AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Le Brunch c'est cool

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Le Brunch c'est cool   Mar 15 Avr - 17:03

Il fut surpris, agréablement, mais il fut surpris. Il pensait qu'avec sa proposition elle l'aurait giflé, ou que dans le pire des cas elle aurait pris la poudre d'escampette. Après tout, il lui proposait quand même de la mettre en danger...et ça ne semblait pas lui avoir échappé. La question qu'elle lui avait posée était légitime, car même s’il avait promis, son instinct pouvait être plus puissant que sa volonté, et ça il l'avait expérimenté assez souvent pour le savoir. Il pensa un petit moment à ce qu'il allait lui répondre, il ne voulait pas lui mentir. Il songea que la saison avait beau être proche, elle était encore assez loin pour qu'il puisse se contrôler, et la preuve était là : il ne l'avait pas réduite en lambeaux quand le ton de la discussion s'était envenimé. Même s'il avait ressenti cette pulsion si sanguine, au moins il avait réussi à se maintenir et il avait réussi à se calmer. Il la regarda avec un petit sourire, il avait confiance.

-Ne t'en fais pas, tu es encore entière, et c'est ce qui prouve le mieux que je suis encore maître de moi.

Il voulait se reprendre, et vite. Il se mit à bégayer, il ne voulait pas qu'elle soit inquiète et ce qu'il venait de dire pouvait être pris comme une menace. Il pensa rapidement, mettant les mots l'un devant l'autre. Et voilà, il avait encore parlé plus vite qu'il n'avait pensé.

-Euh...je... je veux dire que euh... normalement, si mon ours...

Ses joues s’empourprèrent, il ne savait plus quoi dire ni où se mettre. Il étira ses lèvres d'un grand sourire, sa main allant gratter le fond de son crâne, un peu comme si il voulait la remettre en confiance, ne prenant même pas la peine de savoir s’il l'avait inquiété.

-Si la saison des amours … euh... si elle était plus proche, normalement je pense que... euh... et bien il aurait été plus fort que moi, mais bon, je me contrôle hein!

Il se dépêcha d'avaler de grandes gorgées d'eau froide, essayant de calmer l’embarras qui avait saisi son cœur. Il se souvint qu'elle lui avait dit qu'elle était d'accord pour sortir, allez dans les bois. Il regarda dehors, se demandant jusqu’où ils pourraient aller. Il ne voulait pas s'enfoncer trop loin, car même s’il avait le contrôle de son ours en étant changé, il avait peur de ne pas pouvoir se tenir. C'était la première fois pour lui qu'il allait se changer en présence d'une amie, d'une femme, et qu'il ne devait pas la manger. Il se dirigea vers le foutoir qui lui servait de chambre, laissant la bouteille sur le comptoir. Il allait avoir besoin d'un sac avec deux ou trois affaires, se changer ne faisait pas du bien aux habits qu'il portait. Une fois vis-à-vis de la porte, il se retourna vers Erin, avec ce petit sourire amical dont il avait le secret.

-Donne-moi une petite seconde, je dois prendre deux ou trois affaires, je ne serais pas long.

Il ouvrit rapidement sa chambre, se dépêchant de s’engouffrer dans son bordel avant de refermer la porte, en espérant qu'elle n'aurait pas le temps de voir l'empilement de vêtements qui jonchaient sur son lit. Il prit un sac à dos qui traînait par là, un pantalon propre ainsi qu'une chemise chaude, puis il fouilla dans une armoire, saisissant une, puis deux petites canettes qu'il mit dans son sac. Il sortit tout aussi rapidement qu'il était rentré dans sa chambre, se dirigeant vers Erin, son sac sur ses épaules. Il vérifia qu'il avait bien ses clés sur lui, puis il se dirigea vers la sortie, regardant Erin par-dessus son épaule, se demandant bien ce qu'ils allaient bien pouvoir faire. Il avait amené quelque chose pour qu'elle puisse se défendre si jamais il n'était plus tenable, mais il pensait impensable qu'il chasse devant elle, ce petit bout de femme semblait bien trop dédaigneuse de la chose, peut être pourraient-ils...

-Dit... je veux bien me changer devant toi, mais j'imagine que chasser ne serait pas très commode pour toi hein?

Il sourit, tendrement, sachant pertinemment qu'elle allait dire non, et c'était normal. Juste l'imaginer en train d'essayer de frapper un crocodile... probablement que sa délicate peau s'amocherait méchamment, et ce juste en entrant en contact avec les écailles de l'animal. Il se souvint que dans une partie de la forêt il y avait une clairière avec une source d'eau, peut être, cela conviendrait, pour piquer une tête? Il retint la proposition, sûrement qu'elle allait vouloir passer par chez elle pour prendre un maillot ou quelque chose s'en approchant. La main sur la porte, il se retourna vers elle avec un sourire taquin, un sourire de ceux qui ont quelque chose en tête.

-j'ai une idée tien. Je sais qu'il y a une source d'eau assez profonde pour qu'on puisse s'y baigner, tu verras c'est assez salvateur du stress. Qu'en penses-tu? Et... si tu veux, on peut passer chez toi pour que tu puisses prendre un maillot de bain.

Il la regarda, n'attendant que sa réponse pour s'échapper au grand air.
Revenir en haut Aller en bas
Erin Rosenbach
Normes
avatar

Normes


Identification
Emploi: Etudiante ?
Age apparent: la vingtaine
Dangerosité:
10/30  (10/30)

MessageSujet: Re: Le Brunch c'est cool   Jeu 17 Avr - 14:50

Erin écarquilla les yeux. Il évoquait l’idée qu’il puisse chasser devant elle ? Hum, au moins émettait-il des doutes quant à son approbation, preuve qu’il commençait à bien la cerner… La jeune femme acquiesça lentement, désireuse de ne pas recommencer à se montrer trop prompte à réagir, et à envenimer les choses.

« Pas très commode ? Non, ça, c’est sûr… » Fit-elle en relevant les sourcils. C’était déjà assez étrange d’imaginer un homme se transformer en animal, alors s’imaginer le suivre pour chasser les petits lapins dans la forêt… Un frisson la parcourut. Bon Dieu non ! Jamais de la vie ! Elle sembla pourtant un peu désolée.

« Je pense qu’il n’y a aucune chance pour que je t’accompagne un jour à la chasse, tu sais. » Vu la position d’Erin là-dessus, cela ne faisait aucun doute. Elle répugnait déjà à manger de la viande. Ces pauvres petits veaux ! C’était si mignon ! Mais les derniers balbutiements de Nathaniel avaient été touchants, ce qui les avait réconciliés, en quelques sortes. Tous deux faisaient preuve de bonne volonté pour se faire accepter de l’autre.

La Rouquine était intriguée par ce sac qu’il transportait, et elle allait lui demander plus d’explication, lorsqu’il revint à la charge avec une proposition pour le moins étonnante. Quoi ? Il voulait encore faire un aller-retour chez elle pour … qu’elle se mette en maillot de bain ?! La proposition avait eu le mérite de la faire sourire, puis elle lâcha un petit rire, nerveux.

« T’en loupes pas une, toi. » Gloussa-t-elle, les paupières plissées dans une expression espiègle. Il était marrant, vraiment. Et vas-y que je te paie un verre, et vas-y que je t’invite chez moi, et vas-y que je veux te voir à poil. Franchement !
Pourtant… quelque chose lui disait que s’il avait voulu la draguer, ou être plus insistant, il n’aurait eu aucun mal à être plus pressant. Sa force physique et le simple fait d’être enfermée chez lui lui laissait le champ libre.

« Tu es sûr que ce n’est pas la saison des amours ? Je n’ai pas envie de me retrouver en bikini avec un ours en chaleur. » C’était évidemment des phrases très peu délicates, mais sous le coup du choc de cette proposition, Erin s’en trouvait projetée dans un univers bien plus naturel et bien moins guindé. Elle aurait pu s’offusquer de cette demande, mais le courant passait bien…

En quelques instants, ils étaient en bas de l’immeuble, puis, passant par des ruelles toujours aussi sombres, pour permettre à Nathaniel d’éviter les rues principales, elle grimpait les marches qui menaient à son appartement. Maillot de bain, serviette de plage… Oui ! Il fallait être prévoyant ! La Rouquine réapparut face au Métamorphe qui avait attendu en bas et afficha un sourire enjoué… Avant de sembler réaliser quelque chose.

« Tu ne sais pas tenir en place, toi, hein ? Rester enfermer chez toi, ça doit être une torture. J’ai jamais autant marché ! » Et ce n’était pas fini, car bientôt, elle serait en pleine forêt…
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t1722-erin-rosenbach
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Le Brunch c'est cool   Ven 18 Avr - 17:29

(( Follow me ! ))
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Le Brunch c'est cool   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Brunch c'est cool

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: ¤ SCENE III : Les vieux quartiers ¤ :: ║La rue principale║ :: Trick O’Clink-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit