AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 3-Les Constellations du Carillon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voodoo Child
Folle à lier !
avatar

Folle à lier !


Identification
Emploi: Planteuse d’aiguilles !
Age apparent:
Dangerosité:
30/30  (30/30)

MessageSujet: 3-Les Constellations du Carillon   Sam 21 Fév - 19:08

Les Constellations
"Des cycles pour les immortels"


Définition des constellations
Le Carillon, en plus de ses nombreuses lunes, accueille un ensemble de onze astres de taille restreinte qui se déplacent si lentement qu'on pourrait les croire immobiles, contrairement aux lunes dont le mouvement constant est visible à l’œil nu. Ces astres sont extrêmement discrets : jusqu'à deux fois plus petits que les lunes, ils sont composés d'une matière lisse et mate, presque invisible dans la nuit constante qui recouvre le Carillon. Elles sont toutes identiques les unes aux autres : il n'est possible de les différencier qu'en ayant une très bonne connaissance du Carillon et en reconnaissant leur emplacement, ou bien par les vibrations sonores qu'elles émettent, qui possèdent parfois une hauteur, un timbre, un rythme donné. Les maisons possèdent des spécificités qui leur sont propres, et les lorialets ont été jusqu'à leur donner des noms, ce qui sera traité ailleurs. Ces astres, pris comme un ensemble, constituent une constellation dont la forme change de manière cyclique, en fonction du temps. Malgré le fait qu'il n'y ait jamais qu'une seule constellation, constituée des mêmes astres, dans le ciel du Carillon, les lorialets ont pris l'habitude de parler de constellations (au pluriel) pour nommer chacune des configurations spécifiques dans lesquelles les maisons peuvent se trouver.

Effet des constellations sur l'état du Carillon
Les constellations influent sur l'état global du Carillon : elles modifient, très lentement, le timbre, la hauteur, de la musique émise en permanence par les lunes alentours. Elles sont au Carillon ce que sont les saisons pour la planète Terre. Selon la phase dans laquelle se trouvent les maisons, le Carillon peut être plus ou moins facile à exploiter dans le cadre d'un ou plusieurs de ses usages, plus ou moins puissant, etc. Lorsque certaines constellations dominent, l'usage du Carillon est tout bonnement déconseillé. Dans certaines autres phases, il peut même être laissé à l'abandon par les faës car la musique qu'il émet devient nocive voire susceptible de faire perdre l'esprit à quiconque s'approcherait trop près.

Constellations parfaites et constellations nébuleuses
Il existe en tout six constellations parfaites : lorsqu'elles dominent, les maisons sont placées dans une configuration bien précise et relativement facile à reconnaître. Ces constellations dominent généralement durant trois ou quatre semaines (si l'on doit donner une approximation en temps « humain »), puis les astres, en perpétuel mouvement, commencent à rejoindre la position qui leur permettra de former la prochaine constellation parfaite. Cette transition entre deux constellations parfaites est nommée constellation nébuleuse, et dure généralement deux à trois mois. Les constellations nébuleuses sont elles aussi au nombre de six. Il faut être très expérimenté pour réussir à reconnaître une constellation nébuleuse à la position des astres qui la composent, car elle ne ressemble généralement pas à grand chose, et sa forme évolue constamment : elle peut ressembler à tout et son contraire selon si on se trouve au début, au milieu, ou à la fin de sa phase. On associe une symbolique à chaque constellation.


La liste complète des constellations et de leur symbolique est la suivante :

1. A'aldethurjeläa (l'ours). Symbolique négative. Destruction, ignorance, perte du savoir.
1-2. Najan (cauchemar). Nébuleuse ours/chouette. Symbolique négative. Mauvais œil, mauvais rêve, malchance.
2. Poeth (la chouette). Symbolique positive. Clairvoyance, savoir, sagesse.
2-3. Tohva (espoir). Nébuleuse chouette/interprète. Symbolique positive. Persévérance, courage, avenir, longue vie, amour, liens.
3. Ilajaa (l'interprête). Symbolique neutre. L'individu. La société. La famille.
3-4. Muut (changement). Nébuleuse interprète/compositeur. Symbolique généralement positive. Évolution, amélioration, progrès.
4. Selajaa (le compositeur). Symbolique positive. La création, la magie, l'abondance, le pouvoir, la vie.
4-5. Pikto (ruine). Nébuleuse compositeur/fou. Symbolique négative. La déchéance, la chute, la perte matérielle, la mort.
5. Turhull (le fou). Symbolique négative. Folie, tempête, incohérence, douleur, incompréhension, tristesse, dépression.
5-6. Vaartha (nouveauté/danger). Nébuleuse fou/artisan. Symbolique ambiguë. Risque, grand changement, perte des traditions, réformes.
6. Kysnen (l'artisan). Symbolique neutre. Monde matériel, richesse, construction, espace, maison, lieu, foyer.
6-1. Mëtsak. (chasseur) Nébuleuse artisan/ours. Symbolique ambiguë. Adversité, combativité, guerre, défaite, victoire, humains, nourriture.
Revenir en haut Aller en bas
Voodoo Child
Folle à lier !
avatar

Folle à lier !


Identification
Emploi: Planteuse d’aiguilles !
Age apparent:
Dangerosité:
30/30  (30/30)

MessageSujet: Re: 3-Les Constellations du Carillon   Sam 21 Fév - 19:18

Le Chant selon la Constellation Dominante
"Gare au fou, Vieux Turhull, qui même les érudits rend bêtes"


A'aldethurjeläa

Il est possible de rester dans le Carillon durant A'aldethurjeläa mais le lieu perd presque tout son pouvoir si bien que c'est une période où il ne peut pas réellement être utilisé. On dit généralement que durant cette phase, le Carillon dort. Son chant semble presque « éteint », il parvient étouffé comme au travers d'une fenêtre à double vitrage. Couleur de l'éclipse : brun sombre.

Najan

Durant Najan le pouvoir du Carillon revient petit à petit mais son chant glace les sangs. Il est possible de l'utiliser, mais généralement personne ne le fait, par superstition : l'utilisation du Carillon durant Najan porte culturellement malheur. Couleur de l'éclipse : nuance violines (brun à violet/indigo).

Poeth

Durant Poeth le pouvoir du Carillon devient extrêmement puissant. Tout lorialet présent ressent comme des vibrations courir le long de son corps au rythme de la musique, cristalline. C'est dans cette période qu'il est le plus facile d'avoir des visions du présent, du passé, comme du futur. Vision qui parfois peuvent aller très loin dans un sens ou dans l'autre, voire être très détaillées. Couleur de l'éclipse : bleu

Tohva

Tohva ne possède pas de pouvoir particulier mais la musique du Carillon devient chaleureuse, elle emplit le cœur de joie et d'émerveillement, voire d'amour inconditionnel pour le monde et... tout ce qui peut croiser le regard d'un lorialet sous l'effet du Chant. Parfois, ça a même un petit côté « saison des amours » faës lorsque certains sans-gênes un peu trop charnels se retrouvent à plusieurs dans un même couloir. Couleur de l'éclipse : nuances mauves/rosées (violet/indigo  à blanc)

Ilajaa

Ilajaa est une phase calme, modérée. Elle semble ne pas avoir d'effet particulier sur les lorialets. L'époque parfaite pour apprendre à utiliser le Carillon, car Ilajaa permet de garder l'esprit clair et de garder le contrôle. Le Carillon est « plus facile à manier ». Couleur de l'éclipse : blanche

Muut

Muut n'est pas très différente d'Ilajaa mais une croyance populaire pousse les lorialets à croire qu'elle « aide au progrès ». La musique est légèrement plus aiguë, plus claire que pendant Ilajaa. On ne peut nier qu'elle aide à la concentration. Une autre période parfaite pour s'initier à l'usage du Carillon donc... Couleur de l'éclipse : Vert clair/pomme (blanc à turquoise)

Selajaa

Selajaa est la période la plus « riche ». Durant cette dernière le Carillon déborde littéralement de magie (plus encore que durant Poeth). C'est une constellation qui favorise la créativité et la guérison. Les faës affaiblis par le fer ou la perte de leur magie sont conduits à l'intérieur du Carillon où ils sont alors soignés. Selajaa a déjà fait de véritables miracles. Elle a par contre tendance à affaiblir les zones du sidhe artificiel qui entourent le Carillon, à drainer la magie qui leur aurait été réservé. Il est déjà arrivé que certaines zones du sidhe artificiel s'effondrent faute à la trop-puissance du Carillon durant Selajaa. Ce problème, qui n'existait pas à l'époque du « vrai Carillon » dans le « vrai Sidh », pose un sérieux problème que personne n'a encore réussi à régler. Couleur de l'éclipse : turquoise.

Pikto

Pikto est la pire période qui soit pour le Carillon. Il se met à émettre des sons cacophoniques et grinçants qui blessent les lorialets et peuvent les conduire jusqu'à la folie, ou jusqu'au suicide, ou les deux. Couleur de l'éclipse : nuances rougeâtres/brunes rousses/rouge foncé (de turquoise à rouge sang).

Turhull

Le Carillon est abandonné peu avant la fin de Selajaa et personne (ou en tout cas aucun lorialet) n'y met plus les pieds avant que Turhull (moins puissante, mais similaire à Pikto) ne soit passée. Couleur de l'éclipse : rouge sang.

Vaartha

Certains préfèrent rester loin du Carillon durant Vaartha, car la musique y est encore lancinante et morose, et il est courant que des lorialets se mettent à entendre des murmures (voire des cris) réminiscents du mois des tempêtes juste en arpentant ses couloirs. C'est néanmoins une période de deuil, de recueillement, ou le Carillon est ouvert à tout le monde, et où de longues veillées sont organisées durant lesquels tous les lorialets (et certains autres faës) présents chantent le requiem connu sous le nom de « chant des lamentations ». Lors de l'effondrement des arches les derniers lorialets survivants à l'intérieur du Sidh se sont tous réunis dans le vrai Carillon pour y chanter cette complainte pleine de tristesse mais aussi d'acceptation de leur sort. C'est ce qui a conclu le mois des tempêtes, et a précédé le silence, à l'exception des derniers cris d'agonies, moins terribles que les précédents car poussés par des êtres qui avaient déjà accepté leur destin, et s'étaient apaisés, endormis, en le mettant en musique. Couleur de l'éclipse : nuances ocres d'orange à jaune très peu saturées

Kysnen

Kysnen, tout comme A'aldethurjeläa, est une période où le Carillon n'a que peu de pouvoirs et est presque silencieux. Il est peu utilisé à ce moment là mais la période n'est pas considérée comme négative. Comme elle suit Varthaa, elle est généralement considérée comme la continuité du deuil. Période propice à la méditation. La musique, légère, sifflante, irréelle, n'influence pas l'esprit, mais l'aide à passer dans des états de transe. Couleur de l'éclipse : jaune

Mëtsak

Metsäk est une période où la musique enfle, devient grandiose, et semble vouloir s'étendre aux quatre coins du Sidh pour insuffler force et résistance à quiconque passerait par là. Parfait pour contrer un coup de blues ou un gros manque de volonté/une flemmingite aiguë. Le Carillon devient une véritable « antenne radio ». Il devient extrêmement facile de s'en servir pour communiquer. Ça peut parfois être un peu gênant car c'est un peu comme si tout le monde devenait télépathe. Et parfois, certaines pensées sont partagées accidentellement, ce qui peut être drôle, embarrassant, ou catastrophique selon les cas. Surtout que Mëtsak a tendance à rendre certains lorialets plus agressifs, voire carrément irritables. Couleur de l'éclipse : nuances d'orange (jaune à brun).
Revenir en haut Aller en bas
 

3-Les Constellations du Carillon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: ¤ SYNOPSIS ¤ :: ║L'encyclopédie║ :: Ethnologie :: Les Faës :: Le Livre du Sidh :: Les Lorialets-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit