AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Réunion : Skyler Skinner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Luisa Selva Moreno
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi: Gérante d'entreprises
Age apparent: 38 (ou moins)
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Lun 21 Nov - 9:16

Luisa n'a pas à attendre très longtemps avant que la porte ne s'ouvre. Elle n'est pas étonnée de voir le regard de Skyler se diriger directement sur ce qu'elle a entre les mains. Elle secoue la tête en souriant, retenant un éclat de rire dans un pouffement amusé. Il a l'air d'un gamin qui s'extasie d'avance à l'idée de ce qu'il va pouvoir faire avec son jouet... Honnêtement, Luisa n'était pas certaine qu'elle aurait aimé être à la place d'Adrian : des deux frères, il donnait clairement l'air d'être celui qui subissait le plus.

La mexicaine hoche la tête en réponse au signe du wiccan de ne rien dire, mais son sourire amusé ne la quitte pas. Elle a l'impression de retourner à l'époque où elle traînait sa soeur avec elle dans leurs plans foireux pour ennuyer les frères Luz-Descalzo par tous les biais imaginables... C'était divertissant. Quand il lui adresse la parole, son sourire s'agrandit et une étincelle fait briller son regard sombre.

"Bonsoir. Je me suis dit que ça ne ferait pas de mal..."

Bien évidemment qu'elle rentre dans le jeu. Elle est dedans depuis le départ. A dire vrai, elle a hâte de voir la tête d'Adrian. L'homme ne lui avait guère paru autrement que taciturne ou blasé jusqu'à présent (sauf quand il était sur scène avec Skyler, mais ça c'était une autre histoire), elle est donc curieuse de voir l'effet que ce genre d'épices peut avoir sur lui. Vu la façon dont Skyler a insisté pour qu'elle fasse cette tarte, ça doit clairement valoir le coup d'oeil.

Il se décale pour la laisser entrer et elle passe devant lui en posant rapidement ses lèvres sur les siennes en guise de salutation. Quand même. Puis elle part en direction du salon, mais tombe directement sur Adrian, qui s'empresse de la saluer... et de la décharger de cette fameuse tarte. Elle ne peut que l'observer avec surprise, la bouche légèrement entrouverte. Un murmure lui échappe.

"Ah oui, tout de même..."

Elle sait que ce wiccan-là est assez branché pâtisseries, elle a cru le comprendre dans ses conversations avec Skyler. Mais elle ne s'attendait pas à ça, il faut dire. C'est quand Adrian lance qu'il va chercher de quoi couper la tarte qu'elle retrouve un minimum de consistance.

"Bonsoir Adrian, c'est gentil de ta part."

Avec juste la dose subtile d'ironie qu'il faut pour montrer que la mexicaine est parfaitement consciente que, sans cette tarte, il aurait probablement été beaucoup moins aimable. Quelque chose lui dit qu'il ne va pas tarder à la détester, en réalité. Son regard se tourne vers Skyler tandis que le troisième occupant de la pièce part pour la cuisine, et elle lui fait un haussement de sourcils intrigué du type 'Et maintenant ?'

Qu'on se le dise, il est hors de question qu'elle reçoive des restes de jalapeños sur sa robe. Quelle que soit la bataille qui s'annonçait, elle s'en écarterait. Faut pas abuser.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4341-luisa-selva-moreno
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Lun 21 Nov - 11:07

Difficile de garder son sérieux quand Luisa lui tirait cette tête là. Elle avait beau lui faire le numéro de la grande soeur mi-amusée mi-dépitée face aux bêtises de son cadet, il savait qu'elle s'amusait approximativement autant que lui de la farce qui était sur le point de se dérouler. Il pouvait le voir dans ses yeux enjoués, dont la lueur brillante devait probablement se refléter dans les siens. Après tout c'était l'une des raisons pour lesquelles il s'étaient si bien entendus dès le départ : ils étaient tous les deux de grands blagueurs.

Et bien sûr, elle le suivit sans accroc quand il fit mine de l'accueillir avec toute l'innocence dont il n'était pas capable, avec un mot discret pour la pâtisserie qui ne tarderait pas d'attirer les naseaux avides de ce morfale d'Adrian.

"En effet... Je crois même que tu vas faire plus d'un heureux. Adrian est là ce soir, visiblement, Précieuse l'a libéré pour la soirée."

Il lui rendit un baiser distrait, pour le moment principalement concentré sur son frère qu'il entendait se déplacer depuis le salon où il était posé.

Ca ne rata pas. Il lui fut extrêmement difficile de ne pas hurler de rire au moment où il croisa le regard de son jumeau, plein d'étoiles tandis qu'il remarquait la tarte dans les mains de la mexicaine. La façon dont son visage tout d'abord sombre et peu avenant comme à son habitude s'était illuminé était tout bonnement magique. Heureusement pour tout le monde (sauf un), Skyler était un grand habitué des mascarades et il en fallait plus pour qu'il n'arrive plus à tenir un rôle qu'il s'était donné. Il ricana lentement en approchant de Luisa, profitant du spectacle que leur réservait l'autre wiccan. Il "participait" à son étonnement. La fausse gentillesse de son frère n'avait dupé personne.

"Ouais, ouais... Il lui arrive même d'être gentil, quand il prend les gens pour des tartes."

Il était parti chercher un couteau. Du coin de l'oeil il vit Luisa se tourner vers lui. Il se tourna vers elle... Les lèvres pincées, les yeux brillants d'un fou rire retenu. C'était quand même difficile de se retenir face à une entrée pareille, et tandis qu'Adrian n'était pas à proximité. Il secoua la main, se couvrit la bouche, et tenta de retrouver son calme. Si il paraissait congestionné d'avance, vu le peu de temps qu'Adrian allait probablement mettre à revenir de leur côté, il allait se douter de quelque chose. C'était pas comme si Luisa allait avoir le temps de lui faire ce genre d'effet en usant d'autres de ses talents.

Il lui indiqua le canapé. Peut-être qu'ils feraient bien de faire mine de s'y rouler une pelle (à tarte), si on voulait que son jumeau ne remarque rien à leur manège. Luisa aurait tout le temps de... partir loin, au moment où Adrian cracherait du feu en chialant Marshi. Parce que Skyler avait beau être inconséquent, il était conscient du fait que le second à prendre cher allait être lui. Adrian n'allait jamais se laisser pourrir sans lui opposer une réponse égale à sa déception. Mais peu importait... Comme souvent, il considérait que ça valait le coup de prendre un peu cher.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Adrian Case
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Infirmier
Age apparent: La trentaine
Dangerosité:
23/30  (23/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Mer 23 Nov - 16:54

Adrian se moquait, mais alors, allègrement de la présence de Luisa, surtout à partir du moment où elle avait apporté un truc à bouffer... Surtout si dit truc était une tarte. Il n'avait pas fallu deux secondes pour la lui prendre des mains et disparaitre dans l'autre salle. Qu'ils entrent et s'installent sur les canap, il en avait rieeeen à foutre. Ses papilles étaient maîtresses de ses mouvements.

Il entendit vaguement la réponse de Luisa, qui disait que c'était "gentil" de sa part. Elle en croyait pas un mot à l'entendre, ayant déjà vu le caractère habituel du wiccan au corbeau. Sans répondre ou sans se soucier, il posa la tarte sur la table basse avant de foncer en cuisine. Il lui avait fallu une seconde de réflexion pour se demander s'il ne la couperait pas dans la cuisine pour la mettre sur une assiette (tout en volant allègrement la première part) - puis de toute façon, s'il manquait un morceau ça se verrait pas sur une assiette plus petite. Mais non, il avait déjà posé le plat, tant pis.

Comme promis il disparut quelques instants le temps de traverser la salle pour aller dans la cuisine et trouver l'objet convoité. On ne pouvait nier que dans l'instant, Adrian salivait déjà tellement qu'il aurait pu remplir un aquarium, ou terrarium si on en croyait leurs envies de tortue.

Il ne prit même pas la peine de les regarder quand il revint dans le salon, sa pensée était sur une route unique : manger cette tarte. C'était comme si on lui avait mit des oeillères, si bien qu'il ne prit même pas la peine de s'assoir sur un fauteuil mais s'accroupi devant la table basse. Il commença à couper une part, puis se souvint qu'il y avait d'autres gens. Gnn, bon. Par politesse il coupa deux autres parts (nettement plus petites - sans vergogne) et ne prit pas une seconde de répit pour ramasser la sienne.

A la façon dont certains animaux se gavent pour manger plus tranquillement plus tard, Adrian mordit férocement dans le morceau, mais n'attendit pas avant d'engloutir le reste quelques millisecondes après.

Deux choses se passèrent simultanément. Tout d'abord, ses papilles mirent du temps à envoyer des signaux à son cerveau disant "hé, c'est pas sucré, on s'attendait pas à ça, qu'est-ce que...?"
Seconde chose... "c'est pas sucré, c'est pas salé, c'est PIQUANT."

Alors qu'on se le dise bien; Adrian était friand de tout ce qui était sucré, mais n'avait rien contre les épices brûlantes qui faisaient que sa bouche s'anesthésiait... Mais à petites doses, avec un peu de préparation avant. Là, il avait mangé la part comme on mange un truc fondant et doux et appétissant... Sauf que bah, les jalapenos c'était pas tout à fait le genre de truc qui épargnait la gueule quand on mangeait d'un coup comme ça.

Tout ce temps il était resté immobile, figé, comme si les secondes s'étaient ralentis pour devenir des minutes voir des heures, le temps que son cerveau mette ensemble les pièces du puzzle. Il pouvait presque entendre la voix de Skuld dans son oreille : "Tu t'es fait niquer."

Sans bouger, il avala le contenu de sa bouche; parce que tant qu'à faire il était déjà brûlé au fer. Son visage devait être rouge, mais alors rouge. Il tourna trèèèès lentement ses yeux vers Luisa et Skyler; il était fort probable que quelques veines y aient pété. Des envies meurtrières ne pouvaient qu'être visibles sur son regard. Sa bouche s'ouvrit, lentement, avant qu'un hurlement de haine pure ne lui échappe.

"SKYYYLEEEEEEEEEEER!"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4198-adrian-case-fini#69907
Luisa Selva Moreno
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi: Gérante d'entreprises
Age apparent: 38 (ou moins)
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Mer 23 Nov - 22:46

La réponse de Skyler concernant la présence de son frère manqua de lui faire rouler des yeux dans une idée de "Tu embarques vraiment tout le monde dans tes âneries", mais cela ne fit réellement qu'agrandir son sourire. L'idée l'amusait follement, même si elle n'avait pas encore assez parlé avec Adrian pour se faire une idée précise du personnage. Juste de quoi se rendre compte qu'il était particulièrement taciturne et prioritairement blasé face à la vie, sauf lorsqu'il s'agissait de se déhancher avec son frangin pour attiser les foules. Ce qui n'était clairement pas assez.

Ah, si. Apparemment, il adorait les tartes. La façon dont il lui enleva des mains celle qu'elle avait apportée était assez drôle, et Luisa ne résista pas à l'envie d'une petite pique bien placée, que Skyler suivit (ce qui lui retira une satisfaction qu'elle n'essaya même pas de cacher). Quelques secondes à peine plus tard, Adrian disparaissait dans la cuisine et la mexicaine se tournait vers le propriétaire des lieux pour avoir une idée de la suite. La tête que Skyler tirait manqua de la faire éclater de rire. Pour éviter cela, elle plaqua silencieusement une main sur ses lèvres, non sans remarquer avec une hilarité encore augmentée que Skyler faisait exactement la même chose. Merde... Il n'y en avait pas un pour rattraper l'autre. Cela faisait certainement partie de ce qui les avait rapprochés en premier lieu.

Suite au geste du wiccan, Luisa s'avança pour s'installer sur le canapé, attendant qu'elle le rejoigne. Puisqu'il fallait paraître occupés, autant le faire bien, d'autant que cela leur éviterait probablement d'éclater de rire avant l'heure. On les sentait pourtant tous les deux distraits, plus encore quand Adrian refit son apparition dans le salon. L'ayant entendu s'asseoir, Luisa attendit quelques secondes avant d'ouvrir un œil, juste le temps de voir le wiccan strip-teaseur couper des parts de tartes, ridicules comparées à celle qui était déjà découpée. Elle fit glisser son pouce dans la nuque de Skyler, juste assez pour attirer son attention et lui faire un signe discret vers son frère (s'il n'était pas déjà en train de l'observer attentivement).

La suite de la scène se passa comme au ralenti. Adrian prit sa part de tarte et mordit aussitôt dedans. Luisa cessa toute mascarade, se concentrant plutôt sur la coloration rapide du russe, qui passait d'un blanc laiteux à un rouge vif de façon progressive, en partant de la bouche jusqu'au front. La mexicaine n'aurait pas été étonnée de lui voir de la fumée sortir par les oreilles tellement il donnait l'air de fulminer. Elle se tendit imperceptiblement quand elle vit le regard gris-jaune de l'imprudent wiccan se tourner vers eux : il n'avait déjà pas l'air aimable en temps normal (sauf quand on lui apportait des pâtisseries, apparemment), mais là ça dépassait tout ce qu'elle avait eu l'occasion de supposer. Son regard sombre fit des aller-retours entre Adrian et Skyler, s'interrogeant sur ce dernier : il était certain de ce qu'il faisait ?

Le grondement qui sortit ensuite de la bouche d'Adrian manqua de la faire sursauter. Wow. Il était fâché. Même Juan n'avait pas hurlé ainsi quand Olivia et elle avaient inversé son assiette avec celle de leur père, connu pour manger plus épicé que le reste de la famille au complet. Et pourtant, il avait tiré une tête à peu près similaire... Ah, voilà que le souvenir faisait remonter son hilarité en flèche.

"...Je sens qu'il est temps pour moi de battre en retraite..."

Luisa s'éloigna donc stratégiquement, prenant place d'un pas agile dans le fauteuil qui était le plus éloigné des deux autres protagonistes... Mais pas avant de s'être penchée vers la table basse pour prendre une des parts de tarte qu'Adrian avait si gentiment préparée pour eux.

Une jambe sous les fesses, l'autre balançant légèrement dans le vide, bien tassée contre le dossier du fauteuil et sa part de tarte aux jalapeños dans les mains, Luisa se délectait de l'ensemble de la situation. A une distance raisonnable.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4341-luisa-selva-moreno
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Mer 23 Nov - 23:44

Dans sa vie, Skyler avait roulé beaucoup, beaucoup de pelles. Néanmoins c'était probablement l'une des premières où il se trouvait autant déconcentré, et pas parce qu'on était en train de lui faire autre chose ailleurs qui aurait détourné son attention de l'échange buccal. Nan... Seulement, Adrian était en train de revenir de la cuisine avec son couteau et il s'approchait de la tarte piégée. Le moment de vérité était presque arrivé. Il était temps qu'il fasse attention et se prépare à immortaliser l'événement, sans quoi Précieuse allait lui en vouloir de ne pas avoir tenu sa promesse correctement. La photo d'Adrian rouge et gonflé, la bouche pleine de piment, faisait effectivement partie du deal qu'ils avaient passé pour lui faire libérer sa soirée.

Il sentit qu'elle essayait de le prévenir avec un geste, mais il était déjà prêt. Sa vision périphérique mi-close tentait de capter les mouvements que faisait son frère, tout à son bord. Il avait la main dans la poche et était en train de sortir son téléphone. Il se décala pour le regarder, faisant mine d'avoir reçu un message quand en réalité il était en train de lancer l'application de photos et de la configurer.

Puis ce qui devait arriver arriva. Adrian croqua dans la tarte. Une fois. Puis une autre, sans même avoir attendu de sentir le goût des aliments. Misère... C'était parfait. Ce goinfre allait provisoirement se maudire pour son imprudence (et le détester au point d'avoir envie de le tuer mais ça, c'était déjà prévu). Skyler se fit violence pour ne pas immédiatement exploser de rire. Son visage se déforma selon une expression  de pure victoire, son sourire mordu pour éviter les secousses qui allaient lui faire rater sa photo.

Le temps s'arrêta, sauf au niveau de la couleur. Adrian ne bougeait plus et devenait progressivement si rouge qu'il allait finir par tendre vers le violet. Ses yeux exorbités voulaient lui sortir  de la tête. Ça. C'était CA qu'il avait voulu photographier. Bon sang si il avait su que l'évolution allait être si lente et si épique, il aurait carrément filmé. Parce que c'était juste magique. Mais à défaut il cliqua deux fois. Deux clichés en gros plan, tous les deux sans aucun flou - parce que c'était Skyler et que sa chance habituelle semblait avoir décidé de lui revenir en poche au moins pour cette soirée. Un message indiqua que les photos avaient bien été envoyées sur le cloud. Méfait accompli. Maintenant, même si son jumeau parvenait à lui prendre le téléphone des mains pour effacer son trophée ou carrément pour l'exploser par terre et le rendre inutilisable, ça ne changerait rien, car l'apothéose de cette plaisanterie avait déjà été transférée sur un serveur distant.

Il riait de façon quasi hystérique, muet, mais hilare au point où les larmes roulaient déjà sur son visage. Il fit mine de ranger le smartphone dans sa poche mais profita de la proximité de Luisa pour le lui glisser loin des yeux d'Adrian, qui devait de toute façon être trop occupé à cracher du feu pour le regarder faire. Peut-être parviendrait-elle à le sauver, en le cachant dans un pot de plante ou peu importe. Mieux valait que l'appareil ne reste pas sur lui, parce qu'il allait se faire littéralement dé-mon-ter.

Il eut la présence d'esprit d'espérer qu'Adrian n'irait quand même pas trop fort avec lui. Un peu tard pour y penser, certes. Prendre en compte la fragilité de sa santé mentale face à une menace physique ne lui venait jamais très naturellement, ce qui pouvait conduire à nombre de situations dangereuses et compliquées.

Ça ne lui faisait pas froid aux yeux. Il était confiant. Ça finirait bien, comme toujours, et il se seraient bien marrés.

Le cri de son frère fut le signal qui débloqua sa gorge et l'amena à cesser d'essayer de retenir son propre hurlement. De rire. Il monta, si fort et si intense qu'on aurait initialement presque pu le confondre avec de la douleur. Jusqu'à ce qu'il se brise en parcelles saccadées et rappelle, plus que jamais, le son que pouvait produire son familier à l'occasion. Il se tenait les cotes et avait à peine entendu Luisa s'éloigner.

Ça faisait TRÈS longtemps qu'il ne s'était pas autant marré. Il était à peu près aussi rouge qu'Adrian et respirait aussi mal, mais pour d'autres raisons.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Adrian Case
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Infirmier
Age apparent: La trentaine
Dangerosité:
23/30  (23/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Dim 27 Nov - 14:56

Adrian avait pour habitude de se méfier de Skyler pour des raisons évidentes. Il était un farceur chronique, et bien qu'il riait avec lui aux dépends de quelqu'un d'autre, il savait pertinemment que quelque chose pourrait tout aussi facilement lui retomber sur la gueule.

Oui il se méfiait de Skyler, mais il avait fait l'erreur d'avoir "confiance" en Luisa et son offrande. Ils n'avaient jamais vraiment discutés, donc son caractère était resté flou à ses yeux... Elle était proche de Skyler, cela aurait dû être un signal suffisant. Eh bah non. Il n'avait pas pensé qu'elle participerait à une telle chamade. Surtout quand on était conscient de la nature très rancunière du wiccan au corbeau, on pouvait se douter que cet acte ne se passerait pas sans répercussions. Sauf que pour le moment, il mettait la faute entièrement sur Skyler. Aussi fourbe que Luisa soit, il était clair que le maître de l'opération n'était autre que son jumeau. Il avait cette habitude d'entraîner d'autres gens dans ses conneries, comme il l'avait bien vu durant leur enfance.

Quelque part Luisa avait de la chance; chance qu'Adrian connaissait assez son frère pour se douter que l'idée n'était pas d'elle immédiatement, et qu'il avait lui-même subit maintes et maintes fois les conséquences des actions de Skyler. Il était bien du genre à prendre des boucliers humains quand il le fallait.

Donc ce qui devait arriver était arrivé; Adrian avait gobé la part sans réfléchir, et en subissait encore intérieurement les conséquences. Cette sensation que les parois de sa gorge fondaient comme s'il avait avalé de la lave en fusion... Il se maudirait plus tard, pour le moment il maudissait Skyler. Parce que oui, il était un goinfre, mais c'était bien son jumeau qui en avait profité... Et à voir ce portable entre ses mains, il avait bien tout prévu depuis le départ.

Multiples pensées traversèrent son esprit alors qu'il hurla le prénom de son frère. Il percevait à peine les autres mouvements tant que son esprit était focalisé sur cette ordure de première. Il avait envie de faire mal, de frapper, de casser. Il sentit les vagues comme des roulements sous sa peau, ses mains se mettant à trembler. S'il avait été un métamorphe, on penserait qu'il était en train de se transformer. Mais non, il était wiccan, et il avait trèèèèès envie de faire subir à Skyler ce qu'il ressentait dans ses entrailles dans ce moment précis.

Même avec l'esprit brûlant à chaud, il se doutait bien que les photos que Skyler avait prises étaient déjà stockées quelque part hors de danger... Casser son téléphone ne changerait pas ça, même s'il en avait fortement l'envie. Skyler avait tout prévu depuis le départ, c'était évident. Donc au lieu de ça il se redressa.

Les rires de son jumeau résonnaient dans ses oreilles de façon fortement désagréable. Si son frère ne s'était pas autant gaufré, il aurait peut-être quitté la salle avec une rage froide. Là, on se moquait ouvertement, même plus qu'ouvertement, de lui.

Au lieu de garder un air énervé, Adrian sentit son sourire grandir avec une idée qui lui vint. C'était un sourire narquois, froid et bien sadique sur les bords. Skyler était aussi rouge que lui mais pas pour les raisons... Pour le moment. Il rigolerait moins dans un instant. Il s'approcha de lui d'un pas fluide mais bien illustrateur de la haine glacée qui le traversait. D'une main il attrapa le col de Skyler, attirant toute son attention sur son regard meurtrier, alors que l'autre s'étendait vers la part de tarte qu'il avait coupé pour lui. Elle était plus petite que la sienne, mais ça suffirait. D'un geste rapide il enroula le morceau sur lui même et la porta à la bouche de son jumeau. Il tira sans gêne sur sa mâchoire pour lui faire ouvrir la bouche et enfourna la part de tarte dedans. Il prit bien soin de couvrir la dite bouche de sa main, tandis que l'autre tenait l'arrière de sa tête pour l'empêcher de s'échapper, en disant d'une voix glacée

"Avale."

Son sourire assassin ne quitta pas son visage. Il voulait voir le propre changement de Skyler en ayant la part entière dans la bouche. Ca serait moins violent que ce qu'il avait subit, surtout sans s'y attendre, mais ça restait des jalapenos. Là, aucun scrupule.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4198-adrian-case-fini#69907
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Dim 27 Nov - 16:10

Eeeeet on y était. Il avait bien rigolé, et maintenant il était temps pour lui de payer les conséquences de cette bonne plaisanterie. Le Triple Retour était en train de lui débouler sur la gueule sous la forme de son propre visage, à quelques poils et quelques traits plus forcis près, étiré dans une expression de rage intense qui ne parvenait qu'à empirer son hilarité. Adrian énervé, c'était pas triste à regarder. Dans d'autres circonstances ça aurait certainement pu le faire flipper et entraîner des conséquences regrettables pour eux trois mais Skyler s'était préparé mentalement à endurer ce genre de réactions, si bien que pour le moment, tout se passait comme sur des roulettes.

Un vague frémissement passa dans sa colonne vertébrale quand Adrian le prit par le col et il eut la très brève envie de mettre la main dans sa poche pour y récupérer son arme, afin d'en menacer son frangin. Néanmoins c'était un élan ténu qu'il était habitué à ressentir couramment dans les situations de "danger" modéré et il savait pouvoir le contenir sans aucun souci. Rien d'alarmant, donc. Rien qui soit capable de lui retirer son immense banane et de l'obliger à taire son rire. C'était un peu douloureux et Adrian avait tendance à l'étrangler, mais ça restait beaucoup trop drôle pour qu'il se calme, ainsi qu'en témoignait le regard de troll brillant de larmes qu'il dardait sur son jumeau, provocateur. Il l'invitait à aller jusqu'au bout de son idée. C'était pas comme si il ne s'y était pas attendu.

Parce que ça ne servait à rien de se battre contre Adrian qui était de toute façon plus fort que lui, et parce que ça aurait été un bon moyen pour augmenter la sensation de danger et risquer de déclencher l'un de ces états seconds incontrôlables dans lesquels on ne pouvait plus le raisonner et dans lesquels il pouvait devenir involontairement dangereux, il ne chercha pas à se défendre.

Puis à quoi bon se faire démettre la mâchoire ? Il se contenta d'ouvrir la bouche quand son frère fit pression dessus et de le laisser lui enfourner la part enroulée à l'intérieur. Puis, Adrian crut bon de le maintenir dans cette position pour l'obliger à manger plutôt qu'à recracher et c'était plutôt bien vu de sa part dans le sens où Skyler aurait effectivement pu esquiver le retour de bâton de cette manière. Il se crispa sensiblement, moins parce que les jalapeños étaient déjà en train de faire effet sur lui que parce qu'Adrian lui avait accidentellement recouvert les narines dans sa précipitation rageuse et qu'il crut qu'il n'allait pas pouvoir respirer, ce qui fit monter en lui une panique qui l'amena à grimacer et surtout à beaucoup moins se marrer. Adrian était déjà en train de retirer ses doigts, quand il tira lui même dessus pour qu'ils lui laissent avoir de l'air. Le regard hagard qu'il lui jeta au même moment n'avait rien à voir avec celui qu'on aurait attendu de lui dans ces conditions, ce qui pourrait éventuellement avoir mis la puce à l'oreille des personnes spectatrices de la scène.

L'instant d'après, tout était revenu à la "normale". Skyler ne se débattait pas et acceptait avec fair-play la vengeance d'Adrian, avec une malice douloureuse dans le regard. Il se mit à  mâcher la part et sentit sa bouche, sa gorge, ses sinus... A peu près tout son visage et tout l'intérieur de sa tête se mettre à brûler si fort qu'il eut l'impression qu'il allait s'étouffer. Il supportait extrêmement bien les épices, mais là ça faisait effectivement beaucoup de jalapeños d'un coup, et puis alors, pas n'importe lesquels. Luisa les avait choisis particulièrement forts. Il était en train de douiller d'une manière parfaitement sensationnelle, et en plus, il trouvait ça drôle.

Un nouvel éclat de rire strident lui échappa, étouffé dans la main d'Adrian, tandis qu'il toussait et essayait d'avaler correctement la part sans la faire passer de travers, ce qui dans la position maintenue n'était pas si évident qu'on aurait pu le croire.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Luisa Selva Moreno
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi: Gérante d'entreprises
Age apparent: 38 (ou moins)
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Dim 27 Nov - 16:57

De là où elle était, Luisa avait une vue parfaite sur la situation. Et elle se congratulait intérieurement : à voir la réaction d'Adrian, elle avait vraiment bien fait de s'éloigner. Oh, il semblait en avoir après Skyler prioritairement, mais il devait se douter qu'elle était complètement entrée dans son jeu et cela allait bien finir par lui tomber dessus à un moment ou à un autre...

En attendant, elle avait récupéré le téléphone de Skyler et tentait d'en faire bon usage, prenant des photos de chaque moment : l'approche assassine, la prise par le col, la roulade de tarte qui faisait son chemin vers la bouche du wiccan à la hyène... Mhm. Là ça commençait à devenir un peu plus tendu. Luisa arrêta de jouer et glissa le téléphone dans la poche de sa robe.

"Adrian ? Je crois que tu l'étrangles..."

Dans un coin de son esprit, elle se rendait BIEN compte qu'attirer l'attention sur elle était une très, très mauvaise idée. Mais elle ne pouvait pas s'en empêcher. D'autant que...

"...Je saisis le but de la manoeuvre, mais là, tu vas juste parvenir à l'étouffer... Ce serait un peu trop doux comme vengeance, tu ne crois pas ?"

La mexicaine s'était levée et s'était approchée des deux zigotos, non sans mordre à son tour dans sa part de tarte. Oh, elle savait qu'ils étaient forts, elle les avais choisis pour ça. Mais, contrairement aux deux autres, elle avait baigné dedans depuis son plus jeune âge. De plus, à petite dose et en laissant le goût sucré de la pâte prendre le dessus, ce n'était pas si horrible... du moins, si ses papilles brûlaient, cela restait agréable.

Elle jeta un regard en coin à Skyler, vaguement inquiète. Ce serait bien qu'Adrian se décide à le lâcher, tout de même...

"Vous avez de la crème glacée ?"

Non pas qu'elle ait l'intention d'en prendre elle-même, mais cela aurait le mérite de calmer la chaleur de leurs bouches, et peut-être leurs ardeurs avec. Mais pour le moment, elle n'avait étrangement pas réellement l'envie de les laisser seuls pour aller vérifier dans la cuisine...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4341-luisa-selva-moreno
Adrian Case
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Infirmier
Age apparent: La trentaine
Dangerosité:
23/30  (23/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Dim 27 Nov - 18:09

Il n'y avait rien de surprenant à ce que Skyler s'amuse d'autant plus de l'expression d'Adrian, mais ça n'allait pas le freiner pour autant. Bien sûr c'était nettement moins satisfaisant avec une victime complaisante de ce qui lui arrivait, d'autant qu'il sentit clairement que Skyler se débattait nullement contre sa charge. Même la prise à sa gorge ne le fit pas agir outre mesure, juste rire plus. Dans un coin de son esprit il savait qu'en d'autres circonstances il aurait bien moins bien prit l'affront direct, mais pour le moment, il avait dû être préparé mentalement à ce qu'Adrian ne venge, ne serait-ce qu'un peu. Néanmoins il avait de la chance qu'Adrian n'était pas trop proche de la crise, sinon ça se serait bien moins bien passé pour tous. Susceptible et avec les nerfs à blanc, il aurait fortement moins bien réagit.

La vengeance temporaire suffirait dans les circonstances actuelles, et il n'eut aucune gêne à fourrer la part dans la bouche de son jumeau. Ca avait ensuite été logique de lui couvrir la bouche et l'empêcher de recracher. Il ne voudrait pas en plus gaspiller une fameuse part de la fabuleuse Luisa tout de même? La phrase de cette dernière le fit sourire. Elle aurait certainement mieux fait de rendre son existence invisible dans les circonstances... Mais bon, maintenant il savait bien qu'elle était là, et il était pas prêt d'oublier.

La satisfaction se vit subitement très bien sur le visage d'Adrian alors que ce fut sans faire exprès qu'il recouvrit aussi ses narines. Ce n'était pas l'acte en lui-même qui était satisfaisant, mais le commentaire de Luisa et la tronche un peu paniquée et surtout moins hilare de Skyler lorsqu'il réalisa qu'il ne pouvait plus vraiment respirer... Bon, il retira néanmoins ses doigts; il voulait pas tuer Skyler quand même. Alors qu'il était déjà en train de le faire son jumeau le força à être plus rapide en détachant ses doigts. Un rire narquois lui échappa. Le regard de Skyler était drôle, mettant au jour une pointe de sérieux dans le jumeau moqueur.

Skyler ne se débattait plus maintenant qu'il avait de l'air dans le nez, et il retrouva une malice dans ses yeux. Adrian le contempla alors qu'il mâchait, conscient de Luisa qui s'était levée. Ouais, une vengeance trop douce... Mais ça n'avait pas été son intention de le tuer quand même, ça aurait été con, et il aurait eu à faire face à bien des conséquences. Puis mine de rien, son jumeau était bien plus divertissant vivant que mort. A moins d'être un zombi, là ça serait drôle quand même. Bref, non seulement il n'avait pas voulu l'étouffer, mais en plus si ils en venaient à ça, Skyler n'hésiterait pas à utiliser son arme contre lui, voire se retrouver dans un état dont Adrian ne voulait pas témoigner de sitôt.

L'état de Skyler passa du pâle habituel à nettement plus coloré, et ça aussi c'était satisfaisant. Il mâchait, et plus il le faisait, plus il était rouge; bon, il l'avait été à cause de son fou-rire, mais là c'était tout autre chose, d'autant qu'Adrian en était la cause directe. Bien sûr Skyler ne lui laissa pas le plaisir de le voir morfler... Il en riait le con alors qu'il essayait d'avaler. Néanmoins satisfait de sa petite vengeance, il retira sa main; qu'il ne voulait pas salir à coup de salive jalapenosée.

Il se releva pour faire face à Luisa en essuyant sa main sur son pantalon. Son regard passa de l'amusé satisfait à très froid en un instant. Il la fixa. Sa requête n'était pas passée par une oreille sourde. Il s'approcha d'elle et se mit presque nez à nez devant elle. Un sourire extrêmement faux passa sur son visage.

"Dans le congélo dans la cuisine. Merci pour cette dégustation mémorable, mademoiselle."


La menace dans sa voix aurait été audible au dernier étage, mais il n'en fit rien et partit pour descendre à la cave, trop fier pour cracher ses trippes de douleur brûlante devant eux. On pourrait dire qu'il boudait, et c'était peut-être un peu ça, mais tout ça lui avait violemment coupé l'appétit, et ça il aimait pas.

De toute façon, il n'avait pas eu l'intention de passer la soirée avec eux. Maintenant il n'avait plus qu'à préparer une vengeance digne de ce nom... Et cette fois-ci Luisa n'y échapperait pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4198-adrian-case-fini#69907
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Dim 27 Nov - 21:09

Ça avait quand même failli partir en steak, parce qu'Adrian s'était planté en visant son visage et lui avait bouché les narines, et que le fait de ne plus pouvoir respirer en plus d'être coincé entre son jumeau et le canapé tout en ayant la tête complètement immobilisée n'avait pas été loin de lui faire perdre le contrôle. Il apprécia relativement peu qu'Adrian jubile de le voir frôler ce genre d'état. Ça faisait partie des choses qui dans sa conception n'étaient juste pas drôles et qui devaient rester au dehors du cadre des crasses qu'ils pouvaient se faire l'un l'autre. Il savait qu'Adrian avait tendance à trouver TOUTES ses blagues moins drôles, sur le coup, quand il en était la victime, mais il y avait tout de même une différence nette et il se rendait compte qu'il allait falloir qu'il la lui fasse comprendre avant qu'un jour, ça se retourne contre eux et qu'ils finissent vraiment par s'entretuer.

Peut-être qu'un de ces jours, il faudrait qu'ils s'expliquent et qu'ils posent des limites. Ça le faisait royalement chier parce que ça allait contre son naturel et qu'il abhorrait l'idée de devoir aborder avec son frère le sujet du plus grand tabou qui existait dans sa vie, mais là, c'était la deuxième fois en deux jours qu'Adrian manquait de lui faire péter un boulon. Soit plus que ça n'était jamais arrivé durant les cinq dernières années. Et ça, c'était pas son état qui était responsable, non... Ça, c'était juste la conséquence directe d'avoir retrouvé son frangin et de vivre sous le même toit que lui. Quand ils étaient gosses, ils n'avaient pas été plus tendres l'un avec l'autre, la différence étant que les événements d'Húsafell n'étaient pas encore arrivés et n'avaient pas encore profondément changé son rapport aux agressions et au danger physique.

Il lui adressa un regard meurtrier, si sombre que ses iris parurent eux-même changer de couleur durant une microseconde de mise en garde silencieuse. Non. Lui faire bouffer un morceau de tarte ok. C'était mérité. Mais ce n'était pas ce qui l'avait fait rire et Skyler le savait parfaitement. Sauf qu'il n'acceptait pas cette moquerie là. Il lui enfonça ses ongles sans délicatesse dans la peau, chose qu'il n'aurait pas faite si Adrian s'était contenté de faire œil pour œil dent pour dent en lui fourrant sa part de jalapeños dans la bouche.

Mais Skyler était capable de passer d'une humeur à l'autre sans véritable transition, surtout lorsque l'une des deux humeurs n'avait été provoquée que par une remontée de trauma éphémère. Son visage redevint très vite rieur et il cessa de se débattre, conscient qu'il en aurait plus vite fini si il se laissait faire (... Et qu'il risquait encore de partir en live si il ne le faisait pas).

Il entendait Luisa essayer de convaincre Adrian de le lâcher ou du moins de le serrer un peu moins fort. C'était sympa de sa part d'essayer de prendre sa défense, mais relativement superflus, à ce stade. Elle ne ferait pas changer son frère d'avis. Cette tête de mule était complètement hermétique à ce type de raisonnements. Un peu comme lui. Puis même si son jumeau le violentait un peu, ça n'était pas si terrible, c'était plutôt marrant, en fait. En un sens, c'était presque nostalgique (même si il n'était pas franchement sujet à ce type de sentiments). Ça lui rappelait le peu qu'il se souvenait de leur enfance. Se foutre sur la gueule avec son frère était une activité tout de même plutôt divertissante, bien qu'intrinsèquement douloureuse et aussi plutôt dangereuse compte-tenu de leurs caractères et de leurs problèmes respectifs. Il tourna les yeux dans la direction de Luisa et malgré son visage congestionné et la toux violente au travers de laquelle son rire passait, il parvint à lui faire un clin d’œil satisfait.

Quand Adrian le lâcha il était encore en train de crever de rire et il avait réussi à tout avaler sans rien faire passer de travers, même si ça avait bien failli à plusieurs reprises. Il y avait du piment qui lui était passé dans le nez, et aussi un peu dans la trachée. C'était nettement plus désagréable que le goût piquant qui envahissait sa gorge et qu'il pouvait aisément supporter, surtout maintenant que le gros du truc était passé. Malheureusement, il ne pouvait pas se mettre de crème glacée dans les narines ni dans les poumons, si bien qu'il n'aurait probablement que peu d'usage de l'idée qui avait été formulée.

Adrian était vraiment très en colère. Le comportement qu'il eut à l'égard de Luisa le prouvait, et il se demanda comment elle allait le prendre. Skyler avait l'habitude de ce genre de trucs et ça ne l'impressionnait pas, ni ne le refroidissait. Mais ça, c'était parce qu'il était tiré de la même marque de fabrique, et c'était pas dit que la mexicaine réagisse aussi bien. Néanmoins il laissa partir son frère et tout en étouffant ses dernières toux, le visage étiré dans une immense banane encore gonflée et échauffée par les épices, il leva le pouce en signe de victoire.

"... C'était génial."

Une conclusion énoncée d'une voix complètement éraillée qui, peut-être, risquait de faire polémique.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Luisa Selva Moreno
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi: Gérante d'entreprises
Age apparent: 38 (ou moins)
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Lun 28 Nov - 0:32

De l'extérieur, la bataille entre les jumeaux donnait l'air d'être tout sauf une gentille vacherie entre frères. La tension était montée d'un cran, et même si, depuis son poste d'observation, Luisa ne pouvait pas voir grand chose des expressions d'Adrian, elle avait accès à celles de Skyler, et c'était suffisant pour qu'une moue pincée (si caractéristique de sa famille) se dessine sur ses lèvres. Elle tenta donc de quitter son refuge et s'approcha pour donner signe de vie, et potentiellement faire cesser le duel. C'était peine perdue. Non seulement ils ne l'écoutaient pas vraiment, mais en plus elle avait la sensation d'avoir commis une erreur stratégique en rappelant sa présence.

Au moins, Skyler lui fit un clin d'oeil satisfait, ce qui amena un bref sourire sur les lèvres de la mexicaine. Bien. Au moins, il prenait encore le temps de se marrer, c'était qu'il ne devait pas s'étouffer tant que ça, malgré tout. Prenant une bouchée de sa propre part, Luisa posa une question, simplement dans l'optique de les faire passer à autre chose. Elle eut l'effet escompté. Mais elle n'était pas certaine d'apprécier le résultat.

Adrian s'était détourné de son frère, et s'approchait d'elle avec un air qui lui collait littéralement des frissons. Et pas ceux qu'elle avait l'habitude de ressentir dans cette maison, non. Des frissons d'effroi, du genre de ceux qui vous amènent à vous enfuir quand vous les ressentez. Le regard du wiccan était glacé, assez pour que Luisa ait un mouvement de recul. Ce qui n'empêcha pas Adrian de l'approcher jusqu'à ce qu'il se retrouvent nez à nez, forçant la mexicaine à le regarder dans les yeux pour ne pas perdre la face.

il y avait chez elle cette fierté qui l'amenait à ne jamais baisser le regard. On avait tenté de l'intimider bien plus souvent qu'à son tour durant sa jeune vie, que ce soit au collège public ou dans les multiples conseils d'entreprises auxquels elle avait assisté. Ne parlons même pas de ces personnes qu'elle avait rencontrées lorsqu'elle avait lancé sa campagne de sponsorisation, certains comptant sur sa crédulité pour lui arracher quelques contrats bien juteux... Non, question menaces et intimidation, elle avait eu sa dose.

Et pourtant, le regard d'Adrian avait quelque chose de particulièrement glaçant. Peut-être parce qu'elle sentait qu'il ne plaisantait pas et qu'il serait parfaitement capable de mettre sa menace sous-jacente à exécution. Peut-être était-ce également lié au fait qu'elle savait qu'il était capable de bien plus qu'elle, de part ses pouvoirs et les soupçons qu'elle avait selon lesquels il devait participer aux affaires de son frère (elle n'avait absolument aucune preuve, cela lui paraissait juste logique, plus encore quand on voyait le personnage ainsi). En tous cas, si Luisa devait avouer la vérité, elle aurait dit qu'elle n'était vraiment pas rassurée... Mais ce n'était pas son genre d'admettre une telle chose, et encore moins de laisser penser à son adversaire qu'il avait le dessus. Cherchant le plus beau sourire qu'elle pouvait maîtriser dans les circonstances (un peu crispé, donc), la mexicaine répondit.

"Je me disais plutôt que tu avais l'air d'en avoir besoin. Et c'est un plaisir. Tu devrais en reprendre, c'est meilleur la seconde fois."


Le pire, c'est que c'était vrai. Mais bon, le wiccan ne prit pas la peine de l'écouter et se dirigea vers le hall pour aller elle ne savait où exactement. Et pour être honnête, elle ne voulait pas vraiment le savoir : l'important était qu'il s'éloigne. Soufflée, Luisa s'assit brutalement et dans un mouvement tout sauf convenable dans le canapé juste derrière elle. Elle avait toujours sa part de tarte à la main, mais son appétit avait été coupé, et elle posa la nourriture dans le plat avant de répondre à Skyler qui, au moins, semblait avoir passé un excellent moment.

"Mhm... J'ai eu l'impression que ton frère allait nous tuer mais oui, au-delà de ça, c'était divertissant..."


Elle ne savait même pas si elle exagérait ou non dans ses paroles. Elle plongea la main dans sa poche pour en retirer le téléphone, qu'elle lui envoya.

"Tiens, je me suis permise d'ajouter quelques photos à ta collection."
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4341-luisa-selva-moreno
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Lun 28 Nov - 22:45

Du peu qu'il était capable de voir tout en étant en train de s'étrangler comme un con, son frère était en train de faire une sacrée impression sur Luisa et il n'était pas certain d'aimer ça. Parce que jusqu'à présent il avait essayé de faire bonne figure un minimum auprès d'elle. Histoire qu'elle ait envie de revenir chez lui, quoi. Il aimait bien la relation qu'ils avaient et ça l'aurait fait chier de la voir connaître une fin prématurée car la mexicaine aurait fini par comprendre le genre de personnes exactement auxquelles elle avait à faire. Bon ok vu le milieu dans lequel elle avait grandi et vu ce qu'elle savait déjà et acceptait au sujet de Skyler, ils avaient de la marge. Mais quand même. Lorsqu'il se comportait de la sorte, Adrian lui rappelait un peu trop à son goût les comportements qu'il lui arrivait d'avoir lorsqu'il en était rendu à ne plus avoir envie de faire le moindre effort pour adopter un comportement social acceptable, ce qui pouvait amener à des situations plus ou moins sanglantes, dans le pire des cas, et à des ruptures brutales inattendues dans le meilleur. Ça l'aurait fait chier qu'il partent dans cette direction sans qu'il l'ait provoqué de la moindre manière. En un sens, il avait peur que la ressemblance puisse se sentir ou se remarquer et que cela dévoile son jeu dans des proportions malvenues. Luisa avait une intuition fine, il avait déjà eu de nombreuses occasions d'en témoigner. Et elle l'avait vu envoyer Cooper sur les roses, la dernière fois.

Ce n'était qu'une vague inquiétude qui avait frôlé son esprit et il décida de faire comme si de rien n'était. La montrer n'aurait été que plus flagrant, puis il fallait bien dire qu'il était en train de douiller, d'une part, et que de l'autre il s'était quand même énormément marré. Autant d'élans prioritaires qui lui rendaient tout autre état d'âme difficile. Son rire doubla en intensité lorsqu'il entendit la réplique bien sentie que son invitée avait balancé dans les dents d'Adrian, qui décida visiblement de ne pas lui répondre et de plutôt retourner se terrer dans le salon de la cave. Restait à savoir pour combien de temps il allait bouder, maintenant. Peu lui importait : ça avait valu le coup.

Luisa s'effondra dans le canapé et sous l'effet de son arrivée brutale, il eut l'impression de rebondir un peu, transporté par les ressorts contrariés du meuble. Son hilarité était enfin en train de se calmer lorsqu'elle s'adressa à lui, sur un ton qui accéléra la façon dont il retrouvait (à peu près) son sérieux. La vague inquiétude remonta. Une fois de plus il n'en montra rien, se contentant de hausser les épaules sans quitter son sourire. Il était toujours en proie à quelques ricanements sporadiques de temps à autre, mais principalement occupé à essuyer ses yeux rougis en prenant soin de ne pas mettre le piment résiduel qu'il aurait pu avoir sur les doigts dedans. Parce que ça par contre, il avait pas envie de tester.

"Hm ça lui arrive d'être un peu rabat-joie de temps en temps... Mais la tête qu'il a tirée valait bien ça."

Il récupéra le téléphone qu'elle était en train de lui envoyer et intrigué, il ouvrit le dossier d'image avant de pouffer sans pouvoir s'en empêcher face aux derniers clichés que Luisa avait ajouté à la liste. Pour une fois qu'on allait pouvoir se marrer à ses dépends à lui aussi... Franchement le plan était tellement épique qu'il n'aurait voulu priver personne de cette vision qui selon ses propres critères était presque un peu.... Affriolante.

"... Magnifique. A ce niveau on pourrait presque en faire un roman photo. Bon ça tomberait rapidement dans le twincest chaines latex et cordes serrées, mais qui ne voudrait pas voir ça, hm ?"

Goguenard, il montra son écran à Luisa dans un geste de main circulaire nébuleux. Même si il était très probablement sérieux. Il n'y avait aucune limite à son narcissisme.

Il passa ensuite sur les clichés précédents. Avec deux doigts il afficha le visage cramoisi d'Adrian en gros plan et, incapable de retenir ce que cette vision lui inspirait, il redevint aussi rouge qu'auparavant et partit dans un nouveau fou rire. Il recadra l'image et l'envoya par mms à Précieuse sans attendre. Sans rajouter aucun commentaire. Ça n'en nécessitait pas.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Luisa Selva Moreno
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi: Gérante d'entreprises
Age apparent: 38 (ou moins)
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Mar 29 Nov - 15:53

Luisa jeta un regard en coin au wiccan, le visage plus fermé qu'à l'accoutumé. Elle avait été plus touchée par l'attitude d'Adrian qu'elle ne l'aurait aimé. Pas de façon personnelle, non, mais elle avait ressenti la menace et cette dernière était toujours présente dans l'atmosphère, et ce malgré le départ de l'autre wiccan.

Skyler, lui, semblait totalement indifférent à cette atmosphère lourde. Et quelque part, cela dérangeait la mexicaine, blessée dans sa fierté. Evidemment, c'était son frère. Jumeau, qui plus est. Il devait donc avoir plus l'habitude du comportement d'Adrian, et s'attendre à ce type de réaction. Mais tout de même, c'était vexant, pour quelqu'un qui avait l'habitude de se trouver en haut de la pyramide et de ne jamais se laisser déstabiliser.

Et il ne fallait pas qu'elle oublie cette menace sous-jacente. Luisa ne savait pas exactement pourquoi, mais quelque chose lui disait que son intuition était la bonne... et elle n'avait pas l'habitude de ne pas la suivre.

Cherchant probablement à changer de sujet, elle répondit à la réplique de Skyler en lui lançant son téléphone. Le wiccan se pencha directement sur les photos prises, et il avait l'air plutôt satisfait. La mexicaine lui fit un mince sourire avant de s'installer un peu plus confortablement dans le canapé, ôtant ses chaussures pour poser ses pieds à côté de ses fesses. Quiconque la connaissait suffisamment savait qu'il s'agissait là d'une position qu'elle prenait quand elle cherchait à se réconforter.

"On se le demande..."

Hors de question de laisser Skyler savoir ce genre de chose, néanmoins. Elle l'appréciait, certes, mais ce n'était pas une raison pour lui laisser entrevoir ce genre de faiblesse. D'autant qu'elle savait (...plus ou moins) à quoi elle avait à faire. Le "contrat" qu'ils avaient en quelque sorte passé leur donnait une certaine forme de liberté, mais Luisa n'était pas dupe au point de se laisser atteindre de cette façon. Il lui fallait juste un peu de temps tranquille, et cela irait mieux. Esteban avait observé ces moments régulièrement depuis qu'ils avaient emménagé dans le même immeuble : en effet, s'intéresser aux actions des autres avait tendance à la calmer efficacement. C'était également dans ces moments qu'elle allait inspecter ses entreprises, et se trouvait être un contrôleur redoutable.

Plongée dans ses pensées, elle n'eut aucune réaction au fou rire de Skyler.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4341-luisa-selva-moreno
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Mar 29 Nov - 17:56

Skyler était entièrement tourné sur les résultats de la farce qu'il avait organisée, et si on lui avait demandé son avis, il l'aurait décrite comme l'une des meilleures idées qu'il avait eu durant le dernier mois. Non franchement... C'était génial. Et ces photos auraient mérité d'être encadrées et accrochées à l'un des murs de son salon principal. Lui qui n'avait jamais été très sensible au mal-être d'autrui, même si son intelligence fine lui permettait de le décoder et de le comprendre rationnellement, mit un temps conséquent avant de se rendre compte qu'il y avait un problème.

Même l'absence de répondant de la jeune femme concernant l'histoire du roman photo ne l'avait pas fait sourciller plus que ça, tellement il était occupé à contenir la douleur que les jalapeños avaient durablement déposé dans ses sinus et dans sa trachée, ainsi qu'à faire défiler les clichés parfaits pour lesquels Luisa et lui avaient œuvré ce soir.

Il fallut qu'elle cesse entièrement de réagir et qu'elle s'isole dans un coin de canapé sans donner l'air de vouloir participer à ce qu'il était en train de faire pour qu'il finisse par enfin comprendre que quelque chose n'allait pas. Quand cela arriva, il était en train de ranger le téléphone dans sa poche et dans le même geste, son sourire au paradis des mines réjouies. L'ascenseur émotionnel fut aussi brutal que son changement d'expression et que la façon dont son hilarité se tut, raidement, comme si on avait éteint le son.

Dans son état normal il ne se serait probablement pas laissé atteindre si facilement. Il aurait été ennuyé. Selon son humeur du moment, il aurait alors pu avoir diverses réactions, dont aucune ne venait réellement des tripes. Ou bien alors, très modérément. Il aurait pu éprouver l'envie d'agir pour étouffer cette situation conflictuelle dans l’œuf. Ça aurait pu le saouler parce qu'il n'avait pas envie de devoir gérer ce genre de problème, auquel cas il se serait agacé aussi sûrement que si une mouche volait autour de lui et ne voulait plus le lâcher. Avec d'autres personnes, il aurait pu lâcher l'affaire parce que le rapport qu'il avait avec ne valait selon lui pas le coup qu'il s'emmerde. Avec Luisa, il aurait probablement tenté de faire des efforts conscients, parce que c'était un début de relation qu'il appréciait beaucoup et qu'il aurait été très frustré de perdre. Sur bien des points, elle lui rappelait Lakisha.

Mais depuis une semaine, Skyler n'était pas dans son état normal. Il eut l'impression de sentir une chape de plomb tomber sur ses épaules et un linge glacial lui couvrir le visage. Un voile métallique tomber tout autour d'eux, comme si l'air s'était changé en lames immatérielles. Le peu de bonne humeur qu'il avait retrouvé dans les précédentes minutes s'envola très loin. De même que la solidité émotionnelle rudimentaire qu'il avait reconstruit dans les derniers jours s'effondra comme un château de cartes. Un poids tomba au fond de son estomac et ce fut son tour d'être en proie à un mutisme épais, dont il n'était pas certain de savoir comment sortir sans que quelque chose pète et que ses nerfs repartent en steak. Il se pencha en avant, assis en tailleur, les mains jointes avec une fausse désinvolture. La façon dont il fixait le plafonnier n'était pas beaucoup plus anodine.

Finalement, il avait probablement eu raison de s'inquiéter. Adrian l'avait choquée, et maintenant, c'était lui qui allait en payer les conséquences parce que dans la tête des gens, des jumeaux avaient tendance à figurer comme une double entité plutôt que deux personnes entièrement différentes. Avaient-ils entièrement tort ? Même Skyler et Adrian, qui avaient une relation tordue et un attachement inhabituellement peu développé l'un pour l'autre avaient toujours eu plus de choses en commun qu'ils n'auraient voulu l'admettre. Il suffisait de voir les parcours similaires qu'ils avaient suivis même si ils avaient été séparés trente ans. La façon dont Skyler avait été intimement persuadé toute sa vie qu'Adrian était vivant, quelque part, ce qui s'était finalement avéré vrai. La façon dont il se voyait en miroir au travers de ses réactions couramment, maintenant qu'il était revenu dans son existence. Il y avait quelque chose d'indicible qui était là et qui les rapprochait, même si ça n'avait absolument rien à voir avec l'amour fraternel que des personnes aux capacités émotionnelles plus "normales" auraient pu partager. Encore un truc qui flattait leur narcissisme, qu'ils avaient tous les deux très imposant. Bref... Si Skyler était en mesure de voir ça, c'était pas étonnant qu'une personne extérieure en soit aussi capable. Et que les comportements inadaptés de son frangin lui retombent dessus.

Et merde. Encore un truc qui n'arrivait que dans l'autre sens habituellement. Il allait finir pas trouver que c'était beaucoup plus marrant quand ils étaient gosses... Le rapport de force entre les frères Case était en train de s'équilibrer, ce qui ne plaisait pas beaucoup à celui qui des deux avait jusque là profité de la place dominante.

Il finit par tourner des yeux sombres sur elle. Inertes, à l'exception d'un mal-être vibrant qui ne pouvait pas être décrit autrement, bien trop général pour qu'on puisse lui attribuer des causes ou des émotions plus précises. Il s'approcha, en silence. Il fixait Luisa sans ciller et sans changer d'expression. A son attitude, il lui faisait comprendre qu'il appréciait sa présence et qu'il n'avait pas envie qu'elle s'en aille... Parce qu'à ce stade, il avait peur que ce soit ce qui était en train de lui traverser l'esprit.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Luisa Selva Moreno
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi: Gérante d'entreprises
Age apparent: 38 (ou moins)
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Mar 29 Nov - 19:13

Luisa ne s'était rendu compte de RIEN. Aussi étonnant que cela puisse paraître, elle n'avait jamais conscience de passer dans ces états de repli sur elle-même. C'était pourtant quelque chose qui lui arrivait systématiquement quand elle se sentait assez mal pour cela, mais elle n'en voyait jamais le point de départ, et très rarement la ligne d'arrivée. En général, il suffisait qu'on fasse un geste dans sa direction pour qu'elle secoue la tête et revienne dans la conversation "comme si de rien n'était", à la différence près que tout le monde avait noté son changement d'état.

D'autant qu'elle avait la mauvaise foi suffisante pour affirmer lorsqu'on le lui signifiait que c'était "n'importe quoi". Anabel, la première à le lui avoir dit, s'en souvenait certainement comme si c'était hier. Luisa quant à elle se rappelait de l'éclat de rire tonitruant qu'elle avait arraché à l'adolescente, fou rire qui avait duré dix bonnes minutes avant que la mexicaine ne finisse par tourner les talons, vexée, dans une attitude qui n'était pas aujourd'hui sans rappeler son neveu (mais faire cette comparaison entraînerait une réaction du même type).

Elle n'avait donc pas compris que son absence de réaction avait eu un effet sur Skyler. Par contre, elle sentit l'air s'alourdir, et frissonna imperceptiblement, sans paraître dérangée dans ses pensées. Elle était comme à l'intérieur d'elle-même : sans interaction directe, il faudrait attendre qu'elle se remette du -léger- choc de cette rencontre brutale seule, et même si ce n'était pas très important et qu'elle allait probablement réaliser que ça ne valait pas le coup d'en faire tout un foin -pour le moment- dans quelques dizaines de secondes, c'était suffisant pour plomber l'ambiance.

Ce ne fut donc que quand Skyler fit un mouvement vers elle que Luisa réalisa qu'elle était "partie". Son regard sombre s'élargit de surprise et récupéra vite cette étincelle de malice qui lui était propre, tinté d'une inquiétude certaine quand elle vit le mal-être dans les pupilles gris-jaune. Merde, qu'est-ce qu'il s'était passé, elle avait loupé un truc ? Il ne lui avait pas semblé entendre le son d'une dispute, pourtant... un message qui n'était pas passé ?

Elle réalisa rapidement qu'elle se faisait des illusions. Skyler avait dû parvenir à lire son propre malaise elle ne savait trop comment (...vous vous rappelez, cette façon qu'ont sa soeur et son neveu de faire les autruches ?) et il essayait de lui transmettre quelque chose. Cependant, Luisa ne projetait rien sur le wiccan : elle était consciente du danger qu'il représentait pour elle, mais elle ne sentait pas cette aura de menace émaner de lui (elle ne se doutait peut-être pas du point auquel elle avait de la chance). Lui reprocher l'attitude de son frère serait tout aussi ridicule.

Luisa n'était pas vraiment douée pour consoler les gens. Skyler l'avait d'ailleurs déjà expérimenté. Les seules personnes (habituellement) avec qui elle faisait ce genre de chose étaient Olivia et Esteban. C'est peut-être la raison pour laquelle les mots lui vinrent spontanément dans sa langue maternelle.

"No me hagas esa cara de perro atropellado, ok ?"

Si la phrase devait être obscure pour le wiccan, son ton dénotait une douceur certaine, tout comme le léger sourire qui avait -enfin- fini par fleurir sur ses lèvres. Elle leva une main en direction du visage de Skyler pour lui caresser la joue du pouce, dans un mouvement -pas si étrangement- similaire à celui qu'il avait eu à son égard quelques jours plus tôt. Le message qu'elle voulait transmettre était le même que celui qu'elle avait perçu à ce moment-là.

Autruche, mais pas trop, quand même.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4341-luisa-selva-moreno
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Mer 30 Nov - 14:43

Luisa se tourna vers lui et il lui sembla que la distance et le malaise se brisaient comme si ils n'avaient jamais existé. Pourtant, l'instant précédent, ils étaient bien réels. Il se rendit compte qu'il ne savait pas comment interprêter l'attitude de la mexicaine, et ça ne lui plaisait guère. Il était habitué à maîtriser les situations auxquelles il était confronté par la pensée, à défaut de le faire par les sentiments. Dans ce cas précis néanmoins, il n'était pas certain de ce qui était en train de se passer ni de ce qu'il aurait dû faire. Il continua donc sur sa première idée, à défaut de mieux.

Un sourire pâle eut pourtant tôt fait de naître sur ses lèvres et ses propres yeux, de se munir de leur lueur railleuse caractéristiques, même si elle paraissait bien plus faiblarde qu'à l'ordinaire. Si elle était encore capable de lui sourire et de le regarder de cette façon, c'était probablement qu'elle n'en était pas au point de vouloir le fuir. Surtout qu'elle l'avait laissé s'approcher et qu'elle répondait positivement à l'initiative.

C'est alors qu'elle dit un truc qu'il mit un long moment à comprendre. Ou plutôt, disons qu'il mit longtemps à comprendre qu'il n'allait rien comprendre quoiqu'il arrive, parce qu'elle s'était exprimée en espagnol. Il parut vaguement perturbé dans un premier temps. Les yeux, rendus opaques par l'incompréhension. Il avait beau être un polyglotte accompli, cette langue ne faisait pas partie de celles qu'il avait été amené à apprendre au cours de sa vie, si bien qu'il n'était pas en mesure de cerner le sens de ces mots par ailleurs rythmés et très élégants. Mais il avait beau trouver ça joli... Ca n'allait pas beaucoup l'aider.

On ralluma progressivement la lumière de son visage. Cela commença par ses lèvres qui s'etirèrent vers le haut. Ses yeux ensuite, qui se teintèrent d'un réel amusement. Il leva le coude pour le poser contre le dossier du sofa et il posa la tête dans sa main, en même temps qu'il se parait de cet éternel rictus carnassier. Ce n'était pas encore tout à fait suffisant pour cacher que son humeur était tombée de plusieurs crans, mais cela parvenait à le rendre juste un peu moins flagrant.

"Akh, vy khotite, chtoby igrat' v etu igru?"

Son sourire continuait de s'élargir, sans qu'aucune limite ne semble vouloir en limiter  l'étirement. Il avança la tête afin de frotter le bout de son nez contre celui de Luisa, à l'occasion d'un flirt léger. Et ce fut à son tour de lever la main afin de glisser son pouce contre la joue de la jeune femme, sans chercher à l'approcher de plus près pour le moment. Peut-être l'effet des relents de jalapeños qu'il préférait éviter de partager. Ou bien une envie de douceur, chose qu'il n'éprouvait pas si souvent mais qu'il lui arrivait de ressentir tout de même avec certaines personnes. Surtout quand il avait le moral un peu bas.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Luisa Selva Moreno
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi: Gérante d'entreprises
Age apparent: 38 (ou moins)
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Mer 30 Nov - 17:49

...Ah. Elle l'avait perturbé. Cela se voyait à la tête qu'il tirait, et à la façon dont il n'était pas aussi enjoué qu'à l'habitude (même si il ne semblait pas vraiment dans son assiette depuis son altercation avec son ami coursier). Luisa s'en voulait un peu. N'étant pas consciente de ces moments de flottement, se rendre compte qu'ils avaient un impact sur quelqu'un d'autre qu'elle-même n'était pas très agréable. D'autant qu'elle appréciait Skyler, et qu'elle notait que son manque de réaction n'avait pas été positif. A sa façon, elle tenta donc de remédier à la situation.

L'incompréhension dans le regard du wiccan lui soutira une pointe de satisfaction amusée qui fit pétiller ses yeux sombres. Luisa n'était pas bilingue par "naissance", mais par éducation. Elle n'avait donc pas cette absence de réalisation que pouvait posséder Esteban quand il passait d'une langue à l'autre. L'environnement pouvait rendre le changement moins flagrant, mais la norme avait de suite réalisé qu'elle était en train de parler non pas anglais, mais espagnol. Elle n'avait cependant rien dit, voulant observer la réaction de Skyler, et ne fut pas déçue de le voir revenir à peu près à son attitude habituelle et répondra dans ce qu'elle supposa être sa propre langue maternelle (pour tout avouer, la Russie n'était pas un pays avec lequel ses entreprises échangeaient beaucoup, étonnamment). Son sourire s'agrandit.

"Ca a quelque chose de sexy, le russe, finalement..."

Elle laissa Skyler s'approcher et ne fit aucun geste montrant qu'elle allait réagir de façon positive ou négative. Elle voulait voir ce qu'il avait l'intention de faire. Son nez se fronça de manière réflexe lorsqu'il le frotta contre le sien : ça chatouillait un peu. L'éclat d'amusement dans ses prunelles marron foncées vibra un peu plus, avant qu'elle ferme légèrement les yeux en sentant sa main contre sa peau. Une partie de son esprit s'étonnait de toute cette douceur soudaine, et une autre semblait comprendre le message plus ou moins caché.

Rouvrant les yeux, la mexicaine appuya doucement sa tête contre la main du wiccan et chercha son regard avant de prendre la parole.

"Je ne vais pas m'enfuir en courant, tu sais..."

Elle savait ce qu'elle risquait. Dans un autre contexte, elle l'aurait mentionné à voix haute. Cette fois, cependant, elle avait l'impression que l'information sous-entendu suffirait. D'autant que, si Skyler avait ressenti son malaise, il comprendrait certainement ce qu'elle ne disait pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4341-luisa-selva-moreno
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Mer 30 Nov - 18:46

L'air faussement choqué que prit Skyler avait quelque chose de comique. Il haussa les sourcils et initia un bref mouvement de recul théâtral tout en se récriant, un amusement sucré dans la voix :

"Comment ça 'finalement' ?"

Il était tellement sûr de lui et du caractère effectivement sexy de son parler russe qu'il ne prit évidemment pas la peine de considérer l'échange comme autre chose qu'une bonne plaisanterie. Il passa immédiatement à autre chose, le bout du nez contre celui de Luisa et la main doucement portée contre sa joue. Pour des raisons qu'il préférait éviter d'énoncer, il n'était pas exactement d'humeur à finir à l'horizontale ces derniers temps, ce qui l'amenait donc à des comportements inhabituellement tendres en compensation.

Tout était devenu très calme et très lent. Ce n'était pas entièrement désagréable, d'autant que l'ambiance s'était clairement améliorée en l'espace de quelques secondes. Skyler ricana doucement en écoutant Luisa faire un commentaire, comme si elle avait lu dans son esprit et dans son attitude. Rien qui de sa part n'était étonnant de la moindre manière.

Sans chercher à faire rien de plus que profiter du contact léger qui s'était formé entre eux, le wiccan prit son plus beau ton railleur. Probablement pour cacher le fait que sur le coup, ça ne l'avait pas autant amusé que ce qu'il voulait bien en montrer maintenant.

"J'avoue que durant un bref instant, je me suis demandé..."

Il posa son front contre celui de Luisa, ses yeux perçant fixant les perles noires en face de lui sans ciller ni dévier. Une habitude qu'il avait qui généralement était perçue comme particulièrement dérangeante par le reste du monde. Dans ce cadre cependant, l'effet n'était pas le même. C'était comme de maintenir une autre forme de connexion, à défaut de se bouffer l'un l'autre comme ils l'avaient fait dès qu'il en avaient eu une occasion, depuis qu'ils se connaissaient.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Luisa Selva Moreno
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi: Gérante d'entreprises
Age apparent: 38 (ou moins)
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Mer 30 Nov - 20:31

Un rire silencieux lui échappa en voyant Skyler s'insurger faussement à sa remarque. Ses yeux sombres pétillaient de malice, clairement amusée par la situation mais sans montrer la moindre surprise. Il fallait dire qu'elle connaissait un peu le personnage, et qu'elle n'en avait pas attendu moins de lui.

La mexicaine aurait pu rebondir à la remarque, mais préféra ne rien dire en voyant le russe s'avancer vers elle. Toujours le sourire aux lèvres, Luisa le laissa s'approcher, sans rien dire. L'atmosphère avait soudainement trouvé une douceur peu habituelle, mais elle n'allait pas dire que ça la dérangeait. C'était différent, mais loin d'être désagréable. Un signe évident, s'il en fallait, que cette relation qu'ils entretenaient prenait un virage.

Cherchant à le rassurer, et d'une certaine manière à lui confirmer que cette évolution ne lui déplaisait pas le moins du monde, Luisa s'adressa à Skyler avec cette franchise qui lui était caractéristique, accompagnée de son instinct qui montrait qu'elle avait bien saisi ce qui pouvait lui être passé par la tête. Son ton railleur ne la dupa pas réellement, mais elle fit mine de rien et secoua légèrement la tête, un léger sourire traduisant son amusement.

La brune frissonna en sentant le front de Skyler se poser contre le sien et elle soutint son regard avec une douceur peu commune pour qui ne la côtoyait pas dans la sphère privée. Luisa avait appris à adapter son comportement à son environnement, à séparer public et privée d'une manière telle qu'on avait parfois du mal à réaliser qu'il s'agissait d'une seule et même personne. Cela lui avait parfois porté préjudice dans ses relations, qui pensaient qu'elle n'était qu'une "actrice" jouant une "mascarade", mais il en avait toujours été ainsi. Face à Skyler, elle avait l'impression de voir quelqu'un qui comprenait son fonctionnement puisque, faute à ses affaires plus ou moins douteuses, il usait vaguement du même stratagème. Du moins c'était ce qu'elle en avait déduit.

Il lui était donc plus aisé d'être naturelle, sans cette pression qu'on pourrait autrement lui imposer. C'était agréable, et elle avait envie que cela continue. C'était peut-être la raison pour laquelle elle était venue vers lui, ce soir-là, en lui annonçant ce qu'elle savait de ses affiliations. Et c'était très clairement ce qui faisait qu'elle lui lança avec une honnêteté qu'elle n'avait pas toujours, mais qui luttait là avec son pragmatisme légendaire.

"Je sais ce que je risque, Sky'. Je ne m'étais juste pas attendue à ce que la menace vienne d'ailleurs."

Elle haussa vaguement les épaules avec un faible sourire, mouvement qu'il ne pourrait pas voir mais certainement sentir. L'amusement jonglait avec le sérieux dans ses yeux foncés quand elle reprit, levant sa main pour la poser sur la sienne.

"J'apprécie ce qui se tisse là. Passer du temps avec toi. Et pas uniquement à """visionner""" tout et n'importe quoi."

Ce n'était pas vraiment la discussion qu'elle avait imaginé avoir ce soir. Mais les circonstances faisaient apparemment que les autres sujets attendraient un peu.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4341-luisa-selva-moreno
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Mer 30 Nov - 21:52

Il aurait été difficile pour lui de se retenir de rire à cet instant précis. Un sourire coupant, non dénué d'un certain cynisme froid qui dans cette situation se mariait bizarrement avec le reste de leurs attitudes, monta sur ses lèvres. Une lueur de danger passa dans les prunelles gris jaunes brièvement assombries par la matérialisation de la menace citée par Luisa. C'était vrai... De base, leur relation s'était construite sur un  terrain miné et c'était en partie ce qui la rendait si intéressante. Ils tenaient dans la main le pommeau de la même lame à double tranchant. Chacun d'entre eux lui appliquait une puissance égale à celle de l'autre, et c'était ce qui permettait à tout le monde d'éviter de se prendre un coup malvenu. Elle savait qu'il était avec le Talion et qu'il bossait dans des trucs très loin d'être nets ou moraux. Il savait qu'elle avait de très probables liens avec le TPH. Elle aussi était loin d'être un enfant de cœur. Néanmoins il avait involontairement fait fuir tellement de personnes au cours de son existence à cause de son comportement détaché, parfois plus cruel que nécessaire, que c'était le genre de trouille réflexe qui pouvait lui venir un peu dans n'importe quelle situation. Et visiblement même quand c'était son frère, et non pas lui, qui donnait à ses crushs un court aperçu de l'étendue de ce dont ils pouvaient être capables dans leurs pires moments.

Ce n'était pas vraiment la peine qu'il lui mente, après tout. Elle savait à qui elle avait à faire, même si elle n'imaginait peut-être jusqu'à quel point ça pouvait aller. C'était mieux comme ça. Les relations qu'il entretenait avec les personnes qui ne le connaissaient que partiellement avaient tendance à être un peu fausses, et chiantes par dessus le marché parce qu'il lui fallait faire semblant d'être plus sympa qu'il ne l'était. C'était peut-être ce qui avait contribué à ce que Cooper lui raconte des trucs sur sa vie amoureuse dont il n'avait absolument rien à battre et attende de lui qu'il vienne le border quand il se torchait la gueule en solo. Le norme pensait le connaître, mais il n'avait jamais effleuré que la surface. Il s'était avéré être extrêmement lourd ces derniers temps et il avait fini par lui sortir par les trous de nez. Il n'y avait rien de pire pour agacer Skyler que d'attendre de lui des choses qu'il n'était pas en mesure d'offrir, ou qu'il n'avait pas envie de donner.

"Ah, qu'est-ce que tu veux... C'est de famille."

Il ne plaisantait qu'à moitié et ça s'entendait. C'était ce qu'il avait initialement voulu cacher, mais il se rendait compte que ce n'était probablement pas une bonne idée. D'autant que Luisa avait de bonnes garanties quant aux limites de ce que Skyler serait en mesure de lui faire, étant donné qu'ils avaient un contrat. Il pourrait probablement convaincre Adrian de respecter le même genre de clauses, en fait. Son frère était certes impulsif et colérique, mais il disposait du même cynisme et du même opportunisme que lui, si bien qu'il y avait probablement moyen qu'il négocie la tranquillité de la mexicaine. C'était probablement la meilleure chose à faire si il voulait que cet équilibre entre eux perdure, non seulement pour leur bien personnel mais aussi pour celui de leurs affiliations. Il rajouta donc, sur un ton dénué d'émotion :

"Je verrai ce que je peux faire avec Adrian pour qu'il te laisse tranquille."

Puis le moment passa et l'expression dure du wiccan s'effaça au profit de la douceur inattendue qu'il avait laissée apparaître plus tôt. Un sourire de satisfaction sincère monta sur ses lèvres. Ils étaient sur la même longueur d'onde. Lui aussi appréciait beaucoup ce qui était en train de se tisser. Il n'aurait d'ailleurs jamais cru être en mesure d'apprécier à ce point une norme. Qui plus est, une norme qui possédait des liens avec l'organisation honnie contre laquelle il participait à combattre sans relâche depuis si longtemps qu'il avait oublié ce qu'était la vie en dehors du Talion. Même si dans le fond il n'avait jamais réellement été extérieur à ce dernier. Son pouce glissa sur la joue de Luisa. Ses iris bougèrent tandis qu'il faisait l'effort de tenter de lire dans ses yeux. C'était peut-être le moment qu'il lui fasse le speech habituel... Ils en arrivaient à cet instant crucial auquel leur relation était en train d'évoluer et de devenir quelque chose de plus tangible. Il y avait des choses qui devaient donc être validées, et d'autres qui devaient être explicitées.

"C'est réciproque. Je dois dire que quand j'ai pris cette adresse sur le Sh4d3 et écrit à sa propriétaire en me disant que ça pourrait être drôle, j'étais loin de m'attendre à ce que ça soit une aussi bonne idée..."

Son sourire s'élargissait.

"... Il faut que je te dise quelque chose, je pense. Tu sais que je suis aromantique, mais ça ne m'empêche pas d'avoir des relations queerplatoniques et plus si affinités. A vrai dire, je suis polyamoureux. Tu sais ce que ça implique... Ou bien que ça pourrait impliquer ?"

Il aurait pu tourner autour du pot plus longtemps mais ce n'était pas son genre. Lorsqu'on en arrivait à ces détails là, il préférait y aller cash. De toute façon ce n'était pas la manière de l'amener qui changeait la réaction des gens.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Luisa Selva Moreno
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi: Gérante d'entreprises
Age apparent: 38 (ou moins)
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Jeu 1 Déc - 0:11

La réaction initiale de Skyler aurait pu la replonger dans le même état que celui qu'Adrian avait provoqué plus ou moins volontairement. La froideur qu'elle pouvait lire à présent dans son regard, le danger sous-jacent qui y régnait... Tout cela aurait pu déclencher une nouvelle sensation de malaise si elle n'avait pas eu en tête le contrat implicite qu'ils avaient passé, et qui lui permettait de garder un minimum son calme. Ca, et la sensation qu'elle avait au vu de "l'altercation" précédente que le wiccan ne réalisait pas toujours l'impact de ce que ce genre de chose pouvait avoir. Oh, bien sûr, elle savait qu'il était particulièrement doué pour comprendre bien des choses, faire des liens entre ce qui lui était donné et qu'il possédait une intelligence probablement plus fine que la sienne (ce qu'elle ne lui dirait jamais sous peine de déclencher une crise de narcissisme qui ne s'arrêterait sans doute pas avant plusieurs jours). Mais quand il s'agissait de ressentis, Skyler semblait un peu plus hésitant. La preuve lui en avait été donnée un peu plus tôt, en réalité. Et là, alors qu'il arborait un regard qui aurait pu donner la chair de poule à beaucoup tandis qu'il respirait la douceur quelques secondes plus tôt, Luisa se demandait à quel point il parvenait à se rendre compte de l'air qu'il donnait. Mais il était vrai que le sujet -qu'elle avait elle-même lancé- n'était pas si tranquille.

Un éclat de rire ironique passa la barrière de ses lèvres quand elle l'entendit balancer une phrase qui était habituellement la sienne.

"Oui, j'avais cru comprendre..."

Luisa se contenta d'hocher vaguement la tête quand Skyler lui dit qu'il parlerait avec son frère. En soi, elle n'avait pas vraiment besoin qu'il le fasse. Elle était prévenue, maintenant, et elle ferait bien plus attention à ses arrières. Notamment, elle ferait en sorte d'éviter l'autre wiccan pendant un moment, si possible assez longtemps pour qu'il l'oublie (ce qui allait prendre du temps, parce qu'elle avait cru comprendre qu'il était du type rancunier... une autre caractéristique familiale).

Intérieurement, elle émit un énorme soupir. C'était n'importe quoi. Vraiment, vu de l'extérieur, toute cette histoire n'était qu'une grosse connerie. Qu'est-ce qui lui avait pris de faire tout ça, à la base ?! Elle n'aurait jamais dû se pointer chez Skyler ce soir-là, pour aller chercher les talismans. Elle aurait dû être raisonnable, répondre à Grin qu'elle était d'accord et de la recontacter lorsqu'ils auraient la planque, et aller bien sagement récupérer le colis quand elle n'aurait eu personne en face. Mais non, il avait fallu qu'elle vienne jouer avec le feu. Elle entendait presque la voix de sa soeur : "Lu', tu es trop impulsive, tu le sais pourtant ! Un jour, cela finira par te jouer des tours !"

Ben voilà, gagné. Maintenant, elle était jusqu'au cou dans des affaires dont elle avait toujours préféré ne pas se mêler, au milieu d'un triangle constitué du TPH, incarné par certains membres de sa famille, d'Esteban et Olivia, qu'elle voulait garder au maximum loin de tout problème alors qu'ils baignaient dedans sans être (...plus ou moins, Esteban semblait avoir pris conscience de bien des choses) au courant, et du Talion, en la personne de ce cher Skinner (Grinning ne comptait pas).

Et pourquoi s'était-elle donc mise dans cette merde noire ? Parce que -elle était obligée de se l'avouer alors qu'il retrouvait cette douceur qu'il avait eue plus tôt comme si rien ne s'était passé- elle l'appréciait. Parce que même si une partie d'elle flippait à mort quand elle était témoin de ce genre de réaction, ils avaient un contrat solide, qui tenait la route, et que leurs rencontres étaient parmi les plus stimulantes que Luisa avait eu depuis son arrivée à la Nouvelle-Orléans (...sans mauvais jeux de mots). Parce que jouer avec le feu, c'était son passe-temps favori, et qu'un jour ça finirait par lui retomber dessus. Peut-être demain. Mais pas aujourd'hui, apparemment.

La mexicaine décida donc d'être honnête et de dire ce qu'elle pensait. Dans le pire des cas, ils s'arrêtaient là, et cela serait à la fois une frustration et un soulagement. Dans le meilleur... et bien, le sourire qu'elle vit (...enfin disons que vu leur position, elle voyait surtout ses yeux se plisser) s'étendre sur le visage du wiccan lui laissa à penser qu'elle allait bientôt voir de quoi il en serait. Elle sentit son pouce glisser à nouveau contre sa joue et ses prunelles sombres durent laisser entrevoir le soulagement qu'elle ressentait à le voir à nouveau agir "calmement". L'absence d'émotion qu'elle avait entrevu quand ils avaient parlé d'Adrian lui avait vraiment laissé un goût amer, mais elle ne dit rien, préférant largement écouter ce que Skyler avait à dire face au changement de sujet.

Quelque chose entre l'éclat de rire et le soupir désabusé passa entre ses lèvres quand il fit mention de la "bonne idée" d'avoir pris son adresse sur le Sh4d3. C'était là une autre preuve de son tempérament, que bien Esteban avait trouvé le moyen de lui faire remarquer. Si dangereux que ce fut, ça s'était effectivement avéré être une bonne idée... Surtout si on pensait aux fesses de Grin, qu'elle avait sauvé sans conditions.

La mexicaine fit preuve d'une plus grande concentration quand Skyler commença à parler aromantisme. C'était effectivement un concept qui lui était familier et dont ils avaient déjà parlé. Les deux autres, par contre... Et bien elle pouvait sans doute en déduire le sens au vu de ce qu'elle savait, mais on pouvait lire l'hésitation dans son regard.

"... Je crois, mais n'en suis pas certaine... poly, c'est plusieurs, n'est-ce pas ? L'autre terme, par contre... Et je préfèrerais que tu m'expliques directement cette fois."

Son ton était mi-sérieux, mi-amusé. Elle l'avait déjà assez fait rire avec ses élucubrations farfelues lors de leur première rencontre. Elle en avait un peu marre de ne pas connaître la moitié des termes qu'il utilisait, il faudrait vraiment qu'elle se renseigne mieux que ça... quand elle aura le temps de le faire, soit quand cette enquête sera terminé et qu'elle n'aura pas trois vies à mener de front.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4341-luisa-selva-moreno
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Jeu 1 Déc - 10:07

Skyler fut en mesure de percevoir le soulagement dans les yeux de Luisa, mais il n'en comprit pas vraiment l'origine. La manière dont il avait laissé ses traits durcir, son regard s'assombrir et sa voix changer n'avait cette fois effectivement pas été volontaire, même si il lui arrivait couramment de jouer là-dessus, durant des négociations ou juste pour s'occuper au boulot, afin de foutre les jetons à ses interlocuteurs. Le fait était que parfois, dans les situations où il essayait pourtant d'avoir une vie sociale sincère, son cynisme débordait sans prévenir et rappelait à qui voulait l'entendre qu'il manquait une case aux Case et que ça ne représentait pas un danger négligeable, dans tous les sens du terme. Skyler était pourtant excellent menteur et excellent acteur en temps normal, quand il bossait notamment, et lorsqu'on tenait lieu de chef des échanges diplomatiques et des arnaques de toute une branche du Talion on avait effectivement intérêt à l'être. Néanmoins lorsqu'il laissait tomber les masques et essayait d'être honnête avec quelqu'un qu'il aimait bien, il ne maîtrisait plus autant la situation. Il lui arrivait d'être maladroit. De ne pas être aussi conscient que d'habitude de l'impact que pouvaient avoir ses mots et ses attitudes. Bien sûr il ne l'aurait jamais admis, bien trop fier pour cela. Si vous lui demandiez, il vous répondrait que c'était parce qu'il ne faisait que les efforts qu'il se sentait d'humeur à réaliser et qu'il se foutait donc à l'occasion de froisser ceux pour qui il n'avait pas envie de s'emmerder.

Et c'était partiellement vrai. Sauf que pour le coup, Luisa lui donnait envie d'en faire pas mal, des efforts. Cette excuse ne pouvait donc rien expliquer. Le fait était qu'il avait décidé de ne pas lui cacher le danger auquel elle s'exposait en évoluant près de son frère et de lui, considérant qu'elle ne devrait pas le considérer comme rédhibitoire comme l'accord qui existait entre eux la protégeait de ce qu'ils auraient pu lui faire de pire. Il ne s'était probablement pas rendu compte que le moment était mal choisi, ni qu'il y était quand même allé un peu fort en vue des circonstances.

Il cligna donc des yeux, et on put brièvement lire le doute dans son expression. C'était assez rare pour être noté. Skyler n'était pas vraiment du genre à douter de lui-même.

Mais l'instant éphémère passa, remplacé par une discussion nettement plus agréable. Importante, de surcroît. Il était temps de mettre des mots sur ce qu'il y avait entre eux et sur ce qui pourrait continuer à être par la suite. Ils avaient atteint un stade où ça commençait à devenir nécessaire, car le lien qu'ils tissaient devenait tangible. Presque palpable. Ça n'était pas parti pour être une histoire à court terme. Il la mit face à une série de mots dont il comprit très vite et sans grande surprise qu'elle ne les connaissait pas. Un sourire de malice monta sur ses lèvres, ses yeux envoyant des étincelles d'amusement acidulé alors qu'il approchait son visage de celui déjà proche de la mexicaine afin de frotter une nouvelle fois leur nez l'un à l'autre. Parce que c'était marrant. Surtout quand elle fronçait le joli bout de son museau de cette façon qu'elle avait eu de le faire la première fois, qu'il jugeait craquante à souhait. Un ricanement retenu couvait dans sa gorge fermée.

"Oh dommage... Pourtant ce jeu de piste était très drôle."

Pour lui, ça ne faisait aucun doute. La réaction de Luisa quand elle avait découvert qu'il n'était pas... anatomiquement constitué comme elle s'y était attendue, et quand il l'avait laissée galérer pour essayer de trouver une explication valable à cela, avait été tout bonnement hilarante et il aurait donné beaucoup pour être en mesure d'en provoquer une nouvelle du même acabit. Cependant le contexte faisait qu'il aurait été moins marrant de lui faire la même pour les concepts de polyamour et de relation queerplatonique alors, il accéderait à sa requête et se contenterait de lui donner des explications aussi claires que possible. Son sourire se tassa. Skyler se fit plus sérieux.

"Mais oui, c'est ça. Ca signifie que lorsque je suis dans une relation, ça n'est pas exclusif. C'est une forme de contrat, basé sur la confiance et l'ouverture. Ce n'est pas parce que tu es avec quelqu'un que tu n'as plus de place pour quelqu'un d'autre, ou que la première personne perd de l'importance. Chaque relation est unique. Ce qui compte c'est que tout le monde soit bien dedans. Dans l'idéal, c'est une question d'écoute et de dialogue."

... Dans l'idéal, oui. Il était le premier à rencontrer des problèmes avec cette étape, trop occupé et trop détaché pour se soucier des sentiments  de tout le monde. Surtout quand on l'emmerdait à devenir trop possessif avec lui. Dans beaucoup de cas, il préférait juste couper court aux relations bouffantes plutôt que d'essayer de les rafistoler, à moins vraiment qu'elle aient pris beaucoup d'importance pour lui. Au final, les personnes avec qui il restait longtemps étaient celles qui étaient du genre à ne pas attendre trop d'attention constante de sa part, chose qu'il était incapable de donner. Il se redressa un peu et soupira en regardant le plafond. Expliquer le queerplatonique... Il était loin d'être à sa première fois mais il trouvait ce terme parapluie toujours aussi difficile à résumer, justement parce qu'il y avait autant de définitions de ce concept que de relations qui en tenaient l'étiquette.

"Quant au queerplatonique... Disons que les relations romantiques sont une seule facette, très restreinte, parmi l'océan des liens que deux êtres humains sont capables de créer. On les porte aux nues et la société aimerait bien nous faire croire que c'est le seul truc qui existe et qui a de la valeur, mais c'est faux. Le queerplatonique ça correspond à tout ce qui va au delà de l'amitié et qui implique un engagement qui peut tout à fait être aussi important qu'une relation romantique. Ça peut impliquer ou non certains éléments plus "classiques" selon le choix des personnes : il y a des gens qui se marient sur la base d'une relation queerplatonique, ou bien qui peuvent avoir envie d'emménager ensemble. Il peut y avoir du sexe entre eux, ou non."

Il s'arrêta, en proie à une subite hilarité qu'il dut retenir dans un son étranglé. Il tourna des yeux malicieux sur Luisa.

"... Sur ce dernier point c'est systématiquement le cas avec moi. Mais ça, c'est parce que je suis intenable."

Il profita de l'occasion pour lever un sourcil crâneur et lui décocher le sourire associé, et pour faire une pause, coude contre le dossier du canapé, et tête maintenue dans sa main ouverte. Ça faisait beaucoup d'infos d'un coup.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Luisa Selva Moreno
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi: Gérante d'entreprises
Age apparent: 38 (ou moins)
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Jeu 1 Déc - 15:58

Aussi sûrement que Skyler avait perçu le soulagement dons son regard, Luisa n'avait pas manqué le doute qui avait traversé les prunelles claires du wiccan. En un sens, elle en fut rassurée : cette réaction corroborait l'hypothèse qu'elle venait de formuler intérieurement : les ressentis, les émotions, c'était pas trop son truc. Au moins, elle était capable de comprendre qu'il n'avait (peut-être) pas voulu réagir de cette façon. Cela ne rendait pas le malaise moins présent, mais cela lui permettait de l'appréhender de manière différente. Et de se calmer plus efficacement.

La douceur du geste du wiccan fut ce qui lui permit définitivement de se réancrer dans la réalité et de relancer la conversation sur un sujet tout aussi sérieux mais également bien plus léger. Jusqu'à ce qu'il ressorte des termes qui lui étaient inconnus, ce qui n'était pas sans frustrer la mexicaine. Luisa n'était généralement pas de ceux qui ne comprenaient pas. Elle avait plutôt tendance à faire partie de ceux qui voyaient plus loin que leurs voisins et qui se moquaient gentiment du manque de réalisation de certains. Se retrouver de l'autre côté de la barrière n'était pas quelque chose qu'elle appréciait normalement. Et pourtant, aux côtés de Skyler, elle avait remarqué que cela lui arrivait régulièrement... et que cela faisait partie des raisons pour lesquelles elle appréciait sa compagnie, assez ironiquement.

Il s'approchait encore pour frotter son nez contre le sien et la mexicaine eut un sourire amusé en même temps que le froncement réflexe que lui tirait ce genre de geste. Quelque chose lui disait d'ailleurs que Skyler l'avait remarqué, et qu'il n'était pas loin de vouloir en jouer, et elle lui renvoya un regard faussement agacé, trahi par son étincelle de malice habituelle.

"Ben voyons..."

Il adorait se moquer d'elle -gentiment- et Luisa le savait parfaitement. Cela ne la dérangeait pas, dans le sens où elle le lui renvoyait bien. Là-dessus aussi reposait l'équilibre de leur relation : S'ils n'avaient pas eu le même répondant, cela n'aurait pas été aussi amusant et agréable. Mais Skyler se faisait plus sérieux et la mexicaine l'écouta avec attention : elle ne posait jamais de questions pour rien. Si elle le faisait, c'était qu'elle était intéressée, d'une façon ou d'une autre.

Les explications du wiccan sur le polyamour lui firent froncer les sourcils, non pas d'incompréhension, mais de réflexion. Elle était relativement familière du concept, qui ne lui déplaisait pas. En tant que PDG de plusieurs entreprises et qu'investisseure principale dans bien d'autres, elle n'avait que très peu de temps à accorder à chacune des personnes qui faisaient parti de sa vie, quelles qu'elles soient. Cela incluait les diverses relations qu'elle avait pu avoir au fil des années, mais également ses amis et sa famille. Elle avait des priorités -Olivia et Esteban, son travail- et on lui avait effectivement reproché parfois de ne pas prêter assez de temps à ses relations. A ce niveau, l'idée lui plaisait.

Quand à la question de l'exclusivité... En soi, elle n'aurait jamais pensé être la seule personne dans la vie de Skyler. Peut-être parce qu'elle s'était déjà fait une représentation assez claire du personnage et qu'elle n'aurait pas présupposé d'une telle chose. Et au fond... Cela ne la dérangeait pas vraiment. Au contraire, Luisa se rendait même compte que, présenté de cette façon, elle aurait presque envie d'adhérer au concept... Encore faudrait-il qu'elle trouve des personnes qui en vaillent la peine. Skyler en était une, assurément, mais elle avait eu peu de contacts hors de son cercle familial et entrepreneurial ces dernières années. Et peu d'envies.

Luisa hocha la tête en direction du wiccan pour lui signifier qu'elle avait compris. Elle n'avait pas caché le fil de son raisonnement, si bien qu'il avait peut-être pu en suivre la majorité dans son regard. Cela les concernait tous les deux, après tout. Il aurait été ridicule de le cacher.

L'explication du terme queerplatonique avait l'air d'être plus laborieuse. Cela expliquait peut-être pourquoi Luisa n'en avait jamais entendu parler auparavant. Elle profita du fait que Skyler se déplacer pour changer elle aussi de position, se mettant en tailleur face à lui dans le canapé. Il ne la regardait pas, mais la mexicaine lui portait une attention extrême. Les explications du wiccan étaient limpides, et on sentait que ce n'était pas la première fois qu'il s'y collait. Néanmoins, c'était bel et bien la première fois que la mexicaine entendait parler du terme, et elle paraissait à la fois surprise et... contentée. Comme si un concept qui lui était connu trouvait finalement un nom. C'était agréable, et en un sens... libérateur.

Elle secoua la tête, amusée, en l'entendant prendre sa tête de crâneur. Il pouvait dire ce qu'il voulait, n'empêche qu'il n'avait pas encore essayé de lui sauter dessus depuis le début de la soirée. Elle haussa donc un sourcil en réponse, l'air de dire 'Ah oui, vraiment ?', histoire de lui rendre la monnaie de sa pièce avec un amusement similaire.

Luisa laissa un instant de silence pendant lequel elle prit une position en miroir de celle de Skyler. Ses yeux pétillaient à la fois d'amusement et de cette douceur qu'ils semblaient avoir cultivé depuis le départ d'Adrian.

"... Je crois que ce sont des termes qui me conviennent plutôt bien."

Elle lui adressa un sourire, cherchant cependant à analyser ses réactions.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4341-luisa-selva-moreno
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Ven 2 Déc - 4:15

Et voilà qu'elle recommençait à froncer le nez... A en croire la spontanéité du geste, c'était quelque chose qu'elle ne faisait pas exprès et Skyler fut ravi de l'apprendre, parce que c'était vraiment adorable à regarder. Il notait l'information, et s'en resservirait très probablement plus tard à d'autres nombreuses occasions. C'était donc autant à la réponse qu'elle lui donna qu'à la vue de son visage retroussé qu'il esquissa un sourire d'amusement ravi.

Néanmoins le temps n'était plus entièrement aux plaisanteries. Skyler était dans cette situation typique où il lui fallait chausser sa casquette de pédagogue afin d'être en mesure de débloquer la compréhension de son interlocuteur. Ca n'était pas toujours quelque chose qu'il lui plaisait de faire, mais Luisa faisait partie de ces gens à qui il était agréable d'apprendre tous ces concepts, parce qu'elle se montrait toujours ouverte, curieuse et respectueuse. C'était d'ailleurs plutôt marrant et plutôt inattendu compte-tenu de la famille qu'elle avait mais... bah. Parfois, il arrivait à certains pommiers de se prendre pour des joueurs de pétanque. Ce fruit là était probablement tombé suffisamment loin du panier pour filer à ses parents un ou deux bons ulcères, et une petite calvitie précoce.

Tandis qu'il s'exprimait, il prit donc le temps d'examiner les réactions de son interlocutrice qu'il jugea peu surprise par ce qu'il était en train de lui expliquer sur le polyamour. On aurait juré que le concept ne lui était pas entièrement éloigné, ce qui n'étonnait guère Skyler, à vrai dire. Il suffisait de voir comment ils s'étaient rencontrés. Ce qui avait pu se passer ce soir là aux PC. La manière dont Luisa n'avait jamais pris la peine de lui poser la moindre question concernant ses expériences passées et n'avait jamais cherché à savoir si il adhérait ou non au concept d'exclusivité, ni à partir de quel moment. Ils s'étaient comportés très vite comme des amis et plus si affinités sans que cela semble jamais poser le moindre problème à l'un ou à l'autre. Par principe et parce qu'il était toujours possible de se planter - même si c'était quelque chose qui ne lui arrivait que très rarement - il lui avait semblé nécessaire qu'ils mettent ces choses à plat, mais l'issue lui paraissait donnée d'avance.

Et pour certaines raisons similaires, il avait l'intuition que le concept suivant ne poserait pas beaucoup plus de problèmes. Ils s'étaient déjà compris pour l'aromantisme et la direction que prenait leur relation lui semblait correspondre de manière évidente. Il remarqua pourtant que les explications sur le queerplatonique touchaient Luisa d'une manière que le précédent sujet n'avaient pas su faire. L'étonnemment que son expression véhiculait était teinté d'une lueur positive qu'il lui semblait être en mesure de reconnaître comme étant le signe d'une agréable révélation. Il se souvenait d'avoir ressenti des trucs similaires par le passé, quand il était beaucoup plus jeune et qu'il avait eu le rôle inverse. C'était bon, de pouvoir mettre des mots sur ce qu'on vivait, et de se rendre compte qu'on était loin d'être aussi seul et isolé qu'on avait pu le penser. Il était bien incapable de partager la joie qu'elle paraissait ressentir, mais il la comprenait et en était très satisfait. De façon plus naturelle - et donc égoïste - il se sentait particulièrement content de voir ses propos si bien acceptés et si bien absorbés. L'air de rien, c'était loin d'être la réaction la plus courante qu'il arrachait aux gens quand il en venait à ce genre de considérations. Il avait déjà eu de très mauvaises surprises lors de ce genre de conversations. Et même de la part de personnes qu'il connaissait et appréciait pourtant depuis des années.

Ca n'empêcha pas Luisa de le clasher gentiment tandis qu'il terminait en crânant un peu, comme à son habitude. Skyler se figea face à l'expression incrédule qu'elle tirait. Sa crispation involontaire dut se sentir, ce qui montrait à quel point il pouvait être dans un état anormal car il n'était pas du genre à laisser paraître ce genre de choses habituellement. Ni même à les ressentir. Sa paupière inférieure tressauta. Hey... Qu'allait-elle croire exactement ? Son comportement actuel était anormal. Le Skyler de tous les jours n'aurait JAMAIS attendu tout ce temps pour prendre l'initiative. Bien sûr elle ne le connaissait pas depuis si longtemps et elle n'aurait pas forcément pu le deviner, mais ses autres """connaissances""" auraient été sur le cul si elles avaient témoigné de sa réticence actuelle à entamer le moindre échange charnel.

"... Quand je ne suis pas occupé à retapisser le palais de mon frère avec des jalapeños et à en cuver moi-même les relents. Mais si tu veux tout de même reprendre ce qu'on avait commencé avant qu'il avale la moitié de la tarte à lui tout seul, surtout... ne te gêne pas."

Sa glorieuse nonchalance brillait, resplendissante comme durant ses meilleurs moments de contrôle, dont il était pourtant très loin ces derniers temps. Il avait revêtu son masque d'acteur car il voulait faire bonne figure, au moins à ce sujet. Il ne cessait donc plus de sourire ni de fixer Luisa, plein de ce trop de confiance flegmatique qu'on lui attribuait comme principale caractéristique.

Quand elle finit par répondre à sa question implicite, pourtant, le masque tomba afin de le laisser esquisser un sourire de contentement sincère, proche de la jubilation. Ca lui faisait vraiment plaisir, dans le fond, que Luisa comprenne et qu'elle adhère à son modèle. Il avait hâte de voir où tout cela pourrait bien les mener.

"Si seulement tout le monde pouvait réagir comme toi, le monde serait un meilleur endroit."

Et peut-être même qu'ils n'auraient plus l'usage d'organisations telles que le Talion. ... Bon, d'accord. Ca serait idéal mais un peu triste. Les gens comme lui n'auraient plus personne sur qui déverser leur cruauté autrement que de manière gratuite.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Luisa Selva Moreno
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi: Gérante d'entreprises
Age apparent: 38 (ou moins)
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Skyler Skinner   Ven 2 Déc - 22:09

La fraîcheur qu'il y avait pu y avoir dans l'atmosphère avait maintenant complètement disparue, au profit d'un doux sérieux teinté d'amusement qui n'était pas désagréable. Ce n'était vraiment pas ce que la mexicaine avait pensé trouver en répondant à cette invitation par mail en début de mois, mais elle n'en était pas mécontente. Elle apprenait beaucoup, et elle passait de bons moments (parfois avec une période étrange, mais passons) : que demander de plus ?

L'amusement ravi qu'elle lisait dans le regard de Skyler lui montrait qu'elle n'était d'ailleurs pas la seule à apprécier cette situation. ...Même si, dans l'instant, elle savait parfaitement que c'était à ses dépens qu'il s'amusait. Cette réaction réflexe quand on lui touchait le nez de quelque manière que ce soit avait tendance à amuser un peu trop de monde à son humble avis, mais ce n'était pas comme si elle y pouvait grand chose...

Bref, la discussion passa sur l'explication des termes que Skyler avait mentionnés plus tôt et Luisa lui porta une attention extrême (que ses parents et professeurs auraient jalousé). On lui répétait souvent qu'elle ne s'intéressait que superficiellement aux choses, et il était vrai qu'elle avait tendance à les ignorer si elles ne servaient pas les intérêts de ses entreprises ou ne touchaient pas de près ou de loin à des personnes de son cercle restreint. Et elle se rendait compte, sans réelle surprise, que le wiccan était parvenu à entrer dans ce dernier très rapidement et sans le moindre effort. Peut-être devenait-elle plus facilement abordable avec l'âge (au contraire de sa mère) ou peut-être que ces années à passer énormément de temps avec son neveu et sa soeur l'avaient rendue plus douce, plus "perméable"... Ou alors Skyler avait simplement abattu dès le début les bonnes cartes permettant qu'elle se laisse approcher.

En tous cas, elle l'écoutait, et ce qu'il lui expliquait ouvrait des portes qu'elle n'avait jamais qu'entraperçues. Le polyamour ne lui était pas étranger, dans le sens où la mexicaine se considérait plus adepte des relations libres qu'autre chose. Elle s'était rendu compte au fil des années qu'elle s'attachait très difficilement, et que ce concept lui correspondait bien plus : sa relation avec Giovanna (entre autres) en avait été une preuve. Ce que Skyler lui expliquait là tapait donc relativement proche de la maison et lui permettait d'appréhender la chose de façon plus directe qu'une personne lambda.

L'idée de "queerplatonique", par contre, lui était plus éloignée... Du moins c'était ce qu'elle pensait au premier abord. Néanmoins, au fil des paroles du wiccan, elle réalisa qu'il n'en était rien et qu'au contraire, certains de ses comportements et certaines de ses relations passées ou présentes trouvaient une nouvelle définition. Elle éprouva, par exemple, l'envie fugace de contacter Gael pour lui parler de tout cela. Et elle le ferait peut-être... plus tard.

Pour le moment, Skyler faisait une réflexion en crânant et elle en profita pour se moquer gentiment, histoire de lui rendre la monnaie de sa pièce. Après tout, les gestes qu'ils avaient échangés aujourd'hui avaient été plus que chastes, et elle avait bien senti qu'il était distrait dans tous les baisers qu'ils avaient partagé (mais elle mettait ça -à raison- sur le compte de la tarte. Et d'Adrian, accessoirement). D'ailleurs, la tarte revint dans la conversation alors que le wiccan se sentait obligé de se défendre face à l'attaque sous-entendue que Luisa lui avait faite. Il la mettait au défi, et elle aurait accepté sans retenue si elle n'avait pas remarqué la façon dont il s'était tendu en interprétant son haussement de sourcils. Elle avait remarqué sa crispation, et si elle n'était jamais contre une bonne séance de """visionnage""", elle n'avait pas l'intention de le mettre mal à l'aise de la moindre des façons.

Joueuse, elle s'approcha cependant de lui avec un air malicieux, répondant à l'invitation. Délicatement, elle posa ses lèvres sur le coin de sa bouche, à moitié sur sa joue, avant de se reculer suffisamment pour pouvoir le regarder.

"Présenté comme ça, je passe. Mes expériences avec le piment fort sont lointaines, mais les souvenirs restent."

Et elle n'en dirait pas plus. Pas tout de suite, du moins. Sourire aux lèvres, Luisa se recula encore un peu pour prendre une position similaire à celle de son vis-à-vis, coude sur le dossier du canapé et tête dans la main. Après quelques secondes de silence, elle revint sur le sujet initial de la discussion : elle n'avait pas de problème avec ce que Skyler venait de lui annoncer. S'il fallait se pencher sur la question, elle dirait même que l'idée d'essayer quelque chose de nouveau (et pouvoir mettre des noms sur des expériences déjà vécues) avait quelque chose d'enthousiasmant.

La réaction de Skyler lui fit chaud au coeur. Il avait l'air vraiment content, et cela faisait plaisir à voir. Et à savoir, quelque part. Sa tête de chien battu de tout à l'heure était définitivement partie, et ce n'était pas plus mal. Luisa se sentit sourire un peu plus en réponse, sourire qui perdit cependant un peu de son amplitude quand elle entendit sa réplique. Elle détourna les yeux, gênée sans vouloir l'admettre.

"Ça, c'est parce que tu ne m'as pas rencontrée vingt ans plus tôt."

Elle en avait eu, des réactions à la con. Pas toutes dictées par son éducation d'ailleurs. Mais, certes, elle avait évolué. Et elle continuait d'apprendre. C'était peut-être ça, qui changeait beaucoup de choses. Ne pas penser qu'on avait raison sur tout et accepter de remettre sa vision du monde en question de temps en temps. Sauf en ce qui concernait les affaires. Là, c'était elle, la spécialiste.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4341-luisa-selva-moreno
 

Réunion : Skyler Skinner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: ¤ SCENE III : Les vieux quartiers ¤ :: ║Le vieux carré Français║ :: Les Maisons du vieux carré-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit