AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 L'appel des munins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voodoo Child
Folle à lier !
avatar

Folle à lier !


Identification
Emploi: Planteuse d’aiguilles !
Age apparent:
Dangerosité:
30/30  (30/30)

MessageSujet: L'appel des munins   Mar 11 Mar - 14:17


Crédit image

Sébastian Claysow,  Sachem de tous les métamorphes de la Nouvelle Orléans et des environs depuis quelques temps déjà, ne donne plus signe de vie depuis plusieurs mois.
Seules quelques personnes sont au courant de son départ et de son choix d’abandonner sa cours pour se lancer sur la piste de l’assassin de celle qui aurait put devenir sa compagne. Mais depuis ce départ, les métamorphes restent sans chef officiel.
Aujourd’hui les esprits se sont réveillés et rentrent en contact avec les métamorphes, les munins sont là et souhaitent vous guider tous vers votre sanctuaire.

Toute la journée vous vous sentez perturbés, incapable de vous concentrer convenablement, votre part animale étant toute tournée vers le Mentis et les munins qui s’y agitent. Leur présence se fait sentir autours de tous les métamorphes, vous ressentez tous cet appel impérieux, ce besoin instinctif de vous rendre au Mentis Animalis, où les munins feront leur choix. Ce soir, un nouveau Sachem se révèlera.

Arn Bullet votre Namir-ra vous y attend en véritable maîtresse de cérémonie...
_________________
Face je gagne ...Pile tu perds  Twisted Evil
"Sic Gorgiamus Allos Subjectos Nunc" Nous aimons nous repaître de ceux qui aimeraient nous soumettre
MP Arn Bullet
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: L'appel des munins   Jeu 13 Mar - 16:59

Cela n’arrivait pas souvent, mais Aaron l’avait déjà vécu par le passé. Ce sentiment omniprésent, ces images du Mentis qui n’arrêtaient pas de s’imbriquer dans son esprit, quoiqu’il puisse vouloir faire ou penser. Impossible de passer à côté, de ne pas devenir littéralement fou en cherchant à aller à l’encontre de cette irrépressible besoin de se rendre du côté de la Réserve pour répondre à cet appel à peine masqué. Peut-être que tous les Métamorphes qui n’étaient pas aussi proches de leurs bêtes, contrairement à lui, pouvaient résister et faire comme si de rien n’était, mais, pour les autres, c’était presque littéralement un supplice. Heureusement, il ne travaillait pas ou du moins, pas dans un endroit où l’on mettait des contraintes fortes et, de toute façon, il y avait peu de chance que le Wild Bar se retrouve envahit par les Métamorphes alors que le Mentis Animalis les attirait tous autant qu’ils étaient. Le bar ne serait pas ouvert avant la fin de cet événement, où tous pourraient discuter et échanger, mais, pour l’heure, il était surtout temps de se rendre sur place. Tout comme Luka, l’Alpha des Werewolves avait enfourché sa moto et s’était dirigé vers l’entrepôt qui servait de refuge à toute la meute. Tous s’étaient ou se rassemblaient en cet endroit. Ils discutaient entre eux sur ce que cela pouvait bien signifier, si cela allait changer quelque chose ou non. Aaron salua une bonne partie d’entre eux, fit un bref état des lieux et attendit quelques retardataires avant de sonner le grand départ. Les motos seraient laissées de côté, elles n’avaient pas vraiment leur place en cet endroit qu’était le Mentis Animalis, et elles n’étaient pas non plus très appréciées dans la réserve. De toute façon, la distance à parcourir n’était pas énorme et beaucoup en profiteraient pour se dégourdir les pattes.

Aaron n’était pas de ceux-là et préféra marcher tranquillement en compagnie de Luka et de quelques autres. Sur le chemin de leur destination, l’appel des Munins se faisait moins pressant, probablement parce qu’ils y répondaient, aussi, il était possible de discuter même si, la plupart du temps, un silence les entourait. D’autres silhouettes frayaient leur chemin dans la Réserve. Tous les Métamorphes de la Nouvelle-Orléans et des alentours étaient attendus, assurément. Quelques dizaines de minutes plus tard, ils arrivaient enfin devant le Mentis. D’autres étaient déjà là, certains arrivaient et d’autres viendraient encore, sans nul doute. En silence, saluant quelques connaissances, Aaron se dirigea vers la grande salle où il s’était déjà tenu une fois. Il se fit une place parmi la foule aux côtés de l’Oméga et quelques autres membres des Werewolves. La Namir-Ra, qu’il connaissait un peu mais pas plus que ça se trouvait au centre de la pièce. Tout le monde connaissait son rôle et même ceux qui ne la connaissaient pas devaient sentir au plus profond d’eux-mêmes les raisons pour lesquelles elle se trouvait là, face à eux. Il fallait maintenant attendre que tout le monde arrive et cela prendrait un peu de temps, mais bientôt ils pourraient commencer. Quelques chuchotements se faisaient entendre mais le respect était audible dans cette grande pièce. Tout le monde sentait que l’heure était importante pour les Métamorphes et personne ne se serait risqué à faire son malin en cet endroit. Les Munins étaient présents, l’on pouvait les sentir, autour de la Namir-ra, autour de tous ceux présents. Qu’elle était la raison de cette convocation ? Aaron essayait de trouver Sebastian, mais il ne semblait pas être là… Il fronça légèrement les sourcils. Le motif de cette convocation semblait tout indiqué. Mais qui pouvait dire ce que les Munins avaient en tête ?
Revenir en haut Aller en bas
Ivy Palmer
Lionne Blanche
avatar

Lionne Blanche


Identification
Emploi: Avocate de Mina
Age apparent: Vers les 35 ans
Dangerosité:
19/30  (19/30)

MessageSujet: Re: L'appel des munins   Jeu 13 Mar - 20:48

Voilà, chaque année c'était la même chose... Avec Noël, c'était la période de l'année qu'elle détestait le plus au monde. Noël parce que c'était mièvre et abjecte, plein de bons sentiments débordant des vitrines de magasins, et de fausse obligation de solidarité, de respect de son prochain, et de vœux de bonheur. Et la Saison des Amours, parce qu'elle se sentait perdre le contrôle qu'elle avait si bien appris à avoir sur le Fauve en elle.

Et cette année, ça tombait mal. Enfin si on pouvait dire ça. La veille, elle avait eu droit à une discussion étrange avec Monsieur le Maire, dans sa limousine, et l'Avocate aurait préféré passer la journée relax, à réfléchir, faire le tri, le pour, le contre. Mais non... parce qu'au lieu de cela, son nez l'avait chatouillé sans arrêt, elle se sentait tendue, et ce n'était pas dû au fait qu'elle enrageait d'avoir envie de rappeler Clark.

Et la perspective de tourner en rond dans son loft comme un lion en cage la rendit furieuse, assez pour qu'elle décide de, finalement, sortir de chez elle. Les années précédentes, elle avait beaucoup mieux lutté... Mais Mina l'aidait à passer cette période difficile. L'année dernière, ça avait été catastrophique... Alors cette fois, Ivy voulait prendre les devants. Elle était capable de se contrôler ! Elle était capable de se maîtriser ! Même maintenant !

Elle descendit jusqu'au deuxième sous-sol, enfourcha sa moto et roula. Son comportement la dégoûtait, mais elle se laissa guider par l'instinct pour se rendre à l'extérieur de la ville. Pile au bon endroit. Comme par ... magie.

L'oeil noir, le sang battant dans ses tempes, Palmer était encore persuadée qu'elle pourrait se retenir, se contenir, cette fois. Elle avait besoin de se le prouver, parce qu'elle était sur le point de prendre une décision professionnel, d'accepter un nouveau défi. Alors, cette nuit, elle allait museler la Lionne lors de l'Appel des Munins, qu'ils le veuillent ou non. Pas cette année, pas de saison des amours, par d'hormones instables ! Pas à la veille d'un tournant décisif.

Elle laissa sa bécane non loin, marcha comme si elle savait exactement où aller, et observa ce ... rassemblement de Métamorphe. Pathétique de tous devoir répondre à l'appel, comme de vulgaires bêtes ! Elle serra les dents, comprimant ses ongles dans ses paumes. Pas ce soir, cette fois, ses gênes ne parleraient pas à sa place ! Qu'on le nomme, et vite ce nouveau grand manitou des Monstres !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t188-ivy-palmer
Devon Rosenbach
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Etudiant
Age apparent: 20
Dangerosité:
15/30  (15/30)

MessageSujet: Re: L'appel des munins   Jeu 13 Mar - 22:04

Devon était bien aise de ne pas avoir match ce soir. Si ç'avait été le cas, jamais il n'aurait pu planter son équipe, mais jamais non plus il n'aurait pu jouer correctement. À quoi comparer ça ? Ce n'était pas comme une forte envie de pisser, mais sa faculté de concentration pendant ce temps était comparable.

Résultat, après avoir trouvé une excuse acceptable pour louper l'entrainement, il avait pris le volant de sa Chevrolet et avait conduit à l'aveuglette.
Oui, parce que la Nouvelle-Orléans, c'était nouveau pour lui. À part sa fac et sa harde son équipe, il ne connaissait rien, rien de rien, à la Nouvelle Orléans.
Mais Alan le lui avait dit. Quand tu peux, suis ton instinct. Sans ça, aux moments critiques, tu ne pourras jamais te maîtriser.
Et si ça n'était pas un GROS appel de son instinct, il aurait bien aimé savoir quoi. La vraie question, c'était : pourquoi son instinct le poussait-il à conduire dans cette direction ? D'habitude, ton instinct le poussait à courir dans la verte prairie, à choisir des plats sans viande, à mêler son patrimoine génétique à pleeein d'autres patrimoines génétiques. Pas trop à conduire à l'aveuglette.

Bientôt, il se mit à suivre une moto, qui allait dans la même direction. Une Ducatti noire. Il faillit la perdre à un moment, mais elle finit par s'arrêter, ce qu'il fit lui aussi. D'autres gens étaient là.
Devon faisait seulement semblant d'être inepte. Il avait parfaitement compris que c'était une réunion de métamorphes. Eh bien, ma foi, il pourrait enfin rencontrer d'autres représentants de sa race... sans faire la démarche de chercher lui-même.
Néanmoins, il était surpris de voir autant de monde. Ce qu'on racontait sur la Nouvelle-Orléans n'était pas un mythe.

Il descendit de sa voiture, un plip plip annonça le verrouillage de celle-ci. Et d'un pas assuré, il suivit le motard. Il ne connaissait strictement personne, mais s'il avait ressenti l'appel, c'est qu'il avait toute légitimité à être là. Il tâchait cependant de ne pas dévisager tout le monde. Quel était le but de cette réunion et... qu'est-ce que ça allait changer dans sa vie ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3628-devon-rosenbach
Matthew Williams
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Prof. de Géographie
Age apparent: 26 ans.
Dangerosité:
18/30  (18/30)

MessageSujet: Re: L'appel des munins   Ven 14 Mar - 14:45

Il fallait que ça arrive aujourd’hui ! Pourtant, les Munins étaient bien conscients que ce n’était pas le moment, si ? Peut-être le faisaient-ils exprès… En tout cas, Matthew savait qu’ils pouvaient être facétieux de temps en temps mais, surtout, il était convaincu que c’était son incroyable veine qui l’avait conduit à se retrouver ainsi tiraillé par son instinct et cette volonté de rejoindre la Réserve et le Mentis alors même qu’il était en plein cours. L’idée lui avait déjà effleuré le matin, au réveil, une sensation bizarre, mais qui, pour autant, était familière. Il n’avait pas réussi à mettre le doigt dessus et, se contentant de mettre ça sur un matin plus difficile que les autres, il s’était rendu à son cours de Géographie pour éviter de faire trop plaisir à ses étudiants par une absence non programmée. Enfin, il n’était pas déprécié parmi le collège professoral, mais chaque professeur, aussi aimé fut-il, savait que son absence était forcément une source de joie – plus ou moins grande – pour ses élèves. Et si certaines demoiselles se lamenteraient surement quelques minutes sur son absence, l’ensemble des étudiants qui prendraient place dans l’amphithéâtre d’ici quelques heures prendrait surement comme un bienfait le fait de ne pas avoir à profiter du beau temps extérieur en le regardant depuis l’intérieur d’une grande salle de classe, les fesses scotchées à des chaises de bois industrielles. Le Jaguar faisait de temps en temps classe à l’extérieur, lorsqu’il n’avait pas besoin de cartes ou de tableau, mais le Doyen ne voyait pas cela d’un bon œil aussi se limitait-il à quelques sessions dispersées. Toutefois, il fallait l’admettre, faire cours sous l’ombre d’un vénérable arbre avait son charme et lorsqu’une petite brise était au rendez-vous pour rafraichir la chaleur humide ambiante, c’était réellement agréable. Enfin, ils n’en n’étaient pas là, pas aujourd’hui.

Aujourd’hui, il s’était rentré en cours, avec des images du Mentis plein la tête, complètement ailleurs pendant la totalité de son cours. A tel point qu’il avait fini par devenir fou, ou du moins que ses élèves s’étaient surement demandés ce qui ne tournait pas rond chez lui. Heureusement, avec un peu (beaucoup) de concentration, il avait réussi à boucler son cours même s’il n’avait pas fait la moitié de ce qu’il avait initialement prévu et même s’il avait répondu à côté de la plupart des questions de ses élèves, bottant souvent en touche, incapable de pouvoir réfléchir trop longtemps sur quelque chose de précis. Certains y verraient un moment de faiblesse. Fort heureusement, cela ne durerait pas. Après quelques heures, il s’était rendu compte qu’il avait déjà vécu cela et comprenait plus ou moins ce que l’on attendait de lui, ou plutôt ce que les Munins attendaient de lui et ce qui était la raison pour laquelle il ne parvenait pas à se concentrer. Abandonnant ses affaires chez lui sans même chercher à les ranger, il avait attrapé son métasac et avait prit le premier bus pour la Réserve. Il pouvait sentir qu’il n’était pas le seul à vouloir faire ce « voyage ». Une fois non loin de sa destination, il avait opté pour finir le trajet à pattes plutôt qu’à pied, profitant de la végétation pour se cacher, le temps de se déshabiller, puis, ensuite de se rhabiller, non loin de l’entrée du Mentis où le nombre de Métamorphes ne laissait plus de doutes sur la nature du rassemblement. Il se fraya un chemin avec les autres, derrière la cascade et se dirigea dans la grande salle où il aperçut Arn, véritable maitresse de cérémonie. Il essaya d’attirer son regard, en vain, et se contenta de s’adosser contre la paroi de pierre de la grande salle. Paroi qui lui rappela quelques souvenirs qu’il repoussa néanmoins au plus profond de lui dans un sourire. Ce n’était pas le moment de penser à ce genre de choses…
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t2337-matthew-matt-williams
Alice Mewryan
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Patronne et barmain du Trick O'Clink
Age apparent: 20ans
Dangerosité:
20/30  (20/30)

MessageSujet: Re: L'appel des munins   Sam 15 Mar - 11:48

Sérieusement ? Je viens de fermer le bar et c’est ce moment que les munis choisissent pour m’appeler ? J’ai fais une nuit complète de taf et il faut que mes obligations d’Homme-brave me réclame maintenant ? Bon sang par le grand esprit !

Bon je râle mais en même temps je n’irais jamais contre la volonté de mes ancêtres. Et puis il était temps ! Non pas que sa me fasse plaisir que l’on reconnaisse que notre Sachem ne reviendra pas, c’est quand même lui qui m’a sortie de mon troue de haine et de destruction ; mais il était temps qu’on est un chef pour nous guider.

Voila que je commence à m’inquiéter. Est-ce que le nouveau Sachem me destituera ? Ou reconnaîtra-t-il ma valeur comme l’a toujours fait le Sachem précédent ? Bien sûr ! Je suis la quatrième génération de frère-des-hommes, mon Odem est le symbole de paix comme de guerre. Mon père me l’a dit : je suis l’aboutissement d’un signe des esprits, je dois être prête et si j’ai la chance de servir le nouveau Sachem, je le ferais avec le même dévouement que pour l’ancien.

Pas le temps de rentrer à la maison et de partir avec Patrick. Les esprits munis ne souffrent d’aucune patience. Patrick n’auras cas venir de lui-même. Il a due lui aussi ressentir l’appel. Je sais où je dois aller. Ce lieu plus sacret encore que le cimetière de mes ancêtres.

Quand je franchie les abords de la réserve, je me déshabille et je laisse le grizzly s’exprimer. Dans ma gueule le sac à dos où son ranger mes vêtements. Sous la forme de mon Odem, je me laisse guider part les munis. Je sais exactement où ils me mènent, je n’ais pas peur, je suis sereine, en paix avec moi-même, comme à chaque fois que je pénètre ce lieu sacré.

Mon poil devenue légèrement humide après mon passage prêt de la cascade quand je passe la grande porte sculptée. Alors que je m’oriente dans le dédale minéral, je repense à ma rencontre avec le Sachem. Après le meurtre de mon beau-frère, la colère en moi avait grandi, à tel point que même mon mari ne pouvait me contrôler. La Révélation n’arrangea pas ma situation. Je passais le plus clair de mon temps dans le bayou, me mettant dans des situations toujours plus dangereuses, nageant sous forme humaine au milieu des alligators, déracinant des arbres dans mes excès de rage. Et une nuit il m’apparut. Grand félins, roi parmi les hommes-braves. Le Sachem. Je ne l’avais encore jamais vue mais Namir-ra m’en avait parlé. Cet homme-brave, qui dirige les autres, au destin plus flamboyant encore que celui que me prêtait mon père. Le grand Sachem, reconnue ma force, il reconnue ma volonté en tant que guerrière parmi les braves. Il reconnue aussi à quel point je suis une tête de mule. Il devenait important de contrôler ma rage et ma haine des sorciers qui augmenté de jours en jours. Pour cela, et pour la détermination dont je ferais preuve le jour où les hommes-braves se battrons enfin contre leurs ennemies, il me donna la responsabilité d’être Le Combattant. Ainsi, mon destin s’accomplit. Il m’a dompté et à sue canaliser ma colère, grâce à lui, je pue me réintégrer aux Normes.

Alors que je passe devant les momies des anciens Sachem, je me recueille et jure aux défunts qu’on jour leur successeur disparue sera parmi eux même si je dois aller chercher son corps moi-même.

Ah Namir-ra la guérisseuse est là. Qu’elle magnifique maîtresse de cérémonie.

Le rassemblement est impressionnant. Et mon entrée en Odem ne passe pas inaperçue. Je m’en rends bien compte quand je m’aperçois que rare sont ceux qui sont sous la forme de leur bête intérieure. Mais que voulez-vous ? J’aime le théâtrale. Au moins tous le monde sait que la Combattante est là pour être témoins du choix des munis. Ils doivent aussi se douter que je suis là pour revendiquer ma place. Je voies aussi de nouvelles têtes. Des hommes-braves arrivés en ville depuis peut que je n'ai pas encore rencontré.

Malgré tout, j’attends encore quelques minutes avant de, sans pudeur aucunes, changer de forme et me rhabiller.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3502-alice-mewryan#58026
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: L'appel des munins   Sam 15 Mar - 15:56

Les doigts du geek sont plus lents, plus hésitants, que d'habitudes. Sa concentration est très très loin d'être optimale. Depuis ce matin impossible de taper une seule ligne de code dans devoir la corriger pour éviter un bug.

Ça parlait dans sa tête. Ce n'était pas un signe de folie (nan, ça il connaissait assez pour le reconnaître), ce sont les esprits des Munins. Tout les métas devaient se rassembler à un endroit que leur instinct leur indiquerai. Le scorpion en lui voulait y aller et le faisait savoir. En plus des voix il sent son totem gratter dans son crane, à essayer de prendre le contrôle pour y aller. Les ancêtres savaient être très persuasifs quand ils s'adressaient aux totems.

-Calme toi bordel ! dit-il à voix haute seul dans son appartement en tapant du poing sur son bureau.

La tête dans les mains, il confronte intérieurement sa nature animal avec sa partie humaine. L'une est brute, uniquement composée de sensations, d'idées et d'envies. L'autre est héritée de ses machines, elle est froide, logique, composée de mots, de classement et d'ordre. En temps normal, le mélange des deux fait de lui un humain normal. S'il n'était pas un métamorphe il ne serait surement pas plus émotionnel qu'un vulcain. Son animalité le rend très humain au final.

Mais ça c'est quand elles s'entendent. Là elles s'opposent.

Pour se mettre les idées au claire, il entame un dialogue fictif:
-Bon, on est d'accord que les Esprits nous convoquent ?
-Exact, et c'est urgent apparemment.
-Mais on a du boulot.
-Boulot qui ne pourra être fait correctement s'ils continuent à nous spammer comme ça.
-Spam qui s’arrêtera uniquement si on y va.
-Donc il semblerait que la meilleure chose à faire soit d'y aller, et de revenir vite pour finir ça.
-En sachant que nous ne sommes probablement pas le seul changeling convoqué.
-Donc ça va grouiller (littéralement) de monde là-bas.
-On a vraiment le choix ?
-Malheureusement non.
-Et merde...


Il avait peut-être eu l'air d'un taré, mais au moins il savait ce qu'il pensait maintenant. Ce n'est rien d'autre que de réfléchir à voix haute au final, sauf que lui le fait en dialogue.

Donc il faut qu'il y aille, autant ne pas traîner dans ce cas, il sera plus vite rentré.

Le trajet fut à peu près aussi détestable qu'Octave, l'Augure du Camp Jupiter dans Les Héros de l'Olympe. Mais au moins ce fut facile de trouver le lieux. Sans pour autant connaitre la destination, Logan "savait" quelle direction prendre. C'est pratique parfois d'avoir un GPS naturel dans la tête.

Marche, transports en commun, encore marche, encore transport en commun, et enfin, remarche...

Bien sur le Mentis Animalis était à l'extérieur de la ville. Loin de toutes technologies (il parait que ça perturbe les Esprits, mais la tanière technologique du geek n'a pas eu l'air de les gêner plus que ça). Ca voulait aussi dire qu'une partie du trajet se ferait à pied sur un terrain naturel...
Quelle horreur.
Logan se promit de demander s'il pourrait à l'avenir assister aux réunions via Wi-Fi, mais il doutait du succès de sa demande.

Il approchait. Il le savait non seulement grâce à son instinct animal, mais même sans il l'aurait su. On voyait des métamorphes de toutes sortes allant dans la même direction. Certains étaient resté humain comme lui, mais la majorité avait revêtu les habits de poils, de plumes ou d'écailles selon le totem. Lui préférait rester humain car il se déplaçait plus vite ainsi, et il doute qu'un de ses camarades aurait apprécié servir de taxi à un scorpion vénéneux.

Enfin, il arriva à l'entrée du lieux.

Plus qu'à parcourir le labyrinthe. Chose aisé pour un métamorphe.
Après quelques minutes à marcher dans le dédale, le geek entra dans la "salle" de réunion. Elle était assez grande et remplis de métamorphes de toutes formes. Apparemment certains préféraient assister à la réunion en animaux, d'autres étaient en train de se rhabiller (le geek s'attarda légèrement sur cette partie du groupe, les pulsions étant naturelles) et les autres attendaient.

Logan aussi attendait.

Logan n'aimait pas attendre.

Logan n'aimait VRAIMENT pas attendre dans un lieux plein de monde, même s'il était certains que si un membre de la TPH passait ici il finirait en steak tartare.

Le scorpion se mit donc dans un coin un peu à l'écart, brancha ses écouteurs et lança une musique pour se détendre:
Revenir en haut Aller en bas
Arn Bullet
Namir-ra
avatar

Namir-ra


Identification
Emploi: Véto, Namir-ra, gérante Stray Meta
Age apparent: 24 ans
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: L'appel des munins   Ven 21 Mar - 16:25

C’était la seconde fois qu’Arn officiait en tant que prêtresse de cérémonie, la première fois pour le sacre de Sébastian et la seconde pour un métamorphe encore inconnu. Le Mentis était moins rempli que quelques années auparavant, le gang des Vipers avait quitté la ville et dorénavant seuls les Werewolves étaient présents dans la salle de pierre. Les plus anciens de leur communauté avaient probablement compris la raison de leur présence en ces lieux, les métamorphes se rassemblaient peu en ces termes officiels, et l’absence du Sachem durait depuis trop longtemps maintenant, presque depuis que leur sanctuaire avait été .

Arn avait attendu toute la journée au Mentis, accueillant les premiers arrivants, se présentant à ceux qui ne la connaissaient pas encore mais elle n’expliqua à personne la raison de leur présence en ce lieu. Tous finiraient par le savoir. Pour la panthère, qui n’aspirait qu’à profiter du calme du lieu, ces rencontres avaient quelque chose d’inquiétant bien qu’elle se soit fait depuis longtemps au rôle qu’elle devait assumer. En ce début de soirée, la pression des munins s’était faite plus forte encore autour de la Namir-ra.

Elle reconnaissait quelques personnes dans la foule, certains visages des Werewolves lui étaient familiers, d’autre avaient simplement effectué un cours séjour chez elle, il y a des années de cela, avant qu’elle n’ouvre le Stray Meta. L’arrivée de son ami ne lui avait pas échappé, mais elle ne vint pas à sa rencontre, préférant garder sa concentration pour ce qui allait suivre. Elle aperçut Alice, la combattante, sous sa forme totem. Impossible de ne pas la remarquer tant elle exsudait la force. Elle lui fit signe de la rejoindre, car Alice était un membre important de leur communauté et parce qu’il lui faudra se présenter au prochain Sachem.

Les visages étaient tournés vers elle, Arn entendait à peine les murmures autours d’elle tant les munins étaient bruillants. Elle déglutit et s’éclaircit la gorge alors que le calme revenait sur le sanctuaire.

« Bonsoir à tous. Je suis Arn, la Namir-ra de notre communauté. Certains s’interrogent, je le vois bien, sur la raison de leur présence en ce lieu dont ils n’avaient pas connaissance avant aujourd’hui et probablement aussi sur la force qui les y a conduit. »

Les discours n’étaient toujours pas sa tasse de thé, cela se sentait probablement malgré les efforts qu’elle faisait pour parler clairement.

« Les esprits munins vous ont conduis à notre sanctuaire car le temps est venu d’accueillir un nouveau Sachem. Sébastian Claysaw a quitté la ville il y a quelques mois pour des raisons personnelles, nous sommes sans nouvelles de sa part depuis lors. »

Elle vit ceux qui connaissaient Sébastian hocher gravement la tête, certains comprenaient les raisons de son départ et respectaient cela, d’autre s’indignaient de cet abandon, considérant ce comportement comme indigne d’un Sachem. Les chuchotements résonnèrent à nouveau entre les murs de pierre et les munins réagirent à cette animosité. La Namir-ra dut hausser la voix pour que le calme revienne et que les esprits cessent de la tourmenter.

« Quelles que furent ses raisons, nous ne pouvons pas le blâmer. Les munins imposent ce titre à celui ou celle qu’ils jugent mériter de tenir ce rôle. C’est la raison pour laquelle nous sommes réunis. »

Arn fit quelques pas vers le milieu du sanctuaire, sentant les munins effleurer son corps et tournoyer sans cesse autour d’elle. Ces présences ne l’apeuraient pas, elles étaient permanentes pour la Namir-ra mais elle pouvait comprendre que certains des siens se mettent à paniquer pendant la cérémonie, c’est pourquoi elle jugea bon de les avertir.

« Les munins doivent faire leur choix, ils sont impatients et prompts à juger. Ouvrez-vous à eux sans résister, laissez les approcher votre bête, ils ne peuvent vous faire de mal. »

La Namir-ra garda les yeux ouverts, regardant un point fixe droit devant elle alors qu’elle guidait les munins et les invitait à commencer. Sur son exhortation, ils s’écartèrent petit à petit de son corps eti finirent par les englober tous. Elle les poussa encore un peu, les laissant utiliser ses forces à elle, comme lors d’une guérison. Ils se mirent à tournoyer, leur masse étouffante circulant entre les changelins afin de les sonder. Arn sentait ses forces les accompagner dans leur danse jusqu’au dernier moment, jusqu’à ce qu’elle sache avec surprise qui allait les diriger.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t1256-arn-bullet#17401
Présage funeste
Animation
avatar

Animation


Identification
Emploi: Porteur de mauvaises nouvelles
Age apparent:
Dangerosité:
10/30  (10/30)

MessageSujet: Re: L'appel des munins   Ven 21 Mar - 16:26

Si les esprits pouvaient hurler lors de leur folle danse autours des métamorphes, nul doute que leur cri aurait porté jusqu’à la ville. Sur le signal de la Namir-ra, ils se mirent en quête d’un nouveau Sachem, sondant chaque changelin, pénétrant au plus profond de leur cœur.

Ils approchèrent le totem endormi des métamorphes, le rassurèrent et le jaugèrent, tout en l’invitant à se joindre à eux. Tous sentirent les munins les sonder, homme et bête, ils fouillaient au plus profond de chacun à la recherche d’un métamorphe dont le cœur était pur et dont les intentions étaient justes. Ils savaient ce qu’ils recherchaient, un métamorphe en phase avec son totem.

Les munins trouvèrent un Sachem et lui confièrent le pouvoir. Les changelins sentirent la présence de leur nouveau roi et les bêtes répondirent à son appel. Tous alors comprirent, Matthew Williams aussi.



[HRP]Vous pouvez poster vos réactions à la suite lorsque le Sachem se sera exprimé. Libre à vous de rester une partie de la soirée au Mentis et de commencer un nouveau RP avec les métamorphes présents.[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Williams
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Prof. de Géographie
Age apparent: 26 ans.
Dangerosité:
18/30  (18/30)

MessageSujet: Re: L'appel des munins   Dim 23 Mar - 16:54

Matthew, toujours adossé à la paroi de pierre, avait observé la Namir-Ra en essayant de croiser son regard en vain. Il se contenta alors de regarder la grande salle ainsi que tous les métamorphes qui se trouvaient là. Il en reconnut certains, d’autres non, mais il était difficile, surtout pour lui, de dire qu’il connaissait tous ceux de la Nouvelle-Orléans. Il ne manqua bien entendu pas l’arrivée d’un énorme ours. Il ne le connaissait pas mais quelques murmures à ses côtés lui firent comprendre qu’il était, ou plutôt qu’elle était la Combattante. Il ne l’avait jamais rencontrée personnellement, autant sous forme animale que sous forme humaine. Il fut étonné qu’elle se transforme aux yeux de tous et toutes mais, après tout, quelle gêne y avait-il à avoir ? Ils étaient tous égaux à ce niveau-là. Il ne fut pas étonné de voir Arn l’appeler à la rejoindre à ses côtés. Le moment était important, pour eux tous et elle aussi était une figure importante des métamorphes de la Nouvelle-Orléans, même si, au fond, il n’avait pas souvenir que cette dernière ait eu le besoin d’intervenir pour une raison ou pour une autre, ce qui, n’était pas plus mal. Et puis la panthère prit la parole, lançant solennellement le début de la cérémonie qu’il avait déjà connue. Il se souvenait des Munins, de l’effet que cela faisait de les sentir autour de soi, de les ressentir au plus profond de soi et d’avoir l’impression d’être complètement mis à nu devant eux. Aucune protection n’était efficace face à eux, il fallait simplement s’ouvrir à eux et les laisser faire, de toute façon, il n’y avait rien à craindre d’eux, bien au contraire. Il ne réagit pas lorsque la Namir-Ra évoqua le départ de Sebastian. Il ne connaissait pas très bien le Sachem, mais il devait avoir ses raisons, même si, au fond, il ne cautionnait pas vraiment l’abandon de la communauté. Si le Sachem était désigné par les Munins et qu’on ne pouvait refuser, il y avait dans ce rôle une responsabilité qu’on ne pouvait pas laisser tomber aussi facilement.

Observant les Munins autour d’Arn, Matthew se redressa, conscient de ce qu’il allait advenir. Cela arriverait vite, se passerait vite, il ne faudrait pas longtemps avant que les Munins ne se décident, comme toujours. Comme l’avait dit la Namir-Ra, ils étaient prompts à juger. Le souffle profond, il observa ces derniers prendre leur « envol » avant de fermer les yeux. Bientôt ils poseraient leur regard sur lui. Le jaguar ressentirait leur présence, feulerait surement au premier abord puis se laisserait apaiser et enfin ils repartiraient. Il se souvenait encore de ce ressenti si spécial, et alors même qu’il finissait de se plonger dans ses souvenirs, il les sentit, un sentiment indescriptible, son animal-totem réagit lui aussi mais il ne lutta pas longtemps. Puis enfin, tout s’arrêta et la réalité le choqua. Il ouvrit les yeux et essaya de croiser celui d’Arn qui le fixait déjà, comme beaucoup de gens autour de lui. Il lui fallut un peu de temps pour réaliser ce qui était pourtant une évidence au plus profond de lui, ce qui était évident pour le jaguar. Il resta ainsi plusieurs instants avant que la Namir-Ra ne lui fasse signe d’approcher. En silence, d’un pas un peu hésitant, il fendit la foule avant de la rejoindre. Il voulut lui dire quelque chose mais n’y parvint pas. Il croisa le regard de la Combattante et se demanda ce qu’il devait faire. Il essaya de se rappeler ce qu’avait fait Sebastian mais il n’y parvint pas non plus. Tous ces gens attendaient surement qu’il dise quelque chose, mais il ne savait pas vraiment quoi dire. Et puis il sentit son animal-totem au plus profond de lui, qui lui rappelait qu’il était un jaguar et pas une poule mouillée. « Je suppose que je suis sensé faire un discours, mais ceux qui me connaissent savent que je ne suis pas réellement doué pour ce genre de choses. » Il soupira doucement. « Je devrais pouvoir vous promettre des choses, comme la sécurité des nôtres, mais je ne connais même pas toutes les responsabilités d’un Sachem. » Il haussa les épaules mais se voulut confiant. « J’imagine que les Munins ne m’ont pas choisi pour rien, aussi, je tâcherais d’être à la hauteur, mais je pense que j’aurais besoin de conseils, notamment de vous. » Il s’était tourné vers la Combattante et la Namir-Ra avant de se retourner vers la salle. « Mais vous serez tous les bienvenus, si vous désirez me parler. » Il hésita quelques instants puis reconnut qu’il n’avait plus vraiment grand-chose à dire. « Je pense que tout est dit. Profitez de cette soirée pour vous retrouver un peu. Ce n’est pas tous les soirs que nous sommes tous ensemble et, si vous voulez me parler, de quoique ce soit, n’hésitez pas. » Il conclut sur ses mots, convaincu que c’était la meilleure des choses à faire, avant de se retourner vers Arn, absolument pas confiant sur la suite des évènements et à la recherche de soutien dans cette situation des plus inattendues.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t2337-matthew-matt-williams
Alice Mewryan
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Patronne et barmain du Trick O'Clink
Age apparent: 20ans
Dangerosité:
20/30  (20/30)

MessageSujet: Re: L'appel des munins   Dim 23 Mar - 22:41

La Namir-ra me fait signe de venir prés d’elle. Elle en tenue cérémoniale et moi amérindienne métissé italienne, nous formons un tableau tellement raccord que je me crois dans un film. Mais je ne voie pas mon immigrais irlandais, je ne voie pas mon loup je ne voie pas Patrick. Mais il doit être là.

Arn prend la parole, j’embrasse la foule des yeux alors que de sa voix elle parle, notre futur guilde est là devant moi. J’essaye de le trouver mais je sais bien que seuls les ancêtres me le montreront.  Alors j’attends. Je ne reviens pas sur le départ de l’actuel Sachem, il a ses raisons, et qui suis-je pour juger ?

Les esprits troublent ma réflexion, je sens mes ancêtres sonder mon âme. Peut être que mon père est parmi eux. Ils regardent au plus profond de moi, pour voir si je suis toujours digne de la fonction qui m’incombe. Sans aucune crainte, je les laisse entrer, ils sont ici chez eux, moi leur héritage, la nouvelle génération de frère-des-hommes ; je sais que je n’ai pas trahit leur confiance et que je continuerais à honorer leur mémoire. Ils murmurent à mon oreille des anciens chants que me chantais mon père le soir.

Puis ils se taisent. J’ouvre les yeux et je le vois, rois parmi les bêtes. Il est perdue un temps, je le voie bien lorsqu’il croise mon regard, mais il se reprend vite l’instinct du dominant prend rapidement le dessus. Un félin, encore un… Ils font de bon meneurs, peut impulsifs, et joueurs. Il n’y a qu’à voir comment la foule se divise pour le laisser avancer.

Et voila il parle, c’est assez léger pour un premier discourt, mais amusant. J’esquisse un sourire. Non les esprits ancêtres ne t’ont pas choisi pour rien. Et tu apprendras très vite.

Le Sachem fini de parler et il se tourne vers la Namir-ra, il semblerait qu’il la connait. Moi en revanche je ne le connais pas, mais cela va vite devoir changer. Enfin le l’espère. Je m’approche de lui, malgré ma petite taille j’essaye d’imposer ma présence. Bon ok, je suis un petit gabarie mais on a tendance à pas me louper.  Je m’approche de lui et j’attends patiemment de capter son attention. Quand c’est chose faite, je m’incline aussi respectueusement que me l’avait appris son successeur.

« C'est la forme intérieure de la terre
qui bouge avec toi,
qui se dresse avec toi,
qui se tient debout avec toi.
Maintenant c'est la forme intérieure
de la longévité,
et la forme intérieure du bonheur
qui bouge avec toi,
qui se dresse avec toi,
qui se tient debout avec toi,
qui reste immobile avec toi. »
Un petit poème Navajo pour lui rendre hommage, se sont mes ancêtres qui me l’ont soufflé.

« Grand félin, élut par les esprits de nos ancêtres, je me présente à toi. Je suis Alice frère-des-hommes symbolisant la paix et la guerre. J’étais le Combattante de Sébastien, son messager aussi et si tu m’en juges digne, je serais le tien. »A nouveau je m’incline. Peut être a-t-il déjà un amis homme-brave qu’il veut désigner, peut être voudra-t-il me tester. J’espère sincèrement que la deuxième solution sera la vérité. Mais quoi qu’il décide, j’accepterais sa décision.


Dernière édition par Alice Mewryan le Lun 24 Mar - 13:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3502-alice-mewryan#58026
Devon Rosenbach
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Etudiant
Age apparent: 20
Dangerosité:
15/30  (15/30)

MessageSujet: Re: L'appel des munins   Lun 24 Mar - 11:44

Devon observait tout avec avidité. Alan lui avait parlé de tout ça. Lui avait parlé de la Namir-ra, du Sachem, des Munins.
Alan était un sage. Il était étonnamment modéré. Il savait qu'en introduisant trop brutalement le jeune garçon dans les traditions de ses ancêtres, il ne ferait que risquer de le briser, le briser en deux, entre sa nature et sa famille. Et que tout venait à point, que Devon serait un jour à même de prendre ses propres décisions.

En conséquence de quoi, c'était la première fois que Devon assistait à tout ça. Il avait résisté à l'appel une fois, un autre appel, un autre Sachem, une autre Namir-ra... qu'il n'avait jamais vus. Il en avait été malade pendant une semaine. Il en avait même voulu à ces "Munins" qu'il ne connaissait pas de lui faire subir ce déchirement.
Mais ici, à la Nouvelle-Orléans, apparaissait enfin pour lui la possibilité de concilier tous les aspects de lui-même.

Lorsque les Munins vinrent le visiter, sa première réaction fut un haut-le-coeur très désagréable. Il y avait trop de contradictions en lui, et les esprits le mettaient devant tout ce qu'il ne voulait pas savoir. Le garçon perdu de découvrir sa nature, ce traumatisme soigneusement caché derrière sa façade de beau gosse à qui tout réussissait. Ce sentiment de doute, d'être une anomalie au sein d'une famille a priori tout ce qu'il y a de plus norme... Lui, le fier étalon n'avait que faire de ces doutes ! La bête en lui se cabra, apparaissant physiquement sur la physionomie de Devon. Oui, c'est ce que je suis, faites avec ça, Munins ! Et fais toi-même avec ça, Devon.

Tout à l'étrangeté des sensations occasionnées par cette visite, Devon ne réagit qu'à retardement, et c'est en suivant le regard des autres que ses yeux tombèrent sur Matthew William, le nouveau sachem. Et il sentit l'étalon se soumettre à cet homme, ce changeling, à la bête en lui. Le jeune homme fronça les sourcils. Il avait déjà vu cet homme quelque part.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3628-devon-rosenbach
Ivy Palmer
Lionne Blanche
avatar

Lionne Blanche


Identification
Emploi: Avocate de Mina
Age apparent: Vers les 35 ans
Dangerosité:
19/30  (19/30)

MessageSujet: Re: L'appel des munins   Mer 26 Mar - 12:15

Ivy sentit des papillons lui chatouiller l’estomac. Agréable sensation ? Bien sûr que non, elle sentait ses veines pleines d’un sang qui ne lui semblait pas être le sien, ses sens étaient en émois, son nez la démangeait. Il y avait trop d’odeurs différentes, trop d’effluves, de phéromones, ou de trucs immondes du genre.

Et pourtant, sa seule présence était un échec en soit. Elle avait cédé aux Munins, elle avait suivi son instinct, et elle était parmi tous ces autres bestioles venues écouter les petits esprits des animaux dans un sanctuaire, avec une grande prêtresse et une combattante et… C’était pathétique.

Le discours était digne de la pire des Eglises, et faisait à la fois bouillir son sang et exalter ses sinus. Elle sentait la Lionne rouler sous sa peau, la narguer, tourner en rond dans son crâne. Elle devait canaliser toute son énergie pour réussir à ne pas se laisser aller. La « communauté » métamorphe autour d’elle donnait plus de poids au Fauve. Palmer se sentait mal, mais elle résistait.

La gentille Mère des Changelings parlait, et ce fut un supplice de torture que de devoir assister au spectacle, les poils de ses bras se hérissèrent, ses yeux piquaient et elle sentait ses dents tirer comme si le félin allait prendre le dessus et laisser pousser ses crocs. Elle se contracta de tout son être lorsque les Munins sondèrent son cœur, ce fut bref, intense, insupportable. La Bête en elle se trouva sereine et cela déstabilisa Palmer, qui perdit, une seconde, pied et fit quelques pas en arrière, comme si elle perdait l’équilibre.

Les efforts qu’elle avait dû produire l’avaient éreintée, mais elle se retint au mur de pierres pour reprendre ses esprits. Sans son crâne, la Lionne ne tournait plus comme une démente dans sa cage, elle était apaisée… C’était… à la fois irrésistiblement salvateur et terriblement agaçant. Dégoûtant. Ivy haleta en relevant la tête, quelques mèches blondes collées à son front. Le nouveau Sachem était désigné, Palmer n’avait jamais eu de doute, ce ne serait jamais elle, et elle en était soulagée... Les Munins n’étaient pas aussi débile qu’elle le pensait au final.

C’était un certain Matthew, son regard se dirigea instantanément vers lui, alors qu’elle ne le connaissait pas… Encore un tour de ces foutus munins. En silence, reprenant ses esprits, alors que le félin était docile et calme, comme s’il était allongé pour saluer la nomination de son chef de clan, Ivy se sentait, elle, de pire en pire. Se savoir aussi dépendante et sereine juste pour ça, estimer que sa Lionne allait se soumettre sans broncher à n’importe qui parce que des petits esprits l’avaient décidés… Elle avait la nausée. Une seule pensée, sortir d’ici au plus vite.

La prise de parole de cette femme basanée aux yeux irréels, sa révérence, tout ceci dégoûte Ivy, au plus au point. C’est mièvre et écœurant. A l’inverse du Fauve plein de quiétude, Palmer suffoque mais réussit à maintenir une posture droite. Seule la sueur qui perle à son front peut la trahir. Il faut qu’elle sorte d’ici.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t188-ivy-palmer
Arn Bullet
Namir-ra
avatar

Namir-ra


Identification
Emploi: Véto, Namir-ra, gérante Stray Meta
Age apparent: 24 ans
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: L'appel des munins   Sam 12 Avr - 18:22

Un choc, voici ce que la Namir-ra reçu lorsqu’elle découvrit qui serait le prochain Sachem. Elle le défigurait, les yeux ébahis et la bouche entrouverte en une expression de surprise totale. Son cœur battait la chamade et le contre coup de la cérémonie se fit bien vite sentir, trop vite même, à moins que ce ne soit cette nouvelle qui la bouleversait autant. Ses jambes tremblaient légèrement et la panthère n’était pas certaines qu’elles pourraient la porter bien longtemps si elle ne se calmait pas. L’ambiance au Mentis ne l’aiderait probablement pas à faire de l’ordre dans sa tête, pas plus que les munins surexcités.

Elle prit une grande inspiration qu’elle retint légèrement avant d’expirer lentement. Une technique comme une autre pour calmer ses pensées et pour apaiser son cœur. Toute l’assemblée n’avait d’yeux que pour le jaguar surpris par les pouvoirs que les munins venaient de lui offrir. Pouvoirs à double tranchants puisqu’ils s’accompagnaient de lourdes responsabilités. Arn fit signe à son ami d’approcher du duo de femmes qu’elle formait avec Alice et la foule se fendit en deux pour le laisser passer. Nombre de métamorphes ne connaissaient pas Matthew, mais les visages de chacun affichaient déjà un respect profond pour cet inconnu.

Sachem… Elle n’y croyait pas, elle était perturbée parce qu’elle connaissait le penchant du métamorphe pour l’aventure et qu’elle ne pouvait pas faire confiance en un tel roi. Il les abandonnerait tôt ou tard, elle et les autres changelins. Silencieuse, elle observait Matthew lors de son discours et se contenta de lui sourire doucement lorsqu’il se tourna vers elle.

Elle profita de ce qu’Alice vienne se présenter au nouveau Sachem pour s’éloigner, ces mots étaient important pour la Combattante qui avait été bercée par des rites anciens qu’il lui tenait à cœur de respecter.

La panthère était épuisée, après un dernier regard pour Matthew, elle s’éloigna du duo et prit le chemin du retour. Il savait où elle habitait et s’il voulait lui parler il pourrait venir la voir. Elle savait qu’il ne se ferait pas prier pour cela, si bien qu’elle n’eut pas trop de remords à laisser les métamorphes célébrer à leur manière l’accession au trône du nouveau roi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t1256-arn-bullet#17401
Matthew Williams
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Prof. de Géographie
Age apparent: 26 ans.
Dangerosité:
18/30  (18/30)

MessageSujet: Re: L'appel des munins   Lun 14 Avr - 15:35

La sensation ressentie était des plus étrange. Un mélange entre la surprise, la crainte et l’orgueil. Un peu comme si plusieurs vagues provenant de directions différentes s’entrechoquaient ensemble et créaient un flux d’eau bouillonnante sans réel ordre défini. Tel un tronc d’arbre au milieu de ce remoud aqueux, Matthew était porté, tantôt à droite, tantôt à gauche, tantôt ailleurs. Face au rassemblement de Métamorphes, il se sentait petit, trop peut-être pour pouvoir réellement être celui qui les guiderait tous. Mais les guider où ? Comment ? Deux questions auxquelles il n’avait déjà pas de réponses Peut-être ne ferait-il pas un grand Sachem après tout. Son animal-totem semblait vouloir lui faire croire le contraire, mais peut-être était-il galvanisé d’avoir été choisi entre tous. Comment en être sûr ? Difficile à dire. Et, face à tant d’inconnus, son seul repère était Arn, un ilot de quiétude où il aurait voulu pouvoir s’accrocher pour ne pas sombrer, mais, étonnamment, il la trouva distante. C’était peut-être son esprit qui lui jouait des tours, de toute façon, il n’eut pas spécialement le temps de l’observer car une femme vient s’incliner devant lui, c’était celle qui s’était placée aux côtés de la Namir-Ra quelques minutes plus tôt, la Combattante, celle dont l’entrée avait été remarquée. Ses propos surprirent le nouveau Sachem qui sembla déstabilisé pendant quelques instants, ne sachant trop que répondre. Pourtant, ce parler lui semblait familier, peut-être cela lui rappelait-il quelques souvenirs de ses soirées passées avec un peuple indien. Fort heureusement, elle prononça davantage de mots que son poème et cela permet au professeur de reprendre plus ou moins pieds ainsi que d’avoir une prise à laquelle s’accrocher. « Je t’en prie, redresse toi Alice. Je suis ravi de faire ta connaissance. Tout ceci est un peu nouveau pour moi mais je pense que nous aurons l’occasion de discuter ensemble dans les jours à venir. Peut-être pourrons-nous nous voir quelque part… »

Discuter des formalités d’usage n’était pas vraiment dans son intention, pas ce soir. Il n’avait aucune idée de ce qu’il devait faire mais nommer un Combattant pourrait certainement attendre quelques jours et, de toute façon, Alice le restait jusqu’à nouvel ordre. Aussi, il aurait surement le temps de mettre ses idées au clair. La jeune femme lui proposa de passer le voir dans un bar appelé le Trick’O’Clink ce qui lui convenait parfaitement et ils se mirent d’accord pour que cela se produise dans les jours à venir. Alors que la discussion s’achevait, le Jaguar chercha la présence d’Arn mais il ne la trouva point. Inquiet, il regarda autour de lui mais ne la trouva pas non plus. Etait-elle partie ? Il la chercha encore du regard, en vain. L’idée qu’elle fut rentrée chez elle lui titilla l’esprit. Si sa communion avec les Munins était exceptionnelle, cela la fatiguait néanmoins, souvent énormément. Peut-être avait-elle besoin de repos… Il s’imagina la rejoindre mais il ne put le faire immédiatement. Il avait promis d’écouter ce que certains des siens avaient à dire et il ne s’y déroba pas. Pourtant, il ne voulait qu’une chose, retrouver la panthère, parce qu’au fond, il savait qu’il avait besoin d’elle à ses côtés en cet instant et qu’elle seule pouvait peut-être le guider sur la suite des évènements. Hélas, bien rapidement, le flot de question et de personnes qui défilaient devant lui firent défiler le temps tout aussi vite. Mais il aurait été mal vu que le nouveau Sachem se dérobe déjà à ses responsabilités…
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t2337-matthew-matt-williams
Ivy Palmer
Lionne Blanche
avatar

Lionne Blanche


Identification
Emploi: Avocate de Mina
Age apparent: Vers les 35 ans
Dangerosité:
19/30  (19/30)

MessageSujet: Re: L'appel des munins   Mer 16 Avr - 16:28

La mascarade avait assez duré, Ivy sentait sa tête bourdonner depuis trop longtemps. Sans doute le vide intérieur que produisait le calme serein de la Lionne en elle... C'était une situation déstabilisante dont elle n'avait jamais eu l'expérience. Elle avait perdu l'équilibre et avait réussi à se retenir à un mur de pierre, le temps de reprendre son souffle, et de donner le change à toute la "communauté" réunie. Fort heureusement, elle ne se liait pas avec d'autres Métamorphes, et avait donc l'avantage de ne connaître pratiquement aucun visage.

Incapable de rester plus longtemps dans cette atmosphère qui l'étouffait, Palmer prit quelques instants pour produire un effort supplémentaire, et se redressa totalement, lâcha sa prise, et inspira longuement. Profitant de l'étrange brouhaha qui avait suivi le discours de leur nouveau Sachem, et la prise de parole de l'Indienne bizarre, l'Avocate fit quelques pas pour se diriger vers la sortie, et à mesure qu'elle s'éloignait des Métamorphes, elle semblait reprendre plus d'assurance. Encore un coup des Munins ?

Cependant, elle n'était toujours pas au mieux de sa forme, et se sentait fébrile. Quelque chose de dérangeant la rendait tremblante, comme si elle s'attendait à avoir un retour de flamme de la part de son Instinct, étrangement zen.

Déboussolée, elle marchait un peu au radar, et en sortant du Mentis, Ivy cogna contre quelque chose de l'épaule. Les nerfs à fleur de peau, les nerfs 100% humain cette fois, Palmer lâcha un juron, autant agacée par sa faiblesse, d'avoir ainsi perdu l'équilibre, qu'envers ce qui se mettait en travers de son chemin.

Relevant les yeux, elle constata qu'il s'agissait de cette femme qui avait pris la parole comme une gentille représentante de l'église Changeling. L'Avocate plissa les yeux, l'air mal aimable.

" 'Scusez. "
Elle... s'excusait ? La preuve que tout cela n'était pas son état normal. Elle n'avait aucunement l'intention de continuer dans cette voie, et constater son changement d'attitude la rendit furieuse d'une colère gelée. Le visage parcourut de spasmes nerveux, de fureur et de dégoût, Ivy dévisagea la Namir-Ra. Elle partait déjà, elle aussi ? Étrange, et elle ne semblait pas du tout aussi épanouie que les autres sac à puces dans leur petite réserve animalière.

On s'en fichait ! Rien à foutre du pourquoi du comment, et de la raison pour laquelle la gentille Maman des Métamorphes voulait se faire la malle dès qu'elle avait su qui était le nouveau Sachem ! Son comportement adoucit laissait Ivy dans un état second, haineux d'elle-même, et elle reprit sa marche d'un pas vif, courant presque, bousculant de nouveau la Panthère.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t188-ivy-palmer
Alice Mewryan
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Patronne et barmain du Trick O'Clink
Age apparent: 20ans
Dangerosité:
20/30  (20/30)

MessageSujet: Re: L'appel des munins   Jeu 17 Avr - 19:01

Bien sûr, qu'il ne va pas statuer sur mon sort maintenant, je suis trop bête ! Il a mieux à faire. Comme mettre de l'ordre dans ses idées. Il a l'air un peut perdu. J'accepte donc se qu'il me dit et l'invite a me trouver au pub un soir. Je libérerais ma soirée pour lui.

Puis je retourne dans la foule, à la recherche de mon mari, mais je ne le trouve pas. A tout les coups, il est déjà rentré. Je ferais pareil, mais pas tout de suite. Je me dois d'être présente, au cas où.

Je me met n'est en moins à l'écart et laisse à nouveau le grizzly s'exprimer pour la deuxième fois ce soir. Bien sûr j'ai enlevé mes habit avant, faut pas déconner non plus.

La grosse bête poilus veille au grain ce soir. Ma forme a deux avantages : le premier elle est imposante, donc on me voir de partout ou presque ; la deuxième : elle est dissuasive, très dissuasive...
_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3502-alice-mewryan#58026
Arn Bullet
Namir-ra
avatar

Namir-ra


Identification
Emploi: Véto, Namir-ra, gérante Stray Meta
Age apparent: 24 ans
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: L'appel des munins   Mar 29 Avr - 12:11

Arn repartait, le pas incertain et l’esprit embrumé par le mélange un peu trop fort pour elle que formaient l’inquiétude, la fatigue et la perte d’énergie due aux munins. Elle allait sortir de la grotte pour s’enfoncer dans le labyrinthe minéral lorsqu’elle heurta quelqu’un. Elle observa la personne en face d’elle, qui visiblement ne regardait pas non plus où elle allait et était à présent agacée contre elle.

«Non, c’est moi... je ne faisais pas attention où j’allais.»

Un rictus de haine passa sur le visage pourtant élégant de la métamorphe, sans pour autant qu’elle comprenne pourquoi sa présence lui inspirait une telle réaction.

«Euh... il y a un problème ? Je ne vous ai pas fait mal que je sache...»

La panthère comprenait que la métamorphe puisse être agacée par sa maladresse mais certainement pas pourquoi cette dernière avait prit un expression aussi dégoûtée. Arn fronça les sourcils, dans l’incompréhension la plus totale, avant de se faire bousculer à nouveau par la femme qui parti comme une furie.

Dans son état normal la Namir-ra aurait probablement cherché à en savoir plus sur un tel comportement, mais son état d’accablement avancé ne lui en laissa guère le loisir.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t1256-arn-bullet#17401
Devon Rosenbach
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Etudiant
Age apparent: 20
Dangerosité:
15/30  (15/30)

MessageSujet: Re: L'appel des munins   Mer 7 Mai - 16:26

La cérémonie était bel et bien terminée. Devon voyait autour de lui moult émotions passer sur les visage, de la fierté, de la crainte, de la colère, de l'accablement.

Il aurait bien fait connaissance avec certains métamorphes mais... la mondanité ne semblait finalement pas avoir sa place au milieu de toutes ces expériences fortes.
Il aurait aimé en savoir plus sur le fonctionnement de cette micro-société, mais il aurait fallu pour ça avouer son inexpérience en la matière. Oh, il n'en avait pas honte, loin de là mais... se présenter d'entrée à quelqu'un en disant "bonjour, je suis un noob", ça n'était pas trop dans le caractère de l'étalon. Il préférait se lier à quelqu'un AVANT de l'assaillir de questions.

Il finit par rebrousser chemin à regret. D'autant qu'il y avait parmi les métamorphes quelques femelles sacrément mignonnes. Oui enfin, mignonnes certes, mais des prédatrices pour la plupart... Pas forcément une bonne idée, finalement.

Il s'assit au volant de sa Chevrolet, eut une dernière hésitation, puis tourna le contact.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3628-devon-rosenbach
 

L'appel des munins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: ¤ SCENE IV : Autours de la ville ¤ :: ║En périphérie║ :: La réserve :: Mentis Animalis-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit