AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Un trésor au milieu des débris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Camille de Briene
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Accordeur/ Agent de l'Ordre
Age apparent: 24 ans
Dangerosité:
18/30  (18/30)

MessageSujet: Un trésor au milieu des débris   Mar 12 Jan - 23:40

L'hiver en Louisiane était très doux pour Camille, comparé à ce qu'il avait eut l'habitude de vivre en Irlande. Et alors que le soleil commençait à se coucher et que la température chutait, le Wiccan se tenait là, pas si vêtu que ça. Jean, baskets. Ses seules armes contre le froid semblaient être son sweat-shirt noir aux manches retroussées et ses gants de cuir qui s'arrêtaient aux poignets. La question dès lors était de savoir où et pourquoi. Camille avançait dans les décombres d'une vieille usine de chaussures, face à un champ de coton. L'usine en question était complètement en ruine, certaines façade s'étaient effondrées tandis que la nature reprenait ses droits . La végétation avait grimpé lentement mais surement le long des murs de pierres rouges. Lui tricotant une forme de pull vert et marron agrémenté d’absence de verdure par endroits. Voir même de trous de brique suite à des effondrements.

Le décors était à la fois insolite et splendide. Une pièce principale, très grande où la production devait être réalisée. Le plafond était semblable à du gruyère, il pouvait y voir la pièce qui se trouvait au dessus d'ici. Des bureaux, la direction supposait-il. Les machines à coudre les semelles, les chaises. Tout le mobilier était absolument rouillé et ou couvert de végétation. Le sol était redevenu fertile là où les rayons du soleil venaient se frotter. Si bien qu'il marchait dans l'usine comme sur du gazon.

Ses yeux verts étaient à l'affut, ils semblaient chercher quelque chose. Et visiblement, le jeune Wiccan n'avait pas trouvé ce qu'il cherchait au rez de chaussée. Et pourtant il avait bougé et rebougé tout ce qu'il y avait à bouger. Ouvert tout les tiroirs à ouvrir. Mais voilà, il devrait monter, prendre le risque de poser ses pieds sur le gruyère.

Le pourquoi peut-être ? Alors qu'il soupirait Camille montait les marches grinçantes de l'usine de chaussure se rappelant ce qu'il devait faire. Trouver un objet de valeur sentimentale, assez cher à un esprit pour l'exorciser. Ce dernier semblait hanter les descendants des propriétaires de l'usine. L'Ordre avait hérité du contrat. Mission alimentaire en somme. Son enquête lui avait permit de découvrir que le champ de coton en face appartenait autrefois à la famille des propriétaires de cette usine. Il murmurait alors pour lui même:

- Une esclave revancharde...On peut pas lui en vouloir.

Camille montait les marches par trois puis arrivait face à une double porte cadenassée. Pas de problèmes, il se baissait et empruntait la défonce de la porte droite. Faisant attention de ne pas se cogner, le trou était largement assez grand pour laisser passer un homme. Sans surprise, le lieu avait du être très largement squatté. Camille commençait ses recherches dans la nouvelles pièce tandis que les rayons du soleil viraient petit à petit à l’orange cramoisi. La nuit ne tarderait pas et il devrait se dépêcher. Un crac se fit entendre, un frisson le parcouru, il se redressa alerte tandis que ses yeux cherchaient partout la source de ce bruit.
Revenir en haut Aller en bas
Eden Brewster
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Serveuse au Trick O'Clink
Age apparent: 23 ans
Dangerosité:
12/30  (12/30)

MessageSujet: Re: Un trésor au milieu des débris   Dim 17 Jan - 2:02


En cette fraîche journée, Eden avait décidé d’enfourcher sa moto et d’aller explorer les environs. Apprendre à connaître la Nouvelle Orléans était une chose, mais elle voulait aussi apprendre à connaître les environs. C’était toujours utile quand on était un petit animal espiègle qui aimait vadrouiller et aller se perdre un peu partout, ce qui n’arrivait jamais si elle ne connaissait l’endroit par avance. Une mauvaise expérience et une mort imminente avaient suffit à la vacciner côté exploration des contrées potentiellement sauvages. Et puis, c’était le bayou ici et elle peur de croiser plus gros que des sauvages, comme des alligators ou autres bestioles par franchement amicales contre lesquelles elle ne pourrait pas grand chose. En même temps, il ne fallait se leurrer, en temps qu’écureuil volant, Eden était impuissante devant la plupart des autres espèces animales et ne pouvait compter que sur sa rapidité et sa capacité à planer pour se sortir sans dommage de la plupart des situations.

Le jour déclinait et après moult détour pour aller voir tel ou tel endroit, Eden était enfin sur le chemin du retour, casque bien enfoncé sur la tête, veste de cuir sur les épaules, pull à col roulé noir pour se protéger du froid, jean, rangers et sa clé autour de son poignet. Elle reconnu la périphérie de la ville quand elle en approcha. Elle avait hâte de rentrer chez elle pour se payer une bonne nuit de sommeil avant d’attaquer la journée du lendemain. Seulement il sembla soudain évident que la soirée n’allait pas se passer comme ça et elle baissa les yeux vers sa moto quand celle-ci commença à montrer des signes de faiblesses. Il se passait quelque chose d’anormal et un rapide coup d’oeil à la jauge d’essence la mit sur la voie. Ah c’était bien les détours multiples pour aller voir ci et ça, mais tenir compte de la quantité d’essence nécessaire pour rentrer aurait été un peu plus matin pour le coup.

Elle soupira derrière son casque et eut tout juste le temps de quitter la route avant que sa bécane ne tombe définitivement en panne sèche. Le moteur cala et elle coupa le contact. Il n’y avait pas grand chose d’elle mais elle se mit tout de même en quête d’une âme bien vivante. Les deux pieds au sol, elle poussa sa moto un long moment avant de tomber sur un bâtiment abandonné. Le lieux, en parti recouvert par la végétation, semblait en ruine depuis des lustres et ça n’était certainement pas là qu’elle allait croiser quelqu’un susceptible de l’aider. Elle allait donc poursuivre son chemin quand elle perçu un mouvement du coin de l’oeil.

Il y avait quelqu’un dans ce bâtiment abandonné, elle aurait juré avoir aperçu une silhouette à travers un trou de la façade. Elle s’arrêta, faisant peser le poids de sa moto contre sa jambe pour soulager ses bras et scruta les trous de la façade, espérant y voir quelque chose ou quelqu’un. Quoique… Ses mains tremblaient sur son guidon et, sous son casque, ses yeux étaient plissés et sa respiration légèrement plus saccadée. En bonne trouillarde, Eden priait presque pour que ses yeux lui ai joué un mauvais tour. Mais en temps que demoiselle en détresse, elle rêvait de trouver quelqu’un qui pourrait lui venir en aide. La dépanner d’un peu d’essence ou la conduire en ville pour acheter un bidon.

Elle sursauta quand ses yeux captèrent de nouveau un mouvement dans le bâtiment. Il y avait bel et bien quelqu’un et elle était franchement tiraillée entre le soulagement et la crainte. Elle pourrait toujours s’enfuir en cas de problème, mais abandonner sa moto lui paraissait être une très mauvaise idée. Surtout qu’elle avait prit ses papiers avec elle, elle ne tenait pas vraiment à devoir tout abandonner ici sous peine de ne pas avoir le courage de revenir pour les chercher.

Elle prit une grande inspiration et poussa sa moto plus près de la bâtisse pour la cacher au milieu d’un bosquet bien touffu qui la camouflerait efficacement. Elle ôta son casque, fourra ses gants dedans et posa le tout sur son engin avant de remonter ce qui semblait être une usine depuis longtemps désaffectée. Plutôt que de s’embêter avec une porte qu’elle n’avait pas envie de chercher, elle se faufile par un trou suffisamment pour la laisser passer et arpenter le rez-de-chaussée dans le plus grand des silences. il n’y avait personne en bas mais elle percevait une odeur. Il y avait quelqu’un d’autre qu’elle ici, c’était certain. Certainement un Norme mais elle n’aurait pu en jurer rien qu’avec l’odeur. Ce que cet autre être faisait ici, c’était une bonne question et elle n’était pas certaine de vouloir connaître la réponse.

Elle entendit des bruits de pas en haut de l’escalier et s’y engagea prudemment. Elle fixait le palier et se fit sursauter elle-même en marchant sur une planche plus usées que les autres et qui manqua de céder malgré son faible poids. Elle grimpa les dernières marches à toute vitesse, le coeur battant la chamade. Eden détestait les bruits parasites qui brisaient le silence de façon tout à fait impromptue et ne se sentit en sécurité que quand elle eut rejoint le seuil de l’étage et ce malgré les nombreux trous qui offraient une vue imprenable sur le bazar de la pièce du dessous.

Elle resta aux aguets, mais n’entendait rien du tout. Elle devait avoir effrayé la personne qui se trouvait déjà sur place. C’était un comble quand même, qu’une trouillarde comme elle soit capable de faire peur à qui que se soit. Prudente et pas rassurée, elle serra ses bras contre elle et fit quelques pas timides sans savoir où aller.

”Il y a quelqu’un ? Je suis désolée si je vous ai fais peur, je suis tombée en panne à côté d’ici et j’aurais besoin d’un coup de main pour retourner en ville.”

Elle cessa de bouger, à l'affût du moindre son et regardait de tous les côtés en proie à un très grand stress.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4098-eden-brewster
Camille de Briene
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Accordeur/ Agent de l'Ordre
Age apparent: 24 ans
Dangerosité:
18/30  (18/30)

MessageSujet: Re: Un trésor au milieu des débris   Lun 18 Jan - 10:33

Par réflexe Camille s'était caché derrière un bureau. Moisi, l'odeur n'était pas des plus agréable et la posture qu'il avait, la tête penchée en avant, lui donnait mal à la nuque. Alors non, il ne pourrait pas attendre des heures que cette personne s'en aille. Une voix, une femme. Au vu des petits pas, elle devait être assez menue. Lentement, Camille se redressa mais ne vit personne. Cette personne n'était pas entrée par le trou de la double porte.

Soupirant, il se dépoussiéra puis se dirigea vers la porte sans chercher à être brusque ou discret. Marcher de manière normale, après tout, et c'était vrai, il n'y avait rien à craindre.  alors de sa voix accueillante il prit la parole:

- Oui, il y a quelqu'un. Par le grand trou, ici. Pas de bol de tomber en panne dans un coin comme ici. Rassurez vous je suis tout seul, et je ne mord pas.

Camille fit passer sa main par le grand trou puis s'accroupit à bonne distance qu'elle puisse le juger. Ses cheveux châtains étaient dans un déséquilibre harmonieux et ses yeux verts fixaient le personnage entrant. L'accent Irlandais de Camille était notable, même si on ne savait pas d'où cet accent provenait, il n'était pas Américain pour sûr. Son ton était cordial et sa posture pas menaçante pour un sou. Ajoutez à cela qu'il avait une bonne bouille semblant totalement inoffensive et vous avez le portrait.

- Je cherche un truc ici, mais si vous voulez je vous dépose après en ville.

Le Wiccan n'avait qu'un seul casque, mais il pourrait s'en passer pour quelques minutes. Puis tout dépendait de la panne, peut-être pourrait-il la régler sur le tas. Bien qu'il se sentit presque sexiste sur le moment, il prévoyait tout de même le manque de compétence des gens dans certains domaines. Comme la mécanique, qui était un grand classique féminin, soit disant. Il s'en voulu de penser ça et se força à trouver quelques exemples masculins pour contre balancer. Lui entre autre, n'était pas un expert non plus. Une fois son auto flagellation terminée, il se retourna vers le bureau cherchant des yeux. Face à lui, le mur effondré laissait entrevoir un spectacle insolite.

Le soleil couchant venait embraser les fleurs de cotons peignant un tableau au mille couleurs de feu. C'était au moins la bonne surprise de la soirée, parce qu'il était convaincu qu'elle serait la seule. Camille eut une idée, il prit son téléphone et fit une photo du spectacle qu'il envoya à quelqu'un avec un petit message. Amusé, il se tourna alors vers la porte, voir si la nouvelle venue viendrait braver le danger. Le soleil tombait et plus ce dernier laisserait place aux ténèbres de la nuit, plus l'atmosphère se remplirait de magie. Il le savait. Camille espérait seulement pouvoir trouver ce dont il avait besoin avant que la noirceur de la nuit ne les ait trop envahis. Il devait trouver cet artefact, cet objet chargé de sentiments, de souvenirs pour cet esprit...Sinon il ne pourrait pas le chasser.
Revenir en haut Aller en bas
Eden Brewster
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Serveuse au Trick O'Clink
Age apparent: 23 ans
Dangerosité:
12/30  (12/30)

MessageSujet: Re: Un trésor au milieu des débris   Dim 14 Fév - 13:34


Ses bras toujours serrés contre elle, Eden sursauta à nouveau en entendant enfin du mouvement. La personne qu'elle avait aperçu de loin était, semblait-il derrière une double porte affublée d'un trou béant. Elle ne s'en approcha pas immédiatement mais se pencha en avant légèrement de biais pour voir par le trou à qui appartenait la voix qui retentissait enfin. Voix qui était porteuse d'un accent dont elle aurait été incapable de déterminer l'origine même si elle l'avait voulu;

"Je ne me plains pas, ma moto aurait pu tomber en panne sèche dans un endroit encore pire. Après tout, vous êtes là !"

Sa voix souriait en même temps que son visage. Elle se détendit enfin et pu mettre un visage sur la voix en question. Un visage doux et accueillant qui chassa immédiatement son stress. Néanmoins, une question surgit dans sa tête. Qu'est-ce qu'il fichait ici, dans cet endroit paumé et abandonné depuis des lustres. Elle avait du mal à croire qu'il y ait quoique se soit d'intéressant à dénicher dans le coin et il n'avait, de toute façon, pas le look de l'antiquaire à la recherche de la perle rare. Alors certes, l'habit ne faisait pas le moine, mais il ne fallait pas pousser non plus.

"Ca serait vraiment adorable de votre part !"

Elle le regarda se détourner et se redressa finalement. Elle s'avança d'un pas prudent pour aller s'accroupir devant l'ouverture et s'y glisser avec aisance. Cette pièce était à l'image du reste du bâtiment, en ruine, abandonnée et sans dessus-dessous. Elle marcha tranquillement pour rejoindre l'homme et laissa une exclamation d'extase lui échapper devant le spectacle qui s'offrait à eux. Si l'endroit était misérable, la vue était magnifique et elle ne put s'empêcher de sourire largement. Rien que pour ça, elle était contente d'être tombée en rade ici et pas ailleurs.

Puis elle se retourna et observa la pièce avant de porter son attention sur l'archéologue spécialisé dans les ruines modernes. Tout ici lui donnait envie de prendre ses jambes à son cou avant que le bâtiment ne s'écroule sur leur tête.

"Est-ce que je peux vous aider à chercher ?"

Elle tourna le dos au superbe spectacle, qu'elle regretta de ne pas pouvoir immortaliser. Et s'avança vers le trou béant pour se pencher en avant de regarder au travers.

"Le sol à l'air très instable, mais je pourrais m'y faufiler sans problème si vous me dites ce que vous chercher !"

Elle se redressa et fit volte-face, un large sourire accroché aux lèvres. Il allait l'aider avec son problème de moto, la moindre des choses était de lui rendre la pareille et de l'aider en retour avec son problème de recherche. Et puis, sous sa forme animale, il y aurait peu de chance que le sol cède sous son poids. A vrai dire, elle serait suffisamment légère pour ne même pas faire grincer les planches. Et quand on était capable de faire de larges bonds et de planer, on ne craignait pas certainement ce genre de sol même s'il s'apparentait plus à du gruyère qu'à un endroit où on avait un jour pu poser ses pieds.

Toujours souriante, elle tendit finalement la main vers l'homme en lui offrant un regard chaleureux et innocent.

"Je m'appelle Eden !"

Tardif comme présentation, mais mieux valait tard que jamais comme on disait.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4098-eden-brewster
Camille de Briene
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Accordeur/ Agent de l'Ordre
Age apparent: 24 ans
Dangerosité:
18/30  (18/30)

MessageSujet: Re: Un trésor au milieu des débris   Sam 5 Mar - 23:59

Le regard de Camille se posa dans celui d'Eden., il la détaillait un peu. Il était assurément amusant de voir comment tout deux semblaient être des opposés de caractère. Les yeux verts émeraudes de Camille contrastaient avec ceux gris d'Eden. D'un côté le chaud, de l'autre le froid. Par ailleurs, l'aisance de Camille sur le lieu, son regard remplit de fougue contrastait aussi avec la nature peureuse d'Eden.

Enchanté, Camille s'approchait d'elle et lui serrait alors la mais avec un sourire chaleureux. Même si les planches grinçaient en dessous de ses pieds il n'était pas du tout en état de stress ou de doute. Si un sentiment négatif était en train de monter en lui c'était celui de devoir repousser sa mission à plus tard...Tant pis, il faudrait faire avec car il n'engagerait pas une inconnue dans un conflit ou une mission qui se rapproche plus ou moins de l'Ordre. Camille changeait d'avis, là où il venait de proposer de la ramener en ville après avoir cherché, il décidait de l'emmener en ville directement. D'un ton agréable il répondait alors.

- Je me nomme Camille, et enchanté de vous rencontrer.


Une fois sa main serrée il fit un petit tour sur lui même, agile tel un danseur puis avec un air amusé il abandonnait totalement l'idée de continuer. La proposition d'Eden pour chercher était alléchante mais ils étaient à court de temps et elle devait s'éloigner d'ici. Le Wiccan se massait la nuque avant de reprendre.

- Pas de problèmes, je suis à moto aussi. C'est marrant. Maiiis tout compte fait je vous propose de partir en ville tout de suite les stations essences ne veillent pas jusqu'à tard. Je pense qu'il y aura moyen de mettre un litre ou deux dans une bouteille pour vous dépanner.

Du coup Camille prenait le chemin de la sortie repassant par où ils étaient venus avant de se tourner et de lui demander le visage illuminé tel un gamin de huit ans. Car après tout c'était un peu ce qu'il était quand il s'agissait de parler de magie, de baston ou de moto.

- Vous avez quoi comme machine du coup ?

Petit à petit ils descendraient les escaliers pour sortir du bâtiment où la moto de Camille les attendait. La machine était une nippone. Une Suzuki pour être précis, GSR 750 centimètres cube. Son bolide était principalement blanc avec des parties de carénages noires. Son casque était calé entre le compteur et le réservoir pour ne pas tomber. En moins de deux ils arriveraient en ville. Camille tirait la langue avant de dire à Eden non sans un air taquin:

- J'espère que vous n'avez pas peur à moto.
Revenir en haut Aller en bas
Eden Brewster
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Serveuse au Trick O'Clink
Age apparent: 23 ans
Dangerosité:
12/30  (12/30)

MessageSujet: Re: Un trésor au milieu des débris   Ven 18 Mar - 15:08


Les deux sourcils d’Eden se haussèrent simultanément quand il décida de changer d’avis et de la conduire immédiatement jusqu’à une station essence. Et ces recherches alors, il abandonnait déjà ? Ça ne devait pas être si important que ça alors. Elle regarda autour d’elle, de toute façon, avec tout le bazar qu’il y avait ici, ça devait être comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Il allait y laisser sa jeunesse, qu’il cherche maintenant ou qu’il revienne plus tard. Ils auraient certainement eu plus vite fait à deux, mais puisqu’il ne semblait pas désirer l’aide de l’écureuil, l’écureuil n’allait certainement essayer de lui forcer la main.

”C’est comme vous préférez ! Mais c’est vrai que ça m’arrangerait que ma moto ne passe pas la nuit ici.”

Elle lui emboîta le pas dans les escaliers, toujours méfiante quand au fait de se prendre un morceau de plafond sur la tête. Cet endroit était vraiment le dernier où elle aurait mit les pieds si on lui avait laissé le choix. Rien ici ne donnait envie de s’y attarder et elle eut à peine le temps de se composer un visage souriant quand Camille se tourna vers elle pour lui parler de sa moto.

”C’est une Suzuki SV650 noire avec réservoir blanc perlé et des jantes bleue.”

Son bébé et sa fierté, elle adorait sa moto et c’était bien le seul objet qu’elle ne pourrait jamais abandonner nulle part. Pas de transformation abusive quand elle savait qu’elle devait la reprendre et la ramener à bon port, pas de fuite intempestive et pas de laisser-aller. Sa moto s’était sa vie et il était hors de question qu’il lui arrive quoique se soit.

Une fois sortie, Eden remarqua enfin l’engin de Camille, une belle bête, pas à dire. Mais elle préférait la sienne, normal, elle l’avait choisi et bichonnée depuis tellement longtemps, comment aurait-elle pu lui en préférer une autre. Elle fit signe à Camille qu’elle revenait et se dirigea vers le bosquet qui abritait son bébé. Elle passa rapidement ses gants et revint, casque sous le bras, prête à décoller dès que le moment serait venu. un sourire amusé accueilli sa question et elle enfila son casque en guise de réponse.

”Ça serait triste !”

Elle était prête à grimper derrière lui dès qu’il lui donnerait le feu vert. Mais en attendant, une question lui tiraillait l’esprit et n’eut pas la patience de la retenir plus longtemps.

Je vous sens pressé, l’endroit est dangereux la nuit ?”

En effet, il avait d’abord voulu poursuivre sa recherche avant de décréter qu’il allait l’emmener tout de suite. Alors certes, les stations essences ne fermaient effectivement pas très tard, mais il devait y avoir autre chose qui avait motivé ce brusque changement de programme. Et l’endroit inquiétait suffisamment Eden pour qu’elle se permette de poser ce genre de question et la superbe vue du premier étage ne suffisait pas vraiment à rendre l’endroit hospitalier.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t4098-eden-brewster
 

Un trésor au milieu des débris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: ¤ SCENE IV : Autours de la ville ¤ :: ║En périphérie║-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com