AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Yo, Ho, Ho, and a Bottle of Rum!! [TERMINÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Yo, Ho, Ho, and a Bottle of Rum!! [TERMINÉ]   Lun 28 Avr - 16:58

« Doux et sucré… J’ai l’impression d’être pris pour un gamin, mais bon, ça n’pourra pas m’faire de mal, enfin j’suppose. » J’étais sceptique quand aux alcools « doux », faut dire que certains étaient plutôt fan de ces bières aromatisées et sucrées qui masquaient un peu le goût de l’alcool et rendait tout plus « buvable ». Personnellement, j’connaissais rien d’mieux qu’le rhum, origines obligent, ou l’whisky, le reste, tant qu’ça restait fort, c’était potable. Maint’nant j’devais aussi admettre qu’général’ment j’cherchais à m’coller une cuite, pas simplement boire, alors, dans c’cas-là, j’allais pas faire l’difficile et, à la première gorgée, j’d’vais bien admettre que c’était pas mauvais, même si, assurément, j’allais pas m’torcher la poire un jour avec c’te boisson-là. « Sympathique, c’bien l’mot ! » Ouais, j’aurais pas pu l’dire autrement d’toute façon. J’sais très bien qu’ça n’ira pas plus loin qu’une p’tite bagarre bien sentie et quelques verres. J’suis pas idiot pour pas m’rendre compte qu’elle est maquée, et puis j’crois qu’elle m’l’a fait comprendre un peu plus tôt, m’enfin faut être idiot pour pas l’voir. Et puis j’ai pas l’habitude d’coucher avec des partenaires de baston, j’sais pas pourquoi…P’t-être parce que c’est souvent des mecs et qu’les mecs, ça m’attire pas vraiment. J’saurais pas dire. En tout cas, elle en tient une couche la p’tite et, maint’nant qu’elle s’raconte un peu, j’comprends mieux. Combattante des Métas ? Diantre. J’connais pas grand-chose à leur hiérarchie mais j’ai d’jà eu à faire avec un Combattant quand la Princesse était Baronne. Diplomatie oblige j’imagine. Enfin, général’ment, faut pas trop les chauffer, ça peut mal finir avec des bestiaux comme ça. Du coup, avec elle, ça semblait être pareil. Note pour plus tard, p’t-être éviter d’lui r’d’mander un p’tit pugilat pour l’plaisir, ça pourrait mal finir. Mais bon, c’était fun. Allez, une gorgée. Diantre, j’ai l’impression d’boire un jus d’pommes…

« Ouais, j’connais un peu la manière dont vous fonctionnez, on va dire qu’j’ai été en contact avec les bonnes sphères… » Un constat, juste, d’toute façon, c’est plus l’cas maint’nant et ça m’convient très bien. « Et donc Patrick, c’est ton mâle, c’est ça ? » Un p’tit clin d’œil. J’allais pas dire « époux » ou « mari », ça sonnait terriblement mal dans la bouche d’un mec qui boit plus volontiers du rhum que du thé… Enfin c’était pas péjoratif, juste ma manière d’le dire, surtout face à une Métamorphe, ça colle plus, non ? Un p’tit clin d’œil pour dire qu’j’la taquine un peu. « Bah, faut savoir foutre les gens dehors, y’en a qui respecte plus rien sauf un bon poing dans la gueule, ça reste un langage universel ça. » Malheureux à dire mais, ouais, faut parfois cogner sévère pour s’faire comprendre, c’est la vie qui veut ça. D’un côté, au moins il reste un moyen d’se faire comprendre autrement qu’par des mots. J’souris quand elle accepte qu’j’lui file un coup d’main pour l’bordel. « Y’a qu’moi pour trouver ça cocasse d’avoir une Combattante pas capable d’ouvrir l’couvercle d’une benne ? » J’ris d’bon cœur, ça f’sait longtemps. Puis j’red’viens sérieux. « J’me moque pas hein ! J’constate juste, et puis t’as l’air solide face à la taquinerie, alors j’me permets un peu. » Faudrait pas qu’elle pense qu’j’me fous d’sa tronche, bon c’est un peu vrai, mais c’est complèt’ment amical, j’me permettrais pas. « Mais pas d’problèmes, j’t’ouvrirais la benne et on ira y balancer tout c’que tu veux ! » J’allais ajouter une connerie, mais j’préférais la noyer dans une nouvelle gorgée d’cette boisson qui m’donnait plus l’air d’un enfant assis à table qu’un adulte face à un comptoir de bar. « Enfin, faudrait p’t-être se mettre au boulot, j’voudrais pas t’tenir la jambe trop longtemps… »
Revenir en haut Aller en bas
Alice Mewryan
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Patronne et barmain du Trick O'Clink
Age apparent: 20ans
Dangerosité:
20/30  (20/30)

MessageSujet: Re: Yo, Ho, Ho, and a Bottle of Rum!! [TERMINÉ]   Sam 17 Mai - 11:43

C'est rare que je rencontre un personne qui connaisse la hiérarchie de la communauté, mais c'est coll, ça évite des explications à ne plus en finir.

"C'est ça c'est mon mâle, comme tu dis. après c'est spéciale, on beau être deux prédateurs, on a pas vraiment le même mode de fonctionnement. Il a plus l’instinct de la meute et du territoire alors que je suis plus cool de ce côté là." Le loup... Surtout le loup dominant comme Patrick. Il pense que sa femelle lui appartiens autant que l'arbre contre lequel il pisse touts les matins, nous les grizzly ont est plus solitaires dans l'âme et ont n'a pas cette obsession de l'individu-territoire.

Je relève pas sur le langage universel, mais j'approuve d'un hochement de tête, il a tout à fait raison. Que ce soit dans la nature ou dans les ville, un poing dans la tronche et tout le monde à compris.

Il se marre et je rie moi aussi, c'est vrais que c'est drôle et je suis la première en faire mon auto dérision sur ce sujet là. "T’inquiètes, moi aussi ça me fait rire, mais que veux-tu ? Mère Nature ne m'a peut être pas fait bien grande, mais elle m’a offert des muscles et des griffes comme mes ancêtres pour défendre mes frères plus faibles." Sur ces bonnes paroles, je fini mon verre et je saute de mon tabouret.

"Ok, si tu veux, on s'y met maintenant." Je commence à rassembler les débris des chaises pour faire un gros tas au milieux, puis je prends les devant de la marche pour lui montrer la porte arrière qui donne sur une ruelle avec les bennes à ordures.

J'attends qu'il ouvre le couvercle et commence à balancer les morceaux de bois. en deux aller retours se sera fini, j'en suis à peut près sûre.

"Et tu sais, je suis sérieuse quand je dis que j'ai un poste de serveuse pour ta copine si sa l’intéresse." C'est peut être pas le moment de lui parler de se qui semble l'avoir conduit dans mon pub, mais je ne voudrais pas que ma proposition soit tomber au fond d'un de ses verres.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3502-alice-mewryan#58026
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Yo, Ho, Ho, and a Bottle of Rum!! [TERMINÉ]   Mer 21 Mai - 16:17

Bon, elle avait pas b’soin d’savoir qu’j’avais été proche d’l’ancienne Baronne, ouais mieux valait éviter, on savait jamais des fois qu’les métamorphes portaient pas trop dans leur cœur la p’tite Abigaël. Il fallait dire que les Vaudous étaient pas toujours bien vus, et même si elle semblait pas avoir d’grief contre moi, l’pratiquant moyen, elle avait p’t-être plus à dire des dirigeants, d’ailleurs j’me d’mandais si y’avait pas possibilité pour qu’j’l’ai d’jà rencontrée, officiell’ment j’veux dire. L’idée aurait été cocasse, enfin si j’m’en souv’nais pas et elle non plus, ça changeait pas grand-chose à la donne. « Tant qu’vous vous mettez pas sur la gueule, j’imagine qu’les différences sont pas trop un problème. » Fallait savoir faire des concessions en couple, du moins c’était l’idée qu’j’me faisais d’la chose. Bon, j’aurais difficil’ment pu servir d’exemple, mais bon… D’toute façon, c’était pas mes oignons leur histoire et puis c’était moi qui buvait pour oublier, pas elle, aux dernières nouvelles. Autant passer sur un autre sujet, moins savonneux si vous voyez c’que j’veux dire. C’est bien qu’elle se sente pas vexée, j’me voyais mal accuser une autre droite de son « grizzly punch » qui m’avait d’jà bien r’tourné à bien y penser. « J’me d’mande bien c’qu’elle m’a laissé à moi… Mère-Nature. » J’étais pas certain qu’elle existe c’te fameuse « mère », mais bon, j’avais mes croyances, j’laissais volontiers les leurs aux autres et puis y’avait sur’ment un peu d’vrai dans toutes, sans quoi on en parl’rait pas encore aujourd’hui, non ? J’la r’garde sauter du tabouret et j’vide mon verre dans la foulée aussi. C’pas ça qui va m’déchirer les boyaux. « Après toi ! » Enfin, entasser des débris d’bois, ça j’savais faire sans aide mais c’était pas mon bar, alors j’préférais suivre les ordres, moins problématiques.

Une fois l’ptit bois rassemblé, elle m’montre l’chemin vers dehors. La p’tite porde de derrière mène sur la ruelle où la grande benne attend, fermée. « Et tel l’vaillant chevalier qu’il était, il fondit, sans peur, sur son ennemi verdâtre avant de l’pourfendre et de lui ouvrir le ventre. » Joignant l’geste à la parole, j’savais pas trop c’qui m’avait prit, mais ça m’avait amusé. C’était fun. Une fois l’héroïque acte accompli, j’retournais à la suite d’la métamorphe pour aller chercher les morceaux d’bois. Tandis qu’on trimballait c’qui était même pas bon pour un barbecue, son rappel d’sa proposition m’surprit un peu. Ca semblait sincère, mais, au fond, j’étais pas sur qu’c’était ça qui règlerait l’problème principal. J’laissais tomber les morceaux d’bois dans la benne. « C’est gentil, mais j’suis pas sûr qu’c’est l’nœud du problème. Puis, j’suis même pas sûr qu’elle en voudrait. J’crois que les Espagnoles sont aussi fière qu’les italo-navajos ou les navajo-italiennes, j’sais pas comment qu’on dit. » C’est sur qu’Messaline en serveuse c’était moins flippant qu’en fille de joie, mais j’me disais qu’c’était aussi p’t-être lui d’mander d’renoncer à une partie d’elle-même et, au fond, c’était comme ça qu’il l’avait connue et comme ça qu’il l’avait aimée. C’était à elle qu’il s’était lié à Beltane, changer n’était p’t-être pas la solution. « Mais c’est sympa, si jamais elle chercher autre chose, j’pourrais toujours lui suggérer. » Mais au fond d’moi, j’doutais qu’ça arrive un jour et j’étais toujours pas sûr qu’ça pourrait vraiment lui aller. Ma Messaline prendre les commandes des clients et leur apporter… Bof. Elle était p’t-être un peu trop « sauvage » pour ça. J’reprenais l’chemin d’l’intérieur pour aller chercher les derniers débris. « Sinon tu d’vrais considérer à installer un ring, j’suis prêt à jouer l’champion à déloger ! » Ouais, changer d’sujet, j’préfère pas trop remettre sur la table c’que j’ai essayé d’oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Mewryan
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Patronne et barmain du Trick O'Clink
Age apparent: 20ans
Dangerosité:
20/30  (20/30)

MessageSujet: Re: Yo, Ho, Ho, and a Bottle of Rum!! [TERMINÉ]   Lun 23 Juin - 17:05

« Pff. » J’essaye de pas éclater de rire, mais il est trop drôle. Je découvre un côté charmeur à Zack.

« On le dit pas. C’est tellement rare, que je me demande si je suis pas quasiment unique. Mais ok, c’est toi qui voies. La proposition n’a pas de limite dans le temps. » Je comprend très bien les gens qui disent non à tout se que l’on propose pour améliorer leur situation, juste par principe. Mais je sais aussi que s’ils sont intelligents, ils réfléchissent.

« C’est drôle que tu me dises ça… » C’est vrai qu’avec Patrick on a souvent parler d’aménager le sous-sol pour en faire un ring de combat. « pour que les meta se défoulent », qu’il me dit, mais je ne suis pas dupe, je sais que c’est plus pour lui que pour le reste de la communauté. Mais, c’est pas une bonne idée d’en parler au premier voodoo que je croise, surtout que fasse à des hommes braves existés, il sera forcément blessé avec autre chose que des poings. Non décidément c’est pas une bonne idée, il vaut mieux que je a ferme.

« Non, oublie, je ne voudrais pas prendre le risque que tu abimes mes habitués. Et puis il faut pas une licence pour ça ? Quoi qu’il en soit, tu te bas bien. J’ai pas envie de passer la fin de mes soirées à nettoyer le sang sur le parquet. » Je parles sur le ton de la plaisanterie. Je sais que je ne mens pas très bien, l’humour est mon seul moyen pour détourner d’éventuels soupçons. ON retourne à l’intérieur tout en parlant. Une idée me vient. La patronne ressort…

« Tu me plaie bien Zack. Dis moi, tu serais partant pour me donner un coup de main au pub un de ses soirs ? En association bien sûr. » Ça fait un moment que je veux faire une soirée à thème New Orlean, Bayou et compagnie. Mais pour ça il me faut des contact dans le cercle des sorciers du crue. Transformer le pub le temps d’une soirée en repère voodoo, ça serait l'éclate totale.

« T'es peut être pas en état ce soir d'y réfléchir. Alors si ça te tente d'en savoir plus, repasse un de ses soir et on en discutera.» C'est vrai j'ai presque oublié qu'il est bourré...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3502-alice-mewryan#58026
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Yo, Ho, Ho, and a Bottle of Rum!! [TERMINÉ]   Jeu 26 Juin - 10:38

J’avais p’t-être pas mal bu et j’étais p’t-être alcoolisé d’un point d’vue pur’ment légal, mais j’me connaissais suffisamment pour savoir qu’j’étais parfait’ment capable d’réfléchir. Si Mère Nature m’avait bien laissé quelqu’chose, c’était la possibilité d’pouvoir me saouler la gueule et d’rester assez longtemps lucide, ou alors c’était juste mon expérience d’la boisson qui m’avait doté d’une certaine résistance, l’un comme l’autre était assez démoralisant au fond. Bah ! C’était pas important d’toute façon. « D’toi à moi. J’suis même pas sûr qu’j’pourrais l’imaginer en serveuse. J’l’ai connue comme elle est maint’nant et, au fond, c’est comme ça qu’elle m’a séduit et que j’l’aime. La changer, c’est p’t-être pas une bonne idée. Tu n’crois pas ? » Après tout, j’d’vais m’faire à c’t’évidence, si elle n’avait pas été cette fille de joie, comme pouvait l’dire d’autres, elle ne se s’rait sur’ment pas trouvée aux Plaisirs Coupables c’te nuit-là, ni même avant au Cadavre Rieur… Aucune d’nos rencontres n’auraient pu être possibles et surtout pas d’la façon dont ça c’était produit, mais ça, j’préférais pas l’partager avec Alice, parce que même si elle semblait loin d’être prude, y’avait quand même de quoi en faire rougir plus d’une et, d’toute façon, c’était un plaisir que j’souhaitais pas partager d’un iota avec quelqu’un d’autre. C’était pas mon genre d’m’étaler sur c’qui s’passait en privé. Quant à l’histoire du ring, j’avais pas vraiment compris pourquoi elle avait botté en touche. P’t-être parce qu’elle avait semblé d’abord intéressée, j’sais pas. C’était dommage, mais bon, j’pourrais toujours me contenter d’bonnes bagarres improvisées, c’étaient les meilleures d’toute façon. « C’est ton bar, ta façon d’faire. Pour la licence, j’en sais trop rien. Surement. M’enfin j’imagine que tant qu’t’as pas d’morts, ça peut pas être problématique. » J’haussais les épaules. « Pour le sang… Faut le laisser, ça donne un certain cachet. »

C’était une blague, enfin, je crois. D’toute façon, j’allais pas jusqu’à faire pisser l’sang d’mes adversaires, ils s’arrêtaient avant généralement et puis on pouvait mettre K.O. sans forcément mettre à mal l’intégrité du corps adverse. Bon, fallait quand même casser quelques os général’ment, mais c’n’était pas forcément synonyme de sang partout. Enfin, c’était pas l’plus important hein. Un coup d’main au bar ? J’fronce les sourcils en m’demandant c’qu’elle a derrière la tête. D’jà qu’elle m’a proposé d’embaucher Messaline, elle a envie d’se r’trouver avec les deux amants sur les bras ou quoi ? J’souris quand elle m’croit trop bourré pour aligner deux pensées cohérentes. « T’as une bien piètre opinion d’moi quand même… » Je fais quelques pas vers elle. « J’marche p’t-être plus aussi droit qu’sobre, mais j’arrive encore à réfléchir. » Et puis faut admettre qu’elle a éveillé ma curiosité avec ses paroles. Qu’est-ce qu’elle peut bien avoir dans la caboche pour m’demander ça ? « Si tu m’disais plutôt pourquoi t’aurais besoin d’moi ici hein ? J’te préviens tout d’suite, j’suis plus habile à m’enfiler des verres qu’à les servir. » L’image était plaisante et j’aurais sur’ment pu faire un très bon serveur, mais dans un pub Irlandais, j’étais pas vraiment sûr d’être à ma place, p’t-être plus aux Plaisirs Coupables ou au Cadavre Rieur. L’idée était p’t-être à creuser d’ailleurs. Enfin faudrait mieux en parler avec Messaline avant, j’étais pas sûr qu’elle verrait d’un bon œil qu’son Vaudoun s’retrouve soumis aux p’tites lubies des clients des Plaisirs. Enfin bon, ils avaient pas forcément b’soin d’argents et puis quelques p’tites parties d’poker rapportaient un peu d’liquidités et tant qu’j’avais ma p’tite Wiccane, j’avais pas b’soin d’plus… « Bon en tout cas, j’vais pas t’tenir la jambe toute la nuit, tu veux p’t-être rentrer chez toi. Patpat’ va s’inquiéter sinon. »
Revenir en haut Aller en bas
Alice Mewryan
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Patronne et barmain du Trick O'Clink
Age apparent: 20ans
Dangerosité:
20/30  (20/30)

MessageSujet: Re: Yo, Ho, Ho, and a Bottle of Rum!! [TERMINÉ]   Jeu 26 Juin - 19:19

« Je ne pense pas que changer de métier change qui tu es, sauf si elle se définie par se qu’elle fait. C’est toi qui la connait le mieux.» Qui suis-je pour juger une parfaite inconnue ? Jamais je ne me permettrais de le faire. Sauf si la personne en question est un weecan. Là je le mets dans la case : a tuer, ou à défaut : se méfier comme de la peste. J’avais parlé d’une licence juste pour détourner la conversation et je n’avais pas attendue de réponse. Soit il m’a crue, soit il fait semblant et c’est top de sa part. Le sang du cachet ? Je sourie à la plaisanterie, mais c’est clair que si je commence à avoir des taches de sang sur le planché en bois, ça va donner une toute autre dimension au pub.

«Pour le moment mon opinion de toi se résume à deux choses : Tu te bas bien et tu as un sacret estomac pour supporter l’alcool irlandais que j’utilise pour déboucher l’évier. Pour le reste, je ne te connais pas assez et je m’excuse si je t’es vexé. »On dirait bien que j’ai piqué sa curiosité. Mais j’ai peur que se ne soit pas aussi existant qu’il peut l’imaginer. Pas de bagarre, pas d’alcool, juste un taff, un vrai. Il risque d’être déçu.

« En fait, j’aimerais innover un peut le pub. J’aime bien mes descendants d’irlandais et mes immigrés, mais j’aimerais dépoussiérer le pub de temps en temps.» Je fais une pause, histoire qu’il assimile un peut se que je viens de dire.

« Le partenariat que je te propose n’a rien à voir avec du service. Je vais pas y aller par quatre chemins. Je veux faire une soirée racines de la Nouvelle Orléans. Une soirée juste pour les locaux. Je sais que j’en ai pas l’air mais je suis née ici et j’ai grandi avec les légendes du Bayou. Au moins une fois, je veux ouvrir mon rade pour les sorciers voodoo, et j’ai besoin de quelqu’un qui a des contacts dans ce milieu, bref d’un lien. Est-ce que ça t’intéresse de faire se lien ?» Voila, ça fait beaucoup d’un coup, mais au moins tout est dit. Il a plus qu’à réfléchir à ma proposition.

Il a pas tors, si je rentre super tard, il y a un loup qui va s’inquiéter à la maison. « T’as raison, va falloir que je me rentre avant que le loup ne commence à hurler à la lune.» je sourie, ça e fait toujours marrer cette manie qu’il a de parler à la lune pour appeler ceux qu’il veut faire venir.

«Je te laisse réfléchir à ma proposition. » Je me lève et récupère les deux verres pour les mettre dans le lave-vaisselle. Nettoie rapidement l’évier et range les torchons. Enfin, je récupère mon sac à dos avec les recettes de la soirée à l’intérieur. Je me tourne vers Zack.

«Je te dis à très bientôt mon amis. »
_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3502-alice-mewryan#58026
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Yo, Ho, Ho, and a Bottle of Rum!! [TERMINÉ]   Jeu 3 Juil - 22:59

Elle avait sur’ment raison, il aurait été idiot d’penser qu’le métier définissait une personne. Pourtant, pour Messa, j’n’savais pas trop comment l’considérer. Elle faisait ça d’puis longtemps d’c’que j’avais pu comprendre. Et final’ment, c’tait une part d’elle-même comme la Wicca, qu’elle avait reprit juste pour moi. Ca c’tait flatteur et j’d’vais admettre qu’j’aimais bien l’idée d’penser qu’j’étais à l’origine d’son retour aux racines. Parce que, la Wicca, ça lui conv’nait bien et j’avais toujours su qu’elle avait un p’tit plus d’invisible, quelqu’chose en elle qu’on voit pas au premier r’gard mais qui m’avait prit aux trippes la fois où elle m’avait emm’né chez elle. Enfin, c’tait pas la question, j’crois. « J’mettrai l’offre sur la table. Elle s’ra bien libre d’l’accepter ou pas. D’t’façon, j’pense qu’d’ici là, l’bar aura pas bougé d’endroit. Hein ? » Un p’tit sourire, amusé. Pour c’qui est du reste, c’pas qu’elle m’a vexé ou quelqu’chose du genre. Enfin p’t-être un peu quand même. Qu’on m’pense pas capable de réfléchir avec quelqu’verres dans l’bide, c’tait un peu vexant, non ? Enfin bref, j’allais pas en faire un fromage haut comme une montagne, ou un truc comme ça. « T’inquiète, j’comprends bien qu’t’aies pas l’habitude de gars comme moi, j’suis unique dans l’genre ! » Un brin d’humour, pour faire passer ma connerie, faudrait pas non plus qu’on s’quitte en mauvais termes. Alors j’l’écoute m’déballer son plan. Une soirée pour les locaux ? Ouais, pourquoi pas ? Ca peut avoir d’la gueule, même si j’avoue qu’j’ai un peu d’mal à imaginer un pub irlandais en mode vaudou ! C’tait pas un reproche hein ! Après tout, un peu d’déco par-ci, par-là, ça f’rait sur’ment l’affaire. Quelques p’tits squelettes, des boyaux, des trippes… Ouais, non, p’t-être pas jusque là. Bon, elle avait p’t-être raison, j’tais sur’ment pas d’taille à pouvoir réfléchir complèt’ment correct’ment maint’nant.

En tout cas… « Ouais ! J’suis partant. Ca peut être marrant, mais ça va pas être évident d’transformer un r’fuge pour Irlandais en endroit d’débauche pour les Vaudouns t’sais. Enfin tu dois t’en douter un peu j’imagine. » D’toute façon, ils allaient pas révolutionner la déco c’soir. Ouais, faire passer une nuit d’ssus, ça pouvait être une bonne idée. Du consulting ça pouvait être marrant comme idée, même si bon, on f’sait plus sérieux en termes d’consultant. Enfin, c’était pas l’habit qui f’sait l’vaudou ! Enfin j’crois. Bon s’pas tout ça, mais c’est l’heure d’lever l’camp. La pauvre, j’lui tiens la jambe d’puis j’sais pas combien d’temps. J’ai dérouillé une partie d’son bar en plus. Faudrait vraiment qu’j’me fasse pardonner un jour. J’sais pas trop comment, mais ça s’tente. « J’vais essayer d’dormir d’ssus. J’sais pas trop c’que ça va donner, mais quand j’aurais des idées qui tiennent la route, ou pas, j’viendrais t’en donner quelques aperçus. Par contre, j’te préviens, les Vaudouns, c’est assez … dévergondés quand ça s’y met, alors si t’as des restrictions, faut p’t-être m’les donner d’suite, ça m’évit’ra d’partir dans l’infaisable pour toi. » J’avais comme dans l’idée qu’les boyaux qui dégoulinent n’allaient pas être au menu, enfin, fallait p’t-être pas crier défaite trop vite, hein ? J’me lève d’ma chaise, une d’celles qui tient encore debout et j’lui tire mon chapeau dans une révérence imparfaite. « A bientôt chère amie ! » C’était p’t-être un peu trop tôt pour une telle qualification, mais elle était pas mauvais bougre et puis elle servait du bon alcool, sans compter qu’elle s’débrouillait bien pour les bagarres, même si elle avait un p’tain d’avantage. Quoiqu’il en soit, on allait sur’ment bien s’entendre tous les deux. Sur ces mots, j’me glissais hors du bar, un peu chancelant mais tenant décemment d’bout. Maint’nant j’allais mettre mon don à exécution et r’trouver l’ch’min d’chez moi. Ca, c’était la partie facile…

[HRP : Je te laisse conclure ou arrêter là, comme tu le souhaites !]
Revenir en haut Aller en bas
Alice Mewryan
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Patronne et barmain du Trick O'Clink
Age apparent: 20ans
Dangerosité:
20/30  (20/30)

MessageSujet: Re: Yo, Ho, Ho, and a Bottle of Rum!! [TERMINÉ]   Lun 7 Juil - 13:29

C’est top que ma proposition l’intéresse, un sourire vraiment sincére ne sur mon visage. Je vais avoir la banane pendant les prochains jours. Oui je me doutais que niveau déco il y allait avoir du boulot. Mais je ne rechigne jamais à la tache.

«Oui un peut. Heureusement c’est moi la patronne, et c’est moi qui décide pour le budget je veux bien y mettre.» Clin d’œil. Je crois qu’il va se rentrer .Dévergondé ? Restrictions ? Humm… attends voir, je réfléchis…

« Du moment que j’ai pas besoin de bruler le bar pour le nettoyer après, je devrais pas être chiante. Je te laisse gérer tout ça… Ah oui ! Si on pouvait rester dans les extrêmes limites de la légalité sa m’irais aussi.» Je voudrais ni avoir à démolir le pub pour purifier par le feu et reconstruire ni avoir trop de soucie avec la police.

Je le regarde partir, et me dis que à défaut d’une amitié, c’est certainement une belle histoire qui commence entre nous. Je prévoie beaucoup de rire et pas mal d’emmerdes… Vivement !

Aller il faut fermer tout ça. Je tourne la clef dans la porte et me retrouve ma voiture bien garé, comme d’hab. J’ai un loup à retrouver.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3502-alice-mewryan#58026
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Yo, Ho, Ho, and a Bottle of Rum!! [TERMINÉ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Yo, Ho, Ho, and a Bottle of Rum!! [TERMINÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: ¤ SCENE III : Les vieux quartiers ¤ :: ║La rue principale║ :: Trick O’Clink-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit