AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 [EVENT WICCAN] Beltane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Missive
Animation
avatar

Animation


MessageSujet: [EVENT WICCAN] Beltane   Mar 30 Avr - 10:39

Beltane
La fête du feu.

La lune est haute, elle éclaire le monde d’une lumière bienfaitrice, chasse les ténèbres et l’ombre. La forêt des Ombres semble agitée, le vent parcourt les feuilles de chaque arbre, créant dans son sillon un bruissement léger. L’air est lourd et chargé d’une tension peu commune, la nature tout entière semble s’éveiller alors que le soleil est depuis bien longtemps couché. C’est l’esprit de Bel qui foule la forêt de la Nouvelle Orléans. Ce soir, venez célébrer Beltaine.

« Approchez, vous qui savez
marcher sur le sentier caché.
Rejoignez les Tables d’Olaria, sanctuaire sacré. »

Après avoir passé le portail qui vous sépare du sanctuaire, la tension croît. Le vent semble redoubler d’efforts, il agite chaque feuille, chaque branche dans une mélodie sifflante. La végétation semble prendre vie et elle donne l’impression de danser. L’énergie vous guide dans l’obscurité des bois, vous la sentez, elle vous attire vers les Tables. Déchainée, une tension vous envahit, il ne sert à rien de résister. Beltane est là, la transe peut commencer. L’euphorie est à l’honneur ce soir, primaire et bénéfique.

« Dansez, festoyez autour du poteau. Ce soir célébrons la Lune et le Soleil.
Ô Grand cornu, roi des elfes.
Ô Grande Dame, mère nourricière.
Dans votre union, chassez les ombres. Sautons le feu de Bel couvant. Tournant au rythme des rubans. Ce soir la nuit sera longue. »

Enfin le sanctuaire sacré. Les trois pierres trônent sur leurs piliers au centre d’un cercle d’herbe vierge de fougères. Un grand poteau de bois est dressé entre les pierres. Il semble séculaire, un morceau taillé dans le cœur d’un chêne ayant traversé les âges. Une roue de bois en son sommet disperse une foule de rubans de toutes les couleurs, invitant chaque participant à venir en saisir un. L’endroit est très peu éclairé, des feu-follets semblent s’être rassemblés, donnant à l’endroit l’impression d’être vivant et de battre au rythme du vent. On peut apercevoir de petits brasiers autour du cercle de pierres. Au pied de l’escalier de pierre, qui mène au chêne pluri-centenaire, un tas de grosses branches entreposées tel un tipi.

« Ressentez la chaleur du feu,
Purifiez vous dans l'union des dieux.»

Chacun peut sentir l’ambiance s’alourdir au centre de la cérémonie, ainsi tout le monde est invité à se réunir. Il semble s’élever un bruit sourd dans l’air, un bruit de tambour rapide et brutal. La forêt chante et elle vous invite à s’exprimer avec elle. Le pouvoir est fort et couve en chacun, la tension toujours palpable, le rituel est sur le point de commencer.


_____________________


Consignes:
  • Ce RP s'inscrit hors du quota des 3 RP/personnage.
  • Vous attendrez que le grand mage (Hansel) poste en premier pour poster votre arrivée.
  • Vous êtes autorisés à ouvrir un sujet à part dans cette section si vous souhaitez parler/agir avec un des participants en particulier à condition que vous continuiez de poster dans le RP général.
  • N'oubliez pas que seuls les wiccans et leurs familiers sont aptes à trouver et entrer dans ce sanctuaire de la Wicca. Veillez à ne pas vous faire suivre et à décrire votre arrivée. (Vous pouvez vous référer à la description du lieu pour vous aider).
  • La fête de Beltane débute le 30 avril au soir. Même si nous lançons cet événement le matin, merci de tenir compte du moment RP pour votre récit.
  • N'oubliez pas d'apporter avec vous un cadeau d'anniversaire pour le Grand Mage, il l'a rappelé pendant des jours à qui voulait bien l'entendre !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: [EVENT WICCAN] Beltane   Mar 30 Avr - 21:02

Ça y est, le grand jour de la vie était arrivé. Le second grand sabbat des Wiccan après Samain. La grande célébration de la nature, jour propice à l’amour sous toutes ses formes et aux réjouissances en tous genres. L’appel de la forêt avait été fort, pour le Grand Mage point de repos en cette veille de célébration. Les forces telluriques avaient guidé ses pas très tôt proches des tables d’Olaria. Aujourd’hui la nature chantez aux oreilles d’Hansel. Les fleurs, les arbres, tout ce qui vit semblaient être animés d’une force propre. Ô bien sûr cette force existe, mais aujourd’hui le voile entre les deux mondes était bien fin et l’énergie s’exprimait avec fougue. Cela rendait le vieil homme particulièrement euphorique. A vrai dire c’était pour lui la période de l’année qu’il préférait. Hansel se considérait comme marquer dans son âme par le printemps. Il avait poussé son premier cri en ce jour béni voila maintenant presque une centaine d’années. Ses émerveillements d’enfants ne le quittèrent jamais et malgré son grand âge, chacun de ses anniversaires était pour lui une grande période de fêtes.
Il se considérait comme très chanceux, cette fête était partagée par un très grand nombre de personnes de sa communauté. Bien malheureux le Wiccan qui n’a jamais connu les joies du feu de Bel et l’ambiance chaude des rituels sauvages. Pourtant plus le temps passé, plus ils étaient nombreux à s’éloigner de leurs racines profondes. Hansel n’avait jamais perdu cette identité, il ne se considérait pas comme le détenteur de la vérité absolue, mais il savait que si ses rites existaient encore aujourd’hui il y avait une bonne raison à cela. C’était en parti dû à ses origines, dans son lointain et vieil alsace, ses ancêtres avaient toujours célébré le feu en grande pompe, dans une ambiance très primale. L’enfant Holtzman avait réussi à mélanger ses divers principes et a en tiré une méthode de rituel personnel qui lui convenait. Son côté vieille école était indéniable.

Après avoir scellé l’entrée du site sacré pour la journée, il avait œuvré à l’édification du lieu pour la cérémonie. De nombreux objets étaient contenus par des sorts de coffres, il réalisa un travail soigné et précis en les disposants de façon à rendre l’endroit convenable. Ce soir l’on célébrait l’union de la Lune et du Soleil. Seule ombre au tableau de cette journée remplit d’émotion forte. Une certaine mélancolie avait toujours tendance à se manifester vers la fin de sa tâche. Chaque année une partie de sa mémoire se remémorait les douces fêtes de Beltaine en compagnie de son épouse. Elle était sa muse et sans elle une pierre froide s'était logée dans son âme. Mais Hansel savait vite retrouver le sourire. Encore une fois cette dualité de la vie, car bien que disparu aujourd’hui, son Arnella était présente à ses côtés pendant cette soirée. La mélancolie ne durait qu’un temps, bien vite remplacé par un sentiment certains : Aujourd’hui les Portes du Sidh était ouvert, ce soir il danserait avec l’esprit de l’amour, il ne pourrait sans doute plus jamais la toucher réellement mais c’était bien assez pour ravivait la joie dans son cœur.
La nuit était tombée, le chant des arbres s'était intensifié. La tension était palpable et le poteau semblait vibré entre les pierres gardiennes. Le rituel allait commencer. Hansel sortit de sa méditation. Il était assis en tailleur à l’intérieur du chêne séculaire. Il avait revêtu sa robe de cérémonie. Dans sa barbe des tresses de fleurs nouées aux poils et des petites branches bourgeonnantes. Son visage était peint de manière complexe. Des traits tracés à la peinture rouge, peinture obtenue grâce à un mélange savamment dosé de plantes sauvages. Ainsi maquillé, il honorait les Dieux. Il maintient sa position métapsychique encore quelques minutes, laissant sa forme astrale voyagée sur les flux telluriques de la pièce. Ainsi en transe il se préparait à invoquait le feu de Bel. Mais pour cela il avait besoin de ses semblables, car on ne pouvait fêter Beltaine seul.
Il stoppa sa transe et rouvrit les yeux. Il pria encore un petit moment. Il espérait les voir nombreux cette nuit.

Le contexte politique était tendu et Hansel redoutait bien sûr l’incidence que cela pouvait avoir sur les wiccans du comté. Beltaine était une fête propice aux débordements, pourtant ce soir il leur faudrait être fin, car la tension entre Normes et Outres devait être apaisée à tout prix. Le Grand Mage en était conscient, il lui faudrait jouer de sagesse pour éviter de trop attirer l’attention sur sa communauté tout en maintenant cet esprit de fête. Il se releva et sourit. Ce soir assez de surprise de prévu pour que le moment soit agréable, Beltaine serait bien célébré et la communauté en ressortirait encore plus soudé. Hansel saisit son bâton et décida de sortir du tronc creux. Il toisa la scène d’un œil bienveillant. Du monde commencez à arrivée, il attendit que certaines personnes se placent près du grand tas de branche en attente. Il ouvrit les bras en direction de la foule. Il haussa la voix pour les premiers arrivants.


« En marchant sur la voie des merveilles ancestrales, vous franchissez le seuil entre les mondes. En marchant autour de ce cercle, puisse remonter l’énergie de Beltaine. Puisse la paix régner au Sud, à l’Ouest, au Nord et à l’Est. Amis wiccans, je vous souhaite la bienvenue. Approchez qu’ensemble nous puissions commencer. »


Puis il abaissa les bras et s’inclina saluant ainsi la foule présente. Maintenant Hansel attendit, le rituel du feu allez bientôt commencer. Il chercha une personne dans la foule en particulier, attendant qu’elle se manifeste. Ce soir une annonce devait être faite, mais d’abord l’on devait allumer le feu pour que la fête puisse commencer !

Message du Staff: Attention à l'orthographe Hansel, ça pique les yeux Razz


Dernière édition par Arn Bullet le Mer 1 Mai - 18:17, édité 3 fois (Raison : Message du Staff: Attention à l'orthographe Hansel, ça pique les yeux :P)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: [EVENT WICCAN] Beltane   Mer 1 Mai - 14:53

Aujourd'hui était jour de fête. Cela se sentait, pour qui savait voir et écouter; un long fourmillement qui grondait dans la terre, dans les feuillages, jusque dans la moindre racine de mauvaise herbe coincée dans le bitume. Partout, dans l'air, dans le vent et dans chaque pas, il y avait cette attente, ce murmure qui partout se propageait plus vite que la rumeur: ce soir n'était pas comme les autres. D'ordinaire, Messaline célébrait rarement Beltane, ou bien le faisait à sa manière, dans son coin, avec beaucoup d'alcool. Oh, la vieille Marie Madalène aurait sans doute été furieuse de voir sa petite-fille se comporter de la sorte, après tout ce qu'elle lui avait enseigné sur les bienfaits de cette nuit... Mais la vieille sorcière avait déjà eu tellement d'occasions de se retourner dans sa tombe que ça n'avait plus guère d'importance, à présent. Alors, pourquoi, cette année, Messaline avait-elle décidé de se joindre aux autres membres de sa communauté? La réponse n'était pas simple, mais il y avait quelque chose, qui l'avait poussée à cela: il y avait dix ans de cela, la vieille Maria avait fait ses adieux aux siens, et s'était couchée un soir, pour mourir. Messaline se souvenait encore de son vieux visage qui lui souriait, lui disait de ne point pleurer car rien ne meurt, ici bas, et tout persiste encore dans les remous du monde. Chaque nuit de Beltane, dit-elle, elle viendrait la voir, et elle serait ainsi toujours là, quand les voiles se déchirent et que les mondes s'entremêlent, quand les frontières s'effacent entre ce monde et le suivant. Peut-être était aussi pour cela que Messaline ne s'était que rarement jointe aux célébrations de ce jour: car pour elle, Beltane était un souvenir de deuil, et que jamais, jamais elle n’aurait eu la force d'affronter le spectre de la vieille Maria. Mais à présent elle était prête, elle n'avait déjà que trop tardé à se souvenir d'où elle venait, et où plongeaient ses racines.
Et à qui devait-elle cette soudaine épiphanie sur ses origines? A Zack, bien sûr. Zack, qui était la seconde raison pour laquelle elle était ici: elle n'en pouvait plus d'être seule, entourée d'étrangers, et ce soir, elle voulait simplement retrouver les siens, les liens de la magie et du sang, d'autres qu'elle qui avaient dans les veines ce même pouvoir, ce même lien viscéral avec ce qui les entourait. Leur petit duel l'avait obligée à se replonger dans tout ce qu'elle avait oublié, cette magie ancienne qu'elle avait voulu laisser derrière elle, parce que ça ne lui servait de rien pour guérir tout ce qui lui broyait le cœur. Elle s'était souvenue, alors; elle s'était souvenue qu'elle avait un monde à elle, là. Elle n'était peut-être pas aussi seule qu'elle le pensait. Après tout, pour quelqu'un qui n'avait pas touché à un sort depuis des années, elle s'était franchement bien débrouillée, même si ça avait terminé de manière plutôt lamentable pour elle.

Alors, Messaline en silence s'était parée pour la fête, tressant ses cheveux bruns-roux des humbles atours qu'elle avait pu s'offrir. Peu à peu, tout lui était revenu, comme un vieux refrain qu'on n'oublie vraiment jamais. Les gitans wiccans avaient leurs propres traditions et ce soir, si loin de chez elle, perdue en terre étrangère, elle renouait avec tout cela. Elle se souvenait des paroles, murmurées dans une langue qu'elle seule pouvait maintenant comprendre, des signes à tracer sur son visage, des spirales qu'elle dessinait là, ces mêmes symboles qu'on voyait sur les pierres levées qui parsemaient les collines de son pays. C'était revenir à l'enfance, un peu; revenir à ses racines, à l'origine, avant le malheur et la désolation, quand sa mère tressait ses cheveux de fleurs sauvages pour l'amener danser près des grands feux. Et seule dans sa chambre d'hôtel, environnée de bougies et d'encens dans le jour déclinant, Messaline souriait dans un murmure, regardait changer son visage et se sentait redevenir la petite sorcière sauvage qu'elle n'aurait jamais dû cesser d'être.
Elle souriait comme une enfant, emplie de la joie secrète qu'elle sentait courir en chaque chose. Même Petrouchka, d'ordinaire si caractérielle, était d'une gaieté inhabituelle, comme un chaton désœuvré. Tout cela arrivait presque à lui faire sortir Zack de la tête, et ça n'était pas peu dire. Elle sentait confusément qu'elle avait besoin de cette fête, besoin de tout cela. Une autre voie, un autre espoir pour une autre vie. Y aurait-il donc quelque chose à sauver de ses pauvres os?

Alors, filant dans les rues comme un voleur, Messaline se hâta vers le lieu de rendez-vous. Bien-sûr, il était hors de question de se montrer ainsi accoutrée, avec son visage à demi peint et ses oripeaux de sorcière; elle s'était couverte d'une large capuche mitée et d'un long manteau qui la faisait plus ressembler à un junkie sous overdose qu'à une wiccan, retranchée derrière une écharpe qui lui dissimulait presque entièrement la face. Avec les temps qui couraient, mieux valait ne pas attirer l'attention sur elle.

A mesure qu'elle s'était rapprochée du sanctuaire, Messaline avait senti enfler, gronder, s'épandre la grande vague d'énergie qui submergeait le monde, ce soir; tout semblait danser, s'animer, et elle en plaignait presque tous les autres de ne point sentir tout cela, de ne point voir combien chaque chose appelait à la fête et à l'abandon. La forêt chantait à pleine voix dans la brise, et Messaline se prit à courir sur la route, ressentant l'appel aussi pressant qu'une déchirure, happée par sa puissance, et elle franchit d'un pas plein d'allégresse le portail du sanctuaire. Passé ce seuil, elle se défit de tout ce qui la dissimulait, laissant ses cheveux ruisseler librement, chargés de perles de bois et d'os taillé. Pour la fête, elle s'était vêtue de rouge, des bracelets d'or fauve à ses poignets et à ses chevilles nues. Une grappe de fleurs écarlates ensanglantaient sa chevelure, et elle avait couvert ses épaules à demi nues du grand châle brodé que l'on ne sortait que pour les jours de fête. C'était l'un des seules souvenirs qu'elle gardait de son enfance, comme un talisman précieux, chargé de motifs et chargé de sens. C'était ainsi qu'on célébrait Beltane, chez les gitans, et ce soir elle avait revêtu toute les parures de son peuple, par fierté, et pour le souvenir, comme l'ambassadrice de tous ceux qu'elle avait perdus, la sœur d'Outre-Mer, exilée du Vieux Continent.

C'est ainsi que Messaline s'avança dans la vaste clairière, le cœur emplie de cette joie céleste qui semblait partagée par toute chose vivante. C'était soudain comme si elle revenait enfin chez elle après des années d'absence, car elle se souvenait, enfin, de cette atmosphère qui précédait la fête, des murmures dans les arbres, des parfums d'encens et flammes, qui firent soudain taire et oublier, pour un temps, tout ce qu'elle portait d'obscur et de brisé au fond d'elle. Pour ce soir au moins, pleine et entière, elle trouvait la joie au milieu des siens. Le feu n'était pas encore allumé, et il y avait dans l'air une attente fébrile. Messaline sans un mot observait les visages autour d'elle, se demandant non sans amusement combien de personnes avaient-elle déjà croisées, combien de gens d'apparence ordinaire, combien de clients? Le Grand Mage, prenant la parole, interrompit ses pensées en leur souhaitant la bienvenue. Il ressemblait aux visages de pierre de bois, à ces masques feuillus, que l'on voyait parfois sculptés dans les vieux temples païens et dans quelques églises. Un drôle d'avatar de l'Homme Vert, et il y avait quelque chose dans ses vénérables yeux verdoyants qui inspirait le respect, comme celui qu'on doit à un vieux père, un très ancien aïeul rempli d'une sagesse profonde. Le silence était tombé, alors qu'il parlait; à présent, c'était l'attente, l'ultime instant avant le début des célébrations.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: [EVENT WICCAN] Beltane   Dim 12 Mai - 21:43

Beltane… Fête Wiccane par excellence. D’habitude, Nathanaël n’était pas spécialement enjoué par celles-ci et il trainait un peu des pieds pour y aller, même si, généralement, il n’allait pas jusqu’à s’absenter. L’idée qu’on puisse l’observer d’un peu trop près ne lui plaisait pas beaucoup. Il y avait bien entendu son bandeau et tout ce qui se trouvait derrière, mais également son lien avec Morgane. N’importe quel Wiccan était suffisamment intelligent pou se rendre compte du lien qui les unissait tous les deux et rares étaient ceux qui approuvaient réellement « l’utilisation » d’un Familier humain. Le jeune homme se fichait un peu de l’avis des autres, même si, bien entendu, il préférait tout de même que personne ne chercher à creuser davantage sur le lien qui les unissait. Si l’on venait à apprendre qu’ils étaient frère et sœur, l’indulgence ne serait probablement pas au rendez-vous. Pourtant, pour lui, cela tombait sous le sens. Il n’y avait qu’elle pour le comprendre complètement, il n’y avait qu’elle qui comptait pour lui. Il se rappelait qu’il en avait été surpris la première fois mais depuis qu’ils vivaient ensemble, il avait du se rendre à l’évidence. L’ironie de la situation ne lui échappait d’ailleurs pas, il avait fallu qu’il devienne aveugle pour qu’il se rende compte de l’amour qu’il portait à sa jumelle, pour comprendre que ce n’était pas juste de l’amour fraternel mais quelque chose qui dépassait de loin cette frontière que la décence mettait sans raison autour d’enfants jumeaux. Y avait-il vraiment quelque chose de mal à ce qu’ils s’aiment tous les deux ? Enfin… La société n’était peut-être simplement pas prête pour accepter de ce genre de choses, mais alors il ne fallait pas trop s’étonner à ce que les Outres ne soient toujours pas complètement acceptées. Enfin, ce n’était pas la question ce soir.

Rentré en fin d’après-midi, Nathanaël s’était libéré pour avoir le temps de se préparer convenablement. Il n’était pas spécialement enjoué à l’idée de se retrouver parmi tant de confrères Wiccans mais cette soirée devait également être l’opportunité de faire une annonce à la communauté toute entière, mais aussi à Mogane qui n’était pas au courant. Il avait préféré lui faire la surprise, une occasion supplémentaire de la surprendre, peut-être parce qu’il voulait qu’elle soit fière de lui. Elle avait beaucoup sacrifiée pour lui, il le savait, c’était notamment pour cela qu’il veillait à lui offrir le meilleur, à chaque fois qu’il en avait l’occasion. Tandis que sa femme se préparait elle aussi, l’avocat s’habillait comme toujours d’un sempiternel costume conservant sa même prestance qu’à l’habitude. Peut-être parce qu’il savait que ce n’était pas seulement la fête ce soir pour lui. Il lui faudrait faire face à beaucoup de Wiccans et ils avaient beau le connaître, l’avoir déjà vu, il n’en restait pas moins qu’il devait être fidèle à lui-même et bien présenter pour l’occasion. Avec patience, il mit son bandeau sur les yeux, aux couleurs du feu pour être en accord avec la soirée. Il y plaça le morceau de bois qu’il avait enchanté quelques jours plus tôt à peine et, comme d’habitude, éprouva cette étrange sensation, celle qui l’étreignait à chaque fois qu’il pouvait à nouveau « revoir ». Certes, c’était toujours limité, trop à son goût, mais la magie des mots qu’il avait commencé à apprendre lui offrait le véritable espoir de retrouver un jour la vue. Il avait encore du chemin à parcourir mais il semblait enfin que son rêve était à portée de mains. Un jour, il le savait, il pourrait à nouveau contempler réellement le visage de sa femme, la regarder dans les yeux et apprécier les reflets des siens. Pour le moment, il devait se contenter de ses souvenirs.

Lorsqu’ils furent prêts, Nathanaël prit sa canne et tendit le bras à Morgane avant de quitter leur appartement. Le chemin serait long mais une grande partie de celui-ci serait réalisé en voiture. On les conduirait à l’orée de la forêt d’où ils prendraient le relais. Le lieu de rendez-vous était « secret » et, pour le trouver, il fallait pouvoir suivre les lignes de la wicca. Avec attention, vérifiant que personne ne les suivait, il guida sa jumelle à travers les bois pour finalement arriver sur une grande clairière où rougeoyait déjà un grand feu. Beaucoup étaient déjà là et certains regards se posèrent sur les nouveaux arrivants. A présent guidé par sa sœur, il se dirigeait vers le centre où tous commençaient déjà à converger. Le Grand Mage était probablement déjà présent. Avec la magie presque palpable dans l’air, ce n’était pas évident mais il doutait que le vieil homme ne soit pas déjà sur place. D’ailleurs, quelques minutes plus tard, alors qu’il avait senti que d’autres Wiccans venaient encore grossir la foule, le silence se fit soudain et il entendit la voix familière de leur « mentor » à tous. De celui qui, à la plus grande surprise de l’avocat, était venu le voir et avec qui il avait finalement lié une sorte d’amitié, ou, tout du moins, quelque chose qui y ressemblait vaguement. C’était lui qui lui avait plus ou moins proposé de prendre la place qu’il allait prendre ce soir. Oh, bien entendu il ne savait pas toute l’histoire qui planait dans l’ombre du Wiccan et tout juste avait-il appris que sa femme était son Familier et qu’il connaissait les bases de la magie des Mots, mais, aussi étonnant que cela puisse paraître, il n’en avait pas paru choqué. Droit debout, il écouta le discours du Grand mage, sans ciller, attendant la suite de la soirée.
Revenir en haut Aller en bas
 

[EVENT WICCAN] Beltane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: Beltane - La fête du Feu-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit