AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Préparatifs foireux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Esteban Luz-Descalzo
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Etudiant
Age apparent: 18 (ou moins)
Dangerosité:
14/30  (14/30)

MessageSujet: Préparatifs foireux   Ven 21 Fév - 19:07

"... Non. Non. Impossible. Je ne peux pas sortir dehors comme ça. J'ai l'air parfaitement ridicule. PARFAITEMENT Ri-di-cule..."

Deux doigts contre l'arête fine de son nez, Esteban était cloîtré dans sa chambre, et il se félicitait de ne pas avoir de colocataire pour assister au massacre qui se déroulait devant le miroir de la salle de bain. Affligé, le jeune homme observait son reflet en souffrant d'une honte cuisante. Et il parlait tout seul, aussi. On aurait même pu le décrire à la limite de l'hystérie. Par chance, ses voisins étaient tous déjà partis en soirée, ce qui lui éviterait de se faire traiter une fois de plus de "weirdo blindé de fric" le lendemain matin.

Il s'appuya contre le bord de l'évier et s'approcha de la glace, résolu à se regarder dedans une fois de plus, et si possible d'un autre oeil. Un oeil de vampire? Comment aurait-il pu être capable de voir comme le faisait l'un de ces cadavres ambulants, franchement? Il était humain... Bien incapable d'imaginer comment pouvait penser un monstre. Un enfant du démon... Un...

La panique le submergea, et il se demanda un instant si il n'était pas sur le point de faire une nouvelle crise d'angoisse. Il ferma les yeux et baissa la tête, le temps de quelques amples respirations. Contrôler sa respiration... C'était le seul moyen qu'il avait jamais trouvé pour endiguer les crises les plus faibles. Il était incapable de retenir les autres. Qu'était-il sur le point de faire? Coopérer avec le mal et sans doute vendre son âme au diable. Il aurait pu une fois de plus se lancer dans un débat intérieur déchirant à base de "est-ce que ça en vaut vraiment la peine", mais le temps lui était littéralement compté. Il ne pouvait plus se permettre d'hésiter. Il souffla un grand coup, et lorsqu'il releva la tête, il avait cessé de penser.

Son reflet l'observait d'un œil hagard. Il avait laissé ses cheveux détachés et les avaient coiffés d'une manière qui se voulait branchée mais qu'il jugeait plutôt vulgaire... Par chance il n'avait pas besoin de se teindre les cheveux pour ressembler à un emo. Il les avait naturellement noirs. Le gel coiffant n'avait pas été le seul achat qu'il avait effectué récemment. Rien de ce qu'il portait ne faisait partie de sa garde robe habituelle, du jean slim noir jusqu'aux résilles qui égayaient ses bras, heureusement cachées sous un t-shirt à rayures blanches et noires, auquel se superposait une veste en skai. Seule consolation: cette dernière était plutôt bien taillée pour du prêt-à-porter aussi bas de gamme. Les chaussures gothiques dont il avait fait l'acquisition lui faisaient gagner cinq centimètres et émettaient des "cling cling" métalliques à chacun de ses pas. Quant au trait noir qu'il avait rajouté pour souligner son regard... Ce souvenir était douloureux à évoquer. Il s'était promis que c'était la première et la dernière fois qu'il entrait dans une boutique de cosmétiques pour femmes. L'avantage, était qu'avec sa leucémie, il n'aurait sans doute pas à se parjurer.

"... Et puis zut à la fin!"

Oui, il avait l'air ridicule. Et non il ne voulait surtout pas qu'on le voie comme ça. Mais il était mourant et sur le point d'accomplir l'une des choses qui le révulsaient le plus, le tout de son plein gré, alors que pouvait bien lui faire une tenue peu appropriée face à tout cela?

... ... .. Bien plus qu'il n'aurait voulu l'admettre. Un juron silencieux quitta ses lèvres puis il sortit de la salle de bain en claquant la porte, pour prendre ses clés, les fourrer dans sa poche avec détermination, sortir de l'appartement, fermer la porte et... Ressortir ses clés pour verrouiller. Puis les remettre dans sa poche une nouvelle fois, avec une détermination renouvelée. Il se dépêcha de quitter le campus de peur d'être reconnu malgré la nuit sombre qui s'était déversée sur la Nouvelle-Orléans en l'espace de quelques heures. Enfin, il fut lâché dans les rues de la grande ville, et il respira l'air de la liberté. A vrai dire il ne se sentait pas très libre, car ses poumons galéraient un peu à pomper l'air alentour. L'un des nombreux désavantages à être sur le seuil de la mort, tout ça...

Après quelques minutes de marche, il commença à ralentir la cadence. Il était en train de se rendre compte qu'il n'avait absolument pas préparé son coup. Tout occupé qu'il était à se demander si il "allait le faire" ou non, il n'avait pas pensé à vérifier l'adresse où il était censé se rendre. Parce que bon, il était quand même plutôt nouveau à la Nouvelle-Orléans, et le Quartier Sanglant était le dernier de ceux dans lesquels il aurait voulu mettre les pieds en temps normal. Il se frappa le front d'une main, avec un air dramatique un peu exagéré. Ensuite de quoi il sortit son smartphone et commença à pianoter sur internet... Allons, ça n'allait pas être si compliqué à trouver.

Comme il était immobile depuis un petit moment, un frisson le secoua. La fatigue le faisait voir flou: à cette heure là normalement, il aurait dû dormir depuis longtemps. Esteban n'était pas un couche-tôt, mais sa maladie était éreintante et il lui était difficile de tenir très longtemps éveillé le soir. Il cligna des yeux et fronça les sourcils, alors qu'il tentait de comprendre quelque chose au plan qu'il avait sous les yeux. La forte nausée qui l'avait pris sans prévenir lui rendait l'acte de concentration difficile.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3587-esteban-luz-descalzo
Jaana Svanhilde
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Sans emploi
Age apparent: 16 ans
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Préparatifs foireux   Sam 22 Fév - 12:44

La vampire était parvenue à ses fins, après avoir passé la journée dans une cave poussiéreuse dont les recoins étaient emplis de toiles d’araignées aussi épaisses que de la jute, elle avait finalement réussi à pénétrer une nouvelle fois dans l’appartement qu’elle observait depuis plusieurs jours. Jaana avait déjà remarqué que les jeunes gens qui vivaient là oubliaient fréquemment de verrouiller leur porte d’entrée si bien qu’il ne lui suffisait plus qu’à attendre patiemment que tous soient sortis pour entrer et bénéficier de leur confort.

La jeune femme avait dû retrouver ces habitudes après la disparition de Frédéric, son calice, et disposait maintenant d’une multitude d’adresses où se rendre afin de se laver ou d’emprunter quelques affaires sans se donner plus de mal qu’en poussant leur porte. Elle avait remarqué que le vendredi soir, beaucoup de jeunes du campus et de ses environs quittaient précipitamment leur appartement en trainant derrière eux une valise plus ou moins remplie, laissant bien souvent la porte ouverte derrière eux pour peu qu’ils vivent en collocation. La vampire saisissait alors l’occasion et entrait pour se laver, se coiffer ou voler quelques vêtements. Parfois même elle repartait avec une des clés de l’appartement, négligemment posée dans une coupelle à l’entrée.

C’est donc toute pomponnée que Jaana sorti du bâtiment avec des airs de propriétaires après avoir glissé l’une de leurs clés dans la petite bourse en tissus qu’elle gardait sous ses jupes. La jeune femme s’était parfumée et avait prit le temps de bien démêler ses cheveux après la douche si bien qu’ils volaient derrière elle en laissant dans leur sillage une bonne odeur de shampoing. Elle était bien décidée à chasser ce soir et se mit rapidement à la recherche d’un Vamps Fan ou d’une quelconque victime, même si elle n’avait nul besoin d’artifices pour capturer sa proie, cela lui faisait du bien de prendre soin d’elle quand elle en avait l’occasion.

Elle n’avait pas encore quitté la rue qu’elle croisa un adolescent au look typique des adorateurs de buveurs de sang. Il avait une odeur bizarre que la vampire ne se souvenait pas avoir déjà rencontré.

« Est-ce un faë ? »

Jaana interrogeait sa fille comme si la petite pouvait en savoir d’avantage qu’elle sur les créatures qui avaient débarqué à la Nouvelle Orléans. La vampire était intriguée par ces créatures et impatiente d’en goûter une.

« Il a une odeur très étrange et il n’a pas l’air en grande forme… Il ferait un très mauvais repas, sauf s’il est vraiment faë. »

Le garçon avait l’air d’être complètement perdu et vraiment pas dans son assiette, ce qui l’excluait quelque part du dîner de la belle, persuadée qu’elle n’aurait aucun mal à trouver meilleurs met à se mettre sous la canine. De plus, il n’était probablement pas majeur… Non pas que Jaana se soucia des lois, elle n’était vraiment pas à cela près et estimait que rien n’avait le droit de s’interposer entre elle et le repas qu’elle s’était choisi, certainement pas le repas lui-même. Elle s’avança malgré tout vers le garçon aux vêtements étranges.

« Etes-vous perdu ? »

Elle ne le questionna pas sur son état, elle n’était pas aveugle et n’avait pas besoin de sa réponse pour constater qu’il était malade.


HRP : Sorry, je suis vraiment rouillée ^^’
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t1585-jaana-svanhilde#28130
Esteban Luz-Descalzo
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Etudiant
Age apparent: 18 (ou moins)
Dangerosité:
14/30  (14/30)

MessageSujet: Re: Préparatifs foireux   Sam 22 Fév - 13:58

[t'inquiète pas c'est nickel :) ]

Tout concentré qu'il était à tenter de lire le plan du quartier - et l'intelligence spatiale n'était pas son fort - Esteban n'avait pas entendu la nouvelle venue arriver. Résultat, lorsqu'une voix résonna dans son oreille, lui indiquant la présence d'une femme à quelques centimètres de sa propre carcasse, le jeune homme sursauta et échappa un cri de souris qui lui donna envie de se frapper lui-même à coup de massue histoire de s'enfoncer tout de suite six pieds sous terre, là où il allait de toute façon être d'ici quelques mois.

Alors qu'il se retournait, son regard clair et toujours aussi hagard croisa celui d'une fille qui ne devait pas être beaucoup plus vieille que lui. Plus jeune en fait. Ou bien alors, pas du tout. La première pensée qu'eut Esteban fut qu'il n'avait jamais rencontré une fille aussi belle que celle-ci, et dotée d'une grâce, d'une classe, telle que la sienne. L'admiration s'envola bien vite néanmoins, tandis que son cerveau complétait les trous dans son raisonnement: ses cheveux n'était pas loin d'être blancs, ce qui était assez inhabituel pour une adolescente. Ses yeux étaient d'un bleu encore plus clair que le vert des siens. Elle était pâle. Juste... Blanche en fait. D'une beauté froide, qui lui rappelait celle, tragique, d'une morte apprêtée pour son enterrement.

L'émerveillement sur ses traits se mua lentement - et d'une façon plutôt comique - en une terreur écrasante. Il se fit violence pour retenir le gémissement qui luttait pour sortir de sa gorge. Il révisa son ordre de priorités: Un, éviter de se faire dessus. Ça manquait de classe et il avait l'air déjà suffisamment débile comme ça. Deux, ne pas échapper de sons débiles non plus. Trois, arrêter d'avoir l'air complètement terrorisé face à ce... cette... Enfin. Il n'en avait même pas la certitude, mais il n'imaginait pas que cette fille puisse être vivante. A moins qu'elle fut l'une de ces nouvelles créatures de cauchemar dont la télé n'arrêtait pas de parler en ce moment - dieu merci, grâce à cela, on avait cessé de passer les nouvelles du procès, et les interminables interviews auxquelles lui et son géniteur avaient dû se soumettre.

Il prit une grande inspiration et tenta d'avoir l'attitude qui allait avec son accoutrement. C'était peine perdue: il était très mauvais acteur. Il bredouilla un moment, jusqu'à être en colère contre lui-même et échapper un long soupir énervé. L'avantage c'est qu'après ça, il avait retrouvé son rythme de respiration normal. Extrêmement gêné par son comportement, il lança un regard honteux sur la jeune fille, qui contrastait pas mal avec l'air sérieux qu'il essayait de se donner - sa voix avait soudainement baissé de quelques tons, comme pour compenser ses précédentes réactions de trouillard. Demain n'était pas la veille où il parviendrait à être crédible, et encore moins "badass"...

"Désolé. Je voulais dire que je cherchais le Quartier Sanglant... Vous ne sauriez pas où il se trouve par hasard?"

Allez. Il avait presque réussi à s'exprimer de manière posée. Il avait été incapable de masquer entièrement les tremblements de peur dans sa voix, mais il ne s'était pas si mal débrouillé. Maintenant, il fallait qu'il garde cette attitude. Vu la tête qu'elle avait, Esteban était prêt à parier que la fille saurait l'amener jusqu'à sa destination... A condition qu'elle en ait l'intention? Le sang quitta son visage et il fut obligé d'avaler sa salive. Il venait de se rendre compte qu'ils étaient seuls, dans une rue sombre et inanimée... Loin des quartiers où la vie nocturne battait son plein. Un endroit parfait pour se faire assassiner, en somme. Vite! Il fallait qu'il trouve le moyen de l'intéresser suffisamment pour qu'elle songe à ne pas le tuer tout de suite. Après tout, on ne pouvait pas faire confiance à un vamp. Ces créatures étaient violentes et assoiffées de sang. Ça n'était jamais bon de perdre son âme... Avant même que son cerveau daigne se mettre en route, un flot de paroles rapide quittait ses lèvres:

"... Ecoutez j'ai pas mal d'argent sur moi. ENFIN PAS SUR MOI. Sur mon compte. Bref. Je peux vous payer un verre si vous voulez. Enfin ça tout le monde peut le faire vous me direz... Je peux vous payer quelque chose de mieux! Tout ce que vous voulez en fait..."

... Mais s'il vous plait laissez moi la vie sauve. Il le pensait tellement fort qu'on aurait presque pu l'entendre. Il espérait néanmoins que la fille prendrait ça pour un "vous êtes tellement trop belle que je refuse de vous laisser partir sans vider mon porte-monnaie pour vos beaux yeux" qui correspondait nettement mieux au personnage qu'il était en train d'essayer de jouer...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3587-esteban-luz-descalzo
Jaana Svanhilde
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Sans emploi
Age apparent: 16 ans
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Préparatifs foireux   Mer 26 Fév - 19:00

Le jeune homme sursauta quand la vampire lui adressa la parole reculant d’un pas par la même occasion. Cette dernière, qui ne s’attendait certainement pas à une réaction de ce genre de la part d’un garçon ayant tout l’air de chercher le vampire, ne put s’empêcher de rire. Reprenant un peu de contenance, il l’observa de ses yeux maquillés écarquillés avec émerveillement d’abord puis avec horreur quand il réalisa que Jaana n’était pas une femme comme les autres.

Une succession d’émotions contradictoires semblèrent passer sur le visage juvénile du garçon, la belle les observa sans mot dire, le laissant remettre un peu d’ordre dans son esprit et choisir laquelle lui convient le plus. Il mit un petit moment à faire son choix selon la vampire qui le regardait en levant un sourcil. Il bafouilla quelques mots inintelligibles avant de demander à demi ton la direction du quartier sanglant.

« Je connais très bien ce quartier et je m’y rendais justement. Nous pouvons faire le chemin ensemble si vous le souhaitez. »

Quelque chose lui disait qu’elle allait regretter d’avoir proposé son aide au jeune homme à l’odeur étrange, mais la curiosité et l’envie d’en apprendre plus et peut être de rencontrer son premier faë supplantait tous ses doutes.

« Si j’étais vous, je ferais un peu plus attention à ma voix. Elle tremble et les enfants effrayés n’attirent pas vraiment les vampires. »

D’un coup, toute couleur quitta la visage du gothique et Jaana crut bien qu’il allait lui rendre son repas dessus ou faire un malaise. Ses yeux bougeaient en tous sens et la jeune femme comprit qu’elle était la cause de cette agitation. Elle sourit malgré elle face à ce comportement typique d’une proie prise au piège. La faim de la belle morte, qui ne s’était pas encore nourrie, commença à la titiller méchamment. Ce sourire acheva de faire perdre tout courage à l’inconnu dont les mots se mirent à déferler hors de sa bouche en un raz de marée sans aucun sens. Espérait-il qu’un peu d’argent puisse suffire à le sauver ? Cesserait-il de se nourrir si on lui proposait une coquette somme ?

« Pour qui me prenez-vous ? Vous pensez réellement pouvoir arriver à quelque chose en réagissant comme cela ? Je ne veux pas de votre argent. »

Sa fierté piquée au vif, Jaana perdait patience. Le seul argent dont elle pouvait éventuellement besoin c’était celui qui lui permettrait d’atteindre plus facilement son créateur, et encore… Nul ne pouvait être certain de l’utilité de ces billets verts dans sa chasse séculaire.

« Evitez de jouer un rôle si vous n’êtes pas prêt à l’assumer jusqu’au bout. »

Agacée, la vampire se retint de punir son interlocuteur en se servant de lui comme casse-croûte et saisit sa fille par la main en prenant la direction du Quartier Sanglant.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t1585-jaana-svanhilde#28130
Esteban Luz-Descalzo
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Etudiant
Age apparent: 18 (ou moins)
Dangerosité:
14/30  (14/30)

MessageSujet: Re: Préparatifs foireux   Mer 26 Fév - 21:21

Elle connaissait très bien la direction du Quartier Sanglant. Ha... Haha.. Ha. Voilà qui confirmait les doutes du jeune homme quant à la nature de cette rencontre! Par un quelconque miracle il parvint à retenir sa vessie, mais son esprit quant à lui s'affolait comme un petit oiseau. Pour cette raison peut-être, il oublia d'être vexé par la remarque du vampire qui l'avait quand même traité "d'enfant effrayé". Typiquement le truc qu'il aurait dû prendre mal. A la place, il se mit à débiter un nombre incalculable d'âneries concernant son compte en banque bien fourni. Par là il s'assurait une chance de survie - pensait-il. Il était un Luz-Descalzo. Un Luz-Descalzo était plus utile vivant que mort, ne serait-ce que pour les fonds presque illimités qu'il était capable de fournir au besoin.

Evidemment, Esteban pensait comme un norme, et il ne s'était pas imaginé qu'un outre puisse être si différent d'un humain lambda que l'appât du gain ne lui ferait aucun autre effet que de l'énerver. Son visage se décomposa dans une expression d'effroi mêlée de pure incompréhension. C'était la première fois de sa vie qu'on refusait son argent... Quand il s'était lancé dans cette affaire de vamp, il avait peur, mais il s'était dit que son porte-monnaie lui servirait de filet et qu'au final, il s'en sortirait toujours à peu près bien. D'un coup, il n'était plus sûr de rien. Il était presque aussi pâle que son interlocutrice quand il répondit d'une voix blanche:

"Mais... Enfin..! Je..."

Il se fit finalement rabattre le caquet au sens figuré comme au sens propre - à en croire la manière abrupte dont il ferma la bouche. Aussi diabolique que fut la nature de cette fille, elle avait tout à fait raison. Il fallait qu'il assume. Il n'avait pas fait tout ça pour rien. Il avait pris l'une des décisions les plus difficiles de sa vie quand il avait choisi de se rapprocher des vampires - voire peut-être de devenir l'un des leurs - si cela pouvait lui permettre d'aller jusqu'au bout de son procès. N'était-il pas ridicule qu'il perde sa chance maintenant parce qu'il avait peur? Et de quoi avait-il peur au juste? De mourir? Quelle blague! Il était de toute façon condamné. Vu le pourcentage de chances risible pour que l'affaire Luz-Descalzo soit résolue avant son décès, il ne risquait presque rien à se jeter dans la gueule du loup sans précautions.

Soudain gonflé à bloc, le jeune homme eut une ample respiration. Il fronça les sourcils. Ses entrailles étaient remplies de serpents gelés et ses mains tremblaient un peu sans qu'il puisse le contrôler, mais il avait retrouvé sa détermination. Il ne se demanda même pas pourquoi le vampire s'éloignait de lui en tenant le vide par la main. Ce qu'il voyait, c'était qu'il était en train de perdre sa chance sans même avoir cherché à la saisir. Il pressa le pas pour la rattraper, puis reprit un rythme de marche normal dès qu'il fut à côté d'elle. Il ne la toucha pas, car c'était trop lui demander, et il pensait qu'elle réagirait mal de toute façon. Cette fois, il comptait bien faire un peu meilleure impression. Pour commencer il fallait qu'il cesse de trembler comme une loque et d'avoir l'air terrorisé. Comme le détail de la discussion lui revenait clairement maintenant qu'il ne paniquait plus, il fourra les mains dans ses poches avec vigueur et prit un air pincé , à la fois snob et boudeur. Cet air là, il le maîtrisait à la perfection. Il lui permit de lancer un regard colérique en direction de la demoiselle. Il pensait que ça lui donnait l'air plus adulte. En réalité il ressemblait juste au gosse capricieux qu'il continuait d'être en dépit des droits qu'il avait acquis depuis son dix-huitième anniversaire.

"Très bien! Si vous le prenez comme ça, c'est tant pis pour vous! De toute façon je vous suis quand même. D'ailleurs, je vous prie de changer de ton! Je suis majeur, et je sais très bien ce que je fais!"

Majeur ça oui... Il l'était. Par contre quant à savoir ce qu'il faisait... Il en était déjà beaucoup moins sûr. Il avait un peu l'impression d'être acteur d'une sorte de suicide scénarisé....
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3587-esteban-luz-descalzo
Jaana Svanhilde
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Sans emploi
Age apparent: 16 ans
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Préparatifs foireux   Jeu 27 Fév - 15:51

La vampire s’éloignait en tenant sa fille par la main, elle avait déjà mit dans un coin de sa tête ce gringalet à l’accoutrement bizarre incapable de savoir ce qu’il voulait. Qu’il la suive trouve le Quartier Sanglant tout seul ou qu’il se perde, cela importait peu et ne lui couperait pas l’appétit. Jaana l’entendit courir derrière elle et elle fut tentée de profiter de sa vitesse vampirique pour le semer.

La jeune femme ne lui accorda pas plus d’attention qu’à une fourmi, le garçon ne pouvait certainement pas être un faë. Dans la tête de la belle, ces créatures devaient d’être intéressantes et séduisantes et non pas ressembler à un adolescent mal dans sa peau.

« Il n’est décidément pas très malin… » chuchota-t-elle à sa fille.

Le garçon avait enfoncé ses mains dans ses poches avec une attitude de rebelle et la foudroyait du regard, comme s’il espérait réellement impressionner la demoiselle qui réagit en lui lançant un regard narquois. Elle le trouvait si ridicule qu’elle ne parvint pas à retenir son rire lorsqu’il riposta. Le rire cristallin dénotait avec le reste de son visage qui n’exprimait rien d’autre que du désintérêt à l’égard de l’adolescent. Jaana cessa brusquement de rire et son regard, braqué sur le faux faë, trahissait la fêlure de son esprit.

« Cessez de m’importuner moucheron. Nous avons mieux à faire que de vous écouter jacasser. S’il suffisait d’être majeur pour devenir intéressant cela se saurait… Vous feriez mieux de rentrer vous débarbouiller. »

La jeune femme pressa le pas, s’offrant par la même occasion quelques secondes de répits, loin de ce garçon bizarre. Elle ne comprenait pas ce besoin futile qu’il avait à vouloir être considéré pour un adulte ni même son envie de prouver des choses.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t1585-jaana-svanhilde#28130
Esteban Luz-Descalzo
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Etudiant
Age apparent: 18 (ou moins)
Dangerosité:
14/30  (14/30)

MessageSujet: Re: Préparatifs foireux   Jeu 27 Fév - 16:28

Incrédule, Esteban laissa son expression défiante fondre comme neige au soleil alors que la jeune femme éclatait d'un rire froid comme des pics de glace enfoncés dans sa poitrine douloureuse. Bientôt départi de toute la confiance en lui qu'il avait réuni pour rattraper le vampire, il resta figé avec une expression qui trahissait son impuissance. Franchement, il faisait ce qu'il pouvait là... Généralement il ne faisait pas cet effet là aux gens. Enfin si mais pas aussi vite quoi... Est-ce qu'il s'était à ce point planté? Comment fallait-il réagir pour plaire à un vampire au juste?

Elle avait repris la route, plus vite. Il pouvait la laisser partir et tenter de trouver le Quartier Sanglant par lui-même, ou bien obéir à son corps exténué et rentrer dormir... Ou bien insister. La dernière solution ne semblait pas être la meilleure. De manière évidente, il n'avait pas réussi à plaire à cette fille et maintenant qu'elle le jugeait inintéressant, il allait avoir du mal à la  faire changer d'avis. Pourtant quelque chose le poussait à continuer. Il avait le sentiment que si il n'y arrivait pas maintenant, il n'y arriverait jamais. Pitié... Il ne voulait pas être forcé de passer par l'Eglise Eternalis. Sa dignité n'y survivrait pas.

Une fois de plus il pressa le pas, mais il devait presque courir cette fois, et ça n'était pas facile pour lui. Sa respiration était difficile  - ce qui s'entendait. Son teint pris rapidement une couleur grisâtre et la tête commença à lui tourner. Essoufflé mais pas prêt à lâcher l'affaire, il décida de tenter une nouvelle approche. La claque qu'il venait de se prendre l'avait totalement refroidi. Elle avait carrément réussi à lui faire oublier qu'il avait la trouille. Du coup, sa voix était soudain beaucoup plus posée et avait perdu ses accents geignards - ce qui n'était sans doute pas plus mal.

"... Écoutez. Trouvez moi inintéressant si vous voulez, vous n'êtes ni la première ni la dernière. De toute façon je ne sais pas ce qu'il faut faire pour paraître intéressant auprès des.. gens comme vous. Sinon je n'aurais très certainement pas enfilé ces vêtements avilissants !"

Il fut obligé de faire une pause pour respirer, sous peine d'avoir un malaise.

"Je suis désolé, d'accord? Vous pouvez m'insulter autant que vous voudrez sur le chemin... Si vous voulez, je me la ferme et je me contente de marcher. Mais laissez moi vous suivre s'il vous plait. Si ça n'était pas important, je ne serais pas ici, vous pouvez me croire."

Il regardait le sol tandis qu'il avançait, se retenant de toucher la croix en argent qu'il portait en dessous de son T-shirt. Il avait le réflexe de la prendre entre ses doigts dès qu'il était un peu perdu, mais à côté d'une mort-vivante, ça n'aurait certainement pas été du meilleur goût. Ça lui coûtait de se rabaisser - et de se laisser rabaisser - de la sorte. Néanmoins ce procès était plus important que son égo. BEAUCOUP plus important. Que resterait-il de son amour-propre une fois qu'il se serait changé en monstre?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3587-esteban-luz-descalzo
Jaana Svanhilde
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Sans emploi
Age apparent: 16 ans
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Préparatifs foireux   Lun 10 Mar - 14:12

Trop gâté ? Habitué à ce qu’on lui mange dans la main à cause de son porte feuille ? Quoi qu’il en fut, les piques de Jaana parvinrent à faire disparaitre cette expression de suffisance et de caprice de son visage. Le sourire aux lèvres, Jaana s’éloignait en pressant le pas. Cette accélération de cadence ne lui demandait aucun effort mais il demanderait au pauvre humain de s’essouffler un peu s’il souhaitait la rattraper. Un moyen mesquin comme un autre pour lui faire réaliser à qui il avait affaire. On ne parlait pas ainsi à Jaana Svanhilde de son vivant et encore moins dans sa mort.

Elle riait doucement en l’entendant peiner à la rattraper et trouvait extrêmement amusant que ce personnage soit désespéré à ce point. Les vampires ne manquaient pas à la Nouvelle Orléans, surtout pas en cette heure précise, il aurait été beaucoup plus simple pour lui de trouver quelqu’un d’autre pour s’occuper de lui, et pourtant… Peut-être était-ce l’apparence juvénile ou simplement le sexe de Jaana qui lui inspiraient confiance. Ou peut-être n’avait-il tout simplement pas le courage de demander de l’aide à un autre monstre.

La blonde ne l’écoutait plus que d’une oreille, malgré le ton résigné qu’il avait prit, le garçon continuait de se placer en victime.

« Des gens comme moi ? »

Elle s’arrêta brutalement, sa voix résonnant dans la ruelle peu fréquentée. Elle fit un pas en direction du garçon, ses yeux bleus semblant prêts à lancer quelque éclair droit sur la tête de l’étranger. Il la dépassait facilement d’une tête mais il lui fallait beaucoup plus que cela pour l’intimider.

« Que croyez vous que je sois ? Je ne suis PAS comme les autres ! »

La jeune femme était très fâchée qu’on puisse la mettre dans le même sac que tous ces monstres qui peuplaient le Quartier Sanglant. La colère qui transparaissait de sa posture ne correspondait pas à l’absence de couleur de sa peau, elle était rouge de colère et pourtant ses joues restaient blanches comme la craie. Il fallait qu’elle trouve quelqu’un pour la nourrir. Les bras croisés et les sourcils froncés, elle reprit son chemin sans prendre la peine de répondre aux mots d’excuse du garçon.

« Estimez-vous heureux d’avoir une odeur étrange sans quoi je n’aurais pas hésité un seul instant à vous attraper la gorge. »

Jaana aurait voulu le laisser planter là, comme l’idiot qu’il était. Mais cela ne l’aurait pas sauvé de toute façon, il y aurait toujours un autre monstre pour le guider en enfer. Son visage était fermé et ses sourcils froncés alors qu’ils marchaient côte à côte, en silence. Elle ne lui posa pas les questions qui lui brûlaient les lèvres, ne le questionna pas sur ce qui pouvait motiver pareil désir, ce n’était pas à elle de faire le premier pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t1585-jaana-svanhilde#28130
Esteban Luz-Descalzo
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Etudiant
Age apparent: 18 (ou moins)
Dangerosité:
14/30  (14/30)

MessageSujet: Re: Préparatifs foireux   Lun 10 Mar - 19:04

Franchement, tout ce qu'il voulait, là, c'était que cette vampire le laisse la suivre. Une fois dans le Quartier Sanglant, si elle ne voulait plus de lui, il la laisserait tranquille. Décidément, ce n'était pas sa  semaine... Ni son mois. Il faisait tout de travers ! Et le pire c'est qu'il ne comprenait absolument pas ce qu'il avait fait de mal dans ce cas précis. Sa dernière tentative était aussi désespérée qu'elle lui paraissait pathétique. Et même comme ça, il avait réussi à l'énerver.

Elle fit un pas vers lui, il recula de deux, en émettant un bruit étranglé. Effrayé par une adolescente qui faisait une tête de moins que lui... Oui ! Mais elle n'était pas humaine, alors il avait bien le droit de l'être ! Son cœur battait à tout rompre. Entre la peur et l'essoufflement, il tirait un peu trop sur son organisme. Le résultat fut qu'il eut un vertige qui faillit l'envoyer par terre.

"AAH ! Je suis désolé ! Vraiment désolé ! Je ne savais pas je n'avais pas l'intention de vous vexer !"

... Non et puis comment voulait-elle qu'il sache exactement ce qu'elle était, celle là alors ? Il venait de la rencontrer, et il n'avait jamais vu de vampire avant ! Dans un autre contexte il se serait énervé mais elle avait l'air très soupe au lait, en plus d'être sans doute très dangereuse. C'était irritant mais il ne fallait surtout pas qu'il le lui fasse comprendre. A défaut de mieux, il l'écrasa. Les menaces qu'elle venait de proférer étaient très inquiétantes, et Esteban la croyait sur parole lorsqu'elle se disait prête à lui sauter dessus. Tous les vampires étaient-ils violents à ce point ? Allait-il devenir comme ça lui aussi... Si il trouvait quelqu'un qui voulait bien le transformer ? Il commençait à douter de sa capacité à arriver à ses fins. Première rencontre, premier échec. Qu'allait-il se passer si aucun vampire ne daignait répondre à sa requête ?

La gorge nouée, il avala sa salive. Il était terrorisé, mais incapable de se taire. Surtout qu'elle ne lui avait pas explicitement demandé de la fermer. Parler lui permettait d'évacuer sa tension. En plus, elle avait dit quelque chose qui l'avait beaucoup intrigué. Peut-être avait-il trouvé le moyen d'ouvrir une conversation un peu plus constructive que les précédentes. Peut-être pas. Elle était, à ses yeux, totalement imprévisible. Et il ne savait vraiment pas quoi dire pour la satisfaire.

"Une odeur étrange ? Qu'entendez-vous par là ? J'espère que ça ne vient pas de ce produit infect..."

Dégoûté, il repoussa une mèche de cheveux qui lui chatouillait la joue depuis tout à l'heure de façon très énervante. C'était la première et la dernière fois qu'il utilisait du produit coiffant. Il se mit à prier pour ne rencontrer personne qu'il connaissait déjà une fois arrivé dans le Quartier Sanglant. La nuit, c'était un endroit réputé pour être très vivant... Ou mort-vivant. Ça allait faire scandale si on le voyait dans cette tenue au milieu des sangsues. Pris d'une soudaine paranoïa, il jeta un regard inquiet derrière lui. Pouvait-il vraiment demander..? Et si elle s'énervait encore, sous prétexte qu'il essayait de l'utiliser, ou quelque autre idiotie de cet acabit ?

"... Dites. Auriez-vous l'obligeance de me dire si quelqu'un nous suit ? Il n'y a pas de clics d'appareils photos ou ce genre de choses n'est-ce pas ? Vous êtes capables de le savoir, non ? Euuh... Enfin vous pouvez aussi ne pas répondre si euh... ça... vous énerve hein... Parce que je ne veux vraaaiment pas vous énerver..."

Il se mordilla la lèvre en songeant qu'il aurait peut-être dû se taire. Reste qu'il était vraiment inquiet. On ne savait jamais vraiment à quoi s'attendre, avec les journalistes et les paparazzis.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3587-esteban-luz-descalzo
Jaana Svanhilde
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Sans emploi
Age apparent: 16 ans
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Préparatifs foireux   Dim 16 Mar - 19:03

Trop gâté ? Le garçon se comportait comme une personne persuadée que l’argent pouvait venir à bout de tous les problèmes et de toutes les situations délicates que la vie pouvait placer sur son chemin. Jaana eu un élan de fierté en constatant qu’elle était parvenue à effacer l’orgueil de ce petit visage trop maquillé.

Le monstre assoiffé se régalait d’avance à l’écoute de la mélodie farouche du cœur du garçon. Sans en avoir conscience, sa langue vint glisser sur ses lèvres, impatiente à l’idée de peut-être goûter son premier faë.

« Il faut réfléchir avant de parler, petit. Il ne faudra pas venir se plaindre ensuite si de mauvaises choses finissent par se produire. »

Se faisant, elle diminua encore la distance qui les séparait, son regard ne quittait plus la pulsation dans le cou de l’adolescent. Il sentait la peur et cette odeur, particulièrement appétissante, exacerbait celle de son sang. Inconstante, elle ne savait si l’effluve devait l’affamer ou au contraire la rebuter. Et s’il n’était pas faë ? Et s’il transportait quelque virus capable de l’atteindre elle ? On lui avait parlé de l’affaire du sang contaminé après tout… La remarque du garçon, destinée à justifier cette fragrance, lui mit la puce à l’oreille.

« Ne me prend pas pour une imbécile ! Ce ne sont pas ces produits qui ont attiré mon sens mais bien ton sang ! »

Alors qu’elle s’énervait, son accent ressortait encore plus que d’habitude, et elle réalisa alors qu’elle ne le sentait pas mentir. Son corps ne cherchait pas à la tromper, même si cela était difficile à juger du fait de son excitation.

« Vous n’êtes pas faë ? »

Elle crut avoir visé juste quand il se recroquevilla en observant autours de lui. Un petit sourire prit place sur son visage alors qu’elle sautillait de joie en claquant des mains. Elle avait déjà mis la main sur l’une de ces créatures ! Jaana passa brusquement d’un visage haineux et dangereux à celui d’une jeune fille heureuse.

« Oh je comprend, vous ne voulez pas que cela se sache… Nous sommes seuls, il n’y a pas d’inquiétudes à avoir. »

Excitée à l’idée de s’être trouvé un faë en si peu de temps, qui plus est un faë semblant être en quête du plaisir des crocs, elle approcha son visage du sien, usant probablement de son charme vampirique pour le calmer, et fini par en conclure qu’une fois débarbouillé et débarrassé de ces habits ignobles il pourrait faire un bon repas. Pas friande des enfants pour un sou, elle n’allait pas faire la fine bouche tant que ce dernier était un faë. Elle prit alors la direction du Quartier Sanglant, d’un pas un peu plus « normal » pour lui permettre de la suivre afin que tous puissent se rendre compte que Jaana avait attrapé un gros morceau.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t1585-jaana-svanhilde#28130
Esteban Luz-Descalzo
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Etudiant
Age apparent: 18 (ou moins)
Dangerosité:
14/30  (14/30)

MessageSujet: Re: Préparatifs foireux   Dim 16 Mar - 20:30

Réfléchir avant de parler, réfléchir avant de parler... D'accord ! Ça n'était pas son fort, mais là même en réfléchissant, il ne voyait pas vraiment comment il aurait pu deviner qu'elle allait s'énerver parce qu'il la comparait à ses semblables... C'était bien un vampire, non ? Il n'y avait pas plusieurs types de vampires quand même ? En fait, il n'en savait strictement rien... Il faisait une pitoyable "ex-recrue potentielle" du TPH, tiens... Mais enfin, il avait eu d'autres chats à fouetter que de se renseigner sur des créatures dont il avait toute sa vie appris à juger l'existence comme une aberration !

Voilà qu'elle s'approchait et s'énervait encore. Pâle, Esteban se retint d'esquisser un nouveau pas en arrière. Si ils continuaient à jouer à ce petit jeu longtemps elle allait finir par le mettre le dos au mur au sens propre du terme, et il n'était pas sûr d'avoir envie d'être coincé entre un mur et un vampire... Il rentra à la tête dans les épaules, ses yeux s'écarquillèrent, ses pupilles s'agrandirent, et son cœur se mit à battre si rapidement qu'il crut qu'il allait s'évanouir. Il resta debout, même si il n'avait pas l'air au mieux de sa forme. Ses lèvres s'entrouvrirent, son visage se décomposa, faute à une surprise qui se mua bientôt en désarrois. Son sang avait une odeur bizarre ? Mais pourtant il était juste humain ! Ah, oui. Et il avait une leucémie. Mince. Cette "odeur" pouvait-elle être due à la maladie ? Mais... C'était dégoûtant ! Cette idée lui retourna l'estomac. Il avait l'impression d'être en train de pourrir de l'intérieur. Quelque part dans sa tête, cette idée renforça l'urgence qu'il ressentait de se faire transformer. Son esprit combattit ce sentiment pour le tuer dans l'œuf. Il détestait l'idée d'être malade, mais devenir vampire n'allait très certainement pas le guérir... Il serait mort, ce qui était sans doute pire que d'être agonisant. Troublé, il songea tout de même à répondre à la question absurde que la créature lui posait. Lui, un faë ? Ah ! Il ne se serait jamais imaginé qu'elle puisse avoir une idée si saugrenue ! Il leva un sourcil incrédule.

"Je crois que vous n'y êtes pas..."

Rapidement l'idée lui vint à l'esprit qu'il pouvaient être suivis et qu'il serait juste inadmissible que les journalistes le trouvent dans cette situation. Cela ferait un véritable scandale ! Et comment réagiraient ses amis ? Sans même parler d'une 'amie' récente à qui il tenait énormément à plaire... Oooh, non. Il mourrait certainement de honte avant même que le cancer n'ait raison de lui, si sa petite escapade nocturne venait à être rendue publique. Il voulut donc s'assurer du fait qu'il était en sécurité, et ne trouva rien de mieux à faire que de poser cette question à celle qui, en théorie, devait être la plus à même d'y répondre. Esteban cligna des yeux, et sentit ses cheveux se dresser sur sa tête. La dame blanche venait de changer d'expression. Le contraste entre ses précédentes colères méprisantes et la joie malsaine qu'elle arborait maintenant n'était pas uniquement saisissante, mais aussi tout bonnement effrayante. Elle ressemblait à une aliénée... Était-elle folle ? Mais pouvait-on être sain d'esprit lorsqu'on était un cadavre sur pattes assoiffé de sang ? La gorge du jeune homme se noua. Une fois encore, il se posa la question de savoir ce qui adviendrait de lui une fois qu'il serait à son tour changé en monstre. Son anxiété n'eut pas le temps de le faire se sentir mal. Tandis qu'il regardait le vampire dans les yeux, il se sentit partir. Ses prunelles étaient étonnamment claires... La fascination qu'elles exerçaient sur lui le forçaient à cesser de réfléchir, et il sentait sa respiration devenir plus ample, plus lente. Mais quelque chose lui échappait...

Le regard dans le vide, l'air totalement à l'ouest, Esteban recommença à avancer lorsqu'il vit qu'elle se remettait en route. Il était content de savoir que les journalistes n'étaient pas là... Il sursauta sans prévenir, sembla comme se réveiller d'un rêve. Il venait de se souvenir de ce qui n'allait pas - outre le fait que son interlocutrice était folle à lier, et de nature démoniaque.

"Oh ! Mais vous êtes vraiment persuadée que je suis un faë en fait ?"

Cette exclamation n'avait pas été la meilleure idée du monde. Il se rattrapa en rajoutant à la va-vite :

"... Ce n'est pas le cas, mais je peux peut-être vous aider à en trouver un, puisque vous avez l'air d'y tenir !"

Avait-il trouvé une monnaie d'échange..? Il n'aimait pas marchander, mais là, c'était pour la bonne cause.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3587-esteban-luz-descalzo
Jaana Svanhilde
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Sans emploi
Age apparent: 16 ans
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Préparatifs foireux   Mer 26 Mar - 17:33

Toute à sa joie d’avoir trouvé un faë, et un faë tenté par la morsure des vampires qui plus est, Jaana n’écoutait plus le garçon. Elle avançait d’un bon pas sautillant et chantait doucement sa joie dans sa langue natale. Bien sûr la jeune femme ne s’attendait pas à ce que les nouveaux Outres aient cette odeur, elle imaginait plus quelque chose de boisé, de naturel, quelque chose de sauvage sans pour autant être métamorphique. Une odeur entêtante, savoureuse pour un sang on ne peut plus délicieux. Elle en salivait d’avance. Mais avant le repas, il lui fallait mener à bien sa nouvelle mission qui était de guider le jeune faë dans le quartier vampirique et accessoirement de se pavaner devant la populace aux longues canines.

Le visage de Jaana affichait cette fois une expression plus humaine et beaucoup moins cruelle. On aurait presque pu la croire vivante si sa peau n’avait pas été si pâle et sa mise si atypique. Elle souriait, ses traits détendus et sereins, et se crispa en quelques secondes lorsque l’étonnement du garçon se fit plus insistant.

« Comment cela ? Bien sûr que je vous crois faë ! Vous n’auriez tout de même pas osé me faire croire le contraire ? »

Elle fronçait les sourcils et ses yeux lançaient des éclairs ne sachant que croire. Et si ce garçon essayait justement de la convaincre qu’il n’était pas faë dans le but vicieux de la priver de sa force ? Car ne disait-on pas que le sang de ces créatures était particulièrement riche ? Ses excuses sonnaient faux, s’il était capable de lui trouver un faë si facilement, c’était probablement qu’il en était un lui-même. Elle le regardait de travers, un air suspicieux sur le visage tout se concentrant pour déceler le mensonge.

« Qu’êtes-vous ? Ne me mentez pas ! »

Et ces paroles sonnaient comme un ordre. Jaana posa sa main glaciale sur le bras du faë et resserra sa poigne autours du bras maigrichon pour l’empêcher de filer, elle ne savait pas encore à quelle vitesse ces créatures pouvaient aller.




[HRP]Sorry pour le temps de réponse et la longueur ><. Sonne moi si ça te convient pas ![/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t1585-jaana-svanhilde#28130
Esteban Luz-Descalzo
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Etudiant
Age apparent: 18 (ou moins)
Dangerosité:
14/30  (14/30)

MessageSujet: Re: Préparatifs foireux   Jeu 27 Mar - 3:04

[C'est très bien ne t'inquiète pas Razz]

Esteban était un peu déstabilisé, et il le montra. Quoi ? De quoi avait-il osé faire croire le contraire à cette créature ? Il ne comprenait pas grand chose à ce qu'il se passait... Elle faisait des suppositions qui s'invalidaient toutes seules de par leurs absurdités, et ensuite elle osait dire qu'il était celui qui avait menti. Contrarié, Esteban eut envie de s'énerver et de faire une remarque acerbe, mais il n'en fit rien, parce qu'il avait beaucoup trop peur pour risquer de mettre un vampire fou en colère. En plus, il était toujours bien décidé à ne pas tâcher son pantalon. Il se sentait déjà suffisamment sale et honteux à porter cet accoutrement infâme, sans qu'en plus de cela il se ridiculise faute à une vessie peu accrochée. Note: songer à passer aux toilettes dès qu'il passerait le seuil d'un quelconque établissement sordide, quitte à attraper une maladie rare dans les WC publics d'un bar mal fréquenté. Il n'était plus à une maladie près.

"Je ne suis qu'un simple hum... AAAAAAH !"

Il venait d'émettre un cri qui n'avait absolument rien eu de contrôlé. Une main glaciale s'était posée sur le bras d'Esteban, qui eut une nausée et l'envie subite de reculer. Cette peau si froide... De la chair morte. Voilà donc ce qu'il cherchait à devenir ? C'était écœurant... Diabolique ! Mais nécessaire. Encore fallait-il qu'il survive et qu'il se rappelle de la dite nécessité, parce que là il était juste en train de paniquer.

"LÂCHEZ-MOI ! JE SUIS HUMAIN, ENFIN ! Je m'appelle Esteban Luz-Descalzo ! Vous me connaissez peut-être si vous suivez l'actualité ! Ma famille est connue, vous devez bien savoir que je ne peux PAS être un outre, enfin !"

Sous le flot de panique, le jeune homme (qui n'arrivait évidemment pas à fuir malgré tout la force qu'il mettait à tenter de récupérer son poignet) fouilla à l'intérieur de son haut pour récupérer sa croix en argent. Il la coinça dans la résille, mais peu importait. Sous le coup de la panique, il tira dessus et déchira le vêtement qu'il avait de toute façon prévu de brûler plus tard. Là, il brandit l'objet comme pour tenter d'invoquer sa protection, ce qui pourrait peut-être éventuellement fonctionner, vu qu'il était croyant.

"LÂCHEZ-MOI JE VOUS DIS ! ENFIN !"

Il s'était retenu de justesse de traiter cette vampire de démon. Il avait trop peur qu'elle s'énerve et le jette mort sur le pavé. Peut-être avait-il tout intérêt à trouver le chemin du Quartier Sanglant seul et à trouver un autre vampire pour l'aider finalement... Celle-ci lui semblait spécialement instable. Spécialement dangereuse. Il espérait que tous n'étaient pas ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3587-esteban-luz-descalzo
Jaana Svanhilde
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Sans emploi
Age apparent: 16 ans
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Préparatifs foireux   Jeu 17 Avr - 22:28

Le garçon se mit à hurler comme si Satan en personne était apparut devant ses yeux. Ce qu’il pouvait être agaçant à s’exciter comme ça pour rien. Une expression de dégoût vint orner son visage peinturluré et un éclair d’épouvante traversa son regard clair. Qu’est ce qui lui prenait ? Elle lui avait simplement attrapé le bras…

« Tais-toi ! Ca suffit ! Je ne suis pas sourde, ce n’est pas utile de hurler comme cela. Je ne te fais pas de mal à ce que je sache ! »

Il voulait attirer l’attention ou quoi ? C’était cela son but réel ? Elle avait entendu parler d’une organisation anti outre, le TP…quelque chose, qui n’hésitait pas à utiliser les plus basses ruses pour capturer des Outres.

« Comment cela tu ne peux pas être un outre ? Tu es trop bien pour cela ? C’est bien ce que tu essaies de nous dire ?! Que tu sois le fils d’un roi ou d’un fou m’importe peu ! »

Hors d’elle, elle n’avait pas réalisé qu’il était en train de fouiller dans son haut en résille. Le garçon vint brandir une croix en argent au visage de la vampire qui poussa un hurlement à faire se dresser les cheveux sur la tête d’un mort. Sans lâcher prise, elle lui asséna un coup sur la tête de manière à l’étourdir et le retourna violemment contre le mur. Alors qu’elle voyait les yeux de l’humain papillonner, elle lui susurra à l’oreille sur un ton assassin.

« Voici donc ton plan… Tu voulais que je te conduise dans le quartier sanglant pour que tu agresses les monstres qui y vivent. »

Partagée entre ses croyances et son propre instinct de survie, la jeune femme ne se rendait pas encore compte qu’elle se contredisait elle-même. Après tout, n’était-elle pas déjà persuadée d’être une abomination ?

« Sais-tu au moins pourquoi autant de personnes viennent chercher le vampire ? Comprends-tu seulement à quoi tu t’es exposé en venant dans ce déguisement et en ayant une telle attitude ? »

Du bout du pied, elle envoya voler la croix un peu plus loin dans la ruelle avant de planter ses canines dans le cou du garçon.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t1585-jaana-svanhilde#28130
Esteban Luz-Descalzo
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Etudiant
Age apparent: 18 (ou moins)
Dangerosité:
14/30  (14/30)

MessageSujet: Re: Préparatifs foireux   Ven 18 Avr - 0:56

[J'ai dû un peu adapter pour pouvoir faire ça correctement tu me dis si ça te va ou pas :o ]

Esteban n'était plus en mesure d'écouter ce vampire. Elle était beaucoup trop imprévisible. Elle changeait tout le temps d'avis et d'humeur, c'était tout bonnement effrayant ! Et puis, il y avait le toucher de sa peau froide. De la chair morte. C'en était trop pour le jeune homme, qui paniquait totalement. Il n'était plus vraiment maître de ses pensées ni de ses gestes, sans quoi il se serait rendu compte de la bêtise de ce qu'il était en train de faire. Provoquer un vampire instable mentalement, de cette façon ? C'était du suicide !

Elle hurla. Il hurla. Parce que c'était encore plus effrayant quand elle hurlait. Cependant il ne lâcha pas sa croix ! Il fallait qu'il tienne bon, le pouvoir du divin ferait fuir le suppôt de Satan ! Il suffisait juste qu....

Il reçut un coup violent à la tête. Une douleur terrible éclata dans son crâne. Le goût du sang recouvrit son palais, et il vit des étoiles. Quelques secondes plus tard il était collé contre un mur et il n'avait plus sa croix. Il remarqua qu'elle était tombée par terre et émit un gémissement frustré en tendant le bras pour l'attraper... En vain, bien entendu. Le vampire était beaucoup trop fort. Il avait déjà cessé d'écouter ce qu'elle lui disait. Si il avait su à quoi s'attendre ? A vrai dire, il aurait espéré que cette rencontre se passe mieux que ça... Si il savait ce qui allait lui arriver maintenant..? Oh non ! Il ne voulait pas mourir ! Pas maintenant ! Il hurla en sentant des canines lui transpercer la gorge, et commencer à pomper le sang. Il se mit à appeler au secours...En vain. Elle ne semblait avoir aucune intention de le lâcher... Comptait-elle le vider de son sang ? Il ne pouvait pas mourir ! Pas maintenant ! Il n'avait fait ses adieux à personne ! Il voulait encore revoir sa mère.. Et Erin... Et Karl... Et il n'avait pas vu la fin du procès ! Il devait trouver une solution...

Il se souvint alors avoir caché un coupe-papier en argent dans une poche de pantalon. Il s'était pensé incapable d'utiliser un objet pareil contre quiconque... Mais maintenant que sa vie était en danger imminent ? Rien n'était plus pareil. L'adrénaline lui donnait l'impression d'être capable de tout. Il faisait son possible pour garder la tête claire, mais cette morsure lui procurait un plaisir inavouable. Il n'y avait plus aucun doute, maintenant ! C'était bien là l'oeuvre du diable ! Comment pouvait-il ressentir l'appel de la luxure dans un moment pareil ? Il était en train de se faire tuer ! Il hurla une fois supplémentaire pour se donner le courage d'échapper à la léthargie agréable dans laquelle le venin de la morte le plongeait. Il avait froid. Tout autour de lui était glacé. Avec horreur, il tenta d'enfoncer la lame dans le flanc du vampire. Sans doute n'avait-il pas été assez discret. Il ne rencontra que le vide. A défaut de toucher, il se sentit subitement libre de ses mouvements, et en profita pour se retourner. Il pleurait et continuait de crier sans parvenir à s'arrêter. Il était presque certain de vivre ses dernières secondes... Après tout, il venait d'essayer d'agresser une mort-vivante avec ce qui ressemblait à un poignard mal dégrossi ! A peine eut-il remarqué une silhouette blanche qu'il lui sauta littéralement dessus pour essayer de sauver les meubles. Une idée brillante, venue à la rescousse d'un abruti qui avait eu un coup de chance en l'ayant. Jaana était beaucoup plus forte que lui, mais elle restait légère, ce qui conférait un léger avantage à l'humain. Le coupe-papier s'enfonça dans l'épaule du vampire dans un bruit mou qui donna à Esteban l'envie de vomir. Il avait du mal à croire en ce qu'il venait de faire. Il avait blessé quelqu'un.. ! Avant qu'il ait eu le temps de prendre pleinement conscience de l'horreur du geste, il tomba et plaqua le vampire au sol. Son visage percuta violemment l'épaule blessée. Il se barbouilla d'un sang qui n'était pas le sien. Un goût amer envahit sa bouche, mais il était loin de se poser la question de savoir d'où ce goût pouvait réellement provenir... Son coeur battait à tout rompre. Il ne voulait pas mourir.. ! Il avait réussi à prendre l'avantage par un miracle total, mais ça n'allait pas durer. Elle était trop forte, et lui, bien trop malade. Déjà il sentait ses forces le quitter. Ses yeux se fermaient, alors même qu'il s'accrochait à la lame d'argent comme à une planche de secours... Oh Dieu... Qu'il se sentait mal à l'idée d'avoir utilisé une arme... Même contre un vampire, c'était inimaginable ! Il n'arrêtait plus de parler. Des paroles totalement incohérentes quittaient ses lèvres :

"... je suis désolé... Je ne veux pas mourir... Je ne voulais pas faire ça... Non, non, c'est affreux... Mais je veux pas partir maintenant... Je ne peux pas mourir maintenant... J'ai encore quelque chose à faire avant... S'il vous plait... Je ne voulais pas vous blesser... C'était la seule solution..."

... Il se sentait vraiment, vraiment très mal, en fait. Sa maladie était-elle en train de lui faire avoir un nouveau malaise ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3587-esteban-luz-descalzo
Jaana Svanhilde
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Sans emploi
Age apparent: 16 ans
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Préparatifs foireux   Mer 30 Avr - 21:28

La morte avait planté ses canines dans la gorge sanglotante du garçon et avait commencé à se nourrir. Elle le maintenait fermement, l’emprisonnant dans la prison de chair et d’os que composaient ses mains, et ignorait simplement ses gémissements. La nourriture ne devrait pas avoir son mot à dire, d’autant que selon les dires, la morsure du vampire était plus agréable que les attentions d’un amant. Jaana avait perdu le souvenir de ces plaisirs, tant ceux partagés avec son époux que ceux occasionnés par la visite non voulue de son monstre, mais elle restait persuadée de ce fait malgré tout. Elle avait vu suffisamment d’homme réagir à sa morsure pour le comprendre. Mais alors, pourquoi donc continuait-il à se débattre ?

A force de gesticuler, le bras du garçon lui échappa et mais sa vitesse vampirique et sa force lui permirent de bloquer sans un regard le bras qui tentait de libérer son propriétaire. Obnubilée par son repas, elle ne remarqua pas l’objet qu’il tenait dans la main.

« Tient toi tranquille… N’est-ce pas ce que tu cherchais ? » susurra-t-elle à son oreille avant de reporter son attention sur la plaie sanguinolente.

Entendant quelques sanglots, la vampire relâcha sa prise afin de ne pas trop blesser son menu, sa morsure devait faire effet à présent et il ne devrait plus avoir de raisons de vouloir lui échapper. Elle ressentit alors une douleur vive dans l’épaule au moment où l’imbécile lui plantait ce qui avait tout l’air d’être une lame. Enragée, elle arracha l’objet comme s’il s’était agit d’une simple écharde et réfléchissait au juste châtiment qu’elle pourrait faire subir à son calice du soir. Ce dernier ne lui laissa pas le temps de choisir entre un arrachage de tête et un arrachage de gorge et se jeta sur elle de tout son poids, les faisant ainsi tomber à la renverse sur les pavés de la ruelle.

A la vue du sang qui les barbouillait tous les deux, Jaana réalisa qu’elle s’était faite avoir. Sa faim était toujours là, toujours aussi pressante. Le sang du garçon l’avait à peine nourrie. En une roulade, elle inversa les rôles et se retrouva au dessus du garçon palot.

« Non seulement ton sang ne vaut rien, mais en plus tu t’es cru en droit de me blesser ?! »

La plaie la brûlait atrocement et refusait de se refermer, l’arme qu’il avait utilisé était probablement en argent. Elle n’écoutait plus les suppliques du garçon, il avait voulu la tuer, il méritait donc le sort qu’elle lui réservait. La jeune femme lui souleva le buste avant de lui éclater la tête sur le pavé à plusieurs reprises, elle commença à le rouer de coups, plantant ses crocs de ci de là avant de se redresser prestement en lissant ses jupes et le trainer par le col jusqu’au bout de la ruelle comme s’il s’était agit d’un simple sac à main. Le garçon ne parlait plus, il avait probablement perdu connaissance, et trainait lamentablement au bout du poing de Jaana. Réalisant qu’elle ne pouvait plus le torturer ou le terroriser, elle le jeta violemment contre le mur de l’impasse et l’abandonna là. Portant la main à son épaule blessée, elle se mit en quête d’un repas plus nutritif.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t1585-jaana-svanhilde#28130
 

Préparatifs foireux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: ¤ SCENE I: Le quartier des affaires ¤ :: ║Le Centre ville║-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit