AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 3- Les Magies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voodoo Child
Folle à lier !
avatar

Folle à lier !


Identification
Emploi: Planteuse d’aiguilles !
Age apparent:
Dangerosité:
30/30  (30/30)

MessageSujet: 3- Les Magies   Lun 15 Fév - 13:01




Chapitre 3 - Les Magies


Maintenant que vous avez bien saisi l'essentiel de la religion wiccane et ce qu'il vous faut faire (ou éviter) pour être un parfait wiccan, nous allons passer à tout cet ensembe des possibles que votre pouvoir vous procure : la MAGIE. Enfin, les magies, pour être plus précis. Parce que oui, vous n'en aviez peut-être aucune idée, mais vous êtes capables de bien plus que vous ne le pensez... Du bon, comme du mauvais. Twisted Evil

Plan du topic



Revenir en haut Aller en bas
Voodoo Child
Folle à lier !
avatar

Folle à lier !


Identification
Emploi: Planteuse d’aiguilles !
Age apparent:
Dangerosité:
30/30  (30/30)

MessageSujet: La Magie Rituelle   Lun 15 Fév - 13:03


La Magie Rituelle


Ah, la magie de la terre... Ou magie rituelle, si vous préférez. C'est généralement à celle-ci qu'on pense lorsqu'on parle de wiccan, tant et si bien que, pour les non-initiés, la Wicca, ce n'est que ça. Et pourtant, il ne s'agit même pas de la partie immergée de l'iceberg. Mais il est vrai que la magie rituelle est celle qui s'est le plus vite développée et popularisée, au point d'occulter les autres branches de magie, notamment sa comparse cérémoniale, la magie minérale. Elle prend sa source chez les celtes, et on compare souvent les maîtres de la magie rituelle aux druides d'antan. Mais attention, le monde a évolué, et les apparences sont parfois trompeuses : parmi ceux qui excellent dans la magie rituelle règnent les plus blanches colombes comme les pires loups blancs.


Possibilités

"Comment ça marche ?"


Si la magie de la terre est la plus connue, c'est aussi parce qu'on dit qu'avec elle, on peut tout faire. Ce n'est pas tout à fait juste, mais il est vrai que rien n'est impossible tant que l'on respecte les notions d'équilibre et d'harmonie incarnées par la Wicca. Ce que l'Homme a pu créer de façon technologique ou scientifique, la Terre peut l'obtenir via des rituels magiques plus ou moins longs et riches en ingrédients. Sur bien des points, l'art de la magie rituelle wiccane concurrence l'avancée humaine (au sens Norme). D'autant que, tout comme la science et la technologie, elle a besoin d'outils.

Le kit du mage de Terre

Si les ingrédients que nous vous avons listé dans le premier topic sont disponibles pour exercer tous types de magie, la rituelle est la seule à se servir de chacun d'entre eux. Selon le rituel, vous n'aurez peut-être pas besoin de tout, mais il est nécessaire de tout avoir à portée de main. Pour ces raisons, c'est une magie que l'on pratique rarement en-dehors de chez soi (hors petits rituels rapides)

Pour exercer la magie rituelle, il vous faudra toujours un pentagramme, ou pentacle. Dans sa forme simple, il ne s'agit que de l'étoile à cinq branches (chacune représentant un point cardinal et un élément (Air, Terre, Eau et Feu, la plupart du temps objectifiés par des bougies de différentes couleurs selon le sort) et la cinquième pour l'Esprit). Les lunes sont ajoutées pour certains rituels. Quant au cercle, il peut être dessiné à la craie au préalable mais c'est lui que vous allez créer avec votre sel, pour retenir l'énergie magique que vous invoquez, éloigner les Triple Retour négatif et appeler le positif (dans l'optique où votre sort est bénéfique).

Le B.A-BA de la magie rituelle

En magie de la terre comme en cuisine, tout est question d'ingrédients, de précision et de timing (on retrouve d'ailleurs d'excellents Maîtres de la rituelle parmi les chefs les plus étoilés). Si vous n'êtes pas précis, vous courez le risque de créer un tout autre rituel que celui que vous espériez initialement... et cela peut avoir de terribles conséquences, surtout si vous vous attirez les foudres du Triple Retour en brûlant deux feuilles de laurier au lieu d'une.

Privilégiez un lieu calme pour exécuter vos rituels. Le moindre défaut de concentration peut vous attirer de gros ennuis, il est donc préférable de vous enfermer à huis-clos dans une pièce insonorisée afin d'être parfaitement tranquille.

Les rituels prennent du temps, et sont plus ou moins efficaces selon la période à laquelle vous les réalisez. Un wiccan instuit (par sa famille ou par les livres) saura que s'il veut réaliser un rituel de fécondité, mieux vaudra attendre Beltaine que de s'y mettre en plein Samhain : la magie demandée serait beaucoup plus importante, et le sort potentiellement moins efficace. Surveillez donc vos calendriers, quitte à profiter de telle ou telle période de l'année pour vous faire du stock ("Oui, j'ai une magnifique collection de talismans... par contre je n'ai plus de place dans mon armoire").

Quelques petits conseils

En matière de magie rituelle, il vaut mieux être bien préparé. Pensez donc à toujours avoir des réceptacles pour vos sorts (amulettes, talismans, charmes, etc. de bois) afin de ne pas laisser s'évaporer bêtement le résultat de vos efforts. D'ailleurs, sachez que les sorts ainsi enfermés ne se déclenchent qu'à l'aide de sang wiccan : vous pouvez donc les stocker où bon vous semble, tant que vous faites attention à ne pas vous couper (dans la planche à découper de la cuisine, c'est donc plutôt déconseillé).

Aussi, les wiccans les plus dévoués (ou ceux qui pratiquent la magie de la terre le plus régulièrement et ont donc besoin de beaucoup de générosité de la part de la Triple Déesse et du Dieu Cornu) possèdent un autel, sur lequel ils déposent des offrandes aux déités wiccanes. Il peut s'agir d'une table dans un coin tout comme d'une niche d'inspiration chrétienne à l'image de la Déesse, le plus important est de le placer au bon endroit : évitez de le placer près d'objets électriques et préférez la lumière naturelle, mais non-immédiate (pas juste derrière une fenêtre, donc). Un autel dont les offrandes sont abondantes et élégamment parfumées attireront les faveurs des dieux et de leur Triple Retour agréable.


Avantages

"Pourquoi la pratiquer plutôt qu'une autre"


  • En pratiquant une forme de magie connue même des Normes et ce partout dans le monde, il est plus facile pour vous de vivre de votre pouvoir. Et de trouver tous les ingrédients et ustensiles dont vous avez besoin chez le premier apothicaire. Les mages de l'eau ne peuvent pas en dire autant...

  • Si on suit les indications à la lettre, il est rare de rater un rituel de terre. Vouloir s'essayer à un sort trop puissant, où être si mauvais que le Triple Retour s'acharne sur vous, oui. Mais pour faire foirer un rituel (parmi les standards disponibles dans n'importe quel grimoire de quartier, j'entends), il faudrait quasiment le faire exprès.

  • On ne fait pas un rituel pour des prunes : le sort est composé de 8 parties, et donc réutilisable sept fois (si stocké dans des amulettes et autres talismans) : quand on passe des heures sur un rituel, c'est tout de même appréciable comme contrepartie.

  • Si vous faites le bien et que vous préparez des offrandes régulières à la Déesse et au Dieu Cornu, le Triple Retour sera particulièrement bienveillant avec vous... et même si les résultats ne sont pas toujours immédiatement perceptibles, c'est quand même une bonne chose.

  • Comme on l'a dit plus haut, la magie rituelle est l'une des rares qui vous permette de n'en faire (presque) qu'à votre tête : le champ des possibles est illimité, tant qu'on garde en mémoire les principes fondateurs de la Wicca : équilibre, nature cyclique, et harmonie.


Limites

"Parce que rien n'est jamais parfait"


  • Les rituels, c'est LONG. Suivant le sort que l'on cherche à obtenir, cela peut prendre énormément de temps, et même les sortilèges de magie rituelle les plus simples demandent au minimum 20 à 30 minutes entre la préparation et l'exécution. Parfois, c'est trop long pour rester vivant...

  • Certains empêcheurs de tourner en rond (également nommés "incantateurs") ont tendance à pouvoir contrecarrer l'effet d'un sort assez facilement, via quelques mots bien choisis. Quand vous avez passé des heures à préparer le rituel adéquat, c'est un peu rageant.

  • Il est difficile et compliqué d'obtenir un résultat permanent, l'équilibre et l'harmonie terrestre au centre de la magie rituelle étant -par Nature- cycliques. Des effets particulièrement longs, oui, mais définitifs, par forcément. Au bout d'une dizaine d'années, ceci dit, ce n'est pas toujours un problème.

  • Le Triple Retour n'est pas toujours bénéfique. Miroir de vos actions, si vos rituels ne sont pas pleins de bonnes intentions, il risque de vous revenir en pleine tête... plutôt trois fois qu'une. Attention donc à bien doser vos élans malveillants (ou à consacrer beaucoup de sel).



Revenir en haut Aller en bas
Voodoo Child
Folle à lier !
avatar

Folle à lier !


Identification
Emploi: Planteuse d’aiguilles !
Age apparent:
Dangerosité:
30/30  (30/30)

MessageSujet: La Magie des Lignes   Lun 15 Fév - 13:04





La Magie des Lignes


La magie des lignes, aussi connue sous le nom de magie du Feu, est certainement la plus universelle des magies wiccanes, pour la simple et bonne raison qu'elle existe aux quatre coins du monde et qu'elle est, par essence, difficilement contrôlable. Par ailleurs, si les lignes ont fait l'objet de nombreuses études scientifiques de par le monde, il n'y a bien que les wiccans pour savoir le pouvoir réel qu'elles recèlent.

La magie du feu s'appuie sur les lignes telluriques, qui sont reconnues comme étant des endroits où l'électromagnétisme de la Terre fait des émules. Ça, c'est pour l'explication scientifique. Pour les wiccans, il s'agit tout simplement de manifestations plus importantes de la magie qui se trouve au sein de notre planète. Prenez-les comme des "éruptions" de magie, si vous le voulez.

D'ailleurs, de tous temps, les croisements (ou nœuds) de lignes telluriques (également nommées "Veines du Dragon" en Asie) ont été utilisés par les peuples pour bâtir des lieux sacrés, et souvent emplis de magie : Stonehenge, Saint Jacques de Compostelle, le forum de Rome, la pyramide de Khéops, les temples du Soleil de Teotihuacán et de Cuzco... Et parfois même, il s'agit d'éléments naturels déjà présents, comme Uluru, roc sacré des aborigènes australiens, ou le Mont Olympe. Tous ces sites (et bien d'autres encore) se trouvent au croisement de deux (ou plus) lignes telluriques, ce qui explique le pouvoir qui semble y rayonner.

Attention cependant, la magie en abondance n'est pas toujours une bonne chose, et si les lignes sont pratiques, il vaut mieux rester prudent et se méfier des "volcans de magie" les plus imposants. Pour vous donner un exemple parlant, le bien-nommé "Triangle des Bermudes" est le nœud de 5 lignes telluriques. Tout de suite, ça donne moins envie de chercher la concentration de pouvoir, hein...

Possibilités

"Comment ça marche ?"


La magie des lignes est purement instinctive. Une pensée, un geste suffit à l'activer, pour un peu qu'on se trouve non loin d'une ligne ou de l'autre (ce qui n'est pas vraiment compliqué). C'est d'ailleurs pour cela qu'il s'agit généralement du premier phénomène magique que les petits wiccans opèrent, révélant ainsi leur potentiel magique.

L'adolescence est une période jugée "dangereuse" pour les wiccans, car c'est là que la magie des lignes s'exprime avec le plus de force. En effet, un simple sentiment un peu trop puissant (rage, haine, angoisse, euphorie...) peut-être le point de départ d'un sort de magie du feu, ce qui fait que la période de l'adolescence est généralement pleine "d'incidents" dus à une mauvaise maîtrise des lignes. On essaie donc, dès la révélation des pouvoirs du wiccan (normalement à la pré-adolescence), de lui apprendre à gérer son potentiel pour éviter le pire.

Au fur et à mesure que le sorcier wiccan apprend à se contrôler et à dompter son potentiel magique, il lui sera plus facile de choisir quand faire appel à la magie des lignes. Cela ne veut pas dire qu'il maîtrisera mieux la magie elle-même : les lignes ont cette fâcheuse tendance à n'en faire qu'à leur tête, comme le feu peut être de paille ou s'étendre à toute une forêt sans le moindre signe avant-coureur. Vous comprenez pourquoi on l'appelle également "magie du feu", maintenant.

Les réalisations de la magie des lignes sont purement physiques, et assez grossières : vous jouez avec les mouvements internes de la Terre, en quelque sorte, donc il ne faut pas vous attendre à quelque chose de très cadré ou précis. Vous pouvez repousser quelque chose (ou quelqu'un), ou au contraire les attirer à vous, mais il n'est pas toujours garanti que vous ne les recevrez pas sur la tête. C'est également une magie de contact : rien ne peut se passer hors de votre champ de perception, au contraire des magies cérémoniales qui permettent une exécution latente qui ne dépend pas de votre présence.

Enfin, la magie du feu puisse dans vos réserves : elle fatigue, d'abord votre Familier (si vous en possédez un) puis vous-même. Comme toujours, si le sort est trop puissant pour vous (si vous cherchez à repousser 15 ennemis en même temps, par exemple), votre Familier et vous-même risquez d'y passer, et pas de la manière la plus agréable qui soit. Bien entendu, se retrouver sur des nœuds telluriques permet de réduire cette fatigue et par conséquent d'accroître votre puissance, mais comme on l'a vu avec le Triangle des Bermudes, c'est un peu un coup de poker.

Le carré magique

Il arrive qu'à certains endroits où plusieurs lignes telluriques se rejoignent d'une façon précise, apparaisse ce qu'on appelle un carré magique. Ces carrés magiques sont généralement placés aux entrées ouest des églises (qui a dit que les catholiques n'étaient pas des wiccans cachés ?) et permettent, si vous effectuez des mouvements précis, d'ôter un peu de la noirceur de votre aura astrale, qui sera absorbée par les lignes.

Attention, ce n'est pas cela qui va vous éviter les foudres du Triple Retour : on vous l'a dit, purifier son aura, c'est compliqué, cela demande du temps et beaucoup d'autres paramètres qui diffèrent selon les magies utilisées. Mais cela peut vous permettre de gagner un peu de temps. Comme si vous aviez volé une banque et la tétine de bébé, mais que pour faire votre dernier casse du siècle sans vous faire pincer, il aurait fallu éviter de chiper quoi que ce soit à ce mioche pour que le Triple Retour ne vous assomme pas de suite. Le carré magique permet cela : un très léger éclaircissement de l'aura.

Avantages

"Pourquoi la pratiquer plutôt qu'une autre"


  • Avec la magie du feu, pas besoin d'ingrédients : il suffit juste d'une petite ligne pas trop loin et hop !

  • La magie des lignes est instantanée, contrairement à toutes les magies cérémoniales (rituelle, minérale, et leurs dérivés). Et en plus, il n'y a pas besoin de parler, ce qui la rend très discrète... jusqu'à ce que quelqu'un se prenne un coup de boule magique, s'entend.

  • C'est également une magie qui échappe aux lois du Triple Retour : on peut être un super-vilain sans autre conséquence qu'une grosse fatigue (ou pire, suivant la puissance du sort). Cependant, faire le bien via la magie des lignes ne vous apportera rien de plus que le sentiment du devoir accompli, certes agréable, mais pas toujours suffisant.


Limites

"Parce que rien n'est jamais parfait"


  • Utiliser la magie des lignes, c'est risquer de s'exposer à un énorme contrecoup magique : c'est votre Familier qui va être ravi !

  • C'est une magie qui manque de précision : on sait ce qu'on veut faire, mais on obtient rarement le résultat précisément attendu, que ce soit en terme de puissance, de cible, ou de zone d'effet. Oui, les lignes sont capricieuses. Mais elles ont le droit.

  • De même, c'est une magie aux possibilités limitées : à part envoyer valser des gens contre des murs et essayer d'attirer à soi des objets sans se casser le nez, il n'y a pas grand chose de plus à faire avec... Ceci dit, c'est tout de même très utile lors d'un combat ou d'une embuscade nécessitant la fuite.



Revenir en haut Aller en bas
Voodoo Child
Folle à lier !
avatar

Folle à lier !


Identification
Emploi: Planteuse d’aiguilles !
Age apparent:
Dangerosité:
30/30  (30/30)

MessageSujet: La Magie des Mots   Lun 15 Fév - 13:06





La Magie des Mots


Il est impossible de déterminer avec certitude l'origine de cette magie qui s'est certainement développée au fur et à mesure que diverses civilisations de sorciers wiccans ont réalisé l'impact que des phrases précises pouvaient avoir. On a retrouvé des écrits mentionnant une "magie des mots qui font acte" en Mongolie, mais des gravures d'hommes semblant terrasser leurs ennemis par la puissance des mots en Mauritanie, et plusieurs légendes de la tradition orale Inuit font également mention de ce genre de pouvoirs.

Pourtant, malgré sa dispersion de par le monde, la magie des mots, parfois encore appelée magie de l'air, n'est pas parmi les plus usitées. Et pour cause : elle possède une histoire aussi sanglante que les pires légendes de ses comparses cérémoniales. Nombreux sont les incidents magiques qui, au fil des siècles, ont été perpétrés par un mauvais usage de la magie de l'air, tant et si bien qu'elle devint tabou, impraticable dans certains pays. De nos jours, elle a été réhabilitée dans la plupart des pays du monde, mais reste hautement surveillée : très peu nombreux sont les maîtres qui pourraient vous en donner toutes les ficelles pour vous en apprendre l'usage dans toutes ses subtilités.

Selon un sondage réalisé peu après la Grande Révélation de 2048, 53% des wiccans considéreraient que la magie des mots ne devrait jamais être utilisée, 67% la trouveraient peu fiable et ils seraient tout de même 42% à la lier à ces Démons qui referaient surface...

Possibilités

"Comment ça marche ?"


Si on a tant peur de la magie de l'air, c'est parce qu'elle est la seule avec laquelle tout, absolument tout, est possible. Tant qu'on l'énonce correctement et qu'on possède le potentiel suffisant pour ne pas subir un contrecoup si fort qu'on brûlerait de l'intérieur, bien entendu.

En réalité, quand vous utilisez la magie de l'air, vous activez des particules de magie qui se trouvent... ? Bingo, dans l'air. Oui oui, la magie est partout (attention où vous mettez vos doigts à partir de maintenant !), et par conséquent il est possible de l'utiliser. Cependant, manier ces particules peut amener à développer une sorte de surchauffe... Vous voyez quelqu'un qui passe tellement de temps au soleil qu'il finit brûlé au troisième degré ? Pareil. Mais en plus rapide et plus interne. Disons qu'une utilisation prolongée (ou trop puissante) de la magie des mots peut vous faire surchauffer (vous et votre Familier, d'ailleurs) intérieurement, comme si la magie testait votre résistance à son pouvoir.

Pour vous donner une explication plus imagée, disons que vous absorbez la magie présente dans l'air en vous concentrant et que vous la transformez en acte via vos paroles. La magie passe donc en vous pour s'activer, ce qui provoque cette sensation de chauffe et, pour les moins chanceux, de surchauffe (Oui c'est pas très glamour tout ça).

La première image que l'on a de la magie des mots, ce sont les formules telles que "Hocus Pocus", "Alakazam" ou le populaire "Alohomora". Rien n'est plus faux. Les mots que vous utilisez sont ceux de votre langue, et les phrases que vous prononcez sont les plus banales qui soient (ça ôte pas mal de son charme à la chose, n'est-ce pas ?).

Exemple :
Un homme veut envoyer une boule de feu sur une cible spécifique. Il pourra prononcer la formule suivante : "Je veux qu'une boule de plasma d'hydrogène parte de ma paume droite pour aller sur l'homme en blouson bleu. Cette boule fera vingt centimètres de diamètre, elle aura une trajectoire rectiligne accélérée, elle touchera forcément sa cible, sa chaleur et ses flammes ne doivent pas me faire de mal, mais elles doivent pouvoir tuer l'homme au blouson bleu."


On pourrait se contenter d'une simple impulsion des lignes : un coup de boule magique, et tout serait réglé. Clair, rapide, efficace (si les lignes sont de bonne humeur). Pourquoi s'imposer alors tant de précisions qui paraissent, à première vue, superflues ?
Parce que tout ce qui n'est pas clairement explicité lors de "la formule" est laissé au hasard.

Si vous ne dites pas qu'elle fera vingt centimètres de diamètre, vous pouvez vous retrouver avec une balle de golf comme avec un immeuble de vingt étages. Si vous ne précisez pas sa trajectoire, elle peut partir de votre main, atterrir sur l'autre, mais en passant elle aura fait vingt fois le tour de la ville en incendiant trois quartiers sur son passage, etc...

Et d'ailleurs, parler simplement n'est pas assez (sinon, la moindre de vos paroles pourrait être prise pour une formule, et on serait tous morts depuis belle lurette ! Very Happy). Vous devez également insuffler votre pouvoir dans vos mots pour que la magie opère : en général, se concentrer sur ce que l'on veut obtenir suffit, mais pour les wiccans les moins doués ou les sorts les plus puissants, un état proche de la méditation peut être nécessaire.

Avantages

"Pourquoi la pratiquer plutôt qu'une autre"


  • L'avantage considérable qu'apporte la magie de l'air, c'est qu'elle ne demande pas un entraînement extrême : tant qu'on sait qu'elle existe et qu'on est capable de se concentrer suffisamment, c'est bon. Ce qui est tout de même drôlement bien, surtout lorsqu'on pense que la maîtrise d'autres types de magie demandent parfois des années de pratique.

  • De même, c'est la magie où tout est possible, par définition. Tout ce que vous pouvez exprimer et ordonner, vous l'obtenez. Ou presque. Certains prétendent que c'est la plus puissante des magies qui existent, mais les experts tempèrent : elle est puissante simplement parce qu'on a l'impression (pas tout à fait fausse) que tout est permis avec elle.

  • Autre chose d'intéressant : la loi du Triple Retour n'existe pas avec elle. Pas besoin de se demander si sa boule de feu va ternir son aura, puisque notre Triple ami ne se retournera pas. Mais une fois de plus, ce qui ne revient pas en négatif ne revient pas en positif non plus.


Limites

"Parce que rien n'est jamais parfait"


  • Reprenons l'exemple de tout à l'heure : vous voulez envoyer une boule de feu. Dans le feu de l'action, ou sous l'emprise de la peur, vous oubliez de dire qu'elle doit aller tout droit, ou qu'elle ne doit pas incendier la ville... Vous vous exposez au risque de tout brûler, y compris vous-même.

  • Sous son apparente puissance, la magie des mots est donc limitée par son cadre extrêmement rigide : Il faut définir au maximum le champs de ses applications sous peine de faire sortir un monstre incontrôlable du rituel. Cela demande de la concentration, de la rigueur, du temps et du calme, ce qui n'est pas forcément le cas quand on doit utiliser sa magie de toute urgence pour se sortir rapidement du pétrin... ou alors il faut avoir un sacré sang-froid, et dans ce cas-là où est souvent assez malin pour ne pas se mettre dans le pétrin en premier lieu.

  • Bon, on peut tout faire, mais pas tout à fait tout : la magie de l'air fonctionne très mal sur tout ce qui touche à l'enchantement des sentiments, car en magie wiccane comme ailleurs, il est assez délicat d'ordonner à quelqu'un de ressentir quelque chose, quelque soit le sentiment voulu. L'être humain de façon générale apprécie assez peu de recevoir (et à fortiori d'obéir) à ce genre d'ordres. Pour réussir à vaincre cette répulsion, il faudrait être soit très puissant et entraîné, soit accentuer un penchant déjà existant, ce qui facilite énormément les choses.

  • Ce n'est pas parce qu'il n'y a pas Triple Retour que l'on ne paie pas l'utilisation de la magie des mots, bien au contraire : une fatigue extrême, et des douleurs à la limite de l'insupportable, voilà ce dont vous écoperez à trop vouloir vous prendre pour Harry Potter. Nombreux sont les wiccans qui se sont retrouvés comme liquéfiés de l'intérieur pour avoir voulu abuser de cette pratique.



Revenir en haut Aller en bas
Voodoo Child
Folle à lier !
avatar

Folle à lier !


Identification
Emploi: Planteuse d’aiguilles !
Age apparent:
Dangerosité:
30/30  (30/30)

MessageSujet: La Magie Minérale   Lun 15 Fév - 13:08





La Magie Minérale


La magie de l'eau, aussi nommée magie minérale, est un art occulte ancien relativement peu pratiqué malgré les avantages nombreux qu'il présente vis-à-vis de son équivalent de terre. On le trouve décliné de différentes façons un peu partout dans le monde : c'est une magie des îles dont la pratique ne s'est jamais étendue bien loin dans les terres où la rituelle a toujours été la plus utilisée, ses pratiquants ayant fait de leur mieux pour qu'elle reste la référence en matière de magie cérémoniale. Quand on parle de magie minérale, on fait le plus souvent reférence à celle qui était pratiquée originellement en Islande puis qui a gagné une bonne partie de l'Europe du nord. C'est effectivement dans cette zone du monde qu'elle s'est le plus développée et que de véritables maîtres sont apparus pour transmettre leur savoir aux générations suivantes. Bien qu'il soit évident, étant données ses vastes dérivés, que la magie de l'eau ait été pratiquée avec brio dans d'autres portions de la planète à une époque, il est très rare de nos jours d'en trouver des experts en dehors de Scandinavie, et plus rare encore d'en trouver qui le soient dans une autre version que celle qui a été mise au point dans les terres islandaises.

Par la suite on ne parlera donc que de la version scandinave de la Minérale, puisqu'elle est la seule qui soit vraiment pratiquée actuellement, et comme il serait très long et fastidieux d'en lister tous les dérivés.



Possibilités

"Comment ça marche ?"


Au commencement, la magie minérale n'était qu'un outil modeste de divination basé sur les runes nordiques et sur les mouvements de l'eau. On gravait les runes sur des galets ronds en y insufflant des interrogations liées aux symboles représentés puis on jetait le galet dans l'eau. La lecture des ridules à sa surface permettait d'obtenir des indications plus ou moins précises par rapport à la question posée.

Plus tard, on a découvert qu'il y avait d'autres moyens de manipuler les flux magiques subtils présents naturellement dans l'eau. Contrairement à la magie de la terre qui peut être utilisée par des biais relativement directs, la magie de l'eau est fluide et ténue et nécessite, afin de pouvoir être utilisée correctement, qu'on lui donne un contenant et qu'on l'amplifie. Les runes, symboles puissants, ont été les premiers catalyseurs utilisés pour ce faire. Par la suite, les mages islandais ont créé les "schémas".

Les schémas

Les schémas sont des gravures complexes composées d'un symbole contenant, nommé "l'intention", et de runes nordiques placées à l'intérieur du schéma à des endroits très précis dans le but de préciser la nature du sortilège en devenir. La gravure d'un schéma magique a tendance à se faire selon des pratiques ritualisées précises qui tendent à faire passer la magie minérale pour une magie cérémoniale, à l'instar de la magie de la terre. Tout peut être important : l'état d'esprit du sorcier tandis qu'il grave ses runes, la roche dans laquelle il taille, le temps pris entre chaque étape du dessin, la profondeur de la gravure, et même les offrandes réalisées durant la confection du schéma. Il est très important d'être patient et méthodique, appliqué : trop d'empressement pourra amener à un résultat catastrophique. Un dixième de millimètre d'erreur pourra, sur un sort complexe, amener à tout faire rater. Certains schémas demandent plusieurs années de confection. On parle de sorts légendaires que les islandais auraient mis plusieurs siècles à construire, les wiccans de l'île s'étant relayés génération après génération pour continuer l'oeuvre. Les schémas en question n'ayant jamais été retrouvés, et leur utilité étant inconnue de tous, leur existence est communément considérée comme un mythe sans réalité.

Le schéma est gravé à l'intérieur d'un bol ou parfois d'un bain. Tout dépend de la façon dont on souhaite utiliser le sort, ce qui compte étant qu'on puisse mettre de l'eau à l'intérieur du schéma pour qu'elle y soit contenue. Il suffit alors de boire le contenu du bol ou de faire des ablutions dans le bain pour que le sort s'active.

Les sorts de sang : une pratique honnie

Certaines variantes indiquent qu'il est possible de remplacer l'eau par du sang (... de diverses origines) pour tromper la magie et rendre le contrecoup d'un sort puissant moins violent pour l'utilisateur, détachant donc celui-ci des chaînes que les lois de la nature lui imposent. Cette pratique est vivement déconseillée : elle ternit l'aura très vite et parfois il est impossible de la nettoyer entièrement après avoir ainsi joué avec le feu. Des légendes effrayantes racontent que les sorciers s'étant adonnés à ce genre de pratiques ne seraient plus totalement humains, et que certains auraient été jusqu'à perdre leurs capacités au profit d'une nature monstrueuse inconnue. Même si ça n'est que des racontards, les sorciers de l'eau accordent une grande importance aux légendes si bien que les sorts de sang sont totalement bannis. Dans certaines communautés, on allait jusqu'à exiler ceux qui s'y étaient essayé, et encore maintenant c'est un moyen très efficace de perdre toute dignité dans les covents islandais.



Avantages

"Pourquoi la pratiquer plutôt qu'une autre"


  • Les avantages de la magie minérale sont nombreux. Le premier est qu'elle est une magie ou, comme en magie rituelle, presque tout est possible à condition d'y mettre du sien.

  • Elle est ensuite la magie des métamorphoses, des transformations : tout comme l'eau est un élément fluide et changeant, cette magie ne comprend pas le concept d'inertie et ne cherchera jamais à vous faire aller en arrière. En magie de l'eau, tout est définitif. Aucun risque de voir le carrosse se retransformer en citrouille lorsque le douzième coup de minuit sonnera. C'est une particularité très appréciée de cette discipline qui cela dit implique une quantité de dangers non négligeables liés à la puissance impliquée par ces modifications permanentes.

  • La magie de l'eau est rapide. Très rapide. Certes, la construction d'un schéma peut être très lente et difficile, mais une fois qu'il existe et qu'il est gravé dans la pierre... Il est utilisable à volonté. Il suffit de verser de l'eau dans le bol pour obtenir un sort utilisable immédiatement.

  • C'est une magie qui est très sûre quand on possède des schémas fonctionnels dont on sait qu'ils sont bien calibrés, et qu'on sait correctement utiliser. Pas de risque de mauvaises surprises !

  • Si un sort est mal calibré, trop puissant, trop violent, c'est l'utilisateur qui en paiera le prix. Et si cet utilisateur n'est pas le wiccan qui a conçu le sortilège... Eh bien le wiccan s'en sort sans aucun dégâts !




Limites

"Parce que rien n'est jamais parfait"


  • La magie minérale sera malgré tout moins efficace que la magie rituelle pour modifier la réalité qu'elle ne touche pas directement : l'eau doit entrer en contact avec ce que le sort doit changer. Ainsi elle est très efficace lorsqu'on souhaite lancer un sort sur un organisme vivant, mais nettement moins pour créer des illusions magiques dans une pièce, quoique cela doit toujours être possible en étant un peu inventif.

  • En magie minérale, tout est  transformation définitive. Parfois c'est bien, parfois moins. Vous ne pourrez pas l'utiliser pour faire un sort de déguisement qui durera trois heures puis s'effacera. Si jamais vous souhaitez pouvoir revenir en arrière, il va vous falloir posséder le schéma équivalent au contre-sort souhaité. Parfois ça peut être dangereux : il n'est pas bon pour certaines magies de rester activées sur soi trop longtemps.

  • La magie de l'eau est très rapide, mais parfois elle l'est trop, d'autant plus quand on sait qu'elle est extrêmement puissante puisque capable d'altérer définitivement la réalité. Le Triple Retour n'existe pas tel qu'on le connait dans cette discipline mais il en existe une version plus immédiate : toute transformation non naturelle vous fera accuser un contrecoup physique immédiat. Si vous cherchez à aller trop vite, vous risquez bien de tomber raide mort à cause d'une crise cardiaque et en plus, votre familier ne fera pas office de soupape car il est impossible de tromper la magie minérale qui prend pour cible son utilisateur, et pas son concepteur.

  • Paradoxalement la magie de l'eau peut demander d'être très patient : des transformations définitives impressionnantes sont possibles, mais pour éviter de tomber raide mort en les effectuant, il faudra calibrer le schéma pour qu'il agisse très lentement et que le contrecoup soit faible à chaque fois, savoir de combien de temps espacer les séances et combien de temps les faire durer pour être sûr de ne rien risquer.. etc.

  • On ne stocke pas les sorts en magie de l'eau. L'eau chargée de magie ne le reste que tant qu'elle est en contact avec le schéma. Autrement dit n'espérez pas vendre vos productions dans des fioles. Pour cela il vous faudra lier le sort grâce à la magie de la terre, et on commence doucement mais sûrement à ne plus parler de la même discipline : pour faire ce genre de choses, il faut pratiquer l'alchimie.



Revenir en haut Aller en bas
Voodoo Child
Folle à lier !
avatar

Folle à lier !


Identification
Emploi: Planteuse d’aiguilles !
Age apparent:
Dangerosité:
30/30  (30/30)

MessageSujet: Les Incantations   Lun 15 Fév - 13:09





Les Incantations


Largement utilisées au travers du monde, les incantations sont une discipline tirée de la magie rituelle et de la très peu usitée magie des mots. On comprend vite pourquoi lorsqu’on sait qu’elles sont les seules capables de produire des contre-sorts à peu près immédiats malgré la diversité des situations dans lesquelles on pourrait avoir besoin d’y recourir sans attendre. Même au-delà de cette préoccupation de vitesse, elles produisent généralement les sortilèges les plus efficaces et les moins coûteux lorsqu’il s’agit d’en annuler un autre, si bien qu’il est rare de trouver une seule région du monde où les sorciers ne possèdent pas leurs propres formules magiques.

Il s’agit d’un des arts wiccans les plus cadrés : on distingue diverses écoles avec des pratiques très précises et conventionnées. Les incantations ont un petit côté précieux, racé. On les considère comme une pratique noble et depuis l’époque victorienne, il est courant pour ses utilisateurs de se réunir à l’occasion d’obscurs meetings où on s’échangeait des sorts et des idées en même temps qu’on passait inaperçu grâce à la mode du spiritisme qui animait les Normes.



Possibilités

"Comment ça marche ?"


Pour être un bon incantateur, il faut déjà être un bon sorcier. La raison en est simple : afin d’être en mesure de modifier ou d’annuler un sortilège, il faut être en capable de le sentir et de le comprendre assez précisément. Au sujet de la facilité qu’aura un sorcier à percevoir un sort, à détecter sa source, sa cible, et son intention globale (offensive, défensive, neutre), deux choses pèsent dans la balance : la puissance du sorcier ; et son affinité (innée, vibratoire, résonante ou absente) avec la magie par lequel le sort a été lancé.

Mais l’incantateur est un sorcier capable de sentir plus que ça. Plus il sera talentueux et entraîné, plus il lui sera facile de comprendre rien qu’en le percevant la nature d’un sort à proximité. Les très bons incantateurs seront même capables de saisir sans avoir à faire le moindre effort l’utilité exacte d’un sortilège mineur. Généralement, cela dit, l’étape d’analyse et de compréhension du sortilège sera plus demandante.

École latine

Parmi les nombreux mouvements qui forment l’ensemble des rites incantateurs on trouve, largement présente en Europe et en Amérique du nord, ce qu’on appelle l’école latine. Les incantations sont effectivement prononcées en latin, parfois en grec antique. Elle se déclinent en deux principales branches de sorts : les formules et les mélopées. Les formules sont parlées. L’incantateur perçoit le sort puis il va essayer de l’analyser, de le décrypter, grâce à un ensemble de phrases construites. Cette partie du travail est généralement assez mélodieuse comme il est nécessaire de moduler la voix pour naviguer au travers d’un flux magique qui parfois n’est pas très accueillant. Une fois le fonctionnement du sort bien cerné on devient capable grâce à des mots plus secs et des consonnes plus dures de “casser” son noyau pour briser l’enchantement, ou bien de le modifier, par exemple pour qu’il change de cible. Les formules sont connues pour être particulièrement efficaces lorsqu’on souhaite défaire un sortilège. Elles le sont moins lorsqu’on essaie d’en modifier le contenu : il est facile de faire une erreur et de tout casser sans faire exprès. Les mélopées quant à elles ont un fonctionnement plus doux : pour imager, plutôt que d’entrer dans le sort avec une foreuse, on s’insinue plutôt à plusieurs endroits, plus lentement, plus doucement, jusqu’à modifier son contenu à force de le secouer et de le faire vibrer. Il sera presque impossible de briser un sort avec une mélopée mais c’est la méthode préconisée lorsqu’on cherche à le détourner prudemment.

École celte

Un autre courant qu’on nomme “l’école celte” (quoiqu’il soit bien moins institutionnalisé que le courant latin) a cours un peu partout dans le monde et notamment dans les pays où la culture celte a laissé de fortes traces. Ces incantations sont généralement dites en gaéliques (parfois dans des langages plus anciens et même dans certains, aux sonorités scandinaves, dont on a aucune idée de l’origine). Si on trouve des formes de mélopées relativement similaire à l’équivalent latin, les formules sont quant à elles totalement étrangères à cette branche des incantations qui en contrepartie possèdent un type de sortilège inédit : les dissipations. Ces chants rythmiques très spéciaux ont pour particularité d’être prononcés en aspirant le son plutôt qu’en le poussant. Chaque ensemble de une à trois syllabes est séparé par une respiration profonde. La magie du sortilège visé est quant à elle aspirée par le wiccan qui par ce biais peut rapidement réussir à le faire disparaître. L’avantage des dissipations est qu’elles n’obligent pas à fournir un effort compliqué pour décrypter le sort : il suffit de le percevoir même vaguement. Ce type d’incantations est donc à la portée d’un plus grand nombre de wiccans. Le souci, c’est que si le sort était puissant, le corps du sorcier n’appréciera que moyennement cet apport énergétique superflus. Vous pouvez surchauffer très vite. Les risques sont les mêmes qu’en magie des mots.

Ritualisation potentielle

Certains sortilèges puissants peuvent être difficiles à décrypter. Pour se faciliter la tâche les wiccans peuvent en venir à poser une à plusieurs bougies devant ou autour d’eux afin d’inspecter, à l’inclinaison de la flamme, les directions des flux magiques.

Les triades d’incantateurs

Il est rare qu’un incantateur qui prend son art au sérieux reste seul bien longtemps, car le fait est que les sortilèges les plus difficiles à briser demandent la participation de plusieurs wiccans. Pour cela, une tradition veut qu’un incantateur confirmé en trouve deux autres afin de former avec eux ce qu’on appelle une triade d’incantateurs. Grâce à un rituel de magie de terre, les trois sorciers se lient. Il ne s’agit pas d’un lien de familier mais de quelque chose de plus ténu, cela dit les trois sorciers deviennent plus conscients de la présence des autres et plus sensibles à leurs sautes d’humeur. L’intérêt de ce contrat apparaît dans les cas où les sorciers souhaiteraient déjouer un sort expert (la protection de la cache d’un wiccan légendaire mort depuis deux siècles, ou des coffres forts du milliardaire du coin par exemple… comment ça pas légal ?). La difficulté de ces incantations requiert un groupe de trois sorciers, disposés en triangle. Une bougie est généralement posée au centre du triangle qui représente l’oeil de la providence. Le lien existant entre les sorciers de la triade renforce leur pouvoir incantateur, notamment en leur permettant une meilleure synchronisation. La coutume veut qu’un bijou identique soit porté par les trois membres du clan, bijou qui est d’ailleurs chargé de magie lors du rituel de lien même si par la suite il perd tout pouvoir. Traditionnellement l’oeil de la providence est justement gravé dessus car il a été choisi comme symbole représentatif de l’art incantatoire : le triangle, représentation de la trinité, est traversé par l’oeil qui scrute et analyse ses mécanismes. Il va sans dire que cette fâcheuse habitude qu’ont les incantateurs de porter ce symbole sur eux n’a fait qu’alimenter les théories du complot qui voudraient lier illuminati, satanisme et autres sorcelleries.  



Avantages

"Pourquoi la pratiquer plutôt qu'une autre"


  • Parce que c’est la meilleure magie qui soit pour créer un contre-sort : rapide, efficace, relativement peu dangereux… Que demander de plus ? Vos pairs craindront pour la pérennité leurs rituels dès qu’ils vous verront arriver.

  • Quoique dérivées de la magie rituelle, les incantations ne présentent presque aucun risque de Triple Retour : on travaille sur un sortilège qui a déjà été lancé. Le prix a été payé par quelqu’un d’autre que vous… Vous, vous êtes juste le pirate qui détourne l’avion.

  • Parce que vous pouvez vous la péter en disant des trucs trop classes en latin. (... Le pire c’est que c’est presque vrai. Les incantateurs profitent d’un certain panache lié au passif socialement glorieux de cette discipline.

  • Parce qu’en apprenant l’art des incantations, vous deviendrez plus sensible à la magie et serez mieux capable de la percevoir même si votre potentiel n’était pas brillant.

  • Parce que ça peut être plutôt avantageux d’avoir une triade. Si vous êtes du genre à avoir du mal à trouver des alliés, ceux là ne vous trahiront probablement pas. Puis il n’y a pas que pour les incantations qu’il est pratique d’avoir deux potes sorciers sous le coude qui sont du genre à avoir une étrange connexion cérébrale avec vous.




Limites

"Parce que rien n'est jamais parfait"


  • Malheureusement, les incantations ne permettent de désactiver ou de détourner que les sorts de magie rituelle (donc de magie de la terre). Ça serait trop facile, sinon.

  • Si vous vous ratez, vous allez vous prendre un méchant coup dans la tête. Ça peut aller du saignement de nez à l’AVC surprise.

  • Certains sortilèges de magie rituelle sont protégés et vous ne pourrez pas le sentir tout de suite. Il faut que vous soyez rapide à réagir sans quoi, vous regretterez rapidement d’avoir mis votre nez où ça ne vous regardait pas. Vous pouvez déclencher une contre-attaque magique qui peut vous faire rater l’incantation (voir conséquences plus haut), ou simplement vous rendre cible d’une méchante farce (exemple : sortilège piégé qui fait pousser des furoncles sur le visage de quiconque tente de le pirater).

  • Tout le monde n’aime pas les incantateurs… Ça n’est pas très étonnant lorsque vous êtes capables de casser ou de voler en un tour de main ce que les autres ont mis des heures ou plus à produire. Surveillez donc vos arrières.

  • Cette discipline magique est difficile à maîtriser. Elle demande à être talentueux, à avoir beaucoup d'intuition, et ensuite elle demande encore beaucoup de travail pour arriver au top niveau.



Revenir en haut Aller en bas
Voodoo Child
Folle à lier !
avatar

Folle à lier !


Identification
Emploi: Planteuse d’aiguilles !
Age apparent:
Dangerosité:
30/30  (30/30)

MessageSujet: L'Alchimie   Lun 15 Fév - 13:10





L'Alchimie


L'alchimie, ou l'art des potions, est peut-être la magie wiccane la plus connue et diffusée après la magie rituelle. Ce qui n'a rien d'étonnant puisqu'elle est en partie constituée de celle-ci. Ce qui est étrange, c'est de savoir que l'autre pendant de l'alchimie est la magie minérale. Comment un art si méconnu peut-il être partiellement la source d'un ouvrage si universel ?

D'abord, par ignorance, partiellement. Figurez-vous que, pendant très longtemps, l'alchimie n'a été pratiquée que dans les pays d'Asie et du Moyen-Orient. Ce n'est qu'au Moyen-Âge que la pratique s'est popularisée en Europe, bien que la Grèce Antique avait déjà son lot d'alchimistes.

Ensuite, de la même façon que la magie rituelle a effacé sa compagne cérémoniale de la scène, les potions sont parvenues à évincer une partie de ce dont elles ont hérité. En effet, les rituels de magie de l'eau n'étant pas transportables en-dehors du schéma dans lequel ils ont été conçus, les wiccans, au travers des siècles, ont dérivé vers des méthodes qui leur permettait la conservation et la réutilisation des sorts. C'est ainsi que les potions virent le jour, les wiccans experts en la matière préférant le terme "Alchimie".

Possibilités

"Comment ça marche ?"


Bon, il ne faut pas se leurrer, quand on pense "Potions", on a tous en tête l'image d'un grand mec aux cheveux gras et d'humeur aussi noire que ses vêtements qui met des trucs à bouillir dans un chaudron. Navré de vous dire que l'alchimie, la VRAIE, n'a rien à voir avec tout ça.

...enfin presque. C'est vrai qu'il y a des ingrédients. Et de l'eau chaude. Mais la comparaison s'arrête là. Si certaines potions peuvent se concocter dans des chaudron, la plupart des wiccans préféreront l'alambic, pour des raisons de précision et pour permettre aux flux magiques présents dans l'eau de mieux agir. Par ailleurs, afin d'y concentrer l'énergie magique de la Terre, on dessine un pentagramme au centre duquel on ne place par le créateur (soit le wiccan) mais la cible : le flacon qui contiendra votre potion, ou encore l'objet que vous voulez ensorceler (cela peut aller de la petite pilule rouge à la porte de bois, si l'envie vous prend. On sait que le bois retient bien la magie).

Sinon, vous connaissez tous le principe : on mélange des ingrédients précis, selon une recette précise, et on distille le tout (ou partie, suivant les recettes) un temps précis pour obtenir le résultat attendu. Après, vous n'avez plus qu'à bien fermer votre fiole, à replacer votre porte, ou à ingurgiter votre résultat suivant vos désirs.

Les alambics

Tout comme en magie de l'eau le support sur lequel sont gravées les runes influe sur la décoction, le matériau utilisé pour la distillation de certains ingrédients va permettre d'influer sur la durée d'efficacité de la potion.

  • Ainsi, les alambics en aluminium sont les moins coûteux, mais ils demandent un entretien très régulier et ne permettent pas d'influencer la durée initiale de la potion.

  • Les alambics en acier inoxydable ou en inox demandent moins d'entretien, mais n'ont pas de véritable influence non plus. C'est le type d'alambic le plus répandu chez les wiccans, d'autant qu'en étant un peu bricoleur (ou en ayant des contacts avisés), on peut le faire soi-même.

  • Les alambics en verre sont un peu plus coûteux et demandent un entretien assez régulier mais d'une, il est assez facile de voir si votre alambic mérite ou non un bon coup de nettoyage (petit indice : si vous ne voyez plus ce qui y coule, c'est qu'il est temps de vous y mettre avant de créer une potion qui va faire exploser votre sous-sol) ; et de deux, ils permettent tout de même d'augmenter la durée d'efficacité de votre potion du quart. Ce qui, suivant la potion (ou même la situation) n'est pas négligeable.

  • Enfin, les alambics en cuivre sont bien entendu les plus efficaces, non seulement parce qu'ils augmentent la durée de votre potion de moitié, mais aussi parce qu'ils annihilent toute trace de billets verts dans votre porte-monnaie. Vous avez entendu parler du cours du cuivre ? S'il est si haut, c'est à cause des wiccans. Si si, je vous assure.


Une petite remarque cependant : jouer avec les matériaux pour obtenir une potion qui fera effet plus longtemps est certes utile, mais vous attirera les foudres du Triple Retour. Même pour un usage bénéfique, tout à fait, car l'énergie naturelle et l'équilibre de la Nature avait fait en sorte que ces potions durent un temps déterminé. En le prolongeant, vous allez contre les envies de la Nature, par conséquent votre aura se ternira quelque peu. Rien de dramatique cependant, ce pourquoi la plupart des alchimistes aguerris pensent que le jeu en vaut la chandelle.

Les symboles et les cercles alchimiques

Avec l'arrivée de l'art alchimique en Europe au Moyen-Age, et la rencontre de cette pratique avec les mages scandinaves experts de la magie minérale, on a trouvé de plus en plus de symboles présents sur les alambics ou dessinés dans les pentacles-récepteurs, comme une influence plus concrète de la magie de l'eau. Les adeptes de ces méthodes disent que cela augmenterait l'efficacité de la potion, mais cela n'a jamais été prouvé. Cependant, la tradition est restée chez les mages minéraux les plus coriaces, qui s'en sont même servi pour écrire leurs recettes. Ces grimoires codés permettaient donc de ne passer leur savoir qu'à d'autres adeptes initiés à la symbolique, quand d'autres se contentaient d’acrostiches pour dissimuler leurs ingrédients.

Ces types de codages, organisés dans des cercles, sont dits "cercles d'alchimie". Les wiccans s'amusent parfois de la confusion entre ces cercles (qui sont purement décoratifs, ou plutôt là pour empêcher quiconque n'ayant pas les clés et le savoir d'y comprendre quoi que ce soit) et le pentacle, qui lui a une utilité concrète dans la réalisation de la potion.

Avantages

"Pourquoi la pratiquer plutôt qu'une autre"


  • Plus rapide que la magie de la terre, une potion ne prend pas des heures à se préparer... Tant qu'on a les bons ingrédients à portée de main, évidemment.

  • Plus simples de création que les rituels de magie minérale : pas besoin de passer des semaines à graver des bols et à construire des schémas alambiqués à n'en plus finir.

  • Comme elle est en partie issue de la magie rituelle, l'alchimie permet de créer des potions qui se gardent dans le temps, et qui peuvent se déclencher à retardement, au contraire des décoctions de magie de l'eau qui ont un usage et un effet instantané.

  • Parce que c'est toujours classe de se balader avec des fioles de poison et autres joyeusetés potentielles. What a Face


Limites

"Parce que rien n'est jamais parfait"


  • Attention, comme les magies cérémoniales dont elle est issue, l'alchimie est un art de précision : la moindre erreur de dosage peut vous coûter très, très cher.

  • Parce qu'elles proviennent de la magie de la terre, les potions sont également soumises à la loi du Triple Retour. Parfois, ça peut être bien. D'autres fois... beaucoup moins.

  • Bon, l'avantage avec la magie minérale, c'est qu'une fois que t'as passé des semaines à graver un bol, t'as un sort instantané jusqu'à la perte dudit bol. En alchimie, par contre ben... faut te retaper la recette à chaque fois. Donc, fatalement, sur le rapport qualité/prix ça peut s'avérer un peu plus long.

  • En parlant prix : certains ingrédients des potions les plus prisées (les plus rares, aux effets les plus spectaculaires) coûtent... cher. De quoi être plus pauvre que PAUVRE. Mais les résultats sont à la hauteur.



Revenir en haut Aller en bas
Voodoo Child
Folle à lier !
avatar

Folle à lier !


Identification
Emploi: Planteuse d’aiguilles !
Age apparent:
Dangerosité:
30/30  (30/30)

MessageSujet: La Magie de Combat   Lun 15 Fév - 13:11





La Magie de Combat


Apparue en Egypte il y a plusieurs millénaires de cela, la magie de Combat, dont l’usage est vivement déconseillé et dont les pratiquants ont fait l’objet d’une chasse impitoyable à plusieurs époques passées est un art qui de nos jours à presque entièrement disparu. Quelques irréductibles pratiquants restent ici ou là sur la planète, la plupart d’entre eux utilisant du matériel antique déterré clandestinement. Les autorités wiccanes des pays du Moyen-Orient ayant généralement pour politique de chercher et d’isoler ce matériel dangereux pour ne pas qu’il puisse être volé, il est assez rare de réussir à mettre la main sur ces artefacts, à moins qu’ils aient été passés dans la famille entre générations.

Dans tous les cas il ne reste plus aucun expert de cette discipline. On dit que certains mages de l’eau seraient éventuellement capables de retrouver les schémas qui ont permis la création des bols de magie de combat si ils avaient l’occasion d’en étudier un dans le détail, mais deux problèmes se posent encore : les très bons mages minéraux sont rares, et plus encore ceux qui seraient en mesure de décrypter le sens des hiéroglyphes qui recouvrent les fameux artefacts, bien différents des symboles et des runes auxquels la plupart d’entre eux sont habitués. Même parmi les utilisateurs des bols, on n’en trouve aucun qui soit vraiment confirmé dans cet art qui n’en est rendu que plus périlleux à pratiquer.



Possibilités

"Comment ça marche ?"


Tout comme en magie minérale, on utilise des bols dans lesquels des schémas sont gravés. Les bols égyptiens sont couverts de hiéroglyphes qui remplacent les runes et les symboles islandais. Il n’existe actuellement pas de bols de combats transcrits dans la version nordique de la magie de l’eau, si bien que ces équipements sont antiques et rares pour les raisons citées plus haut.

On verse de l’eau dans le bol mais on ne s’arrête pas là. L’eau modifiée par le sort a pour particularité d’attirer les lignes à elle, lignes qui seront donc plus souples et faciles à manipuler qu’habituellement pour le wiccan qui sera en mesure de les diriger, de les concentrer à l’intérieur du récipient où elles infuseront alors.

Une fois bue la mixture met l’utilisateur dans un état second qui lui permet d’atteindre des capacités physiques parfaitement surhumaines, plus puissantes que les renforcements possibles via les autres magies et surtout nettement plus rapidement obtenues. On ne sait pas exactement comment cela fonctionne : aucune des théories magiques actuellement admises n’est en mesure d’expliquer comme les lignes sont en mesure d’offrir de telles améliorations physiques.

Les risques sont nombreux : blessures, folie, amnésie, changement de personnalité… Certaines potions peuvent aussi provoquer de véritables massacres en plongeant leur consommateur dans une sorte d’état berserk dangereux tant pour lui que pour ceux qui l’entourent. Comme avec les sorts de sang en magie minérale il est possible d’augmenter l’effet du schéma en versant dans le bol du sang plutôt que de l’eau, mais les risques pour que cela se passe mal seront d’autant plus grands.

Les légendes égyptiennes parlent d’anciens sorciers qui auraient perdu leurs pouvoirs au profit d’une corruption nettement plus définitive, ce qui recoupe certains autres mythes qui peuplent le folklore des régions possédant la Minérale.



Avantages

"Pourquoi la pratiquer plutôt qu'une autre"


  • Le renforcement physique est possible avec les autres magies, mais il peut être long à obtenir, surtout en rituelle où le Triple Retour guettera toute anomalie crochée dans la matrice. La magie de combat offre les résultats les plus rapides et les plus efficaces. Avec elle, vous pouvez provisoirement gagner la force d’un vampire, ou ses capacités de régénération.

  • Les bols sont une jolie déco. Ou bien vous pouvez aussi manger des cheerios dedans si vous craignez de les utiliser plus conventionnellement - et vous devriez !




Limites

"Parce que rien n'est jamais parfait"


  • Vous ne serez jamais très bon dans cette magie puisqu’il n’en existe plus de maîtres. Vous ne pourrez jamais d’ailleurs produire vos propres sorts. Il faudra utiliser les rares bols sur lesquels vous pourrez mettre la main.

  • Vous pouvez perdre la tête plus ou moins définitivement. Si la magie vous submerge et que vous devenez berserk, les risques sont grands pour que vous fassiez des choses que vous regretterez plus tard. A condition de retrouver une cohérence mentale un jour.

  • Il est rare de trouver des bols qui renforcent tout le corps et encore plus d’être capable de les utiliser : vous n’êtes juste pas fait pour avoir la puissance physique d’un être vingt fois plus résistant que vous. Si votre puissance d’attaque augmente mais pas votre solidité, alors gare aux blessures que vous pourrez vous infliger et qui pourraient aller jusqu’à vous coûter la vie.

  • Cette magie est presque directement dérivée de celle de l’eau et même si elle expire toute seule au bout d’un moment, tout comme la minérale dont elle est issue, elle ne devrait techniquement pas. Le fait est qu’elle possède quelques effets à long terme : Une fois qu’on a utilisé la magie de combat, on n’est plus jamais le même. Certains parlent d’angoisse, d’acouphènes ou de changements d’humeur incompréhensibles. D’autres ont moins de chance et finissent par développer des altérations mentales graves. Certains parlent de possession, mais aucune preuve n’ayant jamais été donnée de l’existence des démons, il pourrait tout aussi bien s’agir d’une superstition.

  • Elle n’est pas légale aux USA ni dans beaucoup de pays d’ailleurs. Si vous vous y essayez donc d’une part vous risquez d’aller très mal et de tuer plein de gens sans faire exprès, mais en plus vous allez avoir des problèmes avec la justice (indépendants du fait que vous ayez tué plein de gens sans faire exprès, s’entend).



Revenir en haut Aller en bas
Voodoo Child
Folle à lier !
avatar

Folle à lier !


Identification
Emploi: Planteuse d’aiguilles !
Age apparent:
Dangerosité:
30/30  (30/30)

MessageSujet: La Magie Runique   Lun 15 Fév - 13:13





La Magie Runique


La magie runique est née du mélange des magies de l'eau et de l'air. Elle est bien plus couramment pratiquée que la magie minérale et il est très courant d'oublier que les runes ont d'abord été utilisées en magie de l'eau avant de donner leur nom à cette discipline hybride qui a connu son essor en même temps qu'on bridait la minérale et qu'on la forçait à rester confinée aux îles.

On trouve des mages des runes partout, et pour cause : dans sa version la plus simple la magie runique est relativement facile à pratiquer. Quoique limitée en puissance, elle permet de se protéger efficacement d'un certain nombre de tracas, dont certains liés à la pratique d'autres magies moins clémentes.



Possibilités

"Comment ça marche ?"


En magie runique, on peut graver un peu tout ce qu'on veut : la porte d'une maison, la couverture d'un livre... mais dans les pratiques les plus courantes, on préfère graver un talisman. Pour cette raison on l'appelle parfois "magie des talismans", quoique les puristes hurleront au scandale si jamais vous vous contentez de cette appellation d'autant plus hasardeuse que le talisman est un support très utilisé en magie rituelle aussi.

C'est une magie modeste mais efficace qui se contente d'amener protection, chance, fortune à ses utilisateurs. Rien d'aussi impressionnant que ce qu'on peut réaliser avec la capricieuse magie minérale, mais au moins on ne risque pas de se tuer à la tâche ni de faire exploser son familier.

Pour activer une rune gravée, son nom doit être prononcé en même temps que le wiccan insuffle sont intention dans le mot, qui par ce biais prend du pouvoir. Les runes les plus complexes (runes liées) peuvent être composées de plusieurs signes de base, entassés les uns sur les autres afin de prendre la signification voulue. D'autres pratiques préconisent les runes en ligne (les runes sont assemblées sur une seule ligne) et les noms de pouvoirs (certains mots qui écrits en rune possèdent un pouvoir particulier indépendant de la symbolique des runes mêmes). Enfin on peut dessiner les runes en bouclier. En règle générale, plus on se rapproche d'un schéma de magie minérale, plus la magie est puissante. Néanmoins les risques qu'on a de se tromper dans le dessin ou dans la prononciation des runes augmente avec la complexité du dessin et il est possible de rater un talisman de cette façon. Il n'aura alors aucun pouvoir.

Les malédictions

La magie runique est en règle générale une magie blanche, utilisée pour faire le bien. Il est néanmoins possible de la détourner à des fins malveillantes : on peut porter malheur aussi facilement qu'on peut porter bonheur. Il est donc possible de lier une malédiction à un talisman. On détourne néanmoins les runes de leur utilisation originale en insufflant une intention contraire. La nature n'aime pas ça, et votre aura se ternira chaque fois que vous ferez ce genre de choses. Prenez garde, de plus, à ce que la malédiction ne vous suive pas vous plutôt que le destinataire du cadeau empoisonné !



Avantages

"Pourquoi la pratiquer plutôt qu'une autre"


  • Parce qu'elle est rapide et parce que si vous êtes du genre looseux, elle vous donnera un coup de pouce non négligeable dans la vie en empêchant certains événements pas très glop d'arriver !

  • Parce qu'il s'agit d'une des magies les plus sécurisées qui soient ! Même si vous vous plantez, dans le pire des cas rien ne se passera. De plus sauf si vous vous essayez aux malédictions, vous ne rencontrerez aucun problème de Triple Retour ni de quelconque contrecoup.

  • Parce qu'elle est facile à apprendre et à pratiquer. Même débutant, vous pourrez déjà lancer quelques sorts sympathiques.

  • Les talismans, tout comme les schémas de magie de l'eau, ne perdent jamais leur pouvoir. Pas besoin d'en refaire un tous les deux jours !




Limites

"Parce que rien n'est jamais parfait"


  • C'est une magie qui a de nombreuses limites puisqu'elle ne sert strictement qu'à protéger et porter bonheur. Ce n'est pas avec elle que vous aller rendre le chien de la voisine violet, ni que vous automatiserez l'entretien de votre jardin.

  • Comme elle est subtile, vous ne saurez pas tout de suite si vous avez réussi ou raté votre sort. Si rien ne se passe de positif au bout de quelques mois, vous aurez le droit d'avoir des doutes.

  • Il n'est pas toujours évident (à moins d'être expérimenté) de définir la portée du talisman. Généralement quand vous le portez autour de votre cou vous voulez qu'il vous porte bonheur à vous, pas au rival qui traîne dans vos jambes H24 au boulot. De la même façon, ça peut être gênant si le dit rival porte une malédiction sur lui, qui pourrait bien vous retomber sur le coin du nez aussi.



Revenir en haut Aller en bas
Voodoo Child
Folle à lier !
avatar

Folle à lier !


Identification
Emploi: Planteuse d’aiguilles !
Age apparent:
Dangerosité:
30/30  (30/30)

MessageSujet: La Magie des Rêves   Lun 15 Fév - 13:15





La Magie des Rêves


La magie des rêves était pratiquée par ceux que l'on appelait communément "les rêveurs" (sans surprise). Ces derniers avaient la capacité de se projeter dans ce qu'ils appelaient une dimensions parallèle, une autre partie du monde terrestre, où se trouveraient les dieux de la magie wiccane, à qui ils demandaient des faveurs.

Cette tradition wiccane, née de l'entrelacement de la magie rituelle et de la magie des lignes, a vu le jour en Océanie, où elle a été extrêmement pratiquée par les différentes tribus aborigènes de ce que l'on nomme actuellement l'Australie et la Nouvelle-Zélande, principalement. Certaines tribus de l'archipel Philippin étaient également friands de cette pratique.

De nos jours, il s'agit malheureusement d'une magie disparue : peu importe le poids des offrandes ou des rituels utilisés, de la puissance du wiccan ou de la profondeur de la transe, il est devenu impossible pour les rêveurs de contacter leurs idoles, et ce depuis le début du 19ème siècle. Aucune théorie n'est parvenue à expliquer les raisons de cet arrêt brutal. Néanmoins, la rumeur selon laquelle les déités wiccanes se seraient installées à la Nouvelle-Orléans ont fait grand bruit dans la communauté wiccane mondiale, et certains rêveurs experts songent à entreprendre le voyage pour tenter à nouveau d'user de leur magie, jusqu'à présent réduite à l'état d'étude théorique.

Possibilités

"Comment ça marche ?"


La magie des rêves, même lorsque qu'elle était assidûment pratiquée, n'était pas considérée comme puissante par les colons wiccans européens qui en ont eu connaissance. Et pourtant, il s'agissait de prestations de magie magistrales.

Le rêveur se plaçait dans un pentacle dessiné au sol, de préférence sur un nœud tellurique, ou du moins sur une ligne et, à l'aide de musiques spécifiques, entrait dans une transe qui lui permettait de projeter son corps astral dans cet autre univers. Les légendes aborigènes racontent que ce serait le Serpent Arc-en-Ciel lui-même (assimilable à la Triple Déesse dans la mythologie de ces tribus) qui aurait glissé aux premiers wiccans aborigènes les notes permettant la rencontre de leurs deux mondes.

Une fois les corps psychique et astral séparés, ce dernier devenait capable de suivre la magie des lignes pour trouver l'entrée de l'autre monde, également appelé "Temps du Rêve". Et, une fois l'arche passée, communiquer avec ses habitants. Il s'agissait essentiellement pour les wiccans d'Océanie de demander divers services, en échange de nombreuses offrandes, bien entendu : protection, dons de voyance, meilleures aptitudes... Suivant l'être auquel on faisait sa demande, le vœu variait, car toutes les entités n'étaient pas capable de faire profiter des mêmes dons. D'ailleurs, il arrivait de ne tomber que sur des refus, ou pire encore...

Les cauchemars

Il arrivait évidemment que, lors de leurs transes, les rêveurs fassent de mauvaises rencontres. Après tout, toutes les entités vivant dans cet univers n'étaient pas amicales, ou promptes à aider. Il arrivaient que certaines prennent un malin plaisir à se jouer du wiccan qui avait voulu les importuner. Attaqués dans un monde où leur corps astral ne leur permet pas de se défendre, nombre de rêveurs se sont vus privés de leur aura, et par là même de leur magie. Perdant la moitié d'eux-mêmes, ces wiccans revenaient brutalement à la réalité mais sans jamais quitter totalement le Temps des Rêves, se transformant en êtres incapables de la moindre émotion ou pouvoir décisionnel. On les appelle "les cauchemars", car ils sont le résultat d'un rêve qui a mal tourné.

Avantages

"Pourquoi la pratiquer plutôt qu'une autre"


  • Bien qu'il s'agisse d'une dérivation de la magie rituelle, les rêveurs ne sont pas concernés par le Triple Retour, puisque l'action qu'ils effectuent (le voyage vers l'autre monde) est totalement neutre.

  • S'il tombe sur une entité amicale qui accepte ses conditions, le rêveur peut alors compter sur un allié de poids pendant des années... voire plus.

  • C'est une magie qui ne demande pas énormément de puissance : n'importe quel wiccan peut accéder au Temps des Rêves, tant qu'il connaît le rituel et la mélodie.


Limites

"Parce que rien n'est jamais parfait"


  • D'abord, cette magie est brutalement devenue inutilisable. Les tribus aborigènes restantes imputent cette dégringolade du rêve à la colonisation européenne, mais c'est une théorie qui n'a pas été prouvée (et l'on sait bien que notre société accorde peu de crédits aux dires des marginalisés).

  • Il y a toujours le risque que votre voyage ne serve à rien : vous pouvez ne rencontrer personne (l'autre monde est vaste), ou ne tomber que sur des entités qui refuseront de vous apporter leur aide. Plus dangereux, vous pouvez aussi tomber sur des êtres qui, non contents de vous refuser leur aide, se chargeront de votre cas et vous transformeront en cauchemar.

  • Bien que la magie des rêves ne demande pas une grande puissance, elle est extrêmement fatigante : le Rêve est loin d'être reposant, et plus on passe de temps dans l'autre monde, plus on aura besoin de repos par la suite.



Revenir en haut Aller en bas
Voodoo Child
Folle à lier !
avatar

Folle à lier !


Identification
Emploi: Planteuse d’aiguilles !
Age apparent:
Dangerosité:
30/30  (30/30)

MessageSujet: Les Mantras   Lun 15 Fév - 13:16





Les Mantras


Issus des spiritualités orientales, les mantras forment une partie d’un ensemble dense et complexe qui a la particularité de n’avoir initialement pas été pensé par les wiccans, ni pour les wiccans. Incidemment il existe de nombreux normes qui, dans ces cultures, pratiquent assidûment la récitation des mantras et pensent être en mesure, grâce à eux, d’atteindre des niveaux de conscience élevés ou d’agir sur la réalité. Seuls les wiccans sont cela dit capables d’utiliser ces techniques afin de lancer des sorts effectifs dont la réalité des conséquences n’a aucun moyen d’être remis en question : généralement, les mantras de wiccans sont loin d’avoir des effets discrets.

Il est intéressant de noter que parmi toutes les pratiques spirituelles hindouistes, bouddhistes, taoistes, tantristes… etc, d’autres que les mantras permettent aux sorciers de ces cultures d’atteindre des résultats similaires à leurs collègues d’occident. Néanmoins les mantras forment un ensemble à part puisqu’ils sont les seuls à permettre l’hybridation de la magie des mots et de la magie des lignes. L’utilisation des mantras reste assez rare hors des pays où ils ont été conçus, mais est tout de même plus répandue que la magie minérale ou que celle des mots.



Possibilités

"Comment ça marche ?"


Les mantras sont des sons, ou des ensembles de sons ou même de mots, qui possèdent le pouvoir d’agir sur la réalité. Contrairement à la magie des mots qui se base sur le sens des paroles prononcées par le sorcier, les mantras peuvent parfois ne rien vouloir dire du tout, et ce n’est pas cela qui compte. Leur mélodie et la précision mathématique de leur construction facilite la méditation et agit sur l’esprit. On associe des formes aux sons et c’est de cette manière que les wiccans sont aussi capable d’utiliser la puissance de ces mots pour agir sur les lignes plus subtilement qu’il pourraient le faire en les manipulant directement. Les mantras sont généralement prononcés en sanskrit.

On peut utiliser des mantras dès lors qu’on cherche à agir sur le monde physique d’une manière que les lignes permettent : faire vibrer les lignes pour chauffer l’air, ou l’eau, soigner par le magnétisme, faire bouger des objets à distance, immobiliser physiquement une personne…

Il arrive que les mantras soient prononcés par plusieurs personnes au cours de cérémonies spécifiques. Si ces personnes sont wiccanes, l’effet du sort pourra éventuellement être décuplé. Néanmoins il est tout à fait possible de les prononcer individuellement et sans préparation.



Avantages

"Pourquoi la pratiquer plutôt qu'une autre"


  • Avec les mantras, on obtient des résultats rapides. Si vous n’avez plus de sorts préparés sous la main, en réciter un plutôt que de refaire vos stocks en accomplissant un rituel pourra éventuellement vous gagner un peu de temps.

  • Vous aimez la magie des lignes mais vous la trouvez un peu trop violente, brusque, incontrôlable ? Les mantras vous permettront d’y toucher de façon à la fois plus subtile et plus sécurisée.

  • Les mantras sont bénéfiques aux normes pour des raisons qui vous ne laisseront pas de marbre non plus : ils facilitent la méditation, ils sont hypnotisant et permettent d’atteindre des états de conscience divers. Il paraît qu’ils étaient en mesure d’aider les adeptes de la magie des rêves à “décoller” plus facilement.

  • Certaines méditations, à force d’être pratiquées, rendront votre aura plus brillante en vous permettant d’épouser votre foi wiccane comme jamais.

  • En pratiquant beaucoup il est possible de développer des capacités de synesthésie et d’être en mesure de voir les sons et d’entendre les formes. Avouons que ça peut-être embêtant dans la vie de tous les jours, mais ça aide à comprendre les mantras et la façon dont ils agissent sur les lignes en les tordant selon des motifs particuliers.




Limites

"Parce que rien n'est jamais parfait"


  • Il est certes facile de prononcer un mantra, mais il est beaucoup plus difficile de le créer : un peu comme avec les schémas de magie minérale et leurs runes, les mantras demandent une connaissance minutieuse des sons et de leurs effets sur les lignes. Ils suivent des motifs mathématiques précis et des facteurs tels que la résonance, les variations, les inversions, la distribution des sons, peuvent rapidement modifier tout l’effet d’un sortilège.

  • Leur action sur le monde physique est assez directe et pourrait généralement être remplacée sans problème par un phénomène tout à fait naturel. Pas de problème pour user de pouvoirs télékinétiques, mais n’essayez pas de faire pousser une plante en accéléré avec les mantras, ni même de réparer vos lunettes cassées, ça ne marchera pas. C’est déjà pas mal qu’ils permettent le magnétisme.

  • Attention à la prononciation : les conséquences d’une faute sur un son peuvent piquer. Vous pouvez perdre le contrôle du sort et vous faire très mal. Dans le pire des cas les vibrations peuvent abîmer votre aura éthérique et compromettre votre talent magique.

  • Aucune conséquence n’est à craindre si vous utilisez les mantras avec parcimonie, sans créer d’ouragan de magie. Par contre si vous êtes un peu trop brutal avec les lignes, elles vous le rendront aussi bien que si vous les aviez utilisées directement. C’est votre familier qui sera content !



Revenir en haut Aller en bas
 

3- Les Magies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: ¤ SYNOPSIS ¤ :: ║L'encyclopédie║ :: Ethnologie :: Les sorciers wiccans-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit