AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Asch Räder

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Asch Räder
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Videur dans plusieurs bars
Age apparent: 23
Dangerosité:
18/30  (18/30)

MessageSujet: Asch Räder   Lun 16 Juin - 22:35

État Civil

Nom : Räder
Prénom : Asch
Race : Métamorphe
Âge : 23 ans
Date de Naissance : 13 novembre 2029
Situation de Famille : Célibataire
Profession / Activité : Il multiplie les petits boulots. Il vient d'être accepté pour un job de videur à mi-temps aux Plaisirs Coupables (non, il ne sait pas où il met les pieds). Son job de manutention en centre commercial le saoule pas mal, alors il a prévu de le quitter, et de cumuler avec un autre mi-temps comme videur au Trick O'Clink (ou Wild Bar selon motivation des joueurs et opportunités), histoire de varier les ambiances.

Morphologie


Apparence Animale : Loup rouge (mais, vraiment.)
Taille : 1m94
Poids : 95kg
Corpulence : Asch possède la musculature athlétique qui va avec sa vie et l'importance qu'il accorde à son activité physique. Depuis très jeune, il fait beaucoup de sport (de combat, notamment. Il n'y a que ça qui parvient à calmer ses pulsions agressives), et il entretient la machine à force de musculation. Sans qu'il ait pour autant l'air balourd, sa taille colossale ainsi que sa carrure impressionnante font qu'on réfléchit souvent deux fois avant de lui chercher des noises, d'autant qu'il paraît naturellement mal luné, et qu'il affiche une mine patibulaire les trois quarts du temps (comme si il avait été perpétuellement en rogne contre le monde entier.. Mais non, il a juste sale caractère). Il a des jambes particulièrement longues, bien proportionnées cela dit par rapport à son corps, qui forme un ensemble harmonieux. Il aurait pu faire mannequin, si ce genre de professions ne lui était pas sorti par les trous de nez.

Couleur de cheveux : ... Rouge. Du genre ROUGE. Enfin non pas ROUGE, mais malgré tout Rouge. Éclaircissons un peu la situation : Asch possède une tignasse d'un rouge profond qui tire très légèrement sur le bordeaux et se gorge de reflets violacés en pleine lumière. Ni vif, ni fluo, mais malgré tout très tape à l’œil. Il ferait tout pour retrouver sa couleur naturelle... Celle qu'il avait lorsqu'il était petit, avant que sa tante ne le détruise capillairement suite à un accident magique qui aura laissé pas mal de traces, dont celle-ci qui est la plus visible. Malheureusement, il a tout tenté : rituels magiques, colorations chimiques... Rien n'y fait ! Asch avait les cheveux auburn (presque roux), à l'origine. Maintenant, il doit faire avec cette singularité, qui lui aura valu pas mal de boutades... D'ailleurs il en a eu tellement marre qu'il a fini par réagir par la contradiction. Il laisse pousser ses cheveux depuis ses 16 ans et n'en a pas coupé un centimètre depuis. Petite indiscrétion : Les cheveux ne sont pas les seuls à avoir pris. C'est le cas de son entière pilosité.

Couleur des yeux : Vert émeraude, très clair. Ils donnent l'impression d'être turquoise sous certaines luminosités. Asch a un regard très expressif (on lui a déjà dit plusieurs fois qu'il avait des yeux de biche), ce qui la plupart du temps l'emmerde profondément car ne correspond pas du tout à l'image qu'il veut donner de lui. Cela dit, ça rajoute à son charme. Il a pas mal de succès avec les demoiselles... Le problème étant qu'il les aura toutes éconduites, à l'exception d'une avec laquelle il n'est arrivé à rien. Ben quoi ? Il n'arrive pas à trouver chaussure à son pied, voilà tout... Ces choses là se font quand elles doivent se faire. Quoi pardon ? Mais bien sûr que si qu'il aime les femmes !

Allure générale : "Ouh... On va pas l'énerver plus qu'il ne l'est déjà hein, je tiens à mes dents". Asch paraît perpétuellement être de mauvaise humeur. Il a un caractère de merde, et en plus, il est impulsif et agressif à l'occasion. Une aura de tension émane généralement de lui. Certaines personnes trouvent très amusant de profiter de ce trait de caractère pour l'agacer jusqu'au point de rupture. Les plus saines d'esprit tentent plutôt de le brosser dans le sens du poil, histoire de réussir à garder leurs dents. Comme on l'aura compris, Asch n'est pas très sociable, et il n'a pas beaucoup d'amis. A part ça, il a été plutôt gâté par la nature d'un point de vue du physique (il a au moins ça pour lui), si bien qu'il plaît souvent à l'oeil.

Allure vestimentaire : Les fringues, ça n'est pas sa priorité. Niveau pantalon il porte soit des jeans, soit des baggys. Il porte souvent des chemises amples (à carreaux ou unies) au dessus d'un t-shirt quelconque, mais uni aussi. Et souvent sans bras, parce que c'est plus agréable à porter. Le tout dans des teintes sobres. Noir, gris, ou marron. Quant aux pompes, il est abonné aux New Rock, bien qu'il porte des Rangers à l'occasion.

Particularités éventuelles : De nombreux piercings, récemment refermés à cause de sa "transformation tardive". Du coup il en a refait en argent : un à l'arcade sourcilière, un helix gauche... Et c'est tout, parce que l'argent, ça fait un mal de CHIEN. (.. on ne se moque pas). Un tatouage tribal qui lui recouvre l'épaule, l'omoplate, et le bras gauche.


Psychologie

Défauts : ... Ouh. Alors. Colérique, irascible, violent, impulsif, susceptible, impatient... Asch a un paquet de défauts. Ses scrupules ont tendance à être ras les pâquerettes à l'occasion. Disons qu'il a le "poing facile", et qu'il ne regrettera (presque) jamais de vous avoir cassé les dents si jamais vous l'avez énervé. Vous n'aviez qu'à pas l'énerver, d'abord. C'est votre faute, c'est tout. Il manque malgré tout de confiance en lui en le sens qu'il a une très mauvaise image de lui-même. Il se croit stupide, et incapable de faire grand chose de plus que d'intimider le monde par sa carrure et ses gueules d'enterrement, et de dévisser des mâchoires en usant de la force physique. Globalement, Asch verse dans l'auto-destruction. Il se fiche de ce qui peut lui arriver. Plus on le rejette, plus il déprime, et plus il fait d'excès, parfois dans le but inconscient d'être remarqué... Parfois, simplement parce qu'il a envie de se faire du mal. Il est aussi particulièrement désagréable, cynique, et asocial. Globalement, il n'aime pas les gens qu'il ne connait pas. Et donc du coup c'est difficile pour apprendre à les connaître.

Qualités : On pourrait penser qu'il s'agit d'un connard dénué d'empathie, mais ça n'est pas le cas. Seulement, il la réserve pour quand c'est important. Il a par exemple versé dans le trafic de drogues, mais avec le recul, il se rend compte du mal qu'il a fait et regrette de s'être laissé emporter par le groupe. Il n'est pas facile à atteindre, mais si par hasard vous parvenez à vous attirer sa sympathie, Asch peut s'avérer être le plus fiable des amis. Il est extrêmement loyal et fidèle. En fait, les concepts antagonistes à ces qualités lui sont totalement étrangers. Lorsqu'il donne sa parole, il la donne. Et parfois même lorsqu'il ne la donne pas, c'est tout comme. Si il vous dit qu'il va faire quelque chose, c'est qu'il va le faire, quitte à sacrifier son temps ou une autre activité pour aller jusqu'au bout de son engagement. Il est incidemment extrêmement franc. Parfois trop (et ce même si il lui arrive d'être de mauvaise foi pour se protéger lui-même).

Croyances : Des croyances... Asch n'en a pas beaucoup. Disons qu'il est pragmatique. Du genre à penser que la fin justifie les moyens, et à mettre très facilement ses idéaux de côté si jamais l'enjeu est suffisamment important pour le justifier. Par contre le reste... Ces conneries de Destin, d'Amour, et autre là... rien à battre.

Religion : Athée... ou bien agnostique ? En fait il s'en fout. Toute sa famille verse dans la religion wiccane, mais il est un peu blasé, là.

Goûts : Asch DÉTESTE le goût du sucré. Littéralement. IL DÉTESTE les fruits. Le seul que vous parviendrez à lui faire avaler, c'est une tomate. En fait globalement Asch DÉTESTE plein de choses, mais n'en aime que très peu. Il semble constamment blasé de la vie. Ah si. Il a l'air de bien aimer la bière, le café, et la vodka. Enfin. La vodka, c'est surtout quand il veut se mettre une murge en fait. Asch est homosexuel, mais ça fait partie des nombreuses choses qu'il n'accepte pas. Pour le moment, il préfère penser qu'il n'a juste pas eu l'occasion de trouver la bonne personne. Et pourtant... On peut pas dire que les propositions n'aient pas fusé. Malgré son caractère exécrable, son physique avantageux et son côté bad boy lui ont valu pas mal de soupirant(e)s.

Talents, savoirs notables : Très bon niveau en boxe anglaise et en tae kwon doe. Une force physique développée. Il n'a pas son pareil pour ce qui est de casser une mâchoire et de s'attirer des ennuis avec la police.

(+) Espoirs, buts, rêves : Totalement paumé, il espère juste trouver le moyen rapide de contrôler l'animal enragé qui l'habite. Le reste attendra qu'il réussisse à mettre de l'ordre dans sa vie.

(-) Angoisses, regrets, phobies : Son sentiment d'infériorité par rapport à sa sœur, faute au manque d'affection de ses parents (et surtout de sa mère). C'est sur cette base que tout le reste de son caractère de névrosé de la vie s'est bâti. Apprendre que son père n'est pas son père, qu'il est né d'un viol, et qu'en plus de ça son véritable géniteur lui a légué sa nature de métamorphe, n'ont absolument rien arrangé à la chose. Il en est rendu à un point où il se déteste et ne sait plus qui il est. Mais il fait en sorte de ne pas avoir à y penser. Pour le moment, il est occupé à trouver le moyen d'éviter d'exploser sous forme de fureur féroce à crocs et poils rouges.

Si on vous parle des Outres, vous réagissez comment ? .. Euh. Il est censé réagir d'une façon ou d'une autre.. ? Il est né dans une famille de wiccans lorsque la Révélation était passée depuis un moment alors tout ça lui paraît plutôt... normal. Bien sûr, être un métamorphe, ce n'est pas exactement pareil que d'accepter leur existence sans tiquer.

Et votre sentiment vis à vis des Normes ? ... Ben. Ce sont des gens quoi.

Êtes-vous satisfait de votre existence ?   ... Ha. hahaha. Haaaahahaa... Très drôle...

Possibles évolutions ou objectifs futurs : Avec les métamorphes, apprendre à contrôler sa bête et à accepter sa condition. D'un autre côté il faut aussi qu'il accepte son homosexualité (et on est pas rendu). Bref. pas mal de travail sur soi-même en perspective. Le reste se bâtira au gré du RP.

Particularités éventuelles : Rien de plus a priori.

Relations Sociales

Relations particulières notables :

- Rachel Räder : Sa mère. Sa charmante mère. Grande Prêtresse du covent d'Orlando, elle a des rapports étroits avec la Mafia W de la Nouvelle-Orléans (dont elle est originaire). Elle est cruelle, et insensible. Elle n'a jamais aimé Asch.

- Ashen Räder : Le père adoptif de Asch. Il aime bien son fils, quoiqu'il préfère sa fille et soit un peu déçu des choix de vie du premier né. Il est très effacé par rapport à sa femme et se laisse un peu marcher sur les pieds. Asch est furieux contre lui car il a fallu qu'il subisse une transformation pour qu'Ashen daigne lui révéler qu'il n'est pas son père biologique.

- Karin Räder : La soeur d'Asch, fille biologique d'Ashen et Rachel. Une jeune wiccane très prometteuse, brillante, intelligente, belle... Bref. L'enfant modèle, qui a tout pour elle. Asch est jaloux d'elle, notamment parce que ses parents l'adorent. Néanmoins ils entretiennent une relation très complice depuis qu'ils sont tous jeunes. Asch adore Karin malgré qu'il l'envie énormément.

- Shirley Rafferty : La tante d'Asch, sœur de Rachel... Une véritable boulette, qui n'a plus le droit de pratiquer la magie tellement elle a accumulé de catastrophes à force d'avoir les yeux plus gros que le ventre. Asch l'aime bien. Elle est marrante. Même si il lui en veut toujours pour lui avoir faire voir... la vie en rouge.

- Alcide : Le husky d'Asch. Une bien brave bête de trois ans et demi, devenue un peu trop collante cela dit depuis que sa nature de métamorphe s'est dévoilée. Alcide a tendance à l'écouter bien mieux qu'avant (à croire qu'il le prend pour son alpha), mais aussi à venir le coller la nuit. Asch a abandonné l'idée de l'en dissuader. Trop chiant. Il préfère dormir (quitte à avoir trop chaud et devoir supporter l'odeur de son compagnon poilu).

- Tarek : Le chat de sa tante. Celui qui n'a pas implosé lors du rituel raté. Oui oui, celui qui est depuis devenu intégralement rouge de la pointe de la queue au bout des oreilles. Il a sale caractère, alors Shirley a fini par s'en débarasser. Comme Asch a sale caractère aussi, ça colle plutôt bien entre eux. Enfin... Ça c'était jusqu'à ce que la bête du métamorphe s'éveille. Maintenant, il est assez courant que le chat lui envoie ses griffes dans la gueule juste parce qu'il n'apprécie pas son odeur de loup.

Antécédents :


Quelque chose à dire sur votre Famille ?
L'apparition de Asch dans la famille Räder a été... chaotique, c'est le moins que l'on puisse dire. Originaires d'Europe mais depuis longtemps installés aux Etats-Unis, les Räder sont en réalité une famille de sorciers wiccans qui n'a d'autre prestige que d'être très ancienne... En effet : presque aucun membre de cette dernière ne naît sans posséder d'affinités pour la magie. Cela dit, les sorciers puissants sont rares chez les Räder, dont les pouvoirs se situent généralement dans la norme, et dans quelques cas largement en dessous. Son père adoptif, Ashen, est un des derniers membres de la lignée. La mère de Asch, Rachel, vient d'une famille de wiccans nettement plus influente. Elle est Grande Prêtresse d'un covent qu'elle a formé à la disparition de ses parents. Asch ne connaît effectivement pas ses grand-parents maternels, et sait juste qu'ils étaient encore plus puissants que sa mère. Ils se sont volatilisés une bonne dizaine d'années avant la naissance de Asch, sans prévenir quiconque. Personne ne sait vraiment si ils sont morts ou vivants. Cette disparition simultanée intrigue, mais n'a jamais été résolue.  Rachel a une sœur, Shirley. La honte de la famille : Elle est à peine plus sensibles aux flux magiques qu'un norme, mais possède des ambitions démesurées qui l'auront amenée à produire nombre de petites (?) catastrophes domestiques. Quant au véritable père du jeune homme... haha. Asch est le fruit d'un viol commis à la fin mars 2029 (... au début de la saison des amours métamorphes, mais ça ne se saurait que plus tard). Il ne connaît donc pas son géniteur et n'éprouve que de la rancœur à son égard. Involontairement ou non, sa mère lui a fait maintes fois payé le simple fait d'être né "sans autorisation".

Événements de votre passé qu'il convient de connaître :

Il y a des jours où on se dit qu'on n'aurait mieux fait de pas se lever. C'est exactement ce qui dut passer par la tête de Rachel Räder en cette belle journée de mars 2029, où elle planta sa voiture dans un arbre sur une route de campagne de Floride. A moitié assommée par le choc, mais miraculeusement vivante et entière, elle parvint à s'extirper des restes de sa voiture pour échouer dans l'herbe quelques mètres plus loin. Elle voulut appeler les secours mais le boucan provoqué par l'accident semblait avoir attiré une présence. Elle pensait être sauvée, mais ce qui arriva ensuite dépassa son entendement. Si vous le lui demandez, et si elle daigne vous parler de cet épisode cuisant de son existence, elle vous répondra qu'elle a lutté en vain contre son agresseur mais qu'elle était malheureusement beaucoup trop amochée pour se servir de ses pouvoirs et éloigner d'elle cette énergumène qui en voulait à son corps. Elle ne se souvient que de peu de détails, car elle s'est évanouie en cours de route. Toujours est-il que lorsqu'elle se réveilla, elle était à l'hôpital. On lui expliqua qu'un homme avait utilisé son téléphone portable pour les prévenir de l'accident, mais que lorsqu'ils étaient arrivés sur les lieux, elle était seule, à moitié nue, et inconsciente.

Il lui fallut plusieurs jours pour qu'elle parvienne à l'admettre : elle avait été violée. D'une façon parfaitement ridicule tant elle était improbable, certes... Mais les faits étaient là. Quelques mois plus tard, elle découvrit qu'elle était enceinte et songea très sérieusement à avorter. Ironie mordante : cela faisait plusieurs années qu'elle essayait en vain de porter l'enfant de son conjoint, Ashen. Il parvint à la convaincre de le garder et quelques mois plus tard encore, Asch vit le jour. A défaut de partager le sang de son père adoptif, on lui donna un nom très proche. Il passa les premières années de sa vie ignorant de sa véritable  généalogie. Son père était très aimant et disponible. Sa mère, beaucoup moins. Rachel s'avérait manquer d'intérêt lorsque ça le concernait, et elle était très souvent occupée par les affaires du covent dont elle était devenue grande prêtresse il y avait de cela une bonne décennie. Elle restait cependant souriante à l'occasion, et il lui arrivait de faire quelques efforts, si bien que le garçon vécut ses premières années dans une harmonie relative, mais suffisante.

Rachel avait une sœur, Shirley, plus jeune qu'elle d'une bonne quinzaine d'années. Elle aussi était wiccane, mais ses pouvoirs étaient extrêmement limités. D'ailleurs, elle n'avait toujours pas fini sa formation, et ses instructeurs désespéraient de la voir y parvenir un jour. Elle était à peine plus capable qu'un norme de lancer un sort. Malheureusement, ça ne l'arrêtait pas : Shirley était une originale. Un peu hystérique sur les bord, elle était surtout dotée d'un caractère excessif qui la poussait à se penser capable de choses dont elle n'aurait même pas dû se permettre de rêver. C'était notamment le cas en magie. Sa maladresse légendaire la rendit coupable de quelques accidents domestiques, dont l'un qui eut plus de conséquences que les autres. Asch avait quatre ans lorsque les événements eurent lieu. Il était chez sa tante pour le week-end afin de laisser à ses parents le temps de partir s'aérer l'esprit à deux. Shirley ne manquait pas d'idées : Elle avait prévu de redécorer sa maison de fond en comble, cela dit, elle manquait un peu de budget. Qu'à cela ne tienne ! La magie l'aiderait à atteindre ses objectifs sans user l'ombre d'un centime de trop. Elle commencerait par changer la couleur du papier peint du salon, qu'elle souhaitait refaire dans un beau rouge profond (sa couleur préférée). Néanmoins ce type de sorts avait un inconvénient : ils avaient une "date de péremption" au bout de laquelle il fallait les reconduire afin que la teinte ne se perde pas. C'était un souci majeur pour Shirley qui, n'ayant pas froid aux yeux, avait fait des recherches en usant des connaissances de sa sœur pour trouver le moyen de rendre le sort indépendant (et donc de faire en sorte qu'il se renouvelle tout seul). Ainsi qu'on peut l'imaginer, ce type de magie n'est pas à la portée d'une débutante, et moins encore d'une débutante peu talentueuse. Elle perdit le contrôle. L'explosion magique souffla une bonne partie du salon. Son familier (l'un des deux chats dont elle avait la garde) implosa littéralement. Son sacrifice eut au moins pour effet de limiter les dégâts : Shirley et Asch s'en sortirent avec quelques membres cassés, quelques contusions mineures, mais rien de plus grave, à première vue. Cela dit le sort raté, si il ne s'était pas fixé sur les murs comme il avait été censé le faire, n'était pas resté muet : les yeux écarquillés, la bouche grande ouverte, Shirley comme son neveu étaient insensibles à la douleur tant la surprise était grande : C'était leurs cheveux, et l'ensemble de leur pilosité, qui avaient recueilli la magie de couleur, et arboraient désormais une vive couleur écarlate. Ils hésitèrent entre les pleurs et le rire lorsqu'ils virent passer à côté d'eux l'unique survivant félin, devenu aussi rouge qu'ils l'étaient eux-mêmes. Les fractures l'emportèrent finalement sur la surprise, et dès qu'Asch ce fut changé en sirène, Shirley rampa jusqu'à un téléphone pour appeler les secours.

Le week-end de Rachel et Ashen fut quelque peu écourté par cette histoire, puisqu'ils durent se précipiter à l'hôpital pour aller voir comment leur fils se portait. Inutile de dire que Rachel était plongée dans une colère noire contre sa sœur, qui avait manqué de tuer son enfant, et qui venait de lui gâcher l'un de ses rares congés. Elle fut celle qui appuya la décision d'interdire à Shirley toute pratique de la magie wiccane. Les médecins multiplièrent les examens, mais l'accident magique ne semblait pas avoir provoqué d'autres lésions que celles dues à l'explosion. Cette couleur de pilosité persistante semblait être la seule véritable conséquence durable... Tellement durable que même Rachel, malgré sa grande puissance, ne parvint jamais à désamorcer le sort permanent auquel sa sœur et son fils étaient soumis : il était devenu beaucoup trop chaotique, et c'était comme d'essayer de mettre les mains dans une broyeuse pour en arrêter le mécanisme. On remarqua rapidement qu'Asch et Shirley semblaient se fatiguer plus vite, et tombaient beaucoup plus fréquemment malades qu'avant. Les médecins n'avaient peut-être rien remarqué, mais pour Rachel, c'était plutôt clair : le sortilège avait détraqué leur métabolisme. Notamment, leur système immunitaire semblait ne plus fonctionner aussi bien qu'il l'aurait dû. Quelles autres conséquences ce sort pouvait-il avoir sur leur santé ?

Un an plus tard, de façon tout à fait inattendue, les sorts de fertilité fonctionnèrent et Rachel tomba de nouveau enceinte (cette fois-ci, d'Ashen). C'est ainsi que les Räder accueillirent la petite dernière de la famille : Karin. Ce qui aurait dû être un heureux événement et qui ravit Asch dans les premiers temps s'avéra finalement avoir un impact négatif sur son existence, pour des raisons qu'il n'était pas en mesure d'appréhender. Rachel, qui avait toujours eu des problèmes avec lui faute à la façon dont elle "l'avait eu", cessa de faire des efforts. Elle devint froide et distante au fur et à mesure qu'elle s'attachait à sa fille, qu'elle considérait comme son "véritable" enfant, contrairement à Asch qui n'était un accident de parcours. Ashen quant à lui le considérait comme son véritable fils, mais l'arrivée d'un enfant du même sang que lui dans la famille contribua à un éloignement involontaire que le premier né ressentit d'autant plus que sa mère était devenue tyrannique, voire carrément infâme avec lui. Il fit tous les efforts du monde pour plaire à Rachel et reconquérir l'amour qu'il avait l'impression d'avoir perdu, mais rien n'y fit. Elle ne faisait plus attention à lui, sauf pour lui hurler dessus et le gratifier de remarques acides. Alors, il cessa d'essayer de se faire remarquer par ses bonnes actions. Il devint turbulent. Les moqueries récurrentes des autres enfants faute à sa couleur de cheveux n'aidaient pas. Lorsqu'ils grandirent, affectés dans leur évolution par cette situation déséquilibrée, l'écart se creusa. Asch était impatient, irrascible, incapable de tenir en place à l'école. Il ne tarda pas à devenir un cancre, non pas parce qu'il était stupide, mais juste parce qu'il n'avait pas envie de faire d'efforts dans un contexte scolaire où il fallait se tenir et rester toute la journée le cul posé sur une chaise, ce qui l'agaçait au plus haut point. Non seulement il ne travaillait pas, mais il avait aussi tendance à avoir des soucis avec l'autorité. Il tint tête à ses professeurs et aux multiples directeurs et directeurs adjoints des établissements scolaires qu'il fréquenta (beaucoup, puisqu'ils collectionnait les renvois... à vrai dire il était rendu à un point où ça l'amusait). Karin était à l'extrême opposé. Sage et patiente, elle tira le meilleur parti de son intelligence et devint une écolière brillante qui fit la fierté de ses parents, contrairement au premier, dont les performances avaient plutôt tendance à les affliger. Et c'était un cercle vicieux. Plus Asch se sentait rejeté, plus il devenait amer et colérique... moins il faisait d'efforts, et moins ses parents appréciaient son comportement ainsi que ses résultats. Asch était évidemment jaloux de sa sœur, qui récoltait tous les privilèges, et ce depuis le début. Paradoxalement, il s'entendait très bien avec. Elle était la seule qui ne lui tenait pas rigueur de ses excès et qui était agréable avec lui (même Ashen avait fini par devenir aigri, à force). Il adorait Karin au moins autant qu'il l'enviait.

L'adolescence arriva, et n'arrangea rien du tout. Asch pratiquait depuis longtemps maintenant le tae kwon doe et la boxe anglaise, auxquels ses parents l'avaient inscrit en espérant que ça le calmerait, et que ça lui permettrait de contenir son agressivité (et d'arrêter de mettre des beignes à ses camarades de classe sous prétexte qu'ils l'avaient juste regardé de travers). Ça avait fonctionné pendant un moment, mais ça n'était plus suffisant. Il se laissa emporter dans le tourbillon infernal de la délinquance. Au début il se contenta de se mettre à fumer, comme bon nombre de gamins de son lycée. Ashen lui exprima son mécontentement, mais Rachel ne fit aucun commentaire. Elle n'en avait littéralement rien à faire. Alors, il continua, dans l'unique but de se faire remarquer (bien qu'il en fut lui même totalement inconscient). Soirées trop arrosées, finies à l'envers entassé dans des semi-coma éthyliques chez les rares "amis" (peu fréquentables) qu'il avait réussi à se faire, marijuana, puis drogues dures, finalement. L'expérience ne lui plut guère et il sut s'arrêter avant de devenir junkie, mais ça ne l'empêcha pas de refourguer de la came via les contacts de ses amis, avec lesquels il avait fini par former un gang, par lequel la mafia locale accédait au milieu scolaire, notamment pour étendre son trafic de stupéfiants. Il se fit l'auteur de quelques autres types d'infractions : rackets sur gosses de riches énervants (qui avaient l'air de beaucoup trop bien s'entendre avec leurs parents à son goût), vols et chantage sur junkies pour impayés... Il finit par se faire coincer, ce qui lui valut d'obtenir un casier judiciaire à 17 ans, et quelques années de prison avec sursis, le tout avant même d'avoir atteint sa majorité. Karin fut celle qui parvint à le convaincre d'arrêter les conneries, d'une part parce qu'il n'avait sans doute aucune envie de se retrouver incarcéré pour de bon, et de l'autre parce qu'elle savait qu'au fond, ce genre de frasques ne collaient pas au caractère de son frère, qui éprouvait une culpabilité non assumée quant à pas mal de ses méfaits (notamment en ce qui concernait le trafic de drogue... Il avait contribué à la déchéance d'une fille de sa classe laquelle était maintenant en cure de désintox, et il n'en était pas très fier). Karin savait (car elle le connaissait mieux que quiconque, vu qu'elle était la seule à qui il acceptait de parler) qu'il n'était pas aussi mauvais qu'il voulait bien le laisser penser (... même si il n'éprouvait aucun remord à tabasser un inconnu dans la rue, mais passons). Il rentra dans les rangs, et devint en compensation nettement plus actif dans les salles de sport. Il y avait toujours cette rage en lui qu'il peinait à contrôler, et il n'avait plus d'autre moyen de se défouler.

Il atteignit ses vingt ans. Il n'entra pas à l'université. Finir le lycée avait déjà été une épreuve pour lui. Il n'était resté que parce qu'il avait des "amis" et des "projets" en dehors des cours. Le diplôme n'avait été que secondaire. Malgré les remontrances d'Ashen, Rachel insista pour embaucher son propre fils comme homme de main au profit du covent d'Orlando (dont les activités n'étaient pas forcément aussi claires que la police ou le BIAS l'aurait voulu, et s'avéraient être liées à la Mafia W de la Nouvelle-Orléans, dont Rachel était originaire et avec laquelle elle avait gardé un contact constant). Elle arguait qu'il avait de l'expérience dans le domaine. Ashen rétorquait qu'il avait déjà un casier et que cela risquait de le mettre en danger et avec lui, la couverture du covent (d'autant qu'il ne passait pas inaperçu, avec sa dégaine, comme avec sa crinière singulière). Asch était trop content que sa mère s'intéresse enfin à lui. Il passa outre les recommandations d'Ashen et Karin et entra donc à son service. Bien sûr, Rachel n'avait pas pris cette initiative dans le but de réparer tardivement leur relation mère/fils. Elle se méfiait. Asch n'avait développé aucun pouvoirs wiccans durant son adolescence, ce qui dans la famille était chose rare voire presque impossible. Cela avait été une source de honte supplémentaire pour le jeune homme. Pour elle, une source d'inquiétudes. Cela pouvait être dû aux conséquences du sort qui continuait de lui valoir de fréquents rhumes, grippes  et coups de mou... Ça pouvait aussi venir d'autre chose, et lorsqu'elle se souvenait du peu de détails qui avaient accompagné son viol, cette hypothèse devenait de plus en plus crédible à ses yeux. Rachel n'avait aucune intention de donner une seconde chance à son fils. Elle voulait être en mesure de le surveiller.

Trois ans passèrent. Asch s'installa dans son propre appartement à Orlando, la paie qu'il touchait de sa mère suffisant à subvenir à ses besoins. Il était souvent en déplacement entre la Floride et la Louisiane puisque les activités de la mafia W étaient principalement basées à la Nouvelle-Orléans. On l'envoyait régulièrement servir de garde du corps à un sorcier ou une sorcière, soit comme force de persuasion face à un groupe de normes plus sensibles à la menace de la force brute qu'à celle des maléfices des sorciers, soit pour porter main forte à un wiccan trop faible pour être capable de se protéger correctement rien qu'avec ses pouvoirs. Il lui arriva de revoir ses classiques : chantages, transport, protection et distribution de diverses marchandises de "contrebande" produits par le covent... Dès qu'elle le pouvait, Rachel le forçait à lui coller aux basques, ce qui finit par paraître bizarre à Asch, malgré le fait qu'il soit relativement crédule. Rien n'arriva. Aucune catastrophe particulière... Pourtant, Rachel doutait encore que son fils soit véritablement norme, malgré ses 23 ans passés. Wiccan, ou bien autre chose... Elle était presque persuadée que sa véritable nature avait jusqu'à présent été "perturbée" par le sort jeté par Shirley bien des années auparavant, et qu'elle restait ainsi à découvrir. Agacée par cette attente, elle décida finalement de prendre les choses en main, à commencer par jeter un nouveau sortilège sur son fils. Elle enferma le sort dans un talisman qui se portait en pendentif, qu'elle lui offrit pour son anniversaire. Le sort enfermé dans le collier était d'un genre assez flou, qui selon les individus pouvait avoir bien des effets différents : c'était un sort qui poussait "à la révélation de soi". Utile parfois pour découvrir sa voie professionnelle, une passion jusqu'à présent cachée, une orientation sexuelle refoulée, ou même encore certains pouvoirs endormis... Dans les deux derniers cas, Asch était concerné. Laissons l'avant-dernier pour plus tard, cependant, car c'est bel et bien ses capacités engourdies par Shirley qui réagirent à la magie.

Rachel eut un peu  à le pousser. Quelques jours après lui avoir offert son talisman et s'être assurée qu'il le portait, elle fit en sorte de l'embarquer dans une prétendue mission de protection. Elle fit en sorte d'être particulièrement exécrable avec lui pendant tout le trajet. Elle le poussa à bout à force de comparaisons douteuses entre ses ratés et les réussites merveilleuses de sa sœur, qui était en train de terminer le lycée avec brio là où il avait mis deux ans de plus que la normale. Elle l'inonda de reproches, jusqu'à ce qu'il craque, au moment d'aller dormir, dans leur chambre d'hôtel. La dispute qui suivit fut de courte durée, car le jeune homme fut subitement pris de court par un sentiment étrange de dédoublement, qu'il était incapable d'analyser. Il entendit un grognement quitter sa gorge et s'effondra à terre, tandis que paniqué il observait sa mère, laquelle n'avait pas l'air surprise, mais plutôt victorieuse. Victorieuse, mais courroucée. Ca n'était pas ce qu'elle avait souhaité. Juste la confirmation que ce fils qu'elle n'avait pas voulu était une véritable erreur de parcours... Un furoncle difforme sur le visage de sa famille au sang pur. Suivit une transformation douloureuse (car Asch tentait instinctivement de la contenir, comme il avait peur et ne comprenait pas ce qui lui arrivait). Puis une explosion de magie, signe que Rachel avait préparé de quoi se protéger dans le cas où Asch se changerait en animal. N'y aurait-il pas eu Ashen et Karin, elle aurait sans doute songé à dépecer son propre fils afin qu'enfin, il lui soit d'une véritable utilité. Il se réveilla le lendemain, dans la maison familiale, où Rachel l'avait reconduit.

Dire qu'Asch s'éveilla confus aurait été un euphémisme. Le souvenir des événements de la veille était flou, mais il n'avait pas besoin de plus : il se sentait différent. Ses sens - et tout particulièrement son odorat - étaient aiguisés d'une manière totalement impossible. A l'intérieur, il sentait la présence de l'animal... D'un autre lui-même, tapis sous sa peau et dorénavant prêt à surgir si il devait être appelé. Mais c'était impossible. Sa mère était wiccane. Son père était wiccan. Sa sœur aussi. Toute sa famille était wiccane... Comment pouvait-il être métamorphe, puisqu'il n'avait pas de ça dans son hérédité ? C'est que quelque part, on lui avait menti. S'en suivit une discussion houleuse avec Ashen, Rachel et Karin, où les deux enfants découvrirent la vérité jusqu'à présent cachée par leurs parents. Karin fut presque aussi choquée que le principal concerné, lequel était cependant au bord de la crise d'hystérie, car les sensations nouvelles le perdaient. Il ne savait plus qui il était. Il venait d'apprendre qu'il était le fruit d'un viol, que son père n'était pas son père, et qu'il était un outre changeling, comme l'avait dû être son véritable géniteur, qui avait abusé de sa mère tandis qu'elle était à moitié assommée des suites d'un accident de voiture. Il comprenait subitement pourquoi il n'avait jamais eu aucune chance auprès d'elle, malgré tous les efforts qu'il avait pu faire pour qu'elle le remarque. Ce qu'il ne comprenait pas, c'est pourquoi personne ne lui avait jamais rien dit. Furieux contre Ashen, et contre le monde entier, il hurla jusqu'à ce que ses yeux changent de couleur et que ses doigts subissent une transformation partielle qui l'effraya et le dégoûta simultanément. Il quitta la maison, paniqué à l'idée de se transformer et d'être incapable de maîtriser ce loup étranger qui l'habitait. Il ne voulait plus leur parler. Il ne voulait plus les voir. Il était écœuré.

Quelques jours plus tard, il avait quitté son appartement encore rempli, n'emportant avec lui que le strict nécessaire. Il avait envoyé les clés par la poste à ses parents, qui n'auraient qu'à en faire ce qu'ils voudraient. Il ne continuerait pas de payer les loyers. De toute façon, ils étaient cautionnaires. Il se dirigea vers la seule autre ville qu'il connaissait. Une ville qui s'avérait être particulièrement blindée d'outres, et même si sa nature le débectait faute à ce qu'il avait appris de sa naissance, il ne voulait pas risquer de provoquer une catastrophe sous prétexte qu'il n'avait pas su se contrôler : il avait besoin d'en rencontrer d'autres et d'apprendre à gérer tout ce merdier tout seul. Il s'installa provisoirement dans un des rares hôtels de la Nouvelle-Orléans qui acceptait les animaux (... non, pas pour lui : il avait un chat et un husky). Puis il chercha du boulot. Il dégota rapidement des petits jobs qu'il se mit à accumuler. Bientôt, il trouva un nouvel appartement. Il ne fallut qu'une semaine pour qu'il perde son premier job : son mépris de l'autorité lui jouait encore une fois des tours. Peu importe : il se fichait de jongler avec les emplois tant qu'il parvenait à avoir une paie en fin de mois pour s'occuper de ses dépenses. Pour le moment, il était hors de question pour lui de renouer avec ses parents, ni même de leur donner une occasion de le retrouver. Pour cette raison, il n'était pas prêt à recontacter Karin non plus, car il se doutait qu'elle ne tarderait pas à prévenir Ashen, au minimum.


Quelques détails à savoir sur votre arrivée à la Nouvelle Orléans ? Vous y êtes natif ?
Il y est arrivé il y a deux semaines, à tout casser. Et il a déjà perdu son premier job, oui.

- Bas les Masques -


Derrière l'écran, vous êtes : Asch (hin)
Vous serez souvent là avec nous ? lalalala ~
Comment avez-vous connu Voodoo Child ? Partenariat AF, ça a pas changé Very Happy
Avez-vous déjà un double/multi compte ? Ailin Dyce / Blake Davis / Esteban Luz-Descalzo / Winruna
Avez-vous des suggestions, des questions, des compliments ou des tomates à nous jeter à la figure ? Bonjour !

Vous attestez avoir lu le règlement, et vous engagez à l'appliquer à-la-lettre ? (La main sur le coeur et dites « je le jure » u.u !) : Jeuleujure.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3750-asch-rader
Arn Bullet
Namir-ra
avatar

Namir-ra


Identification
Emploi: Véto, Namir-ra, gérante Stray Meta
Age apparent: 24 ans
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: Asch Räder   Mar 17 Juin - 19:02

C'est nickel, monsieur Rouge est validé. Tu connais la musique ! o/
_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t1256-arn-bullet#17401
 

Asch Räder

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: ¤ DISTRIBUTION ¤ :: ║Registre║ :: Le recensement :: Questionnaires validés :: Outres-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit