AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 "Miroir mon beau miroir?"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Adrian Case
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Infirmier
Age apparent: La trentaine
Dangerosité:
23/30  (23/30)

MessageSujet: "Miroir mon beau miroir?"   Mar 15 Mar - 16:45

Les gens étaient cons. Non mais vraiment. Cela faisait quoi, une petite semaine qu'Adrian était là? Et déjà il lui avait fallu attraper quelqu'un par le col pour qu'on lui donne ce qu'il voulait. Et ce qu'il voulait? Une adresse. Pas compliqué pourtant! Il n'avait pas eu l'intention d'en arriver là quand il s'était pointé à l'association... Mais qu'on lui dise que pour savoir l'adresse où acheter des hormones il faille remplir tel et tel papier... Là non, la paperasse, il en avait assez fait, surtout pour expliquer à l'aéroport ce qu'il foutait avec une peau de lion dans la valise. Le "hasard" avait voulu qu'on fouille sa valise à l'atterrissage. Urd lui aurait dit que c'était un signe.

Enfin bref, il s'en était tiré, et avait pu faire son petit bout de route tranquille... Jusqu'à ce que ce type à l'accueil d'une asso LGBTQI+ lui interdise l'accès à une adresse. Il voulait juste acheter des hormones hein, rien d'extraordinaire. Pour le moment il avait encore un peu de quoi faire, mais il ne savait pas combien de temps ça lui prendrait pour trouver sa cible... Et en attendant, ça pouvait prendre deux jours comme ça pouvait prendre deux ans. Il n'avait pas l'intention de patienter jusqu'à ce qu'il soit à sec. Donc il prenait les devants. Direction la pharmacie place machin chose.

Bendigeidfran le tira de ses pensées, croassant au-dessus de sa tête. L'oiseau guidait ses pas pensifs dans la ville alors que lui-même laissait une traînée de fumée de tabac.
C'était grand en fait, la Nouvelle Orléans. Lui qui avait jamais eu l'intention de mettre les pieds aux Etats-Unis... Bref. Il était là maintenant, et n'avait pas le choix. Il avait passé ces derniers jours à errer un peu, découvrir vite-fait les grandes lignes de la ville, tel et tel quartier, les zones commerçantes, les coins et bars où se côtoyaient de nombreux Outres... C'était rassurant de voir ça, d'une certaine façon. En Suède il y avait des établissements comme ça, mais c'était peu commun, et en dehors des grandes villes, il n'y avait pas grand chose. Dire qu'il y avait eu un temps où ils avaient été en avance sur tellement de choses là-bas. A ce qu'il voyait, la ville était très touristique, il y avait nombre d'espèces et de nationalités, des Normes, des Outres, une cohabitation qui semblait sereine; il ne savait rien de l'envers du décor, mais se doutait qu'il y avait des choses moins jolies que l'image que se donnait la ville. Cela dit, la diversité était une chose claire; c'était une ville universitaire aussi, qui amenait une blinde de jeunes à se regrouper pour leurs études...

C'était bien, mais assez sincèrement il en n'avait rien à foutre.

La ville était grande. TROP grande. Comment est-ce qu'il allait faire pour trouver le type dont lui avait parlé Mikhail? Ce n'était pas comme s'il avait des contacts accessibles dans le coin. Il aurait pu songer à contacter Öde (voire Verdani elle-même) pour savoir si elles avaient des liens qui pourraient le dépanner dans la région; il y avait forcément d'autres groupes dans la zone... La personne recherchée était-elle dans l'un de ces groupes? Il avait déjà longuement pensé à cette solution, et le fait était que c'était possible... Et tuer quelqu'un là-dedans bah... Ca pouvait mal tourner. Il voyait déjà Skuld lever son jupon en lui disant qu'il serait en sécurité là-bas dessous. Bah oui, bien sûr. Retourner voir la tête de la branche armée d'Öde serait un pas en arrière, bien qu'elle lui offrirait une protection sans pareilles... Mais il n'avait pas l'intention d'en arriver là. Il fallait qu'il soit malin pour le coup. Pas faire le con, ne pas laisser de traces ou de doutes...

Enfin, avant de penser au meurtre tu devrais commencer par trouver la dite personne hein.

Il secoua la tête et ébouriffa ses cheveux noirs. Il en avait marre, il avait mal au dos et aux pieds... Dormir sous un pont et courir à droite à gauche le reste de la journée c'était pas terrible. Sauf que financièrement il avait pas trop le choix. Malgré ça il avait repéré l'hôpital, et pourrait toujours déposer un CV là-bas si l'argent venait vraiment à manquer. Ne pas aller à l'hôtel était surtout un choix économique sur court terme.

Le poids sur son épaule le réveilla un peu, et il leva sa main pour caresser le bec gravé du Grand Corbeau. L'oiseau pencha la tête en avant pour qu'il lui grattouille la tête. Au moins l'animal s'était bien remis du trajet en avion. Adrian s'arrêta alors de marcher pour regarder où il était. Bon, déjà il était sur une place, c'était bon signe non? Ah mais c'était pas loin normalement. Il regarda les noms des boutiques diverses, et s'arrêta sur l'une. "Red Square Pharmacy." Hm, un nom qui lui fit dresser un sourcil. C'était là. Il arriva devant la porte et finit sa cigarette. Il n'était pas encore collé devant la porte qu'il la sentait... De la magie. Dressant un sourcil, il approcha. Il analysa la porte et son armature; il y avait une protection gravée dedans, pas de doute. Il ne retint pas son sourire. Alors il aurait affaire à un wiccan? Intéressant. Au moins si on le faisait chier pour avoir ses hormones, ils seraient plus à armes égales déjà. Il inspira avant de passer la porte. Une cloche retenti en même temps, et il regarda l'intérieur de la boutique. Une personne était déjà au comptoir, et s'était à peine retournée quand il était entré. Il tourna le regard autour de lui. Bendi sur son épaule était silencieux et calme; c'était toujours bon signe dans un endroit inconnu.

Alors qu'il regardait autour de lui, il cru voir une rune gravée, qui aurait sans doute due être cachée par la tenture qui se trouvait actuellement au sol... Impossible cependant d'analyser d'avantage, car quelque chose tourna alors sa jambe, et toute son attention se trouva portée dessus. Il baissa le regard rapidement pour voir... Eh bien... Une hyène? L'animal tirait la langue, et semblait particulièrement excitée par sa présence. Il tourna sa tête vers Bendi, qui semblait tout aussi intrigué par le quadrupède, mais nullement inquiet de sa présence. Voyant qu'il y avait encore le fichu client avant lui, il baissa la main doucement vers l'animal pour lui caresser la tête. Visiblement la bestiole adorait ça, et gémissait frénétiquement, avec parfois un faible couinement échappant entre ses dents. Intriguant familier, mais pas une mauvaise idée.

Il ne pu s'empêcher de s'accroupir pour lui gratter plus facilement la tête. Okay, l'animal était presque hystérique, langue pendue comme Mercure lorsqu'il était euphorique. La hyène avait vraiment un côté chien... Cette constatation lui permis donc de ne pas être surprit quand l'animal se roula sur le dos pour donner accès à son ventre, réclamant visiblement des grattouilles. Eh bien. Bendigeid croassa mais ne sembla pas protester le fait qu'il s'occupe d'un autre animal; au contraire, il donnait plus l'impression de se moquer de la hyène qui glapissait.

Il entendit alors le client hausser la voix, et il écouta d'une oreille distraite, grattouillant le ventre de la hyène.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4198-adrian-case-fini#69907
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: "Miroir mon beau miroir?"   Mar 15 Mar - 18:08

Ding ding... La cloche de la pharmacie sonnait encore. Eh bah ! Quelle journée. Elle faisait encore partie de celles à marquer d'une pierre blanche : il avait attiré deux clients d'un coup, c'était miraculeux. Pas forcément dans le bon sens du terme, cela dit. Skyler faisait en sorte de maintenir une clientèle très restreinte, du moins lorsque ça concernait ses affaires publiques. Il avait ainsi moins de chances de se faire capter en train de trafiquer des trucs pas nets. Puis avouons qu'avec la W et le Talion à gérer, il n'avait pas exactement que ça à foutre de distribuer leur morphine quotidienne aux petits vieux de Jackson Square.

Ignorant royalement le client qui venait d'entrer, Skyler fit la moue et tendit plutôt le cou dans la direction du papier qu'on venait d'étaler sur son comptoir. Il ne prit même pas la peine de délier ses bras croisés ni de prendre une pose moins négligée. Il leva un sourcil et l'ombre d'un rictus apparut au coin de ses lèvres.

"Cytotec. Tiens tiens... Pour votre femme j'imagine ?"

Décidément en ce moment, les femmes des gens qui venaient le voir prenaient cher.

"Oui..."

Du coin de l’œil il vit Rictus, précédemment perchée sur son comptoir comme un gros chat, sauter à terre et bondir dans la direction du nouvel arrivant. Skyler lui jeta un regard étonné. Sérieusement ? Depuis quand cette hyène faisait-elle les yeux doux aux clients ? Il l'avait déjà vue essayer de bouffer les doigts d'un gugusse trop curieux, mais devenir hystérique de la sorte et lui faire la fête comme un labrador ? C'était du jamais vu. Cela dit il avait une occasion en or d'emmerder son habitué - qui n'allait probablement pas le rester longtemps - et il était hors de question qu'il la laisse passer. Ses yeux brillèrent d'une lueur cruelle en même temps qu'il affichait ce sourire carnassier qui voulait toujours dire qu'il s'apprêtait à faire les quatre cent coups.

"Bah alors.. Lola termine en sushi ? Vous voulez un pic à brochette pour aller avec ou bien ça va aller ?"

Il eut juste le temps d'entrevoir l'expression délicieusement choquée du type avant de s'éclipser dans l'arrière boutique, ou il se mit à la recherche du fameux médicament.

"Pardon ?"

"Oh... Dites moi pas que vous y avez pas pensé. Trois mois ça commence à faire de la viande. Je me demande bien quel goût ça a..."

Sa voix redevint progressivement plus claire et il émergea avec dans ses mains la boîte, qu'il jeta négligemment au nez de son client.

"Tenez."

"Vous êtes ignoble..."

Ah ! Un de perdu.. Un de perdu. A en croire sa tronche frémissante, pour ne pas dire révulsée, le type - c'était quoi son nom déjà ? - hésitait entre prendre la porte sans payer et sauter par dessus le comptoir pour lui en coller une. Skyler frôla ses bagues, prêt à en découdre magiquement au besoin. Ça n'empêcha pas un sourire insolent de couper son visage en deux.

"Oui, je sais... Ça fera dix dollars et quarante trois cents."

L'homme hésita un long moment, puis il décida probablement que Skyler ne méritait pas qu'il se donne le mal de trouver une autre pharmacie où réitérer sa demande. Il prit la boîte et jeta l'argent rageusement. Il devait probablement être en train de le maudire sur trois générations dans sa tête. Il quitta enfin la boutique en bougonnant, et Skyler put s'intéresser au pigeon suivant. Bon, alors, on avait quoi...

... Non en vérité il s'en foutait. Il observait le plafond et donnait l'impression d'être en train de mourir d'ennui. Si c'était encore pour un set anti-verrues ou pour un conseil pour éliminer un herpès génital... Quoique. C'était toujours drôle lorsque ça parlait d'herpès génital. Nettement plus que lorsqu'il lui fallait donner des conseils sur la marque d'aspirine la plus adaptée aux problèmes de Tatie Jaqueline.

"Rictuuuus.. Arrête d'emmerder les clients, c'est mon boulot ça."
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Adrian Case
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Infirmier
Age apparent: La trentaine
Dangerosité:
23/30  (23/30)

MessageSujet: Re: "Miroir mon beau miroir?"   Mar 15 Mar - 19:10

Adrian avait d'abord écouté la conversation d'une oreille, assez désintéressé... Cependant, cela changea rapidement quand il capta le ton qu'utilisait le pharmacien. Un sourire esquissa ses lèvres alors qu'il garda les yeux dans le vide, maintenant sa main sur la hyène qui glapissait encore gaiement alors qu'il frottait son ventre. Faire mine de ne pas écouter, il avait l'habitude, mais là, il ne pouvait s'empêcher de sourire sombrement. Oh il aimait bien son humour, si c'en était; et même si c'en n'était pas, il aimait bien le concept.
Le dernier "vous êtes ignobles" le fit secouer la tête, élargissant son sourire. Même pas moyen de répondre autre chose? Les gens n'avaient aucune répartie, c'était triste. Il regarda en coin alors que le client jetait l'argent sur le comptoir d'une façon énervée. En même temps, rien de surprenant, bien que ça restait décevant comme réaction. Le wiccan observa alors le client passer devant lui en fureur, non sans ajouter sur un ton réellement sérieux :

"Bon appétit hein." Dit-il avec son accent suédois.

Le regard que lui jeta la personne fut aussi ridicule qu'hilarant, et il n'osa pas rétorquer quoi que ce soit avant de disparaitre par la porte, non sans le dévisager avant. Adrian tourna sa tête vers le comptoir puis à nouveau vers la hyène. Le pharmacien avait l'air de s'en battre relativement les burnes qu'il ait un autre clients. Cependant il nota quand même le nom de la hyène, qui s'était redressée à l'appel. Oh bah pour emmerder les clients il savait s'y faire, de ça il ne doutait pas. Adrian décida qu'il était temps de réclamer son dû; tant qu'il était là, il préférait pas rester dans le coin trop longtemps. Il se releva, et vit Bendi sauter de son épaule pour se poser sur le comptoir avec un croassement fort. Eh bien, il avait envie de se pavaner un peu aujourd'hui - ou au moins attirer l'attention. Le wiccan passa une main sur le plumage bleuté de l'oiseau sans expression particulière. Le sourire qu'il avait arboré avec le client avait entièrement disparut. Le fait que le pharmacien ait l'air de s'emmerder plus qu'autre chose ne lui donnait pas non plus envie de passer plus de temps ici que nécessaire.

"Bon alors le Rainbow Warrior cannibal, comme vous j'ai pas que ça a foutre de papoter, donc soyons rapides. On m'a dit que vous vendiez de la testo et il m'en faut."

Il fixa un peu froidement le pharmacien. Le type avait l'air globalement assez jeune, mais avec les wiccans ça ne voulait rien dire... Dans son style cela dit, il aimait visiblement les couleurs un peu vives pour ses cheveux. Le rouge qu'il portait était sympa, mais Adrian aurait opté pour du blanc immaculé. Contemplant le vendeur, il nota qu'ils avaient globalement la même coiffure, les yeux gris, le teint un peu pâle... Il fronça les sourcils, troublé mais ne comprit pas pourquoi. Il avait l'impression d'être devant un reflet datant du début de sa prise de testo... Mais c'était juste ses yeux qui déconnaient, non?
Il essaya d'effacer la pensée, regardant le corbeau puis le reste de la boutique. Un frisson le traversa... Naaaaan ça pouvait pas être sa jumelle... Jumeau? Jumelleau? Il n'en savait foutrement rien, mais cela lui paraissait impossible... Non non, même pas il y pensait, même pas. C'était absurde. Non.

Il toussa en refaisant face au comptoir, encore plongé dans ses pensées alors qu'il poussa le déni vers l'avant de la scène de son cerveau.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4198-adrian-case-fini#69907
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: "Miroir mon beau miroir?"   Mar 15 Mar - 20:37

Un ricanement sec échappa à Skyler en réponse aux propos du nouveau venu. "Bon appétit hein". Ah ben ça c'était une première... Qu'un de ses clients l'aide à mieux en enfoncer un autre, ça n'était encore jamais arrivé. Pas étonnant que la hyène lui ait trouvé quelque chose d'intéressant à ce type, même si il était plutôt étonnant que Rictus se soit trouvée un cerveau, ou du moins une capacité d'intuition. Skyler était néanmoins blasé de devoir enchaîner deux services et il ne prit pas la peine d'observer l'étranger, malgré le bon goût et l'humour dont il venait de faire preuve. On attendrait qu'il s'approche et dévoile ses désirs. Quelque chose lui disait que ce visiteur n'était peut-être pas ici pour acheter dans le contenu légal de sa boutique. Puis c'est pas comme si il ressentait un poil de magie dans l'air... Mais il en ressentait un, qui ne s'améliora pas lorsque le corbeau venu avec l'étranger se planta à côté de lui. Oh, quelle surprise. Un wiccan. Ça ne l'aurait pas étonné qu'il soit avec la W étant donné la personnalité corrosive qu'il avait l'air d'avoir, mais si c'était le cas il venait d'une autre branche que celle de la NO. Ok. Il visualisait son arme dans sa poche et était capable de la tirer de là et de l'utiliser en moins de deux. Les épaules du pharmacien se crispèrent imperceptiblement et il se prépara à toute éventualité. Il n'en donnait pourtant pas l'air. Un sourire béat subitement accroché aux lèvres, il quitta son masque de désintérêt pour fixer le corbeau avec une intensité que seule Marshi la Tortue et quelques rares malheureux animaux connaissaient. Un corbeau ! Bon son trip c'était plus les animaux à crocs très pointus ou à venin... Mais fallait avouer que ça pétait la classe quand même. Surtout avec ces runes gravées sur le bec, là... Il adorait. Skyler approcha son doigt de la bestiole pour lui dire bonjour.

"Saluuut toi... Essaie de me bouffer le doigt et je te jure que je t'étrangle. Ou bien je te teins en rose. C'est toujours plus drôle de teindre en rose."

Mais le corbeau se contenta de reculer la tête avec un air aussi perplexe qu'un corbeau pouvait en avoir l'air. Il semblait étonnamment curieux, aussi. Skyler se prit à se demander comment ces bestioles pouvaient donner ce genre d'impressions alors qu'elles n'avaient franchement les traits pour. Le sourire du pharmacien devint moqueur et il remua son doigt sous le nez de l'oiseau comme pour l'inciter à agir d'une manière ou d'une autre. Mais son jeu ne dura pas bien plus longtemps, parce que l'air de rien il y avait un humain à côté et il était forcément venu pour quelque chose. Le terme "Rainbow Warrior cannibale" le fit tiquer, avant de lui faire apparaître une grande banane au travers de la face. Ce fut probablement ce qui l'incita à se tourner entièrement vers le client, lequel n'était pas DU TOUT venu pour ce  qu'il avait pensé, finalement. Il venait chercher des hormones.

L'intérêt de Skyler était piqué. Après tout l'une des principales raisons pour lesquelles il avait voulu ouvrir une pharmacie, avant de se faire recruter par le Talion, c'était qu'il comptait vendre sous le manteau des hormones à ceux pour qui elles étaient trop chères ou bien qui n'avaient pas encore obtenu l'autorisation légale d'en acheter.

"Hmm On t'a bien dit... Par contre va falloir que tu m'en dises un peu plus sur ce "on" si tu veux que je puisse t'aid......."

Le contact visuel avait mis du temps à se faire, mais il venait de se faire. Skyler, pour une des premières fois de sa vie, perdit littéralement ses mots. L'homme faisait environ sa taille, et il était coiffé comme lui, avec un choix de couleur plus sobre cela dit. Jusqu'à là rien de dramatique. Le truc qui l'était nettement plus par contre, c'était sa tronche. Et non, ce n'était pas qu'il était moche, c'était plutôt le contraire en fait. Ces yeux, Skyler les fixaient dans le miroir tous les matins et cette gueule... Ma foi, il la voyait moins souvent, mais après s'être adonné à quelques expériences magiques par pure curiosité, il lui était arrivé de se retrouver face à elle aussi. Il était face à son sosie, la T en plus. Et justement... le mec prenait de la T, il venait de lui dire. Ça ne pouvait signifier qu'un truc... ou deux. Ou... Il plissa les yeux, suspicieux. La main qu'il avait gardé derrière le comptoir glissa entièrement dans sa poche pour entourer la poignée de son arme. Soit quelqu'un avait utilisé la magie pour lui faire une drôle de blague... Soit le hasard s'était improvisé comique professionnel.

Il glissa contre le comptoir et pointa l'index de sa main libre sur le visage de.. Nan. Il était encore incapable d'envisager cette possibilité, de réaliser. De toute façon c'était vraiment pas une bonne idée de réaliser maintenant si il souhaitait réussir à garder son sérieux - et donc à rester prudent.

"... Sérieusement ?"

La hyène trouva le moment opportun pour bondir sur le comptoir et poser un gros coup de langue contre le visage de Skyler, qui la poussa négligemment.

"Dégage, toi..."

A défaut, elle sauta sur le client. Son cerveau avait dû entrer dans un bug insolvable... Deux maîtres pour le prix d'un, Rictus ne se sentait plus.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Adrian Case
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Infirmier
Age apparent: La trentaine
Dangerosité:
23/30  (23/30)

MessageSujet: Re: "Miroir mon beau miroir?"   Mer 16 Mar - 14:07

Bien qu'il évitait tout contact visuel avec le pharmacien, il ne pouvait rester longtemps sans que ses yeux glissent vers lui automatiquement. C'était vraiment... Etrange, perturbant, tout ça. Pire encore quand il parlait; bien que le son ne soit pas le même que lorsqu'il s'entendait parler, il était maintenant certain que sa voix était similaire à la sienne. Il le regarda alors que l'individu porta son attention sur le corbeau. Ce regard, ses yeux... Il devait dire quelque chose... Mais quoi? Son estomac se resserra. Il ne savait pas quoi faire, ses pensées se chevauchaient sans attendre la conclusion de la dernière, tout s'enchainait trop vite. Le fait d'avoir un quasi miroir de lui-même devant lui ne le rendit pas moins paranoïaque. Si ça se trouvait, c'était son sosie hein, apparemment ce genre de truc ça existait... Mais rien qu'à observer ses yeux se concentrer sur l'oiseau, il était de plus en plus certain... Cela dit, de là à assumer totalement la pensée, c'était bien autre chose. Il le contempla alors qu'il se mit à titiller Bendigeid. La menace le fit sourire un peu froidement, bien que la seconde remarque beaucoup moins. Teindre le familier en rose? En voilà une idée intéressante. Il regarda son doigt s'agiter comme un ver sous le nez du corbeau, dont la réaction qui suivit lui donna un ample sourire de satisfaction.

Lorsqu'il détourna son attention vers lui, il observa le sourire énorme grandir sur son visage. Comme quoi, Adrian devait faire tout aussi peur quand il souriait comme ça. Il commença sa phrase, mais ne la termina jamais. Le wiccan eu l'impression soudaine que ses intestins venaient de descendre bien plus bas que son anatomie le permettait, suivit d'une sensation de crampes dans le bas ventre. Leurs yeux étaient interloqués. Ceux du pharmacien se plissèrent, un regard méfiant, clairement. Sans vraiment le faire volontairement, Adrian mima cette expression facilement; sa méfiance était visiblement contagieuse. Il l'observa se pencher en avant sur le comptoir, doigt pointé vers sa figure. Par réflexe il se pencha en arrière, comme pour s'éloigner de ce doigt accusateur. Son coeur palpitait de façon rapide mais contrôlée, ses mains s'étaient fermées en poings contre ses cuisses. Il se sentait prêt... A quoi? Il avait l'impression de sentir la tension palpable monter entre eux - quand ça faisait ça généralement, ça pouvait rapidement dériver en n'importe quoi. Subitement Adrian se demanda de quand datait sa dernière crise, et si cette montée en tension était plutôt due à ça... Sauf que techniquement non, il avait encore de la marge.

La voix du type s'éleva, un instant avant que la hyène ne bondisse sur lui pour lui lécher le visage. L'action fit faire un bond à son estomac, qui demeura contracté sous la pression actuelle. Il observa le pharmacien repousser l'animal qui n'eut d'autre idée que de se jeter sur lui à son tour. Il essaya tant bien que mal de garder le quadrupède à distance de léchouilles; il voulait bien grattouiller la bestiole, mais les léchouilles c'était un peu trop soudain. Cela le fit donc détourner le regard du type, alors que, maintenant Rictus à distance, il lui gratta quand même la tête, voyant tout de même l'autre wiccan dans sa vue périphérique. Il ne savait pas quoi faire. Là, maintenant, il se sentait prit dans un piège à ours mental. Comment avoir la preuve que c'était... Eh bien... Iel? A part si on lui jouait un tour, il n'y avait pas de raison que la personne en face de lui ne puisse pas être... Mais... POURQUOI? Pourquoi maintenant, pourquoi aujourd'hui, pourquoi ICI? Ses mains tremblaient légèrement sur la fourrure de la hyène, et il espéra momentanément que ça ne se voit pas.

La personne devant lui n'avait pas réagit très positivement non plus à son apparition, et si c'était bien... Skyler, comment en avoir une preuve irréfutable? Il fouilla très brièvement son esprit, et ne trouva qu'une chose qui puisse être un détail que seuls eux pouvaient comprendre. Il s'adressa à la hyène, parlant russe d'abord.

"En voilà une bestiole vive... J'en connais une lente qui lui aurait bien voulu avoir ces pattes-là pour pouvoir s'enfuir loin de deux enfants..."

Il était soudainement content d'avoir passé ces quelques années en Russie; son langage n'était pas trop rouillé encore... Mais cela dit, l'islandais c'était une autre affaire. Heureusement pour lui ça se rapprochait déjà plus du suédois.

"Une bestiole que l'on n'a jamais retrouvé d'ailleurs."

Il était sûr d'avoir fait une faute, mais le coeur y était. Il dressa un regard en coin en direction de la personne. Si elle ne réagissait pas, alors il serait un vulgaire sosie, s'il réagissait d'une quelconque façon, Adrian aurait la certitude qu'il avait devant lui une personne qu'il n'avait pas vu depuis 30 ans, et ça, c'était une pensée particulièrement terrifiante.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4198-adrian-case-fini#69907
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: "Miroir mon beau miroir?"   Mer 16 Mar - 18:59

Skyler n'accorda aucun regard à la hyène que le "client" avait repoussé pour éviter les léchouilles. Du coin de l’œil il voyait qu'elle était tout de même en train de se laisser grattouiller la tête, ce qui signifiait deux choses : Rictus était une sacrée carne avec tout le monde en temps normal, sauf avec lui - et encore-  et occasionnellement avec Cooper. Dans le cas du norme, c'était parce que ce ventre sur patte tenait de son maître et avait tout saisi des avantages d'être opportuniste : elle savait pertinemment qu'il allait lui filer à bouffer à un moment ou un autre. Mais là, comme ça, sans prévenir... Quelle mouche l'avait-elle piquée ? Rictus avait décidé pour une mystérieuse raison qu'elle était fan de cet inconnu. Ce n'était pas l'animal le plus intelligent du monde et pas mal de ses instincts étaient émoussés par les sorts de dressage qu'il lui avait foutu sur la gueule, mais elle en avait tout de même plus que l'être humain lambda. Conclusion : ce qu'elle sentait du type en question était (indécemment) positif. La deuxième chose qu'on pouvait remarquer... Eh bien c'était simplement que l'arrivant prenait le temps d'être sympa avec l'animal. Quoiqu'il ait toujours pu faire semblant pour mettre Skyler en confiance, le wiccan voyait mal quiconque pousser le jeu si loin. Il n'aurait probablement pas pris la peine de s'occuper de la hyène si il était venu pour nuire à son maître.

... Probablement. L'indice était rassurant mais pas suffisant. Avec la vie qu'il avait eu, Skyler avait développé une tendance à la paranoïa qu'on pouvait juger excessive, mais contre laquelle il était bien incapable de lutter. Il fixait son sosie sans ciller. Avant de prendre une décision quant à la suite des événements, avant même de penser plus loin, il avait bien l'intention d'attendre qu'il réagisse. En fonction de ça alors, il réviserait peut-être son attitude.

Le silence lui parut durer une éternité. On voyait presque les rouages tourner dans la tête du pharmacien, et il aurait juré pouvoir en faire de même avec son vis-à-vis. Avant d'en conclure qu'ils étaient comme des cons en train de se méfier l'un de l'autre alors qu'ils étaient effectivement ceux que chacun pensait, il fallait pourtant être certains de ne pas faire une bourde. La main de Skyler frémit contre la poignée du revolver, qui lui démangeait la main. Bon, il bougeait ce pouille... non. Ce canon ? Juste au cas où il se serait effectivement agi de qui il pensait, il ne voulait pas s'insulter tout seul par accident. Si il continuait à regarder l'autre poilue dans le blanc des yeux ad vitam aeternam en ignorant la présence de Skyler, ce dernier allait finir par en avoir ras le bol et par le flinguer pour être tranquille une bonne fois pour toute. Basta ! Sa paupière inférieure eut un tressaillement nerveux, et il inspira longuement pour garder patience.

Enfin son interlocuteur se décida à quitter sa torpeur et se mit à parler en russe. Ça pouvait être une bonne comme une mauvaise nouvelle, d'autant qu'il avait un accent. L'expression revêche de Skyler s'adoucit au profit d'un saisissement d'une sincérité rare. Il fit de son mieux pour cacher sa surprise mais ses yeux en exprimèrent tout de même une partie. Ok. Bien. Parfait. Il était donc clairement question de Marshi... Marshi la tortue, restée en Russie. C'était quelque chose que les hommes de son oncle auraient pu savoir. Mais qu'est-ce qu'un wiccan aurait foutu à la botte de Mikhail à cette époque ? Surtout un wiccan si bon qu'il parviendrait à maintenir une illusion sans que Skyler s'en rende compte ? Nan... C'était plus qu'improbable. Une trahison de la W ? Une mutinerie interne au Talion ? Toujours pas... Ces infos étant tout de même très secrètes, on ne lui aurait dans ce cas probablement pas parlé de sa petite enfance, et encore moins dans les deux seules langues que Yustina et lui partageaient - à part l'anglais.

Et donc... Et donc... Ne restait plus qu'une solution valable, quoiqu'il eut du mal à y croire beaucoup plus qu'aux autres. Ses épaules se détendirent. Il lâcha son arme et croisa les bras sur le comptoir où il s'appuya avec une souplesse négligée qui ne gâchait rien à son expression incrédule. Nom d'une tortue... Il avait retrouvé sa jum... euh. Non. Pas sa jumelle, du coup. Oh. Ha. Oh cette blague. Oh cette immense, méga, gigantesque blague cosmique. Un gloussement saccadé secoua ses épaules. Il leva les yeux sur les cheveux de son... frère ? Froeure ? Qu'est-ce qu'il pouvait en savoir tant qu'il lui avait pas demandé hein. Mais.. Sérieux ? Trente ans plus tard, ils en arrivaient à arborer la même coupe de cheveux ? VRAIMENT ?

Nouveau gloussement tandis qu'il pointait du doigt ses tifs. Son rire gagna progressivement en fréquence et en intensité. Non franchement... C'était hilarant. Séparés trois décennies, et pourtant ils en arrivaient à avoir un parcours similaire. Alors... Il ou Iel ou qu'importe, comment est-ce qu'il devait l'appeler maintenant ? Quinn ? Yustina puait déjà à l'époque, mais alors maintenant ça aurait juste été du dégueulis épais de lui envoyer ce prénom dans la tronche. Ou bien est-ce qu'il avait masculinisé un de ses pseudonymes ? Ça aurait pu donner..... ... Non. Sérieux. Skyler se rendit compte qu'il n'allait pas s'en remettre de si tôt. Bientôt il riait tant qu'il en avait les larmes aux yeux, et qu'il n'était pas certain qu'il allait réussir à parler. Il choisit de s'exprimer en russe. Avec Yust... Quinn, c'était ce qui lui paraissait le plus naturel. Il avait toujours fait en sorte de maintenir son niveau et son accent natif, si bien qu'on ne pouvait pas s'y tromper.

"... Justin Case. Avoue. AVOUE que t'y as pensé."

Eh oui. Pour les retrouvailles émouvantes, on repasserait. On était un cas(e), ou bien on l'était pas. Plié en deux sur le comptoir, il répéta le nom dans un couinement hilare.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Adrian Case
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Infirmier
Age apparent: La trentaine
Dangerosité:
23/30  (23/30)

MessageSujet: Re: "Miroir mon beau miroir?"   Jeu 17 Mar - 16:01

Adrian n'eut pas à attendre longtemps la réaction de son interlocuteur. Le silence précédent entre eux ne l'avait pas laissé sans un arrière-goût d'angoisse, mais le fait de prendre la parole l'avait tout de même débloqué. Il cessa son contact avec la hyène sous le regard du corbeau, qui donnait l'impression de lui dire "n'oublie pas que je suis là quand même hein."
Gardant ses yeux sur son interlocuteur pour observer sa réaction, il nota tout de même une lueur de surprise dans ses yeux. Adrian croisa les bras sur son torse pour éviter de trop fustiger. La situation le rendait nerveux, surtout que l'autre avait l'air de réagir à ses mots. De là à assumer la réalité, il y avait tout de même quelques pas.
Cependant un sourire surgit naturellement sur ses lèvres alors que son interlocuteur se mit à rire. Un vague gloussement d'abord, qui prenait de l'ampleur. Il l'observa alors qu'il se détendit, bras croisés nonchalamment sur le comptoir, regard incrédule. Il nota que ses yeux avaient lâché les siens au profit d'une observation de ses cheveux. Epaules se haussant avec son rire, il pointa à nouveau un doigt détendu vers lui, sourire comique aux lèvres. Momentanément il perçu la réalisation dans ses yeux. Réalisation de quoi? Qu'ils étaient là, l'un en face de l'autre après 30 ans? Vraiment? Ou était-il plutôt dans la contemplation de leur similarité corporelle ou capillaire? Ou encore qu'ils avaient suivis le même genre de parcours? Sur le coup Adrian ne pouvait deviner ce qui lui passait par la tête, mais on aurait dit qu'il venait d'avoir une véritable épiphanie... Qui se suivit d'un éclatement de rire bien plus fort que le précédent.

Comme si un poids venait de se soulever de ses épaules, Adrian se laissa rire à son tour, le sien, comme sa méfiance, était contagieux. Il rit, et rit, en rythme avec la personne devant lui. Il l'avait retrouvé.e, iels s'étaient retrouvé.es. Il vit même la lueur des larmes luire dans les yeux de son vis-à-vis, mais pas des larmes de joies ou quoi que ce soit, ça, il le sentait bien; il riait aux larmes, c'était aussi simple que ça. Des mots s'en suivirent enfin, et Adrian explosa tout simplement de rire. Passer d'un rire sincère et discret à ça, c'était explosif. Le russe parfait qui venait de sortir de sa bouche aida subitement à bien plus assumer la situation. Justin Case. Bien sûr qu'il y avait pensé, c'était même marqué sur sa carte d'identité en second prénom. Il rit et rit, essayant néanmoins de prendre la parole, dans la même langue que son jumelleau.

"Qu'est-ce que tu crois! Je l'ai même gardé en second prénom!"

A nouveau il rit plus fort, tenant son ventre tant ça faisait subitement travailler ses abdos. S'il avait eu l'oxygène pour réfléchir, il aurait réalisé que c'était la première fois qu'il riait sincèrement depuis... Depuis trop longtemps. Avant même la mort d'Oliver il avait été difficile de rire de cette façon avec la réalisation que sa maladie prenait de l'ampleur. Il avait perdu le goût du rire, et le retrouver dans cette situation était étonnemment adéquoit. Il posa une main sur le comptoir, riant toujours, puis essuya ses propres larmes qui coulaient dans l'euphorie du moment. C'était mais tellement n'importe quoi. 30 ans sans se voir, des milliers de kilomètres les séparant et ils avaient fait approximativement la même chose. Même style de coiffure, même changement physique... C'était n'importe quoi.

"Penses-tu j'allais pas garder Yustina!" Rit-il. "N'est-ce pas, Sveltana!"

Nouvelle explosion de rire, mais sans doute plus pour se moquer du nom lui-même. Il n'en pouvait plus mais ses nerfs venaient sérieusement de le lâcher. Il aurait pu continuer longtemps si le corbeau ne lui avait pas soudainement piqué la main qui se trouvait sur le comptoir. Le rappel à l'ordre le calma un peu, bien qu'il mit un moment à retrouver une respiration normale.

"Cela dit..." Soupira-t-il, essayant de ne plus ricaner, "C'est Adrian maintenant."

Il prit une grande inspiration, lissa ses cheveux en arrière en levant la tête vers le plafond. Oh c'était tellement... N'importe quoi. 30 fichues années... TRENTE.

"Alors qu'est-ce que tu deviens?" Demanda-t-il sur le ton de la conversation - comme s'ils s'étaient vus hier... Tout à fait normal.

Lui-même n'aurait pas su par où commencer pour répondre à ce genre de question, mais il fallait bien commencer quelque part!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4198-adrian-case-fini#69907
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: "Miroir mon beau miroir?"   Sam 19 Mar - 15:05

Déjà mort de rire, Skyler se demandait bien comment il allait réussir à gérer le surplus d'hilarité que lui provoqua la réponse de son frère/froeure (il ne savait toujours pas, pour le coup c'était pas prioritaire, étant donné qu'il était de toute façon trop occupé à rire pour risquer de le mégenrer). Evidemment, il y avait pensé. Trente ans sans se voir et en plus de partager la même coupe de cheveux ils avaient vraisemblablement réussi à développer le même humour de merde. Le wiccan jeta sur son interlocuteur un regard d'approbation, perdu entre deux éclats de rire tordus. Aurait-il été à sa place qu'il aurait fait pareil (comprendre il aurait choisi Justin comme second prénom). C'était pour le même genre de raisons qu'il avait choisi de se nommer "Skinner" en arrivant aux USA. Parce qu'en tant que wiccan, c'était tout de même délicieusement ironique de porter ce patronyme. Ça avait aussi été plutôt prophétique, pour le grand malheur d'un certain Cyriel.

Maintenant ils étaient deux à être pliés en quatre, et ça n'allait pas aider Skyler à retrouver son calme. C'était juste n'importe quoi. C'était énorme. Et ça n'aurait pas pu se passer autrement, pensa t-il. Après toutes ces années sans se voir ils auraient dû se tomber dans les bras, en proie à l'émotion, selon les standards humains habituels. Mais non. Quelque chose lui disait que son jumeau devait être aussi tordu que lui. Entre le "bon appétit" épique qu'il avait lâché un peu plus tôt et le fait qu'il ne trouve rien de mieux à faire que de le suivre dans sa crise de rire, Skyler ne se faisait pas d'illusions. Il était d'ailleurs très satisfait de ces constatations. Ça l'aurait emmerdé si son jumeau avait été autrement en fait. Ils avaient un certain "standing" à tenir !

... Ah. Pis il faisait pas semblant de le tenir en plus. Même Skyler n'avait pas été jusque là. Il faisait pas mal de blagues horribles mais il avait tendance à éviter les trucs volontairement oppressifs, surtout si c'était transphobe. Entre personnes concernées c'était évidemment différent, mais ça ne l'empêcha pas d'esquisser une grimace blasée, même si il comprenait sans problème les questions sous-entendues (volontairement ou non pour le coup).

"Oh alors ça c'est très très moche Fiona. Ça m'avait vraiment pas manqué d'entendre ce prénom. Pis en plus t'es bien placé.e pour savoir qu'on m'a jamais appelé comme ça."

Ça ne l'empêcha pas de se remettre à rire en rythme, parce que c'était contagieux et que le jumeau était toujours en train de s'esclaffer. Ça ne dura pas longtemps. Son corbeau s'énervait, ça devait le stresser tout ce bruit c'était compréhensible. Rictus quant à elle réagissait différemment mais fallait dire que cette hyène était un peu conne, dès que c'était un peu la fête elle ne se sentait plus. Elle s'était à nouveau perchée sur le comptoir et elle s'agitait, levait des pattes, bougeait la tête dans tous les sens comme pour essayer de rester au même niveau d'agitation que les deux autres.

Skyler cessa de se marrer. Il avait reconnu la tonalité dans la voix de son... frangin (c'était vraiment trop bizarre de faire à nouveau comme si il n'était plus fils unique). Adrian. Ça sonnait masculin, mais ça ne voulait pas forcément dire grand chose, il était bien placé pour le savoir : il ne prenait quasi aucun traitement hormonal, gardait un nom neutre et pourtant il était lui-même facile à 80% du côté M de la force. Le contraire pouvait aussi arriver. Il décocha un sourire mordant, toujours accoudé sur le meuble. Penché nonchalamment.

"J'ai gardé Skyler. Ça t'évitera de poser la question."

Ça n'avait rien d'étonnant en fait lorsqu'on y pensait : il avait toujours fait preuve d'un certain attachement à ce prénom qu'on lui avait associé et qui l'avait toujours arrangé, comme il était neutre et parfaitement adapté à lui. Adrian n'avait pas eu cette chance. En fait si il avait pris le temps de réunir les indices éparpillés dans son enfance, il aurait facilement pu se douter que son frère était trans aussi. Mais c'était une période à laquelle il ne pensait jamais. Jusqu'à présent du moins.

Et en parlant de lui... Voilà qu'il se remettait à faire de l'humour. Skyler leva les deux sourcils, interloqué par la formulation. "Alors qu'est-ce que tu deviens ?". Vraiment. C'était vraiment ce qu'il venait de lui sortir. D'un autre côté rien de ce qu'il auraient pu dire n'aurait pu paraître normal ni adapté dans une situation pareillement surréaliste, mais c'était tout de même particulièrement croustillant. Le gloussement caractéristique de Skyler revint à la charge en crescendo tandis qu'il fixait Adrian d'une manière qui aurait mis mal à l'aise presque n'importe qui. Il s'imaginait déjà lui répondre : "Oh moi ? Bah comme tu vois je vends des capotes et je drogue les petits vieux à l'aspirine et au paracétamol. Ah puis accessoirement je vends des hormones sous le manteau, sauf que ça tu le sais déjà a priori". Il ne pouvait pas lui parler du Talion ni de la W si vite. Ok c'était son double, mais on ne pouvait pas faire aussi vite confiance à quelqu'un qu'on n'avait pas vu depuis trois décennies, famille ou pas. Il verrait dans les minutes à venir à quel point il sentait pouvoir se confier à lui.

Il jugea inutile de s'exprimer. C'était pas le genre de discussions qu'on avait debout comme des cons avec un comptoir pour seul support. Son regard malin ne quitta pas une seconde celui d'Adrian tandis qu'il claquait la main sur une sorte de demi sphère en bois. Il y avait associé une capsule de sang pour éviter d'avoir à s'emmerder à se couper ou même à sortir sa fiole. Subitement les lumières s'allumèrent, les vitres devinrent noires et, évidemment plus personne à l'extérieur ne pourrait rentrer ni voir ce qu'il se passait dans la boutique. Précieuse n'était pas la seule à protéger sa boutique avec des sorts... Un jour elle finirait probablement par venir les lui casser aussi. Il attendait de voir ça avec une certaine forme d'impatience.

Skyler passa souplement de l'autre côté du comptoir et vint mettre une main dans le dos de son frère. Ou du moins c'est ce qu'on aurait pu penser, jusqu'au moment où il s'avéra clair qu'il visait plutôt son cul. Il le palpa évidemment sans vergogne, tout content qu'il était de pouvoir tester le matériel d'avance au cas où il déciderait un jour d'aller plus loin dans la transition.

"Hmm... Tout ce temps sans savoir que j'aurais un cul encore plus démentiel si j'arrêtais de modifier ma T. Allez j'vais te filer ça dans l'arrière-boutique... On en profitera pour voir 'ce que je deviens'."

Un nouvel éclat cynique lui échappa. "Alors qu'est-ce que tu deviens". C'était vraiment trop drôle, comme formulation.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Adrian Case
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Infirmier
Age apparent: La trentaine
Dangerosité:
23/30  (23/30)

MessageSujet: Re: "Miroir mon beau miroir?"   Dim 20 Mar - 14:13

Adrian sourit narquoisement à la réponse de Skyler. Bien sûr que ça avait dû piquer qu'il l'appelle par son nom russe attribué à la naissance... Un nom bien de merde, comme le sien, bien que sa version américaine était pire. Eh puis au moins son jumelleau avait eu la chance d'avoir au moins un nom sur les deux qu'il pouvait supporter. Il ne fut cependant nullement surprit ou dégoûté par l'énonciation de son prénom de naissance américain. Fiona, fallait vraiment être con pour donner un nom pareil à un.e enfant.

"Bien sûr que c'est moche, faut bien que quelque chose chez moi le soit. La langue de vipère on l'a visiblement, à nous deux. Mais loin de moi la volonté de te blesser."

Il fit un clin d'oeil et un sourire en coin. Il avait l'impression d'être à nouveau en Islande quand iels se cherchaient déjà des noises à la moindre occasion... Maintenant les prénoms étaient devenus un sujet de taquinerie. C'était surtout l'absurdité de toute cette situation qui avait fait émerger le second prénom de Skyler. Qui aurait pu deviner que tou.te.s deux seraient devenu.e.s comme ça... Oh il y avait bien des petits indices à droite à gauche dans leur enfance, mais rien qui pouvait en signaler une certitude totale... Le cliché que toutes les personnes trans sachent leur genre dès l'enfance était vraiment une grosse connerie. Adrian avait mit des années, et il était bien trans. Bref, il hocha la tête au rappel que son jumelleau avait bien gardé son nom américain de naissance. En même temps, ça lui allait sacrément bien, mieux qu'avant par ailleurs.

Sa question fit rire son jumelleau, de plus en plus fort en crescendo. Le son le fit étonnamment sourire, et l'allure que prenait son visage avec ce sourire qui déchirait sa gueule en travers était assez magique. Son regard non plus ne le laissa pas indifférent. La manière dont iel le fixait n'avait pas changée... Il le savait, il était capable du même, et s'en souvenait bien dans les fragments de ses souvenirs d'enfance. Pouvait-on dire que Skyler avait changé.e? Pour le moment c'était difficile à dire autrement que physiquement. Mais plus le temps avançait, plus il avait l'impression de faire face à un vieux souvenir à moitié effacé qui s'éclaircit alors qu'on l'observe.

Son regard ne bougea pas tandis qu'un geste de la main la salle s'éclaircit, et Adrian se retourna pour voir que les vitres venaient de se teinter d'obscurité. Il dressa un sourcil et un sourire en coin à son interlocuteur. Un sort efficace quand visiblement on fait des choses qui sortent du métier traditionnel de pharmacien. La vente d'hormones qui se faisait ici n'était pas du genre légal, et c'était bien la raison de sa présence à la base.

Skyler passa soudainement de l'autre côté du comptoir pour se poser à côté de lui. Adrian sentit aussitôt sa main... Bah, sur son postérieur à le palper sans vergogne. Le wiccan était tourné vers son jumelleau en un instant, deux sourcils dressés.
Bah vas-y, te gêne pas, trente ans passés sans jamais se voir et le premier contact est une palpation des fesses. Mais tout va bien!
Adrian n'était pas gêné comme si cela avait été le contact avec un inconnu, mais demeurait sceptique sur le pourquoi du comment de ce contact. Il se mit à rire lorsque Skyler lui précisa la raison. Toute cette situation était tellement étrange, et pourtant avançait d'un pas quasi naturel. Alors comme ça il modifiait sa testo? Une bonne idée quand on veut éviter des effets secondaires moins appréciables de cette hormone... Mais de là à changer la répartition des graisses et donc de palper le cul de son prochain pour verifier ce que ça ferait sur iel-même... C'était drôle, et quelque part tellement peu surprenant. En réponse Adrian ne sentit qu'une pulsion. Il fila un coup sec dans les fesses de son jumelleau avec un bruit assez monumental auquel il ne s'attendait pas. Il ne pu se retenir de rire à nouveau. Trente ans et ils se palpaient et se faisaient des fessées. Voilà où ils en étaient.

"Ca va t'as pas trop à te plaindre va! Alors comme ça tu modifies ta T? Qu'est-ce que t'aimes pas dans la version traditionnelle? A moins que le but ne soit que d'être plus "androgyne"? D'ailleurs c'est quoi tes pronoms pendant qu'on y est?"

Il invita le corbeau à monter sur son épaule; l'oiseau grimpa d'abord sur le côté de sa main puis remonta son bras vers le haut de son corps. Il caressa son bec d'un doigt, sourire aux lèvres. Il se sentait étonnamment très, peut-être trop à l'aise dans l'instant. La voix d'Urd murmurait dans son oreille "il n'y a pas de hasard." Bon sang qu'est-ce qu'elle avait raison pour le coup.

"Quand est-ce que t'as commencé à en prendre?" Demanda-t-il, se tournant vers son jumelleau. "Et quand as-tu décidé d'ouvrir une pharmacie pour en vendre sous le comptoir?"

La réponse l'intéressait vraiment pour le coup. Il se demanda soudainement si Skyler avait aussi d'autres trucs comme des bains ou autre dans le domaine de la magie minérale pour modifier son corps? Ca serait bien d'en discuter, mais une chose à la fois! Surtout qu'il allait voir l'arrière boutique, et elle-même répondrait à pas mal de questions.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4198-adrian-case-fini#69907
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: "Miroir mon beau miroir?"   Dim 20 Mar - 17:53

Ah le petit enfoiré... Skyler reconnaissait bien ce sourire, qui ressemblait fortement à celui qu'il tirait chaque fois qu'il faisait une plaisanterie fumeuse et obtenait la réaction attendue de la part des interlocuteurs qu'il dérangeait. Néanmoins il faudrait se lever tôt pour réussir à vraiment blesser Skyler, dont il était bien difficile de savoir ce qu'il pouvait vraiment prendre au sérieux. Ce type avait tellement confiance en lui qu'il était presque impossible de l'insulter avec succès. Il eut vite fait d'esquisser le même genre d'expression que son troll de jumeau, lequel était en train de jouer dans un registre qu'il appréciait particulièrement. A savoir l'auto-lançage de fleurs.

"Ha ha laisse moi émettre des doutes là-dessus..."

Dis comme ça c'était ambigu. On pouvait penser qu'il parlait du fait qu'Adrian ait tenté de le blesser, ou encore du fait qu'ils étaient tous les deux dotés d'une sacrée langue de vipère. Mais, évidemment, non. Ce n'était pas ce qu'il était en train de dire. Il leva un sourcil moqueur :

"Je parle de ta prétendue mocheté, évidemment."

Une crise de rire et un sort plus tard, Skyler sortait de son comptoir et passait une main au cul à son frère/froeure avec l'idée de tester ce que donnait sa version 100% testostéronée d'une part, certes, mais aussi évidemment dans l'idée de lui tirer une réaction quelconque. C'était plutôt original comme premier contact physique après trente ans sans se voir et il en était éminemment conscient ce qui ne l'empêchait pas de faire - au contraire. Sourire mauvais coincé sur la bouche, il enregistra l'évolution de l'expression que tirait Adrian dans sa mémoire avec un unique regret : il n'allait pas pouvoir l'immortaliser par un cliché. Bah... Il aurait le temps de se rattraper, probablement. Sauf si il n'était que de passage, et même comme ça il était (relativement) peu probable qu'ils se quittent sans se laisser le moindre contact.

Il ne fut absolument pas surpris de se prendre une claque sur les fesses en guise de réaction. Son regard provocateur ne quitta pas Adrian d'une semelle tandis qu'il riait et soulevait un sourcil tentateur comme il aurait été foutu de le faire face à Cooper. Non il n'était pas surpris, et ça n'était pas parce qu'il connaissait Adrian. Ils avaient fait leur vie chacun de leur côté, des décennies les séparaient et il était encore impossible pour l'un comme pour l'autre d'en savoir plus que ça mais malgré les différences liées à la prise d'hormones Skyler avait l'impression de se regarder dans un miroir, si bien qu'il n'aurait pas imaginé qu'il en aille autrement. Les taquineries de l'époque d'Húsafell semblaient toujours être de mise entre eux. Ils reprenaient là où ils avaient arrêté avec quelques années et beaucoup de mystère en plus. Parfait.

"Ça va t'as pas trop à te plaindre va!. Evidemment, semblait vouloir t-il dire par son silence. Il aurait bien parlé, mais Adrian se trouvait subitement inspiré pour lui poser des questions. Comme quoi une claque au cul, ça rapproche. Skyler haussa les épaules.

"Ouaip, c'est l'idée. Oh j'ai bien pensé à la version traditionnelle, mais pour le moment c'est pas à l'ordre du jour."

Mains dans les poches arrière de son pantalon, il se retourna et avança à reculons, toujours aussi crâneur.

"Ça serait quand même dommage. Ça me va tellement bien..."

Un coup de pied donné dans une trappe au fond derrière les étagères de stock. Elle s'ouvrit pour dévoiler un escalier qui donnait sur une salle en contrebas.

"Je suis non-binaire, une part minoritaire de neutre tout ça mais c'est 'il' pour moi. Et toi ? Hey... Attend que j'allume la lumière abrut... bah voilà."

La hyène avait tenté de descendre avant tout le monde dans les escaliers sombres et n'avait pas fait gaffe à la marche pétée qu'il n'avait toujours pas réparé par flemme. Et sachant qu'il était wiccan et que ça serait fait en moins de deux, c'était vraiment une GROSSE flemme. Mais il fallait dire qu'il avait masse d'autres préoccupations. Baiser dans ces escaliers en utilisant la magie des lignes pour pimenter l'action avait vraiment été une mauvaise idée. Skyler s'avança sur les premières marches et trouva l'interrupteur. Il commença à descendre.

"Hmm.. J'ai entamé ma transition juste avant de venir ici parce que tu sais qui me collait au cul. Quand je dis ici je veux dire aux USA. Pouah ça date... Vingt-trois ans déjà ? Mais les hormones y a fallu que j'attende d'être en mesure d'élaborer la formule. J'ai fait ça durant ma thèse. Ça devait être en 2037 je crois. Fais gaffe le plafond est bas faut se baisser et y a une marche pétée."

Il était arrivé en bas. La cave était grande. Plus grande qu'on s'y serait attendu. Des PC allumés tournaient au fond dans un espace qui ressemblait à une sorte de laboratoire où sciences et magie se serraient les coudes. On distinguait aussi d'autres machines et plusieurs microscopes. C'était du beau matos. Pas le truc genre de trucs auquel un pharmacien de base pouvait prétendre. On aurait presque cru qu'il était aller le piquer à la Genosis (... qui sait si ce n'était pas le cas). Il y avait d'autres étagères remplies de produits et d'artefacts divers, une table blindée de bols où marteau et burin se délassaient paresseusement au milieu des éclats et de la poudre de roche, un bureau enterré sous des tonnes de papiers dont on se demandait comment il faisait pour ne pas s'écrouler sous le poids de cette orgie de connaissances, et puis bien sûr, sous la lumière grésillante de la lampe, une  autre table encore qui ne donnait vraiment pas envie de s'y asseoir. Elle rappelait le décor d'un film. Ce mobilier miteux sur lequel on asseyait des gugusses pour tenter de leur tirer les vers du nez. Par chance il y avait aussi un canapé, une table basse et un frigo. C'était déjà plus accueillant.

"Et pareil la pharmacie j'y ai pensé en arrivant ici quand j'avais dix-neuf ans. Première idée qui m'est passée par la tête. La gueule que les vieux schnocks tireraient si ils savaient... Oh la blague. Tu vas te marrer quand je vais te parler d'eux. Ou pas."

De bonne humeur il s'avança en direction d'une étagère et monta sur un escabeau qui se trouvait devant. Il commença à fouiller dans ses réserves, tout en chantonnant un truc informe.

"Alors voyons... T'as des exigences sur le dosage ?"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Adrian Case
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Infirmier
Age apparent: La trentaine
Dangerosité:
23/30  (23/30)

MessageSujet: Re: "Miroir mon beau miroir?"   Lun 21 Mar - 20:42

Skyler devant lui miroita le sourire narquois. Si quelqu'un avait été témoins de la scène, il aurait dit qu'une personne rencontrait son égal d'un univers parallèle. C'était tellement... Magique. Il dressa un sourcil à la réponse de son jumelleau, et ses yeux scintillèrent d'amusement alors qu'il attendit la seconde partie de l'explication. L'ambiguitée avait laissé place à une vague réflexion; il se doutait bien qu'il n'avait pas blessé à proprement parlé Skyler... S'ils se ressemblaient sur ce point, il savait qu'il en fallait beaucoup pour leur faire prendre quelque chose durement. Et voilà que ce dont il parlait était sa "prétendue mocheté". Il ne put s'empêcher de rire avec le pharmacien.

La réaction de Skyler à la fessée ne fut pas tant surprenante, le regard provocateur ne lâchant pas ses yeux. Il sourit en coin. Le jumelleau prit peu de temps pour réfléchir, mains dans les poches arrières de son pantalon, la démarche fluide alors qu'il reculait pas à pas. Sa réponse fit hocher Adrian; Skyler devait bien savoir ce qu'il voulait de l'hormone, et quels effets étaient plus voulus que les autres... Et comme il le disait si bien, ça lui allait amplement comme ça. Pas un pour rattraper l'autre, c'était bien un côté crâneur qu'ils avaient en commun. Il fallait croire qu'il y avait des choses qui ne changeraient jamais.

Adrian dressa un sourcil quand la trappe vers le sous-sol fut ouverte d'une manière simple et élégante. Il ne retint pas son sourire et s'avança, seulement pour voir la hyène se jeter en avant pour se péter la gueule dans l'escalier. Bendigeid croassa gaiement dans son oreille, se foutant joyeusement de la gueule de l'autre familier. Heureusement que le wiccan avait gardé la capacité de capter deux choses simultanément, sinon il n'aurait jamais entendu les mots de son jumelleau, ou jumeau du coup. Maintenant au moins il en était certain... Non-binaire donc. D'accord. Pronoms dits "masculins" néanmoins.

"Pronoms masculins pour bibi aussi." Répondit-il en fermant le bec de son corbeau pour qu'il se taise un peu. "Personnellement je glisse plus dans les variantes masculines... Des moments un peu fluides mais je suis globalement dans une certaine binarité."

Il suivit doucement dans les escaliers, attendant prioritairement que Skyler allume la lumière pour ne pas suivre la hyène dans sa cascade de fail. Il nota le commentaire sur l'état des marches et la hauteur du plafond et hocha intérieurement la tête, sentant le corbeau se coller à son oreille pour voir où ils allaient. Il écouta attentivement son jumeau alors que ce dernier fit quelques pas et se retrouva au sol. Il se demanda soudainement ce qu'il s'était passé après qu'il se soient séparés à Husafell... Avait-il fait son bout de chemin avec Benedikt? Ils auraient l'occasion d'en parler plus tard. Skyler avait donc commencé sa transition quelques années après lui... Et comme il disait, ça devait surtout être dû au fait qu'il avait fallu trouver la formule pour modifier la testo pour avoir les effets qu'il voulait. Adrian n'aurait pas eu la patience, pour sûr.

Il descendit, tête légèrement courbée pour ne pas se cogner. Il s'était attendu à une petite salle, une petite réserve peut-être, mais ce qu'il vit le fit sourire largement. Eh bien, Skyler ne faisait pas semblant. Le matos qu'il y avait... Il avait l'impression d'être dans le QG d'Urd, avec du matériel aussi bon... Où est-ce que son frangin avait-il trouvé tout ça? Enfin... Trouvé? Il regarda en coin le dos de Skyler alors qu'il expliqua un peu son passé. Les vieux schnocks? Il n'avait aucune idée de qui il parlait, mais il ne pu s'empêcher de regarder autour de lui à nouveau. Qu'il ait l'impression de se trouver dans le laboratoir d'Urd ne lui fit subitement aucun doute. Il y avait bien des choses qu'il ne savait pas chez son jumeau, ça c'était clair, mais il avait l'impression de mieux comprendre d'où venait tout ça. Skyler devait avoir des liens avec une organisation... Après tout sa position de pharmacien et wiccan lui donnaient vraiment de quoi marchander.

Il le fixa alors qu'il chantonna quelque chose, demandant s'il avait des exigences sur le dosage.

"Non non, la base quoi. Bien qu'il fut un temps où je prenais bien plus..."

Il hésita subitement à poser des questions, yeux rivés sur les écrans et autres machines. Certes ils étaient jumeaux et traînaient des comportements similaires, mais ils ne se connaissaient pas. Ils avaient chacun leur vécu, Skyler aux Etats-Unis, Adrian en Suède. Ce n'était pas parce qu'ils étaient liés par le sang qu'ils pouvaient prétendre se faire confiance; pour avoir pratiqué la magie du sang, Adrian savait de quoi il parlait. On aimait bien dire que c'était une chose exceptionnelle et tout ça, mais au final, c'était juste de l'eau rouge avec des globules et du fer (très grossièrement). Ca ne faisait pas un lien immuable, inchangeable... Un lien de sang donnait plus souvent des emmerdes d'ailleurs, comme leur lien avec la mafia rouge et Mikhail... C'était un lien de sang, et ça n'avait rien de très bénéfique.

Le wiccan inspira profondément, prenant une attitude un peu blasée bien que de nombreuses titillaient son esprit. Malgré ça il se permis un sifflement signifiant qu'il était quand même impressionné. Bon, aller, une question ou deux.

"Tu dois avoir de sacrés sponsors avec tout ça... Et tu dois avoir bien de la demande! Me voilà impressionné."

Il lui donna un regard un peu long mais ne commenta pas d'avantage puis caressa la tête de son corbeau en détournant les yeux vers le reste de la salle à nouveau.

"J'ai l'impression d'avoir fait irruption dans une sacrée opération sous-terraine... Je me trompe?"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4198-adrian-case-fini#69907
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: "Miroir mon beau miroir?"   Mar 29 Mar - 17:50

Skyler nota que ce n'était pas la première fois que le corbeau de d'Adrian se mettait à croasser dans tous les sens lorsque Rictus faisait des siennes et plus particulièrement lorsqu'elle se ridiculisait en prouvant sa maladresse et sa bêtise - c'était sa spécialité, ça allait sans dire. Il lui décocha un regard qui aurait pu paraître circonspect si, après quelques secondes d'observation, il ne s'était pas changé en large sourire appréciateur. Il tendit le doigt en direction du piaf qui donnait l'air, à sa façon d'oiseau, de trouver la scène hilarante.

"J'suis plutôt d'accord avec toi, bestiole... Par contre mieux vaut te prévenir d'avance, on finit par s'en lasser."

Ça devait faire une belle jambe au corbeau, mais comme on s'en doutait, le wiccan n'avait fait que saisir au vol l'opportunité qui lui était offerte de se moquer de la hyène une fois de plus. Heureusement qu'il savait faire de la magie hein. Sinon, il en aurait eu pour des frais de vétérinaire faramineux tous les mois, vu toutes les conneries que pouvait faire cette casse-cou. Bon, il avait mieux à faire que de penser à son familier dégénéré, d'autant qu'Adrian était en train de lui offrir des réponses à la question qu'il avait précédemment posée. Il n'était pas étonné d'apprendre que son frangin préférait les pronoms masculins, quant à la façon dont il lui définit son genre, elle était claire et les mots lui parlaient. Adrian penchait un chouilla plus du côté masculin que lui. Il expérimentait probablement moins de neutralité (ou d'autre chose), ou du moins il l'expérimentait moins souvent. L'air de bonne humeur il acquiesça pour montrer qu'il avait compris, sans même prendre la peine de tourner les yeux sur son invité. Il préférait regarder où il marchait pour éviter de se vautrer comme Rictus l'avait fait plus tôt. Il aurait eu l'air con étant donnée la manière dont il l'avait vannée.

Voilà qu'il racontait sa vie pour la première fois depuis... Houlà. Un bon moment. Dans le milieu il n'en faisait pourtant pas un secret. Il avait suffisamment vécu dans le secret et maintenant qu'il n'en avait plus besoin comme Mikhail n'était plus à ses trousses, il se faisait un plaisir de n'en garder aucun. Enfin façon de parler. Evidemment il n'allait pas crier sur tous les toits ce qu'il trafiquait dans son sous-sol et ses liens avec la W ainsi que sa position au sein du Talion étaient des infos qu'il était loin d'offrir au premier venu, même lorsque ce premier venu s'avérait être son jumeau depuis longtemps perdu de vue. Du coin de l'oeil et sans rien montrer, Skyler remarqua la façon dont Adrian lorgnait sur son équipement. Tiens donc... Le frangin avait-il remarqué que le premier pharmacien venu n'aurait pas dû être en mesure d'avoir tout ça dans sa cave ? A vrai dire il l'avait fait venir dans cette pièce justement parce qu'il voulait voir sa réaction et être témoin des questions qui pourraient lui traverser la tête. Ça risquait de lui donner une indication quant à ce qu'il pouvait se permettre de dire ou non. Il y avait longtemps, Adrian avait été, tout comme Skyler, un protégé du Talion. Mais de l'eau avait coulé sous les ponts et si Skyler ne demandait que de pouvoir parler ouvertement en présence de son double pas-plus-maléfique, il n'ignorait pas la possibilité qu'il ait pu être envoyé par quelqu'un qui justement se doutait peut-être que le pharmacien aurait tendance à lui offrir sa confiance plus vite qu'à n'importe qui d'autre.

"Parfait ! Prend ça alors. C'est cadeau. Hésite pas à repasser je te les filerai gratos ça fera pas un gros trou dans le budget."

Il lui jeta négligemment la boîte avant de sauter à pieds joints sur le sol comme il descendait de l'échelle, visiblement enthousiaste. Ses rangers claquèrent bruyamment. Et puis... Les questions tant attendues. Sourire mauvais aux lèvres, Skyler se tourna lentement vers Adrian. Ses yeux brillaient d'une lueur aussi rusée qu'éloquente, sous ses paupières au plissement roublard, faussement blasé. Il glissa les mains dans les poches de sa blouse ouverte sur ses vêtements destroy. Il n'aurait pas été plus clair si il avait sifflé : "Tu crois vraiment que je vais répondre à cette question là, l'ami ?". Il s'approcha d'Adrian d'un pas lent et se planta sous son nez sans changer d'expression. Ce genre d'attitudes devait probablement trahir ses habitudes mafieuses, mais il ne révélait pas grand chose : Adrian savait déjà qu'il donnait dans le trafic illégal d'hormones.

"... Je t'offre quelque chose à boire ?"

Il se décala d'un coup et approcha d'un pas énergique du frigo, qui attendait un peu plus loin.

"Dis moi plutôt. Qu'est-ce qui t'es arrivé après cette nuit là ? Benedikt m'a dit qu'ils avaient totalement perdu ta trace. Sérieux, ils te croyaient mort. Ces cons. Je leur avais pourtant bien dit !"

Il se baissa et ouvrit le compartiment à légumes avant de froncer du nez.

"... Ah. Oui. Ça, ce sont des cultures de bactéries. Et on parle pas de la levure de bière... Où est-ce que j'ai foutu ces..."

Skyler disparut un peu plus loin dans le frigo, lequel était blindé de tubes à essai et de trucs pas très rassurants, plus que de victuailles qu'on pouvait qualifier de consommables. Entre temps Rictus s'était remise de ses émotions et comme si de rien n'était, elle était maintenant en train de bondir pour essayer d'attraper le corbeau.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Adrian Case
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Infirmier
Age apparent: La trentaine
Dangerosité:
23/30  (23/30)

MessageSujet: Re: "Miroir mon beau miroir?"   Mar 29 Mar - 22:30

Adrian contempla Skyler alors qu'il lui jeta le boîte d'hormones avant de sauter à pieds joints pour rejoindre le sol. Regardant le nom du produit, il hocha intérieurement la tête avant de la mettre dans sa poche. Il fut flatté légèrement du fait que son jumeau les lui offraient. Cela ne l'empêcha cependant pas de se demander ce qu'il y avait derrière. Même quand ça ne faisaitt pas grand chose au budget global, comme le disait Skyler, Adrian savait que rien n'était jamais gratuit... Mais son jumeau ne donna aucun signe d'avoir quelque chose à lui demander, pour le moment. Il garda l'idée en tête, se souvenant très bien des fois où il avait cru à de la bonne volonté uniquement pour se rendre compte qu'il devait une faveur en retour.
Le corbeau quant à lui semblait assez satisfait, si ce n'est tranquille dans la présence du second wiccan. Ils semblaient avoir une certaine affinité simple, et l'oiseau n'avait pas parut gêné par le contact de son jumeau. En voilà une bonne chose; l'oiseau avait déjà attaqué quelqu'un qui était venu lui demander l'heure. La bestiole était généralement tendue avec les inconnus... Bendi avait d'ailleurs détesté Oliver lorsqu'il l'avait ramené en Suède... La pensée sortit vite de son esprit; il n'avait pas l'intention de penser au métamorphe plus que strictement nécessaire.

Adrian n'était pas naïf, il savait très bien que Skyler ne répondrait jamais clairement à ses questions, surtout si ce dont il se doutait était bien vrai... Et il avait bien l'impression que c'était exactement ce qu'il se passait. Il contempla sa réaction avec un sourire. Aucun des deux n'étaient cons, mais il avait eu le sentiment que cela avait valu le coup d'essayer d'essayer; tâter le terrain dirait-on. En même temps, Skyler lui avait bien tâté les fesses alors c'était bien un échange équivalent. Il l'observa glisser ses mains dans ses poches en le fixant; tout son être était comme un immense panneau qui disait "tu te fous de ma gueule? Comme si j'allais répondre." Il resta quasiment nez à nez avec Adrian, qui ne dit rien à la proximité. C'était drôle, mais Skuld avait tendance à faire exactement la même chose lorsqu'elle était contrariée - enfin, Skyler n'avait pas l'air contrarié, il était d'ailleurs difficile de comprendre ce qu'il pensait dans l'instant, à part qu'il n'avait aucunement l'intention de répondre à quoi que ce soit.

Il lui proposa un truc à boire, s'éloignant d'un pas vif. Il regarda son dos s'éloigner avec un regard fixe avant de répondre : "N'importe quoi avec de l'alcool."

Il le pensait sincèrement; cela faisait un petit bail qu'il n'avait pas touché à de la boisson, depuis la maladie d'Oliver... Rah il avait dit qu'il n'y songerait pas.
Les mots de Skyler furent un soulagement temporaire; au moins il devait penser à formuler une réponse au lieu de songer à des âneries. Qu'est-ce qu'il lui était arrivé... La bonne blague. Comment expliquer trente ans d'existence comme ça. Il inspira profondément, regard tourné vers Bendigeid. Ses pensées devaient se retrier. Il pourrait lui montrer son petit dossier confectionné qui racontait ses aventures, mais il n'avait pas l'intention de dévoila ça dans l'instant, surtout quand il ne savait globalement rien de son jumeau... A part qu'il avait des connexions avec des gens bien fortunés... Ca pouvait tout vouloir dire. Son propre lien avec Öde n'était pas quelque chose qu'il pouvait ouvertement dire comme ça non plus. Bon, il avait été exilé, mais ça revenait quand même au même. Urd l'aimait toujours bien, Skuld lui paraissait plus comme une menace à son existence qu'autre chose depuis qu'il avait refusé de l'aider... Enfin, il tourna ses pensées vers sa réponse après quelques secondes de silence.

"Oh tu veux dire avant ou après que les hommes de Mikhail aient tué Lidiya devant mes yeux?"

Un sourire sombre apparut sur son visage au souvenir, yeux dans le vide. En voilà une chose qu'il ne pourrait jamais pardonner à Mikhail - la pensée lui donna subitement envie de jeter l'éponge, retourner en Russie et transpercer son oncle de balles... Mais il n'en reviendrait pas vivant, c'était quasi-certain. Il mit ses propres mains dans ses poches, penchant son bassin vers l'avant en reculant ses épaules, pieds légèrement écartés dans une posture qu'il avait apprit à apprécier. Il regarda le plafond, détendu alors que Bendi nettoyait son plumage sur son épaule.

"J'ai fuit en Suède avec un des voisins de Husafell. Viggò, je sais pas si tu te souviens. Fin bref il m'a largué là-bas, puis ça a été le bordel avec famille d’accueil, puis c'est partit en steak. Puis j'ai fait des études d'infirmier."

Un sourire apparut sur ses lèvres à l'ironie. Un pharmacien et un infirmier... Sans jamais se voir pendant trente ans ils avaient eu le même domaine d'études.

"Puis voilà, j'ai décidé de changer d'air alors je suis venu là."

Bien sûr qu'il y avait d'autres choses, et il ne le cachait pas - ça s'entendait dans sa voix qu'il y avait beaucoup plus à dire... Mais pouvait-il réellement faire confiance à Skyler? Certes c'était drôle de le retrouver, mais pour tout ce qu'il savait de lui, il pourrait être dans un camp totalement opposé à ses opinions, et ce n'était pas parce qu'ils étaient tous deux dans le domaine médical qu'on pouvait dire qu'ils étaient moralement liés. Après tout, Adrian avait fait des choses pas très charmantes pour Skyld, et avait eu sa dose de sang versé... Et puis même le reste de sa vie n'avait rien de glorieux comme évolution. Il préféra garder Oli totalement hors de cette conversation, hors de toutes conversations d'ailleurs. Assumerait-il un jour qu'il avait dépecé le métamorphe qu'il avait aimé? Il n'en savait rien, mais pour le moment il n'avait pas envie d'y penser particulièrement. Il prêta rapidement attention aux mots de Skyler avec un sourire. C'était bizarre, il avait vraiment l'impression de plus ou moins s'entendre parler quand il disait des choses pareilles. Adrian n'avait jamais été quelqu'un de très ordonné, et plusieurs fois Oliver lui avait reproché de laisser moisir masses de trucs... Et voilà qu'il revenait dans sa tête le con. Il regarda Skyler s'enfoncer dans le frigo avec un sourire purement amusé.

"Joli cul. Aussi agréable à admirer qu'à frapper. Tu m'étonnes qu'on m'ait passé des mains à chaque fois..."

Adrian, rester dans le sérieux? Pourquoi faire? En plus c'était vrai, il avait plus ou moins un double physique devant lui! Skyler avait eu raison de palper; lui avait ses raisons pour mater. Le wiccan était narcissique et il l'admettait parfaitement depuis qu'il prenait des hormones. C'est un bon point de s'aimer non?

"Bref et toi alors, avant la pharmacie, où c'est que fameux Benedikt t'a embarqué?"

Oui cela faisait trente ans qu'il n'avait pas vu Benedikt non plus, mais dans sa jeunesse il s'était mit en tête que c'était de sa faute si Lidiya était morte... Mais évidemment cette idée n'avait aucun fondement; cela dit, il avait du mal à lâcher la rancune.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4198-adrian-case-fini#69907
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: "Miroir mon beau miroir?"   Mer 30 Mar - 23:25

C'était plutôt marrant qu'Adrian ne réagisse pas plus que ça et qu'il continue à lui tirer ce sourire loufoque qui lui donnait l'impression d'être face à un miroir. Skyler s'était tout de même planté face à lui et l'avait fixé de cette manière particulière qui, dans une majeure partie des cas, forçait ses interlocuteurs à baisser des yeux gênés sur le sol. Loin d'être déçu, le wiccan sentait une forme d'euphorie contenue remplir son estomac tandis qu'il constatait le cran dont semblait faire preuve son frangin. Il aimait bien les gens qui avaient du cran. Il aimait bien que son jumeau en ait. (Re)découvrir son caractère acéré était rafraîchissant, et l'air de rien assez gratifiant. Bon d'accord en même temps c'était moins dur pour lui que pour la plupart des gens de lui tenir tête : il avait eu quarante deux ans pour s'habituer au regard gris jaune qui le fixait sans gêne, entièrement conscient de son caractère perturbant. Mais tout de même... Adrian semblait être devenu une personne intéressante. Et... Un alcoolique notoire, à en croire la réponse qu'il formula à sa proposition.

Skyler avait évidemment bien fait en sorte de ne rien montrer ni de ses pensées, ni de sa satisfaction. Ça n'aurait pas été drôle. Qui plus est dévoiler son jeu avant l'heure était une maladresse de débutant, ce que Skyler n'était plus depuis longtemps dans le domaine des négociations. C'était bien de ça dont il était question : deux personnes s'étaient perdues de vue depuis trente ans et se retrouvaient sans aucune certitude de pouvoir se faire mutuellement confiance. Une information sensible venait en échange d'une autre dans les limites extensibles de ce qu'ils pouvaient se permettre d'avouer sans risque. Ça allait être arrosé à la bibine bon marché plutôt qu'au whisky, mais c'était pourtant bien ce que c'était : des négociations.

"Dis pas ce genre de choses dans une pharmacie malheureux ! Blague à part il doit probablement rester des bières dans ce truc... Enfin je crois."

Bien. Adrian avait posé son lot de questions et c'était logiquement le tour de Skyler de s'enquérir de ce qui lui était arrivé durant cette "longue absence" (... de temps à autre, il affectionnait les euphémismes). Il aurait pu lui retourner les questions posées : à quel moment avait-il transitionné, et depuis quand traînait-il aux USA ? Mais ce n'était pas ce qui l'intéressait le plus, à vrai dire. Bien qu'il n'ait jamais pris le temps de chercher à savoir ce qui était arrivé à "Yustina" suite au fiasco d'Husafell, il s'était tout de même souvent demandé comment ça avait pu se terminer de son côté. C'était l'occasion d'enfin l'apprendre. Il ne fut pas déçu. Adrian lui apprit qu'il avait été un témoin visuel de la mort de leur mère. L'information ne lui arracha aucune forme de sentiment. Il s'était depuis longtemps détaché des sensations désagréables que pouvaient lui procurer ces souvenirs d'enfance. Ils ne remontaient qu'à l'occasion, lorsque son hypervigilance était mise à rude épreuve et qu'une crise guettait ses nerfs en pelote.

Il continua donc à fouiller le frigo sans ciller ni montrer le moindre signe d'émotion, à l'exception d'une grimace insensible, qu'il accompagna d'un doigt pointé au hasard sur son frère.

"Outch. Ca, c'est moche. Un point pour toi. Un point pour moi aussi cela dit vu que j'ai été obligé de dessouder un type avec son flingue à peu près au même moment."

Ça pouvait sembler plus anodin mais lorsqu'on avait douze ans, même lorsqu'on était un sociopathe en puissance, ce genre d'événements laissaient quelques marques. Ces marques formaient d'ailleurs l'une des seules choses qui étaient réellement capables de le perturber, si bien qu'il n'avait aucune envie de s’appesantir là-dessus plus longtemps. Adrian passa à la suite.

Le nez dans le frigo, Skyler laissa ses yeux rétrécir à l'écoute des explications qui suivirent. Si on pouvait appeler ça comme ça. Adrian se révélait méfiant et peu coopératif. Là où Skyler lui avait offert plus tôt des dates précises agrémentées de plusieurs détails croustillants, il ne faisait que survoler les questions. Il n'était même pas en train de lui jeter des cacahuètes. Il lui envoyait les coquilles vides. D'un côté c'était plutôt rassurant. Skyler préférait de loin cette attitude prudente qui laissait penser qu'Adrian craignait une trahison plus qu'il n'était en train d'en fomenter une. De l'autre... Eh bien il n'était pas tout à fait fair play et il faisait chier. Néanmoins Skyler avait déjà eu à faire à des adversaires plus coriaces et il savait quoi faire. A commencer par afficher une expression béate tandis qu'il commentait la présence des cultures de bactéries dans le bac à légumes. Mais où étaient ces foutues bières ? Ah ! Il en trouva deux canettes collées contre la glace au fond de la machine. Une caisse pleine d'on ne voulait trop savoir quoi les avait cachées.

"Joli cul. Aussi agréable à admirer qu'à frapper. Tu m'étonnes qu'on m'ait passé des mains à chaque fois..."

Un rictus carnassier découpa son visage en deux et c'est évidemment sans la moindre hésitation qu'il leva le dit cul plus haut tout en soulevant sa blouse afin de mieux l'exposer.

"Attend je t'aide... Je voudrais pas t'empêcher de mater dans les meilleures conditions possibles !"

Quelques secondes plus tard il était debout, fermait le frigo et lui jetait la canette dessus. Il alla s'étaler sans délicatesse dans le canapé tandis qu'il ouvrait la sienne, qui émit le chuintement caractéristique.

"Tu veux dire avant ou après qu'on vous ait attendu plusieurs jours sur les quais en se planquant pour ne pas être retrouvés ? Benedikt m'a emmené en Angleterre, puis ça a été le bordel avec la famille d'accueil, puis c'est parti en steak. Puis j'ai fait des études de pharmacien."

Il avait repris mot pour mot la formulation utilisée par Adrian, avec tout ce qu'elle comportait de frustrant. Narquois, il levait un sourcil tandis qu'il buvait une longue gorgée et fixait Adrian sans ciller.

"... Ces islandais, sérieux. Ils ont bien gardé le secret pour que même le Talion perde ta trace. T'es resté longtemps en Suède ou bien Mikhail s'est chargé de ton éducation en te faisant remplir des faux passeports à coups de tampons de tous les côtés ? Ça fait longtemps que tu traînes aux USA ?"

Ah leur oncle... Sacré Mikhail. Si soucieux de bien s'occuper d'eux.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Adrian Case
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Infirmier
Age apparent: La trentaine
Dangerosité:
23/30  (23/30)

MessageSujet: Re: "Miroir mon beau miroir?"   Jeu 31 Mar - 14:55

Adrian n'avait pas l'intention de se sentir intimidé par quoi ou qui que ce soit. L'approche de Skyler lui avait fait intérieurement plisser les yeux, un battement de méfiance se faisant dans sa poitrine; mais le montrer aurait été une erreur. On ne pouvait se laisser prendre au dépourvu, les années dans la mafia d'Öde lui avaient bien appris ça. Maintenir une expression neutre et non impressionnée était la meilleure chose à faire. Cela dit, l'approche l'avait bien intrigué, la façon dont son jumeau s'était laissé mouvoir pour se placer littéralement devant lui... Tellement comme Skuld. Ses yeux étaient impénétrables, ne montrant aucune émotion, ni arrière pensée. C'était étrange, il avait tellement l'habitude que les gens détournent leur regard après un temps... Peut-être qu'ils étaient bien trop similaires dans cet aspect.

La réponse de Skyler à sa demande par rapport à l'alcool le fit rire légèrement. Il y pensa en penchant la tête légèrement sur le côté; ça devait être mortel, dans tous les sens du termes, de boire de l'alcool à 90°.

Il regarda le doigt de son frère se pointer vaguement dans sa direction; un peu plus à droite que son emplacement actuel, mais le message y était. Ouais, c'était moche, mais la question de points le fit sourire inévitablement. Alors on allait en faire une compétition? Pas de problème, Adrian aimait les challenges. Il dressa un sourcil à l'annonce de ce qu'il s'était passé à peu près au même moment. Il laissa un sifflement échapper des ses lèvres, impressionné.

"T'as commencé plus jeune que moi, tu mérites ce point!"

Il croisa nonchalamment les bras avec un sourire, le regard placide. Il n'avait aucune gêne a révéler le fait que lui aussi avait eu à faire ça, bien que les circonstances étaient bien différentes; Adrian avait été plus que volontaire pour tirer sur la gâchette à chaque fois - quand en effet il tuait avec une arme à feu. Enfin, il était clair que Skyler était concerné par des choses que lui-même pouvait peut-être comprendre... Bien qu'il l'avait souhaité au plus profond de son être, son jumeau n'était pas innocent.
Il nota avec une certaine satisfaction, sans réellement comprendre pourquoi, qu'il aimait bien revoir Skyler ainsi. Ces regards, ce mystère qu'il représentait... C'était intriguant, et Adrian aimait être intrigué de cette façon. Il était curieux plus que tout, mais ne savait pas comment amener la bonne conversation. Evidemment il était aussi bien méfiant; vu son artillerie dans le sous-sol, il y avait des choses que Skyler faisait, avec ou pour certaines personnes, chose qui était loin d'être négligeable. Quand on parlait de groupes, tout devenait rapidement plus dangereux. Une connerie et on pouvait avoir une mafia entière à ses trousses; heureusement qu'Öde avait deux éléments réfléchis pour empêcher Skuld d'en faire qu'à sa tête et lui pourrir la vie.

Il rit lorsque Skyler dévoila son postérieur, soulevant sa blouse. Mais quelles retrouvailles... On aurait pu croire que cela faisait des années qu'ils se voyaient quotidiennement.

"Superbe, faudrait en faire une carte postale - une telle vue le mériterait."

Lorsqu'il se leva cependant, l'humour léger semblait disparaitre en même temps; il attrapa la canette en vol avec un croassement agacé de la part de Bendi, gêné par le mouvement, puis suivit son jumeau du regard alors qu'il partit s'installer dans le canapé sans se gêner pour prendre ses aises. Il ouvrit sa canette en même temps que la sienne, observant le contenu mousser légèrement hors du trou. Il demeura debout pour le moment, plaçant sa main libre dans sa poche avant de prendre une gorgée. Gorgée qui fut coupée court. Il dressa un sourcil vers Skyler, sans expression faciale. Il était entre l'agacement et l'amusement; même agacement qui avait dû prendre son jumeau lorsqu'il avait survolé ainsi les détails, de la même façon. L'Angleterre? Hm, oui il comprenait pourquoi Skyler avait fait une chose pareille, imitant mot pour mot sa formulation. La phrase soulevait bien plus de questions que de réponses.

Il ne laissa rien paraitre à part un haussement d'épaules, avec un relan de satisfaction dans un coin de son esprit. Les islandais avaient bien fait quelque part... Il le laissa finir sa phrase et soupira; un souffle qu'il avait retenu sans réellement s'en rendre compte. Un sourire en coin traversa son visage, mais c'était un sourire neutre qui n'atteignait clairement pas ses yeux. Adrian n'était pas un adepte de l'échange d'informations, mais il se laissa tenter; Skyler lui avait bien fait comprendre par son imitation que c'était désagréable de ne rien savoir...

"Je suis resté en Suède jusqu'à récemment, j'y ai passé toute ma vie en fait... J'ai eu du bol. Mikhail, même quand il a su où j'étais, n'a jamais pu m'atteindre... Les gens que je côtoyaient ont bien fait en sorte qu'il n'ait rien sur moi."

Il baissa le regard vers sa canette, yeux plus froids que nécessaire. Il n'en revenait toujours pas que Verdani ait cru qu'il bossait pour lui après son exil. Sérieusement... Il soupira. Au même moment il sentit des pattes sur son dos le pousser; surprit il fit un pas en avant alors que la hyène se mise à japper en direction de Bendi. L'oiseau, perturbé par le son, s'envola pour atterrir sur le haut du frigo, croassant de mécontentement. Rictus redirigea donc son attention dans sa direction et partit essayer d'atteindre l'oiseau. La bestiole l'avait détournée de ses pensées, maintenant il ne savait plus où il en était. Il n'aimait pas être distrait ainsi. Un frisson le traversa alors, et il savait exactement ce que ça signifiait; un de ces jours il aurait une nouvelle crise, il le sentait bien. Valait mieux qu'il soit dans un coin paumé isolé pour que ça se passe. Il regarda sa main trembler en tenant la canette puis changea de main comme si de rien n'était; l'autre stable. Il enfouie sa main dans sa poche, ne sachant pas si Skyler l'avait remarqué; mais il se doutait bien que son frangin avait toute son attention portée sur lui.

"Je ne savais pas que vous aviez attendu sur les quais en Islande... Viggo a fait son possible pour nous camoufler pour fuir l'île... Ca a bien marché visiblement."

Il soupira, se souvenant péniblement de ses premiers souvenirs en Suède... L'orphelinat avait été une phase nécessaire mais pénible, et il préférait passer aux souvenirs suivants. Mais que dire là-dessus. Ce n'était pas comme si c'était très intéressant comme période. Il ne savait pas quoi dire réellement. Clairement il ne pouvait pas parler d'Öde, pas comme ça. Alors que dire?

"Ca fait même pas quelques semaines que je suis là; difficile de voir le temps passer quand on erre totalement."


Il dressa des yeux vers Skyler, regard un peu sombre. Là il voulait voir la réaction de son jumeau quand il parlait de leur oncle; certes il l'avait mentionné, mais il n'avait aucune idée de ce que son frangin pensait de lui.

"Je voulais que Mikhail vienne me trouver en Suède; j'ai repris notre nom de famille il y a quelques années, juste pour lui signaler où j'étais, qu'il m'envoie des pions, qu'il essaie de me ramener en Russie... Mais je me suis rendu compte avec surprise que je ne l'intéressais plus."

Il était pas très fier de sa réaction à la suite de cette découverte, mais une sensation dans son estomac se faisait sentir, sans qu'il ne comprendre ce que cela signifiait... Il fixa son jumeau, yeux sérieux, non sans un léger sourire en coin.

"Je suis donc allé en Russie le trouver. Tu peux imaginer ma déception quand je n'ai pas pu le tuer... Mais plus surprenant encore, il était dans l'incapacité de me toucher à cause d'un marché qui nous protégeait de toute influence de sa part... Le coupable serait dans cette ville, d'où la raison de ma présence."

Il en avait peut-être trop dit, mais quand il s'agissait de Mikhail, il préférait être tout à fait honnête. Il méprisait le type au plus haut point, il n'avait qu'une envie, c'était de pouvoir enfin pisser sur son cadavre en paix... Il ne savait toujours pas ce que la sensation dans son estomac voulait dire, mais il avait une fâcheuse impression que, quelque part là-dedans, Skyler était concerné... Mais il n'arrivait pas à mettre les pièces du puzzle en place...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4198-adrian-case-fini#69907
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: "Miroir mon beau miroir?"   Jeu 31 Mar - 21:22

Un peu qu'il le méritait, ce point ! La façon dont il avait été obligé d'apprendre sur le tas à se servir d'une arme à feu n'avait décidément pas été anodine, quand bien même il n'avait aucune intention d'aborder ce sujet. Skyler ne faisait pas de mystères sur son passé, mais la fuite d'Husafell... Ça restait un événement délicat de son existence, duquel il détestait parler car il y avait trop de risque pour que cela réveille des choses qu'il préférait laisser dormantes. Personne n'avait envie de le voir dans ce genre d'états.

... Plus précisément beaucoup de gens auraient apprécié de le voir se mettre dans ce genre d'état parce que le spectacle aurait été hors du commun, mais lui n'avait aucune envie d'offrir ce type d'armes à quiconque. Pas même à Adrian, avec qui il avait pourtant partagé cette expérience. Il nota dans un coin de sa tête la formulation utilisée par son jumeau. "T'as commencé plus jeune que moi". Une façon nette d'avouer qu'il avait les mains couvertes de sang et donc, qu'il était loin d'avoir passé sa vie à piquer des seringues dans le cul des retraités nord européens. S'était-il contenté de se protéger de Mikhail ou bien cela avait-il à voir avec quelque chose d'un peu plus... volontaire ? Skyler avait une intuition. La façon dont Adrian lui avait tenu tête, son attitude depuis le début de leur entrevue... La manière dont il n'avait lui-même pas pu s'empêcher de foutre son nez hors des limites de la légalité dès qu'il l'avait pu... Quelque chose lui disait qu'il y avait plus, même si il ne savait pas exactement quoi. Il avait envie de l'apprendre, au risque qu'il comprenne qu'Adrian était associé à certains de ses ennemis et que ça lui retombe sur le coin de la gueule. On allait voir comment ça allait tourner. Skyler était patient. Si patient qu'il préféra ne faire aucun commentaire. Pour le coup il préférait privilégier une approche indirecte, d'une parce qu'Adrian n'avait pas fini de lui répondre... De deux parce qu'il voulait éviter de le braquer en le soumettant à un interrogatoire.

Pour changer, Skyler montra son cul tandis qu'on était en train de le lui mater, et il ricana à la plaisanterie échappée par l'autre wiccan qui semblait décidément aussi prompt aux crises de narcissisme qu'il se savait l'être lui-même. C'était plutôt pratique d'avoir un jumeau lorsqu'on s'aimait à ce point, en fait. Ou bien était-ce parce que ce miroir leur avait inconsciemment manqué qu'il avaient développé cette propension à s'admirer dès qu'ils le pouvaient ?

"Bah, on me donnerait jamais suffisamment cher pour en exploiter les droits... Je préfère réserver ça à certains chanceux. Nombreux, mais chanceux quand même.. !"

Il fila sa canette à Adrian et s'installa sur le canapé où il ouvrit la sienne et répondit aux questions posées sans se donner la peine d'être plus explicite que son invité ne l'avait été avec lui. Il était hors de question de lui faire des cadeaux. C'était donnant donnant. Adrian n'obtiendrait de lui que l'équivalent de ce qu'il voudrait bien lui cracher, et le fait était qu'il lui devait déjà des informations, si bien que Skyler n'était pas loin de considérer son silence comme du foutage de gueule. Sa stratégie eut l'effet escompté. Aaaah c'était énervant hein ? Bien fait pour sa gueule d'ange. Un gloussement silencieux quitta sa gorge et son regard dérangeant se gorgea d'une malice particulièrement goutue. On n'avait pas besoin de sous-titre pour comprendre ce que son attitude sous-entendait : "bien fait pour ta gueule, tu l'as cherché".

Il obtint plus d'informations. Bon sang de bonsoir... Adrian avait eu du cul. Et il avait été extrêmement bien entouré. Même protégé par le Talion, qui était tout de même une organisation extrêmement puissante en Russie et dont Mikhail se méfiait de ce fait énormément, Skyler avait été obligé de fuir car ça n'avait pas empêché son oncle d'agir. Qui avait pu avoir suffisamment de puissance pour repousser les attaques hystériques de Mikhail, lequel avait fait de l'idée de choper les jumeaux une véritable obsession, dont Skyler n'était même pas certain qu'elle soit véritablement rationnelle ? Un sifflement lui échappa.

"Mazette... Ils devaient en avoir des moyens, tes amis. Mikhail n'est pas du genre à abandonner facilement... J'suis jaloux. De mon côté, Salem s'est empressé de lui filer tout ce qu'il voulait savoir et y a fallu que je me casse à nouveau, peu importe qui je cotoyais."

Avait-il seulement déjà entendu parler de Salem, cette ancienne cabale wiccane anglo-américaine qui avait rejoint la Mafia W lorsqu'elle avait été créée ? Si c'était le cas, c'était un appât de plus qu'il lui lançait. Et si ce n'était pas le cas... Eh bien c'était un appât quand même, mais juste un peu moins clair.

Skyler laissa filer les informations sur Viggo et le départ d'Islande. Ils s'étaient loupés. Ce qui était fait était fait et ça n'avait plus la moindre importance. Il était déjà plus intéressé d'apprendre qu'Adrian n'était arrivé aux USA que depuis quelques semaine. Un intérêt sombre naquit dans ses prunelles qui révélait sa curiosité avide : pourquoi ? Qu'avait-il à faire dans le coin ? Il avait pourtant eu l'air de bien s'éclater en Suède...

Il remarqua la façon dont, subitement, Adrian le scrutait. Il analysait ses réactions en même temps qu'il lui apprenait qu'il avait essayé d'appâter Mikhail mais que ce dernier n'avait jamais répondu à la provocation. Ça avait l'air de le frustrer. Un sourire inconséquent se dessina sur ses lèvres en même temps qu'il levait haut ses deux sourcils. Oups ! Malheureusement pour Adrian, il semblait que Skyler et lui s'étaient une fois de plus un peu trop ressemblé sans le savoir, et que dans ce cas de figure précisément, ça avait joué contre lui. A l'époque où Adrian avait mis ce piège en place, Skyler devait probablement avoir monté son alliance avec Mikhail depuis un bon moment. Indifférent au crique des familiers, il remarqua la tension inattendue qu'on lisait dans le comportement de son frère. Cette histoire le contrariait-elle donc à ce point ?

Donc voyons. Il fallait récapituler. Adrian était venu en Amérique dans l'espoir de trouver le responsable de sa liberté et, PARFAITEMENT par hasard, juste parce qu'il avait besoin de se fournir en hormones en fait, il avait débarqué chez celui là même tout en semblant n'en avoir aucune idée. Ces retrouvailles avaient déjà un côté étrange auparavant mais cette fois, c'était carrément tordu. Et qu'est-ce qu'il lui voulait exactement, à l'instigateur de ce marché ? La main libre de Skyler retrouva le chemin de sa poche où son arme à feu dormait toujours. Il écouta la magie environnante pour être prêt à l'utiliser au besoin.

"... T'as fait tout ce chemin pour ça ? Vraiment ? T'as rien à faire de ta vie ou quoi ?"

.. Oh. On allait pas tourner autour du pot dix mille ans. Il cessa de sourire et son aura moqueuse se changea en glace ardente.

"Et les 'gens que tu côtoyais' n'ont pas su te dire qui a fermé son clapet au vieux Mikhail ? Il me semblait pourtant que c'était une histoire assez populaire dans certains milieux. Et me parle pas de la barrière de l'Atlantique... Ça s'est passé en Russie. Sans même parler de la popularité d'internet et des sortilèges de télécommunication."

Ça l'emmerdait de lui avouer son implication dans cette histoire sachant que si il était effectivement lié de près ou de loin à une organisation du crime organisé, il aurait tôt fait d'être au courant des affaires qui se déroulaient entre le Talion et la Mafia de Mikhail, grâce à l'insolence d'un certain Ambassadeur louisianais. Il était un peu trop tôt à son goût pour qu'il lui révèle sa position.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Adrian Case
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Infirmier
Age apparent: La trentaine
Dangerosité:
23/30  (23/30)

MessageSujet: Re: "Miroir mon beau miroir?"   Jeu 31 Mar - 23:36

[je m'excuse d'avance du nombre de termes "putain" qui vont suivre à un moment.]

L'altercation entre les jumeaux avait commencé de façon étrange mais simple, dans une ambiance bonne enfant, autour d'une bière, peneauds. Adrian était un peu sur ses gardes mais bien moins qu'il ne l'aurait cru. Il était dubitatif face à Skyler; il voulait lui faire confiance, mais il n'avait pas fait confiance à grand monte toute sa vie... Et sa confiance avait déjà été trahie; ce n'était pas une expérience qu'il avait l'intention de reproduire.
Vraisemblablement le sentiment était mutuel; Skyler ne semblait pas prône à dévoiler beaucoup d'informations... Juste assez pour qu'il y ait un échange, mais ça ne restait pas agréable d'être tous deux dans le secret. Il aurait bien voulu savoir lire le regard de son jumeau, ainsi que sa pensée, juste pour pouvoir en finir avec les insinuations et les minutes perdues à tourner autour du peau à attendre que l'autre dévoile enfin ce qu'il y avait à dire, pour qu'ils puissent respirer un bon coup et communiquer réellemet au lieu de se faire la cour.

Mais encore d'humeur quasi enfantine, il rit et continua les gaietés de l'échange au sujet du postérieur de Skyler.

"Ne m'en dis pas trop, je vais être jaloux!"

L'altercation qui suivit fut... Aussi pénible qu'attendue. Bien sûr que son frangin était fier qu'Adrian crache le morceau, mais ça l'agaçait que son regard le lui rappelle. Il était encore dans cet esprit de compétition; ça faisait longtemps qu'il ne s'était pas sentit ainsi, à avoir besoin de se prouver à quelqu'un. De plus, il n'avait pas besoin! C'était juste une rivalité de gamin qui refaisait surface chez lui, chose qu'il n'aimait pas du tout. Mais il contrôla ses expressions faciales, affichant un sourire en réponse à l'attitude nonchalante de Skyler... Vraiment, tout chez lui criait : "Nananère."
Il se laissa donc continuer, déblatérant les infos qu'il considérait comme étant peu dangereuses... Enfin, toute info pouvait être dangereuse, mais ça dépendait des gens qui écoutaient. Subitement Adrian se demanda s'il n'y avait pas de la surveillance faite dans la cave... Tout était possible; son temps chez Skuld l'avait rendu bien assez parano. Il retint la pulsion de regarder autour de lui et sourit, sans que l'humeur atteigne ses yeux.

Il hocha la tête comme si le détail n'avait pas d'importance. Les moyens, chez Öde, ouais, c'était le moins qu'on puisse dire. Depuis le temps qu'elles étaient dans le coin, il y avait de quoi faire. Il se demanda momentanément quel âge Urd avait - la femme avait l'air très âgée, mais il était difficile d'avoir la certitude... Il secoua sa tête, comme pour répondre à la prochaine affirmation. Non, Mikhail s'accrochait, comme une saleté de tique.
Il dressa un sourcil à la mention de Salem. Il avait peut-être entendu le nom quelque part, mais honnêtement il n'avait aucune idée de quoi il s'agissait. Il se contenta de dresser un sourcil incompréhensif. Mais quoi qu'il en était, c'était moche de se faire livrer ainsi, qui ou quoi que soit Salem... La manière dont il en parlait, ça pouvait être une personne ou un groupe... Et si c'était un groupe, alors ils avaient bien plus en commun que leur look et coiffure.

Quelque chose comme de l'amusement le fit sourire... Plus que de l'amusement, de la compréhension, une compréhension qui échappa à Adrian au premier abord. Le wiccan au corbeau avait l'impression de tout rater; les spasmes dans sa main gauche étaient très distrayants, et il sentait les nerfs se tendre comme du fil de pêche. Il ravala sa nervosité et essayant tant bien que mal de reprendre un long souffle détendu. Quoi qu'il advienne, il ne pouvait perdre le contrôle et subir une nouvelle crise maintenant. C'était impossible, impensable. Il avait l'habitude qu'on le prenne pour un taré, mais Skyler... Représentait autre chose dans sa tête. Il n'avait aucune idée pourquoi, mais un sentiment profond lui disait qu'il avait envie que cette entrevue se passe bien, et qu'ils restent plus ou moins en contact... Un sentiment stupide et bien de merde, le genre de chose qu'Oliver avait fait ressortir pendant leurs années de cohabitation, le rendant plus humain qu'il n'avait jamais été.

Skyler sembla y réfléchir, puis ses paroles firent geler Adrian dans une posture où tous ses muscles étaient tendus, sa mâchoire serrée. Rien à faire de sa vie... Rien à faire de sa vie. Il retint la rage qui bouillait au fond de sa gorge. Il avait envie de hurler, ses deux mains tremblantes à présent. Il écouta a moitié la suite ses mots, et ce fut amplement suffisant. Comment avait-il pu être aussi con, aussi aveugle. Sa bière tomba de ses mains automatiquement, le bruit attirant l'attention des deux familiers alors que le liquide se déversa à ses pieds et sur son pantalon - mais les deux bestioles restèrent immobiles où elles étaient, Bendi connaissant les signes d'une crise, décida de rester loin au risque de se prendre un coup... Un grognement féroce presque digne d'un métamorphe se détacha de sa gorge, et il se tourna momentanément dos à Skyler. Une faiblesse, il le savait, si son frangin venait à l'attaquer... Mais là, il n'en n'avait rien à foutre. Vivre ou crever, ça n'avait pas d'importance... Parce que la personne qu'il était venu pour butter...

"C'est toi." Dit-il, retenant son cri de rage, sa mâchoire serrée.

Il fallait qu'il se calme, mais la nouvelle était tombée lourdement, la dernière pièce du puzzle pour joindre tous les bouts... Il avait su, depuis le début, c'était évident. Pourquoi un traité l'avait-il protégé lui? Parce que clairement la personne qui avait amené ça le connaissait, et voulait qu'on le laisse. Pourquoi ne l'avait-il pas vu, pourquoi n'avait-il pas voulu admettre que Skyler était peut-être autant dans la mouise des mafias que lui? Öde n'avait été qu'une décennie dans sa vie, mais qu'en savait-il pour son jumeau? Dans quel camp était-il? Travaillait-il pour Mikhail maintenant? La froideur de ses mots pouvait dire n'importe quoi...
Adrian agrippa la racine de ses cheveux, dos courbé mais tendu, un grognement glissant d'entre ses dents. Il ne fallait pas qu'il fasse une crise, pas ici, pas maintenant. Il se retourna subitement vers Skyler, yeux brûlants de rage.

"J'en ai rien à branler que tu pactises avec Mikhail parce que t'en a marre de fuir, mais ne viens pas me dire que parce que je suis là c'est parce que j'ai rien à faire de ma vie!"

Il pointa un doigt vers son torse, laissant les mots sortir seuls, sans retenue, tremblant, yeux aveugles.

"J'avais quelque chose à faire de ma vie! J'avais des projets! Mais tu sais quoi?! Faut croire que y'a que de la merde qui m'arrive, alors pourquoi ça changerait maintenant!! J'avais ma putain de place au second rang de la branche armée d'Öde! J'avais une vie, j'étais respecté, craint même! Et cette connasse qui fait une connerie et c'est pour ma gueule! J'étais putain de bien là-bas! J'ai jamais demandé à être exilé!"

Il respira un grand coup, mais clairement c'était pas pour ce calmer; il reprenait son souffle pour continuer sur sa lancée, à bout de force, de courage, après des années à subir toutes ces émotions en silence... Aujourd'hui elles sortaient, qu'il le veuille ou non.

"Si c'était pas arrivé j'aurais jamais rencontré cet abruti de mec que j'ai fini par dépecer parce que c'était sa seule utilité! Je suis partit chercher Mikhail parce que je voulais le tuer! Me venger pour toute la merde qui m'est tombée sur la gueule à cause de sa face de merde! Et voilà qu'il est intouchable à cause de toi! Mais pauvre con de merde tu te rends pas compte!"

Il avait envie d'insulter Skyler de tous les noms, mais c'était difficile d'avoir de l'imagination dans son état.

"Tu m'as retiré la seule chose qui m'aurait soulagé! Et tu sais quoi? Ouais! Je suis venu là avec une seule idée en tête, tuer le con qui a fait ce marché de merde pour enfin retourner butter l'autre face de merde! Et BIM que cette personne s'avère être toi!"

Il hurla de frustration, détournant son regard de Skyler, tenant la racine de ses cheveux, tremblant de tout son être... Avant de se mettre à rire. Il rit, sans pouvoir se contrôler, ignorant si Skyler avait prit la parole pendant son monologue hystérique. Il en avait rien à foutre, c'était drôle de rire, ça ne l'empêchait pas de trembler, mais ça détendait ses nerfs - il se rendit compte alors qu'il n'était pas réellement en pleine crise, que c'était juste une préquelle. Il se tourna en direction de son jumeau à nouveau en riant, sans le regarder, sans pouvoir le regarder.

"Et te voilà, mon putain de jumeau. Je suis sensé faire quoi? T'as une vie, t'as un boulot, t'as des liens avec des gens... Je suis sensé faire quoi?"

Son rire avait cessé légèrement à la fin, puis reprit, plus nerveux.

"Skuld avait raison quand elle disait que j'étais un chien fou qui avait réussi à se défaire de ses chaînes. Un chien qui a la rage, qu'elle m'a dit un jour. Connasse de merde."

Il avait cessé de rire tout court, l'explosion d'émotions passée. Automatiquement, épuisé, il tomba sur son cul, à moitié conscient du fait qu'il venait de s'asseoir dans une flaque de bière. Il regarda la canette, blasée.

"Eh putain ma bière..."

Il ramassa la canette et bu ce qu'il en restait... Pas grand chose honnêtement. Il n'avait même pas envie de regarder Skyler, il n'avait envie de rien, juste se poser là et attendre qu'il devienne invisible, se fonde dans la masse, ou disparaisse dans le sol. Ouais c'était une bonne idée ça, disparaitre dans le béton...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4198-adrian-case-fini#69907
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: "Miroir mon beau miroir?"   Ven 1 Avr - 1:21

Eh bah voilà... Skyler et sa grande gueule, hein. Il avait clairement heurté un point sensible en parlant trop spontanément. Comprenons qu'il se foutait pas mal d'avoir blessé Adrian. Il aurait fallu qu'il soit capable de ressentir de l'empathie pour avoir ce genre de regrets. Néanmoins le froisser risquait de rendre leur discussion plus compliquée qu'elle ne l'était déjà, et comme ils semblaient tous les deux avoir de bonnes raisons de se méfier, on pouvait déjà la considérer comme étant laborieuse. Tant pis. Il lui fallait tout de même tenter de garder cachée son implication avec le Talion tant qu'il n'était pas certain de la confiance qu'il pouvait faire à Adrian. Ça impliquait qu'il cherche à apprendre le détail de ce que Mikhail lui avait appris et de ce qu'il savait via ses "contacts peu fréquentables".

Mais la situation lui échappait. Ses mots n'atteignirent bientôt plus son frère. Il suivit des yeux la chute de la canette de bière. Une douleur aiguë dans le dos de sa main lui indiqua la crispation avec laquelle ses muscles s'étaient enroulés autour du revolver qu'il ne se sentait plus capable de lâcher. Il serra les dents et fit de son mieux pour calmer son mauvais pressentiment, qui lui donnait des sueurs froides. Même Rictus était restée immobile tandis qu'elle aurait normalement dû profiter de la première occasion pour foncer sur la flaque d'alcool et laper son contenu. C'était dire la tension qu'il y avait dans l'air. Adrian lui  tourna le dos mais ça ne le rassura guère, faut aux mots qui sortirent de sa bouche presque immédiatement après.

"C'est toi."

... Eh merde. En même temps, c'était plutôt facile à deviner. Mikhail avait appris à son frère que la personne qu'il cherchait était à la Nouvelle-Orléans et comme de par hasard, ce dernier tombait sur lui dans la ville en question. Skyler avait largement laissé entendre qu'il traficotait des trucs pas nets (ce qu'il n'aurait de toute façon pas pu cacher puisque son frère était venu lui acheter des trucs illégalement). Le marché passé avec Mikhail comprenait une clause qui les excluait tous les deux de ses plans à long terme. Il aurait probablement pu faire croire que l'idée venait de Benedikt, mais Adrian ne l'aurait probablement pas cru, étant donné la conviction avec laquelle il semblait être venu à cette conclusion.

Il se redressa afin de s'asseoir d'une façon plus adéquate, plus vigilante. Qui savait comment son jumeau allait réagir ? Il était sans doute venu ici dans l'idée de se venger de celui qui lui avait "volé" sa vengeance (... techniquement c'était la leur à tous les deux et leur absence de communication avait rendu difficile tout partage). Il pouvait encore décider de revenir à son plan initial et de lui sauter à la gorge, ce malgré leur lien, ou plutôt ce qu'il en restait. Il faillit mettre Adrian en joue lorsque ce dernier se retourna si brutalement qu'il crut qu'il allait l'attaquer. Il se retint de justesse, mâchoires fermement serrées dans une tentative forcenée pour contenir ce malaise qu'il détestait montrer. Skyler se devait d'être imperturbable en toute circonstance, mais ce foutu trauma lui rendait parfois la chose difficile.

Malgré sa crispation physique, il écouta avec un calme glacial tout ce que son frangin avait à dire. Et c'est qu'il en avait gros sur la patate. Skyler avait vraiment touché une corde sensible. Voilà qu'il lâchait tout sans aucune forme de prudence. Haut gradé dans la hiérarchie d'Öde ? Eh bien, c'était pas mal... à croire qu'ils avaient ça dans le sang dans la famille. Skyler avait entendu parler de cette mafia scandinave même si il n'avait jamais eu à faire affaire avec directement. De ce qu'il comprenait de la bouillie de paroles sortant de la bouche de l'autre wiccan, il avait perdu sa place suite à une trahison. Bien que Le Talion protégeât ses membres plus que beaucoup d'organisations, Skyler n'était pas à l'abri de ce genre de mésaventures et il comprenait sans mal combien ça pouvait faire mal au cul. Il avait vécu ça avec Salem. Il avait tout perdu, mais il n'avait pas tant possédé à l'époque et il avait gagné sa liberté en arrivant aux USA. Il était très doué pour rebondir, mais il n'aurait probablement pas fait le fier si il s'était subitement fait mettre dehors de la W et du Talion, même en considérant qu'il lui restait la pharmacie. Ok. Il pouvait comprendre qu'Adrian n'ait pas apprécié son insinuation. Mais quand même. Fallait être vachement désespéré pour ne plus se raccrocher qu'à une vengeance.

Et il avait l'air vachement désespéré, c'était un fait. Donc il avait dépecé quelqu'un... Ok un point commun de plus entre eux. Il était venu pour le buter mais visiblement le fait qu'ils soient frères lui posait un dilemme plus ou moins moral... Et maintenant, il n'avait plus l'air de savoir ce qu'il était censé faire. Et... oh le con. Il s'asseyait dans la bière. Les sourcils de Skyler avaient fini par reprendre une place qu'ils avaient brièvement quittée : bien hauts sur son front, au dessous d'une expression blasée qui en disait long sur son embarras. C'était généralement le moment où il émettait un râle ennuyé et se plaignait que son interlocuteur l'emmerdait à force de jouer sa drama queen, mais pour une fois il ne ressentait pas l'envie de se moquer. En fait il se sentait presque désolé pour Adrian, ce qui était une première sachant qu'il était censé être, on l'avait déjà dit, parfaitement démuni de la moindre once d'empathie. Ça devait être certainement leurs expériences communes qui le rendait plus sensible à ses malheurs que la normale.

Il émit tout de même un large soupir ennuyé tandis qu'il tentait de retirer la main de sa poche. Ses sourcils tressaillaient et sa paupière tressautait nerveusement. Il avait du mal à se convaincre de lâcher ce foutu flingue. Et si Adrian décidait finalement de l'attaquer sans prévenir ? Au bout de quelques secondes il parvint pourtant à déserrer les doigts et à les extraire de la blouse. Ses muscles étaient encore très crispés. Ça devait se voir. Tant pis. De toute façon Adrian était trop occupé à se morfondre le cul dans les bulles et le houblon. Il glissa sur le sol afin de s'asseoir face à lui, et il l'observa en silence durant quelques secondes. Enfin il lui tendit sa propre canette.

"Prend la mienne. T'en as visiblement plus besoin que moi."

Nouveau soupir. Il passa une main dans sa nuque. C'était gênant ce genre de situations, merde. Il n'en avait pas l'habitude. Franchement il était bon quand il s'agissait de magouilles ou de commerce, mais ses compétences sociales au delà de ça étaient vraiment pourries. Il aurait pu chasser Adrian (ou bien le buter et se débarrasser du corps) pour échapper à cet embarras, mais dans le fond il aurait été contrarié que leurs retrouvailles s'achèvent de ce genre de manière.

"... Sinon je sais pas. Achète une tortue ?"

Eh voilà... Absence de savoir social égalait blague de merde dans ce genre de situations. Mais puisqu'il était décidé qu'ils joueraient cartes sur table et maintenant qu'il était presque certain qu'il pouvait dévoiler sa position sans risque (de toute façon c'était trop tard, Adrian reconstituerait les infos sans mal en creusant un peu), il pouvait faire un peu mieux que ça. Il ne pouvait pas lui offrir la tête de Mikhail sur un plateau d'argent, mais il pouvait quand même partager.

"Ca s'est passé y a un moment, tu sais. C'était il y a huit ans et je venais d'être promus Ambassadeur du Talion. Subitement j'avais du pouvoir plein les mains et je me sentais un peu invincible. Je me suis rendu compte qu'il y avait plus aucune raison de continuer à se laisser terroriser par cette tête de pioche. Alors je suis allé le voir, moi aussi. Je lui ai proposé un truc qu'il pouvait pas refuser. Il était vexé comme un pou, mais il pouvait pas refuser. Il était vert. Je te jure, c'était drôle à voir. Benedikt a failli me tuer. Parait-il que ça aurait pu mal se passer..."

Il pencha la tête en arrière avec un sourire insolent.

"Bref. Sincèrement je t'ai inclus dans le marché parce que je pouvais et que je m'imaginais pas que tu serais aussi taré que moi. L'univers a dû se chier dessus le jour où on est né, je te jure. Mikhail a jamais entièrement avalé la pilule. C'est probablement pour ça qu'il t'a donné que la moitié des infos et qu'il t'a fait venir ici. Pour se foutre de notre gueule et pour nous emmerder. On évitera de lui dire qu'il a réussi son coup."

Est-ce qu'il avait des sortilèges en réserve pour nettoyer tout ce bazar au moins? Il baissa la tête sur ses talismans qu'il commença à compter. C'était pas ça... pas ça... Généralement ceux là il les portait pas sur lui. Il préférait les stocker dans des éléments de déco. Pourquoi est-ce qu'il vérifiait un truc pour lequel il avait déjà la réponse, au fait ? Il était encore sur les nerfs. Sa foutue main voulait retourner chercher le flingue dans sa poche et sa foutue paupière n'arrêtait plus de tressauter.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Adrian Case
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Infirmier
Age apparent: La trentaine
Dangerosité:
23/30  (23/30)

MessageSujet: Re: "Miroir mon beau miroir?"   Sam 2 Avr - 14:56

L'esprit d'Adrian avait été totalement englobé dans ses sensations internes au lieu de réaliser ce qu'il se passait à l'extérieur, surtout pendant que ses tremblements se faisaient violence. Même s'il l'avait réellement voulu, il n'aurait jamais comprit que Skyler avait en poche une arme qui pourrait mettre fin à ses jours en une seconde; cela ne l'aurait pas surprit, mais ça ne voulait pas dire qu'il y penserait de suite. Il ne vit donc naturellement ni l'expression de son jumeau, ni la façon dont son corps entier était prêt à l'assaut, main poignant l'arme fermement à l'abri des regards. La posture vigilante de son frangin passa totalement inaperçue alors que ses propres pensées passaient de son esprit immédiatement à sa bouche, les mots se formant d'eux-mêmes sans passer par la réflexion, par la réalisation des risques qu'il prenait en parlant ainsi. Il n'avait jamais dit à personne qu'il avait été le second de Skuld. Uniquement les membres de la branche armée le savaient, et les trois têtes elles-mêmes. Oliver lui avait demandé ce qu'il avait fait, et naturellement il avait été incapable de répondre, de peur de mettre le métamorphe en danger. Verdani faisait bien son travail de renseignement, et il avait été clair et net que malgré son exil, il n'était pas du tout en droit dé révéler quoi que ce soit à propos de leur mafia... Les répercussions auraient été terribles.

Là il ne réalisait même pas qu'il mettait leur vie en danger; même outre-Atlantique Verdani devait avoir des espions à droite à gauche, on n'était jamais à l'abri de son réseau, comme une toile d'araignée tissée dans le monde entier.

Lorsque son torrent de paroles était terminé, il s'était assit dans la bière sans une seconde pensée. Maintenant il ne savait plus quoi faire. Il n'en n'avait rien à faire qu'il avait l'air pathétique ou ridicule, ou si Skyler se préparait à se foutre de sa gueule. Il n'avait plus de sensations du tout, plus d'émotions, comme s'il venait d'intégralement se vider en même pas deux minutes. Il n'avait qu'une envie maintenant, c'était de s'étaler par terre et dormir pour récupérer. Mais étonnamment il n'avait pas très envie de faire ça dans la cave sous les yeux incrédules de son jumeau. Si seulement ça n'avait pas été lui, ça aurait été plus simple.
Mais Adrian se reprit à la pensée. Pourquoi est-ce que Skyler représentait une telle difficulté au juste? S'il l'avait revu lorsqu'il était dans les rangs de Skuld, il aurait été capable de l'attaquer sans arrière-pensée... Pourquoi maintenant il était tellement plein de doutes? Puis la réponse vint aussi claire que le pourquoi il avait retrouvé son aura astrale originelle : Oliver. Sacré con lui avait apprit qu'il y avait des choses dans la vie qui avaient plus de valeur, et méritaient réflexion. Une vie par exemple. Adrian avait prit de nombreuses vies sans jamais se poser de questions, jusqu'à ce que le métamorphe lion lui fasse imprégner que chaque vie avait de la valeur. L'idée n'avait jamais vraiment percuté; juste qu'il n'avait tué personne depuis ce moment-là, parce que le besoin ne s'était pas fait sentir. Là, il ressentait le besoin de tuer, mais le dilemme restait le même. Sérieusement, depuis quand il en avait quoi que ce soit à foutre de la morale?
D'accord il était content, quelque part, de retrouver son jumeau, mais ça ne voulait pas dire que sa vie avait plus de valeur qu'une autre, si? Il n'en savait foutrement rien. Ca le frustrait d'être bloqué ainsi, entre deux pensées; tuer, pas tuer... Et surtout pourquoi pas tuer? Qu'est-ce qui l'empêchait de s'attaquer à Skyler, REELLEMENT. Il avait l'impression qu'en hurlant la pensée dans sa tête la réponse viendrait plus facilement. Spoilers : c'était pas le cas.

Skyler interrompit ses pensées en soupirant longuement, mais Adrian ne leva pas la tête vers lui; jusqu'à ce que son jumeau amène ses rangers devant lui pour s'asseoir face à face. Ils restèrent en silence un moment, durant lequel Adrian glissait un doigt distrait dans la flaque de bière près de sa canette. Lorsqu'il lui proposa subitement la sienne, le wiccan au corbeau dressa des yeux morts vers lui. Il ne savait pas pourquoi il n'avait pas eu l'envie d'attaquer son jumeau... Oliver avait-il implanté son idée de merde dans la tête? C'était son frère, bien sûr qu'il était content qu'il soit en vie et tout ça, mais Adrian n'avait jamais été du genre émotionnel, à part avec le métamorphe lion... Et encore, maintenant il avait sa peau sous un pont; difficile de dire qu'il était encore très émotionnel avec lui.
Il prit la canette sans regarder dans les yeux de son jumeau, se sentant bien trop fatigué pour avoir à jauger et mesurer l'expression dans ses yeux. Il bu goulûment quelques gorgées, puis au milieu de la dernière failli cracher au visage de son frère; inconsciemment il avait dû se dire qu'il avait gâché assez de bière aujourd'hui pour commettre ce nouveau blasphème... Alors il pouffa juste, sentant les bulles remonter dans son nez, puis avala rapidement, un faible rire s'échappant d'entre ses dents. Une tortue. La solution de Skyler était une tortue. Bien sûr c'était une idée brillante quelque part, mais c'était absurdement ridicule que ce soit sa suggestion. Ils devaient être aussi adeptes et aptes au niveau social l'un que l'autre. Une bande de bras cassés, avec leurs divers traumatismes chacun... Ils n'auraient pas pu être plus jumeaux qu'ils ne l'étaient maintenant, clairement.

Il leva les yeux vers Skyler lorsqu'il reprit la parole, visiblement ayant décidé de donner des infos en échange de ce qu'il avait pu déblatérer... peut-être. Il n'était pas non plus dans la tête de son frère. Cela dit il écouta; le vide d'émotion lui permettait de mieux absorber les informations sans les juger, sans être biaisé par un quelconque malêtre. C'était le bon moment pour recevoir ce que Skyler avait à lui dire sur Mikhail. Ambassadeur du Talion... Décidément c'était dans leur sang. Il dressa les sourcils alors qu'il dit être allé voir Mikhail aussi... Aussi con l'un que l'autre. Leur impulsivité était clairement quelque chose de partagé; du moins, en ce qui concernait leur oncle. Skyler n'avait pas l'air d'être le genre très impulsif, vu comment il était calculateur quant à leur échange d'informations... Et pour être Ambassadeur, il fallait bien qu'il soit prêt à rencontrer de la résistance dans des négociation; l'impulsivité dans ces cas-là était un sacré défaut. Non, son frangin était bien plus attentif que ce qu'il ne disait là. Et comme il disait, s'il se sentait invincible, il n'y avait aucune raison pour qu'il ne soit pas tenté de faire une chose pareille.

Il observa sa tête se pencher en arrière, son sourire étrangement familier. Adrian bu à nouveau quelques gorgées, se disant qu'il leur faudrait acheter un pack bientôt : il avait soif. Il sourit automatiquement aux mots de Skyler. "L'univers a dû se chier dessus le jour où on est né, je te jure." Ouais je veux bien te croire.

Son regard s'assombrit lorsqu'il parla à nouveau de Mikhail. Ouais, pour le coup leur enfoiré d'oncle avait très bien réussi son coup; au moins sur Adrian... Et il n'avait pas l'intention de le revoir un jour pour parloter; s'il le revoyait, il le tuerait, point. Le tressaillement de le paupière de Skyler ne passa pas inaperçue; il lui arrivait à peu près la même chose quand il était très énervé, juste avant une crise, et même pendant... Mais le voir sur quelqu'un d'autre que lui était une chose assez étrange, alors il n'insista pas et ne chercha pas à comprendre d'où venait cette agitation chez son jumeau. Est-ce qu'il était très énervé contre Mikhail aussi, ou y avait-il autre chose? Il n'en savait rien, et honnêtement n'était pas en état d'y réfléchir non plus. Il hocha donc la tête en guise de réponse et posa sa canette devant lui, pile à mi chemin entre eux.

Il le regarda alors chercher parmis ses vêtements à la recherche de quelque chose. Il avait l'air agité, mais Adrian n'aurait pas su dire pourquoi. Lui-même vidé de ses émotions, il lui était difficile de comprendre que qui que ce soit d'autre ressente quelque chose. Il n'eut pas le temps de demander quoi que ce soit que la hyène s'était approchée; lentement, incertaine, mais visiblement avec l'intention de récupérer ce qu'il y avait de bière au sol. Adrian lui jeta un regard blasé. C'était quand même étrange d'avoir ça comme familier... Mais quelque part, ça allait drôlement bien à Skyler, bien qu'il ne sache pas véritablement pourquoi ça lui semblait si évident.

"Décidément..." Dit Adrian, pensif, au profit de son jumeau. "On n'échappe pas à la Mafia quand on est né dedans."

Ouais y'avait mieux à dire, et il n'était pas certain que Skyler soit calmé. Le voir lui et sa paupière folle le démangeait; automatiquement il gratta son avant-bras, sans remonter sa manche, n'ayant pas l'intention de montrer la cicatrice qui prouvait la présence de sa malédiction.

"Tu vas spasmer encore longtemps ou ça serait mieux que je parte pour aider à calmer ça?"

Une pensée traversa alors la tête d'Adrian, surtout maintenant qu'il était potentiellement dans l'optique de partir de la pharmacie. Il avait trouvé le responsable du marché avec Mikhail, il avait retrouvé son jumeau... Alors il allait faire quoi maintenant? Même vidé de toute énergie et émotion, il n'était pas difficile de se poser cette question. Il n'avait foutrement aucun but, aucune idée de ce qu'il pouvait faire... peut-être que l'hôpital recherchait des infirmiers? Ou peut-être même les diverses écoles ou facs? Adrian aimait pas travailler avec les gosses, mais on savait jamais, ça pouvait être divertissant. Skyler pourrait-il le conseiller? Enfin, s'il ne lui demandait pas de partir immédiatement? L'idée de rester en ville quelques temps était pas plus mauvaise qu'une autre; il se voyait mal retourner en Suède après tout ça, surtout quand il n'y avait plus personne qui l'attendait là-bas. Trouver un logement ici? Ouais pourquoi pas? Si son frère avait des filons ça serait bien... Ca ne lui coûtait rien de demander.
Comme quoi être vidé de toute émotions ça remettait en place la liste des priorités. Il n'y avait pas de meilleur moment pour demander à son frangin, vu qu'il se voyait mal imposer sa présence pour longtemps encore dans la cave de la pharmacie, surtout si ce dernier continuait à être nerveux.

"Tu saurais pas où y'a des apparts pas chers dans le coin? Maintenant que je t'ai trouvé bah... Je sais pas trop ce que j'peux faire. J'ai pas de sous pour l'avion, et puis en fait j'ai plus rien à foutre en Suède... Vais p'têtre rester dans le coin quelques semaines, ou mois, j'en sais rien. Tu sais pas si l'hôpital recrute par hasard?"

Des questions anodines qu'auraient pu avoir n'importe quels membres d'une famille, ou des amis, mais il était réellement intéressé par les réponses. Savoir maintenant que Skyler faisait très certainement encore partit d'une mafia, Talion ou autre était suffisant pour considérer qu'il en savait assez pour le moment. Son jumeau était comme lui, qu'est-ce qu'il avait de plus à apprendre? Il ne voulait surtout pas qu'ils soient mutuellement à la gorge l'un de l'autre dans l'immédiat. Peut-être qu'il était soulagé d'avoir retrouvé Skyler? Il ne pouvait absolument pas en être certain, surtout vu son incapacité émotionnelle actuelle. Il garda les yeux fixés sur son jumeau, espérant que lui faire penser à autre chose le calmerait.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4198-adrian-case-fini#69907
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: "Miroir mon beau miroir?"   Dim 3 Avr - 0:25

Ouah. Il  tirait une de ces gueules.. ! Ça faisait longtemps que Skyler n'avait pas vu quiconque avoir une pareille tête de déterré, et c'était d'autant plus perturbant qu'elle était affichée sur un visage qui, à quelques quantités d'hormones près, aurait pu être le sien. Malgré la merde qui lui était tombée sur le coin du nez, il n'avait jamais été prompt à se lamenter sur son propre sort. Ce n'était pas qu'il était meilleur qu'un autre, juste qu'il soupçonnait être incapable de ressentir ce type d'émotions. Mais encore une fois, peut-être aurait-il eu plus de mal à se relever si il perdait ce qui lui tenait  vraiment à cœur - à savoir ses pouvoirs dans tous les sens du terme... et probablement sa belle gueule, aussi. Après tout il n'était pas entièrement infaillible, ainsi que le prouvaient ses crises occasionnelles. A bien y réfléchir il n'avait pas été excessivement bien dans sa peau lorsqu'il avait vécu en Angleterre chez les Sleeman. Il s'en était mal rendu compte à l'époque mais maintenant qu'il se portait comme un charme, le contraste était détonant. Retrouver Adrian et avoir été témoin de tout ça lui ouvrait des perspectives étranges. Il se rendait compte que finalement, la déprime, et tout ce genre de trucs qui lui avaient toujours parus être réservé aux autres, étaient peut-être en mesure de le concerner aussi si il manquait de chance.

Au moins, Skyler avait réussi à faire rire Adrian avec ses conneries à base de tortue. C'était étonnant, en un sens, mais il se sentait soulagé d'entendre ce son et de voir le visage du jumeau reprendre un peu de couleurs. De façon tout à fait égoïste, il préférait quand Adrian allait mieux. Déjà, ça lui évitait d'avoir à tenter de trouver des trucs à raconter pour qu'il cesse de se morfondre alors qu'il était à chier pour ça, et ensuite, ça diminuait probablement les risques pour qu'Adrian se trouve l'envie subite de le buter. Enfin, ça laissait entendre qu'il avait lui-même moins de chances d'avoir à buter Adrian par la suite, ce qui l'arrangeait sincèrement. Il n'aurait ni pleuré ni hésité si il n'y avait eu que ça pour sauver sa peau, mais ça l'aurait fait chier. Ils avaient un passé commun, puis un jumeau c'était quand même spécial. Il aurait eu l'impression de tuer une partie de lui, et effacer de la surface du monde une présence telle que la sienne même de façon partielle aurait été un scandale. Enfin, Adrian lui avait donné des raisons de l'apprécier durant les quelques brèves minutes qu'ils venaient de passer ensemble et la possibilité de le côtoyer par l'avenir, si elle l'avait laissé indifférent jusqu'à présent et avant qu'il le retrouve, lui paraissait dorénavant plutôt cool. Sans compter qu'ils auraient trop la classe. Tiens, faudrait qu'il lui présente Cooper... Et Précieuse aussi, évidemment. Enfin à compter qu'ils arrivent à trouver un terrain d'entente avant ça.

Bon. Maintenant, Skyler était presque certain qu'il pouvait annoncer sans risque ses couleurs talionesques à son frère. Il doutait qu'Adrian soit assez bon acteur pour simuler une crise pareille. A l'en croire il avait été un haut gradé de Öde mais ne l'était plus, et il n'était venu ici que suite à sa tentative infructueuse d'en finir avec Mikhail. Ni le Talion ni la W n'étant en mauvais terme avec Öde, et Adrian étant a priori sans attaches à l'heure actuelle, la voie était libre. Pis si il avait été dans le milieu auparavant, il saurait quand et comment la fermer. Tant qu'il pétait pas un câble comme il venait de le lui faire aux nez trop souvent, quoi... Bref. Tout ça pour dire qu'il lui raconta comment il en était arrivé à faire affaire avec celui qui aurait dû être leur Nemesis à tous les deux. Il fut soulagé une fois de plus lorsqu'il vit qu'Adrian l'écoutait, et qu'il était de surcroît attentif. Sa colère était retombée.

Les explications s'achevèrent sur l'approche de Rictus qui venait de se souvenir qu'elle était un ventre sur pattes. Aigu, rapide et précis, le regard de Skyler se tourna dans la direction de la hyène. Son pied fusa et, sans la frapper, il fit barrière de sa jambe puis repoussa l'animal en arrière.

"Que dalle Rictus... Tu vas encore dégobiller partout et pas question que je gâche deux sorts pour ta sale gueule."

... Foutu tic de paupière. On ne voyait probablement que ça. Skyler avait bien remarqué la façon dont Adrian le dévisageait, même si il tentait de ne pas en donner l'air. En parlant de lui, il était en train de faire tout haut une réflexion que Skyler s'était longuement faite tout bas. On n'échappait pas à la mafia quand on était né dedans. Du moins pas quand on était un Case, visiblement.

"Ouais... Faut dire qu'une fois que t'as goûté à ça, tu perds vite le goût d'avoir une vie normale. Et comme on a jamais eu une vie normale de base..."

Un ricanement cynique lui échappa, qui se transforma en grimace inquiétante dès lors qu'Adrian posa la question qu'il aurait préféré éviter qu'on aborde. Il se donnait l'air de blaguer, mais on voyait à son attitude tendue et un chouilla plus froide qu'auparavant qu'il ne plaisantait qu'à moitié :

"Chacun ses casseroles frangin... Fais comme si t'avais rien vu et j'éviterai de mentionner que tu t'es assis le cul dans la bière la première fois que t'es venu chez moi... Et non, ça se calmera pas plus facilement si tu te barres."

Enfin. Sauf si il avait l'intention d'à nouveau diriger toute son agressivité dans sa direction dans les minutes à venir, mais il n'en donnait pas l'impression. Skyler cessa de chercher parmi ses talismans. Il se releva et se dirigea vers les étagères où il trouva enfin un socle dans lequel résidait le sort dont il avait besoin.

"Ah ! C'est vrai que je lui en avais piqué un la dernière fois..."

Tandis qu'il cherchait sa fiole de sang dans sa poche, il écouta Adrian s'exprimer d'une oreille faussement distraites. En réalité toute son attention était encore tournée sur lui, ne serait-ce que pour s'assurer qu'il n'était pas sur le point de lui sauter à la gorge. Il avait besoin d'un logement et d'un boulot.

"Hm je connais du monde là-bas je peux m'arranger pour qu'ils recrutent même si c'est pas le cas à l'heure actuelle."

Un gloussement dément lui échappa. Ses tremblements diminuèrent en intensité. Ses yeux retrouvaient progressivement leur roublardise typique.

"Si l'idée te prend de rester plus longtemps je pourrai probablement te trouver du boulot ailleurs aussi, si ça t'intéresse. La Dent ne refusera pas la candidature d'un vétéran d'Öde. Surtout qu'en fait à part moi t'auras qu'une seule personne à convaincre, et elle m'en doit une à l'heure actuelle."

Bon. Il attendrait probablement de mieux connaître Adrian pour voir ce qui lui conviendrait le mieux mais à vue de nez, la branche armée lui irait bien. D'autant que de ce qu'il lui avait dit, c'était ce qu'il connaissait. Le sang du wiccan coula sur le bibelot en bois et la magie se répandit dans la pièce. Subitement, on se serait cru dans Merlin l'enchanteur : des papiers volaient et se rangeaient tous seuls, les tables se dépoussiéraient, le sol se lavait... La trace de bière disparut donc du béton et du même coup, l'humidité du cul d'Adrian. La paupière de Skyler continuait à faire des siennes, mais c'était devenu nettement plus ténu. Il s'approcha du canapé où il retourna s'installer. Une idée soudaine lui fit froncer le nez.

"... Attend. T'as pas d'appart, mais plus suffisamment de thunes pour prendre l'avion."

Il croisa les bras derrière la tête et leva un sourcil. Si on allait jusqu'au bout de la déduction, Adrian n'avait pas de fric pour dormir à l'hôtel non plus.

"...T'es chez l'habitant ? Ou bien tu crèches dans un squat ?"

Il allait probablement tomber des nues.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Adrian Case
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Infirmier
Age apparent: La trentaine
Dangerosité:
23/30  (23/30)

MessageSujet: Re: "Miroir mon beau miroir?"   Dim 3 Avr - 14:55

L'idée même d'attaquer Skyler et essayer - il pensait bien "essayer" - de le tuer était à présent tout à fait hors de question. Restait-il à savoir pourquoi, mais il s'en moquait un peu. Leur lien n'avait jamais été typique dans une relation de jumeaux; enfin, il n'avait pas la moindre idée de ce qu'aurait été une relation normale dans des circonstances ordinaires... Mais le fait était que de par leur vécu, leur enfance atypique et leur séparation n'avait pas fait d'eux des êtres très fusionnels. Même en vivant ensemble, n'ayant que l'un et l'autre comme occupation lorsqu'ils étaient en Russie, il était difficile de voir un lien réel, une attache émotionnelle. L'Islande les avait peut-être rapproché, mais plus dans un sens compétitif. Quand ils se chamaillaient, ce n'était pas juste un jeu après lequel ils se réconciliaient après comme si rien ne s'était passé... Même s'ils étaient nés le même jour à quelques minutes d'écart, il n'y avait pas ce lien fraternel auquel les gens faisaient référence dans les films, ou même dans la vraie vie. Les jumeaux se devaient d'être fusionnels, accroché.e.s l'un.e à l'autre, inséparable... Pour le coup, Adrian ne savait pas ce qui passait dans l'esprit de Skyler, mais lui-même savait qu'il n'aurait pas hésité à mettre la main sur son jumeau, sans arrière pensée... Enfin, s'il se remettait dans l'état d'esprit qu'il avait quand il travaillait pour Skuld. Oliver avait eu trop d'influence sur son état psychologique, et il n'avait aucun doute que son empathie venait de là; ou du moins sa réflexion teintée d'émotion.

Ca l'embêtait subitement de réaliser ça. Pas la pensée qu'il n'attaquerait pas Skyler, mais le fait que s'il fallait se défendre, il ne savait pas si il arriverait à aller jusqu'au bout sans remettre la situation en question. Il se sentait affaibli. Skuld aurait halluciné si elle avait vu ça. Adrian, hésiter? C'était du jamais vu, autant pour lui que pour elle. Il avait tellement l'habitude d'être certain de ce qu'il avançait... Ugh, c'était pitoyable.

Le wiccan observa alors que l'avancée de Rictus fut cessée par une barrière de chair; la jambe de Skyler. Il écouta ses mots avec un vague sourire. Pour ça, Bendi était étonnamment pratique; l'oiseau était très indépendant et visiblement assez réfléchit pour ne pas s'essayer à manger ou boire des trucs qui lui auraient fait du mal... En même temps, l'oiseau gobait des cailloux de temps en temps pour mieux digérer alors bon. Du coup il leva brièvement les yeux vers le corbeau qui les observait d'un oeil calme. Maintenant que la pseudo-crise était passée, l'oiseau était plutôt détendu; c'était bon signe... Cela dit, il gardait un oeil sur le frangin; soit par son interraction avec Rictus, soit parce qu'il ressentait encore de la tension. Adrian avait bien vu que sa paupillère frétillait encore, mais décida de ne pas s'en soucier (peut-être qu'il aurait dû).

La réponse de Skyler par rapport à ses mots sur la Mafia lui firent hocher pensivement la tête. Ouais, l'idée même d'envisager une vie normale n'avait pas été évidente, même pour lui qui avait plus ou moins réussi à le faire au final, avec Oliver... Et à voir comment ça avait finit, c'était pas forcément une réussite ce pseudo- retour à la normale.

Il ne rata pas le cynisme dans son ricannement, et fixa à nouveau ses yeux sur son visage. Ses yeux étaient froids malgré le ton du jeu qu'il utilisait pour dire la suite. Chacun ses casseroles. Bien sûr. Ce n'était pas comme s'il était revenu volontairement pour le faire chier avec des remarques qui le mettaient visiblement dans un état un peu second. Adrian leva les mains en redition, comme s'il avait été attrapé la main dans le sac. Pour lui c'était évident qu'il y avait des choses qui ne sortiraient pas de cette cave; du moins il espéra que lui en sortirait en un seul morceau vu l'allure et le ton de son jumeau. C'était un peu comme s'il venait de l'insulter, bien qu'il ne sache pas trop pourquoi ça le mettait dans un état pareil.

Il l'observa cesser de fouiller ses fringues pour se lever, cherchant visiblement ailleurs avec plus de certitude. L'action mit immédiatement Adrian sur ses gardes, yeux rivés subitement sur Bendi, qui aurait plus de facilité à capter la moindre agressivité de sa part. L'oiseau observait le frangin, mais sans donner l'impression qu'il allait s'envoler vers lui dans la minute. Le wiccan se demanda subitement si ses propres runes de protection pourraient l'aider contre son jumeau si les choses en arrivaient là. Mais la posture de Bendigeidfran le mit un peu plus à l'aise, et il continua, essayant de passer outre le fait qu'il était un peu plus raide qu'avant, où il aurait la capacité de sortir plus vite de sa position assise.

Alors qu'il parlait, Skyler donnait l'impression d'être distrait sur autre chose. Adrian garda les yeux sur son dos un instant, passant à nouveau à Bendi pour voir s'il y avait de l'évolution. Apparemment non. Le wiccan au corbeau se sentait subitement bête face à sa paranoïa. Même des années après avoir quitté Öde, elle était toujours bien présente. Est-ce qu'il se faisait juste des idées? Le gloussement de Skyler lui fit dresser un sourcil. Alors le pharmacien avait des filons qui pourraient lui être avantageux. Il ne savait pas s'il arriverait facilement à reprendre du service à l'hôpital, mais ça valait toujours le coup d'essayer. Il avait l'impression de rater une private joke, ce qui était, après tout, certainement le cas. Adrian écouta attentivement son autre proposition. Il regarda autour d'eux par automatisme. Retomber dans ce genre de milieu? Il regarda la flaque de bière à ses pieds, qui s'étendait jusqu'à sous ses fesses. Il n'avait pas réellement songé à ça, vu comme s'était terminée son expérience chez Öde... Et autre souci, que visiblement Skyler ne savait pas, c'était la raison pour laquelle il avait été exilé. La magie du sang, ça passait pas inaperçu sur un CV. Il ne savait absolument pas si d'une mafia à une autre ce genre d'infos pouvaient être transmises... Il ne douta pas une seconde que Verdani serait capable d'envoyer une lettre personnellement à un membre d'une autre mafia pour les prévenir. Elle n'avait aucun amour pour le wiccan, surtout à partir du moment où ça s'était su pour son passe-temps. Même si elle leur avait rendu service en dévoilant les traites dans les rangs de Skuld, elle n'était pas plus détendue à son égard.
Adrian haussa donc les épaules, comme s'il était désintéressé; il était sans doute plus tendu qu'il ne voulait le montrer, mais garda la réflexion en tête que Skyler interpréterait ça comme il le voulait, il s'en fichait pas mal.

"Bah... On verra pour ça... Comment évoluent les choses. J'ai pas passé de temps dans une mafia depuis 2039, pas pour bosser en tous cas."

Car oui, après tout il était retourné voir Urd sous de faux prétextes venant de Skuld, mais il y avait remit les pieds. Là il venait, peut-être involontairement, de révéler que sa relation avec Öde n'était pas aussi coupée qu'il n'y paraissait. Il haussa intérieurement les épaules; Skyler savait déjà bien des choses maintenant, et lui-même avait révélé d'autres éléments, à quoi bon se cacher. Là-dessus, il n'était pas parano.
Il essaya de se montrer détendu, mais cette histoire de magie du sang lui trottait encore bien trop dans la tête. Son jumeau aurait-il accès à ce genre d'informations? Et s'il l'apprenait de lui-même?
Il se mordit l'intérieur de la joue, là où ses morsures précédentes n'avaient pas encore cicatrisées. Ce ne fut pas long avant qu'une goutte de sang se fasse sentir sur sa langue. Etait-ce quelque chose qu'il serait capable d'avouer à Skyler? La question était surtout : comment réagirait le jumeau? C'était une certitude que la question de la magie du sang était un tabou absolu dans le monde des wiccans... Et c'était dire beaucoup, vu tout ce qu'ils étaient capables de faire.
Il était encore en pleine réflexion quand il remarqua l'absence d'humidité sous ses fesses, et le bruit de papiers se déplaçant autour de lui. Il leva un bref regard, non surprit de la vitesse à laquelle les choses se rangeaient, disparaissaient. Un sort utile qu'Adrian aurait pu lui-même prévoir, s'il avait eu Bendi avant de retrouver Oliver... Faire de la magie rituelle n'avait pas été une option sans familiers, surtout sous la supervision de Silvia.
Il observa en silence le rangement, puis tendit son attention vers Skyler alors qu'il retournait s'asseoir sur le canapé, sans le regarder. Maintenant qu'il était bien calmé après sa crise, il se sentait juste con, et ça, c'était désagréable. Les seules personnes qui l'avaient vu comme ça étaient Silvia et Oliver... Et l'un était déjà mort donc...

Il fut soulagé momentanément par la distraction qu'offrait la question de Skyler... Uniquement momentanément, parce que la réponse n'allait pas le rendre plus fier non plus. Il leva un instant le bras pour que Bendi vienne se poser sur son avant-bras, puis remonte de lui-même pour se percher sur son épaule, non sans jeter un regard froid à Rictus qui les observaient avec grande attention. Peut-être que le regard d'Adrian lui-même empêchait la hyène de s'approcher. Il n'était pas d'humeur à jouer là, surtout qu'il ne savait honnêtement pas quoi dire. Mentir? Pourquoi faire, il avait été un peu trop clair jusqu'à là... Alors à quoi bon cacher quelque chose. En plus, si Skyler captait qu'il ne disait pas la vérité, il pouvait l'interpréter plus mal encore que ça ne l'était. Il soupira, secouant la tête après quelques secondes de silence. Il ne regarda pas Skyler alors qu'il s'assit plus en arrière, les bras étendus sur le sol derrière lui.

"Ni l'un ni l'autre." Admit-il avec un léger grincement de dents. Ca le gavait de devoir l'admettre. "Pour le moment je vis ma vie de clochard - et c'est pas la première fois. Y'a un pont dans un coin tranquille, je suis calé là-bas. Y'a un autre gars qui y crèche dans ses cartons... y'a vraiment des gens pauvres dans cette ville."

Il songea au gars en question. Leur rencontre avait été une assez stupide, surtout sa réaction lorsqu'il l'avait invité à rester sous son pont, comme s'il était un hôte. Mais le type n'avait aucune mauvaise intention, et semblait plutôt content d'avoir de la compagnie.

"C'est carrément un boulet mais bon, au moins je me réveille pas sous la pluie."

Il était totalement nonchalant sur la question, mais il fallait admettre qu'après une vie confortable, revenir à la vie de sous le pont c'était comme un retour en arrière, à sa vie de jeune adulte. Ironique que Skyler lui propose peut-être un rang dans un groupe au même moment où une wiccane d'Öde avait fait de même pour le sortir de son abri en carton. Comme quoi les ponts offraient des possibilités pour lui - il retiendrait ça pour l'avenir... Et comme on disait, jamais deux sans trois.
Il hésita subitement à se lever pour s'asseoir aussi sur le canapé, mais décida contre; le sol était un bon endroit pour avoir une vue d'ensemble, et de pouvoir regarder Skyler en face dans les yeux pour jauger sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4198-adrian-case-fini#69907
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: "Miroir mon beau miroir?"   Dim 3 Avr - 16:02

Skyler venait d'essuyer ce qui ressemblait à un vague refus. Du moins, une prise de distances vis-à-vis de sa proposition. Il haussa les épaules, indifférent. De toute manière il n'aurait pas engagé les démarches tout de suite mais il aurait attendu de voir à quel point il pouvait se fier à Adrian avant d'effectivement appuyer sa candidature dans l'organisation. Ses antécédents avec Öde étaient un bon point pour lui mais ça n'allait évidemment pas suffire, lien de sang ou pas. Ça lui avait juste paru de bon ton de prévenir Adrian de la possibilité. Aussi paradoxal que ça puisse paraître, Skyler était aussi généreux qu'il pouvait être opportuniste. Lorsque quelque chose lui plaisait il donnait sans compter. Même si lui et Adrian avaient toujours eu une relation spéciale, faute à leurs... "spécificités mentales", détectées dès le plus jeune âge par ce bon vieux Benedikt qui en parlait dans son journal, c'était plutôt naturel pour le wiccan de le considérer comme sa famille et, par conséquent, de le faire profiter de son influence, de ses trafics et de ses tuyaux.

C'était pour ça qu'il lui avait refilé ses hormones gratos. C'était pour cette même raison qu'il lui offrait maintenant de l'aider à trouver un job plus ou moins légal en passant par son large réseau. Skyler pouvait être son bienfaiteur comme son bourreau, il pouvait changer de casquette sans sourciller en fonction de la façon dont Adrian décidait d'agir à son égard. Il pouvait se comporter en frère modèle aussi bien qu'il jouait le meilleur pote de Précieuse et de Cooper parce que ça l'arrangeait. Néanmoins on n'avait jamais aucune autre garantie qu'il resterait dans ce type de bonnes grâces que si ces dernières étaient dictées par son tempérament opportuniste. Et même ainsi, on n'était pas à l'abri de ses tendances à la plaisanterie cruelle, ainsi qu'Adrian devait pertinemment le savoir. Ils s'étaient embrouillés un nombre incalculable de fois pour ce genre de raisons lorsqu'ils étaient gosses. Entre eux deux, ça avait toujours été l'amour vache. Skyler avait perpétré ce type de relations avec les deux autres personnes sus-citées.

"Hm hm, comme tu le sens. En tous les cas c'est dit."

Ce vieux bouc de Benedikt serait probablement ému aux larmes à l'idée du "retour" de son jumeau, à bien y réfléchir. L'homme n'était pas imperméable à ce type de sentiments contrairement à Skyler et le wiccan savait qu'il avait longtemps culpabilisé de ne pas avoir su protéger Lidiya et "Yustina" correctement. Si en plus Skyler parvenait à faire rentrer Adrian dans le Talion... Alors là, le vieux allait se pâmer, ne plus se sentir, voire peut-être même faire un malaise cardiaque. L'idée lui arracha un sourire amusé qui ne se vit pas puisqu'il était occupé, le dos tourné, à lancer un sort pour nettoyer ce chantier que son frère avait fait en pétant une durite.

Quelques minutes plus tard c'était le chaos dans la pièce, des objets volaient de partout. Skyler alla s'asseoir dans le canapé et quelque chose fit tilt dans son esprit et le força à poser une question. La réponse vint rapidement et fut bien différente de celle à quoi il s'était attendu. Il laissa sa mâchoire tomber, un sourcil levé au dessus de ses yeux blasés. Son expression éloquente n'avait une fois de plus pas besoin de sous-titres pour être comprise : "Mais t'es con ou bien...?"... Raaaaah nan ça craignait. Son jumeau qui faisait la manche.

"... Tu oses traîner MA gueule sous un pont pour mendier ? T'as du bol d'avoir assez transitionné pour que le passant lambda te prenne pas pour moi, sinon je crois que je t'aurais buté pour ça."

Était-il sérieux ? Blaguait-il ? On n'en saurait jamais rien étant donné qu'il avait enchaîné sur un clin d’œil tendancieux et qu'il était maintenant en train de ricaner comme une hyène. En parlant de hyène, Rictus venait de monter sur le canapé et elle s'installa sur ses jambes pour s'y rouler en boule, la langue pendante. Il passa une main sur son flanc. Adrian était témoin d'un de ces rares moments où le wiccan et le familier prouvaient qu'en fait, malgré leur relation chaotique et souvent douloureuse pour l'animal, ils s'aimaient bien.

"... Quant à ceux qui t'ont croisé et qui t'auront regardé d'un air bizarre... Ma foi. La prochaine fois tu pourras toujours essayer d'aller squatter leur lit, quelque chose me dit qu'ils accepteront facilement."

On se demandait bien ce qu'il insinuait hein. Il claqua une main sur sa cuisse et il se redressa en roulant des yeux.

"... Trêve de plaisanteries. Je vais pas te laisser dormir sous un pont. T'as des affaires à récupérer ou bien tu veux direct aller chez moi ? Je vais fermer la pharmacie pour la journée. J'attendais pas grand chose de spécial aujourd'hui de toute façon."

Eh oui, on en était une fois de plus témoin : Skyler était généreux. Lorsque ça l'arrangeait.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Adrian Case
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Infirmier
Age apparent: La trentaine
Dangerosité:
23/30  (23/30)

MessageSujet: Re: "Miroir mon beau miroir?"   Dim 3 Avr - 16:37

Il hocha la tête alors que Skyler lui annonça plus ou moins simplement que l'offre tenait malgré ce qu'il avait répondu à ça. Il ne savait pas s'il pourrait si facilement se remettre dans le même état d'esprit qui l'avait traîné à travailler pour Skuld, mais il ne doutait pas qu'il y avait une possibilité. Bien évidemment, repenser à ce passé n'était pas non plus chose facile. Sur le coup il n'avait jamais rien ressentit que de la rage, de la haine et une volonté de destruction. Prendre des vies, les voir s'éteindre par sa faute avait été quelque chose de rassurant pour lui... Lui rappelant qu'il était en vie, et qu'il ne craignait rien. Même la mort à ce moment-là, bien qu'elle ne lui serait pas facilement tombée dessus, n'avait rien eu d'effrayant. Vivre au jour le jour avait ses bons points, ça compris.

Il regarda Bendi sur son épaule; l'oiseau tournait la tête autour d'eux, observant les éléments du décor qui s'étaient déplacés avec le sort. Maintenant que c'était bien rangé, il trouvait ça carrément classe comme sous-sol. Skyler était bien installé ici, pas de doute.

Après un temps et les mots qu'il avait pu émettre sur son "habitat" actuel eurent une réaction qu'il trouva aussi étrange qu'hilarante. Certes le regard insultant de son jumeau ne passa pas inaperçu, mais les mots qui suivirent lui décrochèrent un rire moqueur. Trainer "sa gueule" pour mendier. Il se prenait pour qui? Enfin, il se prenait pour Skyler, c'était clair et net, mais ce fil de pensée était juste trop drôle. Ah le bougre était sacrément fier, c'était vraiment fun d'observer sa réaction. S'il avait agit ainsi avant, juste après la crise d'Adrian, il aurait aussitôt retrouvé cette humeur hilare. Il s'inquiétait pour des conneries, c'était génial de voir à quel point ça le perturbait... Enfin, maintenant que la pensée avait traversé son esprit, il nota le clin d'oeil et ricanait bêtement. Bon bah au moins il se prenait pas trop au sérieux...? A moins qu'il soit en train de l'imaginer sur son propre carton en train de dormir. Oui l'image devait être drôle du point de vue de son jumeau. Le wiccan se permis de rire un peu en même temps que Skyler. Mais quelle situation absurde, sérieusement. Si Oliver avait apprit qu'il dormait sous un pont, sa réaction aurait été tout à fait autre. Bon et depuis quand Oliver faisait irruption dans toutes ses pensées comme ça? Il devait arrêter de l'utiliser comme point de référence, c'était pathétique.

"Déjà, c'est quand même MA gueule d'hormoné que j'ai traîné sous un pont, et crois-moi que j'ai pas mendié, j'ai pas que ça à foutre! C'est plus simple de voler un porte-monnaie par-ci par-là."

Il observa Rictus sauter sur le canapé auprès de Skyler, qui répondit à son approche avec une tranquillité subitement étrange. Vu comment il se foutait de la gueule de la bestiole, c'était presque comique de le voir comme un méchant de James Bond avec son fidèle familier près de lui alors qu'il dévoilait ses plans machiavéliques. Oui Adrian avait de vieilles références, mais bon. Il observa sa main passer sur le flanc de l'animal, puis retourna ses yeux vers Skyler.
Ses deux sourcils se dressèrent automatiquement. Il y avait un double sens dans la phrase de son frangin. Adrian n'était pas inquiété par les allusions plus ou moins sexuelles, mais là vu qu'il avait dit une phrase banale, il se demanda s'il ne se faisait pas des idées. Squatter leur lit. Il aurait pu dire squatter leur canap ou on ne sait quoi... Le fait qu'il mentionne immédiatement le lit le fit sourire légèrement en coin. Son frangin semblait avoir des choses à cacher dans le domaine peut-être... Enfin, pas que la sexualité de son frère l'inquiète, c'était juste que lui-même voulait pas que sa gueule se retrouve dans des pieux qu'il n'aurait jamais squatté.

La claque de Skyler se fit sur sa cuisse le tira de ses pensées, et il le fixa à nouveau, écoutant sa dernière révélation. Aller chez lui? Il dressa un seul sourcil avec un sourire.

"Tout ça pour ta fierté hein? Prêt à prendre un clochard sous ton toit juste parce qu'il te ressemble... Tu aurais donc une réputation à tenir?"

Il sourit narquoisement en haussant les épaules, l'allure désintéressée. Oh il était de bien meilleure humeur maintenant. Difficile de croire que quelques minutes auparavant il était en train de gueuler sur Skyler en faisant une petite crise. Il se moquait des raisons pour lesquelles son jumeau avait décidé de l'hébergé, il en était même assez content. Passer une autre nuit avec l'autre boulet et ses cartons serait peut-être de trop, surtout que l'abruti avait tendance à essayer de sociabiliser avec lui; chose inutile quand on connaissait Adrian. Il n'avait pas l'intention de divertir le gars d'avantage.

"J'ai des affaires sous mon pont, mais ça peut attendre demain. Honnêtement j'ai pas hâte de retraverser toute la ville pour aller récupérer tout ça de suite. Elle est en sécurité de toute façon."

Parce que oui, il n'allait pas laisser sa valise à l'extérieur si on pouvait la voir ou l'ouvrir. Trouver la peau quasi fraîchement dépecée d'Oliver aurait pu être assez incriminant. Il avait fait en sorte de mettre assez de sorts dessus pour qu'on ne tombe pas dessus par hasard.

"Tu n'attendais rien de spécial?" Demanda-t-il subitement, large sourire aux lèvres. "Quel soulagement ça doit être de me voir alors, moi et mon cul d'hormoné."

Il se leva, prêt à partir quand Skyler l'avait décidé; de toute façon, il se sentait rouillé à rester assit par terre comme ça. Le corbeau croassa faiblement dans son oreille, et il ne put s'empêcher de sourire. Décidément, quelle journée.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4198-adrian-case-fini#69907
Skyler Skinner
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Pharmacien - Ambassadeur du Talion et Dealeur de sort de la W
Age apparent: 31 ans
Dangerosité:
26/30  (26/30)

MessageSujet: Re: "Miroir mon beau miroir?"   Mar 5 Avr - 17:47

En vrai Skyler n'avait rien contre les gens qui dormaient sous les ponts. Ils faisaient bien ce qu'ils voulaient et il en aurait été capable plus jeune, comme il considérait que c'était déjà préférable à l'idée de passer toute sa vie emprisonné par une société étouffante et réductrice. Mieux valait être libre comme l'air quitte à dormir dans des cartons que de rester à jamais dans un rôle de looser enchaîné à son bureau et à son attaché case. Après si ça avait été lui, il aurait plutôt été dans un squat. Mais ainsi qu'Adrian trouvait important de le lui préciser, il ne s'agissait pas de lui mais de son frangin. Bon finalement Skyler passait une bonne partie de son existence à taffer, mais il le faisait parce qu'il aimait ce qu'il faisait et qu'il pensait que le boulot du Talion était à la fois bénéfique et nécessaire. Toute cette connerie de hiérarchie, par contre, ça ne correspondait pas vraiment à ses principes, mais étant donné qu'il en tirait profit (et pas qu'un peu), il s'en accommodait très bien. D'autant qu'il adorait avoir le pouvoir. Si Skyler avait eu de véritables scrupules sur le moindre sujet, ça se serait su.

Et justement le souci tenait à cette histoire de pouvoir. Il y avait beaucoup de gens qui le connaissaient. En soit il se moquait pas mal qu'on pense qu'il dormait sous les ponts mais il était le foutu Ambassadeur et ça pouvait effectivement ternir sa réputation aux yeux de sinistres abrutis moins ouverts d'esprit que ne pouvaient l'être Adrian (visiblement) et lui même. Son boulot, c'était la magouille, la négociation. Si des rumeurs couraient sur lui, ça pouvait aller jusqu'à lui rendre le travail plus difficile et sincèrement il en avait suffisamment (en quantité) pour ne pas avoir envie de le voir se corser. C'était pour ça qu'Adrian avait à la fois tort et raison lorsqu'il laissait entendre que ce qu'il faisait de sa gueule ne concernait que lui. Ça aurait été le cas si seulement ils n'avaient pas eu exactement la même tronche, malgré les différences impliquées par leurs taux de testostérone respectifs. Rictus acide aux lèvres, Skyler ne se laissa pas démonter :

"Si tu restes dans ma ville va falloir te faire à l'idée que t'as un jumeau, frangin. Pour information si un jour je décide d'arrêter de modifier ma T, je finirai avec la même gueule que toi. Et c'est pas exclus que ça arrive un jour."

Il caressait Rictus qui était devenue étrangement calme. Ça lui arrivait de temps à autre. Subitement cette espèce de carcasse hyperactive décidait qu'elle avait envie de se poser et d'arrêter d'enchaîner conneries sur conneries. C'est alors qu'elle essaya de lui bouffer les doigts. C'était un jeu pour elle : ils s'en foutaient mutuellement plein la gueule et ils aimaient ça. Tiens tiens... ça lui rappelait quelque chose. Il jura en secouant ses doigts pincés puis lui envoya une claque bien sentie sur l'arrière du crâne tandis qu'elle riait et se tournait pour lui montrer son ventre à la recherche de nouvelles caresses. C'est ça ouais... Elle y croyait, la charogne.

"... ça se paiera ma vieille."

Il proposa à Adrian de l'héberger. L'idée que ce dernier développa - que Skyler ne fasse ça que pour préserver sa fierté - lui arracha un rire cynique. Ça aurait pu ouais... Mais en réalité, une fois de plus, lui proposer de le loger lui avait paru naturel. C'était son frère même si ils avaient une relation particulière et qu'ils ne s'étaient pas vus depuis trois plombes. Malgré son manque flagrant d'empathie, l'idée qu'il dorme dehors quand une solution évidente et plus confortable était à portée de main ne l'enchantait guère, voire lui semblait un peu ridicule. Sans compter qu'il se mettait en danger.

"Ça doit être ça ouais... Puis comme tu dois t'en douter, j'ai pas que des amis. Ça m'étonnerait que t'aies envie de finir ta vie égorgé dans une ruelle sombre parce qu'un abruti t'aurais pris pour moi. Sincèrement ça me ferait chier : t'es plus distrayant vivant que mort."

Adrian n'avait pas l'air de vouloir faire sa tête de mule. Il en connaissait qui auraient décidé de continuer à dormir dans la rue juste pour le contredire et l'emmerder. Cela dit l'appel d'un véritable lit et d'un foyer chauffé devait être plus fort que celui de ce caractère de merde qu'ils semblaient partager. Ils iraient récupérer ses affaires plus tard, très bien. L'annonce du jumeau s'acheva sur une blague acide supplémentaire, qui força un nouveau sourire sur les lèvres cruelles de Skyler.

"Bien sûr je vais prendre du retard sur mon boulot, mais j'trouverai bien un moyen de faire payer cette addition là au cul en question..."

De fil en aiguille, l'idée - douteuse si il y en était - lui rappela ce qui lui avait traversé la tête plus tôt :

"Il est dans quel coin ton pont ? Selon où il se trouve, je profiterai ptetre du voyage pour aller te présenter quelqu'un..."

Le wiccan se leva à son tour et retira sa blouse, qu'il jeta à l'arrache sur le sofa, dévoilant par là-même toute l'étendue de sa singularité vestimentaire. Restait à trouver ses clés... Où étaient ses foutues clés ? Un jour faudrait qu'il fasse un sortilège à la con... Un truc qui se déclencherait lorsqu'il dirait "Accio clés !", afin qu'il n'ait plus besoin de les chercher cent sept ans. Étrange qu'il n'y ait pas pensé avant.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4113-skyler-skinner
Adrian Case
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Infirmier
Age apparent: La trentaine
Dangerosité:
23/30  (23/30)

MessageSujet: Re: "Miroir mon beau miroir?"   Mer 20 Avr - 12:48

Il n'y avait quand même rien de plus étrange de voir Skyler devant lui. Après tout ça, tout ce qui était arrivé à leur famille... Ca tenait presque du miracle. Ou un équivalent moins religieux si possible. Adrian n'avait jamais pensé retrouver son jumeau comme ça, et surtout pas quand sa cible était Skyler lui-même. C'était ironique tout ça, et Adrian aimait bien l'ironie; ca mettait du piment dans une situation, et ça mettait d'autres choses en perspective. Le wiccan avait découvert une bien différente perspective que celle qu'il attendait...

Il eut un rictus satisfait à la notion de Skyler : "Ma ville." Qu'il prétende qu'elle soit son territoire ne l'étonnait pas; après tout, tous deux avaient été très territoriaux dans leur jeunesse. Si en plus maintenant il avait des responsabilités autour pour un groupe, évidemment qu'il tiendrait à ce que tout s'écoule comme d'habitude; le visage du jumeau était donc un problème s'il n'en faisait qu'à sa tête. Mais Adrian était de bonne humeur, et n'avait pas l'intention d'emmerder son jumeau plus que nécessaire si cela ne lui apportait aucun gain. Il ne gagnerait rien à faire la misère à Skyler; il espéra qu'en vivant ensemble il aurait cependant bien une occasion de l'emmerder comme il se devait... Et Skyler le lui rendrait, comme ce qu'il venait de dire à la hyène. Il les regarda, les deux sur le canapés... Un caractère similaire semblerait-il, et clairement la même capacité de rire. Voir la bestiole se rouler sur le dos pour exposer son ventre le fit sourire. Ouais ouais, mordre et s'attendre à de nouvelles caresses; ça lui rappelait presque Skuld tout ça.

Le rire cynique qui échappa des lèvres de Skyler lui fit dresser un sourcil. Le corbeau sur son épaule piqua un instant l'écarteur à son oreille, tentant de le déloger avec son bec, sans succès; il l'ignora, sachant qu'il se lasserait du bijoux si le wiccan ne réagissait pas. Il écouta les mots avec une attention particulière. Il haussa subitement les épaules à la notion d'égorgement; ça pouvait pas être le pire qui pourrait lui arriver, mais crever ne faisait en effet pas partit de ses plans, surtout si c'était pour se faire butter à la place de son frangin; il était content de le retrouver, mais était loin d'être prêt à crever pour lui... Et comme Skyler le disait si bien, ça le ferait chier aussi, vu la distraction qu'il offrait.

"Là dessus, on est d'accord."

Donc non, Adrian n'avait pas l'intention de s'acharner sur un refus total d'hébergement, mais pas pour les raisons auxquelles pensait Skyler; bien que lui-même ne soit pas au courant de ses pensées sur la questions, le wiccan trouva que s'effronter contre son frère juste par fierté serait un peu trop immature de sa part. Certes l'appel d'un lit n'était pas négligeable, mais il n'aurait pas eu peur d'y dormir quelques temps encore si cela avait été nécessaire. Enfin voilà, pour le coup ce n'était pas nécessaire, alors pourquoi se faire chier. Et puis, certes cela emmerderait Skyler pour son boulot, mais qu'est-ce qu'Adrian y gagnerait au juste? Rien, exactement. Savoir qu'il avait juste fait chier son frère ne suffirait pas. Il fallait qu'il y ait une certaine satisfaction, un accomplissement, l'impression d'avoir gagné quelque chose dans tout ça... Ca n'aurait pas été le cas, alors inutile d'insister.

Il miroita le sourire cruel de Skyler. Eh bien les voilà, on les retrouvait les deux jumeaux, à se chercher et se menacer... Bien qu'avant ils n'avaient pas autant parlé de cul, mais il fallait admettre que celui d'Adrian était spécialement notable. Il regarda une idée se former dans les yeux de son jumeau; un regard un peu plus lointain, nettement calculateur. La question suivante était tout à fait anodine, mais Adrian sentait qu'il y avait bien des choses que son frangin ne disait pas. Intéressant, et curieux. Il n'eut pas besoin de choisir ses mots, et se laissa aller tout à fait honnêtement.

"Il suffit de continuer sur la rue principale pendant une vingtaine de minutes. C'est en chemin?"

il regarda Skyler arracher sa blouse en se levant, dévoilant une tenue qui sortait de l'ordinaire pour beaucoup de gens. Au moins, à son grand soulagement, son jumeau avait vraiment un bon sens du style; il se demanda même s'il aurait l'occasion de lui emprunter des vêtements pareils. Il rit intérieurement à l'idée des deux jumeaux faisant une sortir shopping dans un quartier totalement weird de la ville, à chercher des fringues comme celles-là... Ce n'était pas inimaginable.

"Je suis curieux de savoir avec quel genre de personne tu traînes, qui vaille le coup de m'être présenté.e."

Le corbeau sur son épaule croassa en fixant la hyène, leur bagarre pas encore oubliée. Adrian caressa son bec gravé avec une main distraite, yeux rivés sur Skyler. Les retrouvailles inattendues avaient décidédement bien d'autres choses à montrer...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4198-adrian-case-fini#69907
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: "Miroir mon beau miroir?"   

Revenir en haut Aller en bas
 

"Miroir mon beau miroir?"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: ¤ SCENE III : Les vieux quartiers ¤ :: ║Le vieux carré Français║-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Fantastique - autres