AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 7 - Le Sidh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voodoo Child
Folle à lier !
avatar

Folle à lier !


Identification
Emploi: Planteuse d’aiguilles !
Age apparent:
Dangerosité:
30/30  (30/30)

MessageSujet: 7 - Le Sidh   Mar 29 Avr - 9:43

Le Sidh
"Le monde perdu des faës"



Il y a très longtemps, bien avant que l'homme n'apparaisse sur Terre, la magie existait déjà. Liée à la Terre et à la nature, il s'agissait de cette source même qui bien plus tard, fut à l'origine de l'apparition de la Wicca. La magie, cependant, n'avait aucun besoin d'être utilisée pour se manifester. C'est via un phénomène naturel, résultant des interactions entre l'environnement et le flux d'énergie, qu'un monde annexe, parallèle, vit le jour.


Le Sidh Originel

Il serait plus tard nommé "Sidh" par ses habitants. Ces terres au delà du temps et de l'espace obéissaient à des règles particulières. Elles étaient source d'une énergie propre, une magie secondaire, différente, qui à forcer de se concentrer prit vie. Ainsi naquirent les faës. Pure manifestation de magie, le Sidh était extensible et modelable à souhait, à l'image de la volonté de ses habitants. A certains endroits, il était lié au "monde réel" par des arches, sortes de faille entre les mondes qui permettaient aux faës d'aller et venir, et accessoirement, de se nourrir, car le Sidh ne disposait pas des ressources suffisantes à la survie des autochtones.

Les faës étaient dépendants de la magie du Sidh, qui leur fournissait leur principale source de puissance. Néanmoins, tout comme la plante a besoin d'eau mais aussi de lumière pour exister, ces créatures avaient des besoins annexes. Certaines, telles que les lorialets, devaient être souvent exposés à la lumière lunaire. Tous autant qu'ils étaient avaient un appétit vorace pour la chair animale. L'être humain apparut. Les faës se rendirent compte que cette nouvelle source de nourriture leur apportait bien plus que les viandes qu'ils dégustaient par le passé. Les mœurs du Sidhe changèrent. En quelques millénaires, ils devinrent majoritairement anthropophage, et virent leur puissance grandir d'une façon incroyable.

Certains faës puissants étaient capables, en tirant parti de leur magie, de créer au dehors du Sidh des univers miniatures qui lui étaient semblables. Ils étaient ainsi capable d'en contrôler l'aspect et l'accès à leur bon vouloir. A une époque, avant que la situation du Sidh ne dégénère, les souverains fées Titania et Oberon avaient installé leur cour dans l'un de ces sidhes mineurs.

Frileux à l'idée de sortir de leur monde originel, les faës (sauf exception) ne s'aventurèrent jamais bien loin de ses arches avant l'an 900 après JC. Même après, les départs définitifs étaient rares, voire marginaux, et le plus souvent l'oeuvre d'individualités. Il était extrêmement rare que des familles ou des clans s'installent à l'extérieur du Sidhe autrement que ponctuellement. Il devint néanmoins courant de trouver des faës voyageant à l'autre bout du monde, bien loin des entrées de leur Berceau.


La Révolution Gobeline

A l'âge du fer (aux alentours de l'an 800 avant JC), le Sidh vit son existence paisible mouvementée par les gobelins. Une guerre civile eut lieu, qui vit à son issu la montée au pouvoir d'un citoyen ambitieux : Govei Kaat. Il planifiait de tirer parti de la résistance au fer de ses semblables pour renverser les puissances du Sidhe, notamment les Éminences Grises, et diriger toutes les autres espèces. C'est au moment de cette Révolution silencieuse que les gobelins commencèrent à travailler avec les hommes pour extraire du minerai puis l'importer dans leurs cités, et notamment dans la ville de Kaat (voir Livre du Sidh > Les Cités Gobelines pour plus de détails). La Révolution fut endiguée par les Éminences Grises avant qu'elle n'éclate, mais le mal était fait : le fer était un matériau dangereux pour leur monde magique. Il empoisonnait l'environnement. Il affaiblissait la magie. Il rendait malade la plupart des faës qui passaient trop près des points touchés par l'engeance.


L’Affaiblissement

Parallèlement, la civilisation humaine se développa. Lentement, la qualité de l'environnement baissait, et par là-même, le phénomène naturel dont était issu le Sidh perdait en force. Le Sidh commençait à produire de moins en moins de magie. En quelques millénaires, il s'était étendu de l'Irlande jusqu'aux portes de la Scandinavie et du nord de la France, mais bientôt, il manqua de puissance. Les arches à sa périphérie disparurent les premières, bientôt suivies par d'autres. Les faës se questionnèrent, mais pas assez tôt. Il leur était difficile d'admettre que leur source de nourriture principale - les humains - étaient réellement en train de mettre leur peuple en danger. Aux alentours de l'an 1500 après JC, certains (en petit nombre) choisirent de partir quand il fut clair que leur monde faiblissait trop, voire même agonisait. D'autres n'en firent rien, car ils refusaient de quitter leurs terres natales, ou bien simplement d'admettre ce qui était en train de se passer. Il fallut attendre l'an 1600 pour que les faës quittent le Sidhe agonisant en nombre plus important.


La Fin du Monde

Au début du XVIIème siècle (l'an 1605), suite à cette période d'affaiblissement, les choses se firent brutalement. Les arches qui n'étaient pas encore fermées s'effondrèrent toutes d'un coup, comme sous l'effet d'une implosion. Les résidus des arches permettaient à quelques légères traces de magie ridicules de circuler entre le Sidh dorénavant inaccessible et le monde terrestre. C'est grâce à cette source uniquement que les faës survécurent, ceux qui étaient restés dans le Sidh moururent d’inanition. Néanmoins, ils subirent tous un choc. Certains malchanceux moururent sur le coup. D'autres, dans les siècles qui suivirent, trop carencés. Leurs pouvoirs diminuèrent d'une façon inimaginable. Pour les faës, réduits en nombre et affaiblis, perdus dans le monde des hommes qu'ils ne connaissaient que bien peu, débutait une longue et douloureuse errance. Il leur faudrait plusieurs siècles avant de vraiment réussir à se rassembler, ainsi qu'à réagir contre l'extinction qui les menaçait. Le Sidh continuait de s'affaiblir, comme les hommes n'arrêtaient pas de détruire l'écosystème dont il était issu.

Environ 30% de la population faë a survécu à l'effondrement des arches, 70% d'entre eux étant à l'intérieur du Sidh lorsqu'il a eu lieu. Un tiers des survivants mourut ensuite faute à la carence. Ce n'est donc que 20% des faës résidant sur Terre au moment de la catastrophe qui ont réussi à s'en sortir.


Une lueur d’espoir

L'ensemble des espèces se rassembla donc sous les bannières de Titania et Obéron, guidés par les Éminences Grises. Les faës de tout poil et de toute écailles étaient contraints de coopérer, bien que ça n'ait jamais été leur tendance naturelle. Les souverains partirent à la recherche de zones riches en magie, où ils pourraient bâtir une nouvelle communauté et tenter de trouver une solution à la disparition de leur univers. Obéron partit en Afrique. Titania s'installa aux Etats-Unis, et plus précisément à la Nouvelle-Orléans. En 2025, les Éminences Grises travaillèrent ensemble à la création d'un nouveau sidhe miniature, restreint à la ville. Il fut terminé et rendu habitable dès 2050. Enfin, vint le temps des révélations.
_________________
Face je gagne ...Pile tu perds  Twisted Evil
"Sic Gorgiamus Allos Subjectos Nunc" Nous aimons nous repaître de ceux qui aimeraient nous soumettre
MP Arn Bullet
Revenir en haut Aller en bas
 

7 - Le Sidh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: ¤ SYNOPSIS ¤ :: ║L'encyclopédie║ :: Ethnologie :: Les Faës-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Fantastique - autres