La bouteille, malgré son arc ample pour arriver jusqu'au canapé, ne l'atteignit pas exactement. Adrian s'était avancé un peu dans le siège pour l'attraper, mais il n'eut même pas l'occasion de la toucher qu'elle s'était déjà fracassée sur le sol. Le wiccan au corbeau grinça un peu des dents au bruit fort qui éclata subitement dans la salle qui était, jusque là, dénuée de bruit. Il regarda la bouteille explosée autour de ses pieds, voyant ses rangers pleines de bière, et grommela quelque chose, puis leva les yeux vers Skyler.

"Raté."

Captain Obvious le retour, il regarda Skyler en chercher une autre, mais ce dernier n'avait toujours pas l'intention de le lui amener à pied. Il en lança une seconde; la seule pensée qui traversa son esprit fut "ça va encore faire du gâchi". Préparant ses mains comme un quarterback il jugea mal la hauteur et, malgré le fait qu'elle toucha légèrement une de ses mains, elle continua sur sa lancée et atterri directement dans son visage avant de rebondir et s'exploser sur le sol. Les morceaux étaient plus larges et moins éparpillés, mais c'était bien raté quand même. Il leva des yeux blasés mais souriant vers son jumeau, tout en se frottant le nez endolori.

"Un peu plus haut." Dit-il sans grande conviction.

Cette fois-ci son jumeau la lança, comme un indiqué, un peu plus en hauteur. Il se prépara à l'attraper, sentant son cerveau s'embrumer de plus en plus avec la concentration. C'était compliqué après la vodka comme exercice quand même. Il suivit la bouteille des yeux, complètement incertain de la réussite de l'action, et ferma ses mains. Après s'être pris la dernière dans la gueule, il était un peu plus méfiant et détourna son visage sur le côté. Bah ça n'avait pas loupé, la bouteille esquiva complètement ses mains - la garce - et le frappa immédiatement sur la paumette. Il beugla un peu quelque chose mais réussi à dévier le rebond pour qu'elle ne tombe pas sur le sol ; avec ses mains il réussi à empêcher cela et elle finit sur ses genoux.

Il hocha la tête, satisfait, et la décapsula aussitôt - avant de réaliser qu'il n'avait pas forcément l'intention de la boire... Mais réflexes étant, il n'avait pas pu s'en empêcher. Au pire, il demanderait à Skyler un de ses sorts pour revenir à l'état de sobriété... Bien sûr sachant qu'il reboirait à nouveau, mais avec plus de modération, certes.

Skyler vint s'assoir sur le canapé en face alors qu'Adrian avait retiré ses rangers épongées de bière et s'assit en tailleur sur le canapé. Malgré le fait qu'elle était ouverte, il ne bu pas encore de gorgée de bière. S'en suivit un silence de sa part. Il était un peu coincé dans sa propre tête maintenant, pas sûr de comment commencer à expliquer les soucis. L'important était de parler des crises, mais n'était-il pas temps aussi de lui révéler d'autres aspects de sa vie, comme peut-être plus en détail ce qu'il avait fait à Öde en Suède? Skyler savait déjà qu'il avait été second de la branche armée, mais il n'avait jamais expliqué les raisons de son exil, ni sa relation avec Skuld et les conneries qu'elle avait fait. Après, c'était pas nécessaire, d'autant qu'il avait bien plus d'affection pour Urd que tout autre membre de la trinité d'Öde. Verdani avait été une garce en elle-même avec lui à cause d'Mikhail qui avait teinté sa confiance en cherchant des infos sur lui.

En fait, son jumeau avait déjà eu un résumé un peu rapide lors de leurs retrouvailles, mais il avait bien fait gaffe à pas mentionner la malédiction. Après, il pourrait toujours en parler facilement, sur ses effets, où elle se trouvait... Mais c'était la moitié du boulot; il n'avait jamais dit à qui que ce soit pourquoi il s'était gravé la malédiction, sauf Sylvia.

Le wiccan au sourire de hyène posa sa bière avec un soupir; le silence devenait apparemment chiant. Il le regarda, incertain de ce qu'il allait dire. Il vit alors le flingue qu'il posa sur la table : le même qu'il avait utilisé pour tuer les gars avant, et le même qu'Adrian avait vu lorsque Skyler avait crisé sévèrement à cause de la dysphorie...

Adrian contempla son frère avec un hochement de tête, toute émotion disparue de son visage. Il reconnaissait l'arme, pas forcément la marque; les armes à feu c'était pas son trip, et sans magie il préférait les poings. Mais oui, il avait constaté l'effet que l'absence de l'arme lui procurait; il l'avait bien vu la seule fois où Skyler avait sérieusement menacé de le buter s'il y touchait à nouveau. Le regard de ce dernier gagna en intensité. L'arme datait donc de Husafel. Le wiccan au corbeau le regarda en silence, attendant qu'il continue. Le sourire qui s'en suivit était sombre, malsain et surtout rarement affiché aussi ouvertement.

La façon dont il admit l'effet de l'utilisation de l'arme le rendit un peu confus au premier abord, puis réalisa, après réflexion, que ça ne l'étonnait pas. L'admission suivante le fit hocher la tête. Il avait toujours été incertain avec le rapport de Skyler et son arme. Il y était attaché, clairement, mais il s'était douté qu'il y avait eu plus que ça...

Skyler et le contrôle - une grande histoire à prendre très au sérieux. Ce n'est que à sa dernière affirmation qu'Adrian comprit vraiment où il voulait en venir. Il sourit légèrement de lui-même. Il devait vraiment être ivre pour ne pas comprendre. Son jumeau avait bien compris que ça allait être dur de lâcher le morceau sur sa vie, alors avait révélé une partie intime de la sienne, pour l'encourager à faire de même. Il soupira en regardant son frère remettre l'arme dans sa poche.

Adrian baissa les yeux vers ses mains, puis les ferma, prenant une grande inspiration. Lorsqu'il expira enfin, il leva ses yeux gris-jaunes vers Skyler.

"Je t'avais déjà dit qu'après l'Islande je m'étais retrouvé en Suède en famille d'accueil... Des gens sympas, qui avaient déjà adoptés une autre nana. Ils étaient banals, un peu trop religieux peut-être. Ils aimaient pas trop que je sois wiccan, et étaient inquiets de ce que je pouvais faire donc j'ai pas été à l'école - j'avais pas beaucoup d'interaction en dehors de la famille et de quelques ami.e.s de ma soeur adoptive."

Il essaya de respirer profondément, mais son souffle se coinçait dans sa gorge comme s'il y avait quelque chose qui bloquait physiquement sa trachée.

"Ma soeur adoptive m'a présenté des gens, dont un gars qui s'est intéressé à moi. J'étais jeune et con, je savais pas comment on était sensé être en société, je galérais à lâcher prise parce que j'avais vu Lidya se faire buter devant moi, et ça me travaillait un peu l'idée de mortalité des gens qui m'entouraient. Mais ma frangine a réussi a me faire lâcher un peu le contrôle et m'ouvrir. J'étais super dysphorique à l'époque mais je comprenais pas pourquoi - puis quand ce mec m'a proposé de sortir avec lui j'ai accepté direct sans me poser de questions parce que ça me faisait pousser la dysphorie de côté en me disant que si quelqu'un m'aimait bien comme j'étais c'était que j'avais pas de problèmes. Ouais, j'étais con."

Il avait l'impression que sa gorge s’asséchait, comme s'il n'avait jamais parlé autant de toute sa vie, et encore moins à ce sujet. Ses épaules étaient tendues, son estomac se nouant et faisant remonter la bile avec les souvenirs vomitifs de ce que ce type avait fait.

"Le gars m'a..." Il pouvait pas le dire, il avait l'impression de se déchirer, et ça devait se voir sur sa gueule. "Et m'a foutu en cloque."

Son esprit se contorsionnait comme pour s'éloigner des souvenirs qui lui paraissaient à vif. Pourtant ça ne datait pas d'hier, et il avait eu sa revanche... Mais ça changeait rien, et il y avait eu tant de répercussions... Tout à cause de lui. Il reprit son souffle, se forçant visiblement à continuer de parler.

"Je me suis gravé une malédiction dans l'os."

Il dévoila son avant-bras où, sensiblement on voyait une très légère pâleur dessiner un symbole. Il la regarda, dénué d'émotions.

"La famille d'accueil voulait pas que je porte quoi que ce soit qui rapporte à la magie, même pas un talisman - et puis même s'ils l'avaient autorisé c'était pas suffisant, pas assez définitif. Je devais pas pouvoir... Je devais physiquement pas avoir la capacité de faire des trucs pareils."

Ses yeux retombèrent sur ses mains et il serra les dents. Maintenant que le pire était passé, ça demandait un peu moins d'efforts de lâcher le reste, mais il se sentait de plus en plus faible, fragile, comme si c'était pas nécessaire d'en dire autant... Cependant s'il ne le faisait pas maintenant, il n'y arriverait probablement pas plus tard.

"Ils m'ont trouvé le bras en sang, ont supposé le pire et m'ont envoyé à l'HP. Ces cons m'ont gardé des semaines voire des mois sans comprendre que s'était pas de l'automutilation, et que les crises que je faisais c'était pas volontaire. J'avais jamais pensé que ça pouvait être un effet secondaire."

Il regarda à nouveau la cicatrice presque invisible, mâchoire maintenant bloquée, serrée. Une voix hurlait dans un coin de son esprit. Les informations étaient sorties, mais il ne supportait pas l'idée qu'elles le soient. C'était dur de retenir les tremblements qui parcourraient ses mains. Il releva enfin les yeux vers Skyler, ces derniers complètements vides, accompagnés d'un sourire qui était tout aussi mort.

"J'ai eu ce que je voulais, mais au lieu de quelques mauvais jours par mois je me paye des crises violentes où je contrôle plus rien, parfois pendant des heures."

Il ricana sans humour en ramenant ses jambes contre son torse. "Si j'avais compris avant que j'étais trans, j'aurais regardé les options chirurgicales au lieu de partir direct dans la magie, mais c'était la seule chose que je pouvais contrôler à ma façon."

Il baissa sa tête et posa son front contre ses genoux, essayant de respirer profondément pour se calmer, pour calmer l'envie de vomir qui le prenait, l'envie de juste disparaitre dans le mobilier. Cette faiblesse le rendait malade.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4198-adrian-case-fini#69907
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer   Mer 13 Déc - 0:37

Ah oui, quand même. Les réflexes de son frère étaient déjà bien entamés, pour qu'il rate non pas une, mais carrément deux bouteilles, qui vinrent donc s'écraser lamentablement sur le sol et recouvrir de mousse ses rangers. Tiens... Il venait à peine de capter que le bougre avait chaussé son type de godasses favori. Voilà qui l'amusait beaucoup : ça faisait longtemps que leurs parents n'étaient plus dans la partie. Ils n'avaient pas eu à supporter bien longtemps le travers des adultes qui voulait que des jumeaux soient en permanence vêtus de la même manière, et ce qui aurait pu le faire grimacer dans un autre contexte avait au contraire plutôt tendance à l'amuser.

"Ah bon ?"

Cette réplique ironique avait suivi le premier constat idiot d'Adrian : oui, effectivement, c'était raté. Il l'avait vu. Surtout que c'était lui qui allait devoir nettoyer. Néanmoins c'était beaucoup trop drôle pour s'arrêter en si bon chemin, si bien qu'il fit exactement ce qu'il avait prévu : il continua de lancer de nouvelles bouteilles jusqu'à ce que son frangin daigne en attraper une correctement. Le désastre mousseux continua à se répandre, mais il ne regrettait absolument RIEN. Si ce n'était peut-être son incapacité à prendre en photo les tronches que tirait son frère à chaque fois qu'il se prenait l'objet au travers du nez.

Le pire dans tout ça, c'est qu'il n'était pas le seul à s'éclater. Si Adrian en avait eu marre, Skyler en aurait entendu parler bruyamment depuis un petit moment. Mais non : son frangin se préparait au contraire à recevoir le prochain lancer sans broncher et dans ses yeux, il pouvait lire quelque chose d'inhabituellement pétillant qui ressemblait à de l'amusement à la sauce Case. Autant de raisons pour continuer sur cette lancée. Un peu de gâchis houblonneux et quelques débris de verre n'avaient que peu d'importance, par rapport à la détente imprévisible que pouvait procurer ce jeu juste avant que la situation ne devienne critique pour l'un comme pour l'autre, pour des raisons différentes.

Skyler crut, durant un instant qui dura une éternité, qu'il allait devoir aller chercher une quatrième bière. Cela dit rien de tel : cette fois Adrian eut de la chance et il parvint à rattraper le récipient avant qu'il ne touche le sol et se brise. Quant il l'ouvrit, visiblement sans réfléchir, Skyler qui était en train de revenir vers la table se figea l'espace d'une seconde. Outch. Adrian avait eu du bol. Il avait été persuadé qu'après avoir été secouée comme ça, la bouteille aussitôt débouchée lui aurait craché toute la mousse qu'elle pouvait à la gueule. Mais le sort en avait voulu autrement, vraisemblablement suffisamment heureux du désastre qui continuait à s'étendre par terre, et que Rictus, à en croire le regard avide globuleux qu'elle jetait sur le sol, n'allait pas tarder de venir laper.

Tant pis pour elle si elle terminait bourrée.

Skyler ouvrit sa propre bouteille et commença à taper dedans pour constater que seul le silence l'aidait dorénavant à animer la soirée. Ce n'était pas ce qui avait été convenu, et c'était donc plutôt contrariant, mais il était bon prince. Il fut donc le premier à faire un effort, qui soit dit en passant n'était pas négligeable, bien que peu déterminant compte tenu de tout ce qu'Adrian savait déjà. Merci l'alcool.

Tout se passa sans accrocs. Contrairement à la première fois où Adrian avait eu l'occasion de remarquer le rapport malsain qui existait entre Skyler et l'arme, il n'avait rien dit ni fait qui soit susceptible d'accrocher la sensibilité (à considérer qu'elle existait) très difficilement dérangée de Skyler.

Faire parler les gens faisait partie intégrante de son job. Skyler ne fut donc absolument pas étonné que sa stratégie consistant à dévoiler l'une de ses faiblesses pour permettre à l'autre de parler plus facilement des siennes fonctionne. Ce n'était pas une victoire dont il avait cela dit envie de se vanter de la moindre manière.

Et donc enfin, l'autre wiccan se mit à parler. Longtemps. Beaucoup. Difficilement. Il ne l'avait pas habitué à ça et Skyler sut par instinct qu'il ne fallait pas qu'il l'interrompe, surtout pas à en se moquant. De toute façon, en toute franchise, toute envie de rire lui avait échappé.

Avant de subir ce triple retour pourri, peut-être, son souvenir de ce qu'avait été la dysphorie aurait été suffisamment lointain et effacé pour qu'il galère à comprendre où son frère voulait en venir, et qu'il considère qu'il avait vraiment géré ça n'importe comment. Sachant ce qu'il était en train de vivre, par contre ? C'était très différent.

Il comprenait. Il ne compatissait pas, ou pas vraiment, parce que ce n'était pas quelque chose qui était codé en lui plus qu'en son frère, mais il comprenait parce qu'il s'imaginait un peu trop bien dans la même situation. Enfin pour tout dire il s'était partiellement retrouvé dans le même genre de situations. Il avait juste eu plus de chance.

Les genoux légèrement écartés, les coudes posés sur ces derniers, Skyler croisait les mains et observait son frère par dessus, sans aucune malice dans son regard froid qui n'exprimait plus que la tendance à l'absence d'émotions qu'ils avaient en commun. Il était pour le moment mortellement sérieux, et déterminé à le rester.

Une grimace déforma très brièvement ses traits, à la mention des parents d'adoption d'Adrian qui n'appréciaient visiblement pas qu'il soit wiccan. Skyler n'avait pas vécu la même. Ses parents d'adoption AVAIENT été wiccans. Ça ne les avait pas rendus moins chieurs. Ils avaient notamment rejeté l'enseignement nordique que Skyler avait reçu sous prétexte qu'il aurait été trop... trop quoi en fait. Trop primitif ? Trop inélégant ?

Des conneries. Skyler n'aimait pas les parents d'adoption. Qu'ils furent "des gens sympas", ou bien des connards comme les Sleeman. Il était persuadé que ces gens sympas n'avaient pas dû le rester bien longtemps, si ils avaient été suffisamment loin pour que leur gosse en vienne à savoir qu'ils n'appréciaient pas sa nature.

La suite était à peine entamée qu'il savait déjà où ils allaient. Et c'était justement là qu'en temps normal, il l'aurait bien vécu, tandis que son actuel accès de dysphorie lui rendait l'écoute d'un tel discours difficile. Il aurait fallu mettre des triggers warnings partout. Mal à l'aise, il recula dans le canapé en essayant de garder une respiration calme et de ne pas se laisser lui-même envahir par les quelques piètres souvenirs qu'il avait de ce même genre, même si il avait toujours été "consentant". Façon de parler. Il y avait une différence nette entre avoir envie et penser qu'on devrait avoir envie, et Adrian était en train de la décrire avec un brio un peu trop douloureux à son goût. Skyler avait évacué ces instants de sa mémoire. Il n'avait pas envie qu'on les lui rappelle maintenant.

"Ouais, j'étais con."

"Non. C'est une réaction normale quand t'es pas renseigné. Ce qui est con, c'est qu'on ait généralement pas de moyen de savoir avant de faire ce genre de trucs."

Et pourtant, qu'est-ce que Skyler aurait apprécié pouvoir dire à son frère qu'effectivement, il était un abruti fini ! Au moins, ça aurait allégé l'ambiance et ça les aurait déridés tous les deux. Mais il était encore loin de lui avoir expliqué ce pourquoi il était en train de se libérer de ce lourd passé, et il valait de toute façon mieux qu'il l'encourage, plutôt que le contraire. Supporter d'entendre tout ça pour que finalement l'autre se referme dans sa coquille avant l'heure l'aurait prodigieusement saoulé.

Donc oui, la suite était évidente. Le gars l'avait... Et puis. Ah.
Ah oui.
Ah.
Merde.
Oh.
Il aurait subitement préféré qu'Adrian ne soit pas son jumeau. Au moins, il aurait eu moins de facilité à s'imaginer exactement à sa place tandis que là, il avait bien conscience qu'il s'en serait fallu de peu pour que leurs places soient échangées. En train de verdir, Skyler fit de son mieux pour cacher son malaise, en même temps qu'il se concentrait sur l'idée qu'il avait fait une hystérectomie dès qu'il en avait eu l'occasion et que ce genre de trucs ne risquait plus de lui arriver. Ça avait justement été l'idée. Ça, et puis le fait d'échapper au cycle infernal des écoulements sanguins.

La suite l'étonna et le blasa donc moins qu'on aurait pu le prévoir. Se graver une malédiction dans l'os aurait dû être une erreur terrifiante, prouvant qu'on était vraiment juste un gros boulet sans aucun contrôle sur ses émotions. Mais là, dans ce contexte... "Oui, ok", disait timidement une voix dans le crâne du wiccan, qui ne donna donc pas l'impression de réagir de la moindre façon, ni en bien, ni en mal. "Du coup oui non, c'est pas très surprenant".

Les yeux de Skyler se tournèrent sur le bras dévoilé de son frère. Il en cligna, tout de même perturbé par une chose... Pourquoi, depuis tout ce temps, n'avait-il pas fait en sorte de se retirer ce stigmate, et de recourir à une meilleure solution ? Il allait lui laisser le temps de s'expliquer.

"Inutile de te justifier, je conçois pourquoi tu l'as fait."

Et puis comme si tout ce qui avait été dit n'avait déjà pas suffi à les mettre mal tous les deux, Adrian lui parla de l'HP. Tiens. Voilà. Il en avait été certain : Les "gens sympas" étaient finalement des connards qui avaient eu une réaction débile en laissant leur gosse en hôpital sans chercher à savoir ce qu'il avait exactement fait. Sans écouter ses probables justifications. Voilà ce qui arrivait quand on aimait pas que son gosse soit un wiccan : on confondait une rune avec de l'auto-mutilation. Et on le forçait à se la graver dans la peau parce qu'on ne supportait pas qu'il exprime ses dons, son héritage, de la moindre manière visible. C'était juste gerbant. Ces normes... Ils méritaient décidément tout de ce que la vindicte menée par le Talion leur réservait. Skyler avait déjà compris, lors de cette soirée où il avait pété une durite et où ils s'étaient essayé à ce vieux jeu d'horreur, que son frangin avait déjà visité ce genre de lieux d'un peu trop près. Déjà à l'époque, ça lui avait fait peur, pour la même raison qu'il craignait tout forme de perte de contrôle : il savait que son esprit n'était tout simplement pas conçu pour fonctionner comme le commun des mortels l'aurait voulu. Il n'était pas à l'abri d'un accident, et si le traumatisme d'Húsafell avait joué, il pensait bien que même sans cela, il n'aurait pas été entièrement protégé. De ce qu'il avait vu d'Adrian, son frère fonctionnait d'une façon très similaire, ce pourquoi il restait très sceptique quant à l'excuse de l'effet secondaire runique, qui existait probablement, mais qui ne devait pas tout expliquer.

Skyler avait vidé sa bouteille beaucoup trop vite. Il était clairement nerveux, ainsi qu'en témoignait la manière dont il se frottait le front et dont son regard changeait un peu trop souvent de cible, naviguant bien souvent entre son frère qui était en train de parler, et la hyène qui à ses pieds préparait tranquillement sa cuite.

La suite coulant de source, Skyler l'écouta d'une oreille, notant tout de même qu'il avait fait tout ça avant de connaître les options chirurgicales, car cela orientait l'une de ses questions. Il profita du premier moment où Adrian eut fini de parler pour sortir ce qui lui brûlait la langue depuis un moment.

"Mais maintenant t'es au courant depuis... Quoi. Une bonne vingtaine d'années ? T'as fait une hystérectomie entre temps... Non ?"

Il s'était toujours figuré que, tout comme lui, son frangin avait dû se faire retirer le matériel. Il se rendait maintenant compte qu'il n'en savait en fait pas grand chose. Il attendit une réponse, mais enchaîna presque après, non sans baisser le visage d'une façon qui indiquait qu'il ne déconnait vraiment pas : cette gestuelle indiquait qu'il en disait plus sur lui-même qu'il n'aurait voulu.

"... Je crois que c'est plutôt pertinent d'avoir cette discussion après ce qui vient d'arriver dehors. Tu verras mieux où je veux en venir. Tu t'es pas déjà posé la question de savoir ce qui dépendait des fameux effets secondaires, et ce qui venait d'ailleurs ? Non parce que si c'est pas le cas, j'ai une nouvelle pour toi : je suis pas certain que ta malédiction soit intégralement à blâmer."

Malgré tout égal à lui-même, il détourna un regard nonchalant sur le bras d'Adrian et le pointa avec largesse, d'un doigt qui ne l'était pas moins.

"... ce qui forme une énième bonne raison justifiant que tu devrais te faire poncer ce truc vite fait bien fait. Sincèrement frangin, t'es déjà pas aidé sans, qu'est-ce que tu te rajoutes des emmerdes ? Ça fait environ un million d'années que tu aurais pu t'en occuper et la faire remplacer par quelque chose de moins nocif !"

Si besoin, il était très volontaire pour aider. Parce que ça serait drôle (toujours). Parce que c'était nécessaire (lui semblait-il). Et parce qu'il n'avait pas envie, à l'avenir, de risquer une seconde fois sa vie comme il allait probablement le faire ce soir. Sachant que c'était encore possible que ça arrive quand même sans ce foutu foireux sortilège runique, ainsi qu'il l'avait sous-entendu.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Bienvenue en Enfer   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bienvenue en Enfer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: ¤ SCENE III : Les vieux quartiers ¤ :: ║Le vieux carré Français║ :: Les Maisons du vieux carré-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit