AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Mélanie Abigail

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mélanie Abigail
Faës
avatar

Faës


Identification
Emploi: Orfèvre
Age apparent: 25
Dangerosité:
23/30  (23/30)

MessageSujet: Mélanie Abigail    Mar 31 Mar - 10:18

État Civil

Temps modernes :
Nom : Abigail
Prénom : Mélanie

Temps anciens :
Nom :
Gwenhwyfar, « esprit blanc ». Le nom que lui a donné la Aegir qui guidait la harde à l'époque de sa naissance et bien avant encore. Lorsqu'elle est née, son corps était entièrement blanc, sabots et yeux inclues. Cet état n'était que passager et au bout de quelques marées son pelage a prit le noir du plus sombre des océans. Pas une tâche, juste son nom comme vestige de ce moment fugace.
Prénom :
Maébh « Celle qui enivre les hommes ». Aujourd'hui encore, elle préféré qu'on l’appelle par son véritable nom. Quand je dis on, « on » se sont les faës et peut être les êtres qu'elle apprécie.
Surnom : Gunlöd, « danse avec les vagues, »

Race : Faë
Âge : 1500 ans
Âge apparent : 25 ans
Date de Naissance : 552 après JC
Situation de Famille : Son compagnon est mort, alors on peut dire qu'elle est veuve
Profession / Activité : Créatrice de bijoux, quand elle ne s'occupe  pas de sa harde.

Morphologie

Espèce : Kelpie
harde: Shoopiltee
Aspect de la Trace :
Comme tout les kelpies, la trace de Maébh prend la forme d'une crinière translucide. La sienne a les couleurs changeantes de l'opale. Avec des coloris irisés, profonds et chatoyants qui restituent toutes les nuances du prisme. Tout comme la pierre semi-précieuse, l'opale qui rajeunit dans l'eau, plus Maébh se dessèche, plus la trace perd ses reflets mystérieux. La crinière se mêle aux cheveux de l'illusion et plonge entre ses omoplates avant de disparaître. Lorsque la faë est immobile, la trace vogue dans l'air comme un tissu porté par le rouleau des vagues sur une plage océanique. En revanche, quand elle bouge, la crinière vogue avec la vigueur similaire à celle d'un foulard plongé dans des eaux agitées. Il peut même arriver que l'on aperçoive l'ombre d'un bleu profond de sa croupe.
Est-ce par arrogance ? Elle met un point d'honneur à afficher sa trace, comme l'une de ses plus grandes fiertés, et aime particulièrement regarder les autres faës hypnotisé par ses mouvements.

Morphologie réelle :
Taille : 1m80
Poids : 800kg
Corpulence :
Malgré sa grande taille, qui reste moyenne chez les kelpies, qui n'a rien à envier aux plus grandes races chevalines, elle est très fine. Ces muscles roulent sous sa peau, ils ont toujours leur tendus, comme si elle était en permanence prête à charger, alors qu'il n'en est rien.
Couleur de la crinière et de la robe:
L'une comme l'autre sont noires. Du fait de son état d'humidité perpétuelle, la crinière est noire d’ébène. Le reste du corps quand en lui est d'un noir profond, mais au soleil paraît avoir des reflets bleu nuit.
Couleur des yeux :
L'iris de ses yeux sont d'une prédominance jaune orangé font luire une lueur digne d'un bûcher, les contours de ses globes sont d'un bleu ciel qui souligne encore leur intensité. Les pupilles sont d'un noir profond qui arbore de légers reflets vert.
Allure générale :
Le stéréotype du kelpie. Une crinière perpétuellement dégoulinante d'eau, des sabots fendues, des crocs acérés, une peau totalement lisse et sans aucunes aspérité, comme celle d'un phoque, aussi froide que la pierre humide au contacte. Elle apparaît comme perdue, forte, puissante et d'une beauté à couper le souffle.

Morphologie de l'illusion:
Taille : 1m80
Poids : 70kg
Corpulence :
Bien proportionné ? C'est un euphémisme. Rien à voir avec les top modèles anorexiques. Tout ce qu'il faut là où il faut. Des formes en hauts, des formes en bas.
Couleur de cheveux :
Ses cheveux sont d'une couleur cuivre, avec des mèches dorées qui jouent à refléter la lumière lorsqu'elle vient s'y perdre. Quelle que soit l'époque, ils ont toujours été long, aujourd'hui c'est un dégradé long avec de très fine mèches qui lui arrivent à mi-joue et lui encadre parfaitement le visage, comme un halo de lumière. Puis ils cascadent en une multitudes de boucles, parfaitement organiser pour donner une impression de nature sauvage sans pour autant faire de nœuds. Souvent, elle accorde sa coiffure avec des fleurs ou des bijoux floraux.
Couleur des yeux :
Avec l'illusion, ses yeux sont méconnaissables Ils sont d'un bleu clair tout as fait semblable au ciel d’Écosse en hiver lorsqu’il est dégageait de tout nuage. Pourtant, loin d'être banals, lorsqu'on les regarde, on remarque à quel point ils sont uniques. En rappel avec la trace, ils sont comme deux opales, d'un bleu clair avec toutes les nuances brillantes qu'ils peuvent offrir ou laiteuse, avec des scintillements roses,violacés ou orangés, fugaces sous la lumière qui les éveillent.
Allure générale :
Tenue droite mais légèrement cambrée, comme une adepte de danse classique. La démarche assurée, légère, presque aérienne. Le regard toujours au loin, comme si elle regardait à travers les gens sans vraiment les voir (plutôt normal quand on est habitué à regarder la trace plutôt que l'illusion que nous offre les faës). Elle dégage le charisme magnétique propre à ceux de sa race. Même si elle ne le voulait, elle attire les regards quand elle entre quelque part. En fonction de son humeur elle peut paraître totalement inaccessible pour le commun des mortels ou avenante.
Allure vestimentaire :
Elle a souvent changé en fonction de l'époque ou du pays. Malgré ça, elle s'est toujours refusé a suivre la mode des humains. Préférant mélanger les genres d'un âge à un autre. Elle n'aime pas les tenue avec trop de matières qui bloque ses mouvements et l’étouffe. Actuellement, elle est du genre à jongler entre des pantalon de lin ou des tuniques avec collants. Elle est capable d'arborer toutes sorte de couleurs, de motifs ou de décoration fantaisistes. Quoi qu'il en soit ses tenues sont toujours agrémentés de bijoux floraux qu'elle confectionne quand ce ne sont pas de véritables fleurs.

Particularités éventuelles : 
Lorsqu'elle danse, les personnes qui la regardent on l'impression de « ressentir » des émotions qui ne leur appartiennent pas. C'est grâce à ce dont, qu'elle mène toujours les danses tribales

Psychologie


Défauts :
Elle manque d’empathie vis à vis des humains. Mais est-ce vraiment un défaut que de ne pas plaindre le bœuf que l'on mange ? Malgré ça il lui arrive d'avoir de l'affection pour certains un peut comme s'il s'agissait d'un lapin de compagnie. Un de ces beau lapins que l'on ne mange pas, parce qu'ils nous ont regardé avec des grand yeux et ont incliné la tête sur le côté. Maébh est aussi capricieuse que l'est l'océan, d'humeur changeante, mais lorsqu'elle a décidé d'une chose, elle ne lâche pas prise, jamais.
Qualités :
La fidélité vis à vis de ses frères faës est sa plus grande des qualités. Lorsqu'elle donne sa parole elle ne l'a reprend pas (encore faut-il qu'elle la donne, ors de question de se mettre des chaînes avec trente six promesses à tenir). Ceux de sa harde peuvent toujours compter sur elle, même s'ils font des erreurs, elle n'abandonnera jamais l'un d'entre eux.
Croyances :
Elle croie en Titania, et sa capacité à sauver les faës. Mais avant tout, elle croie en sa harde et sa capacité à s'adapter (même s'ils sont loin d'égaler l'adaptation des avant-gardistes ou des dégénérés, ils ne reste pas dans l'obscurantisme).
Religion :
Sérieusement ?
Goûts :
La faë à le goût de la découverte. Elle reste satisfaite que l'exode de sa harde soit - elle l'espère – terminée, mais elle a aimé son voyage. Rencontrer de nouvelles cultures, de nouveaux paysages. Pour se qui est de ses goûts plus personnelles dirons-nous, elle les aime bien montés, hauts sur patte avec une crinière bien longue, signe de bonne santé, et un caractère à toute épreuve. Côté, humain, elle n'a aucunes préférence entre mâle ou femelle, quand quelque chose est beau, c'est beau, quelque soit ses organes génitaux.
Talents, savoirs notables :
Outre la danse qui n'est pas seulement un talent mais une seconde nature, un langage à par entière chez tous ceux de sa race, Maébh est extrêmement douée de ses dix doigts, elle confectionne des bijoux avec presque n'importe quoi, à commencer par des plantes. A chaque fois c'est une confection unique et éphémère. Elle parle le gaélique, l'anglais, l'espagnol et le français (québécois), qu'elle a apprit lorsque de son voyage jusqu'à la Nouvelle Orléans, et quelques aux langues mortes qu'elle a sûrement oubliée avec le temps.

(+) Espoirs, buts, rêves :
Voir les faës retrouver leur splendeurs d'en temps. Oh, elle n'est pas naïve au point de croire que le sidh originel sera à nouveau ouvert. Et même si sa arrivait, elle n’espère pas qu'il soit comme dans ses souvenirs (il doit être en ruine et pleins des corps morts de million de faës).
(-) Angoisses, regrets, phobies :
Elle est terrorisé à l'idée de finir comme la précédente Aegir, voir disparaître sa harde et les faës. La mort de son compagnon l'a rendue un peut amer, avoir fait passer le bien de toute la harde avant lui la hante de temps en temps. Si elle avait attendue qu'il soit un peut plus fort peut être aurait-il supporter le voyage de Québec à La Havane.

Si on vous parle des Outres, vous réagissez comment ?
Créatures plus ou moins intéressantes. Certaines le sont de naissances et d'autre peuvent le devenir, peut-on en conclure qu'il s'agit d'une forme d'évolution ? Comme pour certains kelpies qui n'ont pas les sabots fendues par exemple.
Et votre sentiment vis à vis des Normes ?
Il leurs arrivent d'éveiller sa curiosité, mais le plus souvent c'est l'appétit qui prime. Heureusement à force de les côtoyer, elle a fini par s'habituer à leur présence plus ou moins délicieuse.
Êtes-vous satisfait de votre existence ?  
Elle est plutôt fière de se qu'elle a accomplie en presque trois cent ans.
Possibles évolutions ou objectifs futurs :
Maintenant elle et sa harde ses ont intégrés dans la Nouvelle Orléans. Que se soit elle avec sa boutique de bijoux et son implication dans la société faë ou Scoithim qui a ouvert une boite de nuit où il fait bosser toute la harde. Oui elle est ambitieuse, elle veut monter dans la hiérarchie, et qui sait...peut être qu'elle arrivera à se rapprocher du conseil ou des éminences grises.

Particularités éventuelles :
Quelque soit la situation, rare sont ceux qui ont vu son visage ciller ou être déformer par la surprise, la colère, la contrariété ou quelque autre émotion négative qui pourrait briser le « mythe ». Elle se laisse un peut aller avec les faës et se lâche complètement avec les membres de la harde.

Relations Sociales

Relations proche:

  • Scoithim (Scotty O'driscoll) : Soupe au lait, protecteur à l’extrême avec ceux à qui il tiens, du coup il a un peut trop tendance à s'emporter. Grand brun, sec les yeux foncé. Ce n'est pas un mauvais bougre, il essaye vraiment de prendre soin de la harde. Lorsqu'ils sont arrivés à la Nouvelle Orléans, il a emprunter beaucoup d'argent pour acheter un bâtiment sur le port pour loger et donner du travail à toute la harde.

  • Yuli (Sean Abbott): Le plus jeune de la harde. Un peu foufou, toujours à vouloir plaisanter. Il a bien failli mourir après l'Effondrement, du coup il croque la vie à pleines dents. Il a tendance à détendre l'atmosphère lorsque la harde est sous tension. Il lui arrive même d'être ingérable, mais comme il est le « petit frère », Maébh est un peut laxiste avec lui. C'est le DJ de la boite de Scoithim. A peine plus grand que Maébh, cheveux très court et foncé, les yeux bleu toujours pétillants.

  • Moïdra (Mary O'Toole): Douceur est le qualificatif qui vient le plus rapidement en tête quand on pense à elle. Mary est mince, un visage doux et elle inspire à tous et à toutes la plus grande affection. La fluidité de ses mouvements et le bleu profond de ses yeux en ont fait sombrer plus d'un dans l'amour voire l'adoration. Autant vous dire que quand elle danse dans le club de Scoithim, elle en fait tourner des têtes.

  • Laëlione (Lauren Mac Connell): Son caractère fort tranche avec son gabarit, elle est petite pour une kelpie, à peine 1m70, mais quand on la regarde de travers, elle est capable de vous faire baisser les yeux et de vous excuser rien qu'avec sa verve, c'est tout naturellement qu'elle est devenue la barmaid de la boîte de Scoithim.

  • Mordhim (Matthew O'Bian): Le plus sage de la bande. Il est un peu plus âgé que Maébh mais il accepte sans broncher son autorité, même s'il se permet plus que les autres de la contredire et de lui apporter conseille quand elle ne le demande pas. Grand toujours, l'air calme, les cheveux long avec de petites tresses, brun les yeux vert, le visage carré.


Dernière édition par Mélanie Abigail le Mar 7 Avr - 10:37, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3995-melanie-abigail
Mélanie Abigail
Faës
avatar

Faës


Identification
Emploi: Orfèvre
Age apparent: 25
Dangerosité:
23/30  (23/30)

MessageSujet: Re: Mélanie Abigail    Mer 1 Avr - 21:52

Antécédents :


Quelque chose à dire sur votre Famille ?

Un couple de kelpie mort avec la grande majorité des faës dans le sidh.

Événements de votre passé qu'il convient de connaître :

Les temps anciens


Le sidh originel. Terre débordant de vie, de délice et de magie. Avec l'apparition de l'eau sur Terre, c'est aussi celle des kelpies. Magnifiques créatures dansantes et aquatiques. Vivant en grandes hardes dans lesquelles chaqu'un est un membre de la famille. Les jeunes sont éduqués par tous les adultes à la fois, et chaque adulte enseigne un savoir particulier. Les kelpies vivaient à l'écart des autres faës. Oh bien sûr les échange avec les espèces n'étaient pas interdit, tabou, ou inexistant, bien au contraire. Mais il n'était pas rare qu'un individus n'ait seulement entendu que des histoires sur les membres d'une autres espèce faë.

Quand la Lune apparue et avec elle, une nouvelle espèce de faë et les marées se mirent en place. Là les kelpies décidèrent de les adopter comme mesure de temps lorsqu'ils sortaient du Sidh.

Les hardes ne vivaient jamais côte à côte, elles étaient nomades mais toujours à proximité d'arches pour pourvoir aller et venir dans le sidh. Tout de même, et à une certaine fréquence, les aegirs de chaque harde se réunissaient pour échanger des récits sur le monde, sur ce que leur harde avait vue. A se rassemblement, on donnait le nom de conseil des Odins (autre nom utiliser pour désigner les kelpies). Le conseil se réunissait de lui même la majorité du temps, mais il pouvait arriver qu'un kelpie demande aux aegirs de se réunir en conseil unique pour débattre d'une question ou pour une remise en cause de la hiérarchie de sa harde. Hormis ces rassemblements, les kelpies ne pouvaient que se croiser par hasard.

Les territoires de prédilection (ou territoires de chasse) des kelpies étaient ce que les humains appellent aujourd'hui l’Écosse (principalement) et l'Irlande. De grandes contrés avec peut de civilisation et beaucoup d'étendue d'eau. Sans compter la mer qui sépare ces deux îles. Mais pour certains ce territoire n'est pas suffisamment vaste pour eux. Et en 1500 ans avant JC quand les Feux Follets reviennent dans le sidh avec des histoire pleins les poches sur le vaste monde. Certains odims se séparent de leur harde pour former la harde des Bäckästens, et ils partirent. Ils quittèrent le sidh pour découvrir le vaste monde. Certains les envièrent, beaucoup les prirent pour des fous, certains que leur mort serait imminente s'ils éloignement autant du sidh originel. Non ils ne sont pas mort, ils se sont adaptés aux villes, ils ont évolués, et ils ont dégénérés.

Mais la personne au centre de cette histoire n'a pas été le témoin de leur départ. Non celle dont il est question ici à vue le jour au printemps 552 après JC.


552 après JC – La naissance de l'esprit blanc


C'est un jour d'équinoxe, couplé avec une marée montante particulièrement impressionnante et une éclipse de lune qu'est née Maébh. De parents shoopiltee, complètement blanche, du museau aux sabots en passant par la crinière.Caprice incompréhensible de la magie, mystère de ce monde. Ainsi Fût-elle baptisée Gwenhwyfar, esprit blanc, par Mindir la aegir des shoopiltees. Lorsque plusieurs marée furent passées, son corps devient noir comme celui de toute la harde, ces yeux perdirent leur tien laiteux pour arborer celui que tous leur connaissent. Ainsi naquis Maébh Gwenhwyfar dans la harde shoopiltee. La naissance d'une kelpie comme tant d'autre en ces temps.

Une enfance idéale pour un kelpie. Élevé par touts les membres de la harde, comme et avec les autres enfants. Apprendre le langage, la danse tribale, l'artisanat... Les filles à survivre, les garçons à protéger.


652 après JC – Passage à l'âge adulte, découvre le monde



Après un siècle d'existence, il était temps pour elle de ne plus être une charge pour la harde et d'y prendre un rôle. La aegir désigna une kelpie, Myoma, et un lieu tenu secret pour toute la harde. Myoma, devait donc conduire Maébh jusqu'à ce lieu d'où elle devait revenir par ses propre moyens, seule et en terre inconnue. Et c'est à Dongola en en pleine période islamique de l'Égypte qu'elle fut envoyée. Au moment où les royaumes chrétiens de Nobatie et de Makurie échouent à prendre la ville. Que le bakt est concluent et avec lui la liberté de circulation entre les territoires chrétiens et musulmans, la liberté respective de culte et des dispositions commerciales. En cette période de grandes agitations, voir débarquer une femme aux allures celtiques n'a pas était trop tape à l’œil. Myoma l'abandonna aux abords de la ville.

Les premiers jours furent difficiles, elle se cachait dans les hautes herbes des abords du Nil. L’acclimatation aux fortes températures en journées l'obligeait à ne sortir de l'eau que le soir. Mais le jour était mis à profit, elle observait les femmes qui venaient puiser de l'eau et faire leur lessives avec les enfants. Ainsi, elle apprit un peu la langue et elle attira son premier humain par ses propres moyens, sans illusion. Avec les prédateurs qui se trouvaient déjà sur place, elle n’eut aucun mal à rester discrète. Plus d'une foi la faë faillit se faire croquer par un crocodile, puis elle fini par comprendre leur façon de vivre et évitait les lieux où ils étaient en nombre. Loin du sidh originel, Maébh senti une certaine carence. Elle vit ses pouvoirs se réduits. Un fois la langue à peu près apprise, et l'adaptation au climat, bien plus chaud et sec que chez elle, elle osa se rendre en ville. La première fois faillit être sa dernière. Elle se laissa entraîner par une fête et oublia de prendre garde à toujours être à proximité d'un point d'eau. Pour la première fois elle ressentit les affres de la soif. C'est en rampant qu'elle réussit à toucher le Nil du bout du museau. La fois suivante se fit avant quelques jours. A partir de cette mésaventure, elle fit toujours attention à ses incursions, leurs durées, leurs fréquences et surtout lieux précis où elle se rendait. Il lui fallut quelques mois pour comprendre le monde des humains à cet endroit. Se rendre compte qu'ils sont différents d'un lieu à l'autre que se soit leur physique, leur langue ou leur mode de vie. Elle fini par tomber sur une carte qui représenter le monde connue à cette époque. Sachant qu'il lui fallait partir au Nord, elle se rendit compte du chemin qu'elle devait parcourir. Et c'est avec un petit déchirement qu'elle quitta l’Égypte après trois ans.

La faë remonta le Nil jusqu'à Alexandrie. Là c'est la découverte des grands port de commerce qui la bouleversa. Tous si différents, se retrouvaient tous au même endroit pour échanger, commercer, apprendre. Et puis la danse des bateaux toujours parfaitement exécutée. Faire le voyage à son rythme lui permis de voir petit à petit les différences entre les cultures. La kelpie, avait appris à lire les cartes, elle savait que la traversé jusqu'au continent suivant serait long.

C'est en Sicile qu'elle débarqua, alors que l'empire romain n'existait plus, qu'il était envahie par les peuples germains et que se relevait l'empire byzantin. Nouvelle terre, nouvelle civilisation, nouvelle langue, nouvelles traditions, nouvelles coutumes. Là elle ne resta pas diffusément pour apprendre la langue. Les humains semblaient être soumis à d'autres humains à la morphologie différente. Voir cette relation entre humain, même s'il s'agit principalement de nourriture ne plaisait pas a la faë. Elle ne pu s'empêcher de rester le temps nécessaire pour apprendre de nouvelles danses. Elle resta seulement quelques mois. Le temps de comprendre quel bateau marchand elle devait suivre pour avancer dans son périple. Malheureusement, elle du se résoudre à passer par les terres plutôt que de faire tout le voyage en longeant les côtes. Elle repris la mer direction la Gallia.

La Gaule, arrivé à Arles, la jeune kelpie se remet en quête de cartes. Elle a remonté le Rhône jusqu'au lac Léman, de là elle a récupérer le Rhin. En le suivant elle traverse le royaume Franc jusqu'à la Baltique. Il lui a fallu deux ans pour faire le voyage. Deux années de plus à voyager d'une ville à l'autre, d'un pays à l'autre.Rencontrant rarement des faës. Elle a croisé la harde des Bäckahästens avant de traverser la mer Baltique. Ils l'ont accueillie quelques jours au seins de leur harde. Elle avait pourtant entendue des histoires sur eux, mais bien vite la jeune kelpie se rendis compte que ce n'était que des histoires. Oui ils étaient bien différents des autres kelpies restaient au sidh originel, ils étaient vraiment plus petit que leurs congénères, les sabots fendues avaient disparu et leur magie bien moindre. Mais leur capacité à s'adapter aux villes étaient impressionnante. Avant de reprendre leur Grand Voyage, ils ont pris le temps de lui expliquer le chemin à prendre pour retrouver le sidh originel.

Enfin, elle met le pied sur l'île de Bretagne. Après presque six ans d’absence, jamais elle ne s'était sentie si proche de la Maison et pourtant si loin. Se croyant enfin arrivée, elle mis trois ans pour retrouver les siens. Son orgueil lui a dit qu'elle n'avait plus besoin de se mêler aux humains, de chercher des cartes. Mais après plusieurs années d'errance enfin Maébh trouva le chemin de chez elle.


Dernière édition par Mélanie Abigail le Ven 3 Avr - 18:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3995-melanie-abigail
Mélanie Abigail
Faës
avatar

Faës


Identification
Emploi: Orfèvre
Age apparent: 25
Dangerosité:
23/30  (23/30)

MessageSujet: Re: Mélanie Abigail    Ven 3 Avr - 10:41

800 - 1599 après JC – L'Exode commence.


Après son retour dans le sidh originel, Maébh s'intéressa aux mâles de sa harde, à un en particulier, qui avait le même âge qu'elle, Daire. Après des mois à se tourner autour, ils concrétisaient une union qui promettait beaucoup de bonheur.

La révolution Gobeline a fait autant de mal à la harde qu'au reste du sidh originel.  Les Éminences Grises ont beau avoir endiguées la révolution avant qu'elle n'éclate, le mal était fait. Le fer avait déjà souiller le sidh. Un à un les kelpies de la harde tombaient malades. Les symptômes ressemblaient à ceux qu'elle avait eu lors de son voyage : perte de magie, anémie, faiblesses en tout genre. Il fallut pourtant un moment avant que la harde ne prenne la lourde décision de quitter le sidh originel. C'est leur cœur fendue que la garde se divisa, car il y en avait encore qui refusaient de quitter leur terre d'origine. Persuadé qu'il finirait par se purifier de lui même. Mais il fallait regarder la vérité en face. Entre le fer qui avait pénétré et le développement de la civilisation humaine qui affaiblissait la magie du sidh et les faës qui la pompée avec insouciance se qui se passa ensuite ne pouvait être la suite logique.

Se refusant a abandonner les siens, Mindir, ne déplaça pas la harde plus loin que quelques kilomètres après les arches. Elle était persuadé qu'ils finiraient par entendre raison et qu'ils les suivraient. Mais cette attente fut vienne.



1605 -  1800 après JC – Place au changement.


Puis vient la fin du Monde. La chose la plus atroce que les faës est jamais ressentit. Un poids immense c'est abattue sur eux, les faisant suffoqué. Écrasés par ce poids, ils ne pouvaient plus respirer. Puis une déchirure. Si net qu'elle tua des millions de faës. A commençait par Mindir. La brisure si net entre eux et la magie crurent tous mourir. Une fois le choc passé. La harde avait besoin d'une nouvelle aegir, d'une voix de la sagesse pour les guider. C'est Eliana qui pris la place de Mindir. Mais son immobilisme empêcha la harde de chercher un nouvel havre. Elle refusait de se déplacer et obligeait touts ses frères à attendre que les arches se rouvrent d'elles même. Elle était certaine que le sidh se reconstruirait tout seul, que s'ils attendaient bien sagement, ils pourraient retrouver ceux qui étaient resté bloqué de l'autre côté et que la vie aller reprendre son court comme si de rien été.

Son attitude cause la mort par carence et inanition de plus de la moitié des Shoopiltees. Malgré les nombreuses protestations Eliana ne fit rien. Quand les deux parents de Maébh moururent et que Daire montre des signes de mort imminente, elle décida de prendre les choses en mains. Ce fut le coup qu'il lui fallait pour réagir le plus violemment qu'elle en était capable dans son état. Elle réunit une assemblée extraordinaire des aegirs avec le soutien d'autres membres de la harde. Les aegirs présentes, se rassemblèrent, elles écoutèrent se que Maébh avait à dire, puis Eliana et enfin chaqu'un des Shoopiltees qui voulurent s'exprimer. Eliana fut recueillie dans une autre harde et Maébh devient aegir. Sa première action fut de déplacer ses frères et sœurs de se lieux si proche de leurs morts. Ils quittèrent l'île pour celle d'à côté. La nouvelle aegir ne s'est pas contentée de changer de rivage. Elle a poussé le voyage jusqu'à une terre favorable. Les marais du Connemra avec leur population de moutons, et la présence pauvre en humains qui prennent soin de la nature qu'ils ont. Cela semblait être le coin parfait pour se refaire une santé.

Là elle tisse un lien force avec Mordhim, le mâle le plus vieux. Pendant qu'elle s'occupe de la harde, il veille sur Daire. Un siècle s'écoule pendant lequel, aucune naissance n'est fêtée, aucun rite de passage à l'âge adulte non-plus (Maèbh ne veut pas prendre le risque que d'autres personne ne meurt). Elle met en suspens touts les rites qui pourrait séparer ou mettre les kelpies et danger. Malgré son jeune âge pour une aegir, elle essaye d'être à la hauteur de ce rôle. C'est un déchirement à chaque nouveau mort, et en dépit de ses effort, les kelpies continuent de mourir.

Elle entend parler d'un autre continent que les humains appellent Nouveau Monde et qu'ils commencent à coloniser. Qui dit début d'une colonisation, dit étendue sauvage à perte de vue. Elle dégote des cartes maritimes très abstraites, prospecte dans les ports des informations sur la durée de ce voyage par les hommes, enfin elle fit quelques excursions seule et elle découvrir les courants marins auxquels elle ne s'était jamais frottée. Ne voulant pas prendre la décision seule, car elle savait que cette traversée signerait l'acte final de la plupart d'entre eux, encore plus faible que Daire, elle discuta avec la harde. Leur parlant de son projet du Nouveau Monde, des courants marins, du danger et de l'inconnu. Encore une fois la harde accepta de la suivre.

La traversée dura tout un moi. Pour plus de commodité, ils suivaient des bateaux britanniques. Serte cela rendis le voyage plus long, mais en suivant des hommes qui avaient l’habitude de la traversée, ils ne risquaient pas de se tromper de chemin. De temps en temps Maébh montait sur le bateau, séduisait un homme de grande carrure et poussait à se jeter par dessus bord pour que les plus faibles puissent manger à leur faim, pendant que les autres se contentaient de poissons. Ils ne poussèrent pas jusqu'à Montréal et s'établirent à distance de Québec.



1830 – 1970 après JC – Nouvelle terre nouvelle vie.


Québec leur apporta le meilleur de ce que pouvait espérer les kelpies en ces temps difficiles. Une nature sauvage immaculée, de grande étendue d'eau – plus froide que celles dont ils avaient l'habitude mais qu'importe – et de la viande.

En 1837 les canadiens-français forment la rébellion des patriotes, ils sont réprimés violemment par l'armée britannique. Les soulèvements était une aubaine pour la harde qui se fit opportuniste et charognard. Il n'y avait rien de glorieux en ces actes, mais le résultat était là, ceux qui avaient survécu à la traversée se renforcés. C'était loin d'être les beaux jours, mais ils reprenaient des forces et même certains de leurs pouvoirs leur revenaient.

La aegir ne s’intéresse pas à la politique des hommes. Elle fait en sorte que son illusion est une identité pour pouvoir déambuler dans la ville et ramener à manger. Bien sûr elle n'est pas la seule à subvenir aux besoin des Shoopiltees. Pendant ces années elle tissent d'autres liens avec Laëlione et Moïdra.

Cela ne pouvait pas durer, les hommes aussi avaient des vue sur les terres sauvages. Industrialisations, développement, exploitation... Leur petit coin de paradis était à nouveau menacé. Ors de question pour eux de rester ici et de regarder les hommes tout détruire et d'en être les spectateurs. Puisqu'ils avaient déjà été nomade par le passer, ils pouvaient très bien recommencer. Cette fois l’idée de la destination ne vient pas de Maébh, mais du plus jeune du groupe, Yuli. Il inconquis la harde qu'en descendant dans le sud, il y aurait moins de civilisation. Ses arguments étaient bons, suffisamment pour convaincre les autres, même Daire qui lui n'arrivait toujours pas à se remettre de l'effondrement des arches.

A nouveau les Shoopiltees se mirent en branle et c'est direction la Havane, vers des eaux plus chaudes, qu'ils partirent. Ils suivirent les côtes jusqu'à la Floride et piquèrent au sud. Cette terre promettait beaucoup mais le tribut fut cher. Très cher. Daire ne supportât pas le voyage et mourre avant même d'avoir vue les côte de Cuba.  



1980– 2050 après JC – Cuba Libre y Nuevo esperanza


Il fallut plusieurs décennies à Maébh pour faire le deuil de son compagnon. La harde qui comptait une vingtaine de membres lorsqu'ils ont quitté le sidh, à La Havane ils n'étaient plus que six. Maébh se commence à douter de ses choix. Cette fois c'est autour de Scoithim de faire beaucoup pour la harde. Il prend de l'assurance, quand il se rend compte qu'il est le plus virulent des mâles et se place en protecteur de la harde. Mordhim plus modéré, garde pour lui un rôle de voix de la sagesse. Yuli quand en lui, c'est l’ingérence qui le caractérise. Malgré les demandes des deux autres garçons, Maébh à bien du mal à être stricte avec lui. Il est le plus jeune, à cause d'elle il n'a pas eu droit au passage à l'âge adulte. De ce fait, elle voie son attitude comme une rébellion. Pourtant jamais n'a jamais mis les membres de la harde à l'exception de la aegir en danger.

La kelpie reprend du poils de la bête grâce au soutien de sa harde plus soudée que jamais. Et Cuba leur semble la terre idéale pour s'établir un certains moment. Là des années fastes et prospères défilent pour le plus grand bonheur des Shoopiltees.

Lorsque les éminences grises prirent la décision de rendre l'existence des faës publique. Maébh était méfiante, comment les humains allaient réagir en apprenant que les légendes des kelpies qui attirent, noient et dévorent leurs semblables est vrai ? mais voilà, touts les faës ne sont pas rendus publique et les kelpies n'en font pas partie. Dans l'ensemble, la harde préfère que leur existence reste un secret. La aegir en particulier ne pense pas que cela fera bouger les choses dans le bon sens comme semble le croire la plupart des faës.


Quelques détails à savoir sur votre arrivée à la Nouvelle Orléans ? Vous y êtes natif ?
En 2050 lorsque Titania a lancé un appel aux faës pour dire qu'un sidh était ouvert à la Nouvelle Orléans, elle n'a pas voulu y croire au début. Puis la harde à formulé le désir d'aller voir si c'était vrai. Elle c'est donc rangé à la majorité et ils ont quitté La Havane pour la Louisiane. Arrivés sur place, ils furent heureux de voir que c'était vrai, et ils se sont établis là. Maébh à "convaincue " (grâce à ses charmes, une bouteille de rhum et sa magie) un commerçant de lui céder sa boutique et Scotty a emprunté de l'argent pour ouvrir un établissement où toute la harde peut vivre au bord de l'eau.


- Bas les Masques -


Derrière l'écran, vous êtes : Axiae
Vous serez souvent là avec nous ? Beaucoup en semaine.
Comment avez-vous connu Voodoo Child ? Bloodville
Avez-vous déjà un double/multi compte ? Alice /Esmera
Avez-vous des suggestions, des questions, des compliments ou des tomates à nous jeter à la figure ? ne changez rien^^

Vous attestez avoir lu le règlement, et vous engagez à l'appliquer à-la-lettre ? (La main sur le coeur et dites « je le jure » u.u !) Je ne jure rien, mais oui.  


Dernière édition par Mélanie Abigail le Ven 3 Avr - 18:39, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3995-melanie-abigail
Ailin Dyce
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Maîtresse Vampire, ex-strip-teaseuse aux Plaisirs Coupables
Age apparent: 21 ans
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Mélanie Abigail    Ven 3 Avr - 16:41

Re-re-bienvenue ! C'est une fiche bien sympa que tu nous as popé là :) on sent que tu as bien intégré l'ethno faë et le contexte historique du Sidh, c'est cool ! Il y a cela dit quelques petits changements à effectuer, mais rien de critique a priori.

Alors Razz accroche toi à tes sabots, c'est parti pour les ajustements !

1 - La couleur des yeux de Maébh.
Les illusions des faës possèdent des couleurs "normales" donc ton perso ne peut pas vraiment avoir de vrais reflets arc en ciel dans les mirettes. Ca ne t'empêche pas de partir sur des métaphores sur ses yeux brillants/pétillants/fascinants, mais ils doivent rester objectivement humains.

2 - Le langage
Tu dis que Maébh parle gaélique, espagnol et français (pas anglais ? Elle va galérer aux USA Razz). Comme tu ne l'as pas précisé je profite de ce moment pour te rappeler que les faës possèdent une langue générique aux sonorités proches du finnois, et que chaque espèce possède son propre dialecte. (les lorialets fonctionnent en phonogramme qui prennent en considération ton de la voix, rythme et tout un tas de détails, les banshies intègrent des sons durs du genre "shkaahr baka", les lutins ont un langage qui s'approche du gaélique, les kelpies... ça n'est pas défini !"

3 - Emprunt d'argent à Alice
L'argent que Scotty a emprunté à Alice est HRP, pas RP. Il n'y a donc pas obligation d'en parler dans vos fiches. Bien sûr si vous avez envie de le faire allez-y, mais il faut voir que ça n'est pas forcément le truc le plus logique à faire : les faës s'entraident donc il y aurait plus de raisons qu'un autre faë (du genre du Père Lustucru) accepte de prêter du pognon à un groupe qui souhaite s'installer en ville, et le tout sans qu'ils aient à faire copain copain avec leur steak de nounours. Cela dit si vous préférez tout de même qu'Alice joue un rôle là-dedans allez-y ;) faudra juste le justifier correctement.

4 - Territoires de prédilection des kelpies
Tu dis :
Citation :
Les territoires de prédilection des kelpies étaient ce que les humains appellent aujourd'hui l’Écosse (principalement) et l'Irlande. De grandes contrés avec peut de civilisation et beaucoup d'étendue d'eau. Sans compter la mer qui sépare ces deux îles. Mais pour certains ce territoire n'est pas suffisamment vaste pour eux. Et en 1500 ans avant JC quand les Feux Follets reviennent dans le sidh avec des histoire pleins les poches sur le vaste monde. Certains odims se séparent de leur harde pour former la harde des Bäckästens, et ils partirent. Ils quittèrent le sidh pour découvrir le vaste monde.
A savoir qu'il n'y a pas de correspondance exacte entre les paysages du Sidh et d'Irlande/Ecosse ni avec leur taille : les paysages du Sidh sont propres au Sidh, ils sont magiques, parfois impossibles par leur géométrie étrange ou par leurs couleurs folles. Le Sidh peut aussi contenir de choses telles qu'un océan infini : il n'a pas forcément des limites géographiques qui correspondent à la place qu'il "prend" superposé à la Terre. (On peut marcher des jours et des jours dans le Sidh sans avoir fait un seul kilomètre sur Terre). Tout dépend d'où te largue l'arche par laquelle tu passes en fait.

5 - Voyage initiatique de Maébh
Alors là c'est juste pour qu'on soit d'accord sur l'échelle : le voyage de Maébh se passe avant que les faës commencent à visiter un peu plus le monde (en 900 après JC). Du coup, la larguer en Egypte dans le cadre d'un rituel lié à une culture faë, ça fait EXCESSIVEMENT loin XD. A cette époque pour la plupart des faës, le sud de la France devait paraître être le bout du monde où seuls quelques téméraires s'aventuraient. Tu n'as pas à réécrire tout ça ne t'inquiète pas : on peut par exemple imaginer que les kelpies voyageaient un peu plus parce qu'ils sont des chevaux et qu'ils galopent vite, mais il faut tout de même avoir conscience que c'était vraiment pas courant d'être en Egypte à cette époque, pour un faë du Sidh celte. Pour cette même raison :
Citation :
"Elle a remonté le Rhône jusqu'au lac Léman, de là elle a récupérer le Rhin. En le suivant elle traverse le royaume Franc jusqu'à la Baltique. Il lui a fallu deux ans pour faire le voyage. Deux années de plus à voyager d'une ville à l'autre, d'un pays à l'autre.Rencontrant de temps à autres des faës. "
Les faës qu'elle aura pu croiser devaient vraiment pas être nombreux :)

6 - Carence loin du Sidh originel
Citation :
Loin du sidh originel, Maébh senti une certaine carence. Elle vit ses pouvoirs réduits à un minimum qu'elle ne connaissait pas. Finalement il ne lui restait que son illusion et si peu de pouvoirs.
Il n'y avait pas de carence en magie simplement parce qu'on s'éloignait du Sidh à l'époque où il était encore ouvert :) ou alors si elle existait, elle était beaucoup plus ténue que ce que tu décris là et qui est proche de la carence post-fermeture des arches. Au pire elle se sera sentie un tout petit peu moins endurante que d'habitude, avec une magie un peu plus difficile à faire tourner, mais rien de dramatique. Il faut donc que tu revoies les passages qui parlent de ça !

7 - Le monstre des marais
Là par contre ça va pas aller en l'état :/ il va falloir que tu modifies un peu ce passage quitte à le mettre plus loin dans ton histoire. D'une les monstres des marais n'apparaissaient pas dans un sidhe mineur mais dans le Sidh auquel ils rajoutaient une arche. De deux, les arches du Sidh celtique n'apparaissaient pas si loin de sa source. Au maximum de son expansion, on pouvait en trouver en Scandinavie, en Grande-Bretagne et dans le nord de la France. Du coup il faudrait que Maébh parvienne à remonter seule jusqu'au nord de la France avant de rencontrer Piapia, mais comme elle ne devrait pas être aussi affaiblie que tu l'as décrite initialement j'imagine que ça ira ?

8 - Révolution gobeline
La révolution gobeline a eu lieu à l'âge du fer, en 800 avant JC... Bien avant la naissance de Maébh donc ! Comme tu décris ça j'ai l'impression qu'elle a vécu une différence entre l'avant et après révolution mais ça n'est pas possible puisqu'elle a toujours connu l'après ;)

9 - Naissances rares (?) des kelpies
Citation :
Un siècle s'écoule pendant lequel, aucune naissance n'est fêtée (à croire que les kelpies n'ont pas la tête à ça)
Encore une fois c'est une question d'échelles et de mise au point : Sans parler de savoir si ils ont la tête à ça ou pas, un siècle sans naissance me semble pas franchement excessif sachant que les faës sont quasi stériles malgré leur existence facilement  millénaire !

10 - Ouverture du sidhe de la NO
Ah mea culpa on s'est un peu planté sur cette date là : les Eminences ont travaillé en secret sur ce sidhe depuis 2025 mais en réalité il n'est ouvert que depuis 2050. Ca ne devrait pas changer grand chose à ta fiche, juste deux dates à modifier XD

... Oh bigre, ce pavé. Bon tu remarqueras qu'il y a beaucoup d'informations qui te sont données pour qu'on se fixe sur les dates; les échelles, tout ça, et au final en proportion, pas tant de trucs que ça à modifier. Bon courage cependant ! Et n'hésite pas si tu as des questions !
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3339-ailin-dyce
Ailin Dyce
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Maîtresse Vampire, ex-strip-teaseuse aux Plaisirs Coupables
Age apparent: 21 ans
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Mélanie Abigail    Ven 3 Avr - 18:30

Eh bien tes modifications semblent avoir résolu les soucis qui persistaient alors on peut sans attendre te valider ! gg ;)

Avant de commencer à jouer, et même si tu commences à connaître la maison, voici les étapes à suivre ! Il te faut :


  • Créer ton Carnet Mondain et ton Inventaire.
  • Aller faire une demande de niveau de dangerosité, dans le topic correspondant de la section Carnet Mondain.
  • Générer ta fiche d'identification dans ton profil (n'oublie pas de compléter ton profil avec les liens vers ta fiche, carnet mondain et inventaire).
  • Faire des trucs cools pour gagner du pognon Razz. Les moyens que tu as pour gagner de l'argent sont indiqués dans la section Inventaire.


Bon jeu !
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3339-ailin-dyce
 

Mélanie Abigail

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: ¤ DISTRIBUTION ¤ :: ║Registre║ :: Le recensement :: Questionnaires validés :: Outres-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit