AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Event de Pâques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Patrick Mewryan
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Adjoint au Maire/Patron du pub
Age apparent: 28
Dangerosité:
16/30  (16/30)

MessageSujet: Re: Event de Pâques   Ven 16 Mai - 20:37

Alice m'avait vu et approché saluant ma ponctualité.
J'avais enlacé sa taille alors qu'elle hissait ses lèvres aux miennes et rendu son baiser avant d'ajouter.
-"Merci pour le compliment ma douce, je ne suis pas en retard ce sont les autres qui sont en avance"

Et sans prévenir le sol s'était dérobé sous nous.
La pièce elle-même avait commencé par se distordre accueillant avec délicatesse un buste projeté à terre. Alice s'était plaquée contre moi, et une main -la gauche- glissée sur sa taille, mon pied opposé avait effectué un arc de cercle pour me permettre de voir l'évolution de la pièce et de ses occupants.

Et ce fus la chute, glissement et descente.
J'avais appris une chose durant mon passage dans les rangs de l'armée, enseigné à la dure par l'un de nos instructeurs :Quelle que soit la chute on tombe toujours quelque part, le tout est de savoir comment. Ma main avait saisi celle de mon Alice et l'enserrant de l'autre bras je l'avais plaquée contre moi pour la chute afin de pouvoir amortir sa chute au besoin.

Au fur et à mesure de la chute je tentais de nous maintenir alors que nous fendions les ténèbres à toute vitesse. Je chuchotais à l'oreille d'Alice pour maintenir le contact entre nous et la calmer.
Peu à peu nous pouvions voir poindre un orange d'aube dans la direction de notre descente. Un brasier ? Un soleil ? La chaleur augmentait malgré tout de façon exponentielle alors que la lumière nous aveuglait sans pitié.

Et soudain un ciel, une terre et des herbes. Je laissais Alice se détacher et et plongeait comme je l'appris chez les Rangers pour être le premier à toucher le sol et l'amortir mais voilà qu'alors que mon dos percutais le sol je rebondissait aussitôt et rebondissait encore jusqu'à me fixer sur ce sol malléable.

Une tour de Babel au sud qui atteint des sommets et perce même les nuages et au sud un volcan qui semble cracher...le ciel !? Est-ce possible ? Mais où est Alice et ses lapins ?

La mienne en tout cas, se dédouble avec un ours et tente de nous assurer de la normalité de la chose, c'est comme joué aux cartes après un thé lors d'un non anniversaire, une fête quoi !

Je contrôle les miennes et j'en ai perdu une. Ah bravo, donner c'est donner ! Non mais.
Ne souhaitant pas me la jouer Guerre du Feu je me dirige vers Babel !
FouPouDav ? Qui sait ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3507-patrick-mewryan
Amanda Harrington
Directrice de la LEDO
avatar

Directrice de la LEDO



Identification
Emploi: Directrice de la LEDO et membre de la mafia W
Age apparent: 26 ans
Dangerosité:
19/30  (19/30)

MessageSujet: Re: Event de Pâques   Ven 16 Mai - 23:53

Le chaos commençait à les gagner tous, enfin si on oubliait le lieu dans lequel ils avaient été téléportés, et les cartes se révélaient les uns aux autres d’une manière tout à fait étrange. Ces cartes provoquaient sur eux des effets très surprenant, entre celle à qui elle avait imposé la parole et celui qui s’était dédoublé…

Le gamin qui les accompagnait, et qui n’avait eu de cesse de crier depuis son arrivée, s’épancha en excuses dont Amanda ne tarda pas à découvrir la raison. Elle observa avec effroi sa compagne d’arrosage rétrécir ou plutôt rajeunir violemment jusqu’à atteindre l’âge mental ou au moins physique d’une gamine. La pauvre… « Ouille… » murmura-t-elle alors compatissante. Compassion qui disparut bien vite quand elle sentit le poids du regard de la gamine boudeuse peser sur elle, elle ressentit bien vite quelques picotements de magie résiduelle sur sa personne.

Elle n’avait pas vraiment l’impression d’avoir changé mais le rictus de dégout qu’afficha le jeune blondinet en la regardant lui apprit que quelque chose clochait avec son visage. N’ayant pas de miroir sur elle, elle passa la main sur son visage pour y rencontrer des boursoufflures grasses qui ne s’y trouvaient pas un peu plus tôt. Qu’est-ce que cette femme lui avait fait ?! C’était vraiment du n’importe quoi…  Elle s’avança – ou plutôt sautilla – jusqu’à la gamine, bien décidée à jouer le rôle de la garce jusqu’au bout. « Ca t’amuse de lancer des sorts aux gens ? Qu’est-ce que tu m’as fait ? » Elle plaça ses mains sur les hanches. « Je peux encore utiliser la magie, contrairement à certaines personnes »

Amanda avait comprit que la femme était une wiccane mais sur ce coup là, elle avait bluffé jusqu’au bout. Elle espérait vraiment que son rajeunissement l’avait privée de sa maîtrise des flux, dans le cas contraire elles pouvaient s’attendre toutes les deux à une belle petite bagarre. L’expression de sa mauvaise humeur fut interrompue par un blondinet et son clone, décidés à embêter la gamine. Tient donc… La sorcière sortit alors une seconde carte qu’elle attribua au duo. Avec un peu de chance, il embêtera suffisamment la gamine pour qu’elle puisse se sentir vengée.

Spoiler:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t2558-amanda-harrington
Esteban Luz-Descalzo
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Etudiant
Age apparent: 18 (ou moins)
Dangerosité:
14/30  (14/30)

MessageSujet: Re: Event de Pâques   Sam 17 Mai - 12:33

Oh. Mon. Dieu. Non seulement le corps de la femme au chapeau avait retrouvé une jeunesse exagérée, mais son esprit ne semblait pas avoir supporté la transformation. Elle avait littéralement régressé au stade de l'enfance, et elle n'était pas contente du tout. Non, ça n'était vraiment pas juste. D'ailleurs ça n'était vraiment pas juste qu'ils soient tombés dans cet enfer absurde alors qu'ils n'avaient rien fait de mal. Enfin ! Esteban pensait n'avoir rien fait de mal. Enfin. Il avait pensé à faire des choses mal comme d'aller se débaucher dans le Quartier Sanglant, à la recherche d'un vampire qui daignerait accepter de le transformer si sa maladie l'emportait sur lui avant que le procès ne touche à sa fin, mais... Il n'avait fait qu'y penser pour le moment.  On ne pouvait pas être damné pour avoir pensé à faire une mauvaise action sans pour autant l'avoir accomplie, non ? Sinon le Monde Entier était voué à griller pour l'éternité dans les flammes infernales ? Ou bien à rebondir sur un sol trampoline herbeux en étant la cible de sorts complètement stupides, à en croire ce qu'il constatait.

"... Je suis désoléééééé !"

Il grimaçait. S'en mordait presque les doigts. Il avait involontairement été complice de cette magie infâme. Ce n'était pas convenable du tout. Son visage se défit lorsqu'il vit cette femme rousse avec laquelle il n'avait pas eu l'occasion de parler devenir... euh... très... désagréable à l'œil. Quelle horreur ! Il n'osait même plus crier, de peur que ce genre de choses finisse par lui arriver à son tour. Ses jambes s'étaient transformées en coton. Assis par terre, l'air abruti, il ne se sentait même plus capable de se mettre debout.

Puis subitement, un ours sortit de cette jeune femme avec laquelle il avait discuté au préalable. Esteban manqua de se décrocher la mâchoire face à ce spectacle. Il était devenu pâle comme un linge (... écru), et avait levé le doigt pour le pointer sur le carnivore, tandis qu'il essayait en vain de dire quelque chose. Il était au bord de la syncope.

"Mé... Mais... Mais ? Mé.... ta... Non... Pourquoi.... AAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!!"

Sur un sol de ce type il n'était pas facile de reculer en rampant de plusieurs mètres, et pourtant, Esteban y parvint, au risque d'user quelques centaines de dollars de son pantalon contre les brins végétaux qui devaient être très certainement en train de le reteindre. Un autre invité se dédoubla et se mit à chanter. Esteban perdit de nouveau la voix. C'était n'importe quoi. Tout ça n'avait aucun sens. Il finit par se relever, tremblant, mais se trouvait incapable de réagir de manière adéquate. Puis il se rendit compte qu'on était en train de lui parler. Il tourna la tête sur l'homme qu'il avait ignoré dans la salle de réception. Il le regardait d'un air très inquiétant. Il disait des choses très inquiétantes (et vexantes aussi mais surtout inquiétantes à cet instant précis). Et il tendait une carte sur lui.

"Hey attendez ! NON NE FAITES PAS ÇA ! Pitié, ne vous prêtez pas à ce jeu démonia..."

La carte avait disparu des doigts de son interlocuteur. Esteban écarquilla les yeux, et émit un gémissement horrifié. Il baissa les yeux sur sa propre personne et s'attendit à ce que quelque chose se passe. N'importe quoi. Mais rien n'arriva. Perplexe, il fronça les sourcils :

"... On dirait que ça n'a eu aucun effet."

Pourtant lorsqu'il releva la tête et croisa le regard de Logan à nouveau, quelque chose de très étrange arriva. Ces yeux lui semblaient subitement très attirants, et il faisait vraiment très chaud. Pourtant il n'était pas si beau que ça. Karl était bien plus agréable à l'œil. Oh. non. Pourquoi était-il en train de penser à Karl ? Et pourquoi son corps était-il en train de réagir, c'était absurde !!? Une grimace de colère horrifiée déforma les traits de son visage.

"... Vous êtes infâme ! Comment avez-vous pu me faire ça en toute connaissance de cause ??"

Cette magie devait très certainement avoir modifié son orientation sexuelle. Il n'y avait pas d'autre solution. Quoique, c'était vraiment très bizarre, parce que de penser à Erin lui faisait toujours le même effet (il s'était mis à invoquer son souvenir dès qu'il s'était rendu compte de ce qui était en train de se passer, parce que ça lui avait semblé être l'unique chose à faire de correcte, dans des circonstances pareilles). Torturé, il se détourna, et s'éloigna en fermant les yeux. Chaque fois qu'il tournait le regard sur quelqu'un, son organisme devenait brûlant. Il avait envie de sauter sur tout le monde... Sauf sur la petite fille au chapeau, parce qu'elle était devenue beaucoup trop jeune. Sauf sur cette dame à qui il avait donné son mouchoir, parce qu'elle était un peu trop âgée. Sauf sur cette pauvre femme rousse, parce qu'elle était devenue vraiment laide. Mais tous les autres ? Mon dieu. Comment pouvait-il être aussi dévergondé ?

Comme il avançait en tentant tant bien que mal de cacher son "mal-être" (ou bien-être exagéré ?), il heurta quelqu'un. Il ouvrit les yeux pour se rendre compte qu'il avait tapé contre le couple de jumeaux chantants, qui portaient la petite fille. Son visage était à quelques centimètres seulement de celui d'un des deux garçons, et il sentit sa bouche devenir sèche. Ses pupilles se gorgèrent de désir, et il recula de quelques pas précipités en haletant. Le dégoût déforma ses traits. C'était dégoûtant ! Dégoûtant, comment son corps pouvait le trahir, faute à un sort pareil ! C'était la faute de ce jeune homme, assurément. Que faisait-il sur son chemin ? Ne voyait-il donc pas qu'Esteban n'allait pas bien et qu'il fallait lui laisser de l'air ? La panique l'empêchait de réfléchir correctement, et avant d'avoir conscience de ce qu'il faisait, il hurla en jetant sa dernière carte sur l'objet de sa convoiti... colère.

Sur Peter²:
 

"LAISSEZ-MOI TRANQUILLE ! Vous n'êtes pas du tout mon genre... Qu'est-ce donc que cette sorcellerie ?! D'abord je suis déjà en couple, et elle est beaucoup plus belle que vous ! Et que Karl ! Laissez moi de l'air, je n'en peux plus, il y a beaucoup trop de monde... Oh mon dieu comment vais-je pouvoir expliquer une chose pareille... Oh mais je suis sans doute mort de toute façon... Quel enfer..."

Il tentait de s'éloigner du groupe, sans cesser de jacasser.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3587-esteban-luz-descalzo
Présage funeste
Animation
avatar

Animation


Identification
Emploi: Porteur de mauvaises nouvelles
Age apparent:
Dangerosité:
10/30  (10/30)

MessageSujet: Re: Event de Pâques   Sam 17 Mai - 12:45




Récapitulatif des sorts lancés sur les personnages :


Lilian :
Attaque d'inspiration (elle se met à parler sans s'arrêter) --> ACTIF

Précieuse :
Fontaine de Jouvence (elle redevient une enfant de 10 ans) --> ACTIF

Amanda :
Je suis pas photogénique (elle devient laide) --> ACTIF

Alice :
L'attaque des Clones (elle se dédouble) --> ACTIF

Peter :
L'attaque des Clones (il se dédouble) --> INACTIF
Ah ça ira ! (il se met à déclamer la DDHC en chantant) --> ACTIF
Mon Ombre m'a tuer ! (il devient parano et a peur de tout) --> ACTIF

Esteban :
Il fait pas un peu chaud ? (il a le diable au corps) --> ACTIF



Revenir en haut Aller en bas
Précieuse
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Gérante des Plaisirs Coupables
Age apparent: 36
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Event de Pâques   Dim 18 Mai - 10:19

Le garçon aux cheveux longs qui lui avait fait retrouver sa jeunesse était en train de s'excuser. C'était gentil. Finalement, il avait l'air gentil comme garçon, elle l'aimait bien. Et puis, il avait l'air moins adulte que les autres.

« Toi, je t'aime bien, tu es gentil. » Décréta-t-elle en rivant son regard clair dans celui d'Esteban, avec cette honnêteté et cette candeur que seuls les enfants possédaient. Elle lui fit un grand sourire plein de dents et s'apprêtait à lui dire autre chose, mais la femme sur qui elle avait déclenché une carte s'approcha d'elle, pour lui demander ce qu'elle lui avait fait sur un ton qui n'était pas des plus polis. Mini-Précieuse fronça le nez en se tournant vers elle. Elle ne l'avait vraiment pas loupée.

« Toi, je ne t'aime pas. Tu es très, trèèèèès moche. » Elle lui tira la langue avant d'ajouter. « Je m'en fiche, j'ai mes cartes ! Nananinanère ! » Bien sûr, la -maintenant laide- dame rousse en face d'elle en avait certainement aussi...Mais ça, ce n'était pas grave !

Elle allait lui demander quelque chose, mais leur conversation fut brutalement interrompue par Peter...et Peter. Deux d'un coup ? L'adulte qu'elle était encore quelques minutes auparavant aurait comparé cela au début de l’Apocalypse, elle avait bien assez d'un seul Lutin à gérer. Mini-Précieuse, par contre ? Elle trouvait ça gé-nial.

Ils la soulevèrent chacun par un bras et elle éclata de rire, ne sentant plus ses pieds toucher le sol. Ce n'était toujours pas sa taille adulte, mais elle pouvait quand même voir plus de choses que depuis son petit mètre dix... Et c'est là qu'elle le vit. Un ours. Un vrai gros ours brun, comme celui de ce conte où la petite fille arrive dans une maison et se sert dans toutes les affaires des ours, et finit par s'endormir chez eux... Vu sa taille et la dame qui l'accompagnait, c'était sûrement la Maman Ourse, aucune hésitation !

Impérieuse, dans sa moue boudeuse la plus réussie malgré ses pieds ballants et ses bras emprisonnés, Mini-Précieuse se tourna vers l'un et l'autre de ses employés.


« Peter... Peter... Je veux monter sur l'Ourse. »

Le ton de la petite-fille aux cheveux blonds ne tolérait aucune réplique, et il n'y en aurait eu aucune si cette vilaine rousse ne s'était pas mêlée de ce qui ne la regardait pas. Elle la vit sortir une carte pour jeter un sort sur les Peter, qui se mirent alors à chanter à tue-tête quelque chose qu'elle ne reconnut pas de suite. Elle fronça les sourcils, peu ravie de les entendre sans possibilité de se boucher les oreilles, puisqu'ils la tenaient toujours...

« Peter, vous chantez très faux, tous les deux ! »

Et puis, elle finit par comprendre les mots, même si les paroles ne parlaient pas à l'enfant de dix ans qu'elle était devenue, et son sourire revint.

« Oh, tu parles français ?! » Elle paraissait ravie. C'était tellement rare pour elle d'utiliser sa langue maternelle maintenant...avant...quand elle était adulte... bref, elle ne parlait que très peu dans la langue de Molière. Sauf que maintenant, elle pouvait. Et elle allait s'en donner à cœur joie.

« Moi aussi ! Mais on ne parle pas beaucoup français à la maison. Mère dit que ce n'est pas bien, parce que l'anglais c'est plus important, mais Papa préférerait qu'on le fasse plus. Il dit que c'est la langue de ses ancêtres et que 'tout Wiccan se doit de respecter et faire honneur à ses ancêtres' ! » Elle récitait les principes qu'on lui rabâchait dans un français parfait, tout comme celui que les Peter continuaient de déclamer. Mais, bientôt, elle se lassa.

« Peter et Peter ? Je m'ennuie. Je veux monter sur l'Ourse. »

Difficile de lui ôter une idée de la tête. Tout en chantant, le Lutin et son clone commencèrent finalement à bouger et Mini-Précieuse laissa échapper un petit cri ravi... qui se perdit quand l'un de ses 'gardes du corps' se heurta au gentil garçon de tout à l'heure. Mini-Précieuse le regarda, mais il ne semblait pas faire attention à elle, trop plongé dans l'étude du regard du Lutin (ou de son clone, qui savait?). Elle aurait haussé les épaules si elle avait pu, et en profita pour observer les gens. Il y avait un Monsieur près de la Dame près de l'Ourse, une autre Dame qui n'arrêtait pas de bouger les lèvres -sûrement qu'elle parlait, mais elle ne pouvait pas l'entendre de là où elle était- et un autre garçon qui paraissait ricaner en les regardant, un peu à l'écart. Petite mais pas stupide, Mini-Précieuse se dit que ça avait peut-être quelque chose à voir avec...

« Hé !!! » Elle tomba brutalement sur ses pieds alors qu'un Peter disparaissait sans laisser de traces. Elle eut à peine le temps de rebondir que l'autre lui lâcha le bras et s'enfuit. Elle le regarda faire en faisant la moue. Elle ne comprenait plus rien. Et le gentil garçon allait partir aussi, et la laisser toute seule ?! Ah ça non alors !

Mini-Précieuse attrapa le jeune homme aux cheveux longs par la manche et tira dessus, assez pour qu'il la regarde. Et elle lui fit son plus beau regard implorant de petite fille perdue.


« S'il te plaîîîîît, viens avec moi ! »

Sans attendre de réponse, la manche d'Esteban toujours bien serrée dans son petit poing -il n'avait qu'à enlever sa veste, s'il voulait se débarrasser d'elle- elle sautilla comme elle le pouvait jusqu'à la tête du groupe, où se trouvait l'Ourse. Là, elle tira légèrement sur la robe bleue d'Alice.

« Dis Madame... est-ce que je peux monter sur l'Ourse, s'il te plaîîîît ? »

Pour autant, Mini-Précieuse n'avait pas oublié ce qu'elle avait vu. Alors, attendant sagement la réponse de la métamorphe, elle sortit une carte de sa poche et la pointa dans la direction de celui qui avait fait perdre tous ses moyens au gentil garçon aux cheveux longs. C'était bien fait pour lui.

Sur Logan :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3637-precieuse
Alice Mewryan
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Patronne et barmain du Trick O'Clink
Age apparent: 20ans
Dangerosité:
20/30  (20/30)

MessageSujet: Re: Event de Pâques   Lun 19 Mai - 16:42

Et bien, il s'en passe des choses, les invités entre dans le jeu de la soirée. Attaques sournoises, sur vengeances, sur frustrations. L'organisateur de la soirée doit beaucoup s'amuser, c'est une véritable réussite. Des doubles, des défigurations, des chants, des rajeunissements...

Mon loup me suit dans ma décision. Et je crois bien qu'il n'est pas le seul. Surtout quand je sens ma manche être tirer vers le bas. Je baisse la tête pour voir la grande dame joueuse comme un chat devenue petite fille vengeresse. La voile toute doucerette pour l'amadouer.Je la regarde et sourie.

«Grand-mère serait plus juste si tu veux mon avis, mais Alice est mon nom et il suffit amplement. Il me semble que tu étais toi aussi une dame il n'y a pas si longtemps. Ne t’inquiétè pas, cela ne durera pas.» J'attrape la petite fille par sous les bras et la soulève sans aucunes difficultés comme si c'était une plume.

«Bien sûr que tu monter sur son dos, mais ne confond pas ours et grizzly.» J'ai jamais put résister aux enfants.

«J'ai crue comprendre que la personne rousse te nargue d'avoir des pouvoirs... pas pour longtemps » Je fais un sourire carnassier à côté d'elle, et sous ses fesses je grogne d’approbation avec moi en robe. De ma poche je sors une carte, je sais exactement laquelle. J’espérais pouvoir l'utiliser sur un sorcier de toute façon, voila exactement ce que je voulais. Je regarde la rousse défigurée, qui n'a que pour seule faute qu'être que celle est. Je hais tant sa race, j'ai tellement de colère envers les assassins de mon beau-frère, qui lui aussi n'avait de seul pécher que d'être ce qu'il était. Et si pour une fois un sorcier pouvait savoir ce que c'est que d'être nous. Même s'ils ne mérite pas le totem d'un homme-brave, je veux qu'au moins une fois l'un d'entre eux sache.

Sur Amanda:
 

Je suis curieuse de savoir quel ancêtre va la bénir, même de façon éphémère. Je continue ma route, une fois que la carte est disparue de ma main, tout en gardant un œil sur elle. Pendant que sur mes quatre pattes je gronde gaiment comme si... Et oui, un grizzly aussi peut se marrer en s'en fendre la poire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3502-alice-mewryan#58026
Présage funeste
Animation
avatar

Animation


Identification
Emploi: Porteur de mauvaises nouvelles
Age apparent:
Dangerosité:
10/30  (10/30)

MessageSujet: Re: Event de Pâques   Ven 23 Mai - 9:33




Lilian n'a pas répondu dans les trois jours, elle a subis une pénalité d'une carte.
C'est à présent au tour de Peter.



Revenir en haut Aller en bas
Présage funeste
Animation
avatar

Animation


Identification
Emploi: Porteur de mauvaises nouvelles
Age apparent:
Dangerosité:
10/30  (10/30)

MessageSujet: Re: Event de Pâques   Mar 27 Mai - 9:22




Peter n'a pas répondu dans les trois jours, c'est à présent au tour de Logan.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Event de Pâques   Jeu 29 Mai - 14:55

Esteban Luz-Descalzo a écrit:
"... Vous êtes infâme ! Comment avez-vous pu me faire ça en toute connaissance de cause ??"

-En toute connaissance de cause ? Ses yeux deviennent noirs Le jeune Luz-Descalzo aurait-il des pulsions refoulées ?

D'un plaisir sadique totalement assumé, Logan se mit à observer avec délectation l'état du jeune homme. Sa désorientation totale lui procurait une joie perverse qui valait à elle seule le déplacement. Logan était anti-religion et ce genre de fanatiques méritaient bien qu'on leur ouvre l'esprit (ou autre chose...). Logan se demandait jusqu'où il pouvait le pousser. La "découverte" de son vrai lui ?

Apparemment sa situation stressait le Luz-Descalzo. Il utilisa une de ses cartes sur les clonés qui chantaient le texte qu'on a fait apprendre par cœur à Logan en classe il y a bien longtemps. L'effet fut difficile à constater au premier abord. Le plus évident fut la disparition d'un des concernés. Mais en observant mieux, Logan distingua le regard de l'intéressé, un regard que Logan connaissait bien, celui de l'homme qui se sent menacé de partout.

Intéressant. Le geek pensa comprendre le fonctionnement de ces cartes. On peut prendre 2 sorts différents, la 3eme carte annule le plus ancien. Quels mélangent pouvait-on donc faire ?

Logan ressortie les cartes qui lui restaient et fit carburer son imagination.

-Muhahahaha, je sens que je vais me marrer encore plus ce que je ne le pensais.

Revenons sur le jeune homme en plein désarroi. Logan voulait le tourmenter encore un peu en poussant un peu plus loin le bouchon.
Jouons la nous gentil et rassurant

Il rejoignit Esteban et lui posa une main sur l'épaule.

-Ecoute Esteban, je suis désolé de ce que je t'ai fait. Mais il faut que tu comprennes que Dieu n'est qu'amour, donc comment pourrait-il t'en vouloir d'aimer les autres ? Il faut que tu t'écoutes toi-même. Allez mon grand, je sais ce que tu ressens en ce moment même, je suis passé par là pendant une période aussi.

Logan adorait mentir comme ça. Ses yeux étaient encore noirs, il se demandait comment allait réagir son interlocuteur.

Mais il ressentie quelque chose d'étrange. Une impression. On avait du jeter un sortilège dans sa direction.
Il observa tout autour de lui pour trouver l'émetteur. La gamine le regardait d'un air que seuls les gosses savaient faire, ce lui de "Prend ça sale méchant !".

Logan a l'impression de voir des choses qui se répètent, des anomalies. Comme des bugs dans un jeux vidéos, ou des astuces de programmeurs pour gagner de la mémoire.
-Merde, et je m'en rend compte que maintenant ? Après tout ce temps ? Il se tourna vers l'enfant Putain gamine, tu sais ce que tu as fait ? Tu as fait bugger la Matrice ! Elle va redémarrer entièrement pour se débarrasser des bugs ! Tout va être effacés ! C'est pour ça que je déteste les enfants. Grandis un peu merde !
Sur Précieuse:
 

La Tour ! Il doit bien y avoir un terminal quelconque là-bas pour qu'il essaye de réparer ces conneries. Le meilleur informaticien à des kilomètres à la ronde pris la direction de l'unique batiment, avec l'espoir que celui-ci renferme de quoi tous les sauver.

-Désolé Esteban, j'ai quelque chose d'important à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Présage funeste
Animation
avatar

Animation


Identification
Emploi: Porteur de mauvaises nouvelles
Age apparent:
Dangerosité:
10/30  (10/30)

MessageSujet: Re: Event de Pâques   Lun 2 Juin - 15:18




Patrick n'a pas joué dans le temps impartis, il subit une pénalité.
C'est au tour d'Amanda de jouer.



Revenir en haut Aller en bas
Amanda Harrington
Directrice de la LEDO
avatar

Directrice de la LEDO



Identification
Emploi: Directrice de la LEDO et membre de la mafia W
Age apparent: 26 ans
Dangerosité:
19/30  (19/30)

MessageSujet: Re: Event de Pâques   Lun 2 Juin - 22:59

La belle eut à peine le temps de savourer sa vengeance, la petite peste n’ayant à supporter cette cacophonie qu’un temps relativement court, que le sosie disparut la laissant tomber et lui permettant ainsi de s’éloigner du mauvais troubadour. Elle la regarda s’éloigner sur le sol mou en se disant qu’au moins, elle ne trainerait plus dans ses pattes à elle…

Il semblait en revanche qu’un autre gamin vienne lui vriller les tympans, agacée, la sorcière s’approcha de lui pour l’attraper par la manche de sa veste hors de prix. « Tu as finis de hurler pour rien ? Tu fais pas déjà assez parler de toi comme ça ? » Amanda avait reconnu le garçon comme étant l’ex-héritier de Luz Descalzo. « Tu n’as pas compris que tout ceci était irréel ? C’est juste un… »

Elle n’eut pas l’occasion de finir sa phrase, elle avait ressenti quelques fourmillements après le départ de la gamine et avait mis cela sur le compte du sortilège qu’on lui avait lancé. Visiblement elle s’était trompée, quelque chose d’autre lui tombait dessus. Le monde se mit à grandir autours d’elle à mesure qu’une envie plutôt déplacée gonflait dans son corps. Quoi ? Un sort de rétrécissement couplé à un autre de nymphomanie ? Qu’est-ce que c’était que ce combo ? Et pourquoi c’était aussi étrange ? !

Elle se sentait changer, un regard à ses mains lui permis de les voir rétrécir en de petites pattes griffues. « Que m’arrive-t-il encore ? » se dit elle avant qu’un drap bleuté se s’abatte sur sa personne et ne lui coupe la vue et l’équilibre. Amanda se mit à paniquer, cherchant une échappatoire à cette prison de tissu surgie de nulle part, se débattant comme un diable dans sa boîte. Un carte l’avait changée, ça c’était certain, mais comment et surtout en quoi ?

Elle finit par trouver la sortie de cette cage gigantesque, apercevant ainsi avec plus de netteté la rousseur de ses membres ayant viré poilu. Qu’est-ce que… l’ex-sorcière palpa ce corps qui n’était pas le sien et finit par y découvrir une queue en panache rouge. Elle était devenue un écureuil, de la queue aux petites touffes de poils à l’extrémité de ses oreilles, il n’y avait plus de doute possible. Comment était-ce possible ? Et comment faire pour redevenir humaine ou plutôt wiccan. Qui pouvait-être suffisamment mesquin pour vouloir la priver de ses pouvoirs… Le chemin se fit rapidement dans sa frimousse de bestiole, la gamine avait encore frappé.

La bestiole s’élança, abandonnant ses escarpins ainsi que tous ses vêtements devenus trop grands pour cette forme d’emprunt. Elle s’élança difficilement d’abord, le temps de s’habituer à ce nouveau mode de déplacement, puis aisément quelques secondes plus tard. La légèreté de son corps lui permettait de ne pas trop rebondir ou s’enfoncer dans cette surface spongieuse. Elle s’élança dans la direction qu’elle pensait avoir vu la sorcière prendre, et finit par apercevoir un monstre gigantesque et plein de poils. Son instinct la poussa à s’enfuir devant l’ours dont elle venait tout juste de se remémorer l’existence. Elle fit marche arrière et heurta la jambe de quelqu’un. Elle se retourna et aperçu le brun ténébreux sur lequel elle avait crié quelques instants plus tôt. Un peu jeune mais il pourrait faire l’affaire pour ce qu’elle prévoyait… Si seulement elle parvenait à retrouver son apparence humaine… Elle grimpa le long de la jambe de ce dernier avec une assurance qui l’étonna elle-même.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t2558-amanda-harrington
Esteban Luz-Descalzo
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Etudiant
Age apparent: 18 (ou moins)
Dangerosité:
14/30  (14/30)

MessageSujet: Re: Event de Pâques   Mar 3 Juin - 19:55

Encore tout haletant faut à sa rencontre inopinée avec Peter², Esteban avait les yeux écarquillés, et jetait des coups d'œil craintifs dans toutes les directions habitées. A croire que c'était à lui, à qui ce sort de frayeur avait été jeté. Il avait peur de ses propres réactions, parce que dans un état pareil, il n'était pas certain de ce dont il pouvait être capable, et n'avait aucune envie de l'apprendre. Il fallait donc qu'il fasse en sorte de rester bien éloigné de tout le monde... Ainsi, il ne risquait pas de succomber à la  tentation... espérait-il.

Seulement il regardait le paysage à hauteur d'adulte, si bien qu'il ne vit pas arriver la petite fusée qui lui attrapa la manche sans prévenir. Il sursauta et émit un cri surpris, le cœur au bord de l'explosion. Il baissa un regard paniqué sur la femme... petite-fille au chapeau, sa première victime. Soulagé, il souffla. Il n'était pas comme son père, lui. Les enfants ne l'attiraient pas ! Tant qu'il restait avec elle, et se concentrait sur elle, il ne risquait rien. Et puis, il ne pouvait pas lui refuser ce qu'elle lui demandait. Pas après ce qu'il lui avait involontairement fait subir. Il hocha la tête rapidement. Des gestes courts et secs, mais presque frénétiques.

"Bien sûr ! Où veux-tu aller ?"

... Mais quelle était cette question stupide, franchement ? Il ne pouvait très certainement pas l'emmener au parc d'attraction, ni manger une glace, ni réserver un cinéma pour faire passer un film de son choix, ni... Bref. Ils étaient en enfer ! Qu'auraient-ils pu faire d'autre que de subir cette situation ? La petite fille avait l'air plus inspirée que lui. Elle ne répondit rien, mais le força à avancer, ce qu'il fit donc sagement, tout en se concentrant fort sur la vision des doigts de l'enfant sur le bord de sa manche. Une vision très saine. Très convenable. Très peu tendancieuse. Très très très intéressante, si si.

Il déchanta rapidement dès lors qu'une odeur étrange lui chatouilla les narines. Il leva le nez par réflexe, pour remarquer qu'il était en face... en face de l'ours. Le monstre ! Le démon ! La gamine voulait monter dessus. Non mais elle était folle ou bien quoi ??! Sa maman ne lui avait jamais appris à se méfier des entités démoniaques incarnées ? Il l'aurait bien tirée en arrière pour la mettre en sécurité, mais c'était trop tard. Elle était sur l'animal, et semblait en être drôlement satisfaite. Quelle malheureuse inconscience ! Dépité, Esteban se prit à reculer en grimaçant :

"Oh misère... Je ne peux plus rien faire, pas question que je m'approche de ce... ce... cet..."

Une main se posa sur son épaule. Nouveau sursaut. Nouveau cri apeuré. Esteban se retourna et recula de plusieurs pas, de nouveau ennuyé par ces affreuses pulsions qui le secouaient. Il sentait encore la paume de l'homme sur son épaule. Ce souvenir le mettait dans tous ses états. Il avait bien du mal à détourner le regard de celui de son interlocuteur, lequel était en train de débiter des absurdités. Comment osait-il mettre Dieu de son côté pour justifier des choses pareilles ? Surtout lorsqu'on savait que cette luxure qui tentait de prendre le dessus sur lui avait pour origine une magie diabolique... Non, non, non. Il n'écouterait pas. Pour Esteban, depuis quelques jours déjà, l'Amour n'avait qu'un seul visage. Le Malin ne lui ferait pas perdre de vue ce qui importait. Esteban prit un air outré, très snob et très pincé. Celui-là même qu'il tenait de sa mère, et qui accentuait leur ressemblance frappante lorsqu'ils l'arboraient (bien souvent de manière synchrone lorsqu'ils étaient l'un à côté de l'autre).

"Epargnez moi ces absurdités ! Vous comme moi savons que c'est là l'oeuvre du Malin. Vous devriez avoir honte de vous faire le complice de cette décadence!"

... Oui oui, c'était source de malentendu, mais il parlait bien des sortilèges, et pas d'autre chose qui aurait risqué de mettre Karl en colère, même si Esteban, faute à son éducation, n'était pas très loin de penser de cette façon. Son interlocuteur s'était subitement désintéressé de lui pour se mettre à débiter des âneries (avait-il été lui aussi touché par un sortilège ?) mais Esteban n'eut pas le temps de s'en préoccuper, car quelqu'un lui avait (encore) attrapé la manche, et lui criait dessus, en plus. Ah parce qu'elle croyait qu'il faisait parler de lui pour le plaisir peut-être ? Oubliant brièvement son état peu glorieux, il tourna des sourcils froncés en direction de la nouvelle venue... pour se retrouver face à un tas de pustules. Du coup, son expression courroucée fondit dans une  grimace de dégoût, et de pitié gênée.

"Oh vraiment, ce qui vous arrive est très dommage... Pourriez-vous faire attention à ce que vous touchez s'il vous plait ? Il ne faudrait pas que cela soit contagieux, et je dois dire que ça ressemble beaucoup à une maladie de peau.. Dont j'ai d'ailleurs perdu le nom ! Enfin, ne le prenez pas mal, vraiment j'aimerais pouvoir vous aider à retrouver votre... "

Il s'arrêta subitement.

".. Irréel ? Ah, mais je vous arrête tout de suite ! Tout ça n'a rien d'un rêve, je vous le certifie ! Je suis réel, et je me suis bel et bien levé ce matin. Tenez il suffit de vous pincer la joue, vous verrez... Aie..."

Il venait de faire une démonstration, mais n'eut pas le temps de s'en vouloir pour avoir pincé trop fort. Déjà, la surprise et la pâleur des instants précédents le regagnaient. La rousse était en train de se transformer en animal.

"Mais... Que..."

... Animal qui lui grimpait sur la jambe. Il n'eut pas le temps de voir ce que c'était. Ça avait l'air mignon, mais il détestait qu'on lui grimpe dessus de la sorte. Et puis c'était maléfique. Et puis il allait avoir plein de poils sur son pantalon.

"AH NON ! ENFIN VOYONS ! UN PEU DE DÉCENCE S'IL VOUS PLAIT, DESCENDEZ DE LA TOUT DE SUITE ! AH ! Ça chatouille... Oh... "

De ses mains craintives il essayait d'attraper l'écureuil pour le reposer par terre. Il avait à moitié peur de lui faire mal en l'attrapant... A moitié celle de se faire mordre. Était-elle encore capable de le comprendre ? Et surtout. Ses pustules étaient-elles encore contagieuses, si elles l'avaient jamais été ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3587-esteban-luz-descalzo
Précieuse
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Gérante des Plaisirs Coupables
Age apparent: 36
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Event de Pâques   Jeu 5 Juin - 17:07

Le gentil garçon avait été... gentil (quelle surprise!) et l'avait accompagnée jusqu'à la Dame -qui s'appelait Alice, apparemment. Et maintenant, elle était sur l'Ourse ! Mini-Précieuse n'en croyait pas ses yeux. La vue était imprenable, d'ici, et elle voyait bien la Tour vers laquelle ils semblaient se diriger. Elle n'avait rien de particulier, pourtant !

Elle fit la moue en direction de la d... d'Alice, lorsque cette dernière lui dit de ne pas confondre ours et grizzly. Elle n'était pas sûre de saisir, et le fit rapidement savoir.


« Mais... C'est quoi la différence Mad... Alice ? »

Un grizzly, c'était bien un ours, non ? Bah, peu importe. Elle était sur l'ou...le grizzly, et c'était bien la seule chose qui comptait ! Et en plus, la gentille Alice -ben oui, pour l'avoir laissée monter sur... là où elle était, elle ne pouvait qu'être gentille!- avait elle aussi décidé de lancer une carte de sort sur la -maintenant horriblement laide- dame rousse, qui disparut dans sa robe, sûrement suite à un sort de rapetissement quelconque. Précieuse détourna le regard avec un grand sourire ravi sur sa petite bouille d'enfant. Si ça ce n'était pas la meilleure soirée de sa vie, franchement ?!

Enfin, jusqu'à ce que le vilain garçon -non, pas Peter, l'autre- se rende compte du sort qu'elle lui avait jeté et se mette à lui crier dessus en disant des choses qu'elle ne comprenait absolument pas. Il parlait de Matrice (qui lui rappelait un vieux film que son frère adorait mais auquel ele n'avait jamais porté attention : Il n'y avait ni licorne ni arc-en-ciel dedans (seules choses qui l'intéressaient à l'époque) et n'était donc pas digne d'intérêt) et semblait très fâché. Aussi, il jurait, ce qui n'était pas convenable du tout face à l'enfant qu'elle était. Mais ce qu'elle détestait le plus, c'était qu'il l'appelle « Gamine ». Elle n'était pas une gamine, elle avait 10 ans, bon sang ! Elle allait bientôt entrer en Secondaire ! Décidément, celui ci n'y comprenait rien...

Elle allait lui tirer la langue -geste particulièrement puérile et preuve de son âge du moment s'il était besoin d'en obtenir de nouvelles- quand elle ressentit quelque chose d'étrange. Il lui fallut quelques secondes pour réaliser qu'il s'agissait de Magie. Qui s'opérait. Sur elle. Et qu'elle pouvait à nouveau ressentir. Précieuse aurait dû s'en réjouir, mais quelque chose lui disait que cela n'allait pas être aussi source de joie qu'elle l'avait espéré...

Une fois encore, elle sentit son corps se modifier. La poitrine qui avait disparue revint, un peu moins présente qu'à l'âge adulte, mais tout de même impressionnante pour sa taille d'enfant d'une dizaine d'années. De la même façon, son visage s'allongea légèrement, et elle sentait y pousser des boutons disgrâcieux. Ô, douce adolescence... Cette partie-là de sa vie était loin de lui avoir manquée !

Automatiquement, Précieuse -maintenant femme-enfant, littéralement- se tourna vers celui qu'elle qualifiait dès à présent à la fois de « vilain garçon » et d' « emmerdeur de première » -oui, elle avait le droit de dire des gros mots là, ce n'était pas comme si elle était toujours une gamine- et lui lança un regard noir digne de l'ado rebelle qu'il lui était arrivé d'être. Sa mère s'en serait retournée dans sa tombe, grand bien lui en fasse. Elle le savait responsable de son état, et elle voulait le lui faire payer au centuple...

...D'un autre côté, elle était quand même sur l'ourse, et ça c'était génial ! Enfin non, c'était ringard et gamin ! ...Génialement gamin ? Ses pensées se mêlaient et s'entrochoquaient sans vergogne, pas loin de lui filer le mal de crâne du siècle. Elle voulait rester sur le grizzly, mais d'un autre côté elle ne voulait pas -plus (?)- passer pour une enfant. Parce qu'elle n'était pas -plus (?)- une enfant. Enfin si. Mais non. Oh, par la Triple Déesse ce que c'était confus !

Une chose était claire néanmoins : Tout ça, c'était la faute de l'autre em... abruti -sa part enfantine corrigeait même ses pensées, ce que ça pouvait être agaçant !- là. Il allait morfler, voilà tout.


Sur Logan ::
 

Quiconque jetait un œil à Précieuse en ce moment pourrait la voir sourcils froncés, plongé dans des pensées qui semblaient contradictoires... Il lui arrivait même de secouer la tête avant de faire la moue, mais il suffisait que son regard se tourne vers le « vilain emmerdeur » (compromis adopté à force d'argumentations internes) pour qu'un sourire mesquin (vestige de sa vie adulte et qu'elle avait visiblement adopté dès l'adolescence) apparaisse sur son visage mal dégrossi. C'était assez perturbant à voir, certainement plus encore à vivre...
_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3637-precieuse
Alice Mewryan
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Patronne et barmain du Trick O'Clink
Age apparent: 20ans
Dangerosité:
20/30  (20/30)

MessageSujet: Re: Event de Pâques   Ven 6 Juin - 18:57

«La différence, c’est qu’un grizzly peux marcher sur ses pattes arrière comme nous et c’est pour cela que mes ancêtre l’ont baptisé « frère des hommes », les autres ours ne savent pas le faire.» Sous les fesses de la petite fille je grogne d’approbation avec moi-même.

Une odeur animale attire mon attention. Je tourne la tête et je voie l’ex-sorcière rapetir, rapetir, encore et encore, jusqu’à ce qu’elle disparaisse dans ses vêtements. Un petit éclair roux  sort de la robe et fonce sur Esteban, toujours à hurler pour un oui ou pour un non. Je sourie. J’en étais sûre, ses ancêtres ne pouvaient être assez prestigieux pour l’honorer d’un totem noble et puissant. Un écureuil… C’était tellement prévisible.  Par contre c’est vraiment pénible de l’entendre tout le temps crier comme une fillette le Esteban. J’ai besoin de vacances.

«Esteban, fais moi plaisir tu veux ? Arrête de hurler.»Je regarde le garçon avec un grand sourire sincère. J’ai rien contre lui particulièrement, mais j’aime le calme.

Sur la voix d'Esteban:
 

Quand c'est pas un c'est l'autre. L’homme-brave à la cicatrice péte un câble. Il parle de Matrice, comme dans le film ? C’est trop vieux pour que je m’en souvienne. Mais il me semble que le premier était bien, le deuxième lamentable et le troisième passable. Mon frère, je pense que tu es victime d’un autre sort et surement que la petite en est l’auteur, mais ce n’est pas une raison pour lui hurler déçu comme ça !

Un rugissement sort de ma gueule.

«Eh ! Ce n’est qu’un jeu, calme toi, tout disparaitra à la fin de la soirée. Tu n’as pas à lui parler comme ça mon frère.» Se faire taper sur les doigts par la Combattante quand on est un homme-brave n’est jamais agréable, c’est même souvent prit comme une humiliation, mais il dépasse un peut les bornes et je me permets de le recadrer. Lui aussi part en direction de la tour. Parfait. Je suis assez sûre que la suite de la soirée se déroule là-bas. Ça serait trop étrange que se soit du côté du volcan en ébullition.

Pour quoi ça s’agite sur mon dos ? Je reporte mon attention sur Précieuse et la voie changer à nouveau. Elle vieillie légèrement il me semble. Ah adolescence quand tu nous tiens… Je ne l’envie pas, la puberté chez les hommes-braves n’est pas plus clémente que chez humains. J’ai l’impression n’est-en moins qu’elle est perturbée. Comme si son esprit n’était pas clair. Elle secoue la tête, puis boude, puis secoue à nouveau la tête.

«Un problème ? » Je m’inquiète un peut pour elle. Passé d’adulte à enfant puis à adolescente, cela doit être perturbant, surtout si le changement se fait aussi bien dans sa tête que dans son corps.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3502-alice-mewryan#58026
Présage funeste
Animation
avatar

Animation


Identification
Emploi: Porteur de mauvaises nouvelles
Age apparent:
Dangerosité:
10/30  (10/30)

MessageSujet: Re: Event de Pâques   Lun 9 Juin - 21:01




Lilian n'a pas répondu dans les trois jours, le sort suivant lui est attribué :


C'est à présent au tour de Peter.



Revenir en haut Aller en bas
Peter MacConnor
Faës
avatar

Faës


Identification
Emploi: Strip Teaser
Age apparent: 18
Dangerosité:
22/30  (22/30)

MessageSujet: Re: Event de Pâques   Jeu 12 Juin - 0:58

Mini Précieuse, ou comment cette garce était géniale en temps que gamine. Peterdum et moi même partagions les mêmes idées au même moment et c'était simplement génial! Nous avions décidé de porter princesse et d’exécuter ses moindres désirs et ordres sans nous rendre compte du regard réprobateur de la mocheté vaguement Rousse, en fait je me demandais si on pouvait encore qualifier ça d'humain ? Dommage pour nous puisque sans que nous puissions nous contrôler, nos bouches s'ouvrirent à l'unisson pour entonner en un parfait français! Tout en portant Princesse jusqu'au grizzly.

-Considérant que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux et inaliénables constitue le fondement de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde.
-Considérant que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux et inaliénables constitue le fondement de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde.


Hum. Nous chantions. D'accord. Me voir chanter était une chose rare, alors avoir droit un un doublon était on ne peut plus exceptionnel. D'autant plus que ce doublon était d'autant plus faux. Une marche patriotique sur un air d'opéra plus que faux. C'était pathétique. Mais soit. Trop préoccupé par ma soudaine chanson nous ne fîmes pas attention quand mon double ou moi même rentra dans la fillette. Oui j'ai bien dis, mon double ou moi même, a vrai dire nous ne savions plus duquel était l'authentique ou de la copie. Après tout nous étions l'un et l'autre Peter non ? Bref l'un d'entre nous dans la fillette. Vous voyez le souci ? Moi non. Sur ce terrain se déplacer était difficile, logique qu'on finisse par se rentrer dedans d'une manière ou d'une autre il suffisait de s'excuser et basta. Mais nous ne savions pas pourquoi il nous regardait comme cela. Ou bien peut-être que si ? Posant au sol notre fardeau commun nous entourâmes le jeune homme, un d'entre nous de chaque côté, chantant toujours la DDHC haut et fort. Et l'un lui lécha la joue quand l'autre lui susurra

- Hum pas ton genre alors ? Pourtant à trois on pourrait en faire des choses, même à quatre si ta copine veut nous rejoindre...

Avant de se remettre à chanter. Zut ça cassait mon effet. Puis la magie frappa de nouveau, PeterDum qui venait de susurrer ces mots digne de Babylone au mexicain disparut quand nos mains étaient sensées se rejoindre dans une caresse sur le bas ventre du gringalet. Qui devenait soudainement plus impressionnant. Comme tout le reste. Comme ma propre voix qui résonnait à mes oreilles comme une insulte contre la nature. Elle grondait, vrombissait dans l'air.

-Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

Mais si il s'infligeait cela lui même ? Que devenait l'article 5 ? Qui était là pour me protéger? Je levais les yeux pour rencontrer ceux verts d'eau du riche. J'ai déjà précisé à quel point il était impressionnant ? Parce que là il avait tout du chevalier en armure. Qui me convoitait à en juger son regard. Et si ? Non pas possible! Mais il pouvait vouloir me violer! Je le repoussais de toutes mes forces tandis que la Princesse le trainait, enfin Princesse. C'était la garce. J'étais devenu fou, si jamais je la laissais m'approcher elle allait me bouffer. Comme ce grizzly là bas. Et cette femme affreuse, ce n'était même pas une ogresse j'en avais déjà vu. C'était pire! C'était une humaine! Non. Je devais fuir! Me cacher, disparaitre! Mais je chantais ! Je me mis à bondir dans tous les sens mais partout il y avait un humain, un monstre! Un bond, et le grizzly, un autre, son mari, un autre, le mexicain, un dernier et j'arrivais devant un homme à la cicatrice trop impressionnante! C'était sur il voulait ma peau!

-Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. MEURS MONSTRE HUMAIN!

Je ne pris pas le temps de chercher à savoir ce qu'il se passait, des larmes pleins les yeux! Tout ce monde cherchait à m'engloutir, à laisser les humains gagner! Je frappais au hasard, visant à réduire mon adversaire à l'impuissance! A en juger par le craquement sinistre que j'entendis j'avais fait mouche. Mais ce même craquement en était trop pour moi je me téléportais, ne cherchant pas à avoir une destination spéciale cherchant juste à m'éloigner du craquement. Quand je rouvris les yeux j'étais au pied du mexicain.

-2. Le mariage ne peut être conclu qu'avec le libre et plein consentement des futurs époux. Pitié ne me faites pas de mal.

Je me mis à pleurer toutes les larmes de mon corps, à bout de souffle à force de chanter et à bout de nerfs,attrapant une carte au hasard je la pointais au ciel, comme s'il pouvait m'aider. Comme si j'avais jamais été religieux, à croire que la peur panique vous pousse à répéter des actions quasiment théâtrales, souvent vue et surjouées! Et c'était ce que ça semblait être. Bien que la chanson était là pour donner un côté ridicule qui cassait mon mélodrame!

Sur Moi:
 

Chanson qui s'arrêta d'ailleurs. Remplacée par des voix. Des voix, dans ma tête. Je me mis à pleurer de plus belle captant les pensées des uns et des autres. Je n'y compris rien aux premiers abords avant de constater que je connaissais ces voix! C'était celle de ceux qui m'entourer. Et aussi d'un écureuil. Sacrément laid comme écureuil. Et sacrément moche de moi. Un peu trop! Je lançai un coup de son côté histoire de l'éloigner ! Voire de l'envoyer valser au loin. Lui et sa voix insupportable de femme! Tous pensaient trop. Et parlaient trop. Sauf un, empli de sentiments contradictoires et qui s'était tu.

Gémissant de plus belle, toujours au sol je continuais à pleurer la tête dans les mains.

-ARRETEZ DE PENSEEEEEEEEEEEEEEEEER!


Je tentais de me concentrer sur une personne à la fois. La fille en bleu? Pensées doubles avec le grizzly, mélange de plaisir face à un spectacle qui devait se révéler particulièrement jouissif. Humain et animal. L'homme à la cicatrice ? Délire psychotique mégalomane sur Matrix. Précieuse ? Univers rose des licornes et noir punk des adolescents sur fond de sexualité débridée latente.Ecureuil ? Incompréhension, désir de se faire comprendre, colère. A chaque nouveau saut dans la tête d'une personne je pleurais de plus belle, de plus en plus épuisé. Enfin je tombais sur l'espagnol. Celui qui se taisait mais n'en pensais pas moins. Sur le sol, épuisé, dans une position de faiblesse qui devait certainement être langoureuse, des torrents de larmes sur les joues. Je sentais son émoi, son envie de parler tout ce qu'il se passait dans sa tête.

-Porfa... Ayudame... me voy a morir.

Si personne ne faisait rien j'allais mourir, englouti par ce monde et ces humains! Rendu fou par l'excès d'information et la panique je disais des mots que je n'aurais jamais dis autrement.
_________________
" Lord, what fools these mortals be! "


Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3601-peter-macconnor
Présage funeste
Animation
avatar

Animation


Identification
Emploi: Porteur de mauvaises nouvelles
Age apparent:
Dangerosité:
10/30  (10/30)

MessageSujet: Re: Event de Pâques   Lun 16 Juin - 17:32




Logan n'a pas joué dans les trois jours. C'est au tour de Patrick.



Revenir en haut Aller en bas
Patrick Mewryan
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Adjoint au Maire/Patron du pub
Age apparent: 28
Dangerosité:
16/30  (16/30)

MessageSujet: Re: Event de Pâques   Lun 16 Juin - 23:11

Que sont-ils tous si mignons
Gambadant les uns aux côtés des autres dans ce merveilleux pays et pays merveilleux
Tous aussi anormaux les uns que les aautres ils se font une partie de magic à grands coups de merveilles.

Et me voilà, de sauts en sauts bondissant pour atteindre des hauteurs inimaginables. Mais l'isolement et les hautes sphères...très peu pour moi
.
Je plaque les bras contre moi et je file vers le sol.
Le loup se lèche les babines et salive. L'heure de la chasse est ouverte. Je sors une carte et me la colle sur le front.

Sur moi


Attention tout le monde j'arrive. Le loup est de sortie et il est là pour vous.
Ni mufle ni muflier, juste une gueule de loup malsaine en maraude

Alice est là et mon ourse aussi. Encore à faire connaissance avec les nouveaux venus. Ma chute m'amène au sol et je me freine pour toucher le sol, les jambes écartées et fléchies, une main sur le sol. Un cercle de poussière se forme à mon atterrissage et va s'élargissant.

Dans la lumière, je me redresse le sourire aux lèvres

-"Vous aurais-je manqué ?"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3507-patrick-mewryan
Amanda Harrington
Directrice de la LEDO
avatar

Directrice de la LEDO



Identification
Emploi: Directrice de la LEDO et membre de la mafia W
Age apparent: 26 ans
Dangerosité:
19/30  (19/30)

MessageSujet: Re: Event de Pâques   Jeu 19 Juin - 13:39

La sorcière-métamorphe continuait de gravir le mont Esteban, à la fois guidée par des envies inavouables et motivée par l’idée de réclamer de l’aide. C’en était trop pour elle, elle voulait redevenir humaine ! Sa volonté dut lui être profitable puisque la rouquine parvint à se calmer suffisamment pour réfléchir. Le ténébreux avait beau être monstrueusement attirant, il ne semblait pas être assez intelligent pour songer un instant à l’aider. Peut-être n’en était-il pas capable après tout…même si Amanda espérait que ses poches étaient encore pleines de cartes…

La petite boule de poils furetait sur le corps du petit brun sans trop s’inquiéter. Eviter les mains du garçon n’était pas une tâche compliquée tant il était apeuré et maladroit. Mais quelque chose attirait l’attention de la bestiole, une agitation supplémentaire dans cet enfer magique. Amanda parvint à calmer à petite créature qu’elle était devenue pour entendre le blondinet hurler. Arrêter de penser ? Voilà qu’à présent il était devenu télépathe, c’était parfait pour elle !

Sans demander son reste, la sorcière-méta grimpa sur la main du garçon pour prendre son élan. Elle atterrit sur le sol brutalement et rebondit sans parvenir à s’arrêter. Forcément elle avait oublié ce détail là… Battant l’air de ses petites pattes griffues, elle semblait vouloir s’envoler vers le Pleureur blond.

Lorsqu’elle parvint à rester au sol, la bestiole était paniquée. Comment faisaient tous ces métamorphes pour contrôler la bestiole qui gigote en eux ?! C’était impossible ! La sorcière se posa un moment et se passa les pattes sur le visage avant de rejoindre rapidement le blondinet en pleurs. Elle commença à grimper sur ses jambes et  essaya d’attirer son attention par la pensée. « Pastèque, ananas, tomate, carotte, chihuahua, barbie, camion, pouet pouet, NOISETTE ! » Elle espérait qu’en énumérant suffisamment de choses, elle pourrait créer un brouhaha pour attirer Peter. « Aide-moi ! S’il te plait, aide-moi ! Je suis coincée dans ce corps ! » Amanda n’en pouvait plus de toutes ces cartes, elle voulait redevenir elle-même. C’était un peu son seul moyen de se faire comprendre, à condition bien sûr que ses pensées soient encore intelligibles pour les humains…
_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t2558-amanda-harrington
Esteban Luz-Descalzo
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Etudiant
Age apparent: 18 (ou moins)
Dangerosité:
14/30  (14/30)

MessageSujet: Re: Event de Pâques   Ven 20 Juin - 20:17

Les choses s'enchaînaient beaucoup trop vite. Esteban avait en un sens du mal à suivre tout ce qui arrivait... Et parfois, ce qui lui arrivait à lui-même. Par chance il n'avait pas eu le temps de se rendre réellement compte de ce qu'impliquait la façon dont l'individu dédoublé auquel il s'était involontairement heurté s'était comporté avec lui. Il lui avait léché la joue. Esteban s'était enflammé... Parce que ce n'était vraiment pas du tout convenable, voilà tout ! Il n'avait ressenti que de la colère, absolument rien d'autre ! Une carte plus tard, lancée sur un coup de tête et parce qu'il était en train de paniquer, les jumeaux n'étaient de nouveau plus qu'une seule et même personne, et ils s'éloignaient, après avoir dangereusement approché une partie de son anatomie à laquelle ils avaient tout intérêt à ne pas toucher. Parce que sinon... ! Sinon... ! Sinon, ZUT. Voilà. Il aurait bien aimé porter plainte, mais il doutait de l'efficacité de la justice dans les tribunaux infernaux. Il avait suffisamment à faire avec son procès dans le monde réel.. Oh. Mais était-ce encore utile d'y réfléchir, alors qu'il était très certainement mort ?

Beaucoup de choses s'étaient ensuite passées. La rousse enlaidie s'était changée en animal et était maintenant en train de lui courir dessus, sans qu'il sache vraiment l'arrêter. Il avait peur de lui faire mal ! Mais enfin ? Pourquoi s'adonnait-elle à un jeu pareil ? En quoi cela allait-il les avancer ? Il ne cessait plus de parler, souvent pour dire n'importe quoi. Il tenait des propos incohérents et décousus, ce qui était chez lui quelque chose d'absolument normal. On l'appela, et il releva le nez, l'air paniqué. Il n'avait pas entendu d'où venait la voix qui l'avait interpelé, et tout inquiet qu'il était d'avoir manqué une information, sans cesser de chasser l'écureuil, il chercha à reconnaître l'individu concerné. Il ouvrit la bouche :

"..."

Voilà qui, par contre, n'avait absolument plus rien de normal. Il réessaya.

"..."

Les yeux du jeune homme s'ouvrirent grands, emplis d'une lueur d'effroi qui n'avait d'égal que son expression terrifiée. Il porta la main à sa gorge dont plus rien ne voulait sortir, et prit par réflexe une grande inspiration. En vain : il respirait très bien, il n'était pas en train de suffoquer. Et pourtant, dès qu'il tentait de faire usage de ses cordes vocales, plus rien ne venait. Il tenta de murmurer. Une fois de plus, c'était inutile. C'était comme si il avait oublié comment faire. OH MON DIEU ! Avait-il un problème au cerveau ? Était-il en train de faire un AVC ? Avec tout ce qui lui arrivait récemment, il n'était plus à cela près, et c'était tout à fait probable.

Il avait des sueurs froides, et ignorait tout de ce qui se passait autour de lui. Rien n'aurait pu le distraire de son anxiété montante : ni l'écureuil qui lui courait encore dessus, ni le jumeau esseulé qui sautait dans tous les sens, dans un état proche du sien. Un vertige manqua de le faire tomber à terre. Il plaqua une main contre son front, et se prit à hyperventiler. Il faisait une crise. Il ne manquait plus que ça ! Il mit une main devant sa bouche et dut s'accroupir pour éviter de s'effondrer par terre.

Le garçon qui lui avait léché la joue trouva ce moment opportun pour tomber à ses pieds. Surpris, Esteban releva la tête. Il n'aurait pas cru être capable de ressentir la pointe ignoble de la luxure dans un moment pareil, et pourtant... La Magie Démoniaque était plus puissante que ne pouvait l'être le bon sens ! Il sentit son corps s'enflammer dès lors qu'il fut trop près de son "interlocuteur". Ses propos n'aidèrent en rien. Pourtant, il chantait affreusement mal, ce qui n'était absolument pas sexy ! ... Pardon ? A quel adjectif avait-il pensé ? AH NON. Voilà qui ne devait absolument jamais se reproduire, c'était indécent, ça aussi ! Esteban se fit violence afin d'être capable de froncer les sourcils et de lever une main dans sa direction, et lui intimer d'un geste de prendre quelques distances, sans quoi il allait leur faire du mal à tous les deux !

Esteban ne garda pas son sang-froid bien longtemps. Uniquement le temps de reculer de quelques mètres. Ensuite, il se rappela qu'il n'arrivait plus à respirer correctement, et il dût se concentrer pour éviter la syncope. Il essayait d'ignorer tout ce qui se passait autour de lui... D'ignorer les connexions manquantes dans son cerveau qui lui jouait des tours. Était-il en train d'avoir un accident cérébral ? Comment était-ce possible en partant du principe qu'ils étaient tous morts ? Il n'y comprenait plus rien, et il en avait marre. Il avait envie de pleurer de dépit, et ne se retenait que parce que ça ne faisait pas très malin. On lui parlait en espagnol. Vraiment ? Mais que pouvait-il faire ? Il avait lui-même besoin d'aide et n'était pas en mesure d'offrir la sienne, même si il éprouvait de la culpabilité : c'était sa faute, si le jeune blond était dans un état pareil. Il n'aurait jamais dû lui jeter cette carte.

*Rien.. Je ne peux rien faire... Nous sommes tous déjà morts... Nous sommes perdus...  Je veux rentrer... Et ce garçon est vraiment très indécent ! Maman serait sans doute choquée. Oh mais qu'ai-je fait en lui jetant ce maléfice... Il semble être au supplice. Je devrais avoir honte... Mais qu'y puis-je maintenant ? Oh et puis j'en ai marre... Tout le monde me donne tellement chaud...*

Pensait-il, sans se rendre compte que ses pensées étaient espionnées, et sans cesser de trembler ni d'inspirer trop fort, par gorgées saccadées.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3587-esteban-luz-descalzo
Présage funeste
Animation
avatar

Animation


Identification
Emploi: Porteur de mauvaises nouvelles
Age apparent:
Dangerosité:
10/30  (10/30)

MessageSujet: Re: Event de Pâques   Sam 21 Juin - 10:27




Avancez-vous vraiment avec toutes ces histoires ? Quoi qu'il en soit, il semble que la tour ait décidé de s'approcher, à moins qu'elle n'ait tout simplement grandit...

Lilian ayant abandonné la partie, la carte Attaque d'inspiration lancée sur Lilian revient dans la main d'Amanda.

Vous êtes dorénavant autorisés à jouer deux cartes par tour au lieu d'une.



Revenir en haut Aller en bas
Précieuse
Wiccans
avatar

Wiccans


Identification
Emploi: Gérante des Plaisirs Coupables
Age apparent: 36
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Event de Pâques   Lun 23 Juin - 0:41

Elle voulait descendre. Non, elle ne voulait pas descendre. Monter sur un grizzli, c'était trop génial ! Non, monter sur un abruti d'ours, c'était n'importe quoi, elle était capable de marcher toute seule, elle voulait descendre ! Mais non, elle ne voulait pas descendre ! Et puis elle allait devoir arrêter de se contredire elle-même parce que sinon elle allait faire une crise, taper des pieds, se rouler par terre et bouder, laisser échapper un sifflement de rage, croiser les bras sur sa poitrine (déjà pas mal développée), monter dans sa chambre, claquer la porte et mettre la musique à fond !

Précieuse posa deux doigts sur ses paupières closes, en proie à une énorme fatigue et un mal de tête grandissant. Il fallait dire que tout le boucan n'aidait pas. On avait un hystérique qui avait peur de tout (surtout de la bestiole qui tentait de lui monter dessus), un autre qui courait partout en chantant des trucs en français (ce qui contribuait à augmenter son mal de crâne, puisque son cerveau se concentrait quelque part pour comprendre les deux langues)...et si on ajoutait le ramdam enfant/adolescent qui avait lieu dans son crâne, la wiccane avait l'impression que sa tête allait exploser.

Mais heureusement pour elle (une fois de plus), la métamorphe sur laquelle et à côté de laquelle elle se trouvait était sympa. Comprenez qu'elle utilisa une de ses cartes magiques pour réduire l'un des deux criards au silence, ce qui n'était pas pour déplaire à celle qui avait élu domicile sur le dos du totem. Ca faisait déjà ça en moins. Elle était cool elle. Puis gentille. En plus, elle engueulait l'autre vilain emmerdeur parce qu'il lui criait dessus... et même l'ours grognait ! C'était génial ! Oui, lorsqu'il s'agissait qu'on prenne sa défense (ou du vilain emmerdeur de première) les deux facettes de Précieuse se mettaient miraculeusement d'accord... et ça ne faisait pas de mal.

Alice lui demanda si elle allait bien... Ado-Précieuse avait envie d'hausser les épaules (ce qu'elle fit) et Mini-Précieuse de prendre la parole, ce qui donna un :
« Moui, ça va... » un peu étrange... Il ne lui fallut qu'un dixième de seconde pour comprendre que sa voix avait gardé ses accents enfantins tout en prenant le ton plus grave de sa voix adulte : elle était en train de muer. Comme un mec. Comme son frère des années auparavant, celui dont elle s'était moquée jour après jour tellement sa voix ne ressemblait à rien au fil des phrases. ...Eh merde.

C'en était trop. D'un geste (trop) fluide pour l'enfant qu'elle paraissait encore, elle descendit du dos du grizzli et rebondit de quelques mètres sur le sol pour arriver à une robe et une paire de chaussures. La Mini-Précieuse en elle ne résista pas et commença à enfiler les talons « de grande », juste pour le plaisir de se déguiser en princesse. Malheureusement pour elle, l'Ado-Précieuse n'était pas de cet avis et préféra se diriger dans une autre direction, tant et si bien que Précieuse se retrouva avec des chaussures dépareillées -plus précisément, le pied gauche dans un talon aiguille vert et le pied droit en chaussette. Mais peu importait. Elle était fatiguée, elle en avait marre de toute cette mascarade et elle voulait rentrer chez elle. Elle était un môme boutonneux, à la poitrine trop développée pour son âge apparent avec une voix qui lui jouait des tours, bon sang !

Elle se serait barrée en sens inverse de toute la troupe (oui, tout à fait, esprit de contradiction oblige) si elle n'avait pas vu un loup sauter dans son champ de vision. Elle laissa échapper un cri affolé (made in Mini-Précieuse) et se mit à reculer précipitamment, pour finir par se cogner contre quelqu'un. Elle s'excusa par réflexe, avant de se retourner et de voir qu'il s'agissait du gentil garçon. Ado-Précieuse lui trouvait l'air un peu benêt -enfin, surtout désespéré en fait-, mais Mini-Précieuse l'aimait bien, et se serait bien enquise du pourquoi du comment il faisait cette tête, mais l'ado qu'elle était à moitié avait une autre idée en tête.

Le loup s'était retransformé, et il s'agissait en fait d'un homme qui semblait être proche d'Alice. Précieuse (dans son entièreté) aimait bien Alice. Lui, par contre, avait fait peur à l'enfant qu'elle était, et avait donc donné envie à l'ado qu'elle était également de se venger (non, ce trait de caractère n'avait pas disparu avec l'âge, loin de là). Elle sortit donc l'une des cartes qui lui restait pour la lancer sur l'homme au sourire qui faisait froid dans le dos. On verrait s'il faisait toujours autant le malin après ça !


Sur Patrick:
 

Ado-Précieuse était fière d'elle, et elle laissa échapper un petit ricanement satisfait. En plus, elle venait de remarquer que la Tour vers laquelle ils paraissaient tous se diriger avançait... et ça voulait dire qu'ils étaient sûrement arrivés à la fin de leur périple et ce n'était pas plus mal, parce qu'elle en avait sa claque ! Elle voulait courir jusqu'à la Tour pour être plus vite sortie de cette galère, mais Mini-Précieuse n'était pas tout à fait d'accord... elle voulait faire autre chose avant.

C'est donc en levant les yeux au ciel mais avec un sourire enfantin particulièrement mesquin que Précieuse se tourna à nouveau vers le gentil/pitoyable garçon qui avait vraisemblablement perdu sa voix. Mais ce n'était pas lui la cible de Mini-Précieuse, non... c'était l'espèce de rat à longue queue et particulièrement immonde qui se baladait sur lui.


Sur Amanda:
 

Oh, que la (multiple) vengeance était douce... Bonne chance pour trouver quelqu'un pour l'aider à retrouver forme humaine, après ça ! Na.

Et enfin, avec un ricanement jumeau de sa moitié adolescente, Mini-Précieuse fut d'accord avec son autre elle-même et la figure enfantine à grosse (pour son apparence) poitrine se dirigea en sautillant sur le sol mou vers la Tour qui s'approchait à grands pas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3637-precieuse
Alice Mewryan
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Patronne et barmain du Trick O'Clink
Age apparent: 20ans
Dangerosité:
20/30  (20/30)

MessageSujet: Re: Event de Pâques   Lun 23 Juin - 18:44

Précieuse, fini par descendre de sur mon dos.

C’est un véritable bazar ce qui se passe autour de moi. A croire que personne ne prend cette soirée comme le jeu qu’elle est. Suis-je la seule qui garde son calme ? Ah, non. On loup se prend lui aussi au jeu. Son sourire me fait rire.

«Tu ressembles a un chat que j’ai bien connue comme ça.»  Autant rester dans le thème.  Alors que je continue ma route un crie me fait réagir. Le blond demande nous demande d’arrêter de penser. Merde ! Il a l’air de souffrir, et l’écureuil qui se jette sur lui. Je fais faire demi-tour à ma grosse carcasse de grizzly pour lui porter secours, pendant que je marche aux côté de mon loup qui semble se prendre pour un autre animal.

Alors que le blond se tiens la tête dans ses mains et qu’il semble supplier en espagnol. Je grogne sur la petite bête agité pour la faire fuir. Tu as besoin de calme. Écoute-moi, écoute la grizzly devant toi. N’écoutes que moi. Voila, comme ça calme, tout a bien. Tout est calme. Tu voies, il suffit de m’écouter. Tout va bien.

Je me remémore un chant Navajo que me chantait mon père quand je n’arrivais pas à me calmer et reprendre forme humaine. Dans la langue de mes ancêtres j’évoque les grandes plaines parcourues par les bisons. Les voyages des esprits de mes ancêtres. Les nuits étoilées. Ha ! J’ai pris forme humaine. Bon pas grave. Je vais juste attirer les regards sur ma nudité.  

« Comment tu te sens ? » Je te parle calmement pour pas que tu t’agite à nouveau. Je ne veux pas que tu repartes en crise. Tu sens ma main sur ta tête ? C’est juste la mienne. Tout va bien. Tu n’as qu’a suivre mes pensées, juste les miennes.

Quoi encore ? Alors que Patrick me  fait rire, je voie une autre situation de crise. D’un côté je me voie nue agenouillée devant le garçon blond et de l’autre Esteban est à terre en hyperventilation. Alors là je me sens mal. Le sort que j’ai lancé ne devrait pas avoir cet effet. Je quitte Patrick.  Il faut que je me souvienne de se que j’ai appris au sujet de ce genre de crise. Ha oui ! Je le met sur le côté et lui tien la tête pour que d’en une convulsion il ne se cogne la tête contre le sol, même si avec celui-ci il ne risque pas de se faire mal. Je lui colle maa main dans la bouche pour qu’il n’avale pas sa langue. Je sais que je risque d’avoir très mal s’il contracte la mâchoire, mais je guérirais.

«Allez, on respire. Il y a de l’air pour tout le monde ici. Si c’est à cause de ta voix que tu panique, je suis désolé, c’est moi qui t’ai lancé un sort pour que tu arrête de hurler. Inspire…expires. Doucement. Inspire à font…encore, encore…expire, à font. »  J’essaye de lui donner un rythme sur lequel se caller pour que sa respiration se calme.

Me voila dans une double situation très bizarre et pourtant liées. Comme quoi qu’importe le nombre que je suis. Je jette un coup d’œil à mon autre moi toute nue, j’ai l’impression de voir un miroir.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3502-alice-mewryan#58026
Peter MacConnor
Faës
avatar

Faës


Identification
Emploi: Strip Teaser
Age apparent: 18
Dangerosité:
22/30  (22/30)

MessageSujet: Re: Event de Pâques   Jeu 26 Juin - 0:08

Non! Ce n'était pas possible pas un de plus! Un monstre! Qui voulait nous manger ! Si nous étions dans un livre nous étions dans Alice au pays des merveilles pas le petit chaperon rouge, et à en juger par la nudité et les tendances babyloniennes de certaines personnes ce n'était pas la version édulcorée pour les enfants, il allait tous nous dévorer puis repartir sans demander son reste. Et tout ce bruit. D'un côté la jalousie, de l'autre la luxure mêlée à la culpabilité, de la nourriture, de l'amusement, de l'innocence. C'était l'humanité qui se déversait dans mon crâne. Je pleurais déjà et j'avais envie de hurler tandis qu'au loin la Tour semblait se rapprocher sans pour autant que nous ayons eu l'occasion de nous avancer plus que cela. D'où venait cette dimension ? Qui l'avait distordue à ce point ? Je demandais à le rencontrer pour lui faire comprendre mon avis sur toute cette farce. Tout cela à cause de cartes. Une femme nue s'approcha de moi, la copie conforme d'Alice, celle qui pensait en double. Sa moitié voulait me calmer quand l'autre s'approchait de "son loup". Je reculais sur le sol en rampant comme un ver. Quelque chose me griffa le bras et je chouinais de plus belle, plus pathétique tu meurs. Et dans la tête de tout ces gens encore et toujours ces cartes. Mais que n'y avais-je pensé plus tôt! Je pris la première qui me venait à la main avant de la pointer vers la plus grande menace actuelle!

Sur Patrick:
 

S'il était aveugle, il ne pouvait me voir! Et c'était ce que je voulais, qu'on ne me voie pas. Regardant les cartes je me remémorais l'effet que les précédentes avaient eues. Me saisissant de la plus inoffensive je la pointais sur moi en priant pour que ça marche...

Sur moi:
 

Et l'effet fut immédiat. Les pensées des autres m'arrivaient toujours mais je pouvais les trier, faire avec sans la peur qui faisait des messages les plus inutiles des sources de frayeur, il suffisait de les bloquer, un jeu d'enfant quand on a plus peur de son ombre. Par contre j'avais vraiment été ridicule. Mais soit, je n'avais pas été le seul. Il suffisait de voir la mocheté d'écureuil (c'était un écureuil ce truc aussi moche ?) qui s'ébattait sur mon bras. Le saisissant délicatement je la regardais droit dans les yeux avec un gentil sourire.

-Désolé ma bien moche mais... J'ai pas envie.

Avant de la lancer façon balle de base ball. Il me sembla que son apparence changea pendant le vol et je percevais une sorte de joie venant de la garce innocente. Qui était en proie à des changements de personnalité vacillant entre l'adolescente et la gamine de neuf ans qu'elle était auparavant, j'étais sur que des spécialistes de la psychologie auraient été fascinés par ce qu'il se passait dans sa tête mais pas moi. Du moins je saurais m'en servir pour plus tard mais pour l'instant il y avait mieux ailleurs. Chez le mexicain et la gentille.

D'un bond je les rejoignis, constatant que la Tour s'approchait un peu plus. Mauvais présage comme dans le Tarot ? Quelque chose me disait qu'on le saurait bientôt. Me penchant aux côtés d'Esteban je m'adressais au grizzly.

-Hum je prends la relève au moins il peut communiquer avec moi. Et votre tentative pour me calmer fut très appréciée!


Lui souriant une pensée me traversa l'esprit. Si son double grizzly nue était là bas, pourquoi elle aussi avait perdue ses vêtements ? Je baissais les yeux vers le jeune homme qui lui aussi avait perdu ses vêtements. En fait en jetant un coup d'oeil aux alentours, ils avaient tous perdus leurs vêtements. Et malheureusement pour Précieuse la puberté amenait son quota de pilosité mais son côté enfance l'empêchait de se développer correctement. C'était pas beau à voir pour la gérante d'un club de strip tease. J'aurais pu lui faire la remarque mais la panique d'un certain mexicain s'incrustait dans ma tête plus pernicieuse qu'Ailin. Lui prenant la tête entre les mains je le regardais droit dans les yeux.

-Là, calme toi, je vais bien, ta carte n'a plus d'effet sur moi. Et je ne t'en veux pas. La preuve...

Et je l'embrassais. Cela allait-il calmer son émoi ? J'en doutais fortement, mais ce qui allait se passer dans sa tête serait certainement plus que divertissant!
_________________
" Lord, what fools these mortals be! "


Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3601-peter-macconnor
Présage funeste
Animation
avatar

Animation


Identification
Emploi: Porteur de mauvaises nouvelles
Age apparent:
Dangerosité:
10/30  (10/30)

MessageSujet: Re: Event de Pâques   Dim 29 Juin - 17:09





Logan n'a pas répondu dans le temps impartis, il perd donc une carte et passe son tour.
C'est à présent à Patrick de jouer.



Revenir en haut Aller en bas
 

Event de Pâques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: ¤ SCENE I: Le quartier des affaires ¤ :: ║La zone portuaire║ :: Le Paddle Steamer :: La salle des fêtes-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit