AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Réunion : Skyler Skinner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Sam 3 Déc - 10:55

L'espace d'un très bref instant, quelque chose d'étrange passa dans les pupilles grises du wiccan, qui n'avait juste pas l'habitude qu'on lui refuse une proposition de l'ordre de la partie de jambes en l'air. Ou plutôt, disons que c'était une histoire de contexte. Il ne lui arrivait que très rarement de se tromper et il avait été persuadé que l'idée n'aurait pas déplu à Luisa. Et pourtant, c'est un baiser chaste qu'elle déposa au coin de sa bouche, comme pour chercher à l'apaiser et à lui faire comprendre que cette fois, les choses n'iraient pas plus loin.

Il lui jeta donc un regard aigu, scrutateur, dans lequel on put voir passer plusieurs émotions contradictoires. Si il y avait un soulagement, il était infiniment ténu, recouvert par ce qui en majeure partie était de la frustration, à un degré abominable. Parce qu'il n'aimait pas être comme ça, d'abord. Et encore moins le montrer. Et parce qu'ensuite, dans le fond, ce n'était pas qu'il n'avait pas envie. Au contraire, la proximité qui existait entre eux faisait bouillonner ses hormones comme l'eau d'un jacuzzi frémissant. Le problème était dans sa tête et dans la manière dont le rapport qu'il avait avec son corps avait évolué. Dans la manière, aussi, dont il lui était difficile d'admettre face à quiconque d'autre qu'Adrian cette dysphorie qui avait pris le pas sur ses comportements classiques, qui impliquaient plus ou moins le contraire de ce qui était en ce moment. Il ne se sentait plus tout à fait lui-même. Son narcissisme et sa confiance brutale faisaient un peu partie de sa "légende" et ça l'emmerdait royalement de la voir ainsi souillée par son cerveau qui avait décidé de faire de la merde à rebours. Il se demandait vraiment d'où pouvait lui venir cette régression incompréhensible. Ce qui l'avait déclenché lui paraissait un peu léger pour tout justifier.

Dans le silence, il y eut une nouvelle hésitation. Peut-être aurait-ce été l'occasion de claquer l'un de ses sortilèges de métamorphose provisoire si Luisa était d'accord. Ça faisait longtemps qu'il n'en avait pas utilisé, et jamais dans un contexte tel que celui là où il en aurait vraiment eu besoin. Ça aurait pu lui faire du bien, quoique le retour à la normale aurait aussi pu faire des dégâts. Mais aborder ce sujet, c'était lui expliquer ce qui n'allait pas chez lui et c'était peut-être un peu trop demander à sa fierté froissée.

Le temps qu'il se décide, elle s'était reculée et avait abordé un autre sujet. Son absence de réaction verbale n'aurait probablement pas manqué d'être notée et interprétée. Malgré cette frustration continuelle qui ne voulait plus s'en aller, il décida de prendre cette occasion qu'elle lui donnait de penser à autre chose et il fit de son mieux pour ignorer les non-dits encombrants, et pour se concentrer sur l'échange. Il était loin d'être anodin. Elle acceptait les définitions qu'il lui avait transmises et semblait même enthousiaste à l'idée de les adopter pour elle-même, dans une certaine mesure à l'heure actuelle laissée implicite. C'était extrêmement satisfaisant pour Skyler, qui ne chercha pas à le cacher.

Il associa à son expression avenante un compliment qui venant de lui n'était pas des moindres, car il était avare de ce genre de remarques, et encore plus à aborder un sujet aussi gnangnan à son goût que la justice dans le monde, même si paradoxalement c'était en partie à cela qu'il œuvrait, tant dans les assos qu'il n'avait plus le temps de fréquenter qu'au Talion, où on cherchait à équilibrer le rapport de force entre les normes intolérants et les outres, à leur merci. Son sourire descendit de quelques crans quand il la vit détourner les yeux, comme embarrassée. Il haussa les épaules et il décida de se redresser en tailleur, mu par une vague d'énergie dont il ne comprenait pas exactement l'origine. Peut-être venait-elle de son besoin de faire comme si tout allait bien, même si ce n'était pas le cas, de manière évidente.

"Personne n'est parfait, Luisa. On fait avec ce qu'on est et avec ce qu'on a. Selon comment on a pointé le nez dans l'existence, certaines réalisations vont plus vite à se faire chez certains que chez d'autres. Perso, j'ai pas vraiment eu d'autre choix. Et encore... ça aurait gagné à être plus rapide. Bref. Le fait que tu aies réfléchi et fini par ouvrir ton esprit en dit suffisamment long sur toi, indépendamment du temps que ça aura pu prendre."

Puis c'était la Luisa de maintenant avec qui il parlait. Pas celle d'il y a vingt ans. Selon lui c'était suffisant pour qu'ils n'aient pas besoin de se prendre la tête plus longtemps à ce sujet. Culpabiliser ne servirait à rien. Surtout avec Skyler qui n'avait pas assez de profondeur morale pour lui en vouloir au sujet d'un passé éloigné par lequel il n'était aucunement concerné. C'était le moment de changer de sujet. Il esquissa un sourire de malice mauvais, qui aurait pu être inquiétant si il ne s'était pas penché vers la tarte à ce moment précis, avec l'idée d'en couper un morceau.

"Bien... Et maintenant que j'ai arrêté de cracher du feu par les trous de nez, si je goûtais ça de manière un peu moins bourrine que celle dont Adrian envisage une dégustation..."

Non parce qu'en fait, cette idée de tarte aux jalapeños à la base, c'était pour rire... Mais du peu qu'il avait eu l'occasion de sentir tout à l'heure, elle avait l'air d'avoir fait ça bien. C'est que ça paraissait bon, en fait.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Luisa Selva Moreno
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi: Gérante d'entreprises
Age apparent: 38 (ou moins)
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Sam 3 Déc - 17:44

Luisa avait pourtant pensé qu'éviter un rapprochement plus poussé serait la solution la plus adéquate. Elle avait senti que Skyler n'était pas tout à fait à l'aise, et elle avait préféré ne pas insister. Elle aurait peut-être dû se douter que la fierté du wiccan serait la plus forte.

Malgré tout, la frustration intense qu'elle pu lire dans le regard du wiccan lui donnait presque envie de rire. Non pas pour se moquer, mais parce qu'il y avait dans son attitude quelque chose de presque attendrissant... Oui. Luisa lui adressa un regard pétillant, teinté de cette malice joueuse qui la caractérisait. N'y aurait-il pas eu cette discussion importante qui leur pendait au bout du nez par son caractère non-terminé, elle se serait sûrement penchée à nouveau vers lui pour lui murmurer quelques mots au creux de l'oreille avant de la mordre, mouvement qui aurait sans aucun doute lancé les hostilités. Là, elle se contenta de lui adresser un regard qui en disait long et de murmurer à distance alors qu'elle reprenait sa place contre le canapé.

"Insatiable."

C'était un constat tout ce qu'il y avait de plus aimable : Skyler était bien placé pour savoir que la mexicaine n'avait absolument rien contre l'idée. Son ton laissait d'ailleurs entendre que s'il ne changeait pas d'avis, elle pourrait facilement se laisser convaincre. Mais il lui paraissait tout aussi important qu'ils terminent leur discussion, ce que Luisa fit après un silence. Cela entraîna un compliment chez Skyler que la mexicaine n'était pas certaine de mériter.

Elle était rarement gênée par ses convictions, ses pensées, ou ses actes. Elle en avait fait des vertes et des pas mûres en une vie et cette discussion lui rappelait avec un souvenir cuisant les réactions qu'elle avait pu avoir plus jeune. C'était peut-être pour cela que la réflexion lui échappa. Elle se maudit d'ailleurs aussitôt d'avoir ouvert la bouche. Elle avait beau apprécier Skyler et les instants qu'ils pouvaient passer ensemble, elle n'était pas rendue au point d'avoir envie de partager avec lui ses souvenirs d'enfance. D'autant qu'elle n'était même pas certaine que cela l'intéresserait... Quoique, les quatre cent coups qu'elle avait pu faire aux Luz-Descalzo avec l'aide d'Olivia déclencheraient certainement son hilarité.

La réponse de Skyler lui arracha un soulagement auquel elle ne s'était pas attendue. Luisa tourna vers lui un regard en coin sous sa chevelure brune, l'écoutant sans un mot. Dans ces moments-là, il s'agissait peut-être de son éducation catholique qui ressortait plus qu'elle ne l'aurait cru. Un pêché était éternel tant que l'on ne s'en était pas repenti auprès du Seigneur, après tout, et Luisa avait beau avoir agi selon sa conscience depuis bien longtemps, restait que sa dernière visite au confessionnal datait de trop loin pour qu'elle ne s'en souvienne. Mais les paroles de sa mère, d'Olivia et des Soeurs avaient dû faire leur effet quelque part.

Elle se redressa doucement, adressant un sourire de remerciement à l'égard du wiccan. Elle n'avait rien à ajouter, que ce soit parce que sa propre fierté l'empêchait de s'épancher sur ce genre de choses (et qu'elle pensait déjà en avoir trop dit) ou parce qu'elle pensait que Skyler n'était pas du genre à jouer les épaules sur lesquelles pleurer. En tous cas, elle ne les voyait pas jouer à ce jeu, inutile donc d'essayer quand ce serait plus étrange qu'autre chose. Luisa le regarda donc se pencher vers la tarte et rit à son commentaire. Elle s'approcha à son tour de la table, épaule contre épaule, et récupéra sa propre part avec un sourire amusé.

"Ça passe très bien avec de la crème glacée. Mais sinon, le sucre de la pâte adoucit juste assez le piment pour que ce soit agréable. Ceux-là sont particulièrement forts, donc je les ai dessalés un peu pour qu'il y ait moins de jus à la cuisson, mais on peut aussi ne pas le faire et mettre un peu de caramel entre la pâte et les jalapeños, ça a un côté sucre-salé très sympa. Mon neveu adore, mais c'est peut-être parce qu'il a tout d'un caramel-freak."

Et voilà qu'elle était partie à parler pour ne rien dire. Peut-être cherchait-elle simplement à meubler pour ôter le vague malaise qu'elle avait senti un peu plus tôt, ou juste parce qu'elle avait effectivement envie de partager ces anecdotes avec lui. Pas dit que cela l'intéresse vraiment, mais elle aura essayé au moins. Cherchant à garder le contact, Luisa leva la part de tarte qu'elle avait dans la main et la tendit en signe d'interrogation vers Skyler.

"Ferme les yeux, et ouvre grand ?"

Elle avait un sourire amusé au souvenir de la dernière fois qu'ils avaient joué à ce genre de jeu.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4341-luisa-selva-moreno
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Sam 3 Déc - 20:40

Les prunelles du wiccan se mirent à luire avec une intensité avide nettement plus caractéristique de sa personnalité que les expressions contrariées qu'il avait eu au préalable. Insatiable. C'était là un qualificatif qui en disait long sur lui, ou bien sur son lui "normal". Il y avait quelque chose de rassurant à ce qu'on le lui applique à cet instant précis, quand il n'était pas au meilleur de sa forme et qu'il luttait pour réussir à garder un comportement familier aux autres autant qu'à lui-même. Réconforté, il eut un de ces larges sourires délinquants qu'il esquissait aussi naturellement qu'il respirait, et il leva des sourcils entendus. Oui, vraiment. Il était intenable et il l'assumait complètement. Ça faisait partie de lui autant que tout le reste de ce qui le définissait et il ne voyait pas pourquoi il aurait dû s'en défendre.

Même si ça pouvait être terriblement chiant à vivre lorsqu'on souffrait de dysphorie comme c'était son cas en ce moment. Sa libido et sa stabilité émotionnelle se battaient en duel. Il était difficile, à ce stade, de savoir laquelle des deux finirait par gagner. A moins qu'elles ne perdent de concert.

Ce bref instant passé, ils continuèrent à discuter certains points importants, qui impliquaient un échange de connaissances nécessaire à ce qu'ils puissent définir ce qui était en train de se tisser entre eux. Il complimenta Luisa qui parut avoir du mal à accepter ses mots. Peu perturbé, il se contenta de lui expliquer qu'elle n'avait pas à se prendre la tête, tout en y mettant les formes que la situation nécessitait. Personne ne naissait en connaissant ces choses là, d'autant plus qu'elles ne faisaient pas exactement partie de ce que la majorité des gens considéraient comme étant une éducation nécessaire. Et pourtant. Ils auraient dû.

Quelque chose passa entre eux, très brièvement. Il capta son sourire reconnaissant et lui répondit en silence par une expression taquine qu'on aurait pu traduire par un clin d’œil, à cela près qu'il n'avait pas fermé les yeux. Puis déjà, il changeait de sujet en se penchant en direction de la tarte qu'il avait bien l'intention de déguster dans de meilleures conditions qu'au précédent essai. Alors qu'il était encore en train d'agiter le couteau dans la pâte afin de la séparer en deux entités distinctes, elle se mit à lui faire tout un cours de cuisine. Il l'écouta d'une oreille mi-distraite mi-attentive. Il était relativement étonné de se rendre compte que son idée à la con l'avait amenée à cuisiner quelque chose qui existait vraiment. Il n'aurait jamais pensé qu'il était possible de faire une tarte mangeable avec des jalapeños comme principal ingrédient. C'était plutôt rigolo de l'apprendre, et même si il était complètement à chier en cuisine et qu'il ne trouverait jamais l'usage des informations que lui fournissait Luisa sur les diverses techniques à mettre en oeuvre pour améliorer le goût de la pâtisserie ou pour en créer des variantes, il essayait d'imaginer ce que ça pourrait donner sur le palais, et c'était plutôt distrayant.

Vague sourire aux lèvres, il observait la part qu'il tenait maintenant entre ses doigts comme si il s'était agi d'une quelconque pièce de musée. On voyait dans ses yeux qu'il faisait un effort d'imagination.

La dernière phrase le déconcentra et on l'entendit ricaner, avant qu'il ne se tourne vers Luisa, railleur.

"Caramel-freak... Ça c'est du néologisme. J'adhère."

Il ouvrit grand la bouche et s'apprêta à croquer le bout de la tarte. Juste de quoi mettre un piment dans sa bouche et éviter d'en manger dix d'un coup. Mais la mexicaine leva le bras et lui fit une proposition qui le laissa brièvement interdit. Il ne s'y était pas attendu. Figé, il tourna les yeux dans sa direction. Il ne fallut que peu de temps pour qu'une immense banane traverse son visage absolument ravi par ce rappel aux circonstances de leur première rencontre. C'était le genre de traits d'esprit dont il était friand. Au bas mot. C'était l'une des raisons pour lesquelles le courant passait si bien avec Luisa. Avec une sorte d'anticipation malicieuse dont on sentait l’effervescence contenue à trois mètres à la ronde, il reposa sa propre part sur le plateau. Puis, en silence, il se tourna droit vers son invitée, lui jeta un long regard amusé, et ferma lentement les yeux. Il ouvrit la bouche. C'était parti. Le challenge était risqué mais jusqu'à présent au cours de sa vie, ce genre de choses ne lui avait jamais posé problème.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Luisa Selva Moreno
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi: Gérante d'entreprises
Age apparent: 38 (ou moins)
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Sam 3 Déc - 22:14

La réaction de Skyler à ce simple mot qu'elle avait utilisé pour le qualifier la fit sourire. Cela faisait vraiment partie de lui, et elle était amusée de voir le point auquel elle y tenait. Elle se demanda soudainement si c'était quelque chose qu'il partageait avec certaines autres de ses relations... avant de laisser échapper un pouffement amusé. C'était forcément le cas. Il suffisait qu'elle se souvienne de ce qu'il s'était passé aux Plaisirs Coupables le soir de leur premier rendez-vous.

Quoiqu'il en soit, il semblait rasséréné par le fait qu'elle le mentionne. Très bien, s'il le voyait comme ça, elle aurait certainement quelque chose à lui proposer un peu plus tard... Avec un sourire taquin, Luisa secoua doucement la tête avant de revenir au sujet de discussion qui était le plus important pour le moment. Sa réponse aux explications de Skyler amena une certaine approbation de la part du wiccan, et il y eu un bref instant de gêne, qui fut vite réglé par un échange que la mexicaine aurait presque qualifié de complice. Non pas qu'ils n'aient pas déjà partagé quelques moments du même acabit, mais il y avait quelque chose de différent dans l'expression de cette complicité-là. Peut-être parce qu'elle parlait d'eux, plutôt que de se liguer contre quelqu'un d'autre, par exemple.

D'ailleurs, Skyler revint sur la tarte, et Luisa partagea avec lui quelques uns de ses secrets de "cuisinière", sans vraiment savoir s'il en ferait usage ou même si c'était assez intéressant pour qu'il l'écoute. Cependant, il paraissait assez intrigué pour observer sa part avec attention. Jusqu'au moment où elle parla d'Esteban, ce qui déclencha un rire chez le wiccan qui approuva l'usage des paroles. Luisa, elle, secouait la tête avec amusement.

"Non mais... C'est assez impressionnant. Il peut casser trois verres, deux casseroles et une assiette en mettant simplement les pieds dans une cuisine, mais il sait faire le caramel à la perfection. Et le manger, surtout. Caramel-freak."

Elle avait un sourire satisfait. Ouais, l'expression lui plaisait. Mais bref, elle n'était pas là pour parler de son neveu, et d'ailleurs elle remarquait que le wiccan allait porter sa part à sa bouche. Prise d'une idée subite, Luisa leva sa propre part et proposa à Skyler de rejouer le jeu qui avait en quelque sorte scellé leur rencontre. Quand on y pensait, faire les choses "à l'aveugle" était un peu leur façon de procéder ensemble. Envoyer un email à une inconnue, décider d'un rendez-vous sans rien savoir ou presque de la personne, annoncer qu'on connaissait "l'identité secrète" d'une personne sans avoir la moindre idée de comment elle réagirait ou encore faire des blagues douteuses sans savoir comment elles seraient (mal) prises. L'inconnu était plus ou moins une ligne directrice de ce qu'ils partageaient, et finalement, aux yeux de Luisa, c'était une bonne chose. Elle qui dirigeait tout sur tout et qui devait réagir efficacement au moindre changement de direction, et donc prévoir ses mouvements bien longtemps à l'avance, n'était pas contre un peu de surprise de temps en temps. Cela permettait de décompresser.

Bref, Skyler donnait l'impression d'approuver sa suggestion et elle répondit à son grand sourire par un clin d'oeil amusé, les yeux pétillants. Elle attendit qu'il ait bien fermé les yeux pour reposer sa part de tarte et en couper un morceau relativement grand pour une personne. Elle le porta ensuite à ses propres lèvres, avant de s'avancer vers le wiccan avec un air mutin à l'idée de sa petite blague. Luisa posa ses mains sur les genoux de l'outre avant de s'approcher suffisamment de ses lèvres pour qu'ils puissent partager.

Elle adorait la façon dont Skyler ne refusait jamais un défi. Probablement parce qu'elle était faite exactement sur le même modèle.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4341-luisa-selva-moreno
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Dim 4 Déc - 0:36

Au tout début, Skyler s'était demandé de quel neveu Luisa parlait. Il savait qu'elle en avait deux. Les deux bien gratinés pour des raisons différentes. L'un... était indescriptible autrement que par les articles scandaleux qui étaient sortis sur lui quelques années auparavant. L'autre avait tout de même réussi à se faire capter par la police après avoir tiré dans l'épaule d'un dockeur en pleine journée et avec de multiples témoins. Bien gratinés. ... On ne citerait pas le fait qu'il avait lui-même un très gros problème avec son flingue et que dans les mauvaises circonstances, il serait probablement capable de se mettre dans des situations tout aussi merdiques. Du moins ne l'aurait-il pas fait sciemment.

Mais quand elle commença à lui citer la maladresse du concerné, il sut qu'elle parlait du vampire. Il avait eu l'occasion d'en entendre parler via les médias et par ceux qui l'avaient rencontré, à défaut d'avoir lui-même eu l'occasion d'avoir le phénomène sous les yeux. C'était quand même fou de garder une telle incapacité à tenir droit sur ses jambes et à rien faire correctement lorsqu'on avait subi cette transformation qui était censée améliorer les réflexes d'une façon particulièrement impressionnante. Il n'allait pas partager ces pensées tout haut... Du peu qu'il en avait compris, Luisa tenait beaucoup au gamin et n'apprécierait probablement pas qu'il se foute de lui. Même si c'était exactement ce qu'elle-même était en train de faire. Et franchement, il y avait de quoi. Ses lèvres frémirent d'amusement.

"Ah, vraiment. A quoi bon avoir des wiccans quand on peut faire du caramel ? Je vais m'en aller verser mes potions d'habileté dans l'évier."

Réflexion subtile qui cherchait à faire remarquer que pour passer d'une telle maladresse à une pareille maîtrise juste en usant de sa volonté, il fallait probablement un coup de pouce magique, représentée ici par la passion-caramel du garçon qui paraissait tout aussi efficace que n'importe lequel des tours que Skyler et ses pairs auraient pu concevoir.

Presque sur le point d'enfourner une part de tarte, il fut arrêté par Luisa qui lui proposait de jouer, comme lors de leur première rencontre. Bien sûr, il accepta. Comment aurait-il pu en être autrement ? Il reposa ce qu'il avait dans les mains et se mit face à son interlocutrice. Il ferma les yeux et ouvrit la bouche, entièrement soumis à son bon vouloir. Elle aurait tout aussi bien pu lui faire le même coup qu'Adrian tout à l'heure si elle avait eu envie de l'arnaquer, il n'aurait pas été en mesure de se défendre.

Mais c'était quelque chose de bien différent qu'elle avait en tête. Les yeux clos, il ne voyait rien mais entendait tout, et il se demanda un moment ce qu'elle était en train de tramer avec son couteau. Elle approcha, et ce ne fut que lorsqu'elle posa ses deux mains sur ses genoux qu'il eut vraiment la puce à l'oreille. A sa connaissance elle n'en avait pas de troisième - et il l'avait déjà vue nue un petit nombre de fois l'air de rien, si bien qu'il était bien placé pour le dire. Il y avait donc deux solutions : soit elle tenait le morceau de tarte autrement, soit il n'y avait pas de morceau de tarte. Autant dire que la seconde possibilité l'émoustillait tout particulièrement et il aurait donné beaucoup pour la sentir se coller fougueusement à lui et voler ses lèvres sans prévenir. Ce genre de surprises avait sur lui un effet électrisant d'une efficacité rare. Il fut presque déçu de sentir le morceau pimenté heurter le bout de ses lèvres et lorsqu'il ouvrit les yeux, au moment où sa bouche happait la nourriture, ce qu'on y lisait outre l'amusement attendu ressemblait à une vague forme de déception. Ça n'avait pas empêché à son cœur de se mettre à battre plus fort et sa respiration, de se faire légèrement plus courte et plus épaisse. La possibilité qu'il avait entrevue avait suffi à emballer ses hormones, même si ce n'était rien par rapport à ce qui serait arrivé si son fantasme s'était effectivement réalisé.

... C'était assez pour qu'il ait juste envie de rendre le morceaux de tarte et de corriger le tir en initiant le mouvement. Il n'avait plus aucune envie de déguster la pâtisserie et il l'avala donc aussi rapidement qu'il était capable de le faire, sans prendre garde aux jalapeños qui mettaient le feu à son palais ce faisant. Une main vint se caler contre la mâchoire de Luisa et glisser contre avec une force frémissante qui en disait long sur l'état du wiccan. Il plaqua son front au sien, sans plus se soucier de savoir où ils risquaient de se mettre du piment ce faisant.

"... T'as de la chance qu j'aie pas tout craché par terre."

Si elle ne faisait rien pour l'en empêcher, cette fois, il l'embrasserait sans retenue, et irait probablement même jusqu'à passer ses bras dans son dos et jusqu'à glisser se doigts fébriles contre son échine, fermement, comme pour la rapprocher de lui plus que les lois de la physique ne les laisseraient jamais le faire.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Luisa Selva Moreno
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi: Gérante d'entreprises
Age apparent: 38 (ou moins)
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Dim 4 Déc - 9:31

Eh oui, même si Luisa avait deux neveux, il lui arrivait bien plus souvent de parler d'Esteban que de Christian. Attention, cela ne voulait pas dire qu'elle l'appréciait moins, et il lui arrivait de passer des soirées mémorables avec lui, d'autant qu'ils s'étaient mutuellement sortis de la panade un bon nombre de fois, sans compter les coups qu'il avait récemment pris "pour elle" (même si, à son avis, c'était lui qui s'était mis dans l'embarras tout seul mais passons). Mais elle avait pour Esteban une tendresse particulière, qui s'exprimait maladroitement par le fait qu'elle adorait se moquer gentiment de lui. Elle apprenait continuellement à son propos et les derniers événements l'apaisaient, malgré tout, parce qu'elle se rendait compte que dans 50 ou 60 ans, quand ni sa mère ni elle ne seraient présentes, son filleul tiendrait quand même sur ses pieds et serait capable de continuer ce qu'ils construisaient ensemble. Elle avait toujours eu de grands espoirs pour lui, les circonstances faisaient que la nature de ces attentes avaient changé, mais Luisa n'en était pas néanmoins convaincue qu'il parviendrait à faire de grandes choses.

... Quand on oubliait sa maladresse chronique, cela allait sans dire. Skyler fit une remarque qui la fit ricaner sans rien ajouter de plus. Effectivement, le pouvoir du caramel sur Esteban s'apparentait presque à de la magie. Pas que son neveu aurait l'idée d'utiliser les prouesses wiccanes pour ce genre de chose (non, en général il préférait passer directement à la case "j'aimerais cacher l'horrible secret de ma famille au reste de la communauté vampirique" en passant par des réseaux non moins dangereux que celui qu'il protégeait lui-même), mais l'idée était assez amusante.

La conversation s'arrêta là, avant de passer à la dégustation de la fameuse tarte. Skyler s'en était coupé une part, mais Luisa lui proposa une autre version avant qu'il ne l'enfourne dans sa bouche lui-même. Coupant un morceau assez grand pour qu'elle puisse lui donner la becquée, la mexicaine s'approcha avec un air mutin.

Elle ne fut pas totalement surprise de lire la déception dans les yeux de Skyler, au moment où il sentit le piment arriver sur ses lèvres. Elle avait hésité, pour tout dire, mais l'ambiguïté des situations précédentes l'avait retenue : elle n'était toujours pas certaine de savoir s'il s'agissait-là d'une fierté mal placée qui s'exprimait, ou s'il avait réellement envie de quelque chose. Enfin... elle avait hésité jusqu'à voir son regard et à entendre son souffle s'accélérer. Là, pour le coup, il n'y avait plus de doute.

En sentant la main de Skyler sur sa mâchoire, Luisa frissonna. L'air avait pris une tournure électrique, bien loin du calme qu'ils avaient partagé plus tôt, et ce n'était pas pour lui déplaire. Oh, elle n'avait rien contre le calme... mais elle n'avait rien contre l'électricité non plus. Elle prit le temps d'avaler son propre morceau de tarte alors que le wiccan lui parlait en posant son front contre le sien, et elle eut un sourire acidulé accompagné d'une lueur malicieuse (mais pas que) dans le regard.

Elle lui aurait bien répondu que tant qu'il crachait par terre elle n'était pas réellement dérangée (d'autant qu'il avait ses sorts de ménage, si elle se souvenait bien, et qu'elle n'aurait pas été contre voir un peu de magie en action) mais il ne lui en laissa pas le temps. Les lèvres du wiccan piquaient légèrement en souvenir de ce qu'il venait tout juste d'ingurgiter, mais elle était passé par la même chose, donc elle le sentait à peine. Elle répondit au baiser de Skyler avec la même fougue, confirmant ce dont il avait probablement pu se douter, à savoir qu'elle n'était absolument pas contre un rapprochement beaucoup moins chaste dans les minutes à venir. Luisa sentit les mains dans son dos la pousser contre le torse du wiccan, et elle s'exécuta avec plaisir, ses propres mains remontant le long des cuisses de Skyler pour aller se placer dans le bas de son dos, jouant à cache-cache avec le tissu pour dessiner des motifs abstraits sur la peau chaude qu'elle avait sous les mains.

Leur position était relativement précaire par contre, puisqu'elle était pressée contre lui d'une façon qui faisait que seuls les muscles abdominaux du wiccan pouvaient les maintenir à la verticale. Ce n'était pas dit qu'ils aient envie que cela dure, cependant.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4341-luisa-selva-moreno
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Dim 4 Déc - 10:35

A en croire la manière dont Luisa répondait à son baiser, il était loin d'être le seul à avoir les hormones qui partaient en steak (vegan). La ferveur avec laquelle elle se pressait contre lui, sa respiration saccadée et la force avec laquelle leurs bouches se pressaient l'une à l'autre pour échanger ce léger nuage piquant que le piment avait laissé sur leurs langues et contre leurs lèvres attisaient des envies déjà puissantes au naturel. A chaque nouvelle seconde, on sentait Skyler bouillonner un cran supplémentaire au dessus de son niveau de désir précédent. Un voile électrique courait sur sa peau qui se réchauffait. Ses gestes devenaient toujours plus fermes et plus osés. On sentait qu'il avait envie de prendre des initiatives, et ce fut peut-être pour cette raison qu'il ne laissa pas Luisa "gagner" immédiatement. Couchée sur lui comme elle l'était, elle pesait sur ses muscles abdominaux, et ce qu'elle avait en tête était évident. Elle allait finir au dessus de lui, ce qui pouvait être une issue intéressante à condition que les élans qui le traversaient daignent lui permettre un peu plus de lâcher prise. Pour le moment, il avait juste envie de la bouffer en la plaquant lui-même entre son corps et le canapé.

Incapable de répondre au dilemme qui se présentait à lui pour le moment, il décida de faire durer l'échange "vertical" un peu plus longtemps, notamment en donnant à ses mains un mouvement langoureux par lequel il passa sous les vêtements de Luisa pour caresser l'épiderme doux qui s'y cachait. Il tourna autour de sa hanche, glissa contre son ventre, son pouce lentement guidé par la ligne de son nombril. Son autre main dans sa nuque, il oublia complètement les restes de jalapeños qu'il devait probablement encore avoir sur la langue et il finit par glisser son nez dans son cou puis par y mettre les dents pour le mordiller doucement. Ce faisant, la main qui visitait les vêtements de sa partenaire trouva une barrière qu'elle fit sauter en passant en dessous sans aucun complexe. Ses doigts englobèrent la chair ainsi délivrée, glissant avec une douceur fébrile sur cette peau soyeuse qu'il aurait eu envie de sentir contre lui, à même la sienne. Mais déjà, cette vapeur contenue. L'échange restreint par les barrières de tissu, si délicieusement frustrant qu'il était en train de lui faire perdre la tête.

D'autant plus que c'était loin d'être la seule des choses frustrantes qu'il ressentait. L'électricité ambiante n'avait pas fait disparaître sa dysphorie comme par magie, au contraire. Le manque devenait d'autant plus flagrant, à peine comblé par la présence du packer qui lui permettait de justesse de ne pas complètement bader faute au vide angoissant où la densité de ses envies cherchait à se condenser, en vain. Ce qu'il avait envie de faire à l'heure actuelle, ses attributs physiques ne le lui permettraient pas, et même si il y avait toujours des compensations possibles, ça restait très contrariant, ainsi qu'en témoignait son souffle entravé, ainsi que l'expression chiffonnée avec laquelle il releva le nez pour plonger les yeux dans ceux de Luisa. Dans leur intensité abyssale, on pouvait lire la profondeur de son envie, mais aussi la force avec laquelle il regrettait son incapacité à faire ce que lui dictait son instinct. C'était tellement frustrant qu'il avait envie de chialer.

Il faudrait probablement qu'il lui propose une alternative siliconée aux jeux qu'ils avaient eu jusqu'à présent. Ou bien qu'il accepte de la laisser comprendre l'étendue de son désarroi et qu'il lui touche un mot de ce talisman qu'il pouvait utiliser pour combler son besoin grâce à ce sortilège rare et qu'il rechignait généralement à gâcher à moins d'avoir de très bonnes raisons de le faire, étant donné la difficulté du rituel, ainsi que le danger que le Triple Retour associé pouvait représenter.

Mais si on le lui avait demandé, à l'instant présent, il aurait répondu que de toute son existence, le moment n'avait jamais été plus adapté que maintenant pour claquer l'un de ces joujoux exceptionnels. Surtout qu'il était aussi discret qu'un éléphant dans un magasin de porcelaine et qu'il était à peu près certain que la mexicaine devait maintenant avoir une idée claire de ce qui le turlupinait. Elle était trop fine pour ne pas avoir compris.

... Mais il était trop buté pour abandonner si facilement. Ou plutôt, il n'arrivait pas encore à s'y résoudre. Dents serrées, il se laissa finalement vaincre et coucha son dos sur le canapé tandis qu'il essayait de trouver la force d'avouer son mal-être. Ce n'était pas en glissant sa main la plus libre dans le bas du dos de Luisa, puis sous le sous-vêtement qui lui restait qu'il allait y arriver, mais selon lui c'était un bon début. Ou un bon moyen de faire l'autruche.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Luisa Selva Moreno
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi: Gérante d'entreprises
Age apparent: 38 (ou moins)
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Dim 4 Déc - 11:45

C'était plus par la force des choses que par réelle envie particulière que Luisa se retrouvait dans une position qui faciliterait éventuellement le fait qu'elle prenne le dessus. Ce n'était pas que l'idée la dérangeait, mais elle n'avait aucune préférence à ce sujet et, dans le contexte actuel, elle préférait laisser Skyler décider. Mais il fallait avouer que le "duel" qu'ils étaient en train de jouer n'était pas pour lui déplaire. Au contraire même.

Les mains du wiccan avaient également trouvé leur occupation et la mexicaine sentait avec une acuité rendue plus aiguë encore par le désir qu'elle ressentait le tracé de ses doigts sur son corps. Ils la brûlaient, et pas de la plus désagréable des manières. Un gémissement non contrôlé lui échappa quand Skyler descendit pour lui mordiller le cou. L'une de ses mains vint se glisser dans la chevelure du wiccan, exerçant une pression légère. Son autre main voyageait toujours dans son dos, caressant les muscles fins parfois avec un peu moins de douceur que prévu, quand les mouvements des mains de Skyler lui arrachaient des mouvements spontanés. La présence de leurs vêtements était une barrière qui parvenait néanmoins à augmenter l'attente délicieuse qui la parcourait, et on le sentait à la façon dont son souffle s'accélérait par périodes, saccadé.

Skyler releva la tête et Luisa tourna légèrement la tête pour le regarder, les yeux couverts d'un voile qui ne l'empêcha pas de remarquer que le wiccan n'était pas aussi à l'aise qu'il voulait bien le montrer. Ou plutôt, qu'il y avait quelque chose qu'il mourrait d'envie de faire, mais qu'il n'avait pas les moyens d'accomplir en l'état. Ce n'était pas vraiment un problème pour la mexicaine, qui aurait largement pu faire comme si de rien n'était, mais ce n'était pas exactement son genre. Sur le moment, pourtant, elle décida de ne rien dire, laissant simplement une étincelle de compréhension douce passer dans son regard. Skyler en ferait ce qu'il voudrait.

Et apparemment, il avait décidé de ne rien en faire, car il finit par se laisser tomber contre le canapé, terminant de lui-même le duel engagé plus tôt. Les mains de Luisa ne se firent pas attendre et glissèrent sur le torse de son partenaire tandis que son visage se fourrait dans son cou, frottant son nez dans le creux de son cou avant de remonter déposer des baisers (non sans un certain mordant) le long de sa mâchoire en remontant en direction de son oreille. Elle la mordilla affectueusement avant de s'arrêter pour murmurer, le souffle court.

"... Faisons ce dont tu as envie, Sky'. De la façon dont tu le souhaites..."

Sans attendre de réelle réponse, elle fit glisser le bout de sa langue dans le lobe du wiccan avant d'entamer une descente en direction de ses lèvres dans le but de lui voler un nouveau baiser passionné. Elle avait cru comprendre que Skyler hésitait sur quelque chose dont elle avait une idée assez précise, et elle voulait simplement lui signifier qu'elle ne voyait pas d'inconvénient à la situation, quelle que soit ce que le wiccan décidait de faire.

Par ailleurs, il aurait certainement noté que, si les mains de Luisa ne restaient pas statiques, elles n'allaient jamais plus loin que le nombril et les coutures de son pantalon.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4341-luisa-selva-moreno
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Dim 4 Déc - 12:50

Il y avait un truc marrant que Skyler partageait avec une autre de ses connaissances, et c'était que la surface de son crâne avait tendance à devenir une zone carrément érogène une fois qu'il était un peu lancé. La façon dont Luisa glissa les doigts dans sa chevelure et l’ébouriffa donc dans le même geste lui arracha un soupir suivi d'une inspiration chaude, frissonnante.

Et ça ne se calma pas ensuite, car rien de ce qu'ils faisaient là n'était en mesure de faire redescendre cette pression délicieuse qui, au contraire, montait doucement mais sûrement dans des strates bouffantes telles qu'il avait l'impression qu'il allait finir par imploser. Ou bien se mettre à devenir vraiment très peu discret alors même que rien n'avait été concrètement commencé, au choix.

Le regard compréhensif que lui accorda Luisa aurait probablement pu le refroidir si il n'avait pas déjà été au bord de l'hyperventilation. Pas parce qu'il n'appréciait pas sa sollicitude ni parce qu'il trouvait que la lui montrer était une erreur ou même une indélicatesse. Ce n'était pas ça. Il appréciait qu'elle fasse preuve de cette subtilité. Cependant sa fierté rendait cette prise de conscience crispante. Il détestait être vu en position de faiblesse, or, c'était clairement ce qui était en train d'arriver. Ses lèvres se serrèrent. Quelque chose passa brièvement, qu'on aurait probablement pu traduire par un : "Je sais que tu sais, mais éludons les détails s'il te plaît, c'est suffisamment cuisant comme ça".

Et dans cette même tentative pour ignorer le problème, il la laissa "gagner" et se coucher sur lui plutôt que de la forcer dans le sens inverse, comme il aurait pu avoir envie de le faire initialement. Cette décision fut fatale pour le peu de discrétion dont il était encore pourvu. Il était capable d'apprécier bien des situations, que ça soit en position dominante ou soumise, et il aimait tout particulièrement quand on "s'occupait" de lui ainsi que Luisa se mit à le faire, les doigts contre son torse, le visage dans sa gorge et ses lèvres comme des papillons électriques sur sa peau qui devenait indubitablement humide, couverte d'une sueur légère et de bouffées de chaleur qui lui retournaient complètement le cerveau. Incapable d'esquisser le moindre geste, il se laissait choir, vulnérable aux attaques, abandonné aux assauts qui étaient en train de faire gonfler dans ses poumons des sons qu'il ne fut pas capable de retenir très longtemps. Initialement des gargouillements informes, ils sortirent bientôt sous la forme de quelques gémissements bruyants dont le son trop aigu lui abîma les oreilles.

.. Oui. Il en était déjà à ce point. Tous ses partenaires n'en étaient pas capables, bien qu'il fut toujours très rapide à monter aux rideaux lorsqu'il se laissait faire, mais Luisa lui faisait ce genre d'effet TGV qui donnait l'impression qu'ils étaient déjà en train de se toucher bien plus intimement tandis qu'ils n'en étaient encore qu'aux jeunes préliminaires. C'était aussi l'effet de la nouveauté. Et probablement celui de ses fragilités inhabituellement épidermiques, dévoilées quand il avait l'habitude de n'en montrer (voire de n'en ressentir) aucune. A ce rythme, il allait finir par avoir un orgasme juste parce qu'elle l'avait embrassé dans le cou. Il n'y avait vraiment que lui à qui ce genre de conneries pouvaient arriver. Vraiment, qu'est-ce que ça allait être une fois qu'il aurait modifié son traitement et considérablement augmenté la dose de T.

Elle avait la bouche au niveau de son oreille et elle glissa quelques mots à l'intérieur, qui l'amenèrent à essayer d'ouvrir les yeux et de les remettre droits dans leurs trous. Toute une aventure, vu l'endroit où son esprit était déjà parti se terrer.

Elle avait raison de proposer. A l'heure actuelle il se sentait capable de tout, mais il se rendait progressivement compte que c'était aussi parce qu'elle avait eu la délicatesse de ne pas le toucher au delà des parties de son corps qu'il était encore capable d'assumer. Reste qu'il y avait un nœud dans son cerveau qui ne voulait pas se défaire. Il entreprit d'essayer de le dénouer tandis qu'il s'abandonnait au baiser enfiévré qu'elle vint ensuite lui prendre et qu'il lui offrit avec toute la bonne volonté dont il était capable. C'est à dire beaucoup.

Lorsque leurs visages se séparèrent, il y eut un long instant de flottement durant lequel leurs yeux s'agrippèrent. Skyler luttait encore, et ça se voyait gros comme le nez au milieu de la figure.

"... En haut. Je garde des talismans un peu spéciaux. Ils sont rares et difficiles à produire, alors je les utilise pas souvent. Je..."

Le son mourut dans sa gorge. C'était un peu difficile à avouer d'autant qu'il était à peu près certain que le message était déjà passé par l'implicite.

"Garde ça pour toi, ok ? Ça ne m'arrive jamais en temps normal. Pas à ce point du moins. Si ça avait été le cas, ça fait plus de vingt ans que j'aurais choisi un autre type de transition."

... Bon ben voilà hein. C'était dit, et c'était déjà miraculeux qu'il soit arrivé à le sortir, ainsi qu'en témoignait son expression ultimement chiffonnée. Avouer verbalement qu'il éprouvait ce genre de problèmes d'acceptation de soi alors que c'était juste contraire à tout ce qu'il était lui faisait approximativement aussi mal au cul que si on avait essayé d'y glisser un obus à l'aide de la magie des lignes.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Luisa Selva Moreno
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi: Gérante d'entreprises
Age apparent: 38 (ou moins)
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Dim 4 Déc - 13:55

Luisa avait déjà remarqué que Skyler n'était pas indifférent au fait qu'on lui passe la main dans les cheveux, mais elle n'y pensait pas toujours. Pour elle, c'était d'abord un effet réflexe, mais la réponse du wiccan le lui rappela et elle étira un vague sourire amusé. Il fallait qu'elle en "profite" plus que cela, elle aimait bien trop les sons que cela provoquait.

Ils échangèrent par la suite une conversation silencieuse qui eut le mérite de confirmer ce que la mexicaine avait eu l'occasion de penser au fil de leur rencontre de ce soir. Skyler paraissait un peu vexé qu'elle lui en fasse part, mais elle mettait essentiellement ça sur sa fierté qui avait tendance à être bien trop importante par moments... Comme si elle pouvait se permettre de faire ce genre de jugements alors qu'elle était exactement pareil, refusant très régulièrement de faire part de son mal-être, même à des gens qui la connaissaient extrêmement bien. La dernière fois, face à Esteban, cela avait quasiment tenu du miracle.

Bref, elle savait, il savait qu'elle savait, et cela suffisait. Au moins, comme ça, Skyler saurait qu'il n'aurait pas à fournir d'explications s'il souhaitait s'arrêter à un moment sans raison apparente. Pour l'instant, il avait décidé de laisser tomber le combat qu'ils menaient pour la dominance et se coucha sur le dos contre le canapé. La mexicaine se fit donc un plaisir de prendre le rôle qu'on lui avait laissé, se penchant au-dessus de lui pour laisser vagabonder ses mains sur son torse et ses lèvres dans son cou. Elle se délectait des sons qu'il produisait, ce qu'il pourrait certainement sentir aux sourires qu'elle laissait parfois échapper contre sa peau. Savoir ses gestes responsables de ces réactions avait tendance à faire s'accélérer son propre pouls et la respiration associée.

Glissant au niveau de son oreille, elle en profita pour lui faire passer un dernier message au sujet de ce dont ils ne discutaient pas. Il ne s'agissait que d'une proposition, et il en ferait ce qu'il voudrait. Pour elle, cela ne changerait rien qu'il l'accepte ou la refuse, comme le prouvaient ses mains qui s'étaient sournoisement approchées de morceaux de chairs un peu plus saillants que le reste qu'elle s'amusait à caresser du bout des doigts, ou encore ses lèvres qui étaient revenues au niveau des siennes pour les dévorer avec passion. La façon dont le wiccan répondait n'avait d'ailleurs rien pour diminuer les sensations électrisantes qu'elle ressentait.

Leurs visages finirent par se séparer (essentiellement pour des contraintes respiratoires qui à ce moment précis pouvaient s'avérer particulièrement frustrantes) et Luisa se redressa juste assez pour plonger son regard dans le gris-jaune du wiccan, qui paraissait encore un peu réflexif, hésitant vraisemblablement quand à la proposition qu'elle lui avait faite. Luisa attendit, patiente, non sans faire remonter l'une de ses mains au niveau du visage de Skyler afin de la passer dans ses cheveux, son pouce glissant sur son front légèrement humide. Elle le laissa parler sans un mot, l'écoutant attentivement, avant de se fendre d'un sourire malicieux.

"Tu veux dire que je vais gagner le grand honneur de découvrir l'étage de la demeure ?"

Elle se recula légèrement, lui laissant les moyens de se redresser à son tour s'il le souhaitait. Elle avait essentiellement cherché à alléger l'atmosphère (qui bien qu'agréable avait tout de même un peu de lourdeur en cet instant précis) mais elle reprit un minimum de sérieux quand elle lui confirma qu'elle ne dirait rien.

"Pas de problème. Je mets un point d'honneur à éviter de raconter ma vie sexuelle sur tous les toits. Et je ne vois pas à qui j'en parlerai, de toute façon."

Elle imaginait déjà la tête de sa soeur, tiens... Ce serait intéressant, dans l'optique où elle voudrait lui déclencher une crise cardiaque. Avec un léger sourire, elle glissa sur le côté, permettant donc à Skyler de se lever s'il le voulait et de la guider où bon lui semblerait.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4341-luisa-selva-moreno
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Dim 4 Déc - 18:13

La première réaction de Luisa fut de ne PAS rebondir sur ce qu'il venait de lui dire, chose qu'il apprécia tout particulièrement étant donné que c'était plus ou moins l'effet qu'il avait cherché à déclencher chez elle... A long terme plutôt qu'à aussi court, certes, mais avec Luisa, il n'aurait pas dû s'étonner de voir tout se faire aussi efficacement. Il avait déjà remarqué à plusieurs reprises que c'était un terme qui lui correspondait bien, et d'ailleurs en cela elle avait gagné beaucoup de son estime. Skyler aimait les gens efficaces. Il se redressa en arborant ce fameux rictus de malice nonchalante, qui prouvait qu'elle l'avait mis un peu plus à l'aise, car sinon il n'aurait jamais été capable de le lui décocher.

"Hm hm... Ça fait plus ou moins partie du contrat. Je parle de celui de tout à l'heure."

Ils commençaient à les accumuler, les contrats. Le tout dernier était probablement son préféré, même si les précédents ne manquaient pas de piquant. Bon, il y avait des choses qu'ils n'avaient pas entièrement déterminées. La manière, notamment, dont Skyler n'était pas uniquement polyamoureux. Car on pouvait l'être et garder un cadre d'échanges charnels très précis où tout le monde devait être prévenu et consentant quand de nouvelles personnes étaient mises dans l'addition. Pas Skyler. Ce genre de choses le saoulait. Il était pour que tout le monde fasse ce qu'il voulait, quand il voulait, sans avoir à se restreindre faute à la possessivité ou à l'insécurité d'un des partis. Non seulement il accumulait les relations, mais il n'avait aussi aucune forme de retenue pour ce qui était des rapports à plus court terme, et/ou à plus ample comité, "juste pour s'amuser". Ils n'avaient pas abordé le sujet parce que Skyler ne jugeait pas cela nécessaire. Luisa avait compris. Et puis elle l'avait déjà vu faire.

Son sourire se tassa légèrement. Elle abordait finalement le sujet qui fâchait et une légère appréhension naquit dans son estomac lorsqu'il le comprit. Néanmoins elle restait très vague, très elliptique. Elle se contentait de le rassurer sans appuyer là où ça faisait encore très mal. Une raison supplémentaire de lui être reconnaissant. Cela se traduisit par une douceur inattendue qui passa dans ses yeux, et par la manière dont il se pencha en avant pour déposer un baiser qu'on aurait presque pu qualifier de chaste sur ses lèvres. Il y avait des personnes en qui il avait énormément confiance. Précieuse et Lakisha, notamment. Même à elles, il avait toujours évité de montrer cette facette plus fragile de lui, laquelle était très compliquée à masquer ces derniers temps, vu comme elle avait enflé, comme un énorme abcès. Il n'était pas plus à l'aise à l'idée de la montrer à Luisa. Il y avait une chimie indéniable qui existait entre eux mais il fallait aussi prendre en compte le fait qu'ils ne se connaissaient pas depuis si longtemps, et que leur relation était basée sur quelque chose d'excessivement dangereux, pour l'un comme pour l'autre. Et pourtant, en une phrase, elle parvenait à le mettre en confiance. Cette belle mante religieuse faisait très certainement partie des plus dangereuses qu'il lui avait jamais été donné de rencontrer, à l'instar des deux autres précédemment citées. Il avait un énorme faible pour ce genre de personnes. Certainement parce qu'il était un peu conçu sur le même modèle à la base. Narcissisme, tout ça...

Maintenant qu'il avait avoué et qu'il était déterminé qu'on n'en parlerait pas plus et que l'information ne quitterait pas ces murs, il se sentait libéré. Soulagé, aussi, à l'idée de ce qu'ils étaient sur le point d'accomplir. Un sentiment anticipation euphorique remplaça la précédente frustration. Ça n'était pas désagréable de se dire qu'il allait avoir l'occasion de faire un gros fuck à la dysphorie, de s'en débarrasser presque complètement, ne serait-ce que pendant une heure ou deux. C'était un sortilège qu'il utilisait vraiment, vraiment très rarement. Là, il se le permettait. C'était noël dans sa tête, et pas que.

Son ravissement grandissant se lisait sur son visage. Il frémissait, et ce n'était plus "juste" l'effet du désir que Luisa lui arrachait. Mutin, il profita de leur actuelle proximité pour ouvrir grand les yeux, et lui murmurer avec une tonalité acidulée :

"Ouvre bien tes mirettes... Ce que tu t'apprêtes à voir, c'est un tour de magie dont tu ne témoigneras pas tous les jours."

Seuls les meilleurs ritualistes pouvaient réaliser ce genre de sorts sans craindre d'énormes contreparties. La magie de la terre n'était pas spécialement friande des métamorphoses. Pas de celles qui dépassaient le stade de la blagounette superficielle, du moins. Ça aurait été bien arrangeant, mais ce n'était juste pas comme ça que ça marchait.

Sous l'effet d'un enthousiasme soudain, il prit fermement sa main dans la sienne et il l'invita à le suivre dans le hall. Comme un diable sorti de sa boîte, il trottinait sans perdre son sourire grimaçant. Il la guida dans les escaliers, illuminés par magie et actuellement submergés par une ambiance sous marine. La protection du premier étage activée, ils déboulèrent directement dans le grenier. Il se demandait si elle allait se rendre compte qu'ils étaient un étage trop haut, orientés dans la mauvaise direction.

En tous les cas il avança au travers de la salle de lecture sans prendre la peine de lui faire visiter l'étage. Il ouvrit la porte de sa chambre, sous les combles mais pourtant très spacieuse. Sur le côté à gauche, il y avait un lit king size. Parce que c'était au moins ce dont Skyler avait besoin quand il se décidait à """inviter""" du monde. Il la laissa s'y installer. Pendant ce temps, il fouillait une étagère à l'arrière dont il tira une petite boite en bois ouvragée. A l'intérieur, des talismans attendaient patiemment. Il y en avait encore quatre. La moitié. C'était satisfaisant, en un sens. Il avait encore un peu de marge. Pas plus mal, sachant qu'avec Beltaine qui avait disparu de la circulation cette année, il était juste hors de question qu'il produise ce genre de sortilèges avant le prochain printemps. Et avant qu'il se sente mieux, parce que ça pouvait aussi jouer sur la qualité du rituel.

Il glissa l'un des pendentifs autour de son cou et, goguenard, se tourna vers la mexicaine :

"Tu veux essayer ?"

C'était une plaisanterie. Il ne pouvait pas se permettre de les distribuer comme des bonbons. Mais c'était toujours drôle de proposer ce genre de choses pour voir la réaction que ça pouvait provoquer. Surtout chez une personne cis.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Luisa Selva Moreno
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi: Gérante d'entreprises
Age apparent: 38 (ou moins)
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Dim 4 Déc - 22:53

Apparemment, sa petite plaisanterie avait eu l'effet escompté, parce que Skyler se redressa en lui adressant ce petit sourire qui lui était caractéristique. Luisa le préférait comme ça que mal à l'aise. Et d'ailleurs, elle n'avait eu aucune raison d'insister là-dessus. Auraient-ils été dans une situation de conflit, elle aurait peut-être joué un peu plus dessus, en laissant clairement comprendre qu'elle avait bien saisi qu'il y avait quelque chose et qu'elle saurait s'en servir le moment opportun. Mais Skyler n'était pas le patron d'une société concurrente ou un abruti qu'il lui fallait convaincre de la manière forte. Ce qui ne voulait pas dire qu'elle ne retenait pas l'information pour en jouer au moment où les choses tourneraient éventuellement mal. Ça aussi, cela faisait parti du contrat. Le premier, celui-là.

Elle hocha la tête avec un sourire. La mexicaine comprenait très bien que le wiccan ne montre pas ses quartiers au premier venu, d'autant qu'il paraissait """recevoir""" pas mal de monde. Elle-même ne lui avait toujours pas donné son adresse, même s'il savait qu'il vivait dans le même immeuble qu'Esteban, qui était sous la protection du Talion, pour qui il travaillait. Donc, techniquement, il n'aurait aucun problème à savoir où elle vivait, mais elle ne l'y avait pas encore invité. Peut-être serait-il temps de le faire, d'ailleurs, après tout ça... En prime, cela éviterait qu'elle se retrouve nez à nez avec Adrian plus tôt que prévu.

Finalement, Skyler lui avait demandé de garder ce qu'elle savait pour elle, et Luisa avait répondu rapidement que ce n'était pas un problème. Il ne pouvait pas forcément le savoir, mais elle avait toujours été très discrète à ce sujet-là, pour des raisons diverses et variées (qui tenaient principalement à sa famille, certes). Quant à parler de Skyler lui-même et du rapport qu'il entretenait avec son corps... et bien, c'était le sien, et il faisait bien ce qu'il voulait. Si cela pouvait lui permettre d'être plus à l'aise, elle ne voyait pas en quoi elle pourrait être bien placée pour lui faire une morale quelconque. D'autant qu'une partie d'elle était bien trop curieuse et voulait savoir ce que cela allait donner.

Sa réponse dut plaire au wiccan, parce qu'il s'approcha d'elle pour l'embrasser -presque- chastement, une douceur qu'elle ne s'était pas attendue à voir dans le regard. Elle lui renvoya un regard dans le même style, teinté de cette lueur de compréhension. Elle comprenait que ce ne soit pas forcément un aveu facile à faire. Il aurait tout aussi bien pu tout annuler et la mettre à la porte. Pourtant, il décidait de s'ouvrir à elle et de tenter quelque chose. C'était assez pour gagner encore quelques points dans les bonnes grâces de la mexicaine, et s'attirer cette douceur qu'elle ne réservait qu'à peu (et dont elle n'aurait jamais pensé, lors de leur rencontre, que Skyler en aurait l'usage un jour).

Le moment des aveux en série était passé, et Skyler regagnait son enthousiasme débordant. Si elle devait faire une comparaison, Luisa aurait dit qu'il ressemblait à un gamin à qui on avait annoncé que le Père Noël passait en avance. Cela lui arracha un sourire amusé, mais également une étincelle de plaisir vaguement égoïste. Elle était plutôt contente, d'avoir contribué à cela. C'était gratifiant. Il s'approcha pour lui faire un petit teaser, les yeux grand ouverts, et Luisa ne put s'empêcher de pouffer. Cela lui donnait un air de chouette un peu folle, comme celle de Merlin l'Enchanteur. Il faudrait qu'elle le lui dise un de ces quatre, tiens. En attendant, elle se contenta d'une réponse courte, mais on ne peut plus vraie.

"J'ai hâte de voir ça..."

Skyler prit sa main et elle eut à peine le temps d'enfiler ses talons qui étaient juste à ses pieds avant qu'il ne l'entraîne dans le hall, puis dans les escaliers dont la lumière donnait l'impression d'être en plein milieu de l'océan. Il semblait avoir trouvé une énergie nouvelle et cela déclencha un éclat de rire contenu à la mexicaine. Le wiccan lui faisait penser de plus en plus à un enfant sur le point de manger le plus gros bonbon de son existence, et c'était hilarant... et mignon comme tout, bien qu'elle ne le mentionnerait jamais à voix haute.

Ils arrivèrent en haut des escaliers et Luisa fronça les sourcils, décontenancée. Elle avait pourtant eu l'impression nette que l'escalier était droit... Or, ils arrivaient dans l'autre sens. Il y avait un truc qui n'allait pas, et son instinct lui souffla qu'il y avait probablement encore un peu de magie là-dessous. Probablement quelque chose qui cachait une partie de la maison, parce que la hauteur de plafond donnait l'impression d'être un peu trop haut pour quelques marches montées. Elle se permit une remarque, sur un ton amusé, alors qu'ils traversaient ce qui semblait être une salle de lecture.

"Et au premier, tu caches ton bureau, c'est ça ?"

En même temps, vu les affaires dans lesquelles il devait traîner, ce ne serait pas une si mauvaise idée. Luisa elle-même gardait son bureau fermé en permanence, bien qu'uniquement à l'aide d'outils technologiques et en rien magiques, mais il y avait des papiers sur lesquels elle aurait préféré éviter que d'autres ne tombent.

Ils arrivèrent enfin dans la chambre de Skyler et Luisa apprécia l'espace tandis qu'on la dirigeait vers le lit. Quittant à nouveau ses chaussures, elle s'y installa, regardant autour d'elle avec une curiosité presque enfantine. Elle se désintéressa de la pièce pour observer à nouveau Skyler quand ce dernier lui adressa la parole. Il avait enfilé un nouveau pendentif, qui ne changeait pas trop des autres. La mexicaine sembla réellement réfléchir à la question pendant quelques secondes avant de répondre avec une étincelle joueuse dans le regard.

"Un jour, pourquoi pas, histoire de ne pas mourir idiote... Mais en attendant, je préfère que tu me montres d'abord ce que ça donne."

Luisa était très à l'aise avec son identité de genre et avec son corps. Elle avait cette chance qui faisait que son corps correspondait à l'idée que la société se faisait de son genre, et elle était particulièrement bien dans sa peau. Cependant, cela ne l'empêchait pas d'éprouver une certaine curiosité. Selon sa mère, c'était son principal défaut. Il fallait dire que, toujours selon elle, c'était la raison pour laquelle elle irait en Enfer. Bref.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4341-luisa-selva-moreno
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Lun 5 Déc - 0:21

La petite maligne... Une fois de plus, elle avait presque tout juste, et ce sans qu'on lui ait fourni beaucoup d'informations. Terriblement amusé et quelque part, fier de la finesse d'esprit de sa partenaire, Skyler se retourna, mains dans les poches. Il se mit à avancer à reculons tandis qu'il répondait à la question qu'elle venait de poser en atteignant le deuxième étage. Et en se rendant compte qu'ils avaient plus ou moins été téléportés.

"Mes salles de pratique, en fait. Je parle de la magie, pas d'autre chose."

Il pouffa sans pouvoir s'en empêcher. L'idée était drôle à se figurer... Un étage entier dédié aux plaisirs de la chair plutôt qu'à la magie. Ça aurait eu le mérite d'être drôle à regarder, et pas que. Peut-être était-ce ce qu'il aurait fait de sa place libre si jamais il avait été un norme.

... Brrr. Sauf qu'il n'avait jamais été un norme et qu'il ne le serait jamais. Encore heureux, d'ailleurs. L'idée avait de quoi le faire frissonner. Né sans pouvoirs, il aurait probablement été bien différent. Déjà, son frère et lui n'auraient probablement pas été emmerdés par leur abruti d'oncle mafieux qui avait cherché à leur mettre la main dessus afin de profiter de leur excellent potentiel magique. Merde... Si ça se trouve, il seraient encore tous les deux en Russie, en train de tenir des jobs norm... Non. En train de taffer pour la mafia rouge, plus probablement. Certaines choses étaient écrites et ne pouvaient pas être changées même dans le cadre d'un univers parallèle. L'implication innée des jumeaux Case dans le crime organisé en faisait partie.

"Accessoirement, ça m'évite aussi de grimper deux étages à patte quand je cherche juste à rejoindre mon lit. Parce que je suis flemmard à ce point."

Flemmard n'était pas exactement une définition qu'on lui associait aisément. C'était plutôt qu'il se tuait tellement à la tâche qu'il n'avait probablement plus aucune énergie, ensuite, pour effectuer le trajet jusqu'à son lit. Forcément, ça devenait utile de le raccourcir.

Il entra dans la chambre et invita Luisa à prendre place sur le lit king size tandis qu'il allait chercher ses fameux talismans. Il en glissa un autour de son cou et en proposa un autre à la mexicaine, plus pour blaguer qu'autre chose. Cependant lorsqu'il la vit hésiter, ses yeux s'ouvrirent d'un étonnement entre amusement et incrédulité. Oh. Vraiment. Elle avait l'espace d'un instant envisagé d'accepter. Malgré la rareté de ces talismans, il aurait été fichu de succomber à la tentation d'effectivement lui en offrir un si elle avait fini par jouer le jeu. C'était trop drôle pour qu'il se retienne, et il fallait avouer qu'il était curieux de voir comment une personne cis pouvait réagir à ce genre d'aléas. Finalement, elle refusa la proposition. Une bonne nouvelle pour son stock. Moins bonne pour ses élans de grand enfant et de scientifique fou qui aurait vraiment voulu assister à ça. Même si il aurait probablement eu l'impression de baiser avec une doublure du plus mort-vivant des Luz-Descalzo. Il rangea la boîte avec un sourire amusé.

"C'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd... Par contre je préfère te prévenir, pour ce jour là. La magie wiccane a beaucoup à cœur ce qui est de l'ordre naturel des choses et du coup, c'est plus facile d'obtenir d'elle un changement radical plutôt que partiel, si tu vois ce que je veux dire. Je les ai jamais testés sur quiconque d'autre que moi-même, donc c'est difficile de dire l'étendue de l'effet qu'ils pourraient avoir sur toi... Disons que ça serait pas impossible que tu te retrouves avec toute la panoplie."

Il revint au niveau du lit et fit passer ses vêtements en haut de sa tête. Techniquement il aurait pu n'enlever que le bas, mais il ne voyait pas l'intérêt de ne se déshabiller qu'à moitié. Il retira ensuite pantalon, boxer, harnais et packer, et il posa tout dans la case de la table de chevet. Nu comme un ver il s'intéressa enfin au fameux talisman.

"Bon. C'est parti."

Il n'avait pas pris sa fiole de sang sur lui et dû se rabattre sur la lame de rasoir tirée de la poche de son pantalon, avec laquelle il se coupa le gras du pouce. Il plaqua le blessure contre le talisman, qui s'activa. Immédiatement, il commença à ressentir un fort tiraillement au niveau de l'endroit où il avait un jour eu des gonades. La douleur lui rappelait désagréablement des crampes qui ne lui manquaient absolument pas. Il grimaça vaguement. Forcément, il y avait des conséquences à ce genre de transformations : ça n'était pas exactement indolore. Mais d'un autre côté il sentait d'autres effets qui commençaient à arriver, bien que ce ne fut pas très flagrant pour le moment, à l'exception d'un enflement qui avait débuté mais restait pour le moment relativement discret, comme l'effet de la T sur le corps, sans l'aide de la magie. Il s'expliqua :

"Ça devrait prendre quelque chose comme deux minutes et ensuite on pourra reprendre où on s'en était arrêt... grbgn... té.. Teheu thh.."

Ah oui. C'est vrai que ça agissait aussi sur sa voix. Une bonne nouvelle supplémentaire, à cela près que pour le moment, il était en train de s'étouffer dans sa propre gorge. La toux était un bon indicateur de la façon dont sa voix changeait de tonalité. Elle restait proche de ce qu'elle était en temps normal, mais cette fois masculine sans ambiguïté possible.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Luisa Selva Moreno
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi: Gérante d'entreprises
Age apparent: 38 (ou moins)
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Lun 5 Déc - 10:12

La réponse de Skyler arracha un "Oooh" de surprise intéressée à la mexicaine. Elle ne s'était jamais vraiment posé de questions quant à la pratique de la magie. Cela ne la concernait pas, donc elle ne s'en occupait pas. Bien sûr, elle avait quelques bases, elle avait donc une idée vague de comment ça fonctionnait, mais l'idée que cela puisse requérir un étage entier pour pratiquer l'épatait. Bon, après, il s'agissait de Skyler, et elle avait cru comprendre qu'il était plutôt du genre à faire les choses en grand (...encore quelque chose qu'elle appréciait chez lui, parce que cela lui permettait d'accepter son propre sens -familial- de la démesure). Il était donc possible que tous les wiccans ne soient pas ainsi, mais c'était toujours une bonne information à prendre. Il y avait peut-être plus de wiccans parmi ses voisins aux maisons d'un volume décent qu'elle ne l'aurait pensé initialement. L'idée la fit sourire : les têtes que tireraient Olivia et Esteban si elle leur exposait cette théorie serait magnifique... Sans compter celle de Christian, qui se mettrait peut-être aussitôt à faire une chasse aux sorcières dans le voisinage.

...Ouais, non, finalement, pas une si bonne idée.

Luisa ricana à la deuxième explication concernant le "raccourci" entre les deux étages. Elle ne l'aurait pas cru fainéant, mais elle pouvait comprendre que, s'il faisait des aller-retours fréquents entre le rez-de-chaussée et les chambres (..ce qui était très certainement le cas), le fait de pouvoir réduire la distance pouvait être agréable. Elle qui râlait parfois de monter les marches pour atteindre la chambre d'Esteban après une journée de boulot harassante (...ou une visite à la Casa del Sol) pouvait comprendre. Bon, c'était aussi parce qu'elle aimait beaucoup se plaindre, surtout auprès d'Esteban. Mais c'était un détail.

Ils arrivaient dans la chambre et la mexicaine suivit l'invitation et s'installa tranquillement sur le lit pendant que Skyler cherchait son talisman, qu'il mit autour de son cou avant de lui en proposer un. Luisa prit le temps de réellement réfléchir à la proposition, ce qui étonna le wiccan. Apparemment, il n'avait pas encore suffisamment subi sa curiosité légendaire pour savoir qu'elle ne refusait pas grand chose. D'ailleurs, tout avait été histoire de formulation : l'aurait-il mis au défi de le faire, elle aurait accepté sans la moindre hésitation. Là, elle mettait quand même un bémol, ne serait-ce que parce qu'elle n'avait jamais testé elle-même de magie de sa vie (pas à sa connaissance du moins) et qu'elle préférait commencer par quelque chose d'un peu moins... drastique. Mais la proposition était tentante, et maintenant qu'elle savait que la possibilité existait, il n'était pas dit qu'elle ne finisse pas par succomber à la curiosité...

... Heureusement qu'elle n'avait pas de chat.

Elle écouta attentivement les précisions de Skyler, tout d'abord avec un petit air malicieux, qu'elle perdit au profit d'un certain sérieux puis d'un air de réflexion alors que ses yeux descendirent vers sa poitrine. Sourcils froncés, elle essayait de s'imaginer ce que cela pourrait donner. C'était logique, mais elle ne se voyait pas vraiment sans ses seins. Elle se rendait compte qu'elle y était bizarrement attachée. Ceci dit, pour une durée limitée, cela pouvait toujours être drôle. Elle pourrait peut-être même se faire passer pour son frère jumeau si on la croisait... Oh, la tête qu'Olivia ferait ! Et sa mère ! Ce serait une blague du tonnerre. Mais le contrecoup lui vaudrait sûrement l'engueulade de sa vie et la déchéance assurée... Ouais, mieux valait garder cette idée-là pour quelque chose de très privé. Elle fit donc un sourire amusé à Skyler, une étincelle joueuse dans ses prunelles sombres.

"Tu pourras me le rappeler à ce moment-là !"

Parce qu'elle ne se voyait pas, pour le moment, jouer à ce genre de jeu avec quelqu'un d'autre. Les relations qu'elle avait, ou avaient eues jusqu'à présent, étaient relativement fermées, provenant de cercles complètement différents que celui qu'elle tissait ici. Et au final, ce n'était pas plus mal. Mais cela diminuait sacrément les possibilités. De toute façon, le moment n'était pas encore arrivé.

Elle observa le wiccan se déshabiller avec un sourire qui en disait long. Ils s'étaient certes arrêtés en chemin, mais la discussion n'avait en rien ôté l'envie que la mexicaine avait eu de terminer la soirée en beauté. Skyler lui faisait dos, mais ce n'était pas une raison. Il déclencha son sort et Luisa observa autour de lui pendant quelques secondes, essayant de voir si il y avait des émanations de magie, ou ce genre de chose, mais elle n'aperçut rien. Elle en fut presque déçue mais il fallait bien dire que ses idées préconçues sur la magie wiccane ne venaient pas des sources les plus sûres.

Lentement, elle se redressa et s'approcha de Skyler pour poser sa tête dans le haut de son dos. Il parlait mais n'avait pas l'air d'être au mieux de sa forme. Luisa n'avait jamais vraiment envisagé le fait que la magie pouvait être douloureuse, non plus, mais c'était logique. Après tout, si la base était tout ce qui était naturel, les changements physiques devaient forcément avoir leur lot de désagréments. Cherchant à soutenir un peu le wiccan, elle glissa ses bras autour de sa taille et fit remonter sa tête dans son cou, se collant par conséquent un peu plus contre lui (même si elle avait toujours ses vêtements, elle). Ses yeux s'agrandirent.

"Oh, une pomme d'Adam !"

Le sourire dans la voix, c'était à son tour de ressembler à une gamine. Elle s'épatait vraiment de ce que cette magie était capable de faire, c'était génial. Amusée, elle s'approcha un peu plus pour aller embrasser la toute nouvelle proéminence du bout des lèvres. ...Ouais, bon, il avait dit deux minutes, mais ils y étaient presque, non ? C'était de sa faute, il n'avait qu'à pas l'aguicher à nouveau en se mettant à poil pour finalement lui dire d'attendre. Na.

Oui, la mauvaise foi des Selva Moreno était légendaire, pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4341-luisa-selva-moreno
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Lun 5 Déc - 19:00

Suite chez les gens pas sages What a Face
http://www.thevoodoochild.com/t4476-reunion-skyler-skinner#73501
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Lun 12 Déc - 8:22

De retour de chez les gens pas sages What a Face

Il passa un bras par dessus son abdomen afin de ceindre sa taille. Ce faisant il releva le nez et toucha celui de Luisa avec, histoire de lui décrocher ce petit froncement réflexe dont il ne pouvait déjà plus se passer... C'est qu'elle allait finir par se lasser de le voir jouer avec, mais vraiment, il ne pouvait pas se retenir. C'était juste trop drolignon (association hasardeuse des adjectifs "drôle" et "mignon", qui lui paraissaient être les plus pertinents possibles pour décrire la fameuse réaction).

Et seulement, enfin, son sourire torve parvint à retrouver le chemin d'un visage que l'indolence avait quitté, sans pour autant partir très loin. Il avait une flemme monstrueuse de se lever.

"Je te demanderais bien ce que tu en as pensé, mais vu la tête que tu tirais, j'ai déjà ma réponse..."

Bah tiens. Toujours aussi modeste.

Reste que l'expérience avait été appréciable, profitable, et que comme à chaque fois qu'il lui arrivait d'utiliser ce sort, il regrettait amèrement qu'il ne dure pas plus longtemps, et qu'il ne lui soit pas possible de l'utiliser plus souvent.

Enfin non. A vrai dire, le reste du temps, cette idée était frustrante mais supportable. Ici, elle était en train de former d'avance une boule douloureuse dans sa gorge. Il avait encore du temps devant lui mais les festivités étaient très probablement terminées. Il doutait d'être en mesure de remettre un quelconque couvert avant que le sort cesse de faire effet, même à compter que Luisa ait pu en avoir envie. Il anticipait le moment où tout allait "revenir à la normale". Ça allait être probablement très angoissant. Si Luisa n'était plus là à ce moment là, il descendrait probablement voir son frère, quand bien même ce dernier devait encore lui faire la gueule. C'était mieux que de rester seul avec ces sensations. Et puis, il fallait encore qu'il lui offre le calumet de la paix. Ou les éclairs au chocolat de la paix, plus précisément. Avoir Adrian qui tirait la gueule pour le reste de la semaine n'aurait pas été un problème pour Skyler qui n'y était pas spécialement sensible, mais c'était quand même plus marrant quand il était de meilleure humeur.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Luisa Selva Moreno
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi: Gérante d'entreprises
Age apparent: 38 (ou moins)
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Mar 13 Déc - 0:19

C'était marrant, cette différence entre le Skyler normal et le Skyler d'après. Et ça n'avait rien à voir avec le sort, ce n'était pas la première fois qu'elle se faisait la réflexion. C'était peut-être comme ça pour pas mal de monde, mais Luisa n'avait jamais rencontré quelqu'un chez qui c'était si flagrant. Peut-être parce qu'elle n'avait jamais batifolé avec des activistes outre jusqu'à présent... ni même avec des activistes norme, d'ailleurs. Enfin pas à sa connaissance.

Le wiccan se décala, et la mexicaine en profita pour s'étirer rapidement, à la manière d'un chat, les bras au-dessus de la tête et le dos cambré pour faire partir les dernières raideurs dues à leur petite sauterie. Elle laissa ensuite Skyler passer son bras autour de sa taille avec un petit sourire, qu'elle perdit au profit d'un air vaguement blasé en le voyant venir frotter son nez une nouvelle fois contre le sien. Ce n'est pas comme si il l'avait fait au moins quatre fois dans la soirée, elle avait saisi que cela l'amusait follement... Mais tout de même.

"Tu sais, à ce rythme je vais finir par m'y habituer et je ne réagirai plus."

C'était loin d'être gagné, puisque c'était une réaction qu'elle ne contrôlait absolument pas, mais il n'était pas dit qu'elle partirait sans combattre ! D'ailleurs, le wiccan enchaîna avec un sourire roublard de satisfaction, et Luisa lui en renvoya un teinté d'amusement.

"Ne fais pas trop le malin, Skinner, je pourrais dire exactement la même chose de toi..."

Elle n'avait pas oublié les sons qu'elle lui avait tirés au tout début de leur séance, et elle était prête à parier que lui non plus. L'air mutin, elle lui fit un clin d'oeil amusé avant de poser sa tête sur la clavicule du sorcier en étouffant un bâillement bien peu convenable (...comme si c'était important après ce qu'ils venaient de faire).

"Je crois qu'une petite douche ne serait pas de trop."

Ils étaient en sueur, entre autres choses... Mais le ton de Luisa comme sa position montrait qu'elle n'avait ni l'envie ni la force de quitter le lit pour le moment. Peut-être quand la chaleur de la pièce serait retombée et qu'il commencerait à faire froid au-dessus des draps.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4341-luisa-selva-moreno
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Mar 13 Déc - 1:13

Skyler gloussa dans son absence de barbe au commentaire agacé de la mexicaine. La façon dont elle venait de se renfrogner, pas tout à fait jouasse qu'il lui ait encore une fois fait le même coup, ça aussi, c'était très drolignon. Loin de lui l'idée de le lui faire remarquer. Si elle était comme Lakisha, elle risquerait de se vexer qu'il apprécie de la voir râler/éprouver un quelconque sentiment désagréable.

A défaut ses yeux s'ouvrirent grand, un sourcil circonspect haussé sur son front à mesure qu'un rictus en coin étirait ses lèvres. Son expression n'aurait pas pu être plus éloquente : il la mettait au défi d'effectivement s'habituer et de cesser de froncer le nez par réflexe quand on le lui touchait. Quelque chose lui disait qu'il allait encore avoir l'occasion de s'amuser un long moment avant qu'elle n'y parvienne, et ce même si il augmentait encore le rythme de ses taquineries en réponse à la provocation.

Son expression évolua vers la fameuse roublardise auto-satisfaite qui faisait partie de ses traits caractéristiques les plus connus. Il paraissait aussi éclatant de confiance et de bonne humeur que dans ses meilleurs jours, ce qui prouvait que le sortilège, associé à cette petite séance de sport de chambre, avait eu un effet extrêmement bénéfique sur son mental. Pas dit que ça soit toujours le cas dans quelques temps, lorsque tout reviendrait à son état d'origine, et qu'il lui faudrait l'accepter sans broncher.

Il fit une remarque dénuée de la moindre once de modestie, ce qui lui valut de se prendre un tacle bien senti en retour. Il était complètement ravi de cette issue : son assurance titanesque l'empêchait d'être sensible à ce genre de remarques, surtout pas lorsqu'elle se trouvait être au beau fixe comme à l'instant même. Il pouvait donc en apprécier le piquant acidulé. L'intelligence acérée, qui était une marque de fabrique de Luisa et l'une des choses qui chez elle lui avait immédiatement plu. Si la séance qu'ils venaient d'avoir n'avait pas été aussi épuisante et satisfaisante, cette simple répartie aurait été capable d'envoyer sa libido refaire un tour dans les strates supérieures de ses capacités sensorielles. Il pencha la tête sur le côté et lorsqu'il répondit, ce fut sans même avoir cillé. Il assumait complètement.

"J'ai déjà ma réponse ET je sais dorénavant que la langue qui se trouve dans cette bouche est aussi talentueuse et polyvalente que celle qui la manie..."

Son sourire s'étira un peu plus au clin d’œil. Il la laissa s'installer contre lui, pris d'un sentiment de confort extrême. Bon sang, c'était bon d'être libéré de cette fichue dysphorie... Il avait littéralement l'impression de se retrouver. Il faisait de son mieux pour oublier que ce n'était là qu'une trêve très provisoire, et qu'il risquait d'aller encore plus mal après. En attendant il avait conscience de chaque parcelle dénudée de son corps, ainsi que de celui de la jeune femme contre lui. C'était un contact agréable qui lui donnait envie de se laisser aller à ne rien faire. Parfois, ce genre de choses lui arrivait. Elle bailla. Visiblement il n'était pas le seul à être un peu crevé. Il ferma les yeux tout en glissant son nez dans sa chevelure, et ne l'écouta que paresseusement proposer la prochaine étape. Douche ? Oui... Nécessaire. Plus tard. Là, il n'avait pas envie de bouger.

"Hm... Tout à l'heure."

Et sans regarder ce qu'il faisait, il tendit d'un doigt très mou et très peu motivé une porte sur le côté qui menait à la salle de bain de l'étage, commune à sa chambre et à celle qu'il avait donné à Adrian mais que son troll de frère avait décidé de ne pas utiliser pour le moment, préférant lui squatter l'un de ses salons. C'était à se demander si il allait un jour vraiment s'installer, ou bien si il allait plutôt repartir d'où il était venu sans prévenir. Sa main retomba lourdement, puis retourna se glisser sur la taille de Luisa. Skyler était crevé, à force de surmenage. Luisa se rendrait vite compte qu'il était en train de s'endormir comme une masse.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Luisa Selva Moreno
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi: Gérante d'entreprises
Age apparent: 38 (ou moins)
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Mar 13 Déc - 14:10

La tête que faisait Skyler portait un message clair : il la mettait au défi, tout en sachant parfaitement qu'elle n'y parviendrait sûrement pas et s'amusait clairement par avance de sa déconvenue. La mexicaine lui tira la langue pour toute réponse, avant que le sujet de dérive.

Cette façon qu'il avait de se vanter l'amusait beaucoup. Le wiccan semblait réellement très fier de ses capacités au lit, et ne pouvait s'empêcher de se mettre en valeur. Cela ne dérangeait pas Luisa, d'autant que si elle restait parfaitement objective, elle devait lui donner raison. Néanmoins, elle tenait à préciser que l'échange avait été total, et qu'il eut été bon qu'il s'en souvienne. Skyler semblait s'attendre à une réponse de ce type, ce qui les mit d'accord. Luisa eut un léger rire à sa reformulation avant de lui faire un clin d'oeil mutin en posant sa tête contre lui.

"Et encore, tu n'en as eu qu'un aperçu..."

Simple constat ou invitation à remettre le couvert ? Dans d'autres circonstances, on aurait pu douter. Mais en cet instant précis, elle était tout à fait comblée, et à moins qu'il ne parvienne à la réveiller efficacement, elle allait rester ainsi un moment. Dans une tentative de garder un minimum de motivation, elle proposa de se diriger vers la salle de bains, mais elle sentit le poids du visage du wiccan dans ses cheveux et comprit qu'il était certainement aussi fatigué que lui, si ce n'était plus.

"Mhm."

N'ayant pas vraiment envie de se battre, et n'étant pas contre un peu de repos, Luisa laissa tomber la discussion, son regard vaguement dirigé dans la direction qu'il montrait du doigt. Il devait s'agir de la salle de bains, justement. La mexicaine hocha légèrement la tête, uniquement pour signifier qu'elle avait compris. Le bras du wiccan retrouva sa place sur sa taille et sa main à elle se dirigea sur son torse, s'installant un peu plus confortablement. Elle sentait le souffle de Skyler dans ses cheveux et sa respiration ralentissait doucement, lui laissant croire qu'il n'allait pas faire long feu. Est-ce que cela la dérageait vraiment, cela dit ?

"Ok, va pour une petite sieste..."

Apparemment pas. Soupirant, Luisa ferma les yeux à son tour, se laissant envahir par l'état comateux qui la menaçait depuis de longues secondes déjà. Il fallait dire qu'entre le calme après la tempête de leurs ébats, le silence et la respiration calme de Skyler contre elle, il était difficile de se forcer à rester éveillée.

Ils restèrent ainsi peut-être une dizaine de minutes avant que Luisa ne se mette à frissonner. Sa température corporelle descendait, celle de son oreiller improvisé aussi, conclusion, elle commençait à avoir froid. La mexicaine vit là l'occasion de se traîner jusqu'à la salle de bains. Le plus doucement possible, en essayant de ne pas réveiller Skyler, elle se décala et descendit du lit avant de se diriger vers la porte que le wiccan lui avait indiquée plus tôt, laissant la porte ouverte derrière elle au cas où le Prince au Bois Dormant se réveillerait et déciderait de la rejoindre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4341-luisa-selva-moreno
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Mar 13 Déc - 21:38

Il répondit à Luisa par un ricanement muet, accompagné d'un haussement de sourcils une fois de plus éloquent. Ça, il ne doutait pas une seconde qu'il n'avait encore eu qu'un aperçu incomplet des talents de sa partenaire, notamment parce qu'elle n'avait pas eu l'occasion de terminer ce qu'elle avait eu l'intention de faire tout à l'heure. Il ne regrettait pas d'avoir forcé le changement de configuration, mais il fallait avouer qu'il aurait été curieux d'avoir la fin. Maintenant, c'était un peu trop tard. Avec ce sortilège, on en venait souvent à être obligé de faire un choix frustrant. Mais bon. C'était comme ça...

Exténué, il s'installa confortablement. La présence chaude de Luisa contre lui était agréable. Il fut très rapidement pris d'un accès de somnolence. Après ce qu'ils venaient de faire, ce n'était pas très étonnant. Mais c'était aussi qu'il était décidément bien calé, et qu'il était crevé à un point terrifiant. Il était encore sous le coup du surmenage qui l'avait amené à criser récemment, associé au Triple Retour. Et depuis qu'il taffait jour et nuit sur le schéma de magie de l'eau qui lui permettrait un retour à son actuelle apparence suite à la prise de testostérone ordinaire qu'il avait l'intention de commencer dans les jours à venir, il n'avait pas pris un seul véritable instant de repos. Maintenant qu'il s'abandonnait au sommeil, cette fatigue se voyait mieux. Sublimée par sa pâleur anormale, elle lui donnait un air vulnérable qu'il était étrange de voir sur Skyler, lequel pouvait difficilement être décrit par ce qualificatif le reste du temps.

... Même si ce dernier mois avait été spécial.

Il s'était endormi avant d'avoir eu le temps d'entendre la réponse de Luisa, qui validait sa proposition de sieste implicite. Enfin... En vrai ça n'avait pas tellement été une proposition. Il ne lui imposait rien, mais il aurait été pour sa part incapable de se relever maintenant. Ou en tous les cas, il n'avait eu aucune intention d'essayer.

Dix minutes plus tard, il était toujours profondément assoupi. Luisa se réveilla. Elle décida de prendre les devants et d'aller se doucher, tout en faisant de son mieux pour ne pas le réveiller. A vrai dire elle aurait probablement eu du mal à y arriver : il comatait complètement, abattu par le manque de sommeil associé à la fatigue que ses émotions en pagaille lui rajoutaient ces derniers temps.

Plusieurs longues minutes passèrent. Elles auraient pu se transformer en heures - quel dommage, il aurait manqué de profiter des derniers instants d'action du sortilège - si rien d'autre ne s'était passé et si Luisa avait décidé de s'en tenir à sa décision de le laisser dormir. Cependant, des cliquetis secs retentirent dans les escaliers de l'autre pièce, indiquant l'arrivée de Rictus à l'étage. La hyène éternua un coup, puis se dirigea tout naturellement vers la chambre de son maître. Elle sauta sur le lit pour l'y découvrir vautré, et s'amusa de son apparence et de son odeur inhabituelles.

Elle le reconnaissait toujours - il en aurait fallu plus pour que ça ne soit pas le cas - mais elle notait les changements qui s'étaient opérés chez lui avec curiosité. Elle s'approcha et vint le renifler de long en large. Il sentait un peu comme l'autre occupant de la maison, ce qui lui paraissait tout de même un peu perturbant, quand bien même ils avaient toujours eu des odeurs proches. Elle poussa un grognement agacé puis se mit à lui lécher copieusement le visage.

Sa truffe touffue qu'elle lui avait fourré un peu partout l'avait déjà fait frissonner et froncer des sourcils à plusieurs reprises, mais le torrent de bave fut ce qui réveilla définitivement Skyler, lequel poussa un râle d'agacement pâteux, éraillé, encore encrassé de sommeil. Il repoussa l'animal sans beaucoup de délicatesse.

"Raaaaaaah... Saloperie... Faut toujours que tu viennes m'emmerder quand je dors..."

Il laissa tomber lourdement son bras contre un oreiller, qu'il attrapa du bout des doigts avant de l'abattre sans retenue dans la tête de l'animal, qui émit un glapissement irrité. Elle claqua des mâchoires dans sa direction, ce qui ne le fit aucunement réagir. Il était en train d'essayer de se redresser en position assise, et à en croire son expression absente, le réveil était difficile.

"Oh misère..."

Il n'avait pas les yeux en face des trous et la tête lui tournait. Parfait... A part ça tout allait bien. Il se frotta le crâne et poussa un soupir laborieux. Puis il s'efforça de ramper jusqu'au bord du lit et de se relever. Là, il prit son tas de vêtement, avec lequel son revolver fétiche était fourré. Il entendait la douche couler. C'était probablement une chose à faire si il voulait se réveiller, ouais... Et puis bon, il était visqueux, c'était pas top pour se rhabiller.

Son pas vaseux le mena bon gré mal gré jusqu'à la salle de bain, dont il ouvrit la porte. Il avait envie de pisser. Il avait un public, mais tant pis. De toute façon elle était suffisamment occupée avec la douche pour ignorer ce qu'il se passait à côté, surtout avec le boucan que l'eau faisait en tombant dans la cabine. Après avoir posé ses fringues sur un quelconque tabouret - son but n'étant que de garder son flingue à une proximité acceptable de lui - il profita de pouvoir brièvement s'occuper de tout ça sans s'asseoir - ça aurait quand même été dommage de manquer cette occasion - puis il revint sur ses pas jusqu'au lavabo, sur lequel il appuya ses paumes, avant de relever le nez en direction du miroir.

Il eut un petit choc. C'était loin d'être la première fois qu'il voyait cette gueule, mais entre son expression claquée qui renforçait la ressemblance et le fait que c'était la première fois qu'il était soumis à ce sort depuis qu'Adrian était revenu dans sa vie, il y avait de quoi être déconcerté. Il n'était pas encore son sosie : le sortilège n'agissait pas avec autant d'efficacité qu'une dose fréquente de T ordinaire sur les caractères secondaires. Reste que certains traits de son frère, moins visibles habituellement, ressortaient dans la forme de son visage moins androgyne et dans ses expressions. Il pencha un peu la tête sur le côté pour s'admirer et ne put s'empêcher de pouffer devant le résultat.

"... C'est vraiment trop drôle."

... Et ce n'était que le début. Quand il aurait changé de traitement et que cela finirait par se voir, ils auraient l'occasion de s'en amuser sans fin. On pouvait compter sur eux pour user de leur similarité physique, voir pour en abuser.

Toujours rieur, il décida finalement de s'approcher de la la cabine. Il était un peu en retard, mais même si c'était pour quelques minutes, il n'aurait pas dit non pour partager un brin d'intimité supplémentaire avec son invitée. Il passa le nez dans l'interstice des portes coulissantes, ses yeux rieurs dardés sur celle qui se cachait derrière.

"Эй, ты - привет!... J'arrive !"

Non... Vous croyiez qu'il allait demander l'autorisation ? Il était persuadé d'être le bienvenu. Elle avait laissé la porte ouverte.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Luisa Selva Moreno
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi: Gérante d'entreprises
Age apparent: 38 (ou moins)
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Mer 14 Déc - 23:44

On ne pouvait pas nier les bénéfices d'une douche chaude, quelles que soient les circonstances. Et dans celles où Luisa se trouvait, c'est à dire passablement frigorifiée maintenant que la chaleur des événements récents était retombée et poisseuse et raidie de partout pour les raisons que l'on connaissait, c'était d'autant plus appréciable.

Elle s'était donc glissée dans la salle de bains le plus silencieusement possible, ayant noté que Skyler avait besoin de sommeil. C'était une réflexion qu'elle lui avait déjà faite la dernière fois qu'ils s'étaient vus, mais apparemment il ne l'avait pas écoutée... Grand bien lui fasse, c'était un adulte responsable, mais elle doutait que jouer ainsi avec sa santé soit une bonne chose... elle en connaissait qui s'étaient fait vampiriser afin d'éviter la mort pour pas beaucoup plus que cela.

Laissant la porte ouverte derrière elle au cas où elle finirait par avoir de la compagnie, la mexicaine s'était ensuite faufilé dans la douche, n'ayant pas pris la peine de trimballer ses vêtements d'une salle à l'autre. Elle se demandait même si elle aurait pu les trouver, vu l'entrain qu'avait mis Skyler à les balancer de tous côtés. Une fois dans la cabine relativement spacieuse (mais elle ne s'était pas attendue à moins, ne serait-ce que parce que dès qu'il s'agissait d'endroits où les activités à plusieurs avaient tendance à devenir échauffées, le wiccan s'arrangeait toujours pour qu'il y ait de la place), Luisa s'empara du pommeau de douche et trouva rapidement le moyen de parvenir à la température adéquate (c'est à dire CHAUD). Un profond soupir de contentement passa ses lèvres lorsque l'eau entra en contact avec sa peau. Bon sang, ce que ça faisait du bien !

A vue de nez, il y avait du gel douche et du shampoing dans un coin, et c'était tout ce que la mexicaine demandait. Elle regrettait un peu l'absence de jets massants, ce que son dos aurait particulièrement apprécié, mais elle se contenterait d'une séance de spa un peu plus tard dans la semaine, pourquoi pas ? Voilà quelque chose qu'elle devrait proposer à Olivia, cela faisait longtemps qu'elles n'avaient pas passé du temps ensemble pour le simple plaisir de se voir.

Perdue dans ses pensées (et à moitié anesthésiée par la chaleur ambiante), Luisa n'entendit pas Skyler entrer dans la salle de bains, ni même se servir des toilettes. Le bruit de la chasse d'eau cependant attira son attention, et elle en profita pour arrêter l'eau le temps de se passe du savon sur le corps.

Ce qu'elle n'avait pas prévu, par contre, c'était que le wiccan choisirait cette instant précis pour passer le nez dans l'ouverture de la douche pour la rejoindre. Elle n'avait absolument rien contre l'idée, au contraire (sinon elle se serait arrangée pour qu'il ne puisse pas venir, en verrouillant la porte), mais par contre, elle avait toute une liste d'arguments contre le courant d'air froid qu'il provoquait ce faisant.

"Entra, entra, ¡pero rápido que hace pendejo frio!"

Sérieusement, elle était à deux doigts de claquer des dents. Elle avait peut-être passé un peu trop de temps sous l'eau brûlante, en fin de compte. Le fait d'entendre Skyler parler dans sa langue maternelle avait tendance à provoquer l'usage de sa propre langue, d'autant qu'il l'avait sortie de ses pensées, qui se déroulaient généralement en espagnol. Elle attendit donc qu'elle l'ait rejoint pour lui lancer avec un sourire faussement contrit.

"... Il faisait froid."

En comparaison d'ailleurs, Skyler avait probablement l'impression d'entrer dans un sauna. La mexicaine posa ses mains pleines de mousse sur les épaules du wiccan.

"Bien dormi ?"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4341-luisa-selva-moreno
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Jeu 15 Déc - 16:03

La salutation russe lancée un peu par réflexe parce qu'il était de bonne humeur et que c'était la première chose qui lui était venue se vit offrir en réponse une phrase espagnole à laquelle il ne comprit pas un traître mot. Ça ne le dérangeait pas outre mesure, en réalité ça l'amusait plus qu'autre chose, d'autant qu'à l'attitude de Luisa, il comprenait très globalement l'idée qu'elle essayait de faire passer. Néanmoins c'était appeler ses tendances farceuses que de s'exprimer dans une langue qu'il ne comprenait pas lorsqu'il était en mesure de rendre la pareille, ainsi que la jeune femme avait déjà eu l'occasion de s'en rendre compte plus tôt.

Elle n'avait pas fini. Volontairement provocateur, il appuya le coude sur la porte sans donner l'air de vouloir se presser. Ironiquement poseur, il glissa un peu avec la paroi coulissante qui bougeait sous son poids, et il ajouta l'air de rien :

"что ? Я не понимаю."

... Qu'on aurait pu traduire par un "Quoi ? J'ai pas compris", à condition de savoir parler le russe. Mais loin de lui l'idée de transformer sa partenaire en glaçon au sens propre comme au figuré. Il cessa bien vite de se payer sa tête et rentra dans la cabine. Une fois les portes bien closes derrière lui, il décala l'orientation du pommeau pour éviter à Luisa de se prendre le jet d'eau alors qu'elle avait encore besoin de se savonner, et il avança la main vers les commandes de la douche. Elle l'avait réglée brûlante. Ça ne le dérangeait pas. A vrai dire il avait bien besoin de se détendre ces derniers temps et cet effet sauna actuellement en fin de vie dont ils profitaient paraissait être un bon moyen d'évacuer les tensions résiduelles que leurs ébats n'avaient pas réussi à relaxer. Très vite, le pommeau se remit donc à cracher jets bouillants et vapeur d'eau en grande quantité. La température se remit à monter agréablement.

"... Il faisait froid."

Un rictus en coin apparut sur les lèvres du russe alors qu'il se tournait vers Luisa et lui jetait un regard amusé.

"J'ai cru le comprendre à la façon dont tes épaules ont cherché à avaler ta tête, oui..."

Elle initiait un rapprochement qui le fit glousser. Il posa une main dans le bas du dos de la jeune femme et ses lèvres contre les siennes à l'occasion d'un baiser rapide, puis il soupira en guise de réponse.

"Hm hm... Je crois que j'étais parti pour faire ma nuit, mais la hyène en a décidé autrement. Oh, c'est pas plus mal... Je dormirai plus tard."

Ça aurait été dommage de perdre l'occasion de partager cette douche avec elle. Et de rester inconscient lorsqu'il était sous l'effet d'un sortilège aussi rare, toujours.

"J'amène l'eau ?"

Elle paraissait être relativement avancée dans son opération de savonnage... Quant à lui il avait vraiment besoin de passer sous le filet, si bien que ça aurait été le moment de s'en occuper. Une fois qu'il eut confirmation, il redonna au pommeau sa trajectoire initiale. Il eut l'impression de sentir ses sens s'écrouler sous le jet d'eau brûlant. Il poussa un soupir d'aise et passa les mains dans ses cheveux dégoulinants pour les ramener en arrière. Punaise... Maintenant, il sentait tous les muscles trop tendus qu'il y avait dans son dos, dans ses épaules, et un peu partout à des endroits dont il ignorait même l'existence. Ce schéma de magie de l'eau épuisait le peu de ressources dont il disposait encore, suite à cette période compliquée.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Luisa Selva Moreno
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi: Gérante d'entreprises
Age apparent: 38 (ou moins)
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Ven 16 Déc - 16:43

Luisa lança un regard noir à Skyler quand il s'appuya un peu plus sur la porte. Il avait beau parler russe, sa posture et son air amusé étaient probablement tout aussi éloquents que sa chair de poule et son air frigorifié. Elle avait une relativement bonne idée de ce qu'il pouvait être en train de dire et appréciait très moyennement qu'il se marre ainsi à ses dépends. Heureusement, l'instant ne dura pas, puisqu'il s'agissait apparemment du simple plaisir de la taquinerie. Skyler entra vite dans la douche, fermant derrière lui, au plus grand plaisir de la mexicaine qui entreprit de continuer son opération de savonnage.

Elle se rendit ensuite compte que son attitude méritait peut-être explication, qu'elle offrit donc de bonne grâce avec un sourire faussement contrit tandis que le wiccan avait rallumé l'eau, laissant la cabine de douche revenir doucement mais sûrement à une température acceptable. Elle lui tira la langue quand il lui répondit qu'il avait su comprendre sans les sous-titres grâce au mime plus ou moins forcé qu'il lui avait fait faire et s'avança avec amusement.

Un léger rapprochement et un baiser plus tard, Skyler répondait à sa question tandis que Luisa finissait se de savonner. Elle eut un éclat de rire amusé.

"Je me disais bien que tu ne t'étais pas réveillé tout seul... Tu avais l'air trop fatigué pour ça, je crois qu'une série de vraies nuits ne te feraient pas de mal."

A quel point avait-elle pu deviner qu'il ne dormait pas beaucoup ? En réalité, c'était plus une supposition qu'autre chose. A sa tête pleine de cernes, il était évident qu'il ne dormait pas bien, s'il dormait. Elle savait également qu'il n'était pas au meilleur de sa forme depuis l'intervention de son ami coursier, puisqu'elle avait assisté à leur dispute. Et puis, elle savait ce que c'était que de se laisser emporter par le boulot. Ils n’œuvraient pas du tout dans les mêmes branches, mais cela ne changeait pas grand chose au fait que lorsqu'on travaillait trop, on était fatigué. Point.

Skyler lui proposa de ramener l'eau vers eux, et elle avait terminé ce qu'elle devait faire au sec, donc elle accepta avec un sourire et un hochement de tête. Une fois le pommeau remis en place, Luisa laissa sa tête en arrière et profita de la sensation de l'eau brûlante sur son corps. Ah, ce que ça faisait du bien. Et si elle en croyait le soupir d'aise du wiccan, elle n'était pas la seule à trouver cela agréable.

Sourire mutin aux lèvres, Luisa se glissa derrière Skyler et posa ses mains sur le haut de son dos, avant d'entamer des mouvements circulaires avec ses pouces. Elle n'était pas masseuse, mais connaissait quelques trucs appris par-ci par-là au gré de ses diverses sorties spa avec sa sœur, justement.

"Laisse-moi m'occuper un peu de tout ça..."
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4341-luisa-selva-moreno
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Ven 16 Déc - 20:14

Entre le regard noir qu'elle lui jeta avant qu'il ne mette fin à la plaisanterie et la langue qu'elle lui tira ensuite lorsqu'il lui laissa entendre qu'il n'avait pas besoin de traduction pour comprendre, Skyler avait plus qu'il n'en fallait pour considérer ses théories comme confirmées. La demoiselle n'aimait pas qu'on se paie sa poire, et ce même lorsque ce n'était pas bien méchant... Eh bien voilà qu'elle partageait un point commun avec son frangin. De mauvaise foi, il aurait dit sur un ton railleur que c'était "plutôt inattendu", mais en réalité ça n'avait justement rien de surprenant. C'était leur fierté qui parlait. Skyler n'était pas le dernier pour ce qui était d'en posséder une très grosse (sans mauvais jeu de mot), mais la sienne avait tendance à s'exprimer par d'autres biais.

Quelque chose lui disait que c'était le début d'une série d'événements hauts en couleur... Ainsi que pouvait en témoigner Lakisha, un caractère revêche n'était pas suffisant pour empêcher Skyler de s'amuser comme il l'entendait. Parfois, il n'arrivait juste pas à se retenir, ni à se soucier des conséquences de ses élans farceurs.

Pour le moment tout allait bien. Elle s'approcha et lui demanda si il avait bien dormi. "Pas suffisamment" aurait été la réponse la plus honnête qu'il pouvait fournir, mais ce n'était vraiment pas le moment qu'il se repose. Ce sortilège n'allait pas durer jusqu'au lendemain. Il aurait été vert de rater la moitié de sa durée d'effet. Être sous son effet n'était pas utile qu'au lit... Du moins pas quand il souffrait d'élans dysphoriques aussi poignants qu'en ce moment.

Ça devait se voir sur sa gueule, qu'il était fatigué, car Luisa s'en était rendue compte et elle lui donnait un conseil qu'il savait qu'il aurait dû suivre, si il avait voulu être raisonnable. Il grimaça un peu. Ce schéma de magie minérale, c'était du boulot. Il fallait qu'il soit terminé avant qu'il commence à modifier son traitement, et il avait vraiment TRÈS envie de commencer son nouveau traitement au plus vite. Ce besoin dépassait celui qu'il avait de se reposer afin de se remettre de l'épisode de surmenage précédent. Surmenage qu'il prolongeait par là-même, du coup. Il allait encore être crevé lorsqu'il reprendrait le taf pour de bon, mais ça n'avait pas d'importance pour le moment.

"Je peux pas dire le contraire... Mais ça va devoir attendre encore un peu. Crois-moi... Je dormirai nettement mieux une fois que ce que je suis en train de faire sera terminé. Dans tous les sens du terme."

... Ce n'était pas un secret, ce pourquoi il en parlait aussi librement. Néanmoins il ne savait pas si de plus amples explications l'intéresseraient, d'autant qu'il était prompt à partir dans des élucubrations pleines de détails techniques et de précisions pointues, lorsqu'il s'agissait de Wicca, et encore plus quand on en venait à sa spécialité. Ça pouvait vite devenir compliqué pour une non initiée. Il préférait lui épargner ça.

Il fit venir le filet d'eau chaude sur eux et poussa un soupir de confort lorsqu'il sentit le jet brûlant couvrir sa peau. L'onde agréable lui donnait l'impression de fondre. Presque à nouveau somnolent, il sentit à peine Luisa s'éloigner afin de passer derrière lui.

Les doigts de la mexicaine le surprirent donc sans retenue lorsqu'ils vinrent presser le haut de son dos à des endroits immédiatement pertinents. La douleur était aussi juste qu'inattendue. Ça faisait du bien autant que ça faisait mal, et il poussa un cri de soulagement sincère. Bon sang... C'était pas possible d'être aussi tendu. C'était à croire que son dos s'était changé en bois. Il eut l'impression que ses jambes allaient le lâcher. Elle venait de le mettre KO en un geste... Encore plus efficace que lorsqu'elle avait fait de même avec ses lèvres, ailleurs.

Bon, le registre était différent, mais l'efficacité était là. Il avait juste envie de se coucher contre le mur et de profiter. De quand datait la dernière fois qu'il avait reçu un massage ? C'était pas exactement ce à quoi il s'adonnait la plupart du temps avec ses diverses relations... Il se rendait compte qu'il en aurait pourtant eu besoin un peu plus souvent.

"Oh punaise... Je... je. Waouh..."

Il en perdait ses mots. Et l'envie de faire le moindre commentaire, de toute façon. Il ferma les yeux et poussa un soupir qui en disait long sur la tension qu'il intériorisait, et que leurs activités précédentes n'avait visiblement pas réussi à relâcher entièrement.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Luisa Selva Moreno
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi: Gérante d'entreprises
Age apparent: 38 (ou moins)
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Ven 16 Déc - 21:43

Ce n'était pas que Luisa n'appréciait pas une bonne farce... C'était simplement que, jusqu'à présent, elle en avait toujours été l'instigatrice plutôt que la cible principale, et qu'il était difficile de changer de paradigme après tant d'années. Peut-être qu'elle finirait par s'amuser de ce côté-là de la personnalité de Skyler, ne serait-ce parce qu'ils se ressemblaient à ce point de vue et que chaque farce qu'il pourrait faire entraînerait son lot de représailles, ce qui pourrait donner une dynamique tout à fait intéressante... Mais pour le moment, elle avait froid, et n'arrivait aucunement à réfléchir à ce genre de choses. Conclusion, elle était juste faussement fâchée, ce qui ne faisait qu'amuser encore plus le wiccan. Quelque chose lui disait qu'ils n'était pas sortis de l'auberge...et c'était bien ça le plus marrant !

Après une salutation agréable ils enchaînèrent sur une discussion plutôt sérieuse qui tournait autour de l'état de fatigue avancé de Skyler. Il grimaçait, preuve selon la mexicaine qu'il n'appréciait pas vraiment qu'on lui dise qu'il avait une sale gueule (peut-être parce qu'il n'y était pas habitué) mais également qu'il reconnaissait qu'elle avait raison, ce qui était déjà un pas. Après, il faisait bien ce qu'il voulait, mais au moins Luisa lui avait donné son avis. Le wiccan lui expliqua d'ailleurs dans les grandes lignes qu'il ne pourrait pas trouver le sommeil ant qu'il n'aurait pas fini ce sur quoi il bossait, et si ce n'était pas exactement quelque chose que la mexicaine subissait de par son travail, elle pouvait le comprendre. Elle hocha donc la tête.

"Essaie juste de prendre du repos avant de recommencer une période intensive après tout ça alors."

Parce que là, elle voulait bien que les russes soient plutôt pâles, mais il atteignait des sommets. Et avec leurs peaux côte à côte c'était d'autant plus flagrant. Elle eut un léger rire à cette pensée puis ils reprirent le cours de leur douche, avant que Luisa ne décide sur un coup de tête d'être sympa.

...Non, en réalité elle était plutôt sympa de manière générale, mais on se demandait toujours pourquoi (surtout Esteban, qui y voyait toujours une sorte de piège, allez savoir pourquoi). Bref, elle posa ses mains sur le dos de Skyler et commença à le masser doucement, mais fermement, ce qui fut extrêmement apprécié d'après ce qu'elle entendait. La mexicaine eut un sourire amusé.

"Tu devrais investir pour des jets massants dans la douche. Ca te permettrait de détendre le béton qui te sert de dos un peu plus souvent."

Elle déposa un léger baiser dans sa nuque sans cesser ses gestes, le laissant profiter de ses doigts de fée.

"Ou alors venir profiter de ceux de l'appartement."

En le disant, elle réalisa qu'elle ne l'avait jamais vraiment invité chez elle auparavant. Ce n'était pas très étonnant de sa part, elle qui avait tendance à garder sa vie privée très privée et donc à éviter de donner à ses partenaires une adresse à laquelle sa famille pouvait passer à l'improviste. Mais c'était venu naturellement, et elle se rendait compte que cela pourrait même être assez drôle... La tête que ferait Olivia si elle voyait Skyler débouler dans le salon serait magique.

Elle descendit légèrement et le wiccan sembla une fois de plus approuver ses gestes. La mexicaine lui répondit avec fausse modestie.

"Oui, je sais. Merci."

A vrai dire, cela ne l'étonnait pas que de si petits gestes soient aussi efficaces : la tension qu'elle sentait sous ses mains était énorme. S'il ne voulait pas dormir, elle pouvait au moins le détendre un peu. De la malice plein la voix, Luisa chercha à atteindre l'oreille du wiccan pour lui murmurer sur un ton clairement séducteur.

"Tu sais, j'ai presque l'impression que je pourrais te mettre face au mur et faire absolument tout ce que je veux de toi là... C'est assez plaisant comme sensation."

Elle le charriait. A moitié. Peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4341-luisa-selva-moreno
 

Réunion : Skyler Skinner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: ¤ SCENE III : Les vieux quartiers ¤ :: ║Le vieux carré Français║ :: Les Maisons du vieux carré-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit