AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Scylla Time!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Peter MacConnor
Faës
avatar

Faës


Identification
Emploi: Strip Teaser
Age apparent: 18
Dangerosité:
22/30  (22/30)

MessageSujet: Scylla Time!   Jeu 17 Juil - 21:17

Je vous avais déjà dit que j'étais une personnification de ce qui était appelé dans le monde courant : la "loose" ? J'avais beau m'en sortir toujours il fallait que je retombe sur pire peu après. Et bien sur de manière plus ou moins totalement volontaire. J'étais à peine sortie de mon aventure avec l'autre barge blonde sangsue à ses heures perdues qui voulait que je l'appelle Maitresse en lui donnant mon nom/adresse/numéro de sécu pour pouvoir me vider plus facilement qu'il fallait que je tombe sur pire/mieux (le terme approprié étant un terme variable suivant mon niveau de masochisme du moment.) Bon en même temps, se balader avec un sourire narquois et un casque sur les oreilles dans des ruelles fort peu éclairées n'était peut-être pas la meilleure des choses à faire mais bon. Après tout ce n'était pas comme si même dans une rue plutôt éclairée avec du monde je m'étais retrouvé au bras d'un truc mort qui me prenait pour son calice (d'ailleurs je les savais pas aussi collant, saloperies) à peine 45 minutes avant! Non pas du tout! D'ailleurs j'avais exactement 45 minutes de retard. Autant dire que la garce ne me le pardonnerait pas qu'importe soit l'excuse, ce n'était pas son genre de pardonner à qui que ce soit. Aurais-je été à moitié agressé et en sang qu'elle n'aurait pas bronché et m'aurait réprimandé en me condamnant à des heures supps pour rattraper mon attitude qu'elle qualifierait surement d' "inacceptable" en ajoutant son "mon agneau". Je la voyais bien aussi appuyer sur la blessure dans une attitude pleine de sadisme pour elle qui savait que je ne broncherais certainement pas. Et elle s'en délecterait aussi. C'était là l'attitude que j'aurais soupçonné Précieuse d'adopter dans l'hypothétique cas où j'aurais été agressé, là elle se contenterait juste de me pointer du doigt les vestiaires pour que je me mette au travail le plus vite possible avant de me virer après le travail. Ou quelque chose du genre je pensais. Avec un petit regard vicieux sous son chapeau que je lui aurais volontiers enfoncé dans la gorge pendant un acte sexuel avant de l'étrangler et d'essayer de la tuer pour enfin la déguster avec un verre de vin sur les draps en soie. Un petit éclairage à la chandelle et le tableau était parfait pour une œuvre du XIXème, il faudrait que je me rachète des peintures et que je commence à la travailler, je suis sur qu'Ailin pourrait l'apprécier autant que moi sur un mur du salon.

Toujours était-il que perdu dans mes divagations j'étais de un en retard, de deux perdu et de trois en fâcheuse posture mais ça je ne le savais pas encore. Quoique je n'allais pas tarder à le savoir. Du genre là maintenant de suite quand mon visage avança très vite vers le mur pour le rencontrer tout aussi vite. Heureusement pour moi mon casque glissa et amortit le choc en se brisant sur le coup. Je ne pus que déplorer cette perte, je venais à peine de l'acheter pour fêter mon arrivée à la Nouvelle Orléans et le voilà qui était déjà en miettes, je l'entendais grésiller sur le sol, pendant lamentablement. Et voilà ce à quoi je pensais sous le choc quand j'aurais certainement plus du m'inquiéter à propos du souffle sur ma nuque. D'ailleurs voilà que je remarquais que je ne touchais pas le sol. Oh et la bosse que je sentais dans le bas de mon dos pressée contre moi me donnait lieu à penser que mon agresseur était soit armé, soit un homme soit les deux. Et à en juger par la force contre laquelle je me débattais sans aucun effet ça devait être un vampire. Je sentis une langue passer sur ma gorge et des frissons de plaisir qu'en une autre situation j'aurais pu apprécier me parcoururent comme une onde à travers mon dos.

-Tu sens bon tu sais ?

Bon il s'agissait bien là d'un agresseur. Au moins j'étais fixé sur un point et sa fixette sur mon odeur et le léchage de gorge me faisait vaguement penser à un vampire mais juste légèrement. Bref j'étais bloqué un bras dans le dos, ne touchant pas le sol, entre un mur et un vampire. Et aucun accès à mon couteau. Hum ça aurait pu être pire! Il aurait pu ne pas parler du tout, ça laissait la place à la conversation!

-Ça s'appelle du savon! Un petit artisan local je te passerais l'adresse si tu veux mais tu pourrais me relâcher avant ?

-Tu sens vraiment très bon, redit l'homme sur un ton qui ne laissait pas présager une quelconque conversation avant de passer à nouveau sa langue sur ma gorge.

Il savait y faire mais je n'étais pas vraiment dans l'atmosphère pour une étrange raison et avant que je ne puisse réagir plus que ça je sentis des crocs s'enfoncer dans ma gorge sans ménagement aucun. Et ça faisait mal. Je voulus gémir, appeler à l'aide mais une pression sur mon corps me ré enfonça dans le mur me coupant la respiration par la même occasion. Je sentais le sang couler hors de moi et l'homme s'en abreuver. Et j'avais mal.
_________________
" Lord, what fools these mortals be! "


Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3601-peter-macconnor
Bess Butler
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Tutrice
Age apparent: Trentaine
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Scylla Time!   Ven 18 Juil - 16:28

Ces deux dernières semaines étaient pas pour le moins excitantes; rencontrer un Faë pour la première fois est intéressant, surtout un aussi puissant comme Winruna. La jam s'était tellement bien passé et Will lui avait remonté beaucoup le moral qu'elle était passé au Cadavre Rieur quelques soirs plus tard et faire les derniers arrangements pour un concert à l'improviste. Encore une autre soirée de réussie, sauf qu'après elle était tombée sur la jeune tzigane qui avait subit un viol sanguin... Peut-être que ce soir sera finalement calme? Tout ce qu'elle voulait c'est d'aller au Trick, boire un Earl Grey avec le pianiste et le saxophoniste puis revenir chez elle et trouver un moyen de faire partir cette horrible tâche de sang de sa belle robe bleu qu'elle avait porté pendant le concert.
La Vampire et ses deux autres musiciens parlaient de tout et de rien, ils étaient content de voir la Vampire de meilleur humeur qu'elle ne l'était avant et ils lui avaient même payé cet Earl Grey, comme remerciement qui voulait dire ''Merci Dieu que t'es plus une salope!''.
Bess voyait du coin de l'oeil le jeune homme de temps à autre, plus aussi régulièrement, mais elle se faisait toujours épier. Qu'importe, elle se sentait sûr d'elle cette fois, si quelque chose allait arriver elle avait son S&W et son pistolet sur soi, un simple coup dans la tempe et c'était la fin, qu'importe les lois quand on doit se protéger... Tout allait s'arranger.

Les deux musiciens devaient finalement partir, il se faisait tard et ils travaillent de jour alors que Bess de jour...Bah, que faisait-elle? Quand elle pouvait elle trainait encore les égouts.
Elle resta encore quelques minutes de plus, le temps de finir son second Earl Grey en toute tranquillité au Trick. Cela lui donnait un peu de temps d'organiser autre chose pour son big band, peut-être un concert au Plaisir Coupable? Après un autre au Danse Macabre? Elle avait tellement d'idées et elle avait encore beaucoup de temps pour tout réaliser, évidemment il n'y avait pas le feu au lac. Cette soirée allait être calme, c'était définitif!
Sauf qu'en fait quelque chose d'autre allait se passer, quelque chose qui allait jouer avec le grand calme de la soirée et une fois de plus avec ses plans.

Bess sortit du Trick quand elle avait finit son thé et se dirigeait vers le Quartier Sanglant. Son sac à main près d'elle, son trenchcoat et un ''sundress'' couleur écarlate qui semblait tout de même aller avec son manteau hormis la chaleur, mais quand on est vampire on n'as pas à se soucier de la transpiration.
Ses chaussures à talon de couleur bordeaux lui donnaient quelques centimètres de plus et résonnaient dans la petite ruelle avec les clik claks qui se sont arrêtés directement quand elle entendit une sorte de bruit lourd venant d'une petite ruelle à sa gauche, deux ruelles plus bas. Elle écarquilla ses yeux et eut un sourire diabolique, enfin un peu d'action!
Sur la pointe des pieds, elle s'approcha lentement et sortit silencieusement son magnum avec le suppresseur de son, au cas où ça tournerait très mal. Elle passa la tête très vite pour voir à qui elle avait affaire et la vue la mit en rogne. Bollocks pensa-elle comme toute bonne Anglaise, un vampire qui se permettait de faire un viol sanguin sur un jeune garçon, une fois de plus elle devait aller à la rescousse d'un petit être humain et peut-être éviter qu'il fasse partie de sa liste des élèves. Normalement elle n'aurait pas levé le petit doigt, mais depuis qu'elle faisait partie d'une hiérarchie il fallait qu'elle respecte la loi.

Ils étaient de dos, cela lui facilitait tant la tâche. Tu sent vraiment très bon, urgh mais quel dégueulasse! Bess semblait dégouté, mais il fallait agir si le jeune garçon espérait survivre. Silencieusement elle se mit derrière lui et plaça son magnum à la hauteur de son cœur, le click de la sécurité se fit entendre ce qui avait surement attiré l'attention du violeur. Elle allait en rajouter une couche parce qu'elle pouvait et qu'elle avait le dessus:

- Dix secondes, petit branleur. C'est le temps que je te donne pour déguerpir et sauver ta peau. N'essaye rien de malin, j'ai ton cœur à l’œil, un mouvement de doigt et ton éternité verra sa fin.

Sa voix était presque un murmure, elle ne voulait pas attirer du monde si parfois quelque chose allait mal tourner, mais... quelle était cette odeur qu'elle sentait? Effectivement cela venait du jeune garçon en dessous du vampire. En une semaine tomber sur un autre Faë? Elle espérait que celui là aux moins parlait normalement au lieu d'utiliser des rimes comme l'autre fou!

Et oui, il sentait bon, mais pas aussi bon que la possibilité de faire crever le crevard.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3661-bess-butler
Peter MacConnor
Faës
avatar

Faës


Identification
Emploi: Strip Teaser
Age apparent: 18
Dangerosité:
22/30  (22/30)

MessageSujet: Re: Scylla Time!   Sam 26 Juil - 16:38

Nota Bene: Se faire sucer par un vampire au début ça fait mal mais ensuite c'est vraiment agréable. Surtout que les gestes avaient beau être maladroits certainement à cause de l'ivresse que le sang de Faë avait sur les vampires l'on pouvait tout de même pressentir une certaine expérience dans ses gestes et la manière de faire. Et si je n'avais pas été en train de penser à autre chose ou du moins si j'avais été capable de penser à quelque chose tout court j'aurais certainement pu effectuer un lien entre l'aspect nourriture et l'aspect sexe des vampires via les lectures que j'avais pu avoir. Comme les classiques, Bram Stoker tout ça. Un parallèle que je ferai plus tard mais pas là. J'aurais pu laisser une pancarte "Peter est absent pour le moment veuillez laisser un message et il vous rappellera si l'envie lui prend" que ça aurait eu le même effet. D'un coup d'un seul la pensée qui me traversa l'esprit ce fut pour les fangbangers un truc du genre "ah bah en fait ça se comprend".

Cela aurait pu durer quelques minutes ou quelques heures je n'en aurais rien su, trop concentré sur la brûlure de mes nerfs à fleur de peau qui réclamaient un contact physique. Mes vêtements pourtant légers me semblaient déjà de trop et j'aurais donné cher pour que ses mains s'occupent plus de mon corps que de me maintenir contre le mur. D'ailleurs à quoi bon me maintenir, je n'aurais certainement pas cherché à fuir et quand bien même cette ruelle n'aurait pas été déserte ça n'aurait pas été ma première fois en public. D'ailleurs la tête commençait à me tourner. A moins que ce ne soit là la perte de sang qui commençait à agir. Qu'importe. C'était trop agréable pour s'arrêter en si bon chemin.

Sauf qu'en fait si. Je tombais brutalement sur le sol quand il me lâcha pour se retourner siffler sur une chose dont je n'avais pas conscience qu'elle fût là. A vrai dire tout me paraissait un peu flou et lointain. Un peu comme dans un voile. Même les soins s'étaient adoucis progressivement...
_________________
" Lord, what fools these mortals be! "


Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3601-peter-macconnor
Bess Butler
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Tutrice
Age apparent: Trentaine
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Scylla Time!   Lun 28 Juil - 21:24

La Tutrice ne bougea même pas d'un cil, il y avait peut-être quelques secondes entre le sifflement bestial du violeur et sa balle qui était passé par l'épaule de celui-ci. Quand l'homme s'était retourné, il laissa le corps mou du Faë frapper le sol, elle n'était pas sûr s'il était encore lucide ou évanoui, mais elle allait s'en occuper après; pour le moment le gros méchant loup était devant elle.
Et quel beau méchant loup ce vampire! S'il n'avait pas décidé de prendre cette route là il aurait pu rentrer dans le milieu médiatique avec ce corps et ce joli minois, mais la tentation de se servir du sang Faë était évidemment bien trop grande pour certains. Elle l'avait ressenti avec Winruna, mais elle savait aussi quand un risque valait la peine d'être prit; déguster le Lorialet était une mauvaise idée.

Comme elle l'avait constaté avant, le vampire était charmant de visage avec des jolies pommettes, des beaux yeux ronds qui brillaient d'un éclat d'argent et une belle chevelure brune et bouclé qui descendait jusqu'à son menton. Le portrait d'un ange, à part qu'il était vêtu d'un gros manteau noir et en dessous on voyait une chemise blanche; cette chemise maintenant était recouverte de sang tout comme sa bouche langoureuse.
Son cri assez proéminent alerta Bess qui ne voulait pas attirer l'attention de qui que ça soit, il fallait admettre que tirer dans son épaule était plus un avertissement qu'autre chose et peut-être même une erreur de sa part, mais il était bien trop tard à présent. Le click de la sécurité se fit entendre une fois de plus, quelque chose avait finalement changé dans la bestialité du jeune homme et il avait surement reconnu le danger que ce flingue représentait; son regard avait une émotion de détresse et il tomba à genoux et commença à sangloter et ricaner tout en même temps. Bess fronça ses yeux avec incrédibilité. Qu'est-ce que c'est que ce bordel? Pensa-t-elle avec dégout, mais peu importe; elle s'approcha rapidement du jeune vampire en transe qui se tenait la tête entre les mains et elle posa son S&W sur son crâne, prête à l'achever. Au dernier moment quand celui-ci leva ses yeux elle secoua sa tête avec une désapprobation complété dans ses yeux et elle l’assomma avec le pommeau de son magnum.

- Absolument pathétique...

Murmura-elle en regardant ce jeune vampire. Elle reposa son S&W dans son sac puis elle chercha le corps du vampire pour trouver quoi que ça soit; quel idiot, il avait toujours son portefeuille avec sa carte bleu, environs 300$ et sa carte d'identité. John Doe lit-elle en souriant, il était amusant de trouver des noms de ce genre de temps à autre et même après une telle situation, un peu d'humour était toujours la bienvenu. Évidemment les 300$ atterrirent dans la poche de son trenchcoat! Après elle réfléchissait en envoyant un texto sur son téléphone; seul un Maitre Vampire pouvait tuer un autre vampire et elle allait respecter la loi vampirique car il le fallait, mais qui disait qu'elle devait respecter les lois humaines? Après tout elle avait tiré une balle dans l'épaule du vilain petit canard, mais dans les yeux d'un juge cela pouvait ne pas faire bonne affaire. Il fallait protéger ses miches principalement, après éventuellement celles du bonhomme blond. D'ailleurs:

- Donne-moi encore quelques secondes, papillon.

Dit-elle presque dans le vent, mais c'était adressé à Peter qu'elle croyait lucide. En se levant elle tourna la tête du vampire avec sa botte pour jeter un autre œil sur son visage. Il était bel et bien inconscient, mais il fallait agir vite: elle tourna sa tête à droite, à gauche, en haut et bas…aux moins pas de caméra de sécurité donc pas de preuves. Le texto envoyé, après même pas 40 secondes la réponse était positive, juste un "benne à ordure". Elle leva le corps mou du vampire avec une certaine difficulté et le balança comme un sac à patate dans la benne qui se trouvait derrière elle. En refermant le couvercle elle soupira, tant d'excitation en une fois avait don de lui rappeler ses jours d'antan.
Maintenant il était grand temps de s'occuper du petit blond, qu'allait-elle faire? Aux moins il avait arrêté de saigner et c'était ça. Cette petite flaque semblait très tentante, mais elle trouvait que c'était entièrement inapproprié de se nourrir dans des espaces publics devant quelqu'un d'autre et la folie de John Doe lui avait reporté l'envie de déguster du Faë pour une autre fois. Elle s'approcha lentement du garçon et croisa ses bras avec un sourire sarcastique.

- T'es bien le second à qui je sauve les miches. Qu'est-ce qui vous prend, les vivants, à trainer les ruelles où il n'y a même pas un chat, mais des déviants assoiffés? Hm? Où allait-tu?

Sa voix montrait une once de frustration, c'était surtout parce que sa sundress avait quelques petites taches. Une fois de plus elle sacrifiait une robe pour sauver autrui, quelle idée!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3661-bess-butler
Peter MacConnor
Faës
avatar

Faës


Identification
Emploi: Strip Teaser
Age apparent: 18
Dangerosité:
22/30  (22/30)

MessageSujet: Re: Scylla Time!   Jeu 7 Aoû - 16:57

(Je suis désolé ça risque d'être déstabilisant un moment mais je fais des essais)

Le jeune Faë avait perdu pas mal de sang mais malgré une légère anémie il ne souffrait pas plus que ça de l'agression. Ca avait été douloureux mais terriblement plaisant, mais une fois le contact rompu le plaisir qu'il avait pu éprouvé pour il ne savait quelle raison. Maintenant qu'il avait enfin commencé à récupérer ses esprits il se permit d'observer celle qui venait de le sauver. Toujours au sol (il avait estimé qu'il était plus prudent pour lui de se contenter de rester assis plutôt que de se relever trop brusquement, l'anémie passerait mais s'il venait à chuter et mal se rattraper il aurait pu se briser un os ou froisser un muscle ou toute autre stupidité qui aurait nui à son travail. Et il n'avait pas besoin d'une sorte de punition pareille pour avoir été imprudent, la garce qui lui servait de Patronne lui réservait certainement déjà un sort particulier dans l'une des backrooms du club. D'ailleurs il se voyait déjà dans celle des pervers pédophiles, attaché et baillonné livré à tous ces hommes/femmes au complexe inavouable.

Les Plaisirs Coupables, le lieu où le péché se consomme comme un cocktail. L'on commande, l'on paie et l'on profite. La garce a bien saisi la nature humaine. Mais si je m'intéressais un peu plus à celle des Vampires ? Notamment de celle qui se trouve devant moi. Je suis au sol face à une nana qui vient de buter un autre vampire et qui a un flingue. Bref position de faiblesse. C'est peut-être le temps de jouer la prudence... Peut-être ?


Un instant appuyé contre le mur et au sol. La minute qui suivit, disparu. Un déclic résonna, celui de son couteau qui s'ouvrait.

J'ai beau être faible je peux toujours le lancer et quand bien même ça me demanderait beaucoup d'énergie je pourrais me téléporter...Ce que j'aurais pu faire pendant que le suceur s'abreuvait de mon sang.


Le rire cristallin caractéristique de Peter s'éleva dans les airs, ce qui coïncida à la remarque de la vampirette à la robe rouge qui lui était adressé. Remarque qu'il n'avait absolument pas écouté. Les yeux rivés sur le manège qu'elle avait commencé à effectuer il réfléchissait à toute allure à la personne qu'il avait en face de lui. Des possibilités s'offraient à lui, qu'elle soit une Norme qui se voulût chasseuse de Vampires en était une, qu'elle soit une chasseuse d'Outres une autre, qu'elle en soit un elle même une dernière. Elle venait bien d'assommer un vampire et était en train de le fouiller. Non, décidément ça ne pouvait pas être n'importe qui. Elle avait aussi rangé son flingue, c'était bon signe. S'il elle le sous estimait à cause de son "apparence" et de son état anémié c'était une mauvaise idée. Sauf si elle avait d'autres atouts dans sa manche. C'était là ce qui traversait l'esprit du blessé, nullement sous le choc de son agression. Et s'il avait eu un minimum de bon sens il se serait attardé sur ses questions sans réponse pour l'instant. Sauf que du bon sens c'était trop lui en demander. Son rire résonna encore une fois.

-C'est fou ce que l'on ne réfléchit pas assez quand on se fait sucer par un vampire! Tout de même, il aurait pu attendre comme tous le troisième rendez-vous ou au moins me donner son nom/numéro de téléphone. Ah les gens de nos jours manquent décidément d'éducation. Heureusement que vous étiez là Miss, ce fut fort aimable à vous! J'apprécie sincèrement, à la fois le sauvetage et le dressage de bretelles!

Je soupirais presque comme pris d'empathie pour ce pauvre jeune vampire qui avait fini sa vie dans une benne à ordures. Etait-ce là sa destinée ? Surement! Mais la nana bizarre revenait vers moi, le regard exaspéré d'une personne qui en avait assez. D'ailleurs c'était parti pour les remontrances. Et à son "les vivants" c'était une vampire! Jamais deux sans trois disait-on! Et bah bingo! Et de quatre d'ailleurs puisque qu'Ailin serait au club. Enfer et Damnation.

-Alors pour être parfaitement honnête
(pas comme si j'avais le choix d'ailleurs mais bon qui sait elle n'était peut-être pas au courant) j'allais tranquillement travailler en suivant les rues habituelles avec du monde. Et là une des vôtres m'est tombée dessus, totalement folle m'appelant son calice. Et en fuyant je suis arrivé ici, où ce charmant jeune homme aux manières plus que douteuses et à l'érection admirable m'a enfoncé ses crocs dans la gorge sans rien demander après m'avoir bloqué contre le mur! J'en fus fort désappointé d'ailleurs! D'ailleurs désolé ou pas de vous décevoir mais les déviants assoiffés les satisfaire c'est mon travail! Et je suis en retard! Maintenant si vous vouliez bien décliner et votre identité et le pourquoi du comment vous avez tué un vampire, votre allié sans la moindre hésitation ou peur d'être embêtée ça serait vraiment TRES appréciable/apprécié.
_________________
" Lord, what fools these mortals be! "


Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3601-peter-macconnor
Bess Butler
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Tutrice
Age apparent: Trentaine
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Scylla Time!   Sam 9 Aoû - 12:06

Ce clic n'était pas dur à entendre, au moment de celui-ci elle s'arrêta net, puis elle reprit ce qu'elle était en train de faire. Si le Faë essayait quelque chose elle savait qu'elle n'avait qu'à sortir le flingue de sa poche, d'ailleurs au clic de sa lame, le clic de son arme résonna aussi. Bess espérait ne pas devoir l'utiliser, après tout elle avait bien sauvé la vie au petit mignon et il serait dommage d'achever un jeune garçon après avoir gaspillé ses munitions sur un confrère. Elle essayait d'ignorer le fait qu'il avait toujours ce cure-dent de prêt pour elle et elle ne s'était même pas retourné vers lui quand il exprima son mécontentement sur les méthodes vampires. Ce remerciement était très apprécié par la Tutrice et elle répondit nonchalement:

- Les Vampires ne savent pas faire de rencards traditionnels hélas… surtout avec quelqu'un qui a un sang comme un bon vintage et sent bon à des kilométres. Au passage, je t'en prie c'était divertissant plus qu'autre chose, on a tous besoin de se défouler.


En se retournant il avait disparu, elle posa sa question (beaucoup moins contente qu'avant), sans bouger la tête, mais en regardant avec ses yeux de quelques côtés, voir si elle était bien paré pour bondir au cas où le Faë essayait quoi que ca soit. La réponse du jeune l'avait épatée. Sauf peut-être sa mention de l'orgasme causé par le vampire et cette érection proéminente, d'ailleurs dés qu'il mentionna ce mot elle fronça des sourcils et secoua sa tête avec une certaine désapprobation. Les bon vieux Britanniques ne parlent pas ouvertement des érection et c'était bien le cas de Bess. En même temps, sa manière de parler lui fit plaisir, il était agréable à écouter et très poli, ou du moins semblait très poli... Elle allait presque l'arrêter dans son histoire et lui dire de garder certaines informations pour lui-même, car c'était un peu trop, sauf qu'à la fin il voulait qu'elle soit aussi honnête que lui. Pourquoi pas? Elle ne voyait pas de mal à lui répondre car elle ne voyait pas pourquoi il mentirait à son sujet. Elle mit ses main dans les poches de son trenchcoat en s'adossant à la benne à ordure, après tous ses vêtements allaient avoir besoin d'un lavage, le sang du vampire était sur sa belle sundress rouge. Elle commença tout de même par la seconde explication car ce détail était clairement irritant à ses oreilles:

- Il n'est pas mort, je ne lui ai explosé ni le coeur ni le cerveau.  Dés qu'on aura quitté les lieux quelqu'un viendra s'en occuper. Je reste fidèle aux règles, à un certain point… - elle fronça les sourcils et continua un peu déçue - On n'as pas le droit de s'entretuer.

Si seulement ils avaient le droit! Elle aurait refait le portrait de beaucoup de vampires dans son entourage, mais aussi de son passé. Le garçon réclamait toujours des réponses et elle était prête à lui faire plaisir en lui disant son nom, après tout c'est bon de connaitre l'identitée de son sauveur pour potentiellement se faire récompenser, ou pour se faire repayer d'une manière ou d'une autre. À ce rythme là, Bess pouvait faire du volontariat à la ASPCA, elle s'amuse à sauver les jeunes, autant en faire un hobby et gagner de l'expérience dans le domaine.

- Je suis Bess. J'ai une histoire fascinante et j'aime le son de ma voix, surtout quand je parle dans le vent.

Inutile de préciser que cette phrase était remplie de sarcasme, évidemment cela voulait surtout dire "montre toi". Parfois il fallait faire le premier pas, elle savait qu'en tant que Tutrice avec beaucoup de jeunes elle devait prendre des risques. Elle sortit la main de la poche où son magnum était placé; par preuve de bonne volonté et qu'elle n'allait pas essayer de lui tirer dessus au moment de son apparition. En soupirant elle haussa des sourcils, écarquilla ses yeux et d'un air ennuyé elle continua :

- Écoute, lapin, t'as déjà dit que t'était en retard, pourquoi jouer à ce jeu? Range ce couteau, montre toi et on n'en parle plus. - elle fit une pause en se rappelant qu'il avait mentionné qu'il fait plaisir à son genre - Où est ce fameux point B alors?

Il n'y avait pas beaucoup d'endroits qui faisaient ce genre divertissement…le Cirque des Damnées? Non, il n'avait pas l'air de faire partie de la troupe. Le Danse Macabre? De temps à autre ils avaient des danceurs un peu plus spéciaux, mais c'était dans le Quartier Sanglant et il n'y allait pas… après tant d'autres petits endroits se formaient dans la tête de la Tutrice; Aux Plaisirs Coupables avait-il finalement re-ouvert? C'etait possible, mais sans la réponse du jeune homme elle ne saura rien.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3661-bess-butler
Peter MacConnor
Faës
avatar

Faës


Identification
Emploi: Strip Teaser
Age apparent: 18
Dangerosité:
22/30  (22/30)

MessageSujet: Re: Scylla Time!   Mer 3 Sep - 0:55

Pas le droit de vous entretuer... Intéressant et bon à savoir. Je me demande si la punition d'Ailin ne serait pas étranger à une interdiction du genre. Surtout vu la manière sournoise, toujours prête à rendre "service" qu'il exhibait en permanence. Quel jeune vampire adorable, charmant, parfaitement fréquentable bien qu'avec de nombreux soucis identitaires que Freud ou autre auraient adorés. Mon gentil petit monstre domestique, avec une laisse il serait parfait.

Peter souriait de toutes ses petites quenottes de Faë bien élevé. Penser à Ailin le faisait toujours sourire. Il rouvrit les yeux observant la vampire adossée à la benne dans laquelle le goujat allait certainement finir sa vie. Il aurait bien proposé de le faire souffrir un peu auparavant, mettre un peu à profit son imagination débordante de petit lutin malicieux des forêts ayant très envie de se venger pour la perte de sang mais il supposait que sa requête ne serait pas acceptée. Et puis il n'avait plus de temps à perdre non plus. Prenant une grande inspiration il se redressa avant de refermer son couteau dans un cliquetis bien audible pour Bess. Se rattrapant un peu au mur il réinspira une nouvelle fois afin de chasser l'impression de vertige que l'anémie lui avait laissé. Toujours parfaitement invisible le chieur de Peter rangea son couteau dans sa poche avant d'avancer à pas lourds vers la benne et d'attraper le bras de sa sauveuse qui avait continué à parler.

-Et bien et bien! Lapin ? C'est tellement mignon comme petit nom. Mais sinon je m'appelle Peter. Et si vous permettez j'aimerais me remettre à vous pour me rendre aux Plaisirs Coupables, où ma patronne sera certainement ravie de ne pas me voir arriver !

Il eut un petit rire, fier de son jeu de mots. Glissant mieux son bras sous celui de Bess il s'appuya un peu plus.

-Oh ça ne vous dérange pas je suppose, mais je suis légèrement étourdi avec cette perte de sang. D'ailleurs votre robe semble presque fichue mais si vous permettez je serai ravi de payer le pressing!


Tirant légèrement Bess, Peter avait commencé à se mettre en route, toujours parfaitement invisible.
_________________
" Lord, what fools these mortals be! "


Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3601-peter-macconnor
Bess Butler
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Tutrice
Age apparent: Trentaine
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Scylla Time!   Sam 6 Sep - 16:09

Ce claquement de couteau, quelle musique! Aux moins sa technique avait marché, du moins elle le pensait; toujours sain de ranger son arme devant un garçon qu'elle trouvait inoffensif, mais en mode de défense. Comme toujours, Bess se disait qu'une personne désorienté avec un couteau est comme un nourrisson avec une arme à feu qui croit que la chose qu'il a en main est une sucette... un peu comme les êtres humains!

Elle entendait les pas lourds du jeune garçon, mais elle ne le voyait toujours pas et cela avait don de l'irriter, il était évident qu'il voulait se faire entendre, mais ne pas le voir était embêtant. Bess savait qu'il n'allait rien faire de suspect ou de violent, car à quoi bon ranger le couteau? En plus il manquait énormément de sang, quelle idée de risquer sa vie dans ce cas contre une vieille peau comme la Tutrice! Elle senti le Lutin s'appuyer sur elle et s'accrocher à son bras; si elle avait un cœur il se serait brisé en milles morceaux, ce trenchcoat et ce magnifique sundress étaient complètement sales. Bess aurait pu lâcher une petite larme en mémoire de cette belle robe et ce qu'elle était avant, mais Peter était à ses côtés et elle ne le connaissait pas.

- Non - commença-t-elle fermement - tu es un lapin et tu t’appelles Harvey. Je te déposerais dans ton terrier, lapin. Ta patronne ne fera pas de toi de la terrine, il faut que tu l'espère en tout cas.

Bess se demandait quel âge il pouvait bien avoir en réalité, s'il arrivait à comprendre cette référence et que Jimmy Stuart ne lui était pas inconnu elle aurait eu sa réponse en quelque temps. Par contre quand elle l'écoutait parler elle devait s'empêcher de toutes ses forces de siffloter "Danny Boy", au départ cet accent ne l'avait même pas frappé, elle était tant préoccupé par la situation dans laquelle elle s'était fourrée en sauvant ce jeune homme!

Mais voilà que pour elle, ce lapin n'était plus en retard comme dans Alice, mais bel et bien toujours invisible… Son propre petit Harvey. Il s'appuya un peu plus sur elle ce qui provoqua une énorme irritation à la Tutrice. Il allait payer le pressing? À ce rythme là c'est une nouvelle robe qu'il lui faudra payer! Elle essayait de garder son calme, après tout c'était un autre agressé qu'elle aidait! Si elle était vraiment aussi embêté elle ne l'aurait pas aidé, c'était toujours ce problème de consentement entre deux personnes qui la poussait à prendre la défense d'un faible. Un vampire affamé n'est jamais à prendre à la légère, même un nouveau. Surtout les nouveaux en fait! Ils ont tendance à être versatiles, du moins pour la plupart.

- Non, tu trouves? J'allais la porter au tapis rouge! - dit-elle sèchement - Je sais où on va, Harvey, mais on devra éviter la rue principale, je ne veux pas alarmer la foule avec ce sang sur mes habits.

Sauf qu'elle n'avait même pas remarqué ce couple de métamorphe qui venait juste de passer et la regarder de travers quand elle parlait au garçon invisible. Elle soupira avec une once de désespoir, cette fois elle était bel et bien Jimmy Stuart. Bess avançait comme elle pouvait avec ce poids en plus qu'était Peter; la force n'a jamais été son point fort, mais bizarrement cette aventure était plus inconfortable que lourde. Si seulement elle pouvait catapulter le Faë droit au Plaisir Coupable, devant la patronne, elle l'aurait fait facilement, mais le trimbaler ainsi? Ils n'étaient plus trop loin maintenant. C'était étrange à quel point il était léger, il ne le semblait pas physiquement, mais en étant un Faë elle imaginait que cette forme humaine n'était pas la sienne, qu'était-il alors?
Entre le point A et point B, l'accent de Peter l'avait laissé perplexe, elle voulait faire un commentaire, mais il était déjà assez épuisé, du moins elle l'imaginait. Après, si elle croisait d'autres personnes elle ne voulait certainement pas faire la folle, mais il y avait quelque chose qui la tracassait et elle ne pût s'empêcher de poser la question, évidemment elle manquait de subtilité:

- Alors, t'es stripteaseur au Plaisir Coupables? Je ne l'aurais jamais cru, à premier vue bien entendu...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3661-bess-butler
Peter MacConnor
Faës
avatar

Faës


Identification
Emploi: Strip Teaser
Age apparent: 18
Dangerosité:
22/30  (22/30)

MessageSujet: Re: Scylla Time!   Mar 23 Sep - 0:18

-Si j'avais du vous donner un autre nom j'aurais plutôt dit Donnie Darko que Jimmy Stuart, pas de Formule 977 avec Donnie Darko. Quoique j'ai plus la nationalité d'Harvey en effet. Hum quelle question compliquée. Dites moi Bess, vous sentez-vous plus Donnie voué à la destruction ou Jimmy ermite amical qui finira certainement par se faire utiliser par tous et toutes ?

Aussi étrange que cela puisse paraitre Peter prenait son pied. Ou du moins il recommençait à prendre son pied. Il prenait vraiment son pied facilement... garçon facile. Franchement à ce niveau là c'était à se demander comment il avait réussi à survivre ne serait-ce que 100 ans. Même si en vérité la question ne se posait pas, il avait une bonne étoile qui s'appelait Winruna derrière lui. Et Dieu seul savait à quel point le jeune Faë en avait besoin, à se demander si elle n'allait pas le lâcher un jour, ou lui faire comprendre qu'il fallait grandir. Une compréhension à la dure. Le genre de choses qu'un être humain normal n'aurait pas pu supporter bien longtemps avant de finir brisé et fou, qui rendait fou les faës les plus fragiles, ceux qui se tapissaient dans les ombres des plus grands et ne faisaient pas de vagues par peur d'être remarqué et qu'on se joue d'eux. Quel effet pourrait avoir ce traitement sur un faë déjà à moitié fou comme lui était un mystère que Peter n'était certainement pas prêt de dévoiler, et il n'en avait certainement pas envie. D'ailleurs il avait d'autres chats à fouetter, là il s'agissait surtout de s'occuper de la petite vampirette à laquelle il était accrochée!

Vampirella avait d'ailleurs le ton d'un bien mauvaise humeur, un ton sec qui laissait présager qu'elle tenait certainement à sa robe. Il sourit sous son invisibilité, bien content qu'elle ne le voit pas, le fait qu'il l'ait agacée en réduisant sa robe à quelque chose d'importable en public le réjouissait beaucoup, sorte de vengeance personnelle. Agressée par un vampire il lui rendait sa robe importable! Petit et mesquin ? Oui Peteresque en somme. D'ailleurs elle s'obstinait à l'appeler Harvey, il sourit d'avantage, elle voulait jouer soit.

-C'est très sayant le sang, bien qu'il ne plaise aux gens,
Au tapis rouge en porter serait bien aisé,
Pauvre Donnie souhaite plaire de temps en temps,
Dommage le sang personne n'a charmé.

Maintenant deviendrais-je un chat des jours pluvieux ?
S'il est vrai que j'ai des chapeaux, peu sont rayés...
Le terme danseur serait plus approprié,
Pour qualifier mon choix des moins judicieux.

De tous ces nombreux à priori je me moque,
Ne suis-je pas un lapin prénommé Harvey ?
Il parait qu'il disparaitrait au chant du coq
Comme neige fond au soleil pouf plus d'Harvey.

Vous vouliez jouer ?
Et bien je dis dansez.


Peter suivait le rythme en déclamant ces vers, il avait passé la soirée précédente avec Winruna et cela avait laissé des traces comme à chacun de ses passages et l'agacement produit par l’appellation Harvey avait fait ressortir toute la frustration et les tocs de langage qu'il avait développé au côté du Lorialet. Mais si lui s'en moquait, il était certain du côté prodigieusement agaçant que cela produirait sur le commun des mortels. Sa voix s'était faite mélopée et les syllabes coulaient hors de sa bouche comme l'eau fraiche d'une source claire et Peter avait bien l'intention que la vampire à la robe désormais fichue se prenne une douche froide.
_________________
" Lord, what fools these mortals be! "


Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3601-peter-macconnor
Bess Butler
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Tutrice
Age apparent: Trentaine
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Scylla Time!   Mar 7 Oct - 15:00

Un point intéressant qu'il avait levé, était-elle Donnie ou Elwood P. Dowd? Elle pouvait se reconnaitre dans les deux, sauf que cet exemple lui avait quelque peu chamboulé la tête. Il avait du talent, le petit, à croire que tous les Faës étaient machiavéliques jusqu'à la moelle! En y pensant, elle pouvait facilement lui tirer une balle dans la tête, s'en débarrasser car qu'est-ce qu'un couteau de rien du tout? Elle n’était dans aucune obligation de l'aider. D'un autre côté, un certain instinct de survie s'est installé dans le cerveau de la Tutrice, il fallait s'adapter avec le temps; ce n'est pas en tuant et en se faisant des ennemis qu'elle allait avancer, la preuve: le jeunot qu'elle avait laissé dans la poubelle allait être disposé. Après tant d'années, dans un groupe de "vampires nettoyeurs" elle savait que chacun pouvait avoir un rôle et c'est en grattant le dos à quelqu'un qu'elle allait recevoir sa gratte. Bref.
Évidemment elle ne voulait pas ouvrir le débat sur sa personne, après tout elle ne connaissait pas Peter et il était d'une race nouvellement découverte, qui sait ce qui passe par la tête d'un garçon aussi léger.

- A ce moment précis? - dit-elle tout d'abord froidement, mais ce qui suit avait une pointé d'humour - Je suis Eddie Valiant et je t'emmène chez le juge DeMort. Espérons qu'il est à court de la trempette.

Autant rester dans le sujet des lapins, elle pouvait apprécier ce va et vient avec Peter, il fallait bien se remonter le moral: sa robe était foutue, son trench-coat avait besoin d'un bon nettoyage et elle allait pour la première fois depuis des années au Plaisir Coupables. Qu'est-ce qui a changé? Qui est le nouveau propriétaire? S'il y a un nouveau proprio, elle pouvait éventuellement essayer de mettre une petite date de concert, ça pouvait marcher? Elle venait de sauver la peau d'un employé… mais il ne faut jamais acheter la peau du loup avant de l'avoir tué, rien n'est jamais gagné et à en entendre les dires, le propriétaire était loin d'être charitable.

Maintenant le gamin s'est mis à faire de la poésie, il avait un timbre beau à écouter, si ce n'était pas en rimes elle l'aurait emporté chez elle, mit dans une cage et fait chanter comme un perruche; hélas elle en avait déjà sa claque des rimes, Winruna l'avait épuisée entièrement, ceci-dit mentalement uniquement. Elle grinça des dents et essaya très fort à ne pas lui mettre un pain dans la gueule, si ce n'était pas pour le fait qu'il faisait des rimes simples et entièrement compréhensibles elle l'aurait surement fait, rien que pour mettre un point. Elle avait comprit qu'il était danseur, sauf qu'elle se doutait de quel sorte de ''danse'' il s'agissait, dans sa tête c'était un terme bien politiquement correcte, afin de ne pas offenser la foule. Bess pouvait débâter le terme si elle le voulait, mais elle n'allait pas rentrer dans les détails, elle était fatigué de se chamailler pour une histoire de langue. Après tout, peut-être était-il simplement un danseur sans plus?

- J'avais fais une jam avec un autre de ta race, ces rimes par contre… - elle soupira, essayant de se calmer pendant que le troll s'accrochait à son bras - et oui, il y a des jours où on veut plaire, n'est-ce pas? Aujourd'hui était l'un d'eux, je n'avais pas anticipé... la fouine...Heh (ce rire était un peu comme-ci elle s'était dite "comment ai-je pensée à ça?")...On y est presque, je sais qu'il y a une … entrée arrière discrète qu'on pourrais prendre, est-elle normalement gardée? Sauf si alarmer la clientèle est ton idée initiale, je me contrefiche à ce moment là.

Après tant d'années elle savait qu'il y avait toujours le passage par les égouts comme pour la majorité des établissements de la Nouvelle-Orléans, même si l'idée était là à en croire les dires de Peter, la patronne était loin d'être douce et attentionné et le garçon était loin d'être digne de confiance; elle sentait qu'il jouerait bien avec les nerfs de sa patronne rien que pour son amusement. Ses deux expériences avec les Faës étaient particulières et il fallait qu'elle se fasse une idée générale sur cette race, à part l'idée initiale du "ce sont tous des trolls".
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3661-bess-butler
Peter MacConnor
Faës
avatar

Faës


Identification
Emploi: Strip Teaser
Age apparent: 18
Dangerosité:
22/30  (22/30)

MessageSujet: Re: Scylla Time!   Ven 30 Jan - 20:49

Le juge DeMort voilà qui seyait au teint de Précieuse qui en aurait fait une interprétation plus vraie que l'originale, ce qui était assez ironique quand on considérait l'aspect dessin animé du personnage. Mais à cet instant précis Peter était plus Jessica que Roger, même qu'il aurait dû faire picoti picota depuis des lustres. C'était assez triste à dire mais il allait prendre cher dans les tous les sens du terme avec ce retard imprévu! Il fronça les sourcils en secouant la tête, impossible de prévoir ce que la garce allait lui faire subir comme soi disant humiliation. Avec elle tout était possible...

Il finit néanmoins par sortir ses rimes, pour n'être que décontenancé par le grincement de dents presque immédiat de la Vampire (d'ailleurs devait-on parler de grincement de crocs ?) Il s'attendait à la perturber mais pas à ce qu'elle le perturbe en retard. Les premières réactions des gens face aux accents typiquement Faës étaient en général de la perplexité mêlée à une sorte de fascination. Mais là un grincement de crodents ? C'était déconcertant et Peter leva son sourcil gauche invisible dans une marque d'interrogation parfaite (comment aurait-elle pu être autre que parfaite l'on se le demande.) Mais les explications de Bess lui arrachèrent un rictus entre compassion et moquerie, une jam contre un Faë, c'était presque typiquement Winrunesque et quand bien même son parrain n'avait rien à voir là dedans la simple idée que ça lui corresponde méritait de la compassion. On ne vit pas avec Winruna, on survit à cette tempête à grand peine, ballotés de ça de là au gré des humeurs lunatiques du lorialet. Mais c'était partir loin et il lui fallait répondre à la question de Bess!

-Votre vaudeville me déçoit un peu alors, je n'ai pas vraiment ri même si la fouine a trouvé son compte. Et oui il y a l'entrée des artistes, si j'ose dire, qu'il est préférable d'emprunter pour éviter le courroux du juge DeMort. Remarquez bien cette garce doit avoir la méchante sorcière de l'Ouest et le juge DeMort comme grand parents éloignés. Vous pensez que si je lui lance de l'eau dessus cela fonctionnera ou devrais-je penser à de la térébenthine ?

Ce faisant il avait marché vers la porte du fond située sur le côté des plaisirs coupables, toujours anémié mais en meilleure forme qu'il ne l'était 5 secondes auparavant. Dans un état d'esprit pareil à celui de Georges se préparant à affronter son dragon! Relâchant l'emprise qu'il avait sur le bras de sa partenaire il redevint visible et souriant de toutes ses dents toqua joyeusement à la porte n'ayant pas encore le passe que Précieuse n'avait pas jugé bon de lui fournir.

-"C'est votre fille le Petit Chaperon Rouge, qui vous apporte une galette et un petit pot de beurre que ma mère vous envoie.", ajouta-t-il dans un Français parfait.

Et qui sait peut-être le loup allait lui laisser la vie sauve ? Non ... ?
_________________
" Lord, what fools these mortals be! "


Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3601-peter-macconnor
Précieuse
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Gérante des Plaisirs Coupables
Age apparent: 36
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Scylla Time!   Sam 31 Jan - 5:44

Pour la cinquième fois depuis le début de la soirée, Précieuse regarda l’heure. Un soupir agacé s’échappa de ses lèvres, qui avaient pour une fois perdu leur sourire de malice malsaine. Il fallait avouer que dès qu’il s’agissait de faire tourner son entreprise, Précieuse pouvait se révéler beaucoup moins joueuse et bien plus critique. Et l’absence de Peter mettait des bâtons dans les roues des Plaisirs Coupables, ce qui n’était pas du tout du goût de leur propriétaire.

Enfin, il ne fallait pas exagérer. Ce n’était pas comme si le retard de Peter empêchait la boîte de tourner –et heureusement d’ailleurs !- mais l’idée que le Lutin se croit tout permis à peine embauché avait de quoi agacer légèrement la sorcière. Ce n’était pas comme s’il était incapable de prévenir, en plus ! S’il avait été possible de pointer le bout de son nez pour demander un travail, il savait très bien comment prévenir d’un retard, ou d’une absence. Et il vivait avec un autre employé, bon sang ! Bien sûr, Ailin n’était au courant de rien, mais à ça la Wiccane s’était attendue. Ce n’était pas comme si le petit blond allait d’un coup lui partager les moindres détails de son emploi du temps. Mais toujours était-il que Précieuse était agacée. Et que cela ne disait rien qui vaille pour le retardataire.

Heureusement, elle avait l’intention de les faire travailler en doublon avec des habitués en cette première semaine, l’absence de Peter n’était donc pas un véritable problème. Julian avait suffisamment d’expérience pour faire l’animation seul, et était d’ailleurs en train de captiver le regard d’un groupe de jeunes femmes dans l’une d’entre elles semblait avoir décidé de se faire passer la corde au cou. Si elle y tenait, Précieuse était ravie de lui offrir le tabouret et la poutre qui allait avec… Le mariage était bien une chose qu’elle ne comprendrait jamais. Quel intérêt de choisir de soi-même de s’enchaîner à un autre par le biais la dernière forme d’esclavage légale ? Enfin, il fallait de tout pour faire un monde, très certainement… y compris des Lutins peu ponctuels.

Comme on le remarquait, la blonde au chapeau avait bien dans l’idée de faire payer son absence au Faë impertinent. Peut-être était-ce là une façon pour lui de se venger des « travaux » qu’elle avait engagés avec son argent ? Non, ils s’étaient bien expliqués là-dessus… Le sourire machiavélique de la Wiccane refit surface. C’était vrai qu’elle s’était particulièrement bien débrouillée sur ce coup là… les économies qu’elle avaiet pu faire couvriraient certainement le manque de profits de cette première nuit. Mine de rien, elle avait compté sur la gueule d’ange du Lutin pour leur attirer du monde. Les rues de la Nouvelle-Orléans étaient peuplées d’hommes et de femmes aux désirs inavouables que l’apparence chétive du Faë pourrait parfaitement combler… Elle en était là de ses pérégrinations mentales quand des coups secs frappés à la porte arrière se firent entendre. Non, elle n’avait pas d’ouïe surdéveloppée. Elle avait sa Magie, cela lui suffisait.

D’un pas assuré, elle se dirigea donc vers l’arrière du Club, laissant ses clients entre les mains plus que capables de ses employés (aucun incident n’était à regretter, c’était heureux) et reconnut aussitôt la voix de Peter, bien que la langue qu’il utilisait ne lui était pas habituelle. Elle reconnut bien sûr les lignes citées immédiatement et haussa un sourcil intrigué. Avait-il lui aussi une appartenance cachée à l’autre sexe ? Non parce qu’elle avait assez d’Ailin parmi ses employés, pour les transgenres… elle n’avait rien contre la chose, mais avoir deux danseurs hommes qui n’appréciaient pas leur corps, ça commencerait à faire un peu beaucoup…

Pour cette raison, mais aussi pour de nombreuses autres, Précieuse décida de faire comme si elle n’avait pas compris. Mieux : comme si elle n’avait pas entendu. Ainsi, au moins, elle s’évitait une partie de la conversation qui risquerait déjà d’être laborieuse. D’un geste de la main, la Wiccane ouvrit la porte et ne prit pas la peine de regarder au travers pour énoncer de ce ton mesquin et froid qui lui était propre.


« Tu es en retard, mon agneau. Je sais que c’est ton premier jour, mais je te déconseille fortement de prendre ainsi tes aises… »

Finalement, le regard vert d’eau de la Sorcière se posa sur son employé récalcitrant. Impossible de manquer la marque de crocs qui ornait son cou, ni le sang à peine séché qui en dessinait le contour, ainsi que quelque autres endroits. Elle avait bien fait de ne pas lui envoyer sa tenue directement chez lui ce matin, elle aurait été devenue inutilisable sinon ! Avec un haussement de sourcils et des yeux clairs qui roulèrent d'exaspération dans leurs orbites, Précieuse se décala pour laisser entrer Peter et sa compagnie du soir.

« Tu n’aurais pas pu attendre la fin du spectacle pour te faire agresser, Lutin ? »

L’état dans lequel pouvait se sentir son employé lui importait guère. Elle avait déjà adapté la soirée sans lui. Quelque chose lui disait qu’il ne serait pas capable de travailler avant un petit moment… au moins hors-jeu pour ce soir. Même pas une journée d’ancienneté et le Faë se trouvait être un véritable épine dans le pied de la Sorcière. Qu’est-ce qui lui avait pris de l’embaucher, sérieusement ?! Ah oui, les réparations gratuites… c’était vrai.

Enfin, la blonde s’intéressa à la nouvelle venue. Une robe longue, une tenue serrée, l’air d’avoir un balai dans le… bref, l’air anglais. Elle en avait vu de nombreux pendant ses errances dans le nord des Etats-Unis, et cette femme semblait correspondre au profil. Les tâches de sang sur sa robe ? Impossible de savoir si elles provenaient du Faë, d’elle-même, ou d’une tierce personne. Dans le doute, elle tenta les trois.


« Jolie robe. Dommage qu’elle soit foutue. Si c’est la faute de ce cher Peter, vous m'en voyez désolée... je vous en prie, il est à vous. Si vous avez eu le courage de le sortir d’une mauvaise passe, je vous assure qu’il n’en valait pas la peine. Enfin… Je vous sers quelque chose ? »

Après tout, il pouvait toujours s’agir d’une cliente potentielle… et si Précieuse ne prenait pas de gants avec Peter et qu’elle pouvait assumer sans trop de chances de se tromper que le Lutin était insupportable avec tout le monde et que la jeune femme devait le porter dans son cœur à peu près autant que Précieuse le faisait elle-même, elle n’était pas aussi ingrate quand il s’agissait de prendre soin des clients. Parce que les autres êtres humains, de manière générale, elle s’en foutait comme de son premier coït.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3637-precieuse
Bess Butler
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Tutrice
Age apparent: Trentaine
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Scylla Time!   Mar 3 Fév - 1:23

La Tutrice avait à peine sentie le Faë lui lâcher le bras. Elle savait très bien où il se trouvait vu qu'il allait frapper à la porte…puis pouf! Il avait finalement apparut devant ses yeux. Il était mignon et Bess sentait une sorte d'attirance étrange vers ce Faë, ce qui sans doute avait quelque chose à faire avec son sang succulent aux papilles des morts-vivants. Ce qui la fit sourire et presque éclater de rire était sa citation en français. C'était du Jean-Louis tout craché, sauf qu'elle doutait que le Faë était un psycopathe fini qui prenait plaisir à faire souffrir les dames. Des souvenirs lui revenaient, c'était un temps passé avant la Révélation, elle était une personne différente presque... Cet ami Vampire était important à sa vie, peut-être que Peter pourra lui remémorer ces temps perdu? Elle resterait méfiante des Faës, mais s'en faire des alliés était à méditer.

Sa patronne était le rejeton de juge DeMort et de la sorcière de l'Ouest? À voir. Dans tout les cas elle avait hâte à connaitre cette femme dite cruelle!
Quand celle-ci ouvrit la porte par magie, elle comprit qu'elle avait à faire à une Wiccane, d'où la sorcière… mais quelle classe par contre! C'était bel et bien la patronne du Plaisir Coupable, aucun doute. Cet habit, ce chapeau… on aurait dit une version féminine de Al Capone. Les répliques courtes et sèches de Précieuse ne l'avaient pas étonnés, après tout cette femme tenait un business et ce business devait tourner comme une machine. Il est vrai que Bess eut un moment où tous ses poils s'étaient hérissés et c'était quand celle-ci mentionna qu'il aurait pu se faire agresser une autre fois. Les réglés étaient simples dans la communauté vampirique: on ne mords pas ceux qui ne le veulent pas. Dans sa tête plus pour la survie et sa loyauté envers les réglés que pour de la compassion envers la pauvre victime. Peter n'aurait pas dû prendre cette route, c'était clair.

Voilà que la reine des glaces avait tourné son attention vers elle. Bess se tenait droit, mais voilà qu'elle s'était rappelé que son look pouvait en dire des choses; surtout les tâches de sang complètement sèches qui avaient ruiné sa robe d'été! Précieuse n'en savait rien, évidemment, et elle semblait ne pas s'en faire énormément. Par simple clarification elle voulait tout de même lui faire comprendre qu'elle a sauvé les miches de son employé. En baissant sa tête pour jeter un coup d’œil quelque peu attristé sur sa robe, sa voix se fit entendre clairement; cette voix basse et mélodieuse.

- Je ne mange pas comme on mange un steak pie au pub, mais comme de l’ortolan - elle ne sourit pas à cette réplique, elle gardait une manière de parler très courtoise, même si ses mots trahissaient une once de crasse - Ne parlons plus de cette robe, j'en ai d'autres, j'ai prit tout de même plaisir à me débarrasser d'un rejeton.

Ses possessions étaient très haut placés dans sa pyramide de Maslov. Surtout ses objets de marque, sans mentionner le musée qu'est son sous-sol entre le quartier sanglant et la rue principale. Il y avait de tout. Voir que l'une d'elle est abimé avait tendance à la mettre en rogne, ce qui est encore légèrement dit.
Pour en revenir à ses impressions sur les deux individus, elle se méfiait énormément et peut-être que son sixième sens avait bien raison. Le Faë semblait sympathique, il sentait bon, mais c'est toujours ceux qui ont une bonne bouille qui sont pourri jusque la moelle. Que pensait-elle de Précieuse dans ces cas? Bon Dieu, elle était le portrait craché de la business woman sans répit qui ne pensait qu'à sa vie professionnelle sans se soucier des cadavres sous ses pieds. Du moins c'étaient les impressions que Bess eut. Le client était roi, même une cliente potentielle. La Tutrice finalement eut un petit sourire qui semblait satisfait, non pas qu'elle fut offert un verre, mais plutôt le fait qu'elle pourrait un jour s'en faire une allié et qu'elle serait un atout plus tard.

- Si vous avez un bon rouge, vous m'en verrez ravie. - elle arrangea sa chevelure noire avant de continuer - Si vous avez embauché ce garçon c'est qu'il est compétent en tant que danseur. Il serait dommage de devoir chercher un remplaçant avec un joli minois comme lui, un Faë en plus; cela attire une clientèle vampirique et nous sommes nombreux.

Elle savait de quoi elle parlait, Précieuse aussi devait le savoir, mais il était toujours bon de se le rappeler. Le Plaisir Coupable semblant déjà un endroit qui attire une clientèle diverse, il n'y a rien de mieux que d'attirer des vampires en mettant en scène l'équivalent du bacon... car il faudrait être fou pour haïr le bacon, ou végétarien.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3661-bess-butler
Peter MacConnor
Faës
avatar

Faës


Identification
Emploi: Strip Teaser
Age apparent: 18
Dangerosité:
22/30  (22/30)

MessageSujet: Re: Scylla Time!   Sam 2 Jan - 1:37

Le comportement ouvertement odieux de Précieuse fit sourire le Faë de toutes ses dents. De toute évidence le grand Méchant loup était de sortie et il n'avait même pas pris la peine de revêtir les atours de la Mère-Grand (l'âge de la Garce était un mystère mais si elle était plus âgée qu'elle ne le laissait apparaître, elle n'en avait pas les rides, malheureusement; une Précieuse aussi ridée ou botoxée qu'une Madame Claude des temps modernes aurait été d'un goût douteux mais agréable. Comme une caricature vivante de la mère maquerelle.) Les piques à l'encontre du lutin avaient un goût acide, une sorte de citron que le lutin croquait à pleines dents pour satisfaire son masochisme latent. Un dommage que la tequila ne remplaçait pas sa salive, à chaque déglutition il aurait pu avoir l'équivalent d'une tequila frappée avec l'acidité de la wiccane.

Éclatant une nouvelle fois de son rire de clochette il pénétra dans l'enceinte du sex... bar pour adultes le plus réputé de la Nouvelle Orléans. Son premier jour était décidément plein de surprises et il était loin d'être fini. En fait il ne serait jamais vraiment fini puisqu'il aurait mis une partie de son or en jeu que la garce n'allait pas le laisser oublier ce retard absolument impardonnable (après tout Peter "had asked for it" comme était dit à une époque.)

Le pied sur le sol des Plaisirs Coupables et laissant les deux femmes à leur discussion pleine de suspicion et autres piques fort sympathique (Vampirella avait du répondant il fallait l'admettre, mais bon vu son allure de british avec un baobab dans l'anus il fallait s'attendre à ses réflexions pincées et sèches. Pour un peu elle aurait pu pincer les lèvres d'un air comique cela aurait complété le tableau. Peut-être que si Peter lui demandait gentiment avec un sourire, elle ferait l'effort de s'habiller en nanny anglaise du 20ème siècle.) Peter redevint invisible. Il n'aurait pas fallu choquer/inquiéter/exciter la clientèle après tout (quoique l'excitation était dans les lignes du contrat, mais pas sous cette forme là) et il n'était pas vraiment présentable.

Attendant poliment la fin de l'échange entre la sangsue et sa put... patronne (ou putronne, le néologisme collait parfaitement à cette situation) Peter regardait le travail des coulisses, analysant déjà le travail qu'il allait devoir effectuer dès les prochaines heures, mais pour le moment...

"Faudrait-il me rafistoler un peu avant que je ne commence le travail ? Ça serait certainement plus raisonnable même si ce mot semble assez étranger dans le lieu défiant les lois de la raison et de la morale..."
_________________
" Lord, what fools these mortals be! "


Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3601-peter-macconnor
Précieuse
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Gérante des Plaisirs Coupables
Age apparent: 36
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Scylla Time!   Sam 18 Juin - 21:14

L'anglaise donnait l'impression de moyennement apprécier le traitement qu'elle offrait à Peter. Ce dernier, au contraire, paraissait s'amuser follement de la situation. Précieuse n'en aurait pas attendu moins de lui, mais cela avait tout de même le don de l'agacer. Ce qu'il savait, elle en était certaine, et qui était certainement la raison pour laquelle il prenait tant d'entrain à montrer ses dents blanches.

Précieuse haussa un sourcil lorsque la femme qui accompagnait son employé fit une remarque sur la façon dont elle dégustait sa viande. Une vampire ? Cela expliquait bien des choses. Soit elle avait une certaine place dans la hiérarchie et avait eu un intérêt quelconque à sauver son imbécile heureux d'employé, soit il s'agissait d'un hasard total et ils s'étaient croisés sur la route alors que la vamp venait admirer Ailin. Nul doute que l'ensemble de la communauté vampirique de la Nouvelle-Orléans était au courant du nouveau travail de l'ancienne Seconde d'Atlanta, et que pour certains la voir se mettre à nu dans un sens littéral (ou presque : ce genre de scènes étaient réservées aux backrooms, pas à la salle principale) serait un plaisir sans nom.

Ceci dit, si la vamp faisait partie de ceux-là, elle cachait bien son jeu. Remarquez, si elle prenait plaisir à assassiner l'un des siens, le balai qu'elle lui avait détecté était peut-être moins épais qu'elle ne le pensait. Elle haussa les épaules, faisant comme si les commentaires de l'intruse lui importaient peu : c'était le cas, en réalité.


"J'aurais pu vous proposer un sort qui fait des miracles pour ce genre de taches, mais puisque vous n'y tenez pas plus que ça, je me contenterai d'un verre de vin. A moins que vous ne souhaitiez régurgiter la bouteille ?"

Le ton et le sourire commerçant qu'elle adressait à la vampire était en total contraste avec ses paroles et le regard sarcastique vissé sous son chapeau. Avait-elle vraiment l'intention de lui apprendre comment gérer sa boutique ? Bien sûr qu'elle savait que le farfadet lui amenait une certaine clientèle. Et les vamps n'étaient que la partie émergée de l'iceberg. L’œil averti de la sorcière pétilla d'un amusement certain tandis qu'elle glissait son regard vers le faë qui donnait l'impression d'être à peine sorti de l'adolescence. Oh que oui, elle connaissait plusieurs clients réguliers qui seraient hautement intéressés...

"Parce que tes pouvoirs comprennent la capacité de disparaître aux yeux du monde, mais pas de te recoudre tout seul comme un grand ? Tu m'en vois navrée, mon agneau."

Précieuse s'était éloignée après avoir laissé entrer son employé et son invitée et fermé la porte, se dirigeant vers une autre porte qui donnait derrière le bar. Quelques mots murmurés sur un ton suave à une personne que les deux autres ne pouvaient voir plus tard, elle refit irruption dans les vestiaires. Mains sur les hanches, elle fixa Peter.

"Et que va-t-il me falloir faire pour que notre cher petit farfadet soit enfin prêt à travailler ? J'ai déjà modifié ton emploi du temps de la semaine pour remplacer les heures perdues."

Puis, elle se tourna vers la vampire, qui ne devait pas trop savoir quoi faire.

"Callum va venir vous apporter votre verre. Il ne sent peut-être pas aussi bon que celui-là," elle fit un signe de tête en direction de Peter "mais je vous assure qu'il a tout de l'ortolan qu'on déguste."

Précieuse ne serait pas Précieuse si elle n'alliait pas ce mordant glacial, ce sadisme et ces gestes commerciaux qui font qu'on a malgré tout envie de retourner la voir. Pour les employés, les choses étaient peut-être un peu différentes, mais eux avaient signé un contrat...et étaient donc obligés de revenir.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3637-precieuse
 

Scylla Time!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: ¤ SCENE III : Les vieux quartiers ¤ :: ║La rue principale║-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit