AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Demi travail, double vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Saul Ziegler
Normes
avatar

Normes


MessageSujet: Demi travail, double vie   Lun 7 Mar - 0:28

Les pas frissonnants de Saul le menèrent jusqu'à un endroit qui ne lui disait rien du tout. Attentif aux moindres bruits qui craquelaient le crépuscule en autant de morceaux inquiétants, il se disait non sans ennui qu'il lui faudrait repasser par ici une fois la nuit tombée. Des jobs dangereux, contraignants, il en avait déjà eu plein, mais quelque chose le dérangeait à propos de cette nouvelle identité. Il n'était pas tranquille, il avait un mauvais pressentiment. C'était peut-être pour cette raison que ses muscles n'arrivaient plus à se détendre depuis qu'il avait commencé à rentrer dans la peau de Nathan. Une douleur pinçante étreignait ses épaules et lui raidissait la nuque. L'air lui paraissait plus frais qu'il n'aurait dû être.

Le jeune homme passait à côté du pilier de la plantation : l'immense demeure le menaçait de toute sa structure imposante. Il savait qu'elle réunissait une quantité impie de pratiquants du vaudou et il n'était pas tranquille à l'idée de devoir travailler à côté. Ni d'ailleurs pour le compte de la maîtresse des lieux. Il lui faudrait acheter une voiture. Il risquerait moins sa peau et il aurait plus vite fait de rejoindre le centre-ville, son appartement, puis enfin le Quartier Sanglant où il pourrait changer de masque et faire ce pour quoi il était venu. Ce travail de couverture au Oogie Boogie n'était pas bien pratique mais il était tout de même content de l'avoir décroché. Qui penserait que le fameux marchand de mort perdait ses précieuses nuits à servir dans un bar aux frontières de la ville, où les morts vivants qu'on trouvait étaient souvent bien plus "pourris" que ceux qui faisaient partie de ses cibles habituelles ? Ça ne serait ni pratique ni agréable pour lui, mais cela lui donnerait ironiquement une bonne marge de manœuvre.

Saul passa entre plusieurs arbres frémissants et il vit enfin le bâtiment  du Oogie Boogie apparaître entre eux. Ici, pas de risque de tapage nocturne... Ni probablement d'être entendu si on criait à l'aide pour échapper à un éventuel agresseur. Pourquoi ses pensées étaient-elles donc si sombres ? Il fallait croire qu'il n'aimait vraiment pas le calme verdoyant de cette propriété. Il y avait beaucoup de vent ce soir, et il produisait des sons qui lui rappelaient qu'il se trouvait dans le domaine des morts. Il n'était pourtant pas trouillard, sans quoi il n'aurait pas fait ce qu'il faisait pour le TPH. Quelque chose le dérangeait vraiment.

Peu importe. Il s'ébroua et approcha d'un pas vif de la porte d'entrée. Il avait été négligeant : cela faisait plusieurs bonnes minutes qu'il aurait dû commencer à se glisser dans le personnage de Nathan. Il allait rencontrer ses nouveaux collègues d'ici peu et il fallait que son stratagème soit parfait. Etudiant à mi-temps, gentil mais très timide, incapable de faire du mal à une mouche et qui pourtant vivait une vie secrète. Incapable d'assumer sa fascination pour les vampires, il serait tout aussi peu fichu d'affirmer les véritables motivations qui l'avaient convaincu de se faire embaucher ici : c'était un premier véritable pas dans le monde des morts-vivant, même si ce n'était pas ceux à qui venait sa préférence. Il avait postulé au Danse Macabre et dans les bars du Quartier Sanglant mais n'avait reçu que des réponses négatives tant ces affaires étaient populaires. Ce soir, Nathan allait prendre ses fonctions pour la première fois. Il était nerveux. La perspective de rencontrer de nouvelles personnes l'intimidait.

Il approcha à pas hésitants de la porte d'entrée et regarda tout autour de lui avant de comprendre qu'il allait probablement devoir prendre son courage à deux mains, tirer la poignée et entrer dans ce lieu étranger, dont il allait pourtant étrangement faire partie du personnel d'ici quelques minutes. On sentait dans sa démarche et à la courbure de ses épaules qu'il ne se sentait pas le droit légitime d'être ici.

Saul croisa son reflet dans la porte et l'espace d'un bref instant il perdit sa concentration. La broussaille courte de ses cheveux teints en noir, ses yeux gris bêtement grand ouverts, cette expression généreuse sur son visage... Fichtre. Il avait rarement autant ressemblé à son frère. C'était parfaitement non intentionnel. Au contraire, sachant que Karl était dans le coin, il aurait dû faire en sorte d'être méconnaissable. On ne lui avait pas entièrement laissé la main libre sur ce personnage et il se demanda une fois de plus si quelqu'un, dans la hiérarchie, n'était pas en train de lui faire une plaisanterie fâcheuse. Est-ce qu'on essayait de le piéger ?

Il n'était pas temps pour ces questions. Saul redevint Nathan, et Nathan tira timidement sur la manche de son chandail gris. Ses mains vinrent ensuite battre nerveusement contre son jean noir puis remettre en place la sacoche pourtant déjà droite qu'il portait en bandoulière. Ses yeux perdus se mirent à la recherche de quelqu'un, parmi la foule déjà présente, qui ressemblait à un membre du personnel. Que d'agitation... Il se demanda subitement si il avait bien fait d'accepter ce travail. Tout cela lui semblait bien trop... osé pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Allen
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Serveuse au Oogie Boogie Club
Age apparent: Vingtaine
Dangerosité:
13/30  (13/30)

MessageSujet: Re: Demi travail, double vie   Lun 7 Mar - 0:50

Une soirée comme une autre au Oogie Boogie Club, entre les premiers groupes de clients déjà sur place et l'animation du DJ qui battait son plein dans la grande salle principale des lieux. L'ambiance était au beau fixe, on s'attendait à faire presque salles combles si tout se passait bien, les samedi soir ayant cela de bien, même si c'était également aujourd'hui qu'était censé arriver le nouveau serveur embauché tout récemment. La Baronne avait besoin de personnel et passait régulièrement des annonces dans le journal local pour recruter du monde, mais c'était à croire que les gens se méfiaient encore un peu trop des Vodouns et certains membres ayant quitté leur emploi étaient difficilement remplacés, obligeant les autres à fournir parfois bien plus de travail qu'ils ne l'auraient voulu, chacun y mettant fort heureusement du sien pour équilibre l'ensemble dans une ambiance agréable. Rose était de service ce soir aussi et portaient déjà de nombreuses commandes ici et là, les clients se montrant heureusement aussi assoiffés que d'habitude, faisant tourner le bar à un rythme infernal. L'apparente cohue vue de l'extérieur était en réalité quelque chose auquel on avait vite fait de s'habituer passé quelques nuits et c'est ainsi que, tandis que Nathan scrutait la foule pour trouver un employé quelconque, ce fut la Métamorphe qui le repéra la première, se dirigeant vers lui avec son plateau pour l'instant vide. Lissant d'une main nerveuse sa jupe crayon noire, elle lui sourit gentiment en l'abordant, son chemisier irradiant d'une lueur bleutée avec la lumière noire située à proximité.

- Bonsoir Monsieur. Vous semblez un peu perdu, est-ce que je peux vous aider ?

Il n'était pas rare qu'un client venant pour la première fois dans l'établissement ou même n'étant pas forcément dans son état normal après avoir consommé certaines choses, ne déambule dans les salles du Oogie Boogie Club avec un air paumé et le besoin évident d'être guidé et/ou renseigné à propos d'une chose ou d'une autre. Venait-il retrouver quelqu'un ? Était-il juste de passage en ville ou bien venait-il de s'y installer ? Rose, toute à ses bonnes intentions, l'observait avec un mélange de gentillesse et de patience, comme prête à attendre aussi longtemps qu'il le faudrait pour que l'homme réponde, sans stress ni pression. Après tout, ils avaient toute la nuit, techniquement parlant.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4186-rose-allen-termine#69603
Saul Ziegler
Normes
avatar

Normes


MessageSujet: Re: Demi travail, double vie   Lun 7 Mar - 1:25

Saul était à peu près certain qu'on allait l'aborder d'ici peu. Son attitude qui se voulait discrète et timide était en réalité en décalage total avec l'ambiance du club. Il n'aurait pas été plus visible si il s'était accroché des leds clignotantes sur la tête ni si il avait secoué un tapis pour lancer des SOS en signaux de fumée. Nathan quant à lui n'en avait évidemment pas conscience : il était trop occupé à ne pas savoir où se mettre et à paniquer à l'idée de faire une boulette. Était-il rentré par le bon côté, déjà ? Était-ce bien ce soir qu'on l'attendait ? Et si il ne trouvait personne, qu'allait-il pouvoir faire ?

Comme de juste, une voix lui adressa vite la parole. Nathan sauta en l'air, les mains subitement crispées contre la sangle de son sac. Une lueur gênée remplaça bientôt la panique qui l'avait envahi et il eut un sourire d'excuse. Il  réagissait excessivement, et c'était très embarrassant. Sans trop oser dévisager son interlocutrice il la balaya des pieds à la tête, puis revint bien vite à hauteur d'yeux. Il donnait l'impression de ne pas vraiment oser y toucher, de peur d'être indiscret, malpoli. Elle était à peine plus petite que lui. Elle avait l'air gentille. Ça le rassurait un peu.

Subitement, ses traits s'étirèrent. La chaleur de son sourire aurait presque été capable d'éclipser sa précédente timidité. Saul était très doué lorsqu'il s'agissait de faire semblant d'être tout le contraire de ce qu'il était en réalité, c'est à dire agréable et rayonnant. Ce don était une bénédiction autant qu'une malédiction. C'était certes très utile pour son travail, mais ça l'était nettement moins dès lors qu'il tentait de garder une distance émotionnelle raisonnable avec les gens qu'il était forcé de côtoyer.

"Ah. Je... Je pense que oui."

Il avisa la tenue de la jeune femme, et évidemment le plateau vide qu'elle portait. Même cet idiot de Nathan était capable de comprendre qu'il avait à faire à une serveuse. Autrement dit, exactement la personne qu'il avait été en train de chercher. Sa main tressaillit, comme si il hésitait à la tendre. Il ne le fit finalement pas. Le geste devait certainement lui paraître trop osé.

"Je m'appelle Nathan Wood. Je ne pouvais pas venir avant l'ouverture, je ne sais pas si vous êtes au courant ? C'est pour le poste de..."

Il ne termina pas sa phrase. Non, il n'osait pas dire le mot. Pour le moment il n'était qu'un grand dadet mal dégrossi.. Il n'avait pas encore acquis le droit d'utiliser cette dénomination pour se désigner lui-même ! D'ailleurs il avait même perdu le droit de prononcer le mot "serveur" tant qu'il ne serait pas sorti de ce cocon de gêne, et tant qu'il ne se serait pas habitué au poste. Ça demanderait à ce qu'il survive à un certain nombre de bourdes humiliantes, probablement.

Saul leva mentalement les yeux au ciel. Serveur, il l'avait été trop de fois pour qu'il puisse compter.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Allen
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Serveuse au Oogie Boogie Club
Age apparent: Vingtaine
Dangerosité:
13/30  (13/30)

MessageSujet: Re: Demi travail, double vie   Lun 7 Mar - 8:31

A aucun moment Rose n'avait voulu faire sursauter l'homme qui se tenait au milieu du passage, l'air timide et celui de ne pas savoir où se mettre, chose qu'elle-même ne pouvait que comprendre : il lui avait fallut des années de travail sur soi pour qu'elle parvienne à se lier avec autrui après le décès de son père. Heureusement la Métamorphe se savait elle-même peu effrayante dans son genre et, après une bref inspection de sa personne, ce fut un sourire chaleureux qui faisait chaud au cœur qu'elle vit fleurir sur le visage de ce qui s'avéra ne pas être un client, mais le nouvel employé qu'on avait annoncé. L'hésitation marquée pour tendre la main avait été notée par la serveuse qui, toute à sa joie de rencontrer la première le nouveau venu, se retint de venir lui prendre la main de son côté, lui décochant à la place un sourire aussi doux que sincère, emprunt de cette joie qu'elle ressentait présentement.

- Le poste de serveur.

Finit-il avec bonne humeur, hochant la tête un peu trop vivement, faisant voler quelques mèches rousses qu'elle remit en place d'un geste auquel elle ne pensait plus depuis longtemps.

- Je suis au courant oui, on nous avait dit que vous auriez un peu de retard, mais ça ne pose aucun problème rassurez-vous.

Oui, qu'il se rassure et cesse d'avoir l'air hésitant, même si Rose elle-même avait été ainsi lors de ses premiers soirs au club, s'excusant à tout bout de champ dès qu'elle faisait la plus petite erreur, sous le regard bienveillant de ses ainés plus anciens sur le terrain. A présent et bien qu'elle soit arrivée depuis moins d'une demi-année, c'était à son tour de couver quelqu'un, étrange sensation qui la faisait sourire gentiment. Sa main se tendit finalement, petite et menue, aux longs doigts fins, tandis que son regard ambre se rivait à celui de l'homme, son visage n'exprimant que sympathie et chaleur.

- Je m'appelle Rose, soyez le bienvenu parmi nous.

Autour d'eux la musique résonnait et on passait sur les côtés en prenant soin de les esquiver pour ne pas les percuter, le passage étant tout juste assez spacieux pour ça. Sur la piste à quelques pas de là, les clients se déchainaient en savourant leur jeunesse et la vie qui les animaient, peu importe de quelle manière. Le Oogie Boogie Club accueillait un nouveau membre et cela annonçait de bonnes choses... n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4186-rose-allen-termine#69603
Saul Ziegler
Normes
avatar

Normes


MessageSujet: Re: Demi travail, double vie   Lun 7 Mar - 11:30

Voilà que la serveuse le mettait mal à l'aise involontairement en finissant cette phrase que Nathan n'avait lui même pas pu se résoudre à prononcer. Il se trouvait subitement bête d'avoir tant hésité, face à l'assurance avec laquelle elle avait parlé et démystifié ces mots qui certes, n'auraient jamais dû lui paraître aussi impressionnants. Mais il fallait aussi dire qu'elle faisait déjà partie du personnel et avait déjà obtenu le droit de se considérer comme telle. Lui-même était encore très loin d'avoir autant confiance en lui ni de s'accorder autant de crédit. Il hocha donc bêtement la tête pour acquiescer et prouver, autant que possible, sa bonne volonté.

Il n'était d'ailleurs pas le seul à balancer du chef avec un peu trop d'enthousiasme. Cette étrange synchronisation aurait fait rire Saul si il avait eu l'occasion d'être lui-même, mais ce n'était certainement pas à Saul de jouer pour le moment. Nathan était rassuré d'entendre qu'il était attendu et qu'on était bien au courant du retard qu'il était censé avoir. Il se serait probablement liquéfié sur place, incapable de se défendre lui-même, si jamais on avait commencé à lui reprocher son absence, qu'il avait tentée de rendre la plus justifiée possible. Il se sentit tout de même obligé d'en rajouter une couche :

"J'arrive seulement en ville, mon emploi du temps est encore un peu instable... Mais ça devrait se stabiliser d'ici quelques jours !"

La jeune fille tendit la main. Nathan l'observa avec une ombre de doute puis jugeant qu'il aurait été malpoli de refuser le geste, il y répondit par une poigne douce, qui tentait d'être ferme pour bien paraître mais qui dans le fond osait à peine. Saul cherchait encore à comprendre comment Nathan avait réussi à décrocher un poste suite aux entretiens d'embauche qu'il avait passé. Ce n'était vraiment pas le genre de personnalités qui collait à ce type de sélection. Ou bien était-ce ce qu'il était capable d'inspirer lorsqu'il cessait de se rétracter et lorsqu'il osait déployer son existence ? Nathan irradiait la reconnaissance, et cette effusion d'énergie était étrangement contradictoire avec son attitude.

"Merci beaucoup."

Mais la discussion prenait un tournant abrupt et ce n'était pas le genre de Nathan de savoir quoi répondre dans ce genre de situations vertigineuses. Il engloba la salle d'un regard circulaire et arbora bien vite un air perplexe tant face au monde, à l'agitation de la boîte, que face à sa taille intimidante. Il allait très certainement devoir aller poser ses affaires quelque part, se préparer puis écouter quelques instructions qui lui permettraient de savoir comment faire son travail... n'est-ce pas ?

"Euh... Par quoi est-ce qu'il faut que je commence..?"

La formulation de son interrogation lui parut subitement stupide et il aurait pu en rougir. Il se contenta de prendre un air gêné.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Allen
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Serveuse au Oogie Boogie Club
Age apparent: Vingtaine
Dangerosité:
13/30  (13/30)

MessageSujet: Re: Demi travail, double vie   Lun 7 Mar - 15:44

Rose semblait capable de pouvoir l'écouter durant des heures, le regard franc et doux rivé au visage du jeune homme, ses sens tournés vers lui, oreilles tendues pour entendre ce qu'il lui disait et ne rien zapper d'important. Il venait donc d'arriver en ville ? Son sourire se fit un peu plus chaleureux encore, elle se rappelait sa propre arrivée quelques mois auparavant et songeait que le Oogie Boogie Club était vraiment l'endroit idéal pour trouver du travail ces temps-ci. Ils se serrèrent la main, paume douce et sèche pour la Métamorphe, poignée à peine appuyée pour ne pas paraitre agressive, tandis que la main du nouveau serveur se faisait presque fuyante, comme intimidée. Bah, ce n'était pas grave, il devait sans doute appréhender son nouvel emploi tout simplement, ce que la question qui suivit ne fit que confirmer cette supposition aux yeux de la jeune femme.

- On va d'abord s'occuper de vous trouver un casier pour poser vous affaires et une tenue à votre taille. Venez suivez-moi et faites attention, parfois les danseurs s'étalent un peu hors de la piste.

Rose lui décocha un sourire qui se voulait encourageant et tourna les talons pour commencer à s'éloigner d'un pas tranquille, se dirigeant vers une porte de service "strictement réservée au personnel" et la franchit, tenant le battant le temps que le jeune homme ne la suive. Sitôt refermée derrière eux, la lumière crue remplaça l'ambiance électrique de la grande salle et le son fut soudain si assourdit qu'on devinait qu'à force de s'éloigner, on finirait par ne plus l'entendre. La rousse soupira de contentement et se massa les oreilles avant de lui faire signe de la suivre dans des couloirs aux murs blanc cassé, lui indiquant les différentes portes qui portaient toutes un petit écriteau.

- Au fait, c'est sans doute un peu trop curieux de ma part, mais de quelle nature êtes-vous ? C'est qu'ici nous avons de tout parmi les employés et les clients, alors si jamais vous avez, disons... des "hésitations" concernant une race, il ne faut pas hésiter à le dire pour que nous vous évitions de vous retrouver seul avec quelqu'un qui pourrait vous...

Elle chercha ses mots, fronçant légèrement les sourcils d'un air songeur avant de finalement hausser les épaules, ralentissant de ce fait un peu sa marche pour tourner la tête vers lui.

- Disons vous intimider. Moi-même j'ai parfois quelques difficultés avec certaines personnes, alors parfois un collègue prend le relai si jamais je ne me sens pas à l'aise.

Il faut dire qu'à la voir ainsi habillée d'une jupe noire arrivant au-dessus des genoux et d'un chemisier blanc de serveuse, sa petite sacoche accrochée à sa taille pour l'argent et son calepin, sans parler de ses longs cheveux roux attachés en queue haute et de son air trop doux, il ne manquait plus que le panneau "proie vivante" au-dessus de sa tête pour certains représentants de certaines races moins regardant quant aux lois en vigueur dans cet État et les autres. La Métamorphe sourit malgré tout, comme s'il était normal de discuter des gênes potentielles au sein de son travail, avant de s'arrêter pour de bon devant deux portes menant aux vestiaires, pour hommes d'un côté, pour femmes de l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4186-rose-allen-termine#69603
Saul Ziegler
Normes
avatar

Normes


MessageSujet: Re: Demi travail, double vie   Lun 7 Mar - 17:55

Saul était heureux de constater qu'il n'aurait probablement pas à s'embarrasser de la timidité handicapante de Nathan trop longtemps. Du moins, c'était ainsi qu'il envisageait les choses pour le moment. Tant qu'il n'aurait pas à faire face à un collègue moins engageant, il pourrait se permettre d'agir de façon plus naturelle. Cette Rose savait s'y prendre pour amadouer le jeune humain, qui se dégelait donc sensiblement au fur et à mesure que les secondes passaient. Nathan ne cacha pas son soulagement lorsque sa nouvelle collègue lui indiqua la marche à suivre. C'était effrayant de se lancer dans l'inconnu. Lorsqu'on avait des objectifs clairs et abordables, ça devenait tout de suite plus simple. C'est enthousiaste qu'il hocha une fois de plus la tête.

"Très bien.. !"

L'avertissement concernant les danseurs n'était pas tombé dans l'oreille d'un sourd et Nathan tourna immédiatement la tête en direction de la piste. Il esquissa un pas sur le côté afin de se placer là où les risques de percuter quiconque étaient minimaux, puis il entreprit de suivre la jeune serveuse, laquelle avait commencé à avancer.

Saul échappa un souffle sincère lorsque la porte de service se referma derrière eux en bloquant jalousement l'agitation du club. Ni lui ni son personnage n'étaient vraiment fans du boucan assourdissant qu'il pouvait y avoir dans les boîtes de nuit. Il allait devoir s'y faire, mais cette pause provisoire était bienvenue, surtout dans l'état de nerfs théorique où était censé se trouver Nathan. Il nota qu'il n'était pas le seul à donner l'impression d'apprécier le calme soudain. Quelque chose lui disait que ces soupirs heureux au passage de la porte coupe-son n'allaient pas tarder à devenir rituels.

Rose ne dit rien à ce sujet. Elle préféra partir sur un sujet délicat, que Saul aurait préféré éviter d'aborder si vite. Il n'était pas encore suffisamment habitué à Nathan pour que ses réactions lui soient parfaitement spontanées et il ne fallait pas qu'il fasse d'erreur. Il se remémora très rapidement la personnalité de l'étudiant ainsi que son opinion sur les outres. Voyons... Nathan était quelqu'un de très ouvert d'esprit et il détestait laisser des préjugés ostracistes déformer son comportement. Il n'avait donc rien contre les outre en règle générale même si il n'était pas très courageux et que les plus dangereux d'entre eux avaient tendance à l'inquiéter. Il n'était pas à l'aise à proximité des métamorphes prédateurs, même si il tentait de le cacher et de prendre sur lui. Les faës, les wiccans et les vodouns le fascinaient. Il avait une préférence encore accentuée pour les zombies et les vampires, mais il n'était pas prêt à l'assumer. Qu'il fasse partie du groupe social passablement méprisé des groupies réunies par cette dernière caste de mort-vivants était un secret plus ou moins bien tenu. Il ne voulait pas être associé aux activités que ses fantasmes nocturnes lui faisaient avoir, alors il niait vigoureusement. Enfin, pas trop vigoureusement, tout de même... ça aurait été suspect.

Après ce qui ressemblait à un temps de réflexion un chouilla trop long et hésitant, Nathan prit une inspiration. Ses doigts jouaient nerveusement contre la bretelle de la sacoche qui lui servait décidément d'anti-stress de fortune.

"Je suis juste humain... Sincèrement je n'ai rien contre personne... Mais, euh... Il y a déjà eu des problèmes alors ? Je veux dire ça peut arriver d'être embêté sur ce genre de critères ?"

Nathan fronçait les sourcils, perturbé. Malgré son air doux et pacifique il n'avait pas l'habitude d'être pris pour victime. Il ne faisait pas exactement partie de la population la plus sujette au harcèlement, et pour ne pas aider, il avait vécu une existence relativement protégée jusqu'à présent. Il venait pour ainsi dire de quitter le berceau. Il avait certes déjà eu quelques expériences dans le Quartier Sanglant, mais tout s'était passé comme sur des roulettes et dans le respect mutuel des parties intéressées. Ça n'avait fait que le rendre plus confiant en sa bonne étoile. Il n'avait pas du tout envisagé l'idée que ce travail puisse comporter des dangers pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Allen
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Serveuse au Oogie Boogie Club
Age apparent: Vingtaine
Dangerosité:
13/30  (13/30)

MessageSujet: Re: Demi travail, double vie   Mar 8 Mar - 19:12

Rose trouvait que le nouveau venu au sein des employés était plus que charmant, avec sa petite bouille parfois hésitante et l'envie de bien faire qu'on -croyait- deviner derrière. Il la suivait en écoutant avec attention, posait au final très peu de questions, ce qu'il ne faudrait pas qu'il hésite à faire en cas de besoin, mais surtout se montrait poli et respectueux. En clair, un parfait employé et peut-être même aussi un bon collègue avec qui s'entendre durant le service. La question de la Métamorphe sembla le faire réfléchir un peu trop longuement, faisant songer à celle-ci que peut-être elle avait mit le doigt sur un sujet sensible, espérant n'avoir ravivé aucun mauvais souvenir à ce jeune homme déjà si sympathique à ses yeux. Et finalement, non, il avait sans doute voulu choisir ses mots et se déclara Norme n'ayant rien contre personne, mais également inquiété par la demande qui avait été formulée. Rose eut un sourire indulgent et secoua doucement la tête, déjà prête à le rassurer.

- Non ne t'en fait pas, en général les clients se comportent correctement, mais il arrivera qu'on te fasse de drôles de demandes, aussi n'hésite pas à refuser. Ici quand quelqu'un dit "non", c'est non, mais les gens aiment bien cet endroit parce que bien souvent on y trouve une grande concentration de personnes qui disent "oui".

Elle se racla la gorge, légèrement gênée par tout ce que cela pouvait sous-entendre, avant de hausser un peu les épaules pour chasser tout cela.

- En tout cas, si jamais quoi que ce soit devait te gêner, ou si on devait t'embêter, surtout n'hésite pas à le dire, à moi ou à un autre employé peu importe. Ce qui compte, c'est que nous puissions tous travailler dans une bonne ambiance et en sécurité, ici on se serre les coudes, comme dans une grande famille.

"Il est gentil, pour un humain"
voilà quelle fut la pensée de Rose à l'égard de Nathan, un Norme qui ne semblait pas être de ceux qu'elle redoutait tant, de ceux qui dénonçaient les Outres et les accusaient de tous les maux de la Terre et plus encore. Elle ignorait que derrière ce charmant jeune homme se cachait un membre du TPH et mieux valait pour elle qu'elle ne l'apprenne jamais, mais pour l'instant elle guidait ce nouveau serveur et frappa doucement à la porte du vestiaire pour hommes en demandant s'il y avait quelqu'un. Faute de réponse après plusieurs secondes, elle ouvrit la porte avec précaution et, constatant qu'effectivement personne n'occupait les lieux, fit signe à Nathan d'entrer, lui désignant une rangée de casier.

- Ceux qui n'ont pas de nom sont libres, choisit celui qui te plait. Pour ce soir ça fera l'affaire, mais demain quand tu reviendras, il faudra que tu ais un cadenas à clef au cas où. On a jamais eu de voleur, mais deux précautions valent mieux qu'une.

Léger sourire chaleureux à son attention, puis la serveuse aux cheveux roux s'éloigna vers une série d'étagères portant des vêtements propres et pliés d'employés, chaque étagère étant étiquetée selon la catégorie de tenues qui s'y trouvait. Rose passa sur les cuisines et les animations, pour se concentrer sur celle du service en salle, tournant brièvement la tête vers Nathan en plissant ses yeux ambre.

- Hmm... A vue de nez, tu as l'air de faire du 28 ou 29 en pantalon... et un 32 pour la chemise et le gilet, non ?

L'équivalent d'un 38 ou 40 européen pour le pantalon et d'un 42 pour la chemise, encore qu'elle risquait peut-être d'être un peu grande, mais mieux valait selon elle d'être à l'aise quand on faisait ce genre de métier, surtout avec la chaleur qui régnait à l'intérieur du club. En Hiver c'était encore supportable, mais en Été c'était une vraie fournaise là-dedans, de quoi s'évanouir si on oubliait de boire suffisamment d'eau.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4186-rose-allen-termine#69603
Saul Ziegler
Normes
avatar

Normes


MessageSujet: Re: Demi travail, double vie   Dim 13 Mar - 14:03

Nathan arbora rapidement une mine rassurée, quoiqu'un peu troublée. Ainsi donc il risquait d'être la cible de propositions plus ou moins indécentes... S'était-il trompé, et ce club était-il plutôt bien fréquenté par les vampires malgré son éloignement du centre-ville et du quartier sanguin ? Trouverait-il le moyen de se lier à certains d'entre eux ici ? C'était tentant et tout à la fois gênant. Il n'avait pas prévu de dévoiler son penchant pour les crocs au travail et il n'était pas certain qu'il allait prendre les éventuelles occasions rencontrées. Ce qui était ironique, lorsqu'on savait qu'il avait espéré décrocher un poste dans le quartier sanglant justement pour pouvoir s'adonner à ce genre de pratiques. Mais depuis il avait été refusé de nombreuses fois et en se faisant embaucher au Oogie Boogie, il avait changé ses plans... Et il n'était plus prêt aux mêmes choses. Avenant mais perdu dans ses pensées, il marmonna plus qu'il ne répondit :

"... Je vois..."

Il regardait tout ce qui l'entourait d'un œil curieux. L'accueil chaleureux que lui réservait Rose semblait l'embarrasser un peu. Il en était très content mais avait en même temps peur de déranger. Un sourire timide se cala sur ses lèvres. Une grande famille ? Alors, il espérait être en mesure d'aider autant qu'on l'aiderait lui.

"Merci... J'espère être à la hauteur."

Pas exactement le genre de trucs à dire lorsqu'on venait de prendre un poste et Nathan s'en rendit compte immédiatement. Il donna l'impression de vouloir ravaler ses mots, mais c'était un peu trop tard. Un sourire d'excuse aux lèvres, il espéra que l'employée n'irait pas rapporter ça aux autres, et surtout qu'elle ne lui tiendrait pas rigueur de son manque de confiance en lui. Généralement, c'était une caractéristique assez mal acceptée par les employeurs.

Il s'approcha des casiers qu'on lui présentait et sembla avoir un mal fou à se décider pour en choisir un. Lorsque ce fut fait il commença à déposer ses affaires à l'intérieur, toujours très attentif aux explications. Un cadenas ? D'accord. Il opina du chef pour indiquer qu'il s'en procurerait un aussitôt qu'il en aurait l'occasion. On en venait à l'uniforme, acquisition obligatoire et qui serait l'une des plus importantes, symboliquement, de ce rituel initiatique. Il écarquilla un peu les yeux face aux propositions de la jeune fille et prit un air vaguement embarrassé en même temps qu'il souriait et échappait un rire doux. C'était peut-être son manteau qui l'induisait en erreur. Saul avait le profil Ziegler : grand, très mince (limite maigre), dégingandé, tout en longueur. Autrement dit il ne remplissait pas autant ses vêtements que ce qu'elle avait l'air de penser.

"Ça serait plutôt du 26 maximum pour le pantalon et du 29 en chemise à vrai dire... ça ne pose pas de souci ?"

Il savait parfois que les tailles moins représentées avaient tendance à manquer. On en commandait moins parce qu'on ne pensait pas en avoir besoin, et c'était à ce moment là qu'un gêneur au gabarit singulier se pointait et contre tout pronostic, mettait le fournisseur dans l'embarras. Nathan n'avait rien contre porter un peu plus grand cependant, mais ça risquait de casser le profil élégant de l'uniforme si jamais il nageait complètement dedans. Il retira le vêtement qui l'avait fait paraître plus épais qu'il n'en avait l'air, et fit de même avec sa sacoche, à contrecœur. Il n'allait plus pouvoir jouer avec pour évacuer son stress.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Allen
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Serveuse au Oogie Boogie Club
Age apparent: Vingtaine
Dangerosité:
13/30  (13/30)

MessageSujet: Re: Demi travail, double vie   Mar 15 Mar - 9:46

Définitivement, ce jeune homme-là semblait quelque peu intimidé par sa nouvelle prise de poste car tout dans son attitude semblait le dire, à quelques réflexions près. Est-ce que Rose parlait trop ? Elle se posa la question à le voir ainsi moins prolifique qu'elle en paroles, mais peut-être se concentrait-il pour retenir tout ce qu'elle lui expliquait ? A l'entendre dire qu'il ferait de son mieux, sachant ses antécédents de serveur, la rousse eut un sourire à son attention, le regard la fois confiant et serein qu'elle posa sur lui allant de pair avec sa réponse.

- J'en suis sûre.

Il n'y avait pas de raison pour que Nathan ne se plaise pas ici, n'est-ce pas ? Bien sûr peut-être qu'il serait un peu perdu au début, entre les différentes salles, les nombreux cocktails avec et sans alcool -dont certains étaient typiquement du coin- et la foule de clients qui s'amassait chaque soir au club, il y aurait forcément de quoi se perdre un peu... Mais il ne serait pas seul, ça non et la Métamorphe se promit intérieurement de toujours garder un œil sur lui jusqu'à-ce qu'elle soit sûre qu'il évolue ici comme un poisson dans l'eau, quitte à arriver l'air de rien pour lui filer un discret coup de main. Entre collègues, il fallait s'entraider. La gestion du costume en revanche la laissa quelque peu gênée à son tour et, quand le Norme lui donna sa véritable taille, elle rougit jusqu'aux yeux et papillonna des cils avant de s'excuser d'une voix trahissant son malaise. C'est que certains pouvaient mal prendre qu'on les croient plus épais qu'ils ne l'étaient en réalité.

- Oh, pardon ! Je ne te pensais pas si mince, excuse-moi. Et non non, ça ne pose aucun souci ne t'en fait pas, plusieurs ici ont également ce genre de gabarit.

Et c'est avec le rouge au visage qu'elle se détourna pour fouiller plus bas les étagères, tirant de là un pantalon ajusté, une chemise d'un blanc impeccable, un gilet noir et un nœud papillon. Elle se redressa en soufflant un peu, se fustigea mentalement et pivota de nouveau vers Nathan avec un sourire qui se voulait encourageant malgré le reste d'inquiétude au fond des yeux ambres.

- Voilà, j'espère que ça sera bon. Au besoin il nous reste une taille en-dessous et une au-dessus.

Lui déposant avec précautions les vêtements dans les mains, elle désigna les cabines au fond de la pièce, jouxtant des douches individuelles à disposition des employés. Est-ce que le Norme ne semblait pas un peu contrit ?

- Tu peux aller te changer là-bas si tu veux, les douches sont pour tout le monde aussi et les portes ferment avec un verrou ne t'en fait pas.

Ça avait été sa première inquiétude quand on lui avait montré les lieux à elle aussi, craignant de voir des douches communes comme dans ces très vieux films parlant de militaires dénués de toute pudeur. Se raclant légèrement la gorge pour chasser sa propre gêne, Rose offrit un sourire au jeune homme tout en reculant vers la porte.

- Je vais aller t'attendre dehors, d'accord ? Une femme dans les vestiaires pour hommes, ça ne fait pas très bon genre. Prend le temps dont tu as besoin, tu vas surtout passer cette soirée à découvrir le fonctionnement du club alors pas besoin de se stresser ni de trop se presser.

Pas si il voulait être sûr de tout bien assimiler, ou en tout cas le maximum d'informations, mais au moins aurait-il l'occasion de se faire à l'ambiance et au visage des autres employés. La rousse s'assura qu'il n'avait plus besoin de rien, puis sortit du vestiaire, refermant doucement la porte avant de soupirer de soulagement, avisant une solide caisse dans le couloir sur laquelle elle alla s'assoir. Ce qu'elle pouvait être nerveuse ! Mais il faut dire que ça ne faisait pas si longtemps que ça qu'elle était ici et s'occuper de guider un nouvel arrivant lui semblait assez difficile. Au moins était-il gentil et super sympa.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4186-rose-allen-termine#69603
Saul Ziegler
Normes
avatar

Normes


MessageSujet: Re: Demi travail, double vie   Mar 15 Mar - 16:28

La réponse encourageante de la serveuse permit à Nathan de prendre un peu plus confiance en lui. Une lueur reconnaissante brilla brièvement dans ses yeux clairs et il se détendit un peu. Il restait extrêmement intimidé et son attitude n'était toujours pas des plus assurée, mais on voyait qu'il commençait à prendre quelques marques grâce au comportement compréhensif de la jeune femme.

Puis subitement les rôles basculèrent et Nathan se trouva fort gêné d'avoir à ce point embarrassé Rose tandis qu'elle avait été parfaitement adorable avec lui jusqu'à présent. Il leva les mains en signe d'excuse, ou peut-être d'apaisement.

"Pas de problème ça n'est rien !"

Puis sans faire aucun autre commentaire, car il ne voulait pas qu'elle rougisse encore plus ou se sente mal à l'aise, il récupéra les vêtements. Saul prit brièvement le contrôle : dans le cas où ces vêtements seraient mal ajustés, allait-il en demander d'autres ou se contenterait-il de ce qu'on lui avait donné ? Voyons. Nathan avait un tempérament conciliant et il détestait mettre les autres en difficulté. Afin de ne déranger personne, l'étudiant serait certainement du genre à se contenter de ce qu'on lui avait donné. Saul grinça mentalement des dents. Il y avait des personnages qui étaient plus confortables à jouer que d'autres...

"Je suis sûr que ça sera parfait !"

Suite à un sourire rayonnant, il prit la direction qui lui avait été indiquée. Il acquiesça encore à quelques reprises afin de montrer qu'il avait entendu et enregistré les informations qu'elle lui donnait. Il eut le bon goût de sourire à ce qui ressemblait à une semi-plaisanterie (comme quoi elle n'allait pas rester avec lui dans les vestiaires). Puis enfin, toujours aussi sage et obéissant, il ouvrit la porte et glissa à l'intérieur de la pièce en question.

"D'accord ! Merci pour toutes ces explications... Je reviens rapidement !"

Rose s'éclipsa et il fut bientôt seul. Dès qu'il fut certain qu'on ne le dérangerait pas, l'expression béate de Nathan fondit jusqu'à laisser place à l'habituelle mine revêche de Saul. Son regard chaleureux se changea en glace. Il échappa un soupir muet. D'un coup d’œil rapide il prit connaissance des lieux puis il s'approcha d'une cabine. Sa démarche n'avait plus rien en commun avec la façon dont Nathan avançait prudemment dans la vie, crispé, petit pas après petit pas, comme effrayé à l'idée qu'il risquait d'écraser une innocente araignée si il ne prenait pas garde à là où il marchait. Saul était d'un naturel confiant et détendu, qui lui permettait d'aborder avec autant de calme que nécessaire son rôle d'agent caméléon.

Il n'allait pas prendre de douche puisqu'il sortait déjà de la salle de bain : ses cheveux étaient encore un peu humides même si ça ne se voyait pas à l’œil nu. Il sentait le savon à plein nez, il n'était vraiment pas utile d'en rajouter. Il se déshabilla promptement tout en songeant à ce qui venait d'arriver ces dernières minutes. Il se trouvait plutôt chanceux d'avoir cette Rose parmi ses collègues... Pour le moment il la trouvait plutôt facile à embobiner. Mais il fallait dire qu'elle n'avait pas de réelles raisons de se méfier de Nathan. Il fallait que ça continue. Il fallait que cet idiot parvienne à se faire aimer de tout le monde, ce que son tempérament faciliterait, à défaut de sa débrouillardise fortement grippée faute à sa timidité maladive. L'uniforme lui allait comme un gant. Bien... Il avait de la chance, car se balader avec des fringues mal ajustées l'aurait probablement agacé à la longue, ce qu'il n'aurait pas été en mesure d'exprimer. Il quitta la cabine et s'approcha d'un mur de lavabos dans lequel il prit le temps de s'examiner. Son reflet lui renvoyait une expression sombre, contrariée. Misère... Il avait l'impression d'être face à son frère, c'était grave. Si Karl ou un de ses amis passait dans le coin, il était grillé. Il afficha l'une des expressions candides de Nathan... Et ce fut encore pire. Une grimace écœurée déforma son visage peu avant qu'il ne se détourne de la glace. Des sueurs froides glissaient contre sa nuque. Il ne s'était jamais senti aussi vulnérable dans aucun de ses rôles.

"... C'est trop gros pour être une coïncidence..."

Il avait murmuré si bas que personne n'avait pu l'entendre, mais il se rendit compte malgré tout qu'il avait été imprudent. Il se fit violence pour retrouver un visage neutre puis pour plaquer l'air béat du serveur sur cette figure trop marquée par l'appartenance à la famille Ziegler. Dès qu'il fut certain d'y être arrivé, il sortit et chercha Rose du regard.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Allen
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Serveuse au Oogie Boogie Club
Age apparent: Vingtaine
Dangerosité:
13/30  (13/30)

MessageSujet: Re: Demi travail, double vie   Mer 16 Mar - 10:28

Guère plus de quelques minutes d'attente furent nécessaires à Rose le temps que Nathan se change et ne vienne rouvrir la porte, des minutes qui furent inférieures en nombre à un quart d'heure, mais qui suffirent pour que la jeune femme plonge dans ses pensées. Il y avait quelque chose chez Nathan qui l'intriguait, quelque chose que son instinct lui soufflait et qu'elle n'arrivait pas à cerner, ce que sa conscience ne cessait de vouloir mettre sur le compte d'une quelconque nervosité suite à la prise de poste de la part du Norme. Oui, ça ne pouvait qu'être ça, ça expliquait la tension qu'elle sentait et qui se rapportait à une timidité évidente qu'elle ne comprenait que trop bien, l'ayant jadis elle-même été maladivement suite à la disparition de son père. Et pourtant...

"Je me fait juste des idées, c'est ridicule. Nathan a l'air si gentil."

A l'air, pensait-elle et c'était bien ça le problème, il l'était à tel point qu'on avait envie de le protéger, de le prendre dans ses bras et de lui dire que tout irait bien, qu'il n'avait pas à s'inquiéter pour ce nouveau travail et que personne ne lui causerait de problèmes... A moins qu'il n'ai quelque chose à cacher ? Il avait laissé entendre que pour lui les races importaient peu, mais peut-être qu'au contraire il détestait certains Outres ? Sa paranoïa refit surface, celle qui lui avait fait fixer chaque ombre à chaque coin de rue durant des années, à redouter jusqu'à ne serait-ce que serrer une main et à s'enfuir dès qu'on l'abordait dans la rue pour lui demander l'heure ou le bon chemin pour aller à la Mairie. Son cœur s'accéléra et son souffle lui sembla résonner plus fort à ses oreilles, à moins que ce ne soit le sang battant à ses tempes ? Ridicule ! Nathan était un nouvel arrivant en ville et il était normal qu'il ne soit pas à l'aise, peut-être venait-il lui aussi de tout quitter comme elle l'avait fait quelques mois plus tôt, peut-être même avait-il vécu des choses difficiles... Et elle, elle doutait de lui, de sa sincérité, comme une vulgaire raciste anti-Normes prête à les rejeter tout ça parce qu'ils ont des appréhensions sur les Outres. Si ça se trouve, il n'y en avait pas beaucoup là d'où il venait et il craignait peut-être de faire de mauvaises rencontres. Rien qu'à la façon dont il s'était crispé à ses explications et ses mises en garde quant à la façon de refuser une proposition, cela ne pouvait qu'être un énorme indice qui pointait avec évidence une crainte sous-jacente d'avoir des ennuis avec des clients pas forcément comme les autres. Mais oui voilà ! C'était forcément ça !

"Rose, tu n'es qu'une imbécile."

Se fustigea-t-elle mentalement d'avoir ainsi oser douter de la sincérité du jeune homme et de s'être monté tout un cirque à son égard, expirant fortement en gonflant les joues pour finir d'apaiser toute tension et bazarder au placard de son esprit ces futiles craintes qui n'avaient pas lieu d'être. Le pauvre, il ne faudrait jamais qu'elle lui dise ce qu'elle venait ainsi de soupçonner, il en serait sans doute blessé. Et tandis que la Métamorphe songeait à ce qu'elle pourrait faire pour l'aider à se sentir à l'aise au Oogie Boogie Club, la porte s'ouvrit sans crier gare, la faisant presque sursauter sur sa chaise, avant qu'un immense sourire sincère ne monte à l'assaut de ses lèvres. Nathan, en parfaite tenue de serveur ajustée, lui faisait face avec un air presque béat. Bondissant de l'assise sur sa caisse, elle hocha la tête, épatée par la prestance que lui conférait le port de l'uniforme.

- Waouh Nathan ! Tu es très classe, un vrai professionnel !

Mais pourquoi est-ce que cela lui semblait étrange ? Rhaaa dégage toi la mauvaise pensée ! On pouvait être nocive ET avoir l'air d'être taillé pour un métier, l'un n'empêchait pas l'autre. Rose cligna des paupières, puis hocha la tête à plusieurs reprises avant de lui faire signe de la suivre.

- Si tu es prêt, je vais te présenter aux autres membres du personnel. On va commencer par faire un rapide tour des cuisines où on prépare les quelques petites choses à manger, puis ensuite ce sera les différentes salles avec les équipes. On fonctionne par roulement en changeant de zone régulièrement, vu la taille du bâtiment et les ambiances assez différentes qu'on y trouve.

Déjà ils approchaient de la partie cuisine et Rose s'arrêta un peu en retrait devant une double porte battante blanche avec hublot. Le sol était carrelé de la même teinte ainsi que les murs, donnant l'impression d'être dans n'importe quel restaurant ou club de n'importe quelle autre ville du monde. Les standards étaient les mêmes partout.

- Si tu as des questions, surtout n'hésite pas.

Affirma-t-elle avec un sourire chaleureux qui montait jusqu'à ses yeux ambrés. Oui, elle aiderait Nathan de son mieux et il s'entendrait forcément avec les autres. Et tout serait parfait.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4186-rose-allen-termine#69603
Saul Ziegler
Normes
avatar

Normes


MessageSujet: Re: Demi travail, double vie   Mar 22 Mar - 13:59

Eh bien ! Quel enthousiasme ! Embarrassé par la façon dont Rose accueillait son retour, Nathan se gratta l'oreille et détourna les yeux. Il se retenait de bégayer des remerciements couplés d'excuses et semblait ne plus savoir où se mettre. Professionnel, lui ? Eh bien il en avait peut-être la tenue mais il était encore loin d'avoir gagné le droit de porte ce qualificatif et la façon dont la jeune femme s'enflammait l'effrayait un peu. Il craignait de ne pas être à la hauteur.

"Oh c'est.. la coupe est... elle fonctionne bien, c'est tout... Mais merci..."

Confus il se racla la gorge et se demanda si elle n'allait pas s'offusquer qu'il cherche à esquiver ses compliments. Si c'était le cas alors il aurait atteint le contraire du but qu'il s'était établi et... Mieux valait qu'il n'y pense pas sans quoi la panique l'empêcherait d'être suffisamment attentif puis de faire son travail correctement.

Ses sourcils se froncèrent si légèrement que c'était à peine visible mais quelque chose avait l'air de l'inquiéter. Faire le tour pour rencontrer les autres membres du personnel n'était jamais une étape agréable pour les gens timides. Conscient qu'il ne pouvait cependant pas y couper car il allait devoir travailler en équipe avec ces gens, il acquiesça et suivit Rose de près. Il trouva tout de même le courage de s'exprimer :

"Il y a beaucoup de monde qui travaille ici simultanément ? Je... préfère prévenir j'ai une assez mauvaise mémoire des noms et des visages, je ne sais pas si je vais tout retenir d'un coup."

Ils approchaient d'une porte et Nathan passa un regard craintif au travers du hublot. Les nouveaux environnements l'effrayaient. Il était rassurant de voir d'avance ce qui l'attendait de l'autre côté de la porte, même si il croisa le regard curieux d'un cuisinier qui l'amena à esquisser un pas gêné en arrière. C'était une façon étrange et embarrassante de mener à bien une première prise de contact. N'allait-il pas le trouver bizarre ? N'allait-on pas le virer parce qu'il était trop étrange, trop réservé et trop empoté ? Vite ! Une question à poser, n'importe quoi qui l'aiderait à retrouver une contenance fictive. (... Saul s'amusa en secret de cette imbrication de fictions qu'il vivait avec une réalité confondante).

"Oh et.. Combien de zones y a t-il ?"

Il avait une idée encore assez abstraite de la façon dont pouvait fonctionner cet endroit. Tant qu'on ne lui aurait pas montré les lieux, les documents explicitant les roulements et qu'il n'aurait pas eu à faire à tout ça plus concrètement, il risquait d'avoir du mal à se poser les bonnes questions. Son esprit tournait à plein régime pour fonctionner en mode social. Incidemment il aurait été difficile qu'il puisse en même temps tracer un système dans sa tête.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Allen
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Serveuse au Oogie Boogie Club
Age apparent: Vingtaine
Dangerosité:
13/30  (13/30)

MessageSujet: Re: Demi travail, double vie   Mer 23 Mar - 10:33

Nathan était si modeste. Cela venait sans doute de sa timidité, mais pour autant Rose appréciait de voir que certaines choses ne se perdaient pas malgré les années qui passaient, souriant aux justifications qu'il lui présenta et le guidant ensuite jusqu'aux portes des cuisines qu'elle désirait lui faire visiter. Il y avait tant à faire qu'elle n'en revenait pas de se charger ainsi d'un nouveau venu, elle qui pourtant n'était là que depuis quelques mois seulement, mais ça avait le mérite de lui permettre de l'accueillir au mieux. Son mouvement de recul quand il aperçu quelque chose fit papillonner des cils la jeune femme qui alla jeter un coup d’œil à travers le hublot, adressant un sourire et un geste de la main à l'un des cuisiniers qui le lui rendit avec le même entrain : elle l'ignorait, mais elle demeurait une boule de joie de vivre au milieu d'un travail parfois éprouvant.

- Les zones ? Comme je m'occupe du service en salle, les zones sont pour moi les différents endroits où l'on doit assurer le service. Tu as une équipe pour chacune des trois salles que comporte le club, ce qui consiste à faire des allers et retours entre les tables pour prendre les commandes, ramasser les verres vides et passer un petit coup pour nettoyer histoire que ça reste propre.

Elle offrit un sourire chaleureux et rassurant au jeune homme, puis osa venir tapoter légèrement son épaule en un geste aussi doux que sa voix bienveillante à son égard.

- Ne t'en fait pas, les premiers jours nous serons là pour t'aider et tu pourras nous appeler si jamais tu as du mal avec quelque chose. Ici on se serre les coudes, tout ira bien tu verras. Allez, entrons leur faire coucou.

Et ce fut avec un sourire plus grand encore que la Daine poussa avec précaution l'un des battants de la double-porte blanche, pénétrant dans les cuisines en prenant soin de bien rester sur le côté mur, là où il n'y avait pas d'appareils et où ils ne gêneraient pas en se déplaçant.

- Bonsoir Messieurs, comment allez-vous ? Je vous présente Nathan qui prend son service aujourd'hui, c'est son premier poste de serveur, mais il est plein de bonne volonté. Merci de l'aider comme vous l'avez fait avec moi.

Plusieurs visages souriants, quoique aux expressions déjà affairées, se tournèrent vers le duo et des salutations enjouées leur répondirent, alors qu'ils passaient à travers la zone et que Rose continuait ses explications, ne détaillant pas grand-chose, juste le nécessaire pour éviter de perdre Nathan.

- Ils amènent les plats jusqu'à ce comptoir et normalement nous n'avons pas à aller jusqu'ici, mais il pourrait arriver qu'un cuisinier te demande d'approcher s'il a envie de te dire un truc ou si toi-même tu dois transmettre une commande un peu particulière et que tu n'arrives pas à te faire entendre par-dessus le bruit, mais ça reste rare quand même.

Un autre sourire, puis arrivés au fameux comptoir, la serveuse pivota pour leur faire un signe de la main, les saluant avant de passer d'autres double-portes qui les menèrent au couloir qui jouxtait les trois salles principales du club. S'arrêtant au milieu, la Daine reporta son attention sur le Norme, prête à répondre à ses questions.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4186-rose-allen-termine#69603
Saul Ziegler
Normes
avatar

Normes


MessageSujet: Re: Demi travail, double vie   Ven 1 Avr - 23:33

Saul se prit à penser que les prochaines minutes allaient être barbantes. Il avait hâte qu'ils soient enfin en salle et qu'il puisse mettre Nathan au contact des clients afin qu'il commence à se dégourdir un peu. Il avait l'impression d'être trop à l'étroit dans un déguisement étriqué. Ça commençait à le raser. Il considéra qu'il avait tout de même intérêt à noter les détails logistiques que Rose lui donnait, car sous n'importe lequel de ses personas, il en aurait besoin pour travailler correctement.

Nathan fronça des sourcils inquiets. Elle venait pourtant bien de lui parler de zones... ? Pourquoi donnait-elle maintenant l'air de ne pas comprendre la question qu'il lui posait ? Il calma son inquiétude palpitante en se concentrant sur les réponses formulées. Trois salles. Trois équipes. Des roulements. Il serait probablement plus à l'aise dès lors qu'il aurait vu le tableau concrétisant la chose, avec son nom inscrit dessus. Le travail en lui-même lui paraissait plus facilement assimilable que son organisation, même si devant le fait à accomplir, il se sentirait probablement intimidé quand même. Il hocha la tête pour signifier qu'il avait compris mais resta muet. Sa voix restait coincée dans sa gorge malgré le geste chaleureux que la jeune serveuse venait d'avoir à son égard. A défaut de mieux, il lui décocha un grand sourire reconnaissant.

Il entra à sa suite et se laissa présenter avec un soulagement presque indécent. Prendre la parole devant une pareille assemblée l'aurait mis très très mal à l'aise. Il prit tout de même la peine de saluer avec soin tous ceux qui tournèrent les yeux sur lui pour l'accueillir et parvint même, malgré sa gêne palpable, à arborer cette chaleur rayonnante qui lui avait probablement valu de décrocher le poste en dépit de sa timidité maladive.

Il respira mieux dès lors qu'ils arrivèrent dans un endroit moins fréquenté, où Rose continua à lui exposer en quoi son travail allait consister. Il baissa les yeux sur le fameux comptoir. Il acquiesça une fois de plus et se rendit compte que, peut-être, il était temps qu'il sorte de son mutisme. Il se tourna vers sa collègue, mais elle était déjà en train de passer les portes. Il s'empressa donc de la suivre. Elle s'arrêta et il se mit à regarder autour de lui pour prendre connaissance des lieux.

"... Je pense que je me souviendrai du principal même si pour l'instant ça reste théorique. Il y a une raison particulière à ce que les équipes tournent plutôt qu'à ce qu'elles restent les mêmes pour chaque salle en permanence ?"

Il trouvait ce système compliqué et n'arrivait pas à en cerner parfaitement l'utilité, si bien qu'il était curieux. Quant aux thèmes des fameuses salles et au reste de ce qu'il n'avait pas encore vu, il préférait se taire et attendre de voir plutôt que de poser des questions prématurées.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Allen
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Serveuse au Oogie Boogie Club
Age apparent: Vingtaine
Dangerosité:
13/30  (13/30)

MessageSujet: Re: Demi travail, double vie   Mer 6 Avr - 12:14

Rose avait essayé de rester le plus concis possible, mais il fallait bien reconnaitre que découvrir un nouveau lieu, avec son organisation, son personnel et toutes les petites règles qui régissaient l'endroit, ça restait quelque chose de difficile à appréhender au premier abord. C'est ainsi qu'une fois qu'ils furent dans le couloir, hors de la zone des cuisines, elle s'arrêta pour permettre à Nathan de souffler un peu, reprenant elle-même ses esprits en lâchant mentalement du lest. Est-ce qu'elle avait bien pensé à tout ? Elle avait l'impression de trop parler, pourtant c'était inévitable au vu du nombre de choses à transmettre, se rappelant sa réaction au premier jour ici. Heureusement, tout comme cela avait été le cas pour elle, la Métamorphe savait que le Norme serait bien intégré par les autres, aussi ne s'inquiétait-elle pas. La question qu'il lui posa fit cependant naitre un léger sourire sur les lèvres de la rousse, qui hocha la tête.

- Oui, c'est à la fois que tout le monde connaisse les trois salles du club, mais également pour éviter qu'on ne sature trop de la musique ou de l'ambiance de chacune.

Elle haussa les épaules, une légère rougeur prenant place sur ses pommettes tandis qu'elle continuait son explication.

- Tu es arrivé par la pièce principale, qu'on appelle "Muddy Waters". C'est celle où le club ressemble le plus à une boite de nuit, mais les deux autres sont chacune plus intimistes que la précédente, ce qui fait que la plus grande est "classique", tandis que la seconde possède déjà quelques cages et des zones où les clients peuvent se lâcher un peu plus. On l'appelle la salle "Blues Brothers" et c'est assez "sensuel" comme ambiance, quant à la dernière et bien...

La jeune femme se racla la gorge et haussa de nouveau les épaules, un peu plus nerveusement.

- La "Willie Dixon" ressemble à une sorte de gigantesque salon où les gens peuvent être un peu plus tranquilles, normalement c'est fait pour se détendre, mais on a déjà du dire à certains couples de rentrer chez eux ou d'aller à l'hôtel, parce qu'ils batifolaient sur les canapés.

Rose se rappelait de la fois où un couple était en plein ébat, comme ça, au vu et au su de tous, chose qui l'avait passablement choquée, étant d'un naturel plus discret et réservé quant à ces choses-là qu'elle considérait de l'ordre de l'intimité. Un de ses collègues s'était chargé du problème avec l'aide d'un agent de sécurité, mais il avait fallut plusieurs jours avant qu'elle n'accepte d'y retravailler. Heureusement depuis, elle s'était "habituée".

- Nous avons aussi la zone VIP, qui se trouve au-dessus des trois salles, elle est réservée à certains invités et ce sont en général des personnalités plus ou moins importantes, ou très riches, ou les deux.

Comme dans n'importe quelle salle de ce genre en fin de compte, la rousse n'aimait pas vraiment s'y rendre, elle préférait de loin les ambiances ordinaires, ayant une petite préférence pour la deuxième salle du club. Elle donna les horaires au jeune homme, puis commença à avancer dans le couloir, en direction de la porte permettant de retourner dans la zone publique.

- Est-ce que tu as d'autres questions avant de te lancer dans le grand bain avec nous ?

Demanda gentiment la Métamorphe, prête à l'aider autant de fois qu'il le faudrait si nécessaire. Nathan était si gentil et poli, comment ne pas déjà l'apprécier ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4186-rose-allen-termine#69603
Saul Ziegler
Normes
avatar

Normes


MessageSujet: Re: Demi travail, double vie   Mer 20 Avr - 12:03

Yeux grand ouverts, Nathan écoutait avec attention tous les détails que Rose voulait bien lui donner sur son nouveau lieu de travail. Plus elle décrivait les lieux de façon concrète, mieux il se sentait, mais en même temps quelque chose le dérangeait sans qu'il ne sache exactement quoi. Ce quelque chose était dans l'expression de la demoiselle... Dans la façon qu'elle avait de tourner ses phrases, aussi. Lorsqu'il finit par comprendre où elle voulait en venir, ce fut à son tour de prendre un air gêné, même si le rose ne lui monta pas aux joues comme Saul avait bien du mal à partager son embarras, lui qui en avait vu bien d'autres.

Les jeux sensuels du "Blues Brothers" ne l'inquiétait pas trop. Nathan n'avait pas beaucoup vécu, et ce dans un grand nombre de domaines, mais il pensait pouvoir soutenir cet embarras, quoiqu'il espérât que ça ne le perturberait pas trop et que ça ne l'empêcherait pas de bien faire son travail. Le "Willie Dixon" avait l'air d'être une autre paire de manche. Il passa un doigt nerveux sur l'arête de son nez. Il espérait très fort qu'il n'aurait pas à gérer ce genre de problèmes. Il se voyait mal interrompre quiconque au milieu de... bref. Il n'aurait probablement pas l'autorité nécessaire, même en imaginant qu'il ose intervenir.

"... Est-ce que ça arrive souvent ?"

La raison de son inquiétude devait très probablement se voir comme le nez au milieu de la figure.

Lorsqu'elle aborda le souci de la zone VIP, ce fut au tour de Saul de sentir un vent de panique monter, bien qu'il fit de son mieux pour le cacher. Des personnalités importantes et des gens très riches... Il en avait un peu trop dans son entourage indirect. Si Karl ou bien l'une de ses connaissances haut placées venaient à visiter le club... Si ils prenaient le temps de poser les yeux sur lui, dans le cas où il les aurait servis. Si, enfin, la pièce était juste un chouilla trop lumineuse pour cacher ses traits reconnaissables, il était cuit. Les questions habituelles vinrent à nouveau le perturber : Est-ce que c'était un piège ? Lui avait-on volontairement donné un personnage qui ressemblait à son frère, dans la ville où son frère habitait ? Essayait t-on de se débarrasser de lui ?

Il cligna des yeux. Il avait été brièvement étourdi, inattentif, et il pensa que Rose avait dû remarquer son absence puisqu'il avait omis de lui répondre durant quelques trop longues secondes. Il chassa ses inquiétudes d'un revers de main mental. C'était un club vodoun. Il y avait très peu de chance que les Luz-Descalzo ainsi que leurs richissimes amis mettent les pieds dans un pareil lieu de corruption, étant données leurs convictions religieuses et sociales.

Nathan afficha un sourire timide. Il ne se sentait pas vraiment prêt mais il allait bien falloir qu'il commence à un moment ou à un autre.

"Pour l'instant rien ne me vient... J'imagine que le reste se fera au fur et à mesure. Ah, quoique. Je n'ai jamais été serveur... J'ai une vague idée de comment ça marche, mais concrètement... Il y a une démarche particulière à suivre ? Des écueils à éviter ?"

Il serait plus à l'aise avec une série d'instructions qu'il lui suffirait de mettre à exécution pour être certain d'avoir un comportement correct.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Allen
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Serveuse au Oogie Boogie Club
Age apparent: Vingtaine
Dangerosité:
13/30  (13/30)

MessageSujet: Re: Demi travail, double vie   Mar 26 Avr - 12:09

La gêne qu'éprouvait Rose à la mention des quelques incidents sans gravité qui étaient déjà arrivés pu se voir sur le visage de Nathan quand il réalisa de quoi il était question exactement. Elle en fut désolée pour lui, mais il fallait bien qu'elle le prévienne et qu'il se prépare mentalement à tomber sur ce genre de choses, histoire de ne pas perdre tout ses moyens ni d'être trop secoué comme elle l'avait été. A sa question, légitime, elle répondit avec un mouvement négatif de la tête, un gentil sourire aux lèvres.

- Non, pas tant que ça, c'est juste que cela pourrait t'arriver un jour et je préférais te prévenir c'est tout.

Le sourire timide qu'eut ensuite le jeune homme la conforta dans l'idée qu'il saurait faire ce qu'il faut, fut-ce avec difficulté au début, mais personne ne pouvait être parfaitement à l'aise lors de ses premières expériences professionnelles, ça non. Il n'avait pas de réelles questions non plus, en-dehors de conseils qu'il quémandait et à raison. Les choses à éviter, c'était très important et la Métamorphe acquiesça avec un sourire tranquille, lui faisant signe de la suivre tandis qu'elle lui expliquait ce qu'elle savait de ce métier qu'elle pratiquait depuis quelques années déjà, même si seulement quelques mois ici, à la Nouvelle Orléans. Il fut question des pourboires et des pots-de-vins, de la différence entre eux, de l'importance d'appliquer le règlement strictement à la lettre, de ne jamais hésiter à appeler un collègue pour gérer une situation délicate, voir même directement la sécurité si jamais son intégrité était menacée. Il y eut les mises en garde concernant le flirt au travail, l'importance de rester professionnel autant que possible et d'éviter toute situation qui mettrait à mal l'image du club et de ses employés. Respect, politesse, discrétion aussi concernant le carré VIP et les gens qui s'y trouvaient, bref tout un tas de choses qu'il fallait connaitre et qu'elle lui énuméra jusque devant la porte menant à la partie accessible aux clients et devant laquelle elle s'arrêta, finissant ses recommandations avant de soupirer fortement, un sourire d'excuse aux lèvres.

- Je n'aurais pas cru que je m'occuperais si tôt d'un nouveau venu dans notre équipe, j'espère que tu n'es pas trop perdu avec tout ça.

Rose vérifia sa propre tenue, puis celle du jeune homme, lui souriant un peu plus en hochant la tête, l'air satisfaite.

- Je suis sûre que tu vas très bien t'en sortir, tu verras, puis on sera là aussi à tes côtés pour t'aider. Si tu as une question, si tu ne sais pas où aller ou quoi faire, demande-nous, on te répondra toujours sans problème.

La Métamorphe posa brièvement sa main sur son épaule en un doux geste de réconfort, puis inspira un grand coup pour se donner du courage.

- Allez ! Du courage Nathan. Prêt ?

Demanda-t-elle, attendant son aval avant d'ouvrir la porte, le bruit de la salle principale leur parvenant, entre musique forte au rythme intense et brouhaha des innombrables voix qui se mêlaient au reste. Ils passèrent ainsi le pas de la porte et plongèrent dans ce qui serait la première soirée de travail de l'agent qui avait magnifiquement réussit son infiltration.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4186-rose-allen-termine#69603
Saul Ziegler
Normes
avatar

Normes


MessageSujet: Re: Demi travail, double vie   Lun 6 Juin - 10:50

Au fur et à mesure qu'ils avançaient, Rose donnait des explications précieuses à un Nathan très attentif qui passait son temps à opiner du chef pour montrer qu'il avait bien compris. Ils finirent par s'arrêter devant une dernière porte, sur laquelle le regard affolé du jeune homme se porta. Il était là, le précipice. Il avait les pieds au bord de ce dernier et il ne manquait plus qu'un pas de plus pour qu'il tombe. Ca allait être le moment de vérité... Cette planche de bois qui à l'instant même lui paraissait plus grande qu'elle ne l'était, presque effrayante, était son dernier rempart contre la réalité qui l'attendait au delà du couloir.

Hagard, il se tourna vers Rose, laquelle était en train de lui demander si il n'était pas trop perdu. A dire vrai il ne se sentait pas prêt du tout, mais il tentait de se faire une raison: il ne le serait probablement jamais vraiment, et il allait bien falloir qu'il se jette à l'eau.

"Je ne sais pas si j'ai retenu le détail... mais je pense avoir cerné l'idée globale."

Bien qu'il ne l'ait pas rajouté oralement, on l'entendait presque penser la suite : "J'espère que ça suffira". Ses grands yeux expressifs lançaient de tels signaux de SOS qu'il aurait fallu être aveugle pour ne pas le remarquer. Rose eut la gentillesse d'essayer de le rassurer. Il opina une fois de plus et fit de son mieux pour se détendre. Si il oubliait de respirer, il risquait de faire un malaise en cours de soirée, et ça, ça craindrait vraiment. Surtout si il portait un plateau. Et si il faisait tomber son plateau par pure maladresse ? Pas qu'il fut franchement maladroit de nature, mais embarrassé comme il l'était, il serait bien capable de... Bref. Si il s'engageait là-dedans, il allait vraiment finir par se sentir mal. Mieux valait couper court à cette avalanche de pensées anxiogènes.

... Saul s'amusait de la facilité avec laquelle il parvenait à les invoquer.

Nathan avala sa salive dans l'espoir de dénouer la boule qui s'était formée dans sa gorge. Il se para d'un sourire bravache qui ne parvenait pas franchement à cacher le manque de confiance en lui dans lequel il se noyait. Il cilla quand Rose ouvrit la porte mais, si il donna brièvement l'impression qu'il allait défaillir, il fronça les sourcils et parvint rapidement à afficher une mine souriante. Sa nervosité restait palpable, mais son allant serait probablement suffisant pour satisfaire les clients. Il engloba la salle des yeux en tentant de mettre des numéros sur les tables ainsi que d'identifier celles où des clients attendaient qu'on vienne vers eux, ainsi que celles qui avaient besoin d'être nettoyées. Il lista les choses dont il allait avoir besoin. Les endroits où on avait dit qu'il les trouverait. C'était parti... Suite à un dernier signe nerveux à l'intention de son guide, il prit son courage à deux mains et commença.

Le plus dur était fait. A partir de maintenant, Saul n'avait plus qu'à faire évoluer rapidement son personnage qui malgré sa timidité handicapante apprenait vite et ne tarderait pas à se sentir comme un poisson dans l'eau. Sa relation avec cette serveuse paraissait bien engagée. Il allait falloir qu'il devienne l'ami de tout le monde... Mais il songeait aux avantages qu'il aurait à réellement copiner avec cette fille, et il se rendit compte qu'ils étaient nombreux. Saul décida donc que Nathan appréciait beaucoup Rose, et que cette affection n'irait que grandissant.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

Demi travail, double vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: ¤ SCENE IV : Autours de la ville ¤ :: ║En périphérie║ :: La vieille Plantation :: Le Oogie Boogie Club-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit