AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Jaana Svanhilde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jaana Svanhilde
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Sans emploi
Age apparent: 16 ans
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Jaana Svanhilde   Lun 13 Sep - 21:46

État Civil

Nom :Svanhilde
Prénom : Jaana
Race : Vampire
Âge : 236 ans
  • Pour les Outres : Âge apparent :
16 ans
Date de Naissance : 12 décembre 1813
Situation de Famille : Veuve
Profession / Activité : Dans un état proche de la folie, elle est pour le moment incapable de s'adapter à cette époque et de travailler.

Morphologie



    Taille : 1m62
    Poids : 53 kg,
    Corpulence : Très menue et fine, de son vivant elle s'épuisait rapidement pour les quelques tâches qui lui étaient confiées mais la mort et la folie l’ont rendue plus forte. Nous vous fiez pas à son allure de jeune fille égarée, les apparences sont trompeuses.
    Couleur de cheveux : Blonds presque blancs
    Couleur des yeux : Bleu délavé rappelant les flots de la mer Baltique.
    Allure générale : Etrange, se dit on souvent en la voyant passer en silence avec grâce et légèreté, ses longs cheveux pareils au tissage d’un l'araignée flottant derrière elle. Il est très difficile de la prendre pour autre chose qu'une morte vivante, un cadavre ambulant. Essayez de l'approcher vous qui êtes piqués de curiosité par cette belle inconnue, essayez tant que vous le pouvez mais ce n'est pas dit que vous pourrez recommencer.
    Allure vestimentaire : La mode se démode mais même si elle n'accorde pas autant d'importance à tout ce froufrou de tissu il lui faut avouer que cette mode est faite pour elle, les longues robes, le satin, la soie et toutes autres matières lui vont à ravir et l'aide à ferrer de gros poissons pour son goûter.

    Particularités éventuelles : Elle aime à se vêtir de blanc et ses longs cheveux blonds sont un bon moyen de la reconnaître. Ne vous rappelle-t-elle pas une certaine Dame Blanche, une Bloody Mary ou encore une Loreley?

Psychologie


Défauts : Jaana est égoïste, fille d'un duc elle était choyée et adulée elle a donc malheureusement prit l'habitude de recevoir et de ne point donner.
Folle à lier, elle a très mal vécut la trahison et le viol précédant sa transformation ainsi que la perte de son enfant dont elle est à présent persuadée qu’il l’accompagne en chaque instant. Une soif de vengeance et de sang ont brisé son esprit et depuis elle erre à la recherche de son créateur afin de lui faire payer son crime laissant dans son passage quelques cadavres vidés de leur sang. Elle ne vie plus que pour la vengeance.
Une tendance à boire tout ce qui passe dans ses filets, pourquoi se retenir envers les hommes qui ne retiennent pas leurs ardeurs et ne se comportent pas en gentleman? Toute personne trop entreprenante risque de gouter au plaisir de ses crocs.

Qualités : Une beauté à couper le souffle et une instruction réussie datant de son époque humaine sont considérés par Jaana comme des qualités inestimables. Cependant elles ne sont pas recevable au XXI ème siècle c’est pourquoi elle ne peut pas s’intégrer.
Ravagée par la perte de son enfant, son instinct maternel très développé est une faiblesse comme une force. Nombreux sont celles et ceux qui ont tenté de la capturer de cette manière.
Savoir rester froid et maître de soi en toute situation sont des talents qui lui ont permis de se sortir de pas mal de pièges. Mais son instabilité mentale a fait d’être une personne très lunatique.
Elle sait écouter et ne parle pas pour ne rien dire mais ce n'est pas pour autant qu'elle accordera de l'importance à ce que vous dites, n'oubliez pas qu'elle est très égoïste.
Croyances : Elle croit en la vengeance.
Religion : Devenue athée au fil des années, elle ne mérite pas d'être avec Dieu maintenant qu'un monstre l'a tuée et transformée.
Goûts : Elle aime l'hiver, les grandes étendues blanches et glacées de son pays natal et n'aime pas vraiment la Louisiane dans laquelle la piste de son créateur l'a menée.
Enfant elle aimait la musique et chanter et se laisse parfois aller à chanter quelques œuvres de Jean Sibelius un finlandais dont l'art est parvenu jusqu'à elle durant sa quête.
Elle aime le sang et même si se nourrir de vampire ne lui rapporte rien elle espère goûter au plus grand cru: le sang de son créateur.
Talents, savoirs notables : Comme tout vampire qui se respecte, Jaana aime le raffinement et la séduction à laquelle elle est assez douée. Sa voix portée par les vents ont parfois poussé les gens à la prendre pour la Loreley.

(+) Espoirs, buts, rêves : Elle espère un jour pouvoir se venger pour la souffrance que lui a causé son créateur, elle ne « vit » que dans ce but... Elle attend ce moment depuis tellement longtemps que ce sera sans regrets qu'elle rentrera au pays pour s'étendre sous le soleil finnois afin de supprimer le monstre qu'elle est devenue à sa mort.
(-) Angoisses, regrets, phobies : Etre tuée ou capturée avant d'avoir assouvit sa vengeance. Ne jamais revoir les étendues noires et froides de l'hiver finnois.

Si on vous parle des Outres, vous réagissez comment ? « Ils sont les plus à même à me renseigner sur ce que je cherche... »
Et votre sentiment vis à vis des Normes ? « Leur goût est exquis mais ne vaut pas celui des hommes-animaux. »
Êtes-vous satisfait de votre existence ? « Je ne connaitrais le repos que lorsque j'aurai envoyé cette créature du mal de l'autre côté. »
Possibles évolutions ou objectifs futurs : Parvenir à se venger et à rentrer chez elle ou peut être retrouver ses esprits et racheter ses fautes.


Relations Sociales

[*]Pour les Vampires : un Calice ? Peu importe la personne tant que du sang frais coule dans ses veines.
Relations particulières notables : (qu'il s'agisse de personnages joués ou « PNJ ») Elle parle parfois toute seule, non pas qu'elle ait des personnalités multiples mais parce qu'elle est persuadée que son enfant est avec elle où qu'elle aille.
Mise à jour : Frédérick Hansen est à présent son calice, ils se sont rencontrés une nuit dans les bois et leur altercation a fini par avoir raison de l’ours. Leur relation est assez particulière, Frédérick refusant d’accepter son autorité.

Carnet Mondain

Antécédents :


Quelque chose à dire sur votre Famille ?
Fille du gouverneur d'Abo-Björneborg à l'époque du Grand Duché de Finlande.
Événements de votre passé qu'il convient de connaître :
Alors que la Finlande s'affirme et cherche l'indépendance en devenant un Grand Duché surveillé de très près par les suédois et les russes, une petite fille naissait dans la famille Svanhilde qui gouvernait l'Abo-Björneborg (une région du Grand Duché, actuellement ville de Turku) le 12 décembre 1813. Cette petite fille grandit dans un milieu plus qu'aisé , entourée de personnes à son écoute qui réalisaient le moindre de ses caprices.
Jaana était ce que l'on peut appeler une belle enfant, ses longs cheveux blonds, ses joues rosies par l'air frais et ses yeux bleu qui illuminaient sa peau pâle incitaient les gens à la décrire comme une poupée de porcelaine malgré le fort caractère dont elle était dotée. En fille unique de parents reconnus et aisés, elle reçut toutes les attentions requises pour son éducation: des artistes venaient lui enseigner le chant pour lequel elle semblait avoir un don- c'est pourquoi il n'est pas rare même maintenant qu'elle est seule de l'entendre chanter- elle apprit aussi l'histoire de son pays qui avait été asservit tant d'années par les suédois puis les russes , on lui enseigna quelques notions pour savoir gérer son héritage et une femme écrivain, Sara Wacklin, la faisait lire et écrire.
Elle vieilli et devint un jeune femme à la beauté telle que les amis en visite ne tarissaient pas d'éloges à son sujet en parfaits invités qu'ils étaient. L'on aurait pu croire qu'il s'agissait de simple politesse mais peu à peu les demandes se firent plus nombreuses mais son père les refusaient toutes ne souhaitant pas marier sa seule enfant à un vieillard qui ne lui accorderait pas plus d'importance qu'à un objet de collection. Mais un jour un collaborateur du gouverneur qui atteignait à peine la trentaine demanda la main de l'adolescente, Svanhilde accepta ce bon parti dont il pourrait tirer profit par le biais d'alliances sures. Le mariage fut célébré l'été suivant en juin 1828 et quelques mois plus tard l'homme sut mettre fin aux réticences de Jaana qui annonça très vite sa grossesse. A la plus grande surprise de tous, Jaana était enchantée d'attendre un enfant et de pouvoir donner à quelqu'un d'autre qu'elle même et son mari -dont elle était tombée amoureuse. Elle consacra du temps à imaginer la belle famille qu'ils allaient former tous les trois: , la petite fille capricieuse avait étrangement laissé place à une petite femme de seize ans prête à prendre des responsabilités.
Tout se passa bien jusqu'au troisième mois où Jaana commença à être faible: toujours fatiguée et le teint chaque jour un peu plus pâle, les médecins diagnostiquèrent cela comme de l'anémie. Son mari qui soutenait activement le gouverneur dans la crise à laquelle ils devaient faire face contre la Russie tsarienne était souvent absent et ne partageait plus la couche de sa femme. La vérité était qu'un russe parvenait chaque nuits à s'infiltrer dans la chambre de la jeune femme, lui susurrant à l'oreille des paroles empoisonnées et semant le doute dans le coeur de Jaana. Il la mordait et lui suçait du sang chaque soir, l'affaiblissant à chaque gorgée et lorsque la victime parlait en plein jour d'un homme qui venait la voir et la tuer, tous étaient d'accord pour mettre ceci sur le compte du délire car après tout, jamais personne n'avait constaté la présence d'un intrus ni même une effraction.
Incomprise, Jaana n'abandonnait pourtant pas cherchant à faire voir aux médecins les marques que le monstre laissait sur son poignet et les médecins jouaient les aveugles l'accusant de s'être fait ça toute seule. La nuit sans défenses et impuissante elle vivait un enfer , guettant l'arrivée du bourreau qui se déplaçait toujours aussi silencieusement . La maison était vide - à part la vieille Ida qui ronflait dans la pièce d'à côté - car le personnel était déjà parti et son mari ne rentrait plus que rarement au domicile. Le silence s'abattit sur la maison, la vieille femme émit un râle rauque et se tut. Le monstre revint et cette fois lui parla, lui expliqua qui il était et ce qu'il allait lui faire à elle et sa famille pour obéir aux ordres de son maître en Russie. Jaana eut beau lui dire qu'il n'était pas encore trop tard et qu'il n'était pas obligé de lui faire tout cela à elle qui n'avait rien fait pour mériter cette souffrance mais rien n'y fit. Il n'obéissait pas seulement aux ordres, dans ses yeux elle pouvait lire qu'il aimait ça : la violer, la mordre ici, ici et là. Elle criait et appelait à l'aide mais personne ne l'entendait. Affaiblie elle perdit connaissance pour émerger un peu plus tard alors qu'une substance ferrugineuse emplissait sa bouche. Par réflexe elle déglutit réalisant quel était le breuvage dont elle se rafraichissait le gosier. Du sang, le sang du monstre qui la regardait en éclatant de rire. Elle ferma les yeux pour échapper à cette vision.
Elle se réveilla, il faisait nuit et la maison avait retrouvé un peu de calme. Espérant avoir cauchemardé, elle ouvrit les yeux pour placer des mains glacées sur son visage. Ses draps étaient maculés de sang en si grande quantité qu'il lui semblait pouvoir le sentir et le gouter sur le bout de sa langue. Elle percevait tout avec plus d'acuité, peut être que la malédiction était levée et qu'elle était débarrassée à jamais du monstre. Ploc. Quelque chose gouttait dans le coin de la pièce, elle distinguait malgré l'obscurité le corps de son mari. Folle de joie elle se redressa, éprouvant immédiatement une faim incroyable : combien de temps était-elle restée inconsciente avant qu'ils ne la sauvent et qu'elle ne se réveille? Elle s'avança pour réveiller son cher et tendre et lui annoncer la bonne nouvelle alors que retentissait à nouveau le plic caractéristique d'une goutte s'écrasant au sol. Elle manqua de glisser sur une flaque foncée et réalisa que le son provenait de son mari. Il était exsangue, sa peau avait la pâleur des morts et il ne respirait pas. Elle plaça ses doigts dans le cou de son amant cherchant désespérément à sentir un pouls. Il était mort. Elle se laissa tomber à même le sol, se rapprochant du fluide vital qui avait déserté le corps de l'homme de sa vie. Jaana pleura tout sa souffrance, ignorant la faim qui lui labourait l'estomac, elle n'avait envie de rien. Reprenant ses esprits, elle partit à la recherche d'une quelconque aide dans la maison. Poussant une porte elle découvrit la vieille Ida égorgée sur son fauteuil, le tissu qui était crème à l'origine avait prit une teinte cramoisie. Elle descendit les marches à la volée tombant sur des cadavres dans le hall. Mais il y avait toujours un être vivant à part elle, elle en aurait mit sa main à couper, elle n'aurait pu l'expliquer mais depuis son réveil un battement rapide résonnait dans la maison, un son assourdit comme s'il se trouvait dans un placard. Elle s'allongea sur le sol froid, perdue, cherchant à comprendre ce qui se passait lorsque des contractions lui arrachèrent quelques cris. Le bébé allait arriver, le monstre ne l'avait pas tué. Il n'y arriverait pas. Elle avait toujours entendu des femmes hurler lors de leur accouchement et en parler comme si c'était difficile c'est pourquoi Jaana fut étonnée de ne rien ressentir, elle haleta et poussa et l'enfant naquit au milieu du sang. A peine épuisée, la jeune mère prit sa fille dans ses bras alors qu'elle criait pour la première fois. Les battements rapides provenaient de son enfant. Il était sale et tout rose, un nouveau né bel et bien vivant qui gigotait dans ses bras. La faim la taraudait toujours et le battement du petit coeur la rendaient folle, elle salivait. Avisant que la peau translucide du bébé laissait voir les veines de l'enfant, elle approcha son nez afin de humer avec délice le nectar qui coulait, la vie de son enfant sentait si bon, son sang...avait l'air...si...délicieux! Prise de folie et succombant à la faim attisée par le fluide répandu tout autours d'eux et par la pulsation rapide, elle hurla avant de mordre le petit être dans ses bras qui se mit à crier et pleurer. Le liquide chaud et goûteux glougloutait dans sa bouche et dans sa gorge, se répandant sur sa fille et sa poitrine. Ne supportant plus ce bruit qui l'empêchait de se nourrir, elle enfonça ses dents dans le petit cou enfantin qui craqua sous le choc. Le battement s'interrompit enfin et le silence retomba dans le hall. Jaana lécha le petit corps avant de le poser sur le sol. Rassasiée elle pouvait enfin s'occuper convenablement de sa petite fille. Qui gisait devant elle, la gorge arrachée. Sous le choc et ne pouvant supporter l'idée de ce qu'elle venait de faire, de ce que cela signifiait elle sortit de la maison en courant, elle fuit dans la neige en chemise de nuit sans même ressentir le froid mordant de la Finlande. « Je te l'avais dit Jaana. » fit une voix dans son dos. Elle se retourna et observa avec tout la tristesse et la haine dont elle était capable la créature qui l'avait torturée, tué sa famille et ses amis et l'avait poussé à se repaître à sa manière. Elle courut vers lui avec la ferme intention de le tuer, il l'avait poussée dans ses retranchements. D'un geste rapide alors même qu'il était à sa portée, il la projeta en arrière. Malgré le vent et la distance qui les séparait Jaana entendit parfaitement son avertissement. « Tu es une suceuse de sang à présent, vivre comme les humains t'es désormais inaccessible. J'ai rempli ma mission, tu es morte et ta famille aussi, le gouvernement d'Abo-Bjorneborg est détruit et laisse l'entrée libre aux troupes russes. Tu ne peux retourner parmi les tiens, ils tenteront de te capturer pour le meurtre de ton mari, de ton enfant et de tes amis. Tu es une vampire à présent et le sang des humains est ta vie. » Puis il disparut. Jaana tenta de le suivre mais il était trop rapide pour elle et elle se souvenait encore de la puissance du coup qui l'avait projeté à plusieurs mètres. Impuissante elle voulut attendre le levé du soleil pour expliquer toute l'histoire aux habitants de la ville avant de partir tuer le monstre. Comme il l'avait prédit, le soleil la brula et lui fit mal et lorsqu'elle parla aux habitants et à ses amis la nuit venue il la chassèrent et tentèrent de la tuer. Elle se réfugia dans la forêt et puisque le sang était sa vie elle décida de ne pas boire. Les animaux l'évitaient et plusieurs jours durant elle erra en se lamentant. Un soir elle aperçut un feu entre les arbres. Elle s'approcha du feu et vit deux hommes qui préparaient ce qui semblait être du lapin. Surprit, ils la dévisagèrent sans lui parler et prirent leurs armes lorsqu'elle avança d'un pas trop inhumain. Elle entendait leur vie couler, sentait les effluves appétissantes de leur sang. Perdant toute contenance elle se rua vers eux et les mis à terre en deux mouvements, deux hommes musclés, forts et armés qui faisaient plus d'une tête de plus qu'elle et pesaient plusieurs kilo de plus... Elle réalisa sa puissance et prit sa décision. Elle deviendra plus forte encore et retrouvera son assassin!

La Révélation

« En 2010, à moins que ce ne soit en 2009 , je me souviens que j'étais sur une petite île asiatique au nord de la Chine. La piste laissée par l'homme qui m'avait transformée refroidissait et je pensais avoir perdu sa trace . Je n'avais pas croisé un seul humain sur cette île et j'étais affamée. Je m'étais enterrée la nuit précédente sans même boire un animal , leur sang est un peu plus boisé mais moins gouteux malheureusement, et à mon réveil j'aperçus quelques lumières à l'ouest signalant surement un village ou au moins quelques humains. Me dirigeant dans cette direction je finissais par découvrir un petit village dont les rues étaient vides, rien à voir avec les villes qui ne dorment jamais ici il n'y avait qu'une chatte qui miaulait à s'en péter les cordes vocales. J'avisais un peu de lumière qui filtrait entre des rideaux et entendait une voix mécanique. Le village n'était donc pas tant en manque de nouveauté que je ne le pensais au premier abord. Enfin quand je parle de nouveauté, je parle bien sûr de tous ces objets étranges qui n'existaient pas à l'époque où ma fille et moi vivions. Quoi? Comment ça? Vous ne la voyez pas? Mais si bien sur que si regardez, elle se cache derrière moi parce qu'elle est timide. Viens ma chérie, dit bonjour à la dame. Non? Bon tant pis. Où en étais-je? Ah oui c'est ça... Je m'approchais donc de la fenêtre et observait la pièce entre les voilages. Un couple d'anciens étaient assis tranquillement et regardait un objets carré d'où provenaient voix et images mouvantes, il me semble que vous appelez cela télé... Quoi qu'il en soit j'enviais ces personnes qui vivaient toujours ensemble à leur âge loin des monstres qui auraient pu les séparer. Et je m'en voulu un peu de m'apprêter à les mordre. J'allais entrer chez eux lorsque l'écran afficha un visage que je connaissais trop bien,qui me hantait depuis des années: les vampires étaient apparus au « grand jour » et cet homme, celui à cause de qui je supportais tout cela,parlait dans une langue que j'avais apprit à connaître au gré des contrées qu'il me forçait à explorer. C'était une transmission en provenance étrangère. Il discutait tranquillement avec une femme trop maquillée qui le questionnait. La lueur des spots rendaient son teint si blafard qu'il en paraissait presque ridicule. Je compris alors que les monstres étaient sortis des ténèbres et envahissaient le monde que seuls la lumière du jour et la peur des hommes tenaient à l'écart ces créatures. Visiblement même cela ne suffisait pas. J'étais effarée et restait sous le choc, mais quelque chose en moi obligeait mon esprit à se réveiller et à réagir en écoutant attentivement afin de glaner quelque indice de retrouver sa trace. Je crus comprendre le mot London avant que la traduction ne couvre la voix de la présentatrice. London. Je mis quelques secondes à traduire cela dans ma langue et à ma rappeler où se trouvait cette ville. Londres, Angleterre. Il était de nouveau en Europe, ce fourbe me faisait encore tourner en rond. Je me suis mise en route en croquant un petit bout d'humain en chemin et me voilà à présent à la Nouvelle Orléans où j'ai, encore, perdu la piste. Il est futé et sait pertinemment que je le cherche...mais je m'égare. Vous me demandiez comment j'ai réagit à la Révélation? Cela m'est égal et m'arrange un peu car je n'ai plus à craindre le problème humain qui me distrayait énormément durant mes recherches. Et puis vous aurez bien compris que c'est grâce à ça que j'ai pu le localiser. »

Quelques détails à savoir sur votre arrivée à la Nouvelle Orléans ? Vous y êtes natif ? Jaana prit sa décision et quitta son pays adoré pour la première fois, se jurant de ne pas y retourner tant que l'inconnu ne serait pas définitivement mort. Elle décida de se rendre en Russie afin de traquer son créateur. Elle apprit à se contenir et à chasser correctement sans se faire prendre ni laisser la moindre trace. Sa proie lui échappait à chaque fois et se déplaçait régulièrement. Il semblait même s'amuser parfois à la faire revenir sur ses pas. Toute sa non vie fut consacrée à la poursuite de cette créature et à la vengeance. La piste de son créateur l'a menée à travers le monde entier puis en Nouvelle Orléans dans laquelle elle continue de le traquer . Pendant des mois elle le sentit à la Nouvelle Orléans, sans le croiser une seule fois. Elle trouva un endroit dans les marécages où se cacher le jour et fut malheureusement contrainte de se soumettre au rituel du sang.

- Bas les Masques -


Derrière l'écran, vous êtes : Helen
Vous serez souvent là avec nous ? Non stop? :p
Comment avez-vous connu Voodoo Child ? En cherchant sur internet un forum RP avec une ambiance intéressante pour m'occuper
Avez-vous déjà un double/multi compte ? Arn Bullet.
Avez-vous des suggestions, des questions, des compliments ou des tomates à nous jeter à la figure ? Comment? Que dites-vous? Vous voulez des pastèques? Avec plaisir Very Happy * en lance une et s'enfuie en courant *

Vous attestez avoir lu le règlement, et vous engagez à l'appliquer à-la-lettre ? (La main sur le coeur et dites « je le jure » u.u !) :
Je le jure!


Dernière édition par Jaana Svanhilde le Dim 3 Oct - 20:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t1585-jaana-svanhilde#28130
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Jaana Svanhilde   Mar 14 Sep - 16:34

Bonjour ! Ta fiche est excellente, il n'y a presque rien à redire. Je voudrais juste savoir comment Jaana a vécu la Révélation, car maintenant, il y a peu de chances pour qu'elle se fasse capturer, et c'est une de ses plus grandes craintes d'après ce que j'ai compris.

Voilà, il me semble que c'est tout. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Jaana Svanhilde
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Sans emploi
Age apparent: 16 ans
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Jaana Svanhilde   Mer 15 Sep - 18:48

Voilà, j'ai édité tout ça en y ajoutant ceci.

Citation :
La Révélation

«  En 2010, à moins que ce ne soit en 2009 , je me souviens que j'étais sur une petite île asiatique au nord de la Chine. La piste laissée par l'homme qui m'avait transformée refroidissait et je pensais avoir perdu sa trace . Je n'avais pas croisé un seul humain sur cette île et j'étais affamée. Je m'étais enterrée la nuit précédente sans même boire un animal , leur sang est un peu plus boisé mais moins gouteux malheureusement, et à mon réveil j'aperçus quelques lumières à l'ouest signalant surement un village ou au moins quelques humains. Me dirigeant dans cette direction je finissais par découvrir un petit village dont les rues étaient vides, rien à voir avec les villes qui ne dorment jamais ici il n'y avait qu'une chatte qui miaulait à s'en péter les cordes vocales. J'avisais un peu de lumière qui filtrait entre des rideaux et entendait une voix mécanique. Le village n'était donc pas tant en manque de nouveauté que je ne le pensais au premier abord. Enfin quand je parle de nouveauté, je parle bien sûr de tous ces objets étranges qui n'existaient pas à l'époque où ma fille et moi vivions. Quoi? Comment ça? Vous ne la voyez pas? Mais si bien sur que si regardez, elle se cache derrière moi parce qu'elle est timide. Viens ma chérie, dit bonjour à la dame. Non? Bon tant pis. Où en étais-je? Ah oui c'est ça... Je m'approchais donc de la fenêtre et observait la pièce entre les voilages. Un couple d'anciens étaient assis tranquillement et regardait un objets carré d'où provenaient voix et images mouvantes, il me semble que vous appelez cela télé... Quoi qu'il en soit j'enviais ces personnes qui vivaient toujours ensemble à leur âge loin des monstres qui auraient pu les séparer. Et je m'en voulu un peu de m'apprêter à les mordre. J'allais entrer chez eux lorsque l'écran afficha un visage que je connaissais trop bien,qui me hantait depuis des années: les vampires étaient apparus au « grand jour » et cet homme, celui à cause de qui je supportais tout cela,parlait dans une langue que j'avais apprit à connaître au gré des contrées qu'il me forçait à explorer. C'était une transmission en provenance étrangère. Il discutait tranquillement avec une femme trop maquillée qui le questionnait. La lueur des spots rendaient son teint si blafard qu'il en paraissait presque ridicule. Je compris alors que les monstres étaient sortis des ténèbres et envahissaient le monde que seuls la lumière du jour et la peur des hommes tenaient à l'écart ces créatures. Visiblement même cela ne suffisait pas. J'étais effarée et restait sous le choc, mais quelque chose en moi obligeait mon esprit à se réveiller et à réagir en écoutant attentivement afin de glaner quelque indice de retrouver sa trace. Je crus comprendre le mot London avant que la traduction ne couvre la voix de la présentatrice. London. Je mis quelques secondes à traduire cela dans ma langue et à ma rappeler où se trouvait cette ville. Londres, Angleterre. Il était de nouveau en Europe, ce fourbe me faisait encore tourner en rond. Je me suis mise en route en croquant un petit bout d'humain en chemin et me voilà à présent à la Nouvelle Orléans où j'ai, encore, perdu la piste. Il est futé et sait pertinemment que je le cherche...mais je m'égare. Vous me demandiez comment j'ai réagit à la Révélation? Cela m'est égal et m'arrange un peu car je n'ai plus à craindre le problème humain qui me distrayait énormément durant mes recherches. Et puis vous aurez bien compris que c'est grâce à ça que j'ai pu le localiser.  »


Voilà et désolée d'avoir oublié de demander la permission pour le double compte. J'espère que ça ne posera pas trop de problèmes d'autant plus que je ne sais pas à qui m'adresser pour la demander Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t1585-jaana-svanhilde#28130
Invité
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Jaana Svanhilde   Mer 15 Sep - 19:04

A un membre quelconque du staff, mais ne t'inquiète pas,peu sont ceux qui le font (vilains vilains ^^). Tu es validée ! Tu connais la musique, autopsie, inventaire, rp, tout ça...j'ai hâte de voir ton perso en rp Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Jaana Svanhilde
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Sans emploi
Age apparent: 16 ans
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Jaana Svanhilde   Mer 15 Sep - 19:21

Youpi!! Merci, jmoccupe de tout ça une fois que j'ai fini ce que j'ai à faire aux fourneaux hehe. J'ai aussi hâte de jouer ce personnage qui , j'espère, ne se fera pas tuer trop vite pour viol sanguin Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t1585-jaana-svanhilde#28130
Voodoo Child
Folle à lier !
avatar

Folle à lier !


Identification
Emploi: Planteuse d’aiguilles !
Age apparent:
Dangerosité:
30/30  (30/30)

MessageSujet: Re: Jaana Svanhilde   Mer 15 Sep - 19:30

Je viens de te rajouter au groupe et j'ai mis ton rang ...Tu peux aller librement
_________________
Face je gagne ...Pile tu perds  Twisted Evil
"Sic Gorgiamus Allos Subjectos Nunc" Nous aimons nous repaître de ceux qui aimeraient nous soumettre
MP Arn Bullet
Revenir en haut Aller en bas
Jaana Svanhilde
Vamps
avatar

Vamps


Identification
Emploi: Sans emploi
Age apparent: 16 ans
Dangerosité:
25/30  (25/30)

MessageSujet: Re: Jaana Svanhilde   Mer 15 Sep - 19:32

Merci tite poupée Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thevoodoochild.com/t1585-jaana-svanhilde#28130
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Jaana Svanhilde   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jaana Svanhilde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Voodoo Child :: ¤ DISTRIBUTION ¤ :: ║Registre║ :: Le recensement :: Questionnaires validés :: Outres-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit