AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Des viscères et des Case

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: Des viscères et des Case   Ven 13 Jan - 13:41

L'air circonspect, Skyler ne paraissait pas prendre très au sérieux les arguments de son frère jumeau. Il était persuadé de la justesse de son raisonnement et par conséquent de sa théorie. Il faudrait plus qu'un vague "c'est plus compliqué que ça", qui n'expliquait rien, qui ne faisait que fuir toute forme de discussion ou de justification, pour que l'Ambassadeur daigne changer d'avis. Un rictus plat vaguement accroché au coin d'une lèvre et une lueur incrédule au fond des yeux, il émit un son de gorge éloquent :

"Hm hm..."

... Qu'on aurait pu traduire par un "c'est cela ouiiii" inarticulé. Au moins, Adrian admettait qu'il était un flemmard invétéré, chose que Skyler avait eu l'occasion de constater à plus d'une reprise au cours des derniers mois qu'ils avaient vécu ensemble. Il ne se concentra pas plus longtemps sur ces détails, plus intéressé par l'idée de corriger l'image probablement fausse que son frère se faisait de l'organisation et de son fonctionnement. Il lui expliqua quel type de job il pourrait parvenir à lui dégoter, mais aussi que les éventuelles responsabilités dont il pourrait être chargé ne l'empêcheraient pas de devoir se salir les mains, car au Talion, les niveaux hiérarchiques œuvraient tels des vases communicants. Ils n'étaient pas étanches, ce qui empêchait aux gradés de se mettre à péter plus haut que leur cul d'une part, et de s'ennuyer ferme sur une chaise à se faire des escarres à l'organe en question de l'autre.

L'explication dériva sur sa propre expérience, sans qu'il sache vraiment d'où lui venait cet élan de partage pseudo-fraternel. Après trente ans à se foutre éperdument du sort de son frangin, voilà qu'il se mettait à avoir envie de lui raconter sa vie. Peut-être était-ce qui arrivait quand on se rendait compte qu'on partageait beaucoup plus de points communs avec une personne qu'on ne l'aurait cru. Peut-être que même en s'appelant Case, on était pas entièrement immunisé à ce type d'attraction, parce que dans le fond, elle avait une origine profondément narcissique. Et que le narcissisme profond, ça, ils connaissaient.

Adrian paraissait surpris. C'était quelque chose que Skyler avait compris à la manière dont il en avait parlé l'instant précédent, il avait fait fausse route quant au fonctionnement du Talion, ce qui n'était probablement pas étonnant comme il avait bossé pour une organisation qui œuvrait de manière très différente. Skyler n'avait que rarement eu à faire à Öde - il bossait sur le mauvais continent pour ça - mais il avait eu l'occasion d'en entendre parler, et il avait donc une vision relativement précise de l'écart philosophique qui existait entre ces deux directions. Adrian admit que l'idée d'un Skyler en permanence coincé dans des horaires de bureau était approximativement aussi irréalisable que celle de contenir les chutes du Niagara dans un sac de courses en papier, puis souligna explicitement ce qui jusqu'à présent n'avait été que sous-entendu. Son fiel craché au sujet de la dénommée Skuld arracha à Skyler un ricanement amusé.

"Misère... Je te retire immédiatement le trophée de la flemmardise, on a clairement trouvé pire que toi."

Il n'avait pas l'air de la porter dans son cœur... Voilà qui attisait sa curiosité, et il essaierait probablement d'en apprendre plus, plus tard. Pour le moment néanmoins, ils avaient bien d'autres chats à fouetter, ce que Rictus lui rappela douloureusement en lui grimpant sur la main. Il lui fallut ensuite faire de son mieux pour aider Adrian à réguler des humeurs visiblement explosives, en même temps qu'il contactait Précieuse afin qu'ils se mettent d'accord sur la suite directe. Ils n'étaient pas encore sortis de l'auberge, et n'avaient pas le loisir de perdre pied. Pas maintenant. Skyler lui demanda donc l'excuse qu'elle avait utilisé pour tromper la vigilance des témoins de son côté de rue, afin d'utiliser la même et de maximiser la crédibilité de leur mensonge à grande échelle. Impossible de ne pas s'amuser du coup tordu qu'elle leur avait fait, forme de vengeance douce et particulièrement acidulée qu'il ne pouvait qu'approuver. D'autant qu'elle avait raison : la façon dont la hyène l'avait fait hurler quelques minutes auparavant devait avoir été particulièrement... convaincante, en vue de l'excuse qu'elle leur avait trouvée. Il pouffa doucement avant de répondre par la parole pour son frère, et par la pensée pour Précieuse.

"¤ Ravi de t'avoir été utile, Ma Mère l'Oye... Personne ne résiste jamais à ma voix mélodieuse. ¤"

Puis il fut temps d'agir et Skyler donna à Adrian l'un de ses sorts d'amnésie, principalement pour le tenir occupé. Pour canaliser le genre d'émotions contre lesquelles il était vraisemblablement en train de lutter, il fallait se concentrer sur une distraction prenante. Quelque chose de suffisant pour faire passer l'onde nerveuse en second plan le temps qu'il faudrait. C'était du moins le cas si son jumeau fonctionnait de la même manière que lui, chose sur laquelle il pariait : jusqu'à présent, ça avait plutôt bien fonctionné.

Et cela fonctionna bien une fois de plus, ce qui leur permit de modifier la mémoire des témoins de leur bout de rue sans encombre. Ça avait même été plutôt amusant : Skyler adorait ce genre de moments où il avait l'occasion de jouer la comédie pour faire avaler des paquets de couleuvres à des paquets d'abrutis. Cette fois cependant il n'aurait pas le temps de profiter de la satisfaction que lui procurait cette opération parfaitement bien ficelée, car du côté d'Adrian, on atteignait lentement mais sûrement le point auquel plus aucun mécanisme de diversion ne fonctionnerait. Il ne se rendit pas immédiatement compte de la gravité de la situation car il était lui-même en proie à ses propres problèmes, ses propres démons intérieurs qui grattaient contre les parois de sa conscience afin de grappiller des morceaux d'attention. Il avait réellement cru à la possibilité de boire cette bière dans le salon une fois rentrés, une fois leurs élans bouillonnants repoussés, et de parler de leurs problèmes de contrôle mutuels.  Skyler en comprenait depuis longtemps la nécessité, et maintenant qu'il s'était montré sous ce jour inhabituel, il n'avait plus de raisons valables de repousser ce moment de confidences. Ça restait difficile pour lui de l'admettre et de passer à l'action, ce pourquoi il se montrait fuyant, distant.  Ce qu'il cessa immédiatement d'être du moment qu'il entendit le rire sarcastique de son frère. L'air grave, il tourna sur lui un regard perçant. Il analysait tout de son comportement, avec une précision chirurgicale, et cette impressionnante vivacité d'esprit qu'on lui prêtait par réputation. Immédiatement, il comprit qu'il avait été inattentif et qu'il avait largement sous-estimé l'état de nerfs d'Adrian, dont il s'approcha avant même que ce dernier ait eu le temps de finir sa phrase. Il glissa les doigts autour de son cou, cherchant à libérer du tas de cordelettes un talisman particulier. C'était facile, parce qu'il avait jeté un sort sur les ficelles afin qu'elles ne puissent pas s'emmêler.

"... Désolé frangin, je voulais pas en arriver là, mais on arrive à court de choix valables."

Il se posta devant lui, l'empêchant par là même d'avancer. Il apercevait Précieuse au loin. Elle devait très certainement faire pareil, mais à cette distance elle ne pourrait pas entièrement comprendre ce qu'ils étaient en train de trafiquer. Skyler s'était dit que, peut-être, son jumeau préférerait éviter que la sorcière n'en apprenne trop. L'ascendant qu'elle avait déjà pris sur eux ce soir suffisait. Skyler aurait voulu pouvoir effacer cette ardoise disgracieuse. Il récupéra sa fiole de sang, passa l'objet de bois autour du cou de l'autre wiccan et activa le sortilège de confusion. Celui là ne produisait pas un effet d'amnésie. Il s'agissait d'une magie de contrôle qui fonctionnait avec des ordres verbaux.

"... Tu vas te calmer, et tu vas garder la tête froide jusqu'à ce que je te dise explicitement que tu peux arrêter de le faire."

Ça ne pouvait que fonctionner. Skyler avait entièrement confiance en ses sortilèges de confusion, qui faisaient partie de ce qu'il faisait de mieux en magie rituelle. L'avantage de ce sort, c'est qu'il n'allait pas enfumer l'esprit d'Adrian comme son précédent talisman avait pu le faire. Il redeviendrait juste lui-même l'espace d'un instant, minus les nerfs en crise. Pourtant il suffisait de lire son expression pour comprendre que Skyler était contrarié, pour ne pas dire en proie à un violent conflit intérieur. Il n'avait lancé ce sortilège qu'à contrecœur, et ce pour deux principales raisons : lorsqu'il relâcherait son emprise, la violence de ce qui allait sortir risquait d'être terrifiante. On ne refoulait pas ce type d'émotions, que ce soit avec ou sans magie, sans que cela ait de conséquences. La seconde de ses réticences venait d'un détail technique : il serait obligé d'être sur place quand il annulerait l'effet du sort puisqu'il y avait pour cela besoin d'un ordre direct. Ça ne marchait pas au téléphone, et il ne pouvait pas juste attendre que le sortilège cesse de faire effet non plus. Pas sans effets secondaires. En résumé il échangeait un massacre contre un autre qui serait pire. Le seul truc bien étant qu'au moins, il aurait lieu chez lui, là où aucun témoin gênant ne serait là pour les foutre dans la merde. Il soupira lourdement, se tourna, et darda son regard sur la lointaine silhouette de Précieuse.

"... Allez. On termine, on rentre, et on s'entretue. Ça va être jouasse..."

Il faudrait préparer le terrain avant de mettre fin à ce sortilège, sans quoi la fausse plaisanterie qu'il venait de faire risquait de se réaliser au sens propre. Quelques pas plus tard, la chapeautée était en face d'eux en chair et en os. Skyler était trop préoccupé pour se soucier du "truc" qu'elle voulait tester ou même pour se souvenir qu'il allait assister à quelque chose de singulier, qui aurait dû lui paraître excitant. Tout ce dont il avait conscience, c'était qu'elle savait ce qu'elle faisait et qu'il lui fallait des infos précises sur l'affrontement passé. Il tourna sur elle son regard gris toujours aussi chargé d'émotions désagréablement conflictuelles. Il passa à la suite sans transition. Sa main cassée était presque entièrement réparée, cette fois. Il n'eut aucun mal à plier ses doigts afin de pointer de l'index plusieurs directions données.

"Bien. J'étais ici et Adrian ici. Les types sont arrivés par derrière et ils nous ont encerclé, comme ça. Ensuite... deux d'entre eux m'ont plaqué contre le mur. Je crois que c'était à cet endroit là. Tu confirmes ?"

Bref regard jeté sur Adrian avant qu'il ne continue. Lui laisser prendre l'initiative n'était plus nécessaire, maintenant qu'il était sous l'effet d'un sortilège calmant.

"... J'ai tiré une première fois à cet endroit pour faire sauter la cervelle d'un de ces boulets tandis que l'autre était par terre... magie des lignes tout ça. Et.. Merde. J'ai perdu l'ordre. J'ai tiré sur le clébard qui se trouvait à cet endroit pour laisser le champ libre à Rictus pour s'occuper d'un troisième larron, pendant que je m'occupais de celui qui était couché juste ici. Euh.. Hm."

Il se souvenait clairement de la suite mais n'appréciait que peu d'avoir à en faire le récit complet. Il n'avait pas honte de la cruauté qu'il avait mis dans chaque geste. Mais du pétage de plomb que les gestes en question traduisaient par contre... C'était autre chose.

"Je lui ai fait sauter les bijoux de famille mais je l'ai terminé aux poings. Le reste des balles a fini dans le crâne du gugusse que Rictus avait égorgé, donc ici."

... Et de se gratter le crâne distraitement pour cacher son embarras. Vider son chargeur dans la tête d'un mec qui était déjà mort, quand on était entouré d'une telle quantité de témoins qu'il aurait été nécessaire d'être discret, c'était vraiment pas malin. Oui, mais si il avait été en mesure d'en juger au moment où c'était arrivé, eh bien il l'aurait évidemment fait. Blasé par son propre comportement, il tourna son regard assombri sur la sorcière et lui demanda, non sans se frotter le côté du nez, dans un autre geste qui témoignait de sa gêne :

"... Ça te suffit ou bien il te faut d'autres informations ?"
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Précieuse
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Gérante des Plaisirs Coupables
Age apparent: 36
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Des viscères et des Case   Lun 16 Jan - 22:24

Apparemment, Skyler partageait son amusement, ce qui ne l'étonnait pas le moins du monde. Leur sens de l'humour, particulièrement caustique, sarcastique et déviant sur bien des points, faisait parti de ce qui avait rapproché les deux dealeurs de sorts lorsqu'ils avaient commencé à travailler de concert. Un éclat de rire se fit entendre dans la ruelle.

¤ Oh, je pense qu'on résiste bien plus à ta voix qu'à nombre de tes autres talents, Père Castor. ¤


Leur petite plaisanterie terminée, Précieuse s'approcha de l'entrée de la ruelle tout en appelant son familier. S'ils voulaient s'en sortir sans détails discordants entre les différents témoins, il allait falloir modifier la mémoire de toute personne ayant entendu des coups de feu ce qui, étant donné que Skyler avait vidé l'entièreté de son chargeur, faisait pas mal de monde. Heureusement pour eux, ils étaient rarement à court de plans et faisaient parti des meilleurs wiccans de la ville et allaient donc être capables de s'en sortir assez facilement.

Cependant, cela allait requérir une méthode que Précieuse aurait préféré ne pas utiliser devant Skyler. Non pas qu'elle ne lui faisait pas confiance (loin de là, il était au contraire l'un des rares à qui elle savait pouvoir tout montrer sans -trop- craindre de répercussions), mais elle connaissait les tendances de son ami à vouloir tout savoir. Pas uniquement dans le sens de tout contrôler, mais il avait également une soif d'apprentissage qui dépassait tout ce qu'elle avait pu voir. Et elle était plutôt bien placée dans cette même liste, mais Skyler la dépassait d'un cran. Si la sorcière devait vraiment s'en rendre à cette extrémité, il n'allait pas la lâcher avant qu'elle lui montre tout ce qu'elle savait... Précieuse soupira. Il allait être intenable.

Quand elle pensait qu'en prime, elle faisait ça pour lui sauver la mise, elle en était d'autant plus blasée.

Meena l'avait rejointe et la wiccane prit le félin dans ses bras, discutant un peu avec la rousse avant de se rendre au centre de la ruelle, à peu près à l'endroit où elle avait rejoint les deux Case plus tôt. La blonde tourna la tête vers les jumeaux. Adrian lui tournait le dos et elle apercevait Skyler qui lui faisait face, certainement en train de lui dire quelque chose. Elle haussa les sourcils dans sa direction, sans rien dire. Il était certainement trop loin pour voir son expression, mais la wiccane commençait doucement mais sûrement à s'impatienter. Il fallait qu'ils s'occupent des derniers témoins potentiels avant qu'ils ne préviennent la police ou le BIAS, et à ce rythme, même eux ne pourraient plus y faire grand chose, à moins de faire appel à l'aide de leurs réseaux respectifs, et si cela ne dérangerait pas particulièrement Précieuse en soi, elle savait parfaitement que Skyler n'appréciait déjà que très peu d'avoir été obligé de la mêler à cette histoire. Alors l'idée de faire appel aux ressources du Talion ou de la W... la sorcière savait déjà que ce n'était même pas la peine d'y penser.

Enfin, les jumeaux finirent par la rejoindre, et Skyler commença presque aussitôt son récit, que Précieuse écouta avec attention sans dire un mot, ni chercher à l'interrompre. Son regard suivait les endroits qu'il pointait du doigt, tentant de visualiser la situation qu'il lui décrivait. De façon peu surprenante, elle y parvenait assez facilement...

Son regard clair chercha rapidement celui d'Adrian pour obtenir la réponse à la question presque rhétorique que son frère lui avait posée, avant de se reconcentrer sur l'histoire de Skyler. Après un moment, elle vit la gêne dans les mouvements de son collègue, mais ne fit pas la moindre remarque. Elle se doutait d'avance de ce qu'il s'était passé. Elle était au fait des crises que l'hypervigilance du wiccan pouvait déclencher, et elle avait assez observé son jumeau pour se douter qu'il y avait quelque chose d'un genre plus ou moins semblable de son côté aussi.

Précieuse était une femme cruelle. Elle ne reculait devant rien pour obtenir ce qu'elle voulait, et adorait manipuler les foules pour parvenir à ses fins. Elle jouait avec les sentiments des gens sans le moindre scrupule et avait un penchant pour la torture qui la rendait impitoyable. Malgré tout cela, elle savait également faire preuve d'une empathie assez étonnante lorsqu'il s'agissait de gens qui en valaient la peine. Pour de nombreuses raisons, Skyler en valait la peine. Leur relation, tout d'abord, à la fois professionnelle et personnelle. Le lien qui existait entre le Talion et la W par ailleurs, qui ne pourrait souffrir d'une mésentente entre les deux dealeurs de sorts, nœud coulissant du pacte. Mais aussi parce qu'elle savait parfaitement que si il lui venait ne serait-ce qu'à l'idée de profitait de cette faiblesse, Skyler la détruirait. Précieuse tenait à la vie, bien qu'elle ne le montrât pas toujours.

Enfin, Précieuse appréciait Skyler. Leur relation n'était pas uniquement professionnelle et charnelle : il y avait entre eux quelque chose de plus que de l'amitié, sans être de l'amour romantique comme tous ces étriqués pourraient le penser. Il y avait entre les deux sentiments un immense éventail, et c'était là qu'ils se plaçaient. Peu importait où exactement : cela faisait qu'il ne viendrait jamais à Précieuse l'idée de se moquer d'une des véritables faiblesses de son camarade. Le railler sur certaines choses, oui, évidemment. C'était ce qui faisait la magie (sans mauvais jeux de mots) de leur relation, quiconque les côtoyant un minimum pouvait en témoigner. Mais lorsqu'on touchait à ce genre de choses... Non.

Sans autre réaction, Précieuse secoua la tête, se baissant pour laisser le chat descendre, chat qui se mit aussitôt à se frotter contre ses jambes en ronronnant. La wiccane releva les yeux sur son collègue.


"Non, j'ai tout ce qu'il me faut. Suivez-moi."

La blonde s'avança de quelques pas, cherchant à se mettre au centre de la scène qu'on venait de lui décrire, Meena sur les talons. Une fois arrêtée, Précieuse tendit la main vers Skyler, attendant qu'il la prenne.

"Si jamais je flanche... je compte sur toi."

Au fond, ce n'était pas plus mal. Elle admettait une potentielle faiblesse à son tour, ce qui permettrait au wiccan russe de voir cette soirée un peu moins comme un énorme désastre. La sorcière tourna ensuite son regard vers le second Case.

"Adrian, reste près de moi mais surveille les entrées de la ruelle. Personne ne devrait se pointer, mais avec la chance qu'on a ce soir..."

Précieuse laissa la fin de sa phrase en suspens. Ils étaient tous trois capables de la finir. Elle exerça ensuite une brève pression sur la main de Skyler et ferma les yeux, cherchant à se concentrer le plus efficacement possible. Ce n'était pas tous les jours qu'elle se prêtait à ce genre d'exercice, après tout. Même Meena avait cessé de tourner en rond, mais son ronronnement était toujours présent, bruit apaisant dans la pénombre.

L'état méditatif fut plus simple à atteindre qu'elle ne le pensait initialement. Ou alors, c'était parce que sa notion du temps avait été distendue. Lorsque la wiccane rouvrit les yeux, son regard était lointain, et sa voix semblait avoir baissé d'un ton. Elle s'exprimait de façon complètement plate, comme extérieure à l'ensemble de la situation. Et pourtant, rien n'aurait pu être plus loin de la vérité.


"Je veux que la scène que la personne que je tiens par la main vient de décrire s'efface de toutes les mémoires des personnes qui ne sont pas dans un rayon de deux mètres de moi. Je veux que ces mêmes personnes oublient les coups de feu tirés lors de cette même scène. Je veux que les personnes qui se posent des questions sur ce qu'il s'est passé ici et qui n'ont pas eu la mémoire modifiée par un sortilège de confusion lors de l'heure qui vient de s'écouler pensent qu'il doit s'agir d'une simple querelle entre deux ivrognes. Je veux que les dernières traces de ce qu'il s'est passé dans cette ruelle au cours des deux dernières heures, que ce soit au sol ou sur les murs, disparaisse."

Au fur et à mesure des différents ordres, les ronronnement du familier avaient viré aux sifflements agressifs, puis à la plainte de souffrance. Précieuse étant toujours dans un état de semi-méditation, elle ne s'en rendit pas compte avant d'avoir terminé, mais cela ne l'empêchait pas de sentir ses propres entrailles s'enflammer, comme des brûlures d'estomac particulièrement douloureuses. La wiccane serra les dents et sa poigne sur la main de Skyler, mais termina son sort. Cependant, dès qu'elle eut terminé, elle se sentit envahie par une vague de fatigue telle que ses jambes flageolèrent. Elle ne tiendrait probablement plus très longtemps avant de s'effondrer.

Elle cligna des yeux et son regard retrouva son éclat habituel, bien que tinté d'une fatigue qu'elle était devenue incapable de cacher. A quoi bon, de toute façon ? Skyler devait l'avoir senti. Elle tourna les yeux vers lui.


"Je crois qu'on peut y aller, maintenant."

Il allait lui en devoir une belle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3637-precieuse
Adrian Case
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Infirmier
Age apparent: La trentaine
Dangerosité:
23/30  (23/30)

MessageSujet: Re: Des viscères et des Case   Sam 4 Fév - 15:54

Ses nerfs le tenaient, et n'avaient pas l'intention de le lâcher. Son être entier était en alerte, ses veines pulsant, son coeur battant dans ses tympans, toutes ces petites choses qui montraient qu'il perdait le contrôle, pièce par pièce de lui-même. Il voulait ressentir quelque chose dans l'instant, ou aurait voulu... De la détresse peut-être? Ca aurait été normal chez le commun des mortels, mais les cases manquantes chez lui faisaient que c'était impossible. Il n'y avait rien de surprenant à ce que très peu de gens puissent le comprendre, ne serait-ce qu'un peu. Il était incapable, même dans une situation aussi dangereuse, de ressentir quoi que ce soit à part une excitation nerveuse qui était plus musculaire que mentale. Il avait envie de se briser en mille morceaux, et ne pas en retrouver un centième. Quitte à être déshumanisé, autant l'être de bout en bout.

Il avait réussi à maintenir tout cela à distance jusque là, mais à présent il avait l'impression que son corps allait exploser, et tâcher le monde autour de lui de sa crise. Il tremblait, se battant ces dernières secondes avant que la dissociation prenne le dessus. La sensation d'être là et absent à la fois, de sentir le cynisme envahir son esprit et transparaitre dans ses mots... C'était étrange, et le pire, pas désagréable. Il voulait lâcher prise maintenant, il en avait marre de s'accrocher. La bataille était perdue d'avance de toute façon, à quoi bon retenir l'inévitable? La partie en lui qui fuyait la crise se faisait toute petite, incapable de reprendre le dessus sur l'autre, la noirceur, qui n'était que pulsions et instinct... Elle tremblait d'anticipation.

Mais malgré ça il ne réagit pas lorsque Skyler s'arrêta face à lui, l'empêchant ainsi d'avancer. Il le regarda faire alors qu'il enleva un talisman de son cou. Ses yeux cyniques l'observèrent avec un sourire sombre alors qu'il demeura mains dans les poches avec cet air nonchalant. Dans un coin de son esprit il comprenait ce que Skyler était en train de faire... L'autre partie n'en n'avait rien à foutre et voulait juste casser son nez. Peu importe ce qu'il faisait, ça ne retarderait que la crise de quelques heures tout au plus... Mais il craquerait, à un moment ou à un autre cette partie de son être serait libre, et elle avait hâte. Il soupira et le laissa enfiler le talisman autour de son cou. Il détourna le regard vers le ciel tandis que son jumeau passa du sang sur l'objet de bois, faisant comme si toute cette action était exagérée et inintéressante. Il avait envie de dire que ça ne servait à rien, mais Skyler avait raison sur le coup... Ce n'était pas parce qu'Adrian dissociait ainsi maintenant qu'il n'aurait pas quelques regrets plus tard. Cependant la raison qui faisait que Skyler faisait ça lui échappait totalement.

Oui certes criser en plein milieu de la rue serait pas une trèèèès bonne idée, et avoir deux témoins c'était pas non plus dans sa liste de choses agréables, mais il n'en n'avait tellement rien à faire... Soudain les mots de Skyler pénétrèrent sa tête sans filtre, comme parlant directement à cette partie de son cerveau qui rendait fragile et obéissant... Il aurait pu en rire s'il ne s'était pas sentit aussi frappé par l'étrangeté de cette sensation nouvelle.

Il écouta les mots, sans pouvoir faire quoi que ce soit d'autre, et sentit comme si beaucoup de choses étaient subitement absorbées dans une petite boîte noire à l'intérieur de son torse. Tout le cynisme, tous les tremblements comme des nuées noires et des ombres griffues ne pouvaient plus le tenir, et n'habitaient plus toute la place en son corps. Subitement il se sentait en pleine possession de ses moyens, ce qui était pour le moins étrange.
Il dressa un sourcil, regardant Skyler d'un air incrédule. Il se souvenait absolument de tout, de comment il s'était senti à peine deux secondes avant... Mais il était à nouveau lui, et la boîte noire était fermée à double tours, pour le moment. Il ne s'était pas sentit aussi perturbé depuis que Sylvia avait essayé ce type de sort sur lui.

Mais il y avait une certaine inquiétude dans ses yeux; il savait quels effets ça avait sur lui, ce genre de fermeture de toutes ses pulsions négatives... C'était dangereux, et il allait devoir en parler avec Skyler très sérieusement avant qu'il ne relâche le sort. Il regarda Skyler qui s'était retourné pour regarder Précieuse approcher, et hocha simplement la tête à ses mots. Ouais, s'entre-tuer c'était le mot s'ils ne faisaient pas gaffe... D'autant qu'il s'en savait parfaitement capable en crise, et qu'il n'en n'aurait absolument pas conscience.

Il écouta en silence les mots échangés, distrait par la pensée que Skyler avait peut-être fait une grosse erreur en lui mettant ce sortilège... C'était échanger un mal contre un pire. Il allait être triplement pire pendant sa crise, ça allait être triplement moche.

Lorsque Skyler lui demanda de confirmer une information il hocha la tête en direction de Précieuse, non sans balayer la rue du regard, bras croisés. C'était vraiment moche ce qu'il s'était passé ici quand même, qui aurait cru que les deux étaient capable d'un tel carnage...? Bon, eux-mêmes et d'autres pouvaient peut-être se douter de façon lointaine qu'ils avaient des trucs qu'il valait mieux pas savoir, mais quand même. Le souvenir surprit presque Adrian, qui se sentait si calme qu'on aurait pu en faire une statue. Cette violence qui glissait sous sa peau et le faisait devenir tellement... Bestial. Il allait peut-être devoir dire à Skyler que quelque chose clochait chez lui, peut-être même aller demander de faire une lecture d'aura... Pff, ça allait être n'importe quoi. Il soupira intérieurement, à peine conscient de ce qu'il se passait autour de lui. Il faisait assez confiance en Skyler et Précieuse pour savoir qu'ils savaient ce qu'ils faisaient...

Néanmoins il regarda la wiccane alors qu'elle l'appela à ses côtés. Il fit comme demandé. Il hocha la tête et commença à observer, envoyant un signal de vigilance à Bendi pour qu'il soit son oeil dans le ciel. Il regarda d'un bout à l'autre de la ruelle, non sans sentir la préparation au sort. Mais quel sort avait-elle en tête?
Il dressa un vague sourcil, non sans sourire en coin lorsqu'il l'entendit. La voix. Ce ton était la signature typique de la magie des mots.. Ca faisait longtemps que lui-même n'avait pas utilisé cette magie, c'était un rappel intéressant que celle-ci avait le don de faire des trucs assez fun quand même. Skyler savait-il déjà l'utiliser? C'était une bonne question ça, si ce n'était pas le cas il ne tarderait pas à harceler Précieuse jusqu'à ce qu'elle lui enseigne au moins les bases. Heureusement que le wiccan au corbeau n'avait jamais montré qu'il en avait la capacité aussi, il avait trop la flemme et pas assez de patience pour être un prof de quelconque niveau.

Il se reconcentra sur sa mission, et heureusement pour eux personne ne pointa le bout de son nez. Bon, c'était déjà ça. Il regarda Précieuse revenir à son état normal, non sans une fatigue qu'il connaissait bien dans les yeux. Ouais, aussi pratique que cette magie, elle n'était pas sans prix. A ses mots Adrian jeta un regard à Skyler. Ils feraient mieux de la ramener aux PCs et rentrer pour terminer leur aventure nocturne... Car elle n'était pas finie.

Il anticipait pas mal de perdre le contrôle et criser, sachant surtout qu'il n'y avait pas de conditions spéciales qui pourraient améliorer cet état, ou le rendre plus bref ou moins violent... Ils allaient devoir boire cette bière et en discuter.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4198-adrian-case-fini#69907
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: Des viscères et des Case   Sam 11 Mar - 22:43

Skyler n'aimait pas l'attitude qu'arborait Adrian tandis qu'il s'était placé face à lui, bien décidé à lui glisser autour du cou l'un de ses talismans. Il sentait son agressivité avec une acuité douloureuse. Elle était presque palpable. C'était une perception que le russe connaissait bien, ses tendances hypervigilantes l'ayant aussi doté de quelques capacités bienvenues. Parfois, il ne s'imaginait pas le danger. Il existait vraiment.

Mais Adrian n'était pas seul à avoir envie de lui mettre son poing dans la figure. Sur le coup, c'était réciproque. Skyler avait beau se douter que son frère ne contrôlait pas grand chose, c'était particulièrement frustrant de le voir faire preuve d'autant de nonchalance et de mauvaise volonté. Ils étaient dans une merde noire. Si ils voulaient s'en sortir, ils n'avaient d'autre choix que de coopérer. Ils ne pouvaient pas se permettre de lâcher prise maintenant. Cette situation n'était facile pour personne. De sa vie, Skyler n'avait jamais perdu ses moyens autant que c'était arrivé ce soir. Il se forçait à penser à autre chose que l'effroi que lui procurait ce constat, et le souvenir de l'accident. Il sentait le bout de ses nerfs friser dès qu'il tendait involontairement son esprit un peu trop loin dans cette direction. Tout le monde aurait préféré abréger, rentrer chez soi et oublier cette affaire. Quant à Précieuse, il était à peu près certain qu'elle appréciait autant passer sa nuit dans cette ruelle que si ça avait été une fosse à purin. Donc, Adrian avait les nerfs qui partaient en steak, oui. Mais il n'était pas le seul à en avoir marre.

Skyler prit sur lui autant qu'il put, se rappelant de la façon dont à l'instant précédent son frère avait accepté de participer à l'action, en prenant la responsabilité de lancer le sort d'amnésie de la bague. C'était lui encore qui avait géré la situation immédiatement après le massacre, quand Skyler n'était même plus capable d'aligner deux pensées cohérentes. En un sens il ne faisait probablement pas "exprès" de faire son chieur, il fallait que Skyler s'en souvienne pour éviter de lui en tenir trop rigueur.

Le sortilège fit presque immédiatement effet. Et le changement fut impressionnant à voir. Si un doute subsistait au préalable, cette fois il n'y en avait plus aucun : c'était l'étrange état second qui emportait son frère qui avait modifié ses réactions. Subitement, il semblait moins prompt à lui exploser à la gueule. Et nettement plus accessible à la discussion comme à la raison, aussi.

La pression redescendit. Skyler soupira fort, croisant, blasé, la lueur inquiète qui s'était emparée des yeux de son jumeau, à qui il adressa un commentaire bougon :

"... Me regarde pas comme ça. Si j'avais pu faire autrement, j'aurais fait autrement. Seulement, on peut pas se permettre de merder dans l'immédiat. Ni toi, ni moi."

Les sorts de confusion mentale étaient la spécialité de Skyler, qui savait donc pertinemment à quoi s'attendre, même si la mesure pouvait éventuellement lui échapper - et encore, il en avait deviné suffisamment pour se douter de la cata que ça allait être. Ce genre de sortilèges faisaient le même effet à tout le monde. C'était bien sur le moment, mais le contrecoup faisait qu'on réfléchissait toujours à deux fois avant de magiquement refouler des émotions. C'était acheter du temps contre une amplification provisoire du problème qu'on avait voulu faire taire. Vraiment l'une des méthodes les plus pourries qui étaient pour traiter par la sorcellerie ce genre de soucis. Il en existait d'autres qui fonctionnaient mieux mais, hé... Le russe avait fait avec ce qu'il avait sous la main.

Pour le moment en tous les cas, Adrian était un problème de réglé. Ils allaient donc pouvoir se concentrer sur la suite et fin de leur travail de couverture, ce qui impliquait de revenir vers Précieuse pour qu'elle fasse ce fameux "truc" qu'elle avait en tête. A ce stade, Skyler n'avait encore aucune idée de ce que ça pouvait être. Ni de la raison pour laquelle elle avait besoin qu'il lui donne autant de détails sur l'agression.

Il fit exactement comme elle avait demandé. Il dit tout ce dont il se souvenait, même si l’aveu n'avait rien agréable tant il le décrivait dans un état de perte de contrôle qu'il aurait préféré n'avoir jamais à assumer. Parce que Skyler ne perdait PAS le contrôle. Sa réputation voulait qu'il sache gérer tout type de situation en lui restant parfaitement  indifférent, comme un canard protégé de l'eau par ses plumes bien lisses. Ce soir comme trop souvent ces derniers temps, il n'y avait pas fait honneur. Ni Précieuse ni Adrian ne tiquèrent ni ne firent de commentaires ou perdirent leur sérieux. C'était déjà ça.

Il demanda à Précieuse si elle avait besoin de savoir autre chose, mais elle lui annonça qu'il en avait dit assez. Il la suivit donc comme elle le demanda, une pointe interrogatrice au fond des yeux. Nul doute que dans une autre situation, où il aurait été réellement en pleine possession de ses moyens, il aurait immédiatement compris ce que sa collègue s'apprêtait à faire. Les indices étaient nombreux, après tout. Les possibilités, restreintes. Elle n'avait pas le matériel nécessaire à la réalisation d'un rituel de magie de terre en pleine ruelle. Malgré tout, Skyler ne devina rien d'avance. Il était beaucoup moins serein, beaucoup moins maître de lui-même qu'il ne voulait bien le montrer, ce dont ceux qui le connaissaient bien pourraient se rendre compte par là-même.

Il donna sa main à la sorcière comme elle le lui demandait. Quoiqu'elle s'apprêtait à faire, ça allait être épuisant. Il pressa ses doigts un peu plus fort pour lui montrer qu'il était là, prêt à réagir si le besoin se faisait sentir.

"Je veille au grain, pas d'inquiétude."

Elle assigna à Adrian une tâche de surveillance simple qu'il devrait en théorie être parfaitement capable d'accomplir maintenant qu'il était sous sortilège. Puis, le silence se creusa. Les sourcils froncés par un doute grandissant, Skyler observa la patronne des Plaisirs Coupables rentrer dans un étrange état méditatif. Il sentait la magie bouillonner à grand flot autour d'elle, comme si elle avait été en train de préparer un sortilège massif. Peu à peu, bien qu'avec un certain retard, la lumière se fit dans l'esprit du wiccan dont le visage se décomposa progressivement. Son expression incrédule fondit à l'exact moment où Précieuse commença effectivement à parler, confirmant ses soupçons. Elle fut bien vite remplacée par une lumière brillante dans ses yeux. De l'émerveillement. Peut-être un soupçon d'incompréhension. Il se sentait presque spolié, là... Depuis le temps qu'il la connaissait, elle ne lui en avait jamais parlé! Elle savait pourtant qu'il aurait donné cher pour une occasion d'apprendre cette magie qu'on disait presque perdue, tant ceux qui la maîtrisaient encore étaient peu nombreux.

Il se retint de lui écraser les doigts dans sa poigne humide d'émotion, et il dut se mordre la lèvre inférieure pour se convaincre d'attendre la fin du sortilège avant de réagir. Qui sait ce qui aurait pu arriver si il l'avait coupée en plein milieu ? Cet art était connu pour être aussi dangereux que capricieux, et de ce qu'il entendait elle ne devait probablement pas être en train de lancer un enchantement de faible niveau. C'était aussi pour ça qu'elle avait souhaité qu'il se prépare à la ramasser au besoin.

Il se concentra à peine sur les mots. Il avait confiance et savait qu'elle choisirait les bons. Il avait zappé ce qui leur pendait au nez faute à l'utilisation du talisman sur Adrian, et l'invitation de Précieuse qui leur proposait de partir tomba elle aussi dans l'oubli. Les yeux écarquillés, Skyler se remettait très difficilement de cette découverte inattendue. De sa main libre, il pointa du doigt le visage de la blonde.

"... Tu. Mots. Tu. Fais. De la. Magie des MOTS. Et tu ne m'as RIEN DIT ?"

On entendait plus d'étonnement que d'agressivité dans le ton de sa voix. Ce n'était pas l'expression d'un reproche, mais seulement de l'incroyable surprise, de l'excitation colossale que ressentaient le russe, qui en aurait presque laissé tomber sa mâchoire par terre.

"... On a un rendez-vous. Plusieurs rendez-vous. Tu DOIS me montrer. Tu vas me montrer, hein ? Non parce que si tu me montres pas alors tu me montres."

... Son doigt tremblait vaguement, ses yeux ronds ne semblaient plus vouloir retrouver leur taille normale. Les nerfs qui finissaient par lâcher ?
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Précieuse
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Gérante des Plaisirs Coupables
Age apparent: 36
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Des viscères et des Case   Dim 12 Mar - 23:06

En un sens, Précieuse n'était pas mécontente que Skyler soit aussi déphasé. Parce qu'il était évident que, s'il avait été dans son état normal, il aurait compris ce qu'elle avait derrière la tête à l'instant même où elle lui aurait demandé de lui donner le plus de détails possibles sur leur malheureuse rencontre. Et il aurait été tellement insupportable qu'il n'était pas dit qu'ils auraient eu la fin du récit avant qu'elle lui ait promis de lui montrer tout ce qu'elle savait (ce qui -sachant que la magie de l'Air était la spécialité de sa défunte mère qui n'aurait pas supporté qu'un de ses enfants soit médiocre dans quoi que ce soit- était beaucoup). D'un autre côté, aurait-il été dans son état normal, la wiccane n'aurait probablement jamais eu à devoir recourir à cette mesure extrême. Cette magie était bien peu utilisée parce que trop nombreuses avaient été les corps liquéfiés de l'intérieur, appartenant à des imbéciles qui confondaient Harry Potter avec la réalité. Et même si Skyler n'avait rien du parfait idiot, il avait parfois tendance à surestimer ses capacités. Peut-être qu'elle pourrait lui faire avaler le fait qu'elle ne lui en avait jamais parlé pour cette raison... ou pas.

Parce que c'était certain : il allait lui demander des comptes. Peut-être pas tout de suite, mais Précieuse savait que dès que le russe aurait compris ce qu'elle faisait, il allait lui demander pourquoi il ne lui en avait pas parlé plus tôt. Elle le connaissait trop bien. Mais elle s'occuperait de cela en temps voulu. Pour le moment, il leur fallait s'assurer qu'ils ne seraient pas inquiétés par toute cette histoire, et la façon la plus sécuritaire de le faire était de supprimer tous les témoins potentiels, en évitant le meurtre de masse. Pas qu'elle soit particulièrement contre, mais cela avait plus tendance à attirer des soupçons qu'autre chose... On se demande bien pourquoi.

Une fois toutes les informations en sa possession, Précieuse reprit les rennes de leur petite magouille. Elle assigna à chacun des frères Case une tâche particulière, sachant parfaitement qu'elle serait en position de faiblesse dès lors qu'elle chercherait à plonger dans l'état méditatif nécessaire à l'utilisation de la magie des Mots. La blonde eut un sourire en coin à destination de Skyler quand elle l'entendit, lui signifiant par là qu'elle ne doutait pas de pouvoir compter sur lui. Puis elle se lança.

Bien trop concentrée et hors du temps, la wiccane ne voyait pas les réaction des personnes autour d'elle. Mais elle connaissait suffisamment bien Skyler pour l'imaginer, l'air à la fois incrédule et particulièrement intéressé, observer l'amont de magie qui se déployait au fur et à mesure de ses paroles. Aurait-elle pu entrevoir la réaction d'Adrian, elle aurait tout de suite compris que ce type de démonstration n'était pas aussi nouveau pour lui que pour son frère, et qu'il devait donc la pratiquer au moins un peu. Elle aurait pu glisser une remarque à ce sujet, qui aurait peut-être calmé Skyler le temps qu'il s'insurge aussi auprès de son frère en demandant confirmation.

Mais malheureusement, les seules choses que Précieuse pouvaient percevoir pour le moment étaient les vagues de magie qui répondaient à son appel, et les conséquences douloureuses qui lui brûlaient l'estomac et la fatiguaient plus que de raison. Il valait néanmoins mieux terminer le sort, car les conséquences seraient probablement bien pire si elle s'interrompait. Dans un coin de son esprit, des images d'un passé très lointain tentaient de frayer un chemin, mais elle les fit taire d'un froncement de sourcils, toujours concentrée sur sa tâche.

Et le sort prit fin. La poigne de Précieuse sur Skyler se fit chancelante, puis revint plus forte, alors que la blonde s'appuyait plus par nécessité qu'autre chose. Ses jambes tremblaient, et elle sentait le félin à ses pieds ronronner férocement, dans une vaine tentative de calmer sa propre douleur. Précieuse eut une vague pensée envers l'animal, qui devait être dans un état pire que le sien. Mais Meena s'en remettrait. Sans en faire plus cas, la gérante des Plaisirs Coupables chercha à sonner le départ, mais c'était sans compter sur la prise de conscience de son camarade dealeur de sorts. La wiccane ferma les yeux, à la fois à cause de la fatigue et aussi pour faire passer un message silencieux à Skyler, qui n'eut pas vraiment l'air de le comprendre. Elle les rouvrit au moment où il terminait sa question (purement rhétorique, d'ailleurs) et lui jeta un regard blasé, parce qu'elle n'avait pas la force de faire plus cynique.


"...On est vraiment obligés de parler de cela maintenant ?"

...Apparemment oui, parce qu'il ne s'arrêtait pas. Evidemment, Précieuse s'y était attendue. Elle s'y était même psychologiquement préparée, sachant que le russe pouvait être une véritable teigne lorsqu'il s'agissait d'apprendre quoi que ce soit ayant trait à la magie. Et la magie des mots l'avait toujours intéressé, de par sa difficulté à l'exécution et la rareté de ses maîtres. Raison de plus pour laquelle elle avait décidé de garder cette particularité secrète, à moins d'une urgence. Skyler et Adrian pouvaient s'estimer heureux qu'elle ait sauvé leurs jolies petites fesses ainsi, parce que ce n'était vraiment pas donné à tout le monde.

Justement, elle tourna la tête vers l'autre frère, dans une vaine tentative de calmer l'excitation presque enfantine de Skyler.


"...Tu ne peux pas le faire taire, toi ?"

Elle aurait bien rajouté un autre commentaire sarcastique dont elle avait le secret, mais ses jambes flageolèrent à nouveau, et cette fois la main de Skyler ne fut pas un appui suffisant. Elle s'effondra dans sa direction, espérant sincèrement que le chieur qu'il était n'allait pas la laisser s'écraser à terre. D'autant qu'elle venait de leur sauver sacrément la mise.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3637-precieuse
Adrian Case
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Infirmier
Age apparent: La trentaine
Dangerosité:
23/30  (23/30)

MessageSujet: Re: Des viscères et des Case   Lun 13 Mar - 23:38

Si Adrian avait été dans son état normal, il aurait certainement fait un effort pour diminuer cette nonchalence que Skyler trouvait aussi détestable sur le moment. Enfin, il aurait surtout compris que c'était ça qui donnait à son jumeau l'envie tout aussi prenante de lui taper dessus. Mais Adrian était loin d'être capable de comprendre quoi que ce soit d'extérieur à sa tête. Il ressentait un tel torrent d'émotions que s'en détacher pour s'adapter à son environnement était impossible.
Heureusement pour lui, Skyler était une personne pleine de ressources, notamment pour ce qui était des sorts de confusion. Ce dernier avait donc bien capté que ce qui montait à ébulition chez le wiccan au corbeau n'avait rien d'anodin, et pouvait tous les mettre en davantage de péril. Criser en pleine rue après ce qu'il venait juste de se passer ruinerait tout le travail fait jusqu'à maintenant... Même lui ça l'aurait un peu saoulé quand même.

Skyler avait donc mit le talisman autour du cou d'Adrian, malgré le fait que ce dernier arborait un comportement aussi détestable que méprisant. L'aspect habituel "blasé" était presque triplé, ajoutant à cela un agacement palpable, et une envie de tout détruire. Peu étonnant que le sentiment était réciproque pour Skyler; il était plus patient qu'Adrian, mais il y avait ses limites.
Une fois le talisman mis, l'esprit du wiccan au corbeau s'éclairci bizarrement, non ternis par la crise montante. Il était quelque peu surprit de l'efficacité immédiate, mais ne pouvait nier la crainte qui montait en lieu de cela. Il regarda Skyler longuement, ne voulant pas trop dire ce qu'il pensait aussi près de Précieuse. Il allait devoir lui expliquer que ça allait triplement merder une fois qu'il allait enlever le talisman... Mais visiblement inutile de dire quoi que ce soit, le regard fut suffisant pour que Skyler s'agace un peu.

La phrase de son jumeau le fit brièvement hocher la tête; il ne se sentait pas vraiment en état de répondre verbalement. En vérité il le savait, ce n'était pas comme si Skyler avait eu de meilleure solution pour aller de l'avant dans la situation, mais ça restait passablement gênant. Enfin bon. Il n'y avait plus qu'à continuer, clore cette infernale soirée; du moins en ce qui concernait la ruelle...

Ils avancèrent donc jusqu'à Précieuse qui leur donna à chacun leur mission. Celle d'Adrian était amplement dans le champ de ses capacités, du moins maintenant qu'il était sous l'effet du talisman de Skyler. Sans, cela aurait été une toute autre affaire, il aurait même fait exprès de merder juste pour voir ce qu'il se passerait... Et ça, Précieuse ne lui aurait jamais pardonné, surtout étant donné la magie qu'elle se mise à employer. Et pour être honnête, Skyler et Précieuse étaient les deux personnes qu'il ne voulait jamais avoir à dos, pas vraiment en tous cas; les farces qu'ils pouvaient se faire entre eux restaient généralement de l'ordre du jeu, mais il aurait du mal à se permettre plus. Depuis qu'il était arrivé à la Nouvelle Orléans, ils étaient les deux seuls à lui avoir apporté le peu de choses dont il avait besoin. Son jumeau lui avait offert le foyer, Précieuse lui avait proposé un job. Il ne le faisait pas à contre-coeur, loin de là, mais ils n'avaient pas eu d'obligation pour le faire. Mentalement il ne leur devait rien, il n'était pas du genre à se sentir redevable, surtout quand c'était les gens eux-mêmes qui proposaient des trucs. Malgré cela, il y avait une grande différence entre profiter de la "générosité" des gens sans vergogne et sincèrement apprécier le geste. Adrian était pas du genre à apprécier grand chose, tout le blasait de façon générale, mais il ne pouvait nier que les derniers mois avaient été fructueux principalement grâce aux deux protagonistes à ses côtés - malgré les accrochages habituels dûs à leurs caractères respectifs.
Décidément, le talisman avait un effet secondaire assez gênant; heureusement que personne ne pouvait lire dans ses pensées dans l'instant.

Il surveilla donc l'allée alors qu'il sentait la magie tournoyer autour de Précieuse. Il aurait bien regardé la tronche de Skyler pour voir sa réaction lorsqu'il comprendrait ce qui était en train de se passer, mais il prenait son job très au sérieux. Heureusement pour eux personne ne vint interrompre le flot, la magie des mots commencée, il écouta d'une oreille distraite, son attention portée sur sa mission.

Une fois cela finit, le flux cessa et il vit Précieuse chancelante. Il hésita à réagir, ne sachant pas trop ce qui serait la bienvenue, surtout étant donné la présence de Skyler à côté qui était bien plus apte à aider que lui. Malgré tout, il tapota son épaule trois fois, un "pat pat" de sympathie en quelques sortes? Il en savait rien, il avait l'impression qu'un voile s'était soulevé de sa tête, comme s'il ressentait plus vivement les choses qu'avant. Un effet secondaire intéressant pour le coup, mais ça le rendait nerveux, il ne comprenait pas ce que cela signifiait, et ne pas savoir était agaçant.

Bientôt son attention retourna sur les deux autres, où, sans surprise, Skyler n'hésita pas à faire savoir qu'il était trèèèès intéressé par la capacité de Précieuse, et surtout qu'elle le lui avait caché jusque là. Pour Adrian, "caché" était un bien grand mot; il y avait rarement des circonstances telles où on utilisait la magie des mots - elle était si risquée si mal utilisée que le jeu en valait rarement la chandelle. Enfin, peut-être qu'en effet elle avait voulu éviter l'insistance et la persistance de la Hyène... En tous cas, il n'allait pas la lâcher tant qu'elle n'avait pas montré tout ce qu'elle savait. Il ne dit rien, regardant la petite altercation entre eux, restant à l'écart de leur petite bulle. Néanmoins Précieuse l'invita à agir... Au même moment elle s'effondra dans la direction du wiccan à la hyène. Adrian approcha d'un pas pour au moins attraper son bras et l'empêcher de chuter totalement; pas qu'il n'avait pas confiance en la capacité de son jumeau à la soutenir.

C'était quand même un peu chiant de pas savoir si c'était le bon geste, le bon moment pour agir. Il avait l'impression d'être un boulet à qui il fallait donner des ordres et des instructions pour savoir quoi faire. Bref... Il regarda Skyler sérieusement.

"Ca attendra qu'on soit tous en bonne forme, pour le moment on doit la ramener."

Parler comme si elle n'était pas là n'était pas trop dans son idée, mais il ne pouvait pas signaler à Skyler autrement que par le regard qu'ils devaient rentrer et sérieusement discuter de la marche à suivre concernant sa propre crise. Il n'avait pas hâte d'expliquer des trucs, concernant tout... Sa malédiction, sa raison d'être, les effets secondaires, toutes ces choses-là... Ca devait se voir dans son regard qu'il était réticent à ce qu'ils en soient là, mais c'était nécessaire, et Skyler devait le savoir aussi bien que lui.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4198-adrian-case-fini#69907
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: Des viscères et des Case   Mar 14 Mar - 14:17

Comment ça, "est-ce qu'on était obligé d'en parler maintenant" ? BIEN SÛR qu'on était obligé d'en parler maintenant ! Que croyait-elle ? Qu'il allait la laisser s'en tirer à bon compte alors qu'il venait d'apprendre que pendant tout ce temps, elle lui avait caché qu'elle maîtrisait l'une des seules magies qui existaient encore et dont Skyler n'avait jamais eu l'occasion d'apprendre la moindre notion ? Elle avait dû l'entendre râler un bon nombre de fois à ce sujet. Exprimer la frustration que cette lacune lui inspirait. Si il avait eu plus de temps libre, cela faisait longtemps qu'il aurait usé de ses ressources variées afin de mettre la main sur un maître et de tirer de lui ce qu'il pourrait. Skyler n'avait pas eu cette liberté, parce que les pratiquants de la magie de l'air étaient si rares et son emploi du temps si chargé qu'il avait dû jusqu'à présent faire l'impasse sur son apprentissage. Mais si Précieuse était-elle même en mesure d'utiliser les Mots, alors ça changeait entièrement la donne.

Il se fichait bien qu'elle soit fatiguée ou que le moment soit inadapté. Quand Précieuse avait eu besoin de recourir à la magie de l'eau ou à l'alchimie, il n'avait jamais eu le moindre problème à partager avec elle tout ce qu'il connaissait. Il avait toujours pensé qu'ils étaient dans une optique d'échange équitable ou chacun profitait des compétences de l'autre afin qu'ils affutent à deux leurs pouvoirs, si redoutables quand associés. Mais voilà qu'il découvrait que la patronne des Plaisirs Coupables lui avait masqué tout un pan de son bagage wiccan. Ses certitudes avaient brutalement volé en éclat, le laissant à la fois médusé, lesé, et avide.

Il devait y avoir une raison précise pour que Précieuse ait gardé ça pour elle, et qu'elle risque de ce fait de briser la dynamique qui était à la base de leur relation, qui la rendait très agréable, mais aussi profitable - détail loin d'être anodin pour des opportunistes tels qu'eux. C'était du moins ce qu'il voulait croire, parce que si cette bonne raison n'existait pas, il aurait fallu qu'il songe à l'éventualité d'une trahison, et ça aurait été vraiment moche. Tant par ce que cela sous-entendrait sur sa collègue, que sur ce qu'il deviendrait alors capable de lui faire pour qu'elle en paie le prix.

Raison ou pas, maintenant il était au courant et il n'y avait qu'une chose qui pourrait apaiser ses soupçons, en même temps que sa fierté froissée : il fallait qu'elle rectifie le tir et qu'elle lui apprenne ce qu'elle savait. Et qu'elle lui apprenne rapidement. Il devait le lui faire comprendre TOUT DE SUITE, ça ne pouvait pas attendre qu'elle soit plus ouverte à la discussion, ni même qu'elle ait récupéré du sortilège qui l'avait laissée chancelante. L'apparent caprice de Skyler cachait toutes ces émotions dangereuses qui durent se lire, l'espace d'un instant, sur son visage congestionné.

"OUI. Non mais qu'est-ce que tu croyais ?!"

Elle prit à parti Adrian, auquel Skyler n'accorda d'abord pas un seul regard. Son frère était devenu le cadet de ses soucis, malgré les ennuis colossaux qu'il allait très certainement lui attirer avant que le jour ne se lève, faute à l'utilisation du talisman de contrôle. Précieuse perdit sans prévenir l'usage de ses jambes. Le russe n'en était pas encore au point où il avait envie de la voir se vautrer pour se venger de ses cachotteries. Elle lui avait quand même sauvé la mise. C'était probablement pour cette raison qu'il n'avait pas encore fait une scène.

... Parce que non, ce qu'il était en train de faire n'était pas une scène. Il aurait pu réagir bien plus exagérément. Les cadavres plongés sous l'asphalte à leurs pieds auraient pu en dire long à ce sujet, si ils avaient encore été capables de parler.

Il préférait garder Précieuse dans de bonnes dispositions, et cela commençait par la rattraper tandis qu'elle chutait. Il était tout proche d'elle, si bien qu'il n'avait plus qu'à plaquer son corps contre le sien pour la soutenir. Eventuellement pour la porter, si le besoin s'en faisait sentir et si elle acceptait de céder cette once de contrôle pour se faciliter la vie - ça n'était pas encore gagné.

"Hop làààà..."

Adrian avait pris l'initiative de la retenir par le bras, chose qui n'était plus nécessaire maintenant qu'il lui servait tout entier de béquille. Mais le geste avait été appréciable. Il le préférait comme ça plutôt qu'en train de leur mettre des bâtons dans les roues quand ils cherchaient à sauver son cul. Celui de Skyler aussi, certes, mais ça ne changeait rien au fait qu'Adrian était tout autant dans la merde que lui dans cette affaire. Il avait été trop "occupé" pour regarder ce que son frangin faisait durant la bagarre, mais il savait qu'il n'y avait eu aucun survivant, et il savait aussi qu'il n'avait pas tué tous leurs agresseurs à lui tout seul.

Le russe soupira fortement, une moue boudeuse au visage. Ils avaient raison, bien entendu. Le savoir ne réduisait en rien sa contrariété. Le moment était venu qu'ils se cassent et il fallait raccompagner Précieuse chez elle parce qu'elle ne pourrait pas y retourner toute seule dans cet état. Puis il faudrait qu'il discute avec son frère et qu'ils règlent le souci de ses humeurs explosives. Plus on attendait pour désactiver le sort que Skyler lui avait mis sur la gueule, plus les conséquences piqueraient. Adrian lui faisait l'impression d'un condamné qu'on allait bientôt traîner jusqu'à la chaise électrique. Ca pouvait être parce qu'il craignait les moments qui suivraient le retrait du sortilège. Ou bien, parce qu'il avait autant envie d'avoir la discussion qui précéderait que d'avaler un seau de pisse complet. Dans les deux cas, Skyler comprenait. Lui non plus n'avait hâte ni de l'un ni de l'autre, mais c'était quelque chose à quoi ils ne couperaient pas. Ca leur pendait au nez depuis un bon moment. Ils en étaient probablement tous les deux aussi conscients l'un que l'autre.

"Oui, bon... Je m'en occupe, tu peux souffler... Sauf si t'as envie de prendre sa tension."

Référence malicieuse à la manière dont son frère était en train de tenir le bras de Précieuse. Leurs réactions simultanées, passablement peu compatibles, avaient eu quelque chose de cocasse et de maladroit. Skyler se repassa mentalement l'instant correspondant, et ce souvenir lui arracha un vague éclat de rire, sans qu'il cesse d'avoir l'air sombre, parce qu'il l'avait toujours mauvaise, et que la situation était toujours pourrie.

"Et toi, tu peux marcher ou bien on fait semblant d'être romantiques ?"

Il n'avait peut-être pas (encore) la musculature de son frère, la sienne était nettement plus discrète, mais il restait capable de porter sa collègue jusqu'aux Plaisirs Coupables sans que ça représente un problème.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Précieuse
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Gérante des Plaisirs Coupables
Age apparent: 36
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Des viscères et des Case   Mer 15 Mar - 0:52

La tête que tira Skyler lui montra bien que si, il fallait en parler dans l’instant. Précieuse grinça des dents. Elle avait justement cherché à éviter cette situation, avec brio d’ailleurs, pendant des années. Mais voilà que les deux frères se mettaient dans une merde monumentale, qu’elle leur sauvait la mise en passant par les derniers moyens qu’ils possédaient, et que ça allait lui retomber dessus parce que le russe n’appréciait pas qu’on lui fasse des cachotteries. La wiccane retint un soupir blasé : à ce rythme-là, elle aurait mieux fait de les laisser avec leurs emmerdes, plutôt que de s’en attirer d’autres.

… Ce n’était pas uniquement cela. Le regard que le wiccan du Talion dardait sur elle lui prouvait qu’il était capable de remettre en question l’entièreté de leur relation sur cette « simple » capacité qu’elle avait omis de partager avec lui. Précieuse avait ses raisons, mais elle connaissait aussi suffisamment Skyler pour savoir qu’il n’était pas garanti qu’il les trouve suffisantes. Et si ce n’était pas le cas, leur équilibre en prendrait un sacré coup, qu’elle rectifie le tir en lui enseignant ce qu’elle savait ou pas. D’un autre côté, elle estimait lui avoir largement sauvé la mise ces dernières semaines pour qu’il comprenne qu’il n’y avait pas de malice ou d’envie de supériorité derrière son geste… Mais un Skyler mécontent n’était pas des plus empathiques, déjà qu’il l’était très rarement à la base. Il lui faudrait user d’arguments rationnels pour l’atteindre, afin de pouvoir ajouter le relationnel plus tard.

Il râla à nouveau mais elle l’évinça en se tournant vers Adrian pour lui demander de l’aide. Lui n’avait pas l’air si stupéfait que cela, et même si Précieuse le connaissait assez pour savoir qu’il était plat les trois quarts du temps (quand il n’était pas cynique et désagréable, ce qu’elle préférait évidemment chez lui), son petit doigt lui disait que son air blasé n’aurait pas vraiment tenu la route s’il avait lui aussi assisté à une telle démonstration pour la première fois.

Elle aurait pu se servir de cela pour détourner l’attention de Skyler sur son frère, mais la blonde perdit l’équilibre et s’effondra littéralement alors que ses jambes lâchaient suite au sort. Ce dernier n’avait eu aucune force offensive, mais il lui avait fallu couvrir un immense terrain, ce qui expliquait la fatigue et les douleurs d’estomac qu’elle ressentait en continu depuis qu’elle avait quitté son état méditatif. Il allait lui falloir une potion calmante avant de pouvoir rejoindre son lit…

Bref. La gérante des Plaisirs Coupables se sentit tomber contre une surface beaucoup plus chaude et molle que celle anticipée, tandis qu’une main lui saisissait le bras pour s’assurer qu’elle ne finissait pas à terre. Elle eut un vague sourire amusé en se disant que ces deux-là se ressemblaient un peu trop pour leur propre bien. Elle songea à leur souffler un « Merci », avant de s’abstenir : ce n’était pas leur genre pour de si petits gestes. Elle devait vraiment être crevée pour ne serait-ce qu’entrevoir l’éventualité.

Adrian fit une proposition qu’elle n’entendit qu’à moitié, partiellement parce qu’elle était collée contre Skyler et parce que ses oreilles commençaient à bourdonner. Par la Triple Déesse, heureusement qu’elle ne buvait que rarement en travaillant, parce que sinon elle aurait clairement cumulé tous les symptômes de la bonne vieille cuite qui vous fait regretter d’être né. Là, elle n’en était pas loin… Il manquait juste les vomissements.

Précieuse parvint à redresser légèrement la tête, juste assez pour regarder Skyler quand il lui adressa la parole. Un ricanement bref mais amusé lui échappa. Crevée ou pas, elle restait sensible à l’humour cynique du wiccan : cela faisait partie de ce qui les avait rapprochés.


« J’aimerais bien te dire que ce n’est pas la peine, mais je pense que nous sommes tous d’accord pour opter pour la solution qui nous sortira au plus vite de ce bourbier… et mon orgueil n’aiderait clairement pas. »

Oh… Rare qu’elle soit aussi loquace. La fatigue, ou quelque chose d’autre ? Un peu des deux, probablement, alors qu’elle ajoutait en direction de son ami de longue date.

« On a tous nos casseroles, Skyler. Je déteste les Mots, pour de nombreuses raisons. Et j’essaie de ne jamais pratiquer, sauf extrême urgence. Nos options étaient limitées. »

Pour ne pas dire réduites à celle-ci. La blonde était consciente que cette explication ne suffirait pas, et que le russe chercherait certainement à avoir la liste complète des raisons en question avant de décider si elles étaient valables. Mais bien qu’elle apprécie Adrian, et qu’elle lui fasse confiance dans une certaine mesure, ce n’était pas quelque chose qu’elle était prête à partager en sa présence. Cela concernait une partie de sa vie qui était inconnue de tous sauf de Skyler, elle entendait bien que cela reste ainsi et espérait que le wiccan comprendrait suffisamment pour ne pas demander plus de détails dans l’immédiat. De toute façon, elle n’en donnerait pas.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3637-precieuse
Adrian Case
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Infirmier
Age apparent: La trentaine
Dangerosité:
23/30  (23/30)

MessageSujet: Re: Des viscères et des Case   Dim 9 Avr - 13:37

Adrian regarda Précieuse alors qu'elle fit de même; elle semblait avoir comprit que sa façade blasée n'était pas nécessairement anodine face à l'utilisation de la Magie des Mots... Que c'était quelque chose qu'il avait déjà rencontré mais plus précisément encore : qu'il savait lui-même utiliser. Heureusement pour lui cependant, elle n'eut pas l'occasion de signaler ce fait à Skyler, chose dont il était intérieurement content, étant donné qu'il aurait été bien incapable de gérer un Skyler hyperactif à l'idée d'en savoir plus sur une magie qu'il ne pratiquait pas faute de moyens divers, y compris de temps. Quand on connaissait son jumeau et ses activités, on se doutait clairement que le temps était une commodité rare et précieuse.

Ainsi Précieuse vacilla avant de pouvoir détourner l'attention de Skyler sur Adrian. Mais ce dernier était loin de se douter de ce qu'il se passait dans la tête des deux wiccans à côté de lui; il savait que leur relation était basée sur la confiance et le "donnant-donnant" typique des opportunistes comme eux. S'il avait su l'impact que cela allait potentiellement avoir entre eux... Il en aurait certainement eu peu à faire si on était honnête. Maintenant encore les regards échangés lui échappaient un peu, mais il était trop dans sa propre tête pour réaliser les subtilités.

Malgré cela il eut donc le réflexe d'attraper le bras de Précieuse, bien que cela ne fut pas nécessaire étant donné que Skyler était bien mieux physiquement placé pour la rattraper avant la chute. Ce dernier la rattrapa donc, et Adrian profita du moment pour dire à son frère que ce n'était ni le moment ni l'endroit pour harceler Précieuse, d'autant qu'ils avaient encore d'autres problèmes en file d'attente... Problèmes qui ne feraient que s'intensifier au plus ils attendaient.

En toute honnêteté, Adrian n'avait qu'une envie, c'était de se téléporter chez eux, se mettre dans un coin un peu tranquille et se laisser criser, sans que qui que ce soit en soit témoin. Malheureusement c'était impossible, et il anticipait franchement la conversation à venir une fois rentrés. Skyler était certainement très apte à comprendre ce qu'Adrian s'était fait, sa malédiction et tout ça... Mais restait que ça n'allait pas être franchement agréable, pour les deux. Au moins il savait que malgré son caractère blagueur, il y avait des choses dont Skyler ne riait franchement pas, et le passé d'Adrian en ferait parti. Jusque là le wiccan au corbeau avait évité de mentionner un quelconque passé, à part dans des termes vagues et peu révélateurs de la réalité... Il avait parlé d'Öde, mais pas de l'aspect personnel de sa vie dans l'organisation, ni l'avant ou l'après. Si, il y avait eu le moment où ils avaient joués à Outlast et que cela avait fait ressurgir des souvenirs douloureux pour Adrian, en ce qui concernait l'hôpital psychiatrique et tout ça... Mais en dehors de cela, Skyler ne savait rien sur sa famille d'accueil, Oliver, Sylvia et ainsi de suite. Un jour peut-être qu'il se sentirait apte à ça, mais ces souvenirs étaient si teintés d'émotions qu'il ne connaissait plus qu'il ne savait même pas s'il pourrait en parler en toute connaissance de cause. Ca serait comme mentir, ou raconter ça d'un point de vue extérieur, comme si c'était arrivé à quelqu'un d'autre... Enfin quoi qu'il en était, Skyler n'avait pas besoin de savoir tout ça pour le moment, peut-être même que le sujet ne ferait jamais surface... A moins qu'il ne tombe sur la valise avec la peau d'Oliver... Là il devrait probablement expliquer un peu ce qu'il se passait. Il assumait totalement le fait d'être un marcheur de peau, mais moins l'histoire derrière l'existence de dite peau.

Skyler le sortit de ses pensées en lui faisant une remarque. Il ne s'était pas rendu compte qu'il tenait encore son bras. Il lâcha immédiatement, puis regarda autour d'eux. Il fallait partir, ça serait mieux pour tout le monde, chose qu'il fit remarquer à Skyler.

Adrian observa la brève altercation entre Skyler et Précieuse, le cynisme de son jumeau étant inévitable malgré la situation qui était pourtant tout sauf paisible, surtout après les événements précédents. Il fallait bien dire une chose : Précieuse leur avait franchement sauvé la mise, et les miches... Et en plus avait dévoilé une magie à Skyler, chose qu'elle devait regretter sur le coup, mais le fait qu'elle l'avait tout de même fait signifiait bien à quel point elle tenait aux Case... D'une certaine façon. Adrian était généralement trop blasé ou plat pour réellement converser ou savoir à quel point il plaisait ou non à son entourage; il se doutait tout de même bien que Skyler faisait partit de l'entourage proche de la wiccane, et que cela faisait qu'ils pouvaient compter l'un.e sur l'autre. Mais quelle misère quand même.

Précieuse fit d'ailleurs bien remarquer que leurs options avaient été limitées, et qu'elle ne prenait aucun plaisir à user de cette magie. Adrian ne les regarda pas pendant qu'elle disait ça, il avait l'impression d'être de trop, d'envahir cette situation privée. Du moins pour ce qui s'agissait de leur relation, il n'avait pas sa place dans leurs histoires. Il avait ses propres emmerdes à gérer, il ne voulait rien savoir de la vaisselle sale des autres.

"Vous aurez tout le temps de vous faire des mamours quand on sera bien remis de nos émotions, maintenant si on pouvait juste au moins se mettre en route, j'ai pas envie qu'on nous voit trop traîner dans cette ruelle."


Pour ne pas dire que Skyler et Adrian étaient allègrement dans la merde pour ce qui était de la crise à venir, et qu'il était conscient qu'il y avait des choses qui ne pouvaient se dire en sa présence. Malgré le fait qu'il était détendu par le sort de Skyler, il y avait toujours la petite voix au fond de sa tête qui l'alertait sur le fait que plus ils attendaient, plus la crise serait moche.

Pour bien marquer ses propos, il se mit à marcher en direction de la rue principale, nullement inquiet du fait que Skyler était tout à fait apte à soutenir Précieuse tout seul si elle en avait besoin. Il ne voulait pas non plus être la troisième roue du carrosse, et n'appréciait guère la sensation d'être de trop.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4198-adrian-case-fini#69907
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: Des viscères et des Case   Lun 10 Avr - 18:58

Que Précieuse admette aussi ouvertement l'étendue du malaise dont elle était actuellement victime en disait long sur sa réelle intensité. Skyler s'en serait aisément inquiété si il avait été dans un état d'esprit plus clément, mais la découverte des capacités de sa collègue en magie de l'air était encore trop récente, et son agacement, trop prononcé. L'euphorie partielle qu'il avait pu ressentir outre la frustration d'avoir été tenu au dehors du secret s'était évaporée aussi vite qu'elle s'était emparée de lui. Autant dire qu'il ne serait plus du tout d'humeur à aligner les "APPRENMWA" enfantins, les yeux pleins d'étoiles brillantes, avant un petit moment. Seules des circonstances aussi graves que celles qu'il leur avait fallu braver auraient été capables d'avoir si rapidement raison de sa soif de savoir et de son enthousiasme forcené.

Le peu de souci qu'il était capable de se faire pour autrui ne lui étant pas accessible quand il était de cette humeur, il n'arrivait même pas à craindre que Précieuse puisse lui claquer entre les doigts.

Pourtant, de ce qu'il savait des Mots, ça aurait été quelque chose de tout à fait possible. Il y avait une différence entre avoir conscience de cette réalité et être en mesure de la ressentir. Ses émotions défaillantes lui chuchotaient dans l'oreille qu'il n'y aurait aucun problème. Son cerveau quant à lui espérait qu'elles auraient raison parce que la moindre complication supplémentaire n'aurait réussi qu'à le saouler prodigieusement. Il n'avait notamment aucune envie d'avoir un corps de plus à enterrer dont il faudrait justifier la disparition. Ni de perdre l'occasion rare d'apprendre la magie des mots maintenant qu'il venait d'en trouver un maître en la personne de son amie.

... Et puis il s'agissait effectivement de son amie. Même si ce mot pouvait signifier quelque chose de différent pour lui que pour le commun des mortels, il restait à peu près certain que sa mort, outre le fait d'être un sacré problème pour la W autant que pour le Talion, finirait par énormément le contrarier dès qu'il cesserait de lui en vouloir et de la voir comme une menace potentielle. Car il pensait bien que c'était comme ça que ça se terminerait. L'éventualité d'une trahison lui avait certes effleuré l'esprit, mais malgré la paranoïa dont il pouvait faire preuve à l'occasion, faute à son passé houleux, il la pensait très peu probable.

Il esquissa un sourire qui ne lui monta pas jusqu'aux yeux. Il s'agissait de ce même rictus carnassier auquel il avait habitué tout le monde, mais ce détail changeait tout. On y lisait cette vacuité inhabituelle, cette insensibilité terrifiante qu'il laissait généralement bien moins voir, et qui le contrôlait bien moins qu'elle ne pouvait le faire avec Adrian. Skyler n'y succombait jamais que lorsqu'il avait essuyé une charge particulièrement importante d'émotions négatives, ce qui montrait à quel point cette accumulation d'emmerdes et de désagréments pouvait en arriver à lui courir sur le haricot.

"Oh, j'y crois pas que tu aies réellement dit ça. J'aurais dû l'enregistrer."

Et sans un mot de plus il se baissa pour passer le bras sous les genoux de Précieuse, tandis qu'il comptait sur elle pour placer les siens autour de son cou. Il la hissa contre lui, jaugeant au passage son propre état physique. Le double-sort de soin l'avait très efficacement retapé, si bien qu'il se sentait capable de courir un marathon au besoin. Encore heureux vu le temps que ça allait prendre à celle qui les avait claqués pour remplacer des enchantements d'un tel niveau. Encore heureux aussi, parce qu'il aurait probablement besoin de toutes ses capacités pour survivre à la nuit, dès qu'il aurait relâché l'emprise qu'il avait sur la psyché vacillante de son frère.

D'une oreille distraite, il écouta Précieuse lui offrir des explications qu'il n'était pas en mesure de recevoir. Il lui glissa un coup d’œil en coin, en proie à un combat intérieur inhabituellement difficile entre sa conscience qui essayait de lui rappeler qu'il avait lui aussi eu des expériences difficiles et qu'en se servant de ces souvenirs il fallait qu'il simule un minimum d'empathie et fasse preuve d'un tant soit peu de tact, et son désir d'apprendre obsessionnel qui obscurcissait sa vision et rendait tout le reste secondaire. Ça aurait déjà été compliqué si il avait été d'humeur conciliante. Sans surprise, il perdit contre ses dispositions mentales et s'entendit sortir sur un ton plus détaché qu'il ne l'aurait voulu :

"Prépare-toi mentalement la prochaine fois que je passe te voir dans ce cas, parce que tu n'y couperas pas."

Au moins, il avait réussi - de justesse - à s'empêcher de balancer quelque chose de l'ordre du "je n'en ai strictement rien à foutre, tu m’apprendras quoiqu'il en soit". Plus parce qu'il se doutait qu'elle risquait de faire de la résistance et de refuser de partager son savoir histoire de lui faire payer ce comportement de salopard que parce qu'il avait réellement voulu lui épargner une remarque aussi cinglante, mais il s'en était empêché quand même. C'était toujours un incident diplomatique de moins à traiter.

Adrian de son côté commençait à s’impatienter malgré le sortilège qui l’empêchait de perdre son calme inopinément. La remarque qui lui échappa fit naître une nouvelle forme d’agacement chez son jumeau, qui roula des yeux et soupira avec une lourdeur telle qu’on aurait difficilement pu ne pas remarquer la profondeur de son irritation, résultat des montagnes russes (haha.) émotionnelles qu’ils venaient de traverser, de la perspective inquiétante qui les attendaient en rentrant ainsi que des cachotteries révélées de Précieuse. Quitte à le répéter une fois supplémentaire, c’était beaucoup d’un coup, pour tout le monde, et même si Skyler cherchait à faire mine de rien, on commençait réellement à éprouver de façon palpable la façon dont son mental arrivait doucement mais sûrement au bout de son rouleau pourtant très long. Il y avait comme une crispation électrique dans l'air. Quelque chose qui était sur le point d'exploser. A croire que lorsqu'on avait désamorcé le premier Case, il fallait forcément que l'autre se mette à montrer des signes de faiblesse.

Ce n’était pas qu’Adrian n’avait pas raison. Il était effectivement grand temps de partir. C’était surtout qu’il le fasse remarquer comme si les deux autres avaient été en train de perdre du temps, et qu’il insiste ENCORE UNE FOIS pour sortir de cette foutue ruelle, dans laquelle personne n’avait jamais pourtant eu envie de rester plus longtemps que nécessaire.

"Non sans blague. Moi qui m’apprêtais à planter la tente, je suis vraiment trop déçu… Qu'est-ce que tu crois qu'on est en train de faire exactement, la flèche ?"

Des suées étranges coulaient contre sa peau. Des coups violents pulsés par un organe cardiaque refroidi par la présence glaciale des extrémités de ses bras et de ses poumons, remplis d'un fiel aussi incontrôlable qu'inattendu. La sensation, trop brutale et trop inhabituelle, rappela au wiccan son récent changement de traitement, qui visiblement n'allait pas aider à le rendre plus patient. Sa paupière inférieure tressauta tandis qu'il essayait d'intérioriser la sensation pour ne pas rajouter au problème. Malgré un long frisson contenu, il se mordit la lèvre et ouvrit la marche. Cette colère soudaine n'avait rien de rationnel, et ça n'était pas en la libérant qu'ils seraient plus vite rentrés ni plus vite à l'abri du danger. Derrière lui, la hyène avançait en slalomant nerveusement, poussant un grognement de mécontentement régulier qui traduisait à merveille l'état de nerf massacrant dans lequel son maître était progressivement tombé.

Au moins, Adrian était littéralement obligé de rester zen malgré la façon dont Skyler venait de le provoquer, parce que ça faisait partie de l'ordre qu'il lui avait gravé dans le crâne jusqu'à instruction contraire. Il aurait peut-être encore plus envie de le désosser une fois le sort retiré, mais il ne lui sauterait pas au visage dans un moment inopportun. Il eut vite fait de revenir au niveau de son frère, sauf si celui-ci avait pressé le pas au point où il lui était impossible de maintenir cette cadence tout en portant Précieuse.

Ils ne croisèrent aucun témoin, et c'était une bonne nouvelle, parce qu'il aurait été relou de justifier pourquoi les deux bagarreurs alcoolisés étaient maintenant en train d'escorter une version estropiée de la patronne du club. Ils seraient vite aux Plaisirs Coupables. Mais était-ce bien là qu'ils se dirigeaient, au moins ? Il se fit violence, lutta contre l'envie qu'il avait de ne même pas aborder le sujet pour éviter les complications, puis il parvint à grogner entre ses dents :

"Ça va aller avec une nuit de sommeil, ou bien mieux vaut te surveiller au cas où il y ait des complications ?"

Nan parce que bon, à ce point là plus rien ne l'aurait surpris, hein. Ça aurait été tellement pratique de devoir surveiller l'état  de Précieuse en même temps qu'il avait une discussion à cœur ouvert avec son frère puis qu'il se faisait détruire par ce dernier, que ce scénario, dans les circonstances actuelles, paraissait presque plus probable que sa version allégée.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Précieuse
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Gérante des Plaisirs Coupables
Age apparent: 36
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Des viscères et des Case   Mar 11 Avr - 7:38

Elle sut au moment où Adrian plongeait son regard dans le sien qu'elle avait eu raison : ce fripon était probablement un utilisateur des Mots. Peut-être pas un maître comme sa propre mère l'avait été et avait tenu à ce qu'elle le soit (ou du moins, qu'elle atteigne un certain degré de maîtrise équivalent à ce qu'elle pouvait se permettre à son âge), mais ce n'était clairement pas un art qui lui était inconnu.

Elle aurait pu se servir de cette information pour détourner l'attention de Skyler vers lui. En réalité, elle l'aurait fait si son corps ne l'avait pas lâchée, l'empêchant efficacement de reprendre la parole. Heureusement pour elle, les deux Case ne manquaient pas de réflexes et étaient d'assez bonne humeur pour la retenir, que ce soit en la plaquant contre lui comme l'avait fait Skyler, ou par la prendre par le bras comme Adrian. Fatigue et douleurs aidant, cela suffit à la rendre assez malléable pour abandonner l'idée de laisser son orgueil la traîner jusque chez elle et accepter la proposition de Skyler de la porter sur le chemin... ou de "jouer les romantiques", comme il le disait, ce qui lui arracha un vague rire cynique.

Rire qui mourut rapidement quand son regard croisa celui du russe, complètement inexpressif. Si elle se serait contentée d'une mise en garde intérieure dans son état normal, là, Précieuse grinça des dents. Elle connaissait suffisamment bien son ami et collègue pour savoir ce que cela signifiait, et elle n'avait pas particulièrement envie de subir le manque d'empathie du wiccan en cet instant précis. Elle n'était pas d'humeur, et même si elle pouvait comprendre que la situation ne l'amenait guère à être sympathique, elle n'appréciait que peu le fait qu'il puisse lui en vouloir à ce point. D'autant qu'il la connaissait assez pour le savoir : à partir du moment où elle lui avait montré sa maîtrise de la magie de l'Air, elle savait qu'il lui faudrait en partager ses secret avec lui. Elle l'avait déjà admis et il en était certainement conscient. Inutile donc de faire la grimace.

La blonde se laissa porter sans un mot et passa ses bras autour de son ami sans rien ajouter de suite, et sans répondre à la réplique de Skyler. La situation aurait pu être cocasse dans d'autres circonstances, mais personne n'était d'humeur à rire. Elle entreprit néanmoins de lui offrir quelques explications, un peu comme pour tendre un rameau d'olivier. Le regard en coin qu'elle reçut pour première réponse lui appris que cela ne servait à rien, et elle soupira lourdement tout en posant sa tête sur la clavicule du wiccan (quitte à s'installer...). Le ton froid qu'elle obtint en réponse ne la surprit absolument pas, et c'est de façon complètement blasée (et toujours aussi fatiguée) qu'elle répondit.

...Ou du moins, qu'elle voulut répondre, avant de sentir un poids lui atterrir brusquement sur le ventre, lui arrachant un gémissement douloureux. Son regard clair se tourna vers l'animal roux qui s'installait aussi délicatement que possible, certainement aussi mal en point que sa propriétaire. Précieuse soupira à nouveau tout en tendant un bras pour caresser brièvement la tête du chat avant de le replacer autour du cou de son porteur provisoire.


"...Idiote. Et je sais, Sky."

Signifiant implicitement qu'elle acceptait la séance d'interrogatoire en règle et l'apprentissage qui en découlerait. Pas comme si le russe avait réellement besoin de cela, puisque lorsqu'il avait décidé quelque chose, il l'obtenait, surtout quand ça avait attrait à la magie. Précieuse était bien placée pour le savoir. Mais au moins, elle faisait preuve de bonne volonté. Probablement assez pour le calmer jusqu'à ce qu'il revienne foutre en l'air ses sorts de sécurité pour demander sa séance.

Du moins, ça c'était si Adrian arrêtait de jouer aux cons. Précieuse tourna son regard à moitié caché sous son chapeau vers lui quand elle l'entendit se plaindre une deuxième fois en quelques minutes de vouloir rentrer. Elle fit rouler ses yeux et marmonna plus pour elle qu'autre chose, se moquant royalement de qui l'entendait ou non.


"Si c'est pour agir comme des têtes à claques, pas la peine de m'appeler pour m'ordonner de venir vous sauver les miches hein..."

Et encore, elle avait moins à se plaindre du comportement de Skyler qu'elle ne l'aurait cru. D'ailleurs, ce dernier répliqua à son tour quelque chose en direction d'Adrian, qui reflétait l'autre partie de l'agacement que ressentait la sorcière. Elle n'ajouta cependant rien, consciente que ce serait de la méchanceté gratuite (bien qu'elle n'ait rien contre en temps normal, la situation faisait qu'il valait mieux qu'elle se taise. Et puis, il s'agissait d'Adrian, tout de même) et qu'elle n'avait rien de plus à dire. Précieuse se contenta donc de fermer les yeux, tâchant de refouler la douleur qui s'amusait à "bondir" d'un bout à l'autre de son estomac au rythme des pas du russe.

Elle aurait presque pu s'endormir (si elle ne douillait pas autant) entre les ronronnements du chat et la cadence qu'ils suivaient, quand la question de Skyler amena une réalisation qui lui fit darder son regard clair sur la personne qui le portait.


"T'inquiète pas va, je ne chercherai pas à vous retenir plus longtemps que nécessaire... Cependant, j'avoue que si vous n'avez pas utilisé tous les sorts de soin tout à l'heure, même un mineur, je ne serais pas contre."

Ah tiens, elle avait retrouvé une petite dose de cynisme. Mais ça, c'était peut-être plus parce que l'attitude des deux Case commençait doucement mais sûrement à la gonfler. Il fallait dire que se traîner à leur moindre demande pour se faire considérer au final comme une menace et un boulet, c'était particulièrement désagréable. Au moins, ils étaient tous les trois d'accord sur un point : plus vite ils seraient chacun chez soi, et mieux ce serait.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3637-precieuse
Adrian Case
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Infirmier
Age apparent: La trentaine
Dangerosité:
23/30  (23/30)

MessageSujet: Re: Des viscères et des Case   Mar 2 Mai - 16:18

Le fait d'avoir le talisman autour du cou était autant un avantage qu'un inconvénient. Au-delà de l'effet secondaire que le retrait allait avoir, il y avait des effets actuels à prendre en compte. Evitant la crise imminente, elle faisait tout de même un bon effet de calmant, fermant provisoirement la boîte de Pandore... L'effet calmant faisait qu'il était plus pragmatique, et franchement moins attentif à ce qu'il pouvait se passer chez les autres. Il n'avait pas particulièrement envie de se voiler la face et agir comme si tout allait bien et qu'il risquait pas de blesser Skyler une fois qu'il retirerait le talisman. Ca le faisait franchement chier de se retrouver dans cette situation, mais le talisman le maintenait dans cet état un peu flou, où il savait qu'il devrait être énervé, mais ne l'était juste pas.

Son pragmatisme faisait qu'il avait néanmoins conscient du fait qu'il y avait Précieuse en mauvais état à cause du sort, et Skyler maintenant focalisé sur la magie des mots et les connaissances que lui avait "caché" la patronne des PCs... La connaissant devait y avoir une bonne raison à ça, mais avec la persistance de son jumeau c'était pas gagné qu'elle ait la vie tranquille avant un moment...

Mais si on pouvait être tout à fait honnête, il en avait juste rien à foutre à l'heure actuelle. Il ne partageait pas leur relation, il se sentait complètement distancé de ce qu'ils se disaient, et n'avait pas envie non plus d'avoir à les écouter. Bon, vu de l'extérieur c'était un manque flagrant de respect, mais chez Adrian, quand on le connaissait déjà de base, c'était normal. Il lui était tellement facile de se désintéresser et de s'ennuyer de tout et rien...

Malheureusement il dû écouter d'une oreille, voulant juste à tout prix presser le pas... Puis il vit Skyler soulever Précieuse comme un couple fraichement marié qui va passer le pas de la porte de leur nouvelle maison. L'image projetée sur Skyler et Précieuse avait quelque chose de franchement comique si on avait une once d'émotions... Mais aussi franchement impossible et loufoque. Il les écouta encore discuter, encore et encore... Pourtant peu de temps s'écoulait, mais chaque seconde lui semblait comme une éternité, c'était frustrant, mais il n'avait aucun moyen d'exprimer et d'extirper cette frustration par un agacement énervé qui était sa marque de fabrique - autant que sa blaséitude. C'était bizarre d'être dans son corps mais aussi à côté, faisant tout en décalé parce qu'on n'arrive pas à se resynchroniser avec soi-même... Comme si toute sa rage se projetait sur un spectre à côté de lui, qui n'attendait qu'une chose, c'était d'être libéré. Tout énervement qu'il pouvait ressentir se voyait mise de côté, comme une extension de lui-même qui n'avait pas le droit de s'exprimer... Il ne le ressentait pas clairement, mais il savait que cette rage était stockée quelque part, et que ça allait chier.

Au bout d'un moment il finit par s'expimer. Plus ils attendaient, et pires seraient les conséquences, alors bon, fallait être réaliste tout de même... Avec toutes ces conneries qui les attendaient une fois rentrés au carré français... Du coup il ne put se retenir de leur rappeler qu'ils auraient le temps de discuter plus tard. Il sentit le regard de Précieuse sur lui. En circonstances normales il lui aurait donné son meilleur sourire, mais là honnêtement ses mots eux-mêmes lui glissaient dessus comme de l'eau sur la fourrure d'un ornithorynque, uniquement pour aller se stocker dans la boîte marquée "énervement" que le talisman avait mis de côté. Il était bien content qu'elle les ait aidé, mais c'était pas comme s'ils avaient eu le choix. Elle était agacée, c'était compréhensible, mais la réflexion s'ajouta aux choses qui n'aideraient pas sa crise - et puis même si elle avait fortement aidé à en résoudre un, l'aventure n'était pas terminée.

Du côté de son jumeau son commentaire sur les "mamours" fut reçu froidement, avec une réponse à peine cynique de la part de Skyler. Il regarda d'ailleurs son jumeau, yeux qu'on pourrait uniquement décrire comme "plats" tellement ils étaient vides. Ah, il avait l'air énervé, sa paupière tressautait, c'était mauvais signe. Vraiment, heureusement qu'Adrian était sous l'effet du talisman, sinon ils auraient été aisément capable de se sauter mutuellement à la gorge là maintenant... Ca arriverait juste un peu plus tard quoi. Vaguement blasé (parce qu'il ne pouvait être que ça au vu des circonstances), Adrian le regarda alors qu'il se mit à marcher; ce dernier fit de même, tenant à ce que tout se termine rapidement. Il avança donc, essayant à grand effort de ne pas marcher trop vite, étant donné que Skyler portait quand même Précieuse, et que ces derniers lui feraient allègrement la misère s'il se barrait sans eux... Pas que dans un coin de son esprit la curiosité ne le taquinait pas... Mais non, la soirée avait été assez mouvementée jusque là, le reste viendrait bien assez vite.

Au moins ils furent tranquilles le long du chemin, ne croisant personne. Ils étaient sur le point d'arriver quand Skyler ouvrit la bouche... Alors euh, ouais, la suggestion par politesse Adrian voulait bien, mais il voulait vraiment embarquer Précieuse dans le bordel qu'ils allaient déjà avoir? C'était pas comme s'il avait toutes les chances de tuer quelqu'un au point où il en était - enfin, encore tuer quelqu'un - et il doutait que la patronne leur ferait un cadeau s'il cassait tout son mobilier. Tiens, il serait sage de mettre une rune sur son ficus, pas qu'il s'en prenne accidentellement la gueule...

Heureusement, Précieuse refusa l'offre, non sans faire comprendre qu'ils avaient vraiment été cons; chose qu'Adrian capta et haussa les épaules. Il n'allait pas argumenter dans son état actuel si c'était pour rajouter de la merde dans la boîte de Pandore - elle était gavée par leur comportement, et en soi c'était normal, mais ils avaient leurs raisons; enfin Adrian du moins, les changements d'humeur de Skyler c'était autre chose. C'était peut-être la nouvelle T maintenant qu'il y pensait... Ca rendait plus agressif, ou du moins ça avait été le cas pour lui quand il avait commencé sa transition hormonale...

Il n'eut pas trop le temps de s'interroger plus; Adrian se souvint que c'était Skyler qui avait les sorts de soin. Il regarda son jumeau et, pour gagner du temps, partit fouiller dans sa poche à la recherche des dits soins mineurs, parce que c'était tout ce qui leur restait. On aurait pu s'attendre à une remarque un peu crade et douteuse, mais il n'y avait pas de doute qu'ils n'étaient pas d'humeur à rire à eux trois. Il trouva les sorts et les tendit à Précieuse.

"Reste que les mineurs, désolé."

Adrian, s'excuser, mais où allait le monde? Bon si on était honnête il avait l'air tout sauf crédible dans ses mots... Il était pas du genre gracieux de base, là n'était pas une exception. Il l'avait fait pour la forme, c'était déjà ça pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4198-adrian-case-fini#69907
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: Des viscères et des Case   Mer 3 Mai - 14:52

Précieuse paraissait être d'une humeur de chien, un peu comme les deux autres wiccans, à cela près qu'Adrian n'avait désormais plus aucune possibilité de ressentir la façon dont il aurait dû criser. La blonde, donc, paraissait mal lunée, et ça se comprenait parfaitement. A sa place, Skyler l'aurait eue mauvaise aussi. Néanmoins si on voulait bien prendre le recul nécessaire pour comprendre la situation dans laquelle ils étaient, on se rendait compte qu'ils avaient tous de bonnes raisons d'être contrariés. Les événements de la dernière heure n'avaient été agréables pour personne, et même passablement traumatiques pour certains.

Cela les amenait à moins de patience, moins de compréhension, moins de gratitude et moins de tolérance à l'égard de chaque autre. Ce n'était pas peu dire si on considérait leurs capacités initialement limitées à faire preuve de ces qualités. Oui, en comptant Précieuse dedans. Si les frères Case la battaient, la sorcière n'aurait certainement pas été dans les finalistes d'un concours d'empathie ainsi que le prouvait la manière dont elle pouvait se comporter avec certains de ses employés. Leur antipathie naturelle ressortait débridée, décuplée par la fatigue, l'agacement, l'anxiété et le reste des émotions négatives impliquées par la situation d'ensemble. Leur groupe se désolidarisait au delà du raisonnable, et si il n'y avait pas eu ce talisman sur Adrian, les choses auraient probablement déjà dégénéré.

Bien entendu, parce que ce contexte n'était visiblement pas assez pourri, le familier stupide de la blonde au chapeau choisit de faire du ventre de sa maîtresse une navette de transport. L'acte, en soit anodin, le devenait beaucoup moins si on considérait que Skyler était en train de la porter. Le poids du chat avait beau ne pas être important, il s'ajoutait à celui de Précieuse. Les muscles du porteur crissèrent. Il serra les dents. Il soupira lourdement, à la frontière du souffle de bœuf, obligé de s'arrêter un instant pour éviter de se vautrer. Cette nouvelle configuration demandait à ce qu'il déplace très rapidement son centre de gravité et, ainsi qu'en témoignait son visage cramoisi, ça avait failli ne pas suffire. Autant dire que c'était une bonne chose que Meena tienne plus du félin que du canidé, car à quelques kilos de plus près, ça ne l'aurait pas fait. Pas parce que le wiccan était incapable de soulever cette masse, bien qu'on approcha doucement de ses limites, mais parce que de telles acrobaties n'étaient jamais vraiment conseillées, à moins d'en avoir fait son métier.

Quand Précieuse traita Meena d'idiote, la seule pensée qui traversa l'esprit de Skyler fut qu'elle se montrait bien trop indulgente. Lui en était au point où il avait envie de jeter ce con de chat sur le sol et de lui écraser la tête sur le bitume une bonne fois pour toute.

Une fois de plus, il parvint à adoucir de justesse sa mauvaise humeur et par ce biais, à épargner aux oreilles de ses partenaires une volée d'insultes folkloriques.

"... J'ai jamais vu un chat aussi nul en physique."

Pour ce qui était de la magie des mots, tout était vu. Skyler n'insista donc pas plus, de toute façon trop occupé à rager sur le chat pour trouver le temps d'enfoncer des clous inutiles. Trop occupé, ensuite, par le comportement agaçant de son frère qui voulait que les choses aillent plus vite que la musique. Ce n'était pas parce qu'ils commentaient leurs actions qu'ils en ralentissaient la cadence. Si il y avait bien une chose avec laquelle les trois étaient encore d'accord, c'était qu'il leur fallait être efficaces afin de mettre au plus vite cette soirée derrière eux.

Précieuse fut plus rapide que lui pour parler, mais ça ne l'empêcha pas de dire ce qu'il avait sur le cœur immédiatement après. Il analysa à retardement les plaintes de sa collègue, qui empirèrent un agacement dont il débordait déjà à ras bord. Il appréciait peu qu'elle se plaigne aussi de lui quand il était en train de se tuer le dos à la porter et qu'il faisait de son mieux pour  garder un comportement acceptable malgré l'envie qu'il avait de tout massacrer, verbalement mais pas que. Elle les avait aidés et il lui en devait une grosse, c'était vrai et d'ailleurs ça l'emmerdait. Mais ça ne l'autorisait pas pour autant à prendre cette attitude princière où son déplaisir aurait dû être considéré comme plus important que celui des autres.

Ignorant la colère fluide qui courait dans ses veines, provoquant des coups de sang régulier, il essaya de se concentrer sur la constatation précédente : Tout le monde était sur les nerfs. Personne n'était apte à la patience, la compréhension, à la gratitude ni à la tolérance. Si il y avait bien une vérité qu'il fallait tenter de tolérer quand même, c'était celle là. Ou bien ils n'arriveraient même pas jusqu'aux PC.

Il fit l'effort de s'inquiéter, et donc s'enquérir de son état. Si elle ne pensait pas prudent de rester seule au club cette nuit, au cas où des complications surviendraient, il faudrait faire en sorte de trouver une solution à ce problème avant de se casser. Il y avait bien Jack, mais Skyler n'était pas certain qu'elle lui laisse l'accès à ses quartiers personnels. Ni qu'on put vraiment faire confiance au méta serpent qui, ne lui en déplaise, se montrait parfois à peu près aussi naïf que la chèvre qu'il exécrait.

Mais visiblement, ça n'en serait pas un, de problème, ainsi qu'elle le leur fit comprendre d'une façon que Skyler n'était pas certain d'apprécier. Il tua la réflexion dans l’œuf. S'empêcha de penser, et ce faisant coupa court à toute forme d'interprétation, ou de sur-interprétation. Il n'y avait que comme ça qu'il éviterait de façon certaine les réactions spontanées malheureuses qui frôlaient dangereusement la limite entre ses actes et sa pensée.

"Ok."

Il était rare qu'il se montre si peu bavard. Généralement, il essayait de glisser au moins une plaisanterie vaseuse à chacune de ses prises de paroles. Il était plus rare encore qu'il adopte ce genre de ton, entre absence et gravité. Autre indice parlant : il n'eut aucune réaction quand son jumeau glissa la main dans sa poche, à un endroit pourtant on ne pouvait plus tendancieux. Entre son humeur massacrante et l'absence douloureuse du packer arraché plus tôt par les macchabées du goudron, il n'avait vraiment aucune envie de sortir son humour graveleux en promenade.

Laissant se débrouiller Précieuse avec ses sortilèges de guérison, il se contenta d'avancer et de rester aussi zen que possible jusqu'à ce que la devanture des Plaisirs Coupable se dessine, qu'ils l'approchent et qu'ils entrent. Ne restait en théorie plus qu'à la porter jusqu'à ses quartiers, maintenant.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Précieuse
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Gérante des Plaisirs Coupables
Age apparent: 36
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Des viscères et des Case   Mar 9 Mai - 19:36

Auraient-ils étés en meilleure forme, cette scène aurait certainement mal fini. D'un autre côté, elle n'aurait peut-être pas pu avoir lieu s'ils avaient effectivement été tous dans un autre état. En tous cas, là, ils s'agaçaient les uns les autres et étaient bien forcés de retenir les plus mauvais de leurs commentaires pour éviter l'explosion. Après tout le mal qu'ils s'étaient donné pour limiter les dégâts, ce serait con.

Meena leur sauta dessus, ce qui amena Skyler à modifier son équilibre. Sur le coup, la wiccane n'était pas en état de s'en inquiéter, l'abrutie ayant atterri sur son estomac, présentement en très mauvais état. Néanmoins, elle ne pouvait pas nier l'effet apaisant des ronronnements de l'animal, ce qui expliqua sans doute qu'elle ne donna pas vie à la pensée de Skyler de virer violemment le chat, quitte à ce qu'elle heurte un mur. Elle se contenta donc de lui dire qu'elle était une idiote (ce qui était très vrai, surtout dans un moment pareil), et laissa échapper un éclat de rire ironique aux paroles de Skyler. Pas longtemps, parce que ça faisait mal, mais elle ne pouvait pas vraiment cacher son approbation à ce sujet.


"...A part les emmerdes, y'a pas grand chose pour laquelle elle soit douée."

Et pourtant, elle la gardait, sa boule de poils. Peut-être parce qu'elle avait la flemme de trouver un autre Familier, et parce qu'au final, malgré tout ce qu'elle pouvait dire, elle l'appréciait. A sa manière.

La conversation sur les Mots se termina sur la certitude d'un rendez-vous plus ou moins proche. C'était tout ce à quoi Précieuse s'attendait, tout ce qu'elle avait pensé depuis l'instant où elle avait décidé de terminer le travail à l'aide de cette magie qu'elle n'avait pas partagé avec son collègue. La séance d'explications serait probablement encore plus pénible que la pratique en elle-même, et l'épuisait d'avance.

C'est peut-être pour cela qu'elle ne fut pas des plus aimables quand Adrian leur demanda une énième fois de presser le pas. Comme si ils faisaient exprès de prendre leur temps. Aurait-elle réfléchi un peu plus, elle se serait certainement retenue de faire de cette attaque quelque chose de global, mais il fallait avouer que l'attitude de Skyler l'agaçait également un peu. Et l'inquiétait, surtout. S'il y avait bien quelqu'un qu'elle ne souhaitait pas se mettre à dos, c'était l'Ambassadeur du Talion. Tout simplement parce qu'il en savait bien trop et qu'il était extrêmement retors. La blonde savait parfaitement que le jour où leur équilibre était contrebalancé de façon permanente, elle pouvait dire adieu à sa tranquillité face au Covent de Trois-Rivières. Et à sa vie, accessoirement.

Ces pensées ne l'amenaient pas à être beaucoup plus aimable, malgré un calme relatif. Skyler fit l'effort de s'inquiéter de son état, pour savoir si elle serait capable de prendre soin d'elle-même seule. Elle était bien consciente qu'il ne le faisait que par pure politesse, et qu'il n'avait pas plus envie de l'accompagner qu'elle n'avait envie qu'ils restent. Cette soirée était complètement pourrie, et elle n'avait pas envie d'en passer le restant à subir les mauvaises humeurs de chacun. Elle aurait déjà suffisamment à faire avec la sienne.


"..."

Sa réplique n'était pas faite pour mettre plus d'huile sur le feu. Et pourtant, la réponse de Skyler lui montra qu'il était toujours d'une humeur de chien, et qu'il n'avait pas apprécié son ton. Néanmoins, c'était de Précieuse qu'on parlait. La douceur ne faisait absolument pas partie de ses qualités, ou alors il ne s'agissait que d'une manipulation pour obtenir ce qu'elle voulait. Et il lui paraissait bien que Skyler et elle étaient au-delà de cela. Elle ne répondit pas, se contentant de respirer profondément en voyant Adrian hausser les épaules, comme s'il se foutait complètement de ce qui venait d'être dit. Sachant qu'il était celui qui l'avait appelée à l'aide, elle le trouvait sacrément gonflé. Il n'allait peut-être pas bien non plus, mais la façon dont il s'abstenait de faire le moindre effort lui tapait sur les nerfs. Il pourrait toujours se brosser la prochaine fois qu'il lui passerait un coup de fil du genre.

Elle se calma légèrement quand il lui tendit les talismans restants (qu'il avait pris dans la poche de Skyler sans même que ce dernier ne fasse une réflexion graveleuse à ce sujet, ce qui en disait long sur son état d'esprit). Non pas pour les mots qu'il avait utilisés : elle n'y croyait pas une seconde. Adrian ne savait pas s'excuser. Il utilisait ce mot parce qu'il paraissait convenir à la conversation, et rien dans son ton ou dans la façon dont il agissait ne parviendrait à lui faire penser le contraire. Plutôt que de s'agacer et de le lui montrer, Précieuse préféra donc recueillir les talismans dans sa paume avec un léger signe de tête.

Se servant d'un des bords acérés de la figure en ivoire végétal, elle l'appuya dans la peau de sa paume afin de faire couler quelques gouttes de sang. Elle glissa le premier talisman légèrement ensanglanté sur les poils du chat, qui cessa brutalement tout mouvement, acceptant le sort sans une plainte. Une fois le sort lancé, la wiccane se servit du second talisman sur elle-même. L'impression persistante de sentir ses intérieurs se liquéfier se calma peu à peu, comme si des vagues de froid glissaient le long de ses parois internes. Elle soupira immédiatement de soulagement : cela n'agirait pas sur sa fatigue, mais elle pourrait ainsi avoir un peu plus de contrôle sur son corps, et arrêter d'être un poids lourd, pour le peu de chemin qui leur restait. D'ailleurs, elle poussa sans plus d'égards le chat à quitter son siège, sachant qu'elle devait aller rapidement mieux qu'elle, vu que ces sorts étaient pensés pour une taille humaine : pour Meena, cela aurait autant d'effet qu'un sort majeur.


"Allez, dégage maintenant."

Cela ferait un autre poids en moins, tandis que la sorcière se redressait doucement pour s'accrocher un peu plus au cou de Skyler, lui permettant ainsi d'équilibrer un peu mieux le poids entre son dos et ses bras. Ils avançaient dans un silence relatif, et bien qu'elle voie à présent le paysage à l'envers, Précieuse savait qu'ils approchaient doucement mais sûrement des Plaisirs Coupables.

"Je devrais pouvoir monter seule Sky, merci."

Son ton était neutre, elle avait eu le temps de se calmer. Et surtout, de calmer la douleur qui lui tiraillait les intestins et qui lui donnait de fait une vision plus juste des événements. Elle ne voulait pas paraître ingrate, bien que ce mouvement soit principalement poussé par son orgueil. Elle n'allait cependant pas le forcer à faire quoi que ce soit, même si elle se doutait qu'il n'allait pas vraiment se battre pour la mettre au lit comme une enfant de trois ans.

Quoi que le russe choisisse de faire, donc, elle poserait son regard clair sur lui, puis sur son frère, avant de revenir sur son collègue.


"Ca va aller ? N'hésitez pas à vous servir dans le bar si vous voulez."

L'alcool était pratique pour oublier. Personnellement, elle comptait sur sa fatigue pour faire en sorte que cette désagréable soirée s'efface de son esprit sitôt sa tête sur l'oreiller. Au moins provisoirement.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3637-precieuse
Adrian Case
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Infirmier
Age apparent: La trentaine
Dangerosité:
23/30  (23/30)

MessageSujet: Re: Des viscères et des Case   Mar 16 Mai - 0:48

Dans la situation actuelle, jeter de l'huile sur le feu n'avait pas été une bonne idée, mais Adrian n'était pas une personne délicate de nature, et l'angoisse de la situation ne le rendait pas plus attentif. Il laissa les autres commenter et rager de son comportement, chose due pour être honnête, et se mit en marche avec Skyler lorsqu'il ouvrit le pas.

Il écouta de façon distante la conversation sur le chat qui était venu foutre la merde sur le ventre de Précieuse. Il n'avait pas de commentaire à ajouter, à part qu'il était sûr que l'empailler aurait fait une bonne déco au bar. Il voyait presque le chat empaillé juste posé sur le bar comme s'il regardait tout le monde, posé sur son perchoir pour analyser les clients... Ca en refroidirait plus d'un, ce qui n'était malheureusement pas le but des lieux, bien au contraire.

Ils approchèrent des PCs, et Adrian sortit les sortilèges de la poche de Skyler comme Précieuse l'avait demandé. En même temps, c'était les siens, il était normal de lui rendre, d'autant qu'ils n'en n'avaient pas l'utilité à l'heure actuelle. C'était drôle de penser qu'il n'y avait pas si lolngtemps on lui avait crevé l'oeil, et maintenant ce dernier était totalement guéri. Il serait sage de peut-être regarder à faire ses propres talismans pour ça, vu qu'il était prônes aux blessures, notamment celles auto-infligées.

Alors qu'il mit la main dans sa poche, Skyler ne commenta pas, alors que ça aurait été le moment idéal pour une blague salace dont il avait l'habitude... Mais la situation n'était pas habituelle, et leur humeur non plus.

Adrian resta à distance lorsqu'ils approchèrent, et où Précieuse repoussa son félin afin de se redresser et mettre les pieds au sol. Il regarda la rue qui était presque vide. La rue principale était calme à cette heure-ci - une aubaine pour eux honnêtement; voir des moldus les observer avec leurs look bizarre aurait été chiant.

Il attendit qu'elle se stabilise en silence, regardant entre elle et Skyler bien qu'il évitait de trop les fixer. Il ne savait pas où se mettre dans ces situations, où il était tourmenté à l'idée de rentrer pour discuter de choses qu'il aurait préféré garder secret pour bien plus longtemps. C'était ouvrir son passé à Skyler, et bien que c'était pas impossible en soi, il n'était pas content de le faire par obligation, par contrainte. Il aurait voulu prendre le temps de s'y préparer, de préparer son jumeau petit à petit, révélant des informations au compte-goutte parce que c'était comme ça qu'il aurait été plus à l'aise... Mais là, il allait devoir cracher le morceau, et c'était un sacré morceau à régurgiter.

La proposition de Précieuse le fit un peu tiquer. Ouais... Maintenant qu'ils en étaient aux faits il flippait un peu de rentrer pour avoir la fameuse discussion. Oui oui, on pourrait l'insulter autant qu'on voulait, ça changeait pas les faits. Tout ce qu'il voulait s'était se trouver en lieu sûr et criser à volonté... Mais tout ce qu'il se passait avant était un terrain fortement glissant et incertain. Comment Skyler allait-il réagir? Est-ce qu'ils allaient vraiment finir par se faire mutuellement la peau dans un élan de colère ou autre? Ugh, ne pas avoir le contrôle de la situation était quelque chose qu'il détestait plus que tout.

Alors il décida de prendre les choses en mains, quitte à se faire insulter allègrement par Skyler... Chose qu'il avait pas envie de subir, ni d'envoyer son jumeau dans une colère noire, mais au point où ils en étaient, Skyler aurait peut-être bien l'occasion de le tabasser à son tour.

"Un p'tit coup et puis s'en va." Dit-il alors, regardant à peine les deux. "Comme ça on s'assure que tu te pètes pas la gueule dans les escaliers."

Il entra après Précieuse et se dirigea immédiatement vers le bar, faisant le tour et choppant deux verres. Il regarda Précieuse au cas-où que cela l'intéresserait...? Bien qu'il en doutait, et prit une bouteille de vodka de sur l'étagère. Il farfouilla puis sortit un calpin que Stephan posait par là pour prendre des grosses commandes et nota sur une nouvelle page qu'il devait ces verres à Précieuse. Ca n'avait pas grande importance mais il préférait en prendre note, parce que tant qu'à faire, ils lui devaient déjà beaucoup, la conso en plus ça aurait été la goûte d'eau, ou de vodka.

Il servit les verres en silence puis bu le sien cul sec. Ugh il avait vraiment pas envie de discuter avec Skyler...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4198-adrian-case-fini#69907
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: Des viscères et des Case   Ven 19 Mai - 19:28

Skyler et Précieuse restaient au moins d'accord sur une chose : le familier de la seconde était une abrutie. Enfin. On aurait aussi pu dire la même chose de Rictus. Néanmoins ce n'était pas elle qui lui avait sauté sur le ventre à la recherche d'un transport facile et gratuit. Heureusement d'ailleurs, car le résultat d'un tel aléa aurait été prodigieusement calamiteux.

Dès le chat arrangé par l'un des sortilèges de soin mineurs de Précieuse, elle eut la bonne idée de le faire dégager vite fait bien fait. Skyler lui en était reconnaissant. Il poussa un bref soupir soulagé. Sa colère baissa de quelques crans, même si elle restait si proche de la surface qu'on pouvait sentir à plusieurs mètres ses vibrations froides et brûlantes se répandre dans l'atmosphère.

Quand il furent arrivés devant les Plaisirs Coupables, Précieuse lui indiqua qu'il en avait assez fait, et qu'il pouvait la poser par terre. Le ton de la sorcière était différent. Toute forme d'agacement ou d'agressivité l'avait quitté, ce qui permit au russe de lui-même réguler son humeur massacrante. Trop perturbé pour bien savoir contrôler cette inhabituelle contrariété, il agissait comme un miroir grossissant sur lequel se reflétait l'hostilité des autres. Ici, donc, la moutarde retombait un peu.

Il lui jeta un regard sceptique. Précieuse n'aurait jamais accepté de se laisser porter jusqu'ici à moins que le sort l'ait réellement incapacitée. Il avait du mal à croire qu'elle fut vraiment déjà remise, même avec les sortilèges qu'elle venait de claquer. Il s'agissait des mineurs, et même si sa collègue était très douée, ils n'étaient pas puissants à ce point, tout simplement parce qu'ils n'avaient pas été conçus pour.

"T'es sûre de ton coup ? On est venu jusqu'ici, ça me pose pas de problème de faire quelques mètres de plus."

Cela dit, elle était grande. Si elle lui affirmait qu'elle était bel et bien capable de marcher jusqu'à son lit, ce n'était pas lui qui allait insister. Est-ce qu'il avait la gueule d'une mère poule ? Nan.

Ce souci réglé, elle proposa aux jumeaux de prendre quelque chose au bar avant de repartir. Cette hospitalité bienvenue calma encore un peu l'irritation du wiccan, qui avait l'impression que l'inimitié entre eux tous venait d'arrêter d'enfler. C'était peut-être dû au soulagement d'être arrivés à destination et d'avoir réglé une partie du problème. Skyler et Adrian avaient encore beaucoup à traiter, mais un pan de leurs tracas venait indubitablement de s'abattre. Ce n'était pas suffisant, mais ça restait bien agréable.

Adrian fut plus rapide pour réagir à la proposition que lui. Il l'accepta, ce qui ne manqua pas d'étonner Skyler, qui lui jeta un regard vaguement étonné. Il avait cru comprendre que son frangin n'avait qu'une hâte, et c'était de rentrer pour qu'ils se dépêchent de mettre les choses à plat. Cette initiative ne le dérangeait pas, dans le sens où même si ils étaient pressés, ils auraient de toute façon eu besoin de décompresser un temps, afin d'être en état de discuter, puis de s'occuper de ce qu'il fallait en tentant d'éviter les morts et les blessés graves.

"Ça ira, grâce à toi. Attend toi à de bonnes nouvelles dans les semaines à venir..."

Skyler était très conscient du point auquel Précieuse lui avait sauvé la mise. Et ce n'était pas la première fois du mois. L'équilibre de leur relation en prenait un bon coup, et Skyler n'aimait pas ça. Il ne voulait rien lui devoir. C'était contraire à leur philosophie. Il avait donc bien l'intention de lui revaloir tout ce qu'elle avait fait pour lui, afin qu'ils retournent à égalité.

"On va faire ça. Je vais aussi aller visiter la nouvelle backroom selon tes employés méta, mon petit doigt me dit que ça serait pas inutile."

Libéré de son fardeau, Skyler regarda à peine Adrian qui se dirigeait vers le bar pour servir de quoi boire. Il fonça directement aux chiottes où il fit ce qu'il avait à faire. Il en profita pour remettre en place le packer arraché. La sensation de l'objet placé par défaut dans sa poche était désagréable. Elle lui rappelait ce qui venait d'arriver, et la façon dont il avait été, même très brièvement, mégenré puis touché sans consentement. Maintenant que tout était revenu dans l'ordre, il était déjà plus à l'aise. Cette impression de saleté persistante allait enfin pouvoir commencer à s'atténuer. Il passa un coup d'eau sur son visage pour se refroidir la tête. Lorsqu'il sortit, une courte minute plus tard, il était déjà nettement plus frais et dispo.

"J'espère que t'en as pas bu douze pendant que j'étais aux chiottes ? Je sais qu'on a les bons gènes, mais quand même... ça serait pas très raisonnable."

Il décocha à son frère ce fameux rictus carnassier qui faisait partie de sa légende. Il était redevenu capable de l'avoir. C'était bon signe, dans une certaine mesure. A son tour, il prit entre deux doigts le shot de vodka qui lui était réservé, et il le vida d'un trait. La brûlure coula agréablement contre sa gorge. Il eut un frisson suivi d'un soupir d'agrément. Pfiou... Cette pause, ils l'avaient bien méritée.

"Aboule l'alcool. Un deuxième me fera pas de mal. Tu devrais te cuiter complètement, tiens. Ça nous simplifierait la tâche."

Ou pas. Il avait l'intuition que ça serait trop facile.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Précieuse
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Gérante des Plaisirs Coupables
Age apparent: 36
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Des viscères et des Case   Jeu 8 Juin - 5:04

Le soufflé retombait. Chacun se calmait à sa façon et évitait de se tirer dans les pattes, ce qui n'était pas plus mal. Entre leurs caractères de merde et leurs pouvoirs très bien entraînés, ils auraient eu l'air très cons s'ils avaient fini par en venir aux mains. Et, malgré tout ce qu'on pourrait croire, Précieuse tenait particulièrement à la vie. Se prendre la tête avec les jumeaux Case (et, dans ce cas précis, plus particulièrement avec Skyler) était donc peu recommandé. D'autant qu'elle ne leur avait pas sauvé les miches pour se prendre la tête avec eux ensuite.

Bref, à force d'efforts de toute part, de silence et de magie (car on ne pouvait pas nier l'effet positif du sort de soin, même mineur), Précieuse parvint à être plus aimable lorsqu'ils approchèrent des Plaisirs Coupables. Prise par un nouvel élan de fierté, la sorcière tenta de dire à son porteur qu'il avait bien assez fait son travail, mais ce dernier n'était pas dupe. Skyler lui jeta un regard qui montrait qu'il ne la croyait pas du tout, et elle laissa échapper une légère grimace en l'écoutant.


"... Jusqu'aux escaliers ça ira. Au pire, cela me prendra un temps fou pour monter et vous pourrez en profiter pour vous marrer un peu."

Elle n'avait vraiment pas l'intention de lui demander de la déposer sur son lit. Certes, le talisman de soin n'avait pas été des plus efficaces, ce qui n'était pas étonnant pour un sort mineur, mes ses entrailles devraient la laisser tranquille suffisamment longtemps pour qu'elle monte et s'effondre dans le lit. Le wiccan accepta sans insister et la laisser au pied des escaliers, où la québécoise ôta aussitôt ses talons hauts pour monter doucement quelques marches.

Au bout de trois, elle se tourna vers les deux autres pour leur proposer de prendre un verre et s'assurer que sa présence ne serait plus requise. Adrian fut le premier à accepter, se fendant d'une remarque qui l'aurait amenée, dans un autre état, à hausser un sourcil. Là, elle était trop fatiguée pour refuser d'admettre qu'elle pourrait effectivement se casser la gueule dans les escaliers et se contenta donc de le regarder sans rien dire, ne voulant tout de même pas paraître aussi faible.

La réponse de Skyler l'amena à tourner vers lui un regard perçant et hocha brièvement la tête. Elle était aussi consciente que lui de la teneur de leur relation et du déséquilibre qu'elle avait subie ce soir. Il lui rendrait la pareille, et elle avait nue idée plutôt claire du comment.

Bon, il resterait à régler cette histoire de Magie des Mots, mais le russe se calmerait facilement dès qu'elle se sera décidée à lui apprendre ce qu'elle savait. Du moins l'espérait-elle.

Skyler annonça qu'il partait aux toilettes d'une façon qui arracha un léger rire sarcastique à la sorcière, qui lui adressa un au revoir d'un geste de la main : elle n'avait qu'une envie, s'effondrer dans son lit, et attendre que le russe ait fini ses petites affaires ne faisait pas partie de ses projets. Elle se tourna donc à nouveau vers Adrian, qui prenait son premier shot de vodka au bar.


"Adrian, prend ta semaine, si tu veux. Au moins ta journée de demain. Et s'il te plait, rappelle à Skyler de mettre en place le sort de fermeture avant de partir. Il sait où il se trouve."

D'un autre geste de la main, elle lui fit ses adieux pour la nuit, et continua de monter doucement les marches qui la menaient au Graal tant attendu. Elle entendait Skyler revenir dans la salle principale et s'adresser à son frère mais ne fit pas particulièrement attention à ce qu'il disait. Seul son ton lui permit de réaliser qu'il avait récupéré de sa superbe et son côté railleur habituel, ce qui était plutôt rassurant.

Enfin, sans plus se soucier des deux Case, elle poussa la porte de sa chambre et s'effondra sur son lit sans prendre le temps de faire plus qu'ôter sa veste, dans un râle de douleur. Une bonne nuit de sommeil, voilà ce qu'elle méritait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3637-precieuse
Adrian Case
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Infirmier
Age apparent: La trentaine
Dangerosité:
23/30  (23/30)

MessageSujet: Re: Des viscères et des Case   Lun 7 Aoû - 12:57

Pour avoir été aussi chiant en chemin pour les Plaisirs Coupables, il y avait de quoi être surpris qu'Adrian accepte aussi vite l'offre pour se poser et boire un verre. Pour Adrian même les pensées dans son esprit virevoltaient facilement d'une idée à une autre, dans l'anticipation nerveuse de devoir dévoiler certains détails de sa vie à Skyler. Pour le coup il n'avait pas hâte, mais cela allait être une étape nécessaire... Et pour le coup, un peu d'alcool aiderait à dénouer sa langue, rendant potentiellement la tâche plus facile. Dans un état second, il était toujours plus aisé de communiquer des choses que sobre.

Pour autant, il n'avait pas vraiment l'intention de se cuiter totalement, car c'était à double tranchant; ses crises n'étaient pas plus faciles à gérer à ce moment là, bien au contraire. Mais quelques verres ne feraient pas plus de mal qu'à l'état actuel. Ca allait être moche en tous les cas.

Il écouta Skyler alors qu'il se dirigea vers les toilettes. Il était "triste" d'avoir raté dite aventure concernant des métas. Ca aurait pu mettre un peu de piment et d'argumentation dans ses insultes envers Stephan. Pour le coup, il n'aurait et aucun scrupule à enfoncer le méta chèvre. Il le faisait déjà bien cela dit, mais plus encore aurait été nettement plus amusant... Et Adrian n'était pas facilement amusé.

Précieuse tourna ses yeux vert d'eau vers lui. Il la regarda alors qu'il se servit un verre distraitement. Elle lui disait de prendre sa semaine, ou au moins la journée de demain. Pour la semaine il était pas sûr de devoir prendre aussi longtemps... Mais il avait la certitude que la journée suivante allait être une pause nécessaire. Se remettre des crises pouvait être une chose rapide, cependant il avait le sentiment que celle-ci allait être une toute autre affaire. Faire cesser une crise avec un sort, tel qu'il soit, avait des répercussions. Il avait fait usage de telles choses peu de fois, mais c'était, sans exception, la même chose qui se produisait ensuite : une crise doublée, si ce n'est triplée dans sa durée et sa violence. Skyler avait intérêt à mettre des pour quies s'il avait l'intention de dormir.

Il hocha sa tête en direction de Précieuse : "Je te tiendrais au courant pour l'absence."

Et le rappel pour le sort de fermeture n'était pas passé dans une oreille sourde, bien qu'il se doutait déjà que Skyler savait quoi faire. La wiccane était très claire sur l'usage de ses sorts, tels qu'ils soient et le wiccan au corbeau comprenait bien cela. Quand on occupait une telle place sur la rue principale, toutes sortes de choses pouvaient arriver, et les lieux n'étaient pas toujours vus d'un très bon oeil par certaines personnes mal intentionnées... Il se demanda alors si des gens avaient déjà essayé de foutre la merde hors des heures d'ouverture. Le TPH était pas à ça près pour rendre la vie des Outres difficiles dans ces lieux de divertissements, qui étaient ouvertement liée par ses employés aux espèces non-humaines. Et puis c'était sans compter divers groupuscules qui n'avaient pas l'intention de rendre la vie facile aux gens qui n'étaient "pas comme eux". D'ailleurs, les types qu'ils avaient buté avaient-ils pu faire parti d'une telle chose? Ils les avaient agressé, mais leurs intentions avaient plutôt été dirigé sur Skyler et le fait qu'il soit trans. Ils avaient su qu'il était wiccan, et avait bien perçus les signes qu'il avait tenté de jeter un sort.

La question tournait dans sa tête alors qu'il bu son premier et verre et se servit un second; Skyler réapparut à ce moment-là, avec un commentaire qui le fit sourire en coin. Au moins, il avait retrouvé le sourire de hyène habituel, c'était déjà bon signe. Adrian n'était pas vraiment une personne empathique, et n'avait pas l'intention de le devenir plus outre mesure, mais ça l'emmerdait bien franchement quand son jumeau était pas en forme. Adrian poussa le verre qui lui était réservé dans sa direction.

"Tu me connais, même si l'humeur avait été la festivité je t'aurais attendu pour en boire autant."

Skyler prit le verre et le bu d'un coup; il attendit qu'il le repose et en demande un second. Avec un hochement de tête il le servit à nouveau, et leva son propre verre. Skyler faisait remonter les pensées qu'il avait eu avant, sur le fait de se cuiter et si cela serait une bonne idée.

"Je serais pas contre, et simplifierait une tâche, mais vraiment pas l'autre."


Il bu son verre d'un coup et se resservi quasiment immédiatement, enchainant le deuxième aussi vite. Il posa son verre avec un soupir. Il n'avait pas envie de tomber immédiatement dans le sérieux, mais il fallait mettre au clair des choses avant qu'ils partent... Skyler allait se foutre de sa gueule à tous les coups, mais ça en valait la peine. Il voulait avoir la certitude que ce qu'il allait dire resterait entre eux. A la limite il s'en foutait si Précieuse était au courant de certains trucs tant qu'elle s'en servait pas pour l'emmerder gratuitement.

"Qu'on soit bien clairs sur une chose : ce qui va se dire ce soir, et y'a un paquet de choses qui vont se dire, doit rester entre nous. Je sais que t'es pas du genre à déblatérer des trucs tranquilou comme ça à n'importe qui, mais je veux ta parole d'honneur."


Il avait confiance en Skyler, ce qui d'une façon pouvait lui faire défaut. Il n'avait pas envie que tout soit comme de l'eau douce entre eux, ça serait vachement ennuyant. Du coup il avait presque envie de rire de son propre sérieux, mais il était trop nerveux pour ça. Il le sentait, ses épaules étaient tendues, comme avant de lâcher un gros morceau de sa propre vie qui était, jusque là, restée très floue pour son jumeau. Certaines choses avaient fait surface, mais là, c'était des choses profondément ancrées, voire littéralement gravées dans ses os.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4198-adrian-case-fini#69907
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: Des viscères et des Case   Lun 13 Nov - 15:01

Un rire sarcastique échappa à Skyler qui doutait fortement que son frère l'attende pour se bourrer la gueule pour des raisons de solidarité fraternelle. C'était ce qu'il sous-entendait, mais la hyène peinait à imaginer Adrian faire preuve d'autant d'égard envers quiconque, jumeau ou pas.

"Précaution intelligente. Ça serait quand même con de te réveiller le lendemain avec le visage gribouillé au feutre indélébile."

Un cul sec plus tard, Skyler tendait son verre vide à son frère afin qu'il lui serve un nouveau shot. Quelque chose lui disait qu'une seule dose de vodka n'allait pas suffir à continuer cette soirée. Et ce n'était pas juste son petit doigt : Adrian avait une idée plus claire que lui de ce qui risquait d'arriver durant la nuit, et lui non plus ne rechignait pas à boire. C'était un indice de plus qui lui donnait envie de grimacer.

De fil en aiguille, l'idée lui était venue d'effectivement faire se cuiter Adrian une fois qu'ils seraient rentrés, mais son frangin détruisit vite les illusions qu'il ne se faisait déjà pas : ça n'allait pas fonctionner. Tant pis. Dommage. Prévisible, mais dommage quand même.

Skyler n'ajouta à cela aucun des commentaires mordants dont il avait le secret, ce qui en disait long sur la contrariété que lui procuraient les événements à venir. Ce n'était pas son genre de manquer une occasion de faire des blagues vaseuses, surtout maintenant qu'il était de meilleure humeur.

Adrian eut donc l'occasion d'enchaîner directement sur de nouvelles explications, tandis que Skyler s'enfilait le second shot aussi sec que le premier. Il était étrange d'entendre son jumeau d'habitude si fermé s'ouvrir de cette façon. Etrange, mais pas désagréable, surtout que la forte intuition du wiccan à la hyène lui dictait qu'il était tout à fait légitime à connaître les informations qui allaient être partagées, compte tenu du fait qu'ils vivaient sous le même toît, et sans même citer l'urgence en cours. Si ça n'avait pas été ce soir, ça aurait pu être le lendemain. Le surlendemain. La semaine suivante. Dans deux mois. Dans deux ans. Bref... Quelque chose aurait forcément fini par arriver.

Ainsi, réflexif, Skyler avait commencé par hocher doucement la tête en signe d'assentiment. Le geste avait pris de l'amplitude. Quand Adrian en eut fini, il lui répondit sans attendre, car il n'avait pas eu besoin de beaucoup réfléchir :

"Très bien. Si il le faut, tu as ma parole. La vraie, je veux dire. Pas celle que je rompt pour niquer la gueule des gens."

Car Skyler n'était pas exactement l'individu le plus fiable du monde et il était capable de deux types de serments : ceux qu'il faisait pour de vrai, et ceux qu'il faisait pour de faux tout en donnant la parfaite impression de les faire pour de vrai. Adrian n'avait pas à s'en faire car Skyler n'utilisait les seconds que sur ceux dont il se foutait complètement et pour lesquels il n'avait aucune forme de respect. Généralement, les victimes de ses manigances au Talion ou pour la mafia W. Quelque fois, des idiots inintéressants dont il cherchait à se débarrasser. Bref. La relation qui unissait les frères Case avait beau être bizarre, Adrian était à peu près sûr de ne pas risquer ce genre de mésaventures.

Et de toute façon, Skyler n'aurait eu aucun intérêt à parler de ça à quelqu'un d'autre.

Entre index et majeur, Skyler tendit son shot à Adrian, tournant dans sa direction un sourire et un regard mauvais qui auraient pu en faire douter plus d'un de sa sincérité. Pourtant là n'était pas la question. Ce n'était pas le moment d'inquiéter son frangin, il n'aurait plus manqué qu'à ce qu'il hésite à se confier. Non, c'était juste sa gueule et son rictus normaux, peut-être agrémentés d'un soupçon d'autosatisfaction. Skyler aimait s'écouter parler, et il était aussi très fier des coups bas qu'il perpétrait pour le compte de l'organisation. C'était de notoriété commune, du moins pour ceux qui savaient tout des double-vies qu'il menait.

"... Un dernier pour la route, ou bien on est parti ? Je risque d'avoir quelques sorts à placer, donc mieux vaut éviter d'y voir double."

Enfin, il avait bien quelques sortilèges anti-ébriété qui traînaient dans un coin de la baraque, dans le pire des cas... En règle générale, il ne buvait jamais assez pour être saoul, conscient que les fonctions qu'il occupait lui demandaient d'être en permanence maître de lui-même, mais il préférait être prévoyant. La loi de Murphy voulait que la merde n'arrive que dans les rares moments où on n'était pas capable de la gérer. Soit dans son cas, dans les moments où il se beurrait quand même, ce qui avait tendance à arriver un peu trop souvent en ce moment et depuis qu'il expérimentait des sautes d'humeurs aussi inhabituelles que désagréables.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Adrian Case
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Infirmier
Age apparent: La trentaine
Dangerosité:
23/30  (23/30)

MessageSujet: Re: Des viscères et des Case   Mer 15 Nov - 0:18

Ils en étaient au préliminaires d'une certaine façon, et c'était chiant d'être fortement nerveux intérieurement quand à la suite des événements. En d'autres circonstances il aurait rit un peu, disant "mais, normalement les préliminaires c'est sensé être agréable, non?" mais là... Il avait moyennement la tête à l'humour prononcé. Au moins Skyler arrivait à rattraper ça, surtout quand il parlait de gribouillis au feutre sur la gueule un lendemain de cuite. Il voyait bien Skyler le faire en tous les cas. Il esquissa un vague sourire, qui devint un peu mauvais, ce qui était plaisant à faire.

"Quoi, ivre tu me ferais pas une bite sur le front, prendrais pas une photo et la posterais pas de partout en disant "Real footage of a unicorn in it's natural habitat?" Tu me déçois frangin."

Le sourire ne dura pas nécessairement longtemps, les autres pensées le rattrapant aussitôt. Adrian regarda Skyler boire son shot cul sec alors qu'il avait encore le sien entre les doigts. Il savait pertinemment que ça n'aiderait pas des masses à part pour communiquer les éléments nécessaires pour comprendre d'où venaient les crises, mais quand même. Il servit son deuxième verre à Skyler, et lui dit tout de même que ça n'aiderait pas. La déception était visible sur le visage de son jumeau. En même temps, qu'aurait-il lui-même donné pour trouver une solution miracle. C'aurait été pratique, pas de doute, mais dans l'état actuel des choses il ne pouvait se le permettre. Mais au lieu de rester à macérer dans une idée qui restait qu'un souhait irréalisable, il se resservit et bu, puis à nouveau fit de même. Les shots ça tapait sévère, mais il se connaissait suffisamment pour savoir qu'il en fallait beaucoup pour vraiment se retrouver tartiné.

Après un soupire et maintes pensées réticentes il demanda à Skyler de lui donner sa parole. Son jumeau était pas la personne la plus fiable du monde quand il s'agissait de conneries en tous genres, en même temps il lui en voudrait si c'était le cas, leur relation aurait été nettement moins drôle. Mais là, il avait besoin de savoir qu'il pouvait lui faire confiance avec ces informations. Partagées au-delà d'une certaine mesure et tout pouvait partir en steak. Il y avait des chances que si quelqu'un autre qu'une personne de confiance venait à avoir ces infos, il mettrait probablement fin à ses jours aussi rapidement que possible - ou demanderait un sortilège d'oubli à Skyler (à condition d'avoir le temps, et encore il pouvait bien s'en passer). Son enfance, sa jeunesse, c'était une partie de sa vie qui devait rester un mystère au commun des mortels. Après, il savait que Skyler était pas con, loin de là (ils étaient jumeaux merde, qu'est-ce que ça dirait de lui)... Il avait déjà commencé fervemment à hocher la tête, comprenant de suite qu'on parlait matériel sensible...
Mais néanmoins, Adrian lui demanda sa parole, que son frangin donna aussi tôt sans prendre plus de temps pour réfléchir - c'était déjà clair. Le wiccan au corbeau hocha lui-même la tête. Les serments sérieux de Skyler étaient exactement ça: sérieux.

Le wiccan au sourire de hyène lui tendit son verre, qu'il rempli aussitôt. Bien que c'était momentanément agréable de boire, il ne savait pas jusqu'où il était sage d'aller avant de freiner des quatre fers... Et généralement quand on faisait ça il était souvent déjà trop tard. Le regard que lui jetait Skyler le fit sourire un peu en coin. Heureusement qu'il arrivait à le prendre au sérieux, il en connaissait qui auraient fuit la queue entre les jambes et n'auraient jamais osé lui dire un mot de plus... Mais il le connaissait, et c'était un comportement qu'il avait vu maintes et maintes fois arboré. Le contraire aurait été étrange même.

Puis il souleva le sujet de leur départ. Adrian regarda son verre. Il tenait bien, mais il n'était pas certain d'à partir de quel moment l'alcool posait problème lors de la crise. Déjà celle-ci allait être monumentale, et ça allait être monstrueux. Des fois il se demandait si un abri anti-nucléaire serait pas une pièce adéquate où s'enfermer dans ces moments-là. Il regarda à nouveau son jumeau, puis son propre verre. Il soupira. Merde, ça allait être le bordel dans tous les cas, et autant qu'il arrive à dénouer un peu sa langue pour les explications. S'accrocher à des trucs qui dataient d'y'a un moment, c'était pas non plus donné à tou.te.s.

"Mon dernier..." Il regarda Skyler avec un sourire mauvais. "Si t'as peur de voir trouble frangin, vaut mieux ne pas prendre de risques... Froussard."

Bon, provocation gratuite, l'alcool montait quand même un peu, il sentait qu'il avait chaud et qu'il commençait à être bien... En même temps, son sourire en disait long. Il était nerveux, pas de doute, mais il y faisait un peu moins attention sur l'instant, ce qui lui permettait d'avoir cet air narquois qui était pourtant plus habituel chez son frère.

Il regarda vaguement la scène derrière Skyler et soupira; il avait passé une bonne soirée avant que les emmerdes n'arrivent, et c'était loin d'être fini. C'était chiant. Bon. Il ajusta sa veste et rangea la bouteille, puis sauta au-dessus du bar avec la facilité d'un habitué du geste pour se retrouver plus près de l'entrée. Il fouilla dans une poche et trouva une clope... Cassée pendant le combat, bon... Il finit de retirer le filtre qui tenait déjà à peine et mis la cigarette à son bec.

"Je sors fumer, je t'attends dehors."

Skyler avait pas besoin de son aide pour mettre les sorts, et il voulait pas être dans ses pattes en prime; il était juste bien pour pas trop penser à la suite. Rester dans l'instant était quelque chose de fort bénéfique pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4198-adrian-case-fini#69907
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: Des viscères et des Case   Dim 19 Nov - 14:27

"Soyons logique frangin. Si t'en arrives à t'endormir à cause de l'alcool et que je t'ai accompagné, toutes les chances sont pour que je sois dans le même état, et malgré mon indéniable efficacité, j'ai pas encore appris à dessiner en ronflant. Mais si tu insistes, je préparerai un sort pour compenser, la prochaine fois..."

Il ne fallait pas donner d'idées à Skyler. Il ne fallait JAMAIS lui en donner, pas même dans ce contexte où il était encore perturbé par l'agression qu'ils avaient subie et que la perspective de la fin de soirée à venir assombrissait vaguement son humeur. Ce n'était pas parce qu'il énonçait cette idée sur le ton de la rigolade qu'il ne serait pas plus tard capable de réellement la mettre à exécution. A vrai dire, il était en train de se dire que c'était plutôt tentant et d'ajouter la conception du sortilège en question à la liste de ceux sur lesquels il lui fallait travailler ce mois-ci. La seule chose qui sauverait peut-être Adrian, c'était que Skyler ne se bourrait jamais la gueule, et encore moins au point qu'il venait de sous-entendre. Mais comme en ce moment rien n'était comme d'habitude et tout allait de travers... Qui sait.

De fil en aiguille ils abordèrent la possibilité d'éviter la crise de ce soir en gavant Adrian d'alcool jusqu'à la perte de connaissance, ce qui s'avéra ne pas être une solution viable. Adrian confondit la théâtralité de Skyler avec de la déception - on ne pouvait pas vraiment être déçu par une chose sur laquelle on n'avait jamais vraiment compté - et se resservit deux verres qu'il avala immédiatement. Trois culs secs à la suite... Quelqu'un était stressé. Et allait se retrouver bien beurré avant même qu'ils arrivent chez eux, parce que résistance à l'alcool ou pas, à moins d'être un métamorphe, un vampire ou un zombi, boire un alcool fort aussi vite et en telle quantité n'était anodin pour personne.

Ainsi le serment solennel que son frère lui demanda de faire entrait dans la suite logique de ce que son comportement actuel sous-entendait. Peu importe ce dont ils allaient parler, c'était d'un truc qu'il préférait garder secret, voire même qu'il aurait probablement préféré continuer de garder secret plus longtemps même de Skyler. Skyler, qui n'était ni aveugle, ni sourd, ni stupide, et qui à force de vivre sous le même toit qu'Adrian avait bien remarqué des choses, et en avait supposé d'autres, mais qui n'avait jamais cherché à lui tirer les vers du nez, par une sorte de mélange entre égard et indifférence : tant que cela ne lui coûtait pas plus que quelques sortilèges pour réparer les trucs cassés, il considérait qu'il n'avait pas forcément besoin de savoir. Cela dit il devenait de plus en plus évident que le risque dépassait de loin les dégâts matériels en question. C'en était fini du silence : quand bien même Adrian se serait replié comme une huître et aurait finalement décidé de ne rien lui raconter, Skyler ne l'aurait plus accepté.

Skyler hésita : s'arrêter au second shot, ou bien s'en permettre un troisième ? Quoiqu'il ne sache pas encore exactement pourquoi, ni dans quelle mesure, il savait qu'il aurait besoin d'être maître de toutes ses capacités cette nuit, ce pourquoi il voulait éviter de trop saboter ses réflexes et sa cognition. Néanmoins il pouvait peut-être se permettre un verre de plus. Ou bien claquer un sortilège pour éliminer les effets indésirables de l'alcool. Il laissa Adrian décider : trinquaient-ils avec un dernier verre, ou bien partaient-ils immédiatement ?

Sans que cela soit vraiment surprenant malgré son moment d'hésitation, Adrian opta pour continuer à boire. Ce faisant il chercha à provoquer Skyler en titillant sa fierté, ce qui, bien évidemment, ne fonctionna pas. C'était le genre de trucs qui ne fonctionnaient que lorsque la cible de la taquinerie n'était pas entièrement sûre d'elle. Qu'elle manquait d'amour propre, ou de confiance en soi. Or, Skyler se trouvait être imbu d'ego et de confiance au point où ce type de réflexions le laissait de marbre. Elles glissaient sur lui comme l'eau sur les plumes d'un canard. Il était vrai que ces derniers temps, ce même ego et cette même confiance en lui avaient montré des signes de défaillance, mais il était question de tout à fait autre chose.

La témérité de Skyler était de notoriété commune. L'excès de confiance en lui dont il pouvait faire preuve l'amenait bien souvent à se lancer dans des plans que le bon sens qualifierait de missions suicides. Et le pire, c'était qu'à chaque fois, il gagnait. C'était comme ça qu'il avait bâti sa réputation au sein du Talion. En se précipitant dans la gueule du loup, et en niquant tout de même la gueule à Mikhail, parce que c'était ce qu'il faisait. Troller ses adversaires, et puis gagner quand le contexte semblait pourtant être contre lui.

Il n'avait donc pas vraiment besoin de répondre à Adrian. Il connaissait sa valeur. Ses forces, comme (... parfois) ses faiblesses. Il avait déjà fait maintes fois ses preuves et n'avait aucun besoin d'une validation supplémentaire. La réflexion ne l'amusait même pas, pour le coup. Elle le laissait juste profondément indifférent. Il arbora une sorte de sourire plat qui pouvait s'avérer être encore plus flippant que son rictus carnassier habituel, surtout associé au regard solide qu'on trouvait juste au dessus. Dénués de leur habituelle étincelle joueuse, les yeux de Skyler n'avaient plus rien pour masquer le vide noir et profond que chacun des frère Case vivait à sa manière. Adrian de son côté avait troqué son habituel air taciturne contre un sourire narquois. C'était donc assez drôle, car un peu plus, et on aurait pu croire à un faceswap.

"C'est pas grave, va. Je suis sûr que tu peux mieux faire."

Suite à quoi il but son verre. Maintenant qu'il était servi, il n'allait pas gâcher. Adrian sauta au dessus du bar au moment où Skyler reposait son verre dessus.

"Oh. Doucement les cabrioles, à moins que tu veuilles que Précieuse te change en poulet rôti la prochaine fois qu'elle te croisera."

Il attendit qu'Adrian soit dehors puis il s'approcha du bijou en argent incrusté dans le montant en bois de la porte. Il représentait une petite tête d'oiseau. Pour un moldu mal informé, la présence de l'ornement aurait pu passer inaperçue, ou bien juste paraître étrange et inadaptée. Tout sorcier digne de ce nom était néanmoins capable de reconnaître la présence d'un artefact quand il en voyait un, sans même compter sur le filet de magie palpable qui se dégageait de l'objet.

"Hmmm c'est quoi déjà... Ah oui."

Skyler posa l'un de ses auriculaires sur le front de l'oiseau et prononça dans un geste tout à la fois théâtral, blasé et fabuleux (l'un de ces gestes sur lesquels il aurait pu apposer un copyright) :

"Sésââââme, ferme toi !"

Puis il passa la porte avant que le sortilège ne fasse effet, retourna à l'intérieur, botta le train de Rictus pour QU'ELLE AUSSI sorte avant que le sortilège ne fasse effet, ferma derrière lui, et alla rejoindre Adrian. Il sortit lui-même une clope de sa poche, l'odeur de la cigarette de son frère lui faisant remarquer qu'il en avait aussi envie.

"C'est bon je suis là on peut y aller. Je crois que j'ai une mauvaise influence sur Précieuse, elle a chopé mon humour pourri."

Et c'est en se marrant les lèvres serrées autour de la cigarette qui s'était allumée toute seule en les touchant que Skyler entama le chemin qui les séparait de la porte des Enfers. Entre révélations sensibles et voltige musclée, ils allaient bien se marrer, tiens.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Des viscères et des Case   

Revenir en haut Aller en bas
 

Des viscères et des Case

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: ¤ SCENE III : Les vieux quartiers ¤ :: ║La rue principale║-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit