AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Battle for the Rag

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Devon Rosenbach
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Etudiant
Age apparent: 20
Dangerosité:
15/30  (15/30)

MessageSujet: Battle for the Rag   Mar 17 Fév - 13:43

Devon terminait son échauffement avec le reste de l'équipe, sentant l'atmosphère de tension le gagner, plus encore que d'habitude. Comme toujours, une partie de son énergie pendant le match serait consacrée à ne laisser rien paraître de sa nature outre. Et ce d'autant plus que le match était filmé. Qu'importe ! Il lui resterait bien assez d'énergie pour distancer n'importe quel défenseur.

C'était un match avec un enjeu particulier qui allait se jouer. Aucune incidence sur le classement NCAA, mais la fierté mise en jeu : ce soir la Vague Verte affrontait les Tigres. Ces dernières années, l'équipe de Bâton-Rouge avait plus souvent remporté le trophée que celle de la Nouvelle-Orléans. Mais c'était parce que Devon n'y était pas encore.

Le match allait se dérouler sous le Louisiana Superdome, déjà empli de la ferveur des supporters venus fort nombreux pour ce derby. Bien que ce soit "la maison", Devon préférait le Tigers stadium de Bâton-Rouge pour la simple raison qu'il était à l'air libre. Quoiqu'à présent, un projet se montait pour le couvrir. Probablement financé par le lobby vampire.

La musique de l'orchestre universitaire s'élevait sous le Dome. Les équipes n'allaient plus guère tarder à entrer en piste.
Le visage levé vers les lumières qui lui parvenaient, un sourire flotta sur son visage. Il avait envie de galvaniser chaque membre de son équipe de la même énergie qui le portait lui. Mais l'entraîneur et (surtout) le capitaine n'auraient sans doute guère apprécié, question de diplomatie (et Scott était un peu chatouilleux). Il tourna donc son sourire vers le joueur le plus proche de lui, un regard rempli de confiance et de complicité.

"Prêt ?"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3628-devon-rosenbach
Esmera Yanis
avatar




Identification
Emploi: technicien établissement du sang
Age apparent: 25
Dangerosité:
13/30  (13/30)

MessageSujet: Re: Battle for the Rag   Lun 23 Fév - 23:52

Dormir ! Voila quelque chose qui me manque. Après avoir passé l’un des pires moments de ma vie, j’aimerais dormir pour oublier juste une heure ou deux, mais c’est impossible. Quel enfer ! Comment j’ai put faire ça ? Bess va me tuer, et peut être même littéralement. Mais quel enfer !

« Dracu ! » De mieux en mieux. Voila que je jure dans la langue de mes parents, je ne suis même pas sûre de ce que cela veut dire. Est-ce que j’ai toujours l’éternité pour apprendre le roumain ?

Avec tout ça, j’ai raté mon mélange. Bon sa ne sert à rien de s’acharner. Pose tes pinceaux tu finiras ça plus tard. Si je m’entête je vais gâcher ma toile. Le dessin n’est pas si mal réussit. Le coup est un peut trop lumineux à mon goût mais je n’ai pas fait exprès. Pour le moment c’est assez ressemblant. D’un côté, ce n’est pas en peignant un portrait de cette femme que je vais arrêter d’y penser. D’un autre côté, je n’ai pas envie de l’oublier. Pas tant que je n’aurais pas trouvé le moyen que me racheter. Mais est-ce que faire son portrait va m’aider à expier ? Je n’en suis pas si sûre. Je nettoie mes pinceaux. Il faut que je sorte d’ici !

Loin que ce lieu, loin de mes pensées, loin de cette toile, loin de son visage ! C’est pas plus mal que je ne dorme pas. Son visage me hanterait sûrement. Il faut que je sorte ! Tout à l’heure j’ai entendue à la radio que La Vague Verte affronte les Tigres de Bâton Rouge. Les règles de la NCAA sont différente que celles de la NFL, mais le spectacle reste là. La radio a aussi parlé du nouvel atout de la Vague Verte, mais je en me souviens ni de son nom, ni de son poste. Bon…un match me fera du bien et puis cela fait un moment que je n’ai pas supporter l’équipe universitaire de la ville.

Aller, j’ouvre ma garde robe. Il faut être en tenue pour supporter l’équipe locale. Et ce n’est pas pour me déplaire que le vert est leur couleur, car c’est ma préféré et elle mais mes yeux pâles ainsi que m peau d’albâtre très en valeurs. J’attrape une robe verte émeraude, un peut claire pour trancher avec mes cheveux que je laisse libre pour cette nuit. La robe de ce soir est bustière pour me remonter les seins et finie en voile légers qui s’arrête à mi-cuisse. Avec plaisir, je voie dans la glace que je n’ai plus besoin de font de tien. Par contre un peut de rose sur les pommettes se n’est pas du luxe pour faire croire que le sang circule toujours. Pour le far ce sera une légère touche bleutée sur la paupière mobile, un crayon bleu sous les yeux, un trait d’eye liner et du mascara. Un rose foncé tirant sur le rouge pour les lèvres et comme toujours, la touche finale, une poudre blanche et scintillante sur le coup et dans le décolleter pour attirer les regards.

Voila, je suis prête. J’attrape mon casque, mets les chaussures à talon dans mon sac et enfile des bottes. Quelle joie de constater que la moto me donne toujours les mêmes sensations. Je suis presque déçut  d’arriver de l’université.  Je me gare et me dirige vers la stadium. Cool un vestiaire. Je laisse mon blouson, casque bottes et sac à dos et vite je suis en retard. Et voila, les meilleurs places sont prises. Un petit sourire et un loubard me laisse sa place, tout en bas des gratins juste au dessus du banc de l’équipe locale.

Les deux équipes font enfin leur entrées sur le terrain, accueillies par des gerbes de flammes, la foule les acclame, comme s’il s’agie du Super Bowl. Les deux capitaines se réunissent au centre du terrain pour le tirage  au sort, et c’est l’équipe locale qui recevra le coup de pied d’engagement. Mais avant mes équipes se réunissent en cercle, genou au sol dans une prière rituelle pour qu’il n’y est pas de blessé.. Un long coup de pied et déjà le premier ballon tombe entre les mains du wide receivers vert, qui se met à courir derrière ses bloqueurs et parvient à ramener le ballon à la ligne des quarante yards. La première offensive et pour les Greens Waves et, après deux courses infructueuses leur quaterback se décide enfin à faire une passe. Pas trop tôt. Une passe longue est magnifiquement rattraper par le wide receivers, dans une réception le long de la ligne de touche dans un saut de cabri. Malheureusement, il se fait percuter par un conerback avant de toucher le sol et est pousser en touche. Troisième down, ils sont obligés de faire un punt et de rendre la balle aux Tigers. Les Tigres enchainent les petites courses par leur fullback, et grappillent petit à petit les quatre-vingt yards qui les séparent de la zone de touch down. Au plus grand déplaisir des supporters locaux, mais dans un beau geste technique, il faut ‘avouer, le fullback aidé par ses linemens franchit la ligne alors que se termine le premier quart temps.

Sept zero pour les tigres. Le quaterback vert n’a vraiment pas choisie la bonne stratégie. Visiblement ses linemens ne sont pas suffisamment bons pour pouvoir faire des courses. Le deuxième quart temps commence avec le coup de pied d’engagement suite au touch down, il va mourir en zone morte. Le quaterback  reprend l’offensive sur la ligne des vingt yards. Afin de permettre à son équipe d’avancer, il enchaîne les passes courtes à son tight end et parvient à monter jusqu’à la ligne des cinquante. Il fait un mouvement pied pour lancer une reverse. Je perds des yeux le ballon quelques secondes mais vite je voie le wide receivers accélérer. Le voila lancer, il vient de faire trente cinq yards, personne ne semble en position de l’arrêter. Mince je n’avais pas vue le safety, il lui fonce dessus et le plaque violemment, malgré le saut impressionnant qu’il tante pour l’esquiver. Il l’écrase serait plus juste. Le choc est violant, et l’action est impressionnante. Deux courses plus tard, les greens waves tente une passe, le wide receivers la reçoit en l’aire, mais deux linebackers l’attrape en plein vole et c’est une toupie humaine qui s’écrase au sol. Cruellement rappeler à l’ordre par les gros bras de la gravité. La foule se lève, retient son souffle et le receveur se relève le ballon toujours entre les mains, TOUCHDOWN !!! Les verts égalisent, mais c’est sans compté sur l’offensive des tigres et des quelques minutes qui restent. Minutes qui ont permis aux tiggers de se mettre en zone et tenter un kick.

Dix à sept. Le score à la mi-temps est loin d’être catastrophique pour la Nouvelle Orléans. Alors que les deux équipes font la causerie avec le coach, j’en profite pour zieuter les têtes des joueurs. Ma foi, il y en a dans le lot qui sont séduisants. J’en remarque un en particulier. Un des receveurs, une vrai belle gueule, un brun clair aux yeux bleus, j'ai beau les aimer avec des cheveux plus foncés, le le trouve tout à fait à mon gout.


Dernière édition par Esmera Yanis le Mar 24 Fév - 17:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3685-esmera-yanis
Devon Rosenbach
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Etudiant
Age apparent: 20
Dangerosité:
15/30  (15/30)

MessageSujet: Re: Battle for the Rag   Mar 24 Fév - 13:00

La mi-temps permettait à Devon d'enlever son casque et de respirer un peu. Le casque était une chose nécessaire, d'une parce qu'il le protégeait des coups, de deux parce qu'il le protégeait des caméras, mais l'étalon n'avait aucune difficulté à avouer qu'il préférait avoir le visage à l'air libre.

L'entraineur était en train de consciencieusement laminer Scott sur sa stratégie. Devon connaissait le refrain. Enfin, pas forcément le contenu, car n'ayant pas une vue d'ensemble du terrain Devon ne pouvait pas forcément prévoir quel changement de stratégie serait à appliquer. Mais le ton. Pointer les défauts du jeu, durement. Puis souligner les bonnes choses. Et enfin aiguiller sur les changements à effectuer.

Scott était maintenant parmi eux, pour donner à chacun les indications afin de mettre en oeuvre tout ça. Pendant ce temps, l'entraineur avait pris de son côté les défenseurs.
Globalement, Scott semblait plutôt content de lui, même si, selon ses termes, "Tu t'es fait avoir comme un bleu". Oui, bon, il s'était bien fait attraper lors de certains face à face. Mais il avait marqué un touchdown, merde. Certes, c'était loin d'être assez. Et ce n'était pas le moment de perdre sa concentration.

Le wide receiver faisait quelques foulées sur place pour ne pas perdre son échauffement. Le match n'allait pas tarder à recommencer. Les équipes se redéployaient déjà.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3628-devon-rosenbach
Esmera Yanis
avatar




Identification
Emploi: technicien établissement du sang
Age apparent: 25
Dangerosité:
13/30  (13/30)

MessageSujet: Re: Battle for the Rag   Jeu 26 Fév - 9:43

Rosenbach, voila une indication qui me mes la puce à l’oreille. Quelle chance que les joueurs universitaire soient adulés depuis le collège pour que leur nom figure sur leur tenue. Quelle change que je sois juste au dessus de l’équipe et suffisamment proche pour l’avoir lut. Ce nom me dit quelque chose mais là de suite, j’ai du mal à penser à autre chose que le match…et le joli jeune homme.

Les trouves sont motivées, la deuxième mi-temps peut commencer. Coup de pied d’engagement pour les tigers. Les receveurs laissent échapper le ballon en ballon mort et ils commencent leurs offensives sur la ligne des vingt yards. Les offensives des Tigers se suivent et se ressemblent, le quaterback passe la balle à leur fullback qui perfore la ligne défensive quand ce n’est pas une passe au running back qui suit la trace du fullback. Décidemment ce joueur est exceptionnel, pas étonnant qu’il soit sur la short list des recruteurs de NFL, je vais suivre sa carrière je pense qu’il ira loin. Et voilà, après une vingtaine de courses et quelques petites passes pour étirer un minimum la défense un nouveau touchdown des tigers, 17 à 7. La tension commence à gagner dans les tribunes et visiblement sur le banc de touche des greens waves. Un nouveau coup de pied d’engagement long et Rosenbach reçoit la balle dans sa zone d’en but, il va sans doute poser un genou au sol pour commencer leur attaque sur la ligne des 20 yards. Ah non tiens il relance, il doit avoir vu ses bloqueurs bien positionnés, effectivement ils sont bien placé et retienne les plus rapide des tigers. Y a pas à dire il court vite cet homme et il a le sens du jeu, ah tiens là il ne va pas pouvoir passer, enfin bon, il aura gagné 50 yards c’est honorable pour une relance et le voilà qui se fait percuter par les défenseurs des tigers, mais qu’est-ce qu’il fait ? Il a fait une passe en retrait à l’autre receveur qui du coup a un boulevard pour marquer un touchdown. Quel cran pour tenter ce genre de technique, surtout en fin de match, le coach doit avoir une grande confiance en ce joueur pour lui demander de tenter ce genre de chose. Et encore un coup de pied d’engagement pour les tigers qui ne déroge pas à leur tactique, des courses qui font avancer avec peu de passes, mais c’est toujours aussi efficace, si les vagues vertes ne trouvent pas la parade à cette tactique, ils vont courir après le score et perdre. Le quart temps se termine alors que les tigers se trouvent dans la red zone des vagues vertes avec un score de 17 à 14. J’essaye de capter l’attention du beau receveur pour lui faire un signe d’encouragement.

Le quatrième quart temps commence et les tigers feintent une course pour une passe à leur receveur en end zone et un nouveau touchdown pour les tigers, 24 à 14, il va vraiment falloir que la défense trouve un moyen de contrer les offensives des tigers, sinon ils ne réussiront jamais à revenir dans le match. Mais les joueurs offensifs semblent bouillir sur le banc de touche, il y a fort à parier qu’ils vont revenir mort de faim et il y a des chances pour qu’ils aillent au bout. L’offensive des green waves reprend et vraisemblablement ils ont changé de tactique, ils alternent énormément leur jeu, courses, passes longues, passes courtes, motion, reverse, tout y passe et l’homogénéité de leur équipe oblige les tigers à se concentrer sur trop de choses et il est donc normal qu’au bout d’un moment une passe longue connecte avec son receveur et c’est un nouveau touchdown de la part de Rosenbach de 30 yards. Mais le temps commence à faire défaut, et les green wave ne vont pas avoir d’autre choix que de faire un onside kick. Le ballon rebondit, va dans toutes les directions et c’est le wide receiver des green wave qui récupère juste avant de se faire exploser par trois tigers et de se faire recouvrir par une masse de tigers. Visiblement blessé, le joueur des green wave sort, acclamé par ses partenaires et par la foule en délire, par ce simple geste il vient de rendre espoir à tous les fans des green wave. Le pauvre, j’ai du mal à me concentrer sur le match maintenant. Mon regard dérive toujours vers le bas pour vérifier que Rosenbach se fasse pas évacuer. Mais comme il s’est levé tout seul ça devrait aller. Les green wave joue rapidement leur offensive pour se rapprocher de la zone d’embut adverse, une course plein axe, une passe courte latérale, une passe tendu sur le tight end, les green wave avance implaccablement, ils sont rentré dans la zone rouge des 20 yards adverse, le temps s’écoule, il ne reste plus qu’une poignée de secondes. Le quaterback est à 4 yards du touchdown, il feinte de donner la balle à son running back, il feinte de la donner à son receveur qui fait une reverse et finalement il court tout seul dans le petit couloir qui a été ouvert par ses line man et il réussit à rentrer dans la zone d’embut, touchdown, à 15 secondes de la fin du match, 28 à 24. Les quelques secondes restantes ne suffisent pas aux tigers à marquer un dernier touchdown et c’est la victoire des green wave. L’ovation m’explose les tympans, mais je suis moi-même très exister par se match. Je me jette sur la rambarde Avant que l’équipe se réunisse pour fêter la victoire.

« EH ! Rosenbach ! Jolie match. » Je ne suis pas sûre qu’il m’a entendue. C’est bien dommage ça. Le quaterback passe pour le héro du match, mais c’est seulement grâce au receveur qu’il a put conserver l’offensive. Non le vrai héro du match il est là. Il fini le match sur le banc.

Wouha ! Je crois bien que le temps du match j’ai tout oublié. Je n’ai pas envie que cette euphorie retombe. Je me suis nourrie, je n’ai pas faim, la gorge qui me gratte à peine. C’est le moment d’être « normale ». Aller ! C’est vrai que j’ai un odorat plus fin qu’avant, j’arrive et à l’odeur à trouver la sorties des vestiaires de joueurs. Comme je suis partit avant que les joueurs ne quittent le terrain, je suis la première. Avant que les fans hystériques ne débarque et pousse tout le monde comme des bulldozers, je me place de façon stratégique afin de voir et d’être vue par touts les joueurs lorsqu’ils sortiront. Je suis certaine que le quaterback sera la cible des filles, j’espère que le receveur est célibataire et qu’il n’a pas trop mal en cette fin de match. Je prépare mon plus beau regard et attend.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3685-esmera-yanis
Devon Rosenbach
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Etudiant
Age apparent: 20
Dangerosité:
15/30  (15/30)

MessageSujet: Re: Battle for the Rag   Jeu 26 Mar - 12:48

Conserver la balle le plus possible. Avec si peu de temps avant la fin du match, c'était le seul moyen de revenir au score. Aussi, après le touchdown de Devon, Scott choisit de tenter un 2e touchdown plutôt qu'une transformation. C'était risqué, mais c'était peu ou prou leur unique chance.

Seulement les Tigers ne l'entendaient pas de cette oreille. Après une série de passes parfaitement maîtrisées, l'étalon attrapa le ballon et... eut l'impression de se prendre une avalanche de joueurs.

Devon avait été passé à la moulinette. Il détestait ça. Certes, la douleur fait mal. Mais en plus, il était un peu obligé de camoufler sa résistance et sa récupération rapide. Et il craignait toujours de mal doser son jeu. Mais il ne pouvait tout de même pas faire exprès de lâcher la balle !
Fort heureusement, généralement personne n'avait le détail exact des coups qu'il s'était pris. Ce qui ne l'empêcha pas d'être sonné quand il se releva avec le ballon.
S'il était sonné comme ça, c'est qu'un autre que lui aurait pu sortir sur un brancard... Aussi quitta-t-il le terrain sans trop se poser de question.

Les acclamations enthousiastes aidèrent plutôt bien à faire passer la pilule, et c'est en toute empathie que Devon suivit l'action finale de Scott. Bien joué buddy !

Alors que l’arbitre sifflait la fin du match, Devon entendait un chœur de voix féminines entonner le nom de Scott. C’était de bonne guerre. À vrai dire, en temps que wide receiver, Devon avait son lot d’hommages, alors que sans une bonne équipe derrière il ne pouvait rien faire. (Ce qui ne voulait pas dire que les hommages n’étaient pas mérités).

Au milieu des « Scooooott », Devon discerna un « Rosenbach ! Joli match. », qui lui amena un sourire aux lèvres. Se retournant, il n’arriva pas à distinguer qui dans la foule l’avait prononcé. Mais fit quand même son plus beau sourire.

L’étalon surjoua un peu ses blessures jusqu’au vestiaire, où il se posa cinq minutes dans un coin, en commençant à enlever son équipement. Certains de ses coéquipiers, reconnaissant son rôle sur l’issue du match, ne purent s’empêcher de lui bourrer virilement les épaules, ce qui lui arracha quelques grimaces.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3628-devon-rosenbach
Esmera Yanis
avatar




Identification
Emploi: technicien établissement du sang
Age apparent: 25
Dangerosité:
13/30  (13/30)

MessageSujet: Re: Battle for the Rag   Mar 31 Mar - 21:14

L'attente est plutôt longue. Surtout maintenant que tout le stade est devant la sortie des vestiaires pour faire une haie d’honneur à l'équipe. Il faut dire que le match a finie en apothéose. Les joueurs nous ont tenue en allène jusqu'au bout. Sa crie, sa pousse dans tout les sens. Je n'aime pas ça. Non mais je rêve, ou elle vient de me marcher dessus pour me passer devant ? J'attrape l'épaule de la grande blonde qui m'a pris pour un marche pied. Elle est bien plus grande que moi. Mais voilà, elle n'est pas comme moi. Je serre bien fort son épaule jusqu'au moment où elle n'a pas d'autre choix que de se retourner pour saisir ma main. Mais voilà, je lui jette un regard si noir, qu'elle n'ouvre même pas la bouche et part dans l'autre sens. C'était violant, et je n'aime pas ça, mais il y a une chose que j'aime encore moins et c'est l’incivilité comme celle qu'elle vient de faire. Déjà que je ne suis pas bien grande si en plus en me marche dessus comme sur un tapis, il y a de forte chance pour que j'ai du mal à garder mon calme.

Je crois bien que je me suis faite repérer, il y a comme un périmètre de sécurité autour de moi. La grande asperge blonde à due parler autour d'elle. Tan mieux, je suis bien plus à l'aise comme ça.On ne pousse plus dans tout les sens, et je ne risque plus de trébucher à cause de nymphette qui sont trop hystériques pour se comporter autrement qu'en animal. C'est fou ça, on dirait un troupeau qui se presse, on ne sait jamais, des fois que la rivière ne soit plus au même endroit. Enfin bref. Elles ne vont certainement pas gâcher ma bonne humeur, ça c'est hors de question.

Ah ! Ça s’excite encore plus dans les rangs. Effectivement lorsque je reporte mon attention sur la sortie des vestiaires, la porte est ouverte et les membres de l'équipe sortent un à un en plaisantant. Presque immédiatement, les filles se jettent sur le capitaine en hurlant. Je m'attend à tout moment à en voir une sortir son string et le lui lancer au visage. Non mais vraiment, quel manque de savoir vivres, bandes de gamines. C'est ça, acharnez-vous sur lui, surtout ne vous privez pas, celui qui m’intéresse moi est derrière. Je n'ai pas renoncé à mon idée de le rencontrer. Il a embellie ma soirée, ça mérite récompense.

D'ailleurs le voilà ! J'attends de l'avoir bien en face, après que le troupeau de groupie soit passé. Je le regarde droit dans les yeux avec un sourire très spéciale. Un sourire avenant, comme j'en ai rarement fait. Et je me lance. La démarche droite, le pas assuré.  Je m'arrête juste à côté de lui.

« Elles sont trop bêtes pour voir qui est le véritable héro ce soir. Beau match Rosenbach. » je ne hausse pas le ton, car je déteste crier  pour me faire entendre. L'obligeant à tendre l'oreille et donc à reporter son attention sur moi. Je garde mon beau sourire et espère que le charme opère.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3685-esmera-yanis
Devon Rosenbach
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Etudiant
Age apparent: 20
Dangerosité:
15/30  (15/30)

MessageSujet: Re: Battle for the Rag   Dim 3 Mai - 11:16

Ayant déjà un peu récupéré, Devon s'apprêtait à se lever en direction des douches / de la fête générale selon son impulsion, quand une jolie fille aux cheveux auburn lui adressa la parole. Devon reconnut sa voix. C'était la même qui l'avait félicitée parmi la foule et qu'il n'avait pas su repérer. Sa peau et ses yeux vert pâle avaient quelque chose d'exotique qui n'était pas déplaisante du tout.

Il lui sourit franchement.

"J'ai affaire à une connaisseuse !"


L'humilité, messieurs dames.
C'est alors qu'il capta son odeur parmi tous les effluves ambiants. Il eut un instant indécis.
C'était une vampire. Pas fraichement transformée comme Esteban, sans aucun doute avec plus de... d'équilibre (et une odeur plus agréable), mais clairement une prédatrice. L'étalon en lui se cabra pour lutter contre son désir de fuite.

Au milieu de cet environnement familier, elle paraissait quand même beaucoup plus normale que ceux qu'il avait rencontrés.

"Ou peut-être qu'elles me croient trop abîmé pour continuer le jeu."

Comme pour démentir, Devon s'étira les épaules et finit par se lever, ce qui l'amena à se rendre compte que la jeune (d'apparence) femme était plutôt petite. Ça ne lui déplaisait pas.

"Tu viens souvent nous voir jouer ?"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3628-devon-rosenbach
Esmera Yanis
avatar




Identification
Emploi: technicien établissement du sang
Age apparent: 25
Dangerosité:
13/30  (13/30)

MessageSujet: Re: Battle for the Rag   Mer 6 Mai - 22:13

Heureusement que je ne le peux plus, mais avec un sourire comme ça il m'aurait fait rougir comme une pivoine il y a encore quelques jours. Il a un sourire de top modèle et si je me fie à se que je voie, il en a aussi le corps. Une connaisseuse ? Houla ! J'aime le football US, mais de là à dire que je suis capable de parier sur les équipes il y a un gouffre. Je lui répond par un sourire complice. Pas la peine de répondre, ce n'est pas ça y est important, dans le future déroulement de la soirée.

C'est quoi cette odeur qui me chatouille les narines ? On dirait...Un métamorphe... Oui, mais je n'ai ni faim, ni soif, et ma gorge ne me gratte quasiment pas. Alors se soir je suis une femme à peut près normale, pas tout à fait car je suis une tzigane, même si je ne le porte pas sur moi aujourd'hui ; et je n'ai pas remarqué que le beau gosse que je convoite est un métamorphe, car je n'ai aucun moyen de le savoir puisque je ne suis pas une outre. D'ailleurs qu'est-ce qui pourrait me faire croire qu'il est un outre ? Absolument rien. Donc tout va bien. Ce soir je suis en chasse et c'est pour trouver un beau mâle. Je pense que je ne suis pas loin d'avoir trouver. Encore faut-il qu'il est envie de passer un peut de toi avec moi. Aller ma belle ! Tu es une bombe !

« Alors elles ont tout perdue. » Un petit rire complice sur la fin, ponctue ma phrase. Non il n'a vraiment pas l'air blessé. Continuer le jeux ? Miam... J'aime ce jeu de séduction par sous-entendus et petites phrases bien placées. Je sens que cette soirée va être la meilleur soirée que j'aurais passer depuis un petit moment. Ça va me faire un bien fou. Me sentir normale, me sentir vivante et surtout me sentir femme alors que depuis un certain temps je ne suis plus que le montre mort-vivant...Stop ! Ce soir je suis une humaine tout à fait normal...quoi que légèrement en chaleur.

Il est grand...j'adore... C'est mieux quand ils sont grands et fort. En même temps c'est un sportif universitaire. C'est vrai que j'ai vue des hommes à son poste bien plus petit que lui qui se faufilent entre les jours de la ligne pour plaquer le lanceur avant qu'il n'est joué. C'est vrai pourtant que la plupart du temps ils sont rands. C'est pas plus mal et bien plus pratique pour faire une interception.

« J'avoue que je ne suis pas venue depuis que tu es entré dans l'équipe. Après ce match je regrette de ne pas être venue plus tôt. » C'est vrai que la dernière saison que j'ai suivie était une pure catastrophe...et encore c'est un euphémisme. Ce n'est que grâce à un jeu de circonstances que je sui là. Ah, Le Destin....

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3685-esmera-yanis
Devon Rosenbach
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Etudiant
Age apparent: 20
Dangerosité:
15/30  (15/30)

MessageSujet: Re: Battle for the Rag   Lun 10 Aoû - 15:59

Devon eut un sourire amusé. Ça valait peut-être mieux qu'elle n'ait pas vu les matches sans lui. L'équipe n'était pas mauvaise, mais sur un derby tel que celui-ci elle n'aurait pas gagné. Enfin ce n'était pas que grâce à lui (surtout qu'il n'était pas le seul nouveau joueur), mais l'équipe avait amélioré son niveau récemment.

"Je ne suis sûr que tu aies raté grand chose."

Le métamorphe ne savait pas si les autres avaient tout perdu, car la plupart des joueurs de l'équipe n'étaient pas franchement dégueu, et même les plus disgracieux avaient au moins le sex appeal dû à leur musculature. Toujours est-il que pour le capitaine il y aurait sans aucun doute des perdantes... ou alors il allait avoir besoin de beaucoup d'énergie.

"Je continuerais bien cette conversation sans coupure, mais si tu me suis maintenant tu risques de t'exposer à quelques chamailleries."

Non pas que ça lui aurait déplu de se faire accompagner sous la douche, mais les douches individuelles n'étaient pas trop la règle. Et puis, il était gentleman (un minimum) !

"D'autant que, entre nous, la promiscuité sera nettement plus agréable après !"

Toujours ces petits sous-entendus. Devon avaient envie de siffloter en se dirigeant vers les douches. Encore euphorique de la victoire, et se réjouissant d'avance de la soirée à venir. Il ne pensait même plus à la nature vampirique de sa très probablement future conquête.

"Tu sais où se déroule l'après-match ?"

Pas dit qu'ils y resteraient longtemps, ça risquait d'être bondé. Mais ça faisait un point de rendez-vous et... il était toujours plus diplomastructif* pour l'esprit d'équipe d'y faire une apparition.

* Si vous trouvez mieux entre diplomatique et constructif, je prends.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3628-devon-rosenbach
Esmera Yanis
avatar




Identification
Emploi: technicien établissement du sang
Age apparent: 25
Dangerosité:
13/30  (13/30)

MessageSujet: Re: Battle for the Rag   Jeu 20 Aoû - 8:39

Non effectivement je n'ai ps raté grand chose. Mais je préfère ne pas le vexer. Se serait dommage, de tout gâcher maintenant, nous avons si bien commençais. Il reste que vue la saison dernière, je n'ai faisait plus que suivre les résultats sur internet ou dans la presse. Moins cher et légèrement moins décevant. C'est vrais quoi. Tu passes le temps d'un match à encourager ton équipe, a vivre la encontre pour finir au bout de vingt minutes, quand c'était pas moins, par te rendre compte que le match est perdue un point c'est tout. Ça me rappelle le super-bol de 2014, pour une fois c'était les deux meilleurs équipes du tournois qui se rencontrés le match débute et là, même pas après la première minute de jeu, une faute de débutant. Le match s'est jouer sur une faut de débutant. Tout le reste ne valait même pas le coup de le regarder. Heureusement que pour regarder les rediffusion et les archives c'est gratuit...

Mais revenons à nos mouton. Je suis entrain de papillonner et mon esprit s'éloigne du sujet important. Je l'aurais bien suivie sous la douche, et tan pis pour les moqueries qu'on aurait put récolter. J’acquiesce gentiment pour approuver ses paroles. Voilà une chose qui aurait put être plus qu’existant, mais moi je ne suis que de passage, lui il reste dans son équipe quand je serais partie. J'ai envie de m'amuser, de me lâcher, mais pas de créer des problèmes autours de moi non plus. Ne tombons pas dans le stéréotype de la gitane fouteuse de merde. Qui l’étale bien partout sur son passage et qui laisse aux bons soins du reste du monde de nettoyer.

Tu m'étonnes que cela sera plus agréable après une bonne douche et que tes odeur de crasses mêlées à la transpiration le tout recouvert de ton odeur de métamorphe, ont disparue. Bon pour la dernière il ne peut pas faire grand chose si ce n'est porter une eau de colonne bien forte qui masquerait tout le reste. Le genre d'odeur qui te prend au ventre tellement elle est corrosive. Mais ça non plus je ne le dirais pas. Ce soir je suis normale. Pas la moindre canine à l'horizon...pourvue que ça dure.

Je voie qu'il parade comme un paon. Alors c'est qu'il n'est pas mécontent de penser à un soirée en ma compagnie. Mais oui, je suis une bombe! C'est déjà un bon point. Il semblerait que nous soyons touts les deux sur la même longueur d'onde, et ça sa va faire économiser un temps fou. Car il ne faut pas oublier qu'après 5h du matin je me transforme. Non pas en citrouille mais en un feu de joie à se qu'il paraît.

« Non, mais dis moi et tu m'y verra certainement. »

Je lui fais mon beau sourire réservé aux beaux gosses accompagné d'un clin d’œil complice. Les lieux pleins à craqué c'est pas pas tasse de thé, mais je peux faire une petite exception. J’espère juste que la promiscuité avec autant de monde ne déclenchera pas de réaction malvenue.

Par contre si je pars devant, je ne promets pas qu'il m'y trouvera pas seule. Mais ça c'est le destin qui choisira...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3685-esmera-yanis
Devon Rosenbach
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Etudiant
Age apparent: 20
Dangerosité:
15/30  (15/30)

MessageSujet: Re: Battle for the Rag   Sam 29 Aoû - 23:22

"Alors rendez-vous au Trick O'Clink !"

L'équipe avait régulièrement ses quartiers là-bas, et étant donnée la victoire de ce soir, il fallait un établissement qui puisse accueillir un peu de monde.

Devon se demanda si la jeune femme savait danser. Il n'y aurait sans doute pas assez de place pour réellement danser, à la rigueur se trémousser sans guère de classe. Devon se demanda si les vampires avaient une aptitude particulière à la danse - ils étaient doués pour la scène, il n'y avait qu'à voir le nombre de stars vampires qui avaient percé ces derniers temps.

Devon se demanda son nom.

Mais il était déjà sous la douche.

[Tu peux ouvrir au Trick si tu veux]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3628-devon-rosenbach
Esmera Yanis
avatar




Identification
Emploi: technicien établissement du sang
Age apparent: 25
Dangerosité:
13/30  (13/30)

MessageSujet: Re: Battle for the Rag   Ven 18 Sep - 0:42

la suite par là http://www.thevoodoochild.com/t4035-troisieme-mi-temps#67034
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3685-esmera-yanis
 

Battle for the Rag

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: ¤ SCENE I: Le quartier des affaires ¤ :: ║Le Centre ville║ :: L'Université de l'Ambassade-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit