AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 C'est une bonne nuit pour changer.[TERMINÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alice Mewryan
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Patronne et barmain du Trick O'Clink
Age apparent: 20ans
Dangerosité:
20/30  (20/30)

MessageSujet: C'est une bonne nuit pour changer.[TERMINÉ]   Jeu 3 Juil - 18:01


C’est calme ce soir…trop calme. Pourtant la soirée est déjà bien avancée. Bon ok, on est semaine qu’est-ce qui peux bien faire qu’il y est si peut de monde ? Le groupe est pas mauvais pourtant. Il chante Molly Malon de façon assez sympa je trouve. Est-ce que ça a un rapport avec le match de ce soir ? Patrick a peut être raison, on devrait mettre une télé avec le câble. Mais je n’ai pas non plus envie de gérer des supporters de sports en colère ou trop enthousiastes. Ce soir le petit-frère du nord n’est pas là pour garder la porte. Non pas que j’ai vraiment besoin de lui. Mais quand il est pas là, je me demande toujours s’il n’est pas entrain de faire des conneries.  

Je regarde la salle. Pff. Quatre clients qui versent une larme à la musique, une table de jeunes au tour d’un biché de bière. Je vais me faire chier. Ou alors je ferme tôt le pub et je fini la nuit en forêt… Ouais je vais sûrement faire ça. Aller ! Dans une heure je ferme. C’est pas la peine de s’acharner. Quand ça veut pas, ça veut pas.

Ils sont pas un peut bruyant les jeunes ? Non mais c’est pas vrai ! J’en viens à espérer des problèmes pour que la soirée soit moins chiante.

« He ! Tu peux rentrer chez toi Steve, je ferme la cuisine. C’est mort ce soir» Par le passe plat, je regarde le cuisinier complètement dépitée. Pas la peine de faire fonctionner les fourneaux pour rien. Et puis, je suis sûre que lui aussi préfère rentrer chez lui pour regarder le match. Je dois pas être loin de la vérité, vue la vitesse à la quelle il nettoie le tout et se casse. Au moins j’ai fais un heureux ce soir. Je pourrais faire des trucs tellement plus constructifs, comme trouver le nouveau Sachem et le pousser à statuer sur ma position. Je supporte plus d’être dans cette situation de doute. Pour le moment il veut que je garde ma place. Mais est-ce que c’est en attendant de  trouver quelqu’un qu’il jugera mieux que moi ? Qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire si jamais je n’ai plus cette responsabilité qui m‘oblige à bien me comporter ? Est-ce que je vais devenir la tueuse de sorcières que j’ai déjà failli devenir ? Est-ce que je vais devoir quitter Patrick pour pas le mettre en danger ? Retaper la cabane de mon père dans le Bayou et devenir un vrai indien qui vit à l’état sauvage. Ne reprendre forme humaine que pour entrer en ville et acheter se que le Bayou ne peut pas me donner.

Pff. Soirée de merde ça c’est clair.
_________________


Dernière édition par Alice Mewryan le Jeu 10 Juil - 14:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3502-alice-mewryan#58026
Asch Räder
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Videur dans plusieurs bars
Age apparent: 23
Dangerosité:
18/30  (18/30)

MessageSujet: Re: C'est une bonne nuit pour changer.[TERMINÉ]   Jeu 3 Juil - 18:02

Encore un entretien à passer. Asch avait beau être responsable du peu de temps qu'il réussissait à tenir ses jobs, il commençait à en avoir ras le cul de passer ses journées (et ses soirées) à se faire recevoir - parfois dans tous les sens du terme. Il détestait se faire juger par une bande d'inconnus, surtout que la plupart d'entre eux pétait plus haut que son cul, à son très humble avis. Comme si leur position professionnelle était une preuve de leur supériorité sur le reste du monde, et les autorisait à traiter comme des sous-merdes ceux qui n'avaient pas le même statut hiérarchique qu'eux. Il était sorti de chez lui à contrecœur, mais se motivait en songeant à ses futures paies. Il ne pouvait pas rester inactif : enfermé chez lui H24, il aurait fini par péter un câble et exploser au sens littéral. Il avait besoin d'activité physique, et c'était pas avec ses revenus actuels qu'il allait pouvoir se payer la salle de sport.

Il était donc sorti, mains dans les poches, gueule d'enterrement, en laissant Alcide et Tarek se friter sur le tapis comme ils en avaient l'habitude. En rentrant, il faudrait encore qu'il passe l'aspirateur. Foutu cabot, et foutu psychopathe de chat. C'est tout naturellement qu'il était arrivé jusqu'à la rue principale. Il commençait à avoir l'habitude de venir dans le coin, vu le nombre d'établissements qui y étaient localisés, et dans lesquels il avait postulé. Arrivé devant le Trick O'Clink, il s'arrêta, et regarda autour de lui. C'était excessivement calme, ce soir. S'était-il planté de jour, d'établissement, ou bien était-ce juste normal ? Un soupir et un regard de mauvaise humeur sur l'enseigne du pub plus tard, il décida de ne pas se prendre la tête tout de suite avec les détails. Entrer dans le bar, puis aviser. Au pire si il s'était planté, il serait de toute façon à la bourre pour l'entretien qu'il était censé passer dans il ne savait pas quel autre pub. Et si c'était pour être en retard, autant qu'il se paie une bière et envoie chier cette opportunité de job. Il en trouverait d'autres. Il commençait à être habitué à perdre son taf avant d'avoir eu le temps de toucher la première paie.

Il ouvrit la porte, et constata que le pub était ouvert. Par contre, à l'intérieur, c'était sérieusement moribond. Quelques poivrots qui semblaient avoir l'alcool triste et quelques gamins dont les neurones arrosés ne les rendaient plus capables que de rire aux blagues idiotes qu'ils s'échangeaient et étaient vraisemblablement les seuls à pouvoir comprendre. Bah putain... Si c'était comme ça tous les soirs, même si ils décrochait le job, Asch risquait de s'emmerder. Tout compte fait, c'était peut-être pas un bon plan, ce pub. Il en était presque à espérer qu'il  s'était effectivement planté et avait confondu deux cases de son agenda, parce qu'il n'était pas sûr d'avoir envie de "vider" ce genre d'endroit. Même la musique semblait être en train de déprimer du peu de monde présent sur les lieux. Ne manquait plus qu'à organiser une distribution de cordes gratuites, et l'ambiance ne pourrait plus devenir meilleure ! Après avoir balayé l'intérieur d'un regard interloqué une fois... et deux fois de suite pour être bien certain de ce qu'il voyait, le nouveau métamorphe tourna la tête en direction du comptoir. Une femme intimait au cuisinier de rentrer chez lui. Bordel, quelle ambiance... Ça prenait vraiment des allures de fin du monde. Vu la gueule que tirait la barmaid quand elle se retourna, il n'avait pas l'air d'être le seul à le penser. Parmi tous ceux qui dans l'assistance donnaient l'impression d'avoir envie de se pendre, elle était sans doute celle qui méritait d'obtenir la palme de la plus belle expression dépressive. Perplexe, il en oubliait presque d'être mal luné. Et rien que ça, c'était un miracle relatif.

"... Euh. Vous êtes la patronne ? J'avais rendez-vous, je crois. Mais du coup je me demande si c'était pas la semaine prochaine..."

Pour ne pas arranger les choses, elle avait une odeur bizarre. C'était la seconde fois en peu de temps qu'il croisait une femme avec ce genre d'odeur bizarre, qui l'attirait et le répugnait tout à la fois. Quelque chose se soulevait dans une zone méconnue de son subconscient, et tentait de recouvrir sa pensée. Ça lui foutait les jetons. C'était comme ces rêves dans lesquels on se met subitement à ne plus rien contrôler... à hurler, ou faire des choses qu'on ne veut pas et qu'on ne comprend pas. Un vent intérieur qui se levait... Un instinct de panique, une grande bouffée d'air glacial qui ne voulait plus quitter ses poumons, et son corps qui agissait de son plein gré, tandis qu'il n'arrivait plus à réfléchir.

Bien évidemment il n'en était pas là. Il sentait à peine le vent d'une conscience extérieure commencer à lui souffler dans les neurones, mais c'était suffisant pour qu'il paraisse mal à l'aise et commence à flipper, en silence. Il donnait l'impression d'avoir avalé une huître avariée.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3750-asch-rader
Alice Mewryan
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Patronne et barmain du Trick O'Clink
Age apparent: 20ans
Dangerosité:
20/30  (20/30)

MessageSujet: Re: C'est une bonne nuit pour changer.[TERMINÉ]   Jeu 3 Juil - 18:03

Hum ? Cette odeur… Je lève la tête. Non, c’est pas Patrick. Par le grand Esprit qu’est-ce que c’est que ça ? Entre la couleur des cheveux et les yeux, J’ai l’impression qu’un héros de Shonen vient d’entrer dans mon pub. Sauf qu’il n’est pas habillée en métro-sexuel. Encore heureux, sinon je serais persuadé d’avoir des allu. Par contre c’est un homme-brave, ça c’est sûr. Prédateur…et vue l’odeur que j’ai confondue avec celle de Patrick, un loup… C’est pas vrai ! Cette ville attire donc tous les loups ?

Rendez-vous ? De quoi il me parle ? Depuis quand j’ai des rendez-vous avec des hommes-braves moi ? Je baisse les yeux sous le bar pour regarder le calendrier plastifier où sont écrits les plannings des serveuses. A la date d’aujourd’hui il y a une note : « Entretien m/r » Je fronce un sourcil. C’est pas mon écriture. J’aurais bien aimé être au courant. Retour au louveteau rouge je lui tant la main.

« Yep, c’est moi, Alice, et oui visiblement, tu as rendez-vous. T’es nouveau en ville le loup ?» Pour quoi mon marie s’évertue à vouloir donner un boulot à tous les canards boiteux de la New Orly ? Bon je peux pas dire grand-chose, moi qui veux tous les aider. M et R… voila qui promet d’être intéressant. Donc c’est à moi de m’occuper de ça ? Je sors deux verres et les posent sur le bar.

« Fais pas attention au peut de monde. Il y a match ce soir, ils sont tous devant leurs écrans. Alors, qu’est-ce que tu bois ?» Je veux bien lui faire passer cet entretien, mais avant tout, il faut que je juge s’il en est digne. C’est pas le genre de truc que l’on peut décider avec une discussion sur des compétences.

Je le jauge de haut en bas. Bien bâtie, très grand, il doit pratiquer un sport régulier. Reste à voir si se sont de vrais muscles ou juste le résultat de la gonflette. Est-ce qu'au oins il sait pourquoi il est là ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3502-alice-mewryan#58026
Asch Räder
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Videur dans plusieurs bars
Age apparent: 23
Dangerosité:
18/30  (18/30)

MessageSujet: Re: C'est une bonne nuit pour changer.[TERMINÉ]   Jeu 3 Juil - 18:03

A peine la patronne eut-elle remarqué Asch qu'elle se mit à le dévisager comme si il avait eu une tarentule au milieu du visage. C'était agaçant, mais c'était quelque chose à quoi le jeune homme était habitué : on s'était trop longtemps foutu de lui à cause de sa couleur de cheveux. Depuis, il était presque devenu imperméable à ce genre d'indiscrétions. PRESQUE. Il ne fallait pas oublier qu'Asch était d'un naturel irascible et susceptible. Parfois il lui arrivait encore de s'énerver quand on insistait un peu trop sur ses calvaires capillaires quotidiens, soit en posant trop de questions, soit en se foutant de lui ouvertement. Rien de tel pour le moment, alors il approcha, et tenta de se renseigner : s'était-il totalement planté, ou bien était-il au bon endroit ?

Il n'était pas certain d'être rassuré d'apprendre qu'il était effectivement sur les lieux de son entretien. Quelques jours plus tôt il avait maudit l'inutilité des types qui distribuaient des tracts dans la rue, mais videur dans un bar vide, question job qui ne sert à rien, c'était pas mal non plus. Il n'eut pas le temps de s'inquiéter cela dit. La dénommée Alice venait de l'affubler d'un surnom dont il n'avait vraiment pas l'habitude: "Le loup". Ses yeux s'ouvrirent d'une légère surprise, et il eut un mouvement de recul instinctif quasiment imperceptible. Il se sentait atteint... Comme si il avait été mis à nu et que les récents changements qui s'étaient opérés chez lui avaient subitement été grossis à la loupe. N'ayant pas l'habitude d'être traité comme un métamorphe, il se sentait égaré. Comme si il n'avait plus été exactement lui-même. Entre ça et la sensation flippante de ce truc (nommons le "vent intérieur") qui essayait de rendre ses pensées confuses et de lui faire faire n'importe quoi, il y avait de quoi être déstabilisé. Il dû s'éclaircir la gorge pour réussir à répondre, pas très clairement :

"Euh.. Ouais... J'arrive de Floride. Hm. Asch Räzer."

Il écoutait à peine ce qu'elle lui racontait, encore un peu à l'ouest. Cette odeur... C'était le même genre d'odeur que la dernière fois, avec cette métamorphe blonde. Pas exactement pareil, mais presque. Vu qu'elle avait tout de suite su ce qu'il était, il n'y avait aucun doute sur la nature de la patronne du Trick O'Clink. Remarque, ça lui faisait une bonne raison de vouloir bosser ici : il était venu à la Nouvelle-Orléans pour en rencontrer d'autres, afin d'apprendre à contrôler sa bête. Même si il ne décrochait pas le job, il pourrait toujours lui demander deux trois conseils supplémentaires, sachant qu'il nageait en eaux troubles si ce n'est totalement opaques. Match... Il y avait match ce soir ? Si elle le disait, c'est que ça devait être vrai. Lui, s'en foutait : le sport sur petit écran c'était pas son truc. Il préférait le pratiquer.

Il tourna un regard agréablement surpris sur Alice, laquelle venait de lui demander ce qu'il prenait à boire. Ça serait l'une des rares fois de la journée (... voire même du mois) où il ne tirait pas complètement la gueule : Si ses autres patrons potentiels lui avait proposé de boire un coup à l'occasion des entretiens qu'il avait passé avec eux, il aurait sans doute carrément mieux vécu l'expérience. Il restait méfiant. C'était pas un piège quand même ?

"... C'est une vraie question ? Parce que dans ce cas, un ou deux shots de vodka, ça serait pas mal..."

Une bière aussi. Mais la discussion avait commencé de manière fort embarrassante à son goût, et se remettre les neurones en place, se chauffer le gosier avec une bonne vodka, l'aiderait sans doute à retrouver son calme et son habituelle contenance (... pour le peu qu'il en avait).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3750-asch-rader
Alice Mewryan
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Patronne et barmain du Trick O'Clink
Age apparent: 20ans
Dangerosité:
20/30  (20/30)

MessageSujet: Re: C'est une bonne nuit pour changer.[TERMINÉ]   Jeu 3 Juil - 18:04

Il a l’air surprit. Est-ce que je me suis trompée ? Non, je crois pas pourtant. Peut être que lui n’a pas compris que je suis aussi un homme-brave. Il a l’air vraiment jeune, même dans ses attitudes. D’habitude un prédateur jauge un autre prédateur, il le toise et il cherche à dominer. Il doit vraiment être jeune.

« Désolé, si je suis brute, je t’ai reniflé quand tu es entré. Moi aussi je suis un homme-brave, frère loup. » S’il est aussi perdu qu’il semble l’être, il va falloir que quelqu’un s’occupe de lui apprendre les choses de la vie et de la communauté. Du coup je me demande s’il fera vraiment l’affaire pour le M ? Mouais, se sera peut pas plus mal. Jeune, modelable, pose moins de problème.

Je lève un sourcil. Vodka ? Carrément. Bon ok. Lui, il va plaire à Patrick. « Ok ça marche, deux vodkas frappées alors. » Faut pas déconner par contre, je préfère servir la vodka bien fraiche. Les alcools fort ça se dégustent… Je crois bien que Patrick détient un peut trop sur moi. Je rentre les deux pintes, sors deux verres à whisky et une bouteille de Zubrowsak du congélateur. Je remplis les deux verres à moitié et pousse l’un vers lui. « A la tienne ! Bienvenue à la Nouvelle Orleans Asch. » Je trinque et bois une longue gorgée avant de poser mon verre.

Bon ça me dit toujours pas s’il sait vraiment pourquoi il est là. Aller je vais pas le brusquer le petit. Où est-ce qu’on va faire ça ? J’ai pas très envie d’aller dans le bureau, j’aime pas cette pièce elle est trop petite et le descendre au sous-sol direct c’est peut être prématuré. Va pour la cuisine.

« Je sais pas toi, Asch, mais moi j’ai une fringale. Viens avec moi, on va s’installer en cuisine, on sera plus tranquille pour discuter. » Je fais signe à une des serveuses de me remplacer. Je prends mon verre et une bouteille de cidre irlandais et entraine le loup dans la cuisine. J’allume une des lumières. La cuisine est nickel… heureusement d’ailleurs pour le cuistot. Elle est plutôt modeste, en même temps on est pas dans un resto. Une chambre froide, un frigo, un four, une gazinière, un grand évier et un long plant de travail. Au milieu une table en inox et des chaises. Je pose le verre et la bouteille sur la table, puis je vais au frigo et sors deux steacks de bœuf crue encore dans leur papier, directement arrivé de la boucherie. J’ai un petit contrat avec un boucher. Il me refiler les morceaux qu’il ne peut pas vendre pour des motifs autres que sanitaires à moitié prix, pour que je puisse nourrir les clients qui auraient des gouts un peut, hors-normes dirons-nous… Je les mets dans deux assiettes et les posent sur la table avec des couverts. Oui… c’est pas parce que je suis un grizzly que je ne me sers pas d’une fourchette et d’un couteau.

« Sers-toi si ça te tente. » Je suis excessivement aimable avec lui, pour deux raisons. Une, je ne veux pas l’effrayer. Deux ma soirée n’est plus aussi chiante qu’elle promettait de l’être. Doucement je commence à déguster une viande pas trop nerveuse et plutôt tendre, mais surtout, bien fraiche.

« Ne te vexe pas de ce que je vais te dire, mais tu as l’air un peut paumé. Tu connais un peut comment fonctionne la communauté des hommes-bra… des métamorphes ? Tu sais que le Sachem est notre chef, que si tu es blessé tu vas voir la Namir-ra et si tu as un problème disons musclé, tu vas demander un coup de main au Combattant ? En l’occurrence le Combattant de la Nouvelle Orléans c’est une Combattante et c’est moi. » J’espère que je ne l’ai pas embrouillé plus qu’il ne l’est. « Depuis combien de temps le loup s’est éveillé en toi ? Si c’est pas indiscret. » Vue son apparence je dirais pas très longtemps, il est un peut tardif le garçon.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3502-alice-mewryan#58026
Asch Räder
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Videur dans plusieurs bars
Age apparent: 23
Dangerosité:
18/30  (18/30)

MessageSujet: Re: C'est une bonne nuit pour changer.[TERMINÉ]   Jeu 3 Juil - 18:05

Frère loup. Voilà qui aurait pu faire rire nerveusement le grand rouge si il n'avait pas été aussi troublé par ce qu'il se passait dans le fond de son cerveau, où quelque chose qu'il ressentait encore comme une conscience externe n'arrêtait plus de gigoter sans raison apparente. Et pourquoi pas Frère Jacques aussi ? Et c'était quoi un homme-brave ? Voilà un mot qu'il n'avait jamais entendu ni d'Eve, ni d'Adam... Est-ce que les métamorphes avaient une façon spécifique de s'exprimer ? Un vocabulaire qu'il ne connaissait pas ? Ouais. une, deux, voire trois ou quatre vodkas ne seraient vraiment pas de trop.

L'air embarrassé, il remarqua le sourcil levé d'Alice. Euh..? Avait-il eu tort d'accepter son invitation à boire ? Nan parce qu'on lui proposait, il allait pas refuser, lui. Les trucs tordus du genre "oui mais non faut refuser parce que c'est pas poli et ensuite si on insiste encore tu dis oui", c'était pas son style. On allait pas s'emmerder avec les convenances. Même si il était censé passer un entretien.

"Merci... A la tienne.. !"

Ah. Il était passé au tutoiement. Pas le truc qu'on fait avec son futur employeur, normalement... Mais bon. Alice ne lui parlait pas exactement comme à un futur employé non plus, alors déjà qu'il était pas exactement du genre à suivre les normes de la société, fallait pas trop lui en demander non plus. Méfiant pendant quelques courtes secondes, il n'hésita pas longtemps. Il prit le verre et fit un quasi cul sec (qu'il aurait sans doute fait si les glaçons ne lui avaient pas givré les gencives désagréablement). Le liquide brûla son œsophage d'une façon agréable. Le frisson d'éthanol parcourut son visage, et il se sentit instantanément mieux, même alors que l'alcool n'était pas encore rentré dans son sang. Enfin... de toute façon, il était devenu particulièrement difficile à saouler, depuis quelques semaines. Voilà au moins un avantage à sa transformation : l'accident magique qui lui avait valu sa couleur de cheveux avait aussi affaibli les défenses de son organisme, mais sa métamorphose avait annulé cet effet indésirable. Il s'essuya la lèvre d'un revers de main distrait, et leva les yeux sur la patronne, laquelle était ni plus ni moins en train de lui proposer de manger un bout. C'était décidé : cet entretien lui plaisait bien. Même si cette fille le mettait mal à l'aise chaque fois qu'elle lui parlait bizarrement. Continuer la discussion en cuisine ? Bah pourquoi pas hein... Il hocha la tête en silence, en signe d'accord.

Suite à un rapide regard autour de lui, Asch s'installa autour des victuailles que la patronne venait de poser sur la table. C'est alors qu'il remarqua que la viande était crue, ce qui eut pour effet de le surprendre encore un peu plus. Il ouvrit la bouche de surprise, eut un tressaillement de l’œil droit (Genre de réflexe nerveux qu'il avait de temps en temps soit lorsqu'il se retenait très fort de frapper quelqu'un, soit lorsqu'il était face à quelque chose qui le dérangeait particulièrement). Il ne cacha sans doute pas très bien le dégoût que lui inspirait la scène. Est-ce qu'il allait se mettre à aimer ça, lui aussi ? Bouffer de la viande crue ? Le pire, c'est que quelque chose en lui était effectivement attiré... Ce qui décuplait son déplaisir. Aurait-il eu un maroilles bien fait sous le nez qu'il aurait sans doute tiré le même genre de tête.

"Euh merci... ça va aller."

Il chercha son verre ..? Déjà vide ? Merde. Il en aurait bien eu besoin pourtant. Est-ce que les métamorphes avaient aussi une façon particulière de se comporter ? Asch avait toujours eu des attitudes assez... bestiales. De ce fait les changements qui s'opéraient en lui étaient discrets, mais il avait remarqué qu'il avait tendance à faire certaines choses qu'il faisait moins souvent avant. Comme de grogner sur les (nombreux) gens qui le contrariaient, au sens propre du terme. Plus ça allait, moins il avait l'impression d'avoir le droit de faire partie de sa propre famille (à laquelle il avait décidé de ne plus adresser la parole, certes). Il se sentait comme un animal de foire en devenir. Plus ça allait, plus il avait l'impression qu'il risquait de devenir comme ce géniteur inconnu qui avait violé sa mère. Il détestait cette idée. Ça lui donnait la gerbe. C'était comme si il était moisi jusqu'à l'intérieur. Il ne pouvait pourtant pas se permettre de fermer les yeux sur sa nature : Asch était irréfléchi, souvent un peu con et sanguin (pas consanguin, merci), mais il lui arrivait d'être réaliste et pragmatique à l'occasion. En l'occurrence, il savait de quoi il était capable en tant qu'être humain, et il n'avait pas envie de découvrir ce qu'une bête incontrôlée pouvait faire de son caractère enragé.

Alors il ne risquait pas de se vexer. Il ÉTAIT totalement paumé, et presque reconnaissant (... miracle) que quelqu'un s'en rende compte sans qu'il ait besoin de le dire. Ça le changeait. Alice n'avait pas l'air surprise qu'il puisse être "nouveau" malgré son âge. Elle ne l'embarrassait pas (de ce point de vue du moins), et donc, il ne se sentait pas agressé. Ne pas se sentir agressé signifiait aussi qu'il n'avait pas envie de montrer les dents (nouveau miracle). Certaines de ses défenses baissées, il décida de jouer franc jeu. Il leva un regard troublé sur son interlocutrice, et ne chercha pas plus longtemps à masquer la confusion dans laquelle il baignait.

"... Ça doit faire deux semaines et demi. Bientôt trois semaines..."

Presque un mois... Déjà ? Ou bien seulement ? Tout s'était précipité lorsqu'il était parti d'Orlando, hier seulement... Ou bien il y avait une éternité.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3750-asch-rader
Alice Mewryan
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Patronne et barmain du Trick O'Clink
Age apparent: 20ans
Dangerosité:
20/30  (20/30)

MessageSujet: Re: C'est une bonne nuit pour changer.[TERMINÉ]   Jeu 3 Juil - 18:06

Il a bien raison de me tutoyer, je considère tout homme-brave comme mon égal. C’est une marque de respect de ma part et ça me plait qu’il en face de même.

Ha, mince, il doit pas être fan de viande crue. « Je peux la cuire si tu veux, ça ne me pose pas de problème. » A sa tête, j’ai peur de l’avoir un peut « choqué », ça doit vraiment pas faire longtemps que son Odem s’est réveillé. J’éloigne l’assiette de sous son nez, pour calmer ce malaise.

Houlà, je suis entrain de le perdre là. Trois semaines ? Pour de vrai ? Même avec toute la bonne volonté des esprits, je ne pourrais pas cacher ma surprise. Mais il a quel âge ? A ce stade là c’est pas tardif, c’est carrément… Bref on se reprend Alice ! Ok, tout va bien se passer. Il faut juste lui expliquer les choses. M et R attendrons un peut.

«D’accord, je comprends mieux. Voila, moi ça fait…heu… une cinquantaine d’années que le grizzly veille sur moi. » Le pauvre si tard et je suppose pas grand monde pour lui expliquer se qu’il lui arrive. S’il est nouveau en ville c’est qu’il y a de fortes chances qu’il est fui l’endroit où le loup s’est manifesté pour la première fois. « C’est arrivé quand j’avais onze/douze ans, je suis tombée dans l’eau sur un alligator qui m’attaquer pour se défendre. Il m’aurait arraché la jambe si je ne m’étais pas transformé. Il a tellement était surpris qu’il m’a lâché. »Peut être qu’en lui racontant ma première fois, ça va lui permettre de relativiser la sienne. Quand ils ne sont pas encadré les nouveaux hommes-braves sont pris de panic et il n’est pas rare qu’ils cherchent à mettre le plus de distance possible entre eux et ce qu’ils pensent être la source de la transformation.

«Tu dois avoir des tonnes de questions. » J’ouvre la bouteille et lui sert un verre bien plein. Par où commencer. Il y a tellement de chose qu’il doit savoir. Est-ce qu’il s’est déjà transformer volontairement ? Est-ce qu’il a rencontré d’autre hommes-braves transformés ? « Je veux bien y répondre, si tu me les pose. Si tu veux des conseils, un coup de mains… n’importe quoi, tu peux venir me voir petit-frère-loup. » Moi aussi j’aurais pas mal de questions à lui poser, si je le bombarde, ça ne servira qu’à le perdre encore plus, il vaut mieux que ça vienne de lui.

«N’hésites pas à me dire si je ne suis pas claire. J’ai été éduqué dans les traditions Navajo, du coup je n’utilise pas toujours les mêmes formules que le plus part des gens, parce que je n’y mets pas la même signification qu’eux. » C’est presque ridicule d’avoir une barrière de la langue alors qu’on parle anglais tout les deux.

Si les esprits l’ont mit sur ma route, c’est qu’il y a une raison. Il semblerait que se soit ma tâche de guider ce jeune loup. Et bien soit !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3502-alice-mewryan#58026
Asch Räder
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Videur dans plusieurs bars
Age apparent: 23
Dangerosité:
18/30  (18/30)

MessageSujet: Re: C'est une bonne nuit pour changer.[TERMINÉ]   Jeu 3 Juil - 18:07

Elle lui demandait VRAIMENT si il préférait manger sa viande cuite. Et il l'avait VRAIMENT vue taper dans la sienne en l'état. Ça n'était pas un mythe : il y avait donc des métamorphes qui bouffaient leur viande crue. Et il allait peut-être devenir de ceux là dans les mois à venir... Bordel. C'était flippant. Il lui fallut quelques instants pour parvenir à répondre. Peut-être paraissait-il un peu halluciné... Il ne cherchait pas à paraître grossier (pour une fois) mais il ne pouvait pas s'empêcher de trouver cette situation incongrue :

"... Je crois que je préférerais, ouais..."

Il lui avoua n'avoir éveillé sa nature métamorphe que trois semaines au préalable, à tout casser. Et ce fut au tour de la patronne d'avoir l'air surprise. Ah... Finalement, peut-être avait-il sous-estimé l'impact de la bizarrerie de son cas sur son interlocutrice. En même temps ça devait pas être tout les jours qu'un métamorphe naissait dans une famille de wiccans, et que sa tante le rendait victime d'un accident magique qui empêchait sa nature de se manifester à l'âge normal. Mais le regard qu'elle lui portait était gênant, qu'elle le veuille ou non. Il se renfrogna légèrement et détourna les yeux, mal à l'aise.

Ça ne dura pas longtemps, comme elle prenait la parole et n'insistait pas sur les points qui fâchaient. Les braises incandescentes perdirent en intensité, et Asch se trouva à écouter attentivement ce qu'on lui racontait. Il n'était pas du genre à s'intéresser à la vie des inconnus, mais là, c'était le témoignage d'une métamorphe qui lui racontait comment ça c'était passé pour elle, au début. Il aurait fallu qu'il soit encore plus con qu'il n'était pour ne pas comprendre en quoi ces informations pouvaient lui être utiles.

Il ne cilla pas quand elle lui avoua être âgée de plus de cinquante ans. Aurait-il été issu d'une famille norme, un peu d'étonnement aurait été normal. Il avait toute sa vie été entouré de sorciers wiccans (ce qui faisait de son existence une immense blague au niveau cosmique, on était d'accord). Les sorciers eux aussi vieillissaient moins vite que le reste du monde. Alice paraissait particulièrement jeune, c'était vrai, mais ça n'était pas quelque chose qui lui paraissait inconcevable. Question "jeunesse prolongée", il en avait vu d'autres. Sa mère Rachel était un bon exemple.

Alice s'était changée à onze ans pour la première fois. Merde... Ça faisait jeune. Pas étonnant que tout le monde le regarde de traviole si la bête était censée se manifester aussi précocement. Avec un amusement cynique dont il ne montra rien, il se prit à comparer sa mère avec l'alligator dont Alice parlait. Dans les deux cas, il avait fallu un déclencheur. Celui de son interlocutrice était juste un chouilla plus classe et moins perfide que le sien. L'air absent, il regarda son verre se remplir. Ouais. Il en avait besoin. Pour quoi était-il venu au fait ? C'était toujours un entretien, ou bien c'était devenu une séance de psy ? Bah... C'était sans doute pas le moment de se poser ce genre de questions. Voilà qu'elle recommençait avec ces surnoms chelous... "petit-frère loup". Non pas qu'il avait quelque chose contre, mais ces rappels à sa nature à peine découverte lui procuraient d'étranges frissons de dégoût, sur lesquels il n'avait aucun contrôle.

"... Je sais même pas par quel bout commencer."

Il vida d'un trait son verre, espérant trouver l'inspiration dans l'alcool. Faudrait déjà qu'il arrive à être ne serait-ce qu'un peu ivre, pour ça. Il était loin du compte. Puisqu'elle parlait de ses traditions (vrai qu'elle était typée indienne, même si ses yeux avaient une drôle de couleur pour une personne de cette ethnie. Dixit le type qui se baladait avec une torche sur la tête), il pouvait commencer par une question facile :

"... Du coup, j'imagine qu'homme-brave ça veut dire métamorphe dans ton jargon ?"

.. Ouais. Ça commençait à devenir évident, même pour lui. Et pourquoi ne pas poser des question utiles, maintenant ? Sauf qu'elles restaient coincées dans sa gorge. Il détestait se confier. Il était pas loin de se confier à une femme qu'il ne connaissait que depuis deux minutes. C'était - selon sa propre échelle - complètement n'importe quoi, ce pourquoi il se sentait un peu retenu.

"... Je viens d'Orlando. Je suis venu dans le coin parce que je connaissais personne là-bas qui s'y connait suffisamment. Je croyais connaître mon père, mais on m'a menti pendant vingt-trois ans, si tu vois ce que je veux dire."

Il lui jeta un regard agacé. Oh, il n'avait rien contre elle... Mais il détestait parler, et c'était déjà trop à son goût. Il avait la flemme. Aucune envie de se dévoiler. Et pourtant, il se forçait :

"Dans l'absolu... J'essaie juste de savoir comment faire pour pas péter un câble, et pas que ça se termine mal. Etant donné que ça a pas été loin."

... ouais. Non, mais si, ça résumait bien. Il pouvait difficilement être plus clair dans son actuel état de confusion.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3750-asch-rader
Alice Mewryan
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Patronne et barmain du Trick O'Clink
Age apparent: 20ans
Dangerosité:
20/30  (20/30)

MessageSujet: Re: C'est une bonne nuit pour changer.[TERMINÉ]   Jeu 3 Juil - 18:07

J’attrape son morceau de viande et le mien. Pas la peine de le mettre mal à l’aise plus que se que j’ai déjà fait. Je mets le tout dans une poêle et direct sur le feu. «T’inquiète, je peux aussi manger ma viande cuite, tartare ou en sauce. Tout ne dépend pas des goûts de mon Oden, Totem. J’aime toujours autant les hot-dog qu’avant. C’est pas parce que je peux devenir un grizzly que je vais manger de la terre au début de l’hiver pour me boucher les boyaux. Bon c’est vrai je l’avoue j’aime bien le saumon crue. » Pendant que je fais cuire les deux morceaux de viandes (bien cuire même), j’essaye de plaisanter, pour passer la tête de dégout de Asch.

Je me doutais que t’aller pas savoir par où commencer. C’est pas grave ça va venir. Une fois les deux morceaux de viande bien cuits et légèrement assaisonnés je les remets dans les assiettes et m’assoie à nouveau. Tien son verre est vide… ça ne dure pas longtemps. Je fini moi-même ma vodka.

« Oui c’est ça. Métamorphe ce dit homme-brave chez nous, mais l’inverse n’est pas forcément vrai. Si ça te tente je t’expliquerais la différence un de ces jours. » C’est un bon début. Une question qui ne le touche que de loin. C’est parfait. Continue…

Petit drame de famille, il a pas l’air d’avoir une vie très facile. Il aime pas parler de lui ça se voie. J’ai un mouvement instinctif lorsqu’il me regarde mauvais, ma lèvre supérieure se relève légèrement. Ouais, ok comme tout les nouveaux hommes-braves il veut contrôler ce qui ne l’est pas. Pas loin ? Qu’est-ce que ça veut dire ?

«Tu veux dire que tu t’es encore jamais transformer entièrement ? Tu as stoppé ta métamorphose ou tu as fais une transformation partielle ? » En ville à la recherche de conseils.

«Bien sûr je peux t’aider à contrôler tout ça. Dis moi, pour toi, c’est quoi ce que tu appelles un métamorphe ? … Attends c’est pas des conneries ma question, c’est vraiment sérieux, je te demande ça pour t’aider, même si c’est pas évident tout de suite.» Je sais que ça n’a pas l’air comme ça, mais je suis loin très loin d’être un psy. Mais je peux pas l’aider à contrôler quelque chose s’il ne comprend pas cette chose lui-même. Tu peux pas éteindre un feu si on ne sait pas d’abor qu’il brûle. Le contrôle de son Oden passe par plusieurs transformations volontaires et involontaires. Je crois pas que ça lui plaise, mais j’ai peur qu’à un âge si tardif il n’y pas trente six solutions. D’habitude on a plusieurs années pour apprendre à contrôler l’animal au fur et à mesure qu’on grandi. Mais lui il vaut mieux qu’il fasse le chemin vite s’il ne veut pas se couper du monde pendant plusieurs mois.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3502-alice-mewryan#58026
Asch Räder
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Videur dans plusieurs bars
Age apparent: 23
Dangerosité:
18/30  (18/30)

MessageSujet: Re: C'est une bonne nuit pour changer.[TERMINÉ]   Jeu 3 Juil - 18:08

On allait passer le coup de la viande crue sous silence. C'était rassurant de savoir qu'elle paraissait tout aussi comestible à Alice une fois chauffée mais.... En fait non, ça ne l'était pas spécialement, puisqu'elle était toujours capable d'apprécier ce qu'aucun humain normal n'aurait qualifié de mangeable, et qu'il craignait toujours que ça ne lui arrive aussi plus tard. D'autant que si il avait dû s'écouter vraiment, il aurait dû avouer que l'idée de bouffer le pavé de viande crue attirait une partie de lui qu'il ne connaissait pas. Celle là même qui lui retournait le cerveau depuis tout à l'heure. Il aurait juré avoir ressenti une espèce d'étrange déception qui ne lui ressemblait pas lorsque la métamorphe avait jeté la nourriture sur cette poêle. Encore un truc qui venait du "vent intérieur", ça. Une veine palpita sur le front du Rouge, qui se sentait un peu agité.

Il ne posa pas plus de questions sur la culture de son interlocutrice, et cette histoire d' "hommes braves". C'était sans doute très intéressant, mais Asch n'était pas d'un naturel très patient, et il n'était pas d'humeur à écouter. Surtout qu'il y avait plus urgent. Paradoxalement, il avait du mal à en arriver au fameux "plus urgent", parce que ça le forçait à parler de lui, ce qu'il n'aimait pas beaucoup. Son passé houleux était suffisamment cuisant lorsqu'il devait y repenser seul... Avoir la réaction d'autrui face aux épisodes burlesques qui avaient composé son existence rendait leur souvenir encore plus embarrassant. Il soupira, et fronça les sourcils, un peu contrarié. Si il voulait répondre à la question qui concernait l'unique "transformation" qu'il avait jamais subi, il allait devoir donner quelques détails, parce que sinon elle n'allait rien piger.

Pour cette raison, il esquiva provisoirement la requête de la femme ourse (elle parlait de grizzli depuis tout à l'heure...sérieux ? Elle pouvait prendre la forme d'un truc aussi gros ?). Elle avait posé une seconde question, qui pouvait sembler ridicule tant elle était évidente mais... Mais... Asch se rendit compte qu'en réalité, elle était loin de l'être autant qu'il aurait bien voulu le croire. Il y avait un piège ? Ou bien était-elle en train d'essayer de lui faire prendre conscience qu'il n'avait absolument aucune foutue idée de ce qu'il était vraiment ? Involontairement méfiant, il la regardait avec une expression mêlée de la défiance dure qu'il arborait de tout temps face au monde entier, et de ce soupçon de confusion naïve qu'il lui servait depuis le début :

"Euh... J'imagine que j'appelle comme ça un outre capable de se changer en animal ? Si il y a une autre définition, j'suis pas très renseigné..."

Un soupir de mauvaise humeur plus tard, il jugea bon de revenir sur la première question d'Alice. Il n'aimait pas ça, mais elle lui proposait son aide de bon cœur, et sans rien lui demander en retour pour le moment. Il aurait été bien mal avisé de refuser la main qu'on lui tendait. Pour une fois qu'il avait le cul bordé de nouilles.

"J... C'est un peu compliqué. J'ai eu un accident quand j'étais gosse. Du genre, magique. A en croire ma mère, c'est ce qui a bloqué la métamorphose pendant tout ce temps. Mais..."

... Fallait vraiment qu'il dise ça ? Pourquoi était-il en train de dire ça ? Il prit une inspiration renfrognée (à vous d'imaginer ce que ça peut donner), puis continua en essayant de donner l'impression qu'il n'en avait rien à foutre. Tentative de jouer les gros durs - ratée : son visage était trop expressif.

"... je suis né d'un viol et elle voulait des réponses. Alors elle a un peu forcé le destin : Elle m'a foutu un sort sur la gueule, je sais pas trop quel genre... On s'est jamais trop bien entendu, elle a fait en sorte de générer une dispute, jusqu'à me faire péter un câble. Je crois que c'est à ce moment que j'ai commencé à me transformer... J'étais enragé. Je sais pas ce qui serait arrivé si elle avait laissé faire jusqu'au bout. Elle a attendu de reconnaître en quel type d'animal.. Bref. Mais évidemment elle est pas suicidaire, elle m'a assommé pour éviter que je la bouffe."

Une moue de désintérêt feint plus tard, il ajouta enfin :

"... Depuis ça ne s'est jamais reproduit, mais j'imagine que ça me pend au nez."

C'était la première fois qu'il mettait des mots sur ce souvenir. C'était bizarre... Étrangement expiateur, contrairement à ce qu'il aurait pensé.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3750-asch-rader
Alice Mewryan
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Patronne et barmain du Trick O'Clink
Age apparent: 20ans
Dangerosité:
20/30  (20/30)

MessageSujet: Re: C'est une bonne nuit pour changer.[TERMINÉ]   Jeu 3 Juil - 18:09

« Si je suis ton résonnement, certain weecan, ceux qui peuvent prendre une forme animal grâce à un sort, sont des métamorphes. » Impossible de retenir ma colère sur le mot weecan. C’est plus fort que moi, trop de haine. «Un métamorphe, c’est pas juste un type qui peut prendre l’apparence d’un animal tout en agissant comme il le fait d’habitude. Ce n’est pas que l’apparence de l’animal que tu prends, c’est la bête toute entière, avec ses désirs, ses peurs, ses instincts. Excuse moi ça va être un peut long. Soit tu te dis qu’a partir de maintenant tu partage ton corps avec un loup qui est totalement extérieur à toi. Soit tu accepte le loup comme faisant partie de toi. » Je sens que je vais le souler mais t’en pis, je sais pas comment lui expliquer la chose autrement.

«Qu’est-ce qu’un homme brave ? Pour quoi nous existons ? C’est un cadeau de nos ancêtres, une bénédiction de leur part. L’un de nos ancêtre a briller par une action et en récompense le Grand Esprit lui a offert la possibilité de protéger sa descendance par un Odem qui représente ses actes. Et c’est pour ça que la première manifestation se fait souvent dans une situation de danger. Ton ancêtre te protège…le loup est un beau symbole.
Voilà ce qu’est pour moi un homme-brave. Plus tu seras en paix avec ton loup intérieur, plus il te protégera. Par exemple un homme-brave qui refoule son Odem, vieillie physiquement plus vite et tombe malade. Il vie moins longtemps aussi s’affaiblie et surtout il est en lutte constante avec son animal intérieur. C’est triste, mais ce genre de personne ne vivent pas longtemps et font souvent beaucoup de mal autour d’eux sans le vouloir.»
Est-ce que je pense à quelqu’un en particulier ?...

«Voila, ça, c’est ma vision de se que nous sommes. Tu découvres, j’en suis sûre, de nouvelles envies ou de nouveaux sens. C’est tout à fait normal, c’est exactement la même chose que lorsqu’un enfant découvre son corps, que l’eau sa mouille ou que le feu brule. A la prochaine pleine lune tu vas peut être rester scotché devant ou alors tu t’en ficheras totalement. Tu vas peut être avoir envie de faire partie d’un groupe structurer ou alors d’être un solitaire…
Tu es encore jeune, et toute une vie s’ouvre à toi. Tu auras tout le temps nécessaire pour te découvrir, avec des personnes à tes côtés pour répondre à tes questions. »
Le pauvre, mon discourt est vraiment trop long. Je me sers un verre au moins quand je bois je ne l’ouvre pas. Mais je sens bien qu’il a du mal à sortir les choses et à demander se qui le préoccupe vraiment J’essaye de l’aider, de prendre les devants, de débloquer des choses.

Un accident magique ? Magique ? Magique ! Ces connards de sorcières s’en sont déjà pris à lui alors qu’il est si jeune ? Quelle sale race ! Je vais exploser… Calme-toi Alice ! Un anneau ocre entoure le bleu de mes comme à chaque fois que je commence à vraiment me mettre en colère. J’arrive à me contenir, surtout quand je voie le changement d’expression qu’il m’affiche.

Reste calme, reste calme, reste calme… je ne peux m’empêcher de lâcher un grondement sourd et bestial mais au moins, mes griffes n’ont pas poussées. Tu m’étonnes qu’il a fuie d’où il vient, entre cette histoire de mère violé qui ensorcèle son propre fils, puis qui l’oblige a faire sortir son Odem et enfin qui l’assomme… Est-ce que je viens de comprendre que sa mère est une…sorcière ?

« Je ne sais pas trop quoi dire… désolé que se soit passé comme ça pour toi. Ça a pas due être facile. Et ça ne doit pas l’être pour toi du coup, de… d’accepter ta nature profonde. Je sais pas si ça peut t’aider, mais sache qu’un homme-brave ne nait pas toujours d’un autre homme-brave. Je veux dire que cet « homme » n’était pas forcément un métamorphe. » Je sais pas si ça peut le consoler, mais c’est peut être réconfortant qu’il se dise qu’il ne lui ressemble pas.

«Je vais passer sur ce qu’a fait ta mère pour forcer le loup à sortir. C’est clairement pas la bonne méthode. L’Odem se manifeste naturellement dans la période de l’adolescence, mais ne pouvais pas le savoir. C’est une…weecan ? » Youpi ! J’ai réussit à le dire sans colère, mais quand même avec pas mal de méfiance. Un homme-brave dans une famille de weecan. Est-ce que ça c’est déjà vue ? Je suppose que non. Ou alors il ne vie pas très longtemps et est bien caché.

«Au début, tu auras beaucoup de mal à maîtriser tes transformations, car tu ne sais pas encore ce qui fait régir le loup. Mais tu apprendras. Il y a des choses que tu évites naturellement parce que tu sais qu’elles te déplaisent (te déplaisent ? Mais comment je parle ?) , et bien c’est pareil pour le loup. Le plus dur restera tes premiers printemps. Durant cette période, les instincts reproducteurs des animaux sont très compliqués à retenir. J’y reviendrais plus tard. » Il y a peut être trop d’info d’un coup. Je crois bien que je vais me taire et prendre mon verre, pour le laisser en placer une.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3502-alice-mewryan#58026
Asch Räder
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Videur dans plusieurs bars
Age apparent: 23
Dangerosité:
18/30  (18/30)

MessageSujet: Re: C'est une bonne nuit pour changer.[TERMINÉ]   Jeu 3 Juil - 18:10

Oh... Euh. Oups ? Que n'avait-il pas dit en se contentant d'une réponse vague. Evidemment, même si il connaissait cette histoire de wiccans qui avaient écorché des changelings pour leur piquer leur peau et pouvoir se transformer en animal à leur tour grâce à un rituel (en ayant grandi là-dedans, c'était difficile de ne pas être au courant), il n'avait jamais considéré ces sorciers comme des métamorphes. Lorsqu'il avait parlé d'outres capables de se changer en métamorphe il avait sous-entendu "naturellement", et il ne s'était pas attendu à provoquer une réaction telle chez son interlocutrice. Quelque chose avait l'air de lui tenir à cœur, mais il n'aurait pas su dire quoi.

En vérité il se sentait un peu agacé. La moutarde n'était pas loin de lui monter au nez, ainsi qu'en attestait son expression pincée, mi-colérique mi-attentive. Ce flot soudain de paroles ininterrompues lui avait fait l'effet d'une agression. Et comme on l'avait déjà dit, Asch n'était pas très patient. Pas pour rien que l'école n'avait jamais fonctionné avec lui : les cours magistraux, c'était pas vraiment son truc. Rester le cul assis sur une chaise en écoutant des explications, non plus. La seule chose qui lui permettait de rester calme et poli à l'instant même, c'était bien la certitude de ne pouvoir trouver meilleure occasion d'en apprendre plus sur lui-même ... Et incidemment d'éviter la catastrophe qui risquait d'arriver sous peu, si rien ne changeait.

Il devait avouer que ce qu'elle lui racontait lui faisait un peu flipper sa race (sans mauvais jeu de mot). Il avait compris depuis un moment que la transformation du métamorphe n'était pas juste physique, et il sentait cette chose indépendante de son esprit, qui tentait de lui dicter des humeurs dont il n'avait pas l'habitude... Il tourna un regard inquiet sur les steaks en train de cuire. Accepter le loup comme faisant partie intégrante de lui ? Était-ce seulement possible ? Et en avait-il vraiment envie ? Ne perdrait-il pas son âme dans l'affaire ? Nan... Il était très loin d'être du genre bigot et la seule religion à laquelle il avait jamais adhéré un minimum, c'était la Wicca. Mais au delà de toutes ces considérations... Serait-il toujours lui-même, si il laissait la bête changer jusqu'à sa nature profonde ? D'un autre côté, c'était ce qu'il avait toujours été, quand bien même il venait de le découvrir, parce qu'il avait été longtemps aveuglé par les mensonges de sa famille.

Les histoires d'ancêtres et de Grand Esprit le perdirent un peu. C'était trop abstrait pour lui, il n'y captait pas grand chose. Les yeux dans le vague, il laissa l'info couler. La menace du vieillissement et de la mort prématurée ne lui firent ni chaud ni froid : il y avait trois semaines encore, il pensait être un norme tout ce qu'il y a de plus banal. Il songeait vieillir et mourir normalement. Là, son espérance de vie venait d'augmenter potentiellement de quelques bonnes décennies... Mais comptait-il vraiment dessus ? Pour le moment, c'était comme une récompense qu'on avait pas demandé et dont on n'avait vraiment pas besoin : ça pouvait servir, mais si quelqu'un venait la lui reprendre, ça ne lui ferait ni chaud ni froid, il pouvait très bien s'en passer. Quant à faire du mal autour de lui sans le vouloir... Il n'avait pas besoin d'être métamorphe pour y parvenir.

Elle parvint à la fin de sa tirade, laissant l'esprit d'Asch légèrement asséché. Il ne savait pas quoi faire avec les informations qu'elle venait de lui donner. Enfin en théorie il avait compris.. Mais en pratique ? Intrigué par cette histoire de "groupe structuré", il hésita à poser quelques questions dessus. D'un autre côté, ça le débectait, parce qu'il n'arrivait pas à se faire à l'idée qu'il allait devoir... eh bien. Accepter de changer, sans doute. C'était sans doute l'une des clés du problème. Entouré par d'Autres, ça irait encore plus vite. Paradoxalement, Asch, malgré son caractère antisocial, avait toujours fait en sorte d'intégrer des groupes, lesquels l'avaient influencé.. pas toujours en bien. Il préféra revenir sur une question qu'elle avait posé plus tôt. La façon dont il avait réalisé sa première transformation était importante, non ? Ça pouvait lui donner une information sur... eh bien. Sur les risques pour que ça recommence bientôt, et qu'il puisse bouffer quelqu'un sans le vouloir... non ?

Elle cerna tout de suite une autre clé du problème : son géniteur étant un métamorphe violeur, il était encore plus difficile pour Asch d'admettre qu'il avait hérité de lui. Il baissa les yeux sans un mot. Ses pulsions colériques faisaient la grève, ce qui le déstabilisait, parce que ça ne lui arrivait jamais. Et qu'il se sentait exposé. En danger. Elles lui avaient toujours servi de bouclier... Elles l'empêchaient de ressentir d'autres types de sentiments néfastes, desquels il ne savait pas quoi faire. Il prit la question qu'elle lui posait sur sa mère comme une porte de sortie. Il parvint même à se sentir un peu agacé par le fait qu'elle n'ait pas tout compris tout de suite, ce qui lui était étonnamment agréable, étant donné que ça bloquait le reste. Il reprit, avec une certaine tension dans la voix :

"... Oui. Je suis issu de deux familles wiccanes. Enfin... j'ai le sang de l'une, mais pas de l'autre, sauf que je viens de l'apprendre, comme tout le reste. C'est ma tante qui a fait une connerie quand j'étais petit. Son sort nous a explosé à la gueule. Comme je te l'ai dit avant, c'est à cause de ça que mes... gènes se sont pas manifestés durant l'adolescence. Si ma mère n'avait pas forcé le destin, je serais peut-être mort sans savoir que j'avais ça en moi."

... et ça l'aurait bien arrangé, ainsi qu'en attestait la façon dont il détourna les yeux, blasé. Être la honte de sa famille parce qu'il n'avait pas développé de pouvoirs c'était une chose. L'être parce que sa mère avait été violée par son métamorphe de père, et avoir hérité de ce géniteur inconnu plutôt que de ceux qui l'avaient élevé (... et pour Rachel, détesté) en était une autre.

... Pourquoi disait-il tout ça au fait ? C'était pas son genre de raconter sa vie, et il n'était pas certain que de donner ce genre de détails aide Alice à mieux lui expliquer comment fonctionnaient les transformations. Il retint une grimace de dégoût comme elle parlait du printemps. La Saison des Amours... Ouais. Il avait cru comprendre que c'était du grand n'importe quoi, cette période. C'était aussi durant une Saison des Amours qu'il avait été conçu. Sachant qu'il n'avait jamais eu de forts instincts sexuels (... ou qu'en réalité, il faisait inconsciemment en sorte de leur tourner le dos), il appréhendait encore plus l'influence des hormones du printemps. Exaspéré par ces longs discours, il en vint au fait. Tant pis pour l'entretien. Le job, c'était accessoire, par rapport à son principal souci :

"... Je veux juste éviter de tuer quelqu'un parce que je saurais pas me retenir. J'ai déjà eu des soucis pas le passé. J'ai failli me retrouver en taule, et j'ai pas eu besoin d'instincts animaux pour ça, alors maintenant... C'est pire. Je sais pas comment faire pour que ça se passe sans qu'il y ait de victimes."

Lorsqu'on a des problèmes pour maintenir son agressivité à un seuil acceptable, on a vraiment pas besoin d'un totem de prédateur pour foutre (un peu plus) la merde. Dommage pour lui qu'il ne soit pas tombé sur un animal inutile, genre la carpe. Au moins comme ça, les risques de débordement auraient été moindres. C'était pas avec l'attaque trempette qu'il aurait buté quelqu'un.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3750-asch-rader
Alice Mewryan
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Patronne et barmain du Trick O'Clink
Age apparent: 20ans
Dangerosité:
20/30  (20/30)

MessageSujet: Re: C'est une bonne nuit pour changer.[TERMINÉ]   Jeu 3 Juil - 22:14

Blocage sur son père, blocage sur sa mère, blocage sur sa famille, blocage sur lui. Bon sang je suis pas une psy moi. Je secoue la tête, j’ai vraiment du mal à croire qu’il vient d’une famille de sorcières. Comme ce fait-il qu’il soit encore en vie ? Ou alors il fuit le dépeçage et c’est un peut pour ça qu’il est ici. Et merde, je viens de grogner, ça m’a échappé. Je ne fais pas de commentaires sur la bombe qu’il vient de me balancer, je pense que mon corps parle de lui-même. Je suppose que s’il était resté dans sa famille ils l’auraient séquestré pour l’utiliser dans toutes sortes de rituels. Ils auraient fini par lui prendre sa peux à lui aussi, comme pour Sean. Stop ! Il faut que j’arrête de penser à lui chaque fois que je rencontre un nouveau loup. C’est moi qui devrais aller voir un psy, je dois faire un transfert ou un truc du genre, couplé à une fixette.

Nouveau secouage de tête, finalement je vais me concentrer sur ma viande et sur mon cidre. Ha mince il y en a plus. Qu’a cela ne tienne, je sais où est ranger l’armagnac pour flamber les déserts. Je me lève et me détourne du jeune loup, quelques secondes, qui me permettent de prendre du recul sur se qu’il me dit. La bouteille est bien à sa place dans un placard. Je m’en empare et retourne m’assoir, un peut agacée. Je me sers et laisse la bouteille en libre service. Bon sang ! Comment peut on être aveugle sur sa propre situation ? Comment peut-on ne penser qu’à se mettre en cage ?

« Contrôle, contrôle, maitrise, retenue, domination, jugulassions, domestication, asservissement… vous n’avez que ces mots à la bouche, que ces pensées en tête ! Pour quoi pas de compréhension, d’apprivoisement, de communion, d’entente, d’empathie, d’union ? Est-ce que la perspective de s’imposer des barreaux et de s’enfermer à clef toute une vie est plus réjouissante qu’une existence libre et en paix avec soi-même ? » Je vide mon verre et le remplis aussi sec. « Excuse moi. Ton loup, n’est pas ton ennemis, c’est toi ! » Mais ça sert à rien de parler.

«Ecoute, on va vite tourner en rond, si on se contente de parler. Voila ce que je te propose : on se trouve un endroit tranquille où il n’y a aucun risque pour personne et tu te laisse aller. D’un tu va évacuer comme une cocotte minute et tu auras les idées claires après ; et de deux : tu pourras juger par toi-même des intentions du loup. » Je suis pas douée pour parler, beaucoup plus en se qui concerne l’action. C’est pour ça que je suis la Combattante et pas Sachem ou Namir-ra.

«Qu’est-ce que tu en penses ? On peut aller dans le Bayou où j’ai une espèce de cabane ou alors au sous-sol… mais au sous-sol il y a des odeurs de sang et c’est peut être pas le top.  Et puis comme ça on finira ton entretien… » Je me fais rire, du coup je suis plus détendue et je peux lui faire un sourire sincère et avenant.  Je boie à nouveau mon verre et lui fait signe de le servir aussi. Il tape l’armagnac, tu m’étonne que Steve utilise ça pour flamber n’importe quoi. C’est presque du gâchis de pas le boire. D’ailleurs, c’est du gâchis, je vais la prendre avec moi celle-là.  Il va m’en falloir, pour oublier que c’est un fils de sorcière, et surtout qu’il risque de faire rappliquer toute une famille ici à ses trousses. Comme si on a en pas déjà assez avec les notre…
_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3502-alice-mewryan#58026
Asch Räder
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Videur dans plusieurs bars
Age apparent: 23
Dangerosité:
18/30  (18/30)

MessageSujet: Re: C'est une bonne nuit pour changer.[TERMINÉ]   Ven 4 Juil - 1:46

Tiens ? Pourquoi s'énervait-elle ainsi ? Asch avait capté la tension d'Alice, mais ne comprenait pas son origine. Il fallait dire qu'il avait un peu sous-estimé le degré de mésentente qui pouvait exister entre certains métamorphes et certains wiccans, sans quoi, il n'aurait pas admis si aisément son hérédité face à une autre changeling. D'autant qu'il éprouvait de la honte à l'idée d'être né métamorphe dans une famille de sorciers : il ne lui avait offert ces informations que parce qu'il avait pensé qu'elles lui serviraient à se faire une idée de la situation. Il avait trop peur de perdre les pédales : sa santé mentale valait bien ce sacrifice.

Néanmoins lorsqu'elle prit la parole elle le perdit un peu. Il lui sembla qu'elle interprétait mal ce qu'il lui avait dit au préalable... Ou bien avait-elle pris le pli de nombreux métamorphes avant lui qui avaient tenté de juguler la bête en l'empêchant de sortir ? Asch n'avait pas envie de laisser à l'animal la place de s'exprimer, mais il en avait rapidement cerné la nécessité. Sinon, il ne serait pas parti à la recherche d'autres métamorphes qui lui apprendraient ce qu'il devait savoir. Il se serait contenté de faire l'autruche (sport pour lequel il lui arrivait d'exceller). Il eut un grognement de mauvaise humeur. Elle réagissait au quart de tour, dès lors qu'il disait trois mots. Ça lui déplaisait : il se sentait de moins en moins à l'aise. Il se força à garder son calme, malgré le vent intérieur qui soufflait maintenant si fort qu'il avait grand peine à formuler des phrases entières sans son cerveau. Il avait envie de renverser la table. Ses gencives lui faisaient mal, et ses yeux perçaient ceux d'Alice, allumés d'une lueur assassine. Il piqua sans prévenir dans le bout de viande qu'il n'avait pas encore touché. Il dût se forcer à utiliser ses couverts. Se retenir de ne pas arracher la fibre à pleines dents. Charmant. Il prit la parole, la voix gorgée d'un trouble qui n'y était pas au préalable.

"Tu m'as mal compris. Si je pensais être capable de contenir ce qui essaie de sortir, je serais pas venu ici. Le souci c'est que dès que je me fous en rogne, je le sens qui monte, et il est pas joyeux. Sans te mentir... accepter ce... cette... partie animale ne me fait pas plaisir, mais ce dont j'ai le plus peur, c'est de péter les plombs avant d'y être arrivé."

Il mangeait trop vite. Ça l'occupait. Il ne s'arrêta que lorsque Alice émit une proposition qui le prit un peu de court. Il leva le nez, la regarda, et chercha à savoir si elle était sérieuse. C'était le cas. Euuuh... Elle lui proposait d'effectuer une transformation complète ? Pour de vrai ? Du genre... maintenant ? L'idée lui foutait une trouille de tous les diables. Cependant il devait admettre qu'elle n'était pas mauvaise. Surtout si elle possédait un endroit sécurisé où il pourrait "changer". Et surtout si elle était là pour le surveiller : un grizzli, ça devait pouvoir mater un loup sans trop de souci, au besoin.

C'était décidément une drôle de façon de passer un entretien. Ok, ça commençait à lui plaire un peu moins fort qu'avant, mais au moins ça serait instructif. Si il arrivait à quelque chose, du moins.

"Je veux bien essayer, mais je suis pas certain d'y arriver. Je veux dire : autant ça arrive sans prévenir, surtout quand je suis énervé... Autant je sais pas du tout comment faire pour l'appeler plus qu'il ne se manifeste tout seul."

Il avait énormément de mal à dissocier, analyser, comprendre l'ensemble des sentiments et des sensations qui l'assaillaient depuis trois semaines. Si il ne pratiquait pas, ça n'allait pas aller en s'améliorant. C'était sans doute l'heure de se jeter à l'eau. Il s'enfila un dernier morceau de viande pour la peine. Le "vent" soufflait paisiblement, mais ne daignait plus s'en aller vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3750-asch-rader
Alice Mewryan
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Patronne et barmain du Trick O'Clink
Age apparent: 20ans
Dangerosité:
20/30  (20/30)

MessageSujet: Re: C'est une bonne nuit pour changer.[TERMINÉ]   Lun 7 Juil - 14:05

Je me suis laissé aller, je l’avoue. Je n’aurais peut être pas due me mettre autant en colère aux premiers mots qui ne me plaisaient pas. Une grande inspiration plus tard, et ça va déjà mieux, la colère est redescendue, jusqu’à la prochaine fois. C’est normale qu’il est la trouille et que sa première réaction est le contrôle plutôt que le laissé aller.

Je l’ai piqué au vif avec ma proposition. Je le sens, il est mord de trouille. Ha ! La première fois où l’on décide vraiment de se transformer, de faire corps avec les esprits de nos ancêtres. La premières fois, c’est celle où on entre e harmonie avec soit pour la toute première fois de sa longue vie. C’set terrifiant. Et en même temps libérateur. Faut pas qu’il s’inquiète trop, on va faire ça dans un cadre sécurisé, où les seuls victimes potentielles sont les petits mammifères qu’il arrivera à attraper, s’il y arrive. Bien sûr je sais qu’un grizzly n’est pas tout puissant, mais les seuls occasions où un loup peut tuer un grizzly c’est en meute.

« T’inquiète, on va lui trouver une bonne raison de sortir, si tu y arrive pas tout seul. » Je lui sourie de toutes mes dents, un peut carnassier, mais fun. Je lui fais signe de me suivre.

« Allez, viens je t’emmène en balade dans le Bayous !» Je prends la direction de la porte de derrière. Dans la ruelle on pick-up rouge (super stéréotype américain sur quatre roues) m’attend. La direction, je la connais par cœur. Sortie de la ville, début de la foret. Puis laisser le véhicule dans la clairière et quelques minutes à pieds avant de trouver la vieille cabane de mon père au bord d’un marais. Un super coin de pêche dans mes souvenirs, et un petit trou à alligators.

Une fois dans la voiture, le double entretien me revient en tête. Du coup je ne sais même pas s’il lui il sait pour quoi il est vraiment venue. Que Patrick me face gérer le R je comprend, mais le M, c’est vraiment son affaire normalement, j’ai pas à faire ça. Sauf, si c’est pour un post de garde du corps, du coup je comprends pour quoi il me fait confiance à ce sujet. Il faudra quand même que je lui demande avant de faire une bêtise.

«Dis moi, Asch, il t’as parlé de quel genre de boulot le type avec qui tu as convenue d’un rendez-vous ?» Il n’y a pas trente-six moyens de savoir, il faut poser les questions. De ce qu’il me dit, il a un comportement impulsif voir explosif, et violant, il va vraiment plaire à Patrick.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3502-alice-mewryan#58026
Asch Räder
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Videur dans plusieurs bars
Age apparent: 23
Dangerosité:
18/30  (18/30)

MessageSujet: Re: C'est une bonne nuit pour changer.[TERMINÉ]   Mar 8 Juil - 20:48

Alice avait l'air confiante en leur capacité à... "invoquer" la bête", lorsque le moment serait venu de le faire. Asch restait un peu sceptique, mais elle avait plus d'expérience que lui. Il aurait été mal avisé de ne pas la croire. L'enthousiasme de la métamorphe le stressait de plus en plus... Tellement qu'il faillit répondre un "Tout de suite ??!" étranglé lorsqu'elle lui annonça qu'elle l'emmenait dans le Bayou. Il se retint de justesse et s'épargna une occasion d'avoir l'air parfaitement idiot. Evidemment, qu'il y allaient maintenant ! Elle venait de lui dire qu'il s'agissait de terminer cet entretien.

Il avait failli avaler sa viande de travers. L'avantage, c'est que la trouille qu'il ressentait était devenue plus forte que la colère, laquelle avait fini par se tarir. Il lâcha ses couverts. Il n'avait pas si faim. Légèrement perplexe, il se leva à la suite de la patronne.

"... Bon ben allons-y..."

Il peinait à croire qu'il suivait une inconnue, pour aller se perdre dans la nature, et forcer une transformation qui à la base ne lui inspirait que peur et répulsion. Et aussi, peut-être, une once de curiosité malsaine. Il ne trouva rien à dire avant d'être arrivé devant le pick-up d'Alice, lequel était ironiquement rouge, lui aussi. Le moteur démarrant, l'amérindienne brisa ainsi le lourd silence (plein de tension et d'anticipation) qui s'était installé.

Asch lui jeta un regard étonné, l'air d'à moitié demander si elle se foutait de sa gueule. Deux secondes. Elle avait prévu de lui faire passer un entretien sans être au courant du type de poste pour lequel il avait postulé ? Un vague agacement secoua la carcasse du grand rouge, dont la joue se souleva dans un nouveau tic nerveux.

"... T'es sérieuse ..?"

Visiblement, oui. Et ça n'était vraiment pas un ton pour parler à sa peut-être future patronne, mais il n'y avait absolument rien de conventionnel dans cette entrevue. Le fait qu'elle ne soit pas au courant de ce qu'Asch était venu foutre dans son bar exactement en était une preuve supplémentaire. Une inspiration et une expiration plus tard, il parvint à répondre calmement :

"J'ai postulé pour un poste de videur. Pourquoi, y en d'autres de libres ?"

Il demandait ça comme ça, sans réelles intentions derrière la tête. Quand bien même on lui proposerait autre chose, à moins vraiment que ça en vaille la peine, il ne serait pas intéressé. Ce métier était encore ce qui se rapprochait le plus de ce qu'il avait fait jusqu'à présent au service de sa mère.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3750-asch-rader
Alice Mewryan
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Patronne et barmain du Trick O'Clink
Age apparent: 20ans
Dangerosité:
20/30  (20/30)

MessageSujet: Re: C'est une bonne nuit pour changer.[TERMINÉ]   Jeu 10 Juil - 14:23

Ho qu’il est pas rassuré le jeune loup. Il est tendue, stresser…bref il est pas bien. Ça me fait sourire. Mais pas pour me moquer, un sourire maternel qui se veut rassurant, pour peut qu’il se donne la peine de le voir.

« Tien, déstresse toi un coup ! » Installé derrière le volant, je lui tends la bouteille d’armagnac avec un petit sourire. En plus je peux pas la tenir au volant et si je la cale entre mes jambes, elle va se réchauffer.


La suite c'est par là:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3502-alice-mewryan#58026
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: C'est une bonne nuit pour changer.[TERMINÉ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est une bonne nuit pour changer.[TERMINÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: ¤ SCENE III : Les vieux quartiers ¤ :: ║La rue principale║ :: Trick O’Clink-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit