AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Une soirée comme on les aime...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Une soirée comme on les aime...   Jeu 3 Avr - 15:46

( Pensant qu'Ivy allait répondre je n'ai pas rep, mais bon du coup je poste au cas où puis c'est fait comme ça. )

Elle était là assise à regarder la porte où était entrée Ailin plus tôt. A ce moment de la soirée, il était impossible pour Leila de dire l'heure qu'il était ni même le temps qu'elle avait passé là à attendre. Cependant si elle avait du donner une réponse à cette question, cette dernière aurait surement été 150 ans. Facile. Son état de choc ainsi que son état de défonce du à sa magie commençait à se modifier. Ça commençait à tourner en eau de boudin, son regard se voulait plus fin et plus provocateur. La nippone commençait à en avoir marre, elle se disait que tout ceci n'était pas sa faute et que ce qu'elle subissait là n'était pas mérité. Et quelque part c'était le cas...En plus son sabre...Il fallait qu'elle le récupère sinon ça risquait vraiment de partir en sucette. Alors qu'elle broyait du noir et qu'elle oubliait totalement qu'elle ne contrôlait en rien la situation la porte s'ouvrait et la Vampire faisait son apparition. Sa mine lui avait semblé meilleure, bien évidemment moins pâle mais autre chose. Elle n'aurait su dire quoi, mais là ça y'est c'était son tour et son cœur se mit à battre. Le flic à la porte s'approcha lui faisant signe de se lever.

Alors que Leila prenait place sur la chaise où fut précédemment assise Ailin, on lui ôtait ses chaines. Ce n'était pas trop tôt. Par réflexe, elle se frotta les poignets et fit quelques mouvement histoire de voir si ces deux fonctionnaient encore. Pour manier le sabre elle en aurait besoin. La gueule de l'avocate ne lui revenait pas, d'ailleurs sa gueule ne devait revenir à personne. Elle lui fit penser à sa prof d'anglais lorsqu'elle était plus jeune. Ce genre de femme froide au travail mais qui en fait est sympa. Mais rien à faire, au boulot ça restait une connasse froide. C'est comme ça qu'elle appelait sa prof, la connasse froide, mais ce n'est pas vraiment le sujet. Ses yeux avant de la fixer avaient fait le tour de la pièce, se tournant même pour vérifier si elles n'étaient bien que deux. Le sang séché sur son visage lui donnait un certain air de sauvageonne, son expression quant à elle lui donnait à tort un air coupable. Pour l'heure, elle voulait rentrer chez elle, elle était fatiguée. Sa voix se fit alors entendre.

" - Bonsoir. "

Elle ne savait absolument pas comment s'y prendre ni comment réagir avec cette personne. Serait-elle capable de la sortir de là très vite ? Surement, si Ailin était sortie pourquoi pas elle ? Peut-être parce qu'elle venait de découper les doigts d'une gamine ? Bon ok, c'était assez pour faire un petit séjour en taule mais il y avait aussi son statut de légitime défense non. Son regard se posait alors dans celui d'Ivy. Alors, et maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
Ivy Palmer
Lionne Blanche
avatar

Lionne Blanche


Identification
Emploi: Avocate de Mina
Age apparent: Vers les 35 ans
Dangerosité:
19/30  (19/30)

MessageSujet: Re: Une soirée comme on les aime...   Mar 8 Avr - 23:29

Ivy pensait en avoir fini. Fini avec cette soirée dégueulasse qui s'éternisait et fini avec cette journée pourrie qui semblait ne jamais vouloir prendre fin. Elle prit le temps de laisser sortir la Vampire, sans y faire plus attention que cela. Elle avait fait sa part du job, elle aurait simplement à signer des papiers, remplir des constats, ce genre de choses. Ca allait encore un peu l'agacer, mais elle savait qu'elle pourrait avoir à traiter avec le gentil Vodoun, alors le plus dur était derrière elle... Enfin, qu'elle croyait. Car on vint installer face à elle, là où siégeait le Travelo juste avant, une jeune femme, la seconde incriminée dans l'affaire.

Palmer releva les yeux, cigna une unique fois des paupières. Elle était incrédule, mais rien ne s'affichait sur son visage, son regard était terne, et elle avait des cernes, naturelles, semblait-il, du moins, comme à son habitude. L'Avocate laissa la Sorcière (ça sentait le Wiccan à plein nez, ça empestait) la saluer, mais elle ne répondit pas. Au lieu de cela, Ivy se redressa, passa sa langue ses dents dans un geste machinal, et avança vers le grand miroir où se cachait certainement encore l'Inspectrice.

"Swanson, c'est quoi ce bordel ?" Sans une once de politesse, elle désigna du pouce, fermant le poing, la femme derrière elle. C'était une blague, vraiment ? Non seulement on l'avait dérangée pour venir plaider la cause d'un Vampire transexuel dans une affaire digne d'une farce, avec une liste de manquements longue comme le bras de la part du BIAS, mais en plus, on sous-entendait qu'elle allait également se farcir la Magicienne ?

- L'avocate de Mme Von Feuerbach a du retard, peut-être pourriez-vous vous en charger ? Répondit la voix de l'agent du BIAIS par l'interphone.

Si l'attitude d'Ivy ne changea pas d'un iota, on perçut tout de même un léger crissement de mâchoire. Ivy Palmer ne traite pas avec les Wiccans. Von Feuerbach ? Mon Cul ! Avec ses yeux bridés, elle n'avait pas l'air d'une Von Quoiquecesoit, et c'était une putain de Sorcière ! La comédie avait assez duré, elle avait fait son boulot, certes à reculons au début, mais c'était tout, elle avait sa dose. Le Conseil le savait, ça, Maître ou pas Maître, elle ne s'occupait pas des affaires de ces êtres qu'elle détestait. Et malheureusement pour Leila, depuis Jarvis et ce qu'il lui avait fait, Ivy n'était pas prête de se montrer plus malléable.

"Hin-Hin, impossible." C'était net, précis. Elle ne reviendrait pas en arrière. Rien ne pourrait la faire changer d'avis. "Je ne m'occupe pas des dossiers Wiccans, Miss Swanson." Mais Palmer se devait cependant de ne pas laisser libre court à ses émotions, aussi avait-elle reprit un ton plus poli, et elle se retourna vers Harry Potter, fourrant ses mains dans ses poches.

"Veuillez m'excuser Melle Von Feuerbach, ça n'a rien de personnel. Mais on m'a mandaté pour un Vampire. Uniquement." Belle pirouette. "Votre avocat va arriver d'ici peu, et je suis persuadée que mon Confrère saura mettre en exergue les nombreux vices de procédures commis par le BIAS ce soir." Cependant, elle n'insista pas et ne lui adressa aucun sourire aimable. C'était un Wiccan. Un vieux reste ancestral opposait les deux races. Mais plus frais dans sa mémoire, dans son coeur, dans ses veines.. Il y avait Jarvis. Plutôt crever que de venir en aide à un sale Sorcier !

"Bonsoir." Fit-elle finalement, après un court moment de silence, comme si elle répondait après tout ce temps à son salut. Un léger signe de tête, et on lui ouvrit la porte de la salle d'interrogatoire, qu'elle emprunta pour sortir, ses pas résonnant dans le couloir en s'éloignant.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t188-ivy-palmer
 

Une soirée comme on les aime...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: ¤ SCENE I: Le quartier des affaires ¤ :: ║Le Centre ville║ :: L'Offensive :: Le Siège du BIAS-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit