AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Soirée d'Inauguration

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Soirée d'Inauguration   Dim 24 Juil - 18:41

Revenir en haut Aller en bas
Voodoo Child
Folle à lier !
avatar

Folle à lier !


Identification
Emploi: Planteuse d’aiguilles !
Age apparent:
Dangerosité:
30/30  (30/30)

MessageSujet: Re: Soirée d'Inauguration   Dim 24 Juil - 19:29

Rappelez vous :


Cliquez ici pour la voir à sa taille originale.


Crédit image

Il y a 7 mois, le Minight Bar était la proie des flammes après un attentat.
Aujourd'hui l'établissement racheté à une vente aux enchères, ré ouvre ses portes sous le nom évocateur de Wild Bar. Celui ci semble plus ou moins réservé aux métamorphes et ce même si cela n'est pas explicitement spécifié sur sa vitrine. Aussi nous déconseillons à toutes personnes ne faisant pas partie de cette communauté de s'y aventurer sans y avoir été invité !

Le bar, ressemble à un pub tel qu'on en voit un peu partout aux états unis. Le décor librement inspiré de légendes amérindiennes, est chaleureux et accueillant. Des billards sont à la disposition des clients dans une arrière salle, juste derrière la scène où des groupes viennent jouer régulièrement.

Pour cette soirée d'inauguration c'est Neliana Paillet qui régalera vos oreilles qu'elles soient longues, pointues ou invisibles...

Bonne soirée à tous !

Fonctionnement :

Votre premier post sera mis à la suite de ce message d'introduction où vous décrirez votre arrivée...Libre à vous ensuite d'ouvrir un sujet et d'y participer avec d'autres visiteurs.

Nous vous rappelons que les personnages autres que métamorphes ne peuvent pénétrer ici qu'accompagné d'un changeling ^^

Cet événement ne compte pas dans votre quota maximum de RP et ne demande donc pas de dérogation !



_________________
Face je gagne ...Pile tu perds  Twisted Evil
"Sic Gorgiamus Allos Subjectos Nunc" Nous aimons nous repaître de ceux qui aimeraient nous soumettre
MP Arn Bullet
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Soirée d'Inauguration   Lun 25 Juil - 9:23

[hrp : j'ai peut-être posté trop tôt mais bon hein, comme ça je n'oublie pas :)]

La journée d'inauguration était enfin arrivée. Premier jour de boulot véritable pour Aaron depuis qu'il avait mis les pieds à la Nouvelle-Orléans. On ne pouvait pas dire qu'entre-temps il n'avait pas su s'amuser comme il le fallait, la ville ayant eu son lot de surprises à lui offrir jusqu'à cette date. Entre sa sœur, Jana, les Vipers et les Werewolves, voilà une existence qui sortait rapidement de l'ordinaire. Heureusement, il y aurait fort à parier que le travail de barman serait aussi tranquille que les autres. De toute façon, au pire, il avait déjà sorti des clients de force et n'hésiterait pas à le faire encore si nécessaire. Il était vrai qu'il n'avait pas demandé à Charlie – car elle se faisait appeler ainsi – si elle avait réussi à débaucher un videur au au cas où ça tournerait mal. Bah... Les Métamorphes savaient se tenir, hein ? Ils n'étaient pas du genre à démolir toute une partie d'un bar par plaisir, si ? Oh, vous exagérez ! A peine... En tout cas, l'avantage d'un barman à gros bras c'est que ça pouvait éventuellement faire multi-usage. Le seul souci que prévoyait le Stigma c'était le fait que Vipers et Werewolves s'y rencontreraient forcément. Ce n'était pas un problème pour lui qui pouvait assez facilement séparer travail et... vie privée, mais en serait-il de même pour les autres ? Car il était évident qu'il ne supporterait pas qu'une personne lui parle comme on parle à un chien, Viper ou pas. Enfin, il n'y avait plus qu'à espérer réellement que les uns, comme les autres, apprennent à se tenir correctement.

Encore chez Charlie en milieu d'après-midi, Aaron avait fait une bonne sieste en prévision de la soirée. Mieux valait être en forme pour assurer un service qui pouvait durer presque douze heures. Après ça, il avait prit une douche, froide, puis s'était habillé assez classiquement : jean noir, Tee-Shirt à manches courtes assorti qui cacherait son appartenance à un gang et il fixa également deux bracelets de force à ses poignets histoire d'habiller un peu le tout. Il enfila ensuite ses New Rocks et s'installa sur le canapé où l'un des lémuriens de sa sœur vint, comme d'habitude, lui quémander quelques caresses que le Stigma lui concéda vu qu'il lui restait un peu de temps. Il agrippa ensuite son blouson et son casque, les clefs de la moto et de la maison. Charlie était déjà sur place, ce qui était normal, et était, vu l'heure, peut-être à un stade entre l'excitation et le stress. Il ferma la porte à clef et enfourcha sa bécane avant de prendre la direction du centre-ville et du Wild Bar.

Quelques minutes plus tard, il se garait devant le pub, coupant le contact et enlevant son casque. Il jeta un œil aux différentes affiches d'ouverture sur la porte et poussa cette dernière dans un « c'est moi » caractéristique à destination de Charlie. Sebastian était là aussi à ne pas en douter mais Charlie le reconnaitrait. Il déposa ses affaires dans une petite pièce qui regroupait quelques casiers pour les affaires du personnel et alla prendre possession du bar qui allait être sien pour les jours à venir. Il repéra les bouteilles, se remémora quelques cocktails qui figuraient sur la carte et qui lui avait un peu échappé malgré les plusieurs heures qu'il avait passé à en créer pour s'entrainer. Il s'était d'ailleurs fixé quelques antisèches bien inaccessible aux yeux du public qui lui permettraient de ne pas avoir à chercher trop longtemps, dans le feu de l'action, les compositions des cocktails-maison du Wild Bar, pour les autres, depuis le temps, il les connaissait par cœur. L'ouverture n'était pas loin, aussi se chauffa-t-il avec quelques mouvements de shaker et l'une ou l'autre des bouteilles d'eau qui peuplaient l'un des réfrigérateurs situés sous le bar. Le rush du succès serait-il au rendez-vous ? Une chose était certaine, pour sa sœur, il ne pouvait pas se permettre de rater son premier jour.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Soirée d'Inauguration   Lun 25 Juil - 11:34

Cette fois ça y était, c'était le grand jour ! Charlie se réveilla assez tôt dans la matinée, excitée comme un puce. Comme il lui restait encore pas mal de temps avant l'ouverture officielle, elle avait prévu de se détendre un peu avant d'aller au bar veiller aux derniers préparatifs. Mais rien à faire, elle ne tenait pas en place ! Elle décida donc d'y aller directement, laissant un mot à son frère, qui n'était pas encore réveillé. Lui n'arriverait probablement là-bas que juste avant l'ouverture, ce qui serait largement suffisant. Après avoir pris une longue douche pour essayer de se détendre un peu – sans grand succès – elle s'était mise en route aussi tranquillement que possible.

Une fois devant le bar, elle fit tomber trois fois sa clé avant d'enfin arriver à ouvrir la porte pour pénétrer dans son fief. Elle referma derrière, puis prit le temps d'admirer ce que Sébastian et elle avaient accompli. Elle estima qu'ils avaient vraiment fait du bon boulot. Il ne demeurait plus aucune trace de l'incendie qui avait ravagé l'établissement quelques temps plus tôt. Et cela ne ressemblait plus non plus à grand chose de ce qu'avait été le Midnite, du moins d'après les photos qu'elle en avait vues. Ils avaient donné au lieu une ambiance chaleureuse et accueillante, et elle espérait que les clients s'y plairaient.

Car c'était ce soir qu'arrivait la consécration de tous leurs efforts. Cette idée l'emplissait de joie et de fierté, mais aussi d'une indicible angoisse. Et si personne ne venait ? Ou pire, s'ils venaient et que ça ne leur plaisait pas ? Était-elle bien sure qu'ils n'aient rien oublié ? Et s'il y avait une catastrophe ? Il fallait qu'elle se calme, ou, au moins, qu'elle s'occupe. Elle prit donc le soin de vérifier avec attention que tout était bien prêt, dans les moindres détails. Elle préféra d'ailleurs éviter de compter combien de fois exactement elle vérifiait tout... Elle ne s'était jamais senti hystérique que ce jour là. Sans doute parce qu'elle n'avait jamais accordé autant d'importance à quelque chose avant ça.. Elle s'était investie dans ce bar, et s'était rendue compte qu'il s'était mis à compter pour elle. Mais surtout, elle espérait être à la hauteur de la confiance que Sébastian lui avait accordée...

Assez tôt, le félin arriva à son tour, et sa présence apaisa quelque peu la jeune femme. Ils réglèrent ensemble les derniers petits détails, et se détendirent du mieux qu'ils purent, tandis que l'heure tournait. Aaron – elle ne l'appelait Max qu'en privé, puisqu'il avait changé de nom – arriva à son tour, marquant l'imminence du top départ. D'autres n'allaient pas tarder à arriver. Ils n'avaient pas encore à compléter totalement l'équipe, mais ce n'était pas grave, Charlie participerait au service ce soir, et ça devrait suffire. Tout était quasiment prêt, il n'y aurait sans doute plus que quelques détails à régler quand la jeune fille en charge de la musique arriverait, certainement très bientôt. L'heure de vérité approchait, et la lémurienne faisait de son mieux pour ne pas paniquer complètement...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Soirée d'Inauguration   Lun 25 Juil - 12:00

Plusieurs jours déjà que Neliana se préparait activement pour cette soirée. La fameuse soirée. C'était la semaine dernière, sa mère était arrivée comme une fleur, avec une feuille à la main. Quel genre de feuille ? Une proposition de job, l'inauguration d'un bar, plus précisément du Wild Bar. Un bar pour métamorphes. Et une inauguration sans musique, c'est vachement moche : ils cherchaient donc quelqu'un pour ce job. Et Aurélie avait trouvé que sa fille serait tout à fait appropriée et serait tout à fait d'accord pour aller mettre un peu d'ambiance là bas. Comme on peut s'y attendre, la demi-portion s'est donc proposée, et a été acceptée : elle a du talent la petite, que demander de plus ?

Alors elle avait fouillé et s'était fait une grosse liste de titres qui seraient cools à jouer pour cette fameuse inauguration. Puis elle les avait révisés comme une bonne élève studieuse : hors de question de rater cette occasion là.
Elle caserait une ou deux impros ou des compos vite fait, histoire de...
L'adolescente en avait même profité pour passer un coup sur ses guitares, pour qu'elles aient l'air flambantes neuves le jour J. Rock, blues, country, des mélanges de tout ça, voilà ce qu'avait préparé la jeune fille pour sa prestation qui, elle l'espérait, allait se passer pour le mieux. Et par pour le mieux, on voulait dire que ça n'allait pas mal tourner, notamment si le videur faisait mal son boulot. … Pas vouloir dire que l'hypothétique videur serait mauvais, non, mais les apparences sont parfois trompeuses !

Le jour J, Neliana prépare tout ce dont elle a besoin, Aurélie charge la voiture : Une guitare acoustique, une guitare électrique, un synthé : Ils ont déjà le reste au Wild. Tant mieux ça fait moins chiant à mettre dans la voiture et à installer sur place. Elle tente de s'habiller correctement : un jean, ses éternelles converses rouges et une chemise rouge à carreaux elle aussi, quelques bracelets, des médiators plein la poche, ainsi que, au cas où, un set de cordes de rechange et un accordeur.
Énervée comme une puce, la belette n'arrête pas de parler à sa mère, de chanter, de regarder partout durant tout le trajet. Et lorsqu'après un trajet qui paraît interminable à la jeune métamorphe se termine enfin, elle se jette presque hors de la voiture.
Elle se mit à sortir donc les trois instruments de son sac : une guitare par épaule, et le synthé sous le bras. C'est presque si on ne voit plus la jeune fille qui se cache dans cette amas musical. Elle promit à sa mère de l'appeler pour lui dire que tout allait bien (ou l'inverse) puis s'en alla ainsi vers l'entrée du Wild Bar, où étaient placardées les affiches pour l'inauguration.
Après un instant d'hésitation elle poussa la porte, lâchant un innocent :

« Coucou ! »

Aux trois personnes qui étaient déjà arrivées. Visiblement elle n'était pas arrivée trop tard, tout allait bien. Fallait maintenant procéder à la méticuleuse installation du matériel : des câbles mal placés, et c'est la chute assurée.
L'ambiance chaleureuse des lieux parvint à la rassurer et à la calmer... juste un chouilla. En principe tout devrait être prêt avant le moment fatidique.
Revenir en haut Aller en bas
Arn Bullet
Namir-ra
avatar

Namir-ra


Identification
Emploi: Véto, Namir-ra, gérante Stray Meta
Age apparent: 24 ans
Dangerosité:
17/30  (17/30)

MessageSujet: Re: Soirée d'Inauguration   Lun 1 Aoû - 12:52

La soirée tant attendue arrivait enfin et Arn venait de passer prendre au Stray Meta les quelques personnes qui n’étaient pas déjà sur place pour se rendre à l’inauguration du Wild Bar. Cela n’avait mit que quelques mois pour rénover le Midnite ravagé par les flammes et tous avaient hâte de voir le résultat.

Certains avaient promis à Sébastian, qui logeait également au centre , de ne pas aller voir l’avancée des travaux tant que le bar ne serait pas ouvert mais bien entendu d’autres n’avaient pas pu s’en empêcher et avaient fait régulièrement un compte rendu plus ou moins détaillé en n’hésitant pas au besoin à exagérer les choses. Garée non loin de la clinique, cinq métamorphes jaillirent de la jeep et se dirigèrent d’un bon pas vers le Wild Bar.

Ils entrèrent dans le bar et chacun alla retrouver ses connaissances, Arn quant à elle observa la foule afin de discerner des visages connus. Le lieu était très sympathique si ce n’était la foule bruyante qui l’occupait pour l’instant, mais elle était certaine qu’une fois l’excitation de l’ouverture passée elle ne tarderait pas à décanter et l’air serait enfin respirable. Elle remarqua Matthew assit à une table et l’ignora d’un air mal à l’aise . Les deux métamorphes ne s’étaient pas revus depuis la soirée où il l’avait embrassée. Elle se concentra alors et finit par trouver Charlie en train de faire le service. Sébastian en revanche était invisible, probablement occupé à régler quelques détails.


« -Bonsoir Charlie ! »dit-elle d’une voix forte alors qu’elle parvenait enfin à l’approcher. « Je vois que votre projet s’est vite concrétisé ! Ce que vous avez fait au Midnite est surprenant, félicitations. » Ne voulant pas la déranger plus longtemps pendant qu’elle travaillait, elle lui souhaita bonne chance et se dirigea vers le bar pour commander un soda.

L’endroit était bien peuplé, leur communauté avait enfin un lieu pour eux en centre ville , et déjà certains se faisaient raccompagner vers la sortie. La barman semblait devoir se charger de la sécurité en plus que du bar, Sébastian et Charlie n’avaient surement pas encore trouvé toutes les personnes dont ils avaient besoin. Elle songea qu’elle pourrait proposer à Sébastian de laisser une annonce sur le tableau d’affichage du Stray Meta. Arn patienta au bar pendant que le barman se chargeait de faire sortir un homme qui faisait déjà des siennes. Cela ne dû pas être une mince affaire puisque le métamorphe revint avec un t-shirt déchiré qui laissait entrevoir un torse assez musclé. Le barman se dirigea vers Charlie et revint en retirant son haut pour poursuivre le service. L’air de rien il reprit les commandes et recommença à jongler avec le shaker pour épater la galerie.

Une chose était sure, la soirée s’annonçait animée ! Une fois son soda payé, la panthère chercha un endroit où s’installer - en continuant d’ignorer Matthew - puisque une foule affluente s’approchait du bar pour commander d’autres boissons ou bien pour admirer l’artiste au shaker…


_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t1256-arn-bullet#17401
Matthew Williams
Métamorphes
avatar

Métamorphes


Identification
Emploi: Prof. de Géographie
Age apparent: 26 ans.
Dangerosité:
18/30  (18/30)

MessageSujet: Re: Soirée d'Inauguration   Lun 1 Aoû - 13:19

C'était sa « logeuse » qui lui avait parlé d'une soirée d'inauguration pour un bar à Métas dans le centre-ville, sur la rue principale. Intrigué, il avait fait un tour dans les environs afin de découvrir un petite affichette qui détaillait les informations nécessaires. Apparemment, cela promettait une petite soirée sympathique, l'idéal probablement pour enterrer définitivement la bourde qu'il avait faite quelques jours plus tôt avec Arn. Depuis ce soir-là, il n'avait pas arrêté de se repasser la scène encore et encore, en songeant qu'il avait vraiment été stupide de se laisser aller comme ça. Lui-même ne comprenait pas son geste, bien qu'il était véritablement déplacé, et l'absence de nouvelles de la Méta le confortait dans le fait qu'elle n'avait pas apprécié non plus cette liberté qu'il avait prise opportunément. Songeant qu'il y avait des chances pour qu'elle y aille également, il hésita d'abord à s'y rendre, se demandant si une rencontre fortuite serait véritablement une bonne chose, puis se dit que finalement, il y aurait probablement assez de monde pour passer assez inaperçu, avec un peu de chance.

Gagnant le centre-ville à pieds, il prit son temps. L'ouverture n'était que pour le tout début de soirée, et il lui restait encore quelques heures à tuer avant de pouvoir entrer. Heureusement, le chemin fut un peu plus long que prévu et il arriva pile à l'heure pour le début des festivités. Comme il s'en doutait, un grand nombre de Métas se pressaient déjà pour découvrir ce nouveau lieu qui leur était dédié. Se mettant à la queue comme tout le monde, il attendit un peu avant de pouvoir rentrer dans un bar déjà presque complet où la bonne ambiance régnait déjà. Avisant une table encore libre, il s'y installa tranquillement, et, quelques instants plus tard, une charmante jeune Méta – c'était une évidence même – vint lui demander ce qu'il désirait boire. Après un rapide coup d'œil à la carte, il commanda un Long Island Iced Tea et s'enfonça dans sa chaise en attendant que le cocktail soit préparé et servi. Un rapide coup d'œil lui permit de voir qu'effectivement que des Métas étaient présents ce soir. Peut-être un ou deux Normes aussi, visiblement acoquinés avec d'autres Métas, sans quoi ils n'auraient surement pas pu rentrer ce soir. Continuant à détailler les clients, il se surprit à penser que c'était probablement le meilleur moyen pour croiser Arn et que mieux valait peut-être arrêter de regarder et de jouer curieux.

Son verre arriva à cet instant, consommation qu'il paya directement avant d'en boire une gorgée à travers la paille qui flottait dans le verre. A ce moment-là, la porte s'ouvrit – encore – et quelques éclats de voix se firent entendre, faisant naturellement tourner la tête à Matthew en direction de l'entrée. Son regard croisa alors celui de la Méta. Son cœur sauta alors un battement, peut-être quelques uns de plus en fait. Et il ne put s'empêcher de ressentir un violent sentiment de culpabilité et de ce qui pouvait s'apparenter à de la tristesse lorsqu'elle l'évita ouvertement, préférant ignorer sa présence. Sans trop insister, il la suivit du regard alors qu'elle allait saluer une serveuse mais dans ce brouhaha, difficile de dire ce qu'elle pouvait bien lui dire. Peu importait pour le Jaguar d'ailleurs qui en avait déjà gros sur la patate. Il allait d'ailleurs songer à partir, simplement, lorsque du grabuge eut lieu au bar. Le barman sembla y mettre rapidement un terme en éjectant les fauteurs de trouble avant de retourner à ses occupations plus classiques. Peut-être valait-il mieux rester après tout... Ce n'était qu'une soirée comme une autre, n'est-ce pas ? Ou presque. Dans un soupir, il tira une nouvelle gorgée de son "Iced Tea".
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t2337-matthew-matt-williams
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Soirée d'Inauguration   Ven 5 Aoû - 23:24

Quand je cherchais du boulot, j'avais remarqué ce bar qui allait bientôt ré-ouvrir. Un flyers indiquait le nouveau nom et surtout sa spécificité : un bar méta. Voilà quelque chose de sympa ! Du coup j'avais noté la date d'inauguration sur mon agenda pour en pas oublier. Sait-on jamais.

Nous voici donc le fameux soir. Je n'ai pas envie de trop en faire mais plutôt d'être discrète histoire d'observer la faune local. C'est pas mal de savoir qui on côtoie dans une même ville. Du coup c'est tenue sobre. Un haut noir sans manche, certes avec un beau décolleté mais qui cache entièrement mon dos, et donc le tatouage de la meute. Je n'ai pas encore eu l'occasion de voir l'alpha et je ne sais pas si les Werewolfes sont bien intégrés ou non. Mieux ne vaut pas tenter le diable comme on dit. Ajouté à ça, un jean noir moulant, des bottines et un maquillage plutôt discret. Me voilà prête pour passer une bonne soirée.
Mon appartement n'étant pas très loin je pars à pied, et à peine dix minutes plus tard me retrouve devant la porte du Wild Bar.
A peine ais-je poussé la porte qu'une myriade d'odeurs m'envahissent les narines. Et effectivement, c'est bien un bar à méta. Des odeurs animales, boisées, sauvages, s'entremêlent ici. Et c'est encore plus prenant à l'intérieur.
Je laisse la porte se refermer toute seule derrière moi et jette un coup d'œil à la ronde.
Il y a déjà quelque personne et une jeune fille installe du matériel dans un coin de la salle. Ah un concert, en voilà une bonne idée ! J'espère qu'elle jouera un peu de blues-jazz. Je pourrais peut être même danser un peu. J'adore danser, c'est une sorte de défouloir pour ma louve et moi. Ça permet d'évacuer toute les tensions du monde extérieur et surtout de la ville quand je ne peux pas aller courir librement.
C'est assez frustrant au final de ne pas pouvoir isoler chaque personne et savoir qui est quoi. Il y a tellement de méta que je n'arrive même pas à savoir quel est l'animal tutélaire de chacun, sauf si je m'approche assez près.
Il me semble pourtant reconnaître des fragrances félines. Elles sont assez reconnaissables, en tout cas pour moi. C'est comme sentir une fourrure douce et soyeuse contre sa peau. Eh oui pour moi, l'odorat s'allie au toucher, c'est comme si les odeurs étaient palpables. Ça me fait souvent ça. Parfois ce n'est pas très pratique d'ailleurs … Bref passons.
Il y a pas mal de personne accouder au bar attendant leurs commandes ou entrain de parler tranquillement. En passant devant il me semble reconnaître l'odeur d'un loup. Un mâle c'est certains. Je tente de discernais la personne mais en si peu de temps c'est dur. Et je ne vais pas dévisager tout le monde, ça serait plutôt inconvenant, surtout que je ne connais personne ici. C'est peut être quelqu'un de la meute … Je n'en ai vu que quelques uns depuis mon intégration, du coup pas mal de membres me sont inconnus.
Tant pis, je verrai plus tard. J'avise une petite table libre et me dirige vers elle tranquillement. Il n'y a que deux chaises et je m'assois sur l'une d'elle de façon à pouvoir voir le lieu où sera le concert et une bonne vue d'ensemble du bar. J'interpelle la serveuse qui arrive quelques secondes après :

- Un thé glacé s'il vous plait.

La serveuse ne tarda pas à revenir avec ma commande. Au moment où elle allait poser le verre sur la table, un homme, norme d'ailleurs (apparemment certains méta étaient venu accompagnés) bouscula la jeune femme qui renversa du thé sur mes cuisses.

- Sa ...

Réprimant un juron qui manquait cruellement d'élégance et qui aurait été peu symapthique pour la serveuse je me reprenait donc avec cette vieille exclamation.

- ... perlipopette !

La serveuse se confondit en excuse et matraqua du regard l'homme qui l'air de rien se dirigeait tranquilement vers la sortie. Je la rassura et elle partit chercher un autre verre.
Je fouillais alors dans mon sac à la recherche de mouchoir pour éponger le thé qui était tombé sur mes cuisses.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Soirée d'Inauguration   Sam 6 Aoû - 22:10

Difficile pour Sébastian de faire le bilan des dernières semaines écoulées. Seul dans sa chambre du foyer pour méta, il rejoua le film des jours passés en essayant de faire un point sur les aspects négatifs ou positifs qui avaient changé sa vie à tout jamais.
Tout d'abord la vente aux enchères du Minight et cette envie subite de poser une fois pour toute ses valises, de se projeter dans un avenir si nébuleux qu'il fut et d'avancer, prudemment certes mais d'avancer. Vint ensuite sa rencontre déterminante avec Charlie, et avec elle l'envie d'avancer un peu plus vite ou du moins de ne plus trop hésiter à mettre un pied devant l'autre. Une alliée, une amie, une âme sœur, deux parcours différents mais qui au final concluaient sur un même désastre social, une même solitude et surtout une même trouille bleue de se construire un avenir.
Et puis comme si ces bonnes résolutions pour enfin apprendre à faire table commune avec quelques uns n'étaient pas suffisante, les Munins s'en étaient mêlé et l'avaient propulsé au rang de Sachem. Lui qui se reprocherait toujours de ne pas avoir su sauver une femme, la sienne, avait sous son aile (ou plutôt sa patte) toute la communauté métamorphe.
La tête dans ses mains, il ferma les paupières essayant d'occulter l'aspect terrifiant que tout cela comportait. Bon sang de bonsoir, comment allait il gérer tout cela sans céder à cette bonne vieille panique que grand nombre de ses comparses aimaient à courtiser. Essayant de rythmer sa respiration d'une façon lente et régulière, il ferma son esprit au monde qui l'entourait et l'ouvrit pour l'élever bien plus haut, là où le vieux Shaman le lui avait montré. Ce n'est qu'au bout d'une dizaine de minutes qu'il entendit son téléphone vibrer sur son lit. Il l'attrapa et désactiva l'alarme qu'il avait programmée quelques heures plus tôt avant de lâcher un énorme soupir et d'attraper sa veste pour sortir de la pièce.
Lorsqu'il arriva quelques minutes plus tard devant le Wild Bar il ne put s'empêcher de sourire avec ce petit éclat de satisfaction dont il ne pouvait pas se défaire tant il était conscient du chemin qu'il avait parcouru depuis toutes ces années d'errance. Son sourire s'élargit en pensant à Charlie qui maintenant l'accompagnerai du moins pour un moment dans cette nouvelle aventure. Il entra par la porte de derrière et salua Charlie qui déjà avait commencé à préparer la soirée inauguratrice. Il régla les derniers détails de celle ci et avant d'aller ouvrir la double porte d'entrée où déjà les premiers invités se pressaient. Il jeta un dernier coup d'oeil au fond de la salle pour faire un léger signe de tête à la jeune chanteuse pleine de talent qu'ils avaient engagé pour quelques semaines et bientôt rejoignit Charlie qui semblait elle aussi ravie devant le monde qui affluait de plus en plus.
Il s'approcha d'elle et lui glissa quelques mots à l'oreille, peut être pour se donner du courage devant le visage de certains qui déjà le regardaient comme autre chose que le gérant du bar...Comme le Sachem probablement.
Alors comme pour effacer cette image dont il n'avait pas encore conscience, il fit sonner l'énorme cloche qui annoncer les mètres de bières et annonça une tournée générale sous le regard étonné de Charlie.
"Oui bon je sais c'est pas comme ça qu'on va faire des affaires mais..." Il se mit à rire
"Ca se voit tant que ça je flippe là ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Soirée d'Inauguration   Sam 6 Aoû - 23:13

La ville sentait mauvais. Et ça, Frédérick n'y était pas habitué. Il avait grandit et vécu en plein air, au milieu des arbres, de la neige et des montagnes. Même la petite ville où il était allé à l'école ne dégageait pas une telle senteur, et malheureusement pour lui, les ours avaient un odorat particulièrement développé. Il pouvait sentir une charogne à plus de trente kilomètres, alors dans une ville où toute odeur pouvait être assimilé à une charogne, cela créait un cocktail des plus écoeurants.

Seulement il n'avait pas le choix. Il ne pouvait pas rentrer chez lui, pour des raisons aussi bien pratiques que psychologiques. Il n'avait pas assez d'argent pour reprendre l'avion, et il ne voulait pas braver l'autorité du chef de clan. Il n'avait donc plus qu'à avancer dans cette cité de pierre et de puanteur, où les humains vivaient les uns sur les autres, comme des abeilles. Mais au moins les abeilles faisaient du miel, et le miel sentait bon.

Une odeur particulière l'attira, et presque inconsciemment il se mit à la suivre, à en chercher la provenance. C'était une odeur forte mais pas désagréable, c'était l'odeur des bêtes, des métamorphes, tout comme lui. Il y avait donc bien de ses semblables qui vivaient dans cette ville... Il se demandait vraiment comment ils pouvaient y arriver, à moins d'avoir le nez continuellement bouché et encore ! Marchant le long des rues, Frédérick n'avait jamais vu autant de monde et de voitures... C'était impressionnant, mais cela l'énervait aussi. Il y avait peu de chances qu'il arrive à être au calme un seul instant ici.

Son flair l'avait amené devant un établissement bondé. Le méta-ours détailla la pancarte dudit lieu. Un bar réservé aux métas, et apparemment c'était l'inauguration, ce qui expliquait le monde. C'était de là que venait l'odeur de bêtes qu'il avait capté et suivi. S'il y avait bien un seul endroit où il pourrait peut être se sentir un peu moins décalé ce serait là. Premièrement parce qu'il y avait des métas, et deuxièmement parce qu'il y aurait de la bière. Cela ne vaudrait pas les forêts de l'Alaska, mais c'était toujours mieux que rien.

Son sac en bandoulière, vêtu d'un jean qui avait connu de meilleurs jours, d'un t-shirt et de sa veste en cuir, Frédérick pénétra dans le bar, et il avait l'impression qu'il y avait encore plus de monde qu'il n'en avait senti. Il y avait des métas partout, et à en croire son flair, un peu de tout. Des loups, des chats, des oiseaux... Il arrêta là son analyse car son nez fut raidement saturé, tout comme ses oreilles. Il y avait un monde fou, et le méta-ours resta quelques minutes planté là, à observer tous ces gens. La dernière fois qu'il avait vu autant de monde c'était à la fête de la bière dans son patelin en Alaska, et ils avaient eu beaucoup plus de place que n'en offrait le Wild Bar.

Frédérick bloquant le passage reçu quelques remarques peu courtoises, qu'il fit taire d'un regard noir. Puis il se fraya un chemin jusqu'au bar, dans l'espoir de réussir à obtenir quelque chose à boire. Il essayait d'éviter de jouer des coudes pour n'envoyer personne dans le décors, surtout que son sac ne l'aidait pas beaucoup. Il préférait aussi éviter de provoquer une bagarre dès son premier soir.


- Une bière.

Il espérait que le barman le servirait rapidement et qu'il ferait pas passer d'abord les commandes de toutes les filles qui lui tournaient autour. Ce fut le cas et l'ours lui adressa un léger sourire avant de se saisir de sa boisson. Restait un nouveau dilemme. Rester au bar et risquer de se faire étouffer par les assoiffés, ou tenter désespérément de trouver une place autre part dans la salle. En voyant un groupe de méta s'approcher dangereusement de là où il se trouvait, il opta pour la seconde solution.

Traverser la salle avec un sac, une bière à la main et quand on est loin d'être petit n'était pas une mince affaire. Mais il réussit par dénicher une place et se posa dans son coin, buvant en silence. Il n'était pas habitué à voir tant de monde, mais le côté festif de la soirée le gagnait peu à peu. Si Frédérick aimait être au calme, il n'en aimait pas moins s'amuser aussi. Et puis rapidement son oreille se fit au son, il réussit à se concentrer sur la musique et à recaler les bavardages intempestifs. Il bu une gorgée de bière en se disant que la Nouvelle-Orléans n'allait peut être pas être si terrible que ça tout compte fait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Soirée d'Inauguration   Jeu 11 Aoû - 15:43

Il fallait qu'il rencontre les siens. Pour le moment, à part des vampires et des wiccans, il n'avait pas fait connaissance avec grand-monde. Bon, ok, il avait quand même croisé la route de quelques Vipers, mais ces reptiles lui avaient fait froid dans le dos. Et puis le jour du choix du nouveau Sachem, tous les métamorphes présents étaient dans un état second peu propice à la discussion...

Il avait vu les affiches parlant de l'inauguration du Wild Bar et, même s'il avait horreur de la foule, ça semblait un bon endroit à explorer. Il se rendit dans son grenier, par la voie des airs, pour choisir ce qu'il allait mettre. Cet hébergement était décidément de moins en moins pratique : il n'y accédait que sous sa forme animale, s'y transformait pour sélectionner les vêtements qu'il rangeait dans son métasac, se métamorphosait à nouveau pour sortir se poser dans la ruelle déserte et enfin redevenait humain pour s'habiller. Un vrai logement aurait tout de même été bien plus fonctionnel, mais ça nécessitait un apport d'argent régulier pour payer un loyer.
Tout en soupirant d'exaspération, il tira un pantalon ample beige et un t-shirt moulant blanc d'une caisse et les fourra dans le métasac. C'était ce qu'il avait de mieux, et il espérait que ça suffirait. Cela dit, il doutait que le Wild Bar se veuille un endroit guindé, vu la clientèle qu'il visait.
Un peu tendu à l'idée de se plonger dans un univers qu'il ne connaissait encore que peu, il se mit en route vers le bar. Une fois arrivé devant, il fut assailli par les odeurs animales qui s'en échappaient et faillit faire demi-tour. Non, décidément, il n'aimait pas la foule. Il avait une subite envie de se métamorphoser et de se percher sur un arbre devant l'entrée pour observer les allées et venues des clients jusqu'au bout de la nuit. Sauf qu'il n'y avait pas d'arbre et qu'un harfang des neiges passerait difficilement inaperçu dans le quartier. D'un autre côté, la curiosité le tiraillait.

Il prit soudain une grande inspiration et se composa une expression neutre et froide, pour rester fidèle à son totem. Il avança et poussa la porte du bar. Ses yeux prirent la mesure de la pièce où il venait de pénétrer en un instant. Son odorat était trop mauvais pour être capable de différencier les différentes odeurs qu'il avait perçue dans la rue et qui se renforçaient ici, mais il put tout de même constater que de nombreuses espèces animales étaient représentées ici.
Il resta un moment immobile. Son assurance finit par revenir et son expression neutre n'était plus un masque. Il pensa avec ironie que c'était peut-être lui qui était trop guindé pour ce genre d'endroit, et non l'inverse.

Il marcha jusqu'au bar et s'installa sur un des rares tabourets encore libres. Il repéra une serveuse et la fixa en silence jusqu'à ce qu'elle le remarque. Pour adoucir un peu son apparence (il savait que son regard pouvait être impressionnant), il sourit légèrement et dit :

Bonsoir. Je voudrais un jus d'orange, s'il vous plaît.

La jeune femme revint rapidement vers lui et il tenta d'être sociable.

L'inauguration est une réussite, on dirait. Félicitations.

Il était sincère, mais sa voix sonnait pourtant faux. La serveuse l'encaissa, marmonna des remerciements et s'éloigna. Etan haussa les épaules. Il n'était pas doué pour les relations sociales, mais il fallait bien essayer de temps en temps.
Sirotant son jus d'orange, il se retourna et fit face à la salle. Il commença à détailler chaque client. La plupart lui étaient totalement inconnus, mais il en avait déjà croisé certains.
Son regard s'arrêta sur un géant assit dans un coin, devant une bière. Un sourire flotta sur le visage d'Etan, et il mit un moment à comprendre pourquoi. Il avait reconnu en l'homme un méta-ours, et un nouveau-venu. Le jeune homme eut immédiatement la certitude que cet individu venait du Grand Nord, comme lui. Un compatriote ! Enfin, comme son nom l'indiquait, le Grand Nord était grand, et rien n'indiquait que le métamorphe venait du Dakota du Nord. Mais tout de même, Etan se sentit moins seul en sachant qu'un autre que lui étouffait sous ses latitudes infernales.
Le harfang avait une affection particulière pour les ours. Déjà, ils ne chassaient pas les mêmes proies. Et puis, quand il était plus jeune, Etan passait pas mal de temps, sous sa forme animale, à pister une famille d'ours bruns et à l'observer, par pure curiosité.
Le jeune homme secoua la tête et chassa ses souvenirs. C'était ridicule de mater comme ça quelqu'un juste parce qu'il nous rappelait un bon moment, avec lequel il n'avait pourtant rien à voir ! Il vit que l'ours se mettait à discuter avec sa voisine d'en face et sourit à nouveau en se détournant : ce bar allait probablement voir naître de nombreux couples.

Il continua de balayer la pièce du regard, réfléchissant à cette nouvelle idée. Le couple. Qu'est-ce qu'il attendait de ce côté-là, lui ? Il n'en savait trop rien, mais les désirs qu'il avait parfois sentis monter en lui lui paraissaient un peu étranges et contradictoires... Hommes ou femmes ? Il soupira. Il regarda son verre et constata avec sarcasme qu'il ne pouvait même pas noyer ses doutes dans l'alcool.

Il ne se sentait vraiment pas à sa place, ici, et ses questionnements lui avaient gâché la soirée. Il doutait de parvenir à entamer la conversation avec qui que ce soit. Trop timide, trop froid, trop indifférent. Il secoua la tête : ces états d'âme ne lui ressemblaient pas.
Il alla prendre l'air devant le bar. Le vent "frais" (tout était relatif, il aurait considéré ça comme un vent du désert il y a encore 6 mois) lui fit du bien et il retrouva un peu de sa bonne humeur. Il rentra à nouveau et avisa une table libre dans un coin, ce qui relevait du miracle. Il se plaça derrière, gardant la table comme un rempart entre lui et le reste du monde, et reprit son observation. Il était un peu plus serein. Il finit par sortir un calepin de son métasac et commença à griffonner. Il s'agissait de gribouillages ou de mots sans suite, mais ça le détendait. Il se disait qu'il devait passer pour un autiste, tout seul au milieu d'une foule qui s'amusait, mais tant pis. C'était simplement un hibou qui tentait de faire acte de présence pour cet événement important...
Revenir en haut Aller en bas
 

Soirée d'Inauguration

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: Inauguration du wild Bar-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit