AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 [Chez "Skinner"] Une rencontre pleine de promesses...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luisa Selva Moreno
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi: Gérante d'entreprises
Age apparent: 38 (ou moins)
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: [Chez "Skinner"] Une rencontre pleine de promesses...   Jeu 3 Nov - 19:44

Luisa avait couru partout toute la journée. Avec ce qu'il se passait en ce moment, cette disparition étrange, le fait que le BIAS et la police peinaient à être efficaces et... le reste, elle n'avait pas arrêté. Elle ne pouvait cependant pas nier que c'était agréable, d'être ainsi occupée. Les affaires tournaient relativement rond en ce moment et elle n'avait pas trop à s'en préoccuper (ce qui était l'avantage quand on était au plus haut sommet de la pyramide et qu'on avait une confiance absolue envers ses principaux subordonnés), cette enquête improvisée tombait donc à point nommé. Enfin... sauf pour cette pauvre fille, bien entendu.

Au gré de ses interrogatoires et diverses prises de risques, la mexicaine avait fait des rencontres, certaines moins agréables que d'autres. Celle qu'elle s'apprêtait à faire ce soir était prometteuse, mais tant qu'elle ne serait pas en face d'un être de chair et de sang (... elle autorisait le vamp, qui était plus de chair et de crocs mais soit) elle ne crierait pas victoire.

Elle avait eu une discussion amusante avec l'inconnu, qui lui avait paru plutôt sympathique, même si clairement plongé dans quelque chose de louche... mais autant qu'elle, au final. Ce n'était donc pas un argument. Enfin, ça l'aurait été si elle en avait parlé à quiconque, mais comme elle connaissait déjà les réactions qu'auraient eu Olivia, Esteban ou pire, Gael ou Karl, à ce sujet, elle s'était abstenue de dire quoi que ce soit.

A voir si elle avait bien fait ou si elle commettait la dernière erreur de sa (trop courte) vie.

Repassant chez elle entre deux mouvements (parce qu'elle n'allait pas se pointer chez quiconque sans être correctement préparée, même si c'était pour y trouver la mort), Luisa s'était douchée, changée, et avait fait appel au meilleur restaurant mexicain de la ville pour qu'ils envoient à l'adresse indiquée toute sorte de délices sucrés comme salés, qui plairait à son palet comme à ses goûts culinaires, mais aussi des choses avec plus de viande et moins d'épices au cas où son hôte serait douillet. Elle savait que les américains l'étaient plus qu'ils ne l'admettait, et même si elle soupçonnait ce "Skinner" d'avoir des origines russes au vu de leurs conversations, elle ne connaissait pas assez les préférences culinaires là-bas pour présumer de l'état de ses papilles.

Bref, une fois sa commande passée et vêtue d'une robe classe mais assez décontractée qui lui allait à merveille (comme l'essentiel de sa garde robe), dans des tons de gris et de crème qui mettait parfaitement sa peau hâlée en valeur, agrémentée d'un maquillage discret et de cheveux bruns ondulant juste ce qu'il fallait, Luisa s'était rendue à l'adresse indiquée par son mystérieux correspondant.

Elle était arrivée en même temps que les livreurs, une aubaine, qu'elle paya et remercia pour leurs bons et loyaux services. Les boîtes -contenant des mets divers et variés qui lui emplissaient déjà les narines- dans les bras, Luisa chercha la bonne porte et le bon interrupteur, avant de sonner.

Puisqu'ils n'avaient rien convenu de plus précis, elle était forcément pile à l'heure.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4341-luisa-selva-moreno
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: [Chez "Skinner"] Une rencontre pleine de promesses...   Jeu 10 Nov - 11:38

C'était une période ultra chargée. Comprenons bien que la vie de Skyler était de toute façon composée de périodes ultra-chargées. Il était le prototype même du workaholic forcené et en règle générale, ça lui convenait bien, et il s'en sortait, réussissant tout de même à passer un temps conséquent le nez au vent - ou bien entre des jambes frissonnantes - à multiplier les rencontres, et à emmerder son monde à base de farces de plus ou moins mauvais goût.

Mais en ce moment, ça devenait compliqué de jongler entre toutes ces casquettes. C'était un peu casse-gueule. Il sentait qu'il n'arrivait pas à embrasser la situation par l'esprit dans son entier et il détestait ça, car c'était généralement dans ce genre de moment qu'on faisait un faux pas. Une connerie regrettable qui, lorsqu'on était embourbé dans le genre d'affaires qu'il gérait, pouvait rapidement devenir fatale. Au sens propre, comme au figuré.

C'était l'une des raisons qui l'avaient poussé à prendre sa soirée, malgré les problèmes qui continuaient de s'accumuler en arrière plan. Il avait un indéniable besoin de souffler un coup et de se détendre, et c'est par le biais du ténébreux Sh4d3Net qu'il en avait trouvé une ravissante opportunité.

Enfin. Ravissante. Ça restait à voir, puisqu'il ne connaissait absolument rien de la personne qu'il avait invitée aujourd'hui. Pas même son nom. A peine son pseudo, alambiqué s'il y en était. Il savait qu'elle était latinos, que c'était une femme, qu'elle paraissait avoir des ouvertures (non)romantiques qui arrangeraient leurs échanges et qu'elle n'en avait strictement rien eu à foutre de son genre à lui, ce qui signifiait qu'elle était bi ou pan. Ce qui allait être éminemment pratique pour la suite, car à moins qu'elle soit une habituée des milieux MOGAI, la madame allait probablement halluciner. Malheureusement, les gens au sens lambda du terme étaient encore très mal renseignés sur les questions trans et il pensaient toujours que les personnes concernées étaient des exceptions aussi rares qu'une poule aux œufs d'or, quand en réalité, c'était surtout qu'ils restaient bien confortables entre cis et qu'il fallait un courage assez violent pour se déplacarder face à eux.

Bref. Il y avait encore une autre chose qu'il savait de son invitée : elle avait du répondant. Une verve telle qu'il les aimait. Du culot. L'amour du risque. Tout ce qu'il aimait, quoi. Qui qu'elle put être en réalité, la rencontre de ce soir allait être mémorable. Il en aurait mis sa main à couper.

Ce soir, il était bleu. Enfin en réalité ses cheveux étaient noirs à la racine et partaient dans un camaïeu d'azurs et d'encre sur les pointes, travaillés comme un tout aléatoire aux allures de peintures à l'huile. Son côté rasé était bleu nuit. Si foncé qu'il fallait beaucoup de lumière pour se rendre compte qu'il n'était pas noir, lui aussi. Comme souvent il était dans une période tartan et portait un pantalon qu'il avait assorti à sa tignasse, chose qui prouvait qu'il avait été plus sage qu'à certaines reprises où il s'éclatait à mélanger des teintes totalement fantaisistes. Un T-shirt jaune sur lequel figurait une trollface (oui, quand même) dépassait à peine au dessous d'une chemise à bras long noire à l'encolure stylée, dont il avait retroussé les manches jusqu'aux coudes. Il portait un ras de cou à pics, un bracelets de force d'un côté, et de l'autre, encore un bout de cuir plein de pics, entremêlé à des chaînes et tout un tas de trucs métalliques qui  couvraient une partie de son poignet.

Il entendait du grabuge dehors, ce qui lui dit que la demoiselle était sur le point d'arriver... Il jeta un coup d’œil à Rictus qui était en train de dormir sur le canapé, la jambe secouée de tics, à l'instar d'un foutu clebs. Bien. Ça laissait les présentations avec son familier pour plus tard et c'était pas plus mal. Comme de juste on sonna, et il alla ouvrir la porte. Ça sentait la bouffe mexicaine. Hmmm... Ça promettait d'être un délice. Dans tous les sens du terme, constata t-il tandis que ses yeux glissaient lentement sur la silhouette révélée derrière le battant. Un sourire qu'on aurait pu qualifier de mauvais dans d'autres circonstances grimpa lentement sur ses lèvres. Il avait joué, et il avait gagné. Comment ça il ne lui avait pas encore parlé ? Rien à foutre ! Il le sentait bien. C'était vu d'avance.

"Bonne pioche ! Bon... Tu me dis ton nom avant que je doive t'inviter à entrer en te qualifiant de 'Belle inconnue' ? Ça serait dommage de nous infliger ce cliché... affligeant."

Les livreurs sur le départ le saluèrent. Il leur répondit par un haussement de sourcil cryptique qui les perturba suffisamment pour que l'un d'entre eux trébuche. Skyler pouffa.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Luisa Selva Moreno
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi: Gérante d'entreprises
Age apparent: 38 (ou moins)
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: [Chez "Skinner"] Une rencontre pleine de promesses...   Dim 13 Nov - 0:16

La porte s’ouvrit alors qu’elle attrapant les dernières boîtes. Luisa ne put donc pas poser de suite son regard sur son hôte inconnu, mais lorsqu’elle le fit, la mexicaine eut un sourire en coin ajouté à un haussement de sourcil qui semblait dire “J’ai l’impression que tu n’as pas l’air dégoûté par ce que tu vois…”

Pour sa part, elle avait caché son étonnement dans ce léger sourire en coin. Elle s’était attendue à un personnage fantasque, peut-être un peu atypique, mais ce qu’elle voyait, pour le moment, c’était une personne au style particulier, mais pas si hors-normes qu’elle l’aurait pensé. Enfin… selon ses critères. Sa soeur se serait déjà enfuie en courant en criant au scandale. Cela faisait potentiellement partie des raisons pour lesquelles elle avait initialement accepté ce rendez-vous : la certitude de pouvoir ennuyer au plus au point sa mère et sa belle-famille. Ça et le sentiment qu’elle avait eu que la soirée promettait d’être particulièrement sympathique. L’échange qu’elle avait déjà eu avec ce Skinner, peut-être.

D’ailleurs, voilà qu’il était en train de lui demander son nom. Luisa eut un rire amusé, un peu sarcastique, avant de lui répondre.

“C’est Luisa. Et puis-je te retourner la question ? A moins que tu ne préfères que je t’appelle “Skinner” toute la soirée, bien entendu.”

La “discussion” qu’il eut avec les livreurs manqua de la faire pouffer. On le voyait à la lueur amusée qui brillait dans ses yeux sombres. Oh non, elle n’allait définitivement pas s’ennuyer, ce soir.

“Comme tu peux le voir, j’ai commandé mexicain. Une habitude d’immigrée, disons. Et comme je te l’ai dit, ils ne lésinent pas sur les épices… Mais je te voyais du genre à aimer le piquant.”

Son regard brillait toujours de cette lueur amusée qui lui était caractéristique quand elle jouait avec les personnes qu’elle appréciait. Et elle avait décidé qu’elle appréciait déjà ce Skinner. Elle ne serait pas là sinon. Elle libéra l’une de ses mains qui tenaient les boîtes de nourriture pour désigner rapidement son ras du cou.

“Et je vois que je ne me suis pas trompée. Joli bleu, en passant.”

Lequel ? Un mystère. Tous, certainement. Skyler n’était pas le seul à apprécier ce qu’il voyait.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4341-luisa-selva-moreno
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: [Chez "Skinner"] Une rencontre pleine de promesses...   Mer 16 Nov - 20:06

Et ce petit sourire malicieux, qui laissait sous-entendre une intelligence retorse comme il les aimait... Décidément il n'était pas mécontent d'avoir eu l'idée de ce blind dating, et d'avoir eu le culot de passer à l'acte. Et qu'elle ait accepté de se prêter au jeu. Après tout, les risques n'avaient pas été moindres, surtout compte-tenu du fait que ça s'était passé sur Sh4d3Net, mais il l'avait bien senti et, comme souvent, son intuition avait été juste. D'ailleurs il n'était pas le seul qui paraissait avoir l'air content du résultat. Oui, merci, merci, il savait.

Enfin... Elle n'était pas encore au bout de ses surprises.

En attendant, il lui demanda son nom, parce qu'ils n'allaient pas passer la soirée à se trouver des pseudonymes. Enfin... Viendrait peut-être un temps où il lui en affublerait un quoiqu'il en soit, mais ils n'en étaient pas là. Il fallait déjà qu'il commence par la connaître mieux, avant de savoir ce qui lui correspondrait.

"J'imagine que ça serait un peu glauque, hm ? Moi, c'est Skyler."

S'en suivit un échange silencieux avec les livreurs, qui prirent peur. Son invitée - Luisa, donc - enchaîna aussitôt avec une réplique qui fit naître un sourire carnassier sur le visage de Skyler. Une lueur amusée au fond des yeux, il répliqua :

"Oh, t'as pas idée..."

Elle n'avait pas fini de parler alors il la laissa continuer plutôt que d'en rajouter une couche. On sentait que ce n'était pas à défaut de répartie mais que, vraiment, il était curieux de voir ce qu'elle pourrait lui sortir. C'est avec une satisfaction non masquée qu'il lui libéra l'accès à la porte :

"Des bleus ? Pas encore, Luisa, enfin... Ca, ça vient après manger."

On accédait directement à un salon spacieux. Sur la droite, un ensemble de sofas et de fauteuils autour d'une table basse où la bouteille promise était disposée. Ne manquait donc plus que la nourriture, qui n'allait pas tarder de rejoindre le reste sur la table. Et comme il ne manquait pas d'humour, il avait fait en sorte de mettre en fond sonore un groupe russe survitaminé qui faisait vaguement penser à du ska, version Est. Elle noterait probablement aussi la présence de tout un tas de gadgets en bois et de sorts qui traînaient dans la maison, comme il était du genre à en foutre partout. Si elle n'avait pas déjà bugué face à la quantité impressionnante de bagues en bois qu'il avait aux doigts et de talismans qu'il portait autour du cou.

"Je t'en prie, installe toi... Ah. Fais pas gaffe à la hyène, elle mord pas sans mon autorisation. Enfin... Sauf si tu la réveilles en t'asseyant dessus quoi."
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Luisa Selva Moreno
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi: Gérante d'entreprises
Age apparent: 38 (ou moins)
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: [Chez "Skinner"] Une rencontre pleine de promesses...   Lun 21 Nov - 18:41

Leurs regards amusés se répondaient. Vraisemblablement, ils étaient l'un comme l'autre contents de ce début de rendez-vous. A voir ce que cela allait donner ensuite, mais aux yeux de Luisa ils partaient clairement sur une bonne base. Il lui demanda son nom, qu'elle lui donna avant de lui retourner la question. Son regard sombre pétilla à nouveau.

"Enchantée, Skyler. J'avoue que ce n'est pas tout à fait écorchée que j'ai envie de finir."

A quoi bon faire semblant ? Ils étaient tous les deux des adultes et savaient très bien quel avait été le but de cette rencontre avant même qu'elle ne soit officialisée. Inutile de perdre du temps à tourner autour du pot, donc. Ce n'était pas dans les habitudes de Luisa, de toute façon.

La tête que tirèrent les livreurs manqua de la faire pouffer. Il fallait avouer que son hôte avait un regard qui pouvait en intimider plus d'un. Et de ce qu'elle voyait, il le savait parfaitement et s'en amusait à la moindre occasion. Au risque de se répéter, plus la mexicaine en apprenait, plus elle se rendait compte qu'elle n'allait vraiment pas s'ennuyer.

Elle reprit ensuite la parole, expliquant le choix du menu de ce soir. Elle nota l'envie que Skyler avait de commenter, ce qu'il fit, mais elle voyait qu'il en avait encore sur le bout de la langue. Il eut cependant la politesse (ou la curiosité ?) de la laisser terminer, ce qu'elle apprécia également. Ce n'était pas pour l'importance de ce qu'elle allait dire, puisque ce n'était qu'une réplique amusée de plus, mais le fait était qu'il respectait son tour de parole. C'était quelque chose qui ne se trouvait pas chez toutes les personnes qu'elle rencontrait, et ce même dans des négociations de contrats où son nom devait déjà lui permettre d'obtenir un certain respect. Conclusion, Skyler gagnait (encore) des points.

Et apparemment, il n'était pas mécontent de ce qu'il entendait également. A croire que les duels de répartie qu'elle affectionnait tant ne faisaient que commencer. Vraiment, cette soirée s'annonçait mémorable, elle en avait le sourire qui lui montait jusqu'aux yeux, ce qui n'était pas toujours le cas lors des premières rencontres. Luisa entra lorsque Skyler le lui permit, non sans laisser échapper un éclat de rire à sa réplique.

"Je vois que tu as tout un programme."

Comme si elle allait s'en plaindre. Son ton joueur parlait pour elle, de toute façons. Elle entra donc dans la maison, et parcourut le salon des yeux avec un regard appréciateur.

"Joli volume... On ne dirait pas, comme ça."

Oui, c'était à double-sens et oui, c'était fait exprès. Luisa avait remarqué que son hôte semblait être adepte de ce genre de jeu, et ce depuis leurs échanges pas mail. Par ailleurs, le volume de la pièce était effectivement loin d'être ridicule, et ce même selon ses critères (qui n'étaient pas tout à fait ceux du reste de sa famille, mais une fois de plus, ce séjour en Haïti lui avait appris bien des choses). Son regard engloba l'ensemble de la pièce avant de s'arrêter sur la hyène qui semblait dormir sur le canapé.

"Tu as une affection pour le bois, ou tous ces objets ont une utilité particulière ?"

On sentait dans sa voix qu'elle avait déjà son idée sur la question, mais elle le laissait libre de répondre comme il le souhaitait. Entre cela et la présence de la hyène, animal de compagnie atypique s'il en était, on faisait aisément des déductions. Mais Luisa avait connu des outres qui hésitaient à avouer leur nature, d'autant plus face à elle. Bien que Skyler ne sache pas exactement qui elle était, certes. Et elle n'avait pas l'intention de lui dire de sitôt. Elle acceptait des blind dates, mais elle n'était pas (aussi) imprudente pour autant. Mieux valait garder cela secret, du moins tant que cela ne venait pas dans la discussion.

A l'invitation de Skyler, elle s'avança et se pencha pour déposer les boîtes de nourriture sur la table basse, avant de prendre place sur le canapé, du côté opposé à la hyène. Elle n'était pas peureuse, mais tout de même. Elle jetait cependant sur la bestiole -qui semblait en plein rêve si l'on en croyait le mouvement de sa patte- un regard intrigué.

"Elle ressemble plus à un gros chien qu'à un animal sauvage..."

Au niveau comportemental, évidemment. Elle savait faire la différence entre un chien et une hyène, merci bien. Grace à Olivia, elle pouvait d'ailleurs faire la différence entre bien plus de races de chiens qu'on ne l'aurait cru. Ce qui n'était pas vraiment utile, selon Luisa, mais bon. Une fois son hôte installé à son tour, elle fit un geste de la main en direction des plats.

"J'ai pris un peu de tout, dans le doute. Certains plats sont moins épicés que d'autres, la petite boîte contient uniquement des plats de viande, et la moyenne un échantillon de desserts."

Elle avait essayé de penser à tout. Après tout, ce n'était pas parce que cette rencontre était totalement incongrue sur le principe qu'il ne fallait pas bien faire. Elle avait été bien éduquée.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4341-luisa-selva-moreno
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: [Chez "Skinner"] Une rencontre pleine de promesses...   Mer 23 Nov - 20:04

Un rire inaudible quittait la gorge de Skyler, sans que son expression de rapace hilare change de la moindre manière. C'était marrant, ce qu'elle disait... Il lui avait avoué posséder une hyène. En avait-elle déjà déduit qu'il était wiccan, pour faire cette blague au sujet de son nom d'adoption en ces termes exacts ? Ou bien était-ce un pur hasard ? De son côté, Skyler était approximativement certain qu'elle ne faisait pas partie de cette même catégorie d'outres. Elle ne se baladait pas avec les atours en conséquence et elle ne se trimbalait pas de familier. Ce ne voulait pas toujours dire quoique ce soit mais c'était tout de même relativement fiable, comme indice. Elle n'avait pas une gueule de vaudoun non plus pour le même genre de raisons. Pas de magie faë dans l'air - Dieu Cornu merci... ceux là étaient intéressants à fréquenter, mais pas à """fréquenter""", à moins de vouloir se payer une migraine conséquente à chaque fin (début ?) de rendez-vous. Trop colorée pour un vampire. Trop fraîche pour un zombi. Restait la possibilité de la méta ou de la norme. Le dernier cas l'eut probablement dérangé si il l'avait rencontrée pour la première fois ce soir, mais il avait eu l'occasion de "l'évaluer" par internet sans prendre en compte son espèce, juste sa personnalité. Ce pourquoi dorénavant, il s'en moquait. Il l'aimait bien d'avance, fut elle à poils ou à moldu.

"Oh vraiment ? Noté... Je retire ça de la liste des pratiques autorisées."

Il l'avait entièrement suivie dans sa manière crue de dire les choses plutôt que de tourner autour du pot. Encore un truc qui lui plaisait. Et qui annonçait la couleur. Suite à une brève discussion concernant le choix des plats et le "piquant" qu'ils semblaient apprécier tous les deux de diverses manières, Luisa rajouta une phrase non moins tendancieuse que les précédentes et le regard du russe se mit à briller de malice et d'anticipation. Ses prunelles grises perçantes tractaient une promesse muette... Celle d'une soirée qu'on n'oublierait pas de si tôt. Surtout si elle se continuait aux Plaisirs Coupables, où son frère allait dès cette nuit commencer à bosser. Si il y avait bien un truc à quoi il ne s'était pas attendu ce soir, c'était bien ça.

Il la laissa entrer et ferma la porte derrière elle tandis qu'observateur, il l'épiait durant sa découverte de la maison. Elle ne paraissait pas excessivement surprise par la taille du salon, qui en avait pourtant fait s'exclamer plus d'un. Qu'on ne s'y méprenne pas :elle avait bel et bien fait une remarque, mais il avait pu voir à son visage que ça ne lui paraissait pas non plus sensationnel. Juste normal, tout au plus. Donc, madame avait l'habitude des grands espaces... et probablement pas le plus petit des porte-monnaies. Mais ça, il aurait déjà pu le dire rien qu'en observant sa tenue. C'était de la haute-couture, et ça se voyait.

Non pas qu'il s'intéressât des masses à ce milieu mais quand on bossait dans le domaine où il bossait, il fallait acquérir quelques connaissances et quelques réflexes de profileur. La magie pouvait faire béquille, certes, mais c'était quand même plus pratique pour les magouilles quand on savait faire ça au naturel.

Joli volume... Oh cette blague, ce double-sens. Le poing serré contre la bouche, il ne put s'empêcher d'émettre un rire étranglé, puis de lui jeter une œillade taquine. Elle allait tomber des nues. Ça promettait d'être drôle. Enfin... Si elle se comportait correctement ensuite évidemment, parce que si elle lui faisait le coup de la fille complètement offusquée qui le jugeait sans en démordre et finissait par se casser en considérant qu'il l'avait piégée, ça allait le saouler.

Même si il pensait le risque moindre. De ce qu'il avait compris d'elle, elle était plutôt... Édulcorée et ouverte dans sa façon d'être. Puis elle était bi, et même si dans les faits, dans un monde idéal et sans transphobie, ça n'aurait pas dû avoir d'incidence sur sa réaction, dans la réalité ça risquait de l'adoucir légèrement.

"Un volume étonnant ouais... Et encore, t'es pas au bout de tes surprises..."

Le plus drôle dans l'histoire, c'est qu'elle allait croire qu'il se vantait. Jusqu'à ce que... Bref. Changement de sujet. Elle lui parlait des gadgets en bois qu'il laissait traîner partout et il lui décocha un sourire fulgurant, avant de répondre non moins spontanément. De sa nature wiccane, il n'avait jamais fait un secret. Pour personne. En plus, de ce qu'il entendait, elle avait déjà compris.

"Hm hm. Ce sont des conteneurs de sortilèges. Pratique pour l'entretien de la maison. Surtout que vu le volume qu'on a ici, c'était soit ça soit embaucher quelqu'un.  Ça et... pas mal de commodités, remplaçables ou non par la technologie. Tant qu'à faire hein..."

Luisa s'installa sur le canapé, du côté opposé à Rictus. Réaction typique et tout à fait normale. Il aurait fallu être un Case (ou pire) pour s'installer plus près de l'animal, surtout sans connaître la façon dont Skyler faisait en sorte de la garder sous contrôle. Pour la mettre à l'aise, et aussi parce que c'était quand même plus drôle d'effectuer ce rapprochement, il se plaça entre Luisa et l'animal. La question qu'elle posait allait permettre d'effacer les éventuels derniers doutes qu'elle pouvait encore avoir sur sa nature.

"Hm." Il hocha la tête pour montrer son assentiment. La remarque était intelligente.  "Je pouvais pas lui laisser son tempérament d'origine si je voulais garder mes doigts - et pas que. Je l'ai soumise à un sortilège de dressage permanent, ce qui lui donne le comportement approximatif d'un chien, en plus teigneux et plus féroce à l'occasion."

... Quand il l'autorisait, Rictus était tout à fait capable de bouffer quelqu'un. En l'état, elle ne pouvait au mieux que pincer un peu durement un bras, un mollet, ou des bouts de doigt. Mais c'était pas quelque chose à dire pour un premier rendez-vous... Enfin sauf si il avait eu pour objectif d'effrayer Luisa, mais ce n'était pas le cas. Ça ne lui serait pas profitable de perdre une relation potentielle aussi intéressante.

Et donc, on en venait au repas... Amusé, il l'écouta lister l'ensemble de tout ce qu'elle avait acheté, tout en détaillant le contenu sur la table. C'était sympa de sa part d'avoir tenté de prendre de tout "au cas où"... Totalement inutile lorsqu'on connaissait Skyler, mais sympa. Il siffla d'admiration.

"Wow... Il y en a pour quinze ma parole !"

Son regard s'illumina et son sourire s'étendit, machiavélique. Une idée venait de lui traverser la tête.

"... Hey. On peut le faire avec tout ça..."

Il se tourna vers elle. Son sourire ne semblait plus vouloir cesser de s'étirer.

"... On a commencé à l'aveuglette... Ça te dit de continuer ? Sucré, salé, épicé ou non, au hasard... Je parie que la surprise va rendre ça encore meilleur."

Un autre sous-entendu, qu'il serait cette fois seul à comprendre.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Luisa Selva Moreno
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi: Gérante d'entreprises
Age apparent: 38 (ou moins)
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: [Chez "Skinner"] Une rencontre pleine de promesses...   Sam 26 Nov - 21:07

Luisa faisait partie de ces personnes qui, sans toujours s'en rendre compte, étaient capable de taper dans le mille. C'était comme cela qu'elle avait signé son premier contrat, à l'époque où elle faisait encore ses études. Comme cela aussi qu'elle mérita sa place parmi l'équipe de son père. Comme cela également qu'elle avait emménagé quelques étages au-dessous de chez Esteban, et encore comme cela qu'elle avait amadoué le livreur qui lui avait permis d'atteindre le penthouse de son neveu. Bref, Luisa avait de l'instinct, mais aussi -et surtout- un sacré bol. Non, sa remarque sur le fait de finir écorchée n'était pas liée au fait qu'elle pensait -déjà- que sa rencontre de ce soir était wiccane. C'était simplement lié au fait qu'il avait parlé de glauque, et qu'elle avait fouillé dans son vocabulaire. Mais à voir sa réaction (totalement amusée, au demeurant), la mexicaine commençait à se poser des questions... Il fallait dire que, pour posséder une hyène, il fallait soit être dresseur d'animaux sauvages, soit en avoir un besoin particulier. Et, à sa connaissance, il n'y avait qu'une partie des outres qui était dans ce cas de figure...

La réponse de Skyler à sa pique lui arracha un éclat de rire et un sourire satisfait. Elle constatait qu'ils étaient sur la même longueur d'onde, et c'était une bonne chose. Luisa aurait été trop déçue de voir que son hôte improvisé ne possédait pas en face-à-face la verve acérée qu'elle lui avait trouvé sur le réseau sombre. Un échange toujours aussi direct plus tard, Skyler lui répondait d'un regard qui lui faisait dire que, définitivement, elle ne perdrait pas sa soirée... même si elle ne savait pas exactement à quel point.

La mexicaine finit par entrer, sous le regard inquisiteur de son hôte. Elle fut surprise par la taille du salon, dans le sens où, pour une entrée qui ne payait pas de mines, on atterrissait dans un volume raisonnable. Bon, bien sûr, elle en connaissaient qui trouveraient certainement à dire que ce n'était pas assez lumineux ou qu'on pouvait s'y sentir à l'étroit, mais cela lui convenait. Elle se fendit d'une nouvelle remarque, qui ne fut pas perdue. Mais alors, vraiment pas.

"..."

Luisa tourna la tête vers Skyler en entendant son rire étouffé, un sourcil froncé, l'autre haussé. Oui, bon, elle était drôle, mais tout de même, à ce point ? Elle avait comme l'impression qu'il y avait anguille sous roche. La réponse de la Hyène ne se fit pas attendre et tout scepticisme disparut au profit d'une moue vaguement amusée et d'une paire d'yeux au ciel. Ah. C'était qu'il voulait en venir... (Spoiler : en fait, non. Mais elle ne s'en rendra compte que plus tard).

Son regard sombre fut ensuite attiré par la tonne d'objets en bois de toutes tailles qu'elle pouvait observer où qu'elle mette les yeux. Quelque chose lui disait que cela ne servait pas à dresser les animaux (quoique...) mais plutôt à autre chose. Ses théories élaborées, elle envisagea qu'en faire part à son hôte qui lui répondit aussitôt avec un sourire, apparemment fier de ce qu'il était. C'était bien. A moins que c'était pour son esprit de déduction hors du commun qu'il lui adressait ce sourire fulgurant ?

"Quel genre de technologies ?"

...Oui, Luisa était curieuse. Attention, elle ne s'intéressait pas à la magie en soi (...enfin, ça, c'était ce qu'elle disait et surtout ce que sa famille voulait entendre). Non, elle était plutôt déjà en train d'évaluer lesquels de ces joujoux étaient la raison pour laquelle l'une des entreprises dont elle avait le marrainage souffrait actuellement d'un bilan défavorable. Avec des infos en interne d'un spécialiste, elle serait peut-être capable de souffler quelques idées à Alfonso pour redresser le bilan.

Et puis elle posa la nourriture sur la table basse avant de s'installer sur le canapé, le plus loin possible de la hyène (la vraie, cette fois). Elle semblait dormir, mais ce n'était pas une raison. Elle vit avec une satisfaction non feinte que Skyler prenait place entre elle et l'animal. Ce n'était pas pour rien qu'elle ne s'était pas assise dans un fauteuil alors qu'il y avait tout ce qu'il fallait à disposition. Remarquant les gestes de l'animal, elle posa une question qui fut accueillie par un hochement de tête. Et, après l'explication, ce fut au tour de Luisa d'hocher la tête.

"Je vois..."

La mexicaine changea de sujet, mentionnant les plats sur la table. Pas que le familier ne l'intéressait pas mais... en fait, elle avait faim. Et puis ils auraient tout le temps de discuter plus tard. Ou pas. Mais ce ne serait pas très grave. Bref, elle détailla les contenus de ce qu'elle avait commandé, non sans noter le regard amusé que lui lançait Skyler. Elle y répondit par un haussement de sourcil intrigué. Ben quoi ? Bon, c'est vrai, elle en avait peut-être prit un peu beaucoup mais...

"...Je n'arrivais pas à me décider."

Elle aimait trop la nourriture de son pays, c'était toujours la même chose. Autant, quand il s'agissait de spécialités indiennes, de currys par exemple, elle ne dérogeait presque jamais à son envie de plat habituel, autant quand il était question de spécialités mexicaines... elle ne savait jamais où donner de la tête. Et cela finissait très souvent dans ce type de configuration : deux personnes, et beaucoup trop de nourriture (qui n'était cependant jamais perdue).

Elle ne prit pas le temps de s'étendre plus là-dessus, non seulement parce que c'était inutile mais aussi parce que son hôte venait de s'exprimer, bien que de façon relativement cryptique : faire quoi, exactement ? Elle espéra rapidement qu'il ne s'agissait pas d'une de ces personnes qui aimait manger à même le corps de l'autre : non pas que cela la dérangeait foncièrement, mais soyons honnêtes : le chili, suivant où ça tombait, ça piquait FORT.

Mais Skyler s'explicita rapidement et son air de grand enfant joueur retira à Luisa un sourire amusé. Pourquoi pas ? Cela pouvait être drôle.

"A une condition, cependant : je te fais confiance pour garder ceux à la viande pour ta propre bouche."

C'était déjà quelque chose. Luisa ne comptait pas les fois où, depuis qu'elle avait annoncé qu'elle était végane, ses parents avaient tenté de lui faire manger des aliments allant contre ses principes. Sa belle-famille également. Et ne parlons pas de la cantine de l'école publique où on l'avait envoyée. C'était probablement à ce moment-là qu'elle avait décidé d'amener ses propres repas et donc de commencer à cuisiner. Comme quoi, après vingt-quatre ans de pratique, elle n'excellait toujours pas... sauf pour les tartes.

Luisa avança une main vers les boîtes avant de s'arrêter pour regarder Skyler avec un sourire qui en disait long, et une étincelle joueuse dans le regard.

"Alors, on ferme les yeux, ou tu vas me dire que tu as tout ce qu'il faut et partir chercher des liens de lin sombre dans une salle obscure de ton immense demeure ?"

Toute référence à une oeuvre existante ou ayant existé serait purement fortuite. Ou pas, s'il on en croyait l'amusement non dissimulé dans les yeux de la mexicaine.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4341-luisa-selva-moreno
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: [Chez "Skinner"] Une rencontre pleine de promesses...   Dim 27 Nov - 23:01

La question posée laissa Skyler un peu pensif. Quelles technologies pouvait-on remplacer par la magie ? C'était difficile de fournir une réponse exhaustive dans le sens où il n'y avait pas grand chose qui fonctionnât par l'électricité (... ou par une quelconque autre énergie) qui n'était pas remplaçable par un équivalent wiccan. Il leva les yeux sur les sorts alentours, l'air de réfléchir à ce qu'il allait bien pouvoir raconter. Ça n'était pas souvent qu'il se retrouvait à devoir donner ce genre d'explications, vu qu'il traînait dans des milieux où personne n'en avait généralement besoin. C'était un truc de normes réactionnaires, de ne pas savoir ce genre de choses. Peut-être éventuellement aussi de vaudoun et de métamorphes pourvus d'une mauvaise foi hors du commun. Tout comme les vamps avaient envahi le marché télévisuel et artistique depuis la Révélation, la Wicca était partout dans le domaine domestique quotidien, et ce même chez les gens sans la moindre goutte de sang magique dans les veines.

"Chez moi ou en règle générale ? Il y a pas grand chose qui soit pas faisable tu sais... A un moment je voulais remplacer tout ce qui était électrique par un équivalent magique dans cette baraque mais j'ai pas eu le temps. Par exemple les volets sont des artefacts. Il suffit de prononcer un code pour qu'ils se ferment tous en même temps, partout dans la maison. Ça m'évite de passer trente minutes à en faire le tour..."

Ce qu'il ne disait pas, c'était que le sort était un peu plus compliqué. D'autres phrases de code pouvaient déclencher des sécurités capables de transformer la maison en véritable forteresse. Vu son passé compliqué et vu les emmerdes dans lesquelles certaines personnes qu'il hébergeait régulièrement pouvaient être, c'était une nécessité.

Ils s'installèrent sur le canapé, où Skyler fit tampon entre la hyène et son invitée, histoire de lui éviter une première impression crispée. C'était d'ailleurs plutôt cool que Rictus ait décidé d'être calme parce qu'il n'était pas d'humeur à l'envoyer balader comme il avait l'habitude de le faire le reste du temps, lorsqu'elle jouait au carnassier hyperactif doublé de stupidité sur pattes. Luisa posa quelques questions sur l'animal et il prit donc le temps de lui répondre, néanmoins c'était loin d'être un sujet de conversation qu'il avait l'intention de faire durer et il n'était certainement pas le seul dans ce cas de figure.

Luisa sortit les victuailles des sacs et lui fit une liste succincte des diverses saveurs qu'elle avait souhaité représenter. Cela formait un paquet de bouffe monumental, ce dont il lui fit la remarque avant d'avoir une idée qui étira sur ses lèvres l'un des sourires roublards qui faisaient partie de sa signature personnelle et par lesquels on aurait pu le reconnaître même si il avait été caché dans une boîte et que c'était le seul bout de lui qui dépassait.

Elle aurait pu mal le prendre le fait qu'il veuille transformer en jeu le repas qu'elle avait fait l'effort d'acheter et d'amener mais elle eut l'air d'adhérer à son idée. Sa seule réserve fut au sujet des plats qu'il se permettrait de lui faire goûter. Elle ne voulait pas qu'ils contiennent de viande. Il pencha la tête sur le côté, et croisa les doigts, la main levée à proximité de son oreille. Il était toujours plus rapace dans la manière qu'il avait de sourire :

"Croix de bois, croix de fer, si je mens ça va être d'enfer... Nan je déconne. Je voudrais pas dévier une courageuse militante antispéciste de son combat contre la souffrance et l'exploitation animale."

Ça n'avait rien d'ironique, malgré son éternel ton railleur. Il avait lui-même été vegan durant une période de sa vie parce que ça allait avec tout le reste de ce qu'il faisait, mais il avait fini par en avoir ras le cul, notamment parce que dans le fond et malgré ses convictions il se foutait du sort des animaux autant que de celui de l'espèce humaine, de laquelle il n'hésitait pas non plus à sacrifier nombre de représentants pour le boulot. Ah, et surtout , il n'avait juste pas le temps d'être tatillon sur la bouffe avec le boulot qu'il avait. C'était à peine si il avait le temps de manger tout court, alors il ne pouvait pas se permettre d'y mettre le moindre effort supplémentaire. Il répondit à l'étincelle joueuse dans les yeux de son interlocutrice par une mine malicieuse et un rictus taquin qui répondaient pour lui avant même qu'il n'ouvre la bouche.

"J'aurais les moyens matériels de faire ça mais en toute franchise, j'ai la flemme de faire tout ce chemin... J'ai comme l'impression que ça casserait un peu l'ambiance."

Il fallait dire qu'à son goût elle était vibrante. Ou bien était-ce parce qu'il s'était rapproché dangereusement ? Il y avait une tension non négligeable de son côté. Bon sang il était incorrigible... Ce n'était pas de bouffe qu'il avait le plus faim, et ça n'aurait été que lui il serait déjà passé à la suite.

"Un jour, je ferai une baguette qui t'amène tout ce que tu veux direct quand tu l'agites en disant 'accio machin truc'. Mais en attendant d'y être... Gardons les yeux fermés sur les tâtonnements douteux qui vont suivre."

A moins qu'elle soit aussi impossible que lui, elle était probablement pressée de manger tant que c'était encore chaud. Si bien que si elle ne faisait aucun geste indiquant une autre envie, il fermerait les yeux avec un demi-sourire rusé et redresserait le nez pour s'offrir en premier cobaye. Foncer dans l'inconnu la tête la première. Typiquement Skyler.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Luisa Selva Moreno
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi: Gérante d'entreprises
Age apparent: 38 (ou moins)
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: [Chez "Skinner"] Une rencontre pleine de promesses...   Sam 3 Déc - 9:34

Skyler avait gagné toute l'attention de Luisa tandis qu'il lui expliquait le type de technologies que la magie pouvait remplacer. A la question qu'il posa, elle haussa les épaules dans un geste qui signifiait clairement "Comme tu veux", puisqu'elle n'était pas du tout au fait de ce genre de choses. Enfin, elle avait un minimum de culture à ce sujet, mais elle n'avait jamais eu l'occasion d'en parler avec un concerné, pour des raisons évidentes. Elle lui prêta donc une oreille attentive en hochant la tête à ses explications, son regard se tournant avec intérêt sur les fenêtres quand il lui parla des volets. Vraiment, ils pouvaient faire tout ça ?

"Je vois... c'est passionnant."

Elle n'avait pas envie de s'attarder, dans le sens où il avait certainement compris maintenant qu'elle ne faisait pas partie des outres. Non pas qu'il s'agissait de quelque chose qu'elle n'aimait pas (elle était totalement consciente que faire partie de la Norme pouvait avoir de sacrés avantages, surtout dans le monde dans lequel elle évoluait), mais elle ne le portait pas avec cette fierté caractéristique du reste de sa famille. C'était comme ça, voilà tout.

Ils s'installèrent sur le canapé et le sujet dévia, alors que Luisa s'intéressait naturellement à l'animal qui dormait à l'autre bout du meuble. Elle avait une soeur calée en protection des animaux (elle n'était pas trop mal elle-même à ce sujet, même si moins active, ou plutôt différemment), mais la hyène domestique, c'était bien quelque chose qu'elle n'avait jamais vu. Ils discutèrent donc un petit moment du caractère de l'animal (ce qui lui permit d'apprendre que ça aussi pouvait être réglé par magie) avant de passer au repas.

Le wiccan se moquait gentiment du nombre de plats et Luisa haussait les épaules : n'ayant pas su se décider, elle avait opté pour un peu de tout. Les boîtes étaient nombreuses mais ne contenaient que de la nourriture taille amuse-bouche (histoire de pouvoir justement goûter à tout) donc en soi ce n'était pas tant que ça... et puis, comme ça, ils avaient un bel échantillon. Bref, Skyler finit par proposer une dégustation à l'aveugle et la mexicaine n'était pas totalement contre le principe (elle qui, en plus, savait déjà qu'elle appréciait tout ce qui se trouvait là), tant qu'il ne la forçait pas à manger de la viande, ce qu'elle lui précisa.

Elle ne sut exactement comment prendre sa remarque. Son ton était railleur, mais l'ironie paraissait absente de son regard. Cependant, elle en avait assez pris plein la tête à ce sujet pour se sentir légèrement sur la défensive, sur le coup.

"... Chacun fait comme il peut."

Bon, elle pouvait plus. Bien plus. Et elle ne faisait pas toujours. Mais elle aimait l'idée de participer à son échelle. Même si parfois les gros contrats qu'elle signait pour l'entreprise pétrolière familiale lui rappelaient qu'elle n'était qu'une hypocrite parmi d'autres...

Elle ravala le gros soupir qu'elle avait au bord des lèvres. Elle n'avait pas envie de penser à cela maintenant. Elle avait faim, elle était là pour passer un bon moment, et les idées de Skyler avaient le mérite d'être divertissantes. Luisa reprit donc son éternel ton joueur avant de proposer quelque chose à son tour. Le regard que lui jeta le wiccan en retour lui arracha un rire clairement amusé, tandis que ses yeux pétillaient.

"Ce serait peut-être une pause malvenue, en effet. Mais la soirée ne fait que commencer."

Oh, elle l'avait vu s'approcher. Cela se traduisait par la façon dont son sourire s'était fait plus mutin. Néanmoins, elle n'avait pas l'intention de se laisser prendre au jeu tout de suite. D'autant qu'ils venaient justement de prévoir autre chose. La nouvelle réplique du wiccan lui fit pencher la tête sur le côté pour le regarder avec un léger étonnement. Avait-elle bien entendu ?

Mais le moment n'était plus à poser des questions, car déjà Skyler fermait les yeux, attendant que Luisa prenne l'initiative vers la nourriture. Pensive pendant quelques secondes, la mexicaine finit par choisir l'une des mini-enchilladas qui se trouvaient dans la boîte moyennement épicée. Elle ne voulait pas présumer du taux d'épices que son hôte était capable de supporter, mais ne voulait pas non plus lui faire l'affront de commencer directement par ce qui n'était presque pas épicé. Et puis, il avait l'air joueur, et Luisa ne doutait pas qu'il le soit jusqu'au bout.

Une fois son choix fait, elle se tourna à nouveau vers Skyler et s'approcha un peu, un grand sourire amusé dans la voix.

"Ouvre grand..."

La mexicaine attendit que Skyler s'exécute avant de placer délicatement le morceau dans sa bouche. L'étincelle d'amusement dans ses yeux ne semblait pas vouloir s'arrêter de grandir alors qu'elle étudiait les réactions de son vis-à-vis.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4341-luisa-selva-moreno
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: [Chez "Skinner"] Une rencontre pleine de promesses...   Sam 3 Déc - 13:06

Ah, tiens. Elle avait mal compris ses propos, ou du moins, elle ne savait pas comment les interpréter. Skyler avait cherché à la mettre en confiance, justement très conscient des réactions de merde que pouvaient récolter les végéta*iens et vegans de la part de ceux qui adoptaient un régime alimentaire différent. Ça n'était rien de comparable à ce que subissait d'autres franges de la population qui n'avaient pas choisi ce qu'elles étaient et à qui on faisait payer très cher le contexte même de leur naissance, mais ça restait très lourd, à la longue. Ils étaient tous tellement effrayés qu'on leur vole leur steak saignant ou leur morceau de fromage que la peur leur faisait avoir des réactions abjectes. Même si dans le camp opposé, certains pouvaient aussi se comporter comme des abrutis, notamment en jugeant ceux qui faisaient différemment d'eux en ignorant tout le contexte autour. Classe sociale, troubles du comportement alimentaire, autres problèmes psychologiques, comme il y avait un puissant lien entre le mental et l'alimentation, etc. Il espérait que Luisa ne faisait pas partie de cette dernière catégorie d'ailleurs, mais ça n'avait pas l'air d'être le cas vu qu'elle était allée jusqu'à amener de la viande ce soir en songeant à lui. Ça n'avait pas été quelque chose de nécessaire. Skyler n'aurait eu aucun problème à manger la même chose qu'elle, d'autant qu'il avait gardé une tendance à ne bouffer des produits animaux que lorsque la situation l'y amenait par défaut, mais elle n'avait pas pu le savoir. Si il y avait une prochaine fois, ça serait un truc qu'il faudrait qu'il lui dise.

Il n'avait pas l'habitude d'être dans la position de celui dont on se méfiait de peur qu'il juge une façon d'être ou un comportement jugé minoritaire, et c'était vrai qu'en plaisantant comme il l'avait fait il n'avait pas pris en compte la possible mauvaise perception qu'une personne qui ne le connaissait pas assez aurait pu avoir de ses propos. C'était un peu l'effet inverse de ce qu'il avait voulu obtenir. Pas franchement inquiet, il accrocha un sourire d'apaisement à ses lèvres et explicita brièvement :

"Relax... C'était du premier degré. Tu ne me verras jamais porter ce genre de jugements."

Il n'avait pas spécialement envie d'expliciter son rapport à  tout ça, notamment parce qu'il aurait fallu en venir à la facilité qu'il avait de se détacher de cette cause qu'il considérait pourtant comme aussi importante que toutes les autres auxquelles il donnait/avait donné son temps et son énergie. Ce n'était vraiment pas le moment d'avoir ce débat. Ni d'effrayer son invitée en lui laissant entrevoir les ténèbres qu'il cachait à l'intérieur de lui. Lors d'un premier rendez-vous, généralement, quand il en arrivait à ça, ça foutait comme un froid.

Ce point réglé, il était temps de passer à la suite et donc à cette fameuse dégustation "à l'aveugle". Il fut rapidement déterminé qu'ils n'iraient pas chercher de quoi bander leurs yeux, même si ça aurait pu être drôle. Il aurait fallu laisser retomber cette ambiance qui était en train de naître et qui lui plaisait beaucoup. Le dilemme était cruel, mais dans le pire des cas... Il leva deux sourcils engageant, une lueur mutine et plus si affinité au fond des yeux :

"... Et comme elle ne fait que commencer, j'imagine qu'on aura tout le temps d'aller chercher ces fameux liens plus tard..."

Ça signifiait qu'ils auraient probablement terminé de manger et qu'il faudrait les utiliser dans le cadre d'un tout autre type de jeu mais... Hey. Qui cela allait-il déranger ici ?

A vrai dire il n'aurait pas été contre manger autre chose que de la nourriture solide avant de passer au repas au sens propre et cela se sentait dans son attitude ainsi que dans son approche ambiguë. Il laissait le choix final à Luisa, et elle décida finalement de commencer par nourrir leurs estomacs pendant que c'était chaud. Choix rationnel respectable mais qui le frustrait un peu, il fallait bien l'admettre. Skyler était décidément incorrigible.

Yeux fermés, il avança donc le nez vers l'inconnu et elle lui demanda d'ouvrir la bouche, ce qu'il fit donc sagement. Quelque chose de chaud tomba sur sa langue. Il commença à mâcher pour reconnaître le goût typique d'enchilladas. C'était l'un de ces trucs qui s'étaient bien exportés à l'étranger, si bien qu'il en avait déjà mangé à de nombreuses occasions. La quantité d'épices ne le fit pas sourciller. Il était habitué à bien plus, et selon ses perceptions modifiées par des années d'expérimentations diverses, ce qu'il mâchait à l'heure actuelle n'était pas spécialement pimenté, sans pour autant lui paraître fade comme ça pouvait être le cas de ces nourritures épicées dont on retirait les trois quart du piquant pour satisfaire les palets fragiles d'une bonne partie des résidents du coin. C'était goûteux en attendant, et il eut un sourire satisfait. La bouchée avalée, il commenta :

"Hm ! Bon premier choix... Maintenant, j'ai vraiment la dalle."

Ses yeux pétillants s'ouvrirent sur une interrogation muette. Son tour, maintenant ?
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Luisa Selva Moreno
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi: Gérante d'entreprises
Age apparent: 38 (ou moins)
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: [Chez "Skinner"] Une rencontre pleine de promesses...   Sam 3 Déc - 19:59

Le sourire calme de Skyler à l'écoute de sa réponse lui fit réaliser qu'il n'y avait effectivement aucune ironie dans ses propos, malgré son ton. Elle avait bien compris au vu de leurs échanges par mails qu'il pouvait être assez railleur, mais on ne pouvait pas lui demander de pouvoir deviner ses réactions en direct alors qu'elle le rencontrait pour la première fois. Même si elle était plutôt bonne juge de caractère, Luisa était assez intuitive pour se rendre compte que le wiccan jouait probablement dans la même cour que lui.

La mexicaine répondit donc aux paroles de Skyler par un bref hochement de tête et un léger sourire. Elle appréciait qu'il prenne la peine de spécifier, mais elle n'avait pas non plus l'intention de s'étendre sur le sujet. Elle aurait certainement pu lui dire que, dans sa famille mais surtout dans son milieu professionnel, elle était vue comme pinailleuse (pour rester poli). Le nombre de réflexions qu'elle avait reçu lors de repas d'affaires avait probablement dépassé celui qu'elle recevait lors des grandes réunions de famille avec les Luz-Descalzo et elle avait arrêté de compter très tôt. Bref, les réactions comme celles de Skyler n'étaient pas parmi les plus répandues dans les milieux où elle évoluait, et elle la trouvait particulièrement agréable.

Le moment passa au profit d'une autre discussion sur les liens de tissus et leurs multiples utilisations. L'air mutin, voire tendancieux du wiccan trouvait sa réponse dans le regard joueur de la mexicaine. Entre adultes consentants, elle se voyait mal jouer les vierges effarouchées. Ce n'était pas son genre de base, mais en plus elle avait eu l'occasion de constater que ce n'était pas celui de Skyler non plus, ce qui l'arrangeait bien.

"Oh oui, je n'en doute pas..."

C'est qu'il allait presque lui faire regretter d'avoir apporté de quoi manger chaud, le petit malin ! L'atmosphère était électrique et il aurait fallu être aveugle pour ne pas s'en rendre compte. La mexicaine décida cependant de continuer sur leur idée première, et Skyler se proposait pour être le premier cobaye. Il ferma les yeux et elle lui glissa une mini-enchilada dans la bouche, suffisamment épicée pour que l'américain lambda grince des dents. Le wiccan n'eut absolument aucune réaction et cela n'étonna pas vraiment Luisa, qui avait effectivement eu l'impression que le wiccan était du genre à aimer tout ce qui était corsé. Elle hocha la tête, tout aussi satisfaite que lui : les gens qui aimaient les épices étaient des gens qui étaient côtoyables. Parole de mexicaine.

"Je crois que les moins épicés du lot ne feront pas d'émules alors..."

Elle eut un sourire mutin avant de commenter la seconde partie de la réplique du wiccan aux cheveux bleus.

"Tu vois. Rien de tel pour ouvrir l'appétit..."

Ne parlons même pas des propriétés aphrodisiaques de certaines épices qui faisaient partie des mélanges hautement utilisés dans la cuisine du Mexique. Elle répondit à l'interrogation muette du wiccan par un léger hochement de tête et ferma les yeux avant de se redresser dans le canapé avec un sourire amusé, avant d'entrouvrir les lèvres. Il pouvait dire ce qu'il voulait, elle trouvait ce petit jeu particulièrement amusant... Et qui permettait une parfaite "mise en bouche".
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4341-luisa-selva-moreno
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: [Chez "Skinner"] Une rencontre pleine de promesses...   Sam 3 Déc - 23:25

Un ricanement étouffé derrière ses lèvres closes et des étincelles joueuses furent les seules réponses que Luisa obtint de Skyler suite au tout dernier commentaire qu'elle avait fait, à propos de ces sangles destinées à leur couvrir les yeux. Son enthousiasme n'était pas tombé dans l'oreille d'un sourd, très loin de là.

Mais pour le moment il était question de remplir leurs estomacs avant de passer à quoique ce soit de plus intéressant (... à son goût. Mais il ne fallait pas se vexer : Skyler trouvait rarement quoique ce soit aussi intéressant que ce qu'il pouvait se passer entre deux adultes consentants plutôt déshabillés). Il ne voulut donc pas qu'ils s'attardent sur ces considérations et fit en sorte d'introduire la suite des festivités en s'offrant comme premier cobaye.

Il ne fut pas déçu du résultat. La première bouchée que Luisa lui fit goûter était parfaitement à son goût, et même suffisamment épicée pour qu'il ne la trouve pas "ennuyeuse". Son absence de réaction face à ces considérations pimentées lui valurent probablement de réussir le test auquel il pensait bien que la mexicaine l'avait soumis implicitement. A sa place, il aurait fait pareil. Reste qu'il se para de son plus beau sourire de frimeur, à moitié dérisoire. Selon lui il n'y avait pas spécialement de mérite à "savoir" manger pimenté. C'était une question d'habitude et il suffisait d'augmenter les doses progressivement ou bien de se défoncer le palais à quelques reprises pour être en mesure de profiter des plaisirs cachés associés aux fortes épices. Néanmoins il était toujours très fier dès lors qu'il prouvait son caractère osé, sa témérité sans bornes à une personne supplémentaire. Elle n'avait encore rien vu. Concernant bien des domaines.

"Oh. J'imagine que si c'est ce que tu as choisi, ça doit tout de même pas être mauvais ? Même dans le cas contraire, j'en connais une qui serait ravie de nous aider à nous débarrasser des restes une fois qu'on aura la panse trop remplie pour continuer."

Le pouce avec lequel il pointait Rictus dans son dos empêchait tout malentendu concernant l'identité de la créature implicitement citée. En réalité il n'était pas certain qu'ils arriveraient à tout consommer ce soir. Skyler n'était pas quelqu'un qui avait besoin de beaucoup manger pour bien fonctionner. Sa T modifiée n'avait jamais vraiment changé son appétit, et puis c'était juste que la bouffe n'avait jamais été une priorité pour lui. Il se nourrissait suffisamment pour avoir de quoi sculpter les muscles fins qu'il entretenait afin de parfaire l’ambiguïté de sa silhouette, mais c'était tout. Et encore, parfois, il y avait des périodes durant lesquelles il négligeait ces considérations, bien trop occupé par son boulot. Dans ces cas donnés, des compléments alimentaires sous forme de pastilles magiques tout droit venues de sa pharmacie lui permettaient de compenser son alimentation négligée.

Un éclat de rire amusé répondit au dernier commentaire que fit la mexicaine avant de fermer les yeux à son tour. Certes... Elle avait réussi à lui ouvrir d'autres appétits que celui qui le caractérisait le plus et qui ne restait jamais bien longtemps comblé. Néanmoins, c'était justement l'idée : il ne lui faudrait pas grand chose pour que l'envie lui vienne de dévier de leurs chastes plans originels.

Qu'on lui laisse les commandes de la situation tandis que son interlocutrice fermait ses jolies mirettes et s'offrait complètement à sa merci, par exemple. Un sourire mauvais monta lentement sur ses lèvres. Il avait une idée. Cependant il n'était pas certain de savoir si il aurait dû l'appliquer dès maintenant ou bien si il aurait dû attendre un peu... Peut-être un tour ? Deux ? Il n'était pas non plus question de la saouler en insistant trop pour changer de registre. Ça aurait été dommage de la faire fuir si rapidement.

Il pointa un doigt hésitant dans la direction des bouchées présentées sur la table, et dessina dans l'air des ronds interrogatifs. Heureusement qu'elle avait séparé ce qui contenait de la viande du reste, sans quoi il aurait probablement eu du mal à faire sa sélection. Il tentait d'identifier ce qu'il avait sous les yeux. Il sélectionna un mini-tacos qui semblait contenir pas mal de guacamole, dans l'idée de profiter de la texture rigide de son contenant pour... Oh, puis zut. Il n'avait pas envie d'attendre. Quand une idée lui venait en tête, il fallait qu'il la réalise dans l'instant, et pas plus tard. Sinon, c'était beaucoup moins drôle.

Il coinça donc le bout du biscuit entre ses dents, sans trop non plus en engouffrer, car son but n'était pas de voler à Luisa un baiser auquel elle aurait pu ne pas consentir. Ils ne se connaissaient pas assez pour que ça soit une bonne idée. Disons qu'il lui laissait le choix... Et surtout, qu'il comptait bien la faire rire. Il approcha la bouchée de ses lèvres tout en faisant en sorte de loucher de façon comique. Le spectacle qu'elle aurait sous les yeux en les rouvrant risquait d'être inimitable.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Luisa Selva Moreno
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi: Gérante d'entreprises
Age apparent: 38 (ou moins)
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: [Chez "Skinner"] Une rencontre pleine de promesses...   Ven 9 Déc - 0:35

Bien. Apparemment le wiccan paraissait porté sur certaines pratiques contraignantes... Ce qui, en soi, ne la dérangerait pas du tout. C'était de Luisa qu'on parlait après tout : il y avait peu de choses qu'elle refusait d'essayer tant que c'était correctement présenté. Et les liens (tant qu'ils n'étaient pas de cuir animal) faisaient parti de ces choses qu'elle avait déjà expérimenté et qui lui plaisaient assez, suivant le contexte. Dans celui-ci, par exemple, il n'était pas dit qu'elle soit contre...

Mais ils n'en étaient pas encore là. D'abord, ils devaient sustenter leurs estomacs avant de passer à quelque chose de moins... consistant. Quoique. Bref, Skyler proposa une dégustation à l'aveuglette et se proposa en premier cobaye, ce que la mexicaine vit comme une parfaite occasion de tester la résistance aux épices de son hôte. Elle avait donc choisi un échantillon épicé mais pas trop, histoire de voir ce qu'il pensait de la dose d'épices considérée "de base" pour les gens de son pays (ce qui était généralement déjà trop pour les trois quart des habitants de ce pays-ci).

Luisa apprécia donc le fait que le wiccan ne réagissait pas plus que cela et le fit savoir, ce à quoi il lui répondit par un sourire prouvant qu'il avait certainement tout compris de son stratagème. Sa remarque sur le choix de la nourriture lui arracha un sourire joueur.

"Mauvais, non. Un peu fade, peut-être. Mais si tu as des épices dans la cuisine on peut facilement arranger ça."

Quoi, un double-sens ? Vous devez certainement faire fausse route. Elle jeta par principe un coup d'oeil à la hyène, qui n'avait pas bougé. Soit elle n'avait pas eu son quota de sommeil, soit elle tenait du chat plus que du chien, à dormir tout le temps !

Mais une fois de plus, ce n'était pas le sujet le plus intéressant de la pièce. D'ailleurs, pour revenir dans le bain, Luisa lança une remarque qui déclencha un rire amusé auquel elle ne répondit qu'en fermant les yeux, laissant Skyler décider de la prochaine bouchée qui disparaîtrait des boîtes. Elle eut l'impression d'attendre un moment avant de sentir la tortilla sèche typique du taco arriver sur ses lèvres. Il avait certainement eut du mal à décider. La mexicaine rouvrit les yeux avant de croquer et grand bien lui en prit, parce qu'elle aurait pu tout recracher en voyant le visage de son hôte (surtout avec cette tête !) aussi près. Elle eut un léger sursaut de surprise avant de se mettre à pouffer.

"Tu as de chance que je n'ai pas tout craché par terre."

Néanmoins, le wiccan était toujours dans la même position. Secouant la tête avec amusement, Luisa s'approcha à nouveau pour récupérer la bouchée qui lui était dûe du bout des lèvres. Bien sûr, elle aurait pu y aller avec les mains mais... ç'aurait été beaucoup moins drôle.

Elle dégusta le choix proposé par Skyler avec un regard approbateur, puis son regard se tourna à nouveau vers la nourriture, avant de retomber sur le wiccan. Ses yeux sombres brillaient de malice tandis qu'elle haussait un sourcil interrogateur.

"Laisse-moi deviner... Tu n'as pas tellement envie de manger ça, n'est-ce pas ?"

La brune avait montré d'un geste ample les boîtes de nourriture presque pleines qui étaient sur la table basse. Elle haussa les épaules, l'air faussement désintéressée, comme si tout cela ne la touchait guère.

"Je suppose que tu as un four..."

Pour réchauffer ce genre d'aliments, c'était bien mieux que le micro-ondes. Ou alors peut-être avait-il un sort qui permettait de garder au chaud, pourquoi pas ? Il avait bien des sorts qui fermaient ses volets. Et oui, Luisa lui laissait une opportunité. Elle était tout à fait consciente de ce qu'elle faisait, et ils avaient de toute façon été très clairs dès le départ. Son estomac avait certes été attiré par l'odeur de la nourriture, mais elle pourrait peut-être faire un effort, si Skyler savait se montrer persuasif.

En réalité, il ne fallait pas grand chose.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4341-luisa-selva-moreno
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: [Chez "Skinner"] Une rencontre pleine de promesses...   Ven 9 Déc - 13:51

Il échappa un rire vaguement roucoulant. Des épices, il n'en avait pas qu'à la cuisine. Il en avait probablement cachées dans les tiroirs de presque toutes les pièces de la maison, à l'exception de celles du premier étage. Néanmoins si on ne parlait que de celles qui se mangeaient...

Fichtre. Il était un peu trop lancé. A ce rythme, ils n'atteindraient pas la fin du repas avant de finir dans une autre configuration. Luisa faisait certes le forcing pour qu'ils remplissent leurs estomacs avant de songer à quoi que ce soit d'autre, mais il était capable de sentir que sa résistance n'était pas bien solide et qu'il aurait été capable de la convaincre en insistant un peu. Ce qu'il finit par faire, incapable de se retenir de réaliser la plaisanterie qui lui était venue en tête et qui était aux limites du tendancieux, comme elle impliquait un rapprochement critique entre leurs deux visages et tout particulièrement entre leurs bouches.

L'expression surprise de Luisa et le sursaut qu'elle eut en découvrant le visage de Skyler à quelques centimètres du sien déclencha son hilarité, ce qui n'était pas une chose aisée à gérer quand on avait encore la moitié d'un tacos dans la bouche et qu'on était censé le garder en équilibre sur le bord de ses lèvres. Il eut une sorte de rire fermé, les yeux brillants d'une malice toute dirigée sur son invitée. Il était bien incapable de répondre à son commentaire à moins d'à son tour tout cracher par terre, ou bien d'avaler la bouchée qu'elle lui avait laissé entre les dents. Néanmoins il était trop curieux de voir la façon dont elle déciderait de récupérer le morceau restant, si bien qu'il attendit, la mettant au défi de lui prendre vraiment ce baiser épicé, cette fois.

Et elle le fit. Les yeux du wiccan s'allumèrent à une nouvelle reprise. Cette fois, c'était des braises très différentes sur lesquelles on venait de souffler, ainsi qu'en témoignait sa respiration légèrement plus lourde qu'avant, et la façon particulièrement profonde dont il fixait son vis-à-vis sans ciller.

Il ne fut pas très surpris de voir qu'elle l'avait remarqué. Dans ces cas là, il n'était pas très discret, et il ne cherchait pas non plus à l'être. Il ressentit un bref élan victorieux lorsqu'il la vit porter sur leur repas un regard qui indiquait qu'elle envisageait de le reporter à un peu plus tard. C'était un plan qui lui aurait parfaitement convenu, d'autant qu'en vrai, il préférait qu'ils passent assez rapidement à certains aveux. Il n'était pas entièrement à l'aise à l'idée qu'elle le pense cisgenre (ce qui était le cas ainsi que leur discussion précédente en avait témoigné). Comprenons bien que c'était marrant, et la laisser dans l'ignorance tout en se moquant de ses réactions inadéquates aurait été rigolo, mais comme il avait déjà commencé à l'apprécier, il voulait éviter de tisser un lien trop intéressant avant d'être certain qu'il n'était pas vain. Parce qu'il serait bien incapable d'être "ami" avec une personne transphobe.

Il aurait pu lui en parler tandis que la situation en était encore à ces développements très chastes, mais ça aurait été nettement moins marrant.

Il eut un grand sourire plein d'une malice acidulée.

"Tiens donc... Je me demande bien comment tu l'as deviné. Non... Franchement ça donne faim et je serai très content d'y goûter plus tard. Mais je dois avouer que ce n'est pas exactement ma priorité."

Un four, il avait. Un sort pour garder au chaud... Malheureusement pas. Comme dit la nourriture pour l'estomac n'était pas quelque chose d'extrêmement important pour lui, si bien qu'il faisait très peu d'efforts, magiques ou non, à ce sujet. Il s'avança, l'attitude prédatrice alors qu'il diminuait largement la distance qui existait encore entre Luisa et lui. Rictus dormait profondément. Un véritable chat, oui... C'était à croire qu'il avait drogué sa nourriture pour qu'elle les laisse tranquille pendant qu'ils s'amusaient.

Il prenait l'initiative de l'inviter à prendre l'initiative. C'était là ce que signifiait son attitude, car "étonnamment", il ne fit aucun véritable geste dans sa direction, se contentant de cette proximité frissonnante, pleine de promesses électriques. Il était curieux de voir comment elle aborderait le "problème", en fait. Curieux d'en apprendre un peu plus sur sa personnalité.

"... C'est quelque chose que je dois avoir oui... Reste à savoir si tu préfères les y mettre maintenant, ou bien les réchauffer tout à l'heure... On pourrait en profiter pour aller récupérer ces fameux liens. Ou bien, on peut apprendre à se connaître un peu plus en profondeur avant, si tu préfères..."
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Luisa Selva Moreno
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi: Gérante d'entreprises
Age apparent: 38 (ou moins)
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: [Chez "Skinner"] Une rencontre pleine de promesses...   Mer 25 Jan - 18:25

Le rire amusé de Skyler fit comprendre à la mexicaine que son jeu de mots concernant les épices n'avait été perdu pour personne. Et tant mieux, car elle préférait une personne à l'esprit vif comme le wiccan plutôt que quelqu'un qui n'aurait pas rebondi ou pire, se serait contenté de la regarder avec des yeux de merlan frit. Luisa n'était pas du genre à aimer donner des explications... elle préférait les personnes intuitives, comme elle.

Ce fut ensuite son tour de fermer les yeux et se laisser surprendre par les choix culinaires de son vis-à-vis. Luisa ne fut pas déçue, non pas par le mini-taco qu'elle pouvait sentir entre ses lèvres, mais surtout par la nouvelle configuration qu'avait choisi son hôte. Elle aurait pu éclater de rire si elle n'avait pas été élevée aussi convenablement (et si elle avait eu envie de ruiner ce rendez-vous, parce qu'elle n'était pas convaincue que Skyler apprécie de se retrouver avec le visage recouvert de morceaux de guacamole), mais parvint à se retenir après un sursaut, une main élégamment posée devant sa bouche.

Une réplique amusée plus tard, Luisa récupéra le morceau de taco qui lui était dû. Et puisque Skyler avait commencé à jouer, elle décida de rentrer dans son jeu avec un amusement non feint. L'atmosphère prenait décidément une tournure électrique, et elle serait bien idiote de ne pas y succomber. Après tout, elle était aussi venue pour ça, non ? Les étincelles qu'elle remarqua dans le regard profond du wiccan lui donnèrent raison, et elle y répondit d'un sourire taquin, avant de s'éloigner juste assez pour que son regard sombre puisse se tourner sur la nourriture présente sur la table. Ils pouvaient très certainement remettre tout cela à un peu plus tard, même si elle aurait initialement préféré faire les choses dans l'ordre. Mais maintenant qu'ils étaient presque dans le vif du sujet...

La brune préféra s'assurer d'une remarque incisive qu'elle n'était pas en train d'imaginer ce qu'elle voyait dans le regard de son hôte. Elle n'était pas du genre à se "faire des films", comme on dit, mais on n'était jamais à l'abri de la sur-interprétation. Et puis, elle avait déjà vu assez de cas où tout pouvait se jouer sur un mot ou une expression comprise d'une façon différente par un parti et l'autre pour vouloir s'assurer qu'ils étaient sur la même longueur d'onde... Certes, elle n'était pas en train de négocier un contrat, mais certains règles pouvaient continuer de s'appliquer, non ?

La réponse de Skyler la fit sourire et elle tourna le regard vers lui, sourcil haussé, légèrement moquer. Ah bon, ce n'était pas sa priorité, vraiment ? Elle n'aurait jamais deviné. A la fois pour s'amuser et pour le tester, Luisa posa une nouvelle question pratique en regardant Skyler s'approcher. Pour sa part, la mexicaine ne bougea pas, mais le sourire qui s'étendait au coin de ses lèvres en disait long. Le wiccan était plus proche, mais pas trop, lui laissant clairement l'initiative. Le sourire de Luisa s'étendit.

"Tant que ta bestiole n'y touche pas, je suppose qu'il est inutile de ruiner le moment pour ça. Il y aura probablement d'autres occasions pour tout le reste..."

Se redressant dans le canapé, la cheffe d'entreprise diminua encore un peu la distance qui la séparait du wiccan. Leurs visages étaient probablement la seule chose qu'ils avaient dans leurs champs de vision respectifs. Perpendiculaire au dossier, l'une de ses mains traînait sur ce dernier tendis que l'autre prenait doucement mais sûrement le chemin d'une cuisse qui ne lui appartenait pas. Son sourire se fit plus malicieux, toujours amusé.

"A quel niveau de profondeur penses-tu exactement, mhm ?"

Elle n'avait aucun problème à prendre des initiatives. Mais il était hors de question qu'il n'y ait aucune réponse ou prise d'initiatives de la part de Skyler. Luisa était plutôt pour les jeux qui se jouaient à deux (...ou trois) à participation plus ou moins égale. Pour le moment, du moins. Il fallait bien faire bonne figure à un premier rendez-vous, non ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4341-luisa-selva-moreno
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: [Chez "Skinner"] Une rencontre pleine de promesses...   Sam 11 Mar - 14:02

Il était vrai qu'avec Rictus, on ne savait jamais. Ceci dit la hyène était en train de dormir profondément. Elle n'était pas près de se réveiller... Et quand bien même ça serait le cas, cette abrutie n'était pas suffisamment discrète pour piquer de la bouffe derrière leur dos, sans que personne ne s'en rende compte. Ils auraient tout le temps de la dissuader à ce moment là, même si Skyler espérait qu'on en arriverait pas à cette extrémité, car il détestait s'interrompre en plein milieu de ce genre de séances. Surtout si ce n'était que pour s'occuper de son familier récalcitrant.

"Hm hm ne t'inquiète pas pour elle je m'en occupe..."

Inutile de répondre au reste. Il était évident qu'ils auraient largement l'occasion de se remplir la panse après, à moins qu'elle n'ait autre chose de prévu ce soir.

La distance entre eux s'amenuisa encore, inversement proportionnelle à la tension qui peu à peu épaississait l'air, et le rendait plus chaud. Et plus humide. Et plus odorant. Et plus palpitant. La main malicieuse de Luisa glissa sur la cuisse de Skyler qui émit un soupir douloureux. C'était lent, et c'était une délicieuse torture. Surtout lorsqu'on savait ce qu'il savait et que Luisa ne savait pas. Il espérait sincèrement qu'elle prendrait bien la nouvelle, sans quoi il allait être vraiment dégoûté, parce qu'il sentait d'avance que le courant passait très fort, entre eux, et que ce n'était pas juste une question de bagout. Leurs corps s’appelaient l'un l'autre avec autant de force que l'avaient fait leurs esprits acérés plus tôt.

Ah... Il avait envie de rire. Luisa faisait des blagues sans faire exprès. Le "niveau de profondeur" qu'il avait en tête formait l'entièreté du problème auquel il était actuellement confronté. Luisa n'avait encore aucune idée de ce à quoi elle avait à faire exactement, mais si tout se passait bien, ça n'allait pas tarder de changer.

"Je crois que t'as vraiment pas idée..."

Skyler approcha du visage de Luisa jusqu'à frôler le bout de son nez avec le sien. Si proche qu'il n'aurait suffi que d'une pichenette pour transformer ce contact en baiser torride. Et cette fois, sans tortilla pour barrer le chemin. Il glissa une main dans le bas du dos de son interlocutrice, caressa ses reins à la recherche d'une ouverture, pour qu'il entre en contact avec sa peau. Cela l'amena à glisser contre l'arrondi agréable de son fessier, puis contre le haut d'une cuisse, qui abdiqua enfin et lui laissa toucher le grain doux de la peau adverse. Son autre main quant à elle allait dans l'autre sens, contre son buste, délicate mais décidée, à la recherche des fermetures qui une fois désamorcées lui laisseraient sortir le corps de Luisa de cette gangue de vêtements serrée.

Il se retenait à grand peine d'aller plus vite et plus loin par lui-même, parce qu'il tenait toujours à laisser Luisa faire, au moins jusqu'à ce fameux instant de vérité. Il était à peu près certain que la difficulté qu'il avait à restreindre ses ardeurs devait se voir comme le nez au milieu de la figure. Sauf dans des jeux, des configurations très particulières, Skyler n'était pas du genre à attendre que les choses se passent. Il aimait trop les ébats charnels en tous genre pour rester inactif quand il avait l'occasion de s'y adonner.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Luisa Selva Moreno
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi: Gérante d'entreprises
Age apparent: 38 (ou moins)
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: [Chez "Skinner"] Une rencontre pleine de promesses...   Lun 13 Mar - 17:49

La situation devenait de plus en plus échauffée, ce qui n'était pour déplaire à personne. Encore moins à Skyler, si elle prêtait attention aux soupirs qu'il émettait, qui n'étaient pas sans attiser son propre désir.

Joueuse, elle fit une remarque qui parut faire rire le russe, comme s'il s'agissait d'une blague qu'il était le seul à comprendre. Dans un autre contexte, Luisa aurait pu s'en agacer : elle n'était pas du genre à apprécier d'être tenue à l'écart d'une quelconque conversation, encore moins quand elle en était une cause plus ou moins directe. Mais dans l'atmosphère actuelle, elle avait la sensation que ce n'était pas très grave, d'autant qu'elle ne serait pas surprise d'obtenir l'explication tôt ou tard... Plus tôt que tard, d'ailleurs, pensait-elle alors que son partenaire d'un soir lui répondait avec une malice qui lui plaisait particulièrement.

Elle le laissa s'approcher sans répondre immédiatement, sourire aux lèvres. Leurs lèvres étaient aussi proches qu'elles le pouvaient sans initier le contact, et elle sentit le nez de Skyler contre le sien, ce qui la fit plisser du nez involontairement, comme chatouillée (mais pas dérangée) par le contact. Son ton avait tout du murmure ardent quand elle reprit la parole.

"Il serait peut-être temps que tu me montres, dans ce cas..."

Son regard sombre pétillait de malice et d'une anticipation à peine voilée. Elle sentait la main du russe glisser le long de son dos, lui retirant un frisson particulièrement agréable. Il y avait dans ses gestes une langueur calculée qui rendait la situation encore plus électrique, d'autant qu'il était évident qu'il se faisait violence pour garder ce rythme et ne pas passer à la vitesse supérieure. Après le cirque qu'il lui avait fait pour qu'ils laissent tomber le dîner improvisé, c'était étonnant, et Luisa aurait pu se douter qu'il y avait une raison particulière à ce comportement. Mais comme elle ne s'y attendait absolument pas, elle se contenta de penser qu'il y avait là une envie de jeu, contre laquelle elle n'avait rien. Au contraire.

Légère, la main de la mexicaine continuait de voyager sur la cuisse de son hôte, en direction d'un endroit bien précis. Son autre main avait déjà fait un bout de chemin et jouait avec la chemise ouverte, passant entre celle-ci et le t-shirt dans le but évident de le défaire de cette première. Elle aurait probablement franchi les quelques millimètres qui séparaient leurs lèvres si sa main n'était pas passée au même moment au-dessus d'un endroit qu'elle imaginait bien plus occupé.

Un sourcil se leva, interrogateur mais sans la moindre trace de jugement. On aurait presque pu dire qu'il trahissait un étonnement enfantin, comme quand on découvrait que le Père Noël n'était pas obligé de passer par la cheminée, donc que ce n'était pas la peine d'en avoir une (dans les pays chauds, c'était une grande considération, même si les Selva Moreno avaient, par principe, un âtre très bien entretenu qu'ils n'allumaient jamais). Dans l'esprit de Luisa, il y avait une addition qui ne se faisait pas entre le haut et le bas du corps du russe, plus par ignorance que par toute autre chose.

Elle réalisa très rapidement que ce n'était pas un problème pour elle. D'ailleurs, elle n'avait pas eu de mouvement de recul ni empêché en quoi que ce soit le (...mais était-ce vraiment le ?) russe de continuer ses gestes. Malgré tout, la curiosité était forte. Et elle estimait aussi qu'elle pouvait avoir droit à une explication, aussi minime soit-elle. Luisa posa son front contre celui de Skyler.

"C'est intéressant, je ne m'attendais pas exactement à cet équipement-là..."

Aucune moquerie dans le ton, peut-être un amusement porté sur elle-même et sur l'ensemble de la situation. Comme si certaines paroles prononcées plus tôt prenaient maintenant un tout autre sens.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4341-luisa-selva-moreno
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: [Chez "Skinner"] Une rencontre pleine de promesses...   Lun 13 Mar - 19:04

Lorsque leurs nez entrèrent en contact, Luisa eut une réaction très rigolote. Cette façon qu'elle avait eu de plisser le nez força un rictus sur le visage du russe. Il émit un rire muet vite étouffé par d'autres initiatives, prises successivement par l'un et par l'autre. Il était bien d'accord sur ce point : il était grand temps "qu'il lui montre". Mais en réalité il était déjà en train de lui montrer. La vitesse des révélations prochaines dépendrait entièrement de celle avec laquelle elle s'intéresserait à son corps. Elle avait carte blanche. Il s'offrait à elle tout entier. Elle n'avait plus qu'à se servir. Plus tard, quand tout serait clair entre eux, il ferait probablement preuve de plus d’initiatives, mais pour le moment, il était important qu'elle prenne conscience de ces détails qui pouvaient être perturbant pour qui n'était pas assez renseigné.

Il commença à dénouer les vêtements de la mexicaine, cherchant par là à l'inciter à faire de même avec lui, ainsi qu'à faire bouger cette main qu'il sentait dans l'intérieur de sa cuisse et qui était tout près du point qu'il voulait la voir atteindre. L'autre main de sa partenaire glissait contre son torse dont elle avait déjà découvert les reliefs précis, ou plutôt leur absence. Voilà qui guiderait un peu mieux ses déductions que si elle s'en était abstenue, car elle aurait alors encore pu croire à autre chose.

Enfin, son invitation muette finit par avoir l'effet désiré. Les doigts de Luisa touchèrent son entrejambe et se refermèrent sur quelque chose de beaucoup plus vide qu'ils ne l'avaient prévus, à en juger le geste qui venait de le frôler.

Tout fut subitement mis en suspens. Luisa se figea. Skyler aussi. Leurs lèvres restèrent à proximité de celles de l'autre sans se toucher. Le russe retint sa respiration, non pas parce qu'il était apeuré - ce n'était pas son genre - mais parce qu'il était très curieux de voir comment elle allait réagir dès lors que la stupeur l'aurait quitté. Il croisait les doigts très fort pour qu'elle ne le jette pas en hurlant à l'imposteur. Avec ce qu'il savait d'elle ça l'aurait étonné de sa part, mais on ne savait jamais. Ça n'aurait pas été la première fois qu'on le décevait.

Au bout de quatre à cinq secondes, il apparut clairement à Skyler que son invitée n'allait pas l'envoyer péter. Elle n'avait encore rien fait ni dit qui aille dans ce sens, mais il avait assez d'expérience pour le savoir quand même. C'était dans son attitude. Dans la lueur qu'il lisait, au fond de ses yeux. Dans l'expression qu'elle arborait. Celle du wiccan s'était changé en masque d'anticipation froide et concentrée, mais dès qu'il comprit que le reste se passerait comme sur des roulettes, la raideur fondit à nouveau au profit d'un sourire à la fois roublard et chaleureux. D'avance, elle avait réussi le test.

La jeune femme posa son front contre le sien. Skyler quant à lui n'avait pas repris ses gestes, bien conscient que ce n'était plus le moment et qu'il allait falloir passer par une phase d'explications avant de remettre la vidéo en lecture. Elle avait certes bien réagi, mais elle avait aussi et surtout eu l'air de tomber des nues. Si elle avait été éduquée sur la question, elle n'aurait jamais tiré cette gueule. Il allait donc falloir qu'il la renseigne un peu. En tous les cas, elle faisait preuve de beaucoup de tact et de politesse, jusqu'à là. Même la façon dont elle énonça finalement sa surprise aurait difficilement pu être plus avisée. Un éclat de rire amusé échappa à Skyler avant qu'il ne ramène sa tête en arrière, crâneur comme à son habitude. Approbateur, aussi, même si il ne pouvait s'empêcher de mêler ce sentiment de taquinerie.

"Ouais, ouais, je sais... On me le dit souvent."

... Il aurait pu enchaîner directement, histoire de la sortir de l'embarras dans lequel l'ignorance pouvait éventuellement la mettre, mais ça aurait été beaucoup moins distrayant. Il était curieux de connaître les théories qui pouvaient être en train de naître dans ce joli crâne bien rempli.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Luisa Selva Moreno
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi: Gérante d'entreprises
Age apparent: 38 (ou moins)
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: [Chez "Skinner"] Une rencontre pleine de promesses...   Dim 26 Mar - 18:47

La situation avait pris un tournant inattendu. Et pourtant, avec un rendez-vous type blind-date organisé sur un réseau parallèle au world wide web, dont la fréquentation ne devait pas être entièrement adepte d'activités légales, on avait tendance à s'attendre à énormément de choses. Choses qui, généralement, faisaient que n'importe qui déciderait d'annuler ledit rendez-vous. Luisa, elle, s'était contentée de penser qu'elle le "sentait bien" et donc que cela ne pouvait pas être une si mauvaise idée. Son instinct ne l'avais jamais failli, et ce n'était pas maintenant que cela allait être le cas, selon elle.

Malgré tout, elle n'avait absolument pas prévu la situation dans laquelle elle se trouvait à présent. Enfin... la configuration, si. Plutôt bien même. Mais là, elle était confrontée à quelque chose qu'elle n'avait jamais expérimenté, et à laquelle elle ne s'était pas attendue. Dans une reformulation plus ou moins privée d'empathie, elle se dirait qu'elle ne pensait pas que quelque chose de ce type existait. Mais Luisa était assez sensible pour savoir que ce n'était pas quelque chose à dire. Ou à penser d'ailleurs.

D'échauffée, l'atmosphère avait pris une teint un peu plus froide, alors qu'ils s'étaient tous deux arrêtés dans leurs explorations. Désabusée, Luisa tentait de faire le lien entre ce qu'elle voyait, ce qu'elle avait lu, et ce qu'elle sentait sous ses doigts. C'était extrêmement perturbant, au sens neutre du terme, changeant de ce qu'elle avait l'habitude d'expérimenter. Elle n'avait pourtant pas l'intention de s'enfuir, d'autant que les différents indices en soi ne la dérangeaient pas... que tout ne s'additionne pas n'était pas forcément déplaisant, d'autant qu'elle n'avait rien ni contre l'un, ni contre l'autre. Mais ce n'était pas quelque chose qu'elle connaissait.

Elle en fit la remarque avec toute la délicatesse dont elle était possible, ce qui déclencha le rire de son vis-à-vis. La mexicaine recula la tête pour pouvoir observer le russe, qui paraissait toujours aussi sûr de lui. Au moins, elle ne l'avait pas vexé, ce qui était déjà rassurant aux yeux de la brune. Elle pencha légèrement la tête sur le côté en l'entendant lui répondre, avant de la hocher comme si elle comprenait finalement quelque chose.

"Oh... D'accord. Je vois. C'est..."

Un instant de pause, elle referma la bouche et se redressa sur le canapé, secouant cette fois la tête dans l'autre sens.

"...Non. En fait, je ne comprends pas. Je veux dire, pas que je considère que ce soit un problème, mais j'espère que je ne me suis pas mal comportée... Je veux dire, il me semble bien t'avoir entendu utiliser des adjectifs masculins, et en avoir lu aussi, ou alors j'ai inventé des choses, mais je ne crois pas, et puis il y a aussi le fait que tu n'as pas... enfin devrais-je dire "plus" ? Sans vouloir te vexer, et ce n'est pas du tout le but hein, mais je n'ai jamais rencontré quelqu'un comme toi auparavant, du coup je..."

Dans ces moments là, entre la façon dont elle ne semblait plus pouvoir se taire et ses mains qui exécutaient de nombreux gestes pour étayer ses propos (notamment en direction du torse du wiccan), on retrouvait le lien familial entre la cheffe d'entreprise et son neveu le plus maladroit. Bien mal avisé serait celui ou celle qui le lui signifierait, cependant. A moins de vouloir essuyer le déni et la mauvaise foi légendaire des Selva Moreno.

Finissant par se rendre compte de son comportement (peut-être que la façon dont Skyler la regardait l'aidait à réaliser qu'elle commençait à être une source de rire plus d'autre chose), Luisa s'interrompit avant de soupirer profondément.

"...Est-ce que ça t'embêterait de m'en dire plus ?"

Elle pensait bien que non, sinon il lui aurait demandé de partir il y a bien longtemps. Mais elle n'avait peut-être pas agit de la meilleure façon, donc il pouvait toujours estimer qu'elle n'était plus "fréquentable"... C'était nouveau pour elle, après tout.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4341-luisa-selva-moreno
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: [Chez "Skinner"] Une rencontre pleine de promesses...   Mer 12 Avr - 11:35

Skyler s'amusait beaucoup à observer son invitée, attentif au moindre de ses mouvements, à la moindre de ses expressions. Il était évident qu'elle cherchait à ne rien laisser paraître du point auquel elle pouvait être perturbée par ce qu'elle venait de découvrir, mais le russe n'était pas dupe, déjà parce qu'il s'était retrouvé dans cette situation maintes fois par le passé, et ensuite parce que c'était son boulot.

A en croire la qualité de sa pokerface, c'était probablement partie du boulot de Luisa aussi. Reste qu'ici, elle n'était pas entièrement opaque et qu'il pouvait voir les rouages tourner dans sa tête. La confusion, gagner peu à peu le pas sur sa bonne volonté. Il ne pouvait pas lui en vouloir. C'était des sujets mal connus du grand public, même à cette époque et malgré la visibilité qu'on avait lutté pour leur donner.

Et puis il fallait bien dire qu'il avait compté là-dessus depuis le début. Il aurait limite été déçu qu'elle le prive de son amusement à venir en étant trop au courant. Ce pourquoi il commença par répondre quelque chose d'évasif, dans l'espoir de l'amener à exprimer un peu plus de ce qui pouvait lui traverser l'esprit.

Elle s'était visiblement attendue à ce qu'il éclaire sa lanterne sans attendre au vu de la manière dont, par réflexe, elle fit mine d'enfin comprendre ce dont il était question. Lentement, le sourire du russe s'étira, jusqu'au point culminant où il la vit se figer, en proie à la réalisation tardive qu'il ne lui avait jusqu'à là donné aucun indice, aucun élément suffisant pour qu'elle puisse faire la moindre déduction certaine.

Ce qui devait arriver arriva. Sa perplexité éclata et les mots qu'elle avait retenus dévalèrent ses lèvres en se bousculant les uns les autres, peinant à rester ordonnés et cohérents, tout comme à s'articuler logiquement. Sa vitesse de locution augmentait tant et si bien que ses propos n'allaient plus tarder à devenir inintelligibles si elle n'arrivait pas à se calmer. Quant à ses mains, elles bougeaient dans tous les sens, nerveuses comme des papillons épileptiques en train d'agoniser par électrocution.

... En fait non. Skyler s'était attendu à beaucoup de choses, mais la proportion des réactions de la mexicaine dépassait tous ses pronostics. Au fur et à mesure qu'elle s'exprimait, le sourire de la hyène s'était aplati, puis ses sourcils, dressés hauts sur son front. Une lueur railleuse s'était progressivement allumée dans le gris dérangeant de ses iris et, finalement, le rictus disparu avait refait surface, bien que moins étendu qu'avant comme il lui fallait désormais aussi se contenir afin de retenir le rire nerveux qu'il couvait, et qu'il aurait difficilement pu barrer avec une énorme banane lui distordant le visage. Ses yeux ronds suivaient les gestes que Luisa faisait du doigt, principalement entre l'air et son torse trop plat pour la logique biaisée de la jeune femme. A ce rythme, si elle continuait de remuer aussi énergiquement, il allait finir par avoir la nausée.

Elle s'interrompit brutalement (ouf, on allait éviter le vomi) lorsqu'elle se rendit compte que son agitation ne menait à rien de plus qu'à inciter l'hilarité du wiccan, lequel n'aurait pas eu le temps d'en placer une pour s'expliquer même si il l'avait voulu. Elle lui demanda poliment quelques explications, et il hocha la tête, conciliant, comme il était effectivement temps qu'il lève ses doutes handicapants.

... Enfin. Après s'être encore un peu payé sa tête évidemment. Elle n'avait encore émis aucune hypothèse vraiment désopilante et comme elle n'avait pas l'air de vouloir s'y essayer, il allait lui ressortir l'une de celles qu'on lui avait couramment soumise. Car, oui, c'était loin d'être la première fois qu'il jouait avec l'ignorance des gens. Quitte à ne pas exister pour une majeure partie de la population, autant en profiter pour se payer une bonne tranche de marrade lorsque l'occasion se présentait. Il passa une main dans ses cheveux et soupira, l'air vaguement gêné malgré son air taquin.

"En vrai tu sais la Wicca ça peut être dangereux parfois... Disons qu'il y a quelques années, j'ai eu les yeux plus gros que le ventre et ça s'est soldé sur un accident magique qui a... modifié quelques circuits, pour ainsi dire."

Il haussa les épaules, se redressa, croisa les jambes en tailleur et, non sans tirer une moue frustrée, il ajouta :

"C'était pas glop au début mais vu qu'il n'y a aucun moyen de défaire le sortilège, bah j'ai fini par m'habituer hein. C'est juste..."

Il approcha son nez de celui de la jeune femme et lui offrit une chute qu'elle n'attendait peut-être plus, selon le crédit qu'elle avait porté à ses explications. Son sourire s'étendit, large, à la limite de devenir mauvais.

"... La théorie que les novices en magie m'ont le plus souvent servi. En fait je déconne, je suis juste trans."

Il se mit a lui glousser sous le nez, prêt à lui servir de punching ball de bon coeur si elle voulait se venger de la plaisanterie. Et à répondre à quelques autres questions, aussi, car le mot "trans", si il devait être dit, n'allait pas en lui-même suffire à éclairer les zones d'ombres si elle n'avait pas les moyens de comprendre à quoi il référait.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Luisa Selva Moreno
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi: Gérante d'entreprises
Age apparent: 38 (ou moins)
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: [Chez "Skinner"] Une rencontre pleine de promesses...   Jeu 13 Avr - 6:17

Luisa savait déjà que ce rendez-vous promettait d'être mémorable. A vrai dire, après avoir accepté de rencontrer quelqu'un dont on ne connaissait ni le nom, ni l'apparence physique, le tout sur une réseau alternatif au world wide web qui n'héberge clairement pas que des œuvres légales, ce serait presque décevant si la soirée se déroulait sans la moindre surprise. Mais là, elle devait avouer qu'elle était complètement larguée.

Et vu que cela lui arrivait très peu, on pouvait se douter qu'elle ressentait un certain agacement.

Néanmoins, le sujet étant totalement inconnu et peu (voire pas du tout) lié à ses domaines d'influence, qu'ils soient professionnel ou privé, la mexicaine n'éprouvait pas la même frustration que si c'était un sujet qu'elle aurait dû connaître. Enfin, évidemment, le fait qu'elle se retrouve face à Skyler ce soir montrait bien qu'elle devait plus s'intéresser à ce qui ne la concernait pas forcément de près ou de loin mais... disons qu'il n'y avait pas assez d'heures dans une journée pour qu'elle puisse faire absolument tout ce qu'elle voulait.

Bref, Luisa se retrouva face à une situation nouvelle (ce qui n'était pas inhabituel en soi), et décida donc d'agir comme elle le faisait dans ces cas-là : avec assez de finesse pour amener son interlocuteur à lui expliquer ce qu'elle n'aurait donc pas besoin d'avouer ne pas comprendre. Cependant, Skyler paraissait aussi au fait de ce genre de jeu, ou alors il avait tant envie de la mener en bateau qu'il parvint à retourner sa tactique contre elle. La brune passa donc par une autre phase, celle où elle acquiesçait presque par réflexe avant de finalement avouer son ignorance en se lançant dans un discours qui rendait impossible de nier son lien familial avec son neveu le plus maladroit.

L'attitude du russe lui permit de se rendre compte qu'elle était en train de divaguer dangereusement et qu'il valait mieux qu'elle s'arrête là. Elle répondit à son air clairement amusé par un froncement de sourcils faussement (?) agacé, avant de poser une question qui devrait lui éviter de se donner encore plus en spectacle.

Skyler commença donc ses explications, avec un air un peu gêné qui fit froncer les sourcils de la mexicaine. De ce qu'elle avait aperçu du wiccan, le voir gêné n'était clairement pas dans le panel d'émotions disponibles qu'elle lui aurait attribué. C'était peut-être pour cela qu'elle eut du mal à adhérer à l'explication qu'il lui fournissait, ce qui se voyait dans la lueur vacillante de son regard sombre. Elle ne fit cependant par la moindre remarque, ne souhait vraiment pas se mettre son hôte à dos, et consciente que cela pourrait être le cas si elle se permettait une remarque : après tout, elle avait déjà fait montre de son ignorance, elle n'allait pas en plus lui faire l'affront de se montrer hostile à ses explications.

Et puis, il s'approcha d'elle et lui offrit la fin de l'histoire, dissipant les doutes de la cheffe d'entreprise. Elle secoua la tête d'un air de dire "Ah toi alors..." et lui donna une légère tape sur l'épaule tandis qu'il se moquait ouvertement d'elle. Bon, okay, Luisa lui laissait cette maigre victoire, mais uniquement parce qu'elle avait conscience que le sujet, même pris à la rigolade, était important.

...Même si elle ne comprenait toujours pas de quoi il était exactement question.

D'ailleurs, décidant de suivre le chemin de l'amusement qu'on lui proposait, Luisa s'approcha à nouveau pour répondre avec une étincelle joueuse dans le regard.

"Trans... atlantique ? Ca, je le savais. Transsibérien, peut-être ? Je veux bien t'accorder un petit quelque chose de transcendant, mais que cela ne te donne pas la grosse tête... sinon il faudra un transfert."

Hey. On jouait comme on pouvait. Et puis il l'avait cherché. Et au moins, comme ça, elle retournait à sa routine du "je n'admets pas ouvertement que j'ignore totalement de quoi tu parles mais tu le comprends parfaitement". Et en plus, elle lui avait tout de même fait un compliment.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4341-luisa-selva-moreno
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: [Chez "Skinner"] Une rencontre pleine de promesses...   Mar 25 Avr - 23:23

Skyler remarqua immédiatement la lueur de doute dans les yeux de son interlocutrice. Le bluff, le mensonge, ça faisait partie de son boulot, ce qui le rendait particulièrement réceptif à ce genre d'informations même dans la vie de tous les jours. Parce que c'était justement son boulot, il aurait probablement pu mieux faire. Il n'avait pas cherché à donner le meilleur de lui-même en jouant cette comédie. Il n'avait généralement pas besoin de le faire pour mener son monde en bateau, et son emploi du temps était déjà bien trop surchargé pour qu'il se fatigue durant ses rares temps libres. Ça aurait été con qu'il finisse par se taper un burn out. Chose qui lui serait probablement arrivée depuis longtemps si il n'avait pas usé de magie pour réussir à mieux supporter ses responsabilités et les trop longues heures de boulot que contenaient ses journées, mais peu importe.

Il avait probablement un peu trop insisté sur l'expression de "gêne", même si il avait tout de même fait un minimum attention à en exprimer la seule nuance qu'il était capable d'avoir au naturel dans ce genre de situations. Un vague embarras à devoir admettre son échec, tout de même mêlé de nonchalance et d'amusement. Ça n'avait visiblement pas suffi à le rendre crédible aux yeux de Luisa, ce que son esprit vif nota et souligna à trois reprises. Voilà une information importante qu'il devrait se remémorer, car si cela pouvait être un hasard ou un coup de chance, ça pouvait être aussi un indicateur important. Dans le milieu où il évoluait, on se méfiait aussi de ses amis.

Surtout de ses amis. Sans même parler de ceux qui venaient d'arriver et ne rentraient pas encore tout à fait dans cette catégorie.

Bien que conscient qu'il avait dorénavant peu de chance de l'embobiner, il continua quand même son manège jusqu'au bout. L'insistance et la cohérence d'un récit pouvaient parfois changer la donne et il se pouvait qu'à la longue, elle commence à envisager au moins un peu la réalité de son histoire. La chute n'eut pas autant d'effet qu'il l'aurait espéré initialement mais il s'en amusa tout de même dans une certaine mesure.

... Toujours pas assez à son goût, néanmoins. Skyler était persistant, à un point où cela pouvait parfois paraître presque immature. Tant qu'il n'aurait pas eu ce qu'il voulait, il continuerait de jouer avec ce que le contexte lui offrait.

Puisqu'elle gardait encore la face dans cette situation, c'était probablement qu'il ne l'avait pas encore assez cuisinée. Et comme elle n'avait pas l'air de vouloir admettre ouvertement qu'elle ne comprenait pas de quoi il parlait, elle lui donnait une fois de plus les armes nécessaires pour qu'il puisse à son tour la contrarier. L'air pensif, le russe posa un doigt courbé sur son menton, leva les yeux au plafond et émit un long soupir de réflexion :

"Hmmmmmmmm..."

Il paraissait chercher ses mots. Il mit un certain temps à ouvrir la bouche, et quand il le fit, finalement...

"... A vrai dire transpacifique serait limite plus juste. Tu savais qu'il n'y avait que 92km d'eau qui séparaient les USA de la Russie au niveau du Détroit  de Behring ? Même si je dois admettre que trans, ça, je lui suis jusqu'au bout des ongles, mais pacifique, j'ai déjà plus de doutes..."

Eh. Elle l'avait cherché. C'était un sujet sensible et il comprenait qu'elle cherche à prendre des pincettes, mais dans ce cas précis elle ne l'avait pas fait pour le protéger d'une éventuelle maladresse, mais bien pour se protéger elle-même des conséquences de son manque d'éducation sur le sujet. Et ça, c'était de la triche.

Ce n'était pas un truc duquel Skyler aimait parler en tournant autour du pot et en faisant des jeux de mots. Lorsqu'il commencerait à donner de vraies réponses, ça serait clair, net, précis et sans ambiguïtés. Il attendait d'elle qu'elle soit dans le même état d'esprit, et en attendant... Eh bien, il avait l'occasion de la charrier un peu, et c'était fort appréciable aussi. Troll un jour, troll toujours.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Luisa Selva Moreno
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi: Gérante d'entreprises
Age apparent: 38 (ou moins)
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: [Chez "Skinner"] Une rencontre pleine de promesses...   Jeu 27 Avr - 19:33

Elle avait dévié le sujet, et Skyler en profita pour tourner une fois de plus en dérision ce qu'elle venait de dire. Bon, en réalité, c'était plus de la faute de la mexicaine qu'autre chose. Le russe devait avoir remarqué maintenant qu'il était très difficile pour Luisa d'admettre son ignorance. Elle venait déjà de le faire une fois, et n'avait pas vraiment l'intention de se réitérer. Seulement, Skyler ne donnait pas l'impression d'accepter de la laisser s'en tirer ainsi, comme le montra la façon dont il récupéra les mots avec lesquels elle avait jours pour remettre la discussion sur les rails.

Néanmoins, elle n'était pas certaine de comprendre ce qu'il attendait d'elle. Ou plutôt, s'il s'agissait de ce qu'elle avait en tête (et qu'elle pensait possible du peu que ce que le jeune homme lui avait dévoilé), la mexicaine n'appréciait pas vraiment. Elle avait déjà admis son ignorance, et pourtant le wiccan n'avait pas choisi de l'éclairer, mais plutôt de lui offrir une explication qu'elle avait assez rapidement identifiée comme étant frauduleuse. S'il attendait d'elle qu'elle se ridiculise, c'était hors de question. C'était loin d'être son genre (Ha ha ha).

La jeune femme se réinstalla en silence dans le canapé, et attendit quelques secondes avant de reprendre la parole. La nourriture toujours sur la table devant elle recommençait presque à lui faire plus envie que la discussion qu'ils (n') étaient (pas) en train d'avoir.

"Je ne comprends pas ce que tu veux me faire dire."

Plaçant une jambe sous ses fesses en se réinstallant pour la seconde fois en quelques minutes (signe qu'elle n'était plus tout à fait à l'aise), Luisa fixa Skyler avec une légère incompréhension.

"Je t'ai dit que je n'avais jamais eu à faire à quelqu'un comme toi, et je ne vois pas en quoi te donner des hypothèses ridicules ferait avancer la discussion. Au mieux, elles me feront passer pour une idiote, au pire, ce serait une démonstration d'irrespect ou de fermeture d'esprit."

Elle reposa sa jambe au sol.

"Après,  si tu veux, je peux toujours te dire que ça me fait penser aux plantes transgéniques qui ont tant fait débat ces dernières décennies et dont ce pays semble si friand, mais tout comme je ne croyais pas vraiment à la modification magique involontaire, j'ai du mal à penser que la transformation génétique soit l'explication."

Malgré le sérieux de la discussion (et le fait que, oui, elle était un peu vexée), le ton de Luisa restait agréable, voire presque amusé sur la dernière partie, lié au petit sourire qu'elle lui avait lancé. Et, en réalité, elle devait admettre que la discussion était stimulante. Dérangeante, dans le sens où elle avait l'impression de ne rien contrôler et que c'était quelque chose qu'elle n'aimait pas du tout parce qu'elle n'en avait absolument pas l'habitude, mais agréable via un échange de (malgré tout) bons mots. Et puis, elle n'était pas de ceux qui refusaient d'apprendre ou d'admettre une réalité différente de la sienne. Contrairement à de nombreux membres de sa famille ou de ses cercles.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4341-luisa-selva-moreno
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: [Chez "Skinner"] Une rencontre pleine de promesses...   Jeu 11 Mai - 11:57

Rah, la poisse. Voilà qu'elle prenait un genre de gueule froissée, beaucoup trop sérieuse, que Skyler n'aimait pas spécialement voir sur le visage de ses partenaires. Elle avait bien réagi initialement et elle s'était montrée ouverte d'esprit jusqu'à présent, mais cette gueule là voulait dire clairement "arrête de te foutre de ma gueule, je mérite des explications". Subitement ça devenait nettement moins glamour, surtout quand on savait que beaucoup de ceux qui pensaient comme ça considéraient qu'ils avaient été "trompés" par l'autre sous prétexte de n'avoir pas eu la liste complète de ses atours physiques avant que ça ne commence à devenir intime entre eux.

Skyler était encore capable de faire la différence et il savait que ce n'était pas ce que Luisa était en train de lui reprocher, mais elle commençait tout de même à le saouler un tantinet. Cette fierté dont elle faisait preuve était mal placée, et en ces circonstances passablement peu gênée. Ce n'était pas de sa faute si elle n'était pas plus renseignée que cela sur le sujet et il n'avait certainement aucune obligation de se montrer pédagogue à son égard si il n'en avait pas envie. Ce n'était pas d'elle dont il s'agissait, mais de lui.

Il était dans une situation qui aurait pu le mettre en danger. On ne savait jamais exactement sur qui on pouvait tomber et le fait que sa condition soit à la fois si peu connue et si peu acceptée avait de lourds inconvénients. Chacun faisait avec comme il pouvait. Skyler, lui, aimait tourner cela à la dérision, parce qu'il restait avant tout un blagueur invétéré. Alors comment dire que les élans indignés de son interlocutrice lui paraissaient déplacés, et ne faisaient que l'agacer, comme l'aurait fait une mouche persistante décidée à squatter sur sa joue.

Il ne dit rien, mais la malice quitta son regard comme l'eau d'un bain se serait brutalement refroidie après qu'on eut plongé un bloc de glace dedans. Ils devinrent vides, presque hostiles. Il afficha une moue ennuyée. Comme la jeune femme arrivait au bout de sa complainte, il les ouvrit grand pour les rouler de façon théâtrale.

Heureusement pour tout le monde, Luisa décida de mettre de l'eau dans son vin. Elle lui concéda un peu de terrain en lui soumettant une hypothèse de son cru, même si elle y croyait peu. Skyler n'était plus d'humeur aussi joueuse qu'avant et il ne s'esclaffa donc pas, mais tout comme Luisa avait fait des concessions, il décida de se montrer lui aussi plus conciliant. Il eut ce genre de sourire amusé derrière lequel on sentait plus de gravité que de malice.

"Des humains OGM. Pas mal. Un jour je devrais toutes les noter... Y a probablement moyen de faire un bon bouquin de science-fiction avec tout ce que j'ai entendu."

Il ne considérait pas qu'il avait à se justifier, mais il allait le faire quand même parce que Luisa lui avait fait une première bonne impression, et parce qu'il pensait qu'elle se montrerait plus compréhensive une fois qu'elle aurait mieux cerné ce dont il était question. Il expliqua sur un ton qui n'avait pas encore totalement perdu cette nouvelle fraîcheur :

"Dans le monde tel qu'il est actuellement, les trans sont invisibilisés. Ça fait que les trois quarts des gens soit n'en ont jamais entendu parler, soit on une idée complètement fausse concernant nos identités. Sans même parler de ceux qui sont ouvertement hostiles à nos existences. En résultat, je me retrouve dans ce genre de situations très souvent et disons qu'avec toi ça se passe plutôt bien jusqu'à présent. Parfois, ça peut mal tourner. Entre les portes claquées et ceux qui essaient de te convaincre que ton identité est juste une erreur de parcours... Et encore, en règle général je suis plutôt chanceux, ça pourrait être pire."

Il haussa nonchalamment les épaules.

"... Alors tant qu'à ne pas exister aux yeux du monde, autant s'amuser un peu, tu vois. J'aime bien rire des idées farfelues que mes réalités peuvent donner à ceux qui ne les vivent pas. C'est toujours plus drôle que de m'en lamenter à longueur de temps."

Là, il avait été d'une sincérité rare. Skyler parlait beaucoup, parfois pour ne rien dire et d'autre fois pour raconter sa vie sans beaucoup de vergogne ni de secrets, mais ce n'était pas pour autant qu'il laissait ses interlocuteurs entrer dans sa psyché, ni qu'il leur donnait des éléments pour qu'ils comprennent sa façon de ressentir les événements qu'il narrait.

"C'est trans pour transgenre. A une époque, on utilisait beaucoup le terme transsexuel mais il est problématique et facteur d'incompréhensions, parce qu'il ne s'agit de rien de sexuel. Ce n'est pas une question d'orientation mais d'identité. En règle général, on nous a éduqué de telle sorte à faire un lien direct entre le genre et le physique des gens. T'as un pénis, t'es un homme. T'as un vagin t'es une femme. Sauf que ça marche pas forcément comme ça. Le genre qu'on t'assigne à la naissance ne va pas forcément correspondre à celui que tu vas ressentir par la suite. Dans un certain nombre de cas, l'association n'est pas remise en question. On dit que les gens qui sont en accord avec le genre qu'on leur a assigné sont cisgenres. Les autres sont transgenres. Dans mon cas on m'a élevé comme une fille jusqu'à mes... ouais. C'est un peu compliqué, j'étais en famille d'accueil et je me suis barré parce qu'ils n'acceptaient pas mon évolution. Disons que j'ai transitionné socialement à partir de mes seize, dix-sept ans."

Maintenant, elle savait. Au moins, elle n'allait plus pouvoir se plaindre qu'il la laissait sciemment dans l'ignorance.
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
 

[Chez "Skinner"] Une rencontre pleine de promesses...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: ¤ SCENE III : Les vieux quartiers ¤ :: ║Le vieux carré Français║ :: Les Maisons du vieux carré-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com