AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Réunion : Christian Luz-Descalzo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Présage funeste
Animation
avatar

Animation


Identification
Emploi: Porteur de mauvaises nouvelles
Age apparent:
Dangerosité:
10/30  (10/30)

MessageSujet: Réunion : Christian Luz-Descalzo   Mer 9 Nov - 0:44

8 novembre, 17h25 : Vous êtes installé dans une chambre du Charity's Hospital. On s'occupe de vous. Vous êtes actuellement inconscient. Ne répondez rien pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Présage funeste
Animation
avatar

Animation


Identification
Emploi: Porteur de mauvaises nouvelles
Age apparent:
Dangerosité:
10/30  (10/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Christian Luz-Descalzo   Mer 9 Nov - 2:35

8 novembre, 22h12 : Vous vous réveillez dans un lit d'hôpital, dans une chambre solo spacieuse. Probablement la meilleure du bâtiment. Votre tête est bandée. Votre visage, encore très tuméfié. Vous pouvez à peine ouvrir l’œil gauche. Vous avez le bras et la clavicule cassés, plâtrés. Votre tête tourne très fort et vous avez envie de vomir. Vous vous sentez scotché au lit. Il vous est impossible de vous lever d'une quelconque manière. Vous avez juste un bouton pour appeler l'infirmière sous le doigt.

Des policiers surveillent l'entrée de votre chambre fermement. Même si vous étiez en état de sortir et que vous le vouliez, vous ne pourriez pas.
Revenir en haut Aller en bas
Luisa Selva Moreno
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi: Gérante d'entreprises
Age apparent: 38 (ou moins)
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Christian Luz-Descalzo   Mer 9 Nov - 9:07

Luisa arrive dès de lendemain matin. Elle a été prévenue par Olivia, qui l'a appelée aussitôt après avoir échangé avec Juan qui, pour la citer "avait l'air particulièrement furieux". La mexicaine avait serré les dents. Pas étonnant.

Olivia était passée mais les médecins lui ont dit que son neveu était toujours inconscient et qu'il fallait qu'il se repose. Angoisse de la nuit (et fin des horaires de visite) faisant, elle avait dû partir.

Luisa avait pris le relais dès l'ouverture des visites de l'hôpital. Il fallait qu'elle voie Christian avant son beau-frère. Elle arriva devant la porte, gardée par les deux policiers. Elle soupira légèrement avant de leur adresser la parole.

"Bonjour. Je suis la tante de ce jeune homme. Je peux entrer ?"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4341-luisa-selva-moreno
Présage funeste
Animation
avatar

Animation


Identification
Emploi: Porteur de mauvaises nouvelles
Age apparent:
Dangerosité:
10/30  (10/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Christian Luz-Descalzo   Mer 9 Nov - 13:56

L'homme patibulaire observe Luisa d'un œil méfiant. Il jette un oeil sur une liste très restreinte.

"Votre nom s'il vous vous plaît ?"

Indépendamment, Luisa jette deux D6
Revenir en haut Aller en bas
Luisa Selva Moreno
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi: Gérante d'entreprises
Age apparent: 38 (ou moins)
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Christian Luz-Descalzo   Mer 9 Nov - 14:16

Luisa sourit à l'homme qui l'interpelle et lui donne son nom sans broncher (mais en le prononçant "à la mexicaine", parce que c'est toujours drôle de voir les têtes).

Luisa Selva Moreno.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4341-luisa-selva-moreno
Voodoo Child
Folle à lier !
avatar

Folle à lier !


Identification
Emploi: Planteuse d’aiguilles !
Age apparent:
Dangerosité:
30/30  (30/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Christian Luz-Descalzo   Mer 9 Nov - 14:16

Le membre 'Luisa Selva Moreno' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'D6' : 2

--------------------------------

#2 'D6' : 5
Revenir en haut Aller en bas
Présage funeste
Animation
avatar

Animation


Identification
Emploi: Porteur de mauvaises nouvelles
Age apparent:
Dangerosité:
10/30  (10/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Christian Luz-Descalzo   Mer 9 Nov - 14:27

Le garde pointe du doigt une ligne sur la feuille et hoche la tête. Il se décale sur le côté.

"Vous pouvez passer."
Revenir en haut Aller en bas
Luisa Selva Moreno
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi: Gérante d'entreprises
Age apparent: 38 (ou moins)
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Christian Luz-Descalzo   Mer 9 Nov - 14:41

Luisa fait un grand sourire aux deux hommes et passe la porte sans un mot. Elle la ferme précautionneusement derrière elle puis s'adresse à son neveu avec un sérieux qui lui est inhabituel.

"Alors, qu'on soit clairs, avant que ton père n'arrive : quand il sera là, tu me laisses parler, et quoi que je dise, ne me contredis pas."

Enfin, elle s'approche de lui avec un sourire compatissant et l'embrasse sur la partie la poins tuméfiée de sa joue.


"Comment tu te sens ?"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4341-luisa-selva-moreno
Christian Luz-Descalzo
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi:
Age apparent:
Dangerosité:
21/30  (21/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Christian Luz-Descalzo   Mer 9 Nov - 15:35

Christian regarde sa tante entrer dans la chambre. Il ne dit rien, son visage reste impassible pas de trace de douleur. Il ment peut être mal, mais quand il s’agit de caché ses émotions, il est champion. Pareil lorsqu’elle lui annonce la venue de son père. Il s’en doutait un peut.

«Il n’y a pas de bateau à monter. Laurence m’a menacé, il m’a agressé, je me suis défendue, puis j’ai appelé la police. »

C’est la stricte vérité. Ce n’est certainement pas celle que les dockers ont servie à la police. Mais au final, qui les a appelés ? Qui à demandé des secours ? Et qui à lâché l’arme et s’est fait passé à tabac désarmé ? Les vidéos surveillance des quais le prouveront.

Mais cette histoire est allée trop loin. Il s’est mis beaucoup trop en danger pour une histoire aussi insignifiante.

«Ecoute Tia. Je suis pressentie pour être procureur. Jamais je n’aurais due me mêler de cette enquête. Si je l’ai fait, c’est uniquement pour toi, je ne voulais pas que tu te mettes inutilement en danger. Mais là c’est fini. Je viens peut être de flinguer ma carrière. Alors j’arrête de jouer les petits détectives en herbes. »

Il soupire avant de reprendre son souffle.

«Je ferais tout pour ne pas t’incriminer, mais je ne mentirais pas. Et je compte bien porter plainte et trainer devant un juge le dit  Laurence et tout ceux qui ont  levé la main sur moi. »

« Ma seule victoire, c’est que se n’est pas toi qui te soit fait blessée.»

Voilà, s’est dit. Maintenant Christian compte bien profiter de sa convalescence et reprendre assidûment son travail dès qu’il le pourra. Et s’il doit passer par son père et un savon, et bien soit. Il l’a bien mérité. Il n’avait rien à faire sur ces quais. La bonne marche à suivre était de prévenir les forces de l’ordre qu’un éventuel suspect se trouvé là bas. Il s’est laissé entraîné par Luisa au lieu de la dissuader de faire cette bêtise. Au moins, ce n’est pas elle qui est dans ce lit et ça c’est une bonne nouvelle.
Revenir en haut Aller en bas
Luisa Selva Moreno
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi: Gérante d'entreprises
Age apparent: 38 (ou moins)
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Christian Luz-Descalzo   Jeu 10 Nov - 6:55

Luisa écoute son neveu parler sans un mouvement. Ni un haussement de sourcil, ni un sourire. Cependant la douceur de son regard fond rapidement au profit du'une fraîcheur qui lui est caractéristique... Dans d'autres situations. Ce n'est certainement pas un regard que Christian a l'habitude de voir, et à raison. Elle laisse un silence s'écouler avant de prendre la parole sur un ton dangereusement calme.

"...On va mettre les points sur les i tout de suite, Christian. D'une, je suis une grande fille et je n'ai pas besoin que tu me protèges comme une de tes midinettes de passage. Si je t'ai demandé de m'aider, c'est parce que tu y tenais. Dans l'idéal, j'aurais préféré gérer tout cela seule et éviter d'incriminer qui que ce soit.

Cependant, je t'ai simplement demandé de lui  parler. Je comprends que vous puissiez en être arrivé aux bousculades, mais sortir ton arme, vraiment ? C'est là-dessus que le bât blesse. Pour tous les témoins, tu as réagi hors de toutes proportions. Et c'est cela qu'on va retenir de toute cette affaire. Pas qu'un gars bourru et de mal humeur t'a bousculé.

Et de deux, ce n'est pas auprès de la justice que j'ai l'intention de te sauver les miches, mon petit. On évitera ce genre de recours autant que possible. Tu es mal vu sur l'affaire et ce serait plus un poids pour ta carrière qu'autre chose. Non, c'est ton père que j'ai bien l'intention de calmer. Parce qu'il fulmine, tu t'en doutes."


Elle soupire fortement et semble s'adoucir à nouveau en s'asseyant sur le bord du lit.

"C'est de ma faute. Je n'aurais pas dû t'impliquer là-dedans et je suis désolée. Donc laisse-moi parler avec ton père et trouver une solution à cette affaire qui n'inclura pas de frais d'avocats et te permettra de montrer patte blanche. Je te garantis que ce sera bien plus simple pour toi, plus rapide, et plus efficace."

Elle se permet un sourire à la fois confiant et rassurant. Futur procureur ou pas, Christian reste avant tout son neveu. L'un des rares membrésilien de sa famille pour qui elle est prête à (presque) tout. Hors de question qu'elle laisse Juan se défouler sur lui ou qu'il flingue sa carrière à cause d'une affaire fâcheuse qui pourrait être réglée à coup d'arrangements bien choisis.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4341-luisa-selva-moreno
Christian Luz-Descalzo
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi:
Age apparent:
Dangerosité:
21/30  (21/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Christian Luz-Descalzo   Ven 11 Nov - 22:48

Une grande fille ? Oui peut être bien, mais une grande fille qui se met dans des situation inutilement dangereuses. Alors là elle se trompe.

« D'un : si je te prenais pour une de ces filles, je n'y serais jamais aller. J'aurais potentiellement envoyé un gros bras.

De deux : on m'a toujours appris à ne laisser personne me menacer. Ni moi, ni ma famille. »


Christian laisse Luisa continuer sa tirade. Elle est en pétard. Il se doute qu'elle a due avoir au téléphone toute la famille pour décharger leur mauvaise humeur sur elle avant de la passer sur lui. Il ne préfère donc rien dire. Il sait qu'il va prendre un sacret savon. Il soupire avec sa tante.

« Non tia. Ce n'est pas ta faute. Mes nerfs étaient à vif et j'ai sur-réagi à la menace qui me faisait face. Je ne veux pas que tu prennes pour toi toute la colère et la déception de mon père. J'ai eu son message... et celui d'Esteban, aussi.»

Un rire cynique sort de sa bouche.

« Si on m'avait dit qu'un jour mon cousin me ferait la morale... »

Il laisse un temps le silence s'imposer.

« Au moins le Laurence est à l’hôpital immobilisé pour un moment. Tu sais où le trouver. Même si je te conseille plutôt de le vendre à la police.»
Revenir en haut Aller en bas
Luisa Selva Moreno
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi: Gérante d'entreprises
Age apparent: 38 (ou moins)
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Christian Luz-Descalzo   Dim 20 Nov - 22:23

Luisa ne prête aucune attention aux premières phrases de Christian. Elle est agacée, elle a besoin de l'extérioriser, et elle ne l'écoutera pas tant qu'il n'aura pas entendu tout ce qu'elle avait à lui dire. Ce n'est pas uniquement de la colère qui s'exprimait alors, mais également son inquiétude : malgré tout le calme dont elle a fait preuve au téléphone, que ce soit avec Juan, Olivia ou Esteban, Luisa s'était inquiétée pour son neveu. Et bien qu'elle ait tenté toute la nuit d'ignorer la culpabilité qui la rongeait (et la ronge encore), elle n'est clairement pas en paix avec elle-même alors qu'elle lui fait la morale. Elle finit donc sa tirade sur une note un peu plus douce et laisse Christian parler.

La mexicaine hoche la tête. Au moins, il a compris qu'il avait réagi de façon exagérée. C'est un début, et peut-être que cela pourra partiellement calmer Juan (même si elle savait déjà que l'industriel allait répliquer qu'il n'aurait jamais dû avoir ce geste au départ). Par contre, il parle d'un message d'Esteban, dont elle a elle-même eu vent la veille, et le ton cynique fronce les sourcils de sa tante.

"Hey. Ton cousin a eu son lot de décisions difficiles à prendre. Ce message en était également une. Je ne sais pas exactement ce qu'il y dit, mais il y a quelque chose de clair : il s'inquiète pour toi. Et pas uniquement pour ta santé physique, mais pour ton avenir aussi. Il est très conscient du mal qu'il fait à ta famille depuis quelques années et ne voudrait pas que tu en pâtisses comme lui le subit systématiquement depuis le lancement de son procès."

Dans une telle situation, Luisa est aussi éloignée des Luz-Descalzo qu'elle peut l'être. Le fait qu'elle ait prononcé ta famille au lieu de la ou nôtre en dit d'ailleurs long sur ce qu'elle ressent. La mention de Laurence et de la police la fait soupirer.

"Christian... on n'a aucune preuve tangible. C'est pour ça que je t'avais demandé de lui parler, à la base. Pour déterminer à quel point il était impliqué et recueillir des preuves potentielles. C'est aussi pour ça que j'ai préféré qu'on laisse tout sur place à l'entrepôt : la police aura accès aux mêmes informations que nous. Si la police ou le BIAS ne bouge pas, c'est qu'il n'y a probablement pas de preuves suffisantes."

Plus tôt dans la discussion, elle aurait sûrement ajouté que, pour un futur procureur, il oubliait certains points essentiels dans le fonctionnement dans la justice... Mais elle n'est ni d'humeur à plaisanter, ni assez en colère pour lui lancer le reproche : elle s'est calmée. Un peu. Et elle lui concède.

"Mais j'ai effectivement entendu le numéro de sa chambre au détour d'une conversation. J'irai y faire un tour. Plus tard. L'important à présent, c'est toi. Et la façon dont on va gérer tout ça."
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4341-luisa-selva-moreno
Christian Luz-Descalzo
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi:
Age apparent:
Dangerosité:
21/30  (21/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Christian Luz-Descalzo   Ven 25 Nov - 14:40

Christian a un mouvement de recul devant le ton pleins de reproche de Luisa. Visiblement, il n'a pas sue se faire comprendre correctement. Mais c'est sa faute, il sait bien que le sujet "Esteban" est bien trop sensible pour être aborder avec légèreté.

« Rentres les crocs tia. Tu interprètes mal mes dires. Je ne reproche pas à Esteban son message. Je n'aurais pas imaginé qu'il est un jour le cran de l'écrire. »

Le mexicain parle d'une voix douce et posée, autant que possible dans sa situation, il tente un sourire d'excuses passant outre la douleur. Christian la voie bien qui s'emballe et se refaire comme une huître en évoquant les Luz-Descalzo et non la famille.

« De plus s'il fait du mal à quelqu'un en réclament justice se n'est qu'aux hypocrites de cette famille. »

Il l'écoute parler et donne l'impression d'être impassible, mais au fond de lui il n'a qu'une envie c'est d’exploser. Si c'est se qu'elle pense, pour quoi elle préfère enquêter dans son coin au lieu de faire confiance aux forces de l'ordre ? Après se bien leur boulots à eux ! Trouver et arrêter les criminels. Son boulot à lui c'est de les faire mettre en prison par un procès. Mais ni lui ni sa tante n'ont le droit de prendre la place de la police et d’enquêter comme ils l'ont fait. D'ailleurs, même la police d'aurait pas eu le droit de fouiller l'entrepôt sans un manda ou à défaut l'accord du propriétaire. Il y a des lois et ni eux ni personne n'à le droit de se croire au dessus.

Elle veut gérer ça ? A sa guise. De toute façon, à partir du moment où son père mettra un pied dans cette hôpital, Christian ne gérera plus rien et n'aura pas son mot à dire, c'est une certitude. Cette idée blase encore un peut plus le moral du mexicain.

« Je t'écoute. »
Revenir en haut Aller en bas
John Doe
Animation
avatar

Animation


Identification
Emploi: Transformiste
Age apparent:
Dangerosité:
10/30  (10/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Christian Luz-Descalzo   Jeu 8 Déc - 14:18

On entend une clameur dans le couloir. Des pas paniqués suivent ceux, lourds et frémissants de colère, d'un homme qui est en train de siffler des menaces acides. On reconnaît la voix d'un Juan tout particulièrement énervé.

"Je me fiche de savoir si vous pensez que c'est possible ou non. Je ne vous le redirai qu'une fois. Faites évacuer ce couloir, ou bien vous et vos collègues risquez de le regretter amèrement. J'espère que vous m'avez bien compris."

Aucune des menaces proférées n'est suffisamment concrète pour que Juan ne puisse les nier plus tard au besoin. Besoin qui ne se fera probablement pas sentir, étant donnée la manière dont les infirmiers effrayés la reçoivent et finissent par capituler.

"Donnez nous dix minutes... Il y a des appareils lourds à transporter."

"Dix minutes, grand maximum. Dépêchez-vous."
Revenir en haut Aller en bas
Luisa Selva Moreno
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi: Gérante d'entreprises
Age apparent: 38 (ou moins)
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: Réunion : Christian Luz-Descalzo   Lun 19 Déc - 20:02

Luisa se calma aussitôt en voyant son neveu avoir un mouvement de recul à ses paroles. Il était vrai qu'on avait peu l'habitude de voir une Selva Moreno en colère. Olivia était la douceur même, et Luisa... et bien généralement, Luisa préférait rire des situations plutôt que de s'en agacer. D'autant que Christian ne la voyait que rarement dans ces situations où elle prenait en main les affaires, et où elle devenait cette Dame de Fer que Juan appréciait tant. Alors évidemment, l'entendre faire preuve de cette tempête qui lui était peu commune, cela pouvait surprendre. Elle le comprenait.

Mais la situation était délicate et amenait à ce qu'elle voyait elle-même comme une conciliation entre ces deux pans de son caractère qui faisait que la famille ne l'avait pas encore reniée et qu'on en venait tout de même à lui demander de régler des litiges. De plus, la mention d'Esteban et de toute cette affaire qu'il menait avait tendance à la rendre bien plus agressive qu'à l'accoutumée. Le fait que Juan n'allait pas tarder à se pointer n'arrangeait pas les choses, d'ailleurs...

Elle soupira à la réponse de son neveu, mélange entre fatigue et une pointe d'amusement cynique.

"Je te l'accorde. Ces derniers temps, il m'épate, je dois l'avouer..."

Esteban lui avait montré à quel point il avait évolué ces dernières années. Et pas seulement en se transformant en vampire, mais pas bien d'autres biais. Si seulement Juan acceptait de voir tout cela, peut-être que la nature d'Outre de son filleul lui paraîtrait moins amère...

...Ou pas. Les Luz-Descalzo tenaient tant à leur sang et à leur rang que même la plus flagrante des preuves n'y changerait pas grand chose. Quand on y pensait, Luisa avait beaucoup de chance de parvenir à rester discrète sur tout ce qui concernait sa vie privée, et ce même aux yeux de sa propre famille... Enfin, pour ce qui était de l'Américaine, ce n'était que par alliance. Et dans des moments comme ça elle s'empressait de le rappeler.

Cependant, ce n'était pas en parlant d'Esteban qu'ils allaient régler le problème de Juan. Car, pour l'avoir eu au téléphone, Luisa savait que l'industriel était particulièrement agacé (et encore, le mot était faible). Assumant pleinement cette responsabilité, tout ce qu'elle voulait, c'était que Christian la laisse gérer la situation. Ce qu'elle s'empressa de lui faire remarquer. Un éclat de ce qui pourrait presque être considéré comme un remerciement passa dans son regard quand son neveu lui signifia qu'elle l'écoutait : cela rendrait les choses plus simples.

"Le plus important, c'est qu'on se mette d'accord sur la raison pour laquelle tu as atterri la-bas. Tu..."

Luisa s'interrompit brutalement, un air de profonde contrariété sur le visage. Impossible d'ignorer le brouhaha des machines qu'on déplaçait dans le couloir ou la personne qui ordonnait comme un roi en son royaume. Cela ne pouvait être que son beau-frère par alliance préféré. Posant une main sur celle de Christian en signe de soutien, Luisa se leva du lit avant de dire rapidement.

"On n'a plus le temps. Essaie de ne pas contredire mes paroles, même si tu sais que ce n'est pas la vérité. C'est tout ce que je te demande. Et évite d'attirer l'attention sur toi. Autant que possible, on va essayer de dévier la colère de ton père, d'accord ?"

Sans vraiment attendre de réponse, la mexicaine se dirigea vers la porte, qu'elle ouvrit grand, s'attendant à trouver son premier partenaire financier juste derrière.

"Juan, tiens donc ! Il m'avait bien semblé entendre le doux son de ta voix au travers de ces murs épais."

Luisa ? Sarcastique ? Mais pas du tout voyons.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4341-luisa-selva-moreno
 

Réunion : Christian Luz-Descalzo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: ¤ SCENE I: Le quartier des affaires ¤ :: ║Le Centre ville║ :: Charity's Hospital-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com