AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Initiative fâcheuse...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ailin Dyce
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Maîtresse Vampire, ex-strip-teaseuse aux Plaisirs Coupables
Age apparent: 21 ans
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Initiative fâcheuse...   Mer 12 Déc - 22:45

Ailin n'avait pas bien cerné tous les inconvénients que sa nouvelle vie comprenait. Pourtant, elle en avait déjà fait une belle liste, plutôt alarmante, puisqu’elle impliquait qu'elle ne put se permettre le moindre faux pas sans risquer sa vie. Elle marchait sur un fil d'équilibriste. On la surveillait de près. Si elle n'était pas parfaite, elle ne verrait pas l'année suivante.

Comme il fallait qu'on garde un œil sur elle, on ne lui avait pas permis d'emménager seule. Elle devait partager l'appartement d'une femme qui travaillait aux Plaisirs Coupables. Ces derniers étaient fermés suite à un incendie, et le temps de la réouverture, son hôte, comme elle-même, resteraient au chômage technique. Ailin avait pensé qu'elle pourrait profiter de cette période pour s'habituer à l'idée de ce qui l'attendait une fois le club ré-ouvert. Le métier de strip-teaseuse n'était pas fait pour elle, pour la très bonne raison qu'elle ne pouvait physiquement pas l'effectuer. Elle pourrait au mieux être strip-teaser, et cette idée lui donnait la nausée. Cela faisait presque 200 ans qu'Ailin était une femme aux yeux du monde et que personne, si ce n'était Sigmund, puis le Maître de la Nouvelle-Orléans, n'était au courant de la réalité de sa condition. Les choses allaient bientôt changer si elle voulait survivre, car il n'y avait aucun moyen pour elle de couper à la punition qu'on lui infligeait en échange de sa vie sauve. Il lui fallait effectivement du temps pour accepter les faits. Elle était en deuil d'un secret qui n'avait pas encore été révélé... Dès qu'elle y pensait, elle devait retenir panique et envie de pleurer. Dès qu'elle y pensait la peine due à la mort de son créateur, maître et amant se ravivait, et elle sombrait dans des abîmes de tristesse insondables.

... Soit. Mais elle avait été naïve de penser qu'on allait la laisser tranquille durant ce temps d'adaptation. Ça ne lui arrivait pas souvent de rater le coche et de se laisser surprendre à ce point par une situation... Ailin n'était guère plus que l'ombre d'elle-même depuis son départ d'Atlanta. Elle était encore bien trop choquée, déboussolée, pour être aussi maligne et efficace qu'à son habitude.

Habituée à la vie de princesse, elle n'avait pas pensé que la femme qui l'hébergeait pourrait avoir des difficultés financières. Le fait était qu'il n'était pas évident de payer un loyer et de nourrir/loger/blanchir une personne supplémentaire qui ne travaillait pas, lorsqu'on était soit même forcé à l'inactivité. Son hôtesse ne l'aimait pas. En fait, elle la détestait, et elle ne la gardait chez elle que parce qu'on lui avait demandé de le faire et qu'en tant que vampire, elle ne pouvait pas vraiment refuser une demande directe du Maître de la Ville. Résultat elle ne lui avait même pas demandé son avis lorsqu'elle avait décidé qu'Ailin devrait travailler avant même l'ouverture des Plaisirs Coupables pour payer son droit de séjour chez elle. Elle se fichait bien de savoir quel type d'emplois Ailin rechignerait à accepter. Elle voulait qu'elle trouve quelque chose, et vite.

... Pour cette raison elle avait postulé à sa place à tout un tas de petits boulots plus ingrats les uns que les autres. Après avoir reçu quelques réponses favorables, elle s'était plantée devant Ailin et l'avait mise devant le fait accompli. Il avait fallu qu'elle fasse son choix. Elle ne pouvait pas refuser: elle aurait risqué que cette femme se plaigne de son comportement auprès du reste de la communauté de la Nouvelle-Orléans, et la position d'Ailin était si fragile que cela aurait largement pu suffire à la faire tomber.

Il avait donc fallu qu'elle sélectionne un... travail. Les choix qu'elle avait à sa disposition lui arrachèrent des grimaces de douleur. Femme de ménage... Serveuse dans un fast-food... Rien n'était pire que ce qu'elle devrait faire pour gagner sa vie une fois le club ré-ouvert, mais quoi qu'il en soit elle n'était pas prête à se laisser humilier de la sorte alors qu'elle était censée bénéficier d'une pause psychologique. Elle avait fini par retenir la seule chose qui lui conviendrait à peu près... Hôtesse nocturne pour une convention automobile qui se déroulait sur une petite semaine, en ville. Il était assez courant que ce genre d'événement ouvre la nuit maintenant que les Outres étaient connus du monde entier, et ils avaient besoin de personnel à temps plein pour ces périodes. Pour des raisons évidentes les vampires faisaient de bons candidats à ces postes.

La "jeune" femme porta une main dans ses cheveux pour les remettre en place. Son regard n'avait rien d'engageant, et une moue de mauvaise humeur menaçait de poindre sur ses lèvres fines. Le son de ses talons résonnait dans le hall, tandis qu'elle avançait d'un pas calme et décidé dans le hall d'exposition, en direction du point de rencontre qu'on lui avait indiqué. Pour l'occasion, il avait fallu qu'elle achète des vêtements "normaux" - comprenez contemporains. Ces haillons étaient affreux, et manquaient totalement d'élégance... Sans compter qu'ils étaient d'un inconfort ahurissant. Elle avait néanmoins réussi à trouver de quoi mettre en valeur son peu de formes en cachant le nécessaire pour que l'illusion de sa féminité subsiste. Une jupe noire en tissu épais relativement ample, mais discrète, tombait jusqu'au dessous de ses genoux, vite suivie de collants de la même couleur, puis par les fameuses chaussures, ocre beige. Elle portait un large pull de cette même nuance orange foncé, dont le col retombait mollement, mais esthétiquement, autour de sa gorge. Le vêtement était suffisamment lâche pour qu'elle puisse porter sous ce dernier les ajouts habituels qui lui permettaient d'afficher des atours qu'elle ne possédait pas. Bijoux et maquillages étaient évidemment au rendez-vous, mais elle était restée très sage: Après tout elle était là pour travailler, et certainement pas pour se pavaner. Elle voulait juste paraître un minimum à son avantage. Elle avait toujours été si soucieuse de son apparence qu'elle n'aurait pas supporté qu'il en soit autrement.

Ailin arriva bientôt à proximité de celles qui devaient sans doute être ses futures collègues de travail. Ces dernières étaient déjà en train de discuter entre elles d'une voix vive, en attendant qu'on vienne leur donner leurs instructions. L'une d'elle se tourna dans sa direction, et la vampire fut bien obligée de masquer son mécontentement: elle n'était pas censée être ici parce qu'on l'y avait obligée. Et elle devrait être avenante avec tous les abrutis qu'elle allait voir passer ce soir, et qu'elle allait devoir guider... Diable. Elle n'avait vraiment pas envie de faire semblant d'être chaleureuse ni agréable ce soir. C'était pourtant sa spécialité... Mais son humeur était bien trop mauvaise ces derniers temps pour qu'elle ait envie de mettre à l'épreuve ses capacités d'actrice.

Ça ne l'empêcha pas de répondre aux salutations de ce troupeau de pimbêches par un sourire ravissant, qui alluma une lueur amicale dans ses prunelles, totalement factice évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3339-ailin-dyce
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Initiative fâcheuse...   Ven 14 Déc - 11:07

Depuis mon installation à la Nouvelle Orléan je croulais sous les offres d'emploi.

Il est vrai que mes années passées au FBI embellissait mon CV. Toutefois ce qui à mon avis devait faire la différence, était mes bonnes manières.

En effet j'étais capable de feindre l'intérêt lorsqu'un de ses jet-setteurs désoeuvrés me racontait sa vie durant l'entretien d'embauche.Et je faisais nettement moins tâche dans une soirée mondaine que tous ces anciens vétérans balafrés de l'armée.

Le camouflage est une arme autant négligée qu'utile.

Donc ce soir là je supervisais la partie nocturne d'un salon de l'auto. Au vue de mon prestige grandissant j'aurais pu exiger de travailler de jour. Seulement certaines personnes ne venaient que de nuit.

Car je me sentais depuis quelques temps sous-exploités au TPH. J'avais soif de chasse. Et les vampires constituaient des mets de choix dans ce domaine.

J'espérais faire une rencontre intéressante parmi les visiteurs. Un petite exécution sommaire rappelerait aux outres que nous n'avons pas encore baissé les bras face à eux.

Les vigiles sous mes ordres n'étaient pas particulièrement compétents mais obéissants. Cela devait suffir. Il y avait relativement peu de dérapage lors de ce genre de manifestation.

Comme si un des ces frustrés venu admirer une voiture qu'il ne pourrait jamais s'offrir, était capable de violence.

Après avoir donné les instructions standards à mon équipe,je me dirigeais vers les hotesses d'accueil.

Elles aussi, il était nécessaire de les briefer au cas où un visiteur avait les mains un peu trop baladeuse et que les choses dénégénèrent quelques peu.

En voyant ces greluches croyant que la sensualité passait par un maquillage de clown, je me dis que les explications seraient hardues.

Puis je distinguais l'une d'entre elle bien plus sobre dans sa tenue. Cette femme assez pâle se tenait plus ou moins en retrait par rapport aux autres, ce qui laissait soupçonner un minimum d'intelligence.

Faute de mieux je m'approchais d'elle. Cette femme détenait une certaine classe par contre elle était légèrement plus grande que moi, ce qui me déplut.

"Bonsoir. Je suis James Himes, responsable de la sécurité." Dis-je d'abord froidement.

Je lui fis signe de me suivre un peu plus loin afin de pouvoir discuter sans subir les paillements de ses collègues.
Revenir en haut Aller en bas
Ailin Dyce
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Maîtresse Vampire, ex-strip-teaseuse aux Plaisirs Coupables
Age apparent: 21 ans
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Initiative fâcheuse...   Sam 15 Déc - 23:04

Ah... Quelle chance. Aucune de ses futures collègues ne semblait être libre à la discussion: des groupes s'étaient déjà formés, et Ailin arrivait trop tard pour qu'elle puisse rejoindre l'un d'entre eux juste par le simple fait d'approcher. Évidemment l'aurait-elle souhaité qu'elle aurait pu y parvenir, mais elle s'était contentée de répondre aux salutations inquiètes des femmes par de calmes sourires, suffisamment engageants pour qu'elle leur paraisse sympathique, mais pas assez pour qu'elles soient incitées à couper le cours de leurs déblatérations pour mieux l'accueillir.

Ainsi avait-elle pu passer ses dernières minutes de liberté dans une tranquillité relative.

Un homme s'approcha d'elle, finalement. Elle le vit arriver et, remarquant qu'elle était ciblée, s'était tournée dans sa direction pour l'observer avec tout le respect qu'elle était censée devoir à un supérieur. L'homme était trop âgé pour elle, définitivement pas à son goût, et en plus de ça, c'était un norme. Cependant elle aurait été bien mal avisée d'afficher tout le mépris qu'il lui inspirait, alors qu'il était vraisemblablement au dessus d'elle dans... la hiérarchie de son travail - fort heureusement - provisoire. Il avait la démarche de quelqu'un qui donnait des ordres, et pas de celui qui les suivait. Son regard dur reflétait une personnalité forte qu'on ne trouvait jamais dans celui des larbins nés. C'était toujours ça qu'il avait pour lui, sans doute...

Allez savoir pourquoi ce fut sur elle qu'il fondit en premier - et avec l'air de ne pas vouloir briefer ses collègues en même temps qu'elle qui plus est - mais Ailin n'allait pas protester. Elle avait suffisamment de problèmes sans vouloir s'en ajouter des supplémentaires. Malgré l'antipathie qui se dégageait de son interlocuteur et le ton désagréable sur lequel il l'invita à le suivre, le vampire décida de garder sauves les apparences, et de continuer à jouer la bonne poire. Elle le salua donc d'un signe de tête déférent et d'un sourire aimable, puis lui emboîta le pas.

"Enchantée, Monsieur Himes... Je m'appelle Ailin Dyce."

... Elle ne précisa pas qu'elle était engagée pour un poste d'hôtesse, parce que c'était chose évidente, et son interlocuteur le savait déjà sans quoi il n'aurait pas cherché à l'entraîner à l'écart sans quelques questions préalables.

Ailin ne masquait pas son véritable nom, et elle ne l'avait jamais fait. La consonance de ce dernier était féminine. Très peu de gens se souvenaient qu'il s'agissait, à la base, d'un prénom masculin. Ceux qui le savaient pensaient entendre "Eileen" tant qu'ils ne le voyaient pas écrit. Et lorsqu'ils le voyaient écrit, ils clignaient des yeux un bref instant, avant d'en déduire que l'écriture du prénom devait être en réalité mixte. Ah... C'était bien l'une des seules choses éclairées que ses parents avaient fait de leur vivant. Ces derniers avaient au moins su la nommer correctement.

Ailin se tourna en direction du chef de la sécurité, et resta en posture debout, aussi droite et polie qu'elle en était capable. Elle attendit qu'il daigne lui donner plus d'explications, immobile. Trop immobile.... Ceci risquait-il de mettre mal à l'aise son interlocuteur? Depuis la légalisation du statut des outres Ailin était devenue plus négligeante et ne passait plus son temps à paraître humaine en public. Néanmoins, elle se mit à respirer pour simuler un semblant de vie. Ça aurait été dommage qu'elle mette mal à l'aise son supérieur quand même. Les gens mal à l'aise étaient tout le temps d'une humeur de chien...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3339-ailin-dyce
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Initiative fâcheuse...   Lun 17 Déc - 18:46

L'hôtesse en question ne fit pas d'histoire. Elle se contenta de demeurer obéissante et polie. Bref ce qu'on devait attendre d'elle.

Difficile dans ces conditions de jauger son intellect. Au moins elle n'en faisait pas des tonnes.

De plus près je remarquais son extrême paleur et sa grâce. Ces deux éléments allaient souvent de pairs avec une certaine nature.

Je chassais vite cette idée de ma tête. Car même si c'était le cas, je ne pouvais pas m'en prendre à elle. La piste remonterait trop facilement dans ma direction.

Quant à lui demander directement, bonjour la discrétion.

"Enchanté également. Ecoutez bien. Je voudrais que vous gardiez un oeil sur vos collègues. Si vous voyez un visiteur prendre un peu trop ses aises avec, il faut que vous le signaliez immédiatement au membre de l'équide de sécurité avant toute autre chose."

Je m'exprimais avec timbre plus doux et moins formel que d'habitude. Car il me vint l'idée de voir, si je pouvais pas obtenir un peu plus d'elle.

Après tout un rabatteur supplémentaire n'est jamais à négliger.

"Vous vous en sentez capable ?" Demandais-je toujours meilleux.

Un visage agréable, un beau costume suggérant des moyens, le tout soupoudrés de gentillesse, cela suffisait généralement à mettre une femme en confiance.

J'avais bien suivi la recette. Il ne restait plus qu'à attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Ailin Dyce
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Maîtresse Vampire, ex-strip-teaseuse aux Plaisirs Coupables
Age apparent: 21 ans
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Initiative fâcheuse...   Mar 18 Déc - 16:21

Dès qu'ils furent à l'écart, le norme prit de nouveau la parole, afin de lui dévoiler ses plans.... Enfin, façon de parler. D'une part parce qu'il n'y avait rien de spécialement extraordinaire à l'idée de surveiller une bande d'abruties décervelées et de veiller à ce qu'elles ne se fassent pas tripoter, et de l'autre, parce qu'Ailin eut l'impression que son interlocuteur ne lui avait pas encore tout dit. Elle ne cilla pas, mais sans qu'elle le montre pour autant, monta sa garde d'un cran. Elle ne faisait confiance à personne. En tant que manipulatrice experte, elle reconnaissait certaines stratégies lorsqu'on les retournait contre elle. Parfois il ne s'agissait que d'un hasard, une maladresse involontaire, mais, et plus que jamais depuis la chute d'Atlanta, le vampire considérait qu'on n'était jamais trop prudent, et qu'il valait mieux soupçonner à tort plutôt que de risquer de se laisser embobiner.

En l'occurrence ce qu'elle avait vu dans les yeux de l'humain contrastait bien trop avec son actuel comportement. D'un coup il était devenu beaucoup moins sec, et surtout beaucoup plus convivial, ou compréhensif... Ou bien ce qu'on voulait. Ça ne correspondait pas à ce à quoi elle s'était attendue, et son intuition la trompait rarement. Il y avait donc un souci quelque part, vraisemblablement du moins. Cet homme s'apprêtait-il à lui demander quelque chose d'autre, maintenant qu'il avait formulé une demande facile?

... Pourvu que ce quelque chose n'ait rien à voir avec ce qu'elle ne pouvait de toute façon pas offrir. Ce ne serait pas la première fois que ça lui arrivait. L'homme lui semblait bien trop professionnel pour s'adonner à des comportements grossiers ou déplacés durant ses heures de travail, mais une application supplémentaire de la théorie du "on ne sait jamais" ne pouvait pas lui faire de mal.

Elle se remit à sourire gentiment, mais cette fois-ci, ses yeux n'étaient plus que deux billes grises, froides et distantes. Quoique cet homme lui veuille elle préférait le dissuader tout de suite de le lui demander. C'était aussi un bon moyen de lui faire comprendre implicitement que ce n'était pas parce qu'elle était blonde... qu'elle était blonde. Ailin n'était là que par obligation. Elle ferait le travail qu'on lui indiquerait de faire, mais aurait préféré qu'on ne s'amuse pas à lui refourguer des responsabilités supplémentaires, ni rien d'autre que ce qui était prévu dans son contrat. Sans compter que certaines de ses "collègues" étaient en train de lui jeter des regards noirs, peut-être jalouses de cet entretien privé qu'on lui accordait. Elle ne voulait pas de problèmes... Elle avait déjà suffisamment de monde à dos comme ça. Elle ne faisait pas un pli. Sa prise de distance était si subtile qu'il serait difficile à l'homme de la lui reprocher. C'est sur un ton toujours aussi poli qu'elle répondit:

"Aucun problème, monsieur Himes. Je serai aussi vigilante que possible... Y a t-il quelque chose que je devrais savoir au niveau de la répartition des membres de la sécurité sur le salon?"

Si elle devait avoir à faire à eux, autant qu'elle sache si il serait facile de les trouver dans chaque périmètre qu'elle serait amenée à surveiller. Elle avait croisé du regard un groupe d'employés qui portaient le brassard indiquant leur statut et saurait les reconnaître sans difficulté, mais encore fallait-il qu'elle ait les moyens d'agir à temps en cas d'urgence, et si ils se faisaient aux abonnés absents dans son secteur.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3339-ailin-dyce
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Initiative fâcheuse...   Mer 19 Déc - 23:06

Mon interlocutrice leva soudain sa garde. Elle se méfiait de moi ou en tous cas tentait de garder une certaine distance. Le tout fait avec une certaine retenue

La demoiselle avait du caractère et une certaine subtilité. Dommage qu'ils ne soient pas plus nombreux à être ainsi au TPH.

C'était à la fois un atout et un handicap pour moi. Car cette hotesse pouvait être sans aucun doute plus utile que ses consoeurs et également moins maléable.

Je réduisis un peu mon coté attentionné avant de répondre :
"Ne vous inquiètez pas. J'ai pris mes précautions. Il y aura toujours un agent à proximité de vous toutes."

Et puis brusquement je décidais de changer de stratégie. Après tout je m'étais apparemment trompé sur la nature de ma proie. Il était logique que je m'adapte.

Je me fis alors plus froid et direct :
"Ecoutez, vous ne semblez pas être comme vos confrères. Et mes impressions sont généralement bonnes. Alors je vais vous faire une petite confidence, qui doit rester entre nous.
Nous risquons peut-être d'avoir un visiteur indésirable. Et une paire d'yeux supplémentaires m'aideraient. Surtout une paires d'yeux dont on ne se méfie pas."


Je marquais une petite pause afin de rendre l'instant plus dramatique avant de reprendre :
"Mais rien ne vous oblige à marcher avec moi. Toutefois si vous le faites vous aurez évidemment une compensasion.
Je n'exige qu'une seule chose de vous. C'est qu'après notre conversation vous me repoussiez avec dédain. Ainsi les autres ne se poseront pas de questions gênantes."


Cette fois-ci j'avais fait dans le respectueux en traitant cette femme comme mon égal.

A l'égalité quel principe écoeurant et castrateur. Mais il fallait parfois faire avec du moins en apparence.
Revenir en haut Aller en bas
Ailin Dyce
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Maîtresse Vampire, ex-strip-teaseuse aux Plaisirs Coupables
Age apparent: 21 ans
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Initiative fâcheuse...   Sam 22 Déc - 13:15

L'homme avait de nouveau changé de comportement. La transition était subtile, mais néanmoins tangible. Il redevenait lui-même, ayant compris qu'il n'arriverait à rien en tentant de caresser Ailin dans le sens du poil. Ça ne voulait pas dire qu'il n'essaierait pas de l'amadouer et de l'amener à rentrer dans son jeu - qu'importe ce que ce dernier pouvait bien être - mais juste qu'il changeait de stratégie.

Elle allait peut-être en apprendre plus maintenant, mais ce n'était pas le moment pour elle de baisser sa garde. La question du placement des agents de sécurité semblait bien secondaire...

"... Très bien. Dans ce cas je n'y vois rien à redire."

... Et fut d'ailleurs bien vite passée, tandis que l'humain décidait d'en venir au gros du problème. Première impression: un choix des mots ambigu. Ailin n'était pas comme ses "confrères". Qu'est-ce que cela pouvait-il bien dire..? Il ne voulait certainement pas parler des collègues d'Ailin, qui étaient toutes des femmes. Le choix du mot "consœur" aurait alors été plus adapté. Seule autre solution: l'homme avait deviné quelle était la véritable nature d'Ailin - qu'elle ne cachait de toute manière pas vraiment - et lui disait par là même qu'il discriminait les siens en mal en règle générale puisqu'elle n'était "pas comme eux", et que cela lui donnait une raison de se confier à elle.

... Parfait. Un homme qui n'aimait pas les vampires, ou bien les outres en règle générale. Ça promettait une collaboration eeeextrêmement fructueuse, tiens... Elle n'en montra rien mais sa méfiance monta encore d'un cran. Elle était quasiment certaine de ne rien vouloir à faire avec lui.

L'histoire du mystérieux visiteur indésirable ne faisait que confirmer sa pensée. Il y avait de bonnes chances - même si ce n'était pas une obligation - pour que ce visiteur soit un outre. Un renégat? Ce n'était pas à Ailin de les chasser, ni d'aider quiconque sans sollicitation claire de sa hiérarchie. Quelqu'un qui n'avait rien demandé à personne? Qu'elle lui nuise même indirectement risquait d'arriver jusqu'aux oreilles du maître de la ville, et il suffisait d'un très léger "coup de vent" pour qu'elle perde son droit de séjour, et au passage, mérite un ordre d'exécution. Il était hors de question qu'elle soit complice de quoi que ce soit qui porte préjudice à quiconque... Non, surtout que c'était justement ce qui l'avait mise dans les problèmes au premier abord: les complots, dont elle était friande en temps normal. Et puis, vraiment, elle préférait être le cerveau de l'opération. La place de sbire/pigeon ne lui seyait guère.

Là où cet homme avait raison, c'est lorsqu'il lui disait que rien ne l'obligeait à marcher avec lui. Et elle n'allait pas le faire. Néanmoins, il n'était pas obligé de le savoir. Ailin aussi savait être fourbe... Et si aider Himes ne lui serait pas bénéfique, en apprendre plus sur cette histoire qui pouvait très bien concerner l'un des siens et - qui sait - fournir des informations intéressantes au Maître de la Ville au sujet de ses éventuels ennemis, saurait pencher en sa faveur. Dieu savait qu'elle avait besoin de faire ses preuves afin d'améliorer sa situation.

Son regard s'adoucit un peu, mais elle prit bien garde à ne pas trop se détendre. Elle voulait continuer d'avoir l'air méfiante, hésitante. Son interlocuteur allait-il faire deux fois l'erreur de la sous-estimer?

"Un visiteur indésirable...? Dois-je accepter votre proposition avant d'en savoir plus? Car je dois vous avouer que pour l'instant elle m'inquiète un peu..."

Elle recoiffa ses cheveux d'un geste nerveux, parfaitement... feint, comme tout le reste de son comportement. Tel était pris qui croyait prendre? Non... Rien n'était encore joué. Loin de là.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3339-ailin-dyce
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Initiative fâcheuse...   Mar 25 Déc - 9:48

Ma petite flatterie n'avait pas vraiment eu de prise sur Ailin. Elle demeurait prudente et la garde bien levée.

Cette méfiance quasi instinctive m'intriguait. Pourquoi une simple hotesse d'accueil était-elle ainsi à l'affut ? Elle ne risquait pas grand chose au final. Juste dans le pire des cas quelques gestes et propositions déplacées.

Cela remontait peut-être plus loin ? Une expérience malheureuse ou truc dans le genre.

Hélas cette femme était trop renfermée pour la faire se dévoiler. Dommage car cela démangeait ma curiosité.

En l'examinant de plus attentivement, la paleur et la grâce d'Ailin me firent penser à une ... Non le staff m'aurait tout de même transmis ce détail. Ils n'étaient pas si idiot.

La prudence de l'hotesse m'obligeait à revoir ma stratégie initiale. Plus question de mentionner l'intrusion d'un outre contestataire.

Il fallait que je trouve une alternative plus rassurante, mais collant tout de même avec mes objectifs.

Et une idée me vint dont l'ironie m'arracha un sourire intérieur.

"Je vous rassure tout de suite. Ce n'est une personne capable de violence physique. Il s'agit d'un contestataire aux idées proches du TPH ayant un petit blog dit d'information. D'après certaines sources il doit s'infiltrer ici pour filmer à leur insu les visiteurs outres.
Le but serait de démontrer qu'ils sont privilégiés, et bénéficient de leurs propres évènements.
Seulement nous ignorions tout de cette personne que ça soit son âge, son sexe, ou sa corpulence. La seule certitude est qu'elle va tourner autour des outres présents. Donc si vous pouviez juste essayer de les repérer et me les indiquer, je gagnerais du temps.
Et bien entendu je ne vous force pas la main."


Honnêtement on pouvait difficilement faire plus cynique, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Ailin Dyce
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Maîtresse Vampire, ex-strip-teaseuse aux Plaisirs Coupables
Age apparent: 21 ans
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Initiative fâcheuse...   Mar 8 Jan - 21:29

(Bon j'espère que j'ai pas fait d'erreur où que ce soit depuis le temps j'avais un peu oublié ce que j'avais prévu de répondre :) )

Le glanage d'informations allait être difficile. Ailin n'en montra rien mais fut surprise lorsque Jim lui apprit que la cible de sa surveillance serait un humain pro-TPH, et pas au contraire un outre dans les agissements inquiétaient. Ça n'était pas logique... Quelque part, son esprit voyait une incohérence. S'était-elle trompée quand elle avait cru deviner que cet homme savait quelle était sa véritable nature? Lorsqu'il lui avait dévoilé ses réticences? Ou bien était-il juste obligé par ses supérieurs hiérarchiques à effectuer ce travail de surveillance afin de protéger la vie privée de leurs visiteurs outres? Ou bien... Était t-il encore en train d'essayer de la rouler dans la farine?

Ailin n'avait pas confiance en lui. Elle sentait qu'elle devait garder ses distances, et elle ne se trompait que très rarement à ce sujet: elle était plus généralement celle qui abusait de la confiance des autres. Pas le contraire.

Aider à coincer un potentiel membre du TPH lui aurait-il gagné des points auprès du Maître de la Ville..? Quelque part, elle sentait que ce n'était pas à elle d'effectuer ce travail, et que le mieux qu'elle pouvait faire en l'occurrence, c'était de sa la fermer et d'être sage. C'était ce qu'on lui avait très explicitement demandé. Et si jamais le norme mentait, elle risquait de se retrouver dans une situation délicate... Non, sa décision était déjà prise. Qu'importe ce qu'il se tramait, elle ne marchait pas. Les combines fumeuses ne lui avaient déjà que trop coûté par le passé.

Surtout que, concrètement, il ne lui demandait pas d'agir contre cet homme, mais de repérer des outres dans la salle et de lui indiquer leur identité... Elle retint un sourire mauvais. C'était trop facile... Se servir d'elle comme d'un radar sur pattes? Il la prenait pour une idiote? Elle n'était pas née de la dernière pluie... Ces informations risquaient d'être utilisées à mauvais escient. Rien ne lui disait qu'il allait effectivement s'en servir dans le but indiqué. Mais au moins elle avait maintenant une petite idée de ce qu'il pouvait bien lui vouloir... Croyait-il vraiment qu'elle allait prendre le risque de trahir les siens? Avait-il vraiment compris qui elle était?

Bien elle avait plus qu'intérêt à continuer d'être belle et de ne pas montrer l'étendue de sa réflexion... Elle avait très envie de lui répondre sèchement d'aller se faire voir en soulignant les point sensibles de son récit, mais elle pouvait faire mieux que ça. Elle cligna des yeux pour feindre la perplexité, puis joua à enrouler une mèche de cheveux autour d'un doigt, tandis qu'elle demandait:

"... Mais comment suis-je censée les repérer, monsieur..?"

Il n'était pas obligé de lui prouver sur l'instant qu'il savait qui elle était... Mais elle pouvait toujours capter une expression, une hésitation... Puis tant qu'à faire, elle n'avait pas envie d'être la seule dont on avait de grandes chances de se payer la tête.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3339-ailin-dyce
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Initiative fâcheuse...   Sam 12 Jan - 11:31

Il est vrai qu'ils n'étaient pas tous si reconnaissable que cela. Seulement en y réfléchissant un peu certains indices existaient comme la paleur chez les vampires et la rigidité chez les zombies.

Et cette Ailine s'était bien exprimée auparavant : des phrases concises, mesurées....bref rien qui ne signale un manque d'intelligence.

Pourquoi jouait-elle les idiotes alors ? Sans doute comme ma femme à cause une passivité maladive, la crainte de la moindre responsabilité.

Pile le genre d'attitude qui me dégouttait. Car encore plus méprisable que le mouton tremblant devant le loup, il y a le prédateur n'osant pas agir comme sa nature lui indique de le faire.

"Oui je vois." Dis-je en mimant une courtre rélfexion. "C'est vrai que vous n'êtes pas de la partie. Vous ne disposez pas de la formation adéquate pour ce genre de tâche.
Je n'aurai pas dû vous demander cela. C'était une erreur de ma part.
Veuillez m'excuser. Vous pouvez rejoindre vos collègues à présent."


Bien que courtois en apparence, je n'avais qu'un désir me débarasser de cette femme, du moins pour le moment.

J'étais en phase de rabattage, et devais éviter de perdre mon temps avec des boulets dans son genre.

En revanche si elle se révélait être une faible comme je l'espérais, je pourrais toujours jouer avec plus tard.

Car il est fou ce que les gens peuvent accepter en échange de vagues promesses d'avenir professionnel ou sentimental.
Revenir en haut Aller en bas
Ailin Dyce
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Maîtresse Vampire, ex-strip-teaseuse aux Plaisirs Coupables
Age apparent: 21 ans
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Initiative fâcheuse...   Mer 23 Jan - 20:44

Ailin savait qu'il fallait qu'elle prenne garde à ce qu'elle faisait - surtout depuis qu'elle jouait en sans filet au dessus d'un précipice au fond garni de pieux - mais il fallait bien dire qu'au fond, la situation l'amusait. Elle aurait été tentée d'aller chercher plus loin si seulement elle avait pu se le permettre. Malheureusement elle se devait de rester rationnelle et raisonnable. Et vu la récente tournure des événements, sa raison lui dictait que la meilleure conduite à tenir était dorénavant le retrait, la prudence... l'observation. Elle n'était pas encore totalement certaine qu'elle allait laisser Jim partir sans lui fournir plus d'informations d'une manière ou d'une autre, que cela soit pour ce soir ou pour plus tard... Mais si rien d'étrange n'arrivait durant son service, elle ne prendrait pas d'initiatives idiotes. Les lâches intelligents n'allaient jamais très loin, mais les ambitieux idiots non plus. Le tout était d'apprendre à savoir quand agir, et quand ne pas agir, de sorte à tirer le meilleur profit d'une situation.

Bref... Elle avait tenté de le piéger, afin de voir si cet homme avait compris qui elle était ou bien si il pensait réellement être en train d'utiliser la première hôtesse idiote de service venue... Mais Himes ne s'était vraisemblablement pas laissé piéger. Son visage ne trahit aucune émotion suspecte. Il ne laissa pas entendre qu'elle aurait déjà dû savoir comment déterminer la nature d'un individu... Mais il ne lui fournit pas de réponse réelle non plus, ce qui lui mit la puce à l'oreille. Pour un norme, il n'était pas forcément si facile de détecter l'anormalité d'un passant. Certains avaient l'air très "humains". D'autres l'étaient réellement d'ailleurs. Sa question était donc tout à fait justifiée... ou bien l'aurait été si elle avait été humaine. Mais Himes avait décidé d'agir comme si elle avait formulée la plus énorme des inepties... C'était étrange.

L'homme était resté courtois, mais l'avait très clairement envoyée paître. Attendait-il de son employée qu'elle possède des capacités psychiques suffisantes pour être une bonne espionne? Possible... En tous les cas la conclusion provisoire de leur rencontre convenait à Ailin, qui ne tenta donc pas le diable. Elle préféra prendre un air pincé - un peu comme si Jim venait de la vexer. Ça n'était vraiment pas dur pour elle de paraître contrariée, ni même irritée... En ce moment ces sentiments faisaient en quelque sorte partie de son "état naturel".

"... Ce n'était qu'une simple question monsieur... mais bien. Très bien. Je vous souhaite bon courage."

Un soupir énervé passa entre ses lèvres, puis elle s'éloigna de l'homme, après l'avoir salué d'un geste sec, à contrecœur. Elle devait rester polie avec son supérieur.. Après tout, elle avait encore pour ordre de ramener de l'argent à la "maison", et se faire virer du seul petit boulot décent qu'on lui avait dégotté aurait été une très mauvaise manière de s'y prendre. Et de retourner rejoindre ses collègues... Elle attendait de voir si Himes allait tenter de corrompre une autre femme à sa place - mais elle en doutait. De plus, elle jugeait qu'il lui en avait trop dit pour qu'il la laisse partir si facilement. Elle n'allait pas pouvoir baisser sa garde tant que cette comédie ridicule n'aurait pas cessé, et qu'elle n'aurait pas empoché cet argent dont sa colocataire avant tant besoin.. .
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3339-ailin-dyce
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Initiative fâcheuse...   Sam 26 Jan - 11:13

Elle pouvait bien montrer des signes d'agacement, si ça lui plaisait. Je m'en moquais.

Qu'elle retourne à sa place chez les médiocres.

J'allais devoir me débrouiller seul à présent pour le rabattage.

Mais il ne fallait pas oublier ma fonction pour autant et coordonner mes hommes.

Alors que je m'approchais d'eux, juste l'un s'adressa à moi. Marvin un ancien champion de kick boxing qui se croyait encore dans son club où l'on formait une grande famille à coup de claquage de serviette mouillée et autres bêtises dans le genre.

"Alors vous voulez tâtez du croc. C'est vrai qu'elle est mignonne ?"

Dans mes meilleurs jours j'ignorais ce type de réflexion et dans le pire je pourrissais son auteur publiquement.

Seulement un élément retint mon attention.

"Pourquoi tâtez du croc ?"

"Ben c'est une vamp. Vous ne le saviez pas ?"

Cette nouvelle fut une véritable claque. Aucun des recruteurs ne m'avait passer l'info. Et en plus je ne l'avais même pas constater par moi-même.

C'était vraiment vexant.

Faute de mieux je me défoulais un peu sur Marvin.

"Vous insinuez que je voudrais coucher avec cette vampire !" M'exclamais-je avant de brandir mon alliance. "Pour quoi vous me prennez. Dorénavant vous garderez ce genre de réflexion pour vous."

Marvin recula la queue entre les jambes comme un chien en position de soumission.

J'observais discrêtement Ailin avec un regard nettement différent. Avais-je trouvé ma proie ?

Si il y a une chose importante dans ce type d'opération, c'est bien de prendre son temps.

La première étape allait consister à suivre tranquillement le déroulement de la soirée. D'ailleurs les premiers visiteurs allaient arriver.

Après il faudrait guetter le bon moment pour agir et aussi contacter quelques complices.

Les vamp demeuraient des créatures dangereuses et il valait mieux mettre toutes les chances de son cotés.
Revenir en haut Aller en bas
Ailin Dyce
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Maîtresse Vampire, ex-strip-teaseuse aux Plaisirs Coupables
Age apparent: 21 ans
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Initiative fâcheuse...   Ven 8 Mar - 16:30

[Encore pardon pour le retard !]

Ailin retourna auprès de ses collègues, mais discrètement elle prit garde aux déplacements de Himes, qu'elle ne comptait pas perdre de vue tout de suite - question de prudence, comprenez vous? Elle fit mine d'attendre les prochaines instructions en intégrant une quelconque discussion... Stupide et sans intérêt, mais elle n'était pas obligée d'avoir l'air loquace. Il lui suffisait de placer un ou deux mots de temps à autre et de sourire joliment, et le tour était joué.

Plus loin son... "supérieur", était en train de discuter avec un autre employé. De quoi? Il lui était difficile de le savoir, mais de ce qu'elle voyait les propos qu'ils échangeaient ne semblaient pas être d'un formalisme aberrant... Parlaient-ils de ce qu'il venait de se passer ou bien cela n'avait-il absolument aucun lien avec elle? Elle ne pouvait se permettre d'écarter aucune possibilité. Ca ne lui apprenait pas grand chose... Mais quelque part, son instinct lui disait de se méfier, et de ne surtout pas baisser sa garde. Il était rare que son instinct la trompe.

Himes tourna les yeux sur elle tandis qu'elle était en train de le regarder. Elle fit mine de cligner des yeux, puis de détourner le regard avec un air pincé... Mais elle remarqua qu'il l'observait. Là encore, ça ne lui disait rien qui vaille.

Elle suivit le groupe d'hôtesses tandis qu'on leur expliquait quoi faire et qu'on les guidait sur leur lieu de travail. Ailin ne put s'empêcher de soupirer d'exaspération. Les choses étaient à la fois devenues dangereuses et plus intéressantes... Mais elle se retrouvait tout de même à devoir effectuer un travail complètement barbant, et dégradant.

Elle ne devait pas oublier la plus grande de ses priorités... Rester en vie, et tant que possible avoir les "bonnes grâces" du maître de la ville. Les visiteurs arrivaient... Il allait donc falloir qu'elle parvienne à accrocher un sourire en lieu et place de sa moue d'exaspération, et qu'elle fasse profil bas tant que rien d'étrange n'arrivait.

"Eh bien, vous en faites une tête d'enterrement!"

"Ce n'est rien... J'ai un certain nombre de soucis en ce moment."

"Ah je vois... Pas tout le temps facile d'être souriant et agréable tout du long du service n'est-ce pas?"

... Mais qu'est-ce qu'elle avait celle là à lui tenir la jambe de la sorte? Cette humaine commençait à l'agacer... Ailin se tourna vers sa collègue avec un sourire agréable - justement.

"... On dirait que vous savez de quoi vous parlez."

"Oh disons que je n'en suis pas à ma première fois..."

Mmh. Tant mieux pour elle. Ailin lui répondit une nouvelle banalité, puis se remit à surveiller les lieux tandis qu'elle se préparait pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3339-ailin-dyce
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Initiative fâcheuse...   Lun 18 Mar - 21:17

Je m'aperçus que Ailin me regardait elle aussi en coin.

Il ne fallait perdre de vue son intelligence. C'était son seul atout. Elle possédait aussi une certaine classe. Sauf que cela ne lui serait d'aucune utilité dans les projets que j'avais pour elle.

Le tout était d'endormir sa méfiance. De toute façon je ne pouvais rien faire à présent.

Sans doute d'autres proies potentielles franchiraient la porte. Seulement je ne bénéficiais pas des mêmes avantages dessus. Rien que de savoir l'heure du départ d'Ailin la fin de son service en l’occurrence, constituait déjà un énorme avantage.

Puis les visiteurs débarquèrent. Quelques touristes friqués en quête de la fameuse vie nocturne de NO, de riches désœuvrés... enfin un dentu pointa le bout de son nez.

Sûrement un petit jeune pour arborer ce look de ténébreux négligé vue et revu. On lisait clairement sur son visage : regardez comme je suis irrésistible.

Faisable, mais trop facile. Je méritais mieux.

Je me mis à arpenter les couloirs. J'avais tout de même une tâche à effectuer.

Rien de bien méchant ne se passa : un petit bourg ne voulait pas attendre comme les autres afin d'essayer un modèle, un gros beauf et riche (sûrement un texan) prenait quelques libertés avec deux hôtesses.

Une petite tape sur les doigts, régla tout dans les deux cas.

Par hasard je croisais de loin Ailin. Le vampire novice était entrain de l’accoster. A cette distance il était difficile de savoir ce qu'il lui voulait. Probablement amorçait-il son numéro de charme ?

Cela me rappela de prendre un peu les devants. J'envoyais un SMS deux anciens soldats reconvertis en chasseurs de prime.

Membres du TPH depuis peu, ils étaient temps de vérifier s'ils étaient aussi prometteurs que leurs CV le suggéraient.

"Ça vous dirait de jouer au Van Hellsing ce soir ?" Écrivais-je.

Ce type d'humour n'était pas ma tasse de thé. Mais il faut savoir parfois s'abaisser au niveau de ses troupes si l'on veut les motiver.
Revenir en haut Aller en bas
Ailin Dyce
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Maîtresse Vampire, ex-strip-teaseuse aux Plaisirs Coupables
Age apparent: 21 ans
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Initiative fâcheuse...   Ven 22 Mar - 14:09

[Pour l'instant j'ai pas touché au pnj que tu as introduit, tu me diras si tu veux que je le prenne en charge ou bien si tu as prévu quelque chose pour lui!]

Le temps passait et Ailin commençait à s'habituer au poste qu'elle avait à tenir... Même si cela ne lui plaisait pas beaucoup plus pour autant. Elle n'avait pas oublié Himes, ni leur dangereuse entrevue... Ni le fait que cet homme pouvait tout autant être une intéressante source d'informations, qu'un danger à prendre en compte. Fut un temps elle s'en serait moquée... Mais depuis qu'elle était sur un siège éjectable, elle ne pouvait plus vraiment se permettre qu'on risque de la croire à l'origine d'une quelconque agression. Les normes faisaient souvent preuve de bien moins de tolérance pour les outres que pour leurs semblables... Même en cas de légitime défense, elle risquait gros.

Pour cette raison, quand elle vit s'approcher d'elle un idiot qui entretenait les clichés contemporains sur leur nature commune - oui, il s'agissait d'un vampire - elle ne succomba pas à sa tentation première qui aurait été de le refouler avec le mépris qu'il méritait. Non parce qu'en fait... Elle pouvait se servir de lui, ce qu'elle remarqua très vite lorsqu'elle croisa son regard et compris où il cherchait à en venir.

Se tournant vers le visiteur, elle lui décocha son plus beau sourire. Si elle parvenait à le convaincre de la raccompagner après le travail, elle pourrait s'en servir comme d'une sécurité... Un leurre, un bouclier, un témoin comme quoi elle n'avait rien fait de mal... Ou même un facteur dissuasif - l'union faisait la force, même lorsqu'on se dégotait un compagnon stupide, ou faible... Et cet homme pouvait encore être l'un, l'autre, ou les deux à la fois, de ce qu'elle savait. Oh... Elle n'était pas sûre qu'elle risquait quoi que ce soit, mais comme elle avait compris qu'il fallait qu'elle prenne ses précautions, que Jim Himes n'était pas clair, et qu'il n'était pas impossible qu'il décide de lui poser problème, sachant qu'il disposait d'un certain nombre d'informations sur elle, quand bien même il ne semblait pas en avoir pris connaissance lors de leur rencontre précédente... Mais là encore, l'homme cachait bien son jeu, et Ailin n'était pas certaine qu'il n'ait pas agi ainsi pour endormir sa vigilance.

Bref... Elle en était donc à répondre à cet enfant arrogant qui n'allait pas tarder de lui adresser la parole, à première vue:

"... Bonsoir monsieur. Puis-je vous aider d'une quelconque manière..?"

Eh... Elle ne faisait que son travail.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3339-ailin-dyce
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Initiative fâcheuse...   Lun 25 Mar - 21:03


"Putain ouais. Ça va déchirer !"


La réponse disons puérile de mes futurs rabatteurs ne me rassura pas.

Surtout que s'attaquer à un vampire n'était pas une mince affaire. Ces personnes avaient comme un sabre entre les mains. Une fois dégainé c'était trop tard.

L'effet de surprise sur ces créatures étaient primordiales. Elles disposaient de tellement d'atout que se soit dans l'affrontement ou la fuite.

Rick et Shane de part leur formation militaire devaient être capables de suivre convenablement mes ordres.

En les encadrant bien je pourrais m'en sortir.

Avant d'élaborer ma stratégie il était nécessaire d'étudier ma proie. Je ne savais quasiment rien d'elle si ce n'est son job.

Et c'était déjà pas mal. Car pour accepter un travail aussi ingrat, Ailin était certainement une personne isolée avec peu de relation. Surtout qu'elle bénéficiait du physique et de l'esprit.

Et puis il me vint une idée. A quel moment le gibier est le moins tendue et donc vulnérable ? Dans sa chère tanière.

J'appelais le PC de sécurité.

"Himes a l'appareil. Je voudrais le dossier d'un des extras Ailin Dyce. Je dois vérifier quelques détails."

Je me doutais que pour le rôle de potiche on n'exigeait pas un CV très détaillé. Une photo suffisait.

Toutefois il y aurait forcément l'adresse.

[fait à ton idée pour le PNJ. Et procure moi aussi quelques infos sur ton logis.]
Revenir en haut Aller en bas
Ailin Dyce
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Maîtresse Vampire, ex-strip-teaseuse aux Plaisirs Coupables
Age apparent: 21 ans
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Initiative fâcheuse...   Dim 31 Mar - 17:37

[Voilà Razz]

Le vampire novice savait au moins adopter une démarche progressive, puisqu'il masqua ses intentions pour demander à Ailin de lui faire une vague présentation de la structure du salon, et des directions à prendre pour visiter ce qui l'intéressait. Répondant au sourire pseudo-ravageur du jeunot par le sien, elle le gratifia d'une oeillade adaptée, puis s'approcha de lui dangereusement, afin de lui montrer sur un plan les stands capables d'éveiller son intérêt. Elle compléta l'explication en indiquant d'une main les principales directions... Mais son comportement avait encouragé le vampire, qui en profita pour lui demander, avec une subtilité toute relative:

"Ils vous font travailler tard? Il est dangereux de trop tarder sur le matin..."

Ailin gloussa bêtement - elle imitait ce son idiot à la perfection lorsqu'elle s'y mettait, et répondit sans perdre son allure ni son ton badins:

"... Suffisamment tôt pour que la nuit soit encore sombre plusieurs heures... Vous êtes intéressé... par ce type de travail?"

Il aurait fallu être idiot pour ne pas capter le sous-entendu.. Et comme elle s'y était attendu le jeune vampire n'avait pas compris que la facilité avec laquelle il parvenait à son but était plus que suspecte. Elle s'attendait à le voir traîner dans le coin à intervalle irrégulier, puis à l'aborder quand elle quitterait son poste. "Tiens! Comme par hasard... Nous partons en même temps, laissez-moi vous raccompagner...".

Si l'idiot était suffisamment collant, elle risquait de le traîner jusqu'au sein du petit appartement qui appartenait à celle qui avait été nommée par le Maître de la Ville pour la loger et la surveiller. La strip-teaseuse allait d'ailleurs être ravie de cette visite imprévue... Qu'à cela ne tienne! Elle était celle qui l'avait obligée à prendre ce travail. Situé au centre-ville, c'était un habitat bien plus modeste que ce qu'Ailin connaissait, et qui ne payait pas de mine. Ils étaient au cinquième étage. Elle n'aimait pas ça... Elle préférait de loin la sécurité d'une cave où elle pourrait reposer la journée sans risquer de croiser le moindre rayon de soleil en cas d'imprévu. Cela dit son hôte, une autre vampire, était de la génération "moderne" et n'éprouvait aucun malaise face à cette configuration: la salle de bain avait simplement été aménagée en chambre sans fenêtres, et une paroi rajoutée à la grande pièce - le salon - pour intégrer les installations qu'on avait dû enlever à la première: douche, baignoire. Les toilettes étaient inutiles. Ailin quant à elle se sentait vulnérable, mais on ne lui avait pas donné d'autre choix que d'accepter cette solution de fortune. Il fallait dire qu'elle avait été habituée à être protégée... Sigmund avait tout fait pour garantir leur bien-être, quand bien même le Conseil avait su les anéantir.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3339-ailin-dyce
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Initiative fâcheuse...   Mar 2 Avr - 23:03

En effet le dossier d'Ailin était plutôt avare en information, juste le strict minimum légal.

Tout en écoutant je regardais la vampire s'activer avec son confrère. Même si à ma distance je ne percevais les paroles la scène demeurait très claire de part les attitudes et les expressions.

Ailin faisait seulement ce qu'on attendait d'elle : sourire, glousser, faire mine de s'intéresser à son interlocuteur.

Ma place de spectateur me permit de percevoir derrière cette façade de l'ennui, de la lassitude.

Ailin était capable de mieux que cela. Tant mieux sinon j'aurais renoncé à sa traque.

"Ne jamais ce fatiguer pour un gibier indigne de toi." Comme me disait mon oncle.

Malgré leurs minceurs les renseignements fournis contenaient un élément intéressant : l'adresse.

En plein centre-ville ce n'était pas dans les moyens d'une personne s'adonnant à de minables petits boulots journaliers.

Il y avait aussi le numéro de fixe. Je pianotais sur mon i-phone à la recherche d'un annuaire inversé.

Il m'apprit que le numéro en question était au nom d'une autre personne : hébergement ou collocation. L'important était que les vampires vivaient généralement entre eux à cause de leur rythme et de leur condition de vie particulières.

Je ne me voyais pas m'attaquer à deux d'entre eux à la fois avec des hommes dont j'ignorais la globalité du potentiel.

La mise à mort devait donc impérativement avoir lieu sur le chemin du retour. Hélas le chemin en question était relativement court.

Dommage j'aimais bien prendre le temps d'étudier mes proies pour l'expérience.

Finalement cela allait se réduire à un test grandeur nature. Parmi le duo devant me seconder ce soir Rick semblait être le meneur. Il parlait le plus, et se mettait souvent en avant.

Je lui indiquais donc de se munir avec son camarade d'armes avant tous efficaces au toucher, mais pas nécessairement précises : le genre fusil automatique.

J'avais déjà une petite idée en tête. Il ne restait plus qu'attendre la fin de la soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Ailin Dyce
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Maîtresse Vampire, ex-strip-teaseuse aux Plaisirs Coupables
Age apparent: 21 ans
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Initiative fâcheuse...   Sam 6 Avr - 20:13

La rencontre avec le jeune vampire fut sans doute la seule intéressante de la soirée - à l'exception de celle avec Jim Himes, qui demeurait avant tout inquiétante. La suite ne fut qu'une répétition de phrases et de gestes souvent similaires puisque les questions posées par les visiteurs étaient redondantes... Souvent stupides, d'ailleurs. Mais que pouvait-on attendre de mieux du commun des mortels? Pour une nocturne, il n'y avait d'ailleurs que très peu d'outres en visite... C'était mieux pour ses nerfs, mais surtout moins bien pour sa santé... Tant qu'à avoir rencontré un anti-outre éventuel, elle aurait préféré ne pas figurer dans une liste de victimes potentielles aussi courte.

A intervalle régulier, le jeune vampire passait dans son secteur. Il tardait dans le festival, ce qui prouvait qu'il avait mordu à l'hameçon. Elle lui décochait des sourires charmeurs pour l'encourager dans sa démarche, et cela fonctionnait avec une efficacité à peu près égale à celle de l'eau sur un cachet d'aspirine... Il ne prenait aucun recul. Dommage pour lui, tant mieux pour elle. Alors que la fin de son service approchait - légèrement en avance sur celui des agents humains - elle commença à ranger ses affaires et à se préparer. Enfin elle s'apprêta à sortir. Elle avait fait attention à quitter les lieux à un moment où l'attention de sa proie était tournée sur elle, si bien qu'elle ne fut pas surprise d'entendre une voix derrière elle qui l’interpellait, et bientôt, de voir à côté d'elle le jeunot, qui l'avait rejointe. Elle feignit l'étonnement, comme si elle ne s'était pas attendue à le voir surgir aussi brutalement, ses yeux juste assez grand ouverts pour laisser croire à la réalité du tout.

"J'allais justement partir... Je vous raccompagne?"

Tellement téléphoné qu'on se serait cru dans un mauvais film... Mais c'était plus ou moins ce à quoi Ailin s'était attendue. Après tout son nouveau jouet ne semblait pas briller par son intelligence. Elle lui répondit par un nouveau sourire, auquel elle ajouta un brin de malice:

"... Tiens donc, quelle coïncidence étrange... Mais je serais ravie d'avoir de la compagnie pour le reste de la soirée."

Elle n'avait pas caché cette nuance de plaisanterie dans sa voix qui prouvait qu'elle n'était pas dupe, et le jeune homme eut l'air un peu destabilisé... Il ne se vexa pas - un bon point pour lui - mais échappa un rire gêné, alors même qu'elle lui prenait le bras pour le mettre en confiance et l'attirer dehors.

"Vous êtes vous nourri cette nuit? Il reste un peu de temps avant que le soleil ne perce... Oh pardonnez moi. Vous ai-je demandé votre nom?"

"Je m'appelle Julian... Puis-je vous appeler Ailin?"

"Ah je vois que vous n'avez pas manqué mon badge... Bien sûr Julian, je vous en prie."

Elle aurait préféré rentrer tout de suite, mais malgré sa naïveté, il était peut-être un peu tôt pour l'inviter à venir chez elle... Il risquait de devenir méfiant si elle y allait ainsi. S'approcher du quartier vampirique - dans lequel on trouvait nettement plus facilement des groupies qui acceptaient de prêter une veine - pouvait être une bonne première étape.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3339-ailin-dyce
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Initiative fâcheuse...   Jeu 11 Avr - 13:12

je délaissais ma fonction officieuse au profit de l'officiel et gérais la soirée.

Rien de grave ne se produisit à part les habituels esprits turbulants à calmer.

J'eus droit tout de même à un spectacle assez déroutant avec un homme d'une quarantaine d'années. Il ne voulait pas lâcher le volant de la voiture qu'il essayait malgré l'insistance d'une personne attendant son tour.

On se serait crû revenu au jardin d'enfant. D'ailleurs j'obligeais le perturbateur à partir, ce qu'il fit l'air grognon.

Je ne comprendrais jamais cette fascination pour la voiture ou même les véhicules de transport en général.

Ce n'était que des outils fonctionnels. Rien à voir avec les différentes armes qui ont permis l'édification de tant d'empires.

Une fois la soirée touchant à sa fin, j'en revenais à mon projet.

Je sortis mon speech de fin de boulot après mettre assuré de la mise en place de Rick et Shane.

Je leur avais envoyé la photo d'Ailin dans son dossier afin qu'ils puissent l'identifier à la sortie.

Moi j'avais encore à faire. C'était eux de garder l'oeil sur la vampire.

Puis un sms de la part de Rick me parvint. Ailin était effectivement entrain de quitter l'établissement sauf qu'elle n'était pas seule.

Ah ces maudits imprévus. Mais bon ils font partit du jeu et lui en ajoutent même de l'intérêt.

Je demandais à Rick de photographier l'accompagnateur et de m'envoyer son image. Il s'agissait du vampire novice.

Qu'est-ce qu'Ailin comptait en faire ?

Avait-elle aussi un plan pour ce soir ?

Dans la chasse au gros gibier le moment du tir est aussi important que sa précision.

Il fallait donc attendre afin de comprendre ce qui se passait, et agir en conséquence.

Ailin ne prennait pas le chemin de son logis. J'ordonnais à mes subordonnés d'effectuer une filature relais en conservant une bonne distance de sécurité.

J'aviserais plus tard lorsque je serais enfin libre de mes mouvements.
Revenir en haut Aller en bas
Ailin Dyce
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Maîtresse Vampire, ex-strip-teaseuse aux Plaisirs Coupables
Age apparent: 21 ans
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Initiative fâcheuse...   Mar 16 Avr - 22:07

Ailin et Julian sortirent donc du centre d'exposition sans rencontrer de problèmes. La vampire ne savait pas si elle avait eu raison de prendre autant de précautions... Il était possible que son intuition ait été un peu trop sensible et lui ait fait prendre des mesures ridiculement extrêmes, mais son mode de vie actuel n'était pas extrêmement sécurisant - cela pour diverses raisons - et elle préférait en faire trop plutôt que pas assez. De plus la situation ne lui était pas si déplaisante... Il fallait certes qu'elle s'accommode d'un accompagnateur imprévu, et elle allait devoir se débarasser de lui avant qu'il ne devienne trop entreprenant, mais elle n'avait qu'à le considérer comme un jouet pour que cette fin de soirée lui paraisse agréable... Puis, elle n'avait rien contre un dernier encas avant de s'évanouir pour la journée.

Jusqu'à là, elle n'avait senti aucune présence intruse... Soit elle avait inventé le risque et il n'y avait effectivement personne qui la suivait, soit leurs éventuels agresseurs étaient restés à une distance suffisante pour s'assurer qu'ils ne seraient pas repérés. La deuxième solution était plutôt inquiétante car elle signifiait une certaine efficacité qui n'engageait rien de bon... Quoiqu'il en soit elle n'allait ni paniquer, ni s'inventer des démons invisibles. Rester vigilante, et contrôler la situation suffisait largement.

"Bien... J'habite un peu plus loin mais je vous en prie, poussons donc la promenade jusqu'à un quartier où nous trouverons plus facilement de quoi nous repaître..."

Elle ne laissait que peu de choix à Julian, qui n'était de toute façon pas d'humeur à lui refuser ce caprice. Se laissant entraîner au gré des rues, il répondit par un rire amusé.

"Ca me va..."

Réponse succincte à laquelle Ailin accorda un léger sourire, avant d'augmenter légèrement la cadence de ses pas. Leur destination était donc décidée.

Arrivés dans le quartier sanglant, le vampire finit par marquer une pause, tout en observant les alentours. Il était tard mais les rues étaient encore pratiquées. Il y avait pas mal de sorties de club, et de ce fait un grand nombre de jeunes imbibés qui étaient plus ou moins en train de traîner ou de rentrer chez eux, selon qu'ils étaient ou non satisfaits de leur soirée. Dans le lot il ne serait franchement pas dur d'en trouver un à qui il restait suffisamment de sang pour une petite ponction supplémentaire... Ces groupies là ne refusaient jamais. Le plus délicat allait être de s'assurer du fait qu'une gorgée de plus n'entraînerait pas une anémie problématique. Elle donna un coup de coude léger à Julian, comme pour l'inviter à agir, de manière taquine.

"Allez donc... Choisissez à qui demander. Mais évitez ceux qui semblent ivres morts je vous prie... Je ne voudrais pas que l'un d'eux régurgite sur mes vêtements."

Le vampire novice était en train de remarque, à sa façon de parler peut-être, qu'Ailin ne devait pas être une recrue très récente... Il sembla réfléchir quelques secondes avant de lui adresser son sourire de rapace:

"Vous devriez plutôt choisir, honneur aux dames..."

Ailin émit un gloussement bref. Ce genre de galanteries allait souvent très mal aux jeunes, chez lesquels elles manquaient de naturel... Autant mettre de la bière de mauvaise qualité dans une coupe en cristal: quand ça ne collait pas, ça ne collait pas. Plutôt que de s'en plaindre elle choisit pourtant d'accepter cette requête. Elle le dévora donc quelques secondes de plus du regard, avant de sonder la foule à la recherche du profil parfait. Elle remarqua un groupe de trois jeunes humains qui parlaient avec excitation , accoudés contre un mur. Ils avaient l'air en état. Malgré le grain de leur peau, qui prouvait qu'ils avaient dépassé la vingtaine, leur look adolescent sombre parlait pour eux... Mais moins que la morsure encore fraîche qu'arborait encore le cou d'un d'entre eux.

"Excusez-moi, je vous dérange...?"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3339-ailin-dyce
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Initiative fâcheuse...   Dim 21 Avr - 10:57

Une fois la soirée achevée le mondain imbécile en en étant à l'origine imposa un discourt aux responsables moi compris.

Il aurait été mal avisé de refuser. J'avais une image à conserver.

Ce crétin ne pouvait évidemment pas se contenter de nous féliciter. Il partit dans un délire sur un rapprochement entre outres et normes. Le genre d'argument qui me touchait profondément bien sûr.

Lui aussi si ça se trouve. Cet homme n'était qu'un commercial prêt à tout pour de l'argent, y comprit de tendre sa gorge aux vampires si ça se trouve.

Moi je visais plus haut que ces minables besoins pécuniaires.

Une fois cette bêtise réglée je repris le contact avec mes traqueurs.

Ils étaient parvenus à retenir leurs pulsions violentes et à suivre sagement la proie.

Finalement ils se révélaient assez prometteurs.

Ailin s'était rendu dans le quartier sanglant avec son compagnon. Il était facile de deviner ce qu'ils y cherchaient

"Ces salauds vont tuer ou transformer des gens." Pailla Rick la rage au ventre.

"Mais non. Ils vont simplement se nourrir." Expliquais-je.

Je voyais mal un vampire débutant se permettre ce type de déviation. Quant à Ailin elle me semblait bien trop sage.

Rick acquiesça même si l'on sentait toujours de la colère dans sa voix.

La perspective de regarder des humains servirent d'encas à des vamps sans rien faire, ne devait probablement pas lui plaire. Le risque d'une initiative malheureuse planait.

Il fallait vite le rejoindre.

Hélas il s'ajoutait une autre gêne et pas des moindres. Ce maudit quartier sanglant était loin d'être un territoire favorable.

Mais sans risque où est le plaisir ?

Je me rendais donc sur place le plus rapidement possible afin de constater de mes propres yeux l'évolution des évènements.
Revenir en haut Aller en bas
Ailin Dyce
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Maîtresse Vampire, ex-strip-teaseuse aux Plaisirs Coupables
Age apparent: 21 ans
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Initiative fâcheuse...   Mer 5 Juin - 17:24

Ça avait été tellement facile que ça n'en était presque pas amusant... Mais passons. Ailin n'était pas ici pour s'amuser, mais pour assurer sa propre sécurité, juste au cas où. Que les choses se passent sans accroc majeur ne pouvait être qu'une bonne chose pour elle. Leurs proies avaient acquiescé en moins de temps qu'il ne le fallait pour le dire, avant de leur présenter une veine disponible... Ailin jeta un coup d’œil à Julian, avant de se tourner vers son repas pour le gratifier d'un grand sourire.

"Merci infiniment... Votre aide nous est précieuse."

Quelques mots qui ne coûtaient rien à prononcer, mais qui avaient un impact absolument incroyable sur ces groupies, lesquelles auraient bien pu mourir sur l'instant, heureux d'avoir été signifiants dans la vie d'une poignée des immortels qu'ils vénéraient... Bon, c'était une exagération, mais il y avait un peu de ça. Julian prit son tour sur le second du groupe d'humains qui n'avait pas déjà donné son sang ce soir... Puis le silence et les bruit de déglutition suivirent pour les secondes à venir, tandis que le corps des prédateurs plaquait celui de la proie palpitante contre un mur, avec une dextérité donnée par le poids des âges... Au moins pour l'un des deux vampires, l'autre n'étant encore qu'une pierre mal dégrossie, à qui il faudrait au moins un demi-siècle pour acquérir un soupçon de grâce.

Puis quelques minutes plus tard, dans un silence rendu épais par le sang - et visiblement la libido pour certains d'entre eux, l'échange se termina. Les yeux des immortels croisèrent ceux de leurs victimes, avant qu'il ne s'éloignent de quelques pas. Les humains semblaient avoir quelque chose sur le bout des lèvres, qu'ils retenaient.. Et Ailin aurait parié savoir quoi. Ces fanatiques n'étaient que bien trop prévisibles... L'un d'entre eux eu la présence d'esprit de poser l'unique question adéquate en ces circonstances:

"... Vous voulez mes coordonnées? On pourrait faire ça plus souvent si vous voulez... Je suis libre, et j'aurais rien contre... Vous savez. Un accord sur le long terme."

Proposition qui aurait pu être intéressante si seulement Ailin ne s'était pas sentie en danger - à tort ou à raison. Il n'aurait pas été malin de se lier, ce soir, à un individu qu'on aurait ensuite pu utiliser contre elle facilement. Néanmoins Julian semblait être en train de peser le pour et le contre... Peut-être aurait-il préféré faire d'une jeune et jolie jeune femme son calice régulier? Haha... Mais qu'importe ce qui avait pu lui passer par l'esprit. Les contacts s'échangèrent, tandis que la vampire restait en léger retrait... Puis elle prit le bras de Julian à nouveau, et l'invita discrètement à s'éloigner. Après de brèves salutation, les deux vampires prirent la direction du centre-ville.

"Allons... Le jour ne tardera plus maintenant, il est temps de rentrer. Puis-je vous inviter cette nuit? Je ne sais pas où vous logez, mais je ne voudrais pas vous mettre en retard... Et il se trouve que mon appartement est à deux pas d'ici."

Restait à savoir comment elle allait réussir à se débarrasser de Julian après coup, et sans compromettre son plus grand secret... Mais elle avait confiance en ses capacités d'improvisation. Sans compter que le vampire n'aurait que très peu de temps pour tenter quoi que ce soit, avant que le sommeil ne les emporte tous les deux.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3339-ailin-dyce
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Initiative fâcheuse...   Mer 12 Juin - 19:31

Je me garais à proximité du quartier sanglant. Il était trop difficile d'y circuler la nuit avec tous ces groupies imbéciles.

Des moutons tendant volontairement la gorge aux loups et y trouvant du plaisir. Un telle aberration à l'ordre naturel me dégoûtait.

Étant enfin parvenu sur place je lançais mon appel. Un second fut nécessaire.


"Ah chef vous êtes enfin arrivé ?" Me répondit Shane toujours aussi agaçant avec ses termes militaires.


"Oui et j'aimerais savoir pourquoi Rick ne m'a pas répondu ?" Répliquais-je avec gravité pressentant une incartade.

"Il a mis son portable en veille pour pas être repéré. Il est en reconnaissance."

Bien vu.

"De quoi !"

"Les deux vamps se parlaient. On ne pouvait pas entendre à cette distance alors..."

"Pauvres cons ! Où tu te situes précisément ?"

A peine les cordonnées transmises je me ruais dans la direction adéquate.

Tous comme leurs capacités physiques les sens des vampires étaient extrêmement aiguisés. Rick risquait de se faire repérer malgré son entrainement.

La chasse pouvait en être compromise.

Au moins je savais quoi m'en tenir aux sujet de ces deux-là. Ce n'était pas des traqueurs.

A l'instar du fox-terrier ils n'étaient pas fait pour attendre, ni travailler de concert avec d'autres.

Ils fonçaient et dégageaient le terrain. Seulement cette méthode ne me semblait pas la plus adéquate avec des vampires.
Revenir en haut Aller en bas
Ailin Dyce
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Maîtresse Vampire, ex-strip-teaseuse aux Plaisirs Coupables
Age apparent: 21 ans
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Initiative fâcheuse...   Sam 29 Juin - 19:16

Ailin et son pigeon de compagnie marchaient dans les rues séparant le quartier sanglant de l'orée du centre-ville, où son hôtesse logeait. La vampire prenait garde à choisir son itinéraire précautionneusement, et notamment en empruntant les routes qu'elle savait les plus peuplées même à cette heure tardive. Néanmoins il était déjà fort tard, et la plupart des vampires étaient rentrés chez eux. Ne restaient que quelques vagues noctambules, groupies en mal d'amour, jeunes alcoolisés, travailleurs de nuit fatigués... La faune habituelle à ce moment de la nuit, et qui n'était pas très nombreuse. Cela impliquait qu'il était bien impossible pour les deux vampires de ne passer que par des endroits fréquentés. Ça n'était dommage que lorsqu'on ne réfléchissait qu'à moitié.

Dans les rues pleines, il était plus difficile de savoir si une présence quelconque les suivait. Il fallait des zones calmes et désertiques pour être sûr, lorsque l'on avait détecté quelque chose, qu'il ne s'agissait pas juste de l'un des nombreux roulements de pas effectués par l'ensemble des passants. Alors que l'écossaise entraînait son soupirant dans une rue plus à l'écart, elle se rendit compte que quelque chose clochait. Cela faisait plusieurs fois qu'elle entendait le même rythme de pas, lent, posé, presque inaudible en fin de compte, mais bien présents, à distance constante. Chaque fois que Julian et elle-même passaient dans une rue abandonnée, ces mêmes pas résonnaient. Ça n'était pas une coïncidence. L'expression de son visage resta figée, ne révélant rien de ce qu'elle pensait. Son corps ne trahit aucune tension. Son esprit cependant s'aiguisa sans attendre, tandis qu'elle se félicitait de sa prudence paranoïaque, qui semblait avoir été justifiée. Après tout on n'atteint pas les deux-cent ans et des poussières sans avoir un instinct de survie particulièrement développé, lorsqu'on est un vampire... Bref, il allait maintenant falloir s'assurer que leur poursuivant ne puisse rien tenter contre eux. Elle n'aimait pas l'idée de révéler sa cachette diurne. C'était généralement un très mauvais plan. Cependant les temps n'étaient plus les mêmes... Les vampires, connus du grand public, avaient un statut légal et l'interdiction de tuer. Hors de question, donc, d'éventrer ni de saigner leur poursuivant pour s'en débarrasser. De toute façon, si cette traque avait un quelconque rapport avec son "travail" de la nuit, comme son adresse figurait sur son CV, elle était dans de sales draps quoi qu'il en soit. Il allait falloir trouver une autre façon de dissuader l'intrus de passer à l'action.

Malheureusement, si il n'était pas bien futé, Julian le vampire possédait déjà des sens relativement aiguisés... Tant et si bien qu'il détecta lui-même l'intrusion. Mais sa réaction fut mauvaise, ce qui valut à Ailin d'échapper une kyrielle de jurons mentaux à son égard, tandis qu'elle l'observait avec une perplexité feinte. Il s'était figé, l'air méfiant, et s'apprêtait à tourner la tête pour regarder derrière lui. Ailin resserra sa poigne sur le bras de l'homme, avec une force qui étonna le novice. Eh bien les vampires étaient plus puissants que les humains... Mais elle avait aussi des mains bien trop grandes à son goût. L'effet de surprise était plutôt bienvenu, même si elle aurait préféré éviter d'en arriver là. Silencieusement, elle fit passer le message en un regard insistant: Elle savait. Elle l'avait remarqué elle aussi, mais la confrontation directe n'était plus une option depuis la révélation qui avait valu aux outres de voir leur nature exposée au grand jour... Enfin. Il était toujours possible de faire disparaître un corps, mais la situation d'Ailin était telle qu'elle ne pouvait pas se permettre ce genre de libertés, car si le moindre soupçon venait à lui tomber dessus, elle était pour ainsi dire cuite.

L'appartement n'était plus très loin. Ailin n'était pas dotée d'une puissance physique incroyable, ni d'une rapidité terrible, mais elle restait une vampire, et donc plus forte et plus véloce que tout norme... Julian quant à lui, malgré sa jeunesse, était peut-être plus avantagé qu'elle ne l'était à ce niveau. Il n'était pas impossible qu'ils soient attendus à l'appartement par un groupe qui les y cueillerait. Néanmoins en forçant le pas, ils pouvaient se débarrasser du gêneur. Surtout si Julian tenait plus du cheval de course que de l'étalon décérébré... ce qui restait encore à prouver, et n'était pas forcément gagné. Ailin tenta de masquer l'hésitation de son compagnon en quelque chose de plus anodin... Elle posa ses mains contre la taille du jeune homme, et balança l'avant de son corps contre le sien, priant intérieurement pour que ses accessoires tiennent le coup. Malgré son expérience et son savoir-faire quand il s'agissait de camoufler sa véritable nature, elle ne pouvait s'empêcher d'être inquiète lorsqu'un contact physique trop rapproché à son goût avait lieu. Elle glissa une main contre le visage de Julian tandis qu'elle l'embrassait presque, mais lui soufflait plutôt dans un murmure discret:

"... Nous devrions presser le pas. Le jour se lèvera bientôt... Êtes-vous rapide?"

Elle lui glissa son adresse en espérant qu'il saurait la situer, et qu'il servirait à quelque chose en disposant de la vélocité nécessaire. Bah... Dans le pire des cas, même celle d'Ailin devrait suffire à éloigner les gêneurs. Elle préférait simplement être certaine d'éviter les projectiles en argent. Ça ne faisait pas du bien. Mais Julian, dont la confiance semblait s'être soudainement rengorgée, lui avait répondu par un sourire arrogant, avant de lui voler un baiser qu'Ailin ne lui offrit qu'à contrecœur... Elle avait appris depuis longtemps à ne pas être écœurée pour si peu. Elle se contenta juste de maudire ce jeune sot, tandis qu'elle prenait garde à ce que ses mains restent loin de son corps... ou des parties compromettantes de son corps, plus précisément. Elle se demanda si elle n'allait pas être forcée de le stopper, mais par chance, il était encore assez intelligent pour comprendre que ce n'était pas le moment pour ça.

"Allons-y.. D'accord?"

"... Je pense être avantagé. Dois-je vous porter?"

Sceptique, elle espéra que cet imbécile ne surestimait pas ses capacités. Mais dans le pire des cas, elle n'avait rien contre un bouclier de chair. Si bien que d'un sourire, elle accepta.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t3339-ailin-dyce
 

Initiative fâcheuse...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: ¤ SCENE I: Le quartier des affaires ¤ :: ║Le Centre ville║-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com