AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Hotel St Marie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Hotel St Marie   Ven 7 Mar - 14:52

Harvey rentra dans l'hotel en terminant de suivre du regard la metamorphe qui le dévisageait dans la rue. Tournant son regard vers le comptoir d'accueil il posa ses yeux sur un réceptionniste d'un certain age. Il eu un instant l'impression de faire face à l'un de ses réceptionniste qu'il avait vu dans des films en noir et blanc, des perles qu'un certains publique cinéphile s'arrachaient à prix d'or. Il fit quelques pas et avec un sourire amicale pencha la tête en signe de salut.

- Bonjour, je suis de passage, sans doute pas pour plus d'une semaine...

Le réceptionniste adressa un large sourire bienveillant à son client

- Bonjour Monsieur, c'est souvent comme ça par chez nous et puis on prend gout à la ville et on s'y installe.

Le réceptionniste fixait ses yeux dans ceux d'Harvey si bien que son sourire bienveillant sembla maintenant malsain au yeux du Metamorphe.

- Peu probable, je suis ici pour le boulot... Bref, il me faudrait une chambre, lit simple, enfin ce que vous avez de plus simple.

Le réceptionniste ajusta ses lunettes et se pencha sur son registre.

- Alors... Oui... Oui il y a bien la 19, elle vient d'être quitté par un homme seul.

Harvey n'avais pas senti son lien olfactif avec l'homme qu'il cherchait depuis la veille, ses sens ne lui indiquaient rien mais ça n'était pas étonnant. Il sortit de sa poche une photo de Mark Adams qu'il fit glisser sur le comptoir en direction du receptionniste.

- Par hasard vous n'auriez pas vu cet homme ?
- Hummmm... Non Monsieur pas le moins du monde.
- ça m'aurait étonné, va pour la 19 alors

Le réceptionniste se tourna aussi rapidement que son age lui permettait et décrocha la clef de son clou.

- La chambre est à 50$ la nuit, le petit déjeuner est servi jusqu'à 11h dans la salle principale juste à votre gauche. Quel est votre nom ?

Dit il en se penchant sur le registre.

- Donovan.

Harvey posa un billet de 50$ sur le comptoir et prit la clef avant de monter l'escalier qui menait à sa chambre. Il ouvrit la porte ou était inscrit 19 et ferma la porte derrière lui d'un coup de talon. La chambre était simple et douillette, il n'en demandait pas mieux. Il laissa tomber son sac en toile à terre et s'assit sur le lit, il retira ses chaussures puis ses vêtements. Après presque 10h de route il rêvait d'une douche. Il passa sous l'eau froide qui se réchauffa peu à peu en une délicieuse sensation revigorante. Il sortit de sa salle de bain une serviette autour de la taille et termina de se sécher avant de passer des vêtements propre. Il sortit un petit sac hermétique dans lequel était un T-shirt, il l'ouvrit et respira fortement dedans, l'odeur de Mark Adams dans les narines il se mit en chasse. Luttant pour ne pas prendre sa forme de guépard il releva brutalement le visage. Mark était passé par ici ! Le réceptionniste lui avait menti ! Il passa son arme à sa ceinture cachée dans son dos par sa veste en jean et retourna à la réception. Le réceptionniste n'était plus là, à sa place une jeune demoiselle beaucoup plus avenante. Dehors la nuit tombait et les lumière de l’hôtel s'allumèrent d'elles même surprenant le privé ce qui suscita un sourire à la réceptionniste.

- Bonsoir alors... Je peux garder la clef ? Je ne sais pas à quelle heure je vais rentrer...
- Bonsoir Monsieur, bien entendu ! Nous avons confiance ! La 19, Monsieur Donovan donc, je vous souhaite un excellent séjour dans notre hôtel et dans notre charmante ville.

Harvez fit quelque pas pour gagner la porte de sortie puis se ravisa et retourna vers le comptoir.

- Pardonnez moi cette question mais avez vous déjà vu cette homme ?
Dit il en tendant la photo de Mark

- Oui Bien sur, c'est Monsieur Ashing, très gentil il nous a quitté hier... Pourquoi cette question ?

Harvey ne répondit rien, se retourna et gagna la porte de sortie de l’hôtel.
Revenir en haut Aller en bas
Blake Davis
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Tueur à gages
Age apparent: 45
Dangerosité:
22/30  (22/30)

MessageSujet: Re: Hotel St Marie   Mer 12 Mar - 10:27

Les contrats se succédaient rapidement. Le dernier avait failli être le premier fiasco de sa carrière à cause d'un hasard parfaitement fortuit et d'une antiquaire trop méfiante, mais Keynes avait fini par se retrouver face contre terre à baigner dans son cerveau répandu. Blake ne s'était pas fait coincer. L'histoire continuait.

Le métamorphe avait été contacté par un membre de la pègre locale dès le lendemain matin. Lorsqu'il était en ville, ça jasait dans les chaumières, et d'autant plus vite dans celles qui avaient quelque chose à se reprocher. Il n'était pas tout à fait certain que la nouvelle de sa présence ait percé plus loin qu'au delà des milieux mafieux, cela dit. Il n'avait pas été extrêmement discret, mais n'avait pas non plus eu d'emmerdes majeures. Et puis son unique contrat avait été un norme, ce qui n'allait pas inciter les grandes puissances outres paresseuses à bouger leurs fesses pour le déloger de sa chambre d'hôtel.

De toute façon, il n'y avait pas besoin de le déloger, car il l'avait fait tout seul. Sa nouvelle cible était un véritable mystère. Il en savait encore moins à son sujet qu'il n'en avait l'habitude, et pourtant il manquait cruellement de curiosité quand il s'agissait de buter quelqu'un. Tout ce qu'il voulait, c'était savoir comment il s'appelait, à quoi il ressemblait, et où il habitait. A défaut de savoir où il habitait, il se contentait d'un "où traîne t-il souvent". Mais là... niet, que dalle. Deux des informations nécessaires au bon déroulement de l'opération lui manquaient. On n'avait même pas été foutu de lui fournir une photo, et le mec était en cavale. Juste brillant... Il se demandait presque pourquoi il avait accepté. Ah, oui. Il avait pensé que la traque allait être intéressante, et que ça le changerait un peu de la monotonie habituelle dans laquelle il passait son existence.

Il tenait sa première piste On lui avait parlé d'un gars qui cherchait le même type que lui. Un gars qui posait pas mal de questions. Il était moins furtif que le futur mort, Mark Adams. En approfondissant un peu la question, Blake avait réussi à apprendre qu'il s'agissait d'un privé. Harvey Donovan. Puisqu'il passait sa vie à réunir des informations sur le même gugusse que celui que Blake était censé plomber, il aurait vraiment été dommage de passer à côté de l'occasion de lui soutirer des informations. Dès qu'il avait connu ses derniers mouvements, et su qu'il allait emménager dans un hôtel du centre-ville, le métamorphe avait à son tour réservé une chambre dans cet établissement. Il avait déménagé son peu d'affaires plus tôt dans la journée. Ne lui restait plus qu'à s'installer, et se débrouiller pour approcher Donovan sans faire de vagues.

Mains dans les poches, il passa dans le hall d'entrée de l'hôtel Sainte Marie. La réceptionniste sembla comme hésiter, puis elle lui décocha un grand sourire poli, bien qu'un peu nerveux. Il faisait souvent cet effet aux gens...

"Bonsoir, Monsieur Fawkes. La journée s'est bien passée ?"

"Comme sur des roulettes !"

Rien dans l'allure de Blake n'était compatible avec l'ambiance classe et bien rangée qui se dégageait des lieux, et des employés qui se pressaient, guindés même lorsqu'ils faisaient le ménage. Son vieux jean noir était tellement abîmé qu'il semblait presque troué. Ses Dr Martens marrons étaient en lambeaux. Ce jour là il portait un blouson sans manches, dans un vieux cuir épais qui cachait son double holster d'épaules. Il faisait trop chaud à son goût pour rester bras couverts, alors il avait adopté un compromis... De nombreux tatouages ornaient ses bras nus. Il avait même passé ses bracelets de force, vestiges d'une autre époque. Ça lui arrivait de temps à autre, compulsivement. Il n'avait jamais trop compris pourquoi il faisait ça, et puis il s'en fichait pas mal. Ses cheveux étaient mal coiffés pour ne pas changer. Il avait une barbe de plusieurs jours, comme c'était souvent le cas. Il releva des lunettes de soleil énormes dignes de Michel Polnareff. Ça clashait complètement avec le reste de sa tenue. C'était relativement volontaire.

"J'ai une faim de loup... Je pense que je vais passer par le réfectoire avant de monter."

"Ça tombe à point nommé, le service vient de commencer !"

"Ah, je suis en veine ! Merci !"

Il prit la porte qui le mènerait jusqu'à la fameuse cafétéria. Il espérait qu'ils auraient des plats de viande consistants, parce qu'il n'avait pas menti quand il avait dit qu'il était affamé.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3542-blake-davis
 

Hotel St Marie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: ¤ SCENE I: Le quartier des affaires ¤ :: ║Le Centre ville║-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com