AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Entre chien et chat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Patrick Mewryan
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Adjoint au Maire/Patron du pub
Age apparent: 28
Dangerosité:
16/30  (16/30)

MessageSujet: Entre chien et chat   Mar 19 Nov - 19:17

Une fois n'est pas coutume mon archet frotte les cordes du violon ce soir. Patrick tire une mélodie irlandaise poignante des cordes mélancoliques de l'instrument. 

Un groupe de blues va animer cette nuit et j'ouvre le boeuf musical de Kermit Ruffins en régalant leurs oreilles d'une nostalgie Outre-Atlantique.
J'ai fait des pieds et des mains pour convaincre l'octagénaire de rejouer, et encore plus au pub pour son anniversaire, mais ça valait le coup. 

Les trois dernières notes flottent dans l'air et, relevant la tête, mon bras s'abaisse.
La salle est bien remplie ce soir. Au travers de la fumée des cigares et cigarettes, toute la palette des couleurs est représentée sur les visages mélomanes. Couleurs âge origines...tous sont réunis par la musique.

Ma voix s' élève pour les remercier et se fait tonnante pour annoncer le Maître et les récemment formés Rev'Blues I-Gang.
Ce groupe formé il y a 5 ans en 2141 s'est spécialisé dans le Rev'Blues,  le blues de la Révélation. Ce sont 5 Outres jouant de concert et le nom de leur formation provient des Indians (Indian's Gang), ces descendants du métissage Afro-Amérindiens rassemblés en tribus qui se parent de milles couleurs pour défiler lors du Carnaval.

Alors qu'ils s'installent tous les six sur la scène et sous les applaudissements je m'enfonce à travers les clients et rejoindre le comptoir, mon promontoire privilégié.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3507-patrick-mewryan
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Entre chien et chat   Sam 4 Jan - 20:02

Les yeux levés au ciel, elle admirait sa fumée se perdre sur ce voile bleu marine, parsemé de point scintillants Là-haut, l’infiniment sombre, la liberté. Shady aurait parfois aimé pouvoir voler, pas de contraintes, pas de mauvaises rencontres, le calme et la solitude, et une vue qui devait dépasser toute attente. Elle jeta son mégot. La voici assise sur le toit de son bâtiment, le soleil était couché depuis une bonne heure,  comme à son habitude, elle était venue ici pour admirer la palette ocre du ciel en fin d’après-midi.
Notre amie se leva, fût en quelques instants de retour dans la rue, à regarder autour d’elle. N’ayant pas réellement de but précis en ce début de soirée, elle laissa ses pas la guider, rango' traînant sur le bitume. Elle s’arrêta devant un bar, plissant les yeux pour lire la bannière plus qu’éclairée, le… Trinck O’Clink. Elle en avait entendu parler une ou deux fois. Mouarf, ça devait pas être chiant à cette heure, un bar ! Un air de musique se faisant entendre, elle fit quelques pas dans le pub, la salle était bien chargée, de différentes créatures bruyantes s’agitaient un peu partout. La chaleur à l’intérieur faisait un fort contraste avec l’air glacial des rues.
Shady retira sa veste et avança vers le bar.
Revenir en haut Aller en bas
Patrick Mewryan
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Adjoint au Maire/Patron du pub
Age apparent: 28
Dangerosité:
16/30  (16/30)

MessageSujet: Re: Entre chien et chat   Mar 11 Fév - 20:21

J'avais rejoint le comptoir.

Une fois derrière je sers quelques uns des habitués, Irlandais fétards, joviaux et ravis, et je montre sur mon trône pour écouter le concert.

Je me retrouve donc à moitié assis sur un tabouret de bar, placé là pour soulager les barmen et barmaids pendant certaines nuits. Et cette tour cuivrée, cette assise au sky vermillon, est mon poste préféré et point de vue privilégié, mon trône.

Je profite du moment pour observer la salle à travers la fumée et l'ambiance lourde. La musique m'emporte dans un de ces moments hors du temps où je contemple la faune des lieux.Les postures, les attitudes, les verres, et surtout les faciès. Ces visages usés et burinés par la fatigue et les affres de leur vie qui y a creusé les sillons expressifs. Ils sont tous à leur façon érodés par la vie, avec chacun son histoire, et ce soir ils sont tous rassemblés ici, unis dans la musique...

Quand on s'y connaît on peut reconnaître les métas présents, les hommes-braves comme les appelle Alice. Leurs yeux et leur posture les différencient des autres, les sortent du lot.

Et d'ailleurs, voici une cliente qui entre. Rares sont les femmes à venir seule dans un pub,non ce n'est pas du machisme, juste un fait sociétal. c'est sa taille qui a attiré mon attention et m'a fait remarquer que c'est une femme. Ensuite sa tenue. On la dirait tout droit sortie d'un surplus militaire, ou du moins partiellement. Celle là a ne paie pas de mine mais en y regardant bien sa musculature est dense et épaisse et dessus on distingue la forme de quelques tatouages que sa veste ôtée laisse entrevoir.

Pour la soirée j'avais revêtu un tee-shirt gris anthracite des Sons of Anarchy  sur un jean délavé. J'aime tellement rentrer de la mairie en costume et me changer pour bosser ou traîner au bar. Et, assis sur mon siège, j'hausse un sourcil en la regardant approcher. Sa démarche, ses yeux et son odeur la trahisse. Une méta, et pas des moindres. Une prédatrice et ça j'en suis sur. Son style je le connais pour l'avoir vu en de nombreuses occasion, sauvage et libre.

J'aime bien

C'est pourquoi j'ai un petit sourire en la regardant approcher.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3507-patrick-mewryan
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Entre chien et chat   Sam 12 Juil - 20:22

Le regard scrutant la salle, comme pour guetter une quelconque menace, notre amie avança progressivement dans le bar. Elle avait capté chaque visage, et très vite repéré ses semblables qui avaient l’air d’être plutôt nombreux, de toute façon, ça sentait la bestiole à plein nez, même les yeux fermés on aurait pût estimer la population environnante. La miss se concentra quelques instants sur le groupe de musiciens. Ils n’étaient pas mauvais, et s’accordaient bien  avec l’ambiance générale du pub. Le patron ne devait pas avoir de mauvais goûts en affaire de musique, ce qui était déjà un point important en ce qui concerne un pub.

Elle sentait déjà en entrant un regard peser sur elle, et cette présence se faisait encore sentir. De façon générale, elle ne supportait pas que quelqu’un la fixe, quand quelqu’un vous regarde, ce n’est pas toujours avec de bonnes intentions, et même rarement, enfin du moins, là d’où elle vient, mieux vaut être discret, voire invisible, mais cette dernière option serait trop simple. Elle regarda en direction du bar, un homme, assez grand, enfin vous me direz, quand on fait un mètre cinquante tout le monde nous parait grand ; il était sans doute déjà sorti de cette période trop agitée qu’est la jeunesse depuis quelques années, affichant un visage quelque peu creusé par le temps, qui ne paraissait pourtant pas si fatigué que ça. Au contraire, le sourire aux lèvres, il avait l’air d’observer la scène comme il l’aurait fait devant une pièce de théâtre, semblant réjouit par le climat et la bonne humeur ambiante. Il n’était sûrement pas un simple employé. Shady descendit un instant le regard avant d’apercevoir une faucheuse bien connue. Elle sourit à la vue de cette figure familière, et pris une place au bar, devant ce qui semblait être le patron.

Le soir, les places au bar n’étaient pas autant investies que pendant la journée. A cette heure-là, les gens venaient le plus souvent en groupe, et s’installaient aux tables, plus convivial qu’au bar, où on doit hurler pour parler au-dessus du brouhaha ambiant. Notre amie sorti l’arsenal pour se rouler une cigarette, ça prenait plus de place, mais au moins ça lui évitait de devoir retourner au tabac tous les jours, et puis au final ça coûtait moins cher. Ce n’est pas en se promenant toute la journée qu’on peut s’offrir le luxe de gaspiller quelques euros chaque semaine. Elle alluma sa clope, inspirant à plein poumons toute la pollution contenue dans ce poison ambulant. Mieux vaut mourir d’un cancer en étant prévenu que de se faire écraser un beau jour par une bagnole sans s’y attendre, après tout ! Elle ajouta un peu de fumée à l’air déjà bien chargé dans le bar, faisant glisser un cendrier ayant servi plus tôt dans la soirée vers elle. La jeune fille posa le regard sur le patron.

B’soir. J’peux vous prendre un Planter s’vous plait ?

Elle tira à nouveau sur sa cigarette, une oreille attentive à la musique qui se jouait à côté.
Revenir en haut Aller en bas
Patrick Mewryan
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Adjoint au Maire/Patron du pub
Age apparent: 28
Dangerosité:
16/30  (16/30)

MessageSujet: Re: Entre chien et chat   Dim 15 Fév - 22:02

La jeune amazone détaille le public d’un oeil connaisseur. Ses pupilles courent de pilier de bar en aficionados, du groupe de musque aux visiteurs d’un soir, rien ne lui échappe. Peut-être que ce n’est qu’une impression mais elle semble repérer les issues de secours et les dangers potentiels, sans pour autant manifester de peur. Une ancienne militaire ? Ceux qui présentent ce type de réaction font partie d’un groupe très particulier. Celui des combattants. Militaires, gardes du corps, ce sont des guerriers, des combattants qui ont survécus à plusieurs batailles. Ainsi, ils ont acquis des réflexes de survie tactique qui définissent leurs mouvement. Ces habitudes doivent attendre bon nombre d’années avant de disparaître. Et le corps met lui-même bien plus de temps à les oublier.

Elle ne semble pas grossière. Elle ne regarde pas Patrick alors que celui-ci ne cache pas son observation. Elle l’a donc sans doute repéré mais malgré ça elle ne le fixe pas gardant ses yeux en mouvement. Malgré tout, par fierté, bravade ou entêtement elle approche et vient s’asseoir au bar. Rares sont les clients qui optent pour le zinc en priorité, quelques uns occupent  déjà les tabourets hauts sirotant quelques spiritueux du cru. Elle sourit à la vue du t-shirt, une amatrice sans doute. La demoiselle se roule une cigarette dans l’ambiance embrumée du pub, je ne parviens pas  à en discerner la marque.
Je fais glisser un cendrier vers elle alors qu’elle se concentre sur sa cigarette et en l’allumant elle se le rapatrie.

Et voilà la commande.

-”Vous pouvez faire tout ce qui vous dit ici.
Et un planteur pour la dame”


Je me tourne vers un des employés du bar, envisageant un instant de leur retransmettre la commande et de la déléguer pour continuer à regarder le concert. Mais au diable ! L’oisiveté est mère de tous les vices disait ma mère. Je me lève et j’attrape un verre et un dessous de verre que je pose l’un sur l’autre. J’attrape l’une des bonnes bouteilles de rhum et je me rassois. Je la débouche et je lui verse un beau fond de ce liquide ambré. Le bouquet remonte jusqu’à mes narines alors que le liquide coule.

“- Le verre est à 5$...

Et à qui avons nous affaire ce soir ?”


Patrick a de tout temps été attiré par le fait d’apprendre à connaître les gens, avec plus ou moins de succès. Alice en a été un exemple parfait, mais depuis, quand l’ourse rode il se méfie à qui il parle avant qu’elle gronde,. Cependant quelque chose chez cette fille qui se la joue sauvage au pays des bêtes lui donnait envie de demander. Qui sait, il pourrait même peut être en apprendre plus sur une nouvelle outre en ville
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3507-patrick-mewryan
 

Entre chien et chat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: ¤ SCENE III : Les vieux quartiers ¤ :: ║La rue principale║ :: Trick O’Clink-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com